Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03816
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: January 21, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03816

Full Text
lment Magloire
1368, RUE AMERICAINE
TELEPHONE N- 2242
24oieAi\NEtN71W
Malin
Toile assure eDgage 1m tlescfaie,
roufl If relaur/m le bat.Est m
ruuiamnu mer le rabaiisraval.
I ;imTBMoy e.s^jiajf par la -jfs*
celle LiaiCr, ii>ai|H sac la uit-
icv.f le lesrt uilrr |i si ir |,m_r la
(lie le sjsulrr. La >luile i* l*M>
rrasiia t*t uu dcuuUiiiayi un m II-
luise la nelaiealK le la Imfilf.
Giovanni l'AlMM
POHT-AIJ PisINCE.( HATI.)
MERCREDI 21 JANVIER 1981
propos de la dernire
lection Snatoriale
se dit, avec quelque sp-
^nce de vrit, que, eu rai-
de beaucoup de points de
tact politiques existant
les ides uq Prsident
m Vincent et celjes de
erreJJudicb'u.rl, les anus
Jouvenjerneut, q u i sout,
me, on le sait, a profusion
1> la masse du peuplr.o it
, la deruic're lection
torifrte, la cause de cet
i.nt eau liil.it au Snat,et
cette circonstance, s'ajou-
ux glandes chances pr-
it Iles de M. Hudicourt, a
r ri l.i ia u u-. vie oire que
le monde a vue.
la sf-il suflisautj pour
riser la minorit q u i
d'tre battue de crier,
ne, pai ait-il, elle a essa-
e le taire, l'lection
Ile*? Non, mile lois
Au reste, la loi lectorale
r-jtne tuules les opra-
l It I urne, iepuis l'ou-
ire des inscriptions jus-
i recensimeet des bulle-
de vote, u un rseau de
autiopJ tel qu'il n est pas
ible, pas plus au gouver-
eut qu' D'import quel
e, de passer au travers
leuter d'altrer la siuc-
lits voles.
iant au droit lui-mme
le ouvernemeut, qu'a
gouvernement, eu toui
qui pratique le suffrage
cr&et. de des en-Ire dans
ie lectorale, comme tout
politique, pour essayer
sire rnompruT, dans la
ou ne de tels candidat!,
c il \s*Ubn programme,
ne saurait, eu principe, le
t#>iit.ster; car cela irnpli-
e
6.
si
tel
10
ni
une que, comme le commun
des citoyens, le gouverne-
ment reconnat et proclame,
au-desus mme de lui, la
souverainet du peuple.
Gependant, tout en son li-
gnant ce point en passant,
empresous-uous de dire que
tel n'a pas t le cas pour Is
dernire lection snatoriale :
ntre excellent ami Pierre
Hudicourt e aftrout l'urne,
nous le rptons, avec toutes
ses chances personnelles, les*
qnePes reposaient sur son
crdit politique incontestable,
et il l'a emport de haute
lutte, In grande satistsetion
du gouvernement qui sait
qu'il n'aura jamais trop, pour
la bonne administration del
chose publique, du concours
de toutes les lu m res et de
tous les dsintressements.
Ceci d t. noua aaluooa de
toute notre svmpathie le con-
current malheureux de Mon-
sieur* Hudicourt, la trs digne
et l'honnte homme qu'eat
tf.'barles Bauduy. Le parti
du cartel d'octobre dernier a
voulu prendre cette candida-
ture en mains et M. Bauduy
3ui, par ses grandes quali es
'homme du bien, devrait
appartenir tons n apparu
ainsi comme l'homme d un
groupe, et d'un groupe tra
agissant. Plusieurs attribuent
son chec cette circonstan-
ce. Dans les difficiles conionc
turei actuelles, le droir de
j tous est dsns l'union. Qu'at-
tendent donc les plus dignes
pour la raliser sincrement,
aujourd'hui que le p ys a i sa
j tte un gouverneineut qu'il
s'est librement donn ?
L'Idal Rhum
ALIX ROY
28 annes de succs.
Le prix de la
Gazoline
o
Oa annonce poar cet'e e*
maint une ba>sse gnrale du
phi de la gaioline due l'ini
tiative du Gouvernement.L1 ga
soline *e dbite depnis quelque
tempa au prix exorbitant de
trente-cinq centimes amricain*.
Cette nouvelle de baisse < s'
bien laite p-vir rjouir Ip inl-
resss qui sont nombreux.
Inondations
au Borqne
Samedi soir, d'aprs les nou-
vellea parvenues la Capitale,
une partie du bourg de Borgne
a tooftert d'une torte inonda
lion En certains endroits la crue
des eaux qui envahirent les mai-
sons atteignit plus de six pieds.
Les dgts sont,parsft-il. ases
important* et la population et- I
fray, en dtresse, demande
des secours urgents.
esv Lectures
o
Chj ija plane..
Mais ci fin, o en est-on
l'hania.nisaion,des ser-
du fVite? Est-ce ren
aux 'ca eudt s grecques?
sommes au 20 janvier,
ommi'SuV Anne, nous
)yons'rien vt nir. Que M,
on nous dise notre vraie
ton. j.e pays s'impa-
e. S'il'j faut, qiie ie gou-
-meot corse la ques-
La nation est derriie
M. le iVsiaent Vincent
aller jusqu'au bout.C'est
u'il m est donn de lire,
1 ', dan mon intressant
|ie la Presse.
is-je avouer que nia pre-
e impression, qu'on dit
Jfun ,re 'a bonus, est
;et entrefllet a raisou ; que
ne voyons gure rien
f de tout ce qui a t de-
i et promis; et que le
s impatiente? <
s, la rt flexion, je me
|'e la petite note est tout
Mme quel me peu exag
qu'il ny a pas si loug-
5 que cela, pas mme
mois, que M. Sanoon
uis son mmorandum ;
i nous avous pu attende
<* aus uu gouvernement
'n liste, ce qui tait le
iM'- 'I -, nous, pouvons
* allen lie quelques mois,
des dtails; que, au
aire de la lonnuie habi-
s'il reste beaucoup
au moins on a beaucoup
enfin, que je veux bien
le gouvernement em-
J tous ses moyens, mais
f > manire forte en a cor-
!' suuatiou. ^
jouvernemeot ame-
na jamais mente, au-
tue celui du prsident
tr, que uous coli..bo-
avec lui. bi uous \ou-
brtser les vides, ne pen-
sez-vous pas qu'il pourrait
nous jouer le tour, pouss psr
sa propre impatience de ra-
masser tout son Saint Frus-
luinen Hati, de plier bagage
en mettant fia au trait et en
ne gardant que le contrle de
la dette extrieure f Tenez,
comme, par exemple, il a t
fait pour Sano-Domiugo
Je sais bien que cela com-
blerait d aise, jusqu' nouvel
ordre, les ne ionalistes extr-
mes; mais je aaia bien aussi
ce qui arriverait; mon mme
onPre la Prusse le dit dans
e mme cbret:iNous croyons
avoir que le prsident Tru-
jiilo se trouve en prsence
l'une rvolte. On se bat dsns
le Cibao s.
Nous n'avons uns encore
besoin qu'on as batte sur les
frontires, toutes proches dn
ibao, ni qu'on mette notre
prsident Vincent dans les
souliers de Trujillo. Allons
ont doucsmeni.c'est plus sr.
Chi va piano, va tano ;
ehi va tano, va lontano. s ||h
ulien a raison ; allons douce-
nent pour aller strement, et
dlons srement pour aller
oin. Ne rtrogradons pas.
Lit,
Entre Nous
o
Dea clients de Sea-Side-Inn
ont adress une requte S la 1).- .
rection de I lgant tablisse-i
ment pour lai demander d ofl nr, !
au cours du Carnaval, une soi
re spciale... avec un progr.ni
I ma des ttes... qu'on meitrait
au concours:..Pourquoi au con-
cours ? quind dj aux soires
ordinaires de Sea-Side Im, on
eat ravi du bon go qui praide
i la dcoration de la salle et i
: l'agencement dea lumires..Tout
; an plus, pourrait-on taire quel-
uei suggestions En voici une.,
e voia lis bien dea manques
hilares clous au platon 1 et u-
deaus des pones.. 1 orchestre
j en travesti loltre.. et les gar
ons en ttea et mme de veaj
si cela vous plan. Quant aux in
vita, ils n'auraient qu' consul
ter leur imagination et leurs
KUta pour se prsenter leur
antage. Naturellement il fau-
dra des to k inpuisables de
60 itetli et de serpentins...
Il dame, vous tes prie de
dire vos unies que pour U
Caruavel, Saa-Side-ion prpare
quelque chose de rare avec
reine la clsl.
Comit
diicenten .ire
de Delorme
------o
Le wOffll du Centenaire de
Delorme qui vient de se tormer
uu Cap-Hail'en ^si rompoa corn"
me su t : Me Juvigny Vngues>
Dput du Peup'a, Ma Louis S.
Z^phirin.SnaJ* urdela Rpubli-
que, VI. Charles D x, areh lecle,
professeur au Lsjee, bue Or.-
mard, llomm- de Lettres l) rec
leur d i Lyce, Vergmaud I-e-
coate. Avocat, Jeas VI. Lambert,
Avocat, prolesseur au Collge
N D. P. S.. Louis Mercier, pro-
lesseur au Lyce tt au Col'ge,
Clamarl K court, Avocat, Jour
n liste, Ch'iatisn VVerleigh.pro-
trKst-ur au Lyce.
Il, se proposa de clbrer au
10 Fvrier prochain le centenai-
re de la naissance d'un g>and
ouvrier de la pense haiiienne
iE N DEY1ESV\R DLORVIE
Honnie de Lettres, Ancien lvi-
voy l\\:i i i: i.'.aire et.Viluiairt
Plnipotentiaire de la Rpubli-
que d Hati la Cour de Bsrlin
et pies le S mu-Sige, ec, etr,
G-and-Cioii le Ordre d* MeJ-
jtdi, Grand Officier de l'Ordre
de la Cojrouue de Prusse,Com<
mandeur de 1 Ordre de Pie IX,
etc, etc.
Le o uit s'est adress a.ix
meilleures crivains, sollicitant
leur concours pour des article*
en l'Iouueurddg-au.1 Hu.ien.
Tous nos v ix laeco up igneut
dans celte jvre patrioiique.
LE
LB DBSARMBslaUffT
Oi sera le sige e la estfresce
laratelal9317
PARIS, 13 janvier Dans
les milieux dintoraatiejeea, on
saura que truxellea, Sain-
^bastien et Yteaaa aot anr les
"K* comme lieu de rsidence
e la contrenee gnrale dn
'sainement qui doit ae ru-
nir en 1032.
On compte que plus de 3,000
teiaus et eaperta repraen*
ain 52 nations y a sauteront a mai
qu'un millier de jouruahate*.
Quelques diplomatrs pentni
jje, Geuve sige log que de t*
nolreuce, na pourrait abrner
un si grand nooiWa de visiteur*.
Propos
cache ls
Mcssiaars Jli. Pcreira, Laleau.Fiu-
bert.MoU.Gonzalez et Adrien Castera
'ni demand de taire une mise au
point touchant la note du journal
La Tempa qui rapporte l'accident
advenu l'Ecossais, naturalis cana-
dien en attendu ni d'tre Hatien : Ja-
mes Sirkett. e Le l'einii. prlend
|ue ce Mtuieun rtgaraaitnt le spec-
tacle du bord de la roule, comme d'un
bulcan. La vrit est tout autre... et
ce Messieurs, comme lea appelle
La Temps , o'unt pas perdu de
temps . faire le apeclateur. Sponta-
umeat lia sa sont ports au se. ours
de is vicUoM, an dgringolant avec
an* adresse de ehvrs jnaqn'aa fond
d* labis* oa m. Sirkatt faisait l'ana-
chorte.
La premier mot du rescap fut :
Htll l j'ai prrdu mon portefeuille.
Ou l'aid-.,i la retrouver... et alors;
mais alors saulameat U ae rappe>a
que loat u meule d devait an re.uer-
cimeai e sauveteur.. Il s'eu ac-
^u.tud ai.tour de ucju ausi dli-
cieue qu'inatlendue...
Messieurs,dit-il.j'ai dans le coft're
de la voiture du soda et du ItiiU.M
SAltTHE CACHET D*OH... Voulez-
vous uue n >us preuion ensemble un
fcW drlnk... avant de frimper... -
Surmenage
scolaire
Sous ddions cet extrait nos
spcialistes en eiiseiytieineit :
M Fa| x Lob'igfois.coiiseillrr
municipal, demande aj prtt
de la S iue d''udier un nouvel
amenag^niciit .1 s heures de
classe de Paris.Selon lui, la du e de
l'enseignciiic-ut ne devrait pas
dpssser deui heures pour les
entanis de 6 7 ans ; trois heu-
e* et demie pour les enfants de
8 y ans ; quatre heures et d-
nie a ci q h ures pour les en-
tants de 10 S 11 ans, et 5 heures
el quart a ail h-un-s pour les
entants de 11 S 12 ans.
Il est bien entendu que la du
re de la prsence des etila it-,
l'cole ne fccait pas abrge
msis las re t .lions surveille
seraient prolonges.
A l'Abattoir
Nous devons des llicilations
I Administration Couronnais
qui a l'ait entreprendre dos am-
Hors ion et rparations I A-
balniir de Port-au Prince, cona-
tiuit. comme oa le sait, so ta le
gouveine nentdu "rsident Hyp-
polte par Architia'd ibvo s qui
en a eu la concessio.i penlaut
vingt ans.
Pur In Etita lais sVEinae
GENEVEUni lutte dter
min e pour la vie de l'Europe
propose dans la ldration
des Etats Unis d Kurope
commencera vendredi juand
le ministre tranns desajai
rs Etrangres Aristide Bnan I
leiicGolren ici les reprsen
auts des viu^i sept pays
diredeaieut^ intera*gs,
Des Comits
ni
Qaartternsu sent dj
forms pour le choix
dea Reines.
fVEvque Carson
se rend aux Etala Unis
Avant-hier, S G. l'Evqn> Car-
son pst psrh en avion pour Cu
Ib* De I I que, pur lu mme
voie, se rendra aux E'a's-Ums.
I II y sjournera un mois envi-
ron.
I Nos meilleurs souhaits l'ac-
' co-npg;-n'.
La nouvelle que la I! >m-
mission Omimunale.qui pr-
sidf, comme on le sait, de uis
quelques annes l'organisa
tion des ttes du Carnaval.
avait dcid de briser le ca-
dre troit d'une lection noir
le choix dune Heine Uni tue,
a t accueillie nvej le plus
grand plaisir partoti .
Certains quirties L- la
Ville d ids a aider la Com-
mission C >nimuna|e la
pleiuc russite de son pro
jet o i,quelques-un,form cu
partiedj leur Comit d'lec
tion,tandis que dam d'autres
quartiers volent de bouche eu
bouche les noms de celles
qui out des chances le ru
nir l'unanimit des aaflrsges,
C'est tint mieux.
Par ailleurs.no.is suggrons
la Commission Communal '.
aussitt qu'aile prendra con-
tact avec ces comits de qu ir
tiers la leur demander, puis-
qu'ils seront tous commises
de notabilits de la Ville,
d'user de toute leur iutl lence
(Uns leurs centres respectils
pour taire le plus os propa-
gande eflectivu* possible en
laveur d'uu Carnaval dceul,
coquet, original. Que ces ua-
tabilits expliquent tous
ceux sur qui elles out de l'infla
encequel toit moral cela lait
notre pays quaud des mas-
qu< s isoles ou eu > mdtrs trois
seul la pudeur des geua soit
par leurs accoutrements soit
par leurs propos, soit par
leurs gestes.
l.'iu i,aiii.s..tioii des Comits
de Qjartier, peut constituer
lutte les mains de la Coin*
ini.ssiou Communale un puis-
saut moyeu d'action pour
obteuir, tu dehors du choix
des Keines.ce qui constituera
deju un succs que noua
ayious celie antice des Icits
de Carnaval veriublemeut
digue* d uue graude capitale,
On deux tnde
A aclulci une peu u-glacire
is'udiesser Kue du Quai,No '
11) IV, es lace de la gare.
BOXE! BOXE! BOXE!
Formidable match de boxe
Jeudi 22 courant 8 ns. l/'
il I sou
; CHE VARIETES
Le Boxeur de seconds cal
gorie de Harlem et Htlitix
(U.S.A. ), William TdUUV,
vaincu jeudi decuier par le
t o ux Quintan a, cha.n^i > i
de i.uui, leStnto loui'ii^)
et de la Jamaque,.se propose
de preudre sa revanche suc
ce dernier.
Ce imtch sera, sans nul
doute, le meilleur et le plus
Impressionnant qu'on aura
vu cu Haiii. William Tunuy
ayant alti me que sa premire
rencontre avec Quin ana u'a
t qu'une extiib io t| rl mi
nuire, sans aucuu entrane
ment pralable.
Tunny est si sr de la vie
toirc qu'il rclame comme I
Condition sine uti'i non que
la tecette entire soit soin
douue au gag lant.Q il tano.
de sou cte, deman le < u pu
bhc de lui ai corier loti c
confiance; il allirme q wl m
sera pas vaincu.
Ce sera, rellement uu tor-
midubie na ich !
nm
... a assist il y a quelques
jours la rue Honne-Foi. tout
prs de la Plaa Je la Cathdrale,
a une scne qui prte rfl xion.
Un enlant qui revenait de l'U-
pilai o il venait d'tre soign a
la sui'e d um blessure, mangeait
tranquillement un pain Un gros
gaillard s'appro lia du petite',
avisant son pansement 1 li ap-
pliqua un terrib'e coup de po'ng
au l>on endroi'. Sous la dou-
leur I en Ci. il ;i!> : i Io u na SOa li'U-
gal repaa dont le vaurien iVn
ein; ara t dtala.
... a vu un l'onclionuaiream-
ricain et sa le m il' qui s'taien
tromps samedi dernier de ta
riage. Invits une ciiuonie
nuptiale, ils suivirent un cor
voi qui les ainens chez d'au'res
marie. Le nouvel i^poux, hom-
me du monde charmant, exp'i-
qua l'erreur ss invite. *j
caaionnela. Ceux-ci, un peu g-
ns, tout de mme, prirent con-
g t quelque! instants aprs
lurent assez heureux pour se
rendre au mariage o vi iiablr-
ment on les attendait,
.
...voit, iian sans plaisir, que
se dveloppe, a l'or'-au-l'i iuce,
l'habitude des djeuners io*i
mes. Ds qua quelqu'un est nu-,
li de sa commission, il invite un
ou deux amis djeuner. L'ha-
bitude n'est point mauvaise; bs
propritaire* de restaurants y
gngnen' et tout U monde est
sa listait, d'autant plus qua ers
chanaants gucule'ons sont tou-
joun arross de dlicieux pett's
verres del Coule d #r. AUx
Roy.
*
... voit, avec un plaisir sars
mlange, mourir pi u a peu. Is
bruits de grve. On va pouvoir
sans inquitude et sans s-iUCil
[Uulilei et nouveaux pouvoir
enfin s'occuper de sas aftairef.
Il est lendie que, vrai nent, les des-
tins seraient trop cruels s'ils
BuUS niellaient une lois encore
en prsence des heures saal-
beureuses et ensanKiantesqae
nous avons vcues pendant la
fin de l'anne 1920 Loi mar-
haie, coups de tuu dsns In nui*,
patrouille ramassant, aprs nsul
heures, de pauvres proiaenaurs
attards...
i

... a vu avec satisfaciioa qae
les journaux s sont levs con-
tra le scaudah- dis bandes d-
ambulant, 1a diinaache, dans
Us ruas de !a Capitale. Ils eat
Ml son cl on espre que ce scan-
dale honteux cessera.

... i. constat dimanche qae las
musiciens du Nord se sont sar-
aia uu Champ-ds-Mars daaa
r.
excution des beaux morceaux
du concert qu'ila offraient la
population.
... a devin pourquoi lea bra-
ves musiciens ont si bien donn:
c'et qu ils avaient auparavant,
vid leur petit verre d'HENnt
GardIrS Carte Blanche.
.
...constate avec stupeur que de
nombreuses maiaous PorUaa-
l'.-ince, vieilles et dlsbrea aa
tiennent plua que par na fll. L'a
ront connue cli.i'aau de cartes
et tant pis pour lea paeeaata.
.. croit f j ie* la Cornranna au-
rait irt s'en occuper pour la s-
curit dea gens.
.. se ferme chaque lois que,
lu nuit ara regards rencontrent
!a Plav (ieflrard.
I a '.' ce da la l'ait e-,. plon-
ge dans la plus complte ob
tint. Les prob'ituss eu lont,
souvent, leur lieu de rendez-
voua, et biea dea scies malveil-
lants penvent s'y commettra
la laveur complice de l'ombre.
... demaane A nui d droit
de s'occuper de ce e qie^lien
de Iui it'iore. sfin qu une am-
poule iednque aor, u moins,
places la I I?ce Cellrard. L cal
pi.: que ccrssaire.
:
0p*



PAflfcV* 2
UTUAIIN- 21 Wiar *Mft*
*
*

Nouvelles
Pour combattra
i
Etranqres<
communiiUft
aux Etats Unis.
o
RADIO PRESS NEWS*
18 |anvier. \
' Par sans 01
WASHINGTON, 1 janv.
Dclarant que 106,000 600.
. | 000 communistes organiss
Dl
L. ronl l.lrCs.T V&l *UUS d" !ea.ders **"* dlt*
troil. La Ford v'otoi ',
Company a rduit les prix de
ses quinze rno lles de cinq A
auaranle cinq dollars, selon le-
crnires constructions. En an
noaant les rductions lelds*-!
Ford a dit qu'il esprait que
l'industrie automobile montre-
rait un progrs permanent.
1U janvier.
j Aniveriaire lu Kcich Ulrajauil
Berlin. Le Piesident Von
Hindenburg, drap dans un long
habit ooirei portant la croix le
1er d'une autre ire, a conduit
des crmonies commmort!
vtf, comme la Rpublique alle-
mande obseivaii le 13 me an-
niversaire de 11 londalion du
Reich. Dans un discours mou-
vant il a lad appel a ses compa-
triotes pour un amour dsint<
reas de la Pairie.
Ptur la ilis large usine
' le puis<.aice lectrique
La Havane. M. Claude ap-
pliquera une somme addition-
nelle de plus de 2.000.0'K) dol-
lars pour l'installation de la | li s
large usine de puissance eiec
trique du monde, en Oiani les
eaux Irigides au lond de la rade
de Saniii'g') de Cuba.
l'ourui\i par it gorilles
Bu la wa y a Kuouesic. Le
commandant Gain, leader d'une
expdition scientifique ilalienne
au Congo belge, se sauva ftlroi
tement de la mort quand il lut
charge par cinq gonlies tandis
qu'il se trouvait sur le bord d un
prcipice. Il tua et tua un des
monstres et les autrws prnenl
la luite.
La kiluatici dans l'Iode
Londres Del dep. lies
l'efivening New* de Calcutta,
aujourd'hui, disent qu qu tre
peisoanes ont eie luees et vn:g
autres blesses dans une emun.
A laalda, dus la province Blbai
du Bengale. Le rapport dit que
la police se servit de lusils puui
se dlendie contre la loule qu
rtlusait de se disperser.
Uilre le loiHuiuaislPs
.un Liais lois.
Washington. Quaioixe re-
commandations pour combattre
le communisme, y compris le
mise hors la loi de ce parti aux
Etats-Unis, ont t dposes de-
vant la Chambre, aujourd'hui*,
Ear le Comit d Enqute Fish,
e Prsident Fish a dpose le
rapport aprs une tude de
huit mois des activita commu-
nites travers les Etats-Uni?-.
tLa ca*"1 ''" ^|,'1,a(*llil
C-Washmgion. Le canal pi o-
jet du Nicaragua est pratic bie
et hautement deairable, a rap-
port aujourd'hui au Depai te-
ment de la Guerre le lieutenant
colonel Dan J. Sultan, Ingnient
de l'arme qui vient de compl-
ter un examen du lormiu bt
projet de gnie. Il a dit qu'ent**
construire un nouveau jeu d'e-
cluses pour le canal de Panama
et creuser le plus large pont a
traveis le Nicaragua, ce derniei
ilao oftre de plus grands avau
ges parce qu'il raccourcira la
voie du trafic de 80 pour cen
du trafic inter-ocanique et d
un trois jours.
Etrange suit ide
J^San Jos, Caillou.le. Malad
et dsespr, Ach de Ailoggi, I
bricant de cigares en r iraile
s'attacha a un poteau, versa d(
la krosine sur ses vtements
dlibrment se mit eu flim
mes. Son corps carbonise, gaid
{>ar son lroce chien de beigi i.
ul trouv dans la oyolte bre. k,
queques blocks de sa maison
par deux jeunes gaions Yve
Crazzi et Emery Fair.
In Russie
j La tte
db LA
Croix Rouqe
Nous apprenons que la tte
meutes division aux Etats-
Unis sont en train de s'agi-
ter pour le renversement de
l'ordre politique et conomi-
que americaiu sous la direc
non de Moscou, le Comi'e
sois la prsilence du re r-
-.en ant llamillou Fish a sou
mis a la chambre quatorze
recommandations pour cou:
battit le communisme.
Le congrs a t requis de
prendre des mesures imm-'
(lites pour mettre hors la lo 1
le haut c m inuiiisme eu Ame \
i ique, et dporter tous etrau.
gert communistes etannulei
a naturalisation de tous le>
membres du paiti commu-
niste en Amrique.
Le Congrs lut aussi appel
empcner toute nouvel!
littraire et musicale que la
Section haiticnne del Croix
Rouge se piopose d'offrir au
public, et qui avait t an-
nonce pour le 30*Jnvier,
vient d''re renvoye au 2
lvrier prochain. Ce renvoi
a t inspir par la pense
de ne pas nuire au succs di
la tombola et du bal de l'As-
sociation des ('aines de Saint
Franois de Sales.et de lais-
ser au grand public l'oppor-
tunit d'apporter sa contri-
bution l'une et l'autre
uv e.
La Section hatienne de la
: m le institution humain
aire foude par le philau
ihrope suisse H< nri Dun^ni
poursuit discit meut son
icuvre de piti sociale. Beau-
oup a ete lait.Mais te h.un,
les m stes S soulager Sft
inii.ii. Elle renouvelle son
la uralisation da com munis ...........
les, arrter la liitratuu |dijptl a tous. Aidez l a allei
le lavuui. J >ignez-vous eile.
communiste dans toutes le
portes et poursuivie le-
rouget ou d autres s'attacht
a lepandre de fausses ru
meurs en vue d'instaurer te
paniques contre les banque
Le rapport a aussi sugge
que le Dpartement du Tes> i
en due autori envoie de
igents en Russie sovitique,
p mr taire une enqute sur I
prteu lue production de o >is
de construction e> d- pulp.
de bois par des lo .its pou.
l'exportation aux Etats U us
et que le Congrs donne uu<
considration immdiate a lu
proposition d un smbaigi
complet sur lie ucoup d'un
p iriation de l'u si I u rai
,>ort de la minorit lu*
le pos par le reprsentai)!
ohii NeltOQ qui allirm
qu'il n'y S Va il aucune raiso.
dlie cniu outre mesure sui
la questiou du commerci.
mesure qui peut tre rgle
Luis un sens de justie co
nomique et sociale pour les
travailleurs amncaius.
Contribuez I
Les Hatiens
fia Rpublique
Dominicain*
*A la suite du cyclone de l'anne
dernire, beaucoup d hatiens
sinis rs et sans abri se sont
rfugis dans le vieux fort de
Sau Geromino, A Santo-Doinin-
go
L'Opinion s en plaint et
demande qu'on chasse no*corn
palnoies de ce lieu historique
si souvent visit par des tran-
gers venant dans la Capitale
voisine. *
Nous souhaitons que le Gou-
vernement s'occupe de la ques
non e1 que le Ministre d'Hati a
S mto-Uomingo prenne les dis-
io-i lions ncessaires pour rapa-
trier ces infortuns hai'iensqui j
raluen leurs misres dans un \
vieux c lit au historique.
imeot de l'ambassade
Kome.au prix d'un peu plus
Pour un beau
Carnaval
Ailiaiuislraliau Lauisuiiale
Communiqu,
Eu vue d'ai'iver I lection
les Reines d. Quartier 'a Corn-
iiiaaion Communale a divise 'a
Ville en cm i sones :
1 .Le Centre de lu \ illc.com
jienaui du iNoid au Sud, la Rui
les Casernes jusqu' la Kue de>
Csars ei de l'Est Ouest la
'lace Louverture |usqu' la
i nul Hue.
2e LEst de la Ville, compre-
iaul du No d a.. S id et de l E
i i Oaesl les quirueis de Sam
Joseph jusqu' la luade No d
le la GiauO Kue, I S..lnu, lE
uile, la Kue du Qu<>i, M > < li
Saint Louis, Quartier de la Ma
deleine, a 1 Kue des Casine*
tout ce bloc boiue I Ouest pal
le Littoial.
3e. L Ouest de la Ville, coin-
pienani le r.hnm,-- le Mus, a
lue, BoiS-Verua, Tuigeau, Peu-
dr Chose et Aleuiouis.
4 Le Nord de la Ville, com
COMMUNIQU
tir la IVeieelare des Arraadi^r-
larals de l'art av Prime, de Ni
r b-tlais eldr Lasrahob.is
;Sans prejudiikr au picdesii
Communiqu inierd'sant les li-
i ges de lote-ie, reflet et sous-
criptions publiques si dans lu
nique but de concilier les int
rls ds achet, is des b llela
mis !. 14 Dcembre xp i par
m m Lot. ie a 1. A ni du Peuple
ai ceux de l'A luiinisralioii de
lt di e lo erie, te de uer tirag-
annonc pour le 31 du mme
nu.s de Dcembre ei non rttec
lue a ceMe d de est auorisdins
les 12 jou s a paitir du preseu
Coiiuiuniq II demeuie ir
mm .n,i meut decui que, a l'ex
piralion i eue fait aucun tu. ge pai la
%us-dde Loti rie,
l'oit au-lJr.nce, k 20 Janvier
1931.
A. L0UR
Deux excellentes pices
l'sppai tenmi t, bien s tues
la (i and'Kue, quartier com
mercial.
oVadresser
M John WOO .LEY,
Gran I Kue.
IXOIIII, MU Ul IA U UU piU piu- ..
proprit apparteuail aupa-
ravaut au roi Victor Emma
uuel et tut uue partie de la
rsidence donne par lui
la reine Mirguerne quand
Vicur Emmanuel niouta su>
le irue.EUe consiste en deux
palais et un magnifique pire.
Ctuslruitioa de real
sans ni.'H-tiisriisS' >
PARIS La Renaissance
(tusse publie Paris prtend
injourd h i quun acerd
alo allemand a t conclu
avec le gouvernement sovie
tique poui la construction
Grand Hue, dune pat la Ru.
des Cesars.de l'auire.Murue M
riueile, etc. .,
5e. Le Sud de la Ville, com
prenant le Moi ne-a-Tufl, tau
f;Moscou. La Russie a on
tous les travailleurs de chemins
de 1er sur la base du temps de
guerre Tous doivent all r n'im-
porte o ils sont envoys et pour
n'importe quel travail sous me-
nace de terribles punitions. Les
titrons devront les enrle.
Amrique achte a llouieje local
de Min ambassade.
" ROUE- Le Gouvernement
des Etats Unis, reprsente
Sir Pambasaadeur Johu J.
snrett et le parti lasciste oui
ign hier nn contrat pourj
!*schat par PAmnqne du b-l
>ourg Salomon, jn (j..a
le cent sous marins russes
dans la Met notre.
lue an lu- grandi* gnerrf esl prdite
LONDRES La croyance
|u'une autre grande guern
pent tre attendue si la cont
icnce mondiale de Desarme
nent qui doit avoir lieu en
1932, choue, a t exprimt
nijourd'hui par M Rcnwo
ihy, membre travailliste dn
l'arlement.
La (lotie .m ii o u il.ilifiiiie
allriul le Brsil.
RIO DE J AN El KO La
Hotte arienne trausatlanti
que italienne sous le com
in-ndement du gnral Ilalo
Rdbo a complt son vol de
lil9 railles dOrtebello, Italie
quand elle atterrit Kola
FoCO Bay, Brsil.
J.-
Ciseaux, tout ce quar'ier bo ne
au No d par U Rue du Cti-.inp-
de Mars et a I Ouest par le Lit-
oral.
Conlormraenl cette divi-
sion il y aura donc 5 Reines
(lue.
/.a Hem.- du Centre de la
vi le.
La Reine de fil.Joseph, l'E-
tude, Maiche S .Louis etc.
La Heine du Champ de Mars,
Li i,l! i Veina, etc.
a R lue du Kel Air, l'osl.
VI Ul lia ui, etc.
La Reine du Morne a Tufl,
l-'.ubouig Salomon, Jean Ci
seaux, etc.
La Commission Communale
serait heureuse si dans chacunr
de ces zones la la formation des
Comi>a de Quartier* appels a
prsider au choix de ch*qu
Heine pourrait S' uVttuer le plus
rapidement possible.
VARITS
CE SOIR
La Xe
Syn phoni
1H. Jaude Toussaint et
lo Oaraae Kaesr
tNous apprenons avec p aisi
que la llaltOO Kneera fai choix
de noire ami Claude Toassaln
comme son repiseniant au
Cap-Hd'ien pour la vente de
ses belles marques d autos, d'ac-
cessoires, de disques, etc.
M. Toussaint eai avantageuse-
ment connu pour son activit
et son sena des affaires. Ce choix
est des plus heureux et nous en
flicitons sincrement le Garage
Kneer.
Entre : 0,50.
f\j fg[Wg40PPHS3/0HSl
Soulagement Immdiat juornon ^ i.|
Globules Rbaud I
B*lultumrvrl,]ux.arprnnUmm I
Tltn fhan***tm Dtmaml^ Mm 1
B. DAUqaoUZ, il. .v.ctor Ha# M
Aux Inielectuetsei au
ft>ubtic ou aotxeral ,
La direction du journal El
1)1 -Hit) de Santiago de los
Cabaileros, Republique Do-
minicaine (loin je sus le re-
prsentant eu Hati vieut de
me fane savoir qu elle dj
evpedi le journal, selon ma
piciuirc uoe et continuera
le tune au turet ine.uie.que
les autres notes mi parvien-
dront.
Elle ace p"e de: 111 i t i vr ment
uess gge nous pour la publi
c tiou u une seenou tianai.se
dans m u piumai, ce qui est
d une relle importance pour
relier plus etioitement les
di ux Peuples qui vivent dans
la pi s comp ce ignorance
i un de l'autre.
Four ce motif, je me fais
un plaisir d'annoncer aux
luiellecluels que ie serais lis
tu-m eux de recevoir leurs
article littraires ou autres
qu'Us iu&eul nous pour la
pu.dicalie i daus l'El Du roi
section franaise.
Ue o . u j U /public peut
prend i- part cette initia
u vcu envoyaiii desiutouna-
tious seii. lt s ou u'oidie ge-
iier.d, pouvant n.ereSser
tes lecteur de cette section.
Ceux ia qui veuleul m hono-
rer ue leur conespouuauce,
peuveul l'aditsse a moi,di-
rect ton provisoire, soc Uue
Javee, 1.0.
Jespic qu'avant peu celte
actiou sera traduite eu espa
huoi et publie simultane-
meut avec les originaux Irau-
ais.
Ainsi, les palpitations gn
raies de la Republiqua u i .u
ti serout iiao.sni ms i ai
l'intermdiaire de El DlAHIO
aux Vingt pays qui parlent la
laugue de Cervantes.
Entre temps, iusqu'a la com
plie orgauuatiou, la .section
iianaise noeia pas tiaJuite
et commencera cette semaine
1 uic.iu
J

BoU-clembN {%att
Ui. o Hfc.sKiQUEZ VALD5
Fort au Prison, ilaili, le 19
Janvier 1931.
mm
CE SOIR
Marcel Levesqoe ( Cocantin ) dans :
LE DINDON
D apra la nice de G. Feydau.
entrs : 60 ; B Iror : t.OO.
DEMAIN SOIR
BELPHGOR
OU LE FvNTOME DU LOUVRE.
Avsc E mire Vaulier. 5 : et 6e pisode*.
Entre : 0,50 ; Raicon : 1.(0.
ESTOMAC
Remde nouveau
BhSIBOChLIIIIIE
adtpt* pw lu Spieitliitu Paru
soulage immdiatement :
BRULURES CRAMPES
ACIDITS Je rESTOMAC
ULCRES GASTRIQUES
CONGESTION dn FOIE
DIGESTION PNIBLE
GURISON RAPIDE
Prodmit da D CORNELIUS
7,av. ConiUnt-Coquelin, PARIS-7*
ES VENTE i
Fort au-Pinc : Phirmcli W. IUCH
M toult bonnts PhirmMlM
I r.
Cainaidlain Poclfio
Btoamahlp Ce
le l'uxueux I>teau%Tonrilt
Duchesse ot Bt dlord sera i
l'oii-au-Pi ince le 30courant i
9 heures du main en route
le mme jour 2 heures p.
m. pour Havana ^Nassau st
Ntw-Yok.
Four tous Renseignesnents
S'adresser :
Joseph NAdDAL&Cie
Agents Gnraux
Rue Amricaine en lace ds
l'in priniriir du Malin.
Tl. No 2217
-
Meus de Roqulom
Une messe de Retfu em sert
chanle le lundi 26 Janviercoa*
rant, 6 h< ures du malin, sa
l'glise Sa>nte Anne pour le re
pus de Unie de Mme Veuvs
Sumner lui oetnt.
Les amis de la
pris d'assister i
crmonie. ...
' or! au Prince, le 21 Janvier
1931.
famille aoot
cette pienae
ii'"
Je ferais un mille
pour une Camel
|A plaisir vaut cela. Il n'y a
ti pat de tubultut pour ta
qualit "Camel," ni pour le doux
et agrable mlange "Camel."
Celui qui fume de* "Camela,"
exige de "Camela." Parce
qu'elle* ont une douceur, un
arme, une delleateaae, que voua
ne trouvera dan* aucune autre
cigarette.
Ne vou laiasea pu dire que
toute autre cigarette, d'un pris
quelconque, vaut le "CamU."
Ettayez les "Camela" voua-
mtme. Quelque! I miifei,
douces, rafralchlaiaotes, et voua
feres un mille pied pour un*
"Camei."
R.J.XETN0L0S
TOBACCO C0.
Wi..toUt.
rUrmCarafena
U.S. A.
Problme
Sachant que la misre bat
son plein dans le pays, expll
quez pourquoi : *"-'
m\o- Y a fil tsnt de monde
assister aux tls ?
2o Y t il plus de voitures
de luxe en circulation?
3o Les hommes surtout
s'habillent-ils mieux?
REPONSE i
/ lo Parce qu'il n*y a qo
a taire. m
2 parce que ls voitures
sont ne plus an plus" attra-
yantes.
3o farce que la Maison
' Vin ont CAODIHO,;
2' rue Bonne-Foi,
a'esl spcialise en article pour
hommes tels que Casimirsds
toutes nuances et tont ptix,
chapeaux fins, cravates et
chemises de tou'e beaut,quc
grce S son Stock formidable,
elle peut vendre i des prix d-
fiant rellement toute concur-
tence. Rendes-vous l'viden-
ce en visitant la maison Vin-
. ent Gaudino,225fRue Bonne*
Foi.
Manufacluie hatienne
tCTJ ae Liaaielles ._.
GEBARA&C0
LES CIGARETTES
BaBas Fanlal-hon
Dessalinienne
j* Colon *
mal
Rpublicaine*
Porl-au-Princienne
*

Grce i Isfinesse de leur arom I > it
des vrais rmateurs
lices

anal .a
Le Rhum Karbau'oiirl
Dont la renomme eai nniversells s gard sa premiers plsos.
Demandez partout :
VU BARBANCOURT
Dpoi Jsva sas Csaia,
4
____


LE MATIN- W Jantltr 1M1
PAGE 3

Mosaques Hatiennes
Charlier-.Malebranche & Co.
1224, Chemins des Dalles, 1224 j
Tlphone : 2(380
BfriW
\
Convenable !
Pas le ttonnements... pas
te taux pas pour la bonne
pendant la nuit, pas de lia m
mepas de danger ou incen-^
die.Une lampe Evereadyavec
des batteries Eveready est
infjiillible, sans danger et si
commode. Extrmement du s
rable,toujours prle. Everea -
dy est la meilleure lampe de
pnrhe du mondp.
Tous les distributeurs' de
i remire classe vendent le
lampes Eveready.
Fvitezles imitations
EVEREADY
I uni pra tri U-iUeilts
durent longtemps.
Ami pic an; rvFRFADY Works.
0 Epsi 42nd Stieet New-York U SA.
TOU
i Qu<,"e q-u soit loi t ri:^ine
y fit TSUfSM INSTANTANEMENT SiNUliE
pur l'emploi Aet
PflSTLLtlS VALDA
X* A M T S E TIQI) C t
PR 5DUXT 1> COMPARABLE
courut
r..r.::r~". r htjmcs de cerveau.
KAU^c':GORG8.^YNOITESrcentcsettlint4Mrlt|
BRONCHITES Ijuca chronique. GRIPPE,
DtfXUBMZA, KSrHH$t EMPHYlOtt, etc.
fITES bien ittehtiw
DEWAfiMZ. EXIGEZ
DANS ;.:UO LIS PH.'.HK.ULS
la BOITE do VERITABLES
Pastilles VALDA
kor'aot la nom
VALDA
En vente la Pie Buch
Ce qui n'a' ja nais At tait
Ce qui ne eut lro dpnns
Kola Champagne
F. SJOURN
Ppat dans des rrnd Minus i eon'rtsci
D'ASEPSIE
' jwp lion H W J.-
PHAHMACIE F.SKJOC::.,..
Vu ; c_.iv. s H. i: RoU (I ,'u C utre.
Cordonnerie Mont-formel
Hyppotile II Jcudij
____) COTE DE L\ l (\STK GR \\T!) IUJE 122.
Vient d'arriver un bel tt grand assortiment de Chaussu
res da toute fracheur et le tonte beaut;
On y trouvera, en outre.dea bretelles, 'r natta, rhiiisealln
r.hapeaux.etc, ele, el tjua>utrei arides de choix, de bon
gol fci bon m in lu
Mesdemoiselles Mesdames. Messieurs, is-te visite --------
h CORDONNERIE MONT GARMKL.
L vtes Brothers S S Co Inc. iCdCmt Mlriga
Texas Hati Santo oomtn r Porta Rlcot
Le seul service hebdomadaire el rgulier passagers et
(>t entre les por's du Go Ils du Texas directement avec
l'on au-l'rince, Hati.
Pour lu rception rpide et le maniement habile
importations, si vas vous toujour dei navires de la
LINE.
Les pr chanes arr v< es Porl-au-Prin "*' aot
S/S dci.tvive Lykes le 23 jiiviv l
S/S Stella Lykes T le 30
le vos
LYKES
nntlnvrAjflqiic
Supprime en quelque! mintes Fivre, Grippe, Migraine,
Rhumatisme lidicament t rti >i.r toujaurn tffeact ri mi
la igtr. Bottes del el 13 cachet. En et Mo dnm inutes banni > l !>
laaecatoliaiOectew GIRAUP.Hi'f idw.a lTON-0UmHS(Fcaai)
ii ,! i 011 au-Prtnoi I liaranacle Bl'CII
S/S Margs-ret Lvk s L- 5 lvrier 1931.
Bai eau : Hue du Magasin de l'Etat, Boite Postale L l(>.
>
Colombian Sieamship
Company Inc.
Le steamer rBogota venant de New York, directement est i,l01
attendu S Part sa Prince, te 30 janvier du courant. 1 laissera mis Par ,e gtnri1. {?,,m' aprs
le mme jour pour Cayes et Jacrael en route pour les ports qu,e lf g',8"d d.uc-N,colas *n
de U Colombie, prenant Irai et passagers. P P \ gfdtl on' de ..recevo"
Les raliques
don Ramanoff
PARIS, 13 janvier.Le comte
de Giers, ancien ambassadeur
de Russie Home, qui le gn-
ral Janin dclare avoir remis les
restes de la tamille impriale
russe, auiait .dclare, dapis le
Petit Journal , qu'il ne pou-
!"" vait aflirmer 1 authenticit de
ces reliques.
Le comie de Giers s'est relu-
sse lvler l'endroit o se
'tiouvaient les restes lui re-
passager
Port-au-Prince, le 20 Janvier 1931.
Clombian Sieamshtp Company Inc.
GEBARA k Co, Agents.
Or E 8D. VILLARD
Yeux, Mes, uorge, u ci les
Heures de CousuIiuiioun ;
Matin: 6 b. 3v) a 7 h 30.
Soir:'in. 30 a 4 beuies.
( Villa Micheline ) Champ
de Mars.
Angle Avenue Cspois et
Chemin Duco&le.
FOIE, REINS, VESSIE
OVSTITI- fH08TTITI
ORINia TROUBLES
ARTHRITE RHUMATISMIS
Qiiriton par la
KITINE
Astlseatliue puiiimt eul ealeie la esulsur,
lrlIH Ici urines (t dlissut l'acide srlqufl.
TOUTES PHARMACIES
Lskeratoin VIDAL, 46, rue A, CraMOt'. PARIS
Sa
I lui-mme.
. D'aprs le Petit Journal ,
' les picieuses reliques appar-
f tiennent*l'Etat russe et forment
une part des documents ou ob-
jets runis dans l'enqute en
cours sur la disparition de la
lamille impriale.
Les objet et document, a
dclare M. de Giers, sont en
lieu sr et traites'avec rtsptcl
el vutiaiion. Je ne suis pus
leur seul guiditti, mais je ne
lvleiai jamais les noms de
ceux qui paitagtnt ma lespon-
sabilite.
Le comte a dclai, en oulre,
que m quelque ho.sa lui arri-
vait, toutes les prcauiions
avaient t prises pour que les
reliques passent en des mains
dignes de confiance.
I
Toutes les Polices
DELA
comprennent la Protection contre la
Foudre sans auamentation de taux
Eu y.Le Boss $Co
Agents Gnraux
la wisir irng atTTafasi' mm marsiT it^ *
As*n'eE-vous rontre iccidenl
a la General Acci Lite Asusrance Corporation Li
mited Vve F. Rermin^haas,
Agent G-'n4ral noar Hat'.
Un plerlnafia original
Rome
Au printemps prochain.
axaclement du 13 au 17 mai,
un pl?nnage giandiose empli- '
ra la Ville Eternelle. De tous
les points du monde, des dl-
gations de patrons, d'employs
et d ouvriers, accourront Ko
me pour y clbrer le jubil de
la grande Encyclique de Lon
XIII, Remm novarum . Et
quel temps lut-il pUis marqu
que ca temps d'inquitudes et
de crises pour commmorer
la cliaiie lumineuse de la Fa-
mille, du Travail.de la Propri-
t, dr | Etal t
M s es ttes, voulues par
le Pape.n'olli iront pas kl ull ment
unearacttede pran prsenteront aotai one iaie et
pittoresque crigii ali'e. Devant
llldiii u.. blanc, ( n lit t. | i u i
le crmonial majesintus del
Cour Homaine, id vi-na dfllef
les mineurs, les tisserands, les
maons, les nienuisieM, les
peintres, les pcheurs, et des
centaines d'autres, lous dans
leur costume national, portant
le urs insignes et leurs instru-
ments. Et ils dposeront aux
pieds du Pape les produits du
travail de leur rgion, succs
si ( in i nt. Ce seia donc, en tou-
te vriie, dans lestouisel les
appartements du Vaticaa, le
monde du travail rassembl.
..Srie de vente
.i annuelleN 1
Ampoulea'clectiiquesvVlaadaa
a bon march
pendant. le mois de* Fvrier
PJ31. fiaSaJ^ ""J
! *
Uj eertoa de sis| (tl)
'ampoules pour Or l|,lW (prix
rel : Or 1.44).
De 25 Watts 60 Watts,
I au h iv -
[ (limitions: 29 centimes
| Or cash et trois versements
i I mensuels de 30 cent. or.
BIRE NATIONALE
DE LA
Brasserie Nationale
Se wiu\ partout Or 0,10
levetre malgr sa qualit
suprieure.
Protqez votre uoche et
votre sant en la buvant
toujours.
Payez vous un GOOD-TIME en allant passai agrt. I.le-
ruent vos soi i ces ou
Pr-Ca-Tlan
o vous respireres ou son d'une musique parlai la d un ortho-
phonique dernier cri, les pailumi grisants des environs t
dgustant les liqueurs les plus fil es, 1rs buiSSuni les lins
straiebissantes des | rii rellement surprenants.
CINZANO BLANC
t

C'est le Vermouth le plus agrable, le plus loi ,^l}(. .
ps r consquent le plus apprci.
LE CINZANO BLANC a eu les plus liantes recoto*
penses a oues les expositions et se vend mit place un
prix des plus rnisonn:ibles.
En gros chez A. de MATTEIS.
*^k. -*.
a
Songez qu'il vous laut des
ampoulesde r change.profitt z
d'n^c de cetie bonne occasio' :
Compagnie d Eclairage
EUcIrique
V -r. av Prince -cap Hatien
jmes de* Enfantes
Sont Mieux Traites
t -^Extrieurement
'^^ nait.Ne"diogiic-z"
.~X 5^/ pns; f,ict'orn('
X&r^^ l'heure da coucher
Vieits
VAPOKUB
PourTbut RsfioiJizsement
Un bon Cous .i
Quand vous au
des Heurs, il vous tv: '
oflrir de belles, el surtout,
qu'elles soient bien prsen-
tes
Mme Tlipry MATHi iN.
Avenue fin Travail(i{ois-Ver-
na) Tl. 2809t
Vous en fournira selon \o-
re gr:rourcnnes,corhei hs
on grrbas.
DISQUES
PATH
ROUGES
0,30 Or.
JOHN HWOOLLEY.
(rand'Pue.
De toute fraichaur
ll-ttery pour Radio
Battery ponr Flashlights
* moteur
altery pour sonnerie Eleetri
que de la suprme maraae
BrightSlar. '
S'sdrtaae *
jn'.n WOOLLPV
-r-er-


_

Mercredi
21 Janvier 1931
Le ilialiii
4J P&GK8
i 7193
y noce
Tel* -' l
ssm
.. xjar
L
r l u q u
? i
Constipation
Entrite
Vertiges
Dyspepsie
Migre i
i* V.t- 91
'mi
iQ
.' . 't.* .'' i
o s ti n

/'oi;r n 1er tn bonite
prtnez ctaqtie
soir un comprim et
JVBOL
I i irararli i.-li|, ... i.; ,i ,,..i,ni.
llll I I- lUI, r. ||, ||,|, ,,.,
i /m .-.,. r,: |g HMipiWi Il 11
' I "l" Ijl.l) II I alliqiil' (u'"il).
"1*1" rin .i, H, i tus.....i m,,.
1..... I '" Mrtii !H|in i Iriil lui ri
I lll I- I, ..-I...,.,. ;
m ni ilil rrpri>i ,l \* : n.....,,.
I '.......Mi- ,:< (a, ili i ,
i '.....i hlmi(|ni m rritaiil >
lin '.-rniiiil rv lll lie rf ,|||M
i i qui fa,l du Jatl |i i
' i). ii mira -. il i infant, i|m
i u ilUrd 1 il iihlliti
li' a ,*.,( .,
Annrn tUrf tl, r/lHl'fla i* '
i M t'miilU Ir l/rt/oim .', I/., -/',


Une bonne
prparation
pour le teint.
L'Eus V Lv >i >Prlieessta et
kl PhlUBUlric h |rSftfO< \ H-
Lalse, >is viis kitM|Bf sttJal.
Ce n'etl pis un secret; uni
lotion bien prpare l sise
d'oxyc hlorure de bismuth
trs finement prcipit.
Ceux qui e .t|>|ili<|iicnt
quelques joui s avant daller
au bal uu a une rception
trouveront qu'el'e est indis-
pensable.
Indispensable aussi pour
les vlllgialuristes ; le em-
pche que le teint soit brl
ou lch par l'ardeur de notre
soleil tropical.
Avis* au Commet ce
I ;i Panama Railroad Stenmship Lin* a l'avanta**
d'annoncer 1rs dparts sniv nts de New-York pou
Port an Prince, ,diictemen'adnranl le mois de Janvier
1930
Dpart de \ i Buenaventura I" 19 le 1 Janvier 1981
S/S Ancon le 20 lanv, Ip 25 lanvier 1931
Jas.H.C. VAN REfiD
Agent (Gnral
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Fire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth (ScotktndJ
Ltr la GENEPAL a est "une des plus puiesunteset des pr listes organisations
de ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son cha.np Ion qui emt>rasse le
monde
Ses Polices contre incendie ,couvrent aussi le* dgts inns par la foudre
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, incendie, m .1 eillance, dommages
causs autrui dans sa personne ou dans ses biens,
Ses l'olices Maritimes mises par ses bram hes d'Et s >ol payables en Hati.
Ses Polices contre accidents sont valables dans 1 uni ei Tous les voya-
geurs devraient donc prendre la p> caution de ruua policeTQJitre accidents
d'au moins 40UU dollars, la prune annuelle u'l ml que, '0 via 20 dollars L\ C.
Veuve F. BERM1NGHAM, Aux Caves
SOUS- GEMTS
Agent (ni. pou liait).
Portuu-l'i-ince. 1LG
.JEAN BJ,ANCHETJrmic
ALUMIMTM UNE
DEPARTS D1RECTSDE \K\V om.FAvs ET DE MOBILE
POUH LES PORTS H AT' EVS
fTn steamer laissera N w Origan* le 13 cri. e Mobile Ir
15 directement p urles ports do Sud, Port an P Ince el les
Qonani
Porl au 'm le 1" lanv er 11 '1
A DE MA'l'iris I Co
Afei 's Gnran*'
Il n'\ a i|u'mi geai cl iitimilnblr
Second Hand
Pi ls Station
MILLTEN r-KfcRES
Grai il U > l\o I008
Ti p!i iue 3356.
La sel le maison bii n ssso1 lie
de la l'< pi blique en pices
d'auli m ; i i s el 1/3 un lieis
de pris : Toutes acquisitions
laiti s i la We*| lodb .
Ch; i ::< H ilte v i m- 1,25.
Mil LIEN I- res.
. lephone 3356.
110llllllii::"!!nillll!!!!lllllllillI,li'llllllllll]l!in!llll
"GLNDCPHlCE"
LES
VINS MOUSSEUX
PRFRS
DES GOURME 1 S.
GimihI (^al de France
S i. I el inl I igente <1<- V1onsi< ur Krai ow
Giraldi M i isieur l'n'r z le proi 11
laire di rfl n qui n'a i ns d'ga1, e urKAND CAhE
DE NM\ i, n i .- BJroiblrfi ci diHi.ugi^ client le
Atmmminstnddela Justict cn,07] \,i - i-v, s ,;...,,.. s ,-,v nancts les
plus (h i I ( ig relUs, S^i dwn In f, \ ru , a de pnx
dfi ii
L'ac neit le p biq e cnlnucn 'n le meilleur
attrait du Giand l< Fi n <.
PATKI2I & Co. Tlphoui 2341.
Cabinet de
-e AltlIII li DWIIs RAXEAI
AVUi AT
Hue du Pe pie (e itre i
rues des Mu,,ries el !'. vit )
Port-an Prince,



i
UN MILLION DE
BTONS PAR JOUR
un gi uc'.u,
et, pi u 'assurer un il faut que
laplui mu m.
d e Chocolat i
il e.

&
La Medicacion por las Glndulas
El "GLANDOPHILE"
ri un Mlraeto e RlAndolai rc d
nlmala* luCcionadOB intre las
(tp.'Clci maa vlgoroaaa on el mom. nlo
en que lu 511 i dular dfl i-lo
anlinajea i an o qulnla aaan-
ola i e bcob lao t" lo* ca.oj
iigientos t
Lot trmtomos nervloso
lnsomiii
la depresinn fisica y moral,
el dMoaaotmianto goneral,
1 desarrollo diftcll.
1 raqultlMuo,
laa rosultas d flcbrei
la v^Joz priiiii.ilura,
Ks f\ proilui t.> iIp eleoeiot en
todon loa casos de lm|OtMir.la
aexual tanto en el bombre
como rn ^^ raujer.
Ef "GLANDOPHILE"
por au aeel6n rkplda j duradara ri conjunlo de lodo las I mi ione* rom-
i raparador nts anrglco
cuva mi ii.ii na iroente te Inii'uci- por
usa lansaclon di blenentaT '"' lunbirn
por un rajuvenacimienlo total dd
Piilan por eonalgalsnul :
el 0LAN00PHILE H para hombres
el GLANDOPHILE M para mujeres
El "GLANDOPHILE"
no ConttatM nlngiin produclo lOnico
y p'inlo srr lomailo por TODO El
MUNOO i uiitoi, auiillot y ancUnos de
unibos saios.
Fnlleto Bmtls y Tnla en
S. Domingo: C0ISCOU y LFU,pirlU M
y an todas las burnos Furiuncla.
[/, ,, v. 'HIOMA-Bao*
r i TAHiS
i lllllll'.!:!!!!
SPUA1A/1TI
A. de Maltris & Co, jj'|
Acu'iils Gnraux.
/


CHOCOLAT
AU LAIT
CADBURY
Sadiesse M. John WoolJcy.
Insurance Co
Une des', plus fortes, COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSLIRANCE
sur la VIE
w tu
' EUG. Le BOSS & Co,
Aaenls Gr^raux


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs