Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03798
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: December 21, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03798

Full Text
Clment Maflloire
D1REC1EUR
1158. RUE AMERICAINE 1358
TKLEPHONE N 2242

\ netere iii;c rmi nous !< vais
surlii monl.Hjui' tl(s aners. toit
aitlonr it nous ft'italat : le hi'Bl-
mri i la Mrs
Alfred le \IGSY
--.r-- ,
25meANNrEiV 7561
' ont- Kl) i il' CE ( H in
ntnwimu i nuMiiin >wni
LUNDI 21 DECEMBRE 1931
A PROPOS
PL
Rvision Constitutionnelle]
lu fin oi mur
i
o-
TRIBUNAL OE CASSATION. CONSTITUT10NNALIT DES LOIS.
Constitutionnalit, mol 1res
long pour dsigner une ma-
tire pineuse el dlicate qui
fil, en son temps, couler beau-
coup d'encre au Palais dans
une aflaire nettement politi-
que. II s'agissait en l'espce
de l'interprtation de l'art. 99
de la Constitution.
Vers 1917, on comprit gn
ralemrnt qu'il importait non
seulement de prserver les
principes excellents dj ac-
quis au patrimoine de la na-
tion, mais qu'il convenait aus-
si d'enjinlrodui; e d'autres, pro-
pices a la marche de la Rpu-
blique. C'tait une reconstruc-
tion nationale.
Cette uvre ne pourrait pas
tre piofitablement poursui-
vie el les organes de l'E at se*
raient, pensait on, gus dans
leur fonctionnement sons l'ac-
tion des ressorts uss et in-
appropris de l'ancien mca-
nisme constitutionnel. Et il
lut dcid cie doter la Nation
d'une autre Constitution.
Le pacte de 1918, rdig et
vot sous l'empire des condi-
tions nouvelles o se tr< avait
Je Pays, consacra, outre des
dispositions claires el des r-
gles fixes, un principe nou-
veau: l'attribution au Tribu-
nal de Cassation delaconsti-
tutionnalit des Lois.
Jusque l, il est vrai, les
prcdentes Constitutions
prescrivaient uniformment
que les Juges devaient retuser
d'appliquer une loi inconsti-
lutionnelle.CConstitution 1843,
1867, 1879, 1818 et 1889. Mais
3uel organe tait charg de
clarer 1 inconsti! ntionnali-
t?
A quel moment? Qutlle pro-
cdure adopter ? Toutes ces
questions avaient t laisses
sans solution et la rgle pro-
clame par les constituants
de la priode hatienne deve-
nait son tour, inapplicable,
fcn consquence, Parie le 99
consacrait bien un attribut
nouveau dans le mcanisme
constitutionnel de 1918. Et
pour le taire tonctionuer con-
venablement, il lut, par la Loi
du 29 Novembre 1922, tabli
une procdure spciale. En
*ertu de cette loi, i l'excep-
tion d'inconstitulionnalit
pouvait jouer, en tout tat de
cause, l'occasion d'un litige
pendant entre les parties, et
mme pour la premire lois
devant le. Tribunal de Cassa-
tion, alors que rien n'eu avait
rvl l'existence devant les
premiers Juges.
Elle tait donc, cette excep
tion, incidente toul procs et
le Tribunal de Cassation ne
devrait jamais l'accueillir par
voie d'action directe.
Mais hlas! cette haute pr-
rogative constituait aussi bien
nu attribut politique, et que
le peut la politique sur l'es-
prit des mortels 1
Des esprits mineuls, des
Hatiens instruits, la gloire du
Barreau et de la Magistiuiure,
prtendirent en vertu de ce
"ouveau, texte laire du tlaut
Tribunal un vritable coips
de Reprsentants ayant la
toissioc spciale de juger les
rclamations coutre toute a'-
jeiute qui serait porte contre
'a Constitution, un ve 'table
Jury Conslitutionnairc sclou
mot de Siyff.
Celte opinion des partisans
* l'action directe tait facile-
ment dtruite par la Loi de
1922 et par la Jurisprudence
ALIX. ROY
'J.\) annes de succs.
' constante In Trlb mal de Cas-
sation. Car, mme a ix Etats-
Unis, pays d'lection du prin-
cipe rouveau, la Cour Su-
prme n'a pas un pouvoir !
! discrtionnaire en cette ma-]
1 tire. Elle n'examine pas
Le nouveau spectacle que
Madame Jacqueline Wiener-
spontanment la constitutiou-
nalit d'une loi vote avant l
qu'elle ait t applique, avant i
qu'aucun citoyen se soit plaint '
de son application.
Et alors l'esprit thoricien
de quelques contrres inven
ta autre chose. Toute loi, af-
lirmaieot-ils, qu' transgresse
une dposition constilution-
nelle, est nulle ds le prin-
cipe. Il appartient, en cons-
quence, au Tribunal de Cas- I
sation, Sections Runies, de
trancher tout conllit lev
entre la Constitution et une
Loi ordinaire dont l'effet se-
rait par exempte de changer
la tome de 1 Etat et du Gou-
vernement ou d'entraver et
contrarier l'exercice du droit
DEREIX
DEREIX
GRAND RVEILLON POUR LA VEILLE OE NOL
Yen 1 entendre la messe de minuit a KKNSKOFF et
retenez vo'ie table chez'.'EKElX Kcnskofl pour Rveil
tonner.
Un menu splendi le, unique dol. 1.50 par tte.
Musique. On dansera.
Ht tenez v: -, couvert!.
Pourtant enseignements, vivei! Dereix, Port-au-Prince
tlphone,'26ol.
En fia de (incident, plut l i
r,entrle Directeur delEe
Mixte denseignement secondai'
r et lInspection Scolaire, au
sujet laurate, du brevet suprieur
dans une lis!,, linuole, nous
publions la belle el digne lettre
ct-dessous de ib. Flix hagllre
adresse l.'/. Alfred Y in a :
I is, ce lion Scolaire
d
Fort-au.Prini
No,:
Port-au-Prince, le il dc, 1981
\ Monsieui Alfred Viao,
Directeur de l'Ec )le Mixte
d*Enseignem< nt Secondaire.
En Ville.
" ... voil Javce^plaisir que l'on
lait de srieuses rfections aux
avenues qui conduisent au paie
d'alignmtDt et l'entie eime'ire. L'endroit a pris eu
petit air coquet... qui n'invita
tout de mme pas mourir. L'a
bon peint au service comptent I
A DAM1EN
(i
Scvni
L'tablissement de Dimien.
pourvu d'un outillage dp tout
premier ordre, unique dans le
pays, et (o-'truit sur le me-
dc'es des instituts teabnologi-
qne les Etala- Uni- Il v en i' peo
pies dais eh q ie tat. Quel
qnes-nns sont d'u ie ricbti t i
inciovab'e p (Venant de dons
de suffi a je politique fix une
date exel sive ci irrvocab e.! fai's par des philanthrope mil-
A cet efl't. soutenaient ils, lionnaires, d'anciens lves pa
Venus la gloire et la tortue. .
Leur programme gnral d' i-
ie;gnement thorique et p .
que se rapporta aux arts el
aux science-, mais il embr
parlois ions I. s mtiers, toutes
les prtassions
La cunstru lion de DJtmien
s'euVclua en de us Mines el
cota environ cinq millions de
cet
le Haut Tribunal devra ednp
ter une procdure adquate.
En Angleterre, il est vrai,
tous les citoyens sont chargs
d assurer la suprmatie de la
Loi.Ils peuventsaisirles tribu-
naux non seulement de leurs !
difrends particuliers, "mais
aossi de toutes les contesta-
tions relatives l'application gourdes la R pub'ique
d'ut e loi. En Hati, au cou- ,
traire, le Tribunal Suprme]
ne peul statuer que s'il est
saisi d'uu litige et la Cousti-
tuti >n eu maiu ; il n'est qu'un
rouage dans le Pouvoir Judi-
ciaire. Il tait donc irratiotmel
de vou'oir en tairr un lment
perturbateur ayaut la lorce
de mettre en chec la volont
richesse pour Cuba, le Gu
mi la, Costa-lUca, le Ho
et d'autres pays de 1'Amiique
Centrale. Ici, nous n'avo
pa encore inte nsifiei la
m rmunratrice de cetl
.II en est de mme p
atchouc dont la cul a
toit trs proli':
Le gouvernerai ni a l '
( : i revoyant de ce l
i blissemenl 1 )> i l
toi mes par la Jiri i
ci m. Ils :.( Ut (p
coi server h
de dise; lii b, se
se < nti/iqnes el maintenir d< s
activits frocloe use* d '-
v rs services do t ils ont la
charg. L'expri ai qa ont
luise sous est ta directio i, la
comprhension qu'ils d veut
possder des ncessits ico-
lesp. uvent permettre lous les
i tp< ira. lis sont i m a e ga-
rantir l'avenir de Dam oui
avoir compila t>a puissauco.
lui dpit de g os es d !
ts, notamment cel rsiliant
de la rduction des alloco ions
La direction amricaine a vu
giand et s'il lui a t lait quel
quelois le reproche d'avoir pro-
digu inconsidrment l'argent
d't pays, il part, bien qu'il est
avantageux que I outillage agri-
cole dont il ts! pourvu dpas-
se les besoi il du prsent. Si
elle a quelque | eu anticip sur ; frectas aux divers y irvices d
avenir, les ga rations futures l'ti
l
pool ront
en
rcueillir toutes
nilionale exprime par le L sortes de bans Services
gislattur.
Ces vains j aradoxes que
nous vcuons de rappeler eu-
rent hlai 1 le don de sduire.
quelques esprits rflchis. Ils
s, garrent en des discussions
inte minables relativement a
une cause perdue, parce que
condamne par le bon seus.
Et les eflets de cette querelle
d'un nouveau genre seraient
dsastreux pour la Nation
sans la prudence dont le Haut
Tribunal donna finalement la
preuve en confirmant sa pro-
pre Jurisprudence.
Eh bien, non Si la politi-
que est une science expri-
mentale, il ne laut pas que se
renouvellent les mmes con-
troverses propos de textes
constitutionnels. Il est, sans
doute, sage de conserver, au
Tribunal de Cassation, les
hautes prrogatives recon-
nues par la Constitution de
1928. Mais il convient aussi,
notre sens, de rdiger autre*
ment le texte en y taisant
une simple addition. Et le
nouveau texte serait : a Le
Tribunal de Cassation, sec-
tions runies, dcidera de la
constiutionnali'. des Lois
l'occasion des litiges pendant
entre les parties
C'est d'aiileurs la formule
employe dans la Constitu-
tion Cubaine qui reconnat
aussi les mmes attributs
la Co ir Suprme.
18 Dcembre 1931.
11. TERLONUE, av.
D ENOL
L;t grve qui a eu lieu a mar
que dans le cours des activits
de Damie i an temps d'arr'
Pendant prs d* deux ans, ton
a t suspendu pour des raisons
que l'on coniidit et qu'il esi
mutile de rappe'er.
La refonte de l'enseignement
rural avant pour objet lam
lioraliou Q> la condition des
paysans par H piparattoo meilleurs pu! cc'urs, l'iotro
dudion d* noave I cultures
par des m' 1) ides sciant li |ues
ramlicfation des race; de b-
tail doiveut liullir, sas don
te, en an accrois&k.nc -it consi-
drai) e de la production, l'ou
on nir cet benraux rsultat, i
y a tncore les ppini es, l
champs d'expriences, I s expo-
sition*;, les initiative- ayant
trait aux reboisements, Irrigs
lions, asschements, la slec
tion des semences.ta rpression
des Iraudes, les ais a me lit
sur la lgislation et la rgi
mentation agricoles qui Uoi
vent laire l'objet de la plus graa
de attention des spcialist a
Uamien.
L'exportation des Iruils cl l-
gumes doit aussi se dveloppi i
sur la plus large chelle possi-
ble. L'agriculture et l'levage
sullisent pour assurer la vie et
fa richesse d'une nation. Cer-
tains pays de IL urope Centrale
en tirent d'normes profits,
l'ouiquoi ne pourrions-nous
pas aussi en obtenir uelqins
bnfice! ? Le salut et la libra-
lion de notre peeple rsident
seulement dans le travail de la
terre, a dit Constantin Mayard.
Le trsor colonial de la Ja-
maque peroit, par anne, pr.
de hait millions de dollars sut
l'expoi tation des ligues-bananes.
C'est galement uue source d
ablissemen ils sont cap blei
de s'appliquer, par toutes les
ressources a leur di position,
la misa en valeur de noir.- sol,
au dvelopj). ment, en gnral,
de ciutes les organisations sus*
cepliblas d'augmenter la pro
du ion nationale ag' i !o s,
<.' lie augmenl il a
moyens essenlie s ds s .i : ac-
ier la terrible crise conoi u*
que qui doos tre nt. La ,
iuiprieuaa ncassit,una n es-
ic qui n'attend p u ,i ont
iu* i y allai her sans rets d. La
Vite de la sr. ati l
il i cism. ni de ce q
i ora adopte le. mesures
ai :. iras pour attn er i
i ise qui se mandeste, daos 'ou-
les lis conches soc les, pai
H terribles de la fainj c l e
i unisrs. li faut avoir l< c o i-
rage de regardai ea Lire b I
douloureuse dtressi coaomi
|Ue 'jue nous ayons j mais v^-
eue pour y porter un l'en de
prompt et ellicace.
T. A. V.
( La /in au prochain^ numro )
(U Voir Lk Matin dos 127, 2
Novembre, 2. 4. :>, 7, .s, <>, 10, 12,
il. 15, ni, 17,18el l'.i Dcembre 1931.
Choses Scolaires
La rentre des cl
raiaoo dn peu de i i
i .;
di c ascea el de celle d^s clec-
, lalives coi
Jcpariemein de II -
!i uc'ion Publique a dcid de
r a rentre des classas au
lundi U Janvier 1932,
- i
Monsieur l Directeur,
Depuis t'im.inche (i dcem*
bre, date de l'entretien (jue voui
avtz eu avec moi au sortir de
l'Eglise, aprs la Grand'Messe,
j'a< attnua i i ce jour la
lettre que vo w m'ivi i annon-
c -, p;-ut v flrmi r 1
rem ts d rsn laliv
menl un i du S
erlaire du ad
I' Franaise.
L'Inspection
sSvoi qu' !
lion lell Irans
M. L. C. Uni
Comit I! lili ii d I U d
Fr laun
i sas
i on de
Juill M. h 'ris
il li d0 t ; .1 !
non d c
qu' e omis
par ce Bu-
d harger le
| p Q .,!'. -
i ni ses
d'aucun man mes
d -us ne afl parement #ra-
|i ni les
mr eux au.si imprvus
qa'eauuyaux,! Eospei lion recon-
nat (i i pnii i i C. H. A. F. a
pris sur lui de disti ibu r de i
pi Imes ei d rco npeuses, ;
n'y s aucune rai o p j le le
nom i .', v i
lve d nt la copie a ' pri-
ma avec la nol 8.50 aux exa-
mens du Bravai Suprieur, ne
e | s au nombre bn-
u : " d ci s r '
Au surpl avenirs
vu s ave/ I | ...
io i dont vous on
meml i ' ., gar i pari
des ii u elles qa
Vous I v. 7. pu C avec
chacuu les M ibi de cal
Inspet hou, sufflsenl dtaul
d'autr |
la dis |n d r .
'
| i
.
Veuille; i Mon
le Di i
. i i rparation m traie la
.i., '.. Ile
dicl do h '.i
I arate da m
pu. i : e d
k. ns aa pr< o cupation
boslile oi v Ire personne, ni
A votre tablissement, ni au-
cun intrea
Recevez, Monsieur le Direc*
leur, l'exprs- -on de mes meil-
li nrs sentimaota.
Feux MAGLOIRE.
Preuve
de bon sens....
lia achat
M V
i
i
pa-
le avait i du
i China s i our
Paul C /kuxit*
n t un Even 11 d plui
blanches.
... voit que les hommes sont
Ions Ils mmes, sur le chapitre
femme. Ils taient deux cama-
i las I Htel de France, o
cha me midi on esl sdr de ren-
contrer lous ceux qui save. t
apprcii r un i>on coque te lvds< x
camara les de toujours, I'ju
plutt nature et l'autre un p-u
grava. Une dame passa jolie et
provoquante. Le premier came*
rade voulut lier connai^saira
il hasarda un Madame lus
r.spvtu'iix. L'autre proteste dn
l< ue si galanterie rvolte : Il
n'est pas permis i un gnkil
boniina d'arrter une dam1
qu'il ne connat pis. C'est s'ex-
poser des contusions, regret-
ii bls, \." coupa b-a encaissa,
is uns seconde dam passa. .
ell ausii jolie al p'-ovocanle.
Le censeur ma co n m' par un
oit quitta la I ihle et brus-
it l'a (pie : n !; es' dtendu
l'tre aussi jolie qoe vous, Ma -
: i n '.>) iisqua-t-il iladrasse da
la bile p iss inte. Mais quau
d rei>rit s place tabla, or
I mil l'a n .. l'ayez la
tourne, exi.; -a-t-on en lu ir
et prchez d exemple.!

...voit qu'a l'Htel de France,
o, entre nous, le menu est tou-
jours de choix et la cuisine a
se. lcher les doigts, il est au-
jourd'hui le mode d'tre cinq
camarades tabla autant qoe
I coui oiis un billet de ila
Loterie N itionale. Oa tire cou*
me d'habit a le des coqaetely,
mais des coqiefela I Vicient et
prati |ni qui sa servent no
j. . . d'un co pou rie la
Loterie Naiioaala. Ceia templit-
ca avaotagausemant la cerise
du M a n lia tan, ou l'olive du
Martini. Mme le perdant hsita
i .se plai i Ira, on ne sait jamais,
ce que les dix g >urdes risques
peuvent rapporte.!' au tirage.
i' que leI gupes,carquand
OU le met en fureur, jouent de
i i sans considration
dnierai lii Le personnel en-
d'u i grjndquotidien:direc-
I ar.rd cteurs,prote,typoS|gsr-
ons de coins, faisan l'autre
;i [aarra d'exterminatioii
iux gai es qui ont suspendu
cornai s pes de Damocla,
leurs n is aux branches d'un
i i n i i de la cour. Les gu-
h i se lfendirent, cela va dt
soi el ; gardez votre srieux I -
c'est le l) recteur quicona, et
a i bon endroit,*, v. p.!
... vml chez Bohne, rue Moi-
ne-loi, i une porte de l'Htel
de France, des tapis de toute
beaut. Il y ena de toutes les nu-
ances ... mais d'un seul prix:
quatre dollars. C'est incroyable.
Allez doac voir cela vous ni-
nie, Ma da me! Et puis d'un toile I
d'un te ut r On dirait d immen-
ses i oussins I


...voit qu' Side-Step'lnn. ou
i pr'p.i >' dans la cour une pla-
forme bien cire.pour ceux
(jue pourraient tenter, entre
('eux coq ietels, ou deux inter-
mdes .. les beaux airs de dan-
(jue j 'ie sans discontinuer
l'orthophonique endiabl du
ma it tablis* 'ment.
Assa ,,s eonlrs a. c. ici.t
a lant F.n J
\ ance Corporstlo Le
m-'ed . Vve F. Rermmig ati
Agent ( en irai pour Ha / f


, i u.i-, c y

^-
^l*-*r*'-

P*
Echos
o
Propos
L'Aasociatioo Nation de 'ei
nfirmires Hatiennes Dipl-
mes e'inaug irrra celle npi
midi A4heure: 30 Ali salle d" i>
natotnie de l'Ecolt de Mdecin* .
Des allocutions seront pronon-
ces par les Drs. Lon Moite,
Dominique el Mlles Mutin u e
Pidous, prsidente el sur lain
de l'Association.
Le minis re public, M'
Desgroltea, da s ion rquisi-
loire, a couclueu rejvt h la le-
naude de mise en I illli-e intro
daite par la It. N. II. II Mire
Gnra & C.
L? Noavi Iliste r ipporli
que le nom o Almnor n lente
li'enpoi loonei le pr! lenl as la
Co'.nini---.io:i Oinuiun < -
mel. Il u t arrt et emprison-
n.
e bulletin du Conseiller
Fin:mciei-H<( tvcur (i n . ra I.
pour le moto d'octobre 1931. est
paru avec un retard d aux ra-
juslenifn's budgtaires BQiqasIS
i a Battu procder.
M. Pierre P. Bouchereso,
acheliir en dro.l, a prt se
m *nt comme lond de pouvo i
levant le tribun il de paix se
lion sud.
Le Q.ontaot des recettes du
mois d'-ctobre 1931, par coin-
paraison avec les recettes du
mois d'octobre I030(sceuss une
diffrence en moins da 10 7 p.
100.
Les recettes provenant de
taxes ii 'ernespouror n bre 1931
son' Inlrieun s de 121 I p. 10"
celle--.! ex l< bre 9S0.
La- -tse sur l'sUo 'I a r.i|>
parl 18 000 gourde1 en octo
bre 1931 i oitro 13") 00) jourd i
m oclo') e 193 '.
Ll rserve en espces du
Irtor tait, 6 la d de lu .'il oc
lobe, de 8 893 000 flou des con-
tre 12 l;s 000 gourdes I 11 m
ose poque I anne p ecdenie.
Anx Coi Iributions, on ren
IED" BWKER RESTERA-T-iL
EN HATI ?
UUITl(HCS' r * rple depuis quelque
temps que le tio iverneraent
tait en pourparlers avec Je
AVIS
A TOUS LS FABRIGANTo DE
CI5HRSET DE CIGARETTES
O
I.'- Moni't n- ii'.-1 p is^'ouioun iv
m'en pensa un vain ;> ibllc.il ssl 1res
i icii\. le plus vieil org me de la pres-
.. ii illienne. C'est entendu. Mali on
rouve dans sas colon net li's ehosas
plu. nouvelles, les coneepptions
>s plus modernes, les ides lesplui
rvolaiionnaires. l\appal6tvous
pi'ii publia in-extenso le compte
rendu {des lancea parlenienlalree,
\'A vum savas que fout se dit h u
tribune des Chambres... t e dernier
Moniteui&oinporte une liste de per-
tnnnesede maisons qui recevront
diplmes el entres p i n l;i figuration
de leurs produits a l'Exposition co-
lonlale lion n t une manifestation ultra*
moderne. Bref. Parmi les entreprises
li.iitiennes primes, la premire en
litre est le RHUM SARTHK CA-
CHET ivou (|ui a fait la eonqnts
des Parisiens,
US.S.H.
Parc Ltoo i>, <> n Prince
: l des nhn 1031
'.inu'ain No 3.
\ Messieurs les M mires de
\)v tturker ci vue
d. la si-
o
A pnir du 1er avrit 19.'12,
tous les timbres apposai sur
fluature d'un contrat pour la
production du ^lW-Nl^S^5^^,l|J?
; cigares, poches de cigarettes,
Voil bientt un mois que peq.ielede Ubac m.inuMciu

nous demeurons sans nou
relies de cette eut; prise, n'as
de nouvelles, bonnes nou-
I llesi.dll le vieil adage; mais
le Dr Barker attendra*-il iu-
dniment la Hgnature de
son/'onlrat avec le Gouverne-
ment d'Hati, taDdis qu'ail-
leurs on lui luit mille bonues
propositions ?
Nous cspronl que le Gou
vernement ne perdra pas cette
bonne el peut-tre unique
occasion de dvelopper scieo-
hli.jiigment la culture du co-
ton en Ht.
n. s s. n.
Cher:- camar d< ,
Lei chiffres d ns lo ils lear
If > >.i bise voas donnent Is s
lustinn :,> lu illcs de l'U. S S. II.
Au lieu d'a'le idre les Ire s m
rixs par i oi statuts, d'sccor i
s: noirs actil 1 rlori ir et Is
o iseil.je vous prsents un tal
< i nitiptei i!>: noln Bel 'ion du
11 Octobre sa 30 Novembre
1931.
Pur le lait de circonstances
iveiy."-, n:it > ii'ii'nt d'un es-
prit systmatique de dnigre-
ment, l'Union l sans en
caisse, avec pour fout matriel,
une vieille arm lire d tiabt
des don -;i I ma libnle I -
Hsitai Qeirtl Oalffa o
Les Accidents
Dd 17 dcentre 1931.
Clermo il Edourd, 4 ans, rue
VI > klilain. Blessnri coutume du
mtaiou ( chute ).
\i. stieo SeptimnSi IS an, l'ont
St-Grsnd. Blessa e ptutirsnU
11 ;e.
St'Armaod Duglars, 21 ans.
rs ou imports et vendus
en Hati seront obUtrs rom
me suit :
Sur la partie extrieure de-
chaque timbre employ, 'a
Manufacture sera oblige de
porter la date de l'apposition
du timbre ( jour, mois et on)
, |o No de Mannlactnre L'o>
mission de cette formalit se-
ra considre comme une
tenlalive de lraiide, it les
timbres qui ne porteront pas
cette date et ce No ci-dessus
parls seront considrs corn
me n'ayant pas t spposslir
les produits du tabac en ques-
i,j : ; eu consquence Ici
ngueur le la loi seroiil np-
p| qufes nx contrevenants
I C. CRADDO K
Directeur Gnral des
Cont Cin-laldv
DEMAIN SOIR
l'our la di inire lois :
Belpheqor
OU LE FANTOME DU LOUVRR.
( SUITE )
La Maison de la Haine
OU, LHOV1MK A LA CAGOULE.
( SUITE )
Entre : 0,50 ; Bslcon : 1.00.
Ce n'est pas du Bluff
I.h maison Anton I. Saba ne croit pas ncessaire d'on-
merer ici ses articles bieu rput de bonne qualit tels
ue : Crpe de Chine, Voile de soie, Crpe Georgette, oile
e soie, Voiles Chiftou,, Toile Drap pur fil, Bas fll, Tri-
coline, Casimir, etc, etc. etc., qui ne sauraient tre surpsi
ses par la concurrence.
A l'occasion de tt do fin d'annee
a
voie des employs ni ,ea,poui i peloases envalii.-s p .r les bal
raison d conomie et I i. m un } |. pavillon du Parc Le-
tient des employ! anl'ricaim I ,, ^me o'svait qu des
g'os salaires. In peu ds dcen
c*. Messieurs I
\i. Hbert Pau H S a retira
si candidatoit la dputatiop
piurh premire circonscrip-
tion de Sl-Miiic. De uinie son
portes ssns serrures et ses v
rendes en pleine brousse, L
co nit prit ainsi a direct on et )
mit toute son activit pour in-/
no ver u ie administration Vo
orne et ntr^ique, pour re
Tonner au Parc Leconie son a^-
usie, qni cuit canuiaai a ta ma* ; pect d'antan. Grce ans dons
d. 'pielq.i. s gnreux bienlai-
leurs dont VCU avel vu les
gistraturc commun, le.
De Paris, Em rei objnrgae les inciena, I I noms accompagnant notra tat lia li.i de l'anne, avirz quelque
vieux le se lever otir prc'i i le corn te, ions ' net-| politesse rendre vos amis
la psiz, l'union, sfln que toul (loyerle Parc, rafistoler les an- i dei une agrab'e surprise
sapasse bien cienn es tribunes, instruira de leur rserver: Oftrri leur un
Demain soir, Haitians, nou\ Iles estrades, tracer uns I tautenil numrot la dlicieuse
rci'ul de chant psr Mme l'ii'- crer des terrains de sports J soire que Madame Jacqueline
rso Visnx Clesca. On sait dj qa deux courts de Vol- Wener-iilvtrt et sa compagnie
M
t
concoutsa cette soire qui pro par nos propres moyens n prr i nwivi
met d'lra iplendide. paratioo de nos athltes pour la i aujourd'hui et d'aprs plan de
Le 10e ne tirage le la Le JCme 0 ympiade. [a 'aile l'Hotal du Champ-de-
Les vues de
M. Bruening
LE CHANCELIER DSIRE LA
m'Te^'ro^; B,"sure /:oa' i SUPPRESSION DES REPARATIONS
Biliy Josepli33 ans,rue Mo.i- o -
lalu.s. Blessure coatuss du l:on-
tal. Bkrlim Ijb chancelier
Larousse Fa ich, 20 ans, rue u, uenino, rencontrant Is* rc-
da la volution. Lgre bls- j .)re>en,ants de la presse lrao
sure rgion hypotheaar, main ^ |a prt,micre to|,
gauche et Jme doi.it de la maiu 5 .-i _ -
depuis qu il n p-ii le pont*
Quillan as Aadr, 0 ans, lue touille des aflaircs iruUK--es.
i t it dlinilivemenl compren
dre qoel'Allemagne tera teni
les ehorls possibles pour se
deb.urasser tUtliement de !a
charge des rparations es'i-
mant que le m >ude entier eu
proliterait to"t iUlaut que
l'Allemagne.
D'un seul coup, a l*il dit,
le monde pourrait tvifero le
I mfer de la doctrine nntio
nale socialiste d'Hitler en
aidant l'Allemagne d'une fae-m
humanitaire.
S les pays lrangera sln
Pave, B issure coatnsa index
droit.
Altred Vol n, 22 ans, rue des
r\}inparts. Blessnre contnss de
l'arca le sourcillera.
POUA LA FIN
OE L'ANNEE...
ese visas uesca. un sau a|a g lite iqaes, deux couna ue voi- \v ener-iruversi s compagnie
|ue de trs li.is et t.i talen i v Bail,publiai nos statutsres I prsentant au public le diman-
ueux srtislei prteront leurs taurer les cltures, commencer cii'-27dcembreCin-Varits.|
loncoura cette soire qui pro par nos propres moyens la pr- \ Helenee-leur des places ds
5,00
3.00
10,50
17,50
15,00
qu tcii
o ;. : ;' n > : '. i : 1
du
terie Nationale surs lieu \
dredi 25 dcembre, I | mr di
1j Nol, Tonton No isra geu
til avec loua les porteurs d.
billet. Soyes <\c cem-l,
LA REVUE DU WE. NOIR
O
Tout Porl anPiiuca ta phll i Mars.
chers camarades, A admirerI l-ln're : G. 2, 3, 4.
. : e nouvelle renaiess Vo _______
nthou -, je me plais A " " ^sseseeeieneBi
e >.';. '. r, ni que U icer. ,
i [initivementi'oauvredesstns, P,[(]|JAL
imolanter iira ds le sport ches .
, 7 THERESE-VIEUX-CLESGA
Perme lez moi en terminantI
de vous rem. cier pour ce con i (Vest ,)V11. domaine soir,
:) ra dsintress et d. i rer] (( H,U|init Cin-fsldy, le
I' ,.. grand rcital .te Mme Thrse-
Aousceiire vient de pa-; imM pOUr llicile.- noire infali-i ^:a^Gieaca 7 beau PTO-
aitrea Pans une publication ,.......rier, Mr Flix Oligs- {^^^^SSS XL
oeusuelle sous la direction rio, pour les soins mticuleux 5t srari * prpar
lu Dr.Sajoua avec M Ile Pau-1 juil ap o ts dans En lonle donc, damainsoir.au
S >us c*; tilre vieul d
raltre A
me
d
ltte Nardal comme secrtaire pour l< lad dont il lait preuve ]
gnral. i et surtout pour le
,i i i saciiflce qu'il s'impoaa chaque
. v,sr :' no. barrires.
irs i :, allons, lo ss en
i>! an ban po ir Oligario !
Andr F. CHEVALLIER,
i, ulre-Taldy !
social! .m" naliooal,*, :i .! dit,
qu'ils se souviennent que le.
chargea impose* A L Allema-
gne ('. s m1 j argcin mt reapon-
sables.
s En lormt l'Allemagne a
crer de grands excdents
d'exportations sur les Impor
lationa pour taire face u
oaiement ils icparations1
l'conomie du monde devait
nceasTiimeut ic drange,
a(Jne solution librale doit
don<: tre trouve pour la
question des rpjralions .
Le prix Nobel
La^liaison vendjes articles suivants.
Articles pMc Dames cl lilletles.
Gkspeaux paille d'Italie pour Mlle trs Gde-.jj'A'H [cassa*
. t' Chapca ix p il'e d'Italie pour garfonnet 3,00
pour garonnet panama .3.00
Chapeaux paille Jsan Bart sua,
* gar is pour dam.** large
Chaussures pour dames No a 5 Berge
' crpu soie
Chaussures pour darnes No J 5 nor
Et souliers Tennis Fleurs-Dentelles, ctc.etc
Articlea pour hommes
Ch?Derux Canotier pai le d'Italie Gourdes 4,50 ckecue
< ** Charleston 6,0
Pana ira 3^00
rhapeaux Sandiuo 2.75
Toile double largeur pour rosia:re Gourdes 4 50 ssis
Toile tussor double larg. pour cottl ne 4.50
Cheviot noir ' *' 4.50
C'heviot (iris double larg.pour costumes 4,50
Serge Bleu marina '* 1100
Serge Noir 1200
('haussures pour hommes No 5 af7 19,00
Casquettes iranaisee 2 00
t Cravatas. Soutien Tennis, Chemises hapesax
laine Casimir coul. etc, etc.
Les piix des articles mentionns sont moiti de leurs
prix de revieut malgr leur tTakucur et leur utilit ptar
les habillements des (tes.
N hsitez pas; aeeourrc2-y en loule,"( ar ces prix exeeptiea-
els sol pour le^mois deadcembre aeulement.
V0IR1 CES IARTICLES G'ESi LES ACHETER
N'OUBLIEZ PAS QUE C'EST [OE U MAISON
Anton I. SABA
1733, RUE OU MAGASIN DE L'TAT.
| MORT OE l C. E. NEILl
(Joe dpche reue de Mot-
i-.'mI annonce la mort di Mr
'
BONNE RCOMPENSE
Une rcomp mse ser i
Stockholm, 13 dcembre
Le roi tuslave V de Sude a
remis aujourd'hui le arix No-
bel de mdecine el de chimie,
pour 19IJ1, trois sivants
allemands.
Le professeur Oiio Warburg,
de IVolin, a reu le prix de
mol lue*pourses recherches
sur Ij lermentation dam la
respiration lia reu un di-
C. !:. NEILL, vice-prsident plornsvuoa mla Ile d'or, et
(>t Managing Director de la on chque de 173 20C cou
Dauciue Koyale du Canadi. r)unes,soiteuviron Or dl,177.
la suite d'une maladie de deux
ni) s.
intellectuelle le la !> icc noi-
re et aux amis des .\ :rs un
organe o publier leurs u i
vres artistiques, lith raires al
Mtentiflqoaa.". Elle vaut tre '
le lien lolellcctuel pI moral j
entre les Noirs du monde en-
1 te. Si^.i dons an su notaire :
de sou lei numro une tu
de sur "le problme du tri
va l fu Hati*1 par no e mi
Haut sociologue, M. i loa
leur Price Ni:s.
Pour ceux qui vo idraicut
eatrer en rapport avec la I mp" ge l'un Dn.por- onadiennes e
ltevue: admiuis ratio i,45, rue I mt un c Hier, <| i a dispa-l ciens prsident* de I Associa- e p m
Jcob. Pans, Vie ; rdaction: ru dans la nuit du diman-| tion des b nq d ers canadiens . lmi j ie
4e|le Paulettc Nardal; 7, rue J che 13. La personne ne ara Si mol est p-oUmdmsnt I>'-n.c-
Hbert, Qamart tSeiue ) 'pat interroge. regretie, ipt*w
i o prix de chimie, donnant
dot.it-; mnes avin'age, n
I). Cari
un des an- h e.
t prix de physique po ir
remis i> l'anne
Grand Htel de France
l'occasion des Ptai de la Nol et du Premier de l'Aa, Mr.
P. P. PATUIZI, revenu, il y a quelques jours, de France envois
ses nombreux clients et smis ses meilleurs soulni's de dosas
Flc et de Bonne Anne.
En reprenant la direction ds son K'ahlisieraent, il a spporl
des changements dans Ihs Menus pour satisfaire les flots dM
plus fins gourmets habitus a frquenter le Grand Htel de*
Prince.
Des prixspcisux seront luis tous ceux qui voudront iiss
commander des dners ( s partir de 4 couvtrla ) ainsi qu' Usa
les clients qui prendrout pension pr mois.
Pris spciaux aussi pour les abonns du platdojcar.
Le plat du jour constitue un vritable dner ( Hors d'ciavra
varis, '2 plats au chois sur le menu du jour, pois at rz natioisl,
dessert, cal ). Le tout pour Gdas. : 2,50.
Service la carie de 8 heures A. M. 8 heurai P. II.
f|R-ndt-z voua de tous las hommes d'afla.-res t de toas las va-
yiganrs de commerce. A proximit de toutes les Banques, da la
Douane, des dparts et arrives des steamers et avions, lIsl
bres louer par mois et par jour. Prix modrs.
Ponr tous renseignements s adresser directemeat su
PROPRITAIRE : P. P. PATRiZI.
l'ort-au-Prin*. Rue du Qeai.Hsit
est dcern par un comit
dsign par le pi rlement nor
gten. conformment aux
volonts de leu lltrtd B.
^obel. le sivant sudo c. Le
prix de chimie|est dcern par
l'Acadmie s ue loise desscien
ces, et la prix de mdecine
par la Facult de mdecine
de Stockholm.
Oslo, 14 dcembre Le
prix Nobel pour la paix a t i
dcern aujourd'hui a /'me
Jane Addaras et pu Dr. N;
cholas M'irray Butler, prsi
dent de l'Universit Colum! u.
Le prix a t dcern par le
comit Nobel du Sorting.ls
parlement norvgien.
666
iarbancouil

Dont la renomme est.universeile a gard sa 'premire place
Demandes partout :
UN RARBANCOUHT
Dpt :Rue des Csar .


R -
LE MATIN -

nKre 131
il
taummm
UN NOUVELLE ENCYCLIQUE
Cit du Vatican. 4 dc Le
pape Pie XI tari paratre vers
laiN'oil une encyclique pour
commmorer le 1500e anui
versaire du Concile d'Ephse.
C'est la cinquime encyclique
publie celte aime.
L* concile d'Ephse avait
dpos et exil Nestorius.pa-
triarche de Constantinople, et
condamn comme hrtiques
ses enseignements qui vou-
laient que le Christ ait deux
nature distinctes, une nature
diviueet une nature humaine,
existant sparment, et que
la Vierge Marie ne su. t [ as h
mre de Dieu.
On laisse entendre que dans
sa prochaine encyclique, le
Souverain Pontife prconisera
le retour.duns le sein de l'E-
glise romaine, de l'Eglise nes-
torienne,ou Eglise dedalde,
concentre actuellein* t en
Perse et en Turquie, et qu i'
exaltera aussi la Vierge M rie.
L,e pape a ordonn que soit
clbr de faon panicu irece
liiGO anniversaire du Coati le
d'Epkse, qui tombe le 27
dcembre prochain ; ce jour
la, le Souverain Pou: le sera
port en grande pompe a St-*
Pierre de Home, o il cl-
brera la graud'messo.
INSTITUT GUY-JOSEPH SONNET EN PHOGRESSION
Cet tab'issemeutqui a ouvert ses o >r tes ei Octobre der-
nier a va son eflectif s'uigranits de cent pour cent dura it
le premier trimestre.
Tous les points de son vaste programmej 'wrifrement
lasaiqaa Mnplet et d'rnseiym iteal jujti^ap s'excutent la satis-
faction des lves et des matres.Ces derniers sout parmi
las meilleurs qu'on puisse trouver en Hati.
Que las retardataires y envoient leurs enfants la rcntie
da Jaavierl... Ces derniers en sortiront plus tard des hom-
mes, complets: une Instruction solide ils joindront une
ducation pratique parfaite et une force morale toute
preuve.
Prix modiques I Con titiona gnrales avantageuses! ^
=*
VIENNENT D'ARRIVER:
Jouets
JouetsJonbet Jouets
JOUi.T.S
JOl'ETS
Joueh
.-h.

Grande Liquidation Je fin
d'anne du 20 dcembre an
15 janvier.
Profitea de l'occtsio'. Jou- s
bon match pour a are de
Nol.
assortiment
Jouets
BAZAR METROPOLITAIN
ANGLE GRAND'RUE ET RUE BONNE FOI.
S
.u.,erie de L'Aigle
M. FONTAINE, propritaire
Pour les fles de, lin d'anne, achetez
les liqueurs et sirops M. FONTAINE
Ce sont les meilleurs.
RhlM CHAMPION
Sans rival, ptix gal, depuis
7 Gourdes, le Gallon
RAY RUM sup. Importation de VINS
Avis important : Tenant compte de la
situation actuelle et dans le but de faci-
I. Praldmt <1 la
Rpublique Espagnole
A Louer
Impas&f f.avauM (Bois-Wna)
maison, conltrt mod-in".
S'adre>ter m Mr q,si a de
Fuutk N. Gae'gens.
Td.2347
* CRIME INUTILE
Un crime atroce et inutile
a t commis lundi soir, aux
environs de huit heures, dans
le voisinage du Cercle Port
ao-Frincien. Un individu en
avait avec sa iemme q ;e pi-
rait-il,)il assommait.Ce n< tait
reries pas bien. Survint un
girde la rduque! l'hcra-
me prit la luitc et se pr 'pila
duns le r-;vin du B )is de-
Chne.Snns hsitt ion ancuue,
ce garde dgaina son revol
ver et ft leu sur le ra-ilheu-
reux qui, atteint, mourut ins-
tantanment.
C'eif, encore une ioii, un
crime inutile. On ne s'lvera
f.as trop nergiquemei.t con
trecelle taoa sauvage d'abat-
tre un homme pourdes m tits
plus qu'insignifi;u)ts.Tr p sou
vent, on a dplorer ; areils
faits. Qu'on apprenne aux
gardes qu'ils ne dcuvent
fias aussi lgrement, aussi
Hiitilement, aussi . avage
ent.ter la vie un srmbla
aie. Les agents de la force
poblique doivent prot grr les
persounes et non les uppri-
mer.
M. Nueto Icala Zimorn. de doute qu'une conomie
quia t lu premier prsident contrl fonctionnerai! ave-
constitutionnel de la rpubli moins de fretion.
que espagnole par Ips Corts I M. M'tchell ne pense pas
nationales par 862 voix sur que le Congrs ait l'intention
410 votants, est le flis d'un j de dire a I in lustriel amri
fermier. j cain ce qu'il peut produire cl
An dbut de sa carrire!" l'on' combien il peut
politique, M N.ceto Alcali >??"" ?*. {rou\e ,n,u;u.,u
Zamofs tait un fervent n)0. objection srieuse tablis-
narchiste mais au dbnt deisemenl ?un c1?nse.,, "'*
la dictature du gnral Primo S*411 I?1 tudieait la ten-
de Rivera en 1923.il a chang jdanc.e d'opinion. tlprlm I opinion que s il
, (tait tabli sur une base vo
Pendant I i nnei sol- |onlai,e, qi serait la seule
faatei il a dpens la plus I ,p penple admettrait, ses
grande partie de sa fortune rsultwts ne seraient pesiatisi
organiser le ouverneut r- ^ taisants
volut o inaire qu'il a finale- sl gj ,a m0liiflcation
ment fait russir. Il y a un an [ des ,oJ| cnl;c ,es ,ru8 (Je
il fiai en prison pour ses permettre aux nom-
menes ant.mouarch.stcs, et ] mes daflajrcs ede se runir
en est soi 11 pour prendre le f, comparer leurs points de
postede prsident provisoire- VOe et dvelopper une poli-
tique de procdure saine sans
sterne, uns croit pai <,te le [li ter aux familles leurs achats pour les
peuple permettrait qu'on le!
*-*" fles de fin d'anne, la DISTILLERIE
l MITCHELL DEVINT U
COMMISSION SNATORIALE
DES MANUFACTURES
Washington, 4 dcembre.
M. Charles E. M tchell, pr-
sident du conseil d'adminis-
tration de la National City
Bank de New-York, a declai
devant la sous commission
snatoriale des manufactures
que la fluctuation des ail lires
est invitable, La commission
DE L'AIGLE fera une importante R-
duction de /0% sur tout achat au comp-
tant d'une gourde minimum et sur le
prix de dtail pendant les journes des
24 et 31 Dcembre a. c.
Dpt: Rue du Maaasin de tlitat
prs de la Banque Nationale.
*< **- .'^ te.M -?- &>B
Ull*'U.>^..w ,..M,r.- >-w
s'exposer aller eu prison .
Dans son opinion, la situa-
tion qui a co doit la Catas-j
trophe des a flair es en 1929,
aurait |>u tre modifie mais
non pas vite.
AVIS
Le steamer "Gaboon
nant de Kingston et les ports
du Sud sera Port-au-Prince
tuJiedes propositions dta-, |e 8 jauvier 1932 prenant fret
bhsseincnt d'un conseil na- et passagers pour l'Europe,
tio. al conomique. via les ports du Nord. ( prix
Le banquier a dit que ions du passg? : dol. 100).
ECOLE DES SCIENCES
APPLIQUEES.
En vertu d'un '"'''il al pass
entre lis propritaires ei l'E-
tat, l'Ecole des Sciences Ap-
pliques sera, partir de jan-
vier 1932, rattache la I)i-
rectiou gnrale (les Travaux
Publics. Elle sera adminis-
tre par uu Conseil de cinq
membres dsigns les ou
par Mr. le Prsident de ki
ve .Rpublique et les outres
par le Conseil des membres I
propritaires. Les deux parties J
Exposition GIORDANI
20 DECEMBRE 193110 3 JANVIER 1932
VOUS qui-hsitex pour vos cadeaui de CURlTSatAS
et du JOUH DE l/AN, n'acbelez rien avant une Tisite aa
Club UNION ions les jours ds S 9 heures, p. m. Vous y
trouverez de j dies peintures, des boites,coffrets, crans, pa
rva vent exquis ( une trouvaille d'un produit du pays^, des
poupes de salon, antennes, obat-jour, coussins, poteries de
meilleur got
es Amricains c aiment la
liberts de dvelopper leurs
propres affaires 4 leur propre
g lise e1 que ceci implique le
droit de laire des erreurs
Malgr les dfauts de ce
The ftuj Mail Stean)
Pu 1; Company.
I J. BGrO
Tlphone : 2311.
ont dj choisi leur repre-
bentaols.Ca sont MM les luge--1
uieurs Lepelleticr Jeannot,J
Frenoil Georges, Louis Bo)
Pierre Etuait et Ren Du-
rocher. Ce nouveau Con-
seil d' Iminiatraliou choisira
dans son sein un Prsident
qui sera Directeur de l'Ecoh
un secrtaire et uu trsorier.
Ce changement a pour bol
d'assurer le dveloppe me ni
de!-' cet Important tablisse
meut i nelgnement sup-
rieur qui va recevoir de l'E-
tal une nouvelle impulsion,
Rappelons que l Ecole <'< i
Science! Appliques cour/,
trente ans a existence et
qu'elle i fourni une belle
pliade d'ingnieurs et d'rtlii
tectes dont plusieurs deHtre
eux sent des chefs de service
la l>.G.T.P. L'Ingnieur en
Chei lui-mme est uu aBciae
lve de l'Ecole.
Souballona que l'Etat arri
ve assurer le complet pa-
nouisa 'meut d'une urre de
cette importance.
"^iessam*-****?**>
jr^. ^*mt-ti.ienttjn.tr'miuttn.i.Wijim9mimjimmi: -ih.jmu>.' m*mn....m w- ~v. w*
Insurance C<
Une des plus fortes COMPAGNIES
[canadiennes ^ASSURANCE
sur la VIE
ttf& &mmaammmswmmmjti
Toutes les Polices
DE LA
l IIP
nAnlj
a
EUG. Le BOSSE & Co
Aoents Gnraux
**mm
iWMif.....t
^comprennent la Protection contre lfl
Foudre sans auamentation de taux
Etiff.LeBoss&Co
Aqents Gnraux ^


Lundi
21 Dcembre 1931
Le Malin
4' FAQtES
25eme ANNEE N" 75G1
Port-au Prince"
Tlphone : 2242
WKJMU en ferhlanc de 100/1 Dints, qurats 50/1,
20-3 1/2 l!)s., 10/1 qallon & 5 ciallons, est
la meilleure huile pour la cuisine et la
table.
A
.SU ... L-..UJ U
fefH'aliment prfr des enfants
En vente dans toutes les bonnes pice-
ries de la ttpubliaue.
Pour commande s'adresser a
L. RtETZMANN-AGGE RHOLM
REFINING C0., New-York.
Aqenls de CORN PRODUTS
&G.
o
0
Mr el Mme Franois Ris'oary
el leor e il mi, Mr et Mme I.Bis-
loa y et leurs enfanta, ainsi que
le entrai parcn's el allis re-
in c'en! I< s nombreux amis qui
le i ont donni'* :1ps 'molg*9gef
de sympathie l'occasion de l-
BOrl d>; leur regrett
C'CRHON BlSTOUIlY
Ils les pri -nt de croire lcu.' '
prot>nde r'roQ'uii sance.
Port-ail*Prince, 11) Dcembre
1931.

Mr et Mme Aurle Colbert,
leurs entants et tous les autres
parents et allis, remercient
sincrement Son excellence
Mon-eigneur Le Gouaze, ar-
cttevque de Port-au-Prince, le
chanoine Renat, cur de S'e-
Anne, I R6v. Pre Lucas, cur
de Logane, lea Filles de la So
g.sse, de Turgeau, la Presse en
gnral, et tous ceux qui de
Pjrt-au-l'rince el de la Provin-
c, leur ont donn quelque t-
moignage de sympathie l'oc-
casio i de la mort de leur tri
regrette
Vi>e Lonull Colert.
lis tur deman lcit.t n retour,
de croire leur plus' profonda
grati'u te.
Port-nu Piince, le 19 Dcam
bre 1931.
666
VERMOUTH
CINZANO
TORINO
A. de MATTEIS & C
AGENTS
.>>.
Soulage des inanx dette et
la nvralgie en 30 minutes:
Arrtez un relroicissernent le
nremicrjmnet la malaria en pan AlhFld AirWayS,!"
ne
lois jours.

-iavw wnimm -i

Gulf Pacific Mail Line Ltd
San Francisco, U S.A.
PETE BROWN
RUi3 Bor U o.
GRANDE LIQl)!DAT!ON RABAIS 50 00
606paires desouliers tran-
qers pour dames
Or 6.-
* 3-
chaussures
Le steamer Polnl Fermin ayant laiss Porllund Floride
e 17 iti c > i i il est attendu Port au Prince le 23 dcembre
" i V m c >rjver,Seallle, Oaklan 1 Alameda.Los Angeles, Puerto
i olumbia Kingston el continuera le mme jour pour Tarn
pico, FI > id i, prenant fret ( I pa<
L steamer "Point Sud devant laisser l'o-Mn Ile 20
;"' 1931, est attendu Pon an Prince e l2Q janvier
1932, via Va conver.Se^ttle.Oaklanil \\ oc h,San Francisco.
Los Angeles Puerto Columbia, Kiugston et repartirai*
in ne j ur pour Tampico,Florida. prenant li tt passagers. |
Port au Prince, le 27 covembre 12 '',
A. de MATTEIS < o
Agrnls Gnra m pou Hati.
Pour les F es de Pin d'anne.la Pan American Airwiys.Iiui
l le plaisir d'annoncer sou aimable client'e qu'elle leur
fait une rduction de vinut cinq pour cent ( 25 "/) sur 'ont
les tickets Aller Retour, partir ou 15 jusqu'au 31 d-
cembre.
Pour les ports les plus prs, les prix Aller-Retour sont
mmme suit :
POit-anPrince San Pedro de Mirons Or 37.50 au lieu de50
San Juan, Porto Rico 78,00 t or 104
Nuevitas, Cuba 85,50 114
f Miami. Floride J142 50 c \90
Pour d'au1 res destinations, prire de s'adresser au bu-
reau de la Compagnie. Tlphone 3245.
PortauPi-ii:;, 1 1 dcembre 1931.
l'an American Airivays. lue.
E. J NOONANN Airpon Mausget.
iA-
^i... >
Ancien pri
Prix actuel
300 Paires de
trangres n< ut hommes
Ancien prix Or 8.-
Prix actuel 4.-
1200 Chemises Manhattan'
fe dessins fantaisie
Or
RHUMES TOUX
caONCHJTES
CATARRHES
DRON
GUYOT
LIQUEUR

I
MuAhOiUt
5
CAPSULES
L ATI Pixrouii
.' ta t lli
auDnon tut
cm ffmtHi
: jetant ILiMM
rioim, M. >
Ancien prix
Prix actuel

3.-
1.50
Pour deux mois .seulemenl
Novembre el Dcembre

SALON de COIFFURE
La G: nne
Pstl
Repassage, oj ion ;i
Tu itemenl j
JOii.N II RIS
R4?An6ratenr moderne
[3UPFR DPURATIF
L plu s~t te plu complet
[Le plus praiiqia> aux Colonies
[Combat : Maladie; -lu San?, de |
la Peau,du Polo ConstlDation,
I \(,'e erltiqu* t PALUDISME.
LABOHATOSaSS SAFFAR
_S, Rue i Ci i Mr, PARIS |
t. *fcrt c.i-f, : w 5CH.
(
Lykes Brothers SS C lnc
Texas Hati Santo uomlngo Rico Porto
Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers el
Irt entre les ports du Golle du Texas directement rte
Pon-au-Prince, 4aiti.
Pour la rception rapide et le maniement habile de tob
Importations, servez vous toujours des navires de 't LYKE
UNE.
Les prochaines arrives a Port-au-Prince sont
Meamer xRulh Lykesi 18 dcembre 1911
Steamer Genevive Lykes 25 dcembre 1931
Steamer lAlmeria Lykes 1er janvier 1931
Cm eau : Rue du Magasin dlitai, Roite Postale B
-"i-. **.-. aasK^rj %3r-^'. s-**:* uarnaau t
LE FAIT EST INCONTESTABLE
U
\
t
a il lie

*LL I[R!CX 'CABLES
SERVICE MESSAGE.
Avis
A l*o< i > f'es l'tes d<
!' mier Jonr de
1 An la < .M Imei 'es 6ab)es
lue. >, ce plera les messagi s
!l xoii>. i Ils a lai il
I t Dvirou le 1/3 de
. dinairc ). Txe mi-
nimu ;. dix : mol
F V,. k.1,33
Pr 2 15. III m gne: 2,2*)
' : 1,J*5, H< 1
,15,Sursi 215,4 te. Po i
oementa s'adi s
r ii li Ail America Cables
lue. i'lephone 2727.
1

.. {
Cest la quintessence des meilleures
varits de cannes d'un vaste territoire
runissant les meilleurs terroirs.
C'est ce qui fait son arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ!



University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs