Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03763
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: November 10, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03763

Full Text
r
lment Maqloire
DIRECTEUR
je RUty..AMERICAINE 13S
TELEPHONE N 2242
L'IiOJBOieuul i s ut pwiit lra
bcnreut, mais il M ne [unir tre
on homme a ri risques et prils.
Il (iint dune aller ;i la vie mutine
N II M ien : li ;i\emciil itM se
ileinauilcr eomiiKii! il en revien-
dra.
IIEI'SII
2bme ANNEE * 7i>5
y
QUI AU-PRINCE(HAH)
MARDI 10 NOVEMBRE 1031
iiTOOl
- u
Col quand le cu- ne bat
ne pour des espoirs n
iox.c'esl- l'ge o l'iL-
Jtnde installe en; nous A
sort, loigne de nos pau-
^lesommeil et nous incli-
fjo suicide, qu'on cornait le
Laie visage et la voix de la
[Sir ma table, j'ai dispos
Urte de main entre le verre
ip et la boite o'allumetts,
(cigarettes il en taut beau-
, qui m'aideront me
,[lier sans vertige sur le vide
jure des heures. La lampe
yHe, j'treins l'oreiller, com-
E le> petits, pour dormir,
i je sais bien que c'est inu-
Ipnt que je triche, vaine-
la?116 je terme les yeux. Le
[.et l'oubli ne viendron
soir.
mie du dehors, si peu
n'en lente le spectacleje
{.Imagine sans eilort dans
irve veill.Dcor ternel,
idide, mais sans Ame : le
Ipiqu d'toiles, le disque
le de la lune Lumires en-
hves, eceueUlantes aux de-
ttures des cals Aux ter-
jies dis gu upes attabls de-
Itdes alct-ols placs.(Juilares
uiunguei rtoini (
TRivitx mua
ROUTE OE ST-LOUfS
E
AL
A FOLEUR '
L'Idal
/
ALIX RO\
29 annes d succs,
La construction de la roule
St-Louis du NordAnse Fo-
leur a commenc depuis le 10
Septembre dernier s. us l'intel
ligente direction d- l'ingnieur
J.feieira.Les Irava n marchent
rondement, car dans i-s chan-
tiers se rencontrent beaucoup
de pres de lumille. de jeunes
hommes qui soni contents d em-
ployer leur activit et leur in-
telligence dans ces grands tra-
vaux placs sous la haute sur-
veillance d'un homme dvou
et sympathise, Mr Frdric
Carrnard, nomm depuis peu
Norman Gnral de ces travaux.
Un chef nergique qui se lait
a-mer de ses collaborateurs
pour son srieux et son savoir-
faire.
Les chantiers comptent en ce
moment plus.de 300 hommes
et n'laieni-ce.certains dblais
dans les endroits montagneux,
i ;, mes, meringues flomi j on serait dj loin ; car dans
ebsrkstons ngres et?6** endroits, les travaux de-
cause des
..... faut
abattre ponr donner le nivelle-
ment ncessaire S la route.D'ici
quelques semaines on sera au
poini terminus, si la pluie qui
commence a tomber assez r-
SOURIEZ
SANS CRAINTE
laines, cuancitoiis negri-s ei ? * "'<', es iravau
Chistriquesdesdaucings. viennent pnibles, caus
jeu I que ce jeuue Syrien pa- F montagnes de roches qu'i
lit heureux et bte,- Le Ci- '' "" ..... '
lima rejette.ie public la rue.
juvrant de grands yeux blouis-
sais, les autos rveilles s'ti-
knt enggeignant, et prennent
Ole uourdes inconnus di- gujirement ne vient contrarier
n... Quel cinma sans inler- Jles travaux, et en auto,
|e que noire vie intrieure !
"i!La voixel le visage vrais
lia nuit, c'est ici qu'ils cl-
srrnt leurs mystres, dans cette
ambre obscure, ou un tre
let pensif, ro -g de cunosi-
idlendue.s. se iourne et se
tourne sur le gril aident de
omnie.Seul ? J'eus pourtant
iftlois des compagnons, des
p. De ne pas comprendre
piirerje nie lassai peut-tre
Kmier ; mais p< ut-tre s'en
fcnt-ils avant moi.L'adoiu-
court m-nsonge que l'a-
ient r,iet des hissons dans
billes... Les chants des
p rpandent dans les ar-
Cocorico el Cocorico. J'i-
leurs ergots pointus,
peins yeux ronds arms
Juillanci-, le panache rouge
*ur crte charnue et prs
sur la branche, la cora-
' caqueteuse qui lait le
de leurs jours.Le chanl
coqs de minait rassure
"De un qui-vive de senli-
fcamie. bans le lointain, ce
&r acharn d'abois domes-
Quel pauvre voleur d-
?H on.I'.)ul pisun chien
"un pou aboie i ia lu-
1 "oe inierrr^ttion apeure,
plonge et syncoj e, comme
forme des silnes...
autrefois un chien... La
nous spara, il dansait pour
"mes retours. La douceur
es yeux, cVst aux seuls vi-
pides mamans que d'autres
paient la retrouver ..
* ^dtresse de cigale qui stn-
lf a creux des troncs... La
f ayant chant tout l't...
'! quand mme un l
l!i leux P'ein d'couteurs,
Pions, neurs et lourmis... et
|"^para pour loi, pour toi,
?r-ll cute seule, cigale
f!' n long hiver sans mouche ni
aisseau.
fondrais te rciter le po-
_j "Piloy que Grimard te
*** ldis :
fy'fales des nuits ci t
/*.! r cni>nt prcipit
s'est brusquement
U ebaut
Mb V.Cardc la cigale a-t-il
JD clat ? Cris d'Sn entant
g'atne le sein. Les souris
Hlcu sabat au grenier. Lu
Ultir oureux iPlore aux
rxlee8,une chatte du quar-
IrinJ?,' ,a Pluie tambourine
iJJ es J'voque au bord
.o ! UQ creux dans lc sa*
'exfn.i serait si >en pour
K rl,slumires ta port...
la dis-
tance de fort de Paix Anse
Foleur, en passant tout natu-
rellement par baut Louis du
Nord, ne sera que d'une heure.
Mais un conseil au Couver-
osaient.La construction de cet-
e route St Louis du Nord
Anse a Foitur distante de 12
kilomtres n'aura toute son im-
portance que si la D. Q'
T. P. mette tout de suile
ltudela tonstruLlion d'un pont
sur la Hivire des Barres, vul-
jiiireaicnt appele* Rivire lias"
el qui se liouve une couite
distance de Saini-i_ouis.
Sans ce pool, j unais une voi-
] ture ne poui ra taire son entre ..
Anse--Foleur.car le lit de cette
rivire asstz large et un peu
profond roule un volume d'eau
asuiz considrable qui filiale
mme les pitons qui Ij tra-
versent gu.
Sur certains autres re ils
cours d'eau, le foiinau Carr-
nard lait placer des ponts so-
lides en bois du Pays, lesquels
ont aussi toute leur impo;-
tance.
Nous profitons de celte cir-
coestartee pour attirer 1 atten-
tion de la D. C. T. P..sur ltal
Jes poteaux tlphoniques qui
relient Port de Paix Anse
Koleur. Sur le tronon de St-
, Lotit*, le fil tlphonique est en
. certains endroi s, suspendu sur
Jes branches daibrt. Nous
jvons vu ou ct de Cap-Uou-
ge, avant d trer A Bonneau,
sur une distance de plus d'un
kilomtre, le til a terre sans
poteau d'atlache. Il ne nous
suffit qne de signaler cela a la
D. G. T. P. pour taire re-
mdier cet tat de choses.
Aprs la construction de la
rouie Saint-Louis du Nord-An-
se Foleur, nous souhaitons
que la Gouvernement lasse en-
treprendre sans retaid pour
le plus grand bien des habitants
de ce cher Dpartement du N.
O., celle de ^nse Foleur
13orgne,ainsi que celle de Port
de Paix - Jean Rabel qui est
d'une urgente ncessit, sui-
tout avec ia saison des pluits
qni.arnve bientct.
Nos vives flicitations au
Prsident Vincent ** nos meil-
lenrs compliments l'Ingnieir
Dpartemental, ainsi qu' son
Cvout . xilsirs, le lorman
Carrna!.
R.D.
Si vous avez lionle de vss
dents, il est temps que vous
connaissez CALOX..... la poudre dentifrice oxygne qui
ntltoip si bien.
Tons les dentistes se servent d'une poulie lorsqu'ils
nettoient vos den's. C'est le seul t\pe de dentilrics qui
atteint toutes les crevassses. Eu plus de cel Bvantage es
le contenu d'oxvgne du CA' OX. Agent pnriflcnteur de
la nature elle-mme. Elle neutra'-sn les acides, adoucit
l'haleine, protge les gencives et le mail.
Plaisez soi nulles
quand vous souriez.
Utilise/ rgulire*
ment CALOX. Votre
pharmacien l'a. Ecri-
ve sujonrd'hni pour
un ecnsntillon gra-
tuit de la poudretfen-
La nouvelleotte tilrit-e- CALOX.
CALOX sourrr Me KESSON
rt it ferme a u, *& hohuins. h,,-
prsun a'uti *:y Cliff St., Ni
' Lity. i S. A
i
Ad Xo. 1
Une lettre du Prsident
du Snat

et peut-tre dermir.
ver de dpart -
L'1%' i Csrttif.
el r-
A:i Dirrdriinlii Jutiriiul LEIATM
No iiJO.viaison Natioas ,1e 7
Novembre 1081,
Momieur le Directeur,
Je viens de lire dans volrc
numro de ce jour l'entrelilet
que vous avez bleu \oulu ins^
rer concernant ma lettre du l
courant HATI-JOURNAL,
suivi, ut celui allecl la d-
claration de l'tlonoiable Sna-
teur Tlmaque.
Je remarque que vous diUs
ceci: De son cot, le Snat
leur Murlinau, Prsident du S-
nat, crit notre mme con-
Irre que toute o ivocalion
de Snateurs se !..isa ,i par lui,
aucun SL-nateur re lui a de-
mande d'en larve."
Sans aucune m; uvais* inten-
tion assurment,vous avez omis
trois tout petjia n>ols : A LE
PbOf'OS" ;car, ma lettre bien
txucleineiH i> i n.duite par
Haili-Jcurnil" comporte:
" Or, aucun Snateur ne m'a
demand d'en taire "m ce pro
pos."
Au demeuiant, il es! exact
que personne ne m'a deman-
d d'en laire ce sujet ; el,
puisque vous avez voulu y in-
tresser vos lecteurs, je crois
devoir vous lournir les expli-
cations suivantes .
"Saisi d'une lettre du Sna-
teur Zphirin, adresse au liu
reau el a moi, ses collgues
tant absents, j'adressai aux
Snateurs ici prsents la Cir-
culaire ci-dessous .
circulaire
2 Novembre 1931
"Aux Snateurs del Capitale.
Honorables Collgues :
Je vous saurais gr de bien
vouloir vous runir ce matin
dix heures, au Local du Snat
pour une communication."
ORDRE.DU JOUR :
"*\o.Lettre du Snateur Lodis
Zphirin adresse ses Coll-
gue ;
. Fntrefilet du JoQTnal
" l es Annales Capoises"
Sincres cordialits.
s) : F. MARTINEAU
Sur cette Circulaire r-
lait pas port le nom du Se
nateur Tlmaque que |e cro-
yais dj parti pour' les C:
i.e Secrtaire Archiviste m'syanl
l'ait observer qu'il tait encore
ici, je lui dis de lui tlphoner
qun y avjit Convocation pour
ce jour-' dix heures.
La question ' Zphirin r-
gle, le Snateur Tlmaqus
demanila profiter de l'occasion
pour entretenir ses Collgues
d'une Proposition dont i! m, i
vait dj parl chts moi, la
veille.
[ Il s'agissait ds demander un
entretien Monsieur le Prsi*
dent de la Rpublique pour
des chi liges (! vues sur la Li-
bert qui devait entourer les
prochaines lections.
\ Les Snateurs prsenls opi-
1 nrent que plusieurs d'enlre
; eux avaient eu l'occasion den-
| (retenir en pai taulier Mr le
I Prsidcm et que, d'ailleurs
'ayant lu l'interview de celui-ci
dans "dipe" de la veille, ils
croyaient toute nouvelle d-
marche inutile.
Il ressort des explications :
lo. -Que peisonne ne m'a
demand de faire de Convo-
cation propos d'irrgularits
qui auraient cl commises aux
Uiyes lors de la formation du
Bureau d'inscription ;
/ 2o. Qu'il n'en a jamais l
question au Snat ;
3o.Que personne n'a pro-
voqu aucuue Convocation.cel-
le qui a eu lu u a y >nt t de ma
seule initi. ve'et pour ane
OUte autre on.
Je vous serais reconnaissant
d'insrer la prsente, et vous
pue de recevoir, Monsieur le
Directeur, nies meilleures sa-
lutations.
F. MARTINEAU
I,n Tffcft" P. F.
------------c-----------
D
ces
is enn
la mo i d
ter Scolt,
' Les loi
hier
Nous pr sent ot
la'
N;. !
de notn a mi, i'archi
ges Raussan.
la maison mm
Pice en I actes de Pierre
l'rondaie.
Devant ane belle isllt, m
di m ii. m. \ i* es, la <
pagnie de no Jacqueline
Wiener Svivr: interprta La
Ma i j bel e p
de Pierre 1
L'1'-- oir(. < pi u dans 'e
Proche-Orient o can'onne le
iigiiiiem .in col< !
Wi td(M. Edgard Li loresl) (.est
' J ri a
i I y V\. [ueiire
) :i n mari t
s'et l :i stsll l i. i ( n
i le voisit m p. Le
n>- '
pal h e aflecl le ses <;li-
dans li s lions de lady \\
jeune, Bn<, e h ite.
Le colonel, at i
dial, .t pari i inlei lion
d ...im; lire cona
nant, i !, le- fil
am ii ni rade i lai, le j<
Goi doi ( Ai.
y s res: parmi
fin ien.
iy, Itre de lady Wi rd,
i. ox gaion i \o\ ci.
Goi don est i i | ^n-
ll prsi ir i, colons]
lemmek (ii-st un
sance... Lsdy w id n et
n'aime ^jue c \< j om-
ma quelle : \ ii opin-
ment.
Mais le di voir militaire est
in i ; eux. L'ai tioup-
il [i:is tpin, i
i colonel cha ,;' u
I de nuit, i se, le litu-
U nanl Gordon. Il croil qu'il
l'ac (in pin ., j
confit.nce en son inl liigi nce,
en b vailldpce. On lui confie
m idhii d ..ire ni .i remettre
au e omm.....lnl lurr...
.a l'instanl de par'ir, Gor
n oil de HaFda, la domestiqu
m; i.e de lady Waui, un a
de celli i i rend ch
I ; I II-
II i pas I om
i . I lu-
renl ps| n
de lady U'ard que quelqu'un est
en r. i.:: maison est aasitt cer-
1 > i -i tu ndant que les amants
b'i pani henl l'un a i'aulre, un
liom-
^ i m di i

I
perst l qu'il ] -, av il
rii v. t < herchi r chi /. elle... Son
fiie H m iv arrive. Il \-
Magniliquemi nt, il s'oflre pour
re i | r Gordon dai i I
co nplissen t : i de la mi on ..
H ' ji ompl 11 i i ..
C si i ma ii ItrJon
qui
qu't ,,-.
. do
poureuapch
txcutu | ,|
retire 11 |Uj
avo.ii- qu'< j ,
que- Goi do .
...Nous reirouvoni i | i
se grivemi ni, i I hpital. Et,
dans une dernire se ou-
yante, comme en les int,
il accorde U ,n. ni art,
cependant que lei
luent miiitain menl I
plus que chel, qu, I lans un
geste suprme de pardon et de
gnrosit...
Il tant ;
Mme Jacqueline U ,;i
et les admirables artistes qu'
asu grooper pour nous'Jispen
le plaisir dlicat de l'audition
de pices trsnaises. Le meii:
hum Bga leur i, ndre, i
de les inviter con:mu( ;
... a lu dans La Prtsse un J
cinglante rponse, au journal
La Opinion deSto.-Domingo.
Nos voisins de l'I'st procdent
un peu selon un vieux proverb-
de chez nous : ils tournent dos
au mort et plettri i.t sur le cer-
... Le journal dominicain
perdant toute mesure dnonce
e i i Ile! I< s journaux et lea joni-
ns ad Peuple* llai-
lien sous son nez sr
di s i entrines de cri-
qu'il songe on nslsnl
n dr i i les ci imiiM- s au Peu
pis Dominii ain. Nelfoyez v
curies, conlrre.. il y
a de la besogne.
... a vu dimanche un Mon
su m' \i > '. mais ce qu'on ap
pi Ile S '. d'un rend, Z-VOU9
nqu l ii de ses amis qai -
o de mailri, et qui !ai
''< le rduit o
. lui avait
dit nu i ns-loi prt, |e
! |i i .", Ii- ures.
p' na balade.
Confiant, il s'tait mis a son
B t utage e ds Bvanl l'heure
D le von-,
t. i ' de frais et mis < ofnma pour
m bal, Isisai : les cenl pas de-
vant s i bai i< n V'ei s cinq heu-
, s et dem i. il put de l'narve*
menf .u s . net ciga
l ;i onllS, | our chap-
per m nfs de l'attente.
A 0 I i 'tait plus de
is de la ragi,
i v ec d i env'tg de mordi a el
de sortit des rcambronnadaaa.
.' < '< m s. Is pluie le ramena
su on au calme, du moins a une
juste apprciation de la situa-
tion. Lami ne viendrai! certaine-
ment plus. Il lira sa porte, grom-
mela pour i [frayer la larcille,
! s'api ,-\,i mslicieusa*
ni< ni e,ph o o| lie,prit le lit en
i ongt ; nt sou liein.
*
.. o'I cli iqua jour au jmu-
n r, l'un di s plus terrib'ea rais
11 < (action qui se puisaanl
rem i Port-au l'inn. Sa
1 B -.sable... et. pas
1 "' t ti'e,esl u!i vrai
u. !. i, leur i si que c'est
u i excellent ami de Is Maison...
e qu'on ne pi ul Ini faire la nei-
i ni 'l" i dsigner, ni de l'in-
Viter svir moins assidment
el moins bruyamment.
sssci liai lis i.i'.iiliaiih dr l'Ei
ciile ts Scicaces Ippliqnes
\' ! ili ap es-midi, dan>-
hre i ;..p:einte de
ni'aihie, les tu-
....... d, s Sciences
Appbqu s ia : ont u unis, en
, raie, '-1, au scru-
tin s :rel, ont repouvel, com-
le Coosc l d'adminis-
tration de leui I iatiull :
Ont l lus:
Praident, Lniz Paillera; tr-
lorier, Archibal Mc-GutTis; se-
nial, ivlwig Mercier;
aiu-ai claviste, (Jcculi Xa-
vier.
Les conseillers sont les fu-
dian s Bri rd D'Meza, Daniel
Klambert tt Pierre Nadal.
R LEGATION 01TLIE
o
\ ,1 du Ginie ail-
le la nuiss.'iuce dfl
S. M. te Roi d'Italie VHtOiei
I inatuiele III, le Lharge d'AI-
i Madame Alredo de
i ont la col< nie
i alienoe et le! mis dltalie,
me) i courant.dns leur
domicile.avi pue John Brown
No il a.ra ,:t 1 heuie
aprs-midi.
n-1'iiucc, le ."> novem-
bre 1931.


1...

ili mai;lS*elu ?towUf *!,i'
tmtmfiimin wmm
HMM
Directeurs
dcidenl
t Messieurs, ma recon.....nidation b
ce que douilixoniuotievboix sur les
\ohures .Nash pour l'usage ae noscom-
ruu>-voyugeurk, bt buse kui monvxpe-
uence persoaaeile comme propritaire
d'aaa voiture Nasli.
Je sais, dttnitveniiut, que la Nasb
i*i une voilure parlaite;... lre; ,., tt
commode.
J'ai enqut rat l'uietoire del
Nasb Company , avant d'acheter ma
premire voiture. J'ai Uouvqueies
succs de la Urme allaient croissant do-
pais 1UUV. Il possde, sans doute, ic
meilleur record manufacturier qu'au-
eun autre labricanl de voiture uuiumu-
bile.
> Le faitque la a Nash Compauy > fonc-
tionne sui ses propres fonds, non
point sur de t'argenl emprunt,t qjfal
le n'a aucune dette en souffrance, u au-
cune suite, me prouve qu'elle est bien
aumimstree, et qu'elle esi en mesure de
produire Un article de haute valeur, et
.. pris rduit.
"Si la petite vaiture Nash ne ressemble
en rien a ma voiture, tant eu matriaux
qu'eu faon, disons tout de suite que
nous ne croyons \< i> que II. Nash met-
tant bon nom sui uu produit intrieur,
c'est justement ce qu il taut pour nos
reprsentants*voygeurs. "
Vous pouvez choisir d'entre vingt-
quatromodales Nasb.monts sur quatre
uiaTerentes bases de ebassis embrassant
trois sries de Huit cylindres droits et la
Sa$h six cylindre au plus bas prix dans
l lasioire de la N
^i-wia
KNEER'S GARAGE
Distributeur
Rue Pave Port au-Prince, ( Hati) Phone : 2234-2311.
Echos
i
I
La D.G.T.P. a charita-
blement avis ceux qui songe- \
isient un dplacement pour i
le Nord que. par suite d'une J
crue H la Rivire Laquiutey|
le trafic par voilures et ca-
mions est, pour un iotir au
moins, interrompt] entre le
Cap et les Gonftlvet.
Le huitime tiragsd l :
Loterie Nati-ju-.ile a eu lieu
avant hier au milieu de l'allai
ence habituelle, et, oprl les
tormalits d'usage, devant, p tr
nu contrle prparatoire, ...s-
seoir la confiance du publie
daus rboontet icrnpaleuse
dei administrateurs,
Le 1er lot (20,030 go irdesl
a t gagn par le N'j 5013
Le 2uie lot 5.000 No 334
Le 3me lot 2,000 \o 7295
Le 4iue lot 1,000 No 11J
Les di'tix lois de 500 Gdes
oat t gagns par les num-
ros fi75H et 7722.
Gomoliiiteiits aui heureux
gagnants-
Aujourd'hui il y a 186 ans
que lut tonde le Marine Corps.
Bn efet, ce lut le Kl Novembre
1775 qu il lut cr par une R-
solution dn Congrs CoDtiaentai.
Le journal dominicain /.-/
Opinion a lait une violente et
intempestive sortie contre la
presse hatienne. Les rdacteurs
de ce |ournai semhlent avoir
perdu la lte, sans doute, de-
vant tant de aang rpanda sur
li terre dominicaine... Ce n'e^t
tout de mme pas nous.
Dans une lettre La Prs .
M. Jolibois conteste qu'il y .'
deux morts la tuile res lectorales la tiondve. Il y
dnonce J'atlJtuJe de provota
non d'un c*udiJ communal de l'Ile.
On remarque 'amusant
dans les rue-, aux heures de
. i tes, ou mil d'enianl b pu
velus et bien chausss. Poni
Pi
(juoi n** sont-Il ; |>.s :> 1 o
Si
c'est la laote das parents |ue ne
leur applique ton pas '< la sur
la Irquent itioo col lire ?
/.' //)/<'/ publia u i li ite de
36 candidats la dpatatto
qu'il reco nmaada aai le :
leur. des .; i circo iscriptions 1
la Rpublique. Ce* cand ! ils,
d'aprs notre coati re biso ln
lorii". i ri :laraeol le la poli-
tique gouvernementale, li
,11 ha us te i Inscription*
Le Service National i
l'Easeignemenl protea lionnel
en plein.- a< livil : 1 lig le i
l'instruction des ouvrier-, m-
uuela s'inaugurera ces i tui -
bous son patronage.
- M r; nmanuel Pi n t ir
)pOS
humides
i
i a vi mal sur le*
l'i ) i u i. Le* ltes, toute*
. ; i iriiuiit. ( .< voit rouge. R-
H * . -, i -i, l il . i.i lerre y est rou-
ge. C ragj pi [.Dsquilibrant.Ou
n raiso i i plus. < >.> injurie,on In-
sulte. Qui est-ce qui ;t 'lu que l'iu-
i i ii [n ,1 sincrit ?De d>
quilib s i iv.ml et, il un le cas de
lin ,. certainement. Il ne Faut
|, u t ml p is :| te nous les abandon-
. si terribles circouslan-
c,.. blige A nos amis plus
, i I /. ; Opinion, noua allons
i, ,- -,. i ,; notre KllUM 8AR-
Til!-. CACIIU'f D'OH qui aura la
vertu il les c il n ir, et les aidera
passer ce t imps de malbear.
COMME GENERALE
' rHANSATLANEiliUL
i
d'Agriculture.
M.|K a nan ; krmand
wo orn pro ar u'exercici b
me tablisse'
Le Pays
Les lections
o
Le Nouvelliste de samedi
n publi deux protestations,
sous forme de lettres adres-
ses au Prsident de la R-
publique en coDseil des Se-
crlflires d'Etal, par de nom
breux citovens de Saltr ju et
de '-'and-Gosier.
Ils y dnoncent la eanduim
destonctio imires de l'arron
rlissement de .Saltrou, qui ,
tont ouvertement campagne
pour certaine, candidats. Les
protestataires s>lveol con-
!re ces nhuv q"i ne peuvent
que soulever I indignation g-
nrale et contribuer dpt
pnlari er le rgime actuel.
Dans La Presse. Mr Burr
Raynaud, candidat la dpu-
taiion, siguale les lenteurs,
qu'il ju^e dlibres, dans les
inscriptions Logn, con
tra-rcmen' ce qu se cons-
tat.' (ir.ad-'ViM u He-
lit-(iove.

Il est signal une rcidive
de remploy Lon Viard,
charg d'inscrire les lecteurs
de la 2e circonscription de
Port-au-Prince : il est pass
du No 2585 au No 2666.
Exactement 101 cartes.
a

On croit que ce matin sera
plaid devant le Tribunal de
Cassation le pourvoi de la
Commission Communale de
St Marc contre l'ordonnance
de rfr annulant les op-
rations pour la tormitioo de
la commission d'inscription
de cette ville.
LA FTE DE
C'est vendredi prochain, 13
novembre, qu'aura lieu, Ci-
n-Varits, la fte qu'orga-
nise un groupe de ses admi-
rateurs au profit de Candio,
le liranger national.
Nos meilleurs artistes ont
promis leur concours pour
cette soire qui sera un grand
hommage l'un des plus au-
thentiques reprsentants de
l'arl hatien.
Nous croyons savoir que le
Prside"! Vincent*les minis-
tres et d'autres hautes nersoo
nalites, ent venus en aide aux
organisateurs. La tte pro-
met ainsi'd'tre grandiose.Le
prix '' tre gnrale n sera
que d'une gourde, tes loges ;
2 tfourdts.
Nul doute qu'on y aille en
foule.
Administration G*1-
dos Postes
Avis DE D&PART
L**s dpches iwiur New-
Yo k H l'Europe ( via New-
York direct) par le steamer
Anconi seront fermes le
mercredi 11 du courant.
Port-an- Prince.le 9 novern
lire 19:51.
physiques au mme tablisse* La steamer Carimar i,
iment. partira du rJvre le t> novern
j Notre confrre Le Pavs DTf et de Bordeaux le 10
rapporte que l'ordre aurait t DOV*e nhic. pren:tnt passagers
pa^si iut C ler-Financier, et Irt. Attendu Port>au
par le Dp aenl l'I Prince vers le 27 novemhre.
ricaio, de ne laisse to 1er i\ i,c steamer"Cantal" partira
n. s-jul i>' 'le ce que. le ju Havre le 27 novembre et
cembre
Port
ccem
"Oani LKTEMPS, Mr H-] iflt-'-
Pjrt-auPrince,lei novembre
lyai. li, KOBiLIN
. Agent.
*-**" ~- .........' IjV .m,.t un 'iuwi j*.
,n. ieul centime -le ce que le ju nJVrele27 novembi
Gonveruemi al hatien dispose de yorjeaux |e 2 dcen
Il Banque Nationale^de la R-. |f| A|tcn(h, a f
i publique .(:::.> gst-ce qu- ',,.,,,..,.,,. .... fe vi (!(
fi vis imncaine s- i>ssoi.v; uu t.iuct sus le ot ou
raid .1 iHen attire tics juste-
ment l'attentioi des Pouvoirs
pjbhcs sur la ncessit sociale
d'organiser l'enseignement l,ni-1
nui dans les eiflpagnes. !)
quel Dpirtfm ut ministriel
ressorti! i question 9
Hati Journal ilUOO d.l pfl t di leu: s mD(
iMinte-nents aux lonetlOil'
a ires du M ni e >iu ivi
est maintenant sut le terrain
. iloaialique. C'e*l uu lenai i
ou Qfdinainment l'on ne va
pis Vite.
Ua arrt du Prsident de
(il Itpublique paru l'autre se-
ifiniiqa au MONITKl'H rgla-
sjour les eliangers
Question (loidie pu-
blic. Mais uj point de vue so-
cial, rglement!! le travail des
iilleuri trangers, concur-
sdefl ntres, stuipose aussi
bieu.
PLU1B DE POCHE
ET PILNE Dl KtKEAC
Un Duofolil sert deux buts.
Bnlevei la couverture mette/
la couverture avec l'agrafe,
emportez Totre plume favori
de bureau avec vous. Seule-
ment le Parker de buieau a
ce trait conomique. Deman-
dez Totre distributeur de
vous dmontrer les autres
traits exclusifs du Parker
Daofold.
* ^r VOTRE INTRT
^W^ y EXIGEZ TOUJOURS'
^^PAiTILLES VALDA'
VRITABLES
cai : e peurent lr vendue*
qu'on BOITf:-' portant la nom VALDA
Si ci tou propose :
UN RLMKOE MEILLEUR. UN REMDE AUSSI BON.
UN REMEDE MEILLEUR MARCH
CE N'EST PAS DANS VOTRE INTRT
Pour le traitement des
MALADIES des VOIES RESPIRATOIRES
Employez toujours
LES VERITABLES
PASTILLES ifcLM.
Cin-laldv
CB SOIR
Le Fils de la Nuit.
ET
Le Sept de Trfle
Eolrfe : 11.50 ; Malcon : 1.00.
VENDREDI
Le plus formidable production de la s:ion :
Les Espions
avec Wnly Krllllli ei Lia hrnschulz
Entre : 1 00 ; Balcon : 2,00.
Vu Paris-Bazar
PETE BROWN
RUE BONNE FOI
ELOUlTi RUS 500/8
600 pairesde souliers tran-
qers pour dames |
Ancien pru Or 6.-
Frix actuel X-
300 Paires de chaussures
trangres puur hommes
Ancien prix Or 8.-
Prix actuel 4.-
1200 Chemises Manhattan
dessins fantaisie
Ancien prix Or 3.'.
Prix actuel 1$
Pour deux mois seulement
Novembre et Dcembre.
ALUMNIJM LINE
DEPARTS DIRECTS DE NEW-ORLEANS El U
MOBILE POUR LES PORTS rf\iriENi. ^
Un steamer laissera New-Orlans le 17 novernd ^.
bile le 19 novembre directeoietil pou:* Petit-uaa^'
Prince et les Ports du Nord. .
Port-au-Prince, le 9 novembre V**
A LU 1NUM LINE
A. DE MATTEIS k Co, Agent- Gnraux
Le liliuiii
Dohtla renomme est universelle a gard sa premire place
Demandez partout :
UN BARBANCOURT
Dpdt :Rue. 4w Csan


Lt AJAjUJN r- in iN^'"1"** iyi
(Ml 11 M A
am*4


PRSENTE
iLes

MidM Kad

))
en fer-blanc de 100 1 pints, 50 1 quarts,
20-3 1 2 Ibs., 10/1 gallon & 5 aallons, est
5&7LAMPES-SUPERHETERODYNH M meilleure huile pour la cuisine et la
AMPLIFICATION PHMODE Ikble.
\oiwelles LampesNouvelle conception
|illeure RceptinMeilleur March.
||A COMPAGNIE

folumbia
OFFRE AU PbBUC
|n Pidio la porte drlouleslcs bour-
s,e! prsentanttoules les qualits d'une
tende Machine.
Nous invitons le public venir voir bs
iffrents modles exposs en nos ma-
*
asins.
Kneers COLVMBIA Music Hall.
KNEEVS GARAGE
il 1 s
JIMsmtti....:


estralinien prfr des cliants
in venle dans toules les bonnes Epie -
| ries de la Rpublique.
Pour commande s'adresser
L.PREETZMANN-A(iGlLi^iOLM & C0.,
, Aqents de CORN RROMTS
REFINING C0., New-York.
^
Mgu pour l'instruc-
tion de ouvriers
illettrs
o-
El PAS DE FIE UN PETIT TOUR A COLOii H p
ITERIUCE-GARDEN
Chez W. KAHL
Petionville
jUpieds d'altitude. L'tauli ,seieut le 11 is Irais des eu
| (le port ar -Prince.
Bi-ment 15 jiinQles d'illto sur nue excelUnte route
bue. Vues rnrveiileuses de la ville et lu uort.
Boissons de c*s.
Il
Nngemens pani^nliers *otr Us pensions de jour
*maine eu de mois.
Le ftteamere Bogota ,|,arli
(le New York le novembre
coiirant.dirtcternenl pour fort
an Pr.nce, est attendu ici le
mercredi llcrt. Il repartira
'e mme jour pour les ports
de Pelit-Gove, Miragoane et
.lrmie, les ports de la Co-
lombie. Crislobal, Canal Zone,
prenant trl et passagers.
Le manileste de ce navire
reu p^r avion-poste.est la
disposition des emrgettn aux
bureaux de < Ci m i gnie.i >
Tiflfei I eie
l'ort -I'' ,i < \ , \ ,
\ve l"3l
Cofambian Sleamslup Cu lue
E. F CLEMENTS
Gnral-Agent.
Ci Ile ligue sera solenm Ile
ment inaugure jeudi 12 no*
\embre prochain, 1 h nr s
de l'aprs-midi, son si,
social, place de la Cathdrale
( local du service national d
renseignement proie stoin-
nel).
Voici le programme de la
crmonie :
lo. Discours du Directeur
Central do Service National
de renseignement Profession-
nel.
2o. Ouverture <'e la sance
o v I |vi lei < e d'un des
t ii'H i
I
SOUVENEZ-VOUS
HUHLLti
ET V0U$ AUSSI JEUNES GENS.
y i u rbn si s iiuits, I I \ s TI I T
I IPPEiVHAiEJi m'HMuiiiiiiiiiil' it k'iiajiuiiepar les rlUI>< saleai
Tu ut pour les (ours ilasgi'ioea 12e I plitloso; die.
Pour I etu^e des la igues vivantes.
Que pour l'eustjgnemei i i ipide et sur de la S t net-
Dactylo et de la Comptabilit.
Songez 'i i il s'y trqpve ui irrprochable pensum seul*, r
(Sport, soins, di.sciploe et travail).
^'adresser : i0.i7 l\ue, L' marre, tlphone : 2891.
m h
:'... ..W t o d
di la Ligue.
S
4o. Questions d'iiill i -
n rai.
ir ttSi Vi iilfc* fi, f|
u
QuArisen -

s<^,'
v-f
Dr. UcQsuC't if. ftm **,. Paris.
Insurance &
Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES ^ASSURANCE
sur la VIE
EUG. Le BOSSE & Co
Aaeiits Gnraux
*;
Tontes les Polices
DE LA
.:'. s.' .o'. '
!lf
i *b
J% m ' K


41
^'comprennent la Protection contre la
Foudre sans auamentation de taux
\J nui
Aqents Gnraux j
1 M
""fl
I


Mardi
10 Novembre 1931
Le Mat
4 rA'.EI
Perl au l'niice
Tlphone.: 2242

Rhum .:
N vrai $is*
1 GmlycIIc

/ V:.. .
eonibat la
rv
Vj O l 2
.,. vV
'
Artrio- 5cidi*o*aj
Obsit
J
X-,
\.
M CSANDS pf.ix
"/
Y
>
La C*Mt' ftttMa, OIT M rV;r :*<
V*-. !'.-..n-l al.'a M Munit ik' -_r.'r DU
ai (1U t. t.'. >.-..'... .
I.a g.'tiiU t*'. i r .;i..r.;.*i, lUM '
tlu all| I: I'.i.1 n.-ji, J I !* w Ve.
tr CHtl laUTNM 'se f.. .'.' -; j virv.,
ju'i i >tnoqi!i;. iny a'MMt -'
il laur hndft Vifl rt a^fd, *n mt'rt au
NfiRic^M patiykuMt iMk* de trufft '. ca bannogM, l'exlra-dry el ilo
Panama Railroad 'tamship Line
Service ae frl el de passaqers enlre
Angleterre Ecoeee France
airs. G. Vf. SHELDON & Co- 1? Janaai Strest, Lieiaroo'.., Kiot,*..
The lallawisj air tv AgcaU al ariaeiMbaarls' ii Eiraae
ENGIAM). SCOTLAND. FEAN(S
Messrs U. W. SriELDON k Co.,
17 James Street, Lerrpo >l,Englao
ii Ppi.ii. ^jn/iT W. reliai Ci. ira fejfa.JitaTof itis t tl ri.i ar
plus rujiiia e;. plu* duect tarri;a de traas;>m i; piiii .r* et 11 tre. ei.rT'i
elles ports Europens via Near-Yord et Cristobal, Canal Zoae, Isthme* da p" '*'
Voici la liste de nos agents pour le pnaci^aux pjpts de l'Euroue "*
u .. >.....>:
rnmk ': >
l t l ki. > Il V|.
I in P..
.t:
CHATELAN
PARIS
i
E
v
m
N)l'liafnenlf., faire
.t l rjp.,.e de foix-a, or-
',* '.fin MelMtt,
Il luf Vidra, en outre,
hr:uv l t/vp-ploin, m
f.c? I i nuturo, en Alinu-
i.i.l l'aciJs uriijuc, l'.a-
tHteltnnai.t lutvluL>le, par
I l.'i'xluaal.
L.r |.i. ;aaiir 1 anra-
!.'.- -i '.. , pr#*ldeai d
( Aa a l'airrf, l'a rsaa>>;nand4
lit m THAIT& U|
i A COhTTf. airwi f
;13i
PROGRS NOUVEAU
iviTcnaa vis l(<
OEsNiFRICES
/.v/r.w nouveau 5|NdctiJSS

Prix rduit
ALCOOL DFIANT TOUTE CONCURRNCE
CLAIRIN VIERGE
CA.;z G. NAZON
AjH& : ARir >s mes Trou el du Peup'e. Phone: 8J13
d 80ULAC
Glei.atlt Henkey Si Co
21 Kuetde la la Rpublique
titlarseilles.
ilernu l'eron & Co, Ltd.
53 Quai George V.
Havre.
^rif-rnu Hron Uue du Moulin Vapeui
Boulogne sur ^Mer
f Masirs. A. BkMDii A *
21JAlltDgade. LopephagM.
Oslo, Norwat.
khiincu(iouai
.^ISpeditionsstlkap Oslo.
"ilM Atlantic r'reigbl Corpn
Calliuiiaus, ltanmuig 1
Gcrmany.
irssrs Aiiaunc Freight
; oi porauon
Germany
Messrs i.nantie Fieicghl
Corpn.,
24 Quai Jordaens,
Antwerps, tieliuni.
J>
i 19H0
fan x y ixi
Paris.
'n A :> lu.
i: rt*a.i | nliti,
D t l1tJf( a.'
.t u
a
* \ia rt>/t
jPjrieajf.
Meitri rU-til Coi A ijutn "?|
1*14^^1 >. .tAi'faa, -Jj li ifi
jjrrs^jjrti. >.veje^
atfarliskt cl*.t>rvjs$,
C-Jiitfuujrg,
faisr ArLwnc PtMtvr
Corp'j*.
K>n t nnin'.ein
fljlter.lin rl)lrada
\|eH!*S'alN< il
CGU
I
va-kitagarias juieallaetde
la avralgie an 3t minules.
Amttez rairoidissetneiit le
'riaaaier jeir et la malaria en
Mais jonrs.
titftj sauve le bb du relroi ,
Ti^Mieit j
MESDAMES,
Pour teindre Yous-:rra8sout
tigius, aucun produit n'gale
\la "MAVRESOVE'
TEINTURE KMAtE?JJ fKRFSCllONNT
Pluinaaata BngM r^.r.oo
| ,|>., | ,.nniA|iaiault rejj Vuv 0. Ft.HCCQ, A
Liqueurs Sirops BAY RUM Eau de Coloqn
Tous ces produits de la d slilcrie del'Aialesonl aau:
et parfois suprieurs en dualit, aux articles similaire
mis, tout en port cotant moins cher.
IMPORTATION DE VINS
DfcPOT. RWE DU \1V(',VS(M DE L'ETAT RfcS ,0E LA B .NQUE NATIONALE
M FONTAIN1
.i.'ne.Ur*ivii>., #*--- *W*r-. .1 -
. --.. jm >
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Pire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth (Scotlund )
ar la cGaViaWAL esl uae 1rs plus puissantes ft cet plu* \is'cs wignuisalioMS
jt |art. Lt teleil Bt se ceuebe jamais sur acn rbama t'aclian ui'i eeiliraasi U
SasJPolicrs'contra incendie rouvrent aussi les leg i o casiouns pal la funen
Sas Pelicn jpeor Auloniobiles couvrent vols, incendie, maheilboct, dummagei
WmA aotroi daas s persoune ->n dans ses : iei *,
SI Pwlicr-sMariliii.es mises \>. v ,i s (;.,, ; iiri pe < ni [^vublc. en Hati
SaaPalicas centra acaidenti sont vaiabie dans I univers entier. Tous lea voya-
^**fs devraient donc prencire la precautioi - duce polict contre accidents
t!aa aaaius 4U00 dollars, la prime annuelle u'. ul qui .le 1/2 /, soit 2doflari L'. C
Veuve F. BERMINGIIAM, AuxCaves
LE FAIT EST INCONTESTABLE
^ la 11 u m Saillie
C'est la ajuintesientt des meilleure!
varits de cannes d'un vaste territo-in
runissant les meilleurs terroirs.
C'est ce qui fait aon are me.
GOUTEZ ET COMPAREZ'
i#JS CENTS
A;. nral pi ; laiti
r* or t-io-Pria ce. i IILG
JL'AN BLANCUErJrrejie
iiosaiqii
t c Charlier-Malebranche & Co,
1224, Chemin des Dalles, 122-1
Tlea>boite,: 2680 f


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs