Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03761
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: November 7, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03761

Full Text
lmentl Magloii
e
DlKEClLUR
rtfl RUt* AMERICAINE 13*8
13 TKLti'hONh; N-2242
WumiiiC grande serait uae huma-
nit o loi les homme* resperte-
raient la persenae Humaine es m
luuiesfl lau> Ici autres. i le
tiiiraieiil hajialiee el I ort|Ucil, a
tous respect raient le Iraail U au-
trui et ue molliraient ni la tt-
leuce, ni la ruse, ni la fraude.
Jean JAl'KfcS
jaue ANNEE N 7522
P0RT-AU-PRINCE( HATI )
SAMEDI 7 NOVEMBRE 1931
m
MPOR
E
#.
TANTE MESURE
, FINANCIRE
Loi de circonstance suspend le voiement
de la dette extrieure
publions aujourd'hui le
Ti(l'importante Loi que
Lrts Dominicain vient de
que le Prsident de la
me le Gnral Rafal
foillo a immdiatement
nulguer.
Upour but d'amliorer
Liion du Trsor Public
pin, en permettant au
Zmentde faire face aux
Jes publiques du moment
Itulirement de rpondre
i imprieuses et urgentes
S#'' .
hioption d'une telle Loi
lit avec quelle nergie et
Jtdcision le gouvernement
Satjs voisin envisage des so-
ins radicales aux difficults
k financier et conomique
desquelles sont aux prises
jupart des Mations
tour la lonnr comprhension
htlte Loi, nous rai>pclns
Itt lecteurs que suivunt les
mntions'de 1907, 1922 et
EU !4,/e Gouvernement Domini-
h n'a droit qu' un pour-
ri \tage des recettes douanires
i vitres, le solde tant affect
paiement des intrts et de
wlissement des Bons mis
"' couverture de dners cm-

A
AUX ROY
29 annes de succs.

,Y
WlJ
m
3.11
4i\
N.D.L.R.
ICONGRcS NATIONAL
HOM Dfc LA Ha*TBLIOUE
Urgence tant dclare
to 206. Considrant que
[mettes nationales ont bais-
lie telle faon et les ncessi-
ta Trsor Public sont de
urgente qu'il est indispen-
hd rralUer une amliora-
ient < ia*<, en attendant 1
ion de la dette naiio-
kidranl qn'il existe un
b i.uonstance imprvue
la siiuation conomique
IRpublique, comme djns
onde entier, qui exig;* **M
ns provisoires extraordi-
ipour taire face aux n-
du moment ;
|4Dsidreiit que pour am
la situation du Trsor
Hic, il est ncessaire de sua-
ire le paiement du service
Mil des tonds d'amertisse-
de nos Bons extrieure
1 pour cent, et d aflecter les
lears ainsi d:ponibles aux
winales plus urgents du Bad-
KonsidranI que la Rpub'.i-
^dcide d'une telle suspen-
.sous les exigences d'une
PUlion extraordinaire^1 avec
'tome intent on de repren
*< engagements ds que les
rD5tances le permettront ;
|overtu des attributions que
mm i'art.33 de la Constitu-
.f. fi vot la Loi suivante :
[irt.ler.-Est considr c m-
n loada de circonstance le
tint :ctal des droi s qui
t perdus, dans les Douant"
'l* Rpublique, chaque mois,
P que le service du Rece-
"J ^nral aura couvert.dans
J"e suivant :
J?)les dpenses du Bureau
Heceveor,
S)la quote-part mensuelle
ai. 1B|rts des Bons ext-
If8 de la Rpublique, pour
'nprunt 1922.
ltti.,',,2"~L Expert financier, ac-
[JJrfment au service du Gou-
j^ceient, agira comme Agent
i) poui adminis rer ce
Im. de constance . Le
J*J;8 ^i formeront ce fond
!a' perues et dpenses pa
Ute [?nt les disiosinons d.
UJi^*"""" Lt Receveur Gnrai
L uooes continuera de re-
krt .''.chaque mois, les va-
" argues l'article 1er de
I
* *>
ux paragraphes a ei
! Qu3nd ces valeurs auro i*';'
i reconvres, loutes outres pa-
yer au titre de revenus des
douanes seront payes directe-
ment l'Agent spcial.
Art.4. Le Pouvoir Exculil J
dictera les rglements nces-
saires pour raliser les buts de
cette Loi.
Art. 5. La compensation de
5 o,o garantie par la Conven-
tion de 1924 (art.l ) sur la to-
; talil des revenus douaniers ne
sutura aucune diminution par
les Il is de cette Loi
An S Aucun paument e*
itra la., la charge u "tond
de Carccnslanet" siuf par l'A-
gent Fiscal ou son reprsen-
tant.
Sur ce "Font" se!ont eflec-
tus les pnieraenis suivants :
a Paiement de la,, quote-
part mensuelle sur les iotrfa
des Bons ex'rieu's de l'Bnu
pruni 1938 a verser l'agent
Fiscal du du Emprunt;
b Dpenses par autorisa*
tiop. du l ouvoi Excual, pour
couvrir des services d Porls,
.unsi que d'* 'tris dpense
pays, (uaqu'iei, par le Bureau
du Receveoi-Qneel pour
compte du gouvernement do
minicam :
Dpenses du Bureau de l'A-
gent Spcial du "Fond de cir-
constances' ;
c Paiement a gouverne-
ment dominic in d'un* valeur
in.-nsUiii maxima, de Or 12.
OdO qui seront appliqus com-
me suit :
1 au paiement du dficit
mensuel, s'il y en a, daus les 70
pour cent des recette! men-
suelles des fonds gnraux af-
fects aux stilaiies ;
2 Au paiement de la dlie
de la Croix-Rouge Nationale
Domioicaine occas oane par
l'ouragan de septembre 1930,
lusqu'aU montant le. 200.UOU
tollars, et selon la liste olfkiel
,e de celle organisation '
3 au paiement de dpenses
courantes, dans l'ordre indiqu
par la Loi No 205 du 23 en
ejur, s'il y a deluit dans les
tonds gnraux de la nation.
4Toute balance, sur la 4\-
te quantit maxima de 12.
000 dollars sera aftecteau paie-
nent, en paits gufes, dis ap-
pointements et dss dettes,, ar-
rirs -t
uTout surplus dans les re-
venus douaniers apris avoir
jay. les valeurs nonces, pour
dterminations des niotits ci-
dessus indiqus dans cet arti-
cle, sera remis par l'agent sp-
cial, au Receveur Gnral des
louants pour tre appliqu au
paiement des qootea-part men-
suelles d'amortissement des
Bona extrieur de la Rpu-
blique.
Art 7 Quand dans un se-
mestre quelconque de l'anne
fiscale IW32 ou 133, la totalit
des revenus des tonds divers
de la Nation aura atteint la
somme de Deux millions, deux
cent cinquan e mille dollars.
or 2 250,000, la prsente Loi
** circonstance sera sans eflet.
"\rt8 Tout le temps que
celle loi sera ert vigueur, au-
cuns revenus des londs gn-
raux de la Nation ne pourront
tre spcialiss, ni tr modi-
fies ou charges.les lois qui les
ont crs, si une telle modifi-
cation rduit ou supprime les
dits revenus.
Arl y Cette Loi entrera en
vigue .r e;es le jour de sa pu-
blication h '^lera vigueur
jusqu N tm de I anne lUdd,
moins 4U" ne cessent Jes cir-
constances qui l'ont motive,
selon l'article 7.
Art. 10 - Celte loi abioge Ion
tes icis qui lui sont ion irai rt
ta tout ou en partie.
Faite la salle des Sances
du Palai* du Snat, i Sanlo-j 1er novcniorc si elles taient
Domingo, le 21 octobre 1931.; prpare*., pendant une pi-
an 88me de l'indpendance
et M de la Hesauration,
le e
fi
riode d'un s , o.npter de
cetk- daft, ii accepter In Irve
du dsarmement.
Les Etats luis r-oul nartisans vacances iBinrdiaks
UNE CARAVELLE
TOKEn
Washington, 31 Oetotire.
Les FtiitvUnis repondront la-
rprablement lareq-i-ede
la Socit de s nations leur
demandant de participer des
vacances i m mdiates des r-
ements.
Cette trve des armements
laquelle 52 ut lions ont t
invites y se r ng-T, a t
Kobjel ie la pins cordiale ap-
prdoation de la pari du pr-
aident lloovcr el du secrtaire
$timson. Ceuxi sont par
luada que cette Irve aog
mentera torlem.-nt les pers-
pectives de siicvs de la ion
ftence gnrait du daarnie-
nient qui doit avoir lien en
lvrier prochair? et qui,disait-
ils, allgerait considi a l-
ment hs chargea financires
qui psent aur ie Monde en-
tier.
Ledpartem-n! d'Etat coin -
te avo r r itf d'ici iman-
che, date ulime iixee par l*
S.D.N. pour les rponses, une
commuui ali il dtaille, sp-
cifiant les construirions 03-
valea et les dvoloppemeots
militaires qn'abandonue-
raient les EtatS-Uoia.
Four prparer ce'le rponse
officielle le secrta-re SU m son
sera seconde par 14. Hugh
Wilsoo, niinis'ie des Eiids-
Unk en suisse, et leur repr-
sentant aux sances du comi-
t sur le dsarmement Ge-
neve, en septembre dernier,
lorsque tut propos le mora-
toire iloover. M. Wi.sou doit
rentrer de Chicago cette se-
maine.
La participation des Etats-
Unis cette trve des arme-
ments s'accorde avec l'atti-
tude de sympa lue de l'adm -
nlstration l'gard de toutes
les propositions tendant r- j
duire les armements. '
Cetta)attitude du gouverne-
ment amricain a t affirme
par M. VVilson a Gent0, au
moment o le comit de ds-
armement examinait la pro-
position de II, Grandi, minis-
tre italien des affaires tran-
gres, suggrant uue trve
d'ue an.
La proposition italienne
rencontra l'oppostiton de la
France et du Jap n e lu ,
de ce lait, niete. Un compro
mis tut adopte, d'aprs lequel
la S.D.N. demandait >ux 52
nations invites a la cont-
rence g nr-de du d true-
ment, Je dclarer avant le
L'
SMnUXEOtMnBMBML
LeMeUIeer
Pour Adoleacento
parce qu'ils aiment leur 80* t
dutiDct et apptiitant. Ht
plaiaent quand tout* W
orale choua.
CUiS SANS EU
AU MOULIN-PENDANT 12 HEURS
Flocons d'Avoine 3 Minutes
Une re, r 'd il lion de la
rameuse caravi Ile de Chris-
e lie Colomb, la Santa-
Maria >. qui lai expo fe, i' y
d ux ans, i Exposition de
Svi Ile, va entn prendre tics
ioi h tinement un v o s.; ge
dens l'le de Saint-Domingue.
n u ans >ortanl bnrd un
bloc inon.sietir lie n Rubiila, et
(ui sera la premire pierre
du phare monumental que
l'Union panamrieaine va ri-
ger 'n collaboration avec les
Etats du nouveau i ontinen',
en nigpe d h mm ge univer-
sel au giand Gnois. La cfa-
velle nav guera a la voile et
ta i'.c servant i'"^tiumenls
luentiques ceux q uiilisa
Colomll. Aprs l'inauguration
de Saini-Dommgue, la cara-
Ve le Ici ;i rouie pon' let Etata-
U ds et rejoindra le lac Mi-
enigan, ou elle figurera a la
grande Exposition ueCh cago,
l'anne proih ine.
TOTTE ET SA
i lalTURI
CVs'. demain soir, nap sera
prnift^ nr l'cran !p joli roman
rfe Pierre Soulaine :
Totto et. sa Change
mise en s< ned Qenina.joo pr
Carmen Boni.
La Val** Rprceuie que l'on e1-
lendra oendanl la pwjcl on '\
ce ]oli flrr,!'n; fjuff'V''f T/'
gancet 's danses earartriail*
qne, nl et*5 tnrgi^rea pr le
nrocd R. C. su disques
V ici or.
Ce sera un rft 1 pour les
yeux el un charma pour !*
orpil's, que : Totle e' s
Chance .
Notre ami Henry Durand
publiera prochainement un
nouveau volume : Les ptales
scjfcui lent. 'ouvrage s'e-
ine la librairie Jouve e' Co
.'. rue Racine, Paris
Les lettre goteron' les
unes jouissances que dispen-
sent toujours les vers du
i)(. e di licat qu'est Hemy
Durand.
VIS
C.\BI*ET
Soymonr PRADEL
Les amis du cabinet Prodel
ci ont leur lossession
d livrei I i b >' Oth |oe
sont instamment pris, pour
itio i per-
; s rl !>lir en vne
r l'inventaire et le
contrle des ouvrages.
Port an Prince, le 10 octobre
1981.
LES MARINES RECOM-
MENCENT LEURS EX-
PLOITS.
I
o
Lechaolteur EneRoletle, qe
i-o tu u l'uni o portant le ->o
3347, st venu nous racoo aria
iventure qai lui advin
nUhier soir.
Sa vo ture slo iornad, rue du
guMn ii-.' I Etat, en lace de la
>. . qnand deux marines y
p n >>s 'g<-. L'un d'eux, ti-
tmenl, < tpi ma a le dsir de
pi e i ira If volani. Il voulaii se
payer ce platair. Le chaufteur
im ,. :,.. place et se. ont sur
i rp ( ii i d On partit en di
r cl ion i camp d aviation o
p .. ; b la vo une qui, ne s'ar-
rtanl pat, vira aana plus. A ce
moment, I u I r e mai ine, qui lait
an lond, assna un coup, avnc
un inatruuian im-onnu, la tl
d Klio Rolette. D'-iutres coups
u iv ire al. La victime a'attala sur
le toi o qin Iqna temps apias
on le reiroova vanoui.
La voiture a t retrouve
IUI palmiste*, sur la nouvelle
route eoiMi.o.sioi MarUasant,
C est i qui- les marines l'avaient
laisse, un pneu au ayant t
enlev.
La vi hima |ui est biesse
lii lte et A li main gau
;. i panse a I HOpital
i, nrala Elle s'eal rendu hier
matin au Quartier Gnral
des troupes d'occupation pour
dnoncer la lait. L'agression
si : i l produite la nuit, I est
difficile 'u chu u fleur Roletla
il indenlifier le auienra que,
rj ailieui -., il ie connat pas.
Mais le grand-prvt enqute,
.
Le chaufleui Jrme lloij.irlh
a et lui aussi, le mme soir,
victime duc v^ asston ri uea qui sciaient lait transpor-
ter dana i<,i iulo Ptiou-
Ville. Il a en- Frapp i u cou. Ses
agressi un ont c i identifl a.
StiiU,. Mm t I r.i..... m
l" m i ... i -
I
I
OCU.IK FRANAISE *
i. r...h. fh,SCP~.TARU
VERS L
COMPLTE DE LA G.D1
Son Ei, le Prsident Vin-
cent vient de faire dana la
(.arde d'Hati de nouvelles
promotions tendant amener
la complte hatianisattoo de
i e Corps.
Le Premier Lieutenant Henri
L. ClrrmonLj (i. d'il a t
. nrn i Capitaine
Les S c nd L < m nanti As
i Ro nid,Mm nt Bissai'ihe-
Josseiin Georges,Raoul B fils,
Aim, Jaurs Lon, Clon R.
Calixte, Duly B. Lamothe ont
l promus Premiers Licule-
nanti de la Garde d'Hati.
Les Aspirants Officiers V r-
nand Prosper, | Stnben H.
Woolley, Pau' Mngloire, r.rr
main L. Duclieuie, ( e
Bayard, Tbojuste Apoion,
Armand N,..NlerceroD,l'irn i
( t; ignt ni t iroraus e
conds Lieutenants - la <> irde
>i-.l .i i.
REVELATIONS SERSATiOMELlES
mWnWOBl
... le vit en!r r on G and H
tel de l rance, r mer es dea
ner un 'I ''' Iran
. qui, paralt.il, n'ea paihae-
l au jeu, nan e 0 e trot
,,.,.,- I urs 11
ptrcul a on i l'i l)l'1 "
I. aille, t. ois t in i i I ii, atta-
bls devant leurs verres dj
vid?, et demanda ru souriant
faire le quati Accept.
Il piyi sa place d une gn-
r, osa nvitation, qu'il renouvela
un quart d'heu tard.Oe
i i i, io ri i ><^ P '"'
mais quand viM le ra r 4e
paver, on s'aper q"'r .vut
dj tout pus s-> 'ont
rgie-... Vaine m ml nu '""
chu.,. U s'tail diaci >-h\
roh^a touteaflectui
laltun. /'/'' '/'" /',;' ;/- ' '
M. le Coaaiftiefaaire
a
... n vu l'au'rt joor li G nd
Cal dans 'rang ,lt!r
Cte a cte i! o un,
de la bire alleui 'Utra,
itt Ij bire Sathna mai
j: us discontinuer, i ' '-'rres
t,', tui< ni pas encore v qu'iie
rc'amaient de nou- lockti
.1 imais malch na lu' ,s-
nom ni. Aprs di ^ neuiea
d-,...;,, . l'un des \< ra glis-
I .' tous la u.'d'-.v i": L'a j ire,
t!\ bienl l'autre tom ma tout
rut,et jusqu' l'h de la ter-
m, m,.., )i co umand ut encore:
Garon,une uulre .\ufio-
nuU '.

...a vu, l'antre soir, ondoc*
leur qui porle un nem de pole,
stopper son auto dans la cour
de l'Eldorado, e.t se r au
bar de l'tablissement. Il en re-
vint avec un volumineux pa-
quet, bien ficel, de sandwichs,
et suivi d'un garon charg de
bouteilles de bire. L e docteur
paraissait impatientai radieux.
11 remit l'auto en marine cl d-
rapa en lioisime vites.e. On
n'a c li te pas tout de MaV>
dwicha pour les manger seul.
A minuit, les sandwich et la
bire ne sont indiqus pour
aucune espce de m lade.
Avec qui,docteur,'! vc ..as par-
tag vos victuailles? Lu quelle
partie fine?

... a vu chez, une dune de
beaut la veille de retrai <-r
un agrandissement photogra-
phique, tort su gge s'il, "ni
lonetionnaire actuel. L'homme
n'avait, sans doute, pas prvu
que la politique la lei ait sortir
tes angs et il s'tait Is i 'i y
: quelque quinze ans, >*>>-
granhier dsns la lem e. iom
maire d'Adam au i n adia ler-
reslre.
... a vu au bas de l'agr tndis-
s* ment, une dd rime,
malheusemenl trop spciale
pour lre reproduite ici...
Si cette photographie lomne
jamais l'occasion d'un chan-
tage qu'il est prudent de pr-
voir sous les yeux de la lgi-
time... gare la crise de nerf-,
les pleurs, les grincements de
dents, ba coups de panioules,
le di\orceet le scandale!..


... a vu un eoifleur de naa
ami', remarquable par son em-
bonpoint, et gnralement ap-
prci pour ses belles manires,
et so'i propos, qui taisait la
barbe un petit homme mai-
gre, laiii en tige. Le plus cu-
rieux du contr sie, ces*, que !e
gros homme arm du rasoir
avait le regard le plus rassurant
du monde, tandis que le grin-
galet dont la carotide se trou-
vait expose sans dfense rou-
lait des \eux de iauve, prt 4
,\ a dchirer. C'est dans
les letits pots que...
Assurez-vous co.ilre accident
? la General Accident Fire *
Li'e Asusrance Corporation Li-
nKtd . Vve F. Bermimjhr u,
Agert Gnrai pour Hati,


i'MUS 2
Lfi MATIN 7 Sommier ***i
rfawMa


I
Echo
s*
:: 1

\
S1


-.ui
Nouvelles jouissances
avec cls ides nouvelles.
6
Lis nouveaux rasoirs
et les nouvelles lame
ont cr un nouveau conespt de la comiad o
b
qr(iiiltfN rnsfiioratios*
1. l.rs colin rci
du rasoir, le protge
centre les coups.
2. Les coim
la lame liminent
coupures.
.'{. Son l'eau peigm
scurit avec dents
plus larges rende lu
barbe n
\ i.d garde cannele
permet la lame de
vous /(." i i spri
'.). Les exi r m i I es
iquarris de la lame
permet lent de lu ma
ni r plus faciU ment
et u
En : ppon de grai
v ordmii p, mail
: i. | :; le Bon i
barbe.
. ci q ira-
nte on
resoir ii 'v.\\ S* r u en
i q
D 0
im*
tant
!a
le conti d qui
Paq mis ie
IO .AISI
8SJ cts Or
de 5 LA1BI
40 et- Or
GiJlLM
J.
Giilette Safcty Razor Co.
Distributeurs :
D. MAXWELL & C
-, l'on au-1'niue.
LES LECTIONS
AUX ELECTEURS
E S-
o
l.'euverture des listes d'
cr;ptin a donn lieu, dan i
circonscriptions de Port-au-
Prince, pi incident)
qai ont t ports parles
rosss devant le juge dea r- ', ;.
frs. j Aux [nt
A la Croix-des-B i
candidats Rousseau, la dpu-
Mr. Max Chi
recteur de L'Ho n> ibr*
a el appel au Parpiet jeu I
dernier des tins qu- nou^ n-
I pouvons prciser mita qui n
lvent de sa profession.
| Un avis de li Polie* rs
i pelle aux enfants et laura -
milles, que l'explo ion le
, lards, chlorate de pol, I
i les rues de la Capitale est lo.
j mollement i' terdite.
Al'occasioi du %2* nui;
j rsaire d le nti*anee tu roi
i, Vlc'oi Em nanual II l
i Charg d'Allures et Madame da
Matieis recev ont la colonie I'
' lionne et les amis i'Itaiie de 11
' heures a. m. 1 heure p. BL ie
mercredi 11 cour.in.
Les Japonais au nombre
de 500 ont eu une rencontra
iTec 5000 hinois p-a il
riv ra No >, a loues I
Mandchour r. 15 se! lats .1 o
nais on! t tus
Monsieur Pierre SaJj u-ii
pass au bureau de la Corn
pugnie d E lairage El'ctiique.
payer son bordereau do mois,
a cru devo.r demander des pi
i plicationa sur la lgalit de I 25
:ts. or ajo ns pour trais d'en-
retien son comp e de lumire,
i'our toute rponse, on lai fit
entendra que s'il ne payai! p les yen bands >t sans r la
mer, su ab >nneuicnt lui serait
coupe.
C t ; es bien, nous attendons
la liu.

l4Dn sang, plus de saog.cn-
mc sur trime
Ttl est Le cri d'horreur
pouss d'aprs notre ont re
Le Temps parle Listin Diano,
devant la conlinuitdr mail*
que m 'O'-ureux pa y h. Est- <' q '1
i'v 's un" niMssan e mo
raie dans le monde pour inter
?euir V...
Le snateur Tlmaque crit
.i haiti'Journal qu'il n'a pas
entretenu ses collgues des
irrgularitqoi seiaitut cora
mises en su Ville roccusioo
de la lormalion de la Com-
mission d'inscription. Il lui a
demand d'attirer l'attention
du Prsident de la Hepuali-
que sur ces oprations elec-
toratea qui doivent tre enti-
retnent libres.
--o-
talion, Cantave et Pauyo,
conseil communal, avai nt io
troduit u.ie action contn
commission commun -
Lescoullair s'est dclar in-
comptent.
A la Gonave, M. .1 i!i ois,
candidat la di lai*
dant par M< s. Itigal
Gauvin. a i itrodQJt de
lions pour demander I
lion des opratic n A
la lormalion de la Go amiasion
d'inscription, latte dans
conditions n rgulires. Les .1 u
actions ont t inlro a '-s
psetivement d les
Mssac et Rami au, du trio
da 1re instance de Toii-au*
Prince.
LejugeMassac a rendu avant-
hier, son ordo
droit l'exception souleve pai
la demanderesse, en l'espce la
commission co ntuunah de I i
Gonave, il s'e.t dclar incom
plent.
Avant-hier malin, sur i;iui-
si;ion de M. Henri G
candidat an cou
un officier mlnistri
sente a Commune n .
tater certuines irrgulan
les registres d'.t H
ei relev, pt or I
cription, que l'ei
dinscrire tes
pass du No. 911 i,,i N
four la -'-une Cl
l'employ chargd'inaci
pass du No. \.
Il tint esprer que la
niission d'interiptioo pre
:
"Voulant t
o

I la i
: s 1e
I i
:
i
ai
pri q
i :s
i
' I
I
as gueil
ie <
m d'1]
mai i t
c iant i... I il
. s lort:
ible: H

i.O l
- Diman h match revan-
; e coalise;*
' dix centimes. Plus intres ant .
deaxqal-
pe b en e il nes.
_ aimerions voir le
avocat-i portsmao l'd.C.
| dans SOD coquet
n au Palais de
Justice el tnntl au Parc-Le-
conli, > il \\ dossiers, nro-
i machine crire.
C,donne/, i MIS US.tl.
ou B.V.A ;.
il i que le Di-
teui de l' Militaire a
Iad< ts-F.-ot ll.il-
en une quipe |U sera
. pus tormidables
sut au championnat.
i sgleurs les ci
vils!
i . igagements
ionnat officiel
U.S.S.H. sera cliuiee le
21 Novembre, Que les clubs
k i, k ;, leur inscription.
ctoirc de l'Equipe
I e Bail a aon-
. : housiasme de nos
. J st question
ii rodui Q tivemenl c
I). d jeu ches nous* v note
ii( qni a suivi avec pas-
I renies phases de
la lutte mettant aux prises
vuu: icains et Hatiens.
_ i ksi sportive i a
ire sec joie l'attention
de la D.G.T.P. rem
De son cte, le snateur
Mnlineaii, prsident du e-
nat, crit noire mme con-
frre, "que toute couvoiatiou
de snateurs se taisam poPlui,
aucm snateur ne lui a de-
mand d'eu Uire,
*
La Compagnie ou whart
est actiouue eu |usine pdi
un de ses travailleurs qui s
eu un bras cass et des cou-
tasiooa aux reins pendant tes
mauovres d unegrac 11 nous
manque une loi sur les ac-
cident du travail.
Mr. Georges Siourn a
adresse au Prsident de la
llepublique, eu conseil des
Scrtai'es d'Etat, un me-
n nre, publi par notre co
iin ^\ Passsih, sur les me-
sures a prendre eu prvision
de la situation extrieure et
de la prochaine guerre. Ce
documeut qui n est pas loug
csi lire.
*t.wi m+s
tesui
, f ita
r que
ht Uissement du Parc coute.
Le sou 1" tiistra-
ion .....'*'!i' rncni
amliort ion a
orter ; at actnel du
Parc: noire seul terrain de
| u.
LU.SS.H devrait im-
.....fc,
la Cure au -.'
guri
le rnal
Mauvais sang, ITumciir, Tczma, Artrio-Sclrose
Rhumatismes,
Varices,
Z.e OUl'.OMAt. rtes Laboratolron
nterme tout < u, la nature a i
smes, Maladies des Femmes
res du Rhne, ica et. citraita de 23 nim,
i!l de meilleur 1 our u-rlr le mal. Lo plu'pi si.n
itti uratU puriilcaieur et r|;ur..teur du sang, l'.ir son action anuiopnqut et!hii.
11 -.lerl'- l coMUnalUn. ntredent la libert du ntro. vite les f'rmuniatfons et rdSO.*
Vl:T:tin. LK CUSOMAI. eil un diureti'tjie PlsM"il. il ulssout l'acido urique, BXJJSW
K.iin-a. 1 at! le les reins et !i TPsie. Il gurit lEcma.les Maladies de la l'eau etduSm?
Yr.i-w. Llcrs. les Rhumatismes, Maux do reins, Lumbago, Douleurs a^tlcu'irS
Us Malndie do la Femme a*o orltique.nniorraglflfc, Douleurs du ventre, Khr
M l-ttns et terminer ma curt ai CUOM*L U NU tounuit ,\t mu o/lrmr r,m wuafactLa, 7JS-
iMmi in-.r te rmirt. -lit, itturOtutmnU,, M* <../,. I.ul a durant, la fia,, t<*ti!K
MgiM .' jmataMMM ijttr >i an -.r. aiuM U rlHunatfmtt ta t muni m nmm ,iv,j ^
li'1fl.UJS
tftwtx fmt-n-n*mr-i Hiirawli BQOS.
Propos
humides
Le dparteineit de la police a a-
Tis : l'explosion les ptants, chlo-
rate de putase, etc dans !h ruoa d
la Canilale. esl formellement prohi-
be. La police emploie des expres-
sions fortes pour dire cela prohiber.
Cela jjrle confusion, ainsi fju'en
ttnoignenl les dolances que je re-
us hier soir d'un a ateur attentif,
il avait lapidemen' lu prohiber et
restitit avec l'impr -ssions qu'on T -
nait d'dicler la 1 robibilion 'jut
t dsastreux. Mi ta ce n'est pa- ce-
la. Je relis pour li i favta du cLfe
la Police. Il se ra& iura.
J- lui expliquai en outre que n>r.l
tout, tans les rues, daa.|,sHnwi5J
sous les tonnelles, partout o |\,l
, est, 1 explosion libre des rnnsule,a
bouteilles de IU1UM SAIiTHK r I
CHET D'OR, est permise et ail
toute mesure contraire est probibail
tsunt
t-*Krf a BXA'a&Omtim]
Haulajeant iL.imii.liat 1 guirlutHy|
Globules Bbaudl
Rsultat* marTeilleux.kUnprtuuimtMl
TtJtu Pharmali i. nw Mua |
K. UAMOBOUZ, 37. Kae VautHia
i wU olcuites ijstut
.'" >..^v +*JfkV 11 W- TWL -fc ^W .fwg^
^laaaW FAIBLES9E
.iH DiBSLiT
IROP1
DESCHIEN
a CHemogiotaio
Rotfen4rtr da Sng. pr-rerlt rr Fallu mdicale.
Suprieur i.'l* vinrfo c.-ua et aux Aiprucfiaru.. AdmSt dana 1 Horlliat Ci Attk
D.'i\H Gtaaaaii ORICMlIflS, ,. It-ia Fini 8iu*iy, PARI cl Phirm,}...
I K.rw MI.MW I
PETE BROWN
RUE BONN F, FOI
ludiatcrnent mettre en adju>
natiou la co striction de
deux tub-Jiies a Ora^na pou-
v jut recevoir ^UO sHeciitteura
chacuue. Des jeuues filles
avouent avec un regret mal
disaimul que seul le manque
dv cou for) les loigne du plui-
ir d assister au dlite et aux
ebaia de dos beaux .iiintes.
Un peu de piti, M i hevaN
lier, pour les iianeces, -urs
et mres des sportsmeti !
Lefl dcembre psochi'Q
uOVlira lechampio .uat na-
tioual (ie loot bail. D s
concouis athltiques seront
aussi organises.
F. H.
GRANDE L0UIOAT1ON -- RABAIS
600 pa ires de souliers trafl
qers pour dames
Ancien pr Or 6.-
Frix actuel 3."
300 Paires de chaussure
trangres DDur hommes
Ancien prix Or &-
Prix actuel h'
1200 Chemises Manhatla
dessins fantaisie
Ancien prix Or SA
Prix actuel *'^
Pour deux mois seuleiiien
1 Novembre et Dcembre

A
'.'
k
ieat.la renomme est nniverselle a fard sa prt*,cre piace
Deru?ndez partout :
UN HARBANCOURT
Dp61 :Rue des Csan


Lt SLJJH 7 Nove i I \J6i

.-rw.
cnftrblanc d 100/1 pints, 50/1 quarts,
20-3 1/2 lbs., 10/1 qallon & 5 dallons, es!
la meilleure huile pour tu cuisine et la
Itable.
POliii LE 18 NOVEMBRE
o
A l'occasion da premier
anniversaire de favnement
au pouvoir de Son Ex.la Pr-
sident Vincent, le 1S novem-
bre en cours, qui concide
avec la date anniversaire de
1 fameuse bataille de Ver-
tires.nos infatigables acteurs
de La Renaissance prpa-
rent de grandes manifesta
tions patiiotique.'.
Il y aura, le matin, 'messe
de Iiequiem pour las Hro
de Vertires et Te Detim eu
l'houneui du Prsidant d'Ha
ti; dans la soirc.une grande
reprsentation thtrale sera
donne.
i i\ p!oi tard, le programme
dtaill da celte double com-
mmoration.
((
| est! aliment prfre dsertants.
En vente dans louies les bonnes pice-
Jiesck h Rpublique.
Pour commande s'adresser
LPI^EZMAXN-ACHHlRHO.M & C0.,
Aaents de CORN PnOD TS
REFINING C., New-York.
LA MAISON CERNEE
)>
Copenhague, Danemark
Lait condenserait vapore
Lait strilis,Laii en poudre
Produits dojaiterle e qualit, sous contrla
du gouvornomenl tianot, h\ marqua
lu plus rpandue dans les foimilles
LAIT CONDENS, iucr, riche en errine
en cause de 48 boites de 11 o/.. Dit
96 boites de 7 os. net
......240 boites de j o*. net
o
C'est ie sa m li V novembre
que scia joue par Mme '
queline Wiener Sylvera et sa
compagnie I. ,:i Cer-
nce, l'uvre magistrale
Pierre Froudaie. l'auteur de
Deux lois vingt ans. C tt
toui d re :
Notre belle et talentueui
artiste nationale sera une La
dy Ward inoubliable.
Notons que le rle fut cr
par Mme Michelle, et que
cette pice, que (ont le ino
voudra voir, Qt courir tout
Paris et a unereno on et won-
iate.
Les dcors.d'uncachet tout
particulier, sont "signs du
peintre Bont
Quelle belle soire en pers-
pective !
' ^-"^PASTILLES"
Ml RATON
V rmtur.l d, CHATtL.OUVOA "
LAIT VAPOl non-focr, rlchs m cru.e
en caisse de 1S boites de le oa. net
is boites de 12oa. u,t *j
LAIT NATUREL STRILIS
en caisse de 13 boites de li \oz net
LAIT ; N ; UDRE, richi en erflDe
i :i ci iim i e / ntl RS v><\
en caisse di B0 1 LBS net
l.\" VENU : i PnrNau.Piince
HE, Hisoa .4. B "o
''' '''v Mode* loujoots i au, constemmeut re*
n i v et d i .i's I s b< ni i ic< iie..
ii. ' rS GENl IWL'X ; Ed. Rf*va a Co, IVut uI'h., e.
/ l. ha ti Ion ii.ii..o sur demnude.

- --- * *-!.'.__.
SOUVENEZ-VOUS
ET VOUS AUSSI JEU, :,.
Qi pni l'on juge l'aibic a i h ils, | |\j iHI T
TII'PMIAI l.ll s'rennian Tant pour Itsreus lasalqui-s I2< ;i |iln!n;0|!iic.
i ur i tude des lanj i nies
Que | if smeol ri ; l< 11 s,r de U Stno-
D.; tylo et de <4 Comptabilit.
S ngei rju'il s'y trouve une irroi h bla penuon scalaire
( Sport, soins, disciplina et travail ).
S'adres er : 1537 Rue, Lamarre, tlphone : 2891.
A vendre
iolomohi'p ( Ponliac coach
]), Fiigideirf, lig et mete-
,sl!e mai gr ( en chne )
fcul.'es ti uslrrsibles divers,
clrii? crire ror'a'ive,
kll<,V-riroi; Orthophonie,
itbine coudre.
Illressri u Charg d'Albi-
fae S Mfijes' Britannique,
fisc Rnhelin. Av-nue John
ha. Tlphone fljll. ,
i^aat^asaav*voaasBSsaaj
arrhe
du Mgz ou
de la Gorge
r Mettre Vicksdnj
le nez ou le faire
i&tF^)-- fondre daii l'eau
"^-^V'^ chaudeetrir.h'n*.
J VapoRub
wTo/jt Refroid/stemcnt
i i HIID
Man ii/aduie Bai lien ne
ae ciqqielles
GEBARA& C^
LES CIGARETTES
Bat Bas Famal-Lon
Dessalimenne*
' Colon *
Rpublicaine?
Porl-au-Pri n cienn e

.*!
y?: .;.'-,'
Cin-Taldv
DEMAIN SOI
' i HEl BES :Ma ne.
Hoilc Norman dans le splea tid< I
RHUMES TOUX
BRONCHITES
CATARRHES
GOUDRON
GUYOT
LIQUEUR
L'Avoca
capsules
I-ATE picrotAu
:
: ; Svh :f) 'e P '
El Ir. :*0.50 ; liolco i : 1. .
A -s I : !
Une dlicieuse comdie exquis i ; ; r o
rn
lotte et sa Ch tic
d'aprs le roman de PierreSotii : 6 par 1 sellent! j
vedette C i len Boi .
Entre : 2, 3, -1 goordcsi
1VUM* .***< I
'im. M *v#r*


Toutes es^Polices
HIBSi
DE T. A


Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE
EUG. Le BOSSE & Co
Aaents Gnraux
i

V^fif,
s
&.Hi^4*

'. '-fi' ?x
e
|comprennent la Protection contre la g-
Foudre sans augmentation de taux
hifj.lpBossCo
T
<;
k-amsBHn
mum
Aqents Gnraux


Samedi
7 Novembre 1931
Matin
4 PAES
I art or Pnice,
Tlphone. 2548

rrewjiii lauuaaMU
..-------IMUMi
f*^
%-ty&
*,

'
'T '^

: -.

aV.J-'W*^ a
Hhumatism
NTTatlgiet
Grave lie

V'
Artrio* Sclrose
Obsit
J>


combat a goutte
La gbUt* pnsoOa, RMMM U fiumatiani,
a*tc v,',-: an M auurait ttr euuforulue, Ci
b dtatMti arti Iju.
La -, ea 8c du c pla, une torn-i
o* rurlcemk da l'ampolaanaanant
u aang pv l'ackta ' rUjm ai '? m-atc.
C* u -i il. MM ta oui >.!-., c'est ce M
'.'.,.-..- il truf- '] de inique.
i leur faudra, tort d'Abord, ae mettre, uu
r. v'. i i.t > llMMIl ;>i.*r, l'sbaUlitf
-i bouraogiM. o'extra-dry el Ua
i,- :.:< Mut i MiUal ta tifroUlmemenli, fmre
Qjyv, il? l'axavcjca u furoa, bru-
->^'v lat latin iiacnata.


, i
I > r**mvid
'mi ton tuai ni us
I ( ROUTTE >nl qua)
- ." .;~r as.i-;jB.-.
Panama Railroad Stamshio Une
Service de fret el de passaqers enltl
Angleterre Ecosse France *
Mrs. s*. W. SHELDON & Co- 17 Ja ns Street LrrsueooL. tiaus
: JJlte fellewing art oar \eau at jriBeip.ibaerta' u kcrape :
ENGLAND, SCOTLaND. PRAViS.
Messrs G. W, SHELDON Go.,
^,'17 James'Street, Levrponl.England
ti frtt, Iteeii Nla Wa Sheldat . tre rearatiitai >y!tie lillur ,n-t
Plus rapide et plus diteet service ds transport de piesiipri 'idu tri eolr. u ,.
et les ports Europens via New-Tord et Cnstobal, Gaual Zone. Isthme de P.l
Voici la liste de nos agents pour lee principaux ports de l'Europe : u
PROGRS NOUVEAU
RhUM NOUVEAU
RHUM DLICIEUX GOUT EXQUIS
Prix rduit
ALCOOL DFIANT TOUTE ClCIdE
CLAIRIN VIERGE
Chez G. NAZON
'*! : Angle e>s rues l erou et du Peupe. Pi;one: 3313
ROYAL IU. M
PACKET COMPANY
Le steamer fArana venant
do Kinceton el le porta rie
Sndsera pPort-en-Prinrf If
novembre n'en^n* fr*u m
le lyv r .Londres,vin
les port du Nord.
Royal Siail Steain l'aeket Ci*
I. J. IIGIO
Glelatlt Henket k Ce j
21 Auegde la la Rpublique
iilarseilles.
Hernuil'eron & Co, Ltd.
53 Quai George V.
4avre.
Jilf-rnu reron s. Co, Ltd.
Uuejdu Moulin Vapeur,
Boulogne >ur'JMer.
Meisrs. A. Hmj2* C*
21JA'lfnsaie- Copefcegtta
Oslo, Nrwat.
lntercationai
Sfrfliiii!S.rlk ip Osle.|
MM.^A>lanlic Freight Corps
Calliahaus, |l;-inhui>; 1.
lermauy.
MMtra Atlantic re'fjti
: orpor-ttioB
Germatj
Mettra Atlantic F ein^t
Corpn.,
24 Quni Jordaers,
Anlwerps. Hlium
rlise Paaa.-q t C*JLtal
9 Russie du
Pari.
irie,j
tea^u ^a-io^ GojLta.
^rli4 Ai Triif nl'.t,
Dankerque.
rsn^j peso.i Jt-Cs-LH*;
./i Rai ftoe,
* [Sordeeti,
J ia>J3C, ICAT.Y.
tfenere titf t Jitca^^
Pi% S.ivrre,^ilSQsts*
1 irrtteoet S^reoen
Nordisk Btoretv
Cot'iea%ur,j
s*eaeK An.xvnfi reereKr
Coae'N.
ton tVsraiDieit^;
r^oteria-s EoUtBl*
C i i.. t t v 11 c : > t

a*as
da "Mamnwift,. --.
66(
; >
ssjilaje de*; Hieoi delle etde
1a fral3ie en 36 mioQtea
Arrtez na relroidiescmeai le
ireaaier jetr et la malaria en
*reis jours.
Iwsetef le bb du retrol
aMtmraf
.......is uruts
MJECDOIIPESARB
D'ALGER
t
IdRACS PEYRARD n41
C'imrluxnnt la
BLENNORRAGIE
T0UT".ri rilARYACIES
r, :.,' K. rut d; Crrel'i PRR1S
Ntovssu Oeors pratique
yHYPNOTISMI
par la Fret. n. J. SIMARD
Unm|a abaolumcnl nonveaa.oni, m
tenanl comp td dieouvertet rcente
d .i v lana, a au mettre l'hypnotltma
ri \j auggaatlon i ! porte 'le loua.
Indlapcnsable 1 eeui qpt veulent rusalr
i ie aplniM (lluilr*. par pole racominaiiaM
Prix i aJ< Franc

TRAIT DE ^SORCELLERIE
MAGIE PRATIQUE
par la f rof. R. J. 8IMARD
gtndi tpprofonaia rt doeumami
(IcA Grandi Myatirea
L'OeenlUama dvoile antlarema*
I". Li / (mu rolunir lllnnlri. parpnrli ntumimnt
r>rlxi 21 rraiMt-e
Pstif cause (Tagreiid1 s
d!p lier pleine el entire satisfac-
tion s s cliente, ', M ison
Hvi'P'-IVf Jendy est "uifftte
r de Loi 7. en \C*
de la l'os'e.
TOi)ie Carmilus
Pierre Louis
nur de I Enter esie ' \o 1111
Blanchis crie po r les pen-
sionnaires, avec promisse de
iconimoler, el de remplacer
Us boutons etc, etc.
Prix trs modr
,ykis Brothers SS Co Inc,
Tax'-ts -- Hati Sont? j j nlng j Ferta Rtoi
'.i
) e sl service hebdomaJaira et rgulier 1 paiugors
tit antre tee porls du Golle du Texas directe lest an
Por-an-l'rince, Haiti.
Four h rception rapiat et le maniemett babils de
imo >' 'ions servez veus toujours des navires de ^ LYK
LINE-
Lee prochaina arrives a Port-an- 'rince aont4
Steamer Genevive L^kes r. ( novemnre ll^l.
Steamer c Margaret Lvkes Kl novembre 1811
S/S i.uei la i vke> i
Steamer a ^ifnrvj'i" i.vkpsa
Steamer aTillia Lykes
tfnrsan : Une iu Magasin del'Aita
Vi novembre 1931
Il novembre 1931
4 dcembre lrf!
Moite t'osUlc 1
J:
I
JUHm
' M* #-'**
11. eafalofa aen^ral t$l joint adiaeei -,
' Adinirr ctiinniandrt ri nianiiu.'a y
( LlrlrH *jrat, H, :n U Onliiel, PAW!-X- )
rear4:fflal'A'!T?ffg
, J:^KOPL0GEW0jflESAK:0X

AVJS AU COMMERCE.
I.' rmama Railroad Semn-bip L'n- a l'avantage d'il
no ce leaduar- suivi t de New Yo k pour eorUn-prii
I- -n N mOre 1931 :
A wage / Po / nu "rm
k 27 d 193 e lrr ,. wmbir;
M Ire le i 131
17 ! ovcmbti (M
le 21 > rthiS ' 2t "oveinatsl
'Jas M. VAX REEI)
Agent Gnral
H i' 'tir* lf>m I, du
Dparti de \ew )'>-i;.
StealU i ncon
S i i^i bal
'. ** urf yaquili
ite.iinei Am s
*-'-- J y t. -. .-rf v
atiH
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Pire & Lif
Assurance Corporation Ltd
dt Perth ( Scotljnd )
i.ar la uCENaiPAL >; esi u te des plue pulsaestee et sse pisa ftelsi erytias tisse
getre. Le seleil ne se eeacbe jemeie nr ton ebeap e-art-ien ,i eaaeranse le
Le fait est incontestable
iC il il ii ni Sasl
Set^Pelicee'esstre incendie eouvresl aussi lea dglti occasion ns par le Isuere
Ses Polices pour Automobiles couvrent vola, incendie, nnl\ri!l>nce, eraDajf,
c.a'Oss autrui dans sa personne eu da s ses biens
Ses Pelisse Maritieaea mises par ses breechea d'Europe sont peyeWea es M ait i
aSPtUcse cestre esidenta tenl valables date lanivera entier. Tous, les veyn-
ge;r devraient 'jQ prendre la prcauth D de se munir d'une police outre accidents
e'jft ameise 4ste ellais. lu prime annuelle n'tant ajaede 1/2 / eoll20dollere C. C.
Veuve F. BERMINGHAM. AuxCaves

C'est la ejuinteseenee des meilleures
varits de cannes d'un vaste territoire^.
runissant les meilleurs terroir;?.
C'est ce qui fait eon ar.nr. |
GOUTEZ ET COMPAQ Z !
setHs eiEN'J*
Atenl Cisrsl y siU
t*art-au-Pnnee.
JEAN BLANCHE
x y
. ::
owfa
*y -i e?
1
ifji
'.i -t
a Q i|
If. #f
a
Charlier-vialebranche & Co,
1224, Chemin des Dalles, VW
en
ai
lit
lot
10-
'da
den
pr
tio;
X>
at
pot
C,
t
l
loi
^a
PC
S
t
00i
d
Sst
ne
in


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs