Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03760
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: November 6, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03760

Full Text
Clment Maqloire
DiHhClEUU
n5 hUL AMclUCAlNE 13i8
'lLLPHONE IV 2242
Il faut .->prendre .1 aenfiiir e
qu'on u< piil iitrr.l.a %iehua&ioe
rsl r..iii|io>rr, connue 1 harmonie
du Beat*, il; chose- contraire.
MONTAIGNE
je
gnie ANNEE N 7.21
FOHT-AU-l,KlN..i-.(MAni)
VENDRE!)! NOVFMKKE V.V.l
se
TJT
OE LA COMPA
I D'tCLAlRAGE
ELECTRIQUE
o
Frais d'Entrotiei?
"de Compteur.
.v-. rverons sur ks Irais.
Liwtien s'-lkvant Or:25c>
m>l'*i nos protestations,
rcompagnie d'Eclairage Elee-
une continue percevoir il!
ument des abonns Ici, i
lin-Prince, la Compagnie
pie 4,000 et quelques a bon
"elle peroit donc plus de
! dollars par mois sous la
que de Frais d'entretien
JTorlK'le20du contrat du :
fconcesaionnairea ont dis
jl;.', ;.' d'adopter leromi -
^. \x compteur sera ins
maux frais des concession
^Mondenr Joseph Aubry.
iieur du i( uvernement
_Jde I Conqw gnie, a des rai
E-s qui l'un v hent de taire
Vdevoir.nouR voulons cnte
. l'hoir ;i are qu'est Mon-
*ar Lepel.. ' "nno,1 't1"
iGOD^fli' rcu"
kr |a |)in ces !.. vaux
Btlics ii- !' ' ' rom*
iiai.ee de ... m-
ta nie qui a dj n...... i l'E a;
fan de 412.000 dollars, et
jiuia l'obliger s en tenir strie-
roent son contrat en verti
fats pouvoirs, que le Cahier des
fhirges donne l'Ingnieur ec
Lift comme sui veillant et con-
[lleur de la Compagnie et en
pdant la place de Monsieui
|oirv : lin-iiiiie qui le pubm
urra taire crdit de Lonur
olont .
Maiateninf, il taut que le*
'ouaes comprennent qu n.doi
lot se dtendre confie ies i>bu!
lia Compagnie non seulement
[telas(.nl ss de Irais d'enirelieu mai.'
I saignant la Compagnie er
nboursement pour toutes va-
is quelle a encaisses sous
le 'a.'sse rubrique et en lui r-
tant d.s dommages et init-
jDans un de nos prochains
fros, noua allons publier le
beat qui avait condamn
ppagnie.non seulement en
I i l'abonne qui l'aven
laite en jus'ice, mais qui i<-
Idtiiniiivemi : l un abus qui
jue trop dur,
i* prix i.u i '. il le a le su)<
laitn a quei o is p ibheroi
L'ATTITUDE JAPONAISE
Lei ii;|oii.iliniu#nlre M. Bnairl ri
M. \oshizawacootioupul. lue
oatt du Japon
Paris, 30 Octobre. Dans
les milieux japonais autorises
on dclare que les ngocia-
ttoits ayant comme objet le
rgle meut du cooflil sino ja-
ponais ec Mandchou rie, se-
lon' continues Paris entre
M KenKcUi Yoshiznwa, am-
bassadeur du Japon, et Mon
sieur Aristide Briand, miuis-
tre des a flaires trangres de
ce, jvant la runion du
rm4eit de la.Socit des na-
tions Genve le J6 novem-
bre.
M. Ydshizawi a reprsent
' goa/ernen ent ja1 ouais au
rcent conseil de la Socit
d s naiions :' Genve. Mon-
sieur Briand tait prsident
de la ses ion.

Texte, 30 Octobre, --le
.l.i pou qui contrle imintc
liant la Mandchour(e et une
partit de la Mongoli-.-, a expli-
que aux aortes gouverne-
ments pourquoi il ne se con-
sidre pas comme li parla
lorinule de la Socit dea na-
tion pour le rglement du
lillrciid sinc-japonais bas
sur L'vacuation du territoire
chinois par les trompes japo-
naises au 16 novembre.
, "c Le J pon crot que le b?"
soin H'gfMit du rroment est
la coopra lion des deux pays,
dit la note rble aux ddl-
rtola p ys, et il reste dispos
l'une 1 a o n in ilt able et
terme, a ouvrir des ngocias
lions ; vec le gouvernement
chinois.
111
' '$. H Bc
L*3
91
29
ALIX
anne
ROY
do succs.
lait aucune dclaration
les conclusions de son r |
port la Maison Blanche-
est certain qu'il s'oppo
1 indpendance au moius ,
qu' ce qne des rajustemen
conomiques aient t ;i
complis daus les les.
hchos
pwahl \ cousliluliounelle vole
mit Chambre uuii|tie
Madrid, 30 Ocl. L'As-
"We constitutionnelle a
une Chambre unique
r l'Espagne, c'est--dire
lement une Chambre des
Wts.
L'article de .a constitution
P* vot par H0 voix contn
* L'approbation de cet ar-
e a suivi le rejet d'un
ndement qui aurait cous
deux Chambres. L'au-
a prsident Alcala Zamor.
*jutenu l'amendement er
toraot qu'une Chambre de
PMs et un Snat taient
*ssaires pour assurer la
'' lgislative.
J*autre part, des orateur
" lalistes ont prtendu qu
^eaat de\iendrait a une
P*tnbie corrompue comme
Portes monarchiques i.
r chmage
en Angleterre
L^res, JOOcttbre.- A
>.a,e du U. Octobre, le
.des chmeurs tait
'x'8, soit 28.8(18 de
le la semaine pree.
Vi\ ais 538.590 de plus
a mme poque de l'an-
m ernire.
LES PHILIPPINES

Le prsidinl lloover est oppos
aclucllemenl leur iilaaeafaics
Washington 30 Oclol)re.
ue prsident Hoovcra dclar
lue l'indpendance immdia-
te dos Pbilippiuea sans assu-
rer la stabilit conomique
on luirait au dsastre d >DS
ces les.
Al. Hnover dit que le fjou-
v rinment don tre sr de
cette stabilit avan' de pou-
oti accoruer l'indpendance,
a question a ' longuement
discute une runion du
abiuet aujourd'hui, mais au-
unc dcision n'est interve-
nue.
Depuis que les les Philip-
pines sont tombes sous la
tutelle des Etats-Unis, tous les
prsidents et le Congrs ont
directement ou indirectement
a divers moments, promis
'indpendance.
a C'est une question de
emps, a dit le prsident,
joutant qu'il tait de l'intrt
iu peuple philippin d'assurer
a stabilit en mme temps
que l'indpendance.
Le prsident a exprim ces
.ues la conlrence rgu-
re de la presse a midi peu
iprs la runion du cabinet
o la question avait t dis-
cute.
Le secrtaire Iiurley a r-
sum cette runion les ob-
m; vtions faites i pendant sa
visite aux Philippiues.d'o il
est revenu la semaine der-
uire.
Il a fait savoir qu'il avait
commenc la rdaction de son
rapport e fficiel au prsident
et qu'il discutera galement
la question dans son rapport
officiel.
Bien que M. H"rley n'ait
LE SERMENT OU S0LQA1
Le'marchal,prsident
Bimleubnrg vi-m de fler
'tans l'intimit son h4e au i
versaire. Sn saut, qi i uva
donn l'an dernier de dt
inquitudes son en ton n
parait s'tre rtablie. Et, a
cours de l'automne, il s'en
encore rvl comme nu cha
Sv.ur in|atigi.b'e, mettant U
pies belles pices son ta
bleau.
i.eux qui assislrcnl j lu
pres'atien de terroenl d
vieux soldatqu. n lit fut)
t la praiden e du Reich
furent Irapps de la co
tion protonde svec laqji i
il jura Qdli'.e a ;a Cous I
tion de vTefma .
La main h-vc, il ajont.
d'une voix Iren Liante au.x
iorinules d'uaafie :
n'
wSi Die;i le vi nt
Et la fo-inn i c officielle
avait pris t'a II an d'un acte
religieux.
P
ropos
humides
o
La (t de Saint Charles, & Carre-
four, n t rehausse de la prsence
e S. K. le Prsident Vincent. A l'-
glise, lu chnf de l'Etal recul la b-
ndiction <1j Trs-Haut. Dans le
bourg, sur tout son parcours, il lui
oralionn par la Eoule. .4u presby-
tre, il fut reu grandiosemenl par
le cur. Vu coneart de sympathies
d'admiration) delllllousi^.s!lu. !.>
Prsident est populaii e. Il aime son
peuple, son peuple l'aime. C'est qu'il
s le prsident national. Aus-i I
le cure de Carrefour, homme avis,
lui eftril, au cours de sa visita aa
presbytre, un RHUM S.M'. 1III. C. \-
C.HI.T n'oit, la sunerflas liqueur
nationale.
L'associvilion des tudiants an
mi n'a pa ^ t acora abouti,
i*> deux runion s, te-
nues di ma ne ha et mardi de
n*, lira son pr
suienl.C'est dilfl i!e d trou
v-'i un bon prsident.
S'oa aaregatrons l'sdh-
noa coafrres "La Pi
sn", *'. N aveUisfe", "Le Pays"
' i!;.i;i-.lo!irnBl", "Ce Temps"'
notre lUgg s ion d'une entente
entre les journaux pour meltre
ii.t ;< publicii gratuite d
annonces.
\1. ii.i" Aog te, secr-
ire d*l eomnisrce et >i s
i pofofj., :c mpagra '
!. Lepelleller Jeaunet, ing
ar eu cln t des Travaux l'u-
ilirs. -.st parti en w nrr.i dans
la i< gion da Jacmeli
l.i- Bulletin menanH pu-
bli par le bureau da Conse 1-
ei uuaocier-Hticeveui Unral
s poru pour le mois de sep-
emiire 1931 avec des ranaei-
nuunts divers. C est le (1er-
i r oonr l'exeer.tc 193 31.
M.Alexandre B'tenne,aci
lira u El al da I Inttructi 'ii
'ubl t;uf. de i'uki n uJture et
du travail, est parti pour Cap-
iiauic-n,
Le type a orlho.raph'
ne/ i m ; on l* nom da jou
Je\ egeol de la Lyke bVo. Il
" .1 m n.'iH /, (j|. M ai 9
tout le monde se perd crire
ou prononcer anl de nom<
trdugera dans loua les do-
ma) ne a de l'acliv t oationale...
Le Nouvelliste" dit que h i
mHpecIcura de l'enseiguement
rural, rcem-ubot nomms, jua-
.} i' cette heure, u peuvent
,j ;s commencer assurer le
one!|i,nn ,rn m noimal de leui
' -idnis r iiiv .
Pour juo ceL?
i ; i in du '-'' 'i -
mv !';!' de la reTue an i
ci The ('/"..s/s, organe de
l'A < ht ion uonr l'a va i cemenl
des liun:ij s de couenr, !t l'r
aident Vincent Ici a 1res un
meaaage dont le NouueUislt
pubi;'1 mardi le tex.c.
Dans une mou rente le'-
lie a^r sw.,. :.t: TempaM. B i -
naventura Sanehn, |ournaltete
dominicain en ni ; forl
Prince, ioi Qi oie |a politique dans la Eipul I qi
Domi iii Pine.rapporla parJ'ec-
ensedam ht* Annales danoises.
c Ce n'eel pas i xvgr, du Mi
LE PRESIDENT DOUER
ET M. (HUPPE CAHTAVE
o -
Notre jeune compatriote, M.
Plnl j pe Cantav << f
crtai gnral du
lien de l'Allia ice ! an use 11
membr ii-' I r
d s ancien* lvi s du Ly*
Lonie-le-Qr nad, avail pn-
b'r, dans LiIbUtim dn 13 al
dernier, un intreasanl article
sur V rtppro 'i >u ai fran o
n Trs o.i.i > lun mn1, il
avait pens i envoyer ci i ar-
; d ni Doum ;r,
il vit 01 d' re" voir, du SdCl '-
nral de 1 > prsidence de
hhqiie, raccosdericatp-
lio m .i le >li 17 eclobi e,
, | . ne u i vn n' s :
M P .a Doum i h en Te-
t c< nais
i n-x e de
l'arfit | v i :. , i i .n d i-
i > ha-
ll i m. I' < Ion-
il me lier
(us remi iemi a s ponr
'>.:s ;nani-
b a l'gi le la l'r ince.a
X ) i i.. <:, Philippe
Canl ive po ir m iniliaiive el
Mi*.a lie.n euaes I i en ' an
di rapproi li m al Iraocu liai-
tien.
Avis
Beymonr Pis A DSL.
i . I '
qui i en leur possession
des livres (le o qne
sont un ot pries, pour
vi 'i ; fcl unalio i per-
son m les rtabli i : v. ne
de l. I inventai) e i le
c m ir e '' o iv'1 a"
'' > !' I i ce, le i(i octobre

S*... a lu dans Brtft I PRESSE
de Port-an Prince ont convol
en justes noces; ce sont
l< i Doch a s Blanchard, Hyp-
pelite et Augustin... Compli-
m >nta . mais.
Co va er lan! synonyme de
v rein a lier, nos trois docteur
: dent donc vauta ou divorcs.
t.-vi la seconde tois qu'ils ten-
Ui.l Ifiirs chances.
Par ailleuraon a l'impresaiou
lin h note d.-. I!n f q l'on
i a d'un mon >ga A u >> s.
>>f> iveau genre, et qm '>
fi i ua on! convois e n us
aprs divorce.. Coc I
*

... voit un camion pissi . *
t-. S Tvice S itl I le la
i ine
denx I ) s ;>u |o r
p n i i herchei I m ttm i I r..*
meu l'aprs-m:d Lmx em*
U pcrSOfl r M du
Si |V ( .
nsidre ie un
i m.sil ai lea ' \ seu-
I- i n m en
b i fi ii i.', ri ont m ou d-
M.niir, si le c uni d ierviea
tional es1 u i que jour
de Irimballi al ilans
; quartii rs c! da, tous
i qui u tl un i loi 1)-.-
r.uiM).
D nt I lreesse
I n v er de \< i % pingles
cJl.1,1 U .,. Nuii'.t. vlllL qui
vi i loncera pas
sa vig e.
rnraiMi u wwnaB rnmTmrmmt.mm.

Le Bonheur!
1
Lttea'aditia pas pria d' jen aspead -.
sans argent, il est dimeile i ij ucd ht heureux.
Ouvre* un compte d te sans c'est, la
araniure dmarche fiii murer tV i
OimmSmvi Timjlaai
ft.ti
La Banque Royale
du Canada
Sinrii /. ', ii co re.r
e !
O.i dit qne contrairement
') ce qui a t h . it au bodgel
i '' par II i ics, il aurait
'i';- i I :' loi)
pout lea prol ira
li Droit, quand il
r a t i (ourdea
d'nppi n m de
l'exercice en tours. Cet e aug-
men niion t-si juste oi lie.
Ci S Ifcti Uf / n: or doPl la
sant des inqui odes,
f si niiiulei anl entin va ni r
labli.
..' rifoui laS bai lea
a t, i : vi c u
clal r. Le Pr* dent
Vinci n dit la ni
: i';r fan ei i i n-
ti <"ii s Ca\
A la Compagnie d'Eclaira-
ge bieclriqne, Il lie M. a t ;,-.:- '
ei uu'a partir dn 15 novembre
pre nain, son emploi prendra
fin. C'eat Mademoiaelle Morin
ia n mplacff. C'est une in-
utc lphque l'Haitiaoisa-
des Services qui a ravi
Morin aon fromage de la
0. *.. T. P.
- La Commission d'inscrip-
on de PtioD-Ville vient dlie
iremenl forme par ina-
. Q .soif, avec M. Gabriel
i^ i e, comme Praideet, et.
U mbres, U. Laacaze
i berl Rivira .Lan.
La Paramount n a envoy
.u Hati un spcialiste charg
i filmer quelques-uns de nus
lies et loui particulirement le
ala a de. Sans-Souci, tl la Ci-
k,pour un .documentaire
a roi Christophe.
Ai; if an tremblement
e urra a j ;u
u i la population de I le K -
" plus violent qu i i
DS.
Monsieur Polley, diree*
que l'on crov
' i p idu, vient dtre
etrorn al da km, n.
sur I cm unis du retour de
o.-Domu ii' iu-1
On p toucher t.: i os bu-*
reaux la rcouipcuse promise.

...a vu galement aux tribu-
nes un journaliste dont le le*
lent spirituel et malicieux lait
les dlicea des lecteurs de < La
Presse . Le malheur eetqne par-
le s il parle beaucoup. Un Am-
ricain qui raccompagnait eu
tail l Mit rouge da collusion.
Le Rouge et le .\oir, renies*
qoa u i bthen lolien dans l'asr
lista ace.
*
... l'a revu hier, lui. sa b-
cane, i' boq ternel sourire d'eav
luit II entra pas leutrs dans
I" carr de la i dactioa el dis-
cri leinenl sain i la ronde d'un
grand coup de chapeau, nuis
sans d< i angi r personne, et sans
sei r*r de main.
.. le vit partir aussi discrle-
ni'iil qu'il tait venu et, lui
adressa, an guise de remercie-
ment, un ; Il ctaeai clignement
de paupires.
.. le vit pat se, sous la gateeic
de l'Htel de France, vuleto*
meut lurii ox d' voit t aigaet
avec sa i) Ile aet viet'a a0 ma-.
roquin qni contient la loi lec-
torele Baran. Il aliecta de ne
voir personne, pour n'avoir pas
saluer, Pour le punir de sa
susceptibilit, Nothe il, l'au-
tre jour, est all le reluquer,
jusqu'au bureau d'inscriptions.
... l'a vu absorb par la be-
sogne et qui ne trouvait mme
pas le temps de lever la tte.
Sur sa tal>!e les caries d'lecteur
dj revtues de sa signature
se dus,aient en une belle pile.
... lui a adress un petit re-
gard admiratil pour son ardeur
nu travail, la dignit, fimpar-
lislit et la comptence, avec
lesquelles il sait prsider... La
nui-'gi est-il dissipe?
... !a voit chaque jour entrer
cher. Paul Auxila et trottiner,
ravie du revendes soieries.aui
vitrines de parfumerie... fille
n'achte pas toujours... mai
rien que de regarder met se
yeux en fK Ma jou ri e est
perdue, confiait -elle une ainit,
ont, tout lait perdue, sans une
visite chez Auxila... Pourquoi
n'ouvre-t-il paa le dimanche?
... a lu dans un quolidic.i que
notre ami Grvy Jean vient
d'tre commissionn avocat-
:iu S T A.
... lui adresse, en flicitatieasv
un affectueux regard.


PA
mm

*****"
"M
INh
Cachet Miriga
i:itttnT- vraltftque
Suiipr'ini rn quelques minute* Fivre, Qrippt, Mlii'Olne,
rtnumatlmo Mdicament et choix /""/ ^^Jl)
lancier. Hottes de 1 *l l'Jcechelii.Kn vente dan tonte bonnet Pli > ^VVa
Ubor.tuircJaDocIpnrCilRAlID.Ph-rm.cKii.ii LTON OU.LlNSU'raocc) V\ A
rp|\i l'oit-au-rrtneo PharaMele HLc'.i.
P
Chronique
St-Marcoise
o
Saint-Marc 3 Nov< u b.c.
'.a semai n* a t chaude n
vnement h lectoraux. Amis
tin prtendu tirage bu *orl ( di-
gne d'un ancien sous-co^m -
saire de police ), le Prsidt i t
le la Commission Communale
Monsieur Jos] h Mnr!elly nom-
ma les deux membres de 'a
Commission d inscription, IVe
ordonnance de rfr du Doyen
Murt Daleocr.urt esl venue ; n-
iiuler ce tirage nu sort fraudu-
leux. Honneur tt gloire au Do-
yen Dalencoutt qui a ptouv
que St-Marc compte les hom-
mes de caractre, un Magistrat
indpendant, qui suit se mettre
nc-dessus des mesquineries et
ilenies des ternels petits
vilains des coulisses.
Cependant des prtendus can-
didats otficiels ( dpn' tt ma*
datiet ), avec la complicit de
Monsieur Joteph Mai II '!y, Pr
aident de la Commiaaion Coin
ii.uual et besu-lrra de Mon-
sieur Loa Dvot, ont relise
de se souin lire ; el N s inscrip-
tions ont i ou vert ta malgi
l'ordonnanc rie rfr, excu-
toire sur minute, rgulirem nt
signifie pulation lut indigne et cer-
tain moment devant cet acte
rvoltant, on tait en droit d'*
voir de grandes inquitudes...
l.a minorit impopulaire cro-
yait que le Gouvernement du
Prsident Vincent aurait v\ pa-
y cet ac'.e de r'bel lion. () i
n'tait tromp. Conloodoi 11
honteux.cei tains l'ont t quand
l* ont rcttl les instructions
lurmelles de suspendre les ins-
cnption* en attendent la di l"
sion du Tribunal de Cassation.
Le Gouvernement du l'rt'si-
deut Vincent a donn lu r-
ponse miie ses individus
qui.dans un but connu de lous,
essayent t.e ternir le prestige du
gouvernement. Psuviea prten-
dus candidats olficiela, le Pr-
sident Vincent ne mcontente-
rait pas toute une population
pour vous plaire. La dcision
du Tribunal de CttMtion sera
l'arrt de mort il I ordonnance
de rlr sera maintenue, car
elle est base sur la Loi, l-
quit et la si gesse. Alors, les
destructeurs de l'orgueil de la
Mre cit, terrant! devant la
ralit, s eu iront contas, lis su-
biront aussi les consquences
davoir voulu put leur proi I
diminuer le prestige du Gou-
vernement. La leon sera dure,
mais elle sera mrite.
Jvn ce moment plus que js
niait;, la prsence de Monsieur
Joseph Martelly comme Prsi-
dait de la Commission Com
munale est un danger so-
cial ,pour la gai antie lectorale,
son effacement s'impose ; il
est obligatoire, ce, dans L'int-
rt du Gouvernement ci des
candidats. La population r-
clame ce geste du Gouverne-
ment. En stteadsnt cette me-
sure, la population, inbranl i
Me dans sa conviction, persua-
de aussi de lu libert lecto-
rale et assure que lu Prsident
V.ucent ne peut que seconder
le< desiderata du peuple, crie
1res fort plus que jamais : W
va la Vdle de S'-Wurc 1 Vivent
le* lections libres Vive le
iirna Cartel inbranlable : H-
bett Panltre Creacent Jn-Bap-
listeDr Louis Kuol.
CHOSES D'ITALIE
o
Anniversaire fasciste
Une noclt ancjlo-lta- J
tienne |
Rome, 28 octobre, O Oc /
anniversaire de la mircbe \
fasciste sar Rome et l'arrive '
au pouvoir de Mussolini ont .'
l clbrs aujourd'hui dans
tout- l'Italie.
Une soeicl financire
anglo-ilalicunc au capital de
or 260 millionsSsera prochai
nement organise pour dve-
lopper lous les services d'u-
tilit publique en Italie.
La socit versera tous les
ans une partie de ses belle*
lices au gouvernement fasciste
pour favoriser l'instruction
publique et les socits de
charit.
lillle dveloppera particu-
lirement les ressources ria
InVelU's de l'Italie et lelectri-
Bcqtion d( s lianes de cl
mini de 1er.
Trieste, 28 octobre. Le
Conte de 48 0OC 'onns de la ligne
Lloyd Ssbaudo, a t lanc
aujourd'hui Li princesse h-
ritire Marie-Jos a baptis
le navire. Le < Conte di Sa-
voies sera affect au service
> nples-Nw-York l't pro-
chain.
Gopenhaque, Danemark
Lait condens,Lait vapor
Lait strilis,Lait en poudre
Produits de laiterie de qualit, sous contrla
du gouvernement danois, la marqua
la plas rpandue dans les familles
LAIT CONDENSE, sucr, riche en crm
en caisse de 48 boites de 14 oz. net
IMS boites de 7 o/. net
h 240 boites de S oz. uni
LAIT VAPOHt, BOB-suer, Hein en cr.ue
en caisse de 48 boites de 16 oz. net
.. .. . 4J-J boites de 12 oz. net
LAIT NATUREL STRILIS
en caisse de 48 b LAIT EN POUDKL, nche en cime
en misse de 2/56 LBS. net
en caisse de GO 1 LBS net
EN VENTE : a PorUau-Prir.ee
AU BON MARCHE, Maison \. Rolt
o l'on trouvera des stocks tonjou s I as, constamm ui r.
nouvels- et dans toutes les borniez piceries.
AGENTS GENER4UX : Ed. Estes* & Co. Porl-au-Princ
Eebantiilou Iranco aur demande.
FHBPUE HATIENNE DE CHNW j
Marcelin Martine & GQ
L'INDIGNE.
Gr..nd'Ru6No 2 I 04
;; :-w.;
^.&b*&
Chapeaux varis pour hommes,!emmes et enfants fahrl
qus par;, des rnaius ha ieiK.es et avec de ia. paille M
pays.
Fuites une visite tL'lnditt .
Le opration* lecto-
rales sont nu*>pendues
Saint B2orc
LE
! r<
iiEffil

Vacances d'un an
acceptes par le J po
et le Hotlanuo
Londres, 28 octobre--Una
dpche Reuier de loklo an-
nonce quels Japon a accepte
!i-- plan de la socit des Na-
lions concernant dc^ t v^cao*
ces d'un ana dans les arme-
me U a condition que les
armements dj autoriaes ne
s ient pas aftectea e-i que .c^
Etats voisins,particulirement
ceux qui uesont paamemti es
de ta Socit, acceptent les j
vacances
La Haye, '2$ oc;i bre. Le
gouverucineni tus PayaBab
u dcid d'ac eptei la propu*
binon de lu S L), N. puni le .
vacances des ai inements .
Dpartement do la Fo
tic do Port au krlsaoe
Le i Novembre 1931.
Conformment an deuxime
i i aragiapbe de l'Art. .
1 ('.. P. relatii au lir des pices
d'artiliccg, le Dpartem il le
la Pohce a\ ise ie puoife en
KO' eral q i l'explo m d: ^
p al de pot;
ele ai as (es rues do ta Capi
laie est ior c lemenl prohi-
be.
Lu cou t i ;, lo : ("v n-
trevi oant a ce ,r.,
sera an i 11 exp le u^ q ij
de droit.
S. L- HOWAR0.
Major, ti. d'H.
(.Iict le lu Police.
- o
De Iftre correspondant
L'ordonnance de rlr do
Doyen Murt Daienconrt. on
nulant 1j tormation illgale
de la i omn Usion d'inscrip
lion, a t attaque en Cesse
lion.
En atlendanl la dcision
du Tribuna Suprme, les
inscriptions ont t nus en-
dnt-.. H o y a pas de doute
qui les Honorables Jupes du
Tribu al de Gasealion maln
tiendront t'ordonnance dei-
le'(, qui est base sur la Loi,
1 Equit et la Sagesse.
LE JAPOI
EN
*^ f
o
mi
Ce! bien Ramedi prochair,
Cm Varit*, qo MadraeJc-
q ; c Wiener Silvers et Mou-
v.i.i Charle de (^n!j!npn< prA
sentetent uu public pert au-
p r e u il u i Mj-ci Ctiott u
> beau oiaine de Pi ire Fioc-
daie
Per^o ne ne voudra manquer
e magnifique spcclecie eiait
qii seia un eneh n m ut an-
-ut poui les yee-x que pour Us
i miles.
Lm oigmsatturs se sont, en
< fiel, acquis le concours des
meiiieors acteurs pour raliser
ctttf lie ie pice e', de plus,
c'est l'artiste 6iordisni qui ap-
porte son grand talent l'agen-
cement des dcors qoi seront
de toute beaut.
Il est prudent de iflemr sa
place d'avance l'Htel du
Cil dm de Mars.
Lime- : 2, 3, 4 grur 'e-.
SOUVENEZ-VOUS
r
ET VUUS AUSSI JEUNES GENS.
Que puisque l'on juge i'. ibre ses Iruils, I IASTIIV
T1P P L Ml 11 li R M rf roui!:!! I" ! s'impose par Ira n\s;:llls obtea
Tant pour les fSSrt ilaKSQBrt 12 iibila-ajibie.
l> m I ciude des langues vivantes.
Qui pour l'enseignement rapide et sur de la Stial
Dactylo et de la Comptabilit.
Snngrz/in'il s'y trouve m*- irrorochable pension{scatel
(Sport, sans, discipline et Iraveil).
S'adresser: 1537 Rue. Lu marre, tlphone : 2JJ1
!
If l>f.m.. .... ... t .*_3. ....--. ^
,-' (.* rsnec)
" ,*. ' '' -.;
'/"' ' ', ...'j
action tt iCTiva su? Le keij
Cure complte do l'ARTHRITISiWLSS
Saiicn du 20 Ha] su 2r> I
OQVRSF3 m TENMI8 SOif PQ1.G 7HATHE OASL??_
PAKQ spoil t>ovr: ar.7r/.r"a^ts
Train* Ur*ttfcB t f*."\T*'-* (tiare t'o l'Eat A '
mmmmmm^*mmt***mmmmmmiimmmmammmn.*,h-mti w mu-. .~t>W
La :i!i:s'i feMi de eteservei la
i iiir attitude
Ti ko, 26 octobre. L- gou
verni-meut japonais pnbbe m
commu cation dclaraal q
le Conseil di la Socit des N -
li >ns n'i 3 '' pu obtenir an vo
uuauime i ui ia i caution con-
i ei asnl i vacuation de la Mand-
rhonne p,r les troupes japo-
i -'. li 16novembre,la Jupon
ne se considre nullement ob i-
:: U ace.cp.ivl le vo-e.
La communication prsente a
.' uiibt'i" aprs la runion
d'un conseil de cabinet, ce der-
i aumaut que l'attitude du
,i ipon i l'g ii' de la Man 1
chourie n'a pas vai .
Le gouvernement affirme que
Ir troubles de Mandchourie ont
t occasionns pur l'attitude
provocante des soldats chinois
. voie terre Ai and mand<
choit! un exploite par les Ja-
ponais et par la co lision qui
s'en esl suivie.
Les cinq t rinclpei fondamen-
taos que le Japon demanda a
Chine d'accepter comprennent
un enganeinent mutuel de non-
SgreuTon entre la Chine et le
Japon, l'abandon du boycottage
en Chine, des assurances don-
nets pour li scurit des per-
sonnes et des proprits japo.
uaisis en Chine, lu suppiessicn
da la concurrence pour les che-
mins de 1er mandebouriens et
enfin la reconnaissance par la
Chine des droits concds ai s
Japonais pur les traits.
Les lump*"-; piponaises ont
tendu leur occupation veis !
nord de la Mandchourie.
IASTUME3SSSI
ouiarant Immdiat t fH*rtaoa ,u u. 1
I Globules K-Ab^sid j
"iliizi
PETE BROWN
RUE EONNC TOI
I Rsultat!inat-r
I Tttln Pharn
S B. uauciioix
S Daft-Co
11
Eupntiui
^^"EEHTli 600 paires de souliers traff
-Coio'mbaa ild T*
qers pour dames
Ancien pru Or &
Prix actuel 3.
Nousr-vons revu avec infini*
ment le plaisir notre diatingo
ami, L. Pretlzminn Aggerholm
qui noua est retourna eu bonn*
sant de irance, via New-Nork,
p^r le s/s < Ancon , de 'h Pa-
nni' l.inc, accompagn 'le ^;i
charrnaotc lemme.
Noos prsentons nos sincres
compliment* ce deux amis
d'Hati qui ne laissent p.m is
p^s>*r une occasion de nous
manifester leur sympathie el
leur lenhsilona un heureux s-
jour parmi nous.
Mr et Mme Aggeiholm sont
Ption Vdle ou ils occupent
la villa de Mr et Mnc MaaricS
Cht nez.
Assurez-vous contre accident
la t General Accident Pire A
Lile Asusrance Corporation Li-
mi'ed . Vvt F. Iterminpharn,
Agent Gnral non- r i,
- UtCALI
^'hUtw (fllDY
r~-!s, l, rc in.- t UUo fUrmttlK 5
4,
n -
iWjtttil i.-LHit.:rni;t>
300 Paires de chaussur
*
, trangres pour homnMj
I Ancien prix Or S.
Prix actuel *
1200 Chemises Manhalty
dessins fantaisie
Ancien prix Or *
Prix actuel *
Pour deux mois seulenie
Novembre et Dcembre

Le Rhum Bartianeoor!
y ont l-i renomme est aniversella a gard sa premire place*
Deraondez partout :
UN BARBANCOURT
Dpt :Rue des Csan


Lfc M/.'ii rr. Novem >re Ui
9.
L pneu GOODRICH SILVERTO VX icsislei la chaleur et l'usure; ceci pro-
mut de ce que le pneu Goodiich ne cchaulie pas. Le traitement de son caout-
jjjouc l'immunise eonfre l'action destructive de la^chaleur et lui conserve toute
souplesse et son lasticit. La mthode de vulqanisation l'eau sous pression,
employe pour la fahrication des pneus ( oodrich rpartit partout la chaleur d'un
jaon uniforme, ce qui contribue encore leur solidit et leur longvit.
Les pneus Goodric sont continuellement amliors pour voire plus graridesn
riirit et votre plus emmd confort. Les recherches et les expriences se poursuivent
ins relche pour que ces pneus vous procurent un kdomlraqe toujours plus
lev.
QUIPEZ VOTRE VOITURE OU CAMION DE PNEUS GOODRICH!
-_3


Kffij mfr<*' M%m -~'B tptf"**l ttU|
J3l~
f:"i

m ;
Ions ces aoantaqes sont runis dans les pneus Goodrich!
Les meilleurs en fin de compte,
19
irii

f
#i
I
BISRIBUTEURS.
~. w *****
I .. k^
A vendre i
liloirol/il^ ( Pontiac re-ach
), Frigidaire, lits et mate-
ille manger ( en chn* )
les et uslensibtes divers,
me crire portative,
elle.Victrola Orthophonie,
jne coudre.
pidressrr au Chsrg d'fl >i-
deSa Majest Britannique.
biion Robelin, Avenue John
mi. Tlphone 21)11.
a

e
Belle occasion
lomdre aulo fhiick, fou
fo.5 places, Modle 1929
j*i p/.
presserl'Htel AVENIR,
ufjle rue Ju C, titre el rue
Krou
anufaclure Hatienne \
ae ci'ci an lies
GEBARA&C/
LES CIGARETTES
Bat Bas Famal-Lon
Dessalinwnnei
Colon *
Rpublicaine"
Porl-au-PrinciciWi.

wm

i=3
a

;
(Jn-Taldu
CE SOIR
our la deroiYt t > li u le* i it tre retour; i :
C isnova
bylc lt iplendide acteur Iran Mosjoukine.
Entre : 1, 2, 3 gouide?.
DIMANCHE
A 8 HEURES
Unp dlicieuse comdie eiqufcemenl parisienne :
Tott^ et sa Chance
l'apra o m rie i Son 'lac in r xc II
v e Ce H
Entre : 2,8, 4 gonrdes.
f Le Purgatif if'al"
mm

i FiLilLE du
147, e d./ Fa.b. Si-Dnit, Parit
Fnciia k prt-nJr*.
N': nia Mitant aucun pr^parallf,
ck ne prevtfM )OMla de dgot.
Supprimant la | cil* ce dbilite pas le malade.
NVndgaant pa* Ja ivpo, la chemlir,
elle. ... aacaac perle de teaipi.
Plu* act! que (ou* lis* aimiLrea,
[ elle ejj, par cocsque&i, raclai chre.
( PURGATIVE, 213 Pilula*
I ATTvT 1 PiluU

"ETHEEPITimW
i IR, riMi'iin km MON
l'AlUKHIIIK. I.Soclt, d* l
GilT FRARAI8E
UnATUITBMENT
NOUVEL ALIUM i.ra.Mr.tlh
M,vh ,rKn,ohyi.,mo3.i ^u lui ?,.t tfxcaaa
ntvel:.;on, ainiatlonnoIlM de, Vrala Satrata M
Vtir.as OcctUia.
* e*V?*&f?i^'**9-" "^n0m'^t'*' **"'
r,
:^: i:'' Wim\"1,3
nsurance "
Une des plus fortes COMPAGNIES
(CANADIENNES ^ASSURANCE
1 sur h VIE
EUG. Le ROSSE & Co
Aaents Gnraux
$3 Toutes les Polices
DE LA
S

Hum
aaaW J"9T%
comprennent la Protection contre 1^ *
Foudre sans auqmentati Uih* g|
Fif^r. LeBosstCo
_ Aqents Gnraux
3


Vendredi
6 Nov nibrj 1
mmwm
4 nArtf.l
T>Uphos>s 2

lave le [oie
et les articulations,
dietcut l'acide uriqus,
active la nutrition
et oxyda les graisses
Partout ii il peut exister, l'acide urique ne
Il tenir contre cet nergique- dissolvant et
itour qu'est l'Urodonal. Celui-ci le clianso
partout : 1rs fliipp musculaire.' des parois
Ive qu'il alourdit comme des tuniques vus
artrielles qu'il incruste ; du derme qu'il
comme de* alvoles pulmonaires et des
nerveux qu'il Imprgne. D'o l'on voit
tMHlplicit ri'efleta bienfaisants rsultant du
de l'oraanlsme, qui, lui seul, rsume et
tant d'indications thrapeutiques. Qu'on
nitrafoia, le discuter, c'est ftshcux ; Il no
plus possible, notre poque, d'en me-
eaninafli et d'an contester la valeur.
D Bmrn.%
1 et le rftltt il Siit'rttt il Vanlf.l.'.Vr.
71 combat la goutte
w
Rhumatismes
GrcvelU
Calculs
itiqtte
Artrio-
Sel '
Pana na Railroad Stamship Line
Angleterre
Mrs. G. W,
^-;..-
2t>>. < . i ..
|
wauMMBaiaaaawBawawaataeiBBeKa&r:-!:^ :.
Service de frl et de pass ijers enire
iaassM couse.
IELDON 4 Go- 17 Juiie* Street. Li .
'Jh? fftllowinrj arr ear Aieate at sriacif .< soris-
ENGLANI), SCOTlaNU. FKa s
Messrs tt. W. SHELOON A G*.,
^ 17 James | Street, Levrpoul.tvigianf!
N Siisl Ion m C. ire retirais ne ( >j\i- ()ii)Vll,
*raac*
".HPOOL, VQLKH '
iu Earape :
Il Wri\
PI
et les
:\ tttlt**
us raoids et olus liiest service Je transport de piisajars etdu tr :
es ports^ Europens via New-Yord et Gristobai, Garni Zoae. Isthme' de S ''^t
Voici la liste 'le nos agents po m es principaux ports de l'Europe i U|
LV R1YAL MAIL SUA
PROGRS NOUVEAU
RHUM NOUVEAU

/
T EXQUIS
Prix rduit
ALCOOL DFIANT TOUTE MHHCE '
CLAIRIN VIERGE
Chez G. NAZON
Bait : Aigle des rues I'rou el du Peup e. -l'.ione: 3.513

666
snaisge des m.uix de le le clde
ta nvralgie en 30 minQtes
Arrtez un ralroidistemenl le
remier jatir et la malaria en
trois jour*.
Si sauve le sb du refroi
j me tuent
SEL DE T3LE
Les 'familles sont informe*!
qu'elles troaveroni un i x < i
Sel le Table r*psr le
I > ' < >. > l s i u se
(Irani <.< it-s I s g hy
gin " ) le's
S i v ri'e I {> i on
ns (pii ci i |) :, tz
el de t'ib'j Le Soleil,
Le steamer Arana venant
de Kingston el lea ports du
Sud sera Port-au-Prince le
9oovcmb e prenant fret pour
le Havre. Anvers,Londres, via
d s i>nM-> tin N- rd.
Royal htall Stemm Packet Co
I. J. BIGIO
tirfcn
Pior'niii
OntU|siloB
%tm
rtrooclti
VsrkO
llkirer
Dpurez votre Sang
psr ls
CUROMAL
Votes sang lmimr, il charrie ds s-orle.
tw tolinss. dunt I! n |>u sa dbarrasser, et
tswip'j.'i*s se irdnint fn IrritAtions ext-
rltursa, en hobos. d*|rssblss, m doulou-
i-.i l utent : clous, furoncles, boutons aux
dtmangoaUons Insupportables. Ce sont eut
Je vil- ! : i-. ls tumeurs et les Ubr6r.PI qui
sufrl .. ururioea"ariisineeinpi>|vuii..e par
. iie. On peut ef iter tout cela ou s es
r rapidement pai 'me cure au CuromaL
:,ca'i":i la plus simple. Il plus
normale et la plus scientii'uiue. jui utiliu les
23 plantes connues de nos
t,re.< e
Quut'p, lia, par des pro
irnes runi loi mes dani une for-
i u lui a CO&t dos un I
ctda travail Le succs s couronn i
et! l'uromal K'>*rit i<- i&ladiede l
s, dartres, psoi
rougeiirs, furon'' I .-- .lucres, i ..... %
I h i.Mtriit coie:-:*anl flncou CURUMAI,
!>. i -lia tlulei k t'uti- il broeburi esj
l. -IM Vnnnfi phiiniwclae. Hrrparf MT If
I. (ilRAl 11, ph*irm.'irn, Ijihoritoirci lin fUiunfc
, Ru* Dolrt. ITN-OILLINS irraneei
9vji; 4 Ftnmthmu rSaratcio BU'CI. -
GlbLaTLY Henkit A Co
21 Htc dr la la Hpubliqte
rt illes.
Heri t Paroi .v Co Ltd.
li ^tia Vu pn V.
1 !.. vie.
Hamu Co, I id,
Uue d.i nuiii Vapeur,
Boulogne sur Mer.
MesMs. A. Biniix k
71gA lenf>ade. onerbagne.
Oslo. Norwat.
International
9|pe)dition8etkap Olo.jJ
MM. A'iantic Freighi L'on n
''alliohaus, I !imi urg 1.
Gcrmany.
MassrsAtlannc IrcigMi
; orpomtion
* Germany
Messrs Atlantic Freingot
Corpn.,
24 Quai Jordaens,
Aniwcips. Ualiuns.
aasa^saaMaasaaiiaaiii
jRi
Aa
':t)M |
Ue*lu
Haris.
'?tu t
l Tn i j
Du tkartfu
i n .
:u fLta*
d it,ii
: > ,Ui.
m,
*SH
,9 due Roy,
.Borde-iu*.
JJGarioa, IrvLT.
1*1w s)i fcCt
I
MO*
PllU S. (\rraa,^) ISOsjir
C)rra> Nordisk Etpress,
Got'ieiburg, J
a4teaea TLAUfll r asacn
Gonr'N.
Koa Knmalsi'
l'otterlan rlollaaia
i ;;; a- ^~t-^^.----------------------------
UiWNT
pp
!
Peur causa d*agrandie
ment et dans le but de don-
ner plaine et enti e satisfac-
tion i s*a cli-n's. la Maison
HV>i' i v e Jeudy est transta
r> . de Lop z, e n tac
de la Poste.
Men Carmilu*
Pierre Eoui
Rur dp I Enlerr rmen! Xa f 141
Blanchisserie po r (S Leii-
tioonaires,avec promess de
COtnrno 1er, et de i tes bou'ons etc, etc.
Prix trs modr
BELLE POITRINE
n doux mois pir Iri *
PILULES ORIENTALES
les seules qui de>elopptnt, raf-
fermissent, reconstituent las
seins, effacent les saillies oiseu-
ses des paules et donnent au
buste un graeieui embonpoint
Bienfaisante* pour la eent.
* wy ..m par In HUhrila miStcalm
.HATIF PK".<5.R. i. l'E.-kiu.l.r.PAM
,i ;;. i 1 .-. i-i, a t. h iitii .
i M..:t jiiati;tirot>..sk
Lykes Brothers SS Co In
Texas - Hait! Snto*uonatngo Porte Rll
Le seul service hebdomadaire et rgulier i paiMgen
trt entre les ports du Golte du Teits dir.ctemeat f
Port au-Prince, Hati.
Pour la rception rapide et le maniement hnbi'e de
importations servez reus toujours des navires <* 't L\
LWE.J
Les pr ihaiues arrives a Port-an -Prince sont*
Steamer f Genevive L krs i I novemo f 153
Si-amer c Margaret Lvkes
S/S liiieria I ykes >
Steamer Genevi/p Lykes
Steamer T llie Lykes
ls novembr- 191
'2% novembre 1JW
27 novembre 193
4. dcentre li
uraaa :Rue -iu Magasin dcrfeltai. Hoite l'osula
.6---
..- -y.x,;
AVIS VU COMMIRCE,
La panama lia il rond S'f.inr hip Lire a ravuctsge d*j
..once les dparti suivai ts de New Yo k pour pTlsa-f
liait .'lirr'|. m t. doran' !? moi N vinbre 1931:
Wparts rie htW \*rk, Arriuayrs Po l au-Priw-
ni
S
', l IUt'1
AnfO"
t' s
uay q iili
l 2" m :-e 1931
10
17
u 11-' n venitw
< ' no i
v' ml) e
< . I. 2-3 o.c-mbr
ove nbre * 2'.) "memssttv
Jas H. VAN REED
lgeut Gueral
"
%*'.. J. ..*.*- SB4. t*m m*m* 'm**"
m

ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Pire & Life
Assurance Co ration Ltd.
de Perth (Scotlund )
Car la G1NIBAL es! nue aies plus puisaa'Qlaa et aa plw* vastes argnniaalAana
taj geire. Le seleil ue se ceuchr janiais sur a .mp d'aaMou qni embrasse le
Sw.jPelices.coa.tTe incendie souvient s lgats occasionnes pai la lauSrs
Ses Polices pour Automobiles ; ..-!, incendie, malveillance, innssagei
SMHsautrui danasapei onnsdudanssi us.
Ssa Falices Maritiaaea mises par .ses branches d'Europe sont payakles en Hati
Sis relices centre aceidents sont vaij! si univers entier. Tous les voya-


j r jT^ vvftcijia suui vaiaiuies uans i univers entier. ou "y
s Sevraient donc prendre ls pi munir d'une pi lice outre accidents
nteias 4Ht deilars, la prima annuel! at sjue de 1/2 */ soit 20 dollars C. C
Veuve F. BERM1NGHAM, AuxCaves
SOBS tENTS
ara * I laisi
r* IG. Gl
i lit! Jrnie
LE FAIT EST INCONTESTABLE
uC 11 il UIV n
C'est la quintessence des meilleuresj
varits de cannes d'un vaste territoire]
runissant las meilleurs terroirs.
C'est ce qui fait son arme.
GOUTEZ ET COMPABTZ
a*
atque
i
ieii 'es
Charlier- alebianche & Co,
1224, Chemin des Dalles, 122
^stotrone : 2(>o,(l


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs