Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03731
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: September 30, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03731

Full Text
ipment Maqloire
^ DIRECTEUR "
.-,<-BUE AMERICAINE 1351
13 TELEPHONE N* 2242 .-
Ou if ikui saaitl lerdre tel
temps- ton des irri|Mlisii *-
lierres " sHipidrs, alors mc< |i f
li- ni-iic ri lespiii itii mit g i et
l iclaiii If | jeta plu iiM'ae! pu- ismraisK
klirmc RK\
^e ANNEE N- 7486
PORT-AU-PRINCE( HATI )
MERCBI 1 80 Septembre l'.*a
L'AVENIR
lOMINICANO-HAlTIKN
Far JOSEPH CHANDLER.
(Suite ( Voir Je* Xiimros des 2, ?.),V6' et 2'J septembre 1
VI
^"Froolii'rfs
ou alerta (ci.lin <
L |864, le Prsident Fabre
ir||oubliantles Hatiens
pli de rancunele pass,
j Cambronal et Santom.
lot son concours en hoin
irgenl,armes et munitions
jante Rvolutionnaire Do
Jne qui avait pris les ar
iontre l'Espagne.- Pour ce
finirai Hubalcava se pr-
davant Port-an~Prinre
tanaa d'un bombarde-
tnous dmes paver une
(demnit.
j| jurait que le Prsident
se souvient de ce con-
elticace et aurait mani*
k dsir de voir des olfi
lalliens prendre du ser-
dans la Guardia. Si c'est
cserait un hommage ren-
nosqualits de bons soldats,
jt-te notre esprit de clocher
lolre susceptibilit candide,
une invitation qu'il ne
eit pas ddaigner. Nous
ts un bon i.ombre de Ca-
sen disponibilit et encore
us grand eombre de ^ar-
lrenvoys pour i..on d'-
loime ; ils auraient du et- e
i tous exeieer b-ur pro-
Ssion sais les couleurs de la
meie Dios Patna \ Liber*
LMalbeurtusrnu-nt cette in
ition, malgn leute sa cor.-
ilile, i-e semb'e'pas lire 1i
[monte avec les clame urs qui
msvwnnent de l'Est.
En tout chs, nous pensons
y aurait encore mieux
re.Soit, pitons des olflcieis
des soldais qui conim*nce-
inila lrateri'isahon en atlen-
nl la dmobilisation et le
tirmemeni qui librera l'ar-
ltconomise pour de lins
m plut noble:, et capi.bls de
mouvoir non seulement la
fraternit d'armes, mais
P des curs el dea esprits.
l'ec l'ai{-ein ue 'in crer
lim.f. s n Hati et i ans la
uiilique Dominicaine on
m Lonslilier des I ourses
fcivuoiii des tudiants!
Bicains de venir appren-
m Iranais en Hati >t a
tluoiairs Ib.iiicns d'al'er
tnilie |Y>pagr.ol dans la
Pbli(|iu- lloir.u Hi'ir.e. Une
?*. (te pu el d'autre, est
ulironiMi.i', vu qu elle ne
F tauvera pas contre qui
Ptt&oit. Il nous faut arriver
P*harrm. nient complet et ne
pttmr que le slritl mini
IjSti'une police leur le main
pdt l'or du- ; car la nuilleue
l" |l"s> pratique taon de
ptn.er esi de dsaimer, et
P N Lut sin pie limitation
l'rtiemenis.
I* n-ot d'ordre doit tre ;
P. de Irontiies I Plus de
F'eies pas plus qu'il y a de
[Iires u,,re le Nordet l'Ar-
P00"?, entre a province d'A
Pel celle de bVahona, entre
rl districts ou arrondisse-
Pn des deux Etats. El le>
res supprimes, les Do-
PJ*ir.s tant en Haiticomm<
' eu*. et rcipioquemem
'y ura plus de causes de
Fu*. plus d'envie de s'a-
Vf aux dpens du voisin,
r oeive de la plus grand.
f^i:que Domm.caine ou de
fp grande Haiti.
F dt Ironiires pour per
r'e ux mnes de Caona-
PaequillerSanJuanet d'al-
uW61'damour aux mnes
paiPind'? la groUe de
L ; n de Ironiires de
Mu\,a traversant le Qui
ftWi U! ou la Alerta
^Iin'1- ne troublent dans
. wmmed |es mnes de
C ?' cde Chrslophet dt
SuleS"lch'*. de Duerti.
rQiu'res hros anonymes
\tk
! de ,rottiies pour qui
r Puisse venir l.'br. mi,
llo,B*Wu vendre se. an-
douilles, son btail, et acheter
de Pfcli,-Joseph du sucre, du
t:al, des ignames et de la ba-
nane. l'Iusde Ironiires pour'que
les galants chevaliers hatiens
ne craignent plus un "golpe de
machele" quant ils vont Ney-
bl dire Dona Mercedes :
iWe senti una pasioni desde
que yoteconoci.
VU)
l'ail aux liomini>s;dr liinue*>oleutr !
C'tst esprer que tous ces
grands et nobles idaux que
nous prconisons se raliseront,
si nous le voulons bien, si uous
sommes des hommes de bonne
volont qui voulons la paix de
pari et d'autre. Le rve est non
seulement beau, mais il est pra-
yons que derrire ce? nuages
ombres et inquitants, l'hori-
zon argent de la concorde et
le la solidarit limra par rayon-
ner dans toute sa beaul pour
e boiihetu de tous ceux qui au-
raient reg er les c< :atutroph qu'ils ne souhaitent
pas.
Jusqu'ici peu d'hommes ont
compris les enseignements du
Fils de Maiie mai* s'en lienneni
plutt la conception mosaque
de rCM pnvilg'e, de Peuple
E'u. On a tellement (Itlorm les
prit clpei de Jsus ei on tem-
lutl liiiil de'enmes en son nom
que s il revenait encore parmi
nous un ne mauquei'iit pas de
le taxer (l'illumine, de rvolu-
tionnaire ( et il le tut relle-
ment ), que mme ceux qui se
rclament de son nom le con-
Juiraient iout droit en prison
ou, peut-tre, lui teraient un sort
pue. Lui, il ne connaissait ni
tire, m Juif, ni Allemand, ni
Franais,i.i H:itien, ni Domini-
-tu. 1 ne ceiiiiaiss.it que l'Hu-
anit. Se mettant eu harmo-
nie avec l'evolu'ion de no'ie
poejue, il approuverait, eu at-
tend ni mieux, non seulement
un piojet d Union Douamie
mais encore un pu jet de Con-
ldration Duminiiano Hatien-
ne,comme le seul cm forme aux
niei s di s deux peuples.
Comme l'volution du rronde
ne peui tre rc'aice, cela arn-
veta pour Hati et la H< publi-
que oiiiinicuiiu, qui sont une
paille du monde. Alois quand
la frontire Homini-
caine aura dispaiu,.il nous lau-
dra imiter le g' e du Chili et
de l'Aigentine. Sur une des
paaeei des Andes, dans un ler-
ntoire coniesl, e' qui, plus
d'une leis, a failli taire clater
iu gm-ire entre eee deux Etais,
un Lhii-t gant louou avec m -
c^noiis chiliens el aigei lins a
t t. ge. Ce Chi ist, les bi as ou-
veits, oblige croyants t incr-
dules a meiiiler. (l est pourtant
muei; la bouirasque lait rage,
mais ses yeux semblent percer
la brume el les biouillarOs des
profondes valles Ira. sundines
et on cioit euieiidie sa voix r
circuler ju.qu'atx exireuiits
des pampas :
Pau sur la terre aux hoaames
de bonne volont Pouiquoi
laidc-1-on .encore reunn les
vieux canons hatiens et dorai-
Dicams pour lufidre le Chili
Gant qui doit clamer ux Hai-
uefll ai tux Dominicains :
Il n y plus de Irontires !
(FiN)
t> 24 septembre 1U31.
Visite aie) confrre
Nous avons revu avec piai
sir eu nos bureaux notre ami
eteontrvie Larilus Iiis.s:iiu-
the, directeur ,des |Annales
Capoises .
Nous lui souhaitons un
agiable sjour Poil-uu-
l'nuce.
wstKTStr. .rtt
'OUVEAif TRAITEMENT fi w O/IBUG i ?
1
^EMPLA^P LES PIUR,
2 -S -
a a,
. \

^
Laboratoire tu If fOUA H I, <,.', t t PAHil
Ui'jK siti: ." .cietl
^-
51--V
205-W9, rue 2raversire
(Maison Boulin )
Presou'ei face de son an-
cien local.
Sollicite la visite de lotil
le monde.
Les marchandises sont
mieux prsentes les prix
sont plus bas. Profi ez.
LA
FEA
o
A l'occasion du releur pm
chein chez leurs parents des
pupilles de la colonie sco!air<
te Ptionville, un goiit r laai i<
li oftert (timauhf den.ie
ne 9heuiis et midi, par il n-
a. Qaronte ei llkltre Web m
Francis.
Ces entants ont t l'obj I dt
la plus aflVi tueuse altei.tio-i di
membres de l'association DOul
les celonie;. teolaire et d
nomlneux umia de luvie qu
ont uns part la lie. Us soik
Ntourne leur colonie eus
enchanta qu' lee^iovite...Toua
nos corui'litutn.s aux orgauis.i-
leurs.
^^t'uisse celle oeuvre rer.con
tr i tai m nous ht am ouo d au
1res Uieiilailturs %>. ut le us, si m
btablss a Me Francis et ltm
liaioule... et se piolonger dans
la piovincc poai nous unir
tous dans une lann p< ns e de
protection el tie solidaiit so-
ciale en taveui des coliers
de km S pareil s nces*ileui !.
Propos
humides
e
Il.y eut nagure en France uneeam-
pagne des banqueta qui aboutit a une
sanglante rvolulion.Ceci n'est qu'une
rmlniscenoe hutoi ique.Aucune ana-
logie avec li s banquets qui se suivent
ici depuis quelques jeurs. O sont
(1rs confrres b ntiens mdecins el
ingnieurs el bientt, probablement,
les agronomes qui convient dea
Amricaine, If veille de leurs d-
parts, des agapes confraternelles.
Des iiiiinitestuuons tontes pacifiques,
prludes de la Libration salvairi*
*(... Nus spcialistes voni prendre la
place (|ii'occii|M'iil l.'s lrau^fi-s. l'ont
va bien. Ht la note dominante de
ces runions gastronomiques, c'est
le triomphe continu du H HUM SAlt-
THE CACHE! D'OR qui.sur le plan
international,met tout le monde.d'ac-
cord.
"bulletin communal
.1 '... 'Illilll II nldu-
c noua demande d'in-
l'in: r que i s rception f t-s
P"u h ine des ci ba com<
marula I e rangi elle 1< a
parti m son BCLLFTIN COM-
MUNAL Illo l
L idal ltiiuiii
ALIX ROY
29 annes de succs.
Le 1 "Octobre
o
Demain, premier Oc olnv.
ira qui ra ne date mt
pie l'histoire de le Nation
Uni i mne.CV it, ei i il ', I i elle
ifoe, pice aux > Sorts sua-
i i tdiqnea qu'nergique'
V n > nt, que ; otnmeuce I bai
liarise'ion dea tereirei publics
doi t l'echeern I noua con
'nu ;i i la i" : > l'ion d n. si souvtru i t to ali. I
bi i ii.". set ont f>v,\ ii I pdii
nuis demain ft'I'Adminislt -
on il iuenif, i rmonie im
. osant laquelle le Pus-il ni
l Rpub T"' pr< ii ; \ ai '.
Un sentiment de lier le.
n e U ra baure rdemai i u:i peu
vi't* |r- COftUri !<* v
ii >. car nnl, s'.l est
i loi, peut couteatei
que demain nom !. i ona i n
i aoli seco d
i < p
Noi s n poui raapufeler au Pi
S dl lit Vue ni et HUl tBHli
i) ea 'li son Gonvernemenl no-
complitaen'a les meilleur* po
le Boccea diplomatique que re
raenle ac< ord du f> aoni dei
r, teilu d< quel l s'
v tes i v i i '![ .
remi I Adn i
nislratioti H ai ii n
Livres Seolairas
m
D' Franco)-. Daleucour
Approuvs par le IJ t>a
m nt vie rio&truction Publi*
q
1. i'r -s d' luca ion
nalionale, ci mpn nanl l'eu*
^e mie netr mor il, civiqu el
^ti. ial
J. Elmi nls d'bygine.
.'! Preffiiers lments d'*
gricul u f.
'
A LA S. U. N.
Noire ami C< nslantin Me*
yard, E. I.. 11 Mim ire
potentn ire d'Hati a Paria,
prononc :'i la sep'ime sance
de la Titizme S-ssion de la
So ! dea Nalioi t, le 11 sep
lembre di 11 ter. i n ma .h flque
discours. Ce di cument criL
dan I lot me bai tuonu use tr
pleine qui kl caille de notre
ami, est loul plein d'id t s io,
u s 11 de aen iman i hum
iti avi | iaii qui
ut" \ Il nons bientt nos
Ici Ii urs qui n appi< ceronl
i ! > mi ni el le Io .1 sol
et la lorme el 1(1 L
rLtiLo.il.iL
Uau un de no derniers
numro, commeauni une
condamna lion eutarea mlli
gec injottement a Mr hmil
5cnv?cycodirecteur daacirque
Uuubai !>cuweyei ,noui avons,
par eiteiw, a'.li ibue le juge-
nuiil eu qucatiuu a l'iiouu-
ubie |uge titulaire de, la
Sectiou Lst de Port au-Prin e.
L'avocat .dt Mi Scbweyei
uous a prie^dc recutter t er-
reur commise, eu noua dUMBl
de prciser que c'est le |uge
k. Mills, de la^sectiouj Sud,
l'auteur derace5laineux.|ugc-
uieut.
_ T ^*aa>i uue pareille dcinon^.n'a-
vail pas mauque de non.
u11"11'.re dsagrablement,
c imiui .sii.t- la bouue toi el
l'esp i de j lal.CL qui a tou-
jo ri niine le juge liotnane.
Nous retiiliouk donc avec
Dlaisir.
Asauiez-vous contre aueiaanl
a la OaoaraJ AuCitiem ht. x
elle Asusiance t^OTporatlOQ Li-
uii eu . Vv; 1- ta n
A,; H ut UtI*i ..w~i .-.'!.
... a vu.samedi midi, qaalt
jo irnalt^tes | il d*qntatent, A
VIMel du < h unp-de-Mars, en
drje.iner e\qi s A cha un ^fs
o :its du me iu ortistiqnemert
s nts.on voyait se arqasr
I v n'ageleur joie. Quant aux
vin ils taient de choix, et
nn 1 au service, il tu' pi ment Irrp ochaMa, Not|e
tliiL suivit langlempa ce qna-
tre jaurnalislei, qui depuis i e
rencontrent psi un de leara
* uia.asna l'crier, tonjoars fans
(> je :
Av zvous dj U'ic dj
I'//'! I du tlir.mp-dr Stars que
di ig' avec tant M c lotaih? Non? Mail qu'at-
tend /-vous donc pour con-
ii i re enln l'endroit de Poit-
au Prince o l'on rannge le
mieux :

.. a vu, s h m ed i soir, a
T> ri are-irden . des cen-
taines >ila-
liaient, dana Ih eour, dvat la
beant de 11 sali et la joie qei
mi ntail d< le s les visap/s-.
A la Ki ti nouvanl pies raia-
ter,deux couples l'an allrent,
p n ;ui ceui de 'a coar. et re-
vinrent qaelanei minutes aprs.
El celte faia NoTRaO* pot Ifs
idaairer qui dansaient i ravir
un dliciem bluta
... a vu, au C.Samp-de-lors.
deii> lennea gna de moins aV
Vingt ans qui s'en donnaient
h iui h ')Ue veux-tu ^9 beire, a
m lei li' uleillti, du kola
Irapp K beau milieu de celle
b .i\ erie inoreal rose, l'un dea
deux dit, et il taillt ^ trangler
de pt or :
AhI si NatRE (Ku. eoes
voyait...
Pourquoi jeunes gens.
Notiu il qui voit tout ae voes
verrai! i! pas?

I. le regarda au Nerd, Elle
ri [aida m Sud, elle regard
pirioi.t enfin, et lorsqu'elle a '
IA i rei du compte qu'aucun re
gar I indiscret u tait dans soa
voisinage, elle sortit de son r
ticule lr petit billet aux nuan-
ces verb s et on but, lane SBNil
l'autre,touli s lespi onieasea.Pnis
el e lo lintgra dans le com-
parlimeni soyeux el parlante de
.son lac i main, e" reprit, us
peu plus saunante, un peu plus
heuiense, su ptemenade loul le
u ^ du trottoir, ne se doulaat
mme pai q l quelqu'un lavait
. ne, el avait soui i d la vair ae
eonti ni' i d'un bonbearai taeile.


... voit chaque soir, mme
raque le lemps est -.< la plaie.
in lqut | unes gens assis cen-
i dment tiu Cli mj> de-bars
qui discutent prtentieusemen
de ces grandes questions tetai -
nalionules auxquelles u'aillears
de plus aviss qu'eux n'ont pas
encon tiauv de solution. Ils
se croient trs mlressaats, las
pauvres gesses, el pour mieux
s'offrir en spectacle aux prame-
neurs attarde, ils lvent ner
giqueiueul la vaix, et sauligaeu
leurs discussions de riraa es-
tendue, de cris importants. Les
plus intelligantl passent saas
avoir l'air de les entendre. Les
autres prtent uue oreille dis-1
traite leurs prapos en la m mes,
mais ne s'arrtent pas une|se-
eonde de plus les couter
5J... a vu une jolie femme, de
haute taille,quitlphanait.Saua
prtexte de iui tre agrable, ea
chercha l pour elle, rnisl'n;
maire, les numros de ceax
que le dsirait appeler, ungen-
iilho'ujir se tenait tout prs
d'elle, i onr l'avoir plus la:;g-
temps tout prs d'elle et pau
Von ainsi lui faire *es deux
'a coui, liisleea dene
, |.. i jie i iiubiluae, le gen-
tume, de temps en teiapj,
loi donnai! an aumre faux.
,>s de tlphone duireat
ips qu'il tallait pour
qi i; LOUl a'-l l[ifcel...

ar


fOk: 2
ftE MAfWfc 30 SepiMutre 19V
gMgWjll I I i lliH *SW *'!
CHOS
Pur la premire lais depuis
1916, la balance commerciale
as Etats-Unis ;i t dfavora-
ble. Elle monlre un excdeni
d'an million de dollars des im-
portations sur les exportations
pendant la mois d'aofil.
M. Hans F. A. Scofield, de
Providence, Hode Islund, a pr-
t serment comme ministre des
Etats-Unis Sio-Domingo.

Cit du Vatican,17 septembre
On annonce que des dmar
cbes sont laites depuis plusieurs
aeraainespour la visite de M.
Ifussolim au Pape, mais la date
exacte de la visite est encore
incertaine.

Le journal Diario Noticias,
qni appuie un mouvement pour
1 instruction obligatoire au For-
togal, dit que malgr les pro
grs de ces cinq demie!*-, an
nes, il reste 4,277,341 illi lires
dans le pavs sur une popula-
lion de tt,032,UUl amea.
Le juge d'instruction Les
accomp ign d on otfieier
police, a fait u deacantft. di
manche son, a Bienos-Avi--
Bar, tu plein bal de la victoire.
Cela a cause nu grand moi
parmi les assistants. Certains
s'esquivrent prestement C'-
tait surtout des Dominicains.
L'instruction se poursuit > m-
me se d veloppe.

Les citoyens de SI Michel d<"
l'Alta \e qui, 's aiiita l'une
iiianiU s l'opu aire aonlre
lu loi ...ii i ni u ili lii nouvelle i 'in
mission eu.: ii unale le celle
ville,ont t < mpi isonna.Ila anl
dress une ii inion au Prsi-
dent de la Rpublique. Il pi
Sue ce document vise la con
uile cls autorits locales dans
l'actuelle campagne lectorale.
U'/ inion publie la leitred'un
correspond i in Bot gne oui 1
tait appel au Dparlement itsl
Tiavaux Publics pot r las tra-
vaux m dispi i sables et urgents
d'andigi ment le la rivire qui
est une constante menace ponr
ce'te viiie. depuis les oonda-
tions du mois de mars dernier
3ui av.' ms da si grandi
surnagea la population bor-
fnelmse, rien n'a t entrepris
puui la protection de la ville
du Borgne.
Il est temps d'y penser.
Notre confrre Lu Garde,t
Caves, informe que ans la nuit
du vendredi U septembre) m t
embarciiiion charg) de vivres,\
venant de l Ile--Vaches et al
dcstina':on des Csyea, ;< tait
Mfrage.II y avait SOU bord S
personnes dont jusqu'au 29 on
ignerait le sort.
Le prMet des Caye., spi es cc-
ni de t'oit an-Prince, a pris un
arrt interdisant la vente dej
billets da loteries trangres.
C'ecUpar voie Iragmenlairs e
rgion..le, une mesure qui s'
tendra ;i tout le territoire.
GRANDE LIQUIDATION
ET
UN DERNIER COUP
AVEC UN NOUVEAU RABAIS
TOUJOURS CHEZ
Vincent CREID1
t le 1" Octobre
T
Il laut finir avai
avec le reste de son
stock.
HUIEZ DONC t FOPLE [T PiFITEZ DE CE SB MIE? ?
. IH 1 :
Voile couleur dessins
ttarquisettes a pois
indienne tiai aiees
1 m
1.50
1,50
DiablemeoMorl doubla B 1.3g
liaptiste rey coul. g
Voile de Ji raey a evo
Ratine blanc
Baptiste leur
Organdi couleur
t'.aluot Madapolame
Imitation lussot
Percaline i ml.
\ oile ray Ii asst.
Voile ray de soie
Madras blanc
i:>
im
2,t0
2,00
1.50
2,00
l,5i
2.00
2 00
1,50
lricoliue ? leurs pi robes 2.W)
Tricolii soie uni coul. 306
a d(SsiD8 bl i i 3.00
Swiselte nouveaut pr roi e- 3,00
Voile iuisae ( fleurs 3.00
Voile suisse pois 3,6
Simily coult ur el blanc 3 i rcal blanc pi lingei ii s :; l 0
Satin de ch i i on 4 00
Gabardine s fl - . -- j o
Fouiardine couleur fleuii 2,50
.OBV I
UOO
0 75
0,75
0 T.".
0,75
0 75
o ib
0,7:,
0,73
0,7.")
0 7S
0,75
1,00
1,00
oxo
1 25
1 ..o
1,50
1,60
1 25
1,25
1.16
t 50
2 00
1 _.")
1,50
Pris ancien
Zephlre peur chemises MJj
Zeuhirs irwifiis pr chemises 8,00
!m oiineraypr chem sw
oline uni coul hem. jW
Gabardine uni |>r costumes oo
f'.abardine ray poureoit 3.aj
lins de soie sup. paire WjW
Drap noir rour cest. JJ.w
Di itl jshuntungl double I. r.ou
Khaki pour chemises 300
alpaga uoir sup. 10w
Tricolina de seie uo.r .>,uu
Siaui draps ] >
S ierie leurs 5.00
Voie rilsoaise ';)*
ouvertures le lits laine 10.00
Tnpis nescente de lits 15 00
H nie pour jupons la pee S.00
Ii iS lil, paire 2 OU
Chaussettes fil, cadets paire 2 00
, B ei tante l>'- > ;>
Serviettes toilette do. 10.00
Chai.ei.ux de paille 15 J
' h .)! o r .....ii " > t u
Tune i di p- 5,u0
Savon Radio l'alsuolive 150
nouveau
1,06
1.50
1.50
150
1,50
1.75
2,00
5,00
8,00
3,66
1,50
5 00
2 00
6,96
2.60
4,00
5 06
7,00
500
1,00
1,00
0,75
6 00
10,00
5 oo
0,7.")
r
ET LA LUI
Notre cnni'ii La Gt rie -
gnale la conduits brutale d .s
irdes m.mis mi \nle. Un saisjeni
nom. s i somma coup dt
crav-. i'e m > 11 nwilvii un uaal-
heuitux portclaii qui, grivs
ment bless, a ni lu Irai.
port ;'i l'hpital.
Cesunl dis prtcds le sau-
vagerie contre lesquels on doit
proteslei et rclamtr les sanc
tions contre leurs auteurs. \.< v
ageuts da lu Force publique doi-
vent protger les citoyi us la', i
les citoyens, et non r livrer
des voies de lait sur eux.
La mi u use attention du cou
mandant de la Gaine est app<
la sur pareils laits.
Madame Ci dy est, parai -il,
u.e voyante hoi pair, 11 qui
tait eoui ir toi ; foi ia Pi ni <.
l'htel du Ch mp da Mai-,
elle tient ses rm t ses. bille dis*
lingue snns 11. rt un homme
d'une lemme, un i al i I d'ui
vieillard, i la gourde du d i
) Un U I don d is to n
vraiment d pi .... O
un nt s lors i
a'ail pas lu d "
nM 1 .i.i nt, qu
minei -, |<
prt: ienl signi u
nique, qui mi i Qn ' ls
ton| lu i coma i m ides.
Commerciales sui lout, cai S en
iugei au uomb los btaiioo
noni hpque jour, et jusque lard
nur. d< v .ni l'tn't el "
i : clbre sorcire.. I s
i., i es levim ut tre i o des .
i i, le l'ieut Fanlan', avi c
u. cruaut de moni gasn m ie
le : \>\ * des voyant* s hui
is ei t patta'lemenl iii'lifln ni,
sis amus, pendant que M -
,. C: 'y lui lisait dans la
. ii lire vui tour si i
son j-'U. San-, amb g s, il lui a
dit :
>( i4ad l'i rlii Ii 406 tu
pnc ,: qui m roui
Un ,i t mat de
n nio -,*' d'i eainn de
. i go des
(i m. i m< < ' din la
ho ,' ., i "i. d< deviner,
d......io tiqi ; d spl qui r les
ou de 'ii' i i' i ai '*"'
Von t i i'" sdafci i' ''* *
Madame C udy, comme u
I s'y atten lie. a t vexe
.u , i point de l .vis le Mi
i .|el i l elle r" menace de
m moi s, pui qu'on lui d'l> nd
deiii-i Ivacaitea, qui de tirer
sa rvrence.
\i voil quoi aboutit le z'e
d'uu tonctioensire ass>s scepti-
que, pour douter du marc de
c; l e' des tarots.
Ncrologie
Le 27 si pu u b e r nurse" asi
niori hs Layes.M, Emmanu!
\.s [ onduli Mii'S aux pan
e< i ouvi p nie i.lin i enl
su liit, .V. Fh .iuqn A i .
A vendre
o-
i
Un ventilateur de plalou 1
et quatre ventilateurs le 11!
pouces mouvement oscilli -
toire. A tr, bon march.
S'adresser: Victor CAS1 I L
Pue des Miracles.No 12?
La tau e qui cie
l'enthousiasme
parmi les amis t
bnIvbntb PARTOUT
^
PRBAK

]
Distributeurs: Mohr& Laurin
F. (,. M k Pe-rl-ao-Frinre, Hati.
F 12
Le Rhum Barbaneonri
Cin-Taldv
DEMAIN SOIR
Le beau film :
Imoria
( SUITE )
jou par un splend'de pliade d'artistes de valeur :
Botte : 0.50 ; Falcon : 1,00.
VENDREDI
\ la demande de nombreuses clienles :
Les Roses Blanches
de Gilmore
jou par des acteurs de valeur aims du publie.
Bntre : 0,5i ; Balcon: 1.08.
DIMANCHE
(Juveiture de la Saison 1931 1912 avec le bau diauie
de Vicioritn Sardou :
Fcdora
avec les m: gni(ie Patiy et Alphonse Fyiand
Entie : 2. 3, 4 gourdee.
ALUMN1UM UNE
DEPARTS DIRFXTS DE NEW ORLEANS ET DK MOBfU
POUR J'OIS LES PORTSDELA RlsTUBIJUlE D HAgj
Un steamer laissern New ()"l:u.s le 25 aot et Mb,je |e
27 mil directeoieut pair Petit Gove.Port-au-Fiiuce^ellB
orts lu Nord.
Fort au princ*\ le U .ont 1931.
A. de MATTE'S & Ca., Agents Gnraux.
N'OUBLIEZ PAS DE FAIRE UN PETIT T
TRRACE-GAHDEr
Chez W. KAHL
Ptionville
1 ti^8 pieds t' ' lu !o Le i I -n- ' le -. I s
vi'ons de Po i'- -Prime.
Seulement la .niuu es d'aut mit une excellente^ootl
as ihalte. Vues nu i veilleuses le 11 ville et lu u ri.
Baissons le touti s es|tces.
timuiim
Vrraogeme ts p>-iticulie s pour ie> ,ie;i>i > is le j iur
de semaine ou de mois.
On demande acheter
Une machine KOLA
Faire offre j
M. G. Etienne, St-Maix
DANSES LECTORALES
o
Notre eonlrere L'Opinion
signale que l'on danse le vau-
dou dans la Rpublique. A Port-
au-Prince, on en est jusqu'
pprdre le dormir.
Notre intressant ccnlrre
exagre quelque peu. Ce n'est
pas le vaudou que l'on dansa:
rnris plutt ces innocentes dan-
srs nationales qui sont tou|ours
en honneur anx priodes lec-
torals.
JOIE MERCBI
H
^4
\
/
m^^
J
1ER
E
JOUR FRI
Nions croyaDs savoir oue le
Prsident de la Rpublique
prendra un Arrt rleclarant
jour lri demain jeudi, 1er
Octobre.pour permettre tous
les citoyens de participer aux
manilestationsqui auront lieu
l'occasion de la remise olG-
ciellede dittrents services au
Gouvernement Hatien.
-.....i-
, ..-, o'tc .nnnntt" ^
a^.ccwnt'enu^g^
s sont
urtW
net leur ^f Vf
LA CREME DgJ*
KOLYNO!

araala a
pmdte*:***
Tj\ BARBANCiMTH
n*i>A' Rit ds C*r
4* "



Ut HkXlX M StaleaA.r 1M1
.i
1
Powr l>o// e prochain
Pique-nique..
choix oe mm dlicieux
PAIT AVEC OU FROMAGE KRAFT.
Allez-vous en pique-mque !i
campagne? Voici une saggealirn
pour vos Mndwiches. Faites le*.
avec ce dlicieux tramage, bon *
manger, Pirnenlo.
j:ll a une sateur tenllnte... t.< :i
Ijciie a digrer. Comme remplisse*
n pour las purii*-ii ques, il n a p; a
dgal. Pour la Unisse de la p*i-
lectior, les p meut s muges d'Espf*
-ue sont uaployi s dans le Kralt
pjtnenlo... donnant ce Irompge
^traordineire un g> il et une sa-
Teur vraiment distiret fs.
FiOi


Laisse que le fromaye ajoute
une joie nuuell votre
prochuin pique -nique
Si le "roruag? Krafl : ta* itn ,
supriorit plus gr nr| ,,,. ,.s ;11,.
1res, c'est la uiveur. ta v. ui | ,
fromage dno e u r; i,-.
sont inspar;ibl la qi
p d! la sav i.r I I m $ u f
a lo*Jkiis t fui i
nu comme un Iro i d ij
El comme un from q
.1 est connu riea ine/i I fa m Ile
du monde tlier.
Bit v z, ;n> i n o |,
d< s utii' vai \t i de fromage
Kraft... Saifcst', Amricain, nu le
boisage Veh < le du hciei \ et
nouveau in-g noun i .n \ .
pou Vf s les d i(l
r es i i .s en poi n .
OSiqi i li V< lie er ei I,,,. |,
mon uit e I:-,. m -(,i.i le
monde -e ul %on du bon I roulage.
Rappi ! mo' Kra!!
PAULtV SALES CORPORATION
Itisli-ilinlfiir :
l'nr! .m Priice, lisait i.
KRAFl^CHEESE
ECOLE EUE DUBOIS
U vendredi 2 lobre 8 ii
malin, au local de l'Ec* le
Ida Centra, aura lieu l'ex,-
madmission.r'onry i ren-
ie ps'l, les jeu es fillts de>
onl prsi i les 4 pice.*-
ivantis ;
o Certificat d'Etudes pri-
ires:
2o Elirai' de naissance.
3o Ctrlifical de bonne con-
nue manant del Directrice
la dernire cole Irquenle.
lo Certificat de bonne Sant.
I. ABEL LACROIX PART
CE Jtfl rGUHDOPHILE"
UlUiUHIIIIIIIlillUlllllllllUimillHlllllllllWMlHi
L MAIL STEAM
C"
o__
Pari-; Nickn'# rjai laisse,
/ers un h. pour New-York, s'esi
iir.barqu noir-; ami Abel La-
^roix.le trs sy nputhique com-
merant qui, comme oti^le sait,
vient d'tre choisi par le Gou*
verne.ment de la Rpublique
pour nous reprsenter, avec M.
Daniel Bellegarde, Ministre
1 llai, une co il'rence coni
ineicia-e (|ui se lie'idra VVj
f sliingiou, a partir du (i octobre
M. Lacroix sera de retour
vers mi-novembre.
Nous lui faisons defttouhniis
de bon voyjge et de succs
dans la misait*! qui vient de* lui
ire coutie.
S.
E
La Mdication
Le
par les
o
P Steamer Gaboon > ve
lile Kingston et le* poris
|ll du Su.l arnveia oi i
Prince le S octobre, par-
tie mme joui pour l'Eu-
prendra quriques passager
|r l'Europe au prix de 180
lars.
Sfioya/ \iuil Steari Packet
I. J. BltjIO
Agent., 1
Tlphoie.: '2311.
E A JACMEL
Nous ii I ons, il
lougti m pi qu'une
n y a pas
bande d#
lualiaileuis die des Habits
Nous; Icnorisaii Jacn.el.
Voila que noire tonlrie "Le
Temps" rapportt, van.-h e .
qu il semble qu'une vraie 10
ue de voleurs s'esi organi- e
a Port-au-Prince aussi.
La Polue doit faire diligen-**
>our mePre ces thci'dliers de
la nuit la raison.
OLANDOPHILE"
et un extraii de llanei fraches
d'animaux lectlonrs parmi le
speces ks plu* vigoureuses, alors
que la sccn'lioil gliiiululiiiie chai SSS
animaux est la quintessence; < emploi se eoosellle dans \t eai otvsatss
Les troubles nerTeux et insomnios,
La dpression physifi'io et momie,
L'affaiblissenicn:
La croissa:ir.o diffl
Le rachitisme.
Les suites de ivra,
La vieillesse pi
C'est le produit les as orinipiiiBs.it.c<- sexuelle tant
ehez riionime que che?. li lemi l
Le"GLAWDOP^!'
Far son action rapide cl dur >bl
ensemble de toutl
Urne le rparaient
glque donl l'a li
seuli-meiit parmi sel]
mais par un rje)unistemui I i -
ili' I' ".: '.
Demande", donc :
L"GLANDOPHlL -' l'I
Le"GLANOOPH Ll
Le"QLA^rOPHl.E.'
do contient auc-in DrC j
tpeuKtre pris] irTOUTI : MOI
iurts, adultes et vieil des 1 sxes.
Ketlce |
r.SJOUBNE.V
et dans ton'.:
Siuls dislnUun "f. lC>
15. Ru '
unutHUiuiiiiiii'i: i
. SSjl J.".
'
mu
Une des |)lus fortes COMPAGNIES
CANAD iNNBS. ASSURANCE
sur la VIE
blX* Le BOSSE & C^
AaentsGn.Taux
UNE MAIN VICTORIEUSE
Les Quatre AS des portatifs.
'-s quatre moiitln u. pben . lai epKMDlenl ci qu'il i a ,1e sisal
i1 T. "ri v *ii"" lu*, ni, I laitoat de ioboi n.
U uoilfk Ne 19J ki i .. autre, au poiia de vue ()Dii
Lnf"!!fi--^'P"r',,Dent0'UMlilA,l','! s""'"'l'i" d-nl.ndrt l> lot le naorit et oe
de poiiniiK en stock, e! ai mtnta v*
N'acbftr? pai i | rt r, oiJ'MBi .
U non-, magiqui s c j ^( ^ \\\\
KNEER'S GARAGE
i 01. t
Ib. L. BH{ /( .s Jremie
usiflfs
Mariages
Hier, dit-/. le l'E
lat-Livil tic la section Su I, a
eu lieu le mai iage Meile
(JuDStaoce Avin avec M. bu
donn t'omero.- ( as
et lieul poui la mai ii
L K \ m rleun Uo
.'.1 I I I Iet fc, ,
beoigts rlouuiat, Di I
tcui, Lleiueul Mag oire el
Frai ois Mauig i UOui U
marie : M.vl. Bu ion) ).
Jn i> oui .n. Vu ui U
L.OU. V ........ n. mi (
l"11 ttsicau u kvleilt
L,.u-i lu Boulin, Mme b
t,.iii.I>i uliur.
Meilleur sou ha Ma de bon
beur uu\ Dou.veaui poux.
Unir 1/ O'Meolly ria
|
poui
Q a on U
' i leception
lui laite aux invii i dans les
.
^ Wil an Nos o ,
I M uiikil PAilLEiiEn-
' 'Airit ta cyiiiuj-1
A i->ti* ceux que cette
petitau note peut
intresser S !
i>
. HAiiuHUuUuUduiiE
U
u
Le samedi 10 di c mo
clcbi a la La'bedi, le a b lit u
ies du sou. i m igeui -.j
Lucile Lksluuehts ivec llr. \/
L)
l| co i
de 1,1 date du Un
co q coun
1

au cours ite cetl i
X orthographiez pas le
na )i Vnalpabti -- comme
vo i li faites.
Vous crirez toujours et
u i ement : Anat.habbt,
(au i igulierjoa \NAXPH4i1nt
( u |)luriat),aT*< ga il met,
lsigotr les n.i.iTar.s,
n est t pas ?
Non |( mol Analpha-
bte, c mime l'onhographa eu
s! Indique ici, a acquit droit
de eue, depuis .issez long-
temps, dans la belle langne
Iranaise. II ligure dans le
a Larousse du 2te sicle,
page 205),tome ler.et dsigne-
cW/n qui u. su il pus lire el n
donnait pas gon alphabet.
-1 >' appellecelte calgo ie
le niaiiieiireus analphabtes
ai non analphabttl \
E.m f m ,, ta > %-mmmm mmmwmmm. m
Toute.* I
I A
L)J
:_^.W.-^..e*v
al ai nM
comprennenl Protection contre.
Foudn auai ationdc t*
ji Aqeiils Gnraux
^.


III -I I
an
Mercredi
30 Septembre 19,sl
Le Haihi
Pari t-f riuct ;
Tlfhoae : 2242
4' TACIEB
...
MWW*W*>M*l/\. .**<.!
kilt i'

MO
FHHWE HATIENNE K
Marcelin Martmez & Co.
PROGRS NOUVEAU
RHUM JsOVVEAU
AROME DLICIEUX, GOUT EXQUIS
Prix rduit
ALCOOL DFIANT TOUTE CONCURRNCE
CLAIBIN VIERGE
Chez G. NAZON
|1 : Angle (1rs rues le: ou et du Peuple. Phone: 3.il3
ivin;oigne
Grand Ru jNo2;04
.. rfi
i
f 1 *>
I '
I .*'.
AVIS AU COMMERCE
.. ... ....
L raaama liuilroad Steamship Line a l'avantage d'
.iobcc le dparts suivants de New York pour port-au Pria
Hati,direeteaaeut, durant le nuis de septembre li.il ;
Dparte df hem \ #rA, Arrivages Po t u -?mm
fejS Guayeajutt le S sautera ira le 24 *ip
L/S aAacaa le A) >epteute 19H la 4 o:tib
' Jn H. TAN RbED
Ageul Geueral
1131.
''H
i
Voire premire visite
A
!
Cliape.iMx varie pour homn.es.femmes et enfants farn"1
quel par des mains hatiennaa et avec de iaj paille du
pays.
l'Iioid
i
.'. ft
Faites une vi:rtic tL'Indiflntl.
Manufacture Hatienne
ae ciaoi ettes
GEBARA&C
LES CIGARETTES
latBas Famat-Lon j
Dcssalinienne 1
Colon *
Rpublicaine
Porl-au-Prmcicnne
.SOiliils
Jius doutera raison, contrraeia votre boa jugeaeai \r
lfia h eontiance i|ue vous ne u aurez accorde en
aeas a* ran tissant voir apprciable patl i ge a l ll'el le
pin aleet de Port-au-Prince.
Nans vous suggrons d'arrter votre chambre l'avaao
Bire la pression.
S-SC"
o
Lykes Brothers SS Co Inc
I
as "Haiti Santo uoiuingo Porto1 Rico
seul service hebdomadaire et rgulier passagers et
entre les ports du dalle du Taxai direeteeaeMi avet
-an-Prince, Haiti.
otir la rception rapide et le maniement habile et vos
rtations, servez vous toujours des navires de la LYHE
E.
Les prochaines arrives a Port-au-Prinee sont"
S/S .Genevive 1-y es 2 octobre 1931
Steaaier Almeria Lykes il
S*S Margaret Lykes 16
S/S Tillie l.ykea i 23
S/S Genevive Lvkes 8o
Steamer Kuth Lykes >: 6 novembre 1931.
Sureau : Rue du Magasl.i de l'Etat, Boite foetale 13
Le steamer Bolivar ipsrti
de New-York le 24 septembre
via CapHaItieu et. Port de-
. Paix, est attendu a^Port au-
Prince le jeudi 1er octobre.
| 11 repartira le mme jour pour
es poils de la l olorubie et
tCristobal, Canal Z -ne.
J,c mauitette de ce navire
refii par avion-poste des lundi
de la S' oaaine,*bt a Ij dispa
sition des chargeurs aux uu
reaux dr ia compagnie, rue
I Traversire
l Puri-iju*< ince, Il 28 S' pt.l' 31
, ColombianSteamshipCtt lc.
AEBA&A & Co., Agents
G* nul m'a \* -i*\* at tait
Ce qui no eut atra daaana*
KolaChampaane
F. SJOURN
Prpar dans dc% conditions eigoarauei
D'ASEPSIE
Prparatiou et Veale
?harmae F. SEJOUR
Angle des rues Roux et du Ceatre^';
666
seulage des maux de tte et se
k nvralgie en 9t raiaokai.
Arrte un mr>. ttasMuaa u
vmicr j u r t la vanaWrki m
\t rs jours.
fhp sauve le bii du roiroi
,,i ment.
... |
laboratoire Sjourn h iBSB,,
L

fASB-i; .:Mrvrt uca loncue.' soiaai
^?l"ETBEEPITIilTS !
M-f. .^"uVttllTFMRSlISf
-ir.NOUVEL Al FUI
' ..
.. i n,:f M 011

> f.ifr
| ,er.
ru. ib -Hfc1 roni Ll BAHJti
i ' '. o"er
Clm.tcimi iVlonolo^u-i. HwinuiTholwt.
^C0',i:i'0'JJ. Harmon ras.t't. /tft'/iOO'npOMrnpDrc.t'rtieiJl
*kTM11l,CCTILI 0H|a.4M iin rl,! '.." II IOH
DlRKC.TF.URS
'"F. SifOCRN, Pharmacien
*K SioURN*, Pmrmacien >1e I iiivfreit de Faris.
M.,Sr>jouHNi, Pharmacie d*?i*uDiversit de Parit.tioaen
interne 4e% MopibHii de Paria.
Analyses des Urines, du suc gaatriajue, du aang ( Vf
termannf Ure. C/ins'anie d'Mnbnd, tilycmie).
Des rachats. Des matire ieales-
; j "-' 3-,'}
t ;t>^'-'VH Opnms 'on, Catarrhe,
r v\~ '-, ^ Suftocationi,
^*-** Tw'. nerocutt.
t <~^i(-'-lznn ccrtnlnoparW
^ EISAfiETIES CLBT
rtto PSBiE CLR
O' CL#KV, 18. J8 d3 Mueeg. P*'*-

"-aBjBJ

ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Pire & Lif
Assurance Corporation Lld.
de Perl h ( Scotl.uid )
LE FAIT E:">T INCONTESTABLE
U
e il II il m Sarihe
i
^ar la s9NEPAL
it G geart. Le .!( il ne
auaaa'e
Ses Polices contre i
Ses Polices pour Ai
causs ai'.trui dans ss
Ses Polices Maritim
Ses Polices contre a
efeirw devraienl -t me pr<
M aaeins 4(K)t dollars,
est une des plue puissantes et des plus vastes orgaaisatiaas
se couche jamais sur sou champ d'action qni etabrasse le
endi" cou vient aussi les dgts scoasiouns ptr la teuere
Moobiles couvrent vols, Incendie, rBelvcillanee, aaiaBa|&'
rso .. dans ses bii ni
mises par ses branches d'Europe .' payables en Hati
idents sonl dans 1 univers entier. Tous les voya-
ge la pi se munir d'ui e police contre accidents
la prime ani ueih u*eu ntquede 1 2 /. soit 20 dollars U. C
Vtuve F. CERMJ ^HAM, AuxCaves
Cest la quintessence des meilleures
varits de cannes d'un vaste territoire
runissant les meilleurs terroirs. i
C'est ce qui fait son arme. j
GOUTEZ ET COMPAREZ!
..US 6EN'*.
Agent Gnral p*ui liait*,
t' nt aa-Prw IS. fLG
AN nLAfXWJ^aa.ie
-a>*Ma*r.
L-r* ?'**'* JNauaaaaBH
'-jr-^y-^a *'-
a
wn
osmque i"a
i en

Chare'-M.alebranche & Co,
1224, Chemin des Dalles, 122]
T^Hpliona i 2G80


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs