Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03723
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: September 21, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03723

Full Text
fanent Maqloire
1 WRECTEUR *
lla. RUK AMERICAINE 13M
1M TELEPHONE If 2U2
l.f �pire f�naV Ntir I seiaiei H
I iiii;"iiiiidi�ii r�fiie i|i�l<|m- !'rs��.
flffl empire Ni ittlfl tnloBlmif,
relui �le la brwr�fMltiftin Aas-
m I ��iniau tri ranime la reine �i
uieaile, mai� la (�rrp rirallr luai,
PASCAL
jgtoe ANNEE N� 7477
FORT-AU-PRINGE( HA�TI )
Il N 1)1 21 Septembre �1
r.
ie Gouvernement
et les �lections
loDf
II
,.B t. r,.-i...-� 'le �rouble, ceux .
f, .. :nient � �sise quauxi
*�!� �� ���j| ra Qna��s�"
i,co-ilu�i�� ues nommes u|
SLrt'i �las m�diocre�, - pa\
.en cela aux njctalope* qui
Cl M la von d�s que du
. lanb� lobvcunl�, � l�a
F' � Ha�tien� qui me tant
C inl�i�i* personnel* au-
ft, de calu�d. la l'aine,
C avoir vainement tent�, a
1 m fl� langue�. de �cnv*r-er
tisl�re, dinganl leurs pio-
landes il��* un au"e ,en*-
Petite lois iia ne l'eu pren-
lt pas ieulamenl aux diri-
Ct> '�a" 3 ,a lut,jla,,le mc~
Lu'peuple h-�uen, et � sou
UiotlMiie. La pum.eie pal oie
t II..." Oll.be deh l*Vl'e!-'
Le |*r 4"�' ,l* accueilltnl ies
Uvidus en q�" ils ccvineui
T�i sentiment� peu favorables
�ijoutcinenienl actuel,qui Lui
Uiflsiies�u pays sans se :ou-
Sr de celles de� dus qui ne
aient gagner leur vie en dt-
m du budget, e*t que les �lec-
DBJ ne .e passa roiat pas da -s
icthneci qu'en 1932 noua ai-
loBsioun-uae chite sur laquelle
�as perdrons delinitivemeni
,uailie. !�:�, naturellement, c�
g'i�paseux, te ne soit p^s les
ji,i;ganls qui seiont cause de
griti laillite, mais le Gouverne-
ra qui n�couie pas leurs
Biueils et sobsiii'e S voulu.,
nand m�me Lire des �lection�
icielles.
El loisqu'cn leur piouve p ;r
jplus b qu'avec la loi actuelle
li participation des autorit�s
�ouverueim-iitales est piesquc
nulle dans Us op�rations �iec-
torilef,ils clignent de� paupi�-
luet vonl |usqu'� taire toin
prendre, ti vont jusqu'� aflirmi i
qu'ils oi ! de.s tuyaux sferi ux, et
prouvaron', eri temps et liaux
.j--c 'oui un syst�me de trauales
est d�fi orgi us�, et que la lutta
^era menai� unira le� candidate
�juuva. ucuieutaox et les autres,
uu'il n'y aura m�me pas de lut-
te�, tellement sera hcilit� le
triomphe de ceux qui marehen
dans les id�es de M. M�mo Vin-
�ni. On ne peat pas dis utai
avec des �lies pareils, d'aataat
plus qu'ils ,sont les premiers s
ne pas avoir confiance en ca
qu'ils diseul.fcl que loua tes pro-
pos, ils les tout cheminer pai
..s esprits laibles, rien qua pom
cr�er cet �tat n incertitude, ce
double de la pens�e qui est 1 at-
itlOtpnere pio^icti a leurtevo*
muons.
i mi eusemenl, d*- icis proce
dee ae mordent paa sur le (jou-
varuemeni calme �t prosj anaiaU
de M. S e-uio Vu.ce t. Aucun u\
ctai q^ti le coualituent ne s�-
idu.e �mouvoir pei li icristeu*
iaacieus d udver�%�irea auxauo.s
qui cro em que l'on etteneoie
dui �j unuea o� eu pouvait se
caclier pi�cien�einenidmei'oa
Die 11 ;ie la trafiquer vie la can-
ileui |�')pulaire.
Lt. (iiuvernemeei, qui n'a de
souci fue l'int�r�t national, va
calmement � ux �lectrons de
1032. lia .u mains les moyen*
u- r.i. iotenir loio:e at il ne
s'irt�rrsteri � celte gianda con-
saltdUou populaiie, qui rappel-
er: , par ta dignit� �i �j a�i i
niia celle du 14 0 tobie, foi
daua la stricte niaauie eu �<* lui
p� ..,. Itciit tas iai� ci le sens �<
la Vie netieaatli,
Il n'eu eauralt �tre autrement
sens le gnuveajnenumt de eeiai
' dot.l lonta la vu- peut �tre alerte
i ei> exemple aux g�n�ration! qui
| montent.� ses adversaire* eux-
' m�mes le savant.
!2-
LtS AUTRES
VILLES
��JaciueL un conespon-
BjQaTemp�* demande qu�
Houvflle Commission Coin-
haie aa.ve :'./xempl� de la
Ptc�d nia qui lidsait respectei
Sloi sur I lastallation des ba
Iaxis de sp�culateur� en den-
(lasdans Its �� c lions rurales.
J-l Uarigolf�* chauile d�j�,
I*�lections. Lws parlisans des
Ifsepe� Higaan Piarre-Leuii-
Itaries B�aulnu et Arthur M�-
r'eu sont vent� aux mains.
. jr eut quelques contusions el
�uuies �i des arrestations <|�
jl'oil pas�i� maintenues.
i - Les habitants de Pilate i �
lelanient qu'tni am�liere l'�tal
�Uurs rouie�. Surtoui en ce
l'o�eal o� va comm ncei 11
|r�colla rie cal�.
Jjj L�oytnc, les morts dorment
SBrdernirr sommeil soua ont
�oraisoij de huiliers et d'herbes
jWles. C'est que l'on ne lait pas
|�loilet> du champ des morts.
gj b�og�nais demandent qie
p cimeti�re soit nettoy�. Il*
Petrsiaao.
~ M�i�. � l'4nse-d Veau, on
Iwthlait du Service d'Hygi�ne
J|Ui tait tarer les rues, entevei
Jinuiondices et cl�turer le�
Iwiainsnon b�tis.
, _T Aux Vuyes, ce n'eit p:�s la
�me ckose. Deux ponts,�les
J*� Salomon et Caii�re,� eD
��uvais�lat �ont impraticables:
MlQalit* a"u piin est m� n vais.
'�volume ne r�pond point �
lit n $C de la ,anne; des gem
" .^availlon sont venus s�
["reauPr�letde leur Pr�-
Ui i Sornmisslon Commu-
li*;elj'* Codecteur de la Doua-
J,'e P'�lel. le Commandant
JJ'aG-dH,,t iVgeni bgncole
lOiit r�unis : o :r envisag. r
;emeil!av .olcalion de 1^
V" "� du C.t.-.
itr Lhery a eie nomm� juge
rWwt au Tnnunal ,e paix.
Propos
BE LA COMPA-
GNIE utliLklRIiGE
�LECTRIQUE
Un commuuiealio� �"� D�Nrtfl* �
Hirnt tirs I raian\ i'ubliri.
Qie listai !a (oiuaane el Ifsl'en-
tribiilisiis? ^
Nous avons eu le plaisir de
recevoir, mardi malin, an coup
de t�l�phei� du D�parlement
dts Travaux Publics au aujet de
notre article da ce jonr cen-
ieniant labu� que tait la Com-
pagnie Electrique de la Iran-
� bise que lui accoide son can�
trat.
Le D�partemeat neus a tr�s
aiaaabltment annonc� qu'� part
les mat�riaux pi�vas par lart.
17 do contiiit, la Compagnie
paie Us ilrei:s de douane� sur
iou��autres article� ^qu'elle re
�oit.
Noua tenons � remercier le
D�partement d'avoir bien vou-
lu uieiliekea archives � notre
disposition pour tous les ren-
iai gne menti dont nous pouvons
btoii besoin sur la Compagnie
d'Eclairage E�ectiique et l'em
ptessi ment avec lequel il neu�
a fourni te renseignement du
ehi.aus.
Nous attendons maintenant
les coiiimunicatiens de 1 .\d
minialration Communale et du
Bureau d s Con'ribulions peur
ce qu ii s'agit de la patente et
de l'Imp�t sur le Ravenu.
E
Votre i onlr�re � Haiti-Jour-
i i \ un d�potoir infect
qo� se t. ni \t au bas de la rue
d, i Mil c�,le aoir,se paa<
-.cul des sc�nes non des plus
morales.
Tout le monde demande � eu
�tre d�barrasa�.
humides
-0-
l'� correspoaiaat dondonai* (W
(loa�lonui�)ile iiolif confiera l.'Opi"
nion lui �crit : <� jr porte � VOtlt COI1'
nai�sinc� ipi'il y a ua Darainioaia
cobbii BOBI I* nom tic l.uaaavetf
BMiaaau.qai se tien) a Saint-Rapnael
aun� la section de llois-Ni'iil sur
l'habitation liellavue. �bea M. Saio-
lilua� Pierre. Cet homme accomplit
Ses merveilles avec seulement un
pe� dt clairln '� // fait voir I (weiiylf,
fu il parler les muets...n C'est irai meut
latiTeillam. Mais ce le sera encore
plus. i_e propri�taire du Grand D�-
p�t ayant �ui parler du llianmatur-
gt lui a fait envoi de son diiu
RHUM SARTHB CACHET Doit,
arec quoi il lera d'aaaai irandei
choses que, jadis, l'Hamas e de la Ju
d�e.
A RtP�RER
�o--
Il y a, au quartier de la Croix-
dea-Boseales, un honn�te ci'o-
yen, M. Victor Mentor Vincent,
qni, dp ses propres tonds, a l�it
remblayer une por�ion de ter-
rata �le 7� mij : �� de long, sur
plu� de 10 m�tr�s de la rua, qui
constitue un aacellent d�barca-
d�re ponr las voilier�.
M. Victor M nlor ree.eeeil en
remboorvement de a*s Io id�
HAo*-n*� [i �ur ce l'ivail l ian
deate �o iim - d O.�d par chaque
voilier amarr� � son petii whan.
Par contre, il verse .': la com-
mune Si gourde� de lax* ai
nuelle. Depuis quelque temps,
on n interdit � M. Tince
i-ercevoir sa redevance sur les
BsaxLniera qui abordan �on rii -
ga improvis�;cependant, il con-
tinue � payer la taxe commu-
nale.
Le meilleur moyen, selon
nous, de melire lin � te mal
entendu,c'est depennetlie� II,
Victor Mentor de recevoir les
0,&0 des patrons de vodiers qui
les versaient d'ailleum de bon-
t� � � a e C' sera tout proli
pou- tout la monde el ce sera
lustice, car, M. Mentor s ex�cu-
t� dans son eoartieV el pour les
besoins du pet�l commerce
indig�ne nue �uvie tr�s utile.
Bient�t, svec les listes d'ins-
cription �lectorale, s'ouvrira la
r�colte de cal�.
Un de nos plus importent'
exportateurs de celle denr�e
avec qui. nous avons caurs de
la �iluation da noire esta, nous
a dit qua, '.'apr�s sis renael
gnements,! a produit subira cer-
tainement une forte, baisse de
prix sur les march�s ext�rieurs.
Cette d�pr�ciation n'afiei
pas perticnli�remenl !?� ci l� ha�-
tien, mais le cal� en g�n�ral,
qu'il soit du Br�si1 ou d'ailleurs
Elle rf pi o vient pas non plus
de la mauvaise pr�paration ;
mais de la surproduction. L'U-
nivers n'a Deaoin pour sa cor-
sommation qi"- 13 millio � ' �
sacs de cel�. Les paya prodm �
leur-, de cel� on lourni 26 mil-
lion� ne sacs, le double d. 6e
qui eat �.�c���aiie.
� Il est donc cia:r, co Inl
notre inlcrlocuieui ,que la quan-
tit� aflec'era les pi i.�
Livre� Scolaire�
DO
Dr Fran�ois Dalencour
Approuv�?: par le De pi-
ment et l'instructioa Publi-
que.
1. � Prioc'nts d'�ducat'on
nationale, comprenant l'en
seiiiiieraenl moral, civique et
social.
2. � El�ments d'hygi�ne.
3 � Premiers �l�ments d'a-
griculture.
LE CIRQUE OHM LES ARMEMENTS
QUITTE ENF�N
Depuis vendredi de I
maine �!ei ni� a, le Cirque Dan
. sur la^ injonc'io is, ai
;.'arU�ent � . ! i i
s i ommenc� A pi;
�ai'.
Les (enta� sont pli�a�, l�*s . ha
aea empil�e) lito
i demi i r>o>sonn�, �
rai Vaillant eu !
� al qu'il� �eu vo . < i
reci � . que les art la
la troupe ionI em
� re et que laur� tlifl�ie i
nui � <
i la ' ; i. � - �
C'est . eel.. la pi u nU �
men�i u i .; Dp durer.
01 DOMiNiCA
�o �
Y' Iredi, vers � 2
la ad, a G
lare de M �
i l� � �
Dorn licei |ui i ii
qui r�p m
. np. Nous ne sa-
:ette an
i unelq >| � !
:enies m sures di police qu
nous avons signah t .s.

lel�rtaUilea iilerMlieai
aii i. neu� avons
n bl ' >i !,.'i-
lions qni nom �taienl parvenues
de Sa ..-i omingo su i nji d^s
'. militaire� i le i a
livra l( GoUVl ; : eineilt iltl g�-
n�i : � i jillo.
N* i-is ? et, r. da doi re!
us que nous publie-
rons I � nt�t. M n�, d�|�, pour ol-
ti u vant-go�l a nos lecteur�,
i que notre correspondant
once que ti�a probe-
; i ) o u i d'bui, lundi, ie
�Unie i S oto
Domingo I repr�
tentation� au Gouvi i nemenl do
minicain d� la part du D�nar-
temen d'Etat.
(�" SCf
LU
1
ai
Compte � i i une unperieo4e
cliente i. gr�c se la rapidit�
de sou servi* eau d�vouement
de son personnel el au 1res
sympeltiiqtte accueil fait aux
acbeteurs..
Allez tous, messieurs, rem
pli; vos r�servoirs de g inolim
el d'huile a la
STaTION ROU U
40."). Rue Puv�e,� W5.
lillllill
ALIX ROY
2i) ann�es de succ�s.
SOUVENEZ-VOUS
FAMILLES,
ET VOUS AUSSI JEUNES GENS.
Que piii-qu- l'on j l'i bn � ses iiuits, 'i IKSTITt'T
TIPPI. \ Ht I I. Il �-:� n'caiiimauile el � irnuose par irs r�sallsl� efcrnus.
Tant pour les mars rla >'|iie> 12. a �ln!�-o�liir
P. in I lude des !
Que pour l'enseigm t sir de Ij St�no-
Dactylo et de I I mptab Ul�.
Son ;ei |u'i l'y t irr�orochai a i
( Spi i isciplioe i I ).
. . � - : 'i�.>7 Rue, rre,
N'OUBLIEZ PAS OE FAlfi OH PET�T TOUR A
TERRACE-CiARDEN
Chez W KAHL
P�tionville

l.l�OO pietls d'altitudi s
virons de Port-au-l'rin
seul, enl 15 minoico . t route
asph Vues merveiit
DINERS TSm"' SANDWICHS
Vrracgementfl pai lieu liera pour.es pensions de jour
de seuutuue ou de mois.
i . ^ > plai-
air que, pal mi toutes les per-
sonnalit� : �' :J
i hle-
ii s du bel vie
i , ha � . on a ap
, e i- N :
u i il la Se
(Ei u menl
, i. el Sis -
i&p�i ; nentates ).
Nul chois ne pourrait �tre
pi . u- r N'> <�! is
q . . urni au v : vice de nom-
bn u�< s ann�es de consciencieux
lui pour y
i cal Si ion.
Noua i lelic tons i menl
, von i maiq � d�
i un el dt- coutiance oc ta
l>..ii ou Chai da l Liai.
Fian�ailles
o�
\ou - carte de
(la \L Ile 11 La
loir i ' va.
I',. i uns comptimi ut�.
... vail que i� num�ro du 1er
ambre eomanl du N�uvtl
.'. ', ravui d'expraasioa prol�-
larienae, m sur Heari Petr.
ii.i. mi cansaar� � l'U. R. IL S.
On serait int�r� � lire ce l�s*
le, snrtoat si l'an d�sir�
�!re s�rieuement instrait da
l'activit�, aa Ruasie, da r�Riase
sovi�tique.

.. a i ncontra uaa de� pin�
jolies [je�nai tilles, avant-aier
matin, buxenvirons du Cbamp�
de-Mars. Blonde,� | blonde tro-�
picale,� �lanc�e, elle travar-
si. de sa d�marcha �l�gaate et
ftVxible le trottoir, et�d un petit
mouchoir elle se cachait are
pin ie du ris g . Sans doute, ae
voulait � le p la que le passant
? i i.i c de la pe'ite bl�s*
u , q ie I .i h ; u visage une
chute de cheval?
... j vu, avant-hier aoir, 11er-
rai i Garden, a P�tion-Ville, an
pe de jeune� tiiies au�
n.. i� , el aux galbe� divers,
lontes �galement belles *�
souriantes. /Vpr�s le cocktail
d'ui ige, on II de la aansiqur,
. i comme l'ortoplianic d�rea*
lait dts eharlestons at des blues
et qu il o y svail que deux �"ava-
luis qui ne se d�cidaient pas�
se lever, ailes ae mirent tout
sunp emenl � dauser entre elles.
I i, cis vert� qui smarisoU"
leurs coi�nrea iu�p�e-
caeles ii diqui ent nettement
i c� n'�tait qu'une halte et
que dan�quelque� minutes elles
reprendraient leur promenade
eu auto.
...a rencontre,avant Irersoir,
vers Ls sept heures, sur la
rouie da Keuakeff, un gentle-
man qui s'en allait en r�vant,
gravissant, sans eftorl apparent
l. petite c�te assez, p�nible.Pl�t-
ra dea autos qni eaasateol
s'arr�t�rent. Mais, chaque lots,
notre hora a.' ratas� delib�i�-
menl l qu'an vealait
bien lui Lire. Il avait lait le pa-
r . parall-il, �1 arriver a Kens-
I, :. pied, deux heure� ax�e*
lemeni apr�s avoir laiss� P�-
tion-Ville.
� �
... voil de la Glaci�re et de M.
F�lix DnpIeSSV on ne peut sa-
voir qui dea deux refait le pias
de clients le long de la journ�e.
... a vu, avant hier, au Graad
H�tel de France, en (�t� � t�te
gour.....nd, un gentilhomme de
.,ii,i , il l.i danseuse du
Cirque dont la croupe, chaque
. r, se recourbe en rapli� 1er-
lueux(rlacinell!)Ylena d'arnau-
reux, ues hu�tres, des crevett�a,
et d'autres crustac�a vari�, la
tout arros� de Chablis... tiare
a l'urticairelt...
� a
... verra:!,avec plaiair, le Jage
d'Instruction, notre syrepatbi-
que ami Biie Laseot, d�t�rer aa
d�sir d'un de nos lantr�raa et
renseigneras public sur le gen
i h: que l'on reproch�e
\\. l-.in; Salomon. Cela ae eoe-
irait en nen le [aecrel de
son instructieu et *n aarart l'a-
vantage avec sa d�claration
ie renseign� a la fin, ca qei
couperait les ailes aux canards
ridienlea qui ne cessent de vo-
ler depuis Je.jaur o� cette ar-
restalien u eu lieu, et av�e l'ap-
pareil quej'un sait.
... a vu, iinmiMiiateiaent apr�s
la danseuse eut remport�,
I udi soir, -ur U sc�ne de Va-
s.un tr�s vit succ�s m�rit�,
i un de nos amis qui')Ut entous-
i : ,iii . pr�senter ses f�liei-
la'tiona i un autre de nos je�nas
ami�. Comme un s'en �tonnait,
, liqo , et eajours en tous-
sotant.'
� Ces! qu'il a droite caa f�-
licitations. Lu., il u'a pas d�-
rag�.


PAGE 2
LE MATIN S 21 Septembre 1931

��-���?�
L �'
R�vision Constitutionnelle
11
La Loi Hlecluialede 1130
Encore quelques jours et
nous serons � la dnte l�gale
de l'ouverture des inscrip-
tions, en vue de la tfran'l'-
joute �lectorale du 1(/ janvier
1932.- Il est oput �tre niile.it*
taire quelques remarques sur
les improvisions de la loi �lec-
torale de 1930.
�o�
ment se Ici i le vile de l'a-
demenl ?
; �j .1, ri ! 1930.�
oe iv e m�remenl r fl�chie du
tte Ro lolpli � B ira i, -
�s: maette lur la proc�dure A
suivre � propos Mes amende.
min!', co istitutionoels. - En
i efl< i it, l'article 2 le i i loi
F.a loi, eu g�n�ral, ne dis i lorale de 1927, modifies�
posant que pour l'avenir, - Jtive de celle de 1919 qui ti
lorsqu'elle n'est pas transi toi lea disposition! ap�cia-
re, - elle doit pouvoir envisa- I . des amendements � la
ger toutes lea sitaationa ult�- I
neures, m�me c-ll aont pas susceptible! de sejl�gi lative qui a �l< formelle-
produire. � C'eat pour cela I nu ir l'article 84
qu'au tur et .i mesure deide la d! le 1930, alora aue
r�COUlement des temps ou derni�re n'a pas p: I
des �v�nements, il importe ta proc�dure relative aui
de toujours adapter les loi* � a in e i ! ments constitu-
en vigueur aux �poque� pr�- jtion ela. D'autre part, la loi
sentes, lorsqu'elles sonl t abi ton article�di-
connues d�su�tes ou inap que le scrutin dure deux
cables. � De l� est n�e. la n� , alors que la loi envi
cessil� de leurs multiples mo- U( en sou arti 32, �
difleations et pa lois m�me le san� formellement en
leur abrogation, combien de jours doivent
Nous voil� � la veille dei se laire les op�rations du
r�unions biennales des As- scrutin, pr�s nt que le
sembl�es prim tires, au coi i
desquelles, 'e S mv< rain air .
uu triple rode a i emplir : l"
amender la Grau de CS n :�� en
suppri e ml sou article 128 et
en attrih saut d� -ou lis ;i
�Jhamb'-cs L�gislatives les r�-
visions constitutionnelles; 2"
d�signer les nouveaux Mt ni
bres de la Chambre bas je et
3* �lire les Ediles des tiil i
rentes Communes.
Dans la fi�vre de I i c impa-
fne, il semlilc que
lections co nmuua e ; cl l�
gislativ's absorbent l's pen-
s�es. - ( ) i a en'i� i ui �
du de vi,.' I un de* I) ils c g
tiels de la convo :alion peuple dans ses comices: un
amendi�ment � la C institu-
tion.
Sans la ratifi :atiou p >pu
il il unique bulletin de
l'�lecteur comportera les
noms de. S�nateurs lu I)�-
partem nt, ( lorsqu'il faudra
�lire ! s Son iteurs, bien eu�
tendu), le uora du D�put� de
l'Ai m idissemenl et ceux di s
s communaux, en
m liquanl s ins con usion la
oatui de la (o ction �lective.
H �e d ige l esp it de cet
! ne dure
. ul | :ir.
Mail irs, U pi o.-ii i n �
ipul lire dure
Il un , U
\ aura t -il un joui ;> �
vote de I < � nt e un
jour pi u 'les I
les ei m igistrats c mimu-
ii:iu\v on bi m, le bulletin
de l'�lecteur devra-t d c un-
portei les trois lins pour les*
�CHOS
�L'Echo�, de Port-de-Paix,
parle des m�lait* de la cun
pag ie �lectorale dans le nord
ouest. Il �crii : � que chacun
tasea la campagne sans in-
criminer injustement celui-ci
ou celui-l�,car il s'agit moins
d'�butre les adveraires ou
pr�tendus tels que de r�ussii
soi - ne, en laisant valoir
m��� m�rites. � Paroles justes
et miles.
l.a Direction G�n�nle des
Travaux Publies a mis � t�-
ttidele projet d'une route de-
vant relier les Caves a Port
u Piment en passant par
Moi nr a Miteau. La conalruc-
i on de cette mute serait une
r�alisation utile pour la r�-
gion.
� La Garde�, des Csyei�r�P-
porte que le 11 de ce mois,
un lot de cal� venant d'Aquin
a l'adresse de K. Seidel et
L* a �t�, sur la demanda d-i
Collecteur de la douane, saisi
et nus sons scell�. Notre
confr�re demande avec rai-
son que I s autorit�s, dans la
question de standardisation,
agissent avec prudence.
I
� �
Le steamer � Cristobal � est
reitr� hier matin � fl heures.
avec 83 sacs decorrespondao-
ce et 'I passagers don1 MM
Von shilling de la rlasco et
Williams de la B. N. K. H.
� �
On signale aux Cives une
�pid�mie de l�vre typho�de,
Pi esque ton - " les I milles
en sont il eintes i ) \ deman te
r uii rvention i gente du ^er
vice Nati mal I llyg � le.
laire de la suppression de | quels le peuple est appel� � se
l'article 128 de la Constitu-1 r�uni dans ses comices en
Uon,d�j� vot�e par I ancienne Assembl�es pri nairei ?
Chambre, les nouveaux Pa V >i � autant de q
ttmentnires n'a u roui pas de
f�ouvoi. constituant; bien que le tri i
'on soit unanime i recon- lanl qu'il en e.d encore
�aitra l'opportunit�,d,uoe re- temps.
vision constitutionnelle en L6 Septembre 1931.
Be i iiony s\ Il . E,
avocat.
3011.
Une question capitale se'
pose imm�diatement : Com-
DANS LE MONDE LE CINEMA fi LA
n
DE LA BASOCHE
�o�
Les magistrats du Tribunal
de l�ie Instance de Port-,
an-Prince auront bient�t deux
nouveaux coll�gues. Eu eftet
une r�cente loi pr�voit deui
nouveaux ju^es pour ce I ri
bunal.lis terenl nomm�s si
I�eu puisqu'ils .i r( v�tir
a toge en o t r< l�bnl de
l'exercice budg�tai i
La loi pr�voit an- si de oou
veaai greffiers : et. ivanl h i
matin, les magistia i
assembl�e g�n�rale, ou l�s
gn� las candidats a pi � > uter
au �Beuvernenirul pour cette
lonctien de grel�ers
il v n p s
� drrap�. on s'en soi �
M. le < ianoi .e He> oi ,
cur� de Stt tn i i ifta '
venl les entants du
vois ' ;'t"i
IS.
Les r�- ses y a sisl ni di bon
(ru , i autant pies ue les
: e it�ressa i, et �
ne c m i e. .
v 1
| i il v BU
l �clai
Les baubiua
\ i. b ! � � hei
. de pli vant li i
t, o� passaient des
ni rn�e .tes vues reli
trieuse toutes morales.
Club Bl�c toi al de la
Jauaaiaa *vd �ducation
de la Masse
L'Aasemlil'.c G�n�rale des'
Membres eat couve |u�e i i
traerdinsire au local ordi-
naire das s�ances. Sa mardi 22
aeptembre courant,� 4 heures
pr�cisai ( pas ),|aux tins de]
liquider les ravaux de l'or
dre du jour de la derni�re
seanaeei envisager la salutio
d'iaipartantes d�cisions.
four le Comit�.
Le Pr�sident,
Cl�ment DE*giU)TTLs
DE JOURNALISTE
fr�re (H d Jour-
nal omel la pub�ii stiu
d'une se: i ' S ris
, dait � W
i
M. i�i vo Pei ni f ,
I qeel-
|l es jouis.
1 i j . mi .�� ^
rupressiom �
notri Pays, S mo IHimtego,
( Si les liai Vierges.
EXAMENS
Dactylographiques
Saj&iai rxtraerdinaire
�o �
Le Directeur de l'Ecole
Sp�ciale de St�no-Dactylo-
Hriphie porte � la connais-
sance des int�ress�s et du
public en ��n�ral aue les
examens olhciel de Dactylo-
iir^pbie (sessijn extraordi-
naire) auront lieu en cet �ta-
blissement le jeudi 24 septem
ire a .'t hres de l'apr�s-midi,
e Jury.com ose de Me D.
Lecorps Chet du Service de
la Comptabilit� au D�parte*
,neni des Ra ations ext�rieu-
res, de Me B ialelte, Avocal
de Me H. Salnava, Substitut
la Con missaire du Uouver-
lemenl i�i�> le 1*'ibunal �te
Premi�re Ins'ance et de Dr.
I* Th�l�uiaque, Chai da Ser
vice du Domine au D�par-
tement de l'Int�rieur, travail-
lera sous le haut contr�le de
Inspection Scolaire.
Os �preuves sout publi-
ques.
COMMUNIQU�
Eu pr�sence des bruits �en-
danciem nue certainepropa*
gan listes tout cir nier an su-
jet de pr�teudnes candidatu-
re officielles, le Gouverne
meut d�clare ne se pr�occu-
>ii que d'assurer � tous les
itoveiis, dans l'ordre et la
ttricte ex�cution de la loi
decl >rjie, le libre exercice
le leur droit de suftrage
tana les prochaines assem-
bl�es primait es.
Pu � au -t'nnce, le 19 sep-
tembre 1931.
Notre ami Paul K. A xila a
irausp u te sr*s mag isini di
roi t i| i i occupin �u 'oi il
(| n es1 pn squ'eo t.io 11 i r�a
ii .c cette beureuae innovation
de pr�senter � l'�tag* co unie
une chai m ni e exposition de
mobi''ers : te i^aion, la salle �
m h ger,la chambre 11 ouchei
To il s en place et l'on
i m pi ssion trou attend le
tuai i di la mais in. I
mei �le il �tre vu.
DISQUES C0LU1A
B fi r:�K<' Kn r v eut �!� ir-
C � n i (!� s >i sq -s Co'ombifl
poor 'dus Ifs i��>� s : iv ii s r< .
� la ho Violon, � o, i li ni ,
i . C. �.n i de- 'M q < - qu m I
l ol>|et d'une mt ll'ge � se
le. ii n e' que nom angageoi s
I 8 amateurs � aller enti mire
Ils oronl eei aineaenl l'em
ban s du chom.
E PAYS ET LA RE-
VUE l�ER��MERiKA
Nous avons re�u 'tvec plai-
sir 1^ num�ro3 df la Revue
�Ibero Am"de. ' ReviS'i Boli-
l'vnr'. qui s'�tre � Hambburg.il
s'y Oonve un article eu fran-
�ais �le notre Consul � H >m
bourt� VI Lanrent. L'article
m n 'r �>� Ifl oho'ngr |)i
� )� i E no* reui Deaaal n�s ei de
celle du ^r�si'ltnl actuel de
notre R�publique: S E., M
St�nio Vincent.
A
VIS
I.n Direr'ion de l'Eeole Me
\\t> Ipcine el d� Plvonr-eie
Bv|�tf 'o< in1 ressp qnp le re-
n\*r^ d'inscription sert ou-
vert du lundi "Jl sentemb'' au
lundi 5 octobre lidl
La Direction
llrparkm'i' ilf I ln'frlfur
Gin�-Jaldy
DEMAIN SOIR
Gaslen Jacqaet �t Elmire Vautier dans un film sentimental
C�ur de marin
Intr�a : 0.50 ; Balcon : 1,00.
Lykes Brothers SS Co lnc,
Texas w Ha�ti - Santo Domingo - Porto Ri^
Le seul service hebdomadaire et r�gulier � passagers et
tr�t entre les ports du Galle du Texas directement arec
l'on au-l'rince, HaitL
Pour la r�ception rapide et le maniement habile de voi
importations, servez vous toujours des navires de ��? LYKE
L1NE.
L�s prochaines arriv�es a Port-au-Prince sont'
Stenmer � \lrgaret .ykes � 17 septembre 1931
S/S � Velm i Ly '; � 25 �
S/S Genevive� Ly es � 2 octobre 1931
Bineau : Hue du Magasin de l'Etat. Beite Postale B
1
FABRinUE HAITIEii�iE DE CHAPEAUX
Marcelin Mnrhnez cvj Co.
� L'INDIG�NE�
GrandRuiNo 2104
T rfK'i^Oiit"v-,<,t'*i-'�*""

m
, .1

***&.&:
<
Cbapeaux vicies pour hommes, femmes et enfants fabri
quel par des mains ha�tiennes et avec, de lai paille du
pays.
Fiilesune visite � iL'Indig�ne�.
ALUMNIUM UNE
DEnABTS IMRRLTS W NEW OIU.F.WS ET DE MORUE
POfTW roi S LES PORTS Ul- LA HKI'UBL'OUE D'NATI
Ins * er �i> er:i ' ew-< ) aci�t et Mobilefc
27 �t rectemeut pour Petit Go�ve,Port-au -Prince et te
poi du \'ord.
P .'I an prince. 1p 14 ao�l 1931.
A. de I4ATTWS k Co., Agents G�n�ra�.
.-�
t i, rr-,i
HHLU Ul
Liqueurs Sirops BAY RUM Eau de Coloanc
Tous ces produits de la distileriede TAiole sont �aauX
et parfois sup�rieurs en dualit�, aux articles similaire�
import�s, tout en co�tant moins cher.
IMPORTATION DE VINS
DEPOT: RUE DU M\(.\Sl% DE L'ETAT, *B�S DE LA rUNQUH NATION A i L.
M. FONTAINE
Le ttlium Barba�ifonrt
t��%i la 'emmmm�tt �^�nver.selie a gard� sa pre
Bi �i�me�tz panant :
UN bARUANCOL'HT
Iiep6t -Hue de�. C�nan
M i � c�


LE.M1TIN - 21 Septembre} 1931
J
V ��*�.. �iVf� i
BI�RE �NATIONALE�
lu; la
Brasserie Nationale
Se vend partout Or 0,10
L verre malgr� s i qualit�
sup�rieure.
Prot�oez votre ooche et
otre sant� en la buvant
|ou jours.
Manufacture Ha�tienne
ae cici ai elles
| G H BAR A & (y
LES CIGARETTES
M Bas � Fanial-L�on
\ �Dessalimenne*
\ ' Colon �
* R�publicain e*
f �Pori-au-Princienn
WtM
V%.-.i
C"
Le steamer � Giaboon > te�
naul de. Kingston el d< s ports
poris du Sud univers � Fort
an Prince le S octobre, pai-
'ar.t le m�me jour joui l'Eu-
rope via les poils du nord.
Noyai bail Stear.t Packel
i j. Hii.io
-*r
� Dt.
T �pbdM ; 2311.

f05-?09j rue Jraverstere
(Maison Boulin )
Presuu'en lace de son an-
;ieh local.
Sollicite la visite de toul
e monde.
Les marchandises sont
ieux prccenlc�s t les prix
t plus bas, Profi ez.
MfAu�rateur .modems
UPBR D�PURATIF
* P**h ��', /e plut complet
Uwt pratique aux Colonies
'"�kat : Maladie* Hn Ran�, .le '
JJ*iu,ilu Foie.Constioation,
�Scritique et PALUDISME.
UBORATOIRES SAFFAR� .
1?" de '" Ch�P�"''. PARIS
"H-au-Prmct. Plianr ici, W. 8"CH.
LA n : . n tT U PLUS EFUCACE .
i^�GTIGN PEVRARD
D'ALGER
�t
DRAG�ES PEYRARD a' 1
Gu�rlmmmnt Im
BLENNORRAGIE
TOUTES PHAIMACIU
Si*. : lits PEYSARD, W, nie i% GrtMlIt, PARIS
S
�* f d. *%&
j A DELMAS
il y a quelque temps, DU
| pros vent scooapagn� de pluie
�t H'orag�� ciosa un grood dorn-
: mage A Delmas e-i d�traissal
c*inpl�temenl la chapelle, qui
��t �!er�e � Noire Dams de la
Merci.
La Cur� m�tropolitain, M. I*.'
Chanoine Hichard, fit diligence
�t le petit temple si cher aux
p�lerins de Delmas a �t� re-
cons'ruit. Us sont les arebitec-
tas Brun et NaiOU qui ont di-
rig� les travaux ; al jeudi pro-
cha n, la pretni�re b�n�diction
��ra donn�e aux fi �lei d ins
la shapelle reco ; U!,,#
loua nos complimenta su
d�vou� Cur� ltihard.
�����..
OFFRE DEMPLOI
Pour comptable exp�ri-
ment� seulement.
S'adresser � la Ma son
!.. Preelzmann-AGGERHOLM
& i �.
iiiiiiiiiiiiiiniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiniiiiiiiiiiiiiniHiiiiiiiniiim
COMMENT
RAJEUNIR ?
Les travaux �le nombreux m�decin,
fran�ais et �tranger* entrepris depuis |�
communication m�morable de lillOWN-
5KQUARD la possibilit� de rajeunir
I Btre humain p:ir l'absorption de glandes
irait-les d animaux, ont conduit a eett.
conclusion maintes fois V�rifi�e, qu'il est
Maintenant po tible, *ans .voir recoure
aux proc�des op�ratoires (Steiuach,
Voronoff), de restituer 1 J'onanl.m�
chez I Im mine rumine cher la femme
aon �nergie et ta ligueur perdues � l�
suite de maladies, de fatigue physique
ou c�r�brale de vieillesse pr�matur�e.
et d effacer Im stigmate, de cette d�
cln-.un, pr�coce. ^^
Brochure gratuite et rente :
F.S�JOURN�,W.BDCH.Par#^Bi.J�i*MI
ex dans toutes les bonnes pharmacies.
LE "GLANDOPHILE"
Stuls distributeurs A. THOMAS a n*
16, Rue Martel. PARIS
nniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiuiiii!.:;i,|||�|||JUU,(|||||||n|(1
An�mia - D�bilit�
Convalescence
Fi�vres - Paludisme
Oumium
libarraqoe
le plus pui.sr.nl
TONIQUE
Reconstituant
rr�^%\ Maison FR�RE
l/g\- gfcl 19 r. Jacob. PaHS
hhia�gav '
I �piieniiii " ' "** "" �'� ' �""'"�**'"**"
murante
Une des plus tories COMPAGNIES
CANADIENNES ^ASSURANCE
sur la V�E
EUG. Le BOSSE & Co
Aaents G�n�raux
GRANDE LIQUIDATION
ET
UN DERNIER COUP
AVEC UN NOUVEAU RABAIS
TOUJOURS CHEZ
Via
tri
uumim
Il faut finir avant le Ier Octobre
avec le reste de son stock.
ACCOUREZ DONC EN FCULE [T PROFITEZ OE CE DERNIER YAILLE? ?
Pris an
Voile couleur � dessins
Mi rq ni set tes � pois
Indienne trao�aisea
Diablementvforl double lil
i aptiste ray� coul.
Vi�le de Jersey � fleurs
Ratine blanc
Baptiste � fleurs
Qrjf.-indi couleur
'alicol Madapolame
Imitation tussor
l'ei calme coul.
Voile ray� satin asst.
Vu e rave de soie
Madras blanc
11 coliae � fleurs pr robes
Tricolioe de soie uni cool.
� i ssins blanc
jjuisi tte nouve mt� ir roi e �
V suisse � fleurs
Voile suisse :') po�S
SuMily couleur et blanc
d blanc p ! . �
�salin de rbine pour jupons
liabard ne � fleurs pr robes,
FouSardine couleur � fleurs
e ' aouv ;ui
1 0�
!.. '1 n 73
1,59 1 .
i,;�
; i 0.7..
1 51
2 00 rr,
'2*0 0,7."�
2,1 0 I) 7.,
1,50
'2,0* fl
1.50 n
'2.00 1 0d
2 00 l.oo
1,50 0,80

" . -) 1 1
3,0fl 1..V)
3,00 '
�\ftO 1,2.-1
3,�0 1,25
3.00 1 51
3 1 0 1,50
4 00 2,00
260 1.25
2,00 i,50
Prix social
ira poui I Isas 2,00
i chemises 3,00
lem. 3.00
, coul elicni. �". 00
Kbaki j lune 2,50
. .., pr �- stu n � s 3,00
� bardin ray� peuraost. ;'�����
vu i m p aire 1 .'>.��
I ; ( si. 20.(10
; bbuntung I) ci.aie I. 7,50
srs
'.'
ch( ii

ioii i
i � dra i
a Beurs
i iiv . ii 'lie
i de lits
oui i pom la i ce.
'm ie

i
boni.
Toile � di
Savon K.'dio i al. Iive
:\ oo
10.00
5,00
1,51
5.00
7.51
It.OO
15 00
8,00
2 50
2,00
l.�O
10,00
15 00
.; n
5,0i
1,50
naaveau
1.00
1.50
1,50
1.0
1.M
1,7*
2.00
5.00
8.00
;;...�
1,M
S oi
2 00
2..V�
4.00
r, oo
7,00
5 i n i
1.00
1,00
�,75
0.00
lu.ou
.7.00
2,*0
i,7i
STEUISHIP UNE
Le steamei �Cristcb�la est
tend� -i t oi lui� rince, vt-
nanl'di N v Wrk, le diman-
� lu 20 septen bu l1. 31, avec:
11 ; n > ;;� i . 121 es de cor
poodii ce e i i tira dans
l�B midi du m�me i: r
direcement ponr Criatobal,
i.imuI Zoiit -.piei il nt li�1,ma le
i paesagi l N.
J; = S II. � V.W RE1D
Agent G�n�ral
Votre premi�re visite
A

liisoiiia
POUR RIRE EH S0C��T�
lliuidrf U M�rv*aiui AUX.m J.
Fura. IIO�gM Rugi,, P�-��f��
lahvn. Mon.Ufun. Cli.MotM. Mr* .
Mr. t, (air, (Mwr. tpnriiidr, ����
i 4,nMr M�stn 2 ���.. �>�
Mm .ABMMBN. KM. M. DU
Nous (loi n, c fi ' votre bon jugeweiii at
n� aurez accord�e e�
i l ll�tf le
�,ii i m Si r � r�vj�c.
Mjst sons p,
t�si
s ' i
Bi�vc � la pression.

Toutes les Police ;
OE LA
T
i* � ,*.-.-'

I

[I
comprennenl !h Protection contre
0 Foudre sans auq s.ent�t i � ,lX

�qents G�n�rai'x


* -
Lundi
21 Septeml
Le Matin

(
pertan-rnace;
Til�phoae 2242
4 rAOM
� �l-,u*-. - �M�*�-����..
Les Vins Mousseux ir�f�resdesGourraelsj. Panama Railroad Stamship Line
Service de fret et de passaqers entre
*
rt
s pu aia/iti

A. de MATTE1S & C� AGENTS
UMlJWHlf.Hr':
C. TH1EWY * CVS�i
&. a. n i x*.m
�. ta. Cmullff � .".'!'��
WWTOOWAPH'I
�.!����� �... - �
VI V� 4 IV 79
MBS �*.,�, .
.. .������.. �'�'�',7iy ff
- ......
AU COMMI RCE I,
La NHRM [(nilrot I Steai ishi n� I itige d al* I
nf� rttjtt.eiirecteaient, durant le mois � 131 :
B�pmris �r Htf0 )#W>'. A nuages � Po I � 'note
\jt �'aaaaer dsiicoa* te 1er si pte a'.IHl
m i caagini i ifi�f|!. i'
SLS\<�*tvaa �Aacaa� le M aeptente e � ' o e 1931.
Jj* 11. TAN REED
A#en- G�u�ral j
aaaW^li'^k''-^'* '
[�i
: TH^��J
,u . iix,netwut*nm[
MUT*'""' POMMADE
NTI
J0MAMM *kt/ii*:'iuii ,tr IGMi
a. rd?iw, �-JBffiaa. d�v ,o"�*
ASSUREZ-VOUS
V
a
la
General Accident..Pire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth (Scotland )
Uni 01 �tiKNKPAI. j pat ont - isanteseldea plot vastes organisations
�a ce grart. Le seleil ne se coud lia sur sud champ d'action qni embrasse le
�fradr
Ses Polices contre incend s � i�-j�ts eccasionu�s par la touare
Ses Paliers pour Automobile rent vols, incendie, malveillanoa, deaaaaafes
�acn&is � autrui dans sa persoai lanascs I d
Ses Policaa'Maritimes �mises pai ses branches d'Europe sont payables ea Ha�ti
Ses Polices contre accidents sont valables dans! univers entier. Tous les yoya-
iftJfrs. devraient donc prendre !� munir d'une police contre accidents
Un aiaiBs 4009 dollars, 1* prime � elle i. �tant que de 1/2 "/. soit 20 dollars t. C
Veuve F. BERM�NGHAM, AuxCave*
^.�^�BNK
Atfent G�n�ral peur llaiti
fort-ae-Prinee. l�>. tiLG
JJEAM *kA*�BaTJ*r*
^^ Fraae�
ENGLAND, SCOTLaND. >1UNCB.
Messrs ft. W, SHELD0B * |Gn,
17 lames Street, U*rpeol,Sa niant!
�ra � il,�^tsVa'ft.lW. .Sheldon ;�Ce. ara reewoteatad hy'tke Jtoltoertn ur y ;
PU, rapiie et plus diiect serTicaJde J^a-sport de passagers: etd a tr�l eatr- Uilt
l�. porti Europ�ens via tfew-Yord et Cristobnl, Canal Joae, J.th M de Puttl
P Voici la liste de nos aeeata,poar le� priacipaux porta de 1 kuropa, :
�U�LiMM Mii>!K��v tft Ce
M Pua de la u lt*paaiia.ua
Haraeillee.
Herna P�rou le C�, Lia".
51 Quai George T.
Havre.
'Harnu Peron A Co, Lia',
lue du Moulin � Vapeur,
Boulogne air Bar.
Messrs. A. Bendk k �\
21JAIlengade. I tpenfcaia�.
Osto, Nea-wAT.
International
SpaditionssHkap 0*lo.|
MM. Atlantic Freiijlit Corpn
Ballinhaus, Hambargl.
Germany. ?.i
llessrs Atlantic Preipat
j oipon tic u
Gei n'ULy
l�ctari Ai antic Fieingki
Corp'n.,
24 Quni Jordsans,
Antwerps, Beliom.
alamu PaaaN k C |U ;
9* Hua de> 4trii,
Paris.
Maaia Pw;�n k C ) \M.
jtaat>lt Triaqailiti.il
Du'.ikerque.
KaMMf P�fiis & Ca LU!
P K �a H >r,
Bordaaax.
JGaNoa, Ir�LT.,;
Ii�.arf|'iaj(ar i> Piieci S.M�Trie.V > 15 1�� i-
Copra-siURa. Sira*a�\'
Nordisk Eiprea*.
Cotheaburf,
jftata a An.vsr.c :�>���� r
(Cott'ai.
loa F.iniip'eii
llottardam l >'1� nli
t ( ' m : ; i

c� ajaal �'�l^ i�i� *t� tait
G* qui ne -emt atra d�paisa*
Ko/a Champaqne
F. S�JOURN�
Pr�par� dans dea candiaions ai|oarauaas
D'ASEPSIE
pr�paration et Teata
l'HAHMAHE F. SKJOUR
Angle des rues Roux ei du Centre.
66G
Laboratoire ./S�journ�
pmicnoM
F. ^feioLRNJi, Pharmacien
R. S�iournk Pharmacienne^l'universit� da Pans.
M. S^jouhn�, Pharmacie! de l'universit� de Paris.atcien
interne des H�pitaux de Paria.
Analyses des Urines, du sue gastrique, du saag ( Was-
cermann, Ur�e, Cons'ante d'Ambard, (.lyc�mie).
Bes crachats. Des mati�re l�eaks
soulage das maux de t�te at�e
la n�vralajie an 31 raiaitM.
Arr�t�e un ratroidaaiaaaaat k
vemier f-nr at b amliria ai
trois jour�.
OT6 sauve le a�u��u refroi
dissaaient.
Attention
Progr�a Nouveau
Rhum Mouvoaa
Ar�me d�licieux Gott
AL exquis � Prix r�duit.
��01. d�fiant tanla e�aaarreiie.
< IAIISIN VIEK6K.
Chez : G. NAZOX
Ap^le des rues Ferai
e! du ��uple.
T�l�phene : :<313.
aaaa
0
ECOUTEZ!
illiiiiu Sardie
DA�sS SOP* PROGRAMMA
GOhCERl Orcheatra SCOTT
M01\ OLOGUE Papayoote
STATION h. H. K.
Port-an-Prince ( Ha�ti )
i
'H�asafqnp Hat lien

Chariier-Malebranehe & Co,
1224, Chemin des Dalles, V22
'Co4 **\m


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs