Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03719
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: September 16, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03719

Full Text
Clment Magloire
01 DIRECTEUR
an RUE AMERICAINE 1SM
1 TELEPHONE N-2242
V
L'enclave n'a qu un
matr ; 1 ambitieux en
aati-nt. qh il y m de
gens utiles sa fortu
ne.
LA BhliYSB
jg^e ANNEE N 7472
PORT-AU-PRINCE( HATI )
MEHCRE!>1 \H Septembre 19B1
^S ARMEMENTS.
DOMINICAINS
o
Noos avons pane, samedi,
1 informations plus que
.nblantes lournies par Le
botelUste au sillet des pr
"ratitsmililaires auxquels se
Lt le Gnral Trujillo, pr-
Ltils don* le vritable but
Lu jusqu' prsent pour
Csautres hatiens une nig-
7iDdechiftrab'e.
Vous aussi nous avons pu
Loir quelques inlormations
G nous sont parvenues de
Llo-Domingo. Nous les pu-
comme nous l'avons
hier, nos lecteurs
"
^gnous'crit de la Capi-
f^jomiuicaine :
iJIn'ya pas lieu des'exu-
Utr le danger des dispo-
sons militaires que loi.
irfQd de ce ct ci de le
lire. Au contraire, il lau
ut plutt n'en parler que
noie d'une chose d'assez
tu d'importance ; car es rai-
ids de ces dispositions son
Bezmal dfinies et peuveui,
ilond, n'avoir aucun ^ rap
Itavec les relations d'Halu
rc la Rpublique Domiui-
line.
iuun trouve ici trois buts
tsdispositions militairei.,L
emier est que le cyclom
pot dtruit presque com-
llement les dpts et sIocks
irnus, ue munitions ei
irmemeots de la ai de D >-
icaine, il a lallu sien le
enou vler par u'autres
cquisiticus d'armes et Ut
Dinuuons et d'un armement
orcment compos d'engins
noderues.
D'autres {*ens assurent que
il faisou prdomina nie de
armements est 'intention
le s'tablir manu militari sui
ligne tionliere, lixee par I
lil du 21 Janvier 1928 ds
ne des officiers hatiens au-
Bt remplace les amricains
US les coin i.aiivK meuta de
Iktlardi d Hati
[tjisii l ut que j'ajoute que
[Boni plutt les chauvine
(parlent ainsi et que c'est
Ml leur rve qu'ils prtent
Gouvernement. Les hom-
raisonuables estiment
jk des points litigieux res-
[1 encore solutionner
rpos du nouveau trac ta-
par le Trait, il n'y a au-
i*D doute qu'ils soient lu-
das, discuts et rsolus dans
calme, la paix et l'entente
j (La dernire explication des
jememeuts est touruie par les
farcies politiques qui se pr-
Ment bien intorms. bile
parait, en eflet, la plus plau-
sible. Le Prsident Trujillo
procde une rorg nisatiou
rationnelle de l'arme e
son armement sur un plan
moderne p >ur prserver a
,.aix intrieure de la Repu
blique et tre prt touffer
sans dlai toute rvolte ou
insurrection contre sou gou-
vernement. L'on croit ici cette
raison la plus logique et la
plus plausible.
Quant a la nouvelle que
i'efiectit de l'arme diminu-
ai ne serait b en lot port
50.G00 hommes, il parait cer-
tain que la ciiose serait assez
difficile sinon impossible vu
,u les li auces ilu Jaysne
pouri aeul supporter une
elle charge militaire,
i oui l'arodrome de Bani-
oa, il l'agirait de savoir si
c'est un arodrome de gurie
ou bien un simple terrain
d'atterrissage car le Gouver-
lemt'Ll possde un avion qui
tait le service postt dans les
lles Je l'intrieur. Eu toul
cas, le choix de Bauica, a
proximit de la liuuure, ne
recel pas des intentions net-
tement hostiles > i une grande
ounaissauce stratgique, l'a-
rodrome pouvant eue mis
iiurs a usage au pi entier choc.
It n'y a donc poiui raison
Je s'alar. er outie mesure des
dispositions militaires piis s
Ici ; car, tous, ici et la o..-,
o se tout aucun douie que le
uolosse voisiu ne laissera pas
deux pygmees troubiei la paix
et la seieuit de sou em-
plie...
;\ous voulons bien croire
loud l'optimisme de notre
correspondant qui est sur
place; mais nous ne nous ar-
lteions point dt signaler les
armements auxquels proc-
dent nos voisius. Car, il y a,
en cette matiie, un priueipe
Irrfutable: loisquon a des
soldats bien quipes et bien
arms et que l'on s impose de
lourdes charges militaires, ou
ne peut pas les supporter
perptuellement et H la ut
bien employer celte arme
quelque chose. Qi, en ce cas,
c'est vers son voisin le plus
pioche que l'on regarde. Qui
est le pius proche voisin de
la Rpublique Dominicaine
sinon ulIis?...
Mais enfin souhaitons que
tout cela s'achve dans la paix
durable et l'union sincre et,
cela, pour la propre siret des
deux l'ays.
[-
, _______LE DE^LA
LOTERIE NATIONALE
o
( Suite A fin )
(Voir le No d hier)
** Procduredu tirage
: AVdiit chaque tirage, le nom-
RJ et les numros de tous les
SI ian0R vendus sonl consta-
J olncielleoient par un notai-
* Public et consigns dans un
3Poca.verbal sign par cet olfi-
niinisli iel.
la..?1 o Procs-verbal du li-
."g2aoi o le billet No
If* >chet par Mme Agathe Ce-
S*Ragn le eros lot de
eh. 8"rdes pour lequel un
c^ de 4000 dollars a t re
do'i. '""demain 3 aot, et
le monio ,. Aie louche le
J^)0urla Ua e Na|10.
Rencaiss en compta.
4.Ottuin%ulce|ll tr,Dlt,t
ua t 1* dimanche deux Ami
huit heures du matin.
A la requ e de !a Loterie
Nationale d'Hdti reps-n
par Messieurs Edouard EStve,
I ynce Denis et Raphal
Brouar.l, propii ai'es, demeu-
i ,ut et domicilis en cdte vo-
le.
Nous, Hermann Pasquier et
notre collgue, notaire Port-
au-Prince, soussigas
Nous sommes transpoils au
local de ladite Loterie Nationale
d'Hati, sis m cne viUe, rue
Kouz,No 410, aux lins d assister
au tirage de ce jour de la dite
Loterie e' den dresser pro
es verbal.
En prsence de Menaient
Franois Gaubert, repreen
tant le Prlet des ira ', .
ment de Port-au-Prince, .Mire-
balais et de Lascabobas.
No requrants nous ont ie
mis un e ai certifi o nous
avons con^t -ie que toul !
billets n'ont pas t vendes ;
le dit tat est demeur annex
la minute de prseule
; toutes les fins utiles.
Nous avons constat qui! s
Idal Rliiuii
ALIX ROY
29 annes de succs.
trouve dans la salle du tirage
huit grandes tables cnmnorlant
dans un ordre parlait les huit
mille boules numrotes de 1
8,000; et deuj autres petites ta-
bles comportant les boules ayant
le clullre des lots gagnants.
.Les huil mille boules num-
rotes ont t transport es et
verses millier par millier dans
le grand tambour mcanique,
Les boules indiquant les tlnl- ;
Ires et valeur des lois gagnants1
ont t verses dans un com-
paitiment du tambour.
Le lambour est teim.
Le tambour est ton deux !
cent vingt su lois co s culiTea
el chaque lois, les bouie.s sor-
tant uu tirage sont reues par
deux {rotants ; l'un leon I.
beule portant le numro el I au
ire celle portant le clullre de la
valeur gi'gne. ,
Les bojles, chique Icis, sont
remises par les entants aux
cneuis qui les crient a lassif
lance.
Les bonts son tes dj ti^Oe
sont siposei ! i- la si Ile sur
un cadre o les intresses p U>
vent les voir et v: ifler.
pendant tout le cours de l'a
pration 'lu tirage, sur des l-
mes ce destines, i t pis
notes du rsultai du i i lu i v .
tant par Ne H raison ssquier,
nota>ie soussign, que par l(
repiseulanl du l'ielel el un
employ de la Loterie.
Les notes plissa oui tl^ col-
laiionnees et trouves contor-
mes.
De tout ce que dessus aou^
avons dresse L* prsent pio-
csverbal les jours, mois, an
et heures sus-dits et avons clo
onze In uies.
El,apia lecture, nos requ
lauts an.si que Monsieur !e ie
prsentant du prlei ont signe
avec les notaires .Signe pour e
Pile: 3aubert,Lyncc Den^.R.
Brouard et M.Ed.Estve,M. ()
nolet U.Pasqnier, notaires, i
dernier dposnaire de la minu e
eosnils de laquelle est ecru.
Ehregistr u Porl-su-Frmce
le trois aot l!)dl lu .'{8,39 V
case 140 du registre K l : 5 d^s
actes civils. Peru : droit fixe
une gourde cinquanle centimes.
Le Directeur principal de l En
registre ment Sign s Lyrus
Saurel. Premiers eipditioo.
Collatio.in
H. PASQUIER
nol.
I'.st annex > es procs-verbal
la I te des numros sortis d >ns
leur ordre naturel. N. D, L" H.
Service Hydrau lirue
de Port au>Pr:ncc t
de Ption-Ville.
Aris aux (ilhinncs
La Direction du Service
Hydraulique s'empresse de
i appeler j ses abuus JUe
te deiniei dlai pour le p ie-
ment de la laxe d'estu ti -s
mois daout-seutembre 1U.H
doit expirer le Iode ce mois,
l'asse celte dale, tous les
ubouues retardataires et d<
les ptises >. i.iit:; coupes
p l'amende de owte gourdes pie-
vue par les rglements, pour
le rtablissement de la con-
nection.
Puil^au-.'iince, 10 sep. 1981
La Dtrecli n.
EN D'AUTRES VILLES...
A yaemel,inlorme LE TEMPS,
il la ut \).-yci cloquante cautimss
pour re admis i la secl i des
pansements de l'Hospice Saint-
Micbei, Or ceux qui ue peuv il
psi les i -, mon
tram le m te sp utai l< de leurs
les ei infii uni. >. .\' nui. c-
ment les geus s'en plaignent.
Pour le< lec io/is, elle bat-
tent Isui p n. D ux groupes
de nHuiiestanta o.n ISiln en w-
nir aux cou.eaux, rue S e-Aiiue.
.i
Ii parait que le Sei u i de la
Von ne laisse dsirer. Les
poubelles soin irrgulirement
vides. On voit l un signe cer-
tain du dpart des Amricains,
o
Aux douai t>es, le pasteui
tiulv s, de 1 LgllSC I loir,
qui tait Poi i-;iu- i nu e, i<-
cenini ,a annonci Le Nou-
velliste sou projet dt creei uu
cole du soir ea sa ville. C'est
une initiative encourager.
Au Cap'Haitien, comme nous
l' nuancions, il y a peu !
|ouis la caisse de l'Econamat
du Collge Notre-Dame du t'et-
p uel Recours est en dficit d
plus de 5,000 gourdes. l> prit
ce que I ou nou* i i il du '
I i loi ge i i >uvi i> a ,.
' i obre si i on ne \ ienl pas o
son secours.
Au Cstur
de l'Empire
OUR faciliter la transaction des affaires ger
ses clients, la banque maintient deux succursales
Londres. Par l'entrernhe de l'une o de l'autre, vos
tansactions de banque seront excutes avec rapidit
ei comptence.
New nous empresserons d'obtenir pour vous,
demande, tous lea >
besoin sur les'marcha
SUCCUaSALti DE LON&BBSI
U- rrincM. ML 2 Ru, CxtaUdt S.W. I
La Banque Royale
du Canada
A
OE
CAF
[
Noire eontrers /. Nouvelliste
siffnsle les oombrsni
que cens l'appliralion de l'.Vr-
ri'- pria pai . I
suisl de h stsndsrdisalioc du
caf.
Noire confrre demande que
l'Ai i e* en question 10 t i
t rappi
monde avait son! I ill" M '
lu la prsidence de la IV
bliqui d'aprs Is flsn Foi s
pou
m o aprs is fiao fornes si
r des fins u tlement prci-
s et dibmiteSi de ne pren*
tiic aucune meaui
d< liuinl ; l'es-Pr lidenl n'a p
voulu suivi e ce un as l et i>
multiples dsagrments,^ arae
vaut son Am I BUt la stand
satioa du cal ut prou
qu'il a eu tor; ds n'avoir pas
?oulu couler la g nde vo x
opinion p d sjue
A i ( l.r NoU
i'fUi-ir. nous dem indons
;.; raodifl i d posi-
tions de cel -1! r rai occa-
sionne Is Douane el lea psnvres spcu-
lateur a eu denr<
La stan lai lialion du est
ipuia queiqui fo ira, i
tait a pi i >:", les di : ma
de la loi sur la stand ir lisatioo
lu est | iiie,
les incidents entre la Service
technique et les lrali.pi.mts de
ci it;: demee,
Cependant iliaut comprend'e
qu il est u. ,;<'.i el ncessaire
de prolger not est qui eat
ineu ic suvaise prpa-
i, tiou d e ; e .ienl
i inc des m sxJ nrs.
O., ) ne peut i
t ii irmids
b'e coi ice du prodi.i dsa
autres paya prodm ,
un* pi eparatiou uii aodique
qui rpond ux Conditions Is
demande des maiclies trangers.
Jendi >ii rnic r, M. Louis D
{Oie, du Seivice 1 clinique, a
loi.i.n i |udi euses espn
nous ei il i ici d ".t s i aisons
oolre coulire LE TEMPS
u|el de t imprieuse ncessit
r uoti e i
i q compreni
i.
du
. ,'u usai ni i our la
u i *:.' uoti cati, noti e, i
pi luit il exporutiun.
Les i acides U irspsi 'l' la stasdar-
iisaliei in r.de
^x oilisr 11
iNippe, di ot sa cal g u
uu i quiailiou du
5erv ta 1 le, ...
il lenaui a M
i ;. mise turc ......
i ontenani po ni nn pro !
conforme aux prescriptions de la
sundardisution.
La propritaire du cal soute-
nait quw cette saisie avait cl
in|UMement pratique el requit
li jjge de paix.
M ut juj^e ue paix U. Verso i, de
la SecuenNar i sa rendit a ci
i | .i->itioQ et, fceauce tenante,
piouoi.C-t sou verdie' qui aulo-
rise Mme Alcimise reprendre
bod cala vu qua le nombre de
levs delec ueu .es i mats
. mal pua u i i
.u< le pi SSCI il la ioi U'au
piu que ce ed; ne ilevail p.
lie exporte.
J.i*euieiil qui soi l'aasenli-
menl gnral.
r AVENUE DE BOLOSSE
la suite de ne
ssmaim re, laq
atre sonfrre Le No
a tn
l'ioti |
de Bolo
p peu BO t
quel. I
d H; lli
a la toilette de l'A renne et a
l'enlvement des dtritus.
L'est 1res t) en, Vitens,
de giaVe leconimencas pi
soavaat.
...a vu, hier matin, avec me
ion eftrays de* pseplaV
i e la tei ps tait gris tt
!e ciel, de gros naa
. gi noj -ii s pniblemer.t
pat.l' vsu I jlayaient perp'
im le ciel. Sur la terre.
nu-Hide poussire.
Ses si au eoura de la
jou Il BS verrait pas quel-
ajn'ua venir annoncer, camme
cel se lait chaqaa lois qu'il y a
la li Mips, qu'un cyclone
violenl si eu roule sur nous et
|i il a l'ail des dgla ou
Sud ou dans le Nord,
,U publique amini-

csin .

... i r entrs lex hommos politiques.
Le premier dnombrail lea qua-
. q u lui valenl ses titres de
il n la prsidence, taudis
l'antre i coulait, apparem-
iulress a cette Ion-
e enn luld soarlait
i b i be en psrlsnt le lui
I i croyait, vraiment
ivaiti onquu l'antre, qiaad
mtra tout coup nn
: t s'cria,de quelle
, i u'e et nerve:
i q ml pouvezveusirs
i,,l ii \ 11 prsidence quand
, sus p ta n1 ore mart?
Ce fut une douche...

... a vu une da ue trs bien
qui i .!> vingt -ourdes
lansli Loterie Nationale, der-
. psisiblsment mi*
i et pour pouvoir
ach te ma autres nillsls,svac,
- ,is, dit-slle, la cerutue
ise le gros lot. C'est beau
la loi.
ai *
... voit que La P restes d'S'er
innoice qu'il a t IronvAcnea
il S'il nui r quatre pis-
talaissutomatiqaes etdesballee.
I-.1 c'est a cause de cela ajuileet
10 i lea verrous.
... voit qa'on annonce cor et
autea les nominstieaa
, 11 nies au Service Tech^
, de l'Agriculture. Oo cite
Directeur uu nom qni
letlli aveejun syaa.i i
i gni aie. esl celui dw Du
Carr, ancien 9ena lea I. oies, ancien Prolesaeur
l ficole de Mdecine, ancien Se-
d'Elat de l'InatrucMon
set que le sympa-
ihique > soi runit toulesies
,j i dj | n rendent dignes de
ger une pareille erganisa-
iou, Mine, modestie, au'ori-
!. personnelle, cuiupteace.taat,
etc. i c. Souhaite que cette uou-
ysiiesoit vraie et poar le Paya,
ul pour le S. T. A. el pour le
Gouvernement.
*
... voit qua notre conlrre
L'Uaas a annonc dans son
dition de samedi dernier que
d'aprs lea bruits qui ircolent
M. Lon Alfred,Sous-Secrtaire
dl.iat de I Intrieur, actuelle-
ment en voyage dans le Nord,
aurait pour mission d'ef/nr le
porteteuille de llninear M.
Villehsrdouin Leeonle. Serait-
il nacsssairs de dplacer nnper-
lags politique qsu, naturel-
lemeui, a de.la Sologne aoa
nui eau. rien (jue pour oftrir un
poiteleuille une. peraenualit
d'une autre.lecalil? __ i
... voit quil n'y a/ien la ire
.,vec le* hommes de lettres. L'an
d'eux, taudis qu la redactioa,
antoui dej ia grande table, on
il ue choses isspoi tantes,
ii |t /. .tenons, loaeuenapu-
, oandidatursa, te. etc..
l| | un de ceux qui d-
lein.aient avec ti?re lea ides
gouverneuientaleaetlni deman-
da, devint.!ecarquillement g-
lj >wux :
Trouve moi, je t'en prie
Idegaae?
-iiuu, b4us sour-
ciller :
Flegme.
iiiiiiie iitement son
pangyrique.


PAGE 2
LEI MATIN, H Septembrc54931
Traits dans
Dem
ci Voilure cjae vous achetez
ib
9
CARRO II
i i.'

ilYi '

Dt ne peut r les trois plus
euri de scurit que dans la
Dodge carrosseru d'une seule pice en
r dequii bre trs bas, et
trcins l>\ draulique*. La scurit que rouf
Vi ua cootfl isez la nouvelle
,i ilui trois lac-
d'quilibre 1res bas est
a double encadrement avec
et. un i.uuveau 1} pe de boite de cenlrt qui
renu le cbais extrmement lorl et ri*
que l absence de bruit de
i'j et des raccords de la seule
I ter qui sel monte directe-
i i basais sans allge u>otnbua
ise i\u centre u quilibra.
partageant la loin al ta lermste du lourd
. Lai Freins tlydiauiiqu.es
loujouis rgies. Ils sont en-
Ui i ment entai uns, compltement ie-
.. dfl i eau, l.itile a actionner, assu-
toujours S'ils., les plus positive-
m* n eg itikadea Ireina connus.Les traita
lient pioiei lien pour vous, une va-
our vous, pendant chaque
que Vous passez dans volie Voi-
Rpublique
Dominicaine )
Le eas 1rs MriMMrl Sanrae
sera -n u lu par le Seual
le fS > et ois.
La Commission ad-hoc a pr-
sente ii/ourdlmt son rapport I
,/ la Haute (our

Tl^''
SU
. H ERS
_ \ ET '____OIT
KNER'S GARAGE
Distributeur
|lt|pA\ : Mil > -PllONK : 2318*2234.
r
Echos
o
Sur reqm
Dorciirsf. pi
lait de tt<
toritas don
Devers..n, du
section nord, a
une dcision
requrmti*
cat, la quanl
trangers ici* \
ne militant p
du juge, pour permi
saisie.
Un eorresp
Journal c signait
jours le teu i
champ.*, d ln'i
exprimentale d'le
Papaye, Htui
suite, les buls de i
ont t empois
yen de la s .
Un Jam Je
Ford, soupeo
leur de ci s
arrt ri livrs
lire ha
i
emen
v pers
le uni
. .
i
l) !
I
le ce d t
I malheui jamais
la
i
u
.

S />
On pailo de
turne, la uemnini ,n(l
mille gourde*). C*l tablisse'
ment d'ense mena I secon
(i.ui rnal de 1res apprcia h <
s* rvir i la ille d Cap et s
D pai u u* u' ili Nord. No
fui n*s iu.si. ment a
ne i d< 1*1
il .'
IM- I Ul Vl
Noti co ilrie La darde
des candid
;i i pu II ' m -de |>
1 i ition des
v s t'augmente iliaque |oui
Noos en comptons dj cinq
(tout la campagne t'intensifie
chaque |our davantage. Nous
<-ii aurons probablement d'au-
tr s.
a
t
n le la Commis-
sion .o i -ni. taie de Gavaillor,
\! .1,. maille pariu
avec ai nistti a Tout un
i s-ci se sont ren-
;i la |,i leeiuit
\. poui dnoncer sa
i e.
i mi Ceyei de la
> du pain si mau-
on, que les grandes
e peuvent pins s'en
i.

i I heures, aura lieu
a Halttana le concert que le
LA LAME
^i* 8Jyui*e
tu commodit
EN VENiE
PAHTO
Au court de la sance de ce
jour du Snat de la Rpubli-
que, la commission designe ,
paur connatre du cas des
lgislateurs Jaime Sanchez,
seuuletii et Ja me Suncbez
ils, dput, a prsent sou
rapport qui lat lu et consi-
dra par le Snat.
Le rapptut une t'ois lu et
aprs les dlibrations ou a
dcide de ciier pour le 15 le
ce mois MM. Sanchez et San
chez lit P1' devani le Snat
runi eu Haute Cour de Jus
lie pour enttndre le verdict
coriespontiaut a l'accusation
de la Chambre des Dputes
Tevii' du '{apport de la 'inmissioii
L i convnUalo i l se com
p >se des M'-l. ''S en '"
Francisco Antonio i .rge. I se
Maria lldel >ns >. L us Pelle-
tier, "fugusto Chottin, Jos
Fermin re/,.1 i uUodriguez,
a t nomme p i i tudier
l'accu sa i an formule par lin
norah e Chambre -
ics contre Mr. le Seoateui
Jaime Sanchez et le dput
ime Sancbec lil*, les leti\
province di liai .bona.
L m u- 3 ( lettre .1 i des
. glement intrieurs du Snat,
fait ["obligation la commis
sio de rendie son rapport,
aprs un examen rflchi et
mr d'un eas aussi important.
Consi traol que les coin-
missaires dsirent pro-
cder avec la plus grande
prudence et la plus grande
discrtion et donner un exem-
ple d'quit pour que le
peuple sache nue conscien
cieusement, avec dignit, avec
prudence nous taisons notre
devoir en d liant le pays d'une
lgislation prudente, ni piato
et .|ii' sache n e u oui
toutes, que umait >*ua le
cas pr^eut elle tait de son
mieux pour corriger les maux
lu us ni peuvent pei re
nom rps, comme U retu
d'.... omplii son devoir.
Farces molits et .suivant les
articles 15 (section 12. lettre)
et art. lu i araphe 4 ) de la
Constitution, la Commission
par un vote unauinu .demande
I sans juger le lond de la
question ) que doivent tre
cites rguliitment, c'est--
dire, coutormmenl la loi,
les sus dits jaime Sanchez,
snateur de la Rpublique et
Jaime Sanchez fil S, dput,
tous deux pour la Province
de Barahooa comparatre
par devant cet honorable S-
n t te quinze du mois de sept,
de I' uoe 1981, 10 heures
du malin.
ht charge le Prsiden' du
Suat, par l'intermdiaire du
Ministre Plnipotentiaire de
la Rpublique Dominicaine
en Hati, de notifier le rap-
port de la Con-mission aux
sieurs Jaime Sanchezet Jaime
Yuiehcz fils, snateur cl de
,u e respectivement de la
province de Barahooa et re-
quiert du fonctionnaire dsi
gue que la notifie,.non boit
laite peraonnelltmenl aux
sieuis Sajnchei
Extrait de LA OPINION >
du 2 septembie 1931.
Cin-laldy
DEMAIN SOIR
le grand et beau film :
La Monte vers l'Acropole
atec \ndrNc et France Dhlia.
Entre : 0^*0 ; Baleon : 1,00.
""LMNIUM UWT~
Un steamer laissera New-Orlaus le 25 aoit et Mobile le
27 aoit directement pour Petit Gove.Port-au-l'riuee et les
parts du Nord.
Port an prince, le 14 aont 19*1.
A. de MATTttS A Ce., Agents Gonraws.
Distribut : ^ ohr& Laurin
Hati.
j t
violouiste Luis A* Rivera, otbe
au public. Il n'est pa douteux
qu'on ira en foule entendre et
applaudir l'artiste talentueux
qui nous dispensera d'agiables
heures.
_ ... . : .
DERNIRES NOUVELLES
OE L'ETRANGER
Par sans fit
14 sep erabre 1931.
LONDRES-James \Va ker
Ma e de New-York est arrive
Londres avec un retard
d'une demi heure, t J'ai un
alibi, dclara*! il au Maire di
Londres. Mon retard es' d
au canal de la M mcli- lui
lequel je n'ai pas juridi tion
Ce sh t. Angleterre Aux
courtes le la Coupe Scbnei
dei le lieutenant avlateor
S'aintorl du team angais, a
tabli o n no ve m ecurd d
vitesse au volant une vitesse
moyenne de 'MSfi\ milles a
heure. L'Angleterre retint la
coupe, sans comptition, lita
lie et la >'rance n'ayant pas
pris pari la COUrse, la
suite da relus base sur ids
rglements oppos a leur de-
mande de renvoi du tournoi.
MOSCOU. Deux des trois
aviateur a de l'avion tranals
Hypheu 11, qui pi il l'ai- hier,
pour un vo! sans arrt de
Paris l'okto, se srmt tus,
quand I avion lit explosion
prs l'Uta. Leur identifica-
i m les causes de l'acci-
ent a'.iiii pu encore tre
d'ei innes.
HO.NDLHAS Selon rap-
poit, le nombre des morts au
Houduias, uai suite du cy-
clone t du raz de mare sa
lve |usqu'ici a 700et on craint
qu'il u'aileigue 1200, quand
ou aura toui dblay.
Propos i
humides
Mahatma Gandhi vient le lue,
par radio, un appel au monde n fa-
yeur de l'Inde luttant pour son lidf.
peint,ince intgrale.
Le monde a entendu cet apjd.
Mais que fera-t-il '.' Il n'y a iasj.
lemenl le cas uniauede l'Indecontn
les anglais, selon Ir titie suggestifdi
livre de Mme Andre Vio.lis. Maints
nations sont impiiissauii'iunt contre
munis autres peuples oppiesieun
Aussi bien en Asie, en Alnqueet
Ainiiijue. Jusque dmis ta ieillaEa
iope. ..Alors le inaha'raa ni pu
chance de voir le uond, lequel est
d'ailleurs dirig par les grandis ni-
lions dominatrices, se soulertr
d'enthousiasme por la libert in-
dienne. Sans doule des paroi!,
U'iuooup de paroles eecourags*
les qui rsonneront au sein mme
de la confrence de la Table Ronde.
Le verbe est l'.oi dans notre monde
contemporain. Nous ferons mieuide
ce ct-ci pour la cause sainte de l'In-
de. Au mahatma, nous ferons pane-
nir un petit ft de RHUM SAHTIIE
CACHET D'OR, liqueur lu de
asctes.
M
I
Nous avons reu en noi
bureaux la visite de Mr le
dput Jaime Sanchez fils,
qui nous a pri de rectifier le
membre de phrase suivant
qui n est pas la traduction
fidle de sa lettre originale.
La vent est que nous avons
sollicit et obtenu nos p*s*
eportsen dclarant a l'en-
loyc nord-amricain...
Nous rectifions volontiers et
remplaons selon la demande
de Mr Sanchez le mot/w
port par billet de passagt.
Universit d'Hati
Eoole rle de Droi
AVIS
La session extraordiM^
d'examens sera ouverte lt
merc edi 7 octobre proch
a y heures prcises du nn'H
Port-au-c'riuee.le lasepjSW
La DlREflTION
LE
PAHKKR DUOKOLD
innnlenant les possesseurs
le stylos en connaissent te
pril quand ils achtent ua
stylo du bureau. Apporter
voire stylo Duofbld votre
lisinbuleur et i! vous don-
nera gratis une couvorture
de stylo de bureau si vous lui
-. iieiez une base pour stylos
de bureau.
Olstribatevrs :
MOlU'ALAL'RIXPl-aii-Pce.
11 !nous est rvenu qrt J
acrobates et dampteurs du J*
que Duubar voudraieut o'
en bloa la aationalit allt^'
et ont dj entrearis 'efjn.
ches naessairas cet efc,,!%l
lortuation.paur atnusanteq
paraisse, n'est paut-lrepa ;
fondementsilau veulbieo^0
tater que malgr la P*>le*
tion unanime d*s jo,jrD'u*
la Capitale contra ia [>[e,\ j
obstine de ces rob^.
Po.l-au-Pnnce.le Dparie
de I Intrieur ne M *&
notre connaissance UB ., di
signifi laor cong. Le*J -#I|
la famille hatienne y
s'laigir Heureux pay*1
REYE^



'jiirbaiifourl
i la tieaftase esuaaivarseUe a gardera. prerc V ,]ce
i.aez uarlsNit :
UN isAlslsANCOURT
OptsRue^MCan


iMHm
HKfli
SEYMUUK PHAEL
w avis
Nir -. vt u |

f>;
-
Iest porl la connai^an-
du public el les clients
#Mons:en Frnnrk Uyer ne
pius pallie du Cabinet Sey-
wUr TracKI et o'tfc plu ibar-
'ijesi'srPtouTemf.ils.
pori-su-Princr, le 10 saptem-
1931.
Seymour PRADEL
I. joassign, lirua Ricot,
rfiar < Mdecine, ordonne
iinr baymour Pradel,
Xit, Sna'eur de la Rpu-
_,,' vielims res empa rier
J!i d surmenages xcessils,
Ljjipale tusc lle I* graviu
\u malade, d'viti r.moraen-
j-ual tout nouveau surnie-
.josceplible dlie prljudi*
,|e jsasail.Of ne pas rece-
riesclien's el ami-, son
Ipd et cluz li:i. (ji.' cer
i heures dtermines et de
EL laisser, sous :>ucun pie-
.u troubler ses heures de
[jesciieiib et anus ont Icui
Ut1, Ie l'espre, se cor)
Ltjti stuc le n.eni ci ans au
Lti H'i>->' -c 11.. i
Ljiiil pieji-ii,.i. du pr-
koII"* llul- dans cji lai m
(Mi.)'" e>, ,-oui u leur pa
Majtevere.
[rtfl-iu-i'nuce le 10 seple .
h 161.
Dr. RICQr

[Hillre Sey nour rYi.Iel re-
ircie biu sim r.Mii"nt lous
nombreux amis, tant de lu
lllale u ne de 11 Province
loi oni donn de*, marque
nopaihit* au cours d.- s:
indu- ri les prie de CTOir*
u profonde giatitode. l'on
uiu. m j i avis de son mde
i,il iteevra "es clients du-
nic iiiois de septembre,In
merci il et vendredi, d<
Hlin s ;i midi.
'n-.u-l'i.iicv, le 10 sepUm*
lM. :
KoOii CYTOHHYLA
OU P 1 l V. OSUST
M iSE
Comprime^ .ux soit h. iogns de
M A G N ES I U M
Bieof"mnj' dan. I*. aiT.cli.n. J la
PROSTATE
NEVENTlF^ou CAXCER
LsrnEIE2K3 fil
>nuciit le* trois
01 ion
ni Fiqueiueat
I m pi
uni- y-lion
da la
. i L vie* Ici
nac.l
Biqncl
- .-.-.AvAT-iTl
l une)
i
--vi
i

ri
- Lr v Mm t' D- rn:RET
! C(!ln. ***R}S
. i i ii a (fana i u ,<< a
CfOU d'IOIU.
Planneetea
.Albeit Showe, mdecin par-
Uoaliar de Thomas Al?a hdi-
j>oi< qui s'ailaisaa le prtmier
aoot dernier a dit. hier, que
lit utre iDtenteor dcline len-
tement t fatalement.
x
S
a
liiiiinriftwtiNiTinirifininnnwajBi
GLANDOPHILE"
IIUUJIIIIIIIIIIII
M
.
3-
_________________ __ CD
La Mdication par let Glandet
Le 'GLANDOPHILE*
r on citnit de glandai frache
tnlmiu slectionn parmi lea
eepcet Im plus vigouri'iin, aJore
lu* U eecilion glandulaire chef c
animaux *t 1 la qulnteeaence'
ainJoi a corneille dana let caa tuWanta:
La troublea nerreuz t inaomnisa,
,? **P"aalon phyaiqua t moral*,
L affaiblittemant norai,
La croittano diffioil,
La raehititma,
Laa tuitat da flrr,
La Tiailletta praoooa,
P'*" '*J""*'1 "ll d* '"h";x 4ka* %om*
lai *aa (Tlm>uiaaanca aezualla tant
bai l'homma qua obai la famma.
La "GLANDOPHILE-
par aon action raplda et durable mr
lanaamble da toute les fonction, cont-
inua la rparateur la plus 4nar-
flqua dont l'action d* te traduit paa
aaulament par une tentation de lnrn lire.
taia par un rajeunlaaemant total
de l'orfanitflaa.
nemandei donc : *
L"OLNDOPHILE"H pour I'Homn
Le'0LAND0PHILt F pour la (trma
Le-GLANDOPHILE
aontient auoun produit toal
jentetre prisparTOUT LE MON
ua
aa aontient auoun produit toxl
et pentIre prisparTOUT LE MON___
aauTanta. adultes et vieillard! dea 3 xe.
Iqu*
IDIi
Notice gratuite et Tenta :
?. SJOURNE. W. BDSJ, /-or/.an-Prtie
et dam toute les bonnet Pharmacief.
3$u/s diitribulturt : A. THOMAS A O
18, Rue Martel, PARIS
miuiiiiiiiiiwiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiijiiijjiiujfliijni
SOUVENliZ-VOUS
f
ge ptii-iju*' l'mi in-R* l'sihie sis 111* ils, l'li\STITtT
'"nu \ f i: H m- rf('ttiiiiiianrl<- I s'impasc par les rfllUU eilrnus.
Tant pour liaceiirs Pour ltude desli";!ifs vivantes.
Que pour l'enseignement rapide it sir de la Stno*
Ifljlo et de In ("nniptahiliti.
Sngez qu'il s'y trouve une irrprochable peniion tcolair
Sport, soins, {discipline et travail).
S'adresser : 1137 Rue, Lamarre, tlphone: 2191.
L aV.TIN 16 Septembre. 1931

1

^kS rS
-J 6 > aieT"


\iiiii d'ac t
anc me autn mm que il vous serait
profitable d'exa iner ci\fec soin
h s Lignes de la W.Iiys I
Des vitres de sret disponibt s
sur tous les modles.
AUTOS
CAMIONS
KNEER'S GARAGE
Distributeur
ave l'ort au-Piince, ( Hati) Pbo.ie : 22S-1 318.
TAXIS
LES
;. ,e
AL"
:


XI).
arJ

r-'.-H+1M**

IH.1U1JI lUiTOH i
Insurance t
Une des plus iortes COMPAGNIES
CANADIENNES. d'ASSURANCE
sur la VIE
EL G. Le BOSSE & Co
Aaents Gnraux
* 1 ^.Wkii^MM tiB&a1
T ptp.s 'p r
01 -A
..
*aK-^
i

% a


& w * B 'Si
cnmnrHnn
0
comprennent la Protection contre !a
',t*'

Foudre sans auanientation de L-)11X
* Agents Gnraux ^
ilw &, v -l : .* nattai au
#.//f*i


"w


Mercredi
16Septembr
Le Matin
4 rAais
lftlEl N^-7472
Part-au Prince
Tlpkone : 2242
E
* nu
Foie Intestin
LA
r
r
L
Gastrites
Entril 0
Aigreurs
Brlures
Vomissements
Indigestions
OFOieiz^oos lin ceci bai: utk
rardanr, 1
Site itomioale, su
duei ''-,,.':
pOUDRtS. Dt COCK
L^ .-,. ,vST"~-

., ,>,<< 11
:,, i|f>j Il iOBp P Il
,.- '< :i 1.1 '" ;' '*'*
dvo "-ut
miel .t'en
. h |'< a eu "I f'i b i
r .
s H
sr 11 ion nOUGE
405 R ic Pave, 405.
Lykes Brothers SS Co Inc
Ta H.iM Smtouomlngo- Porto Rico
Le seul service hebd ire H i I>*. !r '
fret entre les porta du ,s directement
fort-au-Prince, 4aiti.
Panr I- rcepl
importations, servez ou LYKl'
s i k i r
Les prochain
Steamer Mrgari ,7 "'" ,fSI
S/S v>lm. l- 23
S/S G 2 octobre 1191
gureati : Rue lu v le l'Etat, Boit< R
AVIS
En vente au cabinel de Ma
M Morpeau, 831, Fue( Fro i
( i en demeure, 812, I nr-
o-au.le 2e volume. 1re tas-
cieolf.dt sou code de proc-
dure! ivile snoot,ayeut irait
aUx tribunaux de 1re ins-
lance, avec commentaires,
arrts, rfrences et les ino
ditoations portes mieriietas
du code to ichsn 1rs tribu*
naux de paix.
Panama Railrad Stamship Line
Service de fri el de passaqers enlie
AtmiAtarre EScossa France
Ji f i" v SHPILOON -o- \1 iioe* Arost, Un**** <**
The lolln vinq nrr anr \qeiU at sriieifel partais jEsrase :
KNGLVN'D. 9COTUND. FRASGE.
Messrs G. W. SHELDON & ,Co.,
17. James Street, Le/rpe>l,Sa$laai
v ?Mce,,^essfs;Q.JiW.1i*oelion 4;C>. ara rs#reietad bylrbo JtoUowlo Brios
Moi rsaidi si plus dit sot itrviceitfctiH|>*rtde psmjer* edalrt entre Hati
ta? 7X1 Europens fin *e*Yor i e<: Cr.it, >U. Citil >e h h o * tu..
Voici la liste de nos ge nts,pour les principaux psrti ta .uro >
ALUMiNUM UNE A cn|;o~
New >rleani id Mobile I Port-a i-Pri Southside
Hati in'id I orl lo "'
Parla iS.-plo "> {> S \"
N (; ,.s s p iO obi N vembei 3
obil< >'
-an-Rr:. e, laiti Di
Aax t.aycij aiti D
Jacmci. Haiti I
Sto-lgo. ('.i'-. R !) Due
San Pedro Mac.KD. Due
Maoar ibo
Kl
12
'M
27
r
%
lo
19
'il
22
25
5
14
16
lfi
19
22
Progrs Nouveau
Rhum Nouveau
Aime dlicieux Got
4L exqoi* Pris rduit.
CtOI. eflail lanU etaesTieise.
CUIRIN VIER*.
, hcz G NAiOM
An&le des nies FfOU
et lu OeupAe.
Tlphone : &13.
Glbsatly HnNKsar k Ca
21 f\ue de la la pnHlie,ue
Marieilles.
Herna Prou k Co. Ltd.
53 Quai Ci.org- V.
Havre.
Hsrnn eeron ^o, Ltd,
[lue du Moulin Vapeur
Boulogne anr Mer.
Mestrs. A Bunoai k '
21/ l'ogede ;<...enKint.
OftiO, Noiwat.
lut- nsatioua'
Spedilionss- Ikap Oilo.i,
MM Atlantic Freii ht Coron
Itaii'ih -ns, HamburgV
ijermunt
||>ssrs Vtluntic Fiaiglat
oi por oa
Genuany
Mes rs Atantic Freingbt
Corp'n.,
24 Qi i Jordau,
Antw rps. hVlinm.
i
alca* Paa{ A G" L'.l
91 Rua les laftl,
Paris.
nV.< g Di ikeriJ.
fla^ss >saOU k. J Ul ",
,* lue A y,
Bordiu i
J iilOE, Ir^LY
Autre .U'iaf )> ; k &eei
Piit<*. l\|vttUlMi tldetia
J^arru-48'Jaa, >vti
^orlisk Etor^t,
C b.5 b ir<,
A'.h i tfcMfiei rawuur
Couf'o.
Koa Emmap'em
dotterdam H)Ua ide
l,or tri'liti : '.
i
- ido inir *' -"
New Orlans aud Mobile to Port-au-Prince
Nortl ida Hatien Outports Santo .Domingo and Macir ibo.
Ports cpteiuher Sfillings U tlier Saillings Nov.SlPnua
New-( )'\ us. La Sa il Sept. Oct.
Mobile. Alahaiiii Sa ils
Porto .m Prince, Haiti Due et l
Cop-H. iheo Due
Pueric-Plata, R. D Due i Nov.
San Ptdio.Mac.R.D.Dne i
Sto-M; o City R. D. Due
Mar;ii. bo, venez. Due
Pou; taua les
20
22
29
31
1
3
7
Dec.
17
V
2 2S
29
1
2
.")
"i
de
us les autres reo, lenents s'adresser ;
A.DR MATTKIS & Co, inraux d
'1. 1X ', I !
Porl-au-l'iiiiee, le 5 S pteinbre. 1(.:;i
Mrs
AVIS. AU COMMERCE
La panama Hailro '' l'a d*ao-
noncer les dparts soi nntade Jew : k pour port au wince
Haiti. directement, duranl le 1 :
Bptirh ie hew rk. Arrwagm Po I an fi&nn
Leateaim-r elncoo* le 1< 6 aep IM1
3/S t Cristal d le 16 pt. 1W1. le 20 '
SiSuGnavaqi.il le tt sep 2S
S/S Aacoa.le 29 septem i 1931 ! IW1-
i H. TAN REED
Agent General
A vendre
1 Sideboard <'* m n itic-
lure une' icalne
1 r.ibv raingcren acajou,
54 Douces de d:amtre.
1 Grand !it ont en mlai.
1 Sommier en boi'ier noir
'e lit.
1 Ventilateur -Mectrique I
: c ll-iiit. neuf, de 12 pouces.
de 'H ini'p Prix a ix Etats
Unis: <> 27,5i :
s'adresser au Colonel Man-
wsringi Rsidence Pacotf
d Me Albert Etbeart ou
lelpboner Marin Corps, No
160.
SMl '! +%\* *tialt
Cm ctait ne mm% *tv dpara*
Kola Champaan
F. SJOURN
Prpar dans daa CAP'liCuoi alfJreu^es
D'ASiPSIE
Prparation et Tonte
PuARMAeir. P. SF.JOUt
\ngla des rues r\oux ri lu Centre.
M liage des maux'lektaatde
ta nvralgie en SI raintas.
i Arriea un ralroiutataasoat le
' premier j >ur at k elaria aa
rois jours. 2'
! S siure la bb da reteoi
disse niant.
A
vis
laboratoire Sjourn
DfUicTsuiii
F. Sif-urne, Pharm^ien .
R Sjourn. Pn.rmaciende^llln.yervl de Pans
M" Swouhk Pbarmacteida l'universit de Paris,ancien
interne aies Hpitaux de Pana.
analyses des Urn.es, du sue gastr'OUI du nng ( W.h.
.ermsn..; Ure. Gens anta d'Ambwd, Glycmie).
Des crachats. Des matire teslea
HULLE II L
M au i da [ gra.i-ta halls
siae me du Migasin dt 1 l:tit
aiV-* d la maisoa Alfred
Coike. roemmeit orciiab
parla Gaidannre d'Hilt
* .q'ialresaar ||r STARLw
du Ouai. en tact Gara al
Che raiu de Fer.
Viennent d'arriver par le
de nier vapeur
Porter Tennenl XXX
Bleu fiuimel In'ge
Port-au-Prince, 9 sept 1131
L. Preetsmann AGGLKHOLM
i Co.
a **i
i
...," ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Pire & Life
Assurance Corporation Ltd
de lli ( Scotl.ind )
kar ta ai I ni lissantes et des plus vaatea organisa lions
|c M enre. Le se i !l son champ d'action qni embrasse le
maad<
Ses Polices contre i les lgats ecoasionne par, ta rouare,
ggi ils. incendie, maWeillpnce, doslBMfM
causs autrui
Ses t branches d'Europe ont payables en Hati
SaePol danslunivers entier. Tous les voya-
eurs devraie prt v' munir ihie police contre accidents
daa saoias 4tM ;t que 1 1/2 /. eolt 20 dollars l\ C
COUTEZ'-

Veuve F. BIRMINGHAM, AuxCaves
>CS riEN'H

Slimn Sarihe
DAI\S SOIS PROGRAMME]
GOhLERl Orchestra SCOTT
MONOLOGUE Papayoote
STATION h. H. K. ;
Port-au-Prince |( Hati )
t
Agent Gnral peur Haiti
Port-ao-Pnooe. ! filLG
JEAU LANCWi: J^riiiie
nsz*wr fan
w*mm
H
-i*-

m

.. mW A*s***mMnG Charlicr-Malebranche & Lo
unie Ewffunx 1224) ch(;,min des Dan^ 122
tMohoiuu-^

J


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs