Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03705
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: August 31, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03705

Full Text
lment Magloire
,ie* DIRECTEUR
tu. RUE AMERICAINE 1*8
** TELEPHONE N' ^^
/
I regatte 'I la ssifliete reu
air ISSB! paiir ltr.it rht<- r< sttir
leste sersttine I' caractre di*
liilil df la isblrase.
JllDC
ANNBE N- 77
P0RT-AU-PRINCE( HATI )
LUNDI :il Aot litl
t .-
,HOP.TAL GNRAL f^, |>J
II
^am* gnral.
,.r/M. Bourand. cbet de
S nlle 2 pour des d-
irilions chimiques aux
Tu en mdecine. On y
5 k* cas le* plus va-
n ta lves pensent a
,i instruire Estomac,
ibiliaire, intes i$.hi-
e des membres (Iractu-
'atiioniyeli'e. etc.)
iq0el point un hpital
^ire peut tendre des
'J-tCestcequedernou-
ujiJliuifsnL Une lois -
liens d'un tudiant en
Mecine pendant que le
ooriod his->t un cours
lu hernies, le hasard II
|Udms df hern'e trangle
furteDlai l'Hpital. Im
'Jiatemeut le Dr Bourand
manie et il y convia tous
llves. Uux ci purent as-
ter i une splendide lsec-
^ initslinale dont ils sui-
>ioi rsolution avec tout
it-t que l'on devine. Le
liue guciit dans les huit
La salle2 est extrmement
lie. Depuis le 1" Janvier
)1 jusqu' cette date, 390
-.des ont t admis, parmi
iiueii 131 ont t opr*.
appareils de Iraclures, 103
i de liactuies.
lia dt la mortalit sur C(S
131 interventions :
M.HerDie inguinale, meurt
12 jours aprs l'intervcn-
?tntionde pneumonie.
B.A. se tait admettre eu
pleine pritonite.
P. Cas de l'estomac admis
trop tard le 21 Fvrier a
eu une simple gastn -
eotrostomie, dcd le
9 Avril.
R.lutene: lion exploratri-
ce-Cancer du toie.
H. i.suctr de l'estomac
B. Cancer du toie.
F. Cancer de l'estomac.
^Simple exploration,
Cancer du toie,
.Invagination inles'inhle
- vtnu trop tard de la
plaine.
|f. Volvulus.
[Comme < n le voit, le taux
mortalit est peu lev.
itaa d'enlte les oprs
lltt trop tard cause d'a-
deshaitations de la fa-
le et des difficults du
iport.quand enn on s'est
id [et amener l'Hpi-
[H laot aussi tenir compte
la glande habilet de ces
ouvriers qui sent la
e* chaque matin et tort
Ment la nuit Qui nous dira
Mrquoi les cas q'urgence et
les enfants se prsentent sur-
tout la nuit ?
Dure de quelques oprations:
Une hystrectomie vaginale,
l minutes, une abdominale
totale, 30 minutes, un esto-
mac, 1 heure, Certaines ma-
tines, entre lfcM0 et midi,
les oprateurs ont pu taire t
oprations et il faut aller loin
dans di grands centres chi-
rurgicaux pour voir pareille
chose. Il faut bien reconnatre
aussi ia valeur des hommes
qui sont i la tte dt ce ser-
vice. Ils savent mettre tout en
oeuvre et avec quels soins
minutieux pour parfiire leur
statistique. Us emploient une
asepsie aussi parlaite que pos-
sible, l'anes'hsie gnrale a
l'ther, rectale, rackidienne,
ocale et rgi maie suivant les
cas.
Le I.)' Bourand a un grand
laible pour l'anesthsie rgio-
nale qu il tend employer de
plus eu plus. Toutes les op-
rations d'estomac, les rsec-
tions intestinales ont t laites
l'anes'hsie rgionale, hit
cela rduit daus des propor-
tions importantes les risques
de mortalit ri* l'anesth-
sie et diminue de ce tait la
granit de l'opration en sup-
primant le choc amsihsiqut.
Le Dr Bonnnd est admira-
blement second par un per-
sonnel bien styl, qui l'aime
el l'estime, parce qu il est tou-
jours de bonne hu...eur qui
le guide toujours dans le bons
sens.
Un malade, une fois opr,
mme magistralement.ee n'est
pas tout. Loin de l. Les soins
pos'-opratoires sont de la
plus haute i pcrlaue.
Melle An oinette Armand.
ao>s dit le Dr Bouran-, /s
/W a bird oj a nurse. Ne
trouver vous pas le mot es-
iuis? Si c'est elle qui a la
responsabilit et la surveil-
lance de tous ces grands b-
bs capricieux et fantasques,
parfois exigeants, mtamor-
phoses opres par le bistouri.
Mdecin* gnral*
Le Dr Hyppolite, chat de
ce service, est en cong. M'-
tant prsent chui lui pour
ob'enir quelques renseigne-
ments sur le survice qu'il di-
rige, il m'u t rpondu qu'il
est parti depuis trois jours
pour unu deatiuation qui ne
m'a pas t 'rvle. Je re-
grette vivement ce contre-
temps qui m'empche de si-
gnaler lus uctivits d'un ser-
vice si impoHunt.
( suivre ) T. A. Y.
IM DE TOUCHER
i SINGES
BJtrt jour, jeudi dernier, le
*e da Cirque s'en lui au
''eh to compagnie d'un
"** ajni It menait en laisse
^rinand, l'animal taisait
a grimaces et pantomimes
vae dtt lguons et dts
'"aerfuais e pleins de frst-
t i*w et de victuailles aucce-
"" dont s'ornaient taux tt
iLV8, Des Passants s'amu
^at parfois a Im jeter des
""'-Ma que. presie.il happait
. Tol et croquait avec mille
fastes sinWes. Un gir
2" qoi nV il pas de pis-
JM a dtnner eat la mauvaise
9a: taqoiaer lt singe en lui
^Veille.
Consul e'eat lt non de la
bte n'est habitu qn'aux len-
drestes des gens du Cirque et
aux pitreries des clownsj brus-
que, il se retourna et saisit la
revers d'une main de l'impru-
dent jeune homme entre la dou-
ble range de ses canines ac-
res. Qai pfsest, malgr les cris
horrils du garonnet, l'moi
des spectateurs, les braillements
des accortes commres, la bel*
nenteodait point lchtr prise.
Son surveillant ittarvint g-ands
"oups de poirg contre lt nuque
relue d Conselajui. eegn, soas
les coups, sauta du t dans
*. t'e toanataa tt di choux,
pr* un eotts de poules qui
battirent de ieurt ail s lies et
piaillreul fuit la vue d'un si
dangereux tt imprvu veiai-
nage.
Le singe, sautillant parmi les
baes et les jurons, avait les ba
Ma* aosrt ufoftuut i% supf

ALIX ROY
29 annes do succs.
car le garonntt eli.it sorti de Brian I, que le comit pressait
lavenuri avec u^e lirge il d exister co'^me in'"t d'hon-
profonds blessure q.'i lui pari-
s^e a ta pharniHrie du quoi lier
L'exciiraion du Bjorilie au mar-
ch finira, a n'en pas douer.
devant le Juge df l'.iix qii lien'
d'ailf urs ^ts lils de jrstice non
luin de ia.
neur, a " refuser en raion d< s
obligations rie sa ih:-g et <:c
l'ir> en Amrique la fsM prvue.
LES JiP,
DT D AMITIE

0
Pari, 23 aot. tjn comit
de hautes personnalits amri-
caines, comprenant entre autres
le Dr. NicWolua Murrsy Bull",
M.Thomas Ldison, M. Owen l>
Young, M. Thomas Lamont. M.
Henry Ford, M Orville Wright
et M. Tht.nias Wlson, t'est cons-
titu pour ganiser le '21 octo-
bre pro(liaiu tin grand bauq'jel
dit d'amiti qui doi* premiie
lt etraelre d'une maniiusluiion
de paix n.tt rnalionale.
La date a t choisie pour la
faire tomeider avee la cl art
du huilierut- congrs airmel des
grandes indllslrtU >-\r\< i < -i- -*.
;-li i 'i" 5-- i. i la parti, tualioii
de> puftoantlita atTquuxiet
parmi Ica hommes d'eftuirei n
les inlellecluels.
Ont t iitvils MM. Kellogg,
Lloyd fleoigeetOrlando comme
hels de dlgation de leurs
pay i la eoulruneu de la pan
en 1919. 0>i enviSrfe une iiam.-
personnalit a Ile ma . de, M
o
Ei|i!iemu|l a DOtre Ministre;
Sanlo-Domingo^M. Adulbei t
Lecorpt, ies armements puiI
quels jl procde depuis que
que temps, particulirement
la constrsjctffi d'un ar. '
me Banica, pro 'inii te
la Ir nfire bultieune.le P si
sideut Trnjillo ;i assrrc, iiap
norle uotie corfe Le
Temps, que tes prparatifs
et ces dispositions o't'ient
Otrepris qu'en vue de V Ide
que la EVpubliqnu Domini
COine pourrait avoir i lesnent nosjs prter dau-.
notre lutte CSKtt'e l'iinpr.-ia
Kume des Ftats luis.
Assez emieuse explication
quand mme '. ..
\ vendre Auto Bniek, !'>"
ring, h plaeet, m dlu IW9
moteur un |ml.ni tat de
neut S'adioser l'fj'el
A enir, A"g e rue du (]tulre
rue Prou.
c
Trois remarquables pein-
turts spciales que vous
dsvsz connatre et exi'jtr.
Notices illustres franco sur
demands.
i
Paul IL Aiixila
205-W9, rue Traversire
(Maison Boulin )
Presau'on lace do son an-
cien local.
Sollicite la visite de lout
le monde.
Les marchandises sont
mieux prsentes I les prix
sont plus bas. Profi.cz.
S L'ORDRE
F ST GRGOIRE
Comme oi e le ftip >elle,
au printeanpf de cette anne,
nous rtlaUoDsque Sa Saintet
le Pape allail procder, l'oc
casiou de la loie de Puqpes,
une hajportante promotion
dans l'Ordre pontifical de St
G goi uslaMlu uei user eut
comprises plusieurs perstm-
' alits nnitieiines. I.< d \Q
cultes [da Sort Sig bv <
le gouvernement roy il o'i a
1-e ont fait iij iii'-i .". .i t<
i roui dion. D*apr no ufii
us;iti(nis le Saisi l're v p a
cdera bientt ; l*o : de
le fle 'lu Christ R.oi. D'autre
pari, d iui apprenons anm
que d'importanls change
ments .se feront dans le Co ps
des \vt> ne-, t h !\ oiesen
iioi. ipore ;i l'Etranger.
Ei fin, il est pr< l) ble que
si le Cbel de l Bg|i>e \\'<>h-
tieuue us Ka'n de cause dani
la lutte uvue les fascistes, i
ordonnera la Ur.r.tii'e dis
fameuses portes de bronzi
fermes depuis 1870 e. rou
vertes rci mmen', la suite
de Ja conelutiou Us Traits
da Latran. Cela impliqui que
le Souverain Pontife u pre
dra son attitude de prlsonuier
\o uu;.iire.
M VIOLENT ORAGE
S'EST AMI
D
1^
lii
Paris. 21 ao'. L'n ora<-
comme on n'en h pat vu de tout
l'ti*. s'.st abattu anr *" it.
La loudte est lomba sur le
ministre du commeree, pro
voquant un eomm- uremrni
d'inrendie, que les employe
en' pu teindra avant l'arrive
df* pompiers.
Un avion ^llnni de D'ion au
Bemg't a fait un tHerriat ge
forc Neuilly, ei a t rduit
en miettes Le pdolu a t U i
remen* l leas, el I rocani i*n
qui avait saut dam le vide
avec son parathole, s'est bris
ui e jambe
Dans un des qnartitri inon
d<"-, qninzt tumilks ont d
ruer leurs htbittliorir, t l I
\ de chemin de fer de Vineunne*
a ' roupe.Un arbre draeir
e*l lenibe tur une maison en
ronsii i clion blesaanl on ou-
vrirr. A Pan'in de ron breuses
car s ont ' inondea r! la cir-
cn'a ion dens 1rs uns arite.
|)ea ouvriers qui Irtvailltitnl
i x ligne llphonitjuet sou-
It'rtintu < u' ti surprit i ar
l'n t.- ion rit l'eau el l'un d ai
loi tmporl pui le courant,mais
sauv par Ifs pompiers apra
une ''m: heure cfefiorta. Le
service anr une des lignes rii
Mtros i suspendu pendant
Su miaules.
* tU 31. .
D*nla lllniK'lii
DB BFI.MS clmii blanihei atti-
rent (oui Im rcL4nl. Dm
denit i.iunet *>nt m tutrtt, ellci offatquMM Cl
elle enlcet.l n>ut Je clurme.
Si oui dtirez qu to, ilenu
toieol plut blanilict, iiulemnei
de caries commencez emplir-
le K >I)tK>i. Son tique unique pntre dam cimjiM
crevajte.
Ml, m'irt U palUcule rilaiaw
liunlirc dr la (urfac*. m rut In germa*
i d.ngi*rux qui prc^aM|urr.( la
ciric. r.iyes U Rolyan,vimm l
conuiiw tt tuua tcmui la ttfft-
NM
*CREME DENTIFRICE"
KOLYNOS
... t vu, s van -liitr.au Cbamp-
.!. -Mara, qaalaum jeunet filles
uni, elles, o-it la safiesst dt d-
daigoerut Km Icoft, etluCoupu
el la Ixivicte-eroide. Elles se
prlassaient, commodasuot
vautres dansl'heibeduCbtmj
de Mars lorsque Tant d'lite i
qui la buse avait lev la jlpe
jusqu'au del de ses genoux. ;.
i;i veille dlicieusement rouds.
dcria, ta grand bahissemeiM
di sea tmita:
Vo la Nothlu !
Ce lut une vn.; .1.1.- dbonde -
de l lia, malgr ci Me luin ne
niq.it el rafi da N'othb Usil
pui rtcoonsitra quelques ^i--. -
ge*;el s il tait mchant, ii pour
ruil Doter quelq ies initiales.
Mais U |.eiu et s joliet j-'M*
ns Bllea lui a suffi el il leuU
di- :
A bientt, belle* petltua
amies .t,
.
rt. a vu, ri-ux s..ps eonsi l -
t fs, ut vieillard qui, l vri -
l. n'est pat rput pour ru
un munstre 4t vsrln t\> deo
Itrii.a glisser.subreplier nieu<
*\> une petits cou. situe nr s
qu'en tacs de la Garde .1 Hati,
On ne jteut passavuircc qne I
bon vieillard y rail Et '"<>' i >; l"
cru rt tpi'il nt Fait si -. visites
qaotidiennes el '.e :iui m s. nu'1
vte le s" i t s| (1 qr <
utsuvtisus lan fomn
roui,ce qui leraii coii qi .
Mais, ea'in /.-vo b i
lard, nul ne contribuera a t i le
croire que voas sven ouii",
tous vua cheveux blancs ei o-
ut- b.ii bt hirsute poil re el * I,
les ardeurs d'un jvuue homme,
voua qui, plut auuvenl qu'A v
11 lour, n'tes qu'un homme ..
mr.
... voit an ptQVi t Cubtin qui,
chique malin, passe dans nne
rdaction o un rdacteur b
Dvole lui lail la lec ure des
nouvelle! du i ur, M id n-th ta.
Le pauvre Cub ia esi sutf>endu
pendant une heurt au uioiht
uu\ le. e du JOUI naiisie qui,
de temps in temps, Invente,
eatie. les lignes des nouvelles
de son < ru L'Antillais bioi ih a
failli ru.mu- jeotli iutu lois
que, |.ui ri le, bien tuleutlu,
l' juinnalisie,ayant l'air de ir
dune o fllcilement un cble,
mui m ira :
Tiers .. Tiens...
Ecarquillvmeol dmesur dei
yeux du Cubain dont l'ansil
te inarque encore a un liembit-
iikiii de i n maint :
Q oi ? Maie quoi donc?
m~ \ i h.ido.. Mtchtdo.
Qu'l kl ce qui lui anivf i
Mai hedo Ma s diteevile...
Il H pris...
Mais le journaliste clata de
rire, ce qui raasqra le ptovie
Lub no qui. paratUil.est un tnti-
rvolutioaosire.a qui est rtre.

.. a rencontr un qni eal r- olr. auunUh er, -'t lt
R| i i. q ia Doroinici in dont
i vantail, av. c ettatiou lyrique,
les o
. vol', depu's qttlques jours,
e.. i o ea h Itret rouges, atrr le
mui n uisne ite. ers eots-
r i .mi s Omegiobine n Srum
Un Ut L'iroma iut mtearu,
i > i, u. psuvn s urortf, uu'eet-
ils iibormsu dt oummun avee
. 11 pioduitt esOtlIentt, ini'ailli-
!)! s nu-Hit t u.ai* que vrai-
ment. M. Basile, leur propose
un peu lard Si, ta contrtire,
t', s i;.i I adresse
dt \ voula, ellaa toute sou im-
p.n ne. M Baaile dit prupre-
ii. n sus v va a ta :
Ceux qei seat deniit ce
mur, seianmt ctrtneeuitnt de-
v.iui s. -. saienl pris de mou
li\ r r!
i im \9mm^KSt
Afcj. sectdeut
it Pire A
\vi [torettoo Li-
, | ".uni ham,
J>b '.itli..


S'

kSK
uBaimmtssi i ifij^wi

mm
LE
NE
))
PL
u...
LE
*
[
-
Nous publions, a lier plaisir,
la lettre que ooici que nous u
adresse noire confrre M. Mar-
tial B. Coulanges et par laquelle
Il nous annonce entr'autrescho
ses que Le Travailleur cesse de
paratre :
Pert-au-Prmce,la28 aot 1031.
Monsieur C. Magloire.
Directeur du journal Le Matin.
Mon eher Directeur,
L'exprience d'un journal in-
dpendant ayant auti a un
dsastre tnancier, j'ai disconti-
nu la publication eu Tra-
vailleur, .le viens vous deman-
der l'hospitalit de vos colon-
RR pour dire au public que
l'information publie par les
journaux de la Capitale, disant
qu j'ai dnonc au Parque
beaucoup de jeunes gens de
men monde, est inexacte.
Je u'ai accus personne et nai
dnonc aucuns jeunes gens.
Mais une question du Commis-
Mire Blanchet, j'ai cit les noms
de lM. Mai Hudicoun ei Jastia
Sam. J'avaii de tneuhtS rai-
kon.s pour i- taire. J'j' r- ssi ci-
t le journal La Matin et les.
Mins de Mesitor> Jacques Hou
main et Petit.
Dans nus d positions au Par
Mit, j'ai maintenu ce que j'ui
crit dans les deux numros .lu
Travaillent .. Je persiste a
croire et A dire qua cri intoi-
mation? lHienl bases ROr du
indices ; ieut qsi juRliteB* la
eendfliU da bon citoyen, qui,
dans un crit public, donne la
lerte i uon.. Il me semble
q*e les illeclivta n'emploien'
jamais la voie des journaui
pour dii <* de pareilles choses,
et css Meeieursde iLa Presse.
savante l< mieux que moi. Ce
mot pic dans la note de ce
fouinai est une de es imperli
nences dont j ii l'habitude de as
pas m'e coper.
J'ai t jvi 111 servir men Pey*
en faisi;..' et que j'ai tait, svec
ne Irtuckis* un peu bratRle.
Je sait prt L refaire, li les
BRmt .i constances se pr
enter/, t'equon n'a pis com
prise**!) telleaffaire.c'esl la non
ftaiteaY procd dans le milieu
haitien, habilit aux calbindagea
et aux .'iipotoges. l'our'ant. il
t'eut hi que certaines choses
chang ru Hati, si l'on veal
rellem-i-i rompre avec les bar
bsriea d'autrefois et lancer ce
Feya du s les veies d'une cer-
tsine propret morele?...
On ni trouvera toujours prt
Les bons paroissiens de Ste.-
Anne n'ont pas toujours de quoi
se faire ouvrire les portes d'une
sille de cinma et lorsqu'on
leur en oflre gratis, c'est spec-
tacle solennel, lorsqu'au prne
n vient h Sainte Anne.
Le cur de la paroisse, Mon
dr le Chanoine Benoit, a vou
I i obvier S un tel ennui et ot-
' ir du cinma ftratis. pro Uni,
le plus souvent possible ses
mailles. Il s'est pay nne ini^
uscule machine et, fort sou-
u1, lorsque le temps est b.au
et l'humeir passable, le cur
convie le voisinage devant l'-
cran dress dans la eour du
presbytre.
Jeudi, il y eut, la cure, un
de ces spectacles sans frais et,
pendant plusieurs heures, ga-
mins, jeunes filles, vieux ama-
teurs de courtes balades entre
chien et loup s'arrtrent pour
applaudir les films sans baisers
et sans crimes que Monsieur le
Chanoine de la Mtropoliiaine,
l'excellent cur de Ste. Anne,
oprateur expert faisait passer
* i RtrtD,
JEUX OLYMPIQUES
o
Hati sera reprttntet aux
'eux Olympique de 1932, a
Los Angeles. Catora t, natu
reilement, dsign comme
Capitaia s de l'quipe baitton.
uc, et Thard omme capi-
taine en second. Les athltes
leroot slectionnes, et ceux
reconnus lea meilleurs iront
prendre rn i Mympi ide Que nos ath tes
donc s'e uralt ant pour parti
liper.n l. prochaine saison,
e j mie internationale
D'autre pn I. notre quipe
le tu va se mettre l'entrai
neraeul dans l espoir de main
tenir son titre de champion
olympique,
C* Prsident Trujillo
et notre pays
o
D'aprs les informat'ons
que nous avons eut s 11
suite il m i entretien avec un
personnage dominicain, le
Prsident Trujillo aurait l'in
lentionde.se rendra, vers la
collaborer a de telles initia-I tin de I anne, en visite olli
tTee, Raais pas aucune autre.
Merei et cordialement vtStre
liartial B. COULANGES, av.
COMITE OLYMPIQUE
HATIEN (CM)
o
Dans le but de taire une
premire slect ion des cham
pions pour la repraentation
athltique d Hati la Xme
Olympiade dfi Los Angeles,
l'deuxime dimanche d'oc-
tobre aura lien nne premire
runion ouverte Ions athl-
tes amateurs pour les cou
cours shi\:i; !s :
Ccnl lulre .
Deux cents rotn
Quatre cents mtres.
Huit i(nts mtros.
Quoie cent* mtres,-
Lniieenunl le poids.
Saut en hauteur.
Saut n longueur
Saut !ii pi rebe
Exhibitions pour autres
concours
Ou e:.* pri d'adressi r les
lsoriptiona chez le Capi
teinc de l'quipe nationale
ii athltisme, moasieui Sylvio
Cator, angle des rues du Ma*
gRsin de l'Etat et Dante i>
touches.
Permeturc des inscnpti i is:
.li septembte 1931.
Andr I- CHBTALLIrt
i-,vident C. . il-
cieile l'on-au l'rince.
D'antre part, notre confrre
Le Tempsut talonn bierque
le gnrai Trujillo * aanmm
so 1re ehet de la Garde
dominicaine et manifest le
dsir de vor des olcier*
hatiens de la G d H. prendre
servie: daus l'anne domim
caine.
Le Prsident de la Rpubii
que volaine a vendu ou aller-
m d'importants terrains du
domaine national une Cie
amricaine pour le prix de 2
millions 500 mille dollars,
Mr Pml Emile
Dorsin ville
C't si a ?a egrel que noua
en ins d'apprendre que M
t*aul-Emila l> irsinville, Pr
sidantde la Commission Com
in une le de la Petite-Kivire
de l'Artibomte.at remplac.
M Paul Emile Uorainvilld est
unedaa personnalits lea plus
eu vue de la l*e.ite Kivire,
et tout dernirement,lors de*
UOOdatloai Me l'Artibr.nile, il
s est conduit tis broique
mani, ce qui a augment sa
iormidibte popularit, il est
candidat la dputatiou pour
les lecllOQS da 10 .luivier.
est, s ois vioule. p ur mai
(|aer so i dsir de tr*a liuetti e
pas que l*on s ii juge t1 partie
que le Couverueueut cru
bon^de" le remplacer. Dans
c cas cette mesura qui n a
itn d'une disgrce a toute
sa raiaou d'lre et ne psraly
sera en riee U campagne '.R
M. Dorsmville.
PISION 00 TEMPS
LE
OE SEPTEMBRE 1931

Par Justin Lixonte
Comme on le verra plus bas,
il continuera laire alternati-
vement chaud et 'rais durant le
mois de Sepleinbre.- Il taudra
eaeore s'att^n ire des venis,
et la chute des pluies sera dfi-
ciiflira au nom' da vue de l
quRUiit^.da iiplusieur* rgion,
celle de Poi l au Pi ioee, y co.n
prts la PhMi.e du Cul de Sac.
1er au 3 S'attendre d as-
sez tories chaleurs.La lorte pres-
sion atmosphrique dgnrera
en pluies djns quelques locali-
ts.
4M ().__ Cette priode sera
marqus par il'aase torts vem ,
direction Nord-Bel. Des plui.s
par interva les sont particuli-
rement indiques pour les D-
parte i ts du Nord, de .'Arti-
boni u Nori-Ooe^t, du Sud.
Dans I lgion de''or< au-Pnnce
et le celle de Jacmel.ces pluie^
serom accompagnes de taibles
orages, el la quantit sera au-
des.ouN de la normale.
Il) au 12. Cette piioJe sera
la plu- traiche du mois, et le ba-
romtre se tiendra a la Dorma-
is.
19 au 21. Nuageux cerlam-
jours.Ce II" priode sera au-
core marque par d'assez tons
venls, direction llst.La pres-
sion baromtrique sera leve
entre les 13 10. Des pluies
par mtervellea so.it indiqua-
pour les DpJrl' Uleuls d.
rOueat, du Nord-Outst.du Sad
la rgion de l^ort-au-^rince,
celle de Jacmel etdeLogme
De plus tories pluies son"
indiques par in ervalles poui
le-^ rgions des Dpartement
du Nord i de l'ArtlOOtH*.
22 au '.iO La preaeiou b- i
m.'i ique sera leve eiilie l
22 26. Four ce quicouceru'
les pluies, il ne taudra pas
peut eue esprer grand ehos
durant cette priode Rares
pluies probables lois ceunn
localils ciiie tes 2">-2() 29
!1U D.-s veut8 y so n in nqaes,
et la te nperalure durant I s
derniers jours de cett peno
de sera plus frache
N. B. Ces pievi-ions se
absolument baies sur d--s iio i
nes mleoiolog.ques, ei o esi pri de noter que les rela-
tions peuvent avoir lieu 24 ou
18 heures avant ou plus tard
Observations Les vents s-
rum quelque peu tort entre les
4 et 9, Il et 16, 22 et M. Les
rises de vent seront encore
plus fortes en mer durant les
derniers jours du mois
Pour luariculture. Le moi>
de Septembre scru en parti*
sembla Die e-dui d'A.i. au
point d. vue le 1j temprature*
des pluies, dos veuts, et..Les
cour.es p.iiOie de scher.ss
sont indiques enhels 10-12
22-28 Le .aie ai bie d au
produits commenceront m n
dune laOU intressante daa>
certaines rgions durant sep-
tembre. Lu lcolte, nous le
le rplous une lois de plu-,
sera ns prospre dans le S id
dllaiti, et dan bien d'autr.
rgions lu p ys.
Eclipses
Les Siatious mtorologiques
d'outre-mer prdis ni S eclip
ses pour le mois de septembre :
lo. Eclipse partielle de So-
leil, le 11 12 Septembre, pio
bablumenl visible a l'on au-
l'i ince.
2o K.lip^e totale de Lune
le 2i) Septembre, piobablemeni
visible a l'oit a U'Prince.
Propos 7~
humides
M. Vtielo, preinitr miitr# de
Grct. imitant le Duce, ie met, lui
aussi, parait-il, l'cole de l'antiqui-
t. H a eharg son ministre de la
Justice d'laborer un projet (le 1 ,i
remetlaet en Ti^ueut une loi solo-
nienne dite : Pothen eikheis. a
*iunitie : d'o as-tu eu" tait appe-
l a Athnes la loi immacule.
Cette loi s'appliquait tout citoyen
occupant une charge publique et de-
venu riche. H fallait tablir la prove-
nance de celte richesse, sans quoi,
la confiscation. Solon entendait que
Vertu rgna', Athnes. M Veaitt-
i.j- est bon solonieu. Tout conduc-
teur de peuple devrait l'tre. Cela
leur inspirerait le lois utiles. Par
exemple, une loi faire en Ilaiti, el-
le qui exigerait, pour occuper un
barge lective, d'tre consommateur
du RHUM SART1IE CACHET D'OR.
la boisson dmocratique par excel-
lence.
PRVISION DU TEMPS
l'our le Mois ie Seuleaibre 11)31
et h rt'ijioii de Port au-Prinee.
TEMPEKATiJRE. Elle sera
haute presque durant tout le
mois, sur ou' vers les 4, 9 et li.
E'Ie baissera au dessous de la
lOrmale seulement aux poques
les pluies entre le 10 et le 13 et
u 23 uu 27 et aux derniers
jours du mois.
BAROMETRE. Il se tiendra
gnralement haut, saut vers le
'onim-nrement du mois et sur-
oul du22|u qui la fli *u mois,
gURnd dira I* 23 -t 20 la co-
lonne m reunale desendra l>r-
leraenl une poque o l'action
les plantR peut eng-ndrer un
jour cn'ique pour les conditions
almo- .hriques Antilles.
Pi.UIB \'U vGES ET OIW
(j!-;s Le ci I sf r^ i -* t t entre
it- 3 et >e H). put* d 18 u 21.
naaia par con'r- ir nuageua
":itr^ le 12 r-l le 15 el puis vers
la li i du mois surto.it entra le
28 e' 25 et du 25 au 30, puis un
m i -i oeud !" u i mier-
|oar- d i m.its. Ces aiM C^s poques d'amoieeilement
le nuefaes qu'on doit s'attendra
'a ploie v^rn 1^ 5 du 15 au
16 mais aqr ont d i 9 "' 13, du
22 au 26 ' aux t-ux derniers
pu- du mois U i mtuvais
I n is est tji.i Ira entre le 22
*( 25 i l'poqne critique des ac-
tions plan aires, les or ges ac
compegneronl Ips pluies de 5,
11, 12 13. 22. 23 el 28, dates
-ipnroxi natives de plus ou
moins 2-1 heures.
L.G.TIPPENHAUER.
Ingnieur.
Hchos
SltAMSHIP UNE
Le S/S ttuen vinlnni est
attendu a f*ort-au Pi ince, Ha
li, v:n ml .le New-York le
lun .i ;!1 Aot 1931 avec 125
s;us de cor espoodaice, et
punira le mnu* pour directe-
ment pour Cfistobai, t anal
/.(>ut.', prenant Irt et malle.
Port au-Prince. 27 Aot 1931
J ,s H. C. VAN REED.
Afnl Gnral.
La mauvaise situation cono-
mique, que connat, ces temps
ci, le monde en 1er. a un^i r-
percussioa terrible aux E ts-
Unis.
Depuis le dbut de celle an-
ne, 684 binques ont terme
tptirs gutchets avec un passit de
454 millions de dollars. 148 de
ces banques appartenaient au
trust de la Fdral Rserve
lioard ; 177 ont repris leurs op
rations.
Avant nier, la Gibord While
(o a dpos son bilan, ne pou-
vant couvrir un passil de prs
de 5 mill:ons de dollars.
Il est curieux d'observer la
proportion qui existe au suiet
de ce faillites d>ns les diH*-
reata lv-ds de l'Union. L'Illi-
nuis lient le record avec 100
binques dficitaires ; ensuiie
viem I loira avec 49, puis Vin
diana avec 45 el le hinesota
avec 42.
On anionc h pieence
Port ai-"n ice d'u "' chirotnan-
cienne l'inioue. Mme Gandy,
qui passera quelques jours par-
mi nou-. Os, semble I il, une
voyante de premier ordre.Ce ix
qui dsirent ?avoir de quoi leur
jvenii' Sera fui oui loccas'oo
ctcelknte pour se renaatsn.*
Maison louer
Au Bois Verua.-Eltcii u.l.
v_rrage Ooucbe.
Sad .;>:>cr: i Au Ma'tut.
PUBLIEZ PAS DE FIE UN PETIT 11 |
TERRACE-GARDEN
Chez W. KAHL
Ptionville
1600 pieds d'altitude Rtablissement le plus trait deig
virons de Port-an-Princ;. f|
Seulement 15 minutes d'auto sur uue excellente
phalte. Vues merveilleuses de la ville et Ju port. c
asphalt
DINERS
Boissons de toutes espces.
I
Vrranflements particuliers pour las pansions de |oUr
de semaine au de mais.
.*%* _ ._^
IUA
Cin-Ialdy
DBMAIN SOIR
Un grand drame Rigoissant. Das scnes passionnelles se
dans des cabarets chinois :
La Dame Masque
A vec dserteurs de choix Nicolas Kimsky, Nathalie KoTiob
et Jear ne Mnndeau, fie la Comdie traruaisc
lutre : O.fO ; Balcon : l.H.
AuCmmur
att rEanplrt
1 OUR faciliter la transaction des affaires rtranger
ses clients, la banque maintient deux succursale
Lx^ndres. Par rentremise de Tune o de l'autre, vos
transactions de banque seront excutes avec rapidit
et comptence.
Nous nous empresserons d'obtenir pour vous, sut
demande, tous les renseignements dont vous aurex
besoin sur le marchs trangers.
SUCCURSALES DE LONDRES:
Rue PiiacM. E.C. 2 Rut Coetapur. S.W. 1
La Banque Royale
du Canada
FABRIQUE HATIENNE OE CHAPEAU
Marcelin Martinez &
L'INDIGLNB
Grand'RueNo 2104.

j
i
i*v\">:
'W.^-:
.^#
Okapeaux varis pour hommea.lemnies et en ^
que* par des main-, hatiennes et Rvec
P,y'' F.il^une nilc- iLIn
Le Rlmiu Barbancourl
*>R>a -aare-teR*
UN BAKBANCOimT
t>pa* '.l*i>eKtoe>.(:*iNr
afaifNn a^*1,


WStf.TIN ~31 Aeit \m
IgHg'fgl *
GRANDES OCCASIONS
GRANDE LIQUIDATION
Liquidant entirement notre stock, nous avons baiss 60 o/o les ;>' x des
lirticles suivants:
| Pneus et Tubes
Champafiie
Vermout
Whiskv
Disques* ODEON
phonoqranhes
Radio-Phonographes
Montres
VENTEEN GROS EN ET DTAIL.
ACCOljRh'Z. Le siock s'enlve vite.
J. KARAYANY
I Port-au-Prince,
Anqlc: Grand'Hue & Rue Prou
Duplicateurs
Exerciseurs lectriques
Bijouterie
Bonneterie
PfWWH I TIWWllW Mb J
Tontes le? Polir;>s
OE I A
0
SOIJIIlli
Icomprenneni la Protection contre la
j Foudre sans auqmentation de taux

Lykes Brothers SS G> lnc
Texas Haitl Sunto uoniingo Porto Rico
Le seu! service hebdomadaire et rgulier passagers et
Irt entre les ports du boite du Texas direclemeul avec
Port-au-l'rince, Hati.
Pour la rception rapide et le maniement habile -te vos
importations, seivez vous toujours des navires de -a LYK.E
UNS.
Les prochaines arriveesa Port-au -Prince sont
S/S sRnth Lji&* 28
S|S c Genevive Lykes I 4 septembre 1931
Bmeau : Rue du Magasin de l'Etat Balte Postais B
Eug.LeBoss
Aqents Gnraux
I
m
|Cabinet particulier d
frfsident de la Rpubliqne
o
.ruaison des nombreuses
llimpuiuiutes questions qui
lallicitent ^.^ plus grande at-
JhlioD.Son Exe. le Prsident
nia Republique ne recevra
IsWmas que le lundi et le
Undredi de 19 hres. a. m.
Bidi.
IMais National, 29 Aot 1931.
KM RIRE tt SOCIT
r!< la Bcntilltn Vhurn s
Fwca. Il* Ht * ?"*
i.n... Ml iiiii fbiwn Mm.
tir. la feir* Haar. 'H'.aOs ml
I (uiir liir,K | h.u. tiutrea
MMIM, IN. . M|
I Votre premire visite
A
AVIS AU COMMERCE
La panama Hailroad S'eamsbip Line a l'avantage d'an-
nonce les dparts suivants de New York pour port-au p me
Hati, directement, durant le mois de septembre 1931 :
\ Dparla dthtw \ork. arrivages Po l au-Pr.intt
Le steamer Incon* le 1er septembre 1931.le 6 sept.1031
S/S iCrislobal s 15 sept. 1931, le 20 sept.
Sp Gusysquil la 21 septembre le 28 sept.
L/S Aucun le 29 septembre I9.'1
le
le l octobre
163
1931.
1931.
us I!. VAN UKKI)
A^cul Gnral
riltel teoiii
Kons dennera raison,
lostiiera la contiance que vous
t'Onf emera voira bon jugement at
us aures accorde en
llllel le
TU
re a l'avance
aous garantissant votr apprciable patronage
lus slect de Port-auPriuce.
N'oas vous suggrons d'arrter votre eba mi>
Bire la pression.
ALUM1NUM LINE
Newrltaaa and Mobile 16 Porl-ao-Pf'nce Soiihvde
baitien Oi tport Santo-Domingo and Macaraibo.
l'oris June Saillings loly Saillioge Aug. n illings
ftto-Dgo City H I). Die Jane I July 29 Aug. 26
San Pelro Mac Kl). Du. Joiy '1 .Liy-D l-ifi. 27
Mucaraibo Due .luiv Vug. '1 Aug. 30
New 0 leans and Mobile to Port -.m Priacc Norths le
lia tien Outporis Samo.Outningo un! Macaraibo.
Morts 'une Saillings Augusl Saillings July Siili nge
June 30 July 28" Aug. 20
July 2 Ju!y 30 Aug. 27
Juiy 9 Aug. 6
July 11 Aug. S
July 12 Aug. 9
U PIDS ANCIENNE ET lit PUIS EFHUC!
INJECTION PEYRARD
D'ALGER
DRAGES PEYRARD n' I
OuHmmmnl Im
BLENNORRAGIE
TOt'TU rHAUHACIM
.'.<: rMRD. W. M (h r.rtMlIt, PARIS
Otert i J\t i H-iti
I r pnh'tc r s | : t r-rn q
le lin e 'octobre arr i liei l*
le 11 au i u rtu 4 (fui r**l
p.ii i les bi Ils. l4fiq-i| Il
emni i < essamtm ni m.* en
vei le.
L\ Im in '.ration
"&oa
avec
ItAAnArntfliir morlTn#)
SUPER DPURATIF
/. plut sur, le plut complet
Le plus pratique aux Colonies
Combat : Maladies do San-;, do
l.i Pu i, i Fol*.Constipation,
l l'AI.UDISME.
LABORATOIRES SAFFAR-
39, Rue de la Chaprllr. PARIS |
4 Portau-Prnc* Pharmacia W. H'CH.
Ncrologie
E i i <> t.1 la m in une d-
nie .le (Du felari" Tharss
Oroo .fille de M H Mme Loui
Orna n
N>- ondola icei M e Mm
Louis Drouin e' i\ no're a ni
Louis Deigrafi, dont la dlun'-
tail la nit-ee.
New-Oileans, La Sails June 2
Mobile, Ala, Sails June 4
l'-au Prince Hati Due June 11
Gap-Uaitien Due June 13
Pusrio-Plata. R. D Due lune 14
3
/
Insurance
Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES dASSLHANCi
sur la VIE
EU G. Le BOSSE & Co
Aaents Gnraux
San Pedro, Mae.R.D Dos Juue 16 July 14 A a g. 11
Sto-Dgo City l\. D. Due June 17 July 15 \ug- \i
Macaraibo, Venez Due J une 2 J July 18 Aug 15
Port-au-Prince, le SU mai 1(J31
ALU..1NUM LINfc
A DE MAT1E1S & Co, Agents Gnraux
Sept.
Sept 5
Sept (5
Sept. 8
Seul y
Sepi 12
II
T
I fi D arti m< al du Cosi*
merci donne avis, aux con-
trit) bit s ti angers assujet-
tis aux dioits de licence, que
toutes demandes y relatives,
adressa s au Dprartement,
doi% enl dire faites ur un tim
be de l ourdi s la. ( t qu'ai
outre, il doit y .re joint les
rcp sss le lu Banque Na-
tiu l la Rpuoliqne d'Ilai
ti, ;> l'scq nt'.enient des
droit ei, ce, sons peine d*
r> lu de i licence.

1
SALON DE BEAUT
MADAME FMILE ZEPHIR
Ruelle Vilmenay Phone 3433
Annonce sa nombreux al dislinuaa cl entle q i' Ile
les produits de beaut suivants qu'e.'e ve id 4 des p ix
loule concurrence : \
GLOSSATINX poiirrembelbsseuuuitde la chevelureG.2.O <5 1 '^5
LUSTOHK pour le brillant de la chevelure la bou'eiP- G. 3'0|
POMENTO ( Pommade po r hom ns ) la botte G le 1,00 & I.M *
POUDRE pour les soins di vuiMge : Bra nette p lu- .t > me
couleur de chair, bol'* Got les -^50 Si 2,2 >
, COLD CREAM : Gdes 3,00 4 I ,50
CKhtfE pour vernir : uoj i 3 00 & l,5lt
POi.l .' n i ong( d h ut e 3 ^.4. v
POi 1 oui g i 3 i s
E1 'o>'biiz, vvie-Jdin s, aesdanviallaa, d pa^se auSALea ut.
4 B&aUxS pour vous laue uae beaut doui voua i-rea mervadlas.
ntiiiniiiiiimiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiitiiiiiiiiiiiiiiiiiiniiiuiuaia
COMMENT
RAJEUNIR ?
Les travaux de nombreux mdeetnt
franais rt rangera entrepris depuis l
communication m^muralile de UHOWN-
SEQI ARD .ur la possibilit de rajeunir
ltrehumain pari absorption de gfandee
fi-u lies d'animaux, ont conduit cette
conclusion maintes fois TriUe. qu'il eet
maintenant possible, sans avoir recours
aux proajiftil opratoires (Steinaoh.
Voroniiff). de restituer a l'organiama.
chez l'homme ruinme cliex la femme
fou nergie et sa vigueur perdue* i la
auite de maladies, de fatigue physlqu,
ou crbrale, de vieillesse prmature..
et d effacer lea stigmate (le tta daV
Chauce prcoce.
te et vente
I.SfcJOl HNr.W ni ..||.;,/ au-Prian
t ftans toatei le* bonne pharnaolM,
LE "GLANDOPHILE'*
AW/f d.ftnbufur. A. THOMAS et Q
15. Ru* Martel, PARIS
aamilHHIHUIHtHII|||ffllltlIT,!"*T1|r1
^^y^^^jrar^v

-

'




Lundi
31 Aot 1931
||MPMMWO^W.MiimW<*a.!lf'* , -j ,
PHONOGRAPHE & RADIO






^COMBIHATION
L

M<
L :;..

Pour vu s aCs rta la
L''.ppareil qui le plas de
garaaiieaa poiut de vue solidit*
dure, et puret de reproduction.
Dans l'art de l'eoregistrement
des tout, i "1.1 th.\\ a trouv le
moyeu de prsenter au monde
^r:^ a se- laboratoire modernes
et Ml ingniant* dt premire
eiasse la plus partait* reelisa-
ou de la reproduction musicale
en crant toi i>tionogra.besJ
VIVATONAL COLUMBIA
ToiltCI les nuances, et le* CHS
leurs des sous, toute l'chelle
musicale depuis la plus petite
uote aigu, jusqu' la bisse la
plus graTa( sont reproduites ex*
teiueut comme l'artiste les a ei-
cues.
Dans tous le modles, COLlMiUA
que ce soit daus le meuble, la
cbambre acoustique, eu le rao>
leur, te mme soin a t apport,
et ceci i>o.ir la plus grande fa-
ranlit, de l'acheteur.
Le modle ci-contre, le No 939,
reprsente la eUPRBMaTIB.
Achetez nu appareil CoLUlfBU
ladiopUoue comOiu. et^vousles
certaini de ne pas tre priv au-
cun soir de la jouissance ou du
phonographe ou ou radio.
UOLUBH :*.
L'Appareil qui donne le maxi-
mum de satisiaction.
Venez au Dpartement des dis-
ques et phouos COLUMBIA du
Uaraga KNLEU, et nous serons
heureux de vous taire entendre
les diffrant! modles que nous
avons eu stock. Vous^prendrez
plaisir admirer les diffrents
modles portalits. Les meilleurs
portatils sur le marche sont iu-
conteatablement les portatils
COLUMBIa.
campagne, empe rtei un poil tii COLIHIl*.
Le Matin

4 PA
.,*. W..1MVK -..-*-.? t*

I Panama Railroad tarnshiu Line
Service de fret et de passagers enlte
Angleterre Boeeee *5!*
lliu G. W. SHELDON A Co- 17 Jaroee ltraet, LivaurooL tfaeLax
fie fsllswisi irf air Afrits al triicipal parfet,* "rata :
ENGLA.ND, SCOTLaND. FRANCE.
Measrs G. W. SHELDON A Co.,
M James Street, Lerrpool,Engltnd,,|
In Fnee. Mesecs G. W- Sheldon JtfCo. are represnted by Eli taiflo*irt ftre*
l'Ius rapide et plus diiect service de transport de passager; stlj Ir* ta tri n*\>\
|m portsEuropens via New-Vord et Cristanal, Canal Zme. stlma da Pavtia*
Voici la liste de nos agenta pour le* principaux ports da luropa :

____.A.TLT HlNEKY A Co
21 ttue de la la Rpubliqee
Marseilles.
Hernu Peron Jt Co, Ltd.
3 Quai George f.
Havre.
Hernu Peron A Co, Ltd,
Bue du Moulin i Vapeur.
Boulogne sur lier.
Messrs. A. Ben* A (?
21 AUengade. Copenhagat
Oato, NonwiT.
International
Speditions*dkap Oalo.|
MM. Atlantic FreightCorpn
Balliuhaus, Uamburg 1.
(ermany.
Hessrs Atlantic Freight
Corporation
'. Germany
Measrs Atlantic Freinght
Corp'n.,
24 Qani Jordaens,
Antwerps, Beliura.
les m
Pnea & &
Bue des Ma A
Paria.
rlanau Pirom & Co Ltd.,
Hue,' la Tranquilit,
Duukerque.r
tu Panon A-Co
9 Hua Roy,
Bordeaux.
LU,
JGbhob, Itai*.
tfaetra rfajRT Coa A Ccame
Puata S.Mirrae.No 15Gna
COTTBMBURa. SWBnB*.
Nordisk Express,
Cotheuburg,J
jCeeers Atlxntm Frbmbmt
iConr.
Rotterdam rollande
Emmaplem
rdam HollaE
Messsr Strimann &Ce
ALUMNIUM UNE
Un steamer laissera New-Orlaus le 2a aoit et Mobifc w
' 27 aot directement pour Peiit ' ports du Nord.
Port au prince, le 14 aot 1931.
A. de MATTEIS & Co., Agents Gnrae*.
KNEEH'S GARAGE
Columbia Department. Port-au-Prince.
Laboratoire Sjourn
DmECTEUR*
Siourn, Pharmacien .
Sjournb, Pharmacien de^rLuiversit de Pana.
SnJOURaa Pharmacien de l'universit de Paris.ancien
interne des Hpitaex de Paris.
Analyses des Urines, du suc gastrique, du sang ( Was*
rmann, Ure, Cons'aute d'Ambard, Glycmie).
Bes erachats. Des matire- talet.
F.
R
M
A vendre
Un phonegropke sVaaerli
Panatroae avae M diseaea.
lgran' lit doubla aves at-
tela* at mimer.
1 lu rpe poar bridje.
1 tabla fB"ofn.2
1 selle ' 1 bride.
S'adreaaer : Sgt R. Snitb,
Camp d'iriatiae.
MESDAMES,
Pour teindre vous-mmesloeM
tiftut, aucun produit n'iewl
u mauresque]
rhviniii, Bagta* FROf (
tltOOtM bll>>M>lnHn|M f fl|
Qron y mit 6. FIHCOQ, an
KJte*
MMMfc
Agents :
p.CHRIEZ Patit-OcW ,. S^SK (,:*yW.
C PINARD Saint-Marc Mw-aC LKJUUM Jseaiel
T C. BRUTUS Jiroia
SfMtti les 'etaaerti C 0 L U M BI k, I la Haliaa R il W tau lai >j Irate isar %\ I >s.M
>Mn*^>n.M^.. *M.Mv .Nkiltia^
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident l;ire & Lifu
Assurance Corporation Lld
de P< rth (Scotkmd >
tir la aGNEPAL x es! luedea plt?a puissantes et dea pi vaawi arnnltatieM
tN* *e uenre. Le soleil ne- le nebe jamais sur son champ d'aciioti t|ni <,:al)rase la
Igfcnda
Ses Poiicf. ci.nlrc in.::. couvrent aussi les i;c,# * ' r la feue**
Saa Polices pour Ai couvrent, vola, incendie, meheillance, daaaaaS|<
ses autrui uaus se pi i oi u dans .- bi< m
Set Polices Maritimes mises pai se uca d'hur^pe .m paTablas en RaMi
* H 11 \ _..]_tl I l.ki**<^< A. t > ^ 1 1 ,
ECOUTEZ!
v
Le
aakas
DANS SO^ PROGRAMME j
GNCEI Orchestra SCOTT
MOA OLOGUh PapaToata
Ses Polices contre acciden s > ont va s dans 1 uuivtrs eiyei Tous les ?oya-
tora devraient dont prendn munir d'une peine outre aaaltfaate
/aa moins 4000 dollars, l.i : tu i elle u'Uml que de t/l / soit 70 dollars . C
Veuve i; BKHiVilNGJlM, AuxCaves
STATION
H. H K
te*
. #US IfcWMi
Ageni arai ainr Ui
r'O'-i ae-PrinT i ". flLt'
:i\: fL*A!4^Jt1 j.--.< la
Porl-au-Princf ( Hati )
**mnitt**8*0*fag**-> '*j*.'S*.Mms*a*
~ -"*use
a

ht-; aau
satan
mitien
flS
Charlicr-Malcbranche & Co,
1221, Chemin des Dalles, 122-
rrc4c^>rm -: 'X&Q !


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs