Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03700
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: August 25, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03700

Full Text
lment Magloire
^ WRECTEUR
,,-j, HUE AMERICAINE 1K8-,..
lWS,TKLEPHONE N- 2242
wn r>. f
L' bouiw< ilr strile oit sau-
tent le allieir e> ne as treimr
lorrasieu ie K faire lenaalire ;
ai les sol .oui bien ilns mi
hrarrav. parce fM leul leir p.-
seatc cciie acca>iuu l.
3eBn
ANNEE N* 71512
PORT-AU-PRINCE ( HAIT1 )
MARDI 25 Aoit MM
j________......
ATMOSPHRE
CLAIRCIE
- e -
. |a fin de la dernire
Silure, l'poque oui ou
hiitdes lieux communs tt
fonse gargari-jit doue
piuvremeut iheloncar-
-^qaesdputcs.oppess
olilique de sagessect de
Jdu^ouv ruement dr
,iellr Vincent, semblaient
jr acj trouve le tremplin
|ecr prochaine cami anc
dorai'- I's voyaient 1er-
enl r| je diiaient ci'ail-
ini qui voulait l'enten-
tqnilei ngociatieae pi-
ipjentsnbe la Gouverne-
uifpllien et la Lgation
rfririineet |iie l'Halliani-
lioniie sortirait pas de si
didomaine des chimre!
l'on cb*raiiche chiqua
que l'on ful surprendra
Itoooe loi populaire.
lAoii leur dsappointe me ni
il crasant le soir o Mal-
Abel N. Lger, Secrtaire
Jit des Relations Exterieu
t (t Intarpite du Gouvei -
HOt en ce!le circonstance,
oooa. :i n x ippliindisie-
>oti Irnliques tic tonte la
le it de lu majorit de la
imirr.la signal me de l'Ac-
Ird du .') Aol qui, comme
iesail.-t remis, I".dininis-
tio hatienneet intgra -
itol.s'il vous plaitquatre
nos plus importants lervi-
daut quelques uiif, eu
Irla de la Convention de
la,avaieut t confies aux
fidels Aniei icnins.
Le tremplin, naturelicmeul,
na.it. d'un s.ul coup, de se
Ditrure aux pieds de ceux
li allaient prendre dessus
irlao. (.ar si cet accord
nail pas tc sign, il leur
rait t lacile, une lois en-
| rt.de sur prendre la confiau
et la caudeur ds la taule,
de rir, dans la chaleur
litigieuse et laussernent pa-
triotique des meetings, que le
Gouvernement avait teailIi sa
mission et nue les pro i,esses
que son (bel Mr Stnio
Vincent, avait solennellement
laites le 18 Novembre dernier,
jour de m prestation de eer-
menl, il les avait foules aux
pieds. Mail ceax l comp-
tai nt nus le patriotisme, la
fermet et le courage de ceux
qui s (i n t actuellement au
Pouvoir, et ai ni le tact et la
souplesse da M* Abel M. Lger
qui rient, par ce coup de
attre, de se placer au rang
de nos meilleure diplomates,
Lesadrersaires du Gouver-
nement taraient totalement
aveugle* et sourds, sila ne sa
rendaient ras compte du re-
doublement de conlaace que
le Gouvernement a abtenu
la suite de la signature du la-
me, ix accof i. Cette coi fiance,
le peup e qi;i n'eniend plus
se laisser endormir au ronron
de phia-es toutes taites et des
{jrinues himoyau'.es d'un
patriotisme inaincre et vieux
j ii, este confiance, base sur
des laits palcats, le peuple le
Continuera an Gouvernement
de M. Sienio Vincent al au 10
Janvier prochain, la pro-
chaine consultation nationale,
il marquera uettemeut se vo-
lont de marcher avec ceux
qui maii lient dais le seul de
!a po .itique de sagesse et de
lermeie, de pair ioiisme et de
rsultats, entreprise par le
Gouverne ment minemment
populaire de Monsieur Sluio
Vincent'
Et tant pis si les veincus de
demain osent parler dj d'-
lections officielles, malgr la
loyale dclaration taite, il y a
peine un moia, par M. Em-
manuel Kampy, le sympathi-
que Ministre de l'iatrieur I
E
PIE-MARS
roche malin, neuf hu~
Jar le steamer Cristobal
tfanama Une, ast univ
**-York ne're mai le Dr
ri, Snateur de la R-
^- Oe sait que le Dr
"ait t dsige. de con-
'mel dput llaerYi-
par raeraenter le Pa.le-
f Maiiien Prague, et qu'il
' eaira, muni de pleins
''n rhehiiitunt n assiater
> confrence internationale
nU qai 8, teitit g,.
Maoa la prsidence da M.
J Ihemas. Le Dr Mar* re
Wtil, d'autre par, Hriti.
otra Minialre n Pans, en
T international dee (ieoa
lires.
7 "ni aeteur Ainsi par
,y* nous est arrive an
E ,an, el anekait
"nveyage qui n'a aaa t
>*l!L6e >la""- doil
'rtodrecensptt a searou-
,Y^!'tn<- ,. participa-
mr., Un8r" de Gens de
' ' leier la base d an.
ri1'*" similaire en ilalu
ainsi que font le naonda s'y at-
tendait, s lait de la benne ne-
soc r patrietiqoe.
N'en l'en f'tai'ars r ein-
eremen'. at saisiaseni cette ec-
ceaien pour lui renouveler no-
tre aympathie.
LE PAPE ET
LE
E
riait
iitiin''r* *u Gouvernement
eonL!n C#P,eux ^1,^JO^, ur
liai i "Ca lnternaltoiale dn
t d *Jurdu Dr Mata
s plu, fruclaeux pour
an n aaage New-
MucS'"'1. Con?r' aonr la
jj "n ilAr/js/ pnrlaf Oncle
fsrin^ "c ,l,i un em-
at Je cierun cou
*"< ol. >"u"tt prot'esaion
inBaner-ni*lq*-"e eDlre DO
i m -_ aniricains et nous
m ** le a>r Pnce Mars,
.
RoMB.l aot. Le papa Pie
XI a pri aujourd'hui pour
qu'un miracle taise que les
plus aveuglas voient .
Le Saint Pre n'a j as cit
da noms, nais il a i ai l lon-
guement de ceux qui ont
cause taon heure de tribula
tion > il *i dans aon allocu-
tion, clbr les vertus de la
Tneiabie Catherine Laboure.
Le pape a galement con-
seill aux pei sonnes qu'il no
nomm* pas de ne pas parler
de ce qu'ils ne connvisseut
pas* et de ue pas exprimer
de jugement sur ce qu'ils
igi.omnt.
Il nVst pnsdouteux cepen-
dant que le Souverain Poutite
pa'lait dea fascistes.
Ta^sIOST
Compte dj une importante
clientle, grce a la rapidit
de son scrvice.au dvouement
de son pciauunel et au tre
sytn,j n .ue accueil fait aux
acheteurs.
Ailes loua, meeeienre, rem
plir vos rservoirs de piolioe
et d'huile i la
STATION ROUGE
On Rua Pave, 443.
L'Idai Rhum
ALIX ROY
29 annes de succs.
LE TRAIN... FRIGIDAIRE
o -
On va mettre en service
en'r* New-York.Philadelph-e,
Baltimore et vTafhington,no
nouveau train rsp:de. le Co
lumbian.Dans lo tes les i-
tarea, ou svslme de veati-
latiou toarnin aux voyageurs
r'e l'air frais la tesaoratnr
at au degr d'humidit( hy
grom'rie) donnant une plus
gianele impression d* bien-
tre et de conlort. Cet appa
reil dbarraaaara, en outre
l'air de tontes les pouenres
et eandrea ou'il tient gnra-
lamem en luapenaion La tem
rature l'iatrieur des ?.>-
tarejs sera rgle antooiati-
quement. aussi bien pendanr
la marc' e mf oendanl l'arrt
du train, au moyen de ther-
mostats.
LA HELiGiGN
PROTESTATION
CONTRII Es PIRQl ISITIOM !I0C-
TIRMS DP, t. ODKXUKiGE
ILECTIIOCE
o-
Monsiear le Direetenr,
t..La Compagnie 4 Bcla;rge
Electrique en prend tort son
aise. Mn ce monseiit, elle (ail
oprer le contrle des cornn-
teur* la nail. a, c'est le com-
ble. Il est vident que re con-
trle ne pourra jarnuis s'eflec
tner enmpleternwnt dans lea pie
mirea bauraeeta la aoira el de
vra alors se potirsuivre bien
avant dam la nuit.
tl lasuiia donc que l'abonn
dj an lit^se drange pour ou-
vrir sa porta an conirleur de
la Compagnie. Ce frise 1 quisition i ;.iui ne. Qu'est-ce
qui autorise I* Compagnie
prendre en, mesure si w\a
toirepeur Ifs ske mes'/ l'.n tout
cas, ce ii ci ne doivent p. [ni
se aonnaeltre de pareil! lin-
nailiations.
Veuillez agrer, aie
A. 5.
Mi .rvhikni'AVu
M<*-A1 PU
Aeviirf-v*iis centre aee #U e General Aecideot Pire
Lile Asuaranee Corporation Li-
nai'ed *. Vve F. Bcrsnf*. .,.
Af/nt Gnneal uorjr h. t,
o
Le dm e a lai! i un reporter
1 Jo irnal e Paris e, qui
l'a interview sur son conflit
avec le Vatican* la rponse
suivante :
La religion, je la cro:s
nresseitOjindispensable.. Pas
seulement pour le peuple)...
po ir l'li e aussi, mme pour
li 'cience qu'elle camplte.
l'ai dit une inauguration
de cuogra scientifique : Il
y "n moment au la science,
quels que soient ses progrs
s'errte. File se trouve enuime
devant i)n mur. Sur ce nmr,
il faut crire un non :aOieaa
C'est comme un acte At
toi et parfaitement ni t.l) o e.
D le conflit avec le Vatican t
Je veux donc quNl y ai
(< fa religion dans tout le
paya, qu'on apprenne aux en-
tants le eitcchisme .le les
anvei rai coaamunier le diman
i een maaae,dana leurs uni
formes de Haiilas oi! nulres.
Pour tout cela, je lai.se les
prtres agir : c'est de la reli
giou. Le reste, c'est de la poli-
tique. Et la politique, c'est
moi...
Il a jet re mai moii coin
me un rugissement de fauve-
avec un dchc brual de la
mai hoii e H continue :
Jr n admettrai que per-
sonne, i bsolunent personne,
touche i n quelque mani*
re i ce qui est l'Etat, y*
formule est Dette: tout ''ans
l'BtaUrieo en dehors de l'bUat,
rien contre l'Etat. L'entant,
ds qu'il est en ge d'appren*
die, il appartient l'Etal,
lui seul., pas de partage pos-
sible.,
Ce dfi, et" arrt lancavee
une pre passion clans cette
salle dmesure que le soir
noyait d'ombre,me remurent
jusqu'aux moelles. Terrible
doctrine! Ainsi, un enfant, la
li-n de m.ne chair, I 'lit
aura ism lui des droit s gaux,
suprieurs peut ire, ceux
du pre ou de In mre!
Au Coeur
aie T Empire
I OUR faciliter la transaction des affaires l'tranger
a BU dients, la banque maintient deux succursales
Londres. Par l'entremise de l'une o de l'autre, vos
tamactions de banque seront excutea avec rapidit
et comptence.
Nous noua empresserons d'obtenir pour vous, snr
demande, tous les renseignements dont vous aurez
besoin sur les marchs trang.
SUCCURSALES DE LONDRES:
wnsnaai rc coc*^ aw. i
La Banque Royale
~ du Canada
RALE
m N'EST
FUITE
Une inturm ition qui ne ait
pas sans [on lemnl re
il y queiquts seinai e i i
1rs iflai i s rte t Go ne
fai t aie P.an m al*
ii i mal an | i mme
ajoutai! que ri i i te
Comp ign e,
ejnelle uoi e '0
l'Eur r s tro i i ut i
ni Dt lii', p .ni v
m;ti- a de ca ita ui i-
cains. U r*1 lelle sol la ;l-
teignait direr il le pus-
tige de la F aoce d ns to s les
payt remer, d< iservis par
les ! de iix l> ittant pavillon
aux Irois i ou eora -ym i ithi-
ques : bleu, blan : el .
(I D'en i s! ri'ii hem i t)8i -
niiiit. D'aprs des renseigne-
ments obtenus t bord du i
t Gai bet . le G u> ernemeui
h : tl tu la Compa -
gnie, ec loi consentant un
crdit long t rme se chif-
frant six ceot millions de
trancs. soit 4 millions de
dollars. On se rappelle qu'il y
a i|uIquea un;> es, pr
viuir nue taillile qui p uvait
compromettre ;ou crdit
en Asie, h Gouvernement
traoftia avail vole au secoure
de la omp ig lie de i r\izei t
Franc lises, qu'uue crise im-
prvoc vail failli emporter.
Tout est bien qui finit bien
Perdu
Il a t trouv, aux envi
rons des Tribunes du Chan
de-M.irs.un trou seau de clefs.
Son propritaire peut le
rclami i a la direc ion d Ha
TIANA, ClN i ALDY.
O
Une feuille d'o re-mer a lait
remarquer que la ie dpart
de l'Kiyae ue M >t< n :
niergue et le >' M. f" Ih
res. Ica aneia i prs dents d,.
la Rpublique fi son!
plus que in 's : M. \iexandri
uiilerand, M. Kaymond Poio-
cai et M. Uaaton li.iumergae.
Les deux premiers aprs le.
sjour a l'Elyse, o .i repria
leur;, civiles parle aa ;
ils a< ni aenaieuia. M : o oc
a mme > depuis deua ion
praidenl d.i Co aeil. M i ii
mergue, lui, s ragag ^a pro-
vince, eu alendai.i. aeut-tre,
qn'im sige de snateur leia-
mne i Paris.
i Hati, :)(>u pr seniemcn qie Iroia anciens
iir'.ie I* : \L F l) Lgitime,
M Kiigne Kov t M Loi n
Bornoi La mon a lanpitoyable
uok anciena.
D's trois qui restent, M. L'-
gitimr, av l louie
philo*opeiqi i -ie a cri-
re ses souvenirs . Ceat nn
li m me qui s beaucoup vu,
beaucoup appris, beaucoup re
taon.On (e.i In ani oo| pi
dre di lui sui notre paei h
i h!'.', conlu i-i,i t!i in,i L-s
jeunes g n<.-! h ai oui
M Bot ;i quille U- Pi leia N'a
ticnal pour reiournar son ( l
fie* -Isns le boid de itk i () i
y retrouva l'Agenl de rbangcll
n'a Fr i t qu ane appnrition di
la politique i le prpa
> < n: a*se z indiociemeo
.-flaires.
M. i i ris ville
de le Lu : aut.
il sy rc> i d. b'ui eut te de
Intteapi i es qu'a < t si pisi-
df^rt, (J elque jour, il nous
donnera un livre crit dana un
style vil, incist, color, ou il
racontera qui mt-
11 n mis
' el v u *i peut"
eue que t^ux-l.
... v.iil BUS, le partout, on
pousse d i 'is liouire eanaina
candi ils poiirde.se a\ ats officiels (e
n est pas d u ea trac-l.Qne
ceux quidauen flro^ter l'ur-
ne saclicd qu'ils ne l'sflronle: t
qn'ave leurs seules chances I a
sympa nie la Gouverne ment se
pent t-e que morale. L'nenre
des fraude a pls^. Toaa lea
candie1 seio.it gaux devant
l'urne, car nous ne somme
plus au\ tampa o l'on faisait
vot#r i ceupi ds blon c! eu
Ion tib -iquait des procs-ver-
baux dans la clmrnbre.

... a va passer, dans une au-
leaioeila tenue, jeudi matin,
ve s dix henrea, anx snvireoe
de la douane, une trs jolie
temtne brnne, de ees lerames
brene sens l'-pideriue dts-
i r-, on \ oit coBMiue un r--
fltt du sang nlau des nebleauai
paasrenl en Hati avaat li+.
Tout 1h inonde tait Mf nef,
trottoirs pour la voir passsr, et
lors peu passan'. elle salea
l'on d enx d'un petit sourire,
riianitiux fit partout des jalenx
Mais la femme e'ea alla, aaDJ
reanareraer le sillage d'adaaira
Mon et d'motion qu'elle avaU
laiaa aprs elle. Magie tle la
baaat, de la grce et de le-
lgance tropicalesl
... a vu, venae li soir, au
o- aie la Inn, dus dizaiaes dm
groapei lendn's snr le gazen
moellcax del Place da Patiavi
Ville. De temps an lemps, nWfta
la nuit l.-iileuse montait la chan-
non d'uae eoia elaira qei disad :
A qui lm<.se/-vous a?
On biea :
Vous nez taira la penaie.
... a souri licieueeateel en
rensrrquant qu'il n'a pas l
d' floilivemeut tu pur le chu
lesun et li- crole le dlieir^x
jeu da gogna oui anebanta l*cn
iaucedavanl I Oecepatioanan
ricaine.
*
... assista, dsol, au ( boinege
en presque de* cin kniae depaw
que la Cirque a conquis naji
foulai La n'est qu'une !alee-
n * p v.:iy;e . Ou reviendra,
Taldy, .i ,-ir. ni longtemps, a
v* beaui films qui font coarir
foui Port-aoPi ince et don! eosa
nous gratifiez de tem pi en
temps*!

...a va un d* sos spiritaels
oh oniqoeara qni prien'ait en
( it de la grosseur d'un
e. nenaeigaementa pri*;.
NotreQaVLaul que c'tait balie-
menl nu rascap qu'au coap
de boule aval' failli crire i
Kaaaki l.o il passe de luiuan-
sea v : ;aa, n opuleate <-eni-
pagaia.
.. constata qa'en poil tre
excellent jouroaliete et pese-
rtwr fort mai sn gographie. En
veut pour seule prtnvw l'erreur
d Agatbon qui place Saiperi en
Chine, La robe dont il revt
Jacq rXmtmair n'eetdonfpte
ane i I inoisorie, eaeis plus pre-
fi bjciiI ane indoehineiserfe.
>*!:? qne Victor Wan-
le letlr averti, aal i nnv-
r -\ l>r*.ss<. de monter le
eonnier d'Agaihoa Ce qui est
su'ifl lacois d'tre un kem-
me de lettres
*
.. a va un . e> la pre
ti o qni prfra r'.er sonce-
i n au lieu h e ville sans a| portai cent-
n.. r haq u I / b o a n e
b le de Coul d Or d'A-
lix fini/ qni tait la jo t ? tons
Ira srM amateure de netre
b' isi lonale.


... e vu un de ns amis qni
i niai', as ]u'il avait
i pris, ;.i semaine dernire,
u I montait S rtvenua
, pour le s,, oipa h.que
'tem Jeenaet.


PAttfa 2
Echos
On Tient d ouvrir, ui h
grands 1>< ulevards I ans., un
cinma qui ne donnera que
des actualits. Cela tira la
deuxime tablissement de B
genre dhui lenta la France, lit
on croit qu'ils serontnorrlreui.
L'cran va devenir le confi*
ment du journal. Dans un quan
d'heure a tt' tablissement, on
pul epfjrai.dre tout ce qui se
pi fie dans le morde.
C'est le moment pour doiu
Hatiens, qui avons beaoni de,
taire connaitre au monde en-
tier la conduite dit. grandi
peuples gui se sont oclioya
un mandat de protection dani
le continent amrica n. de l'en
tendre avec ce: labliieernent
pour lui passer lea tanstt i^ts-
tes de notre politique avec le
Gouvernement de Waslung-
ton. Notre Minis!r l'nris p* ut
e'occuper de la bnigne .Le peu-
ple fianaient la maaae d'lran-
{en qui passent chaque anne
Paris, b'amuaeronl joliment
des douceurs paleiue!l< s de la
grande protection amiicaine
chez nous.

De* nouvelle! da France
nous II)loi iim pt c,ue Mr. a l'< u-
t, l'ei-lnauecteui de la Pohrr,
est rentr dputa Ij I i ; oui en
aervire dans i agence de
police pi ivtc f*ai i*.
Oimancli le s/s a Tilia
es paru nn 11 j< une i intre* -
ani an" A ton t ')i toit, noui-
ro alla lie coinineicial i la L
nation i Halii i ondi
Nous : ouheiloni du luccr-
au i eu. i a< h qui iou <
lea qu. i H '. essairea p< Ut
bien ran Il s niai ou.
' A IV
fAmbai
Wasbin.,
p.r le f
Sravun
l'Un
Biontie
quels i
Bellega
table u
re.
: m. s.
de la
hier d
Ville.
asion du dpari de
udeur de l'Argei Uni A
on, on lun< li lut oll n
] ps 1) ploma1 i ii Une
,iil)ii par le Bulletin
n l'.-iiuri n. uiu nous
lii invits parmi la**
i mini >tre Danta
. ; s- il ou ont d'un
de supeibeUM nt dco
il Vin< i m, Prii
publique, est di m et du
.i villgiature J l'tioi -
Auju d'hoi 25 Aol ea! la
lte paicuaiale de Mirebalaii.
Cette ressai te et laborii i
cornu une a, en ', | our pa-
tron Sa inl-Louie, E\oi de Fran-
ce, et attire t haque ami i, a pi
raille datt, les ndlei dis envi-
rons.

la loi modifiant certaines dis-
posions da celle du 23 D
cembre 1922 sur les aunes
teu a t pioinulgur. Dorna*
vant, la taxe pour les fnaila de
lusse sera de trois gourdes et
la caution de quinze gourdes.
Ont droit au pou d ai nus ; le
Prsident de ia Rp biique.son
Etat-major et le Chel du Ci bi-
net, les Secrtaire! d'Etat, les
membres du Coi pi Lgialatii.lea
Prtels, les luges d'inslrucllO .
lea eomminairea du Gouverne-
anant et leurs inbstitnts, I< s
migistrats con inuuaux, lea ju
ges de paix et U m s supplai!

Il a l ouvert au Dpai II m< i
da l'intii ui un crdit extra
ordinaire de 950 Gourdes poui
traia d'impression da I Expos
Gnral de la Silualion d( II.-
lercice pri m
Le journal ificiel pi bl i
Loi qui modifie celle du ti octo-
bre 1930 fixant le Ladre el U -
appointements du rOi I i i du
Secrtariat dea archives di i
Ch uibre des Dputes el du S-
nat i-t igulaiise la situ.ii.on da
certains memb s du Personnel
de la Secrteirerie d'Etal di
l'Intrieur.
t
a
D'aprs la Loi du 10 ..oui der-
nier, les chaussures, cail Ion ,
jambires, chapeaux el cottu<
Mi -ai uniforme* de la Garde
d'Hati doivent tre conlection
ns par les ouvriers cordon*
n'.eis, tailleurs et rhapeliers
hatiens ou lab is joaqn'a ce
joar en Haili. I > Gouvernement
mettra l.< ( ou m >nde au i
cours a' au rtL i^ dans lei prin-
eipaUb viilee df la Rpublique,
kl MataUfl -- X AJ^Sfl
awssi "-m

LA LAME
qui s'guise
ft vee le plus de commodit
Me-i-.-a*fc/. en VENTE
PABTOUT
Distributeurs: Mohr & Laurin
P, (). M Port m-Prince, Haiu.
P-o5
Propos
humides
Henri Brsud a cont eette plai- i
ml anecdote : l> habitants ville d'Anmluez, o rsidait la f- \
mille royale nui ni leurs yeux ni lun oreilles .
ic voir.un Jour, u" ntra du pa-
lais, un tout jeune homme ni rriait
perdument, tts la Rpunliquel"
Ce prcoce rpublicain tait la prlnee
des Asturiea.tutur Alphonse Mll.qui,
nus m pnitence, avait trouv cal
ingi nieui moyen 'le se faire librer.
A i|ue!i|urs annsde l. le Roi d'Ea-
pagae devait, mis set fentres, an-
leinlie le mme cri, pouss.cette fois
ri par, leponple souverain... Ainsi,
l'autre jour, sous les fentres des bu-
reaux du Directeur du Grand Dpt,
un nuRsi ingnieux ieune Amateur
m m vive la RHUM SARTHE CA-
CUBI I)'()lt Il recul Incontinent une
bouteille brune contenant la pi-
cieuse Due,
Par sans fil
2-t ii u 19S1
Havane). Le Praidanl G4-
rardo Mcha do a msrqn 1 lin
de li {< lu ion cubune p
son retou s La Havane.de '
Province d Santa-Clara d o i
dirigosil lea oprations cnntu
les ni, lien Le retour a\ Rectnn
rapidernenl par voie terre *i
anlnoiobile. H se tendit imm
diatein 'ni au l'wlms de la Pr
lidence, el quelquer liioy us
de La Havane conaa'ren
qu'une lois de p'm il se trou-
vait pi rmi e x. Le rendent
paraisse : < gtimemeni l^: g
n i oison, aana doute, d i e-
preuve qu'il vennit de tiaveraei.
! e croiaeur Patria q prit par
i la batailla de Jibara a jet
l'ancre L Mav m-, chaig
d'un Block le mU'Mt'ons enle
v^-es aux lehelles. Des rapports
signalent encore des rencontres
dans le dislrici environnant di
J>bui,miii- il neresie en 'iberti
qu'un taible contingent de re-
volu'ionnaircs.
Il si cr une i oie prm ire
de fiil. s .Carnt-Perrin (Csv
so; le mme modle ejue celles
tablies au Cap rJaitien(l Fos
salie) ;h- be'-Air (Port-an-Prii -
c ) si A ; V.ulee ( Ja. inel ). U
local sari lournl pai 'es soins
de la Commune des ('a),s.
Oc nouvelle? commissions
communales onl t lonnea
Pignon, m Borgne el a M -
sade.
Mme A .1 I? W
Au' > Fil m quu qu
d'hatienne.
N.i.is avons ? u le plaisir di
sener la main notre char-
Banl ami Hayninnu Laroche,
prsident de l'Union Club du
Cap-Haitien, qui a lait i; i >,
apur parmi nom. I' eal ra-
par!i hier malin

\1 Mra S i mr L < r< n' rli
Jrmia nous on t -t p "l al
naiasance de leur H s i- .1 u I.
vieille i soohaili
Cest ;r i h main, i ndi '21
lot coura '. que aora i
br la mariage de. Me!!i I !
gelte Roumain vec M. Al i
'' de iatii f'-. en Ej
Cathdrale.
NOUVELLES .
DE L'ETRANGER
l'ar sans fil
24 < l 1M1
N< w Vn-k M dame Moorly
Helpn VVills ) a battu au rbainpioonat natio-
nal l min in de lenois, M .nl-,me
Whittingitall d'Angleterre : 8 A,
(i 0 6 L La di i uiri''.. >ii it
COiiov pour I inne 1930 'vil |
\ ,| moiiel N ith 'il. d'Angle j
qui lut ) i ' demi finales'
limine cel h aene par aa corn- J
p irio'e v1 "f "" WhiMingtaH.
Berlin. r Hubert Wikins
en roi le po>r 1< pcMe Arr.iiqua
bord da ^ n.'-1 arin N lutflas
.. rodio ;l i I *fhl
Uhr 131 il tu d'hui qn l<
ou -m. rin : tr< dejA
le rgio a congele desg'ac**,
par ours ' '' \' milita e
i i vin sic d 8 cauda l'h ore
Sydney. Australie. Le ha
bitanta de l'Ausiralie devien
n ni de plus < > p'us b uni
i;* : mis. suivant u- u (o' ni
tien adresse la Cemvi niio
Mdicale. L.s. iperls prdisen
qne U race sei a luul a fait non
dans quelque^ if i s.
Chicago. Un |!< ol< u s I
plu* vili de Chicago levi d
iuio du ce bi i omi i R'*1
t l'Universii de l'ILnois li
l'rofesseui John .S Du ley, u
ro'lection comprenaol dea mil
liers de varits de mou< h
lourmia, abe Iles e: araign',
Shanghai, Lt mor n
tourna au di istre, due s un
pidmie de li "ie lyphoida e
d'aolrai maladies qui eni
veut plus de nulle periooor
pur jour.
\li ni Le 1)0 X n H'in
Miami venant d An illa
Un inclcle)Dtde la rvo-
?olutton cubaine
Le navire d "ois K -dpricks-
bo'ga t bombard dans les
eaux cubaines par les aioas
iniiitain < cubaine. L* navire rr-
ill plusieurs bombes et nn feu
de mr railleuses, niais 1 infor-
miiio i parvanoa ici n'indiqee
iioi- s'il veut des dommages a
ho: i |vi ton' cas, l'on croit W*
l'affaire soulvera un incident
diplme i|ii".
I,e navire se rendait An
M
... et votre Parker
Uuot'old prend 17,
4 (i il d'encre de plus
qua la contenance de
lu plume. Vissez la
couverture et ce bou-
ton de remplissage-
patent est scelle her-
mtiquement. 11 ne
peut pas Jeter l'encre
P mme accidentelle-
ment. Il n'y a pas de
levier qui puisse s'ac-
crocher votre linge,
g Demandez! vortedis-
tributcur pour les
nombreux autres per-
fectionnements du
parker.
l?arkcr
Vuofold
Distributeurs :
MOHH LAl'HIN
P. O. Box lis
Port-au-Prince.
CHAPELLE SRI
DE TURGEAU
La f'e de Si-Loi is roi de
Franco, se clbrera solennel
lement en la Chapelle da Tir-
gf u dimanche proi hain, le 50
aot. La mf'fc'e sera chante pai
le H. l're Supi leur du Smi
naire, le sermon d'naaga sera
prononc par k R. l'a e Va
ion, Administrateur de la pa-
roisse du Sacr-Cur,el la cho<
ra'e sera dirige par le Pre
1 om manche.
Les fidles habitue! de la
'.hapelle et I s dvots du grani'
roi,se leroni u i p irticnliei plai-
sir de vtn honorer |Sl Louis
OU loge a nvralgie en ?>0 min "es
Arrtez un re|r nd's^ement le
premier jnur et la malaria en
"ois jours.
BMi sauve le bb dn reh-oi
ditsement.
.

.
>- : .ijv.s
un '. t i;'e{a!e \
iURESQVE
[TOTl CT10NNBI
I 'OI'
attaul i .lro>; lerlcsd'Hiltl
'I G " '' C. FF.,l(iOQ. $nire$-Parl$\
va
Lvh Meilleurs
Pour Adolescente
parce qu'ils aiment leur got
distinct et apptissant. Ils
plaisent quand toute autre
crale choue.
CUITS SANS FEU
AU MOUUN-PENDANT 12 HEURES
Cachet Miriga
n:!n6vrl*lau?
Manu faclwc ha'iliennt
de ciaaiettes |
GEBARA & Cp f
LES CIGARETTES
Bai Bas Fanial-Lon
" Dessalimenne* 1
- Colon
"Rpublicaine*
" Porl-au-Princiennt
Flocons d'Avoine 3 Minutes
'' : --'... yn..
rrr "..... n
ri ltJArai : VilM" A
W-r-i
- -im
Dr. liciigue, t, Ras iwis,. Puis,
Cin-laldy
Cl SOIR
Un beau film pUii d^ sentiments :
GOSSETTE
(SUiTE* FIN )
Entre : Il 50 ; Balcon : 1.00.
SALON DE BEAUT
MADAME FMILE ZEPHIR
Ruelle Vilmenay -Phona 3 438
Annonce sa nombreuse et distingue clientle qu'elle
les produits de beau< suivants que le vend des prit dfiefl (
toule concurrence : J
Gl OSSVriNA pour l'embellissement de h chevelureG.llOilJ '
LUSTORIA pour le brillant de la chevelure la bou'elle G.J
POMENTO i l'ommade pour hommes ) la botte Gdes 1,0041
POUDRE pour les soins du visage: Brunetle, pche el
o'ilfii- de chair, bol'e Gourdes 4,50 & 2,35
COLD CREA M : Gdes 3 00 A 1,30
CREME pour vernir : Gourdes 3,00 & 1,5(1
POLI pour enlever le vernin des ongles grande bouteille31
POLI pour ong es grande bouteille a gourdes.
Et n'oubliez, afesdamae, Mesdemoiselles, d*' passer au SiloiI
Beaut poir vous taire une beaut dont vous serea merreilU
BIRE NATIONLE'
DE LA
Brasserie Natiom
Se vend partout Or 0,1|
le verre malqr saoualil
su prieure.
Protaez votre Doche
votre sant en la buvai
toujours.
AVIS AU COMMERCE
ffi
La Panama Railroad s eamship Line a l'avanti^
nonce les dparts suivat Is de New Yorkponr porU"
Hati, directement, durant le mois d'4ot 1U51 :
Dparts rie Ae/i )ork. Arrwag Po't-U-?11*
/S iCriitobsIa le 18 aot 1931. le2a f3
L/S Buei: .ctora le 25 ao' le SI o
W. M. LLOYD
Agent Gnral ad. int.

LeUhuniBarliancourt
D j %U .^uuaale slfciauv
k)t tiaMt frtont :
UN BARBANCOL'BT
la^JOUe^an
e afiriani, nranaiWe .puce


Ut HJJN i5 Aoft mi
-?. ***
I Toutes les Polices
DE LA
Panama Railroad Stamship Line
Service de frcl el de passagers en lie
Angleterre
Ecosse
rrscce
IcomnriMinent la Protection contre la .*
Bit?
Foudre sans auamentation de Uiim
lEua.LeBoss&C
m
Mrs. G W. SHELDON Co- 17 James Street. Livbipool, teU*
Tke folississ. arf HT As/sU at sriarifsl frt* n Nrspe :
ENGLAND. SCOTLaND. FRANCK.
Meure G. W. SHELDON ft Co.,
17 James Street, Levrpool.England
In Fr-enue. Mnera G. W Sheldon & Co. are represented hy fhe t Plus rapide et plus diiect service de transport de psssngers sidu srv en are llaiai
europens via New-Yord et Ciistobal, Canal Zone, Isthme de Panarsa
Voici la liste de net agents pour lca principaux put la de l'Europe :
les i>f af
i
Aqents Gnraux
EDE
Marcelin Martinez <& Co.
Changement d adresse
E. EL1E
L'INDIGNE.
GrandRioNo 21Q4.
Annonce a sa noinbeue
et distingue clientle ae )''
grande fabrique <^e Mosa-
que MAURICE t. IblK
dont il est le stul propri-
taire. el transfre ia rue
du Quai, No 180J.ni face de
la Douane, tout pr* de Ma*
gaain Ed. etve & Co.
Pbone : 1005.
AVIS
Gaapeaux varis pour hommesJemmes et enfants l'abri
La, par des mains hatiennes et avec de ta] paille du
La Lo'trie Nationale d'ffai i
est hemeuse d*a noncer
son aimab e cl'*' ' le 'oui
le *ys e* |a pub c Po ta i
P meieo en pu cuber qu*
ses tirages seront non eau
radiodiitnae* a puti di celui
ou 6 septembre pr rhnina
La Direction
m
Faites une v ite iL'Indigoe*.

Laboratoire Sjourne
DlHf.CTKL'rU
F. Sjourn, Pharmacien
R Sjourn, Pharmacieu le Puniversit de Paria.
M. Swoupaa, Pharmaci-o de l'universit de Paris,ancien
interne dei Hpitaux de Paris.
Analyses des Urines, du suc gastrique du sang ( Was-
jimanr., Ure, tlons'ante d' mbard, Glycmie).
Dss crachats. Des irat're-. h'eaks.
A vendre
Un phonogropbe Ibuaaw'k
Panalroee* avec 50 dmap.ee.
1 grand lu doubla avec ma
telas et sommier.
1 la ni ne pour biidg .
1 table gigogne,
1 selle al 1 nride.
S'ad>-.'sspr : Sri H. Smith,
Camp il'.ivinii i.
IE
m
ALUMNIUM UNE
Un steamer laissera'Ni w-<>-lai:s le 25 a0*1 et Moi) te le
aot directement po ir Petit G.ve,Port-au-Pltose et les
[ parts du Nord.
Port au prince, le 14 noet I9tt1
A. de MATTE1S & C., Assola G<
Portail Log.i e
Port au Prince
B VITAL, prapriftaire
Imui ETslbABT Ms.DtreeUtr
Grand Atelier de menuis-
rie fine el dTbnislerie
sont employes les machL
m s haoeaisea les plus no
d.; ni s.
Qualit indniable.
Et! gnnee inoculable,
'.v ort Incomparable,
IVix lo'S abordable,
es' sa devise
Tlphone: 3410 al Sltl.
Insurance Co
Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES. d'ASSUBANCE
sur la VIE
EUG. Le BOSSE & Co
Auents Gencraux
I
^-^liuasBifjse a ni
(iLBLATLT HtNEBf Jt CO
'il Kue de lu ia Hepublique
Marseilles.
llernu Prou Jt Co. Ltd.
3 Quai George V.
Havre.
Htrnu Prou A Co, Ltd.
Kue du Moi:lin Vapeur,
Boulogne sur Mer.
Messrs. A. Benuii A C
'21 Allengade. Copenhague.
Oslo, Nokway.
Ii I ICktioi
Speditioi a* Ikap Oslo.
MM. Atlantic Preighl Cnrpn
Balinhaut, IJamburg 1.
Germaoy.
Mrssrs Allai tic Freight
Corporation
Germany
Meaara Atlantic Freingbl
Coi p'n.,
24 Quai Joidssns,
Anlwerps, Uelium.
I
su l'a* os . C" Li
* Pua des Maria,
Pi ris.
Hbanu PBHSN Co Ltd.,
Kue de Tranqailil \
DnniMrque.
H
u Ppron A-Co Ltd.,
9 Htt; !toy,
Bordeaux.
Gence, Itai.t.
M laara Uhnry loi A Cumim
PiM S.Mttbo No lSGenor
Co 11 3N H 0 H Q. S WI I > I-N
Nordisk Exprest,
Cothenonrgi
.4essri AlLsiTIli ramil
CokfV.
ren Bmmaplein
Rotterdam Hollande
Mr.r Steimann A Ce

Votre premire visite
A
Hv
Nous donnera raison, confirmera votre bon jugement ei
justifiera la coonaDce que vous nous aarei accorde en
nous garantissant voir apprciable pair mage I Htel le
plus slect de Port-au-Prince.
Nous vous suggrons d'arrter votre chambre l'avance
Bire la pression.
Cours dTit
LEONS PARFlCJLiLRES A PMHU PRINCE
ET A PTIONViLLE
l'IlMTITUT TIPPEN0AIII
ss*>/ du IfSf parents
fa mthode' 'e-' certaine. U n'y n i>:s de i\ S'adresser au No 1137.rue Lamarre,de S ha A 11 b. a. ru.
Tlphone: 28H1; on Mr II. I IPPENHACBR,
P'ion-Ville, rue Tillute.

!
evue
l5,Ruede rUniveralt.Paria.
SOMMAIRE l)K LA LIVRAISON
DO 1er AOUT lttSl.
Les hauts ponte. Derniie
par i .. J. de Lacretalla.
Les prpara1'! militairea des
sovialt. "".
Julie Tatmo... L Constant da
tlebaoqoe.
Lettres a BeD)8min Constant.
l._ 1798 1801. Julie Talma.
L'ait S I Lxposilion Coloniale.
La rt-naissance d#a aria i nei-
g oex .. R de La Sizeranne.
Les Palaia cl les Pavillons.
IV Le M troc... Georges Hardy.
Richelieu premier rainitre.
Ht. La lobe de iiuekingham
... Gabriel Hanoiaui, Duc de la
Force, de l'Acadmie franaise.
IInsseir.-Ben-Alj. premier roi
du Hed)as. Lon KrajeWsLi.
No1 es et impressions. Aus
conteurs du conservstoire...
Kavmond Estliober.
Forain .. Lonis (bile*.
t.) Bspsgi-e. LOu\erture
de- l.(r es. Andr Nicolas.
fV vue muaicsle. Amphion.
La ulse... Louis La oy.
Chronique Eiisloin i ol tique. Iten Pinoa.
il X Dl L'A ONNHMENT :
V, Un an Si* mois Troit moi^
Seine Seine CI Oise 100 Irv M 1rs }6 lis $o
Oputcmcnti et
Coionies trufiaei 106 frs ,4 tr iH (r
hlniiKiiT :
fayi it dtml-UrU
toslj| 150 frs fi Ir {4 Ir.
Pj s 11 l'Icin tarit
160 In Ht Ir.
Lykes Brothers SS Co Inc. I ^aan^;;1;wa
DENTOL
Texan Hati - 3.nto uotniogo- Porto Rio
Le feuI service hebdomadaire ei rgulier pnsfineis tl
are! entre les ports du Go'le du Te*as directemsut .?e:
Port-so-Prince, Haiii
Pour la rception rapide el le maniement habile a\e vos
importa lions, servez voua toujours dee navires de ' LYKF
LINE.
Lser chane* arriveao Port-an Prince asnt'
S/S <' Ruih Lykes 3f i i
S S I i nevive Lykes i A seplembre Itfill
Bureau : Rui du Magasin de l'Etat, ioite Postale R
;
"*f
ALUMINUM LINE
.
Mew-Orle.-.ns and Mobile lo Port-D-Prince Soulhside
liaitien OntporJ Santo-I)omingoand W.i sraibo.
Porta June Seillings Jnly Saitlins^i Aug. Siillinga
Sto Dgo. Citv R. D. Due Isne i July 29 Aug 26
ian Pedro MacRD. Due July 2 Jetfy 30 log. 21
liacarsibo Duc Joli B Aug. 2 Aug .^o
Nsw Orlans and Mobile to Port-au Prince Northside
Haitien Outports Santo .Domingo and Macaradx).
Porta ans SailUngs Augusl Saillings JulySai'inga
MewOrleaiiS, La Salle Ju ne 2 J une d July 28 Aug. 2a
OtMTIFRlCt
ANTISCPTIQUC
CAiJ PTC
POUDRC

iosrssl e Malin
Port-an-Prince
Mobile, Ab, SailsJu.u I Jnly 2 Jufy H0
P-au-Pnu e, Hati Duc .lune 11 Juv \t Ing 6
Cap-Hait* n J Doc Jooe 13 July 11 Aug S
Puerto-HIata, P.. D lineJunel July 12 Aug. 9
San Pedro, Mac.R.D.L\.c Ju. i 16 July II mg. U
So-Dgo Cby R. D. DueJum 17 .' ili 15 A g 1
Hacstaibo, fei-ri >> I 2 I IX 15
Poit-au r....., i, 9(J \'j.jl
LU INl.M ll.NL
A DE MAT1E1S A Co, agent Gnraux
Aug
Sept.
Sept
Sep.
Se I
S-
21
3
5
6
X
9
12
Attention

Progrs aToisvssu
Rhum NouviM
me dlicieux Gt
IL eTqnis Prir ,W-It
n-"M mut. mt
Ches : (i. SKIOS
An Je les raea Frsai
ft du nanple,
Tiphaae : ^


^

Mardi
Aoi
Le Malin
4 rA'U
m. MM* Si
rortau-r'i'i-e
Tls** -:3L>4
MMUWMWMb^r^iKvn' *MMl^-< l.-*'. .:.mr..'
-?MT"*'
idl
PHQr* GRAPH an* IIADIC
vCBMBINATION
L appareil qui ofl.e plei de
garantie au pont dt vue solidit,
* L'ree, ci ,ui.--.!< il.: reproduction.
Dans l'an il l'enregistrement
. < <>, .). Mi 1 1 trouv 1.'
.1 1/ 1 d i p , m ter au momie
v j 1 s;i lab 1ruluire* m o dernes
ut s: ingnieur! d-j premire
***e ia plis parfaite r?liss-
uou de la repro lucti m musicale
en crant 1-- "Uouo^rahea
itttf A TOJfAL CIOLUAI3IA
rojles les auauces, et 1rs coa-
eura des ions, toute l'chs le
,111 ic tic depuis a plus ;' te
.i ).c aig 1 . jusqu a la basse la
plus ^ ave, soit < produites ex*?-
1. joiiiiic I'truste lot a ei
utes.
i>.i s tous les modles, C0LU1BU
que ce soit dans le meuble, la
coainDre acoustique, au le nio*
teur, te mme soin a t apporte,
et ce. 1 pour la plus grands f-
, mu de l'aeti ueuc
Le modle i-cote, le No 939,
ep.esau e ie L PUS H \Tll.
A.iicic/. 0.1 appareil CoLoraa
ddiupuoue commu, et vous tes
crtaitia de ne pas tre puve 1-
uu soiroe la louisiunce 01 In
,1.1 > 1041 ipb ou lu radio.
L'Appareil qui donne le maxi-
u m le ilistactioo.
Venez au l)eoaite.n<*n t des dis*
qaes et phoaos COLUvtBU da
Uardge KNhfcid, et Mousserons
heureux iU' vous taire entendre
les tiiH rents modles que nous
m>ii-> t" stock. Vous prendre*
plaisir a admirer ies diffrents
m "les portai ls. Les meilleurs
1 |)iitatiis sur le march sont in-
MODEL NO. 939 eoutestableuient les porlatils C0
V)UMUL" 1 r.mniBn- emportez un porlatit fOLriBW.
Pour vos vacanc s a la campagne, aip* 1
KNEER'S GARAGE
Columbia Department. Por
LA GRANDE LIQUIDATION
CONTINUE A MOITI PRIX
CHEZ
Vincent miM\
ll'aasjle> da> ruts da fls*aj *ii d l'tat. %. du .ViiUrjf.j
La Aaisou o.lre i\* lf.*4itrs HH i tJH Ii6< (i 'tilfuett ( jf 1
jutddtios, par un tcatt en 0'.>: os < o'ttt i* m i;in;li|4t.'ttii
isi
ont les prix dlient toute concurrence.
Vais Grand Rabais qsrslls aeeepte^pour en Mair.
iniie n mnaiEui
Prix anciea* Prix
-;e coul. leurs Gis t <
tftttquiaetls pois
;)iab!eraent-tort
double il
leurs
I dionue coul. ast.
li^ptisle ray leurs aai
Voile coul leurs ***\.
Voile rat satin assi
v'o;ie rsye sois essor,
V nie uni conl. aa t. s;>.
V de auis fl urs as.M.
OrKuniIi roui, uni iss.
IRaime blanc
[ai>j diue ; teure enol. svO.
\ Biptiste coul ftennassort.
1 m l'ion ma or
1.10
1.00
1 m
1.2*
i i
in
\.%
d > 00
2 00
a,o*
206
20e
. 2 50
:. i0
150
l.W
3.01
250
:i 00
2 50
3 *o
400
2 .V.!
Pi" rail e il. 1 gnes
^l dy t)i ! mu).
S > y c > 1 su p.
I' a b| C *ua>. Uni* ' ies
pd I rdi r Coul. SUp. Sal
S is !f 11 u n'. snp.
|- KM > ">' Ml 1 J'f
t' 1 t- i t Ut v > I
.. i< >hi . pr ch m 3 00
I',, .d 1 uui eoul. blanc 2,10
I' icotii de vn- exi sop ,00
coul, 3 00
Tii l'iii.1 r.tvt pou pyjamas 25;)
Trw I u- nia 1 ur rob^ii JOi)
Pi u- l'I ">c rhem 3.00
lie sp i d \1 1 p >lame 1,50
7. phi I "Cm h ni'- s 3 (Mi
/ hir ive cou chem 2 50
7.c li i r ray so*e 'hera ira 2.o0
[Si in de chine tour jupons -i,fto
\ eliet soierie pour robes 5,#0
Chitonnelle de soie 10,o0
Voile cilamaise de soie s\0fl
aa iv.
0 60
O.Ti
0 60
0(S0
O.Tft
a
090
.0
1.0'.
1.00
1.00
IJO
1,00
l,0u
180
;io
1 00
1.71
121
1,5
1.
1,75
20
1 ft'i
risi de soie au croshat
H is de Hax 4" s ie swp
Caainsir l-^nsaia aaal.
HrjM fc**>ng dl. aaa.
I)-i I RaHa lins ray
ii' i1-1 a niai nlaac
K*ki jaane snflaia
Ik.i; noir (raofstl
!.i noir sap.
[Jill soSl. at*.
Que 1rs fi peur ealre
tiiai poar abamieM
Ctaaase'i^a ar hosa. Mf
r pr aatsats, paire
ponr ea. I#H
(.Iva **! peills paar aaaa
hansnax nadlle p< ar fcnaa.
Cbapaani piiic pr a sa.
i
Lhna*ux iee poar hom
1 bnpani tain pr *nla ita
Bis Je cote poftr dsJSOl
H 1^ fi! snp, pr iImbcs
Toile drap suy.
'oiiver'iire de lit bl*l S
de lit. lain^
Serviettes :> Isaiuc
Serviette de toilette
d'apis descente de 10
hemises i>r non asa. de
p-i^i>es corne I auais de
Binde brode
Entra deux br< d^e
S] m d d'an
I )rill gihar ine uni
i.0
1,'f
3,0t)
1 A
1 ih
IJO
001
1 75
1 2|
1 00 1 Chapaanx laine pour sedt's
f>0 1 Ti icolme de soie aoire
>n
t-au-Pn ice.
2 00 j Donreline noire poer ^enil
.S On j Bas et \e fil, pour fillette
4.60 j Mouchoir Madras bien, blaoc et foolsrs.
10 00
UM
7,01
2A.0M
ICI
3.M
iM
>)
2MI
l l./i
4.4D
AM
.^o
l.M
in
12 00
'.lOO
17.01
12,5*
S 00
VA H
20.10
lot
25.00
1 i-l(0
90 0*
ItOt
1I.M
3)
:o 50
1000
8,00
1.00
3.00
100*
40
:50
3.00
ajj
7.H
4,H
li.OI
an
1W
m
su
l.M
','JS
1MI
10 M
7*
4,*
7.M
nu
ISI
UN
M
11.06
X*
7N
1,06
,06
Mi
400
m
101
m
1.6)
2(6
2.M

7^:..v
i
Agent, HRIEZ- P. Ill-Oow r^SSSS l-^i
C P1NAHD -Sin(-Marc MllsCDOUGM- Jasamsl,
rb C. BRUTUS '!"i '
Kaaata/ les esseert! !OL0 1 B I \ I liiWtoi * lmtelf66*6li * . IMl
ASSUREZ-VOUS
la
General Accidenl Fire & Lif
Assurance Corporation Li de Perth ( Scotland *
>.i u << I BAI. 1 1 ne d s plu, puitMoles! d>s plui ilei r^aiis.s.
ttatiuDC*. Le soleil oe couche jaraal or ton cbemp d-echon qm m i*
Ses Polices contn vreut aussi les dglts aosasionns par ta huasse
Ses Polici nbiles couvitut vols, inesndit, malveillance, deaaaaAfeV
causs aautii! bus ie ou dsns sss biens.
Svs Polices a par ses brauctats d'Europe pont pajrablaa aajHsni
Polices conln sonl valantes dana I univers eutier. Tous ls ?pya-
ajars devi e loi pn Ire caution de se munir d'une police contre sessitnta
d'au moins 4000 dollars, la prime mnueile n'tant que de 1/2 / *&* iollnro P. 3
Veuve F. BERM1NGHAM, AuxCaves
ECOUTEZ!
*\g* lr a*'' iladi
Fsn-'O-Priaaa _...* f^
JEAN
J.-ru it
lihiim Sarhe
DAJSiS SOlSi PROGRAMME]
GONCERT Orchestre SCOTT
MO^ OLOGUE PaDTot
STATION H H. K
Port-au-Prince ( Hati )
p1^^^" JJjtBTWi. T&&^'&&61t\l&t^R1^r^tMB&0tF'0Q1tQr




faili
Chnrlier- alebianche & Co,
1221, Chemin des Dalles, 1221
^fohof*^ 2438' >


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs