Cubliqa. dominii m plutt du
I. Irujillo, la M ni domini-
cain. Navires de gu.rr., soasciip-
lion, arodrome, el tout ce au. non
savons ps e le budget
tuinicain repond trs aisment, pa-
rait-il ; la politique belliciste lu
asaitra, l.n dernire nouvelle, le
miis-iil nous annonce qu'oa lai a ac-
cord un emprunt le 5.000 "" de
i v aui i i its-t nis.
le Gai Trujillo, arm de pi.. *n
c|>e. po n outra !> grand nerf.
Va-I i Franchir le Rubicon ?...
Pas avant, m a t-on confl, qu'il ne
se soil vint un bon stock d. l'.Ill'U
SAPi'i HE < aCHl i Dt)K, sans s milicien .. ne marcheront pas.
TERRAE GARDEN
Demain samedi, 15 Aot, Fte
de l'Ai lomptien et dimanche
*out deui jouis lrts pendant
lesquels il laut se ci et i . s dis-
Irsciiona et oublier les euouts
d. l'heure. AlU donc c!iZ
Mr et Mme Kahl, Terraes 'iir
deu. I tioo Ville, o VOUS pa-
serez des b urts agra! Ii s.
Avis
u
Monsieur habitant maison
confortable Ption Ville,
cherche un partruaire
Tlphoner 2254 CM s'adres-
i1 au Butsau dsi latlu a.
... a vu, avec, on devine, |uel
plaisir, un camion de dtectives
s'arrter l'Avenau de Laine.
Il en descendit deux agents de
la Police qui ii.u eut la main SU
colle: t\r d US i\r ces VoYOS,
voleurs irrductibles dont lea
volutions laineuses mettent le
quai tu i en dt ssrroi. Verrait
avec plaisir le camion revenir
lr lenips en temps et Faire une
aussi liuclueuse pche. Rt ce
la grande |oie des habitants de
ce quartier.
. ve-it que, depuis qu'il a t
snnonse que le Prsident l.o.n
Borno, sctusllemenl i Paris,
prpare un livre sur le> huit
annes qu'il a passes a la di-
rection des b Maires de ce Paya,
quelques politiciens sont aussi
mal I l'aise que s'ils avaient les
deux pieds <\j\\~. an p-ti' * i>
Ii---. lis se demandent ce us-
inent les jugera celui dont il.
oat lit pis i| ie p indre el (Jn'ils
ont li ireel, pendant huit ans.
de leurs nargues et de leurs ca<
lomnies.
... vail svec plaisir que notre
ami M turii e I no'.he a i essus-
c t, la K le, son
el gan'e I e dnoin-
i i La Teri ia
lo j i 11 i 'ie du
, om ma sont
tait, I i
musqui au d-
on u l sginer
'.n plus eur | our ls
Chas nid les 11
mil v" s,
mais les dto i
vritable | I i >-
yeuses ''
peti's
ga I
!
p og| \ (TRE


d Bo osae,
une
11
ie i
des
Le n
...
Ii i
corve?
de i
ta
aeoii '-
de
rr a
causa n', i
tout i i> I .
dsha
tir i
un ]
peu .i
en c
.
s a Ii
plaisi
.. i ii du rendez*
vo." la/s*
trois ji
irss
lent lei
on s un
inn i i
si .ine
v,
, l.e
jeunt de
leu Ii nsil-
lsd< ^t,
les s pen-
ch I ''' tuot
de .. Cs
,. vo uin com-
p "ies
(illes de l'o sont
pas corn'n la s
ds Pans.

... vo, que v v'euve
Salo e pour
le diin.i C0 osai
une main th-
trale al mus te fte e
fera avec ;le concours, de ses
ives.


PAGE 2
LBgMATIN U A(*t 11
#
Cirque
ET
Exposition
Zoologiqne
DBUT VENDREDI
14 Aot (S heures 30.
Grande reprsentation
Spectacle Surprenant
PUIX DES PLACES:
Loges de 1 places 30 G.
Fauteuils rservs
et numrots
Fauteuils
Enfants
Gradin
Entanls
Samedi 15 Aot, 2 grandes
reprsentations 1 lis. 1/2,
matine : (S lis. 1 2, soire.
QUELQUES REPRESENTATIONS SEULEMENT
4 *
2
2
1
r*ria> cMOxwn
L
E
-o
Au mois de s- pi ml e
rhain aura u !n I cg < La
Vrit , Ne 17,1 s i ei lions d< s
dignitaire de cetti I
te occasio: .V. Fran< us A.De
tenon, lu rnci en Droii,
eal, Juge d< paix de a Capitali
aacliun Noi d,
Ch.\ R da Sou h p.-
L'Unit ! Cur! rch* a
j. la Resp '. Lige i b V riU ,
Orattoi en i h p.
de ( '. Ile le: | lablel i
Meml) m \ il ( .
Sollii le le bi
tragf de bps Irre" ti m nu
rable Mali re de
Me Di veiMii'. ilon i
n'est plus l'il '. s ui a ; '
l'ttlenlion 11 l'tal me frres.
Nous lui prsi i Ions loua i
mai! le m s bOuhai'F.
LA CAMPAGNE
LECTORALE
A
( lu se i appi Hi' que durant
dernii et imp gne pour l'lei
Ion d'un d| Ul pour Ifl !' '
mi: e cironscri piion de '
Qrand' Insp i I t m \b r o i
den\ c i i trou*
ni prs n< P. C taient V '
pi V ntf I S No C Foui
n Iiih d !
11 m r s.ur de i> >ni ea et
v\ mpa lues dans li i
viiw n&iale, car loui lea deux,
bit i dea lilrea div*i a, peu-
\ i ni 11 vi nd quer I honneur de
la repi senlei au Parlement.
M No C. Foarcaod, uir 1rs
( onseils d'un grand nombre d a-
Cin-Taldu
i E soir
Le giaud el i> iu Bina de de Sessue Hayekawa :
J'ai tue
Avec la belle ar'is'e Ilugualte Doflos.
Entre :0M; Halcon : l.Of.
DIM INCHE
A lien-u : Matine :
Des M cura aims du obli N colas Rimsky, Nicolas Ko ire
ndi B bail d.*>ns :
La Cible
lfatic< : i.ftn ; H Ml : 1,00
\ s HEURES
L'Amour engendn l'Hrosme :
Parce que je t'aime
vu rimpAyaWe eclenr Nivolea Rmi-kv
Entre : 2, 3 e! 4 rides
mis, accepta de retirer sa can-
didature et c'est ainsi qu'il a eu
a cder le pas M' Etzer Vi-
laire qui, comme on le sait,
aprs avoir t considr onl-
ine la candidat uniqu? de la
Ville de Jrnve, a t lu le l
ctobre 19d0 dput del pre-
mire circonscription.
Le MaTIN dans un bel ar u e
intitul : Le Chant du Cygm
piopos du discours pronon
la Chambre des Dputs o r
notre honorable concitoyen,
M'Vilaie, dit qu'il ne veit pis
pourquoi la brillante cit ji-
rr.ienne priverait le Pays de
1 intelligente activit, de la hau-
te culture morale, du prestige
incontest de ce grand Hatien.
Sou rle, est-il dit dans cet ?r
licle n'eel pai termin.
Monsieur Vil oie doit revenir
sur la scne parlementaire po ir
accomplir tout ce dont son vo
yage Prague DOttS a frustre ..
Nous sommes e i in sure d'at-
firmer que vl. Vilaire ne dsire
nullement retournera la Chaui-
bre Basse. e rrtle qu'il n'av, il
lait (jue commencer H trouvera
toujours le moyen de le termi-
ner ailleurs, dans un autre d >-
maille o son nngnifique ta-
lent pourra toujours se taire
valoir.
l'our la prochaine session
parlementaire, la ville de .Ur-
mie se propose de dlguer un
autre de s< b fil -, et celui-l, c'- s!
M' No C KuurcaDd. H a dj
l'adhsion resque totale des
lecteurs.et ce qai a fait l suc-
cs de sa campagne, el qui fera
Utnaut le succs de sa candida-
ture, c'est son programme abso
Ument gouvernemental. Il est
dcid prter tout soi appui
au Gouvernement de Son xc.
ie Prsident Stno Vincent
un appui clair tt ra taon n
poor raidir a sortir le Pays des
liens inextricables qui Penchai
0*at. Ce programme, on ie
comprend, a t accueilli avat
sympathie par lea Jrmienaqui
uni plac toute Uur confiance
dois leur chai bien-aim.
C. LlEttlEN.
FTE
A LA VOLDROGUE
o
La date du s:rutin approche
Lea locteurs montrent dj ue*
act i vit magnifique n lavear
d'un candidat jusqu'ici unique :
Me N. C, Fourcand.
C'est ainsi quila ont organis,
dimanche dernier, une tte
champtre qui concidait heu-
euaement avec l'anniversaire
de Ste Anne, patronne de la
chapelle de la Voldrogue.
Cette intreasan e et populeuse
section tut en liesse ce jour l.
Les collines devinrent plus
riantes, set eaux plus limpides,
les bosquets p'us harmonieux
Aux chants liturgiques succ-
daient les chants patriotiques.
Les organisateura turent
l'aise de sentir les coeurs des
braves payans et de nombreux
Plerins visreren union avec
eut.
Il esi six heures du matin.
Un clair et bienlaisant soleil
ae lve air toute la |oliesse de
h campagne Iraient et fleurie.
La nature semblait se prter
la joie gnrale. Ne pourrions-
nous pal dire comme le pote ?
L't met sa splendeur sur toute la
(nature.
Le Ciel t uai rose et l'air est un
(murmure.
Le esad 1 t profite de ces
heereuad dispositions pour
lancer rn loquent appel l'u-
nion.
Par elle saule, dit-il. nous
pourrons r User nos desid-rata,
organiser le travail sous toutes
nos lormes, occuper tous les
hraa. installer plus de bien-tre
dans les loyers, enrayer ou at-
tnuer dans une large mesure
la cise conomique actuelle.
Il a conjur les assistants
biner la route aux ngateurs
de l'ide de Patrie. Ce seront
des Ganelonsceux qui n'auront
pas vol. Au nom d la Patrie,
dit-il, en finissant, au nom de
nos convictions, remplissez
votre devoir civique.
Votre mandataire saura rem-
plir le sien au Parlement sans
peur et sans reproche.
Cette allocution d'm
allure a t souligne Plr
vivsts sonores.
Ces vivats, que rpl,
chos d'alentoar, se
Ces vivats, que rpta
:hos dalentoar. 8e ."'
geaient jusqu'au retour
eavalcade eSns ia ci,.
endormie. r*
On a* sparait, mi-
na voir pas perdasiicW
l'avoir, au contraire, bie0ri
plie, en prantant les sjpj
vux de succs au c2
Foareand.
Us nous semble
qu'aux lections l:iq,(
1W30, tous les lecleuri
qti
premire circonscription |
deroot encore, l'anne proclu
leurs sullrages i un seoir.
da*.
Serait-ce luni' de fro
commence ?..<*.eUeuQttde
voil ce qui convient se
ment et s'impose surtout
hommes politiques*
Leurs divergence dev_
sauraient leur taire oobiii
belles qualits qui doivea
caractriser : le sang-troa1
pondration et la mesor*.
En secriblant desarcasin
ciprnques, en les adressaoi
tout au Chel de l'Etat dg
bonne loi, le patriotisme
voyant et le rle adnui;
reconctruction national
chappent aucun nom
bien.ils diminuent la Patni
diminuent leurspropreS
Jrmie le 3 *ol 1|
LouisCHARLES,n.

LAMES
pour le mme argent vous
pouvez acheter plus de
*e?*****
( Type de trois trous)
Los lamas de rssoir do trois trous du type illustr gau-
cho peuvent-elles servir dans votre rasoir ? Si oui, voua
pouvez jouir de toutes les commodits de se raser avec les
lames de rasoir authentiques Gillette, prix lduit.
Les lames eue nous oflron* ce prix conomique sont de
premire qualit et leur prix rduit provient de la pr-
sentation des lames Gillette de type nouveau.
Nous avons donn cet avant*'1 pour que personne n'ait
faire le sacrifice de la commodit de sa barbe journa-
lire, en achetant des lames lalsifies. Nous l'avons ralia
pour que tout le monde jouisse du plaisir de la douceur
de se raser, que la marque Gillette a gagn de l'apprcia-
tion publique depuis li>02.
Au nouveau prix rduit voua pouvez obtenir lea lames
Gillette authentiques pour plusieurs moir. Achetez-les
dans n'imporle quelle succursale.
aulhenlk
P a q u e ls dt
10 LAN
80 cents, ot
5 LAM
45 cents *
Gillette Safety Razor Co-
J D. MAXWELL & C
Rue Rpublicaine. Pc- ... 1' nce, Il ii.. DISTRIBTTiF.L'RS.
ancitn-
Le Rhum Barbaucourt
!^ri la rtto-lWste Mi.sUaiVoSaol geic si |Ttfci4fl t'8'1
Dr i". i If i partout :
UN P-AKIUNOU'PT
nnAi'-Rnedeo-' '*-.>


U. V.TIN 14 Aoat Ittl
Toutes les Polices "
DE LA g
"K INSURANCE l>
coiTiprenrent la Protection contre la
Foudre sans aucrmentation de tau*
GRAND RABAIS EXCEPTIONNEL
Anton L Sa bu
TRANSFR DEPUIS LE 1ER JUIN AU ri733. HUE BU MAfiftSM b L'tTftT

Si ous vooim vous fournir de lionnes tnarchao'ltsea-a !" t>rix ex epumin*!.,
vlii'e* daaord le baaar irl ilr tatou I. SABA danismi nbu**au lot1: No l ":'.:!. ne l" ->-
rsij] d l'Etal Arant maison sont an*deaeua de lmte concurrence; surfont on y Ifoiiee des urticlea irs
suprieurs su urix des intrieur*, lent les prix et In qualit' poor l'actualit ; nsse t un
trs grand profitaux clients. Voiei Us prix de es quelque* article* m: vants:
Agents Gnraux
|
m
m m voie mu
En vertu lo d'une oblige-
lion hypothcaire en date du
Ooze Dcembre mil neul cent
trente au Rapport du Notaire
Hermann Pasquier souscrite
par le sieur Antoine Benoit
uiieurlbertGolignier.
o D'un commandement en
data du Onze Aot rail neut
cent trente et uk -- demeure
iolruetueux, il sera procde
le lundi dix sept aot mil neut
cent trente et uu ds quatre
heurci de l'a prs niai, en
l'tait il par le Finistre Uu
Notaire Hermann Pasquier,
rsidant Port-au-Prince,
rue Roux, No 414 la veate
au plus olrant et dernier en-
chrisseur dune portion de
terrain ainsi quelesconstruc
tions qui s'y trouvent, sisa
Port-au-Prince au Bas de Peu
de Chose, (Aveuue Franais
Nadereau ) de la contenance
de Tiente pieds de faade sur
Soixante pieds de profondeur,
borne au Nord par l'Avenue
Frtnois Nadereau.
Au Sud par Alerte.
A l'Est et l'Ouest par le
reste de la proprit.
Telle que cette portion de
terre se comporte et s'tend
lur la mise prix de Deux
cent quatre vingt quinze dol-
lars, non compris les hoao-
nires usuels de l'avocat pour-
suivant et le trais gnrale-
ment quelconques.
A la requte du sieur Albert
Glignier, propritaire, de-
meurant et domicili Port-
au Prince, ayant pour avocat
constitu Me Louis B. Vilgrain,
ivec lection Je domicile au
Ubinet du dit avocat en cette
Pille.
Contre le sieur Antoine Be-
noit, propritaire, demeurant
et domicili Port-au Grince.
Pour plus amples renseigne-
ments, s'adresser au Notairo
sus-dit.
Port-au-Prince, 13 aot 1931
Louis B. Yilgrain, av.
xtJsvmaBPtfx.:mzjKtz*
L'ORGANISME est REMIS d'APLOMBJ
PAR LE g
LACTOMORRHUOL
DELPECH
POUDRE da FOIE de MORUE SANS GOUT NI ODEUR
TOUX, BRONCHITES, ANMIE, LYMPHATISME, SURMENAGE
Laboratoire DELPECH. S. Rue Dantaa. PARIS
A Parl-au Prit. : PV" MJCH CAM1 AVE et foelts koaaes Pharmacies
V
Les Meilleurs
Pour A d&temeen t
parce qu'ils sont moulas de l'avoine
de choix mrie au soleil Vitamin*
par des Procds Naturels.
CUITS SANS FEU
AU MOULIN-PENDANT 12 HEURES
Flocons d'Avoine 3 Minutes
!
DES HORIZONS NOUVEAUX
DES horizons nouveaux s'ouvrent l'homme
qui a de l'argent. Avec $1,000 conomiss
et dposs en banque, vous pouvez enviseger
l'avenir avec confiance. Commencez ds main-
tenant a pargner en suivant une des mthodes
ci-dessous:
$1.000 en quatre ans, proviennent de 9940.16
en veraementa hebdomadaire de 94.5
$1,000 en troia ana, proviennent d SU56.M aaa
veraementa hebdomadaire de $f>.13
$1,000 en deux ans, proviennent da fWO.M eat
veraamente hebdomadaires de $9.31
rtm **
La Banque Royale
du Canada
Insurance
Une des plus forte COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE
EUG. Le BOSSE & Co
Aaents Gnraux,
Crpt de chine sup Panne 7,KO casquette coliers
Crpe salin blanc tup. ll.oal bleu marine
Toile de soie iup
Cipe Ginette Heurs
Toile mile soir
( trgiedi bien iup.
Tuile laize brod
do ; Chap. paille pr bom. can. >,
^oo i ebap.paille pr bom canof.7 o,
''u i paille pr bom. lin
1,71 d
I,i d
demi lalon rfolr
a o vjon'iers pour enl n1
15 oo
e
o
I2,oo
''* ebap. pailla crinoleprb. 8,oo
paille tin canotu r 14.oo
Gabaidine bleu mariaesp.2,11 paille charlaston a cl *.oo
crme l,5o '' charlealoo asat 7.oo
Oabardim blanc et noir 1,71 Parcale blanc aup. angl. 1,7a chapeaux paille imitalion
percale blanc extra su p. 2,00 panama suprieur 4 oo
noir el bi i,i' '"')
Soulisra pr bom. jaune HD.ao
Ci r nies sup. Iraoaii 2 oo
h.nu; ii\ lis sup. 3,*vi
" franaia demi deuil 4*oo
eup.avec. pocbetlea 4,5a
Servietlea de ba-n coul.
atat. (grandes
Caleons courts diabl.
lort mol
RatineW.merccarraaui 1,71 paoama garonnets :vo '-',ev>"s longs diat).
Ratine couleur l'aune 1.31 en ,, paille urec i 5,,o lort mol
Tuile Ma ne 25o #4ripi-ux paille. M '
Imitaliou Simili coul.&bl. oU > ',..; eJeanBartd 5 a 10
tpkjt crp i barre o,H cnar.pail Qlletl sgarnisno
Grise coul,imit btabanl r,73 paille flll. non j> mi
Calicot molle xi
[ndieuue aka (i I.. o.7>j
D ab^nif nt loi t l>i. ni' Ile ".7
Lo iou Bors n :
g| Il If Il ut.
i Otl'oilS II'' .m v : *--!.
Lotion Cberani\ p'e1 !
oWl
1,00
1.73
_ oo
I
. ) I
i n
I
. 8 >
( (.i i
o 9 i
Colette blanche
ai i'f pour deuil G.l
Te iudianne a Heurs
Baptiste aVurs
Crtos i fleura
foile sup. carreaux soie 1 1
bipou a car. soie 1 .' 0
Madraa coul. barres 1.2
M.4il'as top.merc barres l 5 i
Salinttta 1 'A
lrabsn< 1,5 i
Crpoi barres soie bl I,.
i [tdaanue 6.L.demi demi
i Indienne .. L couleurs
1 Flanelle coton
Toile drap olon sup
drap demi fil mix e 3 T.">
Toile drap ff mixte tf oo
Toile drap i or lit S oo
Toile drap uen til 11 oo
Voile uni aoul. c t bapc i 9 i
rv:i!<' blaoc < obei n id 1,50
\\ k blanc auutal 2 o
1) id b aoc l'auae 1,3 i
Drill blaoc top. 1 7.S
I Drill aoege crame i...
Drill suoti ;'i barre 1 4o
Drille tlanelU barres 1
Diill o il. sup. | g
o7o chac." forme pr dames ir 5.oo Pommades Cheramy asal [ 5n
,,7. poille lorme non i fwo rn.eda beaut rherumy 1 5-,
Savon Boi sai i In 1 .)'>
1 forme lai rnis4 no Savon Borsari as.i 0.73
i.li ip- ;n x pailli Smdi o Eau rfe Lolognc Viberl l.3o
" crinole prdame gai n 12 | :(n .!. Cologne I h amy
' pi dan c non l. ri i il on p ,i |Un ra. Il k "u
chapeau s crinole pr dam.ti no l.w de Cologne Rornarl
hunvv rr. pr enl. snp.p 1 i hepina et Imprial
ahaus. our enf japouuia n ."m Louons Clieramvaast.
" pr t nlanl bl i ft ."o |> ... nli- li -,
'> o
i. 5o
S o
"blanc el noir pr enl 1 oo Lotion Crrrramy grande b 6 oo
o4*J
o 75
2 .10
'2 :'.")
Chaus elle li ; fin h
i ( > 111. t. i a s s t 2 t > n
" pi i me ti1 ;i jo r l,5o
fli.tu--M' les pi bom li i
ii loui i helti s '2 <*
Chaus i lies ; our bon mes
mer< .sup 1,25
( lue<,.( i les poui I "m.
soie coul. S,oo
ciiiiussetu s pour homme
.Yaponai? r< u eur o.0
pi li in. ;' erc v^' o 70
' pr Imiiii merc sa | iur o,8u
B.i* fl e i ssl, 2 no
Ri muc sup 3,fin
R;.s fii suprieur 3,5o
M is n;1 rc. picot sup. 1 ,oo
Bas U't uni 1 oo
r- rapli ie i homme noir fi oo
Pi ru pi nie boni, sup, X .7 i
O i r>i < lit s pi d un s coul 5 n
I Houppes cygue laulaiaie
imaux 4.uo
1 loup coton velours Ch a 3
coton moyennes o.Ho
o'oo grand ci
cygne petites
pi ign nu : ia11- u corne
i pi u1 eoifl ur "
Fie i s si l'Ii n lies mil
n lanci s
Q
1 OO
( i .7 i
r.l)
0.8
1 3o
| OUI' 1 IlIll'S .1 .1
i mille ntr-Mio s 2 oo
r x 11 .i su mi robea oo
Peigm s de loileMe sup '.
de bnilHi ie \\ "
de '* iri t up "
Ceinture lindalion cuir
< nir chai I (ton
Slip
extra rui'
II.MO
1 5
2.oo
i o
.7 oo
Tnaaorimii.viJedoub.lar.4 5n ( ,.,:, es pi dam s i < i B i Bretelles irau-isessup. 2 oo
Hnsus nouveautcoul.d.t 4.5o pr dames uoii 6 3' ,N":1 3
| Shai 'i i>g mol sup. .7 oo
| Casimir angl.sup. coul. 14.oo Souliers pr dan
Casimir anglais sut 17 50
anglais sup. coul. 186o
S rgc bleu marine sup. l2.on
Seige noir snp. ] ; ,,
li \ loi ang hier mai ifi ] \
' !r i "i ; r |i. .
R'is aune
nrn nus< ^ blanc.mille plis ? on
chemises blxnrbes plis 5 Ho
Iricoline blanci i coul.S .'>.
o .i '
caouti h iuc .'< lalon i i
" ru ( oui pi dames cl 7,co
Se itrs pr t u ii os '
n Ichouc ci lalon
S nIier pi i' p us
lato caouich
S u i- r. c : : . ir I,
pr I oianc S ta li n I
Souliers eu caoui L< ne
pour homu e ulei
(3
). o
/ ..III
amricain 5 5o Soulierscn caout.boites
ehemisesbl nclvs rrow7.4o Souliers en caoutchouc
Arrow 10 ,,n pr i ; fsnts blanc
ohapeaux laiuepr.enl.oi 5oo Souliers en caou'cho
bap. laine pr h m n.Mr 5o nourentantv b i
' laine pr hom. assort. Ton Suliersen ci ii e
sup. extra 12,.o ., |f pr ,:- ,,,
casquettes franaises 2.75 Souliers en uir poui
m franaises .sup. :,.. (itm ,,!,,, i,.,
suprieures 4.oo J tauliers p ur dames
Le Purgatif idal1
10< u
7 .7ii
t ntants Iran nea l o*i
< luronnes pour m nie B.oo
po i -S t t)
pour extra 1 l.oo
R i d- brod ni es de ...... 8 n. peir des :i.7o
Et anln s plnsieun s si lic'ea,
dentelles valem Ifmes, ri -
b n^ p i l'ims | ,i cstb'iilil' ices
i ii|| poi i t li ipcaux.i ollicrs,
miroirs, ele, ele, etc.
Accourez y en lou'e. car les
i i p de cette occasion sont an
' --'o dessus de tooies concurra-
ces et ne sont que poai
5 oo qoelqui s jours seulemau'.
Si* biles pas la Maison Aaloa
I8,oo I >ABA qui se touve actuelle
n,! t i tins son nouveau loeal
l8,5o No 1733, rue du Magssia l'Etat.
I niii|i;i!piir Glrle
H7, Pua du FcuL Si-Denis, Pari.
FacV r. 'i-rn-l t.
Ne n. es. t -.t lucian pr>", a:.
elle ne provoque jamais de dtjjol.
yptlmanl ! sla,
elle ne dbilih pe; le rr-alud*.
N'exigrant pas de rrpos s, U chamb,-*,
elle ne cause auctaii pc. !c de tenpi.
Plu, activa que loua '-a aimiUirc,
elle eif, per cocsqteal, laok chre.
I ian;il!;in:iipir
IE
P.lulo.
DOSE I P,''RCATrVE- = 3 P.
______i uxciye, i r:-u!.
^.'ssBeH'^.^.firwsasBeaa^
1 e S/S i Car B ht a rli de
Roi lirai i le 24 Jm li t i- u
Hal '. \ ;'. i
a i ses, est attend A au*
Pr: n-. v le 22 11 v nanl de
J c ; t ii rie S inliag i In.
! i piti'iiu li 2.1 p..... t .-
Havre, fl Cap-H iilien, Pi
toi l.n. et lit '. t'i i un
Pt.-au-Prince, I 13 u al r.).' E RtlRELN & Cie, nls.
Il
I < i "cr- Fo iosi i *,ve-
n i le I t ";>e i st a tendu
i \ pi le. 18 <' ', en roate
.o k'i ', !< i S.it't' Doinin-
, prera t Ir et passa-
. i rim S aot 1931
,'BOLD &0o. Agents
: Soi ; rli mai x d t at cl
!i ; ( en 30 minutes.
,.\ , ,, nn m iroidis ement la

ti l.t malaria
VITTEL
GRANDE SOURCE
VOSGES
(France)
ACTION LECTIVE SU* LB l?eiM
Cure complte de l'ARTHRITISWE
Saison da 20 Mai au 2b Srptomhre
POUR S S TEMMS OOLF POLO THTRE OASIMO
PARO SPOIAL POUR LES ENFANT
' Trana* flrecrf,, PHIS (Oara Ca rt-t> n VITTFt
Kn vanta dan* la, prlnolpalaa Pharmacia,. Droguerie, ! 'ijnona d'Altn
i |i S
lu rctroi
11
MUVFAUX nUMBICS
i \ hutihui |
i .: vit.
, m- C30LS, ,te
ILS AN|
tnava
ta: 7
PARIS |
"int. f
Ji F.' 1-a*t J



Vendredi
14 Aoi 1931

Le Matin
4 PAGE
Port-an Prince
Tlaphoae:$a4fi
. aai
JK* M ...*. **"'.
MAUX de MtSWTb
.A .... ,. i.nlanta. I Uni '
BAUME TUE-NER? MIRECA
ASTHME
Soulagent!'! n.i
r!.1PHYSeUE I
i liai ai guri! on > Im
Glofou^ RbautI
RMullaHm.rvl.'.cux.^irprrnantiiniil*
feule, /loi-'B.ir'ef Den.onmr '''''"
[ E. DALICHOl X. *1 l'uf ^itior Hugo
lJoli-i olon ''
LA GRANDE LIQUIDATION
CONTINUE A MOITI PRIX

'"WHim
rr
Les grands Spcialistes de Beaut
italiens recommandent l'en loi
d'huile d'olive e de palme
pour conserver ce teint d'colire
Et dans U mOOtU Mtl tin-
gus cou cillent i leui '" ne
jamais m let i d Palmollve.
.-
. .; pies, die

i mu
i
/'',/ jrt /

"
-y. I v t rX.i
U Sm I'
Un

i
pays, fen
terver leur l

i lan;
I
le P ' de
I ,'tii d
bien
r au
qui frquentent cis
s loi ; ni to
'i ,. avant et par-desaui ;
1 : I L, d
e, s'oi ; trs
le Savon rai
i il s'agit d
i i d'en m-'- i d< I ;atttneni
% del'e mi ch tude,
Ira i. Ce traitement dban
d'un pores d
qu Lia n nferraent.
Tous I i.....d* Pran y
.' i i- si font
I te groupe im i il (< >fnp-
; ; membret .
- olive. s> compositi m i
d im le d'olive < pain .....
d'experts, un ; On 1 reconv
mande aussi pour le bain.
Co7\MJxA)^j/ CHEZ
a- 7
Watt** 6M
JfaniiA dMrat* :!a M a y ai i d# l'Jdvut t rie TvmKm fera
L .Sinon oftra il i* (traita*: jtaJtttoi toi* ai f il ro* If tau *ci; ^4 stit
liquid itiou, par uu ac.iat eu tto : oa M .i ! i tt >*. 11 i a." < t Lits aartt
dont les prii dtieut toutt coucarreuae.
Yule'Jrand fUbait q'lie pour Ifl ialr.
1TAINDE AC QUE CE DEU1X
Voi'e
il. I i
Prix ancien Prix
i .4ea 1 00
Lu rwlttoMU Icuuiit itjlimmi
*:i tn'. r\>f:t U*r fuit
. k m u iff.tftr
rtrrjtnr ili Pslmtlitt.
M >rr]iiietle a poil
Diablement-torl
double fi!
leurc
[fdienne ronl. '.
Hantiate rnye Ifirt m'
Toile roui t-ura tfcf.
Voile rav# aa'Mi
oi b tv e ia mort,
oile ni ""' ' "''-
V ile iiiiM fl iri is.
0 gaiidi a < nni '.
1^ d no lll 'ii<-
F.l'i
hue i
A Hollywood 76 des
lu'ts to beaut
iminandt'nt
l'.ilmolive
- cl-
i l leur
.i .x ; fl ipc-
; | | .. rr
uit i Kon*
live. Ci
i Pain-
olive, ilit-or, ;-ircc qu'il
rr j la luis salunire.
I : MOI K d'une elii-
i j. i ei itrqubU. Voil
ccvjuefau Hollywood |mr
eu le vcricitintii'tolire.
1.00
110
1,50
i,
1 40
l.
l.
2.01
d OH
2.00
SOI
2 00
2 o
I. 2 50
'i.ofj
1J0
l.M
P3.0I
|2.50
:i.oo
2n0
IK)
4 00
210
ACiiiAJL
m 1*6
i' c ni. a^st
H iptisie coui ii fl ii i- taiort.
imitation ma*or
{ rcaln c < ni. 'ingeriea
iiTiily l>la ic mio.
Simily 'ou', snp.
Prrcil blai c *uf. Iin|| -'ies
Potil irdine cnnl. snr>. a Soisttle ucuvrail sup.
FonUia snp.poiir itihea
Trico'fi e drttint banc
dt svins \tv hem. 3 (K)
Tricolme uni oui. et blanc 2,10
i Tricolii e de aoi" est sup 1.01
a oui. 3 00
Tricollne raye pour pvjamas 2,10
Tricoliuc leori p ur robe 200
Fi'jii biaoc chen 3,60
[Calicot Spcial Ma lipolame 1.56
i Zpbir irauf us ch^misfi
I Zphir ray cou', chem.
; Zphir ray soie rheiniae
Sa'io de chine pour jupons
1 rt'liet soierie pour rodai
Cliilonnelte de soi*
Vailc eilamaise de sue
OU
2M
2,0
4,00
5,00
lO.oO
8,00
I OU?.
0 00
0,7
) t-'
0,10
0,7
>'
0,10
1.0
1.00
1,00
1 50
l.Oo
1,0.1
l.0
1,U0
!.
IM
17.
r*
l,3o
1.
1,75
5 00
110
ljt
v
S.00
2.00
12?)
1.25
1,0
0 90
1,7*
1.2
1.00
2 50
2 00
5 00
4.00
IJa da toit tu trottait
Bas dtotlt ?xoa su*.
lias ue voie ssp.
Cttlrt'c rranfa; cl.
Drill vlcin| Il A\ 'auf
Dri'l (aWrtiina ray
HriU a* kl
PCaki i*" angl#^
(frtf air (panfsis
Ipajt* aoir si p.
!) ill aoal st.
Quatrt II ' fllirt
lL. pnar c'-n w
'.iiarVs r aoi ri(*i
c par tatt pafrr
>or m !at
1-nerax pailla a>our as
" e**i psiMa poir ^
'".hapaeux p^i'i* pr h sa.
(.'; *iik laiaa
pote
h'vn
' bpsa\ la in* er anfaaU
Uat lia rot* potr danses
B 'S fl! "lia. pr (hnse
Tsjile drap aap.
!ouatrtura ' al lit, laiaa
Sertiettes de a-or
Sertietie de teiletia
Tapit descente de lit
heinies pr boni ss. de
Peignes orne trnnaais le
Ban i brate
Entre deux brade
.Sia ni a dras
Drill gsbaniia ni
ChaptaKX lain pour sndets
Trictliua d soie noire
Dooctliot noir pour Heail
Bas cote II, pojr lUtUt
Mouchair M i Jras bleu, bl-iaa
1W.00
12 SU
7,00
Ji.OI
1
1,M
lO
S.IO
2t.ee
12,11
1 75
4l
vio
lait
l L0
H M
12 00
.ioo
17,00
12,50
f.00
12,00
20.00
t
25.00
10,01
31100
M) ut
If M
3,00
0J6
10.00
3,00
100
3.00
10.00
4.00
.100
3.00
et foui
4,W
1I.N
m
2M
1,*.
III)
II
H

i>
ly
IM
'.M
IM
10,16
T,*
7*
11*4
M
12.00
Wi
IM
M
|/,
41
m
irs.
ASSUREZ-VOUS

a
la

General Accident Fire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth ( Scotland x
icG PAl eat une des plut paissanteeldtt plm vtret argaiitattomt
e 9 . liiol. eni acht jamais tu sou champ d-actioa qai Mafeniat le
afPl
ECOUTEZ
SIhiiii Sapilic
Set Polices contre lucendi mvrtntaussi les dtgt occasi >> ^ *"
Ses Polices p lutomol iles couvrtnl > ils, inceodie, . Lveilipnct, da-
BasVSL.autrui iiuns sa personue oa dana ses biens.
s.s p|1(, es par s<>s bra i bi d baropi ont ptyabltt
Ha.'.
SetPollcet t ccideuts ont valable! dans lunivera rulier. Ions las vov-
e s ,,. / :,:..-. ^^OMfirlri
Veuve F. BEHM1NGHAM, AuxCaves
IIJ ; iBNV
\ I?. c
Or. Bengui, u, Rue uaim,. Paris.
ige d o arri p t
pa<- aa-i'noea. I ; SIXG
JEA S Wlf J* a
ffi5' i
.< Matai ''
r,,i i ti u.
Kin^ietceci i*m
M .IM .:- '!
bvnc un gracitul -
BIcnUlMitM pur If ,?*.
j Ans. rk".^a*ri..** ^a
A C.rt-o frifc. M-LNtll

DAiVS SOA PROGRAMME
GDNR1 Orchestre SCOTT
MOhOLOGUE PapayouW
STATION H. H K.
Port-au-Prince ( Hyi )
rm+ni- ^-.>.
>*
.. --.>-_-- i nj"_ '_ y;
v.
/] ;|||*7
n
^nn
> m
qq Chai'lier-Malebranch* & Co,
'&*> 1221, Chemin des Dalles, W\
rrc4criboe : 268G
ka.^.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03692
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: August 14, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03692

Full Text
Lient Maqloire
m DIRECTEUR
ygtllWfi AMERICAINE 1358
ll5S-ELEPHON N- 2U42 j
(> uf seul pas le vifi qui sait
craindre, C'est la eelre > ccn
<|oi ir ic l.iripal jamais aoat il lait
aroir saur.
Paul BOGRflET
jpata
ANNEE N 7444
PORT-AU.PKINuB ( HATI)
VENDREDI 11 Aott
L'ASSOMPTION
(h
If, m \
pour
E impUou,
me
du
r
ij .
llairt l
Wk
Jret j<>2
[
|
ie, u '-1's
iol d i
Jiair nnni u s
I

iUt lions,
a
.
ou.
Harie i )n
i
v i
hklie ? Ou ue le ss i
me sicle,
ixa 1 as-
pj/iioii.i i l it. . pape
dalt
r i'U : i -, Co p
Icieb: le 1(i
ier, et eu Gauie ou la lai-
lSJuli
Ij'iic Ci Mai u
1 Ou
V W Mrie itssusciti el
|- toi
W^iOu .,! licIV ( la lu li
Kaiur* .iiue que per
puiau eie tmoin d
Ion de Mai h-, p i
PtolltuiA qu'o ne la
"de&oi& lininaculei
pil'tg.iif u'tn est pa;.
Msuiu lie la calil
5*re. i c n a lr<
Mliou .i mis le depl d
Miiiun aposto i u
1 mu ui te soli
f W ui r,.
fle loflice de ci il. h .
me i io d
ne.
PB'm iushfie sa'croy u
gUidde i , ,... c i
" D| a : t' (1 I i
Pjr* Ue Marie n
?*eiubie-t il,de la plus
^'"n tlanl In lAs-
aWtnr,nrU1.rcl',,n,uisons Pur
E. u,lian,e |e suivant.
r,LlM""l' Dieu.
haute convcn-nirr- que If
is do M 18 la corruption, el
tirs Itfrs, il daaran&t
l'if e rsuri
i < i i! r qui dans le ciel
". ,u<- triomphante.
Bei >)i. XIV . u.,'! nte les
Lral
.
r a

ec
ion
i dur i I' S dig
Mre.

.
le et
di
in oui
.1 vnt ainsi

, :l \ ...
e et ila i vo-
:-;r,,J!i de

l'As-
i ^ jo-
li

n prin de
la tte ! lcho de son en
. lie orai-
une mys
i vi', i : oe met sur
s tes ii lles qu'une
hu,;i) s pplicationi < t'ur-
!,.llli-
ti i
n vous plan e
r so-yns
i ss on de
Fils .s
S
|t le Ut.:
(JUI cl
. le i hretteo se rap-
, :m-
pm . i lait acte de
i I d'humilit. Il
ue dsespre pus pour-
tant; I sait que celle qui
au ciel est s; m<
et que celle mre ne l'oubliera
pas au sjour de la gloire II
attend doue sou salut, uou de
ses propres mrites, mais de
tint on de Marie qui
pour lui toutes les
ai ii tuent le peckeur
du mal ei l'aident persv-
rer dans le bien. Aude prire
H tre plue bumbie,
plus to re et plus glo-
yio. : p air M trie que celle-
st une ii|)ii'jiie de ce
l l Eglise fait repterchaque
jour a ses entants ' Sain e
M ru, Mre de Dieu, priez
pour uous.pauvres pcheurs.
Col la pi 1re deexils qui
aspiienl s la pairie cleste *i
glorieusement atteinte par
eut mre.
(Dapi ;H Listre)
salon de beaut
MADAME [MILE ZEPriiR
Quelle Vilmenay Phona 4*S
,. a no hbreuse rt disttOfae clicn'le qs'elle r.ee
1^' b au suivant quelle vead des prix dant
ffifurrence :
STnpi.NA Pur l'ernbellissen.ent de la chevelure ..2,M1* 1.25
i,..- i. bot.ille G. 3 0.')
Gde 1.00 at 1.50
et crme
BToria pour ''embellissen.ent de la ch.vel
PENTf fn' bri,,an' de la cheve'ure la
f-'DRp ^ ""'nuiade pour haaame ) la boKa
[ tpour les aoms du visage : Bruntite,

pcbe
rup.V ur de chair boite Gourles 4..0 A '2,'M
MFLEAM;(i^s3A 150
^Pour- llI;Gourdes3et 1,50
pour en!
Poor
r le vernis des onflies grande bouteille'S gde?
ouhi nB't!s ?rande bouteille 3 gourdes.
^Q'iez, Mesdames. Mesdemoiselles.de p;
"**e me k^U4 akrn*
passer au Salon as
Cours d't
LEONS PARTiCULlLRES A PORTAUPRtNCE
ET A KTIOHULE,,
Cotosnenceut le lundi . aot
l'IHTITtT'JlPPKIMHII
it|BM du (Mt. parents
La mthode eat certaine. Il n'y a pal de douta.
S'adresser au No 1537, rue Lanaarre.de S h 11 h. a. m.
Telphoue: 2.SH1; ou Mr H. l'IPPEUHUa,
a Ptisja-V tltei i*V* Villale
Remise de Diplmes
l'Ecole de Mdecine

Dise .m j, du DoctQU
Direct*
(Suite c
M i n
n
r J ivtia Domtsilque.
de lEeol*
R
*
S I
l'inl'
hci [lai vo fu
plt
lanlsi
au -
i
.
i
u
tait e.
!>
I ' ;
'
Ides i I ;> tde H
grand pi
iho
carti
la h

h
Je d
un
ont
e
,
tru-.sles, i
oe>- |i s m i*' fn

i
D
i


u'pux uni ouRre
s BOO .' t
\ |uer
rt l'apr a les
qu'ac etfl
e
las i ils
Rques uni
y. e 1
ick-
n
c ien i moo
n personnel et i de
i i -
pins y
..lis
1 i ion
Qu de ;a-
m-
roe
-
1 .
ditn 'e
-





i
I
I '
''; i
. .
Ht.
i
-," 'S "^

%$



1

- .. . i
- ""' ' : '"
. i
i.., ;.. i, i i: l\!- ,
!t< ni i ' "-'VWM
.c du
't' VAcadc.i
a/.. icmtdc Paris
' ^mm*&i
' "m Janu.
Ym iMt : dam Mrf
Lldoa
ALIX ROY
29 annes de succs.
LA CONFERENCE
DE M. KERNIZAN
Dimanche dernier, di as la
salle des ^sodienctS civiles du
Palais i' Justice, devant un.
asi lance ttoaakreaae o se re-
marquaient des personnalits
du monde parlementaire, lill-
raire, commercial, judiciaire,
des d imes ei demoiaelle?, Mr
i.a\ i< K a pi onon. on
lori n hvt ( onlrent e sur
\i Sot i !< (1rs \u!iiiii^.
L. conirmciei a t prsen-
l : u obli p \i.- Edmond de
Lespinasap, doyen des s vocal s
du bai reau l Porl-au i'' ioc.
qn i lit, a l'occa* ion, une chai
m. i. all ution. Dana un lan-
gage impie, prcis el ( lair, Mr
Ksi n /..u pi < isota la Socii 14 d. a
N! an oi igine, son rh .
.son fonctionnement. Il aigus la
les Ruccs qu'elle a obtenus
d n aa on d' u bitri antre
Us i > Ii .'i.innirH l'intrl
pour !I>;i'.le connatre et de
pratiquer c il organisme inler-
n i qui travaille tablir
I. lie les peuples et i^t
m indpem An
plus, i de Si cit
d. s N'ationa ix i rt e dans Isa
d et nie, de
ni. de la coopration iu
id te.

nu nia qui na il le cont
i ii de sou grand
auv c h
HALL A L
. i.i ^i duue Uaie
u Ma .a m u de l E
tat, c la M os n A tred
ei emuaen ot c
i ene d'Hati.
M G0RGE1 IL JUSTIN
i i q
Droit, noua
i
.... i
D
Il ... i uux-
lOit i'i di.tu
1011 10U
qui uou u pioloudmeui U u
chu Noua lui renouvciOoa toi .i 'diails de SUCcs.
Propos
humides
0
On parla des ai i.m.nta
University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs