Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03690
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: August 12, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03690

Full Text
;|ment Magloire
" UICTEUR
1tM,iRUE AMERICAINE SM
"TELEPHONE N- 2242
**
e ANNEE N* 7442
IOR-AU-PRINCE(llAITI)
I.s islat'r-.t le || eVliae an*
rHa > ptnfeilifr mip i|"fc
lim.iisin nfioidi> qnr inrs ineas.
elles bobs lirrnl i fi nd l< > ei-
IriillM la If dire hrjlltfiir ft l.i
larreat ajrrparatlra ai e>lin.
Vider III M>
MERCREDI 12 Aot 1931
PRSIDENT OE LA RPUBLIQUE EXERCE SON
DROIT D'OBJECTION CONTRE LA LOI
SUR LE TRAVAILiDES ETRANGERS
1-10
.Prince, le 5 Aot 1UJ1
ajJSa\<* ,
Hoaiiaur la Prsident
de
fcbimbre
des Dpota,
fdiis Lgislatit.
j/oosieur le Prsident,
l/nl'honaeur de veus acen-
rrkeption de votre MESSA-
i dat du 27 Juillet dernier
IniaPalaia National I* 28,
put la constate lt registre
ki pir le service des archive
[ii Chambre des Dpote, aa
Cul de le fermeture de me
il ix.aV s.ii te que la loi du27
jliliWlsurletravail deolran
L iroaTe soes le couvert
pjjl Message, ne n'a t pr-
K d'aprs I Constitution
li /$ du mm coule1.
J'apprcie batement la sou-
Blarei Lgislatif de vou
|r remediei a la dplorable
[oition conomisas eu paye,
votant las mesures teadam
rapide sabatitaion de '-
_jit Hatien ux ouvrire e:
riloT* trangers travaillas
fisllement en Haiti. Dis mo-
id'Bue carte ne gravit* m'o-
lou'etois a exercer mon
P 'ob|*ction contre la sus-
i loi.
ipeuple Itailien n'a pas j. s-
M in capital .suffitsnt poar
Tilop^r le paye. Sa circula-
montaire est nsigniian-
peiue prse nle1 elle Q 6,50
tte. Cornue tous lea paya
autre pays appelle des
Bras propres diversifier,
ilopper et intensifiai- la
dnttion. Il a un intrt es-
Diiel i encourager et i pro
Iflcacesaent le capital
nger, tant aa peint de vue
Diniitratif que lgislatii et
diciiire. Or, ce n'eet ni l'en-
ortgtr ni la protger que
jugniuler brusquement,saas
ution et d'une manire exa-
lte frais gnreix des
ftrtpriMi de loutaa sortes atti-
idioilc pass par notre hos
ilit.Dim binfcM dj alatoires,
pde mesures inappropries,
lt commerce et l'indui-
* Itou vent dans en tat
sndila dconfiture et de la
h c'est hter leer ruine
iproToquait la farmetara de
[jaire partie des tablisse-
nt augmeuter, par foie
l p lev de noa campa-
qii ne tiouvent aucun
i leu's ictlfi es. Cest
'le moins porter le capi
[wiBger u aller thorcher
rs une meillenre r mu n
M- Dj des con.ptoirs o
bbJJ et Us crdits se rea
singulirement.
sa m politique corn-
ac te ne pas segmenter
Mllement 1 e s revcut
,r ne pas dcourager lea
Jjf ntadea capitaux en Hh-
.! exige imprieueeinen',
NitioQ de toutes reitric lions
"tairai et ltude d'en j-yi-
qui assure, encore, n> eux
dans le pass, l'tablisse
m i.oavelles entreprises
wable, iU dveloppen ent
nos ressource* natatellea,
'Protge srieusement cellea
Mas, qnj p,rme| nos
Mux, en dfinitive, de
tl 1 d'l^r lanr niveau
E* 7 ugmcaier lemr peu
Mi achat.
[oaaevons laieser au ea
luder l'avantage des
irces
"J
inatibsas eu paya
m. 'm main d cauvre sbon-
i ,iIon hoatile
1011 P ft.iblir cee aven-
n ., nou int dtruira
E' r*Put"tion de xno
Ea? <,Ue dei dversaires
Z**m9 crent autour f e
f^publiqua d'Haiti d>na
TrJSde d* liquidation
L^Hdem.
^".ilexsk au dehors dee
oua restrictive! du Ira
^IwalM Etais qui on.
J Pareille! mesures pos-
capiteux iee-m ploy.
n'ont pas besoin chez aux, au-
tant que nous, du capital tran-
ger et ne recherchent aucun
conteurs extrieur.
Vous ne pouvons pas lea sui-
vra aerrilement, aux dpens de
nos intrts. Veus n'ignorei pss
que c'est par milliers que l'on
eomp e actuellement nos com-
patriotes travaillant au de-
hors. Lne lgislation trop radi-
cale qui n.tMjjueiait d'expulaiou
pure et simple la main d'uauvre
trangre, exposerait le puy a
des reprsailles, au retour forc
des HaT iens gagnant actuelie-
ntol leur vie s l'tranger et i
l'agvrivation du probe ne du
chom'g -.
Pour eona m ver jusque nouvel
ordre notre position sur lac mar-
chs mondiaux, pour coulera
l'it-iiaui Kx produite, pour
aoutemr avuUgeuaament la
cencuneiue, nous av(,nsle plis
^ruDd ii.leVt maintenir aussi
bas e,ue possible nos frais de
praduciion. Kl pour atteindre
ce rui at, nota devons nous
K-tnu de toute augmentation
d trais ganraux
J neiiiauds pus dire que l'-
lment national Jeit tre secri-
(i. Au i ontraire. Nous devons
le piofg r, en limitant graduel-
etuent 1 cmo oi des |ournaliara
etrai.gaiH, par une lgislation
tJ0i n envisagera pas seulan.eni
ic contrat de travail au point de
vue fisc, comme la tait la lei
du 27 Juillet y.'il, mais par un
code complet, garantissant l'ap-
prent^itage, les conditions du
travail, la production dea sa-
laires, les limites d ge, les cais-
se des retraites alimentes par
les ameues et autres pnalits,
l'hygine et la secunle des tra-
vailleurs, l'inspection du travail,
la saisie des petits salsnes, la
constitution de biens de lamille
iualinablea et insaisissables, la
construction des maisons ou-
vrires bon march, et:....
Nous devons encore p otg r
l'eUineni nalional en le lai nu
participer, d'une manire plus
eftiesce, aux entrepiiaes aituel-
les et venir,sur des bases plus
profitables et plua convenablea.
So'.jb ce rapport, la lgislation
du 27 Juillet constitue un aver-
tissement qui sera, j'en suis air,
compris- Les entreprises tran-
ge-es doivent dlie messes
saisir quel heure est venue pour
elles de l*ire appel toua lea
lments Hatiens quahflca
Iu elles peuvent se procurer.
Iles rduiront du mme coap
leurs trais gnraux en cessant
d'importer des lments tran-
gers cou.eux. Elles marqueront
l'inlit
pays en
qu'elles portent au
intressant l'lment
ational i leurs activits at
lanr prosprit et leur dsir de
vivre a baimonie avec un pays
qui leur donne la plus large
hospitalit et qui entend con-
tinuer lea protger et les en-
courager dans toute (Ouvre
auinc, dealine accrotre la
production netienale.
Ci si sous le bnfice de ces
considrations et observations,
et avec l'espoir que mon appel
ara entendu, e]ue j exerce mon
droii d'objection contie l'eu-
etmbie de la loi du 27 Juillet
1931 tt particulirement contre
les ait. 4, 5, 6, 8 ci U, me rser-
vant u t-xan.i. ai nouveau dans
ce domaine la prochaine ses-
sion du Corps Lgislatif I op-
portunit des mesures nces-
saire*.
Veuillez agrer, Monsieur le
Prsident, l'assurance renouve-
le de ma tis haute considra-
tion.
(Sign; : Stnio VINCENT.
E
1
Le siedtuer iFeodcai , ve-
nant '- l'Europe, est attendu
ici vers le 15 crt, en roale
pour Kingston, SanUi-Domin-
go etc, prenant tri et passa.
ars.
fort an Prince, 8 aot 1931
RE1NBOLD VCo. Agents
** Scainrlales du Jour
LES ABUS DE LA COMPAGNIE ELECTRIQUE
LES FRAIS D'ENTRSTIEN
e
algr nos proeitjiou et la ser ratgorlffUemeol de payer
n catgorique, avec toutes i ces 1'.*. centime! de frais d'entre-
preuves que nou* avons Uen moins que la Compagnie
nia* \ i t i i l i m m VAi \ . u 1 >i t A ' i v/ .'* llaa ... t >t i 1 > > mn
Ha
fao
fourmes, dont nom avons lelat
les abus (te la Compagnie Mec-
trique, elle continue charger
ses bordereaux de 2' cents da
trais d'entretien.
Avec le uombre d'abonns que
compte la Compagnie tes 2~>
centimes de trais dentretien ir-
prsrnteni Is #mme du HUIT
CENT CINQUANTE DOLLARS
qu'elle ex'orque m^naueilement
des ibonna ; et quand un t .
s ble ssi hoia ne saiv.ee, il e^l
reiiiijiar> iux hais de l'abonn
un prix rellement eio b 'a .
A l'apoui B'u> ct":r un ces
que nou* connni*>o is parlai e-
ment puisqu'il l'rfgil de no re
olfi-e. L moi! dnier. Pour
tieui lus )>td* qui ro'em 10 cti
P'ca \n Compegnii a chai g4 U
DEUX DOLLARS 20 cent.me .
Soit 21) oentirres p.j.ir lea fuai-
bls et D^'ux dollars oour e d1*
placement de l'amjloy af la
pose des fssibles,
Lu attendant que le Gonvar<
ne neni i i'ervier un heifl s ces xbus, l'oes d--
aodofll ^ux abonns de relu
prouve qu'elle est autorjwoe par
ion contrai et le cahier des
charma percevoir sette l;ixe
illgale ; car l'Ingnieur en chef
AL. Karsol, dans sa ieltie au
Miniatredea Travaux Pnblicsea
da'e du '21 lvrier 1 * li 4 que
no's vons pub'-e hier, le dit
en lei mti elain :
( S piima o>ragrai lo* ) .< En
' q i coacei ne <> lojer 1 s
i O'np'eui mme eccqrd pour*
.in iiien innner une ces comp-
teur^ n'i lanl m t un iccevo:!
en >tne d nressiire six h -
mi s | h Co.uoagme rv neu-
ve i! tr p lyoa p tr es \> trticc-
lie:s.
D il- :rs n i gemea pr. -
fom-'ioa*, rendu !> lea Tri
bunsax comptents, avait eao
nr les abonn! de cette luxe
il gal Il paratrait qu'une ex
captiod < t laite pour l'svocal
lu! avsit p^sen' la cause e!
que lui, il s t lototie ne
pas l'occuper du paiement de
ces 23 centimes, N est ce pas
plu oi d.le ?
ALIX ROY
29 annes de succs,
LE

TT
o
Nouvelles
de presse

Suivant Is informations 'te
bonne source eue nous av.m
obtenues, maidi prochain par-
tiront pour New-York noi ej-ii-
mables smis le capitaine Wen
caslao Arvelo et Luis Vallejode
la Coucha, autorits maritime
choisies par le Gouvernement
pour conduire de New-York
ce pot le vapeur e^RESIDENT
1 Hl II I.I.' )>, i,, i u s rcemment
par IKtat.
Le Prsident Trujillo est
mainte- m;', entirement vid
pour tre livr au tiouverne-
ment et suivant les avis qr
nous avons, amnera Sauto-
Domingo tous las Dominicains
qui sont New-York et qii d-
sirent se rapatrier.
C'est une bonne mesure du
Gouvernement de favoriser Us
Dominicains que, lAremsnl, la
mauvaiae s"ualion cououiique
retient aux Etats-Unis. A ce su-
jet,les instructions ont ete uau*-
aaisea au Consul Dominicain et
il eat esprer qu'il sortira de
cette mesura les meilleurs effets.
Comme on le sait, le bteea
aeia affect par le Gouverne-
ment la surveillance de r.os
cles, assurer le service des
phares at d'autres tins qui se-
ront fixes.
( Dt La Opinion du 31 J aillai
1931 )
far Sans fil
Masskna ( Italie) Les r.ol-
dals et les civile o.l luti toute
l journe pour arrter un in-
cendie qui a b .l.i v des milliers
decres de terres plants de ci-
tronniers et d'oliviers au pied
du Mont Etna. Plusieurs een
taines de maiso is ont t b
les e' des milliers de persom-s
ont laies* leur loyer depuis trois
joun devant la furie des fia m
me*. Un dtachement de IrOU-
pea, renforc par des volontai
res.e.st mobilis pour sauver de
ia dtstiuction une des rgiona
lea plu tructifiea de 1 Italie.
LA
A
La HavamI) 10 aot.- Cal
aprs-midi, par une session ex
Irsui Jinaire, le Congrs Cubain
autoriser le Prsident Machido
a dcrt la loi martiale sur
lon'e l'lendae de la Kpubli*
que de Cuba comme prcaetion
centra U mouvement rvolu-
tioneaire. Cependant on rap
porta que l'ex-prsident Meno-
cat, quia laisse la Havane ven-
dredi eu samedi, et que Ion
croyait bien loin, a dbarque a
la ftaie d Kipe sur la rle nord
de la Province d'Orieue.
SALON DE BHAUT
MADAME EMILE ZPHIR
Ruelle Vilmeney Plxone 3438
Aanouce ss nombreuse et distingue clien'lc* qu'elle a reu
les produits de beaut suiviuts qu'eile vcid d> prix dftanl
toute concurrence :
GLOSSVINA pour l'emb IMsa meut de I i irv !,, ... ) ;,n* i 29
LUSTORIA pour le bnll "\< d In chevelure le bouteiile 0.300
POMENTO ( Po.uinsdc pour bot me ) ta bote Gdea 3,00 et 1 50
POUDr pour les sot s e : H oaetle, che et ck
coul ur de c!i i b >i Gon-das 4,00 A 2.2
COLD CREAM ; (ides 3 4 1,50
CHe,ME pour vermr;Gourdes3 el 1,50
POLI pour enlever le vernis des onglea grande bouteille 3 gdes
POLI pour ongles grande bouteille 3 gourdes
Et n'oublies, Mesdames, Mesdemoiselles, de passer au Salon bs
h taire nie beoov oet wa.s aaaaa; aamvatli*f/s.
Propos
humides
o
Il existe, naturellement, aux Etats-
Unis, une Ligue dt' Monde contre
l'alcool don! le secrtaire-gnral est
le tirs honorable C. Cherriagton.
Cette ligne conformiste a asen uoa
enqute d'o il rsulte celteconelu-
sioo inattendue qu'aux Etata-t nia,il
n une auto par .'> babilants, parce
i,ue payi s' rgtnia sec. tandis aue la
France compta une anto par H ha-
bitants, parce que paya rgime hu-
milie... Le pays lu Tin gnreux. 1 t
de l'esprit qui dile tous les con for -
naisnies.il est dpass sealemnnl par
Hati qui possde une auto par 2.500
habitants. Ce plus humide paye ce
record, oui perce que celui u i
BHUM SRTIIE CAGHeT D'OR, la
plus lger et le plus tin du cru.
EGLiSES AMERICAINES
Il v i aux Etote-Uoie,
terre bnie du proiestaiitts-
nic .t de loua nos sois pi-.-
du ils, 212 dnominations
religieuses tlifirentes. Ces
miiiti.jles Eglisesi uoaadant
232,00 b cul', e1 une coogrgatioti
d 44 : S ,#ut) a lei tts de pli.s
de ireisa uns, des proprits
pour plusicura inilliards Uc
doilars. 'i
Quaroula*qu itie million
trois cent qoatroviugt mille
adeptes, cels luit peu pri
l:i moilie de la population
adulte .m pays. C'est--dire
qu un aitii 1 Le sur deux appar-
tient une raligtoa dternui*
uee. Ce 4111 itvient dire
aussi qu' peu prs ,1a moiti
ne relve d'aucune Eglise.
Tontes cea"Egliaea" ont de nombreux liJles'.' C'est
une autre question. Cinquante
d'entre elles comptent moins
de 1.000 sectateurs adultes.
4S autres oui de 1,000 :
5.000 fidles I lus de la moiti
de dnominations on' moins
de 7,ooo lidles, 24seulement
ont 1*Ius de 200,000 nieinbres
adull,k.
il est vrai qu' 24 elles en-
globent 91 0|0 de lu popula-
tion religieuse adulte des
Etats-Uois.
Quelle est la '-dnomina-
tion la plus nombreuse?Lei
statistiques nous diseut c|ue
c'est l'Eglise catholique,avec
13 millions i3oo,ooo uiems
bri's le plus ue treize ani
1 e qui revient dire que sut
lo adultes membres d'une
Eglise. 3 sont cathoiiquea.
Puis viennent les 3,7oo,ooo
mthodistes : les H,3oo,woo
baptistes; les 2,'J3u,ooo |uils:
les presbytriens, les d.'SC-
ples du Christ et les baptistes
du No d comptent chacun de
1 2 millions de membres.
L'Eglise Bapliate noire coui-
prend 2,o14,ooo adeptes : 21
sce es sont exclusivement 1101
rea "les 4 principale! d'entre
elles, dont la Batiste, groupe
gj o|(> des noirs adultes reli-
g-et.A.
L Eglise catholique esl un
des quatre grands corps reli-
gieux oui aient progress da
vantage pendant la derni e
dca le que pendant la dcade
prcdante.
L
ET LE
CAN ASAMA
o
TOKIO, 10 ao< I e volcan
Aaama prs de Karuiaawa, o
le e r.eletvime indtx i g pas-
seront quelques jouis < omme
invits de l'ambassaie i F rbes,
est au rop'iondapoiaci matin.
Pendant toute raprs-mJi il a
vo l nne q taatit de Ijves et
p es de la rsidence de Fo>bes
qui offre u 1e vue noa obstruer
da volcan.
... voit avec quelle modestie
M. Abel N. Lger, .Secrtaire
d'Etat des Helationa Lxtneu-
i s, i dit a la Chaiabre qua ses
succs, tour une bonne part,
so >i ds auz eirconstancM, et
que es' psr hasard, ua hasaid
vraiment heureax, a'il a pa en
recueillir les huniers Non, Se-
crts i d'Etat, nul ne vous
croit .>. Votre prestige, votre tact,
vote connaissance delasi'aa-
tion actuelle, votre patriotiame,
et le concours de vos le'lgues
et celui du Prsident V ncen,
voil les trais articana de es
seccs dont vous ne voulez at
Corder la mrite qn'aux cit-
constances Bn poli: iqne, les cil
censl rices se coai lirai qeeU
qnaleia devant l nergie d'ua
hamme et c'est exactemeat ce
qui vous esl advenu ...

... vai! que depail avant-S>ier
ma ni li circulalioa des aute>
est devenna suhileinanl aoias
intense Plens^ig lenaent pris:. 1
'agit d'una gt/a dea chaulaurs
(j u ne veu eut plus paver envi-
rnn quatre dollar, nuis deux,
lt la .i'iou la journe des vo-
tnr-s qui's .O'idu.s-nl. Qnif des
indii'eurs de celte grve, nti*
Hieia des sollicitudes du Go*-
vernemen', seul titre de nr*.
visie, comme cela sst vu il y a
S peine une anne, l'orl aa-
PrinceV Qai d'entr en\ devien-
dra subiteme.nl grai d tonatios-
entra;

. voit que notre en it'ire
Agnboiill ( Agathon 1 tait \4as-
sis, cioyons-noos) a ouvert a ie
snajuste. I)e< bananes et de*
jennesSilos,dil Ci Preaaea.en
irti grand nombre, ont adrewe
des rponaes au chronie,ae.ir
dn Minoiu Ce ne seront ni liots
ptjles rouges, ni trois roses,
mais tout simplement des bras*
les et des getb.'s da Beursejua
nous olliira Ln Presse . Cela
v.i MU ir trs bon d'ici quelques
jours et cela rendra moins p-
nible celle eamcule qui DOttS
l'ait suer sang et eau.
niiHi i iii ii il il .....-------
Siierc in Caniil haitieu pair If
dniiifaeLoiiyri'i iilsrialtaial et
PsUSlsfic Lamaarae Les mie -
rasaaitei ruisntiiiraliasi eu If
Faux l'Util ailsnsM a I ordre i
janr lu |irualiati couvres.
Nous avons lu avec infiniment
de plaisir dans lun des joer-
eaux scientiiques de Pans Le
S'cle mdical du 15 juillet
dernier, dition internationale
ei excluiivetnenl tservs aux
M daciBS, les su|ets prsents
l'ordre du jour du deaxiiue
congres international de pa
thologie compare q u tiendia
ses .sises du 14 au 18 octobre
de celte aanee la f'aeull de
Mdecine de l'aris sous la hau-
te prsidence du professeur Ch.
Achatd.
Au programme des discas-
ejous et des prsent i ions de
rapports et de co;ia un a.ious
se "mn .-ert inscrites poar les
helmiu kiaees les thse* du D.
Flix Coicou sur le rle dea
b>u '.v* comme h es de cer-
tains parasite! inteatinsui et
sur 11 d >uve observe comme
agent vecteur dans l'oeuf de
poule.
N is avons n,' mrle mme
>uj I s r.ippor s des protes-
vur- Joyeux et Hear, de Mar-
s^'di .sur les halmiathiasaecaets
nooime, eux du D< Sieyeoel
au le para isution uiteaiinale
en France e d.ftreniea autres
ce nmunica 'o ia d'minentas
>.e;--i i > i rangeras qui au-
i.! ... ii la meilleure
t les co n; e sisles.
Noas aaauaoa cette occa-
'con pour prse' ter u Dr F-
l\j 0 aoa it cras t-
lici 'i'.. pour us excellents
travaux qui ne fsro .' qu'accrof
ire dara it.^e le boa renom du
pays et nous nous associons
;'Hssi de tout cmir ce grani
i. c . Ju Comit hal'iea.


o*___
b.
faU
PAGE 2
LEgMeVTIN 12 AejU 1931
GRANDE LIQUIDATION
Liquidant entirement notre slock, nous avons baisse a 60 o/o les prix des
artieies suivants:
Disques* ODON
Phonographes
Radio-Phonographes
Mont
Pneus et Tubes
Champagne
Vermout
Whisky
res
VENTE EN GROS ET EN DTAIL.
ACCOLREL'Le slock s'enlve vite.
J. KARAYANY
Port-au-Prince,
Angle Grand'Rue & Rue Frou
Duplicateurs
Fxerciseurs lectriques
Bijouterie
Bonneterie
/
MHW* PlMW.
A*-rBiaMi r-snwa
^rjrf"*.B.v,w%
>w-*-'*m * ~ ter-
ADRESSE AUX ELECTEURS OE LA DEUXIME
3E PORT-AU-PRINCE

Charles Alphe ALPHONSE,
n Port-au-Prince, l'angle
de* rues de la h* o al ion
d'F.nueiy,ancien cotnp il p
yeur au Dpartement des Cul-
tes, ancien l\ <.
Menilm I Prsident de Corn-
mitsions de i.i Commune e
Port-au-Prince, ancien Olficiei
4e fBti t-C "il de la s i on S d
de l'or. -ad-Princ
borateurau Bulletin Comma
ancien rdacteur du journal* I.."
Semaine Politique ";; pnbli dix
ensdestatiatiqui de l'tat-civil de
If Comn-.une de Porl-au Prince
( 1910-1928 ), ci od .. i II
pulatie nationale pour la deu-
xime circonscription le ci
ville, a l'honneur d< citer
les inftrages dei lecteui
10 ianviei 1932.
Il n'y a pas seulement ls
aaeation politique ; il v i ussi,
y a aartout la question admi-
nistrative.
L'lecieura poar devoii du de-
mander au candidat,nlin de vo-
tar consciencitusi-niem : A part
Voire popularit, votre exp
neace des aftdire* publiques,
au'aver-vous lai',dans la ipure
e vos attributions administre-
tiras, pour modifier les cor.il
lions denotie milieu?
billards el dea convo
ndi le* avenues i -
rai
j
i I
i, lisant '
de ommune, les
qu
ie po
a oi g nia i' b si ice des cro-
qua du
hoc i Deb i, igrandi el pro-
long, .i p u h du ai c Lei en ,
h i iusqu au pii i
du Moine de I II >| 'I : di nom
me les ru Lhri on,
I ou OwJ >' ,Dr An
bry, J ; rg
, i h pc f'Hy
g ne |> inl
I Huapici Co oui aujour-
d'hui Hpital u ) g
au toi, ou lionoi ib
Leurs Lebi un I i uno,
, ,,. ctui i i I m
moire, Lion Mose ei J u
t\ampy;et laniabililde S.G.
tfonseigni ar Conan, qui, sur as
dema app ar les ab
b s Jaftr et i d la Pa-
ae de S linl Jow ph, i cep-
t d'envoyer dea
Hospice.
II j lail i :lai ; le march
Et, en rponse, lf candidat | Vallire l'lectricit, cons-
luire des t laus oi uer de
(, ,i ,;i ies, de s ; t et de
lianes le B D B de Sic An: e,
Imimslration du
ai| Com uunal Stnio
v iiieeii'. i. tnbu a i li
itiou de i-i ,Cb ipelle d- Bi-
tu < i iuistratio I l'Ab
b i ,i r ) b i > mple de SI
. ;:..,i. i tttiou du Pas-
: Cburchtou Lord); entre-
l'Ecole
. Igi [culture de rhor ; accor-
d dea s ib vantions aux Ecole
,:i. i M Ile Sy rie Al-
phonse, de Ile 1 i ira iua La-
venture.de l'Eglise Saiul Paul
et a la Socit Biblique et daa
Livres religieux d'Hati.
li a signe un coutrat avec
les iiie Andain pou/ la toi-
lette de la la ville,d p les
nabi!.nts le la rue Si 1 i H
qui occupaient, d< pu > dea
temps, la vou pu -ii-i e i
accordant une indemui eei en
atlermaol pour *- us les p
l> ils de 1*42 al . la rue
Oehonx.
De la rue d i Ifagasin d<
l'Etat, t ou. s', o
.le-, pai I culiei s, jusqu
partie littoral
dira : Avec la collaboration de
aea honorables collgues,
Albert llreaux. Louis lloy. i)
niel DomonJ, Constant Cassi
gaol, Arch lus Dorcc( Anacron
Alphonse, aeul Biagloiri 11
Zackaric l .otnus, il u r.
a la Sacre" ai i il et la S irvice
de perception de la Comm
il a lait draaserlfl cadastre des
bitns communaux, consti
l'Abattoir pour la aarvies de la
pttita boni beria. U a lai :
nombram i de la pop i
amorti la dette communal ,con
tnbu a la cration de liuit
cantines acolairs dans les
1ren s quartiers de la v le ; I
randj ealubrea lasandroits d*
non' us : La Saline e* Bois
John, en dm uisadl les loin
il a t'ait excuter, en partie, les
premiers travaux pour i
laUon d'tau au Port N
au quartier Saint Auto,ne et
An-Cadet i.ac'uelleuieiii Bas
Peu de Chose), construira un
abreuvoir et uue loutaine i) -
cayeiles,(section de Mai tissant.)
li n tait l'acquisition de u
proprits pour l'rection d'un
kiosque au Bel-Air. agrandis-
sement de l'Hospice Saint V
ceat de Paul el I iel re il
* lait dti i leur du
Cimetire, pu ut lacilitc r Feali h
:ur:.:rl. -'o irr*n n.
Si et Janvier ; mor-
,-,., .. r > tre a : rm . : y
i. 1er-
iain I "...... al Ive*
nue D ili ; nrd'hnl
i ;, ,i : iation dei|Vlar n s),
c ablii I- rc : nmun A au
Fort SI lair; el a c ade
u v
li is des a t. t's iiui o ;'
s. ui les m M 11
. prix ,! i ai
trle
b es i
que i ni le n h ' '
les p icti publiques ; \ cl e
des tei rains ; qui l nenl
de^ k Inlei t-.
A l'oc asion de fa i e 'o
\\\,. i t-.re p - av >ir vi
site des s ctioni r ira es, il t
obi ou I BUtoria i re
i s agric i
Lgislatif, el
pul iiqueinant i f;
bon ' b a ; ; ah ma
laborieux.
li pas-e outre i d' s
ch sis on moiu "'
tes.
il u ?e 1 i ne -si; d une
loi s r I" d lomb i m :nl le
no pouiilal m el la c
lio i 'cole prima res c i
minai !i i les sections ru
raies, 'ee perso '
le-,t. e '"-' cl
bie iu m ven de
i .afin
de jiranti I unlver
s. i.ii les i sures
pr n ire au p i ' fin m
civ ' i
i cessions, l'E
tal i les a ; conne ce pour l'exten-
s | u li ai publi-
ait . i elui-l doit loui nir le
i u, ; ; ailes cii >< Qner
1 s ..l rni ires clas-
s |ue i et | les ap io nte
m d a i
K l
aid il j
t les
o. Q leur ti-
v r% t peuvent
,,. ;a lu dp i
tP [i i r i -voir pou
.,,..- i : i i
I
P '
,n -
f, :,: i irvue I
, ; : er.es
n ol i
1 r, o >;>ie {>a;
l ii qui i;1 .i
's p i
. triomoh'd
C : oaale Si
no agir sa
J u li r 8 > courant
,,- i '.;: Iidrale de
u Pr'n riage de
M i ''. A ; i :. ' ti' Sicr
: i t ; -,e '.. - Bertha
-, jn ti n', Hu eot
ions" : Fi" 1< ' y, an-
rl I'. ; ''on p
A r d'Ii-
i ; ; > i .' nr de
|u< ; C'mn *pl
. ,- [g tien l .' cli il; B,
:. . M t';> Ptr s.
n ihii '' ; E'e es-
ii n s : ri ire rl'Etat,
.1 p .1 I M'rnC'O' : '"ml VV I r;
et Ai. h >:r il v n s, ngo tant
cofi pi laire
I) i i ">l "Conseil"
1.1 l'E : '- ra< n> G n *Mge,
n i n illei E a;Dr I. E
.1 v m imn Se' '' "r de I
., i te ; u n Hi'diert
S crl ire d'Etat;
\ivx \ 1,1 la 11. <. ; H- i imio V:n-
C ; pi o ' :>t n B' ott, avo-
i c i n '> ' ' dre d E'ut.
Nous M' t'to'is t'os me I-
s soi hflils i!e bf nln ur ai X
nodvi aui poi x.
LE CONGRES DE li
PRESSE AU NEXIQUE
VIEXIOO 1 < i'i Le eon-
ij os le i i i.'-se Mo idiale ;irec
l.ii) d 'I 'J, ls amricains eon
hi.mic* :*.jj >u i hui i>ar un r
, ol'i i p r Liiib I i
l' : n rides su n ic ir lu 1).s
lue le lral.
CLUB OE PEJIT GOAVE
Pi lle s >s (radiiioos, k
Clab ''', Petil-Qoavc' qui i, coaa
n).-1 r i le soit, pour priaMenl
lvrriv:r ami M Manrice
Ch*rl t organise u > r>ed'e l*
pi Bura i' : I rm* han,
15 '' n' h h u Is,
!? ;- ml) > I I > le 1 leurs
n 11 les ne i 11 fue ont ;, i%
' |i ij . i
le qai a c leinemew,
sir cden
lu h Uj a d*s laits; si
i i il sluii lnotaNe8 n >us
o ibl '^i q ie eofan s ', i-
|uui d Uni ve ont I- s hommes
le o a;qoe n ius p n
t qu p vys res'o. I s g
, a > lut ires imp
i s, >'( on cuurh
;, is de u) ^ a.
Port su-Prii a i
Ch. A. ALPHONSE
E li PRESSE

C'sl anjourd'hoi l'anniver
"i re de potre canTrra .L.
ras . que di'i};^, ave d
oui m n el comp*lenc. I'''-
cide I) \id qui, coTiroe on le
i'. tu pend a ^1 lo Rie m os
d acteur au Matin-. An cour! de
(-; u\ > : A'.-"' [i ir ' ' ludes
ronsciencip'sef:, des arlielei
avertis sur la situation politique
actuelle, par aea tnoniq ies
oui < ir spir luflea el pi-
quantes, pirion miroir ironi
| et uiurianl, * Presse ,
^ s asaurf, dars le monde des
jo rr.aus h ien , une de pre-
mires places.
Le po n' de vue d Ce jo rnal
na pas on jours le ntre,
nia;> j ,n is noua "'von cea
se da rendre hommage la con-
viction avec laquelle il daVnd
se ides, la politesse i l'in t-
pendsaceavac lesquelles il for-
mule on fo-iti cir'-ons!anca es
opinions et le retuec1 qu'il a
toujoi s pi oie s pour cePasda
8 s confires ,-e. po sleiro
yous le-p'Ms b I og fque l'on
ousse Lire de La Presse* et
de 1 Intel! gentardaction qu'olie
a su grouper.
Nus renouvelons nos sou-
li iits lei ineille ira notre cou
trre.
A vendre
Vnt'ii;>ol)iie Buii k Tonriia
modle Silver 192W, l'lu
de lei I
1 hrireau nmricaia aTK
chaise rotiruaule ;
1 Machine h crire, rirtjsl
RoyaL, rouleau 18 panai,
1 coffre-tort Marvin
1 (Via< ire.
1 coifteuse a-nricaint;
P.nir l'*scoud!tio's.s'adr
ser Mr Vincent tiUEIDY.s*
gle des rues des Fioats-Forti
et du Magasin de l'Etat.
Changement d adrensi
I >
E E. ELIE
^ n nonce s nombreuse
et distingu^ clientle que la
grande labrl pie de Mos-
que MALMll .E K. E l I F
ont il est le seul propri-
taire esl transfre i la rue
du Quai, No 1807,en i.re de
la iuusne, tout piida Ma-
gasin Eu. Eslve & Co.
l'hone : *;05.
Portail i.ogai.s
Port-au Prinee
R VITAL, propritaire
I m I FHlAHr liliDiredaf
Grand Atelier d" menai
rie une et d'benisterie ou
sont employes les michi*
ns Iranaiaes les plus mo-
dernes.
Qualit indniable,
Elgance indiscutable,
Conlort incomparable,
JPrix tous iibordabll,
est sa dvise.
Tlphone : 3410 el 3191
l .. tiMOM
LE
ESTOMAC
Remde nouveau
Nom ayoffi reu une lettre
et o ra coi I' re M Martial B.
( Oulang'S dons laquelle il non
annonce qu* le dpart de M.
M*- rludiuiarl de la rdaction
lo Trauatlteur n udique pal
i-f la i i" n' c *<- de parai-
" i S lourn l .loi: il est la
i rj'ajfe nqtjnu ra a n*-
ral re om ne rvr le p'a- se, c'est-
- re, Irois Fo;s la 'emain?.
-' Mi-fnu- ronlnt ice*'iee
Gwaeval Auoiea K &
,,le Asusrance Corporaliu- Li-
m ad . Vve F. FUr-ni ha n.
A g" t u- Brati.
mm*
aiopti* par lu SptmMtt d
soulage immdiatemenl :
BRULURES CRAMPES
ACIDITS a. lESTOMAC
ULCRES GASTRIQU^
CONGESTION a> RJJ
DIGESTION PENlBlt
GURISON^R*p,D
7, a*. ConiUnt-CoqwW;;^
EN VHTK j
,^. !> mn: '
Le llhuiii Barbancourt
ieia testa: ukH ItevooiU agareeM a^ssssara tpiase'
Demaii
UN BAHBANCOI
tMuOi.HueMJ^iaM
r.
i
j


hE akVlN 12 Aot 1331
r
Toutes les Polices
DE LA
si

GRAND RABAIS EXCEPTIONNEL
Anton L "
'* jffP !WS
S

#11
0 TRANSFERE DEPUIS LE 1ER
H
AU ri733, RUE OU MAGASIN SE L TAT

comprennent la Protection contre la
Foudre sans augmentation d
'#
e
i o
Si vous voulez vous fournir de bonnes marchandises des pi ix exep'ionnels.
visite d'abord le Datai rel le Anton 1. SABA dans son nouveau lo !: No 1783/ue lu ma-
gasin de l'Elit. Avant de t lire aucune emplette, accourez~y en loti le, car les prix de cette
maison sont au-dessus de foule concurrence; surtout on y trouve des urticles trs
suprieurs au prix des intrieurs, dont les prix et la qualit pour l'nctualil laissent un
trs grand profit aux elieul Voici les prix de ces quelques articles suivante:
_ | Crm de chine
*2 i Gri e satin bis

Torle
Crpe
Aqents (nraux
m
sup l'aune 7 80
11 oe
6 io
2. ou
1,30
l,7S
3,oc
0Mfflmm(m wm w .WUKmmt&mm &
Les lames l'robul,
s'adaptent a tous les
rasoirs de ee type.
Distributeurs: Mohr & Laurin
absorbe
la pression,
sans atteindre
le file
Une lime Probak, dans I* raso'r, niiin-'
tieni h; mme file que quand vous la tirex
du paquet, malgr une pression de 84
litre*.
Les perforation* spciale.*, ou les fentai
du mi lien de la lame absorbant les ellorts
que dans les autres lames sub,t le (ils
quand e'ie se courbe dans le rasoir. L'acier
de trempe double est une aune caract-
ristique de la Probak qui permet cette
nouvelle lame de maintenir son tile tou-
lours correcte.
Ne passe/ pas un jour de plus ans jouirde
la commodit qu une lame Probak apporte
la barbe. Achetez uu paquet de ces no
tables la ns et rasez*vous une douzaine
da toi!avec une rapiditet une suavit
commejamaii votre ligure n'en a connu.
Les lames Probak s'adaptent tous lesra-
soirsGillelte Uu type ancien ou moderne.
LAMES
PRBAK
PRQBAK
En venle parlant
f i55ut T .0 i'SCiT
o'-tm R*T(tais.>(>O'Ne
la ne sup.
de soie sup
Ginette fleura
Voile mite si ie
( ( Irgandi bleu sup.
i Voile laize bn.d
| Gabardine bleu marine sp '.'2b
eu" ire 1 5o
Gabardine blanc et noir 1 7
Percale blanc sup. angl. l.T
percale blanc extra sup. 2,oo
Hatim bl.rm te i aux l,7i
Itntim rou i l'an u ).'Jn
I blauc 2 o
Imili li n Simili c< u &bl. u 9o
Yv\ h vi .' ; ! o "0
! il isi i oui, imil I .1 |;t 0,75
Olic oi molle x x
Indienne bftu ''> I o,7o
li ablement lort bl. n olleo,7o
DE A. MO M7 O U/kCfO A/
I
P. O. M Porl an-Prince, Hati.
H'BWUWW'-rMJIVrX.a
EOE
reclin Mariniez c Co.
A pclre ouverte)
LA
Ti
E
L'INDIGNE >
Gracd'RueNo 2 04
Compte dj une importante
! clientle, grce !.. i pi lil
Ide son service.au >.'. vouement
de son personnel et nu lis
(sympathique accueil fait aux
acheteurs.
Allez ions, messieurs, letn
piir vos rservoirs de gasoline
e' d'huile la
STATION ROUGE
405, Rua i'fcfe, -416.
AVIS
i^apeaux
1 Pr aei
varis pour hommes.femmes et enfants fabri
rains hatiennes et avec de la| paille du
Faites a i is:< i .. ^ a iig* nei.
Le soussign avise le publie.
toutes fins utiles, que les
billet-; suivants de la !.oterie
National^ tirage du 6 Septem-
bre prochain, lui ont t d-
robs :
Nos. 0177i (I, :|Pt eiitic)
01877 (coupons i. 2et 3)
01878 >r'< t entier|
01880 (coupon 1,2.3 4
037G2(coupons 1,2 cl 3)
03 08 (coupons 1 2 3.4)
05832 (coupons 1,234)
06836 (courons 1 2)
05837 coupons 23 4,5)
<)S)S90 (coupons 1,2.3
0'JylO ou,> m s 2. 3. 4;
Port ;>u-Prii e, 10 Aot 1931.
J. DARTIGUE.
Loletle blanche
pe pour deuil (i I .
Tte indu nne lit lus
Baptiste a il nrs
" pon ,1 11 :\ S
Voile son. a cai i iuxe-e
i. pon car si
i coul. n h ri es
M i bas sup.mei c i arn s
Satinette
B ban
i .,
1 o
i :;.
SI i
l !J
1
I :,o
i. v,
i.,.,
i ..
i -i i
l'ipon barri s soie bl
I" enm T. !.. U*u i deuil o *)
Indu nne . L co il< m . o ? i
Flanelle coton 2 30
i oile di op o ion sup.
dr ip demi (il mix f* S
roi te drap fi1 mixte K >o
T'iie ; di ap -S. 10
Toile drap H ueu fil 11, o
oile uni coul, t : blanc n '. i
K ki blanc Gobernadoi l,3(J
K k banc amiral 2 o
Drill banc Panne l,3o
Drill blanc sup.
Drill serge crme
Drill sport bai re
Drille flanelle n boires
D ill iojI. sup.
Tnssor imit.st i" dnuh.lar. I .o
Tissus nouve l coi I. 1.1 l,5o
1 75
I la
1.4o
1 _)
1 26
casquette coliers
bleu marine .",i >
* bap, paille pr boni. eau. ">. o
chap.paille pr hom.canot.T.co
paille pr boni, lin 12,oo
chap. paille ci mole pr b. I
paille fin canotier I4.< o
*' paille charlaatou i cl 9,oo
i harleston asst 7.i >
ahap paill i irait, pana m i 3 0
cb > eau v paille imitation
panama suprieur I o >
panama gai onnels .' 5
chap paille avec glatine 5,0 i
eh i ;>. an\ paide gai onel !
'p'i'i .1, an I! des 5 l<
( bap. puil h elles gari
paill lill :..... g
ch i| ." lorme i'k r -Voo
le foi u o on g ir. 5 io
form largi ; i rus 4 oo
chap aux paille Sandino ^ >
ci inole pr o irn 12 )<
" pr dan e non gai nis '. n
( bap* iu\ crinole pi dam.b* ><
i hsnssetti pi ent. sup p l i
=; us pour i r japonais ;> 3
' pr ( nfanl bl co se G k
blauc el noir pi enl 1 o<
( htaus selle l poui hom
i ouleur 2 oi
" pr homme ti: jo ir 1
f h.:. |i pr ho n lil
h un !;. tes 2 )*
Chaussi ; i immes
nu ii-, i 25
ha hom-
oie
ie
; ii eur o i
" pr- h m, erc asst o 7"
''pi hom erc jour o.8o
Bas f ele ast. 2oo
Bas soii.' su p 3,o
M is lil supei i( or 3 5 i
Bas un rc. picot bu p. l.oo
Bas mei c un 1 oo
l'i raplule A homme i oir 6 on
Para plu ii ;i boni, s' i 8 3 i
' Imb' Iles pr d >mi i oui .">
Ombrelles pr rtami s noir 5 io
dames u p. u i 6 i i
l.ao
Shaniung mol sup. :>
Casi fil i ij sup, < ml. I4,oo S uliers pr da es en
Casimir anglais sup 17 >0 mutchouc talon 7,io
anglais sup. coul. 18 5o "enesont pr dames cl.7,oo
Serge bien marine sup. 12,oo SouUere pr damas en
Serge noir sup, n caoutchouc cool. talon 5 3o
Cneviot ang.bieu marine 10 o Souliers pr boni sans
Lheviot mur 6, io talon caouti bouc bl
'A1 ls auftf i 5o
abemises blanc.mille plis 0 oo
ibemivea blani lus plis 5io
tricoline bl mc.el coul.: i>
amricain 5 5o
anemisesbl nches trrow7,fto
\n \v 10.00
' iux I; ini pr.cut.as 5 >o
bap laine pr hom noir 5 5o |
laioe pr hom. assort. 7
sup. extra 12oo
anqueltes IranfeJsea 'i 7."
Iraceaises sup. 3 '0
supriearts 4 oo
ti i
Soulii rs en caout< houe
pr homn e tatou blanc 7,5 i
Souliei s en aot bouc
poui h min e couleur H> io
Souliei s( ii ( aouLbnttes 7
S liera en caout< houe
pi entants b : ne 7 >
' : rs i i ou ( m c
la b
Soulie ( i. 11 .i (
i le pr m s 18,oo
Soulii i s en cuir pour
lames talon ha i 18,5o
:. i pour o. n
La
l 1
Cin.-ldldu
DEM UN OFR
Maison du Mystre
Darly I
S>lt <
. nii.i
in Mos ik Gha i Vai I
.Ni las
i\
t.S'
une.
ce i
1."
laboratoire Sjoui n |
9,M
20, i
2,oo
3,;.
4,oo
4,5a
.90
1,00
1.75
*
- o
2 on
demi talon noir
souliers pour enfant
o >ir el l'-ige
Soulisrs pr hom. jaune
CravaO sup. Iranais
* franais ns sup.
" franais demi deeil
sup.avec pachettea
Sai vielles le bail coul.
asst. grandes
Cal >i... courts diabl.
lort mol
s i i 11 >
Oi B o r s a
' b ut
: s heramy i sst.
' pies bl- 1 ftn
Pom U Ch< rarrty asst. 1 g >
'i i e u be utCheramy l,5o
Si. Borsarl fin l,5o
s \ n ii sa i asst. 0,7.7
i le Cologne Vibei t l,5o
Eau de Coli Chiamy
partu m m. Il i on 2 i o
l.ni de d" 'gui Borsari
I! .ni et !mprial 3 .">>
L ions Chframy asst.
I li i s -, |
L ... ny gran le !> I o (-n i ii i:in\ i h ni 2 .7 >
H < ygm fantaisie
l.oo
Ho | Ci ton v elours Ch e "> i
i coto ' tnoyei ns n X t
coton cran Ici ne
cyg ie petit s o ,"h)
imitalinn corne i .Oo
ii i o li ur o.!*'. i
i i s : il i li i< les mille
nuai ci s 1 5o
pour robes 3 51
i mille nuai s 2 oo
' exil'. sup pr robes5 oo
Peignes de toilette sup '.- oo
de fantaisie
" de "V* rs sup "
Ceinture im lalion cuir
" cuir charleston
" sup
' f utra i uir
Bretelles franc oses sup.
( xtra
entants franc lises
Couronnes pour m trie
pu r
i our extra
Bande bro
n
. oo
ft.oo
1 3o
2.oo
i ce
.7 oe
2 eo
3 on
i *>
g.ae
tae
11.oe
nie es de Sa. 2.7a
' 8 a. percales 9 5o
Et autres plusieures articles,
di n tel les v.nlenciennat, n-
bans, parfum s, pat es tien titrices
paille p urch >peaux,colliers,
miroirs, ele, etC, etc.
Accoun / y en foula, car las
i i de cette occasion sont au
dt sus de tomes concurrea-
l ne bOi t que pe r
: ies | o u r s seul nient.
V >. bliez pas la Maison Antaa
I SABA qui se louve ai tuellr
rxit i dans ion nouveai local
No 1738 rue du Ma^asia ie
l'Etat.
COLOMBIAN
Dire .n uns
F. Sjourn, Pkarmaciao
H. S ; RNI, IMiar
M^S/journ, Pbermacie'i de
in'i rue d
.!
it de I
t le i' ri> an- i. q
u e Paris.
Analy es les Crini n -tr.pe du sang ( \\
^ermuuu, Urei l ne .i uni ivcemi,*.
Des craehais. De roaiietcA tecaks
i\
Le S' mi r Bar&COS ayant
qu N W Yoik le 8 coarant
pi lemenl peur ici est a'terda
1 11 reurant. Il repartira le
n me jour l'on- les p ( o?on aie.riatobal.C. Z. via les
(. ires el Jacmcl prenant trt et
asaferSi
Le manileste de ce navire rl
a pai avien le lundi in courant
est .. la diaposilu n dea char
geursatx bureaux de la Cem^
pagaie, i uc Ti < re.
Pcr-au j rii ce.le llaoOtlWl
C ' mbia tam$hip Ce ln>\
k o,., Areta
tHAR '
Ul A 0!,Efi
/
M oe e n i le
sUe r. du Macs si n di 1 r-
atr c d< la M s- n A Ind
OK (M lli U (Cl pi a
par la Gendarmerie d'Haut.


Mercredi
12 Aot 1931
Le Matin
e NN & "*&
Portai Prince
Tlphone : 2242
4 PAQCS
]|||||||||l|II!!llllll!lll!IIKIIIIIi:!"ll!ll!!!i!"n"l!,,"n
LyKes Brothers SS (>. lnc j "GL'ANDQFKIL
Texas Haiti Sanlo Domingo Porto Rico
)e seul service hebdomadaire et i gulier *svt, et
Irt lire les ports du dolie du Texas ilin c einaul -ves
Port-au-Priuce, Haiti.
Pour la rception rapide et >e manirme i 1 abile de vas
importations, 1ervet-voua toujours des navires de 'a LiaE
UNE.
Ltipr-chainei arrives a Port-an-Prince sont'
S'- amer Yelms Lykea 11 ^
S/s Maroarel l surs 21 (a
S/S Kutli Lyk r 28
SjS Genevive Lykefi l septembre 1931
Bureau : Rue dy Magasin de l'Etat, Boite l'ottalu B i
ALUMINUM UNE i
MtW'OrlesDS and.Mobile lo Pori-an-Prince Southside i
Haitien Outport Sanlo-Domingn m d Mocaraib >.
Ports June Sailliogs JulySi Aog. Siilltugs
few Orlans, La S-dls .ione lfl Itily 14 Aug
lobile Ah Sails 'une 18 lulv i8 Aug. 15
>.

o
CD
o
C/J
La Medicacin par las Glndulai
El GLANUOPHILE"
m un attraeto rt* gWn luloi Iraacaa de
animal** aolecciom.doa entra I
,.,.,. m, wiworo.ta tn al "'>''>
n qiw ..... ,','' '1"
antmnlei h halls on lu quint eaan
da; .....m iplaowi le* "
Mrs ;
Los (rastornos nervlosoa
tn". mmlo*, __
la ilm>r<"-ion f:3lea y moral,
U desi<-rin,i.nio (("lierai,
el desarrollo illficll.
y. el raquitlatno,
* lus resulMR do fld.rcs
'
Ne
Mobile, Ali Sails
|*Oftau-Pi ince,Haiti I lue
Aux Cav<*, Haiti Due
lacmel. Haiti Due
Sto-I)g<> Citv R. I>- Due
ban PedroflMac RD. Due
Macaraiho Due
lune
.1 lie T,
Juoe !
June I
.1 me I
h y 2
'Y
lulv 18
uly 23
.1 .lv 25
1:1 V 27
July 29
u y 30
>g
Aug. II
Aug. 20
Aug. 22
Aug 24
Aug. 26
|,lg
Aug 30
n.i .r:i,
el producto de ewooM ra
todos los OMM de lmpotrnr.lt,
exnal tanio en el liombr
con.o en la mujer.
Votre premire visite
A
tuu,u Via " if f*
El "GLANDOPHILE"
, n, tccl ,n rtplda n duraitr I Vr
; ,, loi luncloiietj i"-
(|l, v, .1 reparaaor mm anirnlco
ivJ, ... ta no >lam n i du. i.-r
?" un ,e|uv.c.cim1anto total Uel
ini.
i Igulonle i
el "OUiHOOPK'LL" H para hombrei
I GLANDOPHILE M para mujeres
E! GLANDOPHILE"
ronllene 1H1.0 producto ag
MUNOO i nlfton, u.lulloi > ai.ci.ilio< do
allUIOI seioi. ^
Polleto gratta > cu
S, 'omiliyol COISCQU y ALFAU. Apirlido 53
j en lotit a lus buenoi Purmaelu.
( V, TEOMAI *C-
... i., Uai I, l'A K.t
m iiiiiimmiiHi
Attention
Progrs Kouvesu
Rhum Nouveau
Arme dlicieux Gol
exQ'd' l'rix rduit.
ALCOOL dttsil lonir Misorresar
ll\llll\ \IIKtil.
Chez : (1. NAZO\
Anj^lc des rues Prou
et du eople.
Tlphone : !*313.
LA GRANDE LIQUIDATION
CONTINUE A MOITI PRIX j
CHEZ \
Vincent EW
r\\*m le dM rusa du Mtgaic. ! l'Etat t de* FreataParla
[a Maison oftre uMdefairs o$oatou toa aui qui voudraieat aroltar^a satti
liquidiUon. par un achat eu bloj oa u dttail dt\{*r\ ito dont les prix d;at toute coucnrreacc.
Vu le Grand Rabais .a'alia aecapta pour an loir.
TAN0I\C OUC DEUX
Prix ancieas Prix
Voile coul. leurs Gdas 1,00
Marquisette pois
Diablement-tort
double Cl
leurs
Indienne coul. asat.
litpliste rays leura asst.
Toile coul. a leurs asst.
l.aO "
1,10
l,f)()
1,40
l.fO
1.
2,0
d2 00
2.00
3,01
2 01
2,01
Nous donnera raison, coi Brmera votre bon jugement -t
Ratifiera la contiance que vous nous aurez accorde en
aous garantissant voir apprciable patronage a l'Htel le
alus slect de Port-au-Prince.
Nous vous suggrons d'arrter votre chambre lavanca
Bire la pression.
666
Soulage des maux detleel tJe
la DsTulgie tMi 30 minota.
Arrtez an relroidissemenl le
pn mier jour el la malaria eu
trois jouis.
O O sauve le ti'o du relroi
dissement.
Voile rsy salin asst
Voile ray e sai^ assort.
Voile uni coul. asst. su p.
Voila suisse fleurs asst.
Oigaudi coul uni asst.
Ratine blanc
a hardi ne a leurs coul. asst. 2,50
Baptiste coul. fleurs assort. 2,01
Imita lion tussor w-^a^'',,
Fercaline caul. lingeries^^^1.-M
Similv blanc SU p. fc-Jma^^,'.9i
Simily coul. sup. 2,50
Perai blanc sua. lingeries ,3,00
t'oulardine coul. sup. asst.
Soisette nouveaat sup.
l'oulars sup.pour robes
Tricotina a dessins a nos
a dessii.s pr cb m. S 00
Tricoline uni coul. et blanc 2,U
Tricoline de oie est. sup. 4,01
coul, 3,90
Tricoline raye pour pyjamas 2,60
Tricoline fleurs pour robes 2 #0
Piqu blanc chern. 3,10
Calicot Spcial Madapolame 1,50
Zephir Iranfais ihemises 3,00
Jgphir ray coul. cbem. 2.H
Zphir ray soie chemises 2,00
Salin de chine pour jupons 4,M
i eliet soierie pour robts 5,00
(h tonnelle de soie 10.O3
i Voile cilamaise de soie 8.UQ
2,60
S 10
4.00
2a0
nouv.
0,00
I'75
,0.60
0,10
"",7
"#,81
O.Od
o.w
1.0
1,00
1,00
15
1,00
1,01
1,60
1,00
1,00
1.00
1.75
1,*
l,ot
1.2A
1,75
2.10
lai
1^0
i;*4
31.01
2.4HJ
1.26
1.25
1.50
0.1KJ
1,71
i a
100
2 50
2ftn
5,00
4.00
11,10
11M
7,01
^Jl.Ot
Bas de soie an croahat
Basda saia titra sas.
Bas da soie aaa.
Gasiiair transai* coak
Drill nfeHMlung H dl. larg.
Drill Gai*ardina ray
Drill aniea blaac
Kaki jaane anglais
Drap aoir Iraoeads 9.M
vlaaaa aoir sap. ^
Drill soal. asst. 1,71
Qustrs 11 paar aa'ie 4,K
Kaki poar shemiaas Ml
i;kaassetVs ar kosa. des* 11,11
c aear antaat, patra 1^1
. aoar ea.uu 54.11
Chaifiaaax pailla poar basa. li,0J
.bapaaix pailla poar basa. 12.00
Chapeaux pailla pr boas. 15,00
7,11
Ml
11
Mi
%
1M

i.
i
1
t
i
i
t
7
17,01^1 10,
11,50^ \ 1
tl.oo^gui
12,01^,
Chspaaux laias poar bons
bapaax laina pr enlaata
B.s da sota poar daaaee
Bas Al sup. pr dames
raile drap sap.
oufertura de lit blaac
' a* lit, laise
Serviettes de baifie
Sertietie de toilette
lapis descente de lit
chemises pr hom sss. de
Peigues corne traufais da
Baude brade t
Entra deux Sradc
Mnni a drap
Drill gabardiaa aii
Chapaaax laina poar cadets 11.01
l'iicelioede soie noire 4.01
Douceline uoire pour doail 1H
Bas cote t'u, poar MUette 3.0l
.Vlouchoir M idras blaa, blaac et t'aakaas.
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Fire & Litj
Assurance Corporation Ltd
de Perth (Scotland )
uir la GENEPALs est une des pins puissantes et dis plu* vastes organisatioas
je ce gnie. Le soleil ne se couche jamais sur son champ d'aelioa qni embrasse lf*
Ses Polices contre Incendie couvrent aussi les dgts occasionnes pa r la laudsja
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance. donwiia-gP
aauss S autrui dana sa personne ou dans ses biens.
Ses Polices Maritimes mises par ses branches tl Europe sont payables ai Hani
Ses Polices contre accidents sont valables dans I univers entier. Tous les yoys-
ECOUTEZ!
liiim Sarlhc

turs devraient donc prendra la prcaution de se munir d'une police contre accidents
'an moins4000 dollars, La prime annuelle n'tant qneda 1/2 -/osoit20dollars i. 3
Veuve F. BERM1NGHAM, AuxCaves
gt
d
MUS EN'lS
Agent Cf arai p> nr Haiti
tf 011 ai-pFiiue. tt. rtR.C-
JEAN i.LAM I' FI Hn u ia
DA1\S SOA PROGRAMME,
GOhRl Orchestre SCOTT
MOA OLOGUE Papayonte
Huval Mail StamPacketC
m [ e steamer Anna > venanj de Lan Ire*, gington, est
aHeodo ici vers le 12 oui 1931, partaoi le mme jour via
]ta port du ^010, j. u le 11.vu. Au.rs, | ondiCS.
1. J. BI< 10,
Agent Si arai
Tlphone. No 2811
MNAQERES!
Pour teindre tous tissus *
LAINE, COTON, SOIE, Qurtin pro luit n'gala
'la MAURESQUE*
In >cnte a Vort-nu-Prime : W. U ( H
>i luui.. nonnai iu,ou* ue m.iu.
I E.-a//o fftuaU I frtneo tur dtmtmd ai-
| k V C FERCOQ. ASNIfcRKS Pat) F
STATION
H H.K.
!
Port-au-Prince ( Hatti )
r*
raaaa5
M-n
sa ique ffaitiennes
CharlitT-Malebrancha & Co.
1224, Chemin des Dalles, 121
tlphone : 260


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs