Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03687
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: August 8, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03687

Full Text
Clment Magloire
U1 DIRECTEUR
mi RUS AMERICAINE 1901
'"tlphone n-m
e
Regarde au drdass de loi r ei
and dais de lii qits lasairc
lin n ne itu'd- in'iir ii;iMe usm-
tu i|Uf tu (on IletlStiJA r>
MUIC U RUE
^TaJINBEW 7t
rORT-AU-PRINCE ( HATI )
^feoodalondu Jour.
o------
E ELECTRinUE ET
*-. important* lotira du Socitaire d'Etat
r r dos Travaux Publia*
nt eu Travaux Plblics
.JJ1-A3-560
Lrtiu-PriBce, 10 avril 1131
Lsoiear l'ingnieur en Chef.
iftavas Publics.
En ses bureaux.
Port-au-Prince, Hati.
Moniiior l'iagnioar.
hi lavsniege de voua cceu-
i reepli| 'le votre lettre
Lie du 27 Fvrier lt31 au
^12 31/1367 rel.live i'au-
jtion que demande la
jpagiiie d Ananas d'Hati de
ilruire une ligne lectrique
i transmission o'une ienion
|1300 volts cire leur U -
[tt leur puill arlsien avec
I poteau* en bton espacs
(250 pieds tt de 25 pieds de
Mr.
im'annnneiz dans votre
it que 'a ronatruction de
ligne qiioujue non con
_jaux prescriplions du ca-
deschirges est,! votre avis
llorme la pratique cou
il* et que vou* aveu ' so'-
ptpermon pidec^s'eur par
en < lUlerpour que les piesciip-
du cahier des chargea
Ml observes par la Compa-
d'Eclairsge E'ectnqne des
Iles de Port-au-Prince et du
-Hatien, dans la conslruc-
tde cette ligne, et vous me
Diodez si je reste dans les
i de mon prdcesseur en
il trait la demande de
llompagnie.
De vous dirai en retour que le
hier des charges, promulgu
'r Arrt du 13 aot 1823, de-
ure la loi des parties, et le
pair de votre Office se rsume
plement vrifier que les
iptions qui sou portes.
ientet demeurent applica )
i lignes de dis! ri but k n i
la Compagnie d'Eclairage '
ttaqoe des Villes de Poil- !
l-toso et du Cap-Hailien.>
lignes de distribution a
ta de potentiel de 2 300
appartienneni i la classe
tr type, est fix par les
et fi du cahier des
ainsi libells :
licle5-Systme Classe B
Poteaux mtalliques.
wnRueur totale pas moins
Jj M pied*.
Diamtre au sommet pas
moins de pieds.
Dimtre la; base pas
moins de G pieds.
Article fL Paragraphe 4 :
L'cartement des po'eaux
ne sera pat plus de 110
pieds.
La Ccunpagnie d'Eclairage
Electrique propose une ligne de
poteaux en bton avec carte-
ment de 35*1 pieds ; aile vou-
drait donc droger ao cahier
des ch rges quia t adop.
d'un commun uciord entre tts
natlies, et vous demandai eu
Gouvei lieuse Ut d'accepter ces
proppsi ions.
Comme mon Dparlement
vous d'sait dans sa lettre en date
du IL' J iiHef 1930, les travaux
excuter la Compagnie d'Ana-
iwtsp'-nt du ressort d- Il vom-
gnie d Eclairage Electrique d' s
Ville* de I ort-au-Prince et du
Cap llaiien, et le courant d- -
vaut treauiai looroi parcelle
drrni'e Compagnie), il est de
tou'e ncessit que voti'i ta:i-
lil tz la ta he du Gouverne
ment, *n insistant pour que la
C( mpagnie d Eclairage Electri-
qua observe l*s prescripiioi s
du cahier des charges dans
I excution (H- la ligne envias-
|t re'e compris que le Gou
vernefuesjl n'a pas se oie me ni
aollicna de vous par sa lettre
du 12 Juillet 1930 que ls pres-
criptions du cahier des char-
ges soient observes par la
Compagnie, mais aussi il a
voulu vous rappeler avec tout
le tact voulu que vous lea
plac pour dtendre les prs
crrplions labores dans le ca-
hier des charges promulgu par
arrl du 13 Aot 1923 et non
pour vans peser en protecteur
de la Compagnie, en ins siant
trop souvent auprs du Gou-
vernement pour qu'il dioge
au cahier des charges qui est la
seule loi des pallies.
Je vous saura** infiniment
gr. Monsieur l'ingnieur, de
rclamer de la Compagnie d'E-
clairage Electrique des Villes
de Porl-au-Piince et du Cap-
Hoilien, le plan indiquant l'em-
placement des poteaux le long
des voies publiques pour tre
approuv par la Gouvernement
avant que ces poteaux puissent
tre poss. (Cahier des Chargea
article 6, paragraphe 1. )
Recevez,Monsieur I Ingnieur,
l'assura ne de ma pai I.m te con-
sidration.
(S) PEHCRV4L THOBY.
Chambre des Dputs
------0-----
SOanoe du 5 aot 1931
cinq heures et quart de
['midi, la sance est re-
w dpose une rsolu -
1 Pr laquelle il invite la
fnore demander au Gai;
Tiement de dclarer la for-
;oa du contrai de la Go-
J* Elle est adopte.
PJHJ du Siat intor-
f" Chambre qu'il a vot
|f}kt de Intrieur ei
itifi ?Uce' *v,c quelques
Bcalrons qui ont t
fies.
^ommiMion de sauclioD
.^^e'baux tSt com-
aeadput* Victor Cau-
l&Brdy'chi-
1 bulle'.ins sont distri-
NaJ a '^matioii du
P^q5 d!rVe dpo8"
fcaai *trecrmno
*th P? 8: * lu les
\ Cauvin dit qu'il est proba"
ble qu'aujt urd'hui mme un
accord soit sigu pour la re-
mise de cet tains services am-
ricains. Il propose d'adopter
le \u qu'en cas de besoin,le
Gouvernement s'adresse des
spcialistes franais, belges et
i anadiens parlant Iranaia.
Hurr Raynaud propose de
autlre simplement des spe-
iali^tes pnilant franaia.
\ ilaire. -- C'en tempestit
et isnpolitique I
Cauoin renonce *a prrpo-
sition.
Message du S^aal annon
an' O1 'il : vot le budget des
Relations Extrieures, des vi-
nances et dea Cultes avec une
lgre modification qui a t
adopte.
byie dpose un veau qu'il
I rie la Chambre d'acheminer
l'Excutif demandant l'ta-
blissement d'une cole cen-
trale de filature et 4e tissage
L'Idal liliuiH
ALIX ROY
29 annes de succs.
a Port au Prince.
La proposition de loi du
dput Taugues sur a circu-
lation montaire, dpose le
31 Juillet, est vote.
Leroy pr-pose de voter une
pension de 100 dollars ||on
seigneur Conan (bruit, tumul
te). La sance est suepeu lue.
Elle est reanae 7 1/2 lires.
Measage du Snat aoooa-
ant les modifications cju'il a
appuites un bidgct du Ita-
vail- Elles sont acceptes L*
budget des Travaux Publ es
est vote sans mort. atioli,
ainsi que celui es l'Agricul-
ture.
VCauuin dpt: une propo-
sition de loi a,'cordan* une
renie vi ie.T aui par^nta df
Cbarlemf e Peraitr. Grorgei
Sylvaii, die (ucrin, morts
au service de la Patrie.
taugues MM. Ic> Dpri-
tes, cett* proposition de lui
vient nu moment o nous a-
lons nous sparer. J ai dpos
dernirement sur le bnreui
de la Chambie une h^tc de
veuves uii un doit accorder
des rentes viagres. Le Minis-
tre des Finances m'avait r-
pondu qu'il ne pouvait pas le
latre, ou que cela devait pas-
sersuus les yeux tic certaine
perso ne. il dpose u e pro-
position de lui accordant une
renie viagre Mesdames Be-
noit Bat ravi Ile, M assna V
ralte, Georges Sylvain, Saiil
Pralte, Ilameron Kiiiick et
Elic Gnrin. La loi est voira.
Brdy dpose une rsolution
deuiaudiinl payer aettai a
membres des parquets et tri-
bunaux les appoinlementsqni
leur sont ds de 1916 1910.
La sance est suspendue,en
attendant les communications
du Snat.
A la reprise, message Ju
Snat annonant qu'il a vot
le budget annexe et la loi ta-
blissant les personnels dea
tribunaux u'Aquiu et de Fort-
Libert
Diffrents messages du S-
nat.
Le Prsident dcide d'crire
au Snat pour lui demander
s'il n'a pas d'autres communi
cations lui f lira.
\auqiies. Measieurs et
chers collgues, nocs allons
bieutt nous spa:er uon
sans avair (ail tout ce qui a
dpendu de noas poui doa-
nar satisfaction au peaple.Nos
efforts ont-ils l toujours cou
ronas de succs7 Paa tou-
joura. Mois avons t accuse
de ngligence, de paresse, et,
par ceux qui n'aimant pas la
re)-rseutati tuelle, de cupidit. Il y a
qnelque temps, le dput Bel
hjrive nous demanda le voter
une rsolution tendant voir
la Chambra et le Snat reunis
dnoncer la Co ivention de
191,. dclarer I nullit de
l'aJe additionnel et des ac-
co ds subsquents. \ la suite
'e cette intervention du dpu-
te Bellarive, outre assemble
loi ma uaa < ummissiaa qui
tudia straoluttOO, qui revit
tous les stlttl iclatih la
avention Ja vous e i f*
SAipor', et I' \scnib!' lit a
1 apprcier et la voter
U a rsolution de Ibono Wa
dp,it Dascartea Albvrt lu' l
me i- p)ur vole a l'une n'mi i
d uis le mme sens. Noue avon
vu publier dans les journaux 'e
c t) araoixi aie ali lei'rsideet
: d ii au
le llRfp
SALON DU BEAUT
MADAME [MILE ZPHIR
Rualla Vilnmenay Plions 3438
Annonce i sa nouib'eue et dis'mgiie c'ien'le* qi'elle a r u
les produits de beau suivants qu'eile vead i des prix'.dfmt
toute concurrence :
GI.OSS^TINA pour i'emb^llissunen' de I. rh vplurp IJ.2 30J 1 25
LUSTORU pour le brill ni d- la chev-!Ur(. I h. i i :"- r\3nn
POV1ENTO ( Pommade pour hamme ) la boite Gdes 3,00 et I 60
POUDRE pour les soins du viage : U,,. ,, pcns et cr ne,
coul-ur de eh ir boite Gourdes 4,*0 A 2.2
COLD CREA M ; Gdes 3 A 1,50
CRt-ME pour vemir;Gourdes 3 et 1 oO
b'iqa* Bon ca lgue
des E'ats*9an bu demandant
une ngoorauaa appliciiion lo i. les tenue du plan l-'oibee.
i>* divers actes o i amen la
pio-ne*se formelle de nous r
m titre en Oeiobra des aei v.i t m port an ta entre les maint de*
Aui i. in. Ou sent que nous
ae it besoin d're dlivr. La
iiluatioa actuel le, nous te-io^s i
la naintaotr, l'amliorer. La
r t* rail de l'Occupatio >. n ^us
poavois le deoasudar, Au| >ur-
u'biii o i a distribu an* peu
clamutiou au peuple prnvsniu'
tli' la b'tgadl des Mun.e des
EisisaUnu date du 5 ao .
Nous alloua vous lira cal a
proclamatioa, ( Il la lit ) MM.,
cec esl un rsultat el oall iou-
ditionna DOlre action particu-
lire. Ce n'es' pss pour ri.n
quaujourd but les arari ains
sont obl'ges d'avouer que la
paix et la tranquilli rglent
en H*ni. Pouift ai I Occupation
s'tait Ile mainienue V C'est
parce qu'on disait que la Situa*
i mi n tait pas stable. Noua
allons saisir celte occasion. Il
tant que nous marquions celte
journe de la proclamation du
chef de l'Odupation par une
r^selution que je vais vous sju-
metlie.
^li lu sa rsolution invitant le
gouvernement hailien i lairedea
dmarches aupis du gouver-
nement amricain eoiirquel'oc
cupation amricaine cassa I
plus lot possible puisque l'or de
et la tranquillit rgnent,d'aprs
la dclaration mme da cbet de
lOccupation, et que la garde
d'Ilaili soit entirement natio-
nalise.
Cette rsolution est vole.
Le Secrtaire d Etal de Reli-
ions Extrieures pntra dans
l'enceinte.
Julibuis. Citoyens, reer
se.liants du peuple, je sais heu-
reux vraiment de voir l'aona
rabla Secrtaire d'Etat des Re-
lations Extrieures au banc de
l'Eicutif'.au moment eu je vais
tonner lelure de ma resolu-
tion. La Convention est pri-
ne, il ne I Mit plu de rece-
veur-gnral des dauanes Ce
protocole prvoit un agent fis-
OFFRE OE
IU!'
Poer article Iraneia inconnu
dans ca pays, on demande un
Agent aclil.
l'o.Mhihl de grande' xter-
sion. Succs .assur dois '<>i >
i-s milieux. Bcr. PHOTEMAII.
79, lue de Clignancour'. Pari .
POCI pour enlever le vernis des ongles grande bouteille 3 gdes
POCI pour ongles grande boateille 3 gourdes.
mbliex, Mesdames, Mesdemoiselles, de passer su Salon oa
ponrvous taire PM beaut dont vous se.ee merveilles. ITaii* suite oa 2 Page
cal (jui doit se rendra compte
si les intrt! et l'amollisse-
ineni de l'emprunt ont l ter*
s^s. Dana son message d'hier, le
Ministre -.nus n dit qu'il a dl -
clari la Lgatioo Amne.nu-
que le receveur-gnral n'tait
pscompris dsns Is service d-
i'Emplunt. Dans quelques nu
notes, noua allons nous sparer.
Avant de le laire, nous avon.
cru ncessaire de vous prsen
ter I riso'ntion suivante.
l'b. si r-'solniion retaiataot
invder i Exeuld entamai
de pourparlers avec la Legs
iio i \ n>i trame et signer un
protoenla " il s*i reconnu
q e .i mi s on d i receveur-g
eral prie fin et e, i un simple
a^ent fiscal doit le remplacer.
Mise lui voix, celle lsalutio.i
est vote.
S'drestant au Secrta're dE
lu*.' Mr le Ministre,hier, vous
n'avez j.js pu vous prsentei
pour repondra ma queslioa.
Nous avons reu mandat un
per-ii I Ui peuple pour Irjvaiiler
a vi lihiation. Voulez-vous tre
assez, aimable pour nous dire
q n i est le rsultat des pour-
iinleis iv4c la Legiti ri am-
i lame ?
/.< Secrtaire d Etal des Rela-
tions Extrieures Je rponde
tti- lionne grce un appel tait
vrc (on.'osie par le dpot
.lo! bol q m ib' demande de
renseigner bs mandataires du
prn|)|< sur les tsuliats de no;
dunarchea pi es la Lgation
Amiicaioe. Nous n'avais plus
rien a cncher au public Depui.v
ce malin, on accord a t sign
avec le gouvernement pour la
daoceupeitoncivi'a et militaire.
\|) es S mois de tractatio s
laborieuse, pan bls, un eiprii
de conciliation s'c!i rvl. Noua
avoua >>u aniver obtenir, si-
non pleine satistacl an. uni'
quelque < bo^e de substantiel
Ces' d'sbord l'abo'itiou de la
loi martiale : voiti un premiei
paon dans la voie militaire.
L'Occupation, cette pe de Da
modes suapendae sut la l>e des
populations, inquitait les ta
mll'S, les livrait l'arbitra n
et in tyrannie de h loree ')s:.n
la vole ctv;le, grce un con
cours de circonstances, et ce r-
sultat n'est d aueon mrite
personnel, aoenne circons-
tance spciale. C'est insi qu'
partir du le.r Octobre la Direc-
tion Gniale des Travaux Pu-
blics revient entirem^ni sous
le cot o du gouvernement
national Tous lesofticiels am-
ricains disparatront cette
d;i!e.
Le S rvce T-cbniq e de l'A
H' n u'ture.qui a subi tant de tri
bu'ations el caas tant d ennuis
noua sera remis aussi au lei
Octobre. Tous ces services re
viendront au gouvernement
d'IL.'i.Le Service oUyginedsna
toute l'tendue ds I* Rpub ique
coiupienaat les hpilaut.lea dis-
pensaires ruraux.l Assistance pu-
blique, le serf ica d# quarantai-
nereviennent au gouvernement.
Il ny aura plus d Amricaine
dans l'ensemble ds ces serviras.
Noos avons du consentir une
lgere rasiricuoo pour les villes
ne Parl-au-l'rince et du Cap, a
bosser une mission scientifique
suinchine so.cuperde l'assa:-
niss-rineul de cts v.lles. Ce bu
i ou d'enregistrement repasse nu
gonvernement h/iiien.D.ius ren-
dre politique, nous avons d eux
ois-accords, celui qui obligeait
b- gouvarn osent a soume tre
louiri les lo 3 la C g ion
A m ru i i ,' I. Il y a en-
.' uu soue accu d util n nt
soamettrr ji. Visa du Lo.-e ilei
financier les mandais' de paie-
ment du Dpartement des Fi-
nances, ce qui co siiiuaii uue
s: Ml'.' 1 s />ont 1W1
... a va, avant laier. dans une
de nos maisons de commerce
uue jolie jeune fille lgante et
-ouriante qui taisait, elle aussi.
es emplettes. Les clients de la
maison taient positivem ml en
. i se devant elle. (Lui elle avait
es j n m bas unes et commise
b i tait ios et veloute ils
ne non nt dtacha r buis i eu rde
Vu u i ueus d la rondeur de i S
na ils. i pi on lui mme #
lu.-a prendra tant de ch.r-
mas. Cjuaud uiv co n nia, d e
I mi p ii eu pu h i. C'U'i iae ii r i une aune pour des
ciseai x et donna une paire e
ch lusieties a q u lui demandsil
un chapeau Cane i-r

. vo,t (|ue nous ne noas tions
nullement trompe coinnsa on
seiHti .ut le eroira la sau il y *
qui I pifs jonrs, le IX jiillai
ex ic emsnl, uous sonoacm >
dans mu B'tl' le ii dul : Lu h-
rutiun commenc q i parti
du lu octobre prochain aoa
services nes araient rendus
Ljci "il y relatil vient d re
s | i Cesscep iqueeaarandroa .
u ie lu de (ilus, compta eju.
Qiitre s i vice d inl.i'iBilion b ea
que De saooucliaui pss ans a!-
fl eK. se trompa i i di(H :ili
lue.) .
>
... a admir, tuer dmis se
balle photographie, la nlhoeotio
lginte de no*ra Minisira Pa
us, M. Constantia tayarC e,u ,
bleu pus dans si |Si|ucHe der-
nier in pesi la Iinauguration
da b ilet Inlien de I Kxpo. -
tiou coloniale uternilioetate.
.
. ?eii que la oarnpagoc l-'-
Iorale reprend le plus bslle.Ds
nouvelles candi litures surfis-
sent, tant pour la uisgistrature
comsnnnale que pour ta depu-
lation. Parmi ces dernires noas
enregistrons avec plaisir ctlle
de notre aiai f.vy Jean, pour
la lioi-.ie.ne ci.consciiptiou il.
l'Arrondiaaament de Port-au-
Prince. M Grvy Je^n est un
de no, plus fins intellectuels et
il connat les I la popula 10a
qui il desiiude ses voles.
Pondant longtemps il a travaille
lia ni hier, coupe de bote.
lintatlODS de colon,- et sc-
luallemeel il travaille Chan-
ceralla o il d'importantes
plantations Nul donc mieux
que lui ne peut prleiidre re-
prsenter la Chambre les la
tris picis de cette popula-
tion.
*
... a vu un homme de lettres
des plus distingus cl qui s'iu-
(tresse- 1 ianneiaeiit de
(eus ses anus, aux iiiatcbesde
boxe. C'est encore uue de nus
singularits : Les lettres loi-
gnent lorcment de 'oui antre
chose : sport, po'utiq ie, etc. es
lo aquelea mbcilcs qui neueut
au'oar du poavoir leuis latrie
qaes veulent vaincre aueand*
dit, ils n'ont que ce mal S la
boucha:
C'est un littrateur.
Cet aiguiuent est sans r-
plique, s criait viclorieuaeraeat
un d- ces primaires dont Le
Rappel dno isit derniremeot
I -s n.msvies.
o
... lit, de temps en temps,
dans les petites feaillesde chou,
qui encombrent l'avenue des
jouruanx, de petites tmperfi-
Douces gtassiremeut ri mais-
droilemenl crites et que l'on
n'eu [>-* oses en d'autres temps.
Verrait avec plaisir, succdera
rhallianiaauoo des se.viccc,
1 h i i,. :,. 10 .i -'-s in us aussi,
car : uco ip de es peti'S im-
! da riui 'greraient leur
ojiOie originelle et on neuien-
.. psias ie oruit de leur gros-
sice inso ence.
isjjenrfi roua i ulra auandeat
Sis s General Aecidont Pire A
Lite \sasranee O>rporatian Li-
m ed *. Vve F. dermiagba a,
Aa ^ t^o*reJ taoejr tffsj.


PAGE 2
LE MATIN 8 Ac- 1**1
'OT
E DES OPUTv
peut*lrc nbtenir . ra ridea t !
maintenant ci
ai s nui i uuvon- iid ii oq
non.
; uuvon-. ga
subalt^i nisation ; cela a :*si dis- '
prralt. Voici, en caelqu-s mol Jolibois pose une [P8tion au
ce? quelqu-s rsultais Tie nous Secrtaire d'htat da I Intrieur a
vona nu obtenir au cours de :*avo r s. les jaunes cadets
ces deui pjois. La lche n'est [ai l'Ecole Militaire doivent pea-
pasachevo.l reste encore beau- s,'r l comme simples uen-
coup i laire. Nous allons ita- darnea avanl dtri a lm.s corn-
m olliciert.
Le Secn taire d'Etat i Vpo '!
qu'il srail trs coi '< ni a four-
r Ica r< aAiiftm .netr ; daman
ma qi 'l h a pas lea don*
> i.i in un.
DO LISTiN

rail un
\SSI"1I
mer oienlt la question de la
Gard- d'Hati t de la ('so;eu-
palion. D'ici quelques jours,
nous allons nous atteler a culte -
besogne. I.a mTie bonn- vo on .j.
t qui nous a anims, nous allona a( ... n< easairea sou
la mettre au service de l'ach-j ..
vement de notre lashe. Eu ren- '' wrtoire al
Irant dans vos loyers, vous i. '" ou il i
?M travailler a maintenir i;.p> .ftorto qu'alla taiti
l'esprit des pupuhiion.qar- .....' I t-'ouverneraentdana
rapVaaantez'e en.imeni dtcon- w loti lcha itjea riultata
lance qui permettra au gou permetton daafrevoir la
limant de poursuivre et don- "' ration complte du lerntoi.
tenir la libration complte du > Dtna le P^hainea
pays lent an point de vue mili- ; u'vA:i Ws f***
taire que civil. C'est un d roi
patriotique que vous ne i ll' '" gpuveraamei
quenz p.s de remplir. I" m*xa l***?ution d l\l0'
JoUIhh,: sous voudiioas 'r. A '"' l0 d h *
IMMigna sur celle m a
eien'.lij, amricaine do prochaine
?ous ven. t d parler. N'a ; "
Le 1- r aout courant a t
I anniversaire de notre grand
et important conlrre L'Sjin
DlAJIIOl qui entrait dans ia
I3rne anne, ayant t loud
en .889. Parai In nombreux
boohaili et compliments
adressai cette occasion li-
gure u" ciblogramme du Ion
dateur, M Arturo J. l'cl'ei ino
\ll;.n. qui est tabli Pans
depuis .i de nombreuses
annes sans ..entre pour cela
de vue les volutions de son
journal.
nons prsentona notre
piestigieui conlrre 1 hom-
mage de notre admiration
pour le magnifique eort qui
a dote son pays d'un organe
preraiei ordre d,
Lou! au i nu 11 i
?ous pas garde, an amer., i ' '"' !''; ,e* bon,
ause.vic dHyg.ne ou aillent? '- P' ''' 8"se. tt*8' a
Il lit un article dun nomm olguea poui leur lairciun
While concernant la nation i
aaliou d<- Gai de d II iti el d< -
mande en combien de temps
nous aurons la na ionalisatiou
complte i. la (i rdi.
Le Pr i lenl lit un mu ssag
du Rnal i ii t i imattanl loi ai -
cordant dea rentes viagrea i
certaines veuve d citoyens qui
ont rendu de a ivicii la 1'
trie. La loi es! i
Le Secrtaire il Etat des liela
tions Extrieures : La mission
acieiitiliqui d in! j. vniis ji par-
l, sera comp > de 3 peraon<
nes et sa dure pour les s> rvicei
d'assa nisseinen dea viles du
Cap et de I'. I- aU-Pf ne SI
conditionn pu I" pro'o oie de
dsoccupatio o anl la Garde
d'iiaiti, on ;i p i vu un I lai t-x-
)irjnt au 31 i li eralue 193 I
,m )i ,; h n, poui '| ioi p;'s u ;*u
k ...n ? la I libre et r. gure,
i et le bot de nos pen< s,
le mol) d' loulea no- ;i tiona.
!. halo "" \"^-
el i i avec onfi in que
nous atlea ons son verdict.

: ion le l lamilb li '
t v.-
Ii mu !
Vive lin i l bre al indpen
d ne !
Une vois wii : V le Prn-
t e pai tiii les publications si-
iiu ; es du mon.le eut er.
U.cLLES DE PRESSE
a
I'am SANS FIL
Poht ai' Prince, 6 ao4t -
La demaude d II aHi pour le
contrle de ses p.ope. desli-
oeea a eu ftU|oui d hui un ac
Coru meliani fin b i li 11 ince
des E uts U i- 'ans t o s de-
parvemeota gou er leruen-
ia.ix- L'ace -r i, qui ie iendra
ell dit au lei Ocl bre est
co si leie comme i'u.i des
plu iui[) riants mou e ..en
dans le rograomie a aie en
ue retourutu le contrle com-
,<,, diiaili IH la loule rpte: fe| (,cs a|l.lins de |tul- KOU
V *e Vinci ni vernemeui au>| Il nitus.
pir.n
Voie
L ; id, q| lil un nies ;age
i s dcl u ml qu'il n'y a
p; is d commun! ir.s lui
l, ,1/ordre du jou< l n< pui
le j-, .i lei dclara < los le
la ;%. p mcMty
Kl
r vaui
Me
i l'a d. j ourpa u -.Nous de u- 30aie Lgislalura.
tASTH- ;'-1
IgoulaKoment ImiuJUt . Bun.oa ,:r U. |
I Globules Rbaud
I* E.UALICHOUX. 37. Kut Vuto.-HugO -
BMdk"1 m^ > -'.iiu-irni.- ,. m nti.j. i,s
On ne peul
une mauvaise
dissimuler
barb !
PAQUETS DE
lO LAMES
8 3 ceuts. or
DE BLAMES
40 cents or
Pourqi o ; rq ci voua voire figure
av < les Ira adei lam aifii s.quand
1,., i in lamei Gilli lie, se vendent
riiairi
I trois t o s sont mi ' len q< -i mme prji
i e In l< j i '' L'" ( u
, , et de la i o ll( i BU d dette
oblii n dr< e> lames bd bentiqu s
rlu lyp illoatrur j ai> li inliii i t an pi x
courant.
Ci .--ont dr- p i n re qosl
(jiiUtte fia . i fer, h khi du v |
bien crnrr. i i vi i i pin
pimente lo plus gt
, ui | cemnnoditi di se Mr. Faite l'ai
quitilion de diferi \ aap tu < i i8*ivoi
loi lei p an i fec I m il* i1" me
n 4 adi... la Gillette. En v. n pi toi '.
(.v.v lamu ail
hitv authenti-
qua servent
clans les ratoin
Gillette type
ancien.
du
Gillette Safcty Razor Co.
J D MAXWEU &C
Rue R-'puWi i -1 Piince, Bal WSTRIBUfKUW.
Propos
humides
Thomas Edtson ail focVe en
j'.ur. Le tlgraphe, la prwie. Lira
dionarlenl le lui. Irn.nl mven-
t or est m-lade, parait-il- L<- monde
i ilier en est Inform. (.* que lit s >n
mdecin est au-sili rpandu dam
IVnivera. Privilgn djigenie. t.- -ler-
nu-r propos lu mdecin du grand
homme lit ju'il '-sl l"s h(>!.; act
(I muer. Mais on r.-inarque qu il el
g lie! de honn-; humeur. O.i |> irait
s'en tonner. Parce qu'il y a chase
qu'on ne sait pas. O'i- gai sl i-l "-
t bonne liuineur de Thomas I. tison
a i eoiKervront qnand on atow 'i" ,l
tait nsaflp conatanl et lldle du
BRUM SARTHE CACHET D'OR, le
meilleur ixir de vie.
Attention
Progrs Nouveau
Rhum Nouveau
Arme dlicieux Got
exquis t'rix rduit.
AI.COOi dliai! laite rnacurrencr.
11 llllv VIER6K.
I hez : G \AZO\
Angle des rues FroQ
et du "ouple.
Tlphone : ^313.
\
m.vU; de I:EN7S
Raam do Dont* :,,':. - ^- <^;muheTuleMer
, ,i.nr inil.nla.ir. rnl l I- (. |oW,lt.Mm t lr p.n,u.n, d*
. PAUME TUE-NERF NIIRIQ4 t
...^.r.tour ^O^^^^rt'.^FHar.: l'U-r, ,
Bol-t'olombs iScuie)
^\:^m^u*^^WJH'!''^lnWa^^m^
DEMAIN
Tout Ip naondi Cin.ViriH- -. H hs. .u voir, pour et vo
AKMHK un fitn' siNOIiE syxCHRONis avec musique
chant', bruila :
La Chanson Paenne
\-ff Hamon Narana.
Entre : '2 A I gnordea*.
VITTEL
GRANDE SOUI=ICE
VOSGES
(Franct)
ACTION ELECTIVE SUR LE REIN
Cure complte de l'ARTHRITISME
Saison du 20 Mai au 2b ..optembro
QOURSES 1MNI POLIT POLO m THTRE OAtif
PARO SPCIAL POUR LES EMFAHTS ~
Trains rtlr-^l t PARIS tOnr* d* l'Est) A VlTTEt
In vente dans le principale Pl.a.maclei. Drorueriya et MUoni d'AllnntaM.
m bi a
PHONOGRAPH and RADIO
COMBINATION
COLUMBIA VIVA-TONAL
L'Appareil qui oflre plus de
garantie au point de vue solidit,
dure, et puret de reproduction
Dans i'art de l'enregistrement
des sons, COLllUli a trouv le
moyeu de pieaeuler au monde
^rce a ses lahoiatoires modernes
et ses ingnieurs de premire
classe la plus parlaite ralisa-
tion de la repio luction musicale
m crant les ihonograhes|
VIVA TONAL COLUMBIA
Toutes 1rs nuances, et les cou
leurs des sons, toute l'chelle
musicale depuis la plus petite
note aigu, juaqu'i la basse la
plus grave, sont reproduites exac-
F meut comme l'artiste les a ex-
U'es.
Dars tous les modles, C0L11BIA
que ce soit dans le meuble, la
chambre acousiique, eu le mo-
leur, le mme soin a le apport,
e- ceci pour la plus grande ga-
rantie de l'acheteur.
Le moole ci coutre, le No939#.
reprsente la S l P HEMATIE.
Achetez uu appareil Coi.uaaiA
radiophoue combin, et vous tes
certains de ne pas tre priv au*,
cun soir de la louistance ou du
phonographe ou du radio.
COLUMBIA
I
L'Aj pareil qui donne le maxi-
mum de s.'itlsljrctiou.
Venez au Dpaitement des d il*
ques et plionos COLUMBIA dn
bar0ge KNLEK, et nous sfrons
heureux de vous taire entendre
les diflcrenls modles que non
avons en stock Vous prendre!
plaisir admirer les diffrents
modles pot: Ifs. 1rs meilleurs
portatils sur le march sont in-
MODEL NO. 939 contestablenuut les portatils CO.
U M \ k
l\ m v vao.>ncv> 1 campagne, emportez un poJatil CLUBIA.
KNEER'S GARAGE
Columbia Dopai {nient, Port-au-Prince.
COHDOIO ?,
,m Stm
Agents: F. CilrVUFX ! I G. va
C. 1MNAHU -Sair.t Marr MlleC. DOUGl -
Th. c. BKUTUS. Jremi
fcViilrz les Mtirrta CO L U M B 1 A la tlatiaa ll H R. tais les Tfi4rais itr 11.11* M
i rjHfcM
hum llarbuiicotirt
lUa riflaLai i AiiftfMHi a gara* H frflliiVe .plaa
Deuiunfiez partout :
UN BAKiUNCOttT
r)6pt*".I\ue des Csars,


LE MATIN Ao*t 1S31
__ i ;j
t* -"W
! Toutes les Polices
DE LA
i
S
I
I*
[comprennent la Protection contre la
[ Foudre sans auqmeniation de taux g
| Eu(i.LeB(m$i \
1 Aqents Gnraux [|
Il SAINTE CLAIRE
>
__Q -
toiair, l'habitation e Frres
,n Sainte Claire,
y roule est parlaiUnient voi-
.rthle iusq"" bien r' de la
gn de M. Canal- I es dvola
,|, rinde.|J",nne de la
iinepourcr.t d. pc tacilem nt
rrendie sa chapelle.
[* celta occh-ion, il y aura
ta m"" : ,,unf 6 h,UMS
ri I, grs. d'messe a 8 h-un.
LiR P. Suprieur du Smi-
taire dira la m sse e1 c'breia
igoiresde Solde Claire.
Echos
o
Dans une interwew au Temps,
snateur lluduourt dcla:e
Joe comme, avocat il plaideia
levant le Tribunal de Cass: -
iod l'inccnstitution.ialil de
article 1(J 20 de la loi sur le
Commerce.
H'dclare en outre que la
imunssion interparlemeuiaiie
pour rechercher un ac-
.jd, sur celte question, eoiie
Chambre et ie Snat tait,lit
inconstitubennalle, la
institution ne prvoyant le
que pour les lois d'oi dre ti.i
Ums une lettre au Temps',
idpu. E zer Vilaire proteste
qu'il d a suivi.personne en quit-
tlakance lors de l'incident
nnenu l'occasion de l'arti-
i transitoire de la loi de fi-
iiDCts. il a ag; spontanment,
Itbtitunl sa propre inspira-
e
loUrailles de Flix Victor,
hier l'ge de 43 ans,
IlieQce matin tu l'Eglise M-
.olitaiiif. Nous prsentons
niocres condoleaw.es aux
billes prouves.
un! .;Mm*mm ^mmm'
Avis de dport
Us dpches p ur Ntw-
Ifork et l'Europe ( Via New-
orkdirec ) par le steamer
^Van Rensselaer* seront, fer-
Dci samedi 8 du courant.
Port-au-Prince.lef) aot 1931
LES PUCES TOURMENTANTES
Prenant naissance dans les en-
droits malsains o rgnent les
maladies, les puces sont les ter-
ribles transporteuses de la peste
bubonique. Impossible de les
attraper, elles vous torturent
avec leur morsur- vicieuse, et
amnent la mort. Ne prenee
pas de chances. Fut vaporis
est fatal pour les puces.
Flit est naorte! pour les oacu-
ckes, moustique*, puces, vers,
SLC ["", "" p.i<-
FUT est i>en-,eura ts. inOtens'f pi ur VOUS.
du seulement ., e ,,-.,,
en ferblunc Ne conlondez pas la Mit avec
scell. les autres insecticides. Cher-
chez le soldat sur le bidon
jaune avec la bande noire.*
FL1
Marque dpose
Z.Tue plusyite
GRAND RABAIS EXCEPTIONNEL
Anton I. Sabu
'TRANSFEREDEinJIS LE 1ER JUIN AU ri7&KHHUm
Si vous vont* voue I.HM-nir de bonnes marchandises i des prix ^exceptionnels,
bisar rer' de An'on I. SABA dans son nom eau lo ': No 1783,-n
vi les l'abord le bjlar ree1 de Aubin I. SAB\ dans son nom eau lo il: No 1 /.'..V"p JJ-
air. -.- I lit Avant de I ire aucune emplette, accourez-y en tonte, car les prix ne crue
m vem luni aiisdeKui nY hnt concurrence; surloot on y trouva d s articles w
suprieur* au pris les inli an i. dont les pris et la qualit pour l'aclnalll bussent
tr*. gruud p.olilau.v client*. Voici Us prix de ces quelques article! suivants:
nu
C.K ne dcline sup l'aune 7.8') Cisquelt co'iers
Cl, S salin blanc lUp. Il oo bleo marine
Tuile de soie sup
demi talon noir
5 5o couHert p mr enfant
16,00
...os
V.icDe (iinrlte lleuis
Y
(
<;o. Chap. paille pr nom. can. .oe noir et beige
:-> chui paille prhoin.conot.7oo Sonliarsprhnm.jtoni 2Q.oo
tuile miiotoia 1.50 paille pr boni. Ou IJoo Cravates sup franat A<
Organdi bleu sup. 1,75 nosu. paille criooleprb. Hjoo Iran-iis t'es sop. -v
V. te laite br ?>,.. paille Hu caootier 1 t.oo trtnaiademl deoil 4,<
tiebardtoeblcu meriketp".'. 'paillerhurleitoo cl d.oo ,*' apaveepoenanti w
2,oo
">o
OO
te
Cl
ne
Gabardine bl me et noir
1 5 ^ harlentou as1 7.oo
t.", thap puill Imit. panama .1 -)t)
arcale blanc su p .. -i 1.7 cha eaux paille imitation
tmurance Co
Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE
EUG. Le BOSSE & Co
Aaents Gnraux
Percale b/enc e xtruaiiii. 2,o
panama suprieur I oo
Serviette* de ban coul.
asst. grandes
Cal( cous court! diabl
lorl mol
IUliueW.mercacaneauil.7 panama gronnels :i S i Gateone ongf nia.
Ratine couleur l'aune J.21 .(;o lo'
Tuile blanc 25o cb-peaux pniltegaronet a.no Lolion Borsari
liniiHliofjSiiiMUcoul.AW.oU-> 'noilleJean Bart des 5 a lO.oo grandes doui.
/i Uy c''.
( il i\ coul, iniil
'' il d' 'iillli- \v 7 i
I i i i i b i* t u ( i I i 7 i
l) ubleiuenl t m i l>;. molle n 7"
'ntc le blanche 1 5
c :e i >ur deuil (.l,. J
T e m 'u nne a Heurs i 8
B i itiste a Heurs (,(.) i
I (irpon a lieu s n to
.i' > i',70 (iiar.puil filiellea garnit 4.oo
> iihanl < .V.i pailla OU non garnis '.>.vo
ch i raie p damtgar Jtoo
" paille tonne non gar. f>.< o
1,00
175
2 CM
i .
oo
Loi ii os heraroy atti,
L 'ion Cheramj pies bl. 1 5o
PommadesCheramy asat. 1 ;>.)
Crme de beautCheroroy l 5g
S i on l>o sari lin 1 5o
" M forme large garnit 4 .oo Stvoo Borsari assl 0,75
chap' ai x pi'ilie Sandino .' o Eau de Cologne Vibert l.So
" crinole prdamc garn lli.oo Eou de Cologne Chitay
' pr dame non garnis Hoo uarlum m. fhcon 2.61
chapeaux crinole prdara.ll oo Eau de Cologne Borsari
havuttettei preni. top p l >"> ) Kegins et Imprial .'lo
Toi le s.i .. carreaux soie 1 4 > Blll,s POurenf japonais <.>> Lu ions Cheramy atst.
I; epon a car soie 1 50 .. .. ,.,.,; b| 0C()SSP k ,, ,ule|||e |j ;e
Ma t. s cml.s b ries ) '2.>
X ."i
2.0
Mdias sup.oierc barres l 5j Chautsetle iil pour boni
SatlnetU li couleur asst
B al,i,n I6J pr bouime 11 jour 1,5
Opon barres soie bl. 1,2 Chaussette* pr boni fil
luJieuue CL. lemi deuil o.aU a lourcheltea 2 t
Indienne U. L. couleuis o 75 ChaUbsetlet pour hommes
Flanelle colon 2.30 lllU(, sli|). i,25
i mie a drapioton sup. 2,2o chautsettet pour bom.
' drap demi bl mixte S./5 | soje (()U|. 3fO0
loiie diap il unxie Joo chaustettet pour hornoM
Toile drap pur ttl 8,(.o Jtponait couleur o,60
Joile drap Kiiim Iil H.oo ,,r b;,m. mtre : sst n7)
.oiic uni coul. et bianc o 9o. , |,om l!Urc. jour r,8o
Kiki blanc (jobernador l.flU Bas ; aie asst. lioo
K^ki banc amiral 2oo Bas soie sup.
I)ill banc l'aune l,3o Bas fil suprieur
Drill blanc sup. I 7 |jas mepc fko{
' blanc et noir |ir enl l,oo Lit ion Cheramy grande b..tio
l.oiiiui Ch. moyen bout 2.00
Houppes cygne lanlaisie
aniroaox 4.oo
Houp coton velours Ch n5o
t colon moyennes 0.lo
.. coton gr.udes
cygne petites
Peigne imitation COTQt
< pnu coifl sur
Fleura arlifl iellet mille
eutocea 1 ">o
pour lobet 3 o
t * mille nuances 1? oo
n ixlrsupprrobes5oo
.1,10 Peignis de toilette sup &O0
3,5o ** c'e lanlaisie a.oo
Rl" trs top ti.oo
I Ml)
a.0
o
Dr, serge crme t,j JJas Inert, un,
On I sport a barre o ,,,,. |llie 4 homme .
Dr.lie flanelle a barres g ; ,,;tra )inie B hom< S11|), 8 ;,
Drill coul. sup. 1 ombrelles prdonaetcoul.5o
Tussor imil.soie doub.lar.4jo Ombrelles pr dames noir 5 5 . WjJ
Tissus nouveaut coul.d.l4,5o pr dames sup. noir b5, ',
1 00 Ceinture un talion cuir l.ao
noir (oo cuir churletlon li.oo
Souliers pr dames en
caoutchouc talon 7 ) )
" en caout pr dames cl.7.GO
Shantuog mol sup, o oo
Casimir angl.sup. coul. 14.00
Casimir anglais sup 17 50
anglais SUP. coul. 185
Serge bleu marine sup. l'J.jo j Soi.jk.r8 |)r (james en
Serge noir sup. Uoo caoutchouc coul. talon
Cheviol angbleu miriue O.oo Souliers pr boru sans
Cbevi'jt noir (>. m lalon cioulclioue b'
g'is aune S3o Souliers en canu'chouc
sup.
extra cuir
Bretelles franaises 100.
extra
[ entants Irnn ise
! Couronnes pour m irio
por "
4 oi
5.00
2
3 oo
l "O
Bro
n u
(i OU
B.nde I
pour "extra 11.0O
irod ni es d< Sa 2.78
' s . percales 35o
Et autres plusieures articles,
dentelles vaienci m net, n -
baiis.parfums.plcsdeuiilrices
chemises blanc.railie plis 9 >o pr homme talon blanc /. paille pourchapeaux.colliers,
chemises blui'hes pli- ,*.Si) Souliers en caoui bouc miroirs etc. etc, etc.
Iricoline blanc el coul.3 5o pour homme couleur 10 m
'amricain 6 5o SonJierscu caout. bhites 7.V)
chemisesblancbevj vrrow 7,i i SouliOra en caonl-houc
Arrow 10 oo pr entants b.anr
chapeaux lajepr.eot-as 5oo SonUeraeocaoutchouc
chap. lame pr hom noir 5o pour entend blanc
Woe pr bom. assort. 7 oo Smlieisen cuir cr e
r sup. extra 12 oo sole pr dames
casquettes Iraneaises 2,76 Souliers en unir pour
Iranaises sup. 'Ai) dames taloa bani
su; ru lires 1 oo Souliers pour dames
Accourez y en foule, car las
prir de cette occasion sont au
dessus de toutes concurren-
ce* bl ut* muI qnt pour
Soi quelques jours seuiemtnt.
\- lobliet pas la Maison Auto
I. SABA qui se louve actuelle.
ment dans 100 nouveau local
Nil 1738, rue du Magasin de
i l'Etat,
/ .>
ia.o'1
18.5-1
Gin-laldy
DEKiJN&OlB
A 5 Hem s : Metioa :
Une uvre de PAUL BOURGET ne laisse prsonne iadUNre *
et vous devtz voir l'adaplalion de son beau rOOSao;
L'ECUYRE
Avec Je;;n Angeio.
, GITANELLA
E le :IlU ; liaicou : 1 00.
4 8 USURES
Le film quidausle monde entur ael r:'vi- ccmUM chtl dosoftof
VAR1TY
Avec le puissent cto Itffl JaNNINGS i 'a t-oubl n*e
et belle LYA de 1UT1Y.
Entre : 'i, 8 et 4 Ges
vendre
Anton obi te linick Tourisg
n odle Silver 10LH), t l'tat
(!< m Ul
1 bureau amricsis avec
chaire tournante ;
1 Machine crire, r aroos
. Boyau, rouleau 18 pouces;
1 ('(dire-tort i Marvin i
1 (ilacire.
1 < oifisost amrieaiiie;
P i r les coditions, s'adrea-
u ) ; \,r Vincent CRE1DY, as-
%\, ns rues des Fronts-Forts
rt du .v^fasin de l'Etat.
ME aJ AVRES!
Pour teindra ton* titaua s
LAINE. COTOK 90I. e
aucun prc a'fsaaa
la MAVHSQVE9
r ...'M l'un i'rimf W. Bl'CH
Ph.rn-^.. Ku.n. rUul'.U, P^r.*S*MI*
.1 uuin ixua wvob HIU.
r..k*ltlton grtiull cl frtmM ..r tmtm tdrtmm
v c rsRcoQ. ASHitaia a^)



Samedi
8 Aot 1931
Le Malin
'ri sf^rmeai
i ei-bi ae ' i4
4 PAdES
*-,--

.-..^y^lW^iril. *. 4
Lykes Brothers SS Cu lnc
Texas Hait! Santo uomlngo- Porto Rico
Le seul service hebdomadaire e lgulier ,m-*s >gfl i et
trt enlrr le ports du 0l:c du Texas directe neut vee
Port-au-Prince, Hati.
Pour 1* rception rapide et le maniement habile de i*ei
importations, servez vous toujours dc-> navires il" 'i LYaxE
UNE.
Les prochaines arrive* n Port-eo-Princesor.t
Steaaier < Genevive Lykesr 7 aat 1931
Steamer a Velma l.vk*s 11
S/S Marcarel Lyki s 21 |<
S/S [{util Lykea . 28
S|S Genevive Lykes 1 leptenibi'e 1931
Bneto: hue du Magasin de l'Etat Boite Pottule B
ALUMINM LINR
New 0rieoi and Mobile lu Port-au-PrinceSouthside
Hatien Outport Sanlo-U imingoand Macaraibo.
Porte Junc Saillings JulySaillinga Aug. Sailiiugi
ffew Orlans, La Saila .one 16 July 14 Aug. 11
Mobile, Ala Saila .lune 18 luly '8 Aug. 13
Pore*au-Prinoe,Haili Due .1 me 25 July '-'S Aug. 20
Aux Caves, llaiti Due lune 27 July 25 Aux. 22
Jacmel.'lluiii Due lune July 27 Aug 24
ito-Dgo. City R. D, Due June 1 July 29 Aug 20
San Pedro Mac.RD. Due July 2 July 30 Aug. 27
Macaraibo Duc July 5. Aug. 2 Aug. 30
New Orlans and Mobile to Port -au-Prince Norlhside
Hatien Ont porta SantO Domingo and Macaraibo.
Ports Jnne Saillings A igust Saillings July Shillings
21
27
S
S
6
s
9
12
1 Le Purgatif idal^
IPILULEJn
UT, Rue du Faub. St-Denit. Paru |
Facil* )i prendre, _
Ne nceitant aucun pri-p' ''/
elle nz provoque jamais de dfaut.
Supprimant la dilt*.
elle- ne dbilite pas k assises,
N'oigeatit pat I rrno la chambr,
| elle a; ca;:sc MM ?:rte z tenpi.
riu actae qi* te H ht ririlairea.
i elle e:.t, p-r ceasjqaad, ** cher*.
( rORCATtVE, r ". 3 P;iu!ea
Dr:: i lu- r i .-.y.. j

June 30 July 2S Aug.
July 2 July 80 Aug.
July 9 Aug. (
July 11 Aug. S
July 12 Aug.
Mew-Oileana, La Saila Jone 2
Mobile, Ala, Sa ils June i
l'-au-Priuce, Hati Due June 11
Cap-Haitien Duc June 1 i
Poerto-Plata, P.. D Due Joue 1 1
lio Pedro, Mac.RD. Dae Joue 16 July 11 .iig. 11
Sto-Dgo City IL D. Duc Junc 17 July 19 g" II
Macaraibo, te net i)ue.Line2i |niy l.S \ug 15
Port-au-l io.ee I 80 mai 1931
a LU IM M I INE
A DE MATEIS & C< Igi nts Gnraux
Votre premire visite
A
Sept.
Sept
Sept
Sept
Seol
Se pi
Colombian
Steamship
Company i"
La steamer Bolivar, parti
da Ne v York le 1er aoit via
Csp-lTaUlen et Port da Pah
est attendu ici la aantedi 8
aourant. Il repartira le mme
jour pour les poi Isde la Colow
i ie et Crittobal, anal Zona,
piei'ni trt 11 passagers.
S ft. Lt bateau tera ecnla
a Jrmie il y a un nombre
so!Usant de joss^gars pourf
ce port.
Le manifeste de ce navire!
reu par avion-poste le lundi1;
3 courant -si ' il spott- ,
J lion des ch.ugmis aux bu- !
, reaux de la Compagnie, rue
Traversire
Port-an-Prince,le5aol 1631.
Cohmkian Steamship C Inc.
r, KM AH A *Co., Afeils
isoiiia
:
Nous donnera raison, confirmera votre bon jugement et
fustifiera la contiance que voua noua, aurez accorde en
ous garantissant voir appr able patronage a l'Htel le
plus slect de Poi I au Prince
Nous vous suggrons d'arrter votre chambre l'avance
Bire la pression.
Soulage des naaux de lte ai a>
la nvralgie en 30 minute
Arrte/, un retroidieeemenl la
nr*mier jaur et la malaria m
trns jours. :-*-\
6()(i sauve le bci di rdroi
disaeflDent.
assuhp:z-vous
a
la
General Accidenl Fire Life
Assurance Corporation Lid.
de Port h ( Scotlitnd )
Ltr le GENERAL i esi une des plus puissantes et des plus vastes erganisatioes
le ce genre. Le soleil ne *- cou de jamais sir son champ d'action qai embrasse le
moi) de
Ses Polices contre il cend s couvrent aussi les lgats oc< isonns par la tu Ses Polices pou; Au omobiles couvrent vols, incendie, malveillance, dommegjn i
uss autrui dans >. perso l ie OU dans ses biens.
Ses Polices M tes mises par ses brancbi 'Europe sont payables Hati
Ses Polices coatre m cidei ol valables dans luai\ers eutier. Tons Us voya-
eurs devraient donc pre idre la prcaution de u munir i une naine contre accideat*
l'en moins 4000 dollars, lu prime annneile n'tant que de 1/2 */ soit 20dollars I. T.
Veuve F. BERiMINGHAM, AuxCaves
c*
5
OUS (iE^TS
^gent Garai p >ur U.iiti.
t*oc t-au-Pnnce. G. ftILG
JEAN BLANCKfcl J<:reirie
*-. +m<+- >-t.M'-* jea*
Huval Mail SteamPacketi Horn Unie
Le steamer Arana venant de LonJres, Kingston, es'
attendu ici vers le 12 boI 1931, partant le |amm |our via
tes parts du Nord, ;> ur te Havre, An vert, Londres.
LA GRANDE LIQUIDATION
CONTINUE A MOITI PRIX
CHEZ
(
incent
A Paaif le d*a ruaa du Maigastn d l La Maison oflre une dernire occasion tous ceux q li ?oulraaat potier *4% Hit
liquidation, par im achat en bloj ou eu dtail de' ti i ato:k lt iearea4iti a^.)fl
dont les prix dtient toute concurrence.
VuleSraud Rabaie qa'ella accepta pour en Inir.
i. j. hi ro,
A^uni Gnre!
Tlphene, Ko ..'fll l
H .,
wrryg^
Le steamer i ilia** venant
de ilir >pe t>t attendu ni
vers le I) aoI en route pour
Kingston, SstntO Domingo
ri (,nr.:e.ao. prenant tit et
pas- agers.
REINBOLB t Co.Agents
_______ML
TAND AC OU CE DiEUX
Voile coul. I
Prix anciens Prix
us Gdas 1,00
Murquisette pois l.iO
Diablement-tort 1,0
a double fil l,ft0
leurs 1,26
ludieuue coul. asat. 1,40
Baptiste raye a leurs asat. l,e\
Voile coul. a leura ?.t. l,7
Voile ray setin asst 2,01
Voile ray aie suie assorti 2,00
Voile uni cooi. ;ast. sup. 2,00
Voile suisse fleurs asst. .^.01
Organdi eu il. uni asat. 2 00
Ratine alanc 2,0(1
daltaidne leurs coul. asst. 2,50
Baptiste coul. Heurs assort. 2,0#
Imitation timor 1,10
Percaline ca.il. lingeries 1.5U
Simily blanc sup. 3.0#
Simily coul. sup. 2,50
Perai blanc *up. iingeiies 3,00
Foulardine coul. sup. asat 2.e0
Soisette nouveant sup. 310
Pciulara sup.pour robe 4.00
Tricolioe dessine b'anca 2 50
dessins pr eh'-m. 3 00
Tricolme uni coul. et blanc 2,50
Tricoline de oie ext. tu p. ,0i
t coul, 3,80
Tricoline rave pour pyjamas 2,50
Tricoline fleurs pour robes 200
Piqu blanc cliem. 3.M
alirot Spcial Madapolame 1.50
Zphir tranetia chemises s,ne
Zphir ray coul. chem. 2*0
Zphir ray soie cbemiaea I,tO
Sj in de chine pour jupona 4,00
i lite soierie pour r bes 5,00
Chitounette de soie 10.o
\'o li cilamaise de soie 1,0 t
nouv.
O.tiO
0.75
0.60
0.S0
0,75
#81
l) 9U
0,90
l.tH,
1,00
1,00
1,50
1,00
1,00
1,10
1,00
1,00
III
175
125
l,3t
1
1,75
2.10
U0
1.M
s.
5.(K)
2,00
128
1.25
l.lo
0.0)
1.7*
1 2*
1,0)
2.0
2 00
5,00
4.00
lias de soie au erjehat
Bus de s*ia extra sup.
bas de taie sup.
Casimi Iranaia coul.
Drill shualung li' dl. larg,
Drill oabaidine ray
Drill un4ea blanc
Kaki juue anglais
Drap aoir franais
\lpagt aoir sup.
Diill coul. aiNt.
Quatre 11 pear -salie
Kaki pour eaemiaet
Cbaaaaeties pr hoaa. aiawi
e [om entant, patfa
a pour cadets
pour aeat.
pour aoaa.
pr h sa.
Lhapaaax pailla
Ciapaaax paille
Chapeaux pai io
Chapeaux laine poar hom
> Lapeux laiua pr antaats
11 de cota poar daaias
lias fil sup. pr dames
1 aile drap snp.
louvarture de lit blaac
da lit, laiac
Serviettes de bunc
Serviette de toilette
l'apia descente de ht
hemises pr hom ass. de
'Vignes corne tianfais de
Banda brode
Matra deux brade
Siam drap
Drill gabardiae aoi
(.hapeasx laine pour cadets
friccl ne da soie noire
Douceline noire pour daail
Bas co e fil, pour fillette
ll.OO
VIM
7,00
2l,0t
m
3.li
%m
3,00
21,11
12,10
1 ,ff
4,H
%m
1,M
Lo
2,H
ie.oo
1100
15,00
17,00
11,50
mm
12,00
20 00
8.00
25.00
10,00
30,00
10.00
13.01
3,00
(IM
1000
1,00
1,00
3,10
11.00
401
3N
3.00
'/,
Ml
M
Ml
m
ij
iM
m
9
10,1
I
Mouchoir Mddras bien, blaac et feslss.
ECOUTEZ!
Le Rlimii Sarllie
DAPsS SON PROGRAMME
GOIsCERl Orchestre SCOTT
MOh OLOGUE Papayonte
STATION
H. H. K.
Pot-iiu-Prince ( Hati )
*
i
tmm
r***?*.. -a&na^w--
sttimte aitiemm Sf&
!>
Charlier-Malebranche & Co,
emin des "Dalles, 12-4!
^^xwe i 260


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs