Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03686
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: August 7, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03686

Full Text
Clment Magloire
iS D1KECTEUK
|1M RUM AMERICAIN* 1W
'"* rfiLEPHONE N'2842
l'Hin iule alteiaaa le pur
ii*me 4 la llirile lersqiie chaque
iinliTidii ,eaajprrBilra i|ae s< I p -
pre ieuieiiijrei>ia'e dans le buakrar
das anire. Kaile/OIA
esjaej ANNEE N- 7438
FORT-AC-PRINCE ( HATI )
VENDBEDI 7 Aott \n\
L'Hatianisation
-------o------
, Avant hier dans la raatiue,
Lcord pour la remise au
hnTernement Hatien de cer-
JL services publics dirigs
,fdes fonctionnaires amri-
,in$a t sign par M. Dana
iMoDro, Ministre des Etnts-
|L,et M- bel Leer, Secr-
taire d'Ktat daa Relations Ex
Wures.
Noos croyons savoir que,
L'rertu de ctt accord, le Sar
L, National d'Hygine, la
Direction Gnrale des frs-
JT8ux Publics, !e Service Tech-
Ijqiie de l'Agriculture et de
l'Enseignement Professionnel
leront, le 1er octobre pro-
Ebiin, remis aa Geuveroe-
Dent Hatien. lia seront a
^ttedate entirement librs
du coatrle amricain. En
Jjutre, ds maintenant, le Bu-
feauae l'Enregistrement, d-
tach de l'Adaainistrati' n G-
lrale des Conliibutions, est
replac sous le contrle du
Dpartement des finances.
D'autre part, l'Accord de
1918 relatit au visa du Con-
seiller-financier sur les man-
dais de|paiement eat rsili.
Dsormais, seul le Secrtaire
d Lit des Finaeres signera
les mandats !e paiement.
Il laut enregistrer ce "rsul-
tat des ngociatioas pour
rhatiatiisaii.iii q u i durent
depuis d-s mois. C'est une
tape, la premire, sur la voie
de la Libration Nationale.
Nous en avions deruireraeat
parl dans notre dition du
18 juillet dernier, ayant eu
puiser uos informations de
sources autorisea. Mail nous
nous tions hearta l'incr-
dulit ne pluaieurs. Nos lec-
teurs se reudroat compte que
nous ne las avions pa. trom-
ps.
Le Docteur
Prsident du ;Snat
a
11' Foschard Marineau,
prsident du Snat, eat un
ieui parlementaire qi jouit
Icl'astine el de la sympathie
jon seulement de tons kes
allgues, imais encore de tous
aoxqui l'ont approch.
Il a conduit les travaux de
l'Assemble, aTec un tact, une
iotelligeace qui lui ont mrit
l'admiration gnrale.
A noter son aveu, au cours
je la discussion d la loi sur
leCommerce: aNousconuais-
iDS la profonde misre du
juple, a-t il dit, et c'est une
le dos plus giandes afP.iclions
le ne pouvoir y remd'tr.
Ah! l'honnte homme! se
it cri Marc-Aurle, l'empe
mr-phlcsophe.
JOSEPH LOUBEAU
Prvident (ie la Chambre
A Frres
linurrhe prochain, les ha
Isitints de la Plaine tteront
lSiiOaClaire.
L'habitaiioaa Frres, l'una dea
Iptoaimp!tantes del Cuntiu-
|MdPiionville, poasde deux
onna coles ainsi qu'ne eha-
He qui devient presque nn
entre paroissial. Aussi, d'aprs
aqneiiona avons pa savoir.!a
premire communion, cette an
.ra particulirement nona-
"f'iie. Mais neua serians hen-
r*Di t qui de droit pouvait
Sons giatifer d'un chemin qui
Permit aux camions darrirer
W'a la chapelle. Les demie-
Tj plaies ont ravin ton le
MgH.
Le l'i'idenl n> la Chambre,
le D' Joseph Loubeai), doit
tre haute.neut llici pour
l'intelligence et l'nergie dont
il a bit preuve en dirigeant
les travaux le la Chaaabre.
l'Iis sympathique, jouissant
j de I* considration gnrale,
il a dirig les dbute de la
Chambre avec autorit et im-
partialit.
Elgai t et fiable, il a ap-
plique ie lglemeut avec une
vigueur souriante et clos lee
niidents avec uue matrisa
incomparable. Nons avons eu
tellement l'habitude d'lre en
contact constant avec lui pen-
dant ces 4 derniers mois que
nous regrettons sincrement
la fin des travanx de la
i.harabre qui nous prive de
ce plaisir.
A peine ouverte
LA STATION ROUGE
Compte dj une importante
clientle, grce la rapidit
de son service.au dvouement
de son personnel et au trs
sympathique accueil fait aux
acheteurs.
AlleztooSi messieurs, reiu
plir vos rservoirs de gasoline
et d'huile la
STaTIOM ROUGE
40, Hue Pave, 4*.
rCONTREles DLATEURS
------a------
ooas croyons devoir appa-
1 'attention des gouver-
P*01 sur an procd dont
Deut certaina individus de
"aines localits. Il consis-
>*u moyen de la dnoncia-
[on secrte, a s'attaquer aux
nctio naires qui accomplis-
J iran qui lie axent leur
che.
Ne reculant pas devant le
pensoDge ni la calomaie, eea
Wmtentsdelateurs.de leurs
"'le. ivent las pirea cho-
contre ceux qui sont en
r m'', daus lc but de les
^'Placer ou de les laire rem
nperpV.dMaw*ou*.ou
jore d exercer quelque
Clene1rs?,.reM>'''iiique. Auda.
Dn,,*',mPrudfnt.ilcroieDi
S^^sciT.rdepeiaou-
mes touchant de prs aa
ornement pour satisfaire
1 ri i s vilaines passions.
Il y a un ci itrium ar pour
juger ces gens-l et leurs
actes. Dana les temps actuels,
ai on ne peat pas pnbtiqtse-
ment, c'eat- dire | ar la TuiA
des journaux, noncer ses
griets contre un fonction-
naire, c'est que ce fonction-
naire n'est pas fautif Lc tait
d'user de voie secrte pour
l'atteiadrc prouva l'impaalui e
et la lchet Or, le Pouvoir
ne peut encourager cela. II
laut condi'ire le*; l. bas et lea
imposteurs. La question e&t
de moralit publique.
Nous -npelons tout spcia-
lement l'attention des minia-
tiea de l'instruction publique,
de la Justice et de l'Intrieur
sur ce tait, leurs dpartements
tant les plus sollicits par les
dlateurs de proviace.
DES HORIZONS NOUVEAUX
DES horizons nouveaux s'ouvrent l'homme
qui a de l'argent. Avec $1.000 conomiss
et dposs en banque, vous pouvez envisager
l'avenir avec confiance. Commencez ds main-
tenant pargner en suivant une des mthodes
ci-dessous:
$1.000 en quatre n, proviennent e $140.16
en vertement* hebdomnilairri Je $4.52
$1,000 en troit ant, proviennent de I9M.M *
vertement hebdomadaires d* $fa.U
$1.000 en deux on, proviennent d $970.32 en
vertement* hebtic imadalree de $9.33
Pilf.
La Banque Royale
du Canada
A L'OMBRE OU I
5s
Du premier recueil de pomes que publie, lIm-
primerie Bonne fil, dea Cttyes le jeune pote Louis l)
Hall reue// qui est fortement marqu par t influ-
ence de h. Lion La leau, nous extrayons, Iinten-
tion de nos lecteur, la pice suivante qui donnera
une ide d une des facettes du I eau latent de M. Louis
D Hall :
SOIR
Apra la p'uie, !e soir est d'une paix mouille,
r'laa.ani carrefours, nos lampea alignes,
Nos viei!l*a lampea sa e, Pair a aux carrelours, ples et rsigne.
I.'air eat lourd d'une deur aufUcante de miasme.
Le vent humide el hoid a de longs i aies d'asthme.
Au logis misreux que dlarde la gne,
La i o- 'e qui sa leruia a des plaintes humainea.
ENTRE POETES...
.... M. PiarraVcbet scsl aaiBs, antre deux pariiea de be-
lote, imaginer des variants pour deux vers de son adversiire
Maurice Hos'and, dans NAPOLEON IV, o l'on a relev ce dis-
tique :
..Ma S(rur Adla/de
Qui mourut d a noir eu la finre typhode.
(Asl ainsi, dit Pierre Veber, qu on pourrai! crire :
... Vo'ci ma sur Emma
Qui mourut autrefoisdes tuitet d'eczma..
. C'est ma sa-ur Krnestine
Qui mourut d' noir eu la fivre scarlatine...
... < est ma sa-ur Madeleine
Qui mourut autre/ois d'un gros abcs laine...
... Voici ma tomr J'hilis
Qni mourut d'avoir eu jadis.., je ne sais quoi !
L'Idal IUiiioi
ALIX ROY
29 annes de succs.
SALON DE BEAUT
MADAME EMILE ZPHiH
Ruell Vilmenay Phont 3438
Aanonce i a no-ihreu-- ''i distin* .* c'ien ile qu'elle ra
lea produits de beaut auitants quVile vead dci prix diant
toate concurrence :
GLOSSATl.N\ pour l'e nh*lii^'menf d.> I-, chveu-e ')." V)A 1.25
LUSTOKlx pour le b'ill m.! d> la chevelure la houttii'a G S,wt
POMKNTO ( Pouauiade pour homme ) la botte Gdee 3,00 ' t.50
FOUDRE pour les sons du iaage : lirunsi'e, pche et c-me,
roui- ur de rh i' bote Gourd 4,0 1 89S
COLD CREAM;Gdes3A l.
CHME pour veroir;Gourdes3 et 1,50
'OU pour enlever le vernis des oncles grande boutclle 3 gdea
POLI pour ongles grande bouteillr 3 gourdes.
Et n'oubliez, Mesdames, Mesdemoiselles, de pasaer au Salon db
Ba&vit pour tous faire une beaut dont voua seras merveille.
Propos
humides
Il \ avail longlampa que oua oa-
\ ion pga lu i jona Proclaroatio i
kuneuula.K Grce auCommandaa
e iu prmira brigade du corps d'In -
Ittnlen* le marina tc> Etala t'nia
; rnnl ru Htlli, nous vous eu i
hier. Concis- ri lirve, selon le pur
k Tir mih'aiir. 1.1 ce qui l'ait lire a-
\cc plus le plaisir le document du
colonel amricain, e'eat son obfel
mme.Il ai nonce que la loi martiale
t.. rapporte et demeure non-exia-
B 11 le. a Ne laites MU attention U
nuperltation. Lintraaaant pour
i oua esl d'tre libra du rgime da
militaiMiii" omniscient olomnipo-
lant. C'est cria, n'est-ce pas. la li i
martiale? Plaa au civil Ce cri la
i ouche.M a/ou|>e de jeunesse patrio-
te esl arrive hier aair cirai Gairaud.
Pon clbrer le daoble vnement:
l'haitianiaatton, premire tape, et la
rapport de la loi martiale, cas e>et-
lenra ont command eu RHUal
SARTHE CACHET D'OB, le Hue li-
queur de la libration.
OFFRE DE
E
Pour article lr.!!!!,"*1 inconnu
dans ce pays, on demande un
Agent actif.
t'oasibilit de grande exten-
sion. Sncca assur dans tous
es milieux. Ker. PHOTEMAIL,
7U, me de Clignancoort, Pans.
LE
,1
.' nnooee ses clients que
pendant la saison d'l sou
OlQcede la rue l'ave a
ferm.
Ses heures de conciliations
sa maison prive BU Bois
Varna restent les mmes:
Matin.' de 7 heures '.'
Soir: de 3 5 heures.
Tlphone ; 24(i.
Mercredi et vendredi de '.)
11 heures l'Hospice Sl-
Fr.mois de Sa lea,
Tlphone; 2275.
PETITES NOUVELLE
c
lAu murs- de !r. aanee de !.-
Chambra avant-hier sair, quel-
emes ins'anls avn la clture
de la session, M. AI I Lger.
Secrtaire d tal des Relations
Rx'riaurM, minora la signa
ture, le jour mme, de l'ac-
aord relatif la remise au gou-
vernemrni bailian (te pluaienr
aanr ces publica dirig* par les
Ion diennatrea amricaina.
Cette nooaaile a i accueil
lie avre aatalaciion par In
CtiaMbreei parle pablir.

Le Siftal a ajoura' le projei
de loi sur les if-rils comniti-
naux. Ce projet rduit trois
le nombre dea membres des
conseils yoinrnunaex.
Nmjs apprenons la candida-
ture la duutalion de notre
aaai Grvy Jpan pour la troisi-
me circonan iption de Port-au-
Ptince. M. G:*y Jean.qui jouit
de heaucoiin de aympathiee i
Croix aies Bouquets, Thoma
tenu ei Ganlhier, :, commen-
c aa eaiiipi.gne. Dr nombreu-
ses adhsions lui sont venoea el
attestant dj du sucrs de sa
candidature.
m
Les Ch m lires seront pro-
bablement canvoqoesi l'es-
trao inaire. -- Elles n'ont
pat eu le temps;, en effet, de
MaVaer sar de projet de h i
de grande lasportance s ion i
leurs U bi itioi Enh'i-ii
trs l.i loi sur les Conseils
Communauxcelle sur la ban-
que h ..Leone, celles sur les
Domai tes, kur lu Preaaei etc.
Il y a aussi la transaction in-
tervenue; entre I E'at hatien
et la Compagnie Nationale dea
Chemina de fer d'Hati, et
celle entrt l'Etat et la p. C S.
... voit qae le Gnral Tru-
jillo continue s'nrnaer. L'a de
nos caalrrea en ressent de a-
rieusesinquilnd a,surtoutlor-
(|ue lui lut parvenue la nouvelle
que le l'isident de la Rpli-
que Dominicaine lait conatruir"
un arodrome a Banica un
cnmaae au le sait, eat tout prs
de noa frontires.
*
*
... voit ejue l'on fait beaucea i
de bruit au dehors parce qu'a-
vent-hier soir on a surpris u i
lemme dans la cour de Palait.
Le gendarme lis Semain.aprc
avoir, par Iroia lois, intim l'or
dre (imprudente de stopper,
ne tll pas teu. Il marcha paisi-
blement vera la tename, l'arrta
Il paratrait ejue c'est une...foll*.
Lile ne parle pas et elle a, tOU
le temps, les yeux tourne ea.
linraent vers des ailleurs invi
siblea aux gens une siaiyne au plafond.
.
,.. Tint que la joie esl Uns
tous les ceaurs depuis avant*
hier. On sait qu'officiellement
il a t annonc qu' partir du
lei o 'lobra prochain 'a D fi.
T. IV. le Service National 'flv-
(iue Publique, le Set eieeTe' ai-
\, que d'Agriculture ont t-e
intgratemenl ieiai au liouvar-
nemeet de la B publique. Cest
maiotenenl (pie tes reaponea.
bilita commencent, suaai ver
rait, avae plaisir, caeter teat*.
question de politique et de ce-
muraderiedaes les nominaliens
qu'oa aura taire la 't de
ces aervicea, pour ne a'en tenir
3u' la valeur et ia moraii'
e ceux qui incombera le p-
nible honneur de diriger ces
trois branches.
fc
... qu' l'occaaisn de la
v llgialure aunuella KenskofT,
l'iNDii.iKE vient de lancer une
nouvelle mode Ce sont descha-
i eaux largea bords et qui pro-
tgent le visage du soleil, com-
me nn parasol l^ei et ioajuet.
lis ne cotent paa lue cher qae
les autres et protgent mieux
du ao'eil. Verra, certainement,
d'ici la fin de la semaine quel-
ques-ons de ces enapaaui sous
le soleil attidi de Kenskof aox
belles et lit xibles collines.

-
... voil que, maintenant, les
gaaa les plus lgant portent
le chapeau iMOieBatS qui, com-
me ou le sait, ne cote pas plus
de cinq gourdes. C'est l'Iiaitia-
n Mal ion dans toute aa beaut.
... vejtl que le seul rhum que
l'on rclame cor et cris, un
i.-u partout, c'eat bien le Hhum
Alix rloy. Coule d'Or. Il parait
qu'a Lenakoft on boit beaucoup
.Ile divine liqueur qui contri-
bue ainsi rendre plus agra-
ble la ploi modems de ns vill-
giatures.

... Avanthiar eeir, tandis qae
te le la loule aiaasse aaz
abords de la Chambre accla-
mait le Cabiaet, et criait Vive
Vincent! ua original, lui, ae mit
en ' e d'exhaler ce cri assez
nu ridu :
Vire manman ma n t..
PeraottttS ne i-.ut campreadre
ce qu'il voulait direct personne,
no i plus, ne lui demanda de
renseignements.
. voi' que dsormais a rpu-
tation d'Etienne Caimlle stead
au del*dea niera. D'une lettre
Vrtiue de France en a pu voir
t omruent un 'i >ngerapprciait,
en t rmaa ad mi ratifia un roman
k itj avait reli a l'inten-
ondn bom '-e de lettres ac-
c.iil aaent A Paris. Pourquoi
n'avail'-an pas peua exposer
rEipeMtion tiolonia'e qnel-
ques-una le.sesl'-^autatravaux?
ajeawr Afiaac-cw ..^^aaaaaaaaaa
Ai*er- eua coaire eeuSeet
la Ganaral Aecideut Piae A
Lit" *raarance Corporation H-
m td . Vve P. Berminghaa,
.\gvt 'Va* vi posa- rftfU.


HftMdlHH
PAGE 2
LE MATIN
Aot \9V
Wt*:
Chambre
es Dputes por
I anglais.
Il sor li :i<'n fi par le lieor
ici i i Je voi i 'i s 11 vrit
qu'elle est. Chaque .-une?,
A chef publi un rap-
iprim en trany > s et en
? :i une que
I vu. ii ; lOreZ nav, cil 'que vep-
Saice du 5 aot 1931 |dredi, tous 1"^ oflfti iel da trait
m enl I la Lo, >'u n Am
Leclaiedft a correspondance rjC8loi pour ,tll(lr
f se trouve- une lettre da Mi- 'd'aulr ui, llol,g# ,;,,., u ,...,
ritlrt de l'iatriaar ' "r I, mirai
ie ne pouvoi. se prsen, j I i j, en
Echos
liijusl i.ou- m- pouvons
r.ifee de ce |our porv- r >oi-
dre a une question du d< p> l
Jolibois sur Li Loterie Nain i e,
une Ir'ire du Serrta:-e t L I
da Relations Intrieures (pli
a'er.r.ise galement de ne pon
voir se prsenter pour i
de aux questions du Pion, une lettre du Seci
d'Etat de Justice s'ex<
de ne pouvoir se prsenter
sance de ce jour pour i
d>e une question du i
Jnlibois.
Jolibois. Citoyens reprsen-
tai! ta du peuple," le Secrtaire
d'Etal de l'Intrieur nom a crit
pour noa* dire qu'il ne p al
pas se prsenter poui ri pon i
a ma question. Je re&r< le mfl
niment de ne pus pouvoil doi
ren t'i
, la
lin i n
i) -
L> Commission Lomm'-nale
de la C oix d s li <> uq u e i s
eient, par on erri prp'ou-
:,r i s rtaire d'FtaV' "
l'Intrieur, de dnommer Ave-
ru Stenio Vincent m l'alle si-
tue au Nord Eal de la Croix-
dos Bouquets en parlant da
carrelourde Beudet pourabou-
Voue avez
ni caia I! Com| d .i '. c lit, j- rends tard !3oU'gogni*. (In il?"- eon-
le inm bu moga ans mera- sidrants de cet arrt u qo
brea du Corps L gtalalif Cette
hbi lion i| < nous voulons
peut rous en i ona eu les pre
ini lue ira lora de la i loin*
m Ko I U lis lora. un
mur de f ir a'eal l I nous
allooa le contourner, ne pOU-
v m le bris i. le ne iais pas s ,
en ie moment mme, au D -
pirtemant des Rala'ious Ex -
ri lui, ne se trouven' pas l-s
p < - 0 tobre li gniaar 1) > ca.i el
i trs oili ia's devront -e re
1 ,. \ ;: .n patiem e ne pi
r e i conti I s choses el l'heure
de noie i b*ratio i onnera
cet arrt r=u
i Fraaideni Vincent par sj d-
pcha en d ita du 4 juillet cou-
rant adresse au Prsident Hoo-
v. i>en vue d'une rapide cessa-
tion 'les eflets de la Coiven-
tion et -te l'o l| ation militai
re mi. rile digo : eni cm ho i -
mage.

I es Ire, 2mY, 3me et 4 ne
st tions rurale de Troa Cou-
cou dpend i |i da la commu-
ne de la Croxd-s Bouquets,
sapalleron! dsormais Beir-
Foi taine,*
lier sa;,- la< lion a quelques a m m btl4Q,0( a ,,,,,, ., (|ll r>Ml|0f
mil mont demand d intervenir t de 1915 liapose qa
dans cc\e affaire de loterie.
Et le Dpota* lait son prui a
la Loterie N itionale. Puis il pi rie j
de la Commission Communale
de l'Arcahaie ponr revenir en
core la Loterie.
Hn rapport de ! Commission
Interp rleiuentaire est lu par le
dput Piou. Il conclu! que la
Commis don s'est arr t e l'opi
nioa de li Chambre et que l'Hai-
tien de oaasance est seul apte
aiercer le coin lerci de dtail.
Ce Prsident explique qu'en
raison d. la dcisio i de 11 Coin*
m eaion [ulerparlementaira, l^s
expressions : bai liens de naH
sauces sont maintenu* s dans 1 .
loi sur le Comm rrr
Le Secrtaire d Etat de {Int-
rieur dpose un projet de loi
demandant u i crdit extra i
din.iTe de 3200 gou des peur
paiement dea Irais d installation
des biue. ux I la : li ira DM el
da Snat, uu projet de loi aug-
mentant le peraonnel de la ']
Chambre e' lu Su r; un proj* I
de loi demandant un cidit ex
traordinair" de 950 gourdes
pour couvnr les Irus d'impiei-
sion de l'Expos ij^i ci al de la
Situation. L; demande d ur-
gence et de vote immdiat taol
accord t e.ci s .1 profio^i lions sont
Toles par lAtsemble.
Ia Secrtaire d Etat des l-iiinn
ces dpose une demtn te de ci
dit lapplmerjlsire de IfO.OsX)
gourdes pour dsinl. ; ai cer-
tains cranciers de l'Etal qui ont
accept des rductions sur leurs
crances. La loi est vote.
Le Secrtaire d'Etat de l'itU
truction Publique dposa un
projet lie loi rel*til I tablisse-
ment d'une cole de tilles de
Marie Camp-1'erin. il est vot.
Piou. .le regrette que le Se-
crtaire d'Etat dl8 Relations Ex
tneures ne soit p;is prsent.
Les questions <|ua |'ai po
aer tiennaut la souverainet
nationale. Je n'entende nulli -
ment rvoquer en dottte les n.
tentions gnreuses des lio.u-.
mes honorable qui compoi
le gouverueineut. Des omuipo-
tences outrecaidantaa montent
an-dessus de l'autoiit gouver-
nemtntale. Je crois (|ue da pari
et d'autre, les dclarations les
plus tranche? doivent tre laites
pour arriver ;. la libmlien ni
tionaie.
Il ht sea questions.
Le Semrlaire dtEtai des fi-
nances. Il n'a pas t suppi i-
m de toncMounaiies dans les
douanes cites par le dpute |
Piou, le budget n'avait pas d
termin le nombre al -'e salaire
des employs des douanes. Il1
avait t prvu dj, soua le i
aouveruement provisoire, vu j
iinsairisance des moyens, de oa
pas les conserver. Ja fous avais
dit que je ne tarais aucune coin
pression sur les linicuonnaires
hatiens. Le budget est ous vos
yeux et vous avez pu v. il que
l'ai tenu parole.
Les chantiers des Travaux
Publics ont t ouverts et nous
avons pu ebteuir que la direc-
tion en lot coi fie aoi ing-
nieurs hatiens.
L'ingnieui i) ;ncaa eot i la lois
nu {fonctionnai! e haili n et un
otneier du Corpada .Mannes des
Etats tins I! est pav par le
e
e Consi iller flnam i< r eal un
i nclio maire ai tach au Ml ua
re de Pinaneea Vous savez
dihs qu I es eircons anie- 1-n
g invernemen s h nue s ont
i in -niler \\ K'ansiem de ses et ligure daus I
\. luvoirs, J'aurais in invaise g A
Nous prse ona tous nos
oomplimanti notre premire
liuei cie en Droit, Vielle Geoi -
Belle Justin, Aile de Me. Joseph
Justin, ancien d recteur de I E
eole Nationale d Droit. Mille
Ju lin a, en t 11 I, subi avec
sucrs les derniers examens
c a ne pouvoir vous die 11
vrit. Certainemi nt le Con-
s II -r li i iticier aurait d i
t"ute au're <-l.o e qu'il ns
l'oor 1() g Mir.les, il fiul le con
s.ilte e c ti' vi.ooeiit lui n *
I i il. .1 ous u J ibt qu
I m.) uni st n c n. an el l !
I i u. de < et ampi unt, nous ne
( mse vero is pas un Conseiller
li lancier comme calni-ci acluel,
mais i n agent fi cal n i g t du
i >uvieille t des ai s et de
Sun a] pli cal ion ans. affectatious
d l'v in runt.
Il r> - era leut puissant, m ia
\ ma saurez avant longtemps
i e no ia i rons p i obtenir quel*
que cbo.e
le dl Irai le bu 1^ il que.
).s ave/. VOl de 10 Ue8 D
lurcea, tel qu'il a t an i par
la Chambre el le S >nat.
iju.nt la dei mre queat on
relative lj Unique, da, rs les
i ou il it ions sig les en Te l gou-
vernement ei la lJanq ie, celle-
ii :< le privilge dmettre les
billets au parteu jusqu' 10
i.i o de gonides. Tour le
s irplus il I mi qa elle paya 1 ,.
d'iulits. Il est inaille de faire
nie enquta sur celte qu"-t on
qui ul par devant ie Conseil
vies Secrtaires d'E al. Elle sera
tianebe prochainement. De
notre c , noys certains que
nous avons tau tont notre de-
voir.
l'iuu remercie le Secrtaire
d Etat des renseignements qu'il
a bien voulu donner a la Chain*
bre et noie qu' partir do.'o-
b e, ou s. r.i db u i saa de i in
^ gaienr en chat, qa il a promis la
liste des 28
nouveaux licencis. Nous
lui s.iuh.nions du succs dans
la c.u lieie.
Notre conlrei*'
Il ilti Jour-
nal a noie que l'Avem
Pouplar i qu; ei l i pi incipele
\ oii co i lui >;hhi a i.t hapelle le
S in Anai ne e>l -n train d :re
.. i tr- Depuis q lelqn s jours,
le service de la voiene travaille
activemi al i uidn 'oui a lait
m" lai ne cette in ar-
tre.

>\ p 'opos li v .( mensongea de
Joliiius donl parle Le N'ou-
v ilisl < < L'Opinien crit
<( Cl C< < 'U '"S'1 'n''s " '''
vi ris le dmagogue, p' la d-
magogie menace de se. retour-
ne, contre ceux qui ont eonlu-
bn la I ivonser. El alors l'on
a'aviai du danger. Jolibois eal
le chtiment du naiiona isme
m > leur et insincre. ujour-
d'n i, il apporte, au due du
or Nouvelliste . ses mensonges
i 11 o kbunc de la Ch imbre ; d -
main, si les deslins n*. s'ac-
compliaaant pa^ ulus tt, il
l-s apportera psr devant le /n'
buiuil rvolutionnaire st.*. Mais
I i; -o ..-. venir les vnements
qu-- provoque l'anarchie natio-
naliste

Nous avons un dernier mot
sur la vente du mardi 28 juil-
let : Nous ne connaissons pas
l'opinion de vir le Receveur
Gnral des Douanes sur cette
aQttiri, mais nous esprons qu'il
) prendra toutes mesures utiles
! pour qu'a l'avenir de pareils
laits ne se renouvellent plu. Il
plus grande pu-
s venles
leouvertuiv des chantiera pour
soulager la grande i re se-1taadraitqu'une plusgri
lUt.j|e j blicih soil hile pour le
Ls.-Jacque lil un rsppert du l'encan et qoa les marchand!- j
Comit des Ira vaux Publics et|* vt,'ll,e so.oit dcides ,
plus amplement.t.ar le tait sim-
des Finances ralalil i ix contrats
existants entra la Compagnie
Nationale des chemins de 1er,
la P. <;. s. ei i Et u II demanda
le vote i.!i ndiat des conclu-
ions. *le q n est accord.
Jolibois prsente 000 propO*
J sion de loi pm laqu i le les ctie
mises, taux cola, caleoua im-
poria le l'tranger, A partir du
i 1er octobre, seront Erappj de
triples J, o.s. Elle eal voti t
La sance eal suspendue pour
tre reprise a 10 heures du soir.
plement de publier le No du )
colis la veille de la vanta laisse
l'adjudicataire probable dans un
doute et seul l'employ de la
Douane qui a en mains les lac-
tures t dclarations peut
coup sur conseiller tel ou tel
courtier son choix d'acheter
tel lot de marchandises portant
un No .U sign. Nous laissons
e lin er mot au Receveur (-
ural des Douanes et arrions-
notre enqute.
Changement d adresse
E E. EUE
A n n io6 i sa ;i imbreu se
el distingue i i lientle que lu
^ iode t'brique de Moa i-
uue nlAUHlC E. EUE
.-.Mit il e seul propri*I
aire si I nelre la rue j
du Quai, No 1807,en iact da!
la Douam. loul prs du la-
gaaia Ed. Estve Ji: Co.
Phouc : 2005
Une lteau profil de N4.Auguste
de, Pradines.dil Cnndio:Le same-
di 27 '.ni prd hon. Cin-Vp-
nts, sera dowea nue grande
II,; s u pu li de Candio qui,
pendant si lengtempo, trouvai
raoxen en d-si l.ansous toujours
spirituelles de nous divertir en
non- l.i-ant oublier nos ennuis
et nos tristesses. Une vibrant.
allocution era prononce par
M. Paul Savain Les caries d'en-
tre, a la porte de toutes les
boum ; seront sous peu mises
en sen c. Le programme sera
des p us allchant!*
Qelumbia
PHOKeGHAPH > RADIO
COMBINATION
MODEL NO. 939
L'/.ppaieil qui oQre plus de
garantie au point de vue solidit,
dure, et puret de reproduction.
Dans iart de l'enregistrement
des sous, LOLIMBIA a trouv le
moyeu de prsenter au monde
grce a ses laboratoires modernes
et ses ingnieurs de premire
classe la plus partaite ralisa-
tion de la reproduction musicale
en icaut les nhouograhesj
VIVA TONAL COLUMBIA
Toutes les nuances, et les cou
leurs des sous, toute l'chelle
musicale depuis la plus petite
note aigu, jusqu' la basse la
plus grave, sont reproduites exac-
temeut comme l'artiste lsa ex-
ICO'el,
Du is 10 s les modles, COLL'IBIl
que ce soit dans le meuble, la
chambre acoustique, eu le nio-
eur, le mme soin a t apport,
ei etei | our la plus grande ga-
rantie de l'acheteur.
Le modle ci contre, le No93tt,
reprsente la S I PKI-; 1.4TIF.
Acheiez uu appareil Columbia
radiophoDe combin, et vous tes
certaius de ue pas tre priv au-
cun soir de la jouissance ou du
phonographe ou du radio.
COLUMBIA
L'Appareil qui donne le maxi-
mum de satislaction.
Venez au Dpartement des dis-
ques et phonos COLUMBIA du
Garage KNEER et nous serons
heureux de vous taire entendre
les diffrents .modles que nous
; avons eu stock. Vous prendrez
plaisir admiier les diflreuts
| modles pertatits. [Les meilleurs
portatils sur le march sont in-
contestablement les portatils CO.
LUM iU.
Pour vos vacaoc s la campagne, emportez un po.talil (ml IBIi.
KNEEFVS GARAGE
Columbia Dpaliment Port-au-Prince.
Agents i F. CHR1EZ Pelil-tioAre GOKDOZO Cayes
C. PINAKt) Saint-Mare Mixc G DODGa, JaeaBa'.
Th. C. HUTTUS. Jcrmie
lYottei les reaeerls COLUMBIA la ilatiei II fl R. ton les raadrel'K sir lh.ll I ifh.U
AjfcA'."
JW l'iWUtlII Ml
minuit, heure a laquelle a
tclo*e la lie session de la 3 le
lgislature.
A la Chambre, M. Lonbeau
pronona on discdors "pplau-
di qu'il ler'iina par le cri de :
fine Haili ' rpt par l'assem-
ble t l'auditoire. On cria
leussi Vive Vincent Ce lut une
amanislation.
Hn la Cathdrale de Port-
ail Prince sera bni le samedi
20 Aot courant, ri heurte
du soir, te mariage de Made-
moiselle A n n a Rcsemoad
avec Mi rhz.ilus Pierre
Etienne. Nous prseutona
uos nuilleuri comp'ioiefita et
souh uts aux ti toi s poifx.
DIMANCHE
fout le monde i Cin-V K\n:NDiE un film sonokk .svnc.uhoni.sk avec musique
i luir.'-, bruits :
La Chanson Paenne ]
Aveu Hamon Navarre.
Entre : 2 A S gourdes.
E
Ls deux chambiea ont ira*
vaille avaui hier soir jusqu'
Grve
DES
chauffeurs
Les cballeurs de la Ligne
seront en gicvc lundi matin
en .-igue de pioieatatiou con-
tre le prix exige nef lea pro-
pritaues d'autos A de-
main les dtails.
D'il) jugement ipndu par le
Tr i-.liai rie premire instarce
de Port-nu Prince, attribubens
commerciales, le 28 juillet 1931a
i est extrait c qui suit :
a Par ces tnotlh), le Tribunal
dclare le aieur Albert A. Wid-
inaicr, i atelier, riemcuraid
Pott sa t-'iinet-, en cessation ie
meal e' en uile, en ta' de
I ill le. 0 dnui e --^n d( pot dans
li meiioa o'ai r' dt* crt'e ville.
N i.-n I- aiasjr Lui- Alandre,
i rovu-oire, nom que, par
i . s. rtneol pralable-
n ,' t, les lo malits de la
loi 'oien? remplies. Vu Isj
sition des scelles d^j lii''-
donne qu'ils soient leve
qu il soit procd l'inventai^
Dsigne, pour les oprations,
Juge .'e Paix de la Capitale.'**
tion k*t. Commet i'huiaswr Jo-
seph Souffrant pour les opra-
tions s'il eu .si b.soiD. Cojj
damne la !<-ilhie ux fsi "
dpens. Fixe au seize juillet e
cette ann^. |:< date de I ou
tuie de la nullit et ce pro"*
soirement.
Port-au Pi iK-e, le 5 aot lj'
Le gr< fliei du Tribunal
de premire instanca
de l'ori-aa-Prince.
L I.ABISSIERE.
.. -. mm^ml-
Le flliusii BariiaHOonrt
t"nt la renomme : aiiVerseUe i g*ri sa aieaniaWe itia
L)en:a;iri /
UN BAHBNCOURT
npf-HuedesaCaai


LE Jfc'.TIN 7 Aoit 1831
o
I Toutes les Polices
DE LA
, X\
Ht. S

.t
Icomprennent la Protection contre I
Foudre sans augmentation de taux
e*
15 i
pjAqents Gnraux
tolo
Bt
0
mbian
Steamship
Company l
LBsteimrr ? Bolivarajparii
j,NewYork le leraont, t j
Cip-Huii'n et Port de Paix
t attendu ici le samedi S
(oorant. Iliepartira le mme
jorponrlespoilsdelaCi.lons
lie et Cn&tobal, anal Zone,
muni trt et passagers.
\.B.Le bitean lera escale
'.ermie : ily a ud nomh.e
ulfisaut dt passogeis jour
port.
La ruauil.-s- e de ce navire
io par atioo-pos'e le lundi
lorrant es la dispobi-
oi des chargeais aux bu-
Inuxiie la Cunijagnie, rue
ritersitre
orl-an-l'riuce,le 5 aot l31.
'olombian Steamship C Inc.
EBARA k Co., Agents
Profits: de votre voyage -
l'Exposition Coloniale
pour voir les belles
\ CoOe c ions photographiques
do Mus en plein air
chez le spciaiisie M.Meys
11 rr.:e Blanche
Paris IX
Sprc'jmcr.-mhiature sur demande *
Frs'co cci're ^ r ".*<>- .-i prenant
II&
mm
oalagedes maux de!t el et
nvralgie en 30 minuta*.
Irrtezun refroidissement la
brtmicr jeur et la malaria a*
ois jours.
866sauve le bb dn rearoi-
Inemant.
dLivs mm.mm
JUESSIipreiJ
vj 33 xrsop jibxej xnouiBj oo" ap
oojojjin.) oun D3ab saujnof v\ uoo
-uauiuioD sji puenb xnomi juajuas
as ajjiuipj bj ep sijquidui sa] snojL
r
FABRIQUE HATIENNE OE CHAPEAUX
Marcelin Martmez & Co.
L'INDIGNE
Grand RueNo 2 J 04
Administration G""
des Postes
Atis da dpart
Les dpches pour New*
otk et I Europe (Via Mew-
toiUirec ) par le steamer
|i\n Rensselaer/i seiont 1er-
samedi 8 du courant.
l-au-PriuLe.le aoi 1931
Diplme de l'Acadmie de
WpeDaydou de Parist. et
HAteliers des Arts cher soi
a, partir du 1er juillet,
W cours de conpe et uu
Mi d'arts appliqus, > om
niant : peinture sur bois,
pyrogravure mleaux
firt repousss, etc.
wm*
!
Mr
M
*S:U-*&
V.;<.
?Vi
S ?
*$L

X.
,..- -* .; .
K\- *
/.*-
.?-> >*"t4
k&y'i*.
jMI&i
Chapeaux varis pour hommes.femmes et enfant*. (;.bii
liis par des mains hatiennes et avec de la| pellls du
Faites UDe visita iL'Indiguei.
t
n
i

GRAND RABAIS EXCEPTIONNEL
/ Saba
TRANSFR DEPUIS LE 1ER JUIN AU N1733,BUE0UiflL,[LAT
Si vous foolM vous loornir de bonnes marchandises d s prix exceptionnels.
?isi'e/. d'abord le baser rel de Anton I SABA dans son nouveau lo *': No l78eVneda ma-
gasin !r l'Etat Avant de la 1rs sncuoe emplette, accourez-y en toule, car 1rs prix da cette
Baison sont auxdessus de tin'e concurrent**; surtout on y trouve d<*s articles trs
nprieuri au prix des intrieurs, dt il les prix et la qualit pour l'actualit laissent hb
trs yrand profit aux clients. Voici les prix le ces quelques article! suivauts:

Cr a O|.e m lin biauc mp. n ou l leu marina r)f) goulisri paureniaot
1 ' Chop.paill prsom.cao5.os nolrelbtiaa
'!";) chap ;> lille pr hom.canoi.7 ou Souliars : i h n. jaune
" paille pi hom. lin 12 oo Cravates an p. tranala
i.7 r.hap. paille crinole prh. N,oo j Iraoalalra an p.
3,on paiHe Ho canotier U.co j iranais demi danll
d.ibi dmebu., aarifaesp.k,afi ' paillscharlsttoo cl .ool aupavec pschattea
u cisms 1 5o ha lsion asat
'oile dr s ie aup
'. ic|)c Ginette j llsurs
Vuils mite soie
t ) gaadi bleu aup.
Vu le laize sro le
Gasardine bl nc et nsir
i arcale blanc sa p. tngl.
O /o
o,7o
leo,7o
l.'fi
4 "o
11,8 >
0.9 i
percale blanc extra au p.
Ratine hi.merc cari eaux 1,7
Ratina couleur l'a on* 1.-
Tuila blanc *- "o
liniU-tioa Simili cou!. !>!. o ' >
7j Iti a\>e barre o,/0
dr ise coul, unii b aiiaot o,io
Calicot molle xx
Indieu ne blei G. I .
Diablement iw t bl. m<
.o!ette blanche
t: |) pour deuil G...
T e indienne lleui s
B*,>ii!>ie IV ara
Cr son flcti'8
Tv)ili sui>. carreaux s e 1 -l >
t. poo car soie 1,00
sladras coul.i b -ries 1,'in
Madras mp.merc A barres 1.5 >
SuliutUo 1 j.
B ab;!i 1,") i
llrpoD bancs taie bl.
Indienne CL.demi dni
Indienne U L. touleuis
Flanelle colon
Toile drap coton su p.
drap demi fil mixte S 7,~>
'oile ;< diap II mixte ti oo
Toile drap pur lil 8,00
Toile drop Kuim fil H.oo
Voiie uni coul. et blanc o.9.>
Kiki blancGobernador l,tU
K k: b Jim- a m n al
Diill banc Tanne
Drill blanc sup.
Dnll serge crme
Drill sport barre
Drille flanelle ban es
Drill cOdl. sup.
1.?.') slia;> pnilU* imit panama tloU
lt7a eba eaux paiiit imitaliou
panama tuprieur A oo
paorna g-iroonela .'"))
h |> paille avec glatine b.oo
aii'peanx paille garonel oo
'p il e Jean Barl des 5 lb oo
hapi pail fillettes garnie 4 on
paille MM. non garnit 3 oo
chai. forme pr dame gar 5.oo
Serviettes de ba'a coul
Utat. grandes
Cali ma courts :liabl.
tort mol
Caleoni ooga dlab.
L5.se
Mf
20.os
2.os
5,6a
4.oo
4
%n
l.oe
1.7.
oo
paille forme non gar. .> oo
fort mol
Lo ion Boisari
grandes b m t.
Lotions i heramy sst.
L->tion ('.heramy pies ht.
Pommades Cberamy asst. |,5o
'remde beaut C.lierasiy 1,5s
Savon Boriarl fin l,
Savon Ho r sa ri a st. t. 0,7
2 os
Ou
I/-
" fjrme large garnia 4 oo
chapeaux paille Sandino H5o|au de Cologne VIbert l.f)
" crinole prdame garn I2.ooj pan (i(. Colocoe Chiarav
' pr dan e non mis >.) oo ; parfum m. flacon
chapi ans ci i i..). pr da m.6 oo
Chauatette i pr eni. sup p 1 5o
a.mus i m,r i nf japonais o 3
' pr in tint bl coat 0 |
' blanc et noir pr enf 1 no
Chaotseiif l'r peur bom
couleur asst 2 o
" pr liounne fi! jour l,5o
l,2o Chaatiettes pr h \m fil
o.5t)
o 7.')
2 5()
2 20
>o
|i .m c bettes 2 o
c. aiisset les pour hommes
rnerr. sup. 1,25
Chaussettes i our hom.
soie coul. 3,oo
(!) lUSsetK s pour homme
Japonais COU cur O.BO
* pr h m. rutreasst o.7o
*' pr hom merc. jour o,8o
Bas ; cie 08SI.
B is soie sup.
l,3o Bas lii suprieur
1 lias un rc. picot sup. l.oo
.'. Bis merc. uni 1 oo
.\t Parapluie A homme noir 6oo
Parapluie bom. an p, 85o
2 o
2 on
3,So
3.5o
4 as

o.ta
l.oo
s sa
o.fl >
o.t
""' Omhrellei i>r dames coul '> >
Tnssor i mi t.soie doub.lar.4.5o rjrub elles prdam^snoir5 o
Tissus nouveautconl.d.l.4,5o pr dames sup. noir 6 V>
Shantuog mol sup. 6.oo '
Casimir angl.sup. coul. 14.no Souliers pr dames en
Casimir anglais sup 17.501 caoutchouc .i talon 7,00
anglais su,, coul. lS.no } *' eu caout pr dmes el.7,00
Serge bleu marine sup. 12,oo Sui!iiers pr (lames on
Serge noir sup. U,o caoutchouc coul. talon 55o
Chefiol ang.bleu nniine l.oo
Cheviot noir (;, ,()
gris aune S5o
chamiso blanc.mille i>lis 9 cm
hemtaea blanebea plis 5,3o
' tricolineblanc.ei coul.8 5o
amricain 5 5o
chemiteabl iucbe;Arrovf 7. >
Arrow lO.oo
eha peaux laine pr.eutas oo
hnp laine pr li ni noir ."> So
laine pr hom. assort. 7 oo
'' sup extra 12oo
aaaqualtei traoaaiaea 2.75
franchises sup. :i.."iO
2to
Eau de Cologne Bersari
Regina el Imprial 3,5
Lotions Cberamy askt.
b tuleille Mira l,5o
Lotion Cbramy grandeb.0 so
I Lotion Cb. moyen bout. 2 o
Houppes cygue lanlaisit
animaux
* To ip coton velours Ch
i ui'rni moyennes
coton grandei
cygne petite
Peigne imitation corne
pour eoiflv'Ur
Plaurs artificielles mille
nuances 1 o
pour robes .'l s
< mille saaaces 2 os
extra su ppr robes 5 oo
Peignes de toiletta sup 2.oo
" de lantaisie .*l oo
" de 5'1 lre* sllP "
Ceinture imdation cair
' cuir i harleston
" sup.
' extra cuir
Bretelles franc, uses sup.
extra
entants Ira noises
Couronnes pour marie
pour
pour "extra
S mliers pr boni sans
la on Caoutchouc bl b\ >o
Souliers ( n caoutchouc
pr homme talon blanc 7.">o
Souliers en eaout houe
pour homme couleur 10 oo
Souliers en caout.boites 7 jtj
Souliers en caoutchouc
pr eDl mis blanc
Souliers en caoub hoac
pour entants blanc
Souliers en cuir cil e
sole pr dames
Souliers en cuir pour
, dames talon haut
b.oo
1.00
2.so
4 os
.os
2 .e
8 oe
1 se
li.SS
tas
11 os
B.mde brod ni -es de Sa. 2.75
.......Sa. percales Bio
Ht antres plusieures articles,
dentelles valenciennes. PU*
bans.p n fil ms.p'es dent i tries
pailla pou r cli i peaux, colliers,
miroirs, etc. etc, etc.
suprieures 4 oo [ Souliers pour dames
Accourez-y en foula, car las
prix de cette occasion sont au
dessus de toutes concurren-
ces et ne sont que pour
Quelques jours seulement
N'oublies pas la Maison Antou
I. SABA qui se touve actuelle
ment dans son uouveau local
18,3c) J No 1733, rue du Magasia de
[l'Etat.
7o
5 oo
18,1.1
%anc
Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES, d*ASSURANCE
sur la VIE
EUG. Le BOSSE & Co,
Aaents Gnraux
Ginc-laldy
ci: soin
I tf i ndide arlitl. Ll' V U IMITA dioi le bwa lil :
\m Grande Aventurire
I Etitiet : O.VI ; Halron : 1,011.
DIMANCHE
Le filin q>i dans le monde en'ie, a /: .:, a comme eh, I VAKIETY
Avec le puissant .ir'cur tstlL JANNINGS et a lioub' s *
et heileLYA de PUTTY.
Entre : 2, .'t el 4 Gdes
A vendre
Automobile Buick Tourisf
modle Silver 1929, l'tat
. de neuf
1 bureau smricain avec
chaite tournante ;
1 Machine crire, n.arsjse
Royil, rouleau 1S pouces;
1 colTre-toil Marfiai *
1 (i.j ri a
1 coiftsuse amerieaiua;
Pour iracoiditions.s'adrSS-
er Mr Vincent liHEIDY, aa-
gle des ruas das Fronts-Foiia
i at du Magasin de i'htat.

'.>.


Vendredi
7 Aot 1931
Le Malin
2&m jANNBE N" 78
, rtac-Printc
ielubone : SiMic1
4 I AGISdsC
jpMM, -. c...
r- *v "* i.t^*
:
Lykes Brothers SS Co lnc,
Texas Hati Saat uonilogo Porto Rico
Le seul service hebdomadaire el taulier pawaari ei j
fret entre lof ports du foire do Texas dirrctemetat * \
Port-au-Prince, 1 lai ti.
Pour h rception rapide t\ le maniement habile de vet J
Importations, seivae vous toujours des n'vires d- > LYKF
LIRE.
Les prochaines arriver Port-au-Prince sonl '
Slpaaai-r (iatiavir-* Lykear 7 ael 19!) 1
Steamer Velrna i ,yk*s il ;
S/S Margarel Lykee 'il |<
S/S a Kuth Lykes . 2S
S|S Genevive Lykes k I sentent > ' 1931
Bureau: Rue du Magasin ite 'sVe r?
ALUMINUM UNE
Na.v ) iii indjM .bile t.. Port-an- 'rince South* de
tlaitieu Outpor Innlo-Domingo sud Vlacaraino.
Ports June Saillin** .luIySullin^ Aug. Siilliugs
PHMItlE
CANONN
'i'K Hue Reaumur
88-90. l'oulevard St':bastopol
PARIS ,
vendant
LE fflEfLLEUR HBR O'J BIOBOE
Produits des Premires maroues
31 touiours de premire fracheur
UNK SEUl.K QUALIT :
' LA MEILLEURE
i TONS PLU* jii.a:.c;
rtew Orlans, Li Rmls
Mobile. Ala Saita
PorWau-Prince,Haitl Due
Aux Cayea, llaiti Due
Jocmel. ilaiti Die
StO-DgO. Cilv R. D. Due
San Pedro Mac.Kl). Due
Macnr.iih) Due
une 16
.'une 18
.1 ii e 25
Jnne 27
Jaae V
June I
July 2
July 5
lulv 11
July 18
J.iiy 21
July 25
.l.iTy 27
July 2tf
Ju'v 30 l
Aug. 2
Aug.
lug
New irleens and Mobile to l'or. -au-Prince fforthside
Hatien Oui port a Santo Domingo mil Macaraibo.
Porte -lune S;iiliings A i;usi SaiHingi July Saillinga
New-OKans, La Sails .lune 1 J une do July 28 Ang.
Mobile, Al;i, Saila Jone I July 2 July 30
Pau Prmce, Hati Due June 11 July i Aug. <
Ga|)-Hiiii-n Duc .lune 13 July 11 Aug. S
Puerto-Plata.P.. D Due June il July \1 Aug. \)
San Pedro,Mac.lt D.Ooe June IG July II Aug. Il
Hto-Dgo City R. D. Due .lune 17 July 15 a.ug" 12
Macaraibo, Tenez Due June 2) luly 18 \ug 1">
Port-au-Prince, le 30 mai 1931
A LU. INI M LINE
A DE MATTEIS \ Ce, Agents Gnraux
_
.layon Spcial
PJUR LES COLONIES
DKOOUaaiKi HF.RHOKI8Ti.Klli
SPCIALITS a
Franaise et Etrangres
au db quinink puaa
ToOB produit* fil flacon,
ampoalt, comprimes, cachets
SOLUTION! HYPODERM101M s
P\Nr\OES, CEINTURES
O <*AS A VARICES
APPAREILS HYGINIQUES
pour tous usages
Appareils Orthopdiques
Serin a*UM hypoderm / Pharmacie de Poche, de Voyage
Coffres Pharmaceutiques
Dour Usines. Communes, etc.
IORSQIT. votre MUrlat ttvle de
-.loir tiintjc d'un \ilain jaune,
nOOUVHtM dune pcllic le et i;.inr*
par l.i tarie, tout charme ci toute
beaut di*|>arumenc.
Pour avoir des dent saine, blan-
che, cTiImmu H)rW I vou du
KOLYNOS, COI le Kolvno nettoie
les dents et les gencives tel tiii'cllcs
devraient cire nettoyes.
De qu'elle penf dan la
bouche, cette Crme Dentifrice anti-
septique hautement ci neentrec, se
transforme en tcunie cxhilarante
Vos
Dents Sourient-elles?
qui entre dan chaque crevasse, trou
et fissure imperceptible. Elle net-
toie et polit aisment et rapidement
le dents jusqu' l'mail blanc qu'-
elle met a nusans dgt.
C'eut cume d> Kulyno* surprenant* d-
lia paicallt cTuliment m fermenta-
tinn, clic nelltraUn le, acide, de Is
bouche. Llle enlve .le, dem la vilaine
rellicule |june c|iii le, enlaidit. elle
lisse dans la bouche un got caractris-
tique de Irikheur et de propret.
Dcsireriei-vous que vos dent, soient
plus blanches, indemne, de carieet qua
vos gencive, soient roses et ferma,-
change! et serves vous du Kolyou*. IJ
vous aura conquis en trois jours.
auimlralinii (mainiilr
L'Admini:itinComrauciL
- nu iiuoii de %t% obli|J
auxquille %\\ti
pouira faire lace si |, C0D|"
baable n rmplufnl |e,
obligMioiia envers elle l0J
Iwi lelarJalaire* qui n'ont i
coi* acquitt Uurs rade?!
es pour l'Exercica an cote
regulariaer leur situation di
le |.lusctirt Ulai poHiiie.^
espre ejue couscisnti l
laoraUevais m ni aux, ,|, JJ
la plaai uut point dans |,^
i ibla nacasaiie de les u
uaudie par les vo-ts Ipijsih
LAUMINI8TRATIOM COalMUIm
Ne remettei!
pas de maii
Puisque vous pouvet,
jourd'hui mOme, acheter n
plus bas prix possibles k
plus jolis meubles, Li s eoQ
Muoirs,Tapis, Carpettes,Csi
ses.Solas, etc.et lesaccsssoi)
Diaps de lits, 8'rvielteii
bain, de toilette, de tait
Nappes,Taies, Oreillers, W
mas, Hobes de bain, chez
Paul E'AUX U
Votre premire visile
A
nilel Aiisonia
Nous donnera raison, confirmera votre bon jugement et
|aetifiera U contiance que voua nous aurez accorde en
oua garantissant voir appri iable patronage l'Iltcl le
plus slect de Port au Prince.
Nous vous aoggrons d'arrter votre cha mbre l'avance
Bire la pression.
Projets de Factures
t tous renseignements
sur demande adresse
Pharmacie CANONNE
49, Rue Raumur
H-!)0. Boulevard Sbastopol
PARIS
MAISON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
ni en France ni l'Etranger
'
lord Standard C >Upe,Mo
l!" A entr, bonne condi-
tion nr 450,oo caeh.
A Tlphone. 2531

ASSURIEZ-VOUS
la
General Accident Fire & Life
Assurance Corporation Lld.
de Perth ( Scotland )
uer la GENEBAI. > est nue des plue puissantes et dea plus vtefaji aigaiittatioaa
4e ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son champ il action qui embrasse le
aaonde
Ses Polices contre ii cendie couvrent aussi les u^ts occasion na par la tauesaf.
Ses Polices poui Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance, dommages
causes a autrui dans a personne OU dans s-s biens.
Ses Polices Martin us mises par ses brau ht d'Europe sont payables aa Hati
Ses Polices contre > :idents sont valables dans I univers entier. Tous las vova-
feuis devraient donc prendre la prcaution de sa munir d'une pedice contre accideat
d'au moins 40tH) dollars, lu prime anu.elle n'etaM que de 1/2 / soit 20 dollars. . S
Veuve F. BERMINGHAM, AuxCaves
t%ajent Garal pour Haiti.
p ort au-Pnuce. . M-.G
JEAN PKANCt-TT trmie

Manvjaclw e Hclicnne
de ciuai elles
GEBARA& C"
LES CIGARE1TES
Bat Bas Fanial-Lon
Dessalinienne*
* Colon
Rpublicaine*
Vorl-au-Princicnne
'Tir
n
\\a
tlONtf
BESAH,
I oui t
rue
tAtttaaa
Anmie ' 'jitiij
Conv2ler.co.ic2
Fivres Sc-.ljc.isnJ

a;anrti':Utf|
". i n'.i frut.srtl
TC-NlQUlJ
RttCOr.Sti.uai
I 'i
^;..r-,; j Ma.5cr. FPnll
\(fy~: fl 1* r'J,v0b' ;J**|
e
ttr? ll&i
-m
PBkWfV*
i
i
i
!
I
MHJS t.Ei\'l
RuvalMailSteamPackclC Horn Unie
ECOUTEZ!
Le Rhum Sarihe
DA\S S01\ PROGRAMMA
GOhtERl Orchestre SCOTT
MOh OLOGUh PapayoMte
Le iteamer a Arana a venant de Londres, Riogatois. eat Le a'eamer lulia venant
attendu ici vers le 12 aot 1931, partant le mme j ur vie de lEtirope aai attendu ici
Sa Sorte du Nord, pour le Hv^r, Anvers, Londres, ven e 8 antten route poar
'" ^" Kingston, Santo Domingo
I. J. Bit. 10,
Aa.ent General
Tlpbane, No 2311
et Lurafao prenant Irt et
paa^agar*.
REINBOLD A Co.Agents ,
UM
STATION
H B.K.
Port-au-Prince ( Hati )
n
diaiura
lXjSX\> -,-.v *JHm..m -* **
iostHaue Haiti
i
Charlier-Malebrancbe & Co,
1224, Chemin des Dalles, ^
^lohone : 2680


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs