Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03683
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: August 4, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03683

Full Text
n
jment Macjloire
1 DIRECTEUR
-. gin AMERICAINS lie*
^JJLEPHONB N'24e
234-e ANNEE X 743.")
} OKT-AIM'KIN GE(lUl'l ;
I* tfte||ar'l aeai laiavraur-
ireiirv par laijiiense dfti %?*
el de irrripiler Tirr jireraeal.
1.0 Bl* < f,lil\U>K
MARDI 4 fl i 1101
i*
[os Amis de la
Mer des Carabes

pur Paul REliOl \
,on voisin de tible. 'en
i osant sou verre, co.ti-
oena
bols
une anecdote par ces
bile
..je venais de sortir du
Ibtfie .prs mes quatre mois*
Pira'vr.ux forces.. j
Rien n'altra le visage des
Lvives. Tous souriaient ai-
Ubleiceat, et se prparaient
couter le causeur, qu'ils
Uontissaient.
i C'tait un brillant causeur
djns la double acception du
lOt.'car sa parole tait volu-
le'e't sou visage ralaisait.
Mais il reluisait a la taeonf
d'an nronze d'art oi d'un
heuble vir luxe.
I Car il tait n^re.
I Non pas un de ces ngres
(couleur de cirage, qai nous
Eorpreunent tant quand nous
Rvons qu'ils sont, l'int-
L-ie'ur. semblablss nous,
Iquiuii nous dcouvrons que,
hous cet pidmie d ebne,
Existe une doublure rose/,
f Mon tois.-i tait un ngre
dor, si dor que, sur son
En s, le bracelet d'or de la
Inoutre tormait un ornemant
ton mr ton; si dor qu'on
levait plaisir considrai- ce
Ivisig robuste,aax traits pres-
Iqii europens, aux cheveux
noirs peine onduls, au re-
tard brillant, aux admirables
Cents blanches.
1 C'tait un demi-ngre com-
|me on en voit tant aux An-
Elias.
1 Car n'imaginez pas, quand
vous allez, par exemple,
Iport an-Prince, dans cette lie
Idlicieuse d'Hati, que vous
Itroume/. exclusivement une
popu'iit i n tnbreuse,
r Des hasards sentimentaux
Boni tu pour effet que le*, gens
Ide l-bas ollrcnt toutes les
Ivirialions. du eaviar presse
lu cale au lait. Et c'est ce qui
Irend ces toutes si agrab es
Bvoir,si varies et m pittores-
Iqset.
I aprs le repas, je m'appro-
duide cet aimable couvi-
l^i et, non sans circoalo.u-
Htions, |t* tentai de ma taire ax-
pliqaar pourquoi il avait t
Icoidimnaux travaux lorcs.
I Parce que i'ai dcroch
dis lettres, me rpondit-il
*ec son bon sourire clair.
I -Des lettres?
I Oui,des letties de mots
anglais que les Amricains
lavaient au la prtention d'ins
1 taller sur nos monuasents pu-
Iblics de Port-au Priace, la
IP'ace des inscriptions Iran-
[aiies.
I Et c'est alors qu il me ra-
Itonte, sans acrimonie d'ail-
I surs, avec une alacrit spor-
lwe, une banne humeur dli-
IjJWe, qne'le lutta la Rpu-
Inuque a) Hati mne depuis
Tlngt ans contra l'emprise
[mricaine.
I Nos amis des Etats Unis ont
I roov que cette le des An-
" las poivait tre mise en ex-
P citation d'une faon intense,
'"ont trouv qu'elle formait
jn bon poste de ravitaille-
"ntpoer ie charbou. Il ne
J.,Br ut pas t dsagrable
^"er, non loin de lan-
^"'Jamaqua, un protecto-
"lmericain, ou du moins
Pn Protection masque de
rotectorat.
DaDS le tohn bohu de la
"r, alors que toutes les
rincesavaient l'attention
"?e T r 1 Europe, les
*ncain8 arrivrent en Hati
Pry 'urs intnienis. leurs
Jdustriels. Iru.s dollars et
"5S agents de police.
auison. n'imagine pas com-
!
bien les gensjtff f-bas sont
rests Id'es 1* tradition
Iranaise!
En dpit de l'espagnol et de
l'anglais, qu'on parle aux en-
virons, c'eut la franais aeul
qui est rest, pou seulement
la langue oiicielle.mais mme
la langue populaire Quand
on croise, la campagne, une
vieille Hatienne jache sur
son petit oa et fnannrt sa
pipe, ou lui dit poliment :
i Bonjour madame > Kl elle
vous rpo: al : Bonjour, mon-
sieur. La littrataie de l-
bas contient des uvres ex-
eellentes.
Et tout ce qui tonebe Paris
et la France prend aussitt,
pour les Hatiens, un air de
famille. Ils connaissent nos
dernires modes, nos derni-
res ides. Certaines provinces
franaises sont moins bien
informes que ne l'est Hati.
^11 y a l un cas de fidlit
qui mrite d'tre Jnot. Les
Hatiens ont bascul dans la
mer les troupes franaises
napoloniennes. Ce tut un di
vorce. Mais ils sont rests ten-
drement no* amis, comme il
arrive dans les divorces entre
gens de bonne compagnie^ m
se ht queutent amicalement
aprs la sentence du tribunal.
Poi r dfendre la langue
Iran a ue, pour dtendre les
ides franaises et les habi-
tudes franaises, les Hatiens
de la meilleure socit out t
inquits, harcels, mis eu
prison. Les Eta s Unis ont agi
vis -vis d'eux comme vis a-
vis de rebelles. Et eela au
point que les gens de Wa-
shington ont fini par s'mou-
voir. DfS enqutes ont t
ordonnes. Finalement, les
Hatiens ont obtenu gain
de cause. Le gouverne-
ment amricain a modr les
ambitions des traii .liants. .1 a
relire sou appareil de en-
qute. El le drapeau d Hati
continue flotter librement
dans la mer des Antilles.
1 Ce sonl ! des chose s que les
Fianais ne connaissent pas
toujours assez.
On a tort -'guorer, chez
neus, tout ce qu'il y a d*
trauchise, d'amiti, d enictiou
et d'lan daus la maniredont
on pai le de nous, l-bas, en
buvaut du rhum glac, au
bf rcement des fauteuils bas
cule.
Paul lilHOl \.
RECTIFICATION
0
Le Docteur Camille Lhria-
son a bien vonlu prciser pour
nous qua la grade universitaire
de MSTEH OF SCIENCE
qu'il a obtenu de l'Universit
da Me. Gill ( Montral. Canada )
correspond au Diplme d'E-
tudes Suprieures*) que l'on ac
corde en France apia la Li-
cence e-scienres. Le grade de
Maslerof Science seanienl
aprs la prparation d'une Th-
se. Celle du Dr Lhrisson (aile
aur un kujel de Protozoologie
est intitule : Culture et rac-
tions exprimentales des Para-
mcies. Le Dr Lhrisson s'est
particulirement occup de Pro-
(ozoologie, parce qr.e presque
toutes les maladies dites Tro
picales sont caueea par dea
Proiozoairea:
D'autre part, le Br Lhrisson
n'et pas Docteur en Hygine
Publique comme nons lavons
annonc, mais il aie Certifi-
cate in Public Health de l'E-
cole d'Hygine de Harvard qui
s'obtient aprs une srie d'exa-
mens et d'tudes spciales taites
!

\'
Sssgg&^Y' .
aaintlv.' rf
- UBtW *
PffS'.T "inr
L
\ 'ackird hnil eti l'une puissance si invariable v .l'une
a mplesae si grande, qu'elle sembU ..voir pria naissance
dans les ailes. Supplant aux voyagea ariens, une Pat k ird
afiactaa le dernier cri dans le transport moderne.
A S II T H E si A N W H 0 0 W N S () NE
KNEER'S GARAGE
Reprsentants
r ue Danls Destouchef, Port au-Princt ( Ilali ). Phone : !?2.'if &3318.
A C K A
D

pendant ur.e anne. Le. Docte-1
rat ne a'obtienl qu'aprs ans d'tudes et au^ii api es pr
paiation d'une Thse sur un nu
jet d'Hyg eue.
t'e n est pan au Canada mais
b>en au Dpartement de Bac-
triologie de l'Ecole 'le Mde-
cine de Harvard et sons la di-
rection des Professeurs Z Ward et Hiuton que o m lis- j
tingue compal i >'e travaillait|
au sro-diagnosiic de la jjros-J
sesse. Il esl S esprer que le Dr \
Lhrieaan avec l'aide du Ser-|
vice d'Hygine sera en mesure
de peursuivre ses recherches.
Avee nos veaux de succ* nous
lui exprimons tous nos remei-
ciemeuts pour les renseignr-
ments exacts qo il a si aimable-
ment mis notre disposition.
ROY
e isucces.
MENAGERES!
Pour teindre toua tissus t
LAINE, COTON, SOIE, te...
aucun produit n'f !
"la MAURESQUE*
En Tl Porl-tta-Prlntt : W. BI;.r"
PoariiMcle tnmt PRROU.41. ulJ .""1*r"
t U> i. -. ntiOD dt timiu.
Bch+Hitllon imiall M franc nr dtmtnf ai'*
fc V C FEKCOQ. ASMRia (5*->f;
Un incident
la Chambre
des Dputs
Sance mouvemente aamed
Oir 'a Chambre. Su. une au
ion-;.lion demande par le Sa
i ire il Eta' d<| Fi' ai horter certaines madifleatioa'
u budget dans !* eaa ai un
accord scui. aign en re les
gouvernemenik ha' n et an
ricain relafiveaaenl la remise
des services du trai'. le dpn-
l Hurr-Haynaud pio'esla f o-
lemmenl appuy'par le dpat
Nu.ni praidant|aa la Commis-
sion lu Budget. Dfs p opos
violer's "'changrent entre les
dpat" Burr-Rayntud, Ztmor,
Pion, ChAtelain et douae; dpn
ts quittrent la salle la suite
de cet incideat.
Cours d't
LEONS PARTICULIRES i PORT-AU-PRINCE
ET A PTION VILLE
Aononce s s cl i nts que
pendant l.i ou d't son
* ) 11 i de la tui Pave leit
ferm.
Ses heures de consultations
: maison prive au btoi I
Verna restent les mmes :
Malin: de 7 heures U
Soir; de '.i 5 heures.
Tlphone ; 'i4fi.
Mercredi et \endredi de 9
11 heures l'Hospice St-
Franois de Sales.
Teiepbooe; i'il'i.
Coininenceut le lundi S ont prrcbin
riISTITCT TIPPr.1AtSR
fiefiei du teaips, pnrents
La mthode est certaine. Il n'y a pas de douta.
, *r>i .- r . 4 i. Ford Standard ('oupe, Mo-
S'adresserao No 1537, me Lamarre.le 8 hs a 11 h. a. m.:f1le Aenir, bonne con^i-
Tlphone: 2891; ou i Mr H. IPPLIfrlALHI!, tiou. or 450,00 euh.
PtianVille, sue Villate. 1 Tlphone : 2531
A VENDRE
i
. a t, limanclie dernier, a
la rue de l'Lntensnienl. n ori-
gnal ni passa samalire.sous
a auleri an pyjama. Eaa joo-
r| longu ment, car ilcrov.il
voir il s'agit de Notrk (kiL,
qu'un tel n tirai', ne e eircaOS-
dit d'ordinaire chambras i coucher ou les ca-
nintladetoiktte.Cequiadepluj
virave c'estqe l'homms su py-
,imi leuaii dea grces, race*
,BII ,rs jeunea BUei comme
s'il lait, a un th, en veslou
croise, *>u a une soire, en smo-
king.
... a lu. danVlB coidrre, le
paaaage suivant sur Us ndis-
tels qui nvahiastnl lesrdac-
tions de jenrnaoi : Mais |e r
connais pira engeance que celle
jea rais de rldadionsn qjl
..,-t louioura des articles S -
matre sur tons lea tous al tous
1rs BOjetS, surtout sur ceux OUI
n resstUl leuis pelils moi.
Aioloaia.es de mtier, lia sar-
eeilleul Us matndrea anm-
ftn aires des pniaaantsa.pisji
lit mo n Ires dates pour cet-
brer lea hros, lu vous eal-
renl loua vos journes, w se
lienueiil insoU minent a la tri-
bune it l pressa, " P"-
men', i rayonnant on ne saii
quoi ...
.. toil que M.TimoihS Pa-
ie!, ancien Secrtaire d'Etat,
Juge en Cassation, a t dcor
Omciei .u l'ordre nmversel nu
mente humain de Uenve. a,
c'est quelque chose I Notre iar-
? ice d'iiiloimaiion nous per-
met d'a)onler que l'ordre en
question ne groupe personne
qneslrictemenl trois titulaires:
MM. l'ai et, Jolibaia fils et S'-
phen rVlexis. Un banquet s'im-
pose. Mais sait-once qoe test
que cel Ordre?...

.. votl qu'fa li*-ilin des coe
tmes d*h0Bmea s^ v.ndent
nuinteuant a Irois dollara; tan-
dis que des lemmes s habillent
das pieds a la ''e pour la mo
,l ,H. V.,| , d'un dollar. W
qui sera maintenant parlai do
v.e chre eu Kui<> > I
... T. qu'a l" Cbsmb e let
tenlriii" conlinueni. J>s-
medi aair, il y ul prsaupe De-
garre. Un dpit al' JO.qui
uaitei ses coligaea d'es. lave.
Beutra indescnpIiWea du Mil
traga aeiveraell Voit que cela
n'intressa personne quand Hs
a'insullenl enlr'eux, et souhaite-
rai! qnacela res SI l Caserait
t ni mieux pour l'honneur aa-
.....ial que Ion appelai! jadis si
aouvei)i la rescouise.

.. vei: que u rouis da Kens-
koffcsl giavie chaque jour par
deaeenlaiaea el des centaines
de voitarea. Celle station le-
Tienl rralmenl la plus sui.ncT
du Paya, il v des lient sjni
laissent le G -p-Hail'en les
Csyes, les Gonalvea, etc.. aie.
pour silei paaaer chaque anne,
pendant la canicule, une quin-
zaine de joaie tha Deraixo
l'eu eal autai waa isrvi e.*
?die el ou Ion trouva les e-
mes commodits.
*

Toii que NotsisL na-
tnit pas amal vu lorsqu'il cri-
rait que noire confrre Charles
M.iravis, qui subissait ses.exa-
mens de Droit, pouvm tre le
condiiciplc de aai Ils. Le tait
ut arriv. Ans axamena oraux
N( T ,i M vn M.l liarlesMo-
.* le d*r-
de ptg |U, .or ia le mme
banc, et repon-iaut aiternatrve-
., ,i qu piions poses par
! pl \ ftoui-i de plai-
qae nul ne
r i opte an
insta leq ie a deus brillait
le plus, tellement les deux r-
poniaieal avec cotuptnace et
nllirssse.
>


PAGE 2
LE MATIN = 4 Ac 1931
Cachet
* antlnvralrt*|i.
Supprima en quelque minutes Fivre, a
ga
M aiic,
Rhumalltm*
angrr.
laborat'j
MOU -r.IRAUD.Pfc.nMd.-.. "*<>
,,,..i Port-u-Frtnce; Pbanm
Fchos
o
M. Pri ira, '|u; a tjpendjnl
quelque temps Gran ','lrsornr
de I Ordre, v<> i sa < andidature
D'oi re ic. toutes les sympi-
thiet.
Notre coi \r< re 'Le Nouvel-
liste rappor* qu- ' i dard*
dHaili aopuv> par le Conseil-
lar.flnancier i eot (aire perdre
I Etal pi ''" (''x m1"1' dot"
Un Il 'agit i"1 o itra pour
approvisionnement en gazoli-
ne de divers services pub'tc
Le garde d'Haili a relut les
oflrea d'un Hatien et elle a
accept celles dune maison
amricaine. O qui ae traduit
far une perle de dix mille dot-
ara pour I Ela.
On ne coroil pas qu au mo
nien' ou Ion parle de dlit il
budgtaire*, de co preeeion
des dpeni s publiques, l'on ne
averiu" pas dani certaines
admini.tifiions rfliatl des
conomies.
1
*
Douze nouveaux ingnieurs
sont soi lis cell anne de l'Ecole
deeSieni s ap| liqoe Cesont :
llenii Armand, Paol H bIh
Liberman Josapbat, Gaaion
Georges, | 'ool Lahens, Geor
ges LfYslt, H n Moravia, 1. !
Bar Pauyo. Louis Perpignan,
Antonio Rirap!, H ger Su
gosse, L.'o.i Va'.a a.
\.q 5me tira *e de Le Loterie
Nati' nale a eu li m dimaoche
au milieu d'un pi bltc norn-
h i !ix qu'intresi itei I i dit
reoi ph i ei des opra-
., pi gulirt ni' ni laites. Les
oslo'sde G. 20,000 d G la
oooo de2,009o ligag is
,. r k Nos lG44.1b28e 20G1)
les N s L426.et 7 Kl'. gagnent
chi cuu 500 gourde* 1238,4(00,3363,6413,7679,6871
;.v.i(:. ci 7sl0 gagnei I chacun
100 go d s. Pour la lis'e
gnrale de tous les Iota i b
j'u.nts, voir aux bureaux de
rt daction des iouruou*..
I ire di n ain un article de
notre ami et colla borateur
|e |)p i ovoii Dalencour in-
,: u|- .La ration d un Con-
seil N ion il conomique est
inli Problmes. >
ET LA
o-
ILS
Nous avona a pria avec re-
Kitt a mo i << i otre i mi Ko |
ert Stephen, survenue A Sainl
Louis du Nord. O a'tail tabli
dej uis longiemps. Sinc<
coi c'o'.a ..-ces aux parenta pro '
^our^tune L^L^l
*odanl la fn p '
o
S
,. t de 1 Chambre
:Kcq. |rnc. de. I WJ.....j
Garde dit il .
d, i eropi i "
1 i v. a io i du 17 i lin 1862
avec '' ,!l'
nom
Arban, de fa
Pleine du No
le liagietiat
broi.se Michel. Derniremenl
s'tait un olflcier de la Garde
d'Hati qui menaait de l'em-
m dessein sans l'intervention avec tut.
u m II i < ni, uitiiut
ment.
Communal Am- Si .1 .en h rane.- Cevoe
illgal, maladroit al injusti-
fi
Ou ;i supp sans '""' con-
versation <"''< le Nonce apos-
i
iMwrt-iS
masures pour pi
tour de pareils attenta'! con-
tre l'autorit civile


Les habitants de la rue!
rune. (rut R) attira t
leurs classes sa, d
puis l : sixime jusqu' la Philo-
i ; et p< ur 1/5 seulement
d'abbs laisaot lems tudes ca-
qo iiq i s [lane son' que six (6).
C'eal un embryon d

If .'in pue \ / uni.".....-- UCBI ni wwtjT ---- ,.
une fois l'atUntion di la I). G. naire <|ui se dveloppera. Cest
T. P. sui l'tat saint, ira el dfi i donc a.Heurs qu'il tant chercher
danger de cette rue. I les nul ; c'eal au G i1-
Avec les prochaine! pluiaa nairc de St-Jacquea tonde es-
ntTutepar leaburaani ni *> clnsi a pour le re
rolgiques, l'pidmie de l^ s B4CI,,;,, ,,| en Hati.
va certainemenl -.'tendre. C'est cet indispe
Une s'agit simplement que ilissen ni -,
tmttruiie descaneaux sur une i.i,, it de la Ch
longueur ton u'/'/i taux stagnantes. droit, tn prsenci
Ce ainspie travail qui ne ruipe- prci convet avec la
ra pas la D G.T.P vilen d un \: ti.
part des accident da eoiiures nou s
presque chuque soir, et de l'ai Snal rejel e voti
Et Ttera i-pidmie qui ma jCbambre Le pays entier 1 ap
nace l'mti quarUef du p|aud
Bois-Vein.
Cette n*^'1,; nc<
a'occnper de la san et d
acun' des cont'ibuablei est
alla le commencement d
tianiaatioi" ?...
i \ l'altCBlias de lAdsiuiiilralian dt
la 6lacira
o
lu
Hien de sensatioi
dclarations laitta hier
Chambre ns I) kputa a i am
des que? lion i | oses pi
put-* Joldiois A propos de
h -i t de iectiona prochainea,
lt. crtalre d'Etat de i Int-
n, . rpondu .' Quand le
vcoi.s dis ijue les i leeliona seioni
libres c'eal que la inuverne-
ment n'a aucun moyen de :
pcher quelles nele-oie l.
A demain le compl -rend
aJtanU.
Noua avona reu 11 i r'a i
vl. beamnel Par r i sollu
bienveiILni suffrage d es t*a
res aui e et i onr I* V
ralatde la L< '
47, sceiwi li 1-1US2

rdhui l'A
lion d- la <'si. a ( n nS
ooa de le rec< Un )
de
d m.i i i sa < lien
!,.|, aire di lui si-
a taler le! abna de. certaine de
s, s agents de venta.
Le qui d Bo-
rl Mai
iu]el l'ti t client
lie dix nvi: i de |l< n'eo
i it qui i'
jaata i l u voua sert deux li-
vres de glace, tais
:inq lis
Le tait que no ta por ona la
isiaaan e de la (
nous a pea 41
abonne.' i de ia proprea
collaborateurs um en eit jour-
nellement victima.
"IL Tn
N
' -<>*,
'""?v
- ;. M.
Safety glass available
on ail car modets in
every window

AUTOS CAMIONS TAXIS.
KNEER'S GARAGE
Distributeur
RUE PAVEE- POKT-AU PRINCE ( Hati )
Tlphone : 2234 & 2318
Les belles autos de la Willys Overland.

EXAMEN OE OACTYLO-
GRAPHIE A L'INSTITUT
le plu f;r.nd nombre de mois
"! Mils Lydia Auglade pour
le minimum d'erreurs.
Les troia jeunes lik-a prseti
iees o.it toutes S bien russies.
Tous nos compliments.
N. H. L'examen de. Stno-
graphie aura lieu le mois pio !
ch \ a.
; mamanssuMMasoc-M
ni AUJouftD'Muiaai
il
DrB0rtL*0CE9IS. MjlljfdMAUD
I iw.ft-, '.iolVl'ort.lS. BESAKCC5N
I
Samedi 1er aot sous le haut
tonii le l'Inapection Scolaire,
reprseala par Mr la Docteur
i hq| Tlmaqoe, sous-lnapac-
I, ,.. des colee, eut lien l'exa-
; ,. de Dactylographie,
Le Jury, prsid par VI lire
Uaracin Naval, tait compoa
( omia anit : MM. Duraetn
V \ il,avocat, Paul IJou -hereau,
t ,c, ai, ",aits Pressoir, Docteur
m Mdecine.
Les rsultats suivants ont t
proclams :
c irm< n Nicol i 55 m
Il/au a ;- o. u a; Mlle Mar-
guente Saurai, t BBOla 3/5
la oamute; Mlle Lydia Auglade,
41 .no.s 3/7 a la minute.
En consquence Mlles Car
,., i Nicolas,Marguerite San-
rel ,.u diplme de Dactylographe
Commercial
mention spciale sera
accorde Mlle C, Nicolas pour
Cin-Taldij
i V. SOI H
La Maison du Mystre
Avec Hlne Darly, Ivan Moajoukiue, Charles Vanel et Nicolas
Knlme.
Entre : 11,30 ; Balcon : 1.00.
Propos
humides|
l'n confrre a annonc en nire heure, dans son numro a?;}
vant-hier dimanche, qu' U |UI
d'un collo(pie la Chambre*
sance de samedi soir, ungreapa"!
dputs 12 ils taientquitter'
sance en manire de pa
contre le vote de la majont. tm:
este l'ut fait nagere par *Pri
italiens opposs au fascisme. llsetZA
dita il n'y a pas. longtemps pw r-
stcialistes-nationaux alleman^
minoritaires aiment se rej
sur l'Fventin.Mais quand spa
oivent qu'ils perdent plus quu"
gagnent a s'absenter ils reJr**"5TVa
un beau jour Le retour au be"l
Ce n'est pas le cas pour ** ,;",*rtHl 1
tre confrre est mal informeqw"l
que leur sortie a t un B**"f5l
testation. Ces messieurs """^ef
sance depuis le matin. V~*J
uns avaient dploy forcei loqJJ
ta tribune. Ils ont qu," '*,., da|
pour simplement aller^y.
petit verre de RHUM SAW*
CHET D'OR, le medleur jy
pour les parlemenUires. m1 i
ravillent tellement I ^^^
tAsfmM
ltuli|.meil lmm*a ..
Globules
BsulUU m.i^f in.ux.j2J7ljM'
* . DAL1CHOUX. 2^"V '
i ai> i nif*i i*
niaitn\
di.-lm i mi u
-.

Le Rhum Bartaiiconrl
os. i ...mee est invereaH* a gard SI premire place'
D. mandez partout ;
L'N BARBANCLW
jt :Uueoes Csere.


r
LE MATIN 4 Aot 1931
I Toutes les Polices
A4?
DE LA

fi i
. .MM U
Icomprcnru nt la Protection contre la
I Foudre sans auqmentation de taux
! Eua.LeBo8s$Co
GRAND RABAIS EXCEPTIONNEL
.'V
S; TRANSFERE DERJIS LE 1EB JUIN idl R-1733. BUE DU MASASlSi DE L'ETAT


m
mi fournir de bonnes marchandises des prix ceplionneK
visites d'abord le baxar r I de Anton I. SABA dans son nouveau lo-a': No 17W.rue au ma-
ga in dol Etat, Ava l de faire aucut* emplette, acconrrz-y en toule, c:ir les prix aeceiic
iiuiifon ftnni :mi>I, -m.s de t-f" eoocurreocr; surfont on y trouva de* articles ires
suprieur tu rix des i i.trt'iu, do il les sjrti et la q alit pour I actualit laissent ui
frea grand profitaui elients. Voici les prix de ces quel jucs articl s suivants:
Ci fe de chine sup l'aune 7,80 c quel e co'ieri
(,ic, v >a:ii' blanc sup. I i o
Toile
'.' cpi
i, r -) r ) r
Aqerits Gnraux p
1,75
3, m
C
N'essayez pas de soiqner
votre bouche avec une
Pte Dentifrice
Si vos dents ou vos gencives requi-
rent un traitement, voyez votre den-
tiste- aucune pte dentifrice ne peut
faire ce travail.
Rcemment des expriences" de la-
boratoires ont" rvl qu un nettoyage
travacant est fait nonr certains den-
tifrices Un dentifrice n'est pas une
mdication, mais un agent mcani-
que qui ne doit tre employ que pour
ine seule finle nettoyage des dents.
Coluate nettoie mieux qu aucun au-
tre dentifrice parce que sa mousse
joprieure pntre dans les moindres
crevasses que n'atteignent pas es
pites" dentifrices. La mouese d-
telante du Colgate ne nettoie pas
leukment la surface entirement -
brillamment, mais elle lave entire-
ment les moindres parcelles d ali-
ment (iui causent les caries si elles ne
tant pis enleves. C'est pourquoi.sur
In conseils des dentistes, bien plus
de gens ne se servent d'autre denti-
frice que le Colgate.
Colgate vient aussi sous forme
de poudre. Si vous^la prfrez
demande/, pour la poudre den-
tifrice Colgate.
Je VMU renie/* sous ce couvert un timbre de tO centimes pour que nous
m'envoyez gratis un chantillon de Colgate.
J. D. MAXWELL & CO.Distri'juteurs
1619, Rue Rpublicaine Port-uu-Frin-ce, Hati.
Ul
VENTE PAR
ItINTION SPECIALE
route de Thoret Racine Aine,
tu Sud et I Est par lea Mi
chaud et l'Ouest par Racine
et le Docteur Bu >a tenture,*!
la loit meruie un en eau
t demi de te ne bai ne au
\ord par W chenu rondui-
sant 'a grau.te mute de
|Thor et la da ne Louise Lau
zeilla, au Sud el a l'Eal i:.r
qi i de la dame i oui e Lauzi ille el
Racine in Ttlie que 11 d te
proprit le oomporte et se
tend sur la mise prix de
quatre cent soixante deuz
do tara oura les honoraire*
usuels d l'avocat poursuivant
et les Irais g: erai nienl quel
conque:.
A la ieqo r d i Meur Jo-
seph Carvalho, pr priais ire,
ueuieurant el domicili
Port-at sFtinre, ayant pour
avocil cous il n Me Louis B
Vilgratn. avec lection de
domicile aj Cabinet du dit
avocat en celte ville eoutre la
".une Louise LauzeiHe, pio-
piilairei demeurant i do roi*
cil e l'oit-au Prince.
Pour pli s amples renseigne-
ments, s'ndusser au Notaire
sus-do, dpositaire du cahier
des chargea,
Port-au-Prince, S aot 1931
Sign: Ls. B. VI Lu MAIN
or s ie Mln
Giuetle A flturi
Voila a mile soie
t irgandi bleu sup.
Voile laUe bred
Gabaidiuebb u m.-riuesp '
.< ri e 1.51
Gabardinebl ne et noir 1,75
Percale blanc sup. angl. 1,76
percale blauc rxtra sup. 2 m
Llatine bl.merc carteaux 1,75
Ralina couleur l'aune
Tuile blauc
iiuitclion Sira li coul.ftbl. u 9
Zphyr crp barre 0,7
ijris coul,ini.i brabant o,7
Calicot motte x* o7o
(ndieona bleu 'J. L. o,7o
Diablement toi t bl. molle .7n
b\oo Chap [in l p hom. eau ; 10
2,oo ,., ||e i h n.canot.7 >o
paille p bom. lin 12 io
h p p ille ci mole prh B oo
paille Un canol ia/ 1-1 m
* paille c t'on cl 9 oo
i h u I. . o i assl 7 io
nlup pail imtl pana m i ; i I
i i eaux .' le imitation
p.; ia suprieur I >o
" pan mta g cou nets il .~>o
demi t I n noir 13,oo
11 ooliei s p m enfant
9,oo
20.oo
2.oo
3,.v
4 oo
noir et beige
. bom. jaune
Cravates sup l.anca s
- |;. !( 1S t'es Slip
* franais demi deuil
sup avec pochettes 4 5o
S:-1 \ ii'Mt's de t'a n coul
:issi. g andea o$0
CaU "s couiis diabl.
lort mol l.oo
ois longs di'b.
loil mol 1,75
l.2 !i i> pail e iv< c glatine 6 oo
SL5o chapeaux pai'legironet 3oo l-,( ,M1 l{'V';
'p'iille .u an Rarl dea K' oo
iai ,pail. fttietlea garnis l >
2oo
Colette blanche
c pe pour deuil G.L.
Tte indienne <\ Heurs
Baptiste 11 ura
Crpon 11-urs
Voile son. carreaux sa e
Lrpon car. soie
1 *
I o
< ,8o
0,9 ;
o f)o
14
1 50
grandes b mt
Lo'ions Cheramy ost. 2 oo
non garnit .'I m ,-,|,"n Cheramy'p'esbl. 1 Jo
cV1,.'lormeprdamegar.5.io '; ".-u:.des cheramy asst .5.,
- paille torme non gsr. 5,10 rm f beautLherarry Un
' S iron Boraai 1 bu 1 no
" tor me large garnis 4 >> Savon Borsa ri assl 0,75
, p< 1 \ paille Si dino 3 in |-],i' de (.ologne Viberl l,5o
" ciinole prdame garn 1- w> Kau de Cologne Cheiamy
o
1 o
pr dame non garnis U i" |,,, him m. il u on
rbapinus eriuotepedaro.ll x i-; 1. de Cologiu* Biriari
Chaassetlei prent. sup p. 1 m \\ gjnn ?! Imprial 35-
i, us. ourenf japonais 0 | itj > Cheroinyasst.
" pr entant M coas ft In i>.. teille H re llo
" blanc et noir pr enl 1 >o Lotion Chramv grande b B 00
( hais elle li pour bom Lotion 1 .h moyen boni 25o
couleur assl '2 j Houppes cygne laufaisie
' pr homme ti; ;'i jour 1 o animaux 4.00
Crpon barres -aie bl. 1,2 Chaussette pr h ira. fil 'Houp coti n velours Ch oo
tndieuue fi.L.demi deuil o.&i) ., [nurchettes 2 ." 1 co'on moyennes 0.80
Indienne <*. L couleurs o7 Chaus-etles pour hommes coton grandes lr*o
mi rc, sup. 1 25 > < vgne petit s oo
i i, .ssettes po ir hom. P< ig imitation corne .'
suie coul. 3 > '>' n-eoifl nr o K
, laus^ettea pour homme Fleura artificielles mi'l
Japonais cou sur oBO nuances 5o
0 7o I
0,80 '
Madrs cuil. a b r;es 1.20
M idi :
Satinella 1 "-">
Brabant Lfl
Flanelle coton 2 50
Toile drap olon sn|) 2,23
'' diap de m til mi o- '.i fi
Toile a drap f mixte t> oo
Toile drap pur i i 1 8,00
Toile drap K uen fil U,oo
Voile uni coul. et baoc o,9 >

b vertu to d'une obliga-
hypothcaire souescrite
ba rapport du notaire H.Paa-
jqaier par la dame Louise Lan-
(illeausieur JphC**f vaiho la
!Oianvierl9;}0; 2od'un jnge-
jent du Tribunal da 1re
Instance de 'ort-au-Prince en
Baie du 2 juillet 1931, 3o de
KMcommandementsen da'e
M 5 dcembre 1930 et du 11
Juillet 19**1 demeurs intruc-
lneux.il sera procd en l*-
Indeetpar le ministre du
notaire Hermann Pasquier,
rsidant Port-au-Priuce rue
Roux, No 414, le lamedi huit
aot 1931, ds dix heures
du matin, la vente au
plus olrant et dernier eut h
rissenr d'une proprit ainsi
que les constructions qui s'y
trouvent y compris un grand
I bassin.sise dans les environs
de cette ville dpendant
.'de l'habitation Volant le
I Thor, Section Trou du Bordai
I ou la Commune de Port au-
P inca, lamelle proprit est
compose de deux po: tiou s con
ligues : tu 1 e mesure un car
reau et demi de 'terre, bor-
ne au nord'par le che-
min conduisant a la grande
Ncrologie
C'est ce matin huit hpur#
qu'ont pu lieu In Cathdrale,
les funrailles de Madame Veu-
ve Camille Dajaao, ne I l na
Monlrosier. La dfaiU* laisse
beaucoup da regrets. Kos con-
dolances aux paienis p parliculireraenl aux fmi'les
)ejoan et Monlrosier.
ALICE GARORE
Diplme de l'Acadmie de
coupe Daydou de Parit, et
de. \'eliera di s rtschec soi
nuvrira, partir du h r juillet,
un cours de eonpe et un
cours d'arls *| plique coin
prenant : piinlo e lur bois,
larso pyrogravure mteaux
cuirs repousss, etc.
K.iki blanc GoberUudor
K' L1 blanc amiral
Driil banc l'aune
Drill blanc SUD.
Dril large crme
Dell sport barre
Drilia flanelle barres l._>>
Driil co il. su]). 1.25
pi h m. merc assl
pr bom mi rc. jour

pour 1 obes H 5
mille niiioc s 2 00
1,50 B 19 >c e assl.
2.00
l,3o
1 75
1.4o
1.1 >
Bas soie sup-
Bas lit suprieur
pas merci picol sup.
U i merc. uni
Parapluie homme noir 6 io
Parapluie hom. sup, S i 1
0 nbrelies pr d imes coul."' >
Tnssor imit.soie doub.lar.4.90 Ombelles pr dames noir 5 >
Tissus nouveaut coul.d.1.4,0 i [>: dames sup. noir 6 ic<
Shantuog mol sup. 3 00
Casimir angl.sop.coul. 14.00 Souliers pr dames en
Casimir anglais sup 17 50 caouJ houe a talon 7,oi
'* anglais sur, coul. 18,5 >, an caoul pr dmes cl.7. 0
Serge bleu marine sup. 12,00 S(.,,!i( ,.s .. ,.:l ;,cs on
Serge noir sop. 14c.o, eaotitchouccoui. talou
Cheviol ang.bluu marine lD.co Souli hh*n sans
Cheviol uoir 6, 0 la on 1 itehouc b
'gris aune S5o Souliers en caouichooc
chemises blanc.mille plis 9 00 pr ho nme talon b'anc 7."
ciemiscablan besplis 5.5o Souliers en caoul houi
tricol nebl mcet coul.3 5o pour homme couleur
amricain 3 3> Soulierscn cuout.boiles
ch^misesbi nebes A rrow 7,5 1 SouR s e caoutchouc
Irrow 10 0 P ,r'"!s Dlam'
chapeanxlainepr.ent.nl 3 -> Souliers e> c mtcho
chap. laine pr h >m noir 5 5 P ut ohnts l> ;
laine pr hom. soi 7 ,, s mlii s en cuir cr e
' sup extrs 12 o > de pr dames
casquettes Irauaises 2,75 Souli rs eu cuir |
franaises sut). 3 o dames talon haot
supneu ts 4 00 Souliers pour dames
w. m uiiiieouaiicB^iin
2 00] extra su ppr robes 00
8,5o j Peignes ds toilette sup xk 00
eigi
" de
fantaisie
9 00
)(, J de trs son 6.00
>01 Ceintura imitation cuir 1 5o
" cuir charlestoo 2.00
iup. 100
' extra 1 uir 3 00
Bretelles Ira ( i^pssup. 2 00
i itra H 00
( niants Irenlises 1 00
C mronnes pour m nie il to
poir S 00
pour "extra 11.00
B ocl Iro l D' 's de S i 2.73
.......8 i. percsles 35o
O K
Et Biil < s plnsieures articles,
dentelles valencl unes n -
l>ins p rfums.p'esdantiirioM
paill pourch i peaux, colliers,
^ miroirs, etc. etc, etc.
i > o
7 \ -courez y en Joule, car laa
prijr de cette occasion sont au
7,3o dessus de tontes concurren-
ces i i n- mi i (gue pour
5 qu >U\ i.s j o u rs seulement.
,v :!>!' r. pas la Maison Antou
18, io I- SABA qui se louve a tiiclle
mp^t '. ns *on notivena local
1,S !.. Mo 1733 rue du Magasin de
l'E'at.
c.
t
Insurance
| Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
a
L sur la VIE
EUii Le BOSSE & Co
Aaents Gnraux
:
t^*7*vrT-t5"'
r^*.
Atanufaclute hatienne
ne ciuaietles
GEBARA&C
LES CIGARETTES
Bat Bas FaniahLon
u Dessa lii i ien ne9
- Colon >
^Rpublicaine*
Porl-uu-Pruicicnat
.\ peine ouverte
. LA STATION ROUGE
Compte dj une isoporianta
clientle, grce la rapidit
de son service.an dvoneroenl
de son personnel el an t'es
sympathique accueil fait aux
acheteur!.
Allez tous, c"-sien-s, rem
plir vos use vnu s de n;is< lin.\
< t d'huile ';i
STATION' ROUGE
105, Rie Cnce, 4#3.
666
Soulage des^maoxd \Meetde
la nc\ al [le en 30 miuntes.
An ii i lisseraent le
rniei j'anr et la malaria eu
t' s I s.
b < u\l 4l. ,;cul au reiroi*
dtssement.
'"^
*


-^"
Mardi
4 Aot 931
Le Matin
nifHarmP n- 7435
Tlphone SUS
4 PAOES
*!>-**
M
fkes Brothers SS C Inc.
Texas? Hait aanto uoaiingo- Porto Ricj
Letrn! service hebdomadaire el rgulier pasv^eis e
fret entre loi ports du Ga;?e du Tm ulrectemtut avte
Port-au-Prince, Ha'li. .
SjIPonr la rception n )i le et le maniement habile ne \>>s
importations, servez vous toujours des navires de * LYKL
LINK. .
Les prochaines a rivcs Port-iu-Prince sont
Steamer t Genevi' Lykesi 7 seul 1881
S'< amer Velma l kes 11
S/S Main;,-,! ,yke 21 |<
S/S Rut h 'l.ykes 2X
S|S tQenevive Lyk i I iP'embre 1 S1
Burea.i:' Rue du Magasin de l'Bla, Boite esta'
Ufiiiislraliai CessaUtle
il,-, Port-au-Priare
IVIS
\
! 'AdaninistretioB Conimu :is'e
-- m raison 'le s.es obi gallois
lu.1rs iviqntHea Hle r- :
pourra faire lace si les conln-
beablet ne remplissent latin |
obligationi envers plie I*W1 ,
v, retardataires qui non
ALUMINUM LiNE
New-Orleans and aSobih lo Pott-eti-Prince Soulhside
Hatien Outporl Saul i-Domingoa "' Macarui i >.
Ports juoe Saillio^s JulyS*illinga Aug ^:
encori acquitta leurs redeyai -
pour rCtarclee an court,
rfulariser leor kilo Ho; dgie |
i plusceurl t!.-lai potw.Iia ,
espra M r,-acients c.e ,
Itors devoirs ?caot, us te
.laceront point lans l pe- ;
nib|c D* seeit de les s cou-
u.-w, d c"pr les voies lgile*.
l.Al.MiNisinATIoN COMMUMALK
Jew Orlans, Ls
Mobil" AI i Sails
por*>au-Prince,Haiii Due
Aux Cayea, Hoiti Due
Jecmel. Haiti Due
Sto-D^o City R. I). Due
San Pedro Mac RD. Due
Ificaraibi Duc
june 16
Jonc 18
Juoe 25
Juin- 27
June 29
Juue I
July 11
luly '8
July *
Julv 25
July 27
July 29
ju y 30
Aug. 2
Atf
Aug
Aug.
Aug.
Aug,
Aug
tug.
tug
11
13
20
22
24
26
27
:)
>.
THfiHPT-DATBRPAlRMOB
Harry K. KL.ney Prop
i Rue dO Magasin de' l'Etat
Port-aa-Prince, Haiti.
Phone: a 3438
,1 ly .)
N >w Orlans - i I Mobile lo l'o I m Prir Korj is i
ii n un () il orls Sur.) om o -.''"I M i : > .-oho
iw1s .Mn) -s A.".!ii-i Siil ings July Saturnin
NeW-O.I ani.La iil lune 2 Inn 3 Mobile Al Sails Joue I Julv '2 JulySO Aug 27
Ku Vince Hii'i Due June 11 Juiy 9 lofl 6 Sept 3
Calu.ili n Due June i:; July 11 Ang S Sepl
pVrto.Plala. P.. H l)t June H July I Au Sept
San Pedio.Mue.n I) Due Jum l I i"y 14 Ang. 11 ^P
Sto-Dgo Ci v il D. Dm Jum l" July L5 a %'\i ^ i
tf.ftn.to.vWi Due june 2*> |nj 18 *g lo Sepl
Port-au-Prince, lr SU mai ltfol
LU INUM LIM
A DE MAT1EIS & Co, \; nh Gm
6
s
i
12
;.,, tmobtle Gentrrt Repair*. .
\i,i.-..iuv/. votre lobe dauteaeaile
v,... 12annes d'E^oenmca
tn Vuhan ion d lyort el
u , ua vou 6aranluona -
une >.mi u- lpi lallOD.
. ISEZ CETTE LISTE:
Teuriaf lr Irea
0 t. 7|20 Bail
1 |,.m eu e Or
I. chpuncture th < fier
V ilve base
V iv instai le i
V ve m w
V, |ve m ile>
!
9.10
u u.")
U 25
0.20
n.30
0.10
Votre premire visite
A
BLOVYOUTS
1 in; li lOUg
E cli inh thereafter
iomta rap'-uad ptr locb
liiukiroiii
;i io in'
1 puoe'u-e
! ,, h puoetore Iherealer
Valvs bsas
Volve m si au e 1
Valve o w aiiauht
Valve atvi olf et
Nous do nera rais d, votre hou jugement tt Bl j)VVJ>J'|S
iustilieral. vous cou. ^Me t]i ......1(er
nous aarantissant voir ap i " ;' l'Httl II JS,r(!J,Ved per tnch
plus se lu-: d< Poil bu Pnuce. > m--,- Tirf
* Nous vous enggrona darrter voire ctaa ml 6 lavae TpJ"",1 any si/.
Bierc a l(i pression. ini^__i" 1;,--^-'y<'
0.10
0 05 |
n.u
isoma
O'.O
0 10
0 50
040
(>()
110
02*1
0 L0
0.10
0 20
u ;>u
1 ou
ie ce K1'
niouile
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Fire & Lifo
Assurance Corporation Lld
de Perth ( Scotiund )
SeTpol.ces e otre accidents sont va ables .,.,,, r ,.r.ne -:e,-i,
Krura devraimt d di pfttdfi 'l'1^;'1'.,/;;::, i, d' so,t20d,.in,s r '
S'au moine 4100. du taxe, la p. annue.len tant qt tt i/*/.
Veuve F. BKlUvlINGHAM Auxl-av:
/ j.ci QV: EN* *'or ,>r"
JfiA
( i l'oiti
' I AN< i KT i- "' "
LA GRANDE LIQUIDATION
CONTINUE A MOITIE PRIX
CHEZ
fitfttJi! 6M//)}
A l'..l d.. ru., du M.in d. l'Eft>t d..3rr.nUFortM.
-^.i^-. Alom ciui oui |v.judraieat er.uitt.^leJH
Li Maison ottrt ntt dtroire ocoeoa|.ou^^c i llltrc.4s n.. W
liquidation, par un achat en bloc ou en dtail de.%*>n no
dont les prix dtient tonte concurrence. *
Vn le Grand Rebtie qu'elle accepte pnurt.en finir.
TKNO AC OUE C10EUX;
Prix anciens Prix
Voile oui. leurs Gdei 1,00
Mare-uisette pois
Diable ment* tort
, d'ii'lde fil
a leur.
Indienne conl. as;'.
IVipOste ray :' fleurs asat.
Voile roui Heurs i^sst.
Voile ray satin aset.
Voile ray le soie assort.
Voile oiii conl osst. snp.
Voile suisse Heurs asst.
Organdi co il uni ass.
Ratine blanc
r,:ih:ii(line fleurs cou!, asst. 2,o0
lMilivie roui, Heurs assoit. 'i."ft
1,10
1.00
1 .:'!
1,25
1,4(1
1,10
l,7
2,1 ii
V,00
2.00
3.0t
2 00
2.0t
Iini a1 ion tuasor
1,10
1,50
8.08
2,50
3,00
210
Seo
4.00
2 50
Percaline ceol. lingeries
Siuuiy blanc su,-
Smiiiy coul. BU p.
Perai blauc SU p. lingeries
Foiilardine coul. sup. asst.
Soiietle nonveatt sup.
Fou la ri sup.pour robe.
TricolioC dessins Ijlancs
a dessins pr chf'm. 3 00
Tritol ne uni ccul. et blanc 2,50
Tncolioe de soie ext. sup. S,00
coul, 3,00
Tricoline roy pOUi pyjamas 2,50
Tricoline fleure peur robes 2,00
Pirill blanc chern. *.00
ralic.nft Spcial MsdapolamB 1.50
Zphir Iraneeis chemise 3 00
Zph>r ray eoul chem. 2 50
Zphir ray soie chemises 2,o0
Si in de chine pour jupons 4,03
l'lite soit rie pour robes 5,00
Chitonnelle de soie 10,oo
DOllV.
O.fiO
0.75
0.00
0,80
0,75
e,8
0HO
0,10
1,(10
.oo
.oo
1,50
1,00
1,00
1.50
1,00
1,00
1M
175
1.
1,50
1.24
1,75
2t0
lO
1,51
\:A
S.00
j.no
Teiie ciltmaise de boib
lias de ois au crochet
Bas de s*>ie extra sup.
lias de sois sua.
Casimir franais coul.
Drill slunlung fil dl. Isrj,
Drill Bibardme eaf
Drill iinio.ii bltnt
Kaki jaune, anglais
Drap noir Iraoais
\lptga noir site.
Drill conl. sus'.
Quatre II pour tea're
Kski pour ch'avsee
Chaisse'tes pr how. doer.
pour entants, pafre
poir cadets
( haeeaax paille pour aean.
.hapeanx paille p '" ao.
(ihifaaux paille pr h las.
M

(.hapeanx laine pour aura
Chtpttx laina pr entama
lias de cote poar daaae-.
i'. i* H! sup. pr d.iieet
Teile a drap sup.
Cou *ert ure de Ii i hla-:
" de lit, laine
Serviettes ;r haine
Serviet'e de toiletta
Tapis descente de 1 t
1,26
1,10
0,90
1,71
1.21
1.00
2 50
2.00
5,0
le
l
Chemises pr boni a*
Peigne corn trai eeis
Bande brode
Entre drnx brode
Siam a drae
Drill gabar lit ai
Chapeaux laine pour ee-la
Tricoline de soie noire
Doncelioe noire pour dai
Bas a coie fil, ponr fillette
M .". eheir Madras bleu, fela
XI
lion
12.M
7,00
25,01
toi
su
lu
3.00
20,10
12,0e
i a
4,10
X*
u.ee
i.*o
2,w
10,00
12 00
15 00
17,00
12,30
8.00
12,00
20 eo
5.00
25,00
10,00
30,00
10,00
l.OO
a 00
0.40
10 00
, 1,00
1,00
3,41
16.00
4 06
i n.ot
3.06
ac et lanlin
"i
10
10J
- 1
II
({
I
I
L.
X
**>-.
mnmmemfrQKmwrKm
ECOUTEZ!
Le
m\\ Sailhe
.
DAhS SO\ PROGRAMME
GOMdrr Orchestre SCOTT
MOhOLOGUE Panayoute
RovalMilSU,,i;iPacketG; ^^Ll
i p ateamer Arana > > e I- nd.es. Kingeton. w iMen,lu Xi\ ;
.UeduTdvcA te 12 ao 1931, ptrtan k mme jour x.a J J ^ | e|i rmU, Q ,
Ici ports du Nord, pou- le Havre, nver ,Lo-u. ^ ^anlo Don ,.,, 0
STATION
H H. K.
Pc t u Prince ( Hati )
( (-10,
A Gnral
Tlphone. No 2311
I ou
passagers.
ULINBOLD &Co,Agiuls
A
lr
miq

iaitiennes
m Charlier-Malebranche & Cft
1224, Chemin des Dalles, 1|
tlphone : 2ti0


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs