Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03635
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: June 9, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03635

Full Text
*
Clment Maqloire
DIRECTEUR
1&*. RUE AMERICAIN! 135
TELEPHONE N'2242
l'as plus que le droit ta iaim-
diis le droit in liai t lit icit
akselu. il est lirait par leilet I*
i il If rd eue nd ailles i m h. rente laite
vie, en serift. Seul dan* mi Ile
K'tbinsun Oiiso, aiant l'arrive 4e
Sciidu'di, tait mi aiVe nseuienii.
Reu PI\0H
Uae ANNEE N* 7901
POHT-AU-PRINGB ( HAIT!,}
MAKD1 9 JUIN 1931
La Libert de la Tribune

Il faut revenir sur la ques-
tion de la bonne tenue des
sances de la Chambre et du ;
Snat. Plus particulirement
de la Chambre o la trqnen- >
ce des manitestations dma-
gogiques inquite justement
les gens de sens et de raison
Il n'est pas possible, dans
l'intrt mme de la dignit
de l'Assemble, que ces cho-
ses l continuent. Un audi-
toire qui intervient dans les
dbats, les passionne, les ds-
ordonn, les dvie. Qui in-
terrompt le reprsentant du
peuple la tribune, lorsque'
a voix l'empche de parler,
'injurie, l'insulte si l'opinion
qu'il exprime n'est pas parta-
ge par la foule. Et quelle
toule !
En aucun pays civilis cela
be se voit. En tous cas, cela
n'eut pas t tolr. De telles
pratiques sont manifestement
contraires l'ordre rpubli-
cain et l'esprit dmocrati-
que.
Des dmagogues en pensent
autrement.Que pourraient ils!
penser d'autres? Lenr incom-J
prhension leur a fait crire
que le tait de limiter et s-
lectionner l'auditoire des
sances parlementaire?, c'est l
carter le peuple. Ineptie.
D'abord, les quelques centai-
nes d'oisits qui se pressent
dans l'espace restreint du lo-
cal de la Chambre ne repr-
sentent pas ie peuple de Port-
an Prince. Si les Chambres
doivent travailler devant le
peuple assembl, alors il n'y
a pas un local appropri pour
cela. Et il ne s'agit que du
peuple de la Capitale. Et la
province? Elle aurait droit
aussi d'tre prsente. Vous
voyai l'absurdit des dma-
gogues.
D'ailleurs, un autre ct de
la question. Les dputs des
circonscriptions de province
reprsentent l'opinion de
leurs mandants. Ils ont t
lus expressment pour faire
connatre cette opinion. La
libert de laftribuue doit leur
tre assure. .Lors donc que
le public port-au-princien
fit il tous les habitants de la
capitale runis empche,
par interruptions, chahuts et
injures, un dput d'une cir-
conscription de province, de
parler au public, commet un
acte de violence et d'arbi-
traire. Ce dput parle au
nom de ses mandants. La
Chambre doit pouvoir l'en-
tendre; autrement, c'est m-
connatre grossirement les
droits d'une partie du pays,
d'une portion des lecteurs,
d un groupe de libres cito-
yens.
Il importe qu'on mette de
l'ordre dans ce dsordre. Et
c'est la tche des bureaux des
deux assembles. S'ils n'y
avisaient pas, ils emporte-
raient nalement la respon-
sabilit de la honte qui en
dconle pour la Reprsenta-
tion nationale.
L'Idal Rliiiei:
ALIX ROY
29 annes de succs.
KJ:
,/,
mi

>.
'0-^i
."c
^v
Et
Voici les
De la dclaration minist-
rielle, nergique et prcise,
quelques personnes dont le
bonheur est de ne jamais se
laisser convaincre, n'avaient
retenu, peut-tre, dessein,
que la fin. Exactement le
membre de phrase o le Ca-
binet affirmait sa volont
d'tre un Gouvernement qui
entend gouverner*
Et l dessus avaient t
prononcs les mots de dicta-
ture.de confl t, d'ajournement
et de dissolution.
Il n'en est rien rependant.
Jusqu'ici du moins. Des mi-
nis tes, appels s'expliquer,
se sont prsents devant les
Chambres et ont satisfait les
dputs. Mais, sur chaque
question essentielle, ou se
trouve, 'dsormais, en face
d'une thse gouvernementale.
Les Secrtaires d'Etat s'en-
tendent d'abord. Et, ensuite,
ils prennent parti pour leur
IH>int de \at unique, et le d-
tendent de toutes leurs forces.
Amendements la Consti-
tution? Le Ministre de l'Int-
rieur, an nom du Gouverne-
ment, se rallie la proposi-
tion Blizaire.
Dnonciation de la Conven-
tion? Le Ministre des Rela-
tions Extrieures dans un
communiqu sans fard, aux
contours nettement dfinis,
Vous ore la situation exacte.
Et lorsqu'on demande :
- Et les ngociations?
On ne vous dit plus:
a va bien... 5Vous ver-
ftz.
Avec des promesses atti-
rantes comme l'horizon. Et,
comme l'hoiizon, inaccessi-
bles,
Mais on vous rpond plus
simplement, plus vraiment:
Voici les faits...
Souvent, ils ue sont
les faits. Presque
jours, ils sont cruels. Us
tranglent les rves. Ils touf-
fent nos dsirs les plus purs.
I^oife Mais ils'ont l'avantagedexis-
JL Clllo ter, d'tre patents, de pouvoir
I tre des bases ou des appuis.
| L'on peut construire sur eux.
Ou partir d'eux pour un nou-
vel assaut-
Tandis que les chimres.....
nos con-
frres ?...
o
A une demande du dput
Vaugues, en laveur de la libra-
tion de nos conlrres, le Minis-
tre de la Justice, de la Tribune
de la Chambre, rpoudait peu
prs ceci :
Je retiens la requte de
l'honorable dputa Vaugues et
je m'en vais la transmettre au
Prsident de la Hpublique.
La promesse tait formelle et
du coup elle avait ouvert des
espoirs aux amis et aux contr
res des trois rdacteurs de La
Haction. Mais jusqu'ici aucune
dcision n'a t prise.La Justice
suit son cours, ou comme l'on
disait, nagure encore, l'Ins-
truction se poursuit.
Presque tous les journaux de
Port-au Prince ont dit leur d-
sappointement de voir entrer en
prison trois jeunes journalistes
dont l'un, au cours de ces der-
niers vnements, a montr une
indpendance de caractre, une
rectitude de conduite, un atta-
chement ses ides qui n'ont
pas t pour dplaire l'homme
de caractre et.de volont qu'est
le Prsident actuel de notre
Pays. 11 y a dj plus de huit
jours depuis qu'ils sont en pri-
son sous l'inculpation d'excita-
tion l'meute. Le Prsident de
la Rpublique, en vertu d'une
dernire Loi, peut amnistier les
inculps pendant le cours mme
de l'instruction. S il est juste que

CHRONIQUE
PARLEMENTAIRE
CHAMBRE
DES
DPUTS
>l'KOtYN,^
: J^
Denlft
o
Sance du 8 juin 1931
Un premier appel Accuse 13
prsents et un second donne la
majorit. La sance est ouverte.
Aucun procs-verbal n'tant
prt, on passe la lecture de la
correspondance.
Les rapports des comits et
commissions n'apportent rien.
L'ordre du jour puis, le d-
put Bellerive dpose une pro-
position de loi sur l'augmenta-
tion du personnel de l'inspec-
tion scolaire de la Grande-Pli-
vireduNord.LUe a t envoye
au Comit appel en connatre.
Une proposiiion de loi du d-
put Brdy qui avait t r-'ser-
ve a t lue et envoye qui
de droit.
Ueauuoir: Mes chers collgues,
il y a eu deux lois votes tur le
mariage sous le gouvernement
prcdent. Je viens de recevoir
une lettre d'un officier de l'Etat
civil uni numre les difficults
auxquelles il est en butte avec
les diffrents ministres des cul-
tes. Il lit une proposition de loi
modifiant certains articles de
ces lois et remettant aux offi-
ciers de lEtat-civil le droit de
reprendre toute leur libert dans
le service qui leur a t confl.
L'ordre du jour de ta pro-
chaine sance est proclam, et
la sance est leve.
ont pas!
14? teasl
Propos
humides
Nous connatrons bientt Made-
moiselle Hati. Du moins, non, Mes -
moiselles Haiti. Car elles seront
trois lieauls haitiennes couronnes :
la neire, la brune, la. multresse.
C'est comme a, parce que cet com-
me a chez nous. Il faut tenir comp-
ta des nuances. Des nuances, des
nuances, avant toute chose Ht en
toutes choses. Le ministre former
doit l'tre selon un systme d'qui-
libre... Dans une manifestation natii-
otique, les orateurs sont choisis se-
lon !a meilleure rgle d'quilibre...
Jusq'o va la varit des avances,
et jusqu'o ne va-t-elle pas ? Je ne
sais. Ma seule certitude est que de-
vant on RHUM SARTHE CACHET
D'OR la gamme infinie des nuances
haitiennes ne se conoit plus.
Trois million* ai
ooisson alcooliques
WASHINGTON,2Jun.L*As- |
sociation contre le 18e amen- -
dment publi des statistiques
d'aprs lesquelles on estime
que la population des Etats-
Unis dpense anuellemenl
deux milliards 848 millions
de dollars en boissons enni-
vrantes.
Le bureau des recherches
de l'Association conclut son
rapport en disant : Le trafic
llictte des spiritueux est {de-
venu l'une des plus grandes
industries de l'Amrique elle
dpasse les 2 milliards 793,
106,812 millions de l'indus-
trit de la voiture automobile
en 1919, et s'approche de la
dpense en essence de cette
anne.
l'on applique la Loi, s'il est in- 'et te proposi ion passera parles
dispensante que force lui reste.il fitfres rglementaires,
est tout aussi jus'e quelquefois
que ceux qui chet le pnible
destin de gouverner un peuple,
usent aussi des prrogatives
constitutionnelles pour accom-
plir un geste de clmence en-
vers des gens honntes qui,en
somme,ou ne peut r procher que
d'avoir dtendu dsesprment
une ide laquelle ils sont atta-
chs.
Le Prsident de la Rpubli-
que est homme d'honneur. Puis-
Compagnie Nationale
des Chemins de fer
Nous avons appris que la
Compagnie Nationale des che-
mins de ter a terme ses bureaux
et suspendu son trafic.
Nous ignorons les mo'ils de
cette dcision. C'est encore bon
qu'un dput, de sa seule initia- nombre d'employs qui ont t
tive, a sollicit un geste de cl- (jets sur le pav. A part cela, un
mnes en faveur des trois jour-
nalistes incarcrs pour une in-
fraction qui a cess d'tre un
crime,n'y aurait-il pas une cer-
taine habilet saisir cette oc-
casion qui permettra au Pre-
mier Magistral de la Kpubli
que de se mettre d'accord avec
son cur tout en restant d'ac-
cord avec la Loi ?
Attention)..
Mercredi soir Varits,
le public est invit aller
entendre Candio dans ses
deux dernires crations :
L/gislatiJ l, ce coucouille.
Apa oap baille Borne rai-
son. etc, etc.
transport considrable de den-
res et marchandises de toutes
sortes s'oorait entre l'Arcahaie,
S*-Marc, Petite Rivire, Venelles
et Port-au-Prince par les soins
de cette Compagnie. Les barges
et les camions seront insulfi-
sants pourvoir ce trafic qui
deviendra de plus en plus res-
treint et d'un dix inabordable.
Esprons qu'une entente entre
le Gouvernement et la Compa-
gnie s'eflduera bientt au
mie.ix des inlrs de notre
pays.
IMun ltlniD'iifs
En .'I Jours
L CUME antiseptique mrpre-
> ii.une du kolynos rend les vi-
laines dents jaunes de .1 tons plus
Manches en 3 jours! I [il raUvc
la pellicule j.iua.'ure et elle nit-
toie les dents au point ans lYnuil
blanc scintillant est mis .1 nu sans
(Unit
Elle tue instantanment le*
germes buccaux dangereux qui
causent la carie. Essayez en juste
pendant 3 jours, et vous consta-
terez alors la diffrence.
CREME DENTIFRICE"
KOLYNOS
TRANGER
Par sans fil
La Havane, 7 juin Plu
sieurs personnes furent bls
ses et 40 arrtes quand
la police dispersa une troupe
de communistes hors du Ion
sulat des Etats Unis Sanlin
go. La loule gagna l'accs nu
buihlingel lana de l'intrieur
des pierres la police.
San Antonio,Matanzns.Cuba.
La loi martiale a t dchu e
ici aujourd'hui aprs des meu
tes auxquelles deux mille
personnes participrent peu-
daut la nuit.Uue toule s'amas-
sa dans le parc pour enteu
d'e un concert et marcha
la municipalit levant des
protestations contre les igle-
menti de secours au chmage
du gouvernement. La garde
royale futappeleet plusieurs
coups de teu turent tirs.
New-York Calvin Coo-
lidge va prendre un cong du
syndicat de journalisme pour
lequel il travaille,a-t-il annon-
c. Il reprendra ses travaux
journaliers pour les jour-
naux eu septembre. Il est
rput recevoir un dollar par
mot ou approximativement
2i0 dollais par jour pour sel
crits.
Aucun rilrail de Marines
Far sans /il
Washington, t juin Le
Secrtaire d'Etal Stimson a
annonc que le retrait gra.
duel des Marines des Etats-
Unis pendant cette anne a
baiss de moins de MO mari
ces dans les rpubliques sud-
mricaioei, Aucun retrait
additionnel de Marine*d Ha-
ti ntst BOViftag jusqu' ce
que les condilions y soient
plus stables, a t il dit.
DETONL
oCfinfMCt
ArWSePIlQUt
uiPre
POUDRE

Journal LB MATIN
Portai Prince
Leur Rputation Est Votre Meilleur Guide
Quand vous choisissez des
accumulateurs, pensez aux
quarante-et-un ans pendant
lesquels le nom d'EXIDE a
voulu dire rendement sre et
longue vie. Des accumula-
teurs EXIDE dans votre voi-
ture vous rendront de long
service et toujours satis-
faisant qui les a fait le choix
des millions d'automo-
bilistes.
xi6e
L'ACCUMULATEUR DE
LONGUE VIE
Agents four Hih
KNEER'S GARAGE, Port-au-Prince *
THB CLBCTB1C STOHAfiE BATTERY CO., Phltd,lphi. B.Q. d'A.
--------_ Mm ._ *
... a vu un homme qai, venu
au Matin, ne voulut pas s'en'al-
Ut, bien qu'il et achev le tra-
vail pour lequel il ait vena.
Il rt.it m di, les rdacteurs par-
taient. Alors, ne pouvaat plus
resterai murmura a l'un d'eux:
Je viens de voir sur la ta-
ble du Directeur ''" bon pour
une bout ille de Rhum Sarlke,
Coohi dor ; pourrait-je pus la
prendre?
*

...voit que gice au Garage
Kneernous avons ici un cia-
me-parlaat. Deux essais eut
t djA lait : I un a la Prsidence
de la Rpublique, et l'autre aa
Garage mme. Ceux qui ont eu
le bonheur d'assister tel deux
laaces en sont sortis tout sira
plemenl merveills.Dire cepen-
dant qu'en Fiance des esprits
fort aviss ne considrent pas.
ne veulent pas considrer les
talklet comme un progrs I
... a vu ua patriale fougueux,
genre dput jacabin, qui, tn-
rieux, insultait un de ses amis
qui avait souri une Domini-
caine qui venait de passer tout
prs d'eux et qui leur avait fait
un petit salut de la main. La Do-
minicaine tait peine partie ;
du inoins tait peine a quel-
quesdix mtres du groupe qn'ili
tonnaient, qu'il dit i sou ami :
Mon eher, dans la situation
actuelle, vous souriez A une Do-
minicaine I Vous ne MfM jSM
pas que ces gens ont envahi non
frontires? Vous ne savez donc
pas que le sang a coul aux trou
tires?
Mais (autre;
Je m'en f... Kl puis c'est
de Ifa propagande. Le plaisir a
moi na rien voir l-dedans.
Sur ce, l'autre, furieux, le pa-
triote, prit cong de son ami,
en m m mur.m de faon tra
entendu de quelques passants .
Le patno isme est mort
dans ce pays...

... voit que les habitants de
Ption-Ville sor.t en pleine d-
solation. Les dernires averses
ont fuit des dgts sur la roue
Ption-Ville-Port-au-Prince, et
sur celle Pion-VilleKens-
kofl. Par ailleurs le ckteaa d'eau
de Ption-Ville a clat; ce qui a
compltement amoche le servi*
ce hydraulique de la vilL. Des
employs de la D. G.T. P. de-
puis avant-hier sont sur les lieux
tudiant le moyeu de rparti*
eut tat de choses.
m

... twiI que depuis diruaacue
il fait nord. Des ueuvelk-s
malheureuses nous parvieunei;t
de province et des canifiaguo.
L'averse lait rage. Le Pont Sou-
de est emport, la route Ciaad-
GovePelit-Gove est impra-
ticable. Et sur tout cela la plaie
continue tomber, monotone,
cruelle, ternelle...
... a vu un de nos amis, grand
homme en disponibilit, t-n'uu
de nos camarades an raina d
aiche croqaa pour le honhear
de nos aimables actrices. Na-
{tarelleoient le petit instantan
part dans NaTRi (Eu.. Le grand
homme le lut. Ut avisant quel-
ques jours aprs le camarade
qui lui avait tait la blagne, il lai
oit:
Au lieu de ktiser comme
a sur le compte des gens s-
rieax, que n crivez-vous an
article sur la question dos froa-
t feras?
L'autre lui rpondit :
- Mais on ne le lirait pas*
cher Matre...
... voit par ces temps depiaio
' insignifiante et Mue la ncessit
d'avoir chez sot, porte do di
; van o l'on se couche poar .iro
quelque joli livre, sa bouteille
de Huuy Henri Gardmb. cia
s'ap^ei:. par ces leinp le'.eaapi
I m avoir.soa soieu a eo.aicile


PAGE a
LE MATIN 9 Juin 131
#-**
L'Encyclique
"Quadragesimo Anno"
Cit du Vatican. 31 mai ceux de sa famille. Il est jet-
L'EncycIique du ppe 8 t po- j le que le reste de la lamille i-on-
blie ; elle \r* ' "ddmea | tribne, chacun selon ses torcee,
aochux et de la situation des j a subvenir aux ncessits de h
chos
travailleurs dans le monde. Le
Saint-Pre en avait donn un
pet eu dans sou discours qui
lot udiodilfus la semaine der-
nire.
C'-st l'un des plus longs <'o-
cuments qu'un pape ail jamais
labor ; il contient plus de
20.000 mots et sera connu sous
communaut co-nme ce'a s*
voit dans les campagnes, o.i
dans les tamil!?.8 de nombreux
artisans et pelks commerants.
" Mais il est in jus', e d'abiser
des enlar.ts dans leur tendre
jeunette, et des laibles tem ns.
Lei mres de tamille doivent,
a/tint 'oui, se consacrer a leur
le nom de rQuadragesimo An- in.rieur et aux chor.es qui en
no, les deux premiers mots du | dpendent *'.
Monsieur Adolphe Bont qui
lut pendant prs le huit annes
inspecteur de la Sret est parti
samedi pour France o il fera
(Lins sa tamille un sjour de
quelques mois. On aura beau
crier contre certains actes de
.Vir lionl, on ne peut contester
qu'il ait t un auxiliaire actif
de la Justice et qu'il ait rendu
de grands services dans les re
cherches des crimes et dlits.
Les Commissaires et les Juges
d'Initriiulio.i non eu qu' se
louer du concours prcieux qu'il
leur doun lit.
tex'f latin.
1/encycllque est la continua-
tion naturelle d*> celle de I^on
XIII. portant le titre de Iterum
Nov iruni. Pie XI a voulu en
que'que sorte U- mettre en har-
monie avec les conditions ac-
tuelles qui ont naturel h ment
volu depuis Lon XIII.
I> point capital du rouveau
document pon'ilical rside en
une distribution plus quita-
ble, entre le capital et le tra*
vail, des iruits de leurs efforts
combins.
pins son encyclique, le pape
Pie XI demande que la libre
concurrence et la domination
conomique soient maintenues
dans les limites justes et pr-
cises et sous le contrle effec-
tif de PautoriW': publique.
Les contrats de salaires, dit
le Souverain Pontife, ue sont
p:is es-entiellenvnl ju "s.mr.is,
dans les conditions prsent's,
il liiut conseiller une. lornie d as-
sociation qui ait dj\ t mise
ilpieuvv. lys s ilatrei doivent ,
tre bass sur le genre, de Ira- ( porative
vpii, la
S
de louange a l'ad eaie ds
nyslmes qui augmentent le sa-
laire ik- l'ouvrier au fur et
mesure que ses charges de la-
mille augmentent.
Le chmage, dit-il, est un
flau terrible et la dpression
actuelle cause la misre, et
engendre la tentation parmi les
travailleurs, mine la prosp-
rit des nations et met eu daa-
?[er 'odre.la paix et la tranquil-
it publics dans le monde en-
tier.''
Etudiant l'intrieur du mo-
deste travailleur, le pape dit :
"Il faut que l'homme qui tra-
vaille ait un salaire suffisant
pour subveuir ses besoins et
Lp pape a discut, mais sans
le mentionner, l'Etat lasciste de
Mussolini, et te principe d'or-
ganisation corporative d'em-
ployeurs et d'employs, qui en
constitue la beat, et il en a lait
ressortir les avantages ni les
inconvnients.
" Il suffit d'an peu de r-
flexion, dit le Saint l're, pour
se rendre compte des avantages
d'un tablissement qui compor-
te une collaboration paciiique
des classes, la rpression de
l'organisation et des eflorts so-
cialistes, et l'influence mod-
ratrice d'une ministre spcial".
En ce qui concerne les in-
convnients. Je pape, a dclar :
(Nous sommes oblig d'ajouter
qu' notre connaissance, il en
est qui craignent que l'Etat ne
se substitues l'initiative pri-
ve, au lieu de se borner
fournir aux individus l'aile et
l'assistance -cessaires et sulfl-
sants,
' On craint que la nouvelle
organisation syndicale et cor-
nas iume un caruc-

vp.il, la prosprit du monde en treexagi.riiientbureaLjcrat!que
Sine rai. et llat des nfl mes. Le j et politique, et que malgr les
ainl Pre a ajoui dea paroles { / mtiges gnraux indiqus
prcdemment,elle ne risque de
-ervir des buts politiques par-
ticuliers, plutt de contribuer
crer un ordre social plus
partait. "
Le Souverain Pontife a d-
clar que l'existence actuelle
tait * dure, cruelle et impi-
toyable dans une mesure lira-
yane".
Le rem !e cet tat de cho-
ses, dit-il. consiste appliquer
et mettre en pratique les
principes du droit, de la raison
et de la philosophie sociale
chrtienne, concernant le capi-
tal et le travail et leur collabo-
ration mutuelle.
Dimancheest parti parleN,c-
karita le nouveau Charg d Al-
laites en Belgique, Mr Allred
Vieux.
H
Par mesure .l'conomie, cinq
nu six employs du Bureau des
Contributions gagnant de 40
50 dollars ont t remercis. La
lettre de M Craddok, directeur
de I Ollice des Conlnbulions.tn-
tonne les intresss qu'ils au-
ront cesser leurs services le 7
Juin, mais leurs appointements,
eomine ils ont droit un cong
de 8 jours, leur seront servis
jusqu'au 15.
Le gros lot de la Loterie Na-
tionale a t gagn par le No
0929, ceux de 0,000, 2.000,
1,000 par les Nos 4859. 5042 et
2u75, celui de G.500 par le
No 5197.
Uue assistance nombreuse a
su'ivi avec intrt tes moindres
dtails du tirage qui u lieu la
satisfaction gnrale.
Sous l'habile direction de leurs
matres, les lves des Frres de
Si-Louis lie Qonsagtta prparent
en ce moment une grande soi-
re thtrale au prolit de 1 As
kOCiallOO des Dames de Si Fran-
ois de Siles.
Cette soire promet d'tre
brillante tant par le choix de la
pice que par celui des acieurs.
Cette soire sera donne le 4
Juillet 1931.
Si

Un collecteur
ddouane en
rbellion
contre les lois
n
Thomazcau, le 8 juin 1931.
Monsieur le Directeur,
Je vous saurais infiniment pr.
dans l'intrt de la vrit et en
manire de rectification, d" don-
ner publicit la uo* suivante
propos dune scne rarHMtrt<
par votre intressai ) i tidien :
Constitu coujoin :mnt avec
Me Acacia par la dame Jeau
Ducasse pour intenter une ce
Mon au oorreulionni i oetra Mi
T. J. Innocent, collecteur del
douane de Glore, en rparation
des prjudices caus-'s elle par
auite de la tanin illgale et ar-
bitraire de se* pals, pratique
jusque dans son domicile et d
on emprisonnement par Mr
Innocent pendant trois joins
j'ai remis la citation Ih.dssier
Drosier pour tre signifi C'-
tait le samedi 2.1 mai coul,
quatre heures de l'aprs-midi. A
aix bearcs, l'oflictar ministriel
n'tait pas encore de retour, jv
me suis mu & sa recherche. Je
l'ai enfin aperu chez le dit col-
lecteur. Dans la rue o j'tais
j'appelai Drosier pour lui de-
mander o il en tait. Il n'a pas
pu m." rpondre. Je nr rats
donc avanc sous la galerie de
Mr Innocent. J'ai rclam alors
de l'huissier l'original de la cita-
tion. Il m'a fait entendre que le
collecteur de la douane l'emp-
chait de sortir, vu qu.il refusait
de consigner au bas de l'a te que
h signification en aurait t faite
a six heures du soir. A l'instant,
ter Innocent vint moi, toujours
sous sa galerie,me confirmant
le-> dclarations de I huissier,__
mon interlocuteur se tenait au
seuil de sa porte en privant l'ol-
ln mr ministriel de la facult de
IC retirer de la maison.Puis le
lit collecteur lerma la porte de
sa demeure. J'ai continu de
d-mander l'huissk-r l'original
le la citation. C'est alors que
a1> innocent, pas.-anl ,par une
porte donnant sur la cour, est
venu me trouver toujours a la
mme place et a cru de bon ton
le me donner des pousses aux
quelles je n'ai pas ripost', A
l'instant, intervient Lonce D.
Olivier, dont la tnaiaon se Uouve
vis - v s de c< Ile d" .non agres-
seur, pour m'inviter n pa>
reetei davantage, Alor comme
une bte fauve. Mr lononcenl se
ii sur Olivier et lui adminis-
tia plusieurs coups. An cour, de
cette lu te, Innocent lut dsarm
1 un revolver et d'un couteau
par un garde, qui tait en priv
chez lui, juste au moment o il
allait se servir de ces armes
[contre #livier. Mrs Innocent et
Olivier ont.l arrts et relaxs
quelques insiaats aprs.
Le lundi 25 mai expir, je ren-
dis plainte au juge de paix con-
tre le collecteur de la douane.
Un mandat de comparutiou a
t dcern, contre lui ; il n'y a
pas obtempr, sous prtexte
que relevant d'un bureau am
i.cain 0 nest pas justiciable des
t ibuaaai hatiens. Un mandat
d'amenei dlivr contre Mr
Innocent a eu le mme sort que
1^ premier. Grce la complicit
des gardes a Thomazcau, il a pris
la luite et s/est rfugi au bu-
reai de la Garde d Hati la
Croix-des-liouquetso il a pass
Vous voulez prolonger vo-
tre vie, amliorer votre sant
que vous fumiez la cigarette,
le cigare ou la pipe, deman
dez une cigirette A/lUN' n
que vous adopterez imm-
dntemeut pour votre conti-
nuel usage.
" mini i eneau
i UlilllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllUIIIIU
JEUNESSE
FORCE
SANT --
Les travaux de nombreux m6declns
franaiii ri < ii .mu' i - entrepris depuis la
communication mmorable de HKOWN-
M-.1.H oui sur la possibilit de rajeunir
l'lre humain par l'absorptiou de ulandes
fraches d'animaux, ont conduit a cette
conclusion maintes fois vrilie, qu'il est
ni.iinii nuii! possible, sans avuir recours
aux procds opratoires ( Steinach,
VoronolT). de restituer l'organisme,
chez l'homme comme chez la femme,
son n un:"' et sa vigueur perdues !
suite de maladies, de fatigue physique
ou crbrale, de vieillesse prmatur*,
et d'effacer les stigmates de cette 14-
chauce prcoce.
Brochure gratuite et vente :
F.SJOL'HN-W. BUCH,l'orl-aii-Prfne
et dans toutes les bonnes pharmacies,
LE "GLANDOPHILE"
Siuls distributeur: A. THOMAS A O*
16, Rue Martel. PARIS
iiiiiiiiiiiuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiMiiiiiiiiiiiuiiiiiiiiimiiuiuiri
IroisCJoursJ ,sous la [protection
du lieutenant Larjqne. Au re-
tour du rebelle Thomazeau le
juge de paix renouvela an ser-
gent de service l'ordre de son
anestat'on, le sergent a fait en-
tendre au Magittrul qu'il a reu
du lieutenant Laraque des i<
troetioDS contraires.
Le juge de paix a d| enten-
du tous les intresss saul In-
nocent qui est en rbellion ou-
verte contre les lois tablies.
Ce n'est pas pour la premire
irv.s que Mr innocent svcomiiitt
les autorits hatienne, parce
qu'il est un employ du bureau
ou tteceveur Gnral dus Doua-
nes.
Voil la vrit.
Dans l'espoir que vous don-
nerez publicit a la note ci-
dessus, je vous prie de recevoir,
Mr le Diractew, avec mas re-
merclments anticips, mes salu-
tations les plus distingues,
H. COLLOT, aveat.
Cinma parlant
Rpondant a l'aimable invi-
tation du Garage Kneer, neus
avons t assister, vendre-
di soir, une saoce de ci
uema-parlant, qu'il offrait son
local de la rue Have. (
,Ce fut taut simplement mer-
veilleux. L'appareil repradait
la perfection tout ce que disent
les acteurs, et jusques aux moin
dres petits bruits qui se pro-
duisent pendant que se droule
l'action du film. C'tait comme
au thtre. L'on avait an faca
de soi les jeux multiples des ac-
teurs, et on pou/ait en mme
ienift.'.^surprendre les diffrents
accents que prenait leur voix,
suivant les rles qu'ils inter-
prtaient.
t Deux bearescharmantes. Deax
heures de saine dtstractiaa efe
l'ou a pu noter les pragrs mer-
veilleux do la Scieace.
.jNous preseatoas nos bien
sincres compliments au lia -
rage kueer qui nous gratifie de
natre premier cinma-parlant.
fBgmmJB I | iiaaamamaaam
On songerait
dissoudra le parlement
Lne dpche d'Athnes an-
nonce i
-Les partis de l'opposition
ont manifest, depuis quel-
ques -Jours, soit dans jeurs
journaux, soit dans des ru-
nions, avec une particulire
violence contre le projet de
loi sur la presse envisag na-
gure par le gouvernemeut et
uepese rcemment sur le bu-
reau dejla Chambre.
De l'avis de nombreux po-
liticiens, et notamment de M.
Tsaldans, ce projet, qui, en
finncipe, ss borue rgler
e droit de rponse et le droit
de rparaiiou aboutit, en fait,
l'abolition complte de la
libert de la presse-
. tC'esl pourquoi, l'agitation
a atteint sou comble nier
aprs-midi, quand on a appris
que, devaut la commission
parlementaire charge n'tu-
dier le projet gouvernemen-
tal, M. Venizeios, prsident
du Conseil, venait de^dcla-
rer qu'if n'hsiterait pas a
dissoudre laaChambre ai ls
chels des partis de I opposi-
tion persistaient a empcher
le voie de la,ioi sur la presse.
Cachet Miriga
* aalmiai eiKlmrt______
d---lm en quelques minutes Fivre, <'PP51",lep',
VLimZm Mir,,went de choix toujaun s/Jeace I jaiu
ESSES de 1 et 12 cachet.. En vente ^^SSmSSSSS
Depot Porl-*l-PHnc : l'hartnacle BLCH.
S,

CORRESPONDANCE
Vn t Wtr directeur.
Je vois qu'en est en train de
rparer le Kiosque du Uel-Air,
e'est trs bit-a Qmndla rpara
tion sera acheve, on fera peut-
tre le concert mme ane fois
par semaine pour donner an
p n de distraction aux habitants
du quartier. Je flicite la Com-
annne d'avoir pens a faire ce
travail. Mais il y a en antre qui
est beaucanp pins argent, c'est
la toilette de la plaee de la nou-
velle cathdrale qui es* dansnn
tat dsespr. Celte question
ne rn'inlresse pas personnelle-
ent.
Cependant comme Hatien fil
a voyag, qui a une ide ns
belles choses, j'estime qa*il est
de mon devoir aie taire cette
seggostion qui intresse la col-
lectivit. Car tolrer plos long-
temps cet ta de chose, devant
eue glise, su tout une ealh-
drale.eat pins qu'ne honte.
Cela semble dire qne le peu-
ple est non sealement indiff-
rent 1 hygine, mais aussi qua
le sens da l'rsihtiqne lai fait
totalement dfaut. Vraiment on
aa doit pas tre aussi ngligent.
Oa peut faire la tmlette da cafte
place, en attendant qa'on ee
fisse I embellissement complet.
Sincres salutatinns.
Jh. J. PIERRB LOUIS.
Vanta l'encan
En vertu d'ordre d'Assurance
de Paris, il sera procd le
mercredi 10 juin prochain, i
10 lires du matin, la vente
l'encan des arides suivants,
rue Courbe, devant h maison
Wiener.
1 lot de caf mouill.
Port-an-Prioce.le juin 1931
St Germain CaHMPAGVE
Encantenr public.
;. I i 1
y :* ?>.# -p
K
\
K
u.
DM HORIZOUV NOUVEAUX
D d a m Y-mm*. Avae |l,aao
et tnneS sa banque, nema newv
revenir nvac nwnftneaai. CneMsiiiie eln maia-
tenatit tpmrmymr a eatvaat mm 4m w^om
ci-dessous:
: 4m M.li
dm MB
$1,000 en
rari
nwstenannt m 9*m.m en
Isetssonesatmi a*.is
dm SfS.M m
s>tres de S M
K1S91
, La Banque Royale
du Canada j
:'vi
Panama Railroad
Steamshlp Llne
j Ce steamer i (aayaquil
est attendu Port-au Prince,
venant de New-York le mer-
credi 10 juin 1931, avec:
125 sacs de correspondance,
et partira le mme jour di
rectement pour Cristobal, Ca-
nal Zone, prenant fret, et
malle.
Port au Prince.le (> juin 1931
Jas H. C. VAN REED.
Agent Gnral
U PLUS AGREABLE
DES -noies, et des mites
* d'enfant et d'adultes io-
eonnaiseont loue les jours que
l'huile do loin da morue aamnV
essaie et In raanire In plan
ntvabU d'obtenir Un mmkm
pour la sant de cette nsurriturn
tonifitate
CE SOIR
LA CIBLE
Avec Rimskv et Koline.
Entre : .;">; Balcon : 1,09.
DEMAIN SOIR
L'Affiche
Avec Nathalie i.issenko, GeDic-
ca Missrio.
Entre : 0 50 ; Balcon : 1.00.
JEUDI
MORGANE
L v SIRNE
Avec Clair? de Lor< z et Ivan
Patrovitch.
Entre: 100 ; Bilon : 2.00.
l'Eniulsion Scott
eot ds l'huile da foie da memn
; pure niuUionne, c'est-a-dra
ou'slls net prpare pour une
gestion facile. Aprs tout,
c'est ce que vous ou votre en-
fant digrer la plus iscilement
qui voua procure les meilleure
rsultais.
Dnc, aesarec-eoae ons ITioile
de foie de morne employe dan*
votre famille fit emul- f
tione. Prenez l'EMUL-
SION SCOTT-c'mt Im
tARhtlt
Sais Preisiea
limine le* fatigses
de l'critare. La
poiats glisss avec -
tellement d* clou- '
ceur et sans effort i
sue l'criture dt- .
vient un plaisir.
Examines les ner- .
fectiuns exclusiTss >
de la Parksr... Vstrs!
distributeur vous en
tera une dinonstra-
tion... st sssarez
?eus mras les fa-
meux traits du Par-
i ksr sans pression,
liisoaditioanelle-
luient garanti
^Parker
Vuofo/d
Distributurs
MOHR ; LAUltIN
P. O. Box l
Port-au-Prince.
Notre confrre
(Luc Dorainvllle
Logn
Dimanche, la pluie tombait
ds dix heures du matin. Mil
gr ce contre temps, le profes-
seur Lnc Dersiiiv Ile a en i l'h
tel de ville un publie d lite qui
lenait lui prouver la sympa-
thie de la ville. Sins l'averse, Il
Maison Communale n'eut pu
suti po'ir eentenir lesauditea
Car beaucoup da personnes ont
t surprises, en eears de re
par Is pluie.
Guy-Jseph Bonnet et *
poque tel a t le titre de cet
[ cotif-reace ejui a en le plus v;
snecs.
M. Luc Dorsinville a easui
format le voeu que l'ad mi ni
tralion Communale de Logw
prenne le plus tt possible ai
arrt dcrtant que l'une d
principales mes da la ville por-
tera dsormais le nom du pi
grand homme de l'antique Y*
guana.
11 a en outre souhait que l
enfants puissent ue jour coi"
templer f xs dans le marbrt
par no're artiste national, Ner-
mil Charles, les traits de G
Jeisnh Bonnet.
Passant ensuite nn aojd
d'aetualit, M. Dorsinville a al*
nonce son intention de lai
dsormais avec plus d'nergji
pour la ville de aea prea qu'il
ne paat pas oublier, dans l
grande bataille, en favear
toute la rpublique.
-, Suivant les tracta de Bonne*
et celles pins rcentes de sol
propre pre, il essaiera de gai*
vaniser lea nergies et travail*
lera inlassablement redonna*
Haiti tante son indpendance,
dans l'ordre moral.
Il n'y a ancun donte qna Le*
gne, flre juste titre d'avoN*
compt le Or Dorvilius Doraia
ville au rang de ses enfants le)
plus rari t a n ts.n enconra ge an
t9on clatante.le Ils de es der-
nier qui a adepte pour devise t
mw
Le Klium Barbancoarl
Dont la renomme esf nmverselie a gard sa prehiire place
Demandez parfont :
UN BARBANCOUHT
Dpt :Pne dw feara.
-Jiol
4
. .. -.^v-. i


.
'
.
. \ ~

L& MATIN Juin 9 1931
Pas*
3
^12
loi des Pneus est bien le

mon mai silvehwwn

--..


m?
H,
jb*rt*r^^^"-^1""* Tfc *>.*q)^Ifclyt*
'ta*-'-----
LE MEILLEUR SUR LES LONGUES ROUTES.

Presque toules les grandes voilures arrivent en Hati
Equipes avec des GOODRICH
POURQUOI ?
Achet -les et vous vous rendrez facilement compte
qu'ils sont rsistants.
, STOCK TOUJOURS FRAIS.
Ecoutez au Radio, Station H. H. K. Nos rclames de 9 h. 25 9 h.50.
Maitiui Motors S. 1
GRAND'RUE
PHONE: 2379.
V.tA
Toutes les Polices
DE LA
LA GRANDE
CONTINUE A
CHEZ
LIQUIDATION
MOITI PRIX.
Kl
icomprennent la Protection contre la
8
* Foudre sans auqmontation de taux
S
m
2

Eug.Le BossfCo
Agents Gnraux
Vincent Creidy
A l'angle des rues du Magasin de l'Etal et Fronts-Forts
La Maison oftre una dernire occasion [tous ceux qui voudraient p-onter
de celte liquidation, par un achat en bloek ou en dtails de son stook de
marchandises assorties dont les prix dtient toute concurence.
Vu le Grand Rabais qu'elle accepte pour en finir.
!
Tand ac ou ce deux.
tEncorcphis haut que l o noire
pre a passe
Ce serait du es'e t<)U< l'hon
neur d L"gnp r> en vuf d"
ses plus gr-i is intrts nnw-
dhls.
Assurez-vo ls contre accident
A \n (*neral Accident Fira &
Life iVsaarancc Cunoratiao L>-
nilpci Vvk F. H rniinzbam,
\,< >, (ir il p mr ti.
Cordonnerie Mt. Carmel
Hippolyte JBU3&Y. propriletre
La Cordonnerie Mon'-Ca mcl annonce sa nombreuse
Clientle, qu'en vue de u> avenu stocks de chuissures de
tous genres qui doivent remplacer eux eu nngtsh, e'Ie ta:t
un abais considrab'c
On est pri d laire une is te po-ir s'M convaincre.
Grand Rue on Rpub iciine, (' de l'Administration
Gcurale des Postes.
m
Ondemande
A ACHETER
Tjaie des Scituces O/cultes
Papcs
S'adrasser au binud du
j jurual.
Prix anciens nouveaux
Voile COil. fleurs Gels 1.00
I

r.iarquisettc pois
Diablement-lort
do b e fi!
lieu i s
Indienne coul. t s<.
Baptiste ray n fleurs astt.
Voile coul. fleurs as'-t.
Voile rave salin asst,
Voile ray de ssic assert.
Voile uni coul. asst. su p.
Voile suisse Heurs as>t
Organdi coul. u i asst.
Ratine blanc
OubarJine fl-.uis coul. asst. 2,50
2 00
1 50
1 50
1,F0
1.00
150
1.25
1.4
1.50
1,75
2 00
2,00
200
a,oo
2 00
2,00
baisse
NOUS OFFRONS AUJOURD'HUI
j Ciment par sac Or 0,80
Tles 29 0,48
Briques LA BAUDRY 10,00
LE TOUT POUR BIEN CONSTRUIRE
L PREETZMANN-AGGERHOLM & C.
bupitsi coul. a tleuisasst.
lUttlMlioU lllSS )I
t ercaiine coul. lingeries
Siniily b'anc sup. 3 00
Simiiy tout, sup, 2,50
Krcul blauc sup. linseries 3,00
Foulard i ne coul sup. asst. 2 50
SoiseKe nouveaut sup. 3,00
Foulars sup. pour robes 4,00
Tiiadine dessins blanc 2 50
Tricolinc dessins Tricoline uni coul. d blanc 250
Trieali.e de soie ex, sup. 5 00
Tricoli e de soie coal. 3.00
Trichine ray pour pyjamas 2.5
Tricolinc "fleurs pr robes 2 00
pique blanc chem. 3 00
Calicot Spcial Madapolame l.0
Zphirs franais chemises 3,00
Zpbirs ray coul. ch m 2 53
'Zphirs ray soie chemises 2 00
S'Im de chine pour jupons 4 00
| prti'e soi si ie pour robes 5 00
i vJbiphoneiie de soie If,00
O.ttO.
0,75
0,60
0.80
0,75
o.8o ;
0,00,
0.00 j
1.0f
l.QO
1,00
1,90
Loi
1,00
1,501
1,00
1,00
100
1.75
1,25
150
1.25
1,75
2,l0
1,50
1,50
1,25
3.00
2 0f
1.50
90
1 75
1.25
1.00
Voile cilanaise de soie;
Bas de soie au crochet
Uns de soie extra sup.
Bat de seie sup.
Casimir (rare lis conl.
Drill shuntung fil dl.Jarg.
Drill Gabardine ray
l'rill union blanc
KlK'ki jaune anglais
Drap noir irai -iis
Alpaga noir si:p.
Drill ioul. asst
Qu dre fil pr cadre
Kh.ki pour chemises
(.baussettes prhom. douz.
pr eulauts, pre
( pr c.idets
Chapeaux ai!lc pr nom.
paille pour horo.
c
Chapeaux laine pr nom
Cln'pe; ux laine pr entants
Bas le cote pr dames
Bas fil sup. pr dames
Toile drap sup.
Couveiiuies de ht blanc
de liljaine
Serviettes ('e bain
Set vifl'e d>- U-iUlle
-,..-. Tapis desceutede lit
t .T ( hemises pour bom. ass. de
1 25 Peines corne tranus dt*
Bande biode
Entr. brode
SiamVi drap
D.ill gabardine uni
Chapeau laine, pr cadets
Tri olinedt soie noir
2.50 D.ueHim- ooi- r d
:,00 | il
800
1000
12 50
7 00
20.10
8 00
3,5
5.00
3.00
2,00
12 Ut
175
4,00
250
15.00
1,5
2.00
1000
12,00
15.00
17.00
12.50
8.00
1200
20.00
5.( 0
2o 00
li.tO
30 00
10 00
15 Ot
3.00
0.50
10.00
800
1.00
300
10.00
4l
<. 0
;; 00
4.00
500
7,00
4,00
10,0f
400
2 00
2.50
1.50
10.00
0 00
100
2.00
too
l.tJ
1.23
0.00
7.50
100e
10.00
7.
4.50
7,00
12 00
2.50
1250
5.00
1S00
ooo
750
5*>
2.0*
5.0j
4.0,i
0n
2.0o
CoO
2e0
2.U0
2,00
5,00,|viouchoirs madras bleu, blancs et ionUr,

.*-*


Mardi
9 Juin 1931
Le Matin
MSal
4 PAJES
5eme ANNEE N* 7301
r*art-aa-PriBce
Ttnbone 2242
WJM
Vonlee-voiw faire de Bb
ma tangutnque poupon I
Sof nTiaitey PTj le
?WMnme ou laites-en nnRb
W"t}4 jooffiu, potel, heureux
Empochez
QUE
voire teint se fltrisse
'^'appareil do choix, l'appareil qui t ftifc
le plus de garanlie.
\ 'YSTiiUMENT SUPRME
un mmmmM mvobm
V VABINH LACTS e
NESTLE
oo* loi limcnl- parfait de* *
I.^ */ ^ ^ ^ W' Wh M /fFS "f ff^
Nesll Lait ccndenst\
Nestl Farine Lacte,
Ncsll Laetogne,
Nestl Chocolat en tabletks et Nestl Minlips
les mehltuis produits.
HllB AUJOlD'HL'f ET DKMMN
En vt-i le dm toutes les bonnes piceries ei iharmaces
de la Eip bliqm 1' ur commandes prires de s'adresser
LPRELTZ.vi ,NN AGGE'-ikOI.M & Coi
Rue du Qui
m*"*t rr.-*r 'j.
'-. \__J'i!
Boulos. Al)ou(li & G
Rue Coxirbe et du magasin de l'Etat.
( Ancienne halle Revest i
ORGANISENT UNE (iUANDE VENTE HCLAMK
A DES PRIX DFIANT TOUTE CONCURRENCE.
Pour marquer l'inauguration de nos nouveaux locaux et afin
d'aider les familles lutter contre la crise, nous avons r-
duit sensiblement les prix de tous nos arlicles et vous invi-
tons cordialement venir visiter nos nouveaux comptoirs
o vous trouverez toul ce dont vous pouvez avoir- besoin
en tait de : tissus de coton, Toiles tiues. Crpe de chine,Bas,
Chaussettes.Broderies, Dentelles, etc.et o le meilleur accueil
vous sera rserv.
Des prix exceptionnels de gros seront consentis aux com-
merants aiusi qu a x marchandes de la province.
5Ne manquez pus cclte.mise en vente sensationnelle qui ne
durera que quelques jours seulrmenl.
HOU LOS, ABOUDI & Co
Spcialistes en tissus.
Les magasins les plus spacieux, les plus modernes, les mieux
assortis, et vendant le meilleur march de P> rt au Priuce.
<:*nsrn"/. >otre teint Irais et rV.n
Les tches de rouss nr. le
hlr, les boutott, les points
nolts les lches du fuir, et
toutes es fltrissures simitai
rss qui dpurent votre beau
kiat naturel peuvent tre en
leves pur l usage de
LExelcnU)
Pommade de la peau
// a cic soigneusetnenl enrnnne
ici essay] Il est un onguent
mdicamenteux, scientifique,
, parjnit, sans danger et d'un
, usage Jacile.
Essayez le; vous serez Sidis/ait
de ses rsultats.
En venle chez hais les dm
gwsfes, Pour o,'iO centimes
seulemcidt H est expdi ds
', rception du prix.
I Ecrivez pour avoir un chan
! lillon gralnil et le livre des
conseils podr la beaut.
fcvclento, Metlicine, Company
Atlanta Gcoiqia t.SA.
Agents demands pour tous
pays.
Ecrivez pour renseignments.
(
.1
JJI':^
j
Puret
Pr Avis de
Procuration
J'ai l'honneur de porter
la connaissance du public en
gnral et du commerce en
particulier que pendant mon
absence Monsieur Normil
Dauphin el Madame Fernand
Crepsac sont conjointement
chutes de ma procuration
Monsieur Feruand Crepsac
est nomm Administrateur
Port au Prince, 1er Juin 1931
A^fked VIEUX.
Le n.ot'le 613
Telles sont les qualis exe pliormelies que le
GARAGE KNEER
vous (Ire en installant une de ces machines chez vous. Tou'e la muiqueMa monde est a votre
porte.
Venez au
KNEER'S COLUMBIA MUSIC HALL
entendre ce modle et vous serez con-
vaincu de sa supriorit.
Noubliez pas que nous offrons
des conditions de paiement
KNEER'S GARAGE, Port-au-Prince.
Agents i F. CHRIEZ Petit-Gov.
C PINARD Saint-Marc
CORDOZO Cayt
MlleC. DOUGti Jacmel.|
E<-utri les mer ris GOLUM BIA la slaliei H. Il |K. luis 1rs venirriis soir.
aux de Gorge
Double *
Traitement
La double action
de Vicka (inha-
l et abaorb) lea
soulage vivement.
VICKS
VAPORUB
Pour Tout Refroidissement
AVIS AU COMMERCE
La p marna Railroa I Steamsbip^Liae a l'avantage d'aa
uoncer les dparts suivants de New Ybrkponr port au prince
Haiti. directement, durant le mus de Juin 1931 :
Dparts de hetu\]ork. Arrivages Port au frinse
''Steamer cGaavaqalta le 4 jn'n 1W1 le 10 juin 1V31
' n-on i le Sj-iin 1931
" c CriitobaU le 23 juin 1931
" B"enaventura 3 juillet"
J*S. H. VANREED
Agent Gnral.
le U juin 110
le 28juin 1931
le 9 juillet 1931
A.deMATTEiS &C, AGENTS Gnraux
l&W g 9'*?* I r Iflffftf^ '$ f%
Insurance Co
\ ) ne des plus fortes, COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
s
sur la VIE
MbU. Le BOSSE & Co.
Aaents Gnraux
t
:.,~,n
Mosaque Hatiennes SFaSS^SEb*
TA
lohone : 2680


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs