<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03470
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: 1919
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03470

Full Text


jd1 i:.~Z~ No


3527e i


M arer ia I aaifl 411


Coo.nt-MAGLOMRK
WONUR-PRO PAISThIRZ

jJg IJU~tR0 15 CKN'TIMK


-ABONN!E!.ENTS

m ,OiT-Al-PRIN S
v DEPi A fH wIi NTS


I mais
tib jotl
0 if oil


ETH IGER


U


200
5.001
2200
0.00
&0))


4


Vendvedi 4 Juillet ase

ront cdldbrdes la 'signa-

ture du Traitd de Paitc
et la Fdte Nationale

des Etats- nis.


Quotidien


- S0L iw


i" Guerre Edlit Cavell rappelde e des Socielies de la Croax-R0oue

a France df -iiI h2iil --


tair dans les dOUZ! ans UU qUUU ULIUJ
vogt vonir une avarn-
doc inqUante a soi-
nte mllliardsp r Iur


pdeyer los UOLGs d e.'ii ialln jodapnvbab e
dO l~I'eriiagfagnefi. 'it (1ii ovf/ra,'e.

BRUXELLES L- t~arsporL d! Ia
4.Ribol,.Jnaaeur, ancic' e" depouille d'Elih Civell pour son
b! liwvsa I F et le epromoncer iMhurnaitfo i e AAglletrre a eu
jWdiscOUrs ott potio a
Su lic I m ii Elith Cavell, Cei
lo lE ii i~lA.met)tt Ii ~lu 1lar'eu1
w i,a dom di )pusit /i ds n- I'zntirmi.re anglaise qui fut ex6 ut~e
co!eilo R Ie Ir',ajc de Jaix somm~irement par les Allemanis en
WuWjm~t a 0'I c"sd i rabl'e. dit t91j pour avoir aid des prisonniere
Jj I J'ariS a a ld) redde que A trAverser la frootiere de Hollands.
,t0 116 la.weg vicrtowUse So-icadavretut exhumrA Jiruxelles
kidc'.wer 31 ; 0 i1id* 0 :e 17 ma's et iraosportO au Tir Na-
peel recmLit q to,'u de LA i- onal.
o t',lCUw. Le tor a 6t,6 r-trouv, intact ce
,1 a r.t r no ad tas et piiterat recon-
in ae Paris. leIs c I I a Il t I ,p l:
Itid utCit c i n (J ;iua (ta., Iat.() i enis 1,;Vex:; ba du r.
we:rtty,),isza i p e i ; ?) cs q a eI x -n a d u rC


S6ylet que la mort deia nurse tut ins-
r Isa prd6lminaires de paix, 'an;zne. Elle fut frappee de quatre
it-il'rAllemragin reconcait le balles don't deux peattrerent par le
de Is reparation das dom- cote droit et deux par le c6t, gauche
s, 'engage A los payer, aiosi l'une de ces balls traversait le cacar
le intraEts. A partir de 121. Le cer:ueil fut place sur un char
rer en capital daus r'lncertitude .artllerie trina6 par six chevaux
test do toetl qu on obtient ra'
it la porte & toutta lea discus- oit1 et conduit A la gire du Nord.
,i !a poorquoi j ai pr(f3re me Les hoaneurs militairesfurentren-
:tuncalcul de i~'s-re ie qui. dus au Tir' Nit onal -t A la slat:or.
atiur dei chl ilro: do nrdi e l' ut 1: long de ii route le cor.cee
dur6e connue, iu- paraite rr6-t tut orgaiise d fij;oa que le pub.ic
Ie-Le minis're d.s finances n'a put manifester ses derniers honana-
sta soulev6 aucune objection gs.
i mon raisonernmett : Le char d'a;tlerie 6tait es:ort6
Cii l'9, IAllemndane payers i par des troupes anglaises tt beiges.
te1 '- :illiards ; d ts0can sans Ap:-s le service tuneb:e c6t br6 A
Md il faut tenir copte a station par e Rv. -. Ghan. e
grande par ie de ct e some tao par han. le
bscrb6e par I'eutre ien des chapelin anglaisqui pass avecMiss
d'occapa:ion, qai eat aea Cavell la naitqui precedal'excutton,
et l payeineut des products le cercueilfut exipdit AO;tenled'ou
irPsa ra v.tillement de i'Al un navire anglais le prit A destina-
s.- El fai', ii ne restera pas tion de Douvrei.LA I'Amiraut le re-
110 nil!iards & parteger entire mit au Comit6 charge dorgiaiser
f,, ornma EUr laquelle on ls funerailhes en Ang eierre.
imer que la part de lI France A Londres il fut donn6 aucadavre
SI mottit environ- Mais cette' mili ire et le cercuil
er & pine suffiante pour~ score ml aire etl crcuil
ir leaintdrdts des rparautons fut transportC A Westminster abbaye
soat et noua no saurions en od fut cC61bre le service funebre.
r seco a vantegs de trdso L'mnhumation eut lieu A Norwich.
1921, rous abjrderog une
tce tianche de vJ mirliards.
aoq preineres ann6ts, l'ot6ret Doctenr V. D mrerv6
de2 112 ollj, les ciniI suivanter
10, pals I o1) d'ainor issemena Chirtrgiea dentist
"uppose, d'Lpies l1s tables
Pans.', u" delat to l de 3.8, R*ze Danths D.stouches
I3 im liards de cette tIanche,
lea 1I rnilliarda rests en
A de la prean:re; ious arri pour rdparor nos dommrigs et j'ai
SZ5 milliards. calcnld que notre avauce dpns la
ulons3l'int6ri1 2 '2 1.2 o,o. Cela p6riode de oz a nze a qui vsa ouvrir
"W0 million, Far an, sur lea- sera, dans I'hypotlb6ae I. plus favo-
J1 la Fraace touclihra i moit6 rable, de 50 milliards au minimum,
n0, toi 900 mi'llons C et docn dans I autre de o0 milliards.
Pmiilliards de resaoutceo de Et comma oous marquons no gee
we que la versements de te de stupe6actipn, I ancie president
9W8o U nIul procurero:it d'ici d conesol so hitasd'aioater :
Qo tonteers peu'-6tre de repon-
, dicia 3 clte i& ne diae. nose dre q e anous aurons la possibility
)&pyper (, milliards pour 143 d'escbQptsr lea boos que uous 4on
, Jl milliards pour Its dom nera I Allemagne. Si nous escomp-
I de gurre, et lea intein s de tOi le .bone, nqous naeorpte-
aot qu'il aura ftllu fire con- roas pas les iadre'e, maos blen le
P0Ot I la loi des dominaegs capital et dans ce oas noeu devoos
9t 15 t i milliard*. -amortir. II re6slte do tn o calcul
a 9 nt C mp e des ext nctiori quenous arrivonu, dans cotle hype-
0ions, le Ith t11e de 40 ml- th6se, & dea conclueioon qui ne sont
INLo t Dnou auronas fire I a pas plans tavorablee.
t ia't don par exagr6e. Tere set I arstation. Et Rib>t,
~toutnt aea calculus plus loin I a' pau lir6 sau retlaxonon de
I* lravait fait au Senar, I loio publiqie coo caChireT d'qae
'"orbi ivit : WlU@ gravity anos poser sa decision.
cr le8 cinq ant;ies qui sui- conclutnotre entretien our cos mots:
e 1131 Iint iet que J'ai voulu, pir cetts dernonstra-
Srllmagnoe se trouvera. l! Uon, faire ressortir la n6zessitd -
e 0o0o. P part de Ia tout a mioiaos eo ce qui concern
toovier n anti pLite 4 Ja roparwaon 43 do aaenl 4 Ia
liPHe tan. bit i d nous au. icarge de 1 IA'eam tie Tune t-
5 e*Plac.se charge des etai- librits Bnauoere eTeclivo entire loui
' se coaa aoruso diu fare 41 a4iev


Le; Societbs de la Croix R3uge de la Craix-Rouge da male i s'et-
doivent 'alritersousuae uique bin- I to:cr de p-o1nouvoir l sint6 et le
nid:e, la binnizte du bin -6ere d; b )nh:ur pour tous les himmes,leurs
I'tlamanit6 tout entire. A Cinneq, hfre;.
cet:e blle ville de 'Frace sur Ii KR- .V,'bi'. /,'.. Puisqu. la Croix
viera,oO travai'le A un plan qui sera Rouge antrat.inie, sous le sti -ilant
prk;ente A un conagr; de toitie les de Ii gaerre, s'est donnk une tell
,Crcix Rouge; du no ide coavoquees expinston qu'elle se trouve aujour
pour t:nir des assises A G.neve trente d'hui 1 Ia ; e de toute. lei socie ts
jours aprs lai signature de la Paix. nat oniaes de C.roix--Rauges du inoa
D)as cette m~me vill-, A uae pa- de ell! doit aussi assumer la re;pai
reille dpoque de 1'anane. ii y a ui sabilitO de prendre 1 ru'e de direct
peu plus d'ua s.i:le, Napoleon d'- tion dins le mouvement de l'expan-
barqua A son detour de 1112 d lb'. sio- un ve:sile de la Croix R uge.
A Ihliure actielle. il se tient lI u: Le fitt qu le president Wilson
conference des Reprtsea ants d-s appr:ie la h.iute v.leur de ce pro
Croix-Rouges des Etats-Uiis, de la jet et qu'll y done s.i san.tic tint
France, de la Grande Br.tag ie, de common president des lI ats LU.s que
i'ltlie et du Japon.C.s repr6,entants comin-e President de la Cro x-Rouge
se soot constitu s a eu Co nit6 des se tait vair pir 1'extrait suivant d'une
Croix-Rkuges pour formuter et pro- lettre adressee au chairman Davi-
poser aux societ6s d s C:.ox-Rluges soa
du monde uae extension di pro- ettl guerre a en;eigae bau:oup
grammn de; act v tes de la Croix- de lee>ns U lelques-un-s de ces le-
Kouge daas I'in'.e.: de I'll n nite., ;3as a'ont pa,; ct mis; en app.iet-
A Ii tOe de c! Comit.des caq d-s tioa, mi:s la grande .ei qui do-ni-
plus grades so-iC6i; de Croix Rl..- ne est clie-czi qu I'hjnm.n!, sans
g! du monde, se trou e llnry P. distia:tioa de natioailit6, a des obh-
Divison, ancient president da coaseil gitioas eavers tou; ses semblab'es
de 1a Croix-Rouge americaiCe. dans le moad2- It me semble, pir
Mr Davisoa A un r6::nt di ir de cnasequeat, qua rea. ne putl c.re
la Croix-R-uge A Paris, pr~s:a'a un plus oppoitan qae de tenir au plus
memorandum du pla i du comit6. 16: un cong ,; de tLutLs les orgi
L'icoomie de ce p an vise A la uisaiioas de C-oix Rouges du maa-
craetion a Genev d une orginis.tion d: pour etudier.perlfctionoer etadop
permanent faisant olt:e d'un! sorte ttr des plans d:nt resulteroat ds
de cle airing house p uCr I*.;hinge des secaurs A c:ux qii souffrent et le
informations et de; rease'gnements bien-ctre de tjutes l(s popu'al as
de l'espCriencc aussi be.n qa: peur du glob:.
procurer des inspirat:o s aux activi- le a: coanais rica de plus en
tls des Croix-RXuges de toutes les hirmonie avec l'espritdes t:-nps mi-
nations du monde. deracs et de p u; inmprtait poir
Car,on croit que cet ideal des se. lavenir qae l'uaiti:atioa uaiverse:le
course tres etendus dis'ribue; durant de; eftarts pour le b en t-e de toate
la guerre va &trj r6eprti ave: une I huninitt. Agissant d'ap.es les dis-
6gaie inwessi'6 et u ie pile eftizcciti positions trei ltbiralesde notre ch r-
pendant la paix. te i'expnrien:e de notre Cro x-Rouge
v'oici Ie moment dans i'histire amtricaine a clairement dCmonare
du mande ou cette grande puis;ance durant II guerre le bien inzalcu.ab.e
de service volontaire suscitle pir la quip-ut ru ac:o-np i pur 1'initiative
guerre va se r :nsformer ea a:tio volontiire org nise~ noa seuleilent
permanence pour rendre le monde ptadant la guerre, mais pe n nt la
meilleur en tenmps di p.ii. L'expe- pa x.


rience de la guerre a apport6 b2au- J; p:nse
coup de progre~ dans les chos:s tau pas seule.ne
chant les secours aux civils comm! pour nou;,
aux milit2ires.Cette experience a pro pour nous
vjqu6 un stimulant dans le bien- ce et le re;u
atre A donner aux entants, elle a dispositio
montr6 la n6cesiitC de protig:r la de la Croix
matcrnit et tile a fait voir le4 pas- une entire
sibilita; pour le traitement e: la oro- elles sont e
p'ylaxie de la tubercu'cse et d'iu- te-,A nous e
tres malaies, tioa de 1:i
Le Dr Farraud,le nouveau chef de .aide coa:l:u
la Croix-Rwugz am6rizaine qui pen- I- partag
dant des annees a fait une etude de d'aii; tellec'
loeurre de la san:- publique, est a:- p.opo3.e. il
thellement ca Eirope pour conferer m!'a de 1-a
avec des specialists et experts d'au* seco- s, p,:i
trees nations et p3ur 4i4er 4 d6ve- trihaera au
lopper I'o:uvre international de la muaitk.
Croix-Riuge au paint o04 elle se ie dCsire q
trouve.Les "sailleurs renseignemeats I'o::stoia s'e
e coascils que le meQae enter a i d6pirtemeat
offrir seront pisecnts A la LconfQren- co preront
cede Gentve et casuiteferont retour eatreprise e
A chaque fozitc de la Croix-Roagt chose olu ja
opirant dans le moaje. sidererai cel
Chaque sociite natioaale de Croix pour moi.
Rouge pourra sinn aMnali.r o ._o
programme d'action de Ifa)a i (ir
lace A leus be:oins :loax u M
La hige des nations qui travaije G
actuellement A Paris eat appel= i An
engager tous les p:up'e. A fire das
eltorts pour evitet la g-arre et assq.
ie? le rqu e de liL :rt l .Liaue i.nportatiio
des Soci6tts de la Ca3ix-Roage qui Comrmission
travaille a:tuellement A Cannes se Aft
propose de Fpoter tous its oqurlic! Co.:S,


ale: vou; que ce n'est
:nt une bnaac o;:asioa
m;ii c est une oboigition
di mettrc notre exparien-
itat de. os efforts A la
des autres orginisations
* Rug: du miad.: et j ai
co~afi a:e q relie auai.
Smesure de nou; appor-
t aux autres, la coa rbi-
uc experience et de lear
active.
e vitre c)ivi:tioj q.a
3at':renc co nm elle est
sortira ui pr(te:taonne-
euvre interaatioaale de
r:c:iaoanoment qui con-
b.ea Ctre de toate L'au-

|ue vous sa:bira que si
en pr6s:nt, lei differents
a de notre gouvernemenaj
avac vous dars votre
t que s'-l y a qaelque
puisse voa4 aider jecon-
I comes ua prnviltge



so. I I
. Labissttlte
AUX C.YES
E1portatio:a
Repr6ienatioa
airs de B.apue
1TION a Bas Bt4U


Notice


_~-Y IIII ~


A


more"& 2 jai" t919~


Tue Ameri-an Iliclister will be
AT II1) IE to Arnericant, at thi
I...~itioai. roin i10 A. M. until
Nootn. 0', .Jul; It th. thl- one hun
dre i an I forty third Asisver:--ary
of 1the In II WCz I era2 ot thf[p UII
ted Slitei


Nouve11es diiciiose

NJJv~iUOS r zl~z-.Aas sur

1 .H. Ilartimiann et Peyroup out
lreeu8tO a I Ac.Adojad to du Sidletncea
do I'aris lea rasultats do leurs recber
clisi sur les tuiza urs cancareuses
du teitiCUle. I[s rious kpprenuent
JU 3 Cci tlianurs asi redautables, r6
sultoiit soiavent du daveloppement
chliz Idulte d'un euabryon ou fetus
hutilain, 'qit par suite d'une ianus-
trujiiit, iocast troavd incIus dens cet
organe. F'ait curteux, to dhveloppe.
umtr de cato tuinaur paut a accom-
pi~Tnmr do vtratablles sig.es de gros-
daisa cliae cii I llaznea et Io0 a pu a.-
sister doas deux cas A un 4.but
do lacl:itiorz; c- 3sot ls roem-
b~ranes primitivam da cot jt f hu-
IIin qui reprlsenteznt la parties Is
plus envahisasaae eta I plus doog)-
roiuie de cetti curieuse tumour.
*Lt profes3eur Qienu qui rappor-
tait c-s interossantei ouservatioas
a sutifign lour Imnpurtace popr e
prOb't.n3 toujours myst6rieux da
I'origiae du cancer.
Le plus patit adroplano
du mond'i
Oa a expdrimuoit Jorniireweat
A Toussus le Nob'e, Is plus petit
aeropl4no du anonde.
L! .JlIusti'jPe-tel esison Dorn-ust
un petit onotioplan do quatre ruibtres
d envergare qui eat mu par un mo-
teur do viogt chevaux.
II a vole a 1. -0it mattres et a of-
feztud do cette auteur, une im-
pression-Isite desceote en vol pla-
nC.

Le Scafeciti Iraocais
Dapr3i lea derrajeres nooveill.,
Is (tixmbra des D putdo, apres o
Ion, ddiit a vote to projot couicer-
nac Lc u'D3Intation dii prix do base
de vante des tabazaoat portent celui
do .2) Iieoc At25 francs le kilo pour
les tibics ardiauires, lea ta as do
troupe n'dtant pas touch6a.
I. lot qui aie-uento It prig des
tabtci a 60 promnuiguIe 1. tO nm
dareier. [i prix dj vente des ditT4-
raons taba-a eat djsirmlis iU6
comm 3 sail:
4) fra'zcs to k -i, rnarylatd qj pa-
quets d3 Ograinne, france I
kilo oipor I drbx en Paquat do 50
gram nsa, 3)1 i sns te kilo, iaferla-
a, suptrieur sA paquets do 5 Ugram-
I am s, 25 francs Is kilo ecaterlsU ordi-
Iaire a n paqasto do 530. do 10)
at do 4) grarmeas, 3) francs Is kilo
v1es mlrir a htem do iP 0grmrnas
et d3 .5 graiarns 25 francs Is kilo
rdles ordiaaires da I kilo .1 de
M)0 grammees, 25 (mc JW kilo
cirotbte, 3 francs, l kilo pooudes
supdrieures, eat 6trsngnse en oP8
qoets de 110 D tsmem; 25framn.e to
kilo potdre ordinaire eno nonneaw
aA en paqacet do 10)gn mmis 6
aux deus.

aym6nie ap~riein.
LONDaE"')-t, Daily R5prw pa-
bie I& deptcno sauiwa' do gow-
York-
a Le lieu'enant Maeda et Miss
Marjurie sI Vr3n o ate 6t* rvIe &
llougtoi ( Tega's > daen on muon, b
IFaltitude do 2 000 pieds.
a L))uz, psnsdnnos ataot & bor
le laepparoat, y coIJI)L.W Is pasrets
qul c.M6 bra tq nuria. f( Isvss)





LE MATIN


NOUVELLES ETRANGERES


Par Cdble 4< Sans fil


Meicurdi 2 jaillct 1919. on commencement i bexuc3ap de
dartis.
PARIS 30 luin ZURICH.- La pro-
pagacde allemande public une lettre PARS-D'une voir in ue Citeen
de 1cx-chancclier eethmann Holl- ceau deposa a la Chambre le pro-
wig rdiessee A Iacolntrence it distant let Fortaat ratification du traitL de
notamment au? allies et associes paix, et montra dans qul esprit fut
qu'ils antitent tnaccusation Guillau- corcu ce traite. L-hture est efin
r l Hcher zollcin Four ofien-e su- venue, dit it, cu du haut de cette
pmie A la morale internatiota!e et tribune on peut proclamer que par
A 1I,utorilt sacite ds traits U iusj la France et esi Allies, I'ouvre de
annoncent (r mrme iemrs hur in- salute du m-onde en pril de mo:t est
lentrcn d'adresser la Hollande une desormais accomplice. Le vil esprit
demand de livraison de 1'ex-Kaiser'de domination guerriEre ett terrassi;
afin de le jueer.e .pondant A ie quilIa France et ses Allihs peuvent se
prck-de ii dit : le me permetsl reouir ee voir la paix assu e6 en
d'adresser aux allies ct as!cs la, Europe oJ IHumanite se !eve pour
prieie d'txercer conhre rroi la pro:-( vivre sa vie.
dure projetee contie I ttpereur : Clemenceau nmotra la necessiitde
dans cttic intention, je me mtts A donner comme foodement iA lI paix
leur disposition pour Its faits pcn- ext1t eure, une paix interieure et
dant la durte de mesfonciions selono tr~ le programme du gouverne
le'Iglc meant duudroitpolit que quant ment. no'amment pour lameliora
aux actes polittqtes de lempereur tiO! de louvrter, qui s'efforcera de
et A cause de cla je crois pouvoir faire uccder A uue po!itique ration
demander que des txplications que nehe a 'empirtsme du lemps de
les puissan;es allitLs It associes guerre.l- conclut en tiisa Itks dtpu
veulent fixtr su sujet de ces rctes,le tes juges et leur eemandant de se
soient exclusivement par moi (. gen- prononcer en toute independence.
I'ARIS 3o -L'lntente fer retnet- meant Climenceau ( Hivas)
tre A la lin de la semaine A la dle- PARIS ier Loltiziel promulgue
nation autrichienne le tex'e compl'- le decret rEduisant le prax de vente
mentaire du trait* relatif aux clauses des tabacs de lure. Les journaux
tionacieres tt 6conomiques. prEvoient la ratiicat o- du trait. par
ROYN:Ii.--Ds secousses sikmiques 3 gr~cdes puissances aisement et ra
dujeint dans la region de Muclleo pidement ob:enue,A dtiaut de l'Italie
jusqu'A 7 h. jo ce in tin. l e centre dout a islatfication est subordonnie
edrs sousset serait A VICCal:o qui. A la -olution de dftiiciles prob kmes
slduate en un an asde iuinc.,compte tt des Etat Caii cm la discussion au
qurante moit,.Luce containe de b es. Znat Fourra se prolorger. On comp
tr te sur la lauitcatiou ties expeditive


Les vill:-ges .)mi, S..ppur.atc. Car au Jpon.
jF!oCre;glaa AlpiFc. .lljlotciino, Le KFtt. journal 9 stim3 que la
eaduaie, Laole straient irequc d r&ti auction par assenblee narionale
turits it ii y a de uoribitux rcorts aliemande sera acquise dams une
at bleasss. Les au~oritis militaires et quirziine de ours enviion.(Havas)
civiles autiiect avic des tecours.
( Agence Ilavas )
PARIS JJ -Au st~ft & Alouvertu-
re do la since, Lubcst dar.s uce Hoit i eit t fait an
allocution is rejouit doe Ia kgtfatu-
re du 'raitd de gllorieuse rtvdncL.e I).' A itna Sh Ia w l
do V4;1). II exapitana sa ccr-tiance
,acIas E force r esaur~e ce la France -
et dans I avenir du d~o t et do la
]ualtce dont Is Fraiace itstt.a iu- II 1hil csl accorde bi. ; Y ritbi: tid,
jours l'intbranuable chanipicn. icriic distin.Muat )t, r ron e vatL'-rC
Applaudiusetrentft uriaritnes.AX la tinsla ya.P re
ithawbre, Derucaarnel ouvrant la a -
snce dtvarnt Ia charubre combat, II a E~ acoriE le iS mai la me
I)OLCLCa ULo courte allkcution C" daille du seiv cc distingue au D-.
ji conmata IaCe joie I'acte accompia Anna Shaw pour les seivizes q-ie
avantzi k iea r Versalk.s ct qui a Ulo
reatatua s'Al~eie Lorranuc. II adrie-a j duarat la guerre elle a rendui corn-
ton oIwut aU aluaeoris aloraizia sii- me clief de la section fEminine C1.
si qua non muorts. Touts Ia clrII Conziil de ditense national.
bue debout, 8j'plaudht IhieclaneI i- La dEcorv l(on a e6! donc~e par le
Joule que l.uul I Alsntu-Lorritule Secritzire 1lker I oo B ,rciu aul
&OttoPe 811 eat U1iC 110 i 4Stt H L S-il. Dipaitt meat de Ia guerre.


Faits Divers
REN8EIGIGNt VNTS
METk;OROLO OGIQUES
OBSEIIVAfOfltA
DU
SEMII(AIRK COLLEOK
SAIN r-MARTIAL
Mardi ler eJilkct i91t
Bamonme 7627
minimum 23

TempErature


I maximum35 0
bloye. 6ne diurve '27 3
Ciel clair ja matinte, couveit 1a-
pres mili.
Pluie d'oroge 1 2 h. io m.
Pluviomm Ce 7.4 m.m.
Hircnitre lfgtkement en baissr.
I. SCHERER.
Le courrier de Mirago~ne
On sait que Jpu1S pe'u le b:rice postal se tAit
Ccc .automobaice d a Mirligo-ue. L'anto parn lea
iuercredis et ks e.&:iiCd6i A une heure de I'ap*s.
micdi.
Noun crovons iucl Y. -.: r queIue.mintiJn.1e
PCxPIJicrr yt)Lt IL;eudi tt IC Jkt11A:1.ce ni.iiin a o
hrc%. L.ALord Ic voYAgc Cr.&il plus emainoJd cte
crflu--Cla ICs jurticuj du 3,.meIJci pourriCtent ttre re
s.-, a Mir.aoaiiae dc Icjle ariAnche Au lieu lu',acc
W Sy AtIAue .c Acl A. iC. re p i.rlnamict quc mcir-
crcji..
Noju soumci:!on cc conbeil A 'AJ:ucinihtrt.e,
tiv i oPccs ui L'esjrnacatr.a.
A la Chapelle de Bizoton
D)itnAcnchlje 6 Juillt. ii v .iurA h0:lltle J orii-
njire MC-.SC .A 8iZonr ii kIt;i rrivic du icr tr.Am.Li
prn calcrc wifinImlwn a'~ura p.iN lieu ..Oii::1c k
ic Lcroui I' Vait unnonc. 1E llee rt i'ec au
l)AlI~ai1%.6I %uivat i; Juti ct. ItY v urac j)our
Ura. J-ku1 mescs u :utc bP5c 1 (, hcrc tL uIic
Ow.tCA 7 lirc p l, '-o utaI
conwinr~ntion.
L~A ,.CUV~AizcC Pr..'-pArto~re A la :e Je X.. D.
de M (..i;tCarmeil sc erA Ci 7 lui let."o ul IA
itiost TAe i In.. Cb!C A IAU1QuflIOlC
lA~tinb &s i7 h-zumi.


Le Magazine illustrate
do Cine Varietes
Nous avons rcu :c I.aC-uIlt, IC JIilet dIaU M.A-
ga/micc iiu~tre dc 4.inc-\ ;& ui par..: ...c.ds
v rar un caJjtI.tx portrait de Si.E. IC I: insi-
d:nc L)DArigu4cciivc J .prt. le ;IiiN lu.atIin.
Onii \Co:t Au!,i strc iIlu:rCs puatr)Allas IC de 110tic Jcc
IlC t;, UL : IL alorC : tU IPu r C(.u:!'.Atl..c: N1a~.11 Jr.
Nous:onbcillons IA Irt ure d c.cttc u:dlc pu
Ll';-stiua.l
Cinema Parisiana
A la iLpiacsCntatiaum de !cmiimI .oir i cra p-o
etc a Ac..ran o I ci- .\:cn..'A dn L&.-Lt c
.aiasquc i a..:n -,.. pr J 1 ..: cii 4 en .a:
pair LInaC %IdTVite aliecunc de Ii(114 i~.
Lactrec .: Lc gourde v Cx dric.


A 1'occasioi de la signature
de la-Paix
Un Te Dcum Ara hlmnti Aa lBa.sili q Nutre
D-Atc Ic 1%.: drCJ 4 Jual 1t courant. LA k'rte!,e ct
ZiO&IC5 IcI mutes pcrtoainncla:es ont rc~u du~souv'r-
rnc tia dis v.cci tiatmofA A Asistcr A -c I.: C )cucn.
11 ,au.ra 1'rub.sbeccun ite jcc i ..cjtiuiii g-cInc:i.
Publications Recies
No.iN a\on rc.u Ics pubIacation sui'.af:ci
Con,iiicjnn inte.mational.- Lja (,r.criA hro
pea % cl '.aaawa':nacan smi. por Iko.iiulo S N4Aon.
V'or Ij cintcricnriao, en IA CUuc-r.a -- Colcr;,;iu-
dcl1 licio de V in 11 Allen titullaJo \ .r

Cine Varietes
Nous rapclwonw que cc soir lderA eIa .' Ci-
rc V.ar:io" v La jolhe bictexine a ae IobLanc
tl Ainlcindre e La dcttxc du I'Pi5c e.
E I: '. L: lie gourie.
A la memoire da
Mgr Fouplard
It It IILL J. iCuPIIard %ont prac. dtaz-sia r a ua'e
2 .tCsoILa~relle qtue Ic. I Criaiatas, !c-,,.I~L
zcL :Irns i .c a lca MvLrcr
.1 l ILastlallqac oceL.).AuV IcJus Jualic: .1 611112 8
A Ijm ammnar d du ccaer* 1'rclil, Ivur flicf


Coiusil d'Eia


Le Cabinet au complete a assist*
A la seance d'aujourd hui au Conbei'
4'Eta:
Avant d-entamer I'ordre du jour.
Mr Coastantin Benoit, Secrtraire
d'Etat des Relations ExtIrieures,
d6clara qpe le Gouvernemenat avalt
otticiellement reu la notification de
la signature de la Paix. Le President
du Conseil remeFcie le Gouver-
aemer.t de lheureuse nouvelle et
sale au nom de ses Col6gues, en
cette d-t~ Iune des plus glorieusesde
I*H:s:oire de 1'llumanit6. Le Cabinet
se retire. Le bureau rour le 4e mois
est mai-.tenu.


Les Cas qu'au...
en cas qui


Visite aux CaI
A Sroluifts
Les huit a CaIn-irm,
j bliem dana lea ditT~rout,
de Is vifle ont r r t hker
vijite du major EmoY,
soll do Is coinmune.
II etait accompnsfi ngd
A. Alphonse, Prealdeut Q
do lI causse des &Col6aty
siour J. Zicharie Tlaop
do I& CommiaasioaCoorog

b umeurol
VOUs no connuai I~z pa
I'exquie '- isez Pays f4
exquie cigarellne U
iottie do Ia Manufactur i
Iarquez & Co do Port-de Pi
Es"aYez do iL Cr~oeI at,
en seroz satisfaits,
guetU BusJt,A

Avis


Le public eat ivisd que lef carter La commission Z( IUrubnli
de Ia reprdsentation das Cia sQa'au.. -j I& connaisounce t-u
an Cam qui... f!de a sarmedi moir rconfofrmedM t k Isalticle '
menOvent rapidement. Tint pis, par 0&6 communal du 11 jauvLr6
conadqueut pour les retardalaires. to SD lee, ucu. d( lamnde d
Lea acteuri et lea m usiciena son en on al dlatirui Pi ell au
ccnvoquCs ce soi m sixI heures Vour en con sdfintedu, sa eI(e new
une tEpetition denhemble. accompa~n~e do pl~tL (Vai,
Lee in:erpretes des cliceura ontfeOrrain et des plwan ( ou dev14
orifsm de se rdunir dai 5 heurcs j criptits) do Ia cousIEuciod4D
Parisiana pour un rpeptaion parti-: Port-au-Pr.rce, le jer 1J0ij4
culi6re.
Lea adninaislrateurs dla I? 1 vua.
E31 13. ARMANIU-)-l' uL LOGIIAIRD1 A Louer
~c~~c rr~-Grande et belle Maueonn entril
geaeu et Bois-Verna. ttvtc 100
Vente i a1'encan r ddpendanccas, tcuiw~, rpm,
auwo, Etc. eAu en ebondarce.
Le sain ds 35 J i 1let. t (110 ites S'adresser A Monsbiur LIn
dus maimn, i iFerat prwid d On A Eon bureau pris HiOW
tenle d l'encan .Place (N/frad II F 1 rance cul clicz lui a Vtroal-tif
rue dis Port Pep. die I t'u(igyy L I' 1'o7ujoura
bus alleUlIs, (ous drux fi tkit gtali
ct utlleI6 cihacun d'un bon lireur. chez L. PiU8A'
L'Eicaniteur public, Du BEURRE QUIEU
Mluntbrun ELIE Fn 2 Iivrels r.ouvtlldeznt


Beurre de table americain

Voulez-vous bien dije
ecr chaque martin.
,Demandez a votlr
^w1 1' fournisseur i


Co Lope Rivera,
I,.


IBeurre Crenm

de Lope

DLlicieux pat le (ool, A
E par son prix
En d6tail:Simon''I\eux, B. I
r Alangon~ etc. etc.
:e tzmann-Aggerholm
---


A a V *.U J -AL J-AV


Feui leton du MATIN


Apros diner


isLITF :
Eh bieu. toi, n'es-lu pas dtc
admit. Piram?
Oui, mais il taut que ce moi'
]a personne qui veut se laite aimer
qui ait elle-rmEee 1tu la bEte- D'ail-
leurr, je te ferai un fi-tbbal" et je
t apprendrai i ten sirvir. Quand tu
y scras d'ucce lle ctrce,tu altendras
un vendredi. .,.
Et pourquoi p.s un autre jour.
Piram ?
Parce que les cutres jours ne
soot pss des vendrcdis;et qu'il taut.
Si l*oo veut reussir, que ce soit un
vendredi. Donc,u attendras un ven-
dredi, et, i midi p:kcis, tu intends
bien, i midi precis, des que le pre-
mier coup de midi fera : inlr ,.
Et ss Je premier coup (tait di -
jA sonnd. Piram ?
II serait alors trop taid, et il
taudrait encore attendre un autre
vendredi. Donc, au premier coup de
midi. pan o 03 iue use ouianga-ni
grise. main one cuangangresrsu e
ntl:e, c'e t irrportant.
Et comment sait-on. P ram, si
elles soct m.les ou lemelles, Ies
yfwana -*d'rrsst


-C'est fa.:ile. Les tmclles sort dai ao coLt aire. Te les regardai au soirj'y etais devenu d'u:we force pen
Icelles qui sont tcutes pe.ites, elles coctraire avec ianolcnce, tres fir, commune,mai; ce n'ta it pas encore
ont le bec fin et lorg. la gorge est l1oeil plein de menace et de d(fi je Lut, le principal continuiit A me
verte avec dcs rellets dor. Au rced*, me sentais fortr.-t ddji je me d6lec manquer. les ouanga-aegresses fe-
elles re se posent pierque pas : ellcs tais de mon triomphe pro:hain. Je -elles- les mEchantes et sc6Erat.es
voltigent de ci. de 1i, autour de la so:geais, en les toisant petites betes I persistaiect a ne
tleur qu'ellcs Fompent, avcc de pe- C est bien, faites toujours les point se montrer les vendredis, au
t t; cris a:gus, puis, quand ells moqueurs. Rira mieux qui iira le premier coup de midi. Ie ne deses.
s'cn sent bien gorgees, elies patent dernier. Piram va me laire un fisti perai pis cependant. I'avais bien de
d'un tr3zt comme un fi1che. L:s rr.j b.l'. j'attendrai un vendredi an pre temps A aut-e des minutes de'
les sort les gro;ses, qui sont t'es mier coup de midi, je tuerai une detaillanch ; mais, je dois l'avouer,
vilaines. Donc, un vcndredi, au pre ouanga nEgresse feaelle, que j ferai elles ne duraient guere, j etais con-
mier coup de midi pan on tue une bien secher.etquap delleseradevenue vaincu- tell etAit ma force au efis-
Li,.l:;ga nefr,'?e temelle. Oa la met comme uce teuille s6che, j'en ferai tibal que la prem';re ooaaga-.
sEcher, et quand dle tst revenue one poudre fine, tres-fine. et je t'en ogresse apparue itiit nue ouanga
bien s~che,comme une feuil!e siche, dounerai 4 manger, orgueilleuse nogresse morte. Cett. conviction me,
on in fait une poudre ine, tris fine Ellyane et to m'aimeras come une donna done la patience d esprer, et"
qu'on serre dans une petile bo;:t, folle, et tu. seras oblige de venir me j'espCrsi, avec came et confidence.
tw; petite. Sept jours aspis... le dire, et je me moqutrai de toi tb a tendaut, chaque apri6smidi,
-Et s'il y av:it plus de sept jours alors, et je te ienverra A iton niais rEgulierement, is ljfasais uae appari-
Piram ? ,de fia:ct,oui, ieet idiot que to n'ai- tio0 A Ia barritre, je contemplais,
(5i ne fersit rien. Ouand je dis meras plus et qui en moorra decha- admirnis, menasis et toisais tour A
jept jours aprts. c'st pour te faire grin.l'amnmal I Alz I riea biej,vous t2urlorgueilleusebruneet son hanc
comprecdre qu'on ne pe at s'cn servir' eux. .ri jusqu'auz larmes, mais sp:ek quoi je rentrais,fir comma us
avant ce ctmpr. Donc, sept jours p rens garden de 'en plus avoir, de tromphateur remain. Et tonjours,
aprIi si l*on veti st fire aimer larmis, pour domain, quan4 il voms en reutrant, cett invariable phrase
d'une ijoe fille, on lui en glisse taudra plerer I me revenait A l'esprlt. e Attends an
teat implement one pince, de cette Ft, l -detsi, je rentri, tr6s.-me. pea, ma petit!, et tois aussi, mon
poudre. daos un m.et qaelcoque prisant, poIrsnivi par les rires riepe petit, avc tes meoatchs on cro
-Et imamdialteent elle m'aimo tis da jeune couple, main nulle n:nt gaUs es C oa S1 A tre aiCs van s des.
rs, Piram ? deoont.scaa oue secoade ; je me nra mieux qui rira le deraner I
-Trois jours spit. elle viendra sentsas tort I Or, ua main, plot6t us midi, le
en cersonne to declarer son amour. Durant des mois'et des rols, je c1ei en~a daigoa coabler mesreax.
De se:o2naissanc, je au'asi an 'eoa qu'une prei ccupatie I ter Use ouaogaaCgrese femadl, tout
cou de Piram. Et quand je rtv s l uae osanga rgrem temiu- e 1 Snas c qa'il y avait do plals tmelle-b.ac
brune E'lyane., le cut beau r:re et dout Piram m'avail fait nos &iti- ti et long, gorg: vests avTac leto
me mcquei de moi avcc son fincEi, bial de trent- die. doubles; sars d'or I au premier ag de di
je nj lus gBtre jnimidt.. leir 'rs' tdoute, A m'c p sevir du matin au A la Cathbdrale, past, iapidel 4ws


uon longfroufro d'ailes, et s'l
A un taorme c tblmbyant *
pomper, goulue, le su; fin d
tieur attendrie. Elles etaient pl
de lareses I'use pour I'iutre.tli
semblail rre, se palmer, chioU
par le long b.c de I'oiselet, qui
A tour minaudait. voltigelit,Vo
se tenant aans 'air, les ailes Tvi
tes, le bec avide, daus un biel
divia Tout cela, j le vis a N
second, pas meae, le t:mb(
dura le premier coup de midi.
pierre etaitA mea **fi-tibal''Je.t
le bras, vissi et pin la paU1
etait A terre, sans mouvement.fld
I la senlis chaude dans es
tremblantes et froides, il ome S
que 'allais delillir sous I'iates r
mon bo iheur subit. AhbI le
comnae il est relati Miis, i t
pu alors ce t: baoile rfli'1 I
soageai sealqmeat-
Etait-ce possible? EUy2d
m'allait aimer I J'Allris gosl
yeager I..- .
AMILCAR DUy
(A suivrt)


La RenaiHssa
Ce soir i 6 heures, r ri
Njcmil Charles. Import_ s |
munication. En cas de pl"Us
vocation aura lieu detnlo a
mrrte #eure.


I I I _


J





tI iArfIM


tLOSDrtAMSLe e OPITA rU
screUmI sLAL El0r1 ou conps
a Ms i S 1 o.o. .aton C itn sam
NODE D'.EPLOI
@ V tiUls d /,cal Mti t ir st
SVtas dmb" k s tr Urie t anmlm
LABORATOIRES A. DAILY
5a n5 u Dz aoum, PARIS
L_ I I* I


Products chihniques
ET

pharmllacemtliques
Gros Detail

arnuccie JOSEPH BOURR IINE
3:L" Grand Rue ou Rue Republicaine



H)IART freres & Co
Importateurs Exportateurs
it F Re de L'Echiquier Le Havre, I35 Boul. de Strasbourg


Il'onreur d'iuformer Mcssieuis leurs clients tt amis
J. MICHEL., leur .agent est de reiour a Port au PriLce C
eur rrocuration.
tAId2 hrires f Co Prpcn Duhart Frdres a Co


Mr A. J.


que
t a


A. J. MICHAL

Michel


;eit de MM. Duhart f rmres


& Co


relour des arm6es d'Orient a I'hooneur de pr6venir ses
eux cents et amis qu.il a insfall6 son bureau dans Ie local de
mbre da commerce fiancaise, 4 Rue du Fort Per. mis
mement A sa dispoition pa MessieLrs fes membres.
recevra tous les jours de 10 h inidi et do 3 i 5 heures


Firemen t 'Ca rlos E. Castillo
dx c ommerc a Reprstnfavt de la Maison
e de Marchandis" A. 1 ERNA NDEZ
S.'*Lake Hnrst" de la P. R. N2Y Broadway 3J .
s aoir laisse New-YoL N...
oura'nt a appolitt purf Olfre' srvicesdu. commerce
Price d!-q cent quarantfe Id a Capitals et da la provt'ice
S/J0 (246.8) de marchan pourcommandes de loutel torIes
Imes parmi lerquelles se de provisions amtricaines et des
Sioffto de toutes qualit*,.A deO can-
s ]aca, Bunlre de tab!e dyw ss treo avantageuses.
SAllume ter s I caissc, ,La ma w e prome d SO cimnt
6 Olirres, Harengs en sau dats las expeditions soin et promp
D buils, Savon 9 caisses. itude
4. h1,,Tisus divers 46 tiour1 la frle #-B
SIt 8 ballet. -. Pouro plus aples re-ng
... mmnu, adrsm-t, ous a. I Grand
.r a Prieo Frederick Han. R- aU h.at do la imaisom G.. B.
!ia 9voir laiss6 New Yoik Petoia, en face d tla Poste.


PCM 4II1C a apporte pour
P6 0c Cnt soizante t is
50 (163.35 de marchan-
Parmi amsquelles le
Sa=-Porc 45 A)rils,
C5 bales.


Bonne occasion
Automobile doit partir demain
pour le Cap. Sadresser A Mms
ve Paieher Lespbs Bois Vtrna
No 2.


Vermouth Cinzano


L'onspectioa Scolaere
de Porltau-Pr;nuc
D3ane avis aux imtiresses que lee
exameas du Brevetl l6mr1 taire et dr
Brevet Supfrieur soot tixs au ;
jullet prochain.
Les registres d-inscription soit
ouverts de to heures A midi. II est
rappele que la drmande d'inscription
doit se faire huit jours au mo;ns
avant Ia date fis6e.
L' Inspection Scolaire de Portl-u-Pce
Donne avis aux intereasss que les
sxamens dn Certifi:at d'E'udes Se-
condairds di xer cycle et ceux do err
tificat d Etudes secondaires classiques
eir rt ae parties ( ancient style ) soot
li6s au 34 juillet prochain.
Le registry d'inszription est on-
vert tous les jours de 1o h:ures du
martin i midi. II est rappel6 que la
demand d'inscription doit s! tire
huit jours an moins avant IA date
filxe.


_
Chambre de Com-
merce dePort-au-
Prince.
Service des Mirqu.s de tabrique
ct de Commerce.
En vertu de la Loi du 9 juin cou-
rart, le service d'enregistremeat Lt
de dil6t des Marques de fabrique
et de Commerce est institute A la
Chanbre de Comm:rce de Port au-
Prince.
Lec inttressts peuv.nt presenter
leurs demanded iu Secretiriat qui
s ouvert tou- les j3uri de 8 heures
A dix heures a- m. et de 4 hcures i
cinq heures p. m. La demand doit
ere presentte en double original sur
papier-timbr6 de soizante a4x centi-
mes ( art. 5)
Port-au Prince, le 28 juin 1919

Grand
Restaurant chinois
SUN QUONt LEE
Place Ge/lrard
On y trouvera toujours, Cr6me
i Ia glace, bonbons assortis, table
d'h6ie, cons wmmations de Ir choix
Prax moder6s
Royal Dutch ,West
India Mail
Ligoe Billandaise


L


Le sis Puins Willem I tenant
de Ntw York et des oorts du nord,
estattendu ici le 3 juillet.Il partira le
m6me jour pour les ports du sud
Itc.
ROBERT STARK, Agent


Wanted


A stenographer and general
office man or lady by larce ame
rican firm here. Permanent po-
sition and good future for right
party. Applicant must know En-
glish & French shorthand equally
well.
Write under S. K. can of
LE MARTIN

NOUS VOUS DEMANDONS.
y~eagw asiivmesesV
Comm':s eI maieM eis eati..= d
SAVON ORINOKA?
Desceer et amrfm. *asa* _,a .
AaisPtim(e et adop d wr ke* 9
x l' eM treuy* jmiS U mYtre.
I "fK G A Pur/A. ALM.e
Stir. Dalr. am rTA r .
NI U YEt 1 a. U. S .


A. do MATT-ES & Ca
SemIs Agems pour la Rdpubliqle d'114i.i


-.-71-r~W ~I~ ~_
.,S~Ci: TI
)C, ~ ..... :: .. 'C c ~ i;;
.-
: h
\ "'r
: I I~~~Ll~r
.
~
;; *?.`
.~aIr
~- ..


S) Cons8ider the Engine
. '' .MPO^T




S We.i and favourably known for years to
1 irom-an uroto istis,theKnflhI eninie needed na
introduction abroad. The \ y R -Kniht M uo
to Car came witl-sponsoied. And thi> car
I iIs proved worthy ot its enginu! .
STlie KoigtI sleeve-valve a tine riow i
sWeadily quieter withi use. I. ElovesEr
bon andhatcstherepairavholo Itgro s.j
;, elter with use ider to e Ei e
SThe Willya-Kinfit Motor Car is fory to
* itr odtcionwe abroad. Tcie ltt. It i s-h
e toY Car ciate warFd l ay to ride i. t cr
I will it ke oUN to 1 our destination
and you can depend upon it to o
'? You w,1 1e proa ot its appear-
t i.ce, proud wo its pet ormnaicu.- i
Y. proud ct what is under the ituo-
jnet. And purpnised at the Ier. ,
S'. soreble price! -, .

1.y
; .

z, ,1A


NATIONAL GARAGE
34' tlue i'avee
Wills- Overland,Ine
80-A Toledc, Ohio, U. S. A.


DIS!UES COLUMBIA


La


vient de recevoir par le

dernier steamer un bel

assorlimentl de Disques

comportant les danses

de la derniire creation

telles que:

One-steps

Fox-trots

Valses


Accoures vlte, car le
A s'dpuiser.


Mason


khsez-vous a la Carrosserie central pour connection eapotes et vernissage ldauto


P. AGGERHOLM


stock commence


I~L -e _~ -


- -- -- -'- ----e




t p MARTIN


- --


I --- a.- I-


A surez vous conlre


LE


FEU


A drossez.vous a la plus forle companies des Elats
Units
La HOME INSURANCE Code E-YORK

Aqlenl General pour Haili:

Eug. Le BOSSE, Port-au-Prince
Frol(g(z rvotre Maisou, votre ltfagasin ves d(p6ts au tCux le
plus raisonnuable.

Aucun frais de Commission ni de Courlage a payer
Renseirincz-votis sans frais par correspILndance out


c it 4fl;


re-es discutervotre problem


Deinanidez


Nos sauas d tie lo*ss uv TO3ISON
Ics mclijuzs ct lcsjlt,- Fconcm ques-

A-(; j)cJ.iAJciiiCs enfrdle, p(inlr'es iRqui-
des et vcrnis dCe iThe LCoonia 1 ID
Ics pruhriitrs du n;c-.te
il(Z IL1~LS It S Ct IL M J r I 1 1 (1) p r irTnCp. lerrenit clicz


Ed. ESTLVE &
In glFe ,'s flues 'raverTiere et du (juai
it a notre clfice principal


Co


I!?t'3 f J~ u A3Jaia in de I'Etat


LUC OBRSINVILLE & Co
Sa!cs Managers for liaiit


Pharmacie
Albertini-EWAl
MARTIAL A.PETiRU, Ph. G.
cesseuir
Fundee en 1850


D
Sue


Prolriits chim:qucs de's mpil-
leures Usius de France et d'Ame-
rique.
Crzme I) nlif ice Kohn.s
Parfumelie franajisd et ambri
can1?.
Petrus' lIrug Store*
Successor to A LBERTINIEWALD
I s'ablished 1850
American & French Patent ble
dic nes Best chemicals from Eu
rcpe and Ile s'ates.
American prescriptions filled.
French & American Perfumes
Toilet Water..
Get it at Pelrus'
IPharmacy Giaduale of Temple
University, Phildelphia, Pa.


Envente chez
Raphael Brourd-Phartnacie Pa isooI-Phart acie1

POUR AVOIR
W -T FORCE-ENERGI|
'^ PRENEZ

NEIR VIORl


J E hAUIMIE, SIamOMI, .


At*,#-TE La A V*TAJU.
AN AO-\U 1-ERICAN PHARMACEUTICAL CORP
68 BEEKMAN 5T.. NUEVA YORK

Pour communications : Ecrive:, 6 Rue bF1r
M' Andre V. (Gent

Laboratoire Sojourn
Preparation de tcclcs ILjcetaLcb
et ampoules m6dicaicecnta
2 M&DAILLES D'j.RGINT A L'EiPOSITION DA IJRUXELLalti5
-AIPOt LES d'eau de mer Isotoniques selon Quioln
Leau de mer que que nous employons a te toigneustrmentCep
large, au delA de l'lle de la GorAve. Nous faieoru retearque a'
medical L'o Eeiva'ion judicieuse fontl s latcratoires itraengtr:
L'tsu dt n.tr irjIctable c'ci (tre de fabrication rtc(nte rcurat i
,es yicp iil(s ithiailcLquts. De rcnr.bre!ts attcstations usus p
de certiEfr ,ue ros p cduits ont dorre tous cs resultats esFris.
SPEC. ALITE : Serum n6vrosthenique.
Ce serum regularise les fchang(s nulritils, il a 4t ecpo0l
succUs dans la neurasthreie, la tuberculose

Pierre Rollin
RepGsentant de maisons amniicaLi
Faith part au C( mme ce en grdral de a. ncuvree aderm


1723, Rue du


Centre


En face du Bureau des CAbles.


.'mm
-&PAIx Es A11hIL -


SlAgent ott
et Rlcprsenlfant' pour Haiti


PIT ORIAL


REVIEW


PATTERN


Grande Revue & Vente de PATRON & de MODE

Ics ielnts fills el c Luulsi.fs sculaint fire bien htur couture; lcs Meres rde fsmille foulani que leurs Lablset ca x de leu' eutfanls soient bien bits et
i la rrode, ans computer l'tcorcm;e faite sur Ics bordereaux de couture ; les Comturieres dasiranI an,1menter leur clientele en donnint le mode tes dern'c
une coupe impeccable, sent prices d'acheter leurs PATRONS chez nous. *


DOjfi notre stock conporle 2,000
devons en*ichhi notre collection des


Patrons
dernidres


divers et UP to D4TE et chaque mois
creations.


,ILus nons a la disposition des int ressts notre catalogue gi'ntral de Patrons, notre catalogue d'enseignement de rochet et de Bro erie; et noda
gratutnu nt a ncs aimableq clientes notre catalogue menuel de modes, montrant de jolies gravures des pairons en stock.
Les prix sont monsrTCs, n'oublies pas de fire prendre totre catalogue ou envoUes
adresse, noustos r s Fe f' ronIs avoir par post.


trouverez aussi


les Etoffes et les garnitures our voe toletles.


Eug.


LE BOSSE, 95 Rue du Quai


0


--- --
- --- -L-~--


lie


. ... i l


-- .. I rr.~3~


]Picsqtie ttiijjt-.ui-cl.L