<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03452
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 10, 1919
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03452

Full Text



iann--No 3509


Oement-MAGLOWRE
OiMCTUUR-PROPRI.T; IRK

U;NUUtRBO 15 esw11e B
ABOlNNBMENTS:
LPORT-AU-PHINCI G. .0
Ma io5.00
ioeOPARTEMENTS G. 3.20
,OibMLe a 6.00
tWb N ETRANGE.0
mobeo 60


Porin Puriuaq sJUILO


S


11


Mardi 10 Juin :191i


Le s conditions de paix ne
sort pas plus rijoureuses
que cells que I'Allemagne
aurdit certain cment impo-


stoes A


Quotidien


d


Ir

I


C'




P




tot


P15



D.











IA

pe



A'


I11li dIBM1T Musi queT ooseet ILanie-' Nos Tribunaux
Roosevelt A OeBy

Idli le Tr t u Q )'e fault auz Uirr du pro-fit dp hE c.assalion I nnule pour tausse interpritatior
usi que nici sal t, .ted .- 'des art. tino et 13,9 du cole civil
ousement 11ville de Porot-ao-Prin-e. li lani e Presse Wahngtoa Audience du Mfrdi Iu'n 19:9 violations des articles 1987. 1997 et
I criltif~ss as*ql,' I appell 4n u. Frixra t-il la I. Anvoillants solliitul Pred,-,. .ne Jvi presi,/,,ti .s/ir 2oi du code civil et 148 code pro-
* faTidq part lis Lp'rpeL ptlais du Ministre et dii Co'iseil comm-na OPv ,ip -i 20j; u coaccivoi e t 14, code pro
,r~. d paiey I aucusra solatiol ei a[ura-t i t le sort ,l u'l min i 1 -e B A. N. Y. 4 maI Plus Art ,t reiusi.: ioCelui qui case et :-dure civil. le jugement du II A-
p rolmd~S s. n parole bien un pen, on ctche l a i i 00 personnes visieret. aujour anmule la s.nt-ece du 3 Fiv-ir ,st vril :q98 rendu pir le tribunal civil
Truman H. Talley, corrMepon- bien que Ia Municipalit6 doit avoir d hui la tone da Colonel ThIoo:e rendu pir le tribuaal d. paix de ,a d Nippes. entire Thermorat MI. Pon-
dent da N.wv-York HIfrald). flon corp de Mussique et q je la vill KR>osevelt I y avait dans li foule des commune de lacmel entire Evilus gnon ci consorts dune part, et A-
sera dote d'une orgmnisatioi de eritaines de marines et de sollats. Liuture et Petit Hm )ine Gercelin, hanas Colas dau're part. Et pour y
aodrUs it Mai.- Londren, en ce concerts regulie s, mai n'll est vrai rout le loig de 1i roaue,Jes entiats et pour y cre statue c:nform mecai tre statue conformCment A la loi,
net, a eu I'occasion d Atudier Iue de la clameur publque en erg tt des automoblistes recueillaient A la loi, reavoie la cause et les par- renvoie la cause et les parties devan'
pauaemsnt lesrrcaneas lu trait oujours lbe grine qui prce e t a. les violettes et dautres fleurs qu ils ies devant le tribunal de paix de 'e tribunal de itre instance de Petit-
pmix t I'opinioa dlirntive qui Ieveloppe et qu ux decre's quell tillrerit enuite player sur la toin)'. Marigt. Go.ive.
rislte faith contreparie at uri- :laironne, nul ne peua .e soastair.e, u th itre, cette apr midi, ia L"' 23 Celui qui rejette le pourvoi de Celui qui case et amnule le juge-
rci d'euthouairism e qui salui le rien ne 'est encore fait et je n( gue des Musiques de la ville d6Cida Ce6:le Dcayette exerc6 centre les meant du 8 D&cembre 9>i du trbu-
Scomma devat procured une vols lien venir.i, q .c. dye o D mdt
Scisomet dvre t grn6rle- Quo front done pour Pirt-aa Prin lue tous les corps de musique de la juiem-nts des 27 Dicembre 1918 e at nal de irre instance de Jacmel rendu
it approprie. ce le Ministre do I'in dripur et le :t et Its clubs parriciperoit au me- it Fvrier 19'9 rendu entire elle et !ntre le sieur lean Fiat et Georges
tte criiqoie ilus pporofonlie nr Conneil communal. L'un et I'sutre noral en i'hoaneur de l'ancien pr6- DieudonnC T nbule par le tribunal Nicolas ; et pour y itre stitu con-
porte pas le inoirdre dtsir d, iemblaient b'enthous.asmer de la dentn. Eida A. Byer, ancient m.-ire e paix section nord de la capital. farn6ment A la lot. renvoie 1a con-
ire la puoition de I'Allemrn'gne. Iug ie ion dOrhqe,si bien que dans ie chint dans iarmCe et la marine, 3o Celui qui declare D.jbrus naissance du fond au tribunal de
cootraire. Si I'oo de-ande qjel le mierables foyers des Plerinsa onduisit le concert. Une lettre du Louis d chu du pourvoi par lui eier itre instance de Port-au-Prince.
CbOS, Ce atralt quo ceite puni- le I 11dal., Ia perspective du pIini Lieutenant Colonel Treodoore lo(os- contre la sentence da tribJanl de Prrde e du ue E/War
soit plus severe. or i ,. tait des smences de joie. veiltconmentant I'uavre de la liue p ix des Ab.i:os en dute du 21 Celui qui case le jugement du
a avait grandement pr6dit, avant Q lle d6convenue sera-ce done fut lu. Aiut 19tS reneu ea tavur de Leo tibanal civil de 16remie ea date du
*Aarhtv nr ritl alur de Ld tireUil il e1 il(e I mP Drlea81 de que ,d
arachbve-ment du traita, iment pourrai u tre qu une re aortQt? O ele dbboe po by avec teurs deux entants sont arri- 43 Celut qui declare irrecevable la Bidish et Nicolas Moussalem, mas
a dom oeprona et I'eamen cri t s haute pouvoirs! No laissez don ves ajd'hai A Singamure Hill1 imand. en suspicion lgitime for- uniquement sur le chet de la con
eeamen justAli o pas chanceler ce zBle qu'anime la Pour Y passer iCte. Madame D.rby anee par Sainte Momain centre le da.nntiaon de Salim Bidish A des
,tioseruiintest main enantqus- voix populaire et ne d6daignez ni avait pass shiver a M.k:n. Le Cipi- tribunal de pre &ere instance de tonmiges interest, rejette le dut
comma eui asdeilnblagi da pi ses louanges ni ea reconnaissance aine K:rmit Roosevelt av.c sa temn- Petit Goie, condamae la demand pourvoi quint aux autres chefs, et
lisparates qui comporte du p6ril Voilla que G-naives, apres le Cap, me et leur bCbb soot etaletenit arn resse a uae amenle de viugt cinq pour y 6tie statuC conformCment A
rates lea couture a vient do foridr as Mirique Maun'ci vcs et its passeroat aussi I'e.! ict Le pistres stores, confjrme6rent A l'ar- la loi, ienvoie la cause et les parties
Sliesu quo cela s)it une com- pale; d'excellents solistes d ici y Lieutenant colonel Tneolore RKooc. tile 187 du code de procedure civi'e devant le tribunal de i&re instance
ison pour laIascuri 6 uiversalle o"n di-on m6ene, engagts a par re vel t t le Capitaine Archibdll RKo- moJifiC par la lo' du to AoClt IS77 de I'Anse A Veau.
ootesto quell contienne la so- fat -a daserion des msiieoa s se sevet oat loue des maisoni pre, de so Celui qui declare non receva-
a du momndre probl6me euro erta rogressivem ,nt parrn nous on Sig ore H i poar y passer kls n s ble e oodrvoi des consorts Irn d '
Set lea dipositios du ri r ades villes di I province, de l Marcelin centre le jugement du tri Prsidence de Mr A. Bnamy
*entd Sul emvoyds allemands A I .xemple du Cat et de o otilalvas Mirel' Prisidence de Mr A. Bariam
at plans de dang-ra qu'elle* n en fo rn.ront des orchea'res Q.e nous Madame Theodore Roosevelt qui bunal de psix de C1rCmie, rendu ArrCts rendus.
)riment. reaters-t-il alorst QLelques elements a te A I'tranger depuis Fvrcer, rcn le 2i tevrier 1919, en taveur de I. B. 0 C.elui qui rejtte come mral
disparate, des recrues a fair et a trera dans quelques semiues. Eilc Gettrard. fond le pourvo: de Titite St Louis
diction d une autre guerre preparer, inap es a form r un corps Avait Ct vIsuer sAsoeur ca Italie. 6- Celui q i case et anaule le et Paul E nile Castor conere le luge-
Scs une analyse du tidi:6, en nomog0qe-, Cependant son ople, a A son ze our. elle se rendra A jugement du tribunal d- puax te S! meant du 3 dCcernbre i918 dau ribu-
e colones, let S ,nday Observer cotte musique, aura une u op grande Singumore Hid oiu elde s~3ur.nera Raphael, en date du 9 Fvrier 1919 nal de ixre instance de prat-au-
uode ene t. a n i s el e t..o. tot an.I t I dt. -rendu entire Peit Hamme Toussalnt Prince, rendu sur appel enter eax et
oot debout dane tou es leo na- lairm aussi bien sur lee initiaiives do ..ou. .ete. surnomm.Sins Barb!et Midivier Ia.VvePoluscar .nMichel et co sorts.
edes forces ar.nes qui rendent I Elite pour ne pas porter A sa for- surnomme ~ns B arb. eet Medivier la 'vePoluscar In.i chel et co sorts.
atre guerre ceitaine dans uo nation un vif empresemen ,un soin -- ----- Pet Georg-s, reoie la cause et 2 Celui qui relette le pourvoi
:he avenir, it oins quo le travail meticulevx et une ferinm autoiith les parties devant le tribunal de paix de Dera Biptist: et Auguste Baptiste
am6blor6 et que la fautesa oient Q i'll y sit sur out A la t te de ce QLartier- Guearal da de la Marm:lade. exercC centre le jugementdu tribunal
iigo6 par la conference a corps unedirection intelligente,qu'on la Gendarmerie d'Haili o7 Celuiqui condamne le nomm6 de i6re instance de Port-au-Prince ea
Piasieurs ecrivains d6clarent mette on chef capable ayant lea con- S yle In Biptiste A une amended de date du 19 ftvrier 19 9rendu entire
noeaasn guesrr eat un fait qui naiances suffisantes pour incl Port-au-Prince sept gourdes pour avoir coatrevenu eux, d'une part, et,de l'autre, Gucr.
aliaser dans uu- terms n'exc6 quer a cheque musicien son r61. a (Lialt) i i laoi sur le timbre, rier St Girdien.
;pa pius de to li 3 aon, mai lIorchestre. Vu ii connais a I'harmo- 83 Celui qui case et annuie la Celui qui dit qa'il n'y a pas
dqoay Olbervers exprime o e le et qu'il soit A t .ne d'or chstrer. Le 6 Ju;n 1 ,9 'sentence du 1j Mars 19.9 rendu en lieu d'ordonner une coatre rCvision
Sau lot pa nommnalep aspte a l tocluotre. Tquppe ire Etioene Lafood etPetit Pierre dansl'affaire de Drmo Bazile centre
a critiques g6n6rales du traits des chefs de muiique ignorent ota. Dins laviL paru dans les quoti B.inard Latoor, par le tribunal de jourdain Hilaire, declare aul et de
reut so r.sumer, par cUtie vue element les lois 41lmeutaires de I'har diens de Port au Prince, ordonnant pix de Jacm-lm, et pour 6tre statue nul effect I'arpentage liit le i8 aot
A reason don falx r alisine, monie consonnan e; il1 produisent aux cttoyens de se munor de permit conformmeont A li lot, renvoie la 19;8 p r les arpenteurs T et A Char-
lupart dee dispositionis du traitd sans relA lie des m4'od as sarts base, pour voyager entire certaiues conm cause et les nar ies devant le tribunal ot A la requete de lourdtn iI laire,
ar iticialles et-iuconsistaates. saris A nu et sBn-, ie t tne peuvent munes des depirtement3 de I'O lest de paix de Sldtrou. c)ndamne c! dernier A G. x o de
pr end que les peuples et lea pasa ientme tdJii-ir sous un chiant et de l'Art!bodJte, il sest g'isse des Aliare ,en ea -ues : to AbJ-Et-Kt- dommag-s int:etta au prosf a. Dr
1ernaats ont6 6 amoindiis, I6ses donno lr' rmouie la p'us primn ive. erreurs et I'avis doit etre lu come derAcci a (,elm tide ea retsi-;ation mo B.z le.
oones, compromise et me6ue E. est pourq .oi eib y de notre suit de arrest du r.bnal d cassation Aiire entende
lacs. lIat rature musica'e est tllement ver oin.-v g dsu ) -' ireentendue.
oes chose qui signifient a li tie m 'e e e nt -Tooe pero .n voyag'ant dans ea date du er Avr.l 1919 ) Mo..- Les consorts Ja Pierre coatre les
auction h bi uelle des causes do tables fantasies vacations stu- ou entire quelques unes des comisieur e luge Gntil entenda en son consorts Ligerre.
re, tells que lea conspirations. pidt soli de cornets ou doe sx )- muneseu i e maniteste de l'agtation rapport, le M aistere public a conclu Mr le luge Maigian, entendu en
IilianceO. ecr6tea. lea assassinate phones empates de point a d orgue doivent se munir d uo permits pour, au rejet de la demand. son rapport le mioist&re public a
* idvolutiorn. e. de la variante & success. Iun tel voyage. Ce permits sera deli a Me hEtenne MIthaa centre conclu 1 au reject du pourvoi et
Elle essayera d6luder A vius done, Mr le Ministre, & vr6 pir I'off ;ter mlli-aire le plus Charies Caupet, receveur con nunal par application de P'art. 92 de la
lea conditions vous Messieurs lea membres do la proche. vionsitur ie j ig: Dcaitrel entend a constitution en cas de cassation, ad-
trexample o0 rexprime la craite C'Jnmsision comnmunale, 4 ~acttre ll| Pour Ite present, les communes .a son rapport, Me Mathom en ses jiger les conclusions des Laguarre.
p6 qu elAe A prime sraI" p are pierrete I I 'dti e.. Parmi attecttes par le paragraph prcedent observaiioas, le M nistere publi- a
*eqerq notd'dll a i !r1ii e elvte de Mr o cide Jeanty, soot sculement tlelladere. Mirebalais conclu au rtjet du -o.tvoi. Tribunal de lere inrtace
qt dm n304, itsera' eaonr .o I __o U isn
"isare d'user de Ia pus grande a(4aques-uns ont des connaisserces Lascaobas, Grand B3is, Thomizzau. d, 19
moa4 posiblepour obe irqu'elle suffisantes pour domner une brillatie Gan.her, Les Verrnet.s et la ch Audience dc 4 Jin 1919 Aufi;in civil ordi aire du 5 i 5
" Cqutl esto. Vu que le rait6limpl io IAtMLusoque Iuicpa ele. Prissdeni:e d Mr A. Blainmy Juge en siege le doyen Aug Moa.
IlPu.o 1 chiffre at les con- at.pr ce Paut avoir un excellent Les Communes ci dessus d6si Affaires entenlues ; o I tite St tas, minister public P. Sales.
p l nleut, ii y aura cn Iorc hestre qui n eferaii pas mauvaise gnaes seront ealevtes su:cessivment Louis et Paul E nile Cas or centre Jugements rendus entire Florida
s ohr oftrances quand IAl- figure parmi les c)rps de uauaique de la list-, A mesare qie lenr situa :es consorts Louis j une, Mansieur %4aisooneave, Veave Alexandre Ter-
Peas ibPsha ra pr ton u le de Cuba, do Porto-Rico et de Saint- lion le permettra. le juge E.heart entendu en I'cxpose lounge et Prophtte Blanc Ioseph.
lOes ZtnilSd. i drer nment .Domirglae A I'uuvre done t qu'on K TRACYV sommaire de la cause, le MinistW:e Celui qua reavoie le tpoux, Joseph
aiaoAR Ce, o remoal. de B ouvr le con.:our. ; pub ic a conalu au rejit du pourvoi Laurenceau Liarent A audience pa-
o ces r recouvrei, ORPc CCa ral de .a gade .i 2o Auguste et Darra Bapt.s:e con- b:ique du 1a jui courant.
SnChef par Ieatrim do la Genlumerict
t m r ateri es aChef Sp I de la G e ire Guerrier S. Garden. Monsieur le Affaires entendues
'"O a poed dee r6prations d'Hati l jge Ethean enteadu en son rapoort Syma3ur Jarbath centre sona pose
1' rp t ordre, 6tant donned que des. E at: Approovt MesRampyet Bonaparte Augus e (,faut)
* .t e .t otir qu la re-. pet i, m ... _tra'.giquemnt impor- A W CATLIN en leurs observations respectives, le Leoace Carll Poitvrien coantr oa
si u ds ltoM de ne- acoaurte do aur ropre tosrrtoirn Brigadier GEonral U S Marine Corps Manistere public a coaoi au rei.-t spouse, detaut,
Sblc, _io epm casudrea Di assurancene dams Ie coocoorr de (omanlant la tire Brigide.. dl do pourvoi. Leon Laltamtnl contrseon pose.
WU1mUeats socinux do o Eo Allies. faterie de Marine des Etats Unis Arvets rendus Celi qui case et Normil et Milien Th6odore cottj


Achetez pariout des savons, poudre el paruaeriie C OL GATE'


--


ses victimmes.
Volkszeitungu


I





II I I I ~~__







LA MAT3 ___I______


NOUVELLES ETRAN ERES


Par Cdble 4 Sans fil


9 Juin
PARIS 9. La situation des gre-
ves rest s cbang6e. Giace a L'ap-
point des 8laves de l'6cole central.
es m6tros peuvent assurer un ser-
vice moans restreint en appaience;
les pourparlers oot etE interrompus
avant lier, daus la m6tallurgie., ti
reprendront aujourd'hui.
Lea syndicate de la maoonerie
d6cid6rent de presenter auiouid lhu
lenra revendications. Lee inscri s ma-
ritimes conttnuentleur agitation pout
la journee de 8 heutes-L's mnll antsi
des syndicate couttlueut A a ttiirne
qu'ila poursuivioot la lute juqu's
ce qu'ils obtiennent satisfaction.
e LEcho de Paris a apprerd que
les clauses militaires et navales con-
cluant au rejet simple des demanded
allemandes, les commissions des
colonies et prisonniers de gu(rcce
out lea responsabili:es du travail.
Le conseil des minis,'esea rangers
examine aujourd hut lea clauses du
trait autrichien
g Le journal dit que le coiui:6 de
I'O lent demand qua lea trout a
franchises occupent lea territoireQ
attrabuAs a la Fiance par le irasit
de 19.6 et que le colnnandenei t
anglais se desintdresse de ces re-
glouos (luivas)"
PARI 9 Lee chefs de gouvcr-
nements so reunirent dans la m.ti-
nee et poursuivirent I'examen des
contre-propositions allemandes l's
a'occup.erent specialement des ljues-
tions de reparations.
I I t l

Josephine Noel et Mme Vve Davil
mar 1 heodore.
Limousin Derenonconrt centre
son spouse, enquete.
Audience extraordinaire
Juge en sitge Lton Mon ts-Minis
tite public Paul Sal4s.
Le tribunal tbe A audiencee de
huitaine 1'i iftre de Examine Jasmir
centre Andrt Marisset.
Audience correctionnelle du j juir
luge en siege.Lescouf'air,mints.ere
public. T Agnant.
lugements rendus
Celui qui condarrne la darre Go
tiche Ciron pour abus Je corfiance
au prieudice de Cecile J-3 Frarcois, A
6 moi: d't nprisonr mient. cD a i?
titu ion dCs matchandises detournCes
aux trais et ctpens et a 5o gourdes
de domm.ges inteitts.
Celui qui renvoie de la prevention
de blesures volontaires le nomme
Vilneus jle-Dy.
Atfaire en continuation R6'e du
minisitre public contre les nommrE
Silver t'aul et Mme B Lahens, prC-
venus de voices de faits sur la demoi
selle Ley H bbcrt i


Paris,9 Les chet; de gcuverne-
ments se reunirent dans la matine
et continu6rent I'c amen des centre
propositions allemandes. Is s'o.cu
pFrent de la question de reparation,
ils delibrreent i nouveau cet apr6s
midi sur le mnme sujet. Plusieurs
commissions consulties sur les con-
tre propositions allemandes remirent
leur rapport,le Secretariat de la Con-
ference no azment,sur les question
du basin de la S rre, de IA:sace
Lo'riari e' 1 ia ,ve gauch- giauh,
dL Rhin. Certain. atre- comm s
stonu u ach.C e.i p s encore leu',
travaux qu'elles poussent activement
Aujourd hui se r6unissent les mi
nistres Etrangers et la commission
sp.ciale change d.,ximiner les clau
ses polit ques visant 1Italie et resei'
v6es daas le treat; avec lAutrtche.
-ette commission se compose de
Pichon, pour la France, Sannu o,
pour I tale,K r.w pour l'Augegt:rsic
Wilson pour I Amertque La commit ,
sion de la society des nations sieg
ig a ne it Jujourd hu'.
ittmenceau adressa at g)uve'ne
ment hongrois un rael3granume i'm
v:tant acesser ses attaques centre les
lchioslovaques; ifaue de quoi le
gouverncments allis et assozies use
raient de n oyens extiemes pour le
contraindre a -uspendlele hostiiltEs.
( Havas )
l'Al SANS FlI.
i Jt in


I.


'I




iiL'EIIn


C'Est Une

Monstruoslte

donner des m6dicaments alcoholi-
ques aux enfants. II n'y en a pas
une seule goutte d'alcohol dans


nulsion de Scott


:---I


D fftrenes f^dertion ont .lpnem nt
de i 14 de vote, la reppi-- i inm'dia'p
uo travail. malRgre les int"iPu A (lni
pretendent que la rrpti,* da travail
ne d'lvait pas 4 re cons;d4ree come
one df.uita.
WASHINGTON. LA comitA du
S6nat pour les affaires etrargares a
ccmmenc at j)urd'hui ine t-n |l,6te
pour savoir comment d s copies de
exte du Iraite de paixr t pu opr-
vanir a Certsiies per o ,ri'e a N--w
'ourk. Au m6i~e mornllint I s titetir
'orah r t)pblicalrm. Ir, .entatt an
Smrat une colie d doCu inent.
CettP COpio -v it et 4. ) > *r, -o ,1xr
Eta's U is p r Fras r lunft, r41 c-
reur ia 'a r tibie de C aitcag a n A-
tait probabl-,mn, t qu unp col ie de
cells ac uellt ii .,t eni ve ile dans
lea pays canlicnaves
Coincidait avec i'o overture d it
nro-~cution. le prsidenl' a Abla Au
s natAuts r Hlit htco k ji,) I 'p aiit qu a,
Il I v. tigai'lO r s ,'la Iat i s ee a fo.t A
MEXICO CITY I.4 vi 'l de Li1
!i athua l'ile \V lld I1a -et' ilt 1, avoir
)pras, a et- occupee Sa neitl par :es
routes t1dsrales sous lea ordres du


P'AIIS Lts Allies et lea Puis- G6neial Dieguez, suivart avis r < I
sanceti acsociesa out d4cid6 que la du bureau du president Cairal zi.
r uonse aux contre-piopositions al- La note ajoute que le Gea:.ral Die-
lemiandes ne serait pas revise avant gutz restera a Chihlushut jusqu a
le I; Juln. La repotse donvera aux ce qu'il receive ordr, de continue
Allemauds un delai de jours pour la cemoagne centre Villa.
accepter ou rejeter le traite. Le Con- WASHINGTON.- La Cour Si-
-eil des 4L iatre a pass la tnatinee prefne a maintenu la decitron de
examine divers rappor a soutumi la Cour 1lderale qui ord,,nnait 16-
par lea ccmrnisions s'occupant de largisesinnt de Fianck Godso I Ar
oolutionntr diverse proposi-ions al- rAte pour malversations lors de I'a
lemnandes chat par le Gouvernemen' Franc-is
W\ASHIINGTON. Le Gouverne- de [ camiour autoinAbiles. Ces da our
iuent des I'tatt-LUnm est bien decide cewentta ee r)oi.taient i un million
a r.e pas pe sesitre la greve des et dt ii de dull-sa e-t I'extradition deo
teltgtai tastes qui couperslent toutes (Gocdell aiivail f dCetndt^e
lee CItmiiultnicatiOS avec le rette \t A.tllN;10 e G;ireral Ga
du rondod. Le )uvernenne- t a is bell, t urniniii idwnr le dI prr:emer ti
lernie in ellltiu de tetli ouvertes (il Ui(;l e t but la ftoljtilre ltxica elil
touts les I git- de colauur:ication a dt C'di6e rulee I'dgrueen action
(Uitse b'11 dolt employer la torce de tjfrites ur I r o tti-re t as ru.td
as inte pour arriver & te but, princi- tue leti trcuLesH cueles peuvernt
palelent en ce qui cotnceri les lairef teC' a a up iar e quelle stia .
communal atiotss avec 1'kurupe. eci tut,.
eat une sllit nation oftiit lFe, dit le
Star. qui deptlint l't flt qu apporte --
Itat U,-* tell surprLneion0 du tblic- DecAs
\ INNIP'.t;. buivamu lea rap- NuA, '.renot l mI rort deC ,,,r '.- V ..-
oelts I- ~a par le Cum ie de ct O s BIAI. )Li /I rvenue mCir es inji. Ses
y, ts lea ravai i ur ten g,'tve o CI tu'.er.t'i'C' iroui, ir u ci-t ap:e nIidi. Le conso
J' :'. dun Ia pi.' l T :,oxt ':[ 'e rucim Pa c:.
dupuls pieSque un iuii pu. r L.)Ipa c ir e ; c Ic i sp c1:no uatireC, pour >c rceinrci
thlle pour ee ,rlt-iaises illei l uiglist s Ha. .;. c .' e-Dame.
IttouUltent etlt a peti au I avail I Non 1icr.c "aincsauimialetrouvee.


'4


Failts Divers
RENSEIGNFR .NTS
METF;OROLOGIQUES
OHSERVA TIRE
DU
SEMINAIlE COLLEGE
SAINT-MARTIAL
Lnndi 9Juin 9199
Baroaietre 762.0


minimum 23 8


Republique de OtI4
Ln distingut ch c dirtde
que Jo Cuba, M. C Mestano Ucu ,
IC pillsir 4e Doug envoyey une
chure ou se trOuve elpo-e in Iuatf4
jet tconamique de son pyy-i AU eIl
Au palage o vwcernmrx ti:ugA
On kOnstite que Ic motubre dces ft
lcs. j j en 1917 ct 10.40ocn,
tkrenc d4 51ji.
Cette brochure -tr lAquelle noes r
p continent des ienatwcdde grard Intft,
pritentons, en attendant I10. Ie.
a Sr Bencomo pour son grAc~eux ,,k


Tt mr.raturet
M1M1n- Virginie p
S rr ax'mum :in 9 29ii d- fCirine ) p us re
IovP ne d,,rn 2 7 4 !4TC, I' *t"qI I rnt d, d 1,
C'ie clairlam atint-!,cou er1 I apr 1 t d1
()age rar I Sudtour e ;01,Li i 'c
lBarorr!tre ltgrememt en c biss,.. 1 a racist
S -HFRER n $l Ason nii L ud I u n.i, I
Moivarn nt M lirit,: m e c- dstunt A I I
o~e %N'Jcr, NAS S )1W I(- 1,t vne ho, -~-
A TI rd-1. ~e.j.4 1,*Ur I- .! 1 '!(-A t 1 L. Di recteur de ja Ban
Ila C:,i e New ) wket. iea Carairne s Sc'O
I N FALI CiCe' fe PC" 11cCu t 0t-e tn u t 4
SOtr A t fCJS I)0 .k):U VC 1 '. j A*) fAi TCJU. I de ) ICa.r ics o.are S
aeu, ''4n Jul n e e HI%-c rUr -e a Hjuq.. Sa..onr e e
Le MON PIU LN I- [ULS arrlvera mrrdi (I -,IN fDfL X do.iAr'Aj 1, I c. do i
.r merreai a1 rtcpArrnA pour ( 6 lAive, Port-dc- I 'Au.oup de 0 1o111er~ant. oat pr ul(
xz, Cap--laiten PuerCI i':,.a Sn J an cJ t n c It '1 _" ,1 1 i, Aonne lunrc
H1% re.




faurre de table afaricain

Voulez-voizs bien
SLer e t uclqe gJtIn,
DtIhandez at %olre

fournisscur

leurre Crenm

de Lo

Dd1icieux par le fcr0, aboA
pat scn prnx
*En d~tbil :Sinacllni,\j~s,l3.
a 'Co, Lope itt.eza, Victor &langon* etc, etc.
Vente en gros
L. Preetzmann-Aggerholm


- -!,, -A- or A .-


47- Feuilleton
LA


du MATIN


Danse des Vagues
PAR
LEON LALEAU

D un movement neutre et las
Lambert prt Is lettle puis,leoitment
l'ouvsit. 11 y promena en les cli
gnant, ses yeux,se penchant us peu
pour mieux lire. Peu A ptu, er
lisant, son visage se conticc'a. A I
fin, une larme qu il ne put contenii
coula de ses yeux, A ses IEviCs, cana
liste par Ics vides de son visage.
-Commie i est tout autie qu'clle
ne la pint, murmura-t-al source-
ment..Non, on n'wet pas ce mechani
qu'elle m'a peint, ave: un tel asur,
arve une Ame si tranche, si chanita-
ble.
Et se tenninnt vers Lucienne qui
pleurait.
Ne tattriste pas, ma file. Ma
Luce cherie, le coup.ble c'est mot,
c'eat mot ton pere...
Et spits un temps-
-Comment n'ai-le pas sucompren-
dre qu'avec ton ime, ta dencaits.e.
il t i sit impossib e d'airner uu net
quI LCe tu pas de coeur, quelqu'un
qua ne sut pas sentii touted la piokc
tio qu'il to deit.


l'outquoi nD m'avais tu Fa, compagnalt de violentsmaux de tete
ecoutt. p.pa, gmit t Lucienne ? que n'apisaient pas.quaugmentaient
Oui, c est vrai, pouiquoi ne au contraire, sil tallait en croire, le
t'ai-je pas ecoult ? Pouiquot? 11 fau' plaintes sourdes du patient. les nom-
que je ie ['avoue maintenaut, quel- breuses piqttes d'tlectrargol qu'on
que chose me cisait bien que c'Ctait lui lui taialt et les compresses
toi qui avais rat on... Helas I si je d'cau fraiche appliqutes i ses tern
t avais ecou ee si j. t avais se-lemeut pcs. Son mal avait aussi en.pirt i
entendue, A cttte heure, 11 ny aurait cause des eftor's qu'il s'ttait impost
pas,en presence, une victim tt uo pour assisted au marriage civil de si
.oip. ble. .Ncus nc sermons qu'une fille qui cut lieu, dans 's salons,
fille htureuscet qu'un pare heurtux quit z: jour iA peine ap es leur e
t t il souta dans un vibiant sou iretteno. 11 avait decide de tout brus-
pir. quer tt C'avait 6tC aussi le voeu dt
A.h / la vie... pourquoi es,-ell Lucienne.
si doulourcube quelquelois ? Les formaliits des fiargailles sup.
. . prim(es, les tnoes civiles se rent
. sans appret.Et il en fut de reme de
S .I . consecration religieuse. E le s'ac-
La grippr, torme cardiaqne don't complit discri'ement, la favtur de
souftrait,Monsteur Lambert saggrava I'aube, come 11 convenait A la crt-
stncsblemeni de l emrtionqu'l avail ature de demi- einte qu- tI t Lucien.
ressenlie A &outer la contlssion de ne.En pouvait il tare au riment daily
sa tille. Son Foul. t'ifoirme, pauvie. leuts? Nr Lambert etait au plus mal.
se desordonD et cheque jour d*avan it delirait lorsque, revenues de 1lIgli-
tage devint plus taiblf, la etCre im se, Henri et Lucienne se pench6en*,
mobilisee a 40 d(gres l'av*it jelt vets son lit pour lcmbrasser, devant
dins une adyuamet profonde qtac- le silence anxitux des quelques pr .
cusait Iaaxiet de ses yeux largeg s seats qui les avaient accomp gos.
d-angoisse et la lourdeur de set pru- Vaintment, tls lai parlrent Le a-
nelles qui lournaseat larguissam- lade cootinuait de les regarder de ses
meant ct latucilement dans ia proton- yeux demesurement ounveru, ans
dcur de leurs orbite Les battemenis Ies voir, avec ce te sorte o'hldbtude,
d son cocur, saccades at, lap des, Se ce visage neutre qni et Un pea dtji
ralcntissatient subitemei t quelque- la mo.t ct mI# tant de laideur i Ia
Iots, comme s'il allaient se Liiertj al grasv beauty dune agonie.
la minute d'aprei. s 4wsat r vertil- Loraque, le soir, lA an6dcin revit,
ineusement. cette arystbaiem sac-I rien na.vimY C 11 t 'air tout.


deconttrarce, !ui aussi, car, il s'at- rer, devwot la violent iroa
tendait, disait-il, A un situx- said qui de leur premiC#e
Alors aucun hasngtment, interro roce jsisait .te reillie tis
gea-,-ii encore ? mrW.lait aux fleuia d'*oaril
Non aucun, docteur, 6: Grt- couroDre ruptiJe d'elttU
rard. sor.bre d'uu bouquet dedtli
Et b'en, faitei-'ui faire c c XIV
Peut itre. Et il eut, en remet'ant
o-doanance qu'il venait de itgner,j La planche du sal8
un geste desesert.
t setait A peiae parti que Lau bert Six mois se sont roal
remua sons ses draps. Lucienne et lur me:anco'ique mnarIe.
H Hor s'approcheieut de lui. sasse- an course desquels, oomwle
yant ch.,auu d'un t6'e du lit.Un ins- ments oui troubllele caae

euient des regards plus clairs, des Henin, li. a vu mourit
regards qui voyaient. 11 part les re- au moment pre:is i,
connaire, leur sourit paternellement direction du cabinet de si
tt cut, A leur intention, un geste de voyatt ic changer et se su
la main, un geste qui, dans sa lan- situation pendart si on
gueur et sa gaucherie, avait la pro- tante ct inceitaine. La cm
tonde disesperance des etervels d'eltacement quetait CEd
adieux. Puis ses mains rctomberent don't le sourire teconoortle
sur la blanch ur plissee du drap, sea durant b.en des anate MI
papiitres leatement s'abaisstrent sur It, la sule lueur d'esp1l,
leurs prunclles et dans une lime vie d'ombre, s'en et"
fixit, sea i:vres ae scill teat. fracas, sans bruit, coma(n J
II etait mort. vecu, A lmistant Mamne o*
Ils en ressentirent unecommotion quelle .avait tant sitt at
si brutal qu'lls parurent en perdre rendre en bies en "-
leur lucidity. Par dessus le cadavre avait regu dellc.
leurs dogts se rencontiirent et so
nourarent. lIts re r rdirent profon- Vol do ndit
decent, leurs mains se presstrent, Des voeurs gnt ni, s a
comme pour ouligner le serment. .as tuimanIt l'Me d c PsFas
'e silence et devant la mort, ils d-lo ta dM.- -6i *s ue
vcnaient de so tile Longtem ps i Ss uu de a r. nI. o 00P *0
ae Imet,a pouvar t mime pas plek-c'.


mmmwmmc, ;-


,.E IU II _L- ruP~


-- -.a~- r~CJj~l1 r~-cl-bllB1I-~R11


-Wf


-.- -. ----,----- --


= __ Kid


I


CS~J +

6
ii

i I


I




i I


i





Lt mA lN


-~ ---


1


J


h'..


Agent


General pour


S5HAII tide COLGATE &


PREMIER PRIX A L'EXPOSITION DE PARI


i\ parfumerie, Savons et lafamne


Li


1900:


sepoundre Ttalc pouur


betes


I Fl


r


'p


SInc


Fabricanits-Exporlateiirs et agents de pllusieurs lalil'iq lieus
americaiLes en loules sortes de nilaintrltli(ises


ee tient a
Iol.906i t


cla


disposition c
SdCe DASQUE,


les Echantillons


lie


1ui seront augmenlees par chaque baleau des


iu


commerce
I fIOtls tI 'U <


dlH aiti


dA~


rue Courbe
Stssorliment


Elals Ilnis.


DEM v DEZ
Nos savons de


less ;ve


TOMSON


les meilleurs et Ies plus 6conomiques-
oa0 peintures en pdte, peis tures liqui-
les et vernis de tThe (;oloniatl Works a


les premiers du mode
Chez tLot les commergints en p~cgris. principaleme
Ed. ESLTVE & t
Angle dzs Rues 2 raversiere et du Quai
Si notre clfice principal
1903. fue du Mayasin de l'Elat
LUC iL.O1SINVILLE &


ut chez
Lo


Co


Sa'es Managers ibr laiiti


UNE


GRANDE


Samedi dernier en a dii Magasin

EUG LE BOSSE,

La DESSA1ANIENNE

doni on aliendail ,el le< cl nali l e1 I norclie. lr li i l Si"r


(I is(I ums


csl


('IIliii


:i i'I.1' (h&b


Mr Victor Gentil
De retOLr cIiat Unis, Mr Gentil s'est n-
kilt Rut .agaside, 4* atemce at do Saimoen
i'm1 gtnl ral ct l t clusit 41C iuWCL-rt
hLlOflS de t! m, d epartuncrice, lec.
eNou gagecs les nos u~*Ysur o
eublISI'YCIC, lecteurs a vis iter le S OU
* abIIh4fllCcll ou Li sr ouvcrunt A% orticm)
1iwe res. tout 1 Cuoude.
P16Irinages au Eerpqtuql-
Secours
S21n,7h. -Ecoles libres de Deruoiiellre
21 'h.-aeti Sdmiuaare Coliecp
k-SI-Loui, dt e onzaguc.
it 1-- AssockAtions du Socre-Lot
ct Tiers Ordres
44 aIa.-Lyct National
14 7b.-ienusoilAt N.L) do S-Ccrur
S ~ I2.-A&. et la trsdvdramuc.
41 '13.-Ec-eXs mScondaires es
htr~ ,ILouverture
*h-Ecolft n Frrres u Tb*-
b46 tre ect.oles ma.de garj@as
2 7b.-Ecolu not. de DeamusokLs
11as7 A-Exterma, Ececl Ei e Dubois
* ;b.-YensionntSte htome dLUm
)h -dL.--onfrefi do aats.

A vendre
100 Auldts 16ks deruxjr n tievima
amo Bureau du Jarwe-o


Menace di.ireadie
A deux heuric, gi.nJ rmoi la'is
C us Its qu:artlers de la ville envhis
0ar ut e CL trn& euisse.
Ih s iuimondicem diu di pot oir du
1),s de la rho Ftriou vtnritani de,
puieidrc teu luterukadIL ie q ar ieis
e uviror iri nWs.
Iieureuseiiind les pompiers et In
population acLourus euraLt uzle rei-
son do u flu.

L,.
CON;STI A ATt04. 1 '
proncz cIc-
6 u i T 11 S F Z.)
d,) DLO T. larice n
IJ au ,i r -Atli
C'EFT .1r !%Z-LLEUR
DE25 I L?'f~ 'in
X-V -'AL lu AP SKHT C:J3
PhivuT .-AU ,P' err., -.ie VALZflO X c
j &,i leq'i w -
*V. 601rd jdp h- -r


Si Ii


III codle do (IISqlU(h, 0II11611 IioiliI


l1'idtiem


joue i !'orchestre Palll i I rer'es

I'auire c ite, la Dessalillielnle, chan


par le fameux tenor George Jae oul
rven:'Eug. Le BOSSE, 1.75 Ic disque




ESANOFELE ESANOFtLE I


En lcude itflaillidle
En N~tnfa htz A de


cott Ire
MaIt t0i


It s fiilbres de


S0


A1 (I I (a


1 0.


4)


iouies KtspeGs


pour IloInmies et Femmnes et


COMMOTION


Stee


_ ___


__ __


Al


b


1As


un complet-


1__ I






LE MATIN


-


Grand stock de Ciment


Gazoline, Farine,


Savon.


c
h


cafe


e
s


Bdward M. Raphel & C

Import et E port 1


J2 O'io,al.P1


La Maison


L.


Proetzmann


Aggerrholm


Rue, du Ouai. mmPort-au-Prince


Welch's
,4e Av vational DrinA'


Columbia Grafonolas


&I Disques


Enregistreuse Nalioi




S' Vous done In
/ -. ,:. ,/ Ic s plus t xac
lencase.eLiL ]
liei s.


Machine


a


tire


FOX


COLOR YOUn LAST YEAR'S STRAW


HAT WITH


K fl.17 ~J~j7 -J. ~


Makes Old Straw Hats Look New
S PILDID yO) FIXING UP
LADIES' and CHILDREN'S HATS
-EASY TO APPLY=s
Driee la0 timtrs. Waterproof and Durable


MAD M
jet4 Illoo yellow SW Cr. k
Crllrl b C36rt Bie Burnt StrW Liveaf
Ams eIs hr nInaR Satin, Sih rAb. Uem .Mad Us*$"
Ag .adgftbemmsue m Im@mGImm CLOMrI=
&W Sao.2.by

At t. Talam as
Sotl agelt for lIai'i
Rue du &'agasiIn de I E1AI


l0g victil


ci J'CiL Xde )difIC.
(cuoa ite I


I a utolonti st ule jltpbItiCli liqu:ee tL Inr i'3tt it IAtiLhle %CUs
CLvz !tIn clie A LCU, icus n ( fl%, '(S Iet1i1 CdiaIltaUX de &ail; et
eLLem !OIIC,. o'Qa&Uti ant rICd" lieS Itab -ls tICAi S.
fucile 4i uppliqjot I.
Cr e Itire k ,I pii(stl ( 1, C(O (lole 4 lldt u LI I ,1ir;. U CUi vie.1
auce t aque flact n tultit el f-shce ell dW Iiibit.p. Les iilacleb
ttinis avec la Coloite device i eiii iu 1'I n.abLte et dwuziLds.


Noir de .'ae
Bran
Noir Mat
Vio! ive


Rue dll Al ajtmirt thd I'Jgat.


* -~ e~'IP


Produits chliniques
Fr

pharisi nceullqutes

GliOS & DETAIL
Pharmace JOSEt II 1OUB RINE

tL 5, 6i~ t. u e'tu Itu L;ue ltqpubelcaine


CE CUE JE SULS
CE QUE.6- JE SERA I
Thijows -eins at reciaw&C
Toulours pr lrire et enuM.


CTCIN;OKA No. I
r rt i -a 'c lt p; i171
7 i- t,.(- t.ickcr t iii !t-l i ctcinctits
(-'c s ~t v-e pr~rt'ra-
.1 eC t (Peak l de
*1 ;: c et ;c .-,c Ie le
-.~ ~e c d~o; t iaslt
Y r'd-Aycr...
r ~ivr .... I
C7!.NOYA No. 2
1 'vc~Ilh~ s du
.;c~~ri'- 5 ache-
:1;0:' ba chute Iaaus lem
S."t ,uP; aes
Exiges I&a.nvaqs* Ovcles a 'a Vd
aar raic..


T CrincLa 'irmacaC C..ic.
X" W-A L A.



P larmacie
A Ilbertioi-EWALD
MARTIAL 1. FETRUS, Ph. G Sue
Ce SsIUr


Fundde an 1850
Pro'uils cb*am: q, es des meail-
leurfs Utiins do Frurice eo d'A mt-
rique.
Cikrire D, witiCice K 1':n s
1Parfumrneiie Iir-jiAmse tt arr.6r
caine.


I'etrus" Irug


Store


Saccesser Ie A LBEKTINIEWALD
I s'ablished 1850
American & French Patent Me
dic nts Bast chemicals from Eu
rc pe and the states.
Are,'iran prescriptions filled.
Fren. l, & American Perfumes
Toi'lt Uatel.
,I;t ii at I'etiiu
UIjarut cy Graduate of Temple
SUniverwsty, uiladeaIpsa, Pa.


lax femmes qul clgagnert b
MatefsriI Enfants robustts,
saitis el !rs


II es? proty 'i t' e'
CO)MPOSE: ':.L TC1IILA'
lta douleur, it Va.- otr
mont plus u C -.1'i-
Paraitre se%- I gr
supprimn-e lc r r i, *.!l
Ment, rittablti I',7,i 1. i ;n.
exerce une r 'lr ,le
fljandes frira n"i' -Ire-, .ICI!.kli ain-
I&a micre de 1II ~.ti(.uk-ct.i-tn,
f a i b l e s t q a i s f i i c t 1 I t ri ei r t .u a t, i
!rriguliierts -u tiW; O.; C-c,..
Content aticuric s: -tan,--e i '~:
aour lI feniijii- ence 71 j..'z-
osib4 qu'elle p-,r-c. taiutr-en Fccsa
ouPr vou% en c-'iv ai rr N % a.k1,e
pas 'EOuivatleIt S;,its die i .I tiU-.c.
sitt de gar-1er ic ,t.
En vente da:- :res it-, pharmscie.
at Cher Vew. r 'ff') Id N, ag'Oubr
S, Rue ReuLkr ..;tt r?.
POuI I nte enez C '.adresmer a
RAPAZIL r'LICDRZ
2A.vernue john FProwus
%uI A~tnt potir FT.Ofi de Ir,-Atitv,
Widical du Dr. j if. Dy? *
Buffaln.%N.Y.lF t~ "A


En


l'% lk1s .ids voum f.r~t
f lete'ritect cette sei
tante: par I'appluiutio1 ell
Min.-rd d'apres lesdirertim
rouVtt rZ Ce mMerveakul
d*:,i %.,-h utt admirable dal
les phrarmacies et dins id
paux rnagaabin. II aoL:
chf.t. ne tache pa. 11
efficacitl absolue A Cairnt
proprietts antiseptiqu.set
L'ef'-t est presque
de douleur sax extzwitis
"INe cojid,4rez p Il
vos vais efforts q Wat
assurez-vous que vm "a
ment Minard, car mrim a
remplea Baq
Poart-uP ikvbm nW
Fruminb m. &Mose. At& 96


LIN'M

Fra vek J 111
face de la Beinlue $0
Port-a u-P. inct


Cab inet
DI;
DomclurF. B
Dentist. W
Ancient I-cal do Is b
ComptI r.
Er fvce do Gerrn~s 1aW
Consultation do bM IA
do 3h. & bb. p w.


Laboraloire Skjourd
Pr1ppration de totes Injectable_
et ampoules mbdtca
2 MiDAILL3S DARGZNT A L'ExPoSITION DS B3UJUJOV4
AMPUIJLES d'esu de Ier Isotoniques selon v
L'eau de mer que quo nous eimployoos a dteoIDOGU
large, au del& do i'lle do la Gonive.Non. faisons IOaS1
medical l'observa:ion judicieuse fontlea laboratoirse tiU0n
L'eau de men Injectable oat tre de fabrication rictutO
ses piopni~ts Ihitaptuques. De nombrusta attestatiars
de covtIfer que nos produils ont donn6 tous es fft
SPLOIALT TE: Boruma nLvrosthsii
Lo eru. r6guiarise le ecbanges ntrairls. ii t
succb daus Ia neWautha ie, ha tistbauloa.


Achat de Cacao colon.


VEND


n~l ij#ez P s
I ~~li~t4


Jaut e %e t de s eti
lieu Ii a rin Vcum-e
lieu ge C iCdi-dol 111fu natlier
tN ENTL CIIE-,Z

Ant.Talanias


--


-BM


amo


w


OWN*


w


I


(