<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03401
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 7, 1919
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03401

Full Text



P(7


I j, wm i EO U --N o- =


CrAmmnt-IMAGLOIRE
IDI1ZUCTUPROPRISTAIRE


ABONNUMENTS:
PORT-AU PRINCE


, Iois
IMoim*DtPARTEM ENTS

mois TRANGER


200
503

290J
f3.)y)


8.. Quotidien


'IE NUlMfRJ 15 cuRTmul


Los snnoncAm uozt rYQI2s
A Fert-sm Frivce auz bmaccmado jeummeD
A Paris :cbez L. Mayme,. & Cis 9, Ru. Tn......
A Loin~res: chcs L.Idayence at Cie. sq. 94, a$
Lsdgate H
4 New-York :pujyarsalPubliciy COMPINIY 45 SWUn
1064 ISI
Lee maumscrlt mahtssmuE, atsm u Pos


Chronique




n finit par s entendre...


plus fort de la ba'aillte politique
i15 ou checun so croyait le droit
scrddaier du bec et de la plume
qui Do pensait pas comme lut,
u ua dissit qu il arrivera pour
i- iuoinent oi 'out le mondt
par a entendre.
bien, je crois que c3 moment
ur le Upoint o'arriver.
se rappellc notammeont corn
jt journaux 6tal nat lanc6s lea
.onre le3 autres parce qu'lis
itua ent lea champs de bataiile
)ianions contradictoires. Or, ce
les journaux, cea directeuria
fis do l'opinion, qui viennent
onner I example public do ce
a peut appoler 1'entente cordiale
ant abandonn6 depuis quelque
as le terrain doe la politaque, c
Staat d&a un indice de rarpro-
n nt uitaon d accord, voici qu'au-
'but, ceux qui oat surv6cu aIs
rre soe donnent i'accolade publi-
et coLfraternelle.
tell sort quo lea autrep, lea
intrepidea, plus violent, nu'a-
t qu'A vivre un peu plus pour
iper a unionn cre et . -
otique. Rien neo sort ici-bas
de durer. C'edt 1te, on ffet,
6difiaut de voir A Is m6me
, echangeant des toas a patrio-
s, 1. At oniesur official et La
,lique, Bleu et Rouge et I'Essor-
adMet quoique absent. il n'eon
oet pas moins, et lea temps
bien changes, ces temps oc I'on
it dans lea journaux touted no:
as sociales sanus gard I non
* otfciels etono6s de tant de
idresie.


inonda sd e rjouira de
581)ipeiOF cordiahrzaenut
neuis co~ll~ues ..


lee ewendre
f chiens .i t im


Lee journaux et les Societts d'd-
tude nj sont pas les seula t.rrainik
otu se pratiquait Ia division parmi
i'elate i.telltctuelle Le barreau ea
6tai un aatre tlrt intlressant Les
elections au batonunat, au lieu d'etre-
tond6es our I anciennetn tiitt deve-
nues une question d'upio:i )po' i que,
une question d Etat malgre |Ie text,
tfrmes du leglemxient qui i.terdtf let
Jiascusatou 8 poll ique. au ait du
Conseil doe 'Ordre. Les causes ellei
inemes qui se prsst atai,.nt au tri-
bunal devalent revikir une ;a uie
politique elle etaient qualioties et
lea client lea croyaient perdues ou
gagbies suivaLt qu'elles ttnient con-
tieesa un avocit de tell ou aellt
)pinion et qui savait passiunner les
dt bata.
L,- juges ont dO itre au-dessus dt
-ts procedds, masia la clientele a
pecse que le talent et I'habilete n'a-
alent nren A tLire & ce moment. Cai
A Ce moment Ia le conseiller iludi-
,.ourt se aerait bien garden d'intentei
uue action en daffamaion A qui que
ce soil. Sin adversaire aurait cri
gagner son procos eu i'appelantasanc
tion du tiOne v
Eb bien, tout cela a change, lea
discussions fo.it revenues cour-oises
ot m6mes elegantes; et i'on 'eutend
d6sormais au pt6toire one a mone
cher cojfr6te par ci, mon tr6s chei
coufr6res par IA, tandis que dans
ce temps la is sappelaieni r6cipro
qutment : le compere de lautri
cote de la bArrec
Nous u'attendons plus que eIt


oe autre manifestation de len- banquet pour cimeuter cebel accord.
e a dl i eou lieu tout b 1 honneur
eux qui I out provoqu6e : deux .,
6t6a d1'tude 6taaeUi coOatitjaea
d il n'en tallait qu'une, pare s ces examples montraient assez
lies out le meme but et pratti- on marcue ver I accoLd tioii,
t lea Imema moyena. Mis & celul iqu aerbi,, non pas une iigue
3 4poque lea 6lmments en aient des nuons, mass ute ligue de las
a6s parcaqu ilesoerepr6sentaient Na'iou pour le bien. Tuutefois, il
lea inemes opinions politiques aerait injuste de no pas saigaler ce
emme la nature a dou d6homme qui adt plus precismeaut le prelude
aison. peu & pe u lea col6rea se do ce mouvement hae anonioux O,
t calmesa, Ia tr6ve eat venue et ce soat lea elus de la defuote lrgis
Sla paix a'est faite En v@rit ,lesaluture qui so soont d'aboid units dan ,
urnes so garderaient bien doe a'ex- la colre et I'indignatiou, lorsqu'tls
ir si pendant leur 4courte fohes. ot t6 disperses vous savez com-
louvaient s imaginer quo leaur meant. A ce moment 1 s 6taient toub
s tiniraient par s'apaiser. d accord dans leur for inr.rieur. Gai
)r la paix s'est fate, et avec elle A cO moment ila ee ont rendub
bli. si bien que deux ancient Mi- compete que Mayard atteiat comma
.res, poscrits de la Societe de o L eux, 6ta.t ausa irresponsable Is pre-
anlon soot entrds daos la Sjcidt6 mieme fose que Ed noud Dapuy Il
Droit international unified ave.- deuxijme.
lea hoaneurs dOs & laur merite D6s lore, noua noum soinmes mis
kvec lea m6.es 614lmenta qui lea A rtlactuir, ea, l I a ,au lieu d am
nent proscrits. putor I orgaue qua no functionne pas
Ja de cos jours la Sociftd don- agr6ablement, nous nous sommaea
Sson btaquet pubUlc t tout le mis A fair des inAssages.


olet -u omis a CongrIs, A Soo ooo
onuvdue arifife ,.o -.."..
Le m.nistre et le chet d6tat-major
ont tait ressortir qu'il ne s'agissait
que d'ne mesuoe prov.soire, car i
soera impolmibe de dterminer1'effec-
icll it permanent necessaire a de I' armee
.Avant que Is Coaference de la paix
,ondr.- Skavaut un telegram sit tejlrin4 sts travaUX
de N w.Yotk asu o oMad, Is La Chamb e des representant aet
miwon saatoriale de larm6e a la commission snatoriae O de larmie
andu samedi M. Baker. secrtaire aont cependant jtombles d a:cord sur
ls glere,.et le 1 eneral Peyton le chiftre de 175 ooo, qu'elles con-
rh. chtf d'etat major, jui oat de- sid6rent comme suffisant.
ad notaament quoe lfoectif de La solde des homines de la noa-
0** provisire soet ln de o17 velle armte est file a zo 0 fancs
Smommao, weo e I prvoit I par 1oiM .


Aux ETATS-UNIS


Le Docteur Moton r6cla .ne
plus de Justice pour sa race1
La nuit dernikre tout Bos'oi aftlu
uit vers "Symphony Hill-* pour tea-
Ire homm gz au pauriot sme et A L
,aleur du solirt iigre don; la re-
.ente guerre. Quand Robtr, R issue
Vo on, Direc eur de Tuskegee l s-
itute, prit place sur la tribune.i! fu
arde.. meant applaud pennant teatt
minutes.
En introduisant le D Mo on, le
R-v. A'exanJer Maio i, le prtid:ut ,
du meeting -it: It n'y a pas un ho n
ne de la rac' no're qui occupe unt
placeaussi p. eminent dans les atft t
ces de la natioa que le Dc Mjton ou
commeaious Pappelons att:ctueuse- 0
inent Major Moton.
Le Dr M.,too, A son tour, d&clara.
.ette nat*oa n'a jimais vu u:e plus
belle manatestatioa de patriotism et
Je loyaut6 que cell* taite par
.es negres | qui, durant la grande
guerre, donnirent librement lear
.argn', leur 6aergie et leurs supie
,nes efforts pour anmener la lutte A
une co clustoa heureuse.
ie doute qu o i puiss: trouver da-is
.'histoire quelque choie A anettre eu
parallel avec les ettorts tails par un
people dans une situation pareilkl
pour mettre leur vie au service de
icur pays.
Mon people livra d'abord bataille
pour enter dans la guerie; il com-
oattit ensuite dans la guerre mcme.
i gagna le premier comb-it, il ggna
le second et mainteiant.je crois,qa'il
est en .rain d'cna ggner un troisi.-
me. Naus ne demandons aucun pri-
valege, ni aucune t.ciliit special.
N.us denundons poor le nkg-e dan'
ze pays une liters (a chance) gale
A cell de tous les autres catoyens
amdricains Au nom de Dieu, ap es
ce que j ai vu, apes ce que voas
avez vu, aprk que les Homines de
ouleur ot meat le combat pour
ta democratie, pour rendre la demo-
cratie maitresse du monde, je n.;
vois pas comment au:un grojpe de
nations ou aucuae nation peut les
tiustrer ie leur drot, de la justice
qui leur ist d eti d'un traitement
semblable A celui que renoit un
autre humain.
Dans son discoirs, le Dr EA.nett
S:ott qui partagea avec le De Szott
tes houneurs ae la soirde,dia sC'est
un tait hautement signafizatif que
bien que les hommes de couleur ne
repr6seatent que p.ur 1o0 de la
population,les 15 ?our 100oo du ch.-
tre total des ho-nmes appeles sous
les drapeaax des le premier recrute-
Sment fureat des homm.s apparne-
.I nant A la Rice noire.
1 Ces fails et preuves montreat non
seulement l'ardeur des n6gres A ser-
vir comme soldats, mais encore iis
r6duiseat A neant la vieille legende
d'aprks laquelle les homes de coda-
Sleur seraient une engeance d6grad6e
et deg6aedre, paisqie la loi sur le
recrutement n accept it Ique les ani-
tes humaime physiquomaeat bien
constitutes. [


11 sera donn6 la plus large
publicity aux scandals de
la marine, dit le Secr6taire
DANIELS.
.e S:cr6tairi promnet que Is noms
seroat d3rnns et les tilts r6vdle4
dans les cas de corruption.
f ,nppr,.,*,' lve .,q,4'1' ,' n'ra i.vis

WA ats'r.ro M- Meredi -.% Taus
es faLts ress3rtant aux cas de corrup-
ion dans le 3-! district naval A N:w
Yo k ave: les noms d.s hormmes
,:ca-us davo r donn6 ou re;< des
>ots de vin seront renIus publics,
L d6clard aujoarJ'hui le Stcretaire
)iniels, aussit6: que piurroat etre
'.uvertes sans d inger les sources dian-
ormition aux irvestigitears.
Aucun rapport n'a et ta t it nuit
lerniere au D&pa tameat sur ae
iouvelles arrestations ou dautres
d6veloppements de 1'sff.tire.
Mr Danie's dit quil ne sera pas
seulemnti pjbli6 ies uorns des hjmr
.nes co npio nis, mais qu'il a 6:6
16tidt quetous ceux ,rouv6s en t u-
te seront punis come ii comvienit
Le Lieutenant Benjamin Davis de
Plimoauh. Pa attache au Corps me-
lical de 1'Eseggie Paul B-ck de
New Yo k, eous aeux de la Force de
Reserve f.d6rale,soat en etat d'arres-
tion A N-w York.
L'approbation de la coa amnation
A tro s ass prononc6 par la Cour
Mt-tiale centre Davis est tenue ici
en susp.ns ea a tendant plus ample
mavestig thoa et e jugemeut possible
le l'ottidier -4Ae nouveaux chetl.
Ce znest pas suffiiant, dit le Secti
care, pour, un paredl crime, tusant
allusion la condemnation coatre
Davis, si de nouvelles charges sont
prouv6es coatre cet homme.
Evening Telegram duiO Fuirier 1919

La mason,
Oreste IBalloni
Angle des rues Bonnefoi et Courbe
Annoncd i sa nombrease clien
tl1e, qu'ello vient dO recevoir pa:
le derwer steamer, un stock de
capelines i jour, de forces dt
chapeaux ', tagal" pour dances e
un assortment complete di ma-,
chandises diverse.


Da cieueere americain


o FPranc
New-York.-- A la stance du comite
duwsouvtnir de lancien president Roose-
velt. la proposition a Wl fhite de racbe-
ter au gouvernement francais le bois
Belleau Le bois Belleau recevra les corps
des soldals amiricains tombes en France
et don't les families ne rdclameront pas le
transport aux Elal-Unts.

Les Revendicat ions


-. _.Irlandalses
Bos a br 4ler Des ,Irlandais se disant reprisenlants
do la Ripublique wlandaise sent arrivJs
La Directionae la Comn agait d'E 4 Paris et ont remis 4 M. Cli esceau.
clairage Llectrique ust a ladisposition prisJdent Ju Congris de la paix, une
de tous ceux qui peuvent fournir du letire demandant quo le Congris re.on
Bois A Bruler, dchvrd en ses Usines naise I indipendance de la nation ir -
A Bizoton. Elle leur accordera un landasse. Les ddidguds irlandais ont iga.
eon aprz, paiera comptant et accept element denandd 4 M. CInmenceau de
ter a aimpor e quelle quantity fixer la dat ou ts pourrasent etre res
LA_ D sfwl far a Gronfrer
-" --- *V-r __ w r y w-4i-f i


iue A/icmad qPi lit


cc qu'l ponse

Maximilien Harden, 1-'diteur de
Die Z-.kanftde Berlin, semble 6tre
1I seul home en po.'e sio: de soi
mnme ( responsible min ) er Alle-
mnagne. It zrit dans une edition de
son journal que nous avons en
mains. ceci entire autres chases.
a Et je dois ajouter le fait quo
1-un d entire eux, le p'us haut pla-
:6, ne perdit pas de tempi et so
saiva sur une terre etrangere.
Le S:igneur de lagaerre lui-mcme
avant la co-clus on de la paix. p- t
e t.hemin du deserteur.
Ce fa t doit avoir overt les yeux
nikne A ceux qui croyaient encore
en cette chimnrique dole.
A 1 here qu'i est tous es corn-
plots secrets et &crits doivent ctremis
A li lumi re.
0 vous qui dttenez le pouvoir en
:e mn. nent, n h6sitez pas plus long-
.em'-s A recdre publiques les preuves
inequivoques qua se trouvent dans
les archives afia de demasquer les
menteurs.
Allemandi, voas ne flatterez pas
basement, come voui le fites hier
pour les princes, les excellences, lei
presidents de Binques et les dire:-
t:urs -niats'eiels, vois na flattered
pas pour ob:eiir la tfavur des con-
seils d'ouvriers et soldats.Vous serez
des camarades d6:ents agissant d a-
pr6s vos convictions et vyas nf voui
preo:uperez pa! de sivoir si vo0s
plaisez A qi.-lqu ua ou non.
Chica:/ I let dA Ler in trs 1919


Les navlires de guer
re allemiands ne
doi vent ervir &
atucune nation


citclare lord


Lytitu a Is
des fords


CAa mbra


LONDRES
A la Chambre des lord, rdpoo-
Jant A lor lIslington qui demandait
si l'intormation suivant laquelle la
Coat.r:nce de Paris proposerair Ia
destruction de tons les navires de
guerre alle ninds, commis actuelle-
ineat I la gtrde de la Grande-Brets
gue A S:ap., serait mise A execution,
lord Lytton, lord civil de Iamiraut,.
rdpond;
Li question est tres 6pineuse et
present ua inttret capital, cast
une de cells que la coatereace de la
paix aura A rancher.
Li propooition gqui coasiste A
co.iduire ;es vaisseaut en mr pour
les y cooler ne saurait e're mise A
execution qu: si les reprsientants
Jes natio as assembl6ei A Paris 6mes
talent A 'unanimiat6 avis que rest,
apr6s tout, la meilleure des solu-
tions
Lorateur lajoute qu'il n'a pas le
Jroit de rveler les instructions doa-
n6es aux d6ligu6s b:i a niq ies, mais
le geuvernement britannique attacks sq
importance primordiae 4 o fque, 4
ravenir, en v.isseaux n fassant plus
part des armements navals de Iunivers
ni ne soient ajoutis d la flott de de ni
porte quelle nation.
C'est une question de politique a|
suiet de laquelle le sentiment dq
8ouvernement est bien anetW.
= Si cesvaieau, a- l


I


----- ---- -- --- -- ------ ---- -- -- -- ---- ---


Port aii Prinke (Haiti)


Lu--ndi 7 Avafi 1919






El IUTI


Antoine Laforest


A r,!cire L3forest fut on de nco re
tea et tons journalivtes. 11 connais-
sait A fond tonPS Is secrets de Is
pi(fetsson. 11 d.buta dans le jour-
nalitne vers 18912 en creant le jour.
nal La Preist don't on n'oLbli*
pas Its polemioues re'ertissantes
av'c lEtho d Haiti que ditigeeit
monsieurr Ma hon. Leforest availt
pour d(vise 4 (n jpupe.'sans palriotisme est un
1ot ii,,aire aiu eerrir d. qrd P. A ce tev
epoque, iI tLait s@( ritaire ppr.iculiem
du to te'smre d'E t de l'lnt(rieat
et di t deit a\ ec atdeur la 1olitiqut
du gouvit i, ianent d'a!ois.
QJ .e'que tens apsps la dispaii-
tion de I a l'resso' il londa utip
quot dien qu'll bppela Le G'sneui'
La ei cote, on pout dire qu'll fut ur
d(a premiers & comprendre l
rtcessitt de la piesee quoiidienrii
et le lieonfaits qui p uvent decou-
ler d', n oi gane qgi para asasn: chs-
que j, ur ptut appricier It s faits ano
n on e t t(ue (u ilt s'accorrplis-
si Lt. Malah ureat ement it cut des
den. ets Havec le gouterrem, nt du
Prisid tt Sam et apres qu Ilqui
mnois d xil. revint A Port-au-Print
qu il trouva dai.s la evre intencb-
qui eucceda A la jouint'e hisioriqi t
ou 1'2 insi I1 2'. l.atloist ntras dati.-
Ia luttu en it patuntil la diretC ion de
" La P'rt se doeit le (a didatl la
lestid tnice tait Monsieur aBisinthC
tits F oucha,d.
A l'air.ve t.LU rouvolidu general
Noud Alh xis il tut comi.e (t.)nsul
G(t.eral dli, iti a K ngs co fo c o
qu'll cc nitsrve jusqu tu is'nnfe 'W5
Ftrderic Maicelin A la tundatioen
de Haiti L tteraire et Politique
eut reuus a A son inotl igenlt collu-
bolet ou et olusqu'il arrival au rr.i-
iruit-re des finat cts iI passa la di-
reciti Ii de ka Kt ue a Letortst qLi
devait la rtpiei die cts jouis der-
I is 8s-. l a is t rn de eon t ietre le
pui te Lditac ud Laloit a'.
La cairibte du journaliFme ne fat
pas lervewillante A n oire trgtette
confiere. Le sc( ies ne coui ouna
pas iuujouis sas Ittorts Ik aux Aus
), st 8 det ii.ls touia furtiit ils 1 t-
tribt~s par le souvenir de tant d 6
neigie et do tenacity depenstes inu
lltinent et pour des causes qui si
elles ltuaent tbelis tureeLt le plus
souvetit perdues, On le vii alors sur
tes granatii routes nationals que
I'on construisait, a latl.e d une cqui
pe, d.ptLser melsncoliqucment ese
toices physiques. a sante s'en rts
senti;. E. lursqu'll revit.t au jourt.a
lime sea anisa se rendaient bien
comnpte que sentant que J mort lui
tats-it dejA signed 11 n'avait pas you
iu rIoiudte A son appel .ans consa
Crer le peu de it mps qui lui restlal
a viei& la a pruotttalou quil alsait
tant et qul lui avail f it payt r bieu
cait r lea quelques rares sa a faction e
qu'eile lui avait percimonieLsemen
COLdt Lties.
Le Directeur de la socit 6 Hiogra
phique et quia dite actuellement It
livie [Blu a Haiti renconnut en Lafi
rest, des qu'll lu fut representS, lea
qualit0as qu'll tillait a un colli bora
teu avtrti. Le colonel Bascom J
Jonee, non stulhinent lui confia une
pbriie de la sidaction ,te son import
tui.t ouvitge, iiiob titcore le cho,
Sit ctLiuue uptrviser du livre Bleu
cholx qui fut iniinedia'elnent ra itie
jaiz on ExcelleLce monsieur le Pie
aidetit de Ia RIepublique, dans une
Ihtlie i.ublite ici inmc.
Antoine Laforest tnit ses quai'6s
au teivice de son pays de different
tea leons. Mas nrous n'avons tall
que il i[tlet ici les tlapts de as
tarziire oe j( urnals e original et 3s
tit. It cita di\eiss rtbrinques cai
aous ulne loiine plaisai te iI s etsa
y&it A icdr6sstr nos ui-urs. Q, .e
qutlois (L41ie, et it que le cuup
torta mweux, i ha isaI laiit avec be
11 a pLblOe dittfrents obvreges ern
tre autres" Im reasons er Souvenirs
de la Jtnmaique GIoquis hatier s'
** Tournee dans le aud Statistii
que de la HlApublique ".
Julias Lairete dana, la vie Parisiunn
disait que sa'il a uisait de mettre

doivent ieser d6sormais sans er,
ploi naval, il n'y a que trois moycns
a metre en euvrc. I 0 Aller les
couler en mer; 0o les dimoir comnpltte
menS, Jo lets tetlre a'a vnte d i encan,
pour tes cider au p'us frt encche
r asseur avec des obligations impo-6es
relativement a tcur tutur usage.
C'est purement et simplement une
a aire d'ordre 6conom'que, e*, a'il
est avantageux employer leurs
materiaux a d'autres usage%, la Confi6
| a cn scia judge cat en decidera.
-- (AVAs)


Souscriplion en Iaver
DiS
services de Saint Francois de
Sales ouverte A l'Ecole
de Medeoine.

9. et der. ;6re listed
Or ourdesm


Mr Alfred Vieux 5
Mile LUda BHiard
(Cap Htaitin ) zo
Mr F. P. Paulin
(to Gds par moi
F. Cheri:z (pour robes
aux bibts ) 12
MretMmt Emile Hermai 5s
Mr lustin Sa'gado 3
Ciriaco Russo 5
Mr & Mme Ludovic
Rigauc' (PetitGcAve) to
Lope Rivera 5
Paul Lamay 10
Mme 41i hose in loseph 2
Mr Bcu'ard Ptee 10
Une bicnfjairict (meubjes So
Mr V. Hot z n20
Mr L h,,lts Aldhee
Alrhc nse


Mr Clement MNg'oire
Mr ZAnharie Thomas
MM. Cx ien: & 'Co
Mme ler ilus Nicolas
Mason C hs M. wi & Co
Dr Celes in (Bar:,Jeres)
Mme ,X Bier taitri.e
(Itterie )
Mme V. Lapoitc Laffite


R port des listed
prectdentes 43 c

To'al general 449:


120













20
20
20


5
10
10
2

8





2,C8 5982,J0


En arre ant at jourd-hui la pu
b!ica';on des scuscriptions tn taveur
de I Hospice St Frarcois de Siles,la
Direciton prie tous Its souscripteurs
de vou'oir bien agrder es vifs re-
merciements Elle fs6:te pouvoir
rtFordr;e A la grande contiance que
l'on a mise en elle, et don't teno i-
gne, m:evx que tout discours,l. hit-
tre atteirt par la souscript:on.
Lts Souscriptions annonctes,et qui
ne Font p.s ercore parvenues i la
Direction,ne seroni pas pLb'1,ee,sauf
en cas special. C'cst le moment,Four
crux et celles qui n'aiment pas voir
publier leurs nhms.
4,a Direction



St ,sin L gi lative

C'est ce main, comme nous
l'arnoncions que le Conseil d Etat,
sous la prksidence du Constiller L[6
g9time, a ouvtrt la deuxieme Ses
sion Legislative du Conseil d Eat
Messieurs les Lonseitlers Legitime
Charles Simbjur et Lo Altxis ont
6tie lus. president, et secr6taires du
bureau -
Aprxs formation, les Se ions ont
leave la stance
J I -- --






u in s N om u tr W ur
w mW Io reval lg.
oInu de l m'M*S Wiamewm s (-Ae
Dtmt instsntan nt taos I s mer es d aIs
Ple. du iehldre. s les r lrw,.a mrrd4w
ret D.meerdee d. n debaEce.s


sad o 'rlm leman b edictM s du
M..... a m ... ....m ma..... SmW i --_



air uine tombe Ci git Journaliste"
pour 1Iise le fisiteur qe i esatie de
reconatituer A i'aide d'une epitaphe
touted urle vie se dite VoilA un mar
tyr ". Qu'cui ditl'auteur do richan
tea m it eutconnu Ia v e quo m6nent
cli z nous crux quil a doulourease
meiet aiprelds les bdLtdictins du
Fait-Divers at don't notre smi Antoi
ne I forest fut on des rtpadsentants
t que re fo: tune a le moiti 0souri.
a Le M* in '- I o iiu Isngs,en1907
un m italusalu A Gordon Bennet
qu-il appti-., tin Ri. renouvelant
it beaue est iu iV fit acco- illir pour
le graoDd journal to amwricain pro-
pi iataire du hraid"alutavece6motion
sou depart vera cet inconnuquipeut
6tre,lui reserve les satisfactions queo
!s vie lw avait wivjustemueut refu sot.


I!


Dernieres Nouvelles
PAR SANS FIL


l-V "awl a


Faits Divers

REN~EIGNEMENTS
METEOROLOGIQU" S

OBSEBVATOIRE
DU
8 TMINAIRE COLLEGE
SAINT-MARF m
Dimanche 6 Avril 1919
Barom6tre 762 4
minimum 22 81
Temperature I
maximum 31 3


Ciel
nuit


Moyenne diarne25
clair le -our, nuageux


Ua b3n grain de p'uie
Barom6're constant.
1. SC4HPRzR


L'Aaniversaire da Presideat
de la IIhpublique


Chrz le AMinis re deFinances
Hier .p'e; mid', il y a eu une im
ortante reunion dans les sa'ons de
r F. Fequ,'ee, Secr6taire d-E'at des
FRnarces. Le Cons*iller Financier,Mr
Mc I.henney y acsista t ainsi que
les tmembres du Cabinet. I y cut ann
intkressant e change de vues A p'o
pos des diverse questions iconomi-
ques qui tont partie du prcgramme
du nouveau Conseiller Financier. I
a 6te surtout question des retormes
les plus urgentes, entire au'res la re
forme monCtaire et li recherche des
mnoyens le plus ap'es A amilioret les
conditions de travail de nosouvriers
et de I'homme des chimps auquel
I Etat doit la p!us large et plus pa-
ternelle protection.
De ce t; reunion marquee au coin
de la plus couitoise entente et ou il
a 6t6 remarqut, de part et d'autre, It-
sincere desir d-amhliorer la situation
rinanciere du Pays et de ne rien n6
gliger pour qu'll so ted(finitivemen-
de cette priole ditti.ile de 'Atonne.
ment et de transition


Pour mieux se refuser au b uyan. Travaux de dtrag:ge
tes manifestations, Son Excellence A cause de la p-'sence de la s'a-
Mr le President de la Republique a tion d'aviation nouvelleme t installer
tou-)urs laisse ignorer la date de a B zoon, on proadert bient6 au
l'annivercaire desanaissance Maiano- dragagede toute la rtg on Cette utile
tre confre eLe Nouvellistes en ayani entreprise don't nous souhaitons la
parl. dans son- edition de samedi les plus prompted realisation a 6tt
amis de Mr Daisiguenave 'ui fircn co'lici'te par les avi.-teurr de la sta
une manifestation qui Ason caractlre tions.
d*intimltEmj-g-ait unereelle sinceri &.
C'est ains: que son C; b net se fit le CiDe tari6t s
devoir de se rendre aup s; de lui. di-
manche ma ito, A la messe de 7 h u 3:nue sor.' au Ctne-Variet*4s. II ,
res. Ap lia messe une peti e iecep- avait salle cotnble. Les projec.ione
tion reuniVs-t fu Palais les amis du furent par fates t les films merveil
Posident eunist qu alqueais mes amis de leux.
Psadentetquelqueset merbres de Ausei le pubic sortit satisfait de
sa matio ivile et militaire. ce'te representation qui a'acheva
Mr Auguste Banamy,President du vers 10 heurcs et deaLie,
Tribunal de Cassation, fit A cette
occasion un speech 11 fit des sou- Le cnceCrt d4 ier soir
hits au President de la eptb!ique 11 a pleinement rCussi, le concert
pour que ne I'abmndonne plus sa d hier soir, qu'ittait allc Ccouter un
santi si c6cessaire i la cho.-e publi- grand 2ombre d'auditeurs. Le kios-
que. que de la place du Champ ae Mar
Le eMatins se joint de tout ccur etait mr nifiquement dclair6 daos
au souhaits faits .par Mt le PrEsident leqati les musicians executirent uo
du Tribunal de Cassation et profile prcgrarsme de choix.
de cesie occasion pour renouveler t Nous avons rc a sur l'inc.ndie de
Son Excellence Mr le President de la Port de Paiz, de nouveaux tense' ae
Republique le pubt.c homage de ments que nous nous empre.sons de
sa respectuease sympalkie. donner A nos lecteurs.
AVIS
II t perdu aedi soir d Alcide Edouard
traet perdu sam edi soir, dans be Nous aions appris avec plaisir que notre ami
trajet de&Rue du Quai A Peu do AlcdJd Ldouard vent d'etre commiss.onni par
Choses, deux petitsa lvres de cor- lc Prdct dc La Rtpublique notaire I Pt-Goave.
Oerce. Bonne recompense A qui lea Mr Al-Jdc est de la prote.sion, ayvan dj i militz
appore.ra D oe du Quai No 1737 1u oA rlnd-BOs, nous cprons q'u'l continucra
pportrHue du ai No M7. ( [la mm s 4bitt daw U protsoan.


PARIS. Le Prds'dfnt Wilson a;amoricaina dechargoaipnt A Hlam-
failli avoir une sarieusefttaque d'in- bourw e que 40 individus ont t&
fluenza, mais en allant Fe couchr, arr,,'s<
immediatement il y a chl pp6 se- FAlBlS Le rni Albprt de |levgquP
Ion touto apparence. mais iI garden est rctoornA i Hlruxelles aujourd'juii
e core la chambre. dtt un bulletin en apropline, On dit que le roi a
paru A 4 heures ce s'ir de I'amiral emportA uro excellent impression
Grayton 11 a tie annoncp ce malin commune rAsultat dese, conversations
qu'Al a pass une nuit sa isfaisantr avec le Corseil des Quatie.
Le Conseil des quaire sm st runti
comme de coutune 9n 1 alsis de la Paris Le President Wilson a
PrAkidence aujourd hiui le colonel paseo un-' bonne jourtne derepos
1'o so le reprisentait. oavecdmin ion de tepratur
ARCHANtGEL.- Lcs Bo evik e union de tenpatur.
betirent apparemment quelylies trou Ii va beat coup mtneux, mats garde
pes du Sud oit les pa rouiles rtul- le lit aujo:aud'hui, dit un bulletin
thrent en faveur des Allies aujour- ofth:el de re martin.
d'hui,. Patis :Le (Irit plinmilnaile ,de
PARIS. Le go iverremrnt russse sera pters 1 itfi d'avrel et
S0 oask. avant .tour chl i n'amial l sera p- r in a
K (ha, a 'gmente de puis-, I, P. da- I s ira demai 1e anv allemnan Is
pits des Iv,s rt~ cs par i,, c inmis- de I.rendre leur decision finale a
ston russe L'ambassadcur ru-s aox la flin d'avr I ou au commence
Etat- UL is Hatl n-it il a dit a jour- ,ment d t i I Premier Lloyd
d hut que It. R ,volutionna res so- George d'Angleerre a dcl, au
tia:ttesde la Sibeiie se so:.t ali~ ge d'Aglerre a dtkrle dau
aux Boluhevik', jutird iui dam? une interview de
PARIS 11 a etA officifllemerii l Jilteur du 'Matins que ce!ui Ci
annorc6 co m. tin que des arrange- doi rapteler a Iop nton publique
mints pour le d6barquement A Dl)A- ue I's r ci tlins de Pa x ont
zia des tioupes poluoaites, iwn .e- et~ retardtes parccqu'. I'es onl[ cl
inant en France et leur tli rat sport a
traders 1 Allemagne o t t, prs a lag ar ees series. Les d6lIgues a la
reiide satictaci i n des Allies d a- Conference de 1 IPaix renconlrent
iret une communication citilielle souvent des obstacles qui ne peu
de Foch & Spa vent &'re surmontes que par une
VIENNE. I., dcsaccord darms tude longnLe et judicepuse.
le Wouverntminent Soviet & Budapest
a cbuC la popu!atl du parti socia Lucerne, Suisse.- 1 a 6 e anll
liste. La si uarion acclairey critique noncA que le Co(.ilt- In'ernational
d0 a sla rartte d as piovisios et au avait choisi Arivers cour I'assein
mecontenteznent de la population LI e olvinitigue en lf2l).
BERLIN La iepartanon de la KE'Y VWET.- Les molts v'ic
fatice amelicaine atimve ain lam on
bourg a come: ct jeudi. Des rap times de ejplozion a brdd des
ports diFent qu'une grande qnanti:- ch,'sseurs sous marnms s'eli'ent d
a 6 volte pendant que ltb LA'.eat.x ,35 aujourd hut, 4 aulres blesses


Ca rr sel
Use Icule ii ncmb ab'e vol0
hier encore autour du CuarO
imericain don't la musique sgrm
jetait sa note de ga'et6 sur 1 fl
Ju champ de Mars. Les goses
donnerent A cce ir j-o **tcs
j i.que tard dans dans la soir t
b:lle animation sur la police.
A Sea Side Inn
Hier, il v a m une chaurmant r'uniM,
me claque dinmanc A Sea Side I nn.
qu'au board de la mer des groups dte r
sirotaient I ur ratraichisemeCnt, on 1cnx
cris qua veamient des environs.
On vcnait d'ttrape n n volur. C c %olcui
ginaire de Ntion-Vile, et qui s .PPc1ic
ville a t# mis en etat d'arrestsnon p"
veau Consciller d'Agriculturc, Ja:que's
Depuis quclques temps des vol5 >< 60Bw
assez souvent a See Side Inn. II c c
I'arrestation de Duterville qui laA. torlOn
tout le long de Ia route le product dc
donnera A rtflichir A ses comperet
doute, cessera l'admirabic ctivite.
Al'-Ecole doe Mldeoilo
Come nous l' "o.nionsB, c'est ,S
que s'ouvre i ssesion d-.sames d'A l
cole Nationale de Medecine et ae rd"e
Ce martin commenceront les rcuvc
et dermain mardi les epreuve t"or
oomr me d'tabitude, nous doanfct-
cti a sure tIo r6itault oebte&.


1_ __


Au.5 Avril I1I
Change.- Tr6a pen dU'ai
pen lant touted la semaine;
plutot en hausse,gour 'ea coat
lers 365-370 olo.
Ch6ques.-Sur Ntw-YoIk
d'escominpte sur France de j0 j
d'tscompte, asans affiresa no a
baisfe continued franc qua e
jourd'hui A 6,07 pour un dollar
j6: he t ute op~iatiod de cctt
pes-ible.
CaM6. Livraisonsa et arm
1.523 saca ea tout et place *i
rentesp ix dana lea diveitseg
come suivants :
Ti7is No 1 t 3 2C a 19 dol
100 livrea.
Tel quel Nos 1 & 3 17.50
Tiige noir 9 a P. 10, blanc l
it I lea 1<0 livree, I
Lea derumires oouvelles par c
cO ent 'e tried Hsi i A 19O fr.
eu igard au taux du franc et
difllcult6s de la rIexportation. 0
doi pas a at endre A voir lea
pra iqjs a ictuellement sur [
jouir d'one parity pr6s de aI q
tion du Iiavre.
Cacaos Sans changoment
d stTaires A signaler niii d'arriv,
de livraieonas.
Coton. Malgr6 la baisse i
des coura, lea livraiEons n ont
diln Iu6e,; le machine en sac 1
15,5J et le non fgrnd 5,50 or la
lives, pas d'tfl ,ires A raprortu
ba., s pres:tei qui ont d~gringo
17 25 or lea 10U livres.
Bois Campiche en baisse a
nue a N-Youk.provoqu6e pticci
rennt par dea Tffres de vente vT
de n)tre mart h6. Gasac, sta iona
sae a grand avenir; dans I'ua et
tre, lea derniers course reateot
cha nO8s.
Bicin. Pas de livraisons tio
conniiLsancP: premieres m iaD
payen que 4 dollars lea 100 :i
Pites On a payer encore .
gourdes la livre. arrivageas de
d imp)rtince par suite du min
ttinps aur int r.
I'eaux Memes ccurs
chetres et b, uj. le dernier Pa
a pris quelques lots pour New-.
Miel La plus grande pan
la r6col e rentre en a ock, lei
deurd ne se resignant pas a vy
au prix de 80 cents & un dolir
gallon; acli3teura .resolus pir I
des avis dtfavorablea du mgt
amdricain.
Tabac.- Qualsht noire amer
TDOLU0 0>2 cta dollar, et jaune gn
feuille 59 cta. P.ovenance .\iw
rare. un atcien a ock a t6W re:o
A Port-dt -Palx ou l'ariicie eat
A 2 Wourdes la livre.
Alcools. Tafla 18 et 2'
hat ase 1'un a 112. l'autre A Aii
les 60 gdllona.
Sucre Sa a changemen'
de forts lots exp6dia6 en pror
le HAS-O y eat au meme pria
dtatil que aur Ia place;Cbheaabt
eat a 0,60 cts gourdes la liv. enI
Provisions et Tissus.- P1
veouties importantea cette Mmainil
fa ine eat descendue A 16 do
pour la marque Lawrence, et I
, odine le to A 6,50 dollars la C9
Tis.ut, certaines esapces d!vieon
rare sur place, ce qui n'a polo
flenc6 su lea prix on detail,
Mouvement nmaritirni
de N-Y et Nord, Neptual
S Coon. S. S. Colon
Diparts pour N-Y, Oraing NJ
et Co'on.





%t XMXI


Avis


Sur I'ordre des S6questres-Liquidateurs el ni vertu des pouvoirs
qui leur sent conf~tis par ia loi du 13 Nocrnbre 1918, il sera
procdd le jeudi 10 avril 1919 A 10 heures dit martin, an bureau des
S6questres-Liquidateurs, a Ia vente A I'encaij dts stocks ce cam-
-Ache suivants :
Lot No 1 00Otonnes Buches situ6 A St-Marc Reini old & C DeO6t.No 1
221007 a a 3
3 750 a Racines; a a 4
4 180 a a a Gonaivesa
5 1375 a a a Miragoane
S700 Bgches667 Jt16mie li.Munchmeyer & Co
7 2600 Aux Cayes c
8 400 9 Jacmel A. V. Seckendorff
9 150 Racines Mdunchm(yer, Neveu & Co.
Les condilions slnt les w nmes que pcur la vente du 22 Mars.
Les Siquesires-Liquidateurs,
O. SGARPA, A.J. MAUMUS-
L'Encanteur public :
MONTURLu' ELIE


English Seotion


Budapest, has led to promotion still
more of Socialist Party. Situation
declared critical owing to food con-
ditions and growing discontent on
part of populace.


BERLIN. -- Disposition oe
U. S. NAVY PRESS, ARLINGTON, American flour arriving in Ger
VA., APRIL 5, 199 many, began at Ilamburg, Thurs
PARIS Th- Pmedlent his come day. There are repor that a larg
very near havirg a serious attack of day. There are report that a larg
influerz1, but by goirg to bed az quantity was stolen hitle Amer-
once, b. has apparently escaped, but can ships were being unlo aded at
still is necessarily confined to his bed. liamburg, and that ourty had been
said a statement issued at four this arrested.
afternoon, by Admiral Grayson. Th;i PARIS.- Kng Alb.rt, of Be'g um,
morning it was announced. that he returned to B ussels today by aero-
passed a satistjctoty night. Th. plane. The King is said to have car
uncil of Four met as uwail, a' ,ied away excellent impressions, as
President's Paris residence, to-day, the r salt of hs conversations \v b
Colonel House representing him. 'he Council of Four.
ARCHANGEL. Bolsheviki ate Aridl 6
apparently wi'hdrawirg some troops I'APIS.- l'tsident \Wilion p; s
south of here, where patrols resulted *e a good reslfull day with decree
favorable to the Allies y(st-rdsy. ted in temperature lie is much bti
PARIS Russian government at ter, but remains in bed. Today,
Omrk, headed by Admiral Ko.ha, is this was official atrvemtent itsued
steadily grcwirg in power, accoirdrg this morniit g
to advices received by Russian Com- PARIb Prehminary peace trea-
wission. Russian Ambassador to th ty will be ready by the last cf apn 1l1
U. S. Baihmett, said today, iha, nd the gormana will be aiked their
Soc 1Revolutionist's of S.btta have final decision at end of april or be
ed heBIh kgimning of may. PreaLer Lloyd Geoi
oined the Bolshvik. ge of england, declared today in
PARIS.- It was officially anoun interview with editor of the Matin
ced this morning that arrangcmentb ,eplying to remind public opinion,
for the landing at Daczig, of Puhbbh that peace negotiations are bewig
Troops now in France, and theii withheld on account of the. praseiva
transportation through Germany, had lion of secrecy. The men at peace
been arranged to the entire s&astac- conference of en coufiont obaeaclts
tion ot the Allied Powers. This be which can only bi overcouin by a
came know official communication long aRd close study.
from givn o. LUCEIRNE, SWITZetLAND -
from Fochat Spa, was given out. Announcement that th internatio.
VIENNA. The disagreement nal commi.tt had chosen Antwert
among the Soviet Government in for the ninteen wunty 0 ympicMbet.



L'incendie de Port de Paix


NVouveau. details

Une di&tche special au a Matin a cirquantaine de b .s'-s, y comprise
onus spprenl, en dffet. que le feu I'Adninistration des Finances etr 1f
a Mclatt derl're la Prison. s'est p'o Tribunal de :ire instance, oct td I h
peag sur Ia place de I'Eglise et a di proie des flammes
Iruit une panic de la rue Fosse. En I es quarters ccmmerciaux ont 'k
viron dix maisons A It-ge et une 6pargnes
II .. I I ,


Ponmade I Port-au-Prince. le 17 Mars 19t9
A Mr A- Lh~risson,
Pom ni ade 1 I Cher Monsieur et compatriote,
i C'est avec plaisir que je vous ecris
Si vous voultz conserver vos che I-attestation de la bonti de votre
eaux, les fortifier et les rendre soulpriparation. Cest encore I'une des
ea ets brillan's, adressz 0ous A meillteurs pommades d'origine hai-
Mosiur A. Lhirisson, Rue du Peu tienne don't [us ge donne aLx che
C No 1632, oil vous't ouver(z une veux, avec le brilliant qui les relive,
lbone lommade moelle de tioeuf A cette soup:esse quileur permet de se
ia.poatse de toutes lea bourses. Pres- plier aux caprices de la mode. Elle
s z-vaous fortifie galement et provoque une
t Maison achkte aussi des rots pouss6e rapid.
Avec mes compliments,je fais mes
Port-au-Prince, le I25 fvrier x919 voeux de r6ussite A votre preparanon.
Port-a nce, le er Dr Gaston DALENCOUR


A Mr le Dr Gaston Dalencour
Cher Compatriote,
Corfiant dansa vos lumieres etl dans
yos ccrnaissancesmedicales fail'bhoo-
.mur de scumettre A volre apprdcia-
on.iMa ponimade denomme aPom-
Ml.de Moelle de boeuf a pour for-
tifier les cheveux et leur donner du
brillant a
lai le ferme espoir, cher Docteur,
que youa apprcierez cee produit it
e donnerez votre can'ire approba
tier.
le uis, avec un ptotond respect
, et Decteur, votre trks d*vou6,
AUpbtea LHiRBSONQN


Auxa Armes |
de Paris
155 Grand'Rue
Beurre table Copenhague u'une
livre, Block notes quality sup6
rjeure, cheuiwas de couleur de
touses quaali.,, Punaises ( gem
clips )..
Uaiat. proe6dA6, que-es re bil
lard, D-ap de billard,Palhn beach,
Tissus pour home. Montres In
ghen oi.



I



t


o
I

I




t


'Avis
Les abconns dms Services Hydrau-
liques de Fort-. u-Prince et de Pt-
tionville sont phvenur que les Bor-
deteaux tour furniture d'rau sot t
payables rensut element tt d avanc<.
Le premier de chaque mois. hs
Bordereaux serout adre'sti aux abon
n6s par Poste et doivent etre ccquit-
tis au0 I du m me mcis.
Faute de paiement, la tourniture
d'eau sera supprimte le 20 toujours
du meme mois It le retablissement
de la prise n'aura ltu qu'ap s ver
segment de In'migrahtL des valeurs
dds et le pavement d'une some ad-
ditionnelle de Dix gourdes au moins
pour couvrir les trais occasions
par le r6tablissement de la prise
d'eau.
IA DIRECTION

En vertu des pouvoirs qui leur
sont conQrds par la lot -la 13
Novembre 1918, les Sdquestres-Lt
quidataurs des masons enner.ies
en Ilaitiprocederunt le 12 Avril
1919, a 10 heures du martin, dans
les bureaux de la Banque eSato-
nale de la Republique d'llaitti, au
Cap-Haitten. d la vente par sou-
mIssion cachet&e d4. sfock de tissues
de la mairon Edv. Lut: ft Co.
du Cap llaitien, dtvesd en 10 lots
Chaque lot est v'ndu en enter,
telle que la marchundise se trou-
ve ef se comporte, sans aucune ga
rantie de son etat ou de sa quality
Seulement la quantitd annoncee
dans les iistes est garanlte, et en
cas de difference a la lit'ratson, il
sera fast une compensation.
11 est recommande aua. soumnts
sionnaires de titsier lea marchan
dise avant de fare hIurs offres. La
vistte est permtse sur les lieux,
tous les ours, de 9 hteures a mtdt.
Les plits rachets seront reus
seulement le 12 A vrl, a partir de
9 heutes du martin.
Chaque offre devra dtre accom
pagne d'un c/eque certi/id de
'Banque de 20 UOO de la valeur du
ou des lots soumissionnes. Les
8000 ; our les lots adjuges seront
1payables avant le 13 Avrnd midi
luute de quoi les Sdquestres-Liqui
dateurs pourront annuler la ven
le, procedder d une nouvelle vente
du ou des iots en soullrance de
patument, et cun/isquer les 2U 0/
depoes avec la soumission.
Les Sequestres-Liquidateurs se
reservent la /aculte d'accepter ou
reieler une ou routes soumissions.
Les plis seront ouverts dans les
bureaux de la Banque Aationade
de la hd ublique d'1laiti, au Cap
Hlaiten,. d i heures pr6ases, en
presence du Commissatre du Gou
vernemenrt pres le Tribunal de
tere instance, d'un iuge de patx
des ,epresentants de la press et
d'autres autorits, ainsi que de
tous es bounissionnatres qui le
d&,ireront. Les' soumissionnatres
pourront aprporter eux mimemes
leurs pits, le remntire avant 10
heures, et en attendre l'ourerture
Les qui stres Liquidateurs,
O. SCARPA 1 A.J ,iMA b&M U5


Etude de


Me Edouard Kdnol
Notaire
334 RUE BONNE-,F01
Mi Henry Augustia
Notaire public en ceste ville
Intorme le public qu'dl a ouvert son
etude au No 13 353 de la Rue de la Revo-
lution ( en face du Palais de la
Chambre des Reprisen:ants ).
II offre ses services A tous ceux qui
voudront I honorer de leur confian-
Ce.

A vendre
Sucre de Bayoux. sacs vides,
ficelie
chez RICHARDSON

Attention
Ne rasez pas le premier numaro
DE LA
AUL2o AM


Centre
les douleurs
rhnmats-
males


.1, -e. r



LE SlROP8'J-,EU
*O 0R I NOK A -
DU MOINE AQUILES



ust Pflt.rrracr- rade i et.
THE ORI1NOKA PHARMACAL CO., Inc
NEli V YDK. U 3 A.


a


LES douieurs rhumhatismaic q ne
doavent pas exister; manes 14
consed d'un vieux docteur qui
t i~aid'une grande experience.
=ce Minard prescriv ait le
Lninimeat Mkinard. et isea aervait
toujowsv en cas de inouffraoM lei-
sions inftanimiatoires. rhumatimtues
articulairm eSt ces aff reuses doeursw
ddo ilam..- a
Nut autre rem~de ne sauraft le
remplacer-il est int.Wliabbe, s~ir. bon
MarchM, vropre. tie tache pa^no i
Product aucune inflammatiom
L* Liniment M inard soulage damne faciou
mnervelIitua.. ptrduit ,.n e&net dans I"e
affectwn. prodwstpar des afturts maaaca-
laire. ea =a m daibago. raldowat ina-
I armMatiam des joint.. sc aat &u.trbmna-
ptiame. So vend dana eapbrmcse
qacipwiinz asomwi
fdkaiirdl unimiuerAtMs. Co
Framlimam. III16MamaL. bte U~wk~~wipi

rLINIMEN

LI: N- M I IJj


I


Fm kRr"IN,

La Maison
Atit. Labastillc-


AUX CAYES
IMVorTalion ElporlatIObA
Commission Rcpr~senatioa
A i,? e Banjra
COMSuIGAI. LiE BHIE.&uxI


Edward M. Raphel & CO Inc.

Poz t-au-Prince

Grand stock de Iarine, cimeitt, sacs
vides,Savon, Sucre, Gasoline. KIrosite.


Achat


les dIet 1'free.


Agences King rapportnet de I'arsent Mous sollicitons la corresiondance.
KING MOTOR CAR COMPANY EXPORT DErT.
50 UL'mo SQURas New-York U S.A.


SVinnent d'arrivor:
/f 1000 disques Columbidt

P4 Anglais, francais et syriens

Accourcz 'vite la mnaiso&

0.* PysZMANN AGqQHOLM


de (outes


now*


111





ULR M&TI


2 /its f l.


Quisqueya
La Nuvelle Marque du Jourl
Rivali'e avec la & National )
dan la construction et le m6ca-
Chaque machine, avant sa li-
fraison, sera enfile et toute pr6-
paite pour l'usage el munie de
es acctssoirea.
Prixa par Machine
Or 11,00
CHAS. STEPHEN
315 Pue tHoux, ( ci-detvant Ru.
kn laudu ('ojulat Amwn icain


Chez


1. C icriez


VccDDCnt d'arriver
ExtermuinateIIr des punatsSsdont Iett
sFcrAcia* eat dflibien coDLUe et qu
seudu service A ron- bre de famaile
AaTbO POur IA destruc~on de.,
'lwuz de bois.
f j Beef Lmv'ix ce f orviif ant et re .
sonstituawl depuirn lo; gtezps appie
at, et dont le3 propriett salutaiie:
sent Inconte tables
Vin St Ratbtsd :ooque el fortifiani
Vicnubeul t'arriVer echti:


Elesse Monsanto

A corsterument I en, ddg6t des
gW~ritilhi~s de tcutes kdriteadoe iii
&up %erd dits mgicbsridjs anaki
reaint 8, 1`1 ST(;ivf Iet srIJIaues Lou
VoIleimnt lfltoittes.
Grard &16 t do pIOLchem, do tov
too dhzoeiaioi a, john a afautirneals
do chb t murt a Iour tioures. fern-
inoa( cl i tent. ( holestxI do touk
*tvrp I cur tot,&lea j( 0 o. ittpowt
Con tes lea bouar se.
--ao.dui Qurni eL face de la ,Doua-


Pi--- ftacho atplan Epanoma qu'uf
1mg. aialo de la beauty 6teruelle
Do* e" yoprotoen"sr6veurs,. nchai-
06 l'An%% gme &Iuuse cioram,
fiso eko Ia~audo vie.


VIENNENT D'ARR^ i


OeLicieuse, t(afratchissante


Laboratoire S6journ8
P iparation de toutes injectables
et ampoules m6dicamenseuaes
2 MtDAILLM D'ARGUMaT A L'EZPOSITION DR RUXJULL- 1J10
AlPOt LLS d'eau de mer Jsotouiq ues selon Quitait
L'eau de mer quo quo nous ernployons a dte soigneuseaent capt6 s
large, au del doe I'lle de la GonAve. Nous faisons remarqae au Cagq
medical l'observa ion judicieuse fon; les laboratoires 6trangers :
L'tn de mer injectable doit e re de fabrication rOcente pour avoir toutt
ses c-pinites thtiareuques. De nonbieuscs attestations nous permeloat
de ce tifiti que nos products ont donn6 tous es r6sultats esptres.
PEC CA L1TE : Serum nevrost.h6nique.
Ce skru i. r6gularise les changes nulritifs, i1 a 6t& empol, 6 ave
ucc6s dans la neurasthInie, la tuberculose.


et Efficace pour la


Destruction de tout les Microbes qui occasionneat


la Care.


Elle conserve et stirilise la Bouche er


la met en parfait itat


Au magasin de

Victor MANGONES
Iue du Magasin de 1'Etat, vous
trouveres des articles de ler. choim


P. A


Vi Vest. e .*


\;


-' 'U-. .. 4
d
v--- ~


w -

1


Enregislreuse National


Pliarmacie A. wda


Vous done les details
lea plus exacts de vos


Mart*-' A. Pqttrus, Th.G.
* hi Dieoajtahr 0.


encaltsemenla


Ilers.

En vente chez

L I REITZMANN.
AGGERHiOLM

Agent general cur


Spaghetli-Di -Martini
a la sauce female et aufromage
IPrI ar par des ( hels de Cuisine Italiens

Un R6gal Une Economie
John Eurns & Co Bourne Toomey Co
Port au'Prince New- Yor k

Les Macaronis Di-Martiui sont les ineilleurs..


0 'mO .-


Der a i tdex


Qua we donc cette bell* cr~ature at
pbiaa del saat doe4.beautO? .
C)OMPOSfl'M ITCHEL LA"
POURQUOI?
Pare. que It Comipost "Mitchet1a
r 9 &as antsea frmas vouueas, permet
la malado affaiasse de quitter le lit
et do reprendre I& vie active. Elle se
*ost renaitte. e.abellit, et sa sarnt*
Arissante liii donne rang parmi lea
5.mewasesains&. fortes et jolies.
Par" quo Ie COnipos& Mitchellg,
ast I* moilleur toniqu~e pour les
fonirucaen ginkral et particuli~tre
mlost pour stilts qui souffrent do
amcnstruatsiof2 irrigulidkres et doulou-
rouses. poor Its dibiles. Its nerveutes,
Vourlsaecsedies do travail; cccl L14
=4,1: Fjui doit avoiw toute lour can-
&se. Itstpurein* t vg*1&I ct so
voad garanti; coest It m~dicamcflt quo
doit prendre touto femime souffrant do
too alaises ci redoutka qui provion-
most d~uno "atonis ginkrale.' N ad-
guat pasa 4,4uivalent.
I KaVeflie dane moutes lea pborms-
aeke at ehe: Veu' e Edmond M agloiro.
S6 3Paw 3Apubhliflo 96..
nte vantagrog.* ewdrese I
II-Z a V~ John
S ea 1001Ha delset


Prospectus et











aI


Catalogues


C


9~. I


i Monsieur


E


Eug. Le BOSS0


Z


jourIBm


_1


memo


Mal