<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03396
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 1, 1919
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03396

Full Text

TrehaiW WfiiWib=-6 sU3


-OAmlnut-MAGLOIRE
DIRDCTUR--PROPRI.TURIR

ABONNEMENTS:


roar-AU PRtINCE
Us Mois
Troia M ois
DaPARTEM ENTS
oin Mais
Tmaam Moie
ETRANGEM
Troia main


Port au Prince (Hati)


Mar; ler. A .il 19:9


0


G UU 111(1
D 6.00
a 8.00 Quotidien


LE NlItR


5 CENTIUKF


I-ona --nci,cemr c nt rsqi.
A POrt AL I triOC SUn bLreSUu do Jmazaal
Paris: ch~s L Wayecncc & CJie !pRuat Tre.-,. cc
A LAudres : : zL ci L ~aCzCc t Las. 19 5a, 2%
Luig atefl
L3gw-York:gunivcrsaj Publicity: COMPOODY41 W96
141h. Street

LosmamaGscrkS ias&4dl nM I*Me'jp ~o


;Wi


I B otre I3eme ARIIVERSAIRE



Lz MATIN entire aujourd hui dane lectures. notre autoritd 4vidente et de ros directives
sa treizia6m ann6e. Ce n'est pas qui va claque jourgrandisaent multi- sentiollement ame'r
norrae, mais cost beaucoup. Car en p'ie pour le jear.al des engagements avec un soin jalo
notre paya la chute des feuilles eat de pub'icite trop important pour lenue littdraire dor
chose frequeote.jKa outre.durant no. que nous donnions leur place dansa nA do sea caractd
12 ans Id exiseonc nonu avoas.v6cu nos colonnes A doe b ou!i l-s j)ur- l'rees loca'e.
double si i'on zonsil&re lea luttes naFatiques auxquellis nous etions DA) qu auront pr
que none avons livresa et ou nous autrefois forces d'avoir recourse. t6s do cette period
svonl taiomphA, lea obstacles qua Qu'tst-ce quie nous a value ct'e tio", noun reali Doun avona en A surmonotr, lea di- situatiora et c4 press igi enviables? men's et lea am6li<
rections appropriaes quo uous avons Sins doute,la regle que d6s lea corn vienne-it au rang q
fait preodre A i'eeprit public, lea mence-ments noise ncus soinnes inm- tion occupe et qui.
idaes qua noun avoas remu6es et posda, par respect et pir intr'6t tlqu nous compton
popu'ari6es sans ten r co npte des vtritable paur 1- lecteur, de ne ja- s ,viront A li p:o
pr#jug6a et dos haines, les revendi- main dissimulhr ia veritd pour litter coin-a & la no6tr'.
calions queo nous avons proluites la clientele on jui quo ce soit d'au- Au seuil do notr
pour lea petits et pour lea humbles tre, itais au contraire, de dire et de D rec io i dei MAT(
on bravant la col6ce des puissants, defo-idre avec arleur et a tous rit aux collaborateura
eannf ton. le bien quo none avon ques, nor convictions.-:-d. r4clmor talen', tenant corup
pu fire ot tout le ml que noai pour notre people dds droits oppor pecitaltes q (i exis e
avooe emp6che de fair. tun< et des avantag-s concerts et d tenir le credit du j
Cbaque fois quo revient ce to d t' ne rectamer que cos droits 11 et un
do ler Avril c est uae loie profonde avanages It,-- d 0 re pour le pays N -m, a IreusonsI
or nous d'en saisir I'occasion po0 r un ioniteur avise et ralihste, de lui du pys no4 soentif
aiter un regard en arri6re our le wsg',aier sea travers at sea erreurA; p3jr leI bona proc
chemin pa-couru et pour ad'e a'- de le gourma d-'r paifos de 1- ust envlrs noas.
not remerciewents anx amis qai ont gii ler toajoure dens la voice droi'p, nos cor-fiares d o
aidd no* premiers pia, encourage en un mot de Id dtaf-ndre contre lea marques de bienve
nos efforts dans la suite et doLt theories pernicieuses et leas muvais doanent cheque j
I'appuo none esat rest fA lle jusqu & Bergers et, au besomi, de le defendre
ce jour. contra lui me.ne. A tons nos sousc
D'annde as anend leur nombre Noas none sominmes cons ammint nonus envoy< ns I'c
ao'et augment6 Taut ot si bien que dvertudsa le familiariser avec la v.e ire gratitude pour
Dous sonu trouvous aujourd hAi A le commerce et Ies idbes du mode ne cers.nt de nous
on stade de notre carnAre ou tou e extArieur et A attirer sur lui 'atteu tivernent. nous l
nocessit6 a disparn pour nous de tion et I estime de I'6tranger. que noun maintier
fairs la r6clame do no:re propre Partageant par nature er per dau- tuerons les an tbo
e.anc. c'ion lee godta fra lvis d lance lent d'6 re pour eu
Da reste la place nose manquerai'. et de clitre .ui disti iguent le 1 <.taur i is ruc if. profit
Li oombre tane cease accru do nos hai ion, nous coutinuerons, en d6pit indi pensable.


le mais dAvril I11pidsage hardiesse


Oconomiques es- et I rce de caractre. -
icaines, de vriller L homme nd sous ce signe est au-
ux 6 cP te bonne dacieux, b.usque, emporit, bru-
nt le Matli a fait tal tt tniomphe palfois de ses en-
dri tiqu-s dans 1h emis. Le boni;eur lut sourit et
is ficr les daflical- ts ch.nc:s h ureuses viennent ru
Ie de recons rue- devant de ses disir 11 voy-gera en
n lef agre dieO f, ayS e'rang-r, mais n'y sera poino
orations ,i',i C.on-r hureux.D une A ne peu levee, pea
lue note ptl ica- po6tique, il sera fortune durant !a
par le l mArn:its noitri de sa vie, mais il deviendra
a y fair etitrer; ,a.ziturne.melancolique, p -u so-iab.e :
o-p6rite gtnerale .u si ses meilleurs amis l'abandon-
neront-ils, et il mourra d6laiss.
e 13s ann4 la; La temme est douae de force,d'6-
N rend hommige aerg e, de jugement. Naturellemeni
don't le zAi1 dt Ifo violente. elle sera cepeadintl pouse
nt, ontdesu m ndin- soumise et tdle, A moins d mncom
journal. patib.lit d'hurmeur av:c son maria.
I Avant le marriage, son ind6pendance
A nos contf res d al'.ure tt son anconstance front Ia-
ten's de solidarity4 str, A tort ou A raison Plusieuts li.-
,Ad6s don't its ont veuve, ses nombreux enfants h6sitic-
Nous reeorcions cont de son caraZc're.
utre-mer pour ,lea
eillance qu'ila nous __ _____
our.
crip'eurs et clients 11Bonlie r6COmlpdns3
expression de no
la faveur qu ile II a 4t6 prdu vendredi soir, ei.tre
i t6moigner tfee le magasau de M tei.6 Matian un
eur garan issons sac ea cuir noir, coatenat des pa-
ndrons et accen- piers, uni trouaseAu de chfs, une
desa qui Dcus va- giosse clef el ditteiends objdew.
x uu organe uttle, Bjnrie rocom eilse A colu qui
Ule, asdLi.aIt e rapportera ce sac aux bureau du
atin .


Le Monarque Ifit appel a la Conference
die la Fair pour rendre justice
4 son Pays

?u .\ew-York Herald du 7 tV'rieer i919
Les Repr6sentants d i Roi Nicoias
ter du Montentgro,en exil A N-uil.y
sur Seine ont renJd. pjblique aujoir
'laui une d&iU hequ ius out euvoyee
I la Conaf6enze de la Paix.
1).ns ce;te d p&che se trouve repro-
duateune proclamation de deux mille
nots du Roi Nicolas, dans laquelle
,I d6c'are que toat cs qu il demaa-
de auy allies c'.st d'user d'ua traite-
nent himanitaire A l'6gaid de son
pays qui est A deux doigts de la mort
-t d'employer des proced4s Igaux
pour la determination de son destna.
Le Rai N colas dit qu'il sera le pre-
nier A respecter la decision de la
'oat-rence de la Paix, mrcme si elle
,ort contre lui.
Ea rreme temps. il declare qu'il
ituse de se desister en presence de
;e qu'il appelle aune intrigue serbe
syslemalique pour se subsltluer A sa J>
nastier a sur son people.
11 n'a pas 6donnc au Mon6 icgro
Je pouvoir s'appro:h:r de la Conf.t
rence de la Pa-x.C'est pour cette ram-
on que le Roi Nicolas et ses con-
seillers ont decide d'envoyer une de
pe&he aux reprdsen'ants des Puissan
ces, ne sachant si la d6 t-he leur
parviendra ou si elle leur parvient
quel efftet elle produira.
Rendue pub!ique aujourd'hui,cette
information a provoquC une vive


Le nombrc 13

Je ne sais ou on a e 6 p)rondr
que le cobre I; port rnalleur. 11
parait que oorigine do cet e supers-
tuaon vient de ze qu'is l tepieci 13
A table lo.sque au dernier banquet
offtert par I'honwine Dieu A 8t s dia-
ciples, Judas trLiat sont M lire. So
raat-ce que ce mnme jour, pia spar
le remords, l'itf m e i e ut survive
A sa faute et qua-l pitferikt so don
ner Is mort en ellant 11 pendre *!
Je ne ais mis tout laisse A croie
quo le rnauvais sort jetO au nombre
13 vent de 16.
Leaos anciers avaient cea an nes
supersatitioij A cause de certeans
jours quils divisaw nt en fastest el
nifastes et malheut A ceux qua ne
Ies observaient pas Ces causes oont
ausai vieilles que le monde Lt o:1t
exist6 chez tous lea peuples. Peu A
pou Ia cavalisation entrant dana les
u.aurs, le aurnaturl a fini par dsm-
paraitre ainai que touted les ancien-
uea croyances.
Pourtant le nombre 13 a sea par
tisans, il y a doe gene qua souaion
nent que ce Lombre leur port bon-
hour. serai' ce par bravado ou men
talitd sp6ctale 7 On ne saurai leur
en faireuncirnme de uOmes qu on run
centre des iudividus qu crcien
avoir de la chance on tenant dana
leurs pocbes le buut de ila code
d'un p-pndu. Tout cela, comane vous
le penatz bien, nest que de la su-
peratition. On n a qu A passer outre.
A I'orngiLe, I'Histoire Saa1te nous
le dit, la douzi6we annee accom
.lihe, lea his d Israel devt-naient me
jesua el f6tmaent pompeusement leur
t eiz &me ann6e.
* A R:m-, le je no patriclen reve
tait la obe piettxle, torte de robe
blanche bordee de .ourpre que por
talent If-s jo-ne gis sIus ue Ue fami,
le pauticlenne et c'etait fAte dauna a
fmiUe


Da ncs jours encore et cbez cer-i a o .nniu Ii0e In !, i c M0 sen0a ton.
trains I eupla, la 13ene anne re ous lisWns dans le t Semper -idetian Il envisage une plac-e 4 la 7ab!e Je
pr6s nre la majority ; c'est I'6poque U JI U U U la Paix.
corps humain subki le. transfore IIIII r6que tandas quetoues lesnationalites
ious mbh4renes i sa nautre.. .s 10L UlIst ent quelque falou reprsesnttes A
Done le norrbre 13. pas plus que sa Confr ence de la PoiXe Mont6nE-
33, no saurai: tre d.s dAtes d.e nal [ f nn ro, en de allisa Paide Ia prenmi
bear. heure,est oubli et que son honnetur
'est pour cela, come lot an Les navires enneinis navigue hetreoest ou bi6 et que son puissar
n6ee pr6c6dentee, nous avos raison ront sous seas couleurs est ourage parce que son puissant
de f6ter aujoura'hui cat anniver- rival dispose de relations Ifluentes.
saire qui eat la 13e du t Matin. On va bien6 arborer ur mer un Officier de la Gendarmerie Dans ceite dFpeche Ie Roi Nicolas
nutoure de Iesatime de tous les drapeau quia sea en fait le pavilion tuW pendant qu'il payait demand si on va laisser la domina-
son.. 6es genern'envisgeant qua I' de Ia Ligue des nations. I prseeno ses homes. tion de la mitrailleuse serbe ktouffer
tdret general de Ia collect vit6,lIs
rn r. trois grande bande hborizontaea non seulement Ie people monttnt-
oter al rntL avec a obelae de vie la baude sup6rieure et la band s f6 grin mais encore ses cris, just en ce
aFaire lt plu de baen possible ierieure, blanche cell du milieu, Jeudi matin, le 20 Mars, Ie Lieute- moment mrme oi tous les autres
Aussi son -ce avec n p uo i b leP blem. Ce n' t a -auire chose quo le ant Moskoff de la Gendarmerned'Hai peuples soot sur le point de voir rt -
plus chers quo n oaus bluons, ga- drapesu international, avoc lee cou- ti a 6tt fatalement bless& de la ball aliser pour eux la pa.x de la justice.
mannt Ia 13 aurora du MATIN t fours renverades. d'une embuscade pendant son ser- 11 declare que les Montnegrins se
en ca martin ensoloill6 du ler avril Le p.vallo n ser a bar on pre- vice. 11 expira quelques heures apres. refusent i croire que la grande Coo-
19.9. mier lieu Sur lea narvios enneanis Le cadav',e a di appoirl au Field 1renze laissera se perpCuer le de-
Clen.9t POTUEL livr6a on vertu des conditions de
Clmeat POTlEL .'armistice. Ces navires, qui cubent Hospital le leademain martin d'oiu shouneur montenegrin quand les
un tonnage brut total de 150.000 to 1 part le convoi fun bre dimanche membres du Congres connaltront la
new, vont 6tre u iHis6a par sle conaeil martin. Le Brigade Chaplain Peter vrale situation.
A i des transports maria times des alliA6, son -officiait, assisted du Chaplain 11 ajoute qu'dl demand humble-
.avtis postal comprenant des repr6sentan a de' Weber, Thompson, de la U. S. Army meant un siege pour le Moatenegro
D'apais information rescue de di- Grande-Bretague, ',aLce, t'alie et de passage A Port-au-Prince en rou- A Is table de la Paix afin qu'il puasse
vers Ottices, un grand nombre de Am6rique. Gha4ue nation recevra te pour its Etats Usis. etre rem6dit A de st intolerables con-
colis originaires de ce Service, tant la dispositicn d'un contingent pro- ditions.
pour lIotrineur que pour lIEstrieur portionnel do cotteflotte, do manir- Une escorted d'une compagnie de 'aireguduRoiNicolasunedestrois
soot parvenus A destinatination en or peaprugerl de ciaiona fins Gendarmes ayant i sa iC e la Musi- copies originales desaproclamation.la
trs mauvais tat Ce faith indique que dfinitve de navres par le trait que de la Gendarmerie accompagnat quelle constiue un recit dramatique
les colis en question ont ItA insuffi- do psiz. ic cortege funebre au warf ou le ca- des sacrntices fits par le Montenegro
samment emballs. ii e 6t4 d6cid6 quo cheque navite davre a ti embarqut A bord du SIS pour les allies. a eux qui aujour-
L'Administration croit devoir atti- ennemi arborera A t'rri6bre tole no- Panama A destination des E ats Uais d bui, oublient au profit d'un rival
rer I'attention du public sur la nt- veau pavilion de la Ugue des na-io l'enterrement aura lieu. pour lequel elle fit les plus grand
cessitt de donner un emballage sol tioua et lo pavilion national du pays Le Lieutenant Moskofft tait tlsS sacrifices, ce qui permet de profiter
de aux envois de cette na ure, sfi> mandatairo au grand nrAt. connu de la plupart de nous 11 tait de sa faib'esse.s
d'Aviter non seulement an traffic pos nouveau p.vil on a 6td adopt d'origive Russo-Polonaise mais Amt- 11 accuse les Serbes de trabison
tal les Ouis qu e cas ca comporte, parcel quf ne poeret aucune confu racamn et Marine sans contest. Point Dars st proclamation, le Roi Ni-
masis encore les pertem perars possa- mtn avec lob pavillos nationaux o'est besoin de parlor davantage de colas declare que les Set hes out trab
bles au prejudice des interessas Elle oltn*tE, sa loyaute. Pendant longtemps ilt c- le Montenegro, m6connu toutes sea
se verra, par cgns6quent, dans 1 obhi- i- cupa le poste de zer Sergent du lois morales, inwerceptA le peu de se-
gttion do bien ventier. dfaormais, A 4 vendre Headquarters D.tachment.ll tut pro-coure qui pouvaut lui venir du de-
temballoge des colts a expedier et mu Bigade S.ijint Major, oa.tion hours, empeche le retour de ses habi-
rtuseaeont rigourOeu-ement ceux qui Sucre de Bayeux, sacs rides, qu'il occupy jusqu'en Dcerrbre 1918 tants dans leurs foyers et donnA de
ue ieutoione po.nt les conditions de fitn e pour 6 re comma-sionnAS cond ieu faux motifs pour justified: uae ocagI.
sorldi toedaiat s cheo RICHARDSON tenant daos ia Gendarmerie d'Haiti.'pation.


Iloroscope'lalihour aux laihieC

Le ra 4me ne du zodia La Serbts a trabi le Aflot/n4iro, alp
Le laureau. 4me mgre du zodia- me le Ri A icolas
n pn i -firlia Lp ne-n on


II'


__ II~ Illlrr~lll I


ir-.


W -





II UMATI


& J Disques\W5
wdoour oOU I E C ON(CERT ( HEZ SOI
Naionl m Scj tiuua.disirem der1#4 n st~, t e n-oa# t
.SL R LN AlPAMLU.IOL'R?'E
avant waIi A'.ublin es Jftderf
st) tusprd-
A __:_ A-~ .


N. N av.II. ken
HUaiso allec ja I
daoeIs)ac( netruction
Chaqtue machbines
VFraSaOD Sera nOfiRds
mm %-b Poaw,-... &A


pa 'es pour a ung e m mouse ao
sem accesscires.
Prfax par Machine
Or 11,00
CIAS. STEPHEN
315 ru. Ifoux, / ci-devant Ru.
Bonne lo]
n lace mdu Caoulat Am6sicain


Chess F. Chtfriez
Vmneont d'arriver
ExIffminale r alts paanasss dont I't I
AaittclsE(t d~jA bien connue et qu
ii uda -eiv! -e A r otp bre de families
kwh.o pour I& destruction des
,wvs de bo~s.
4 1 Bed Luix cc fortifiant otre -
o~ustituant depuis loogtemps appr6-
u4, ot dout Ie* pioprittes, salutaires
pout incontesabl"s
Via St R46at,&Lonique .5eot Ifiot
Viennent sIar river ches:


Elesse MOnsanto
A cogoatsmment en d#F6t:dcs
Achav-filloi # do toctes fortf a do IUs-
our, vend ees~'msict-andiwasrsmii
caioes, fustr Veto et angvlezis coo
volcuotntImFos ties.
Grand dO 6t do. planches, do too
in dLie-inalors, jollsa ms ni mcm's
do cbseusurc sF[our homes. ft m-
moo ct ci fans. Cbapesrx de lug
geor.. Four 'oocolos ged a et poor
toutes lea bour ses.
Rtu. do Qoai or) f co do I& D~o&.

ObtA frIngewat AlM f6pnsk 4ENq.'
0 ASM.o m.&-.cI~3
pismbeinreasdo Yb.
1--


QO 4m.i dd e et betn eydsers -d
pM do u ema t de beestr
COMPOSt "MITCHIWIA."
POURQUOI?
Parce que le Composk "Mitchella"
ril deans les forms voulue%. permet
Soa sialade affaissie de quitter le lit
ot de reprondre la vie active. Elle sc
seat renaitre, e.nbellit., et sa santt
erisieante lui donne rang parnii es
f *o saines, fortes et jolies.
PTare qu* Ie Compost "Mitchiell*"
oat to meilleur tonique pour tee
femmeso em gknral et particuliere-
moat pour telles qui souffrent de
mustruations irregulitres et doulou-
re**os, pour les dkbiles. les nerveuses,
petr lea ecxed&es de travail; c'est 1i
frm6e q1 doit avoir toute leur con-
ce. It esot iurement igietal et st
re" garanti; c est Ie medicament que
dolt prendre touted femsme souffrant de
se malaies si redoutne qui provien-
ant d'une "atonis general. N ad-
met pas d'4quivaleat.
iEn vents dans toutes les pharma-
i9 et *ek* Voeve Edmond Magloire.
s Rue Ripublicaine 36.
Wr la *Mte en gro.e e'adresseor
RAFAEL FL61RZ Z..
2 Aveame John Brow
Sed Agent pour HaIti de I'Intitt
Medical d p Dr. J. H. Dye. 4
<. / alsJ N. Y. X U. A.


D
9
i


S


q
u

e


L. PFRFunzmAN


EN VENTE CHEZ :
Ph Carlstrom
Mme Vve Birmingham
Paul ProsrEri
A & F. Mc Gvffie & C


UiD COIuIIU -
6 DAFONOLA
a tee


AGGERHOLM
AgentgentiaI Four Haiti
Port-anyuiso
AuxzAym
Cap HIten
Goveve


S pag het ti-Di-Ma rtini
& la stuce tomale et au fromage
Prdj arg yar des ( uis de Cuisine haaliens
Un RIgal Une Economie
John EurDs & Co Bourne Toomey Co
Port au-Priwc4 New- York
Les Macaronis Di-Martini soot les mellleurs..


Dem andes


Prospectus


el Catalogii~e-s


Laboraloire Sojourn
Piparaticn de tootes ampoules m dicamenteutes
et injectables
S MiDAILtR1 D'A1RG*NT AL'EAIP(S1TION DR BaIKELLS U.s10


ANYl(t Li S8dWean de umer lbelouiq uc s lon 0111mbe
L't I v Cede rr que t-. us tin Ijfyois a aEttb oiglieuscctm t l
sreIFU del* doetIIle de la CU-.t A&. Ncus laitoias ze-alsuue gg
mid ci, I lhberesa 1(0 jL dicit ure que lunt bha laborutoli to elrauke,
1.'tu et mcrinitjctabli doitire dt fabrication tdctnte ]pcur avo:
14 pqz I RUS 'kiaaI11UC3. De Lcfl bitus-ts atticataijns aogs pe~
dt Ctilifitl qUt LOS pioduils oCjdaind o~nus es rdsultats egptres,
' I P E 0 1A ZTE : Bermm ndv r othitnique.
( e 6tuimarfgularise les dchainqa nutritifs, il a dt# emoli
acchs dai a Is ineurasibtuie, I& Iu karcUlose.


Au magasin de,

Victor MANGONI


Rue du Magasin de, i'Etat., to us
L'ouwe,.ez de8 articles de ler. chre



IEnregis~reuse Nalioo-


Vous donne lea ii
)as Plus exacts
ecirsements ~


En venteech,.

L I lIFLUIMA a
AGGEB1O

Agent 6dn~a-~


C


cd~ ~


U Monsieur


E


Eug. Le BOI


lacthis aCoudre Columbia
p. IGrafonolas
ft.;.... I 1 I I


- I -~ --~- 1~