<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03356
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 11, 1919
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03356

Full Text


&Uzirnoe anurM=o 341,


Mlardi 11 Ftiviiter tvili


OArmnnt-MAGLofIRE
DIR=CTUR-PROPRTLTkMR9


ABONNEMENT :
PORT-AU-PRINCE


Un Mois
Trois Mois
DiPARTEMENTS
Un Mois
Troih Mois
STRANGER
Troill Mois


'. 2.00
5 .uJ


220
0.00


0


j


e 8..0


Quotidien


II -: Nul"O 15 CENTIUME


Los annoncos, sont rogues
A I ort-au-Priace :auz urcauz du Jourxaa
Innrs: chez L. MAIeN CC&' Cie 9. Rue Tr".-.
Lonites .;Iics L. SMe n..crC i G. 19, at# as
LudgAte H
A NeW-1'0 hrk uvAa~l Publicity Company 45 Wg"g
10 bStreet

Lct, mamascrits instris 0u con DClmat pasread"a,


On a beaucoup parld des dilficlts av vante que nous extrayons dt un grand
I4 L existence d Paris. 04 va se n journal parisien et oi ait est question
rgndre copte par la chronique sui- de



L'Embouteillage des HOtels


-. Vous. Ie malin, trouvez done c Comnbien
Paris un hotel ou vous loget? Tentie I arncs par jour. Pour
J ous la Uflle cliAnerie de reliever coambion de tj'nps?
le deft, mai b6laal trois fois hl is! QuLii /. jouis.
j'en suIm pour ma peine et ma course -Alorn, impossible; nous s mmnes
bonte. lirant quatre longs jours requisitionn.a et devoas eracuer
do Nord au Sad et du levant au pour ie ler Janvier.
ponant, jai battu 1* capital entire. 11I faiL nuit. ')tDstaintine it j ntLe
scrotant chaque quarter. cherchant, dans tous lehs hitels s1ns plus de
qubmandanl on logis J'ai tout offert, r6su Lta. J '.a pris la chose a cuA' J, j
maws en lvain t t ujourd'hua., puie6 in'ciflle, persua .6 que j ere dains
fourbu, avant d6vor6 en tixis une Paris saus domcile. J out )13 que Ij a
petit toItune, ie m'altile vsan u un chtz iiimn e, j i patlsog- ail.iian do
impuisi~nt a donner au probemtae porte on putt. Entli uiniout, je
pose unie solution autre que j: c js im'6ruule. ana1i.a.sinas volonto,d1tan
uoe cihambre A louerdans tout Pa, i. le bureau Li du!e molesto maissoti
Pati doe la gare Sain -L-zire, je tneuble GentiuneLt. lo pa'.ron pie .d
frappe aux hotels des envira>s : part & tiii petne, nme recoualt te, tt
Avez-vous une chambre? pour passer la nuit, rn'Xffre d4 ie-
No), tout eat IGue. Tvellotiner avec sea a ais. DLseax rati
Ceetuadat des clients parktti, gets se pims:nttiua .
si d'autres arrivent. CGnt franIct lpour ur lit.
Oui, mais lea chambres sont Vuous en l tinez 'iihe quea c'st
reteoues depuis iongteumps une va imnpcsiible : jd n as pas un c-.ia.
chance cst chose rare et sera plus Des te ou-., j'ki re)prits ues dS-
rare encore lorasae nous seroas inatclts. nfj A, assy, a ive g-Aucthe
paitteimiuent r6quastioutns. y toiot passes. ms1e ein Vi.j. De
,..DL Toevelles requisitions IJd fins Getielle a V'AI'u rarJ, iiin d4 uannut
dpouvau e. Dnas le quartierde 1'E.- pour u ouviaIr ae uob s-l*, ji hasi
rope. de Clichy & Pigalle, dans tout trouve auL.u"ue thdlnt)ie pas initaSud
Is IXe arroenadiasemen, j'esuie lea un taudia. A Lharunut. au grated
mnmed refuse pour Its meauesraisons. hotel populaire eat devenau u centre
i n'y a rien t loner. ni au mois. ni de r6toure. E Dbantieue. j'ei pi eou
Ala joern6e et, a i'heure ne tu'int- semunt echouuc.
eae pa-. Aux abords des gait s de 11 o y a pas de chambre i loue.
IEst et du Nord. je n'ai mine plus dAus tuu &'eiru?
I paine df an'aareaser aux bureaux, Un moratorium nefaste
car ut criteaa : ecomplets bjrri Et, cependAut, ia capt uiai p.,:s6de
oates lea ponets d hotel. Pres ae Ia 13 tuo tioL elet easoinusu mnoublees
place de la R6pblique, comnme et la baniieue 8 JAU. Alors,d'cu vient
jinsiste, toute Ia faiaille de I h6ttl er I'ewbouieillag "? Une coupo oeuce nme
quatte la table, serviette au inenon I expli4ue eu queoquei mno a :
pour contempler Is phb4om,'ie qui Le iaJtuue cousiderab e de
pretend a so loger... rtfugies doe ti gique tt d.A anid de
i.a cour au lo iMa kaan;e, ,ijpp,.;atiuuOn u injiato-
La corse ogs aux ti.cdux mejbles Ayant vainemrnt fonile6 l's 'I lar- meinu abseti, U, miuu.iiae cujs erve
tiers ae la Bassille et de la gare sa crauIure sus a o. i a i player -
de Lyon, par le ftabourg St Antoi ie et e..ia l se req was.utou, ,avo-eu. exa-
lt Ia rue de livoli, je vions in adres- geree
ert sux tlotela cbcs du centre da Ma.a re pi~voi -a pts la tifi
Paris. Ceat plus cher, mais e:tin de ce pa-ibie regnuim?
UIsasI la gIagoe me pursuit. Une It tauit bt.adLte. Lea rtfugies
iongtaine sOOt requiittiornes les 0Oe ptuveci etncore rejoindre itur
san sont deveonus winoisres ou an- piys et cela ne so ftra que pe It a
aues de Iaunexe d'un nainaisttre, petiu to sys ce uno auatire subsas-
Is autres soot occupies par des ser eta LAnt quo lea cointuissions aibi-
vices allies, des formations satital- itAld n aurout pas serriuae lours
taires... quoe ais-je encore? pepeu. truavyultu .La require lous ed hotels
dent it en rest quelques-uns. D un tie custotouui ,,u ltnietuomit, au f1r
Ioo assure, je demanoe : di a lusate o t e s igtustute aoe i
U'ne chambre pour buit jours, pall et do la dteaaiHbiliato I.
sil vous plait. L.'eat joyeux! Mae, eun attendant
Y en a pasl grogne une yvoi ou lobeoC e t eb p.ovIu saux et tea
bourrue. J'ai mal daO miy prcndre e ,ourimues etiaugtia, car t vA proba-
daas l soivant, trAs poll, un peu DaemonL t eu veulr.
timid, je maaude: 1t les toutistes vont vnir!
Vousa nauriez pas, par hasard, !.-t les toytistes volt venirl
toe chambre dispomiDle'? I uytz-en ceLtin, puisque dejA
Une desnoiselle charmante me r i- plus u'un mniltlon de passerpJrt pour
Pondgaiement,trop griement meme. s tFcance soat oeiomaues en Ame-
Ohb ii ny on a plus depute des ique at quo ltea5 cubes des bateaux
mnois.Comme c set encourageaotI ouat retenues poeu des ioba Jot-
Mais moo taxi stopped dyvans un gua z a cila quo a .u0 ollt-ii-e d tu.s
immense ecaravanslratl. En p.uasoiera "acai et b,uoJ police. a traL.ajs
langues, 'exponme moo dear t aO vu lntuceesfnaLutait aeriver a P& ir,
iploy6 toogtiemps muetquattiitpar pater quelqude t14ps 00 pea miasion
oe r6pondre; a J'eo refuse 2AU par am qui't va tioir to tluger.
jour Gogueoard, mou chauffeur rit Alois.e to oy< toe setinae
oon cape;jeasolqu'it s olfre ma t6te. J su e ote Vobqu ui- Ilas atat de
Attends ua pea, mon bo.homnme, je noiveWsM ita- lit tI ublirS et Iiu-
Vaka bien tap*ter Rtegeur, je me vao1r lea pstiiU i ur. .yA.t des .Lbam
te conduire ao plus royal hO el doe :e** atsponules a 1e.0 aud, tu get-
taris. Je m'y presented com'ne a ta- usa, tempoa&.atnt, Uit. bit e n idu,
chu & on pnoce da mang deirant anu -- eas sucun a"r Et .ouO a is
SPPOirnoma.L simple d6klaa.ou a la puiwoe des
Cgourste cootiaUt&.aregard 6.pIo- oxupAats.
Wi, toat M019et piod pIS 0 as1s uI A y Mo DMloeu 1* teale solution'?
a reu, abs.Least ieeU, paa m6mde I..'es Csat, pour u .nuuou till-ga,
SaS chamlubre de oormer pour soe celt mu emboatetlsagel .

Entr. 30 *t 100 trancs SaC videsM neuf
I lamebe, io cherche encore et
f r.Oms. ,. se casimbre.I Chs L. Preetman .A;gezolm


Aux ETATS-UNIS

LE PRESIDENT WILSON REMER- t A ,ooo dollar. d.q premiers iecr-.
LIELiS O.DATSQUELEDE-. tires de 3,ooo A ,ooo000 dollars par
VOIR (G4RDES HORS DU. a.
THL IFRE AC1'IF DES OPE-
RATIONS DE GUBRRE It est demanded aux officers
(rdr -de marine d- retour de
()rdre ,nral du Dpartement' ia prancdre part auL cmnfe.
iuerre rences htib.Aomnadaire:,
Le Prsit ent desire, au nom de 'a
Nationexprimer le ptix q i-ct attach- Le Secretaire Diniels Jamande A I
aux services essentiellement vitaux amiraux et a dix cipitaines de
et empreints d'abnegation quont prendre part aux reuntons.
reidus les ot i:ters et sold.t que les L
n6cessi 6s nuiiiatres oat tenu et tien-| .e Se.:rtai'e Daniels annonIe
nent pour l'accomplissement de leurs 1qu11 de nande i ; amiraux et dix
devoirs h rs du their re dei opra- ".apataines revenant du service .1 '6-
tioas .c:ives.- Leur coatr nation stranger sur la tiotte de combat de
la victoire n'est pas moiadre que prepare part auxlconthrences hebdo-
celies des homes qui ont ea ['o.- madaires que tieanent les chefs de
casuon de ,ervir au fiont. II leur tat bureau du D*partement chaque mer-

devolu la creation de la grande ar- ciedi apris madlt
me.: ee la furniture de l-eqaipement A ia reunion demercredi prochaln
et des approvi ionncmca s indispei- 2 jinvter, une quan'it, de qu s
sab es pour les operations militaire; &oan im'ortintes w -o n soulev:-s eti
Sans eux les troupes A i'etrangir le secrttaire desire vo r ce< hommnims
n auraient pu ren accomp.ir ti qui parent une part; si impo-tinte
beauou?pd- cAs l:ur muntuea A l'ar- aux ac:t'VwIi; navales A' l' rtuger te-
titee tut da a leur capacity militaire nir coal re.ice av.:c ls Iuts to ic-
cI ai .i1 lative cx.cep;iooneile. I s tionnrires da dpaxtetnent poar un
oat e e n tout temps p e s pour chArg! g.Ieral d d&Ci;.
Lout service qu i'tnaiete du gouvec- Les oli:ers de re:our qui asste.
nemeat leur demandait de remplir. rou- A la cott'frenc- so it. Lamn.ali
Its se soat moutr6s toujpurs sitii- HIn'y T. Mayo. le centre admiral
fans et pleins d'ab-igitioa quiud les Hais Rodman et T. S Rodgers. les
devouts qu-on leur imposait n'idait capitames L. M Nulton, Victor B!ue,
pas en accord avec leur propre agr6 Montgomery M. I aylor, Lojis RK.de
menp Ste'guer. John H. Dl)yton, E L,Beach
Le pays estime A un htut prix les William C Cole, C. M.-Vy, H. H.
services tooamentaux qu'ds oatren- t-.h;s y et 1. B. Hi.ee.
dus pour le gtna de la&uerre. --
Le sous pi.agraphe 1 ( c ) du p COMPLIMEN IS DE NOUVEL AN
ragraphe i des ordresg6e raux,No 6 AUX EMt'LOYtES DU DEPAR-
du Department de la g i.rre 198. TEMENT D'E'TAT
tel quel est amend pd ta section VI Nous pieoons En plaisir puticu-
Oldres (3eneraux, Departement de la lier a pubter ce qua suit pace qu'al
Guerre lyii eAt modifii come il signale un tait t ci daiti;ile A se pio-
suit en omettant les 6 derneres li- duire ch.z nou, t.t dans les pays de
gies et ea y substituant cca : I'ancien monde ou tieurit le tonc-
Un chevron d argent de m6me mo- tionuarisme.
dete et port de la mru e if n que 11t s-ag.t de cette tendance amnri-
le cht\'on d'or A chique otfi.ir, cainae reair ea mepris les chuigei
employee de 1tintendauce at hammes, d." 1 EAt pour rechercher des emptuis
enib.es qua oat servi pendant six plus iucravl i dans le commerce et
mois dans la pr6sente gaerre ec de- I iudustnie priv.e. Au leademan de
hors du ith.,re des operations et un la signature de armistice, A Ia suite
chevron dargentsupplementaire pour du manastre des liaances lui-me ne,
chaque six mois de service pareil Mr Wialiam Ma Adoo, le propre
apits le premier.Le chevron d*arg:nt beau-tits du president Wilson, une
ne sera pas porte par ceau qua ont quan te de tlacuaonaaires pub.ics
droit au ch.vron deor ou au cnevron aemucent leur demission paIc:que
bleu pour services de guerre des positions plus profit ables les ap-
Des chevzoas de m6ae maniure pelaient ailleurs et parcequ'lsavauent
et de micne dessen et sembiable- dO perdre beauoup A roster par de-
ment places seront ponrs sur l'ha- vuir patriotique, dans des places de
bit, le pardessus ou A la taille de 1 Etat.
icur Luntto me d ordonnance pour CCete particulariti curieuse se faith
tous autres personnel ou unitorme voir daus los compliments du secrS-
des e ablissements miliatires autor.- taire Polk aux cinployis du D par-


ses 11s seroat portIs sos les mines teineLt d Etat et te ...oages vient
conditions qudil est present par les d e.re ob 'ge de reliever le raitement
oltfi:ers, employs d attendance ou de ceriaintu toucttons pour concur-
honmes dans les rangs. rencer ie aAvaIl prive dans le ecru-
Par ordre du Secretaire de la guerre, tement des agents.
Peyion C. MAR...H Le sous-sr#.ietaire d Etat, Mr Po k,
Geatital Chtef u Ett-major. la pubiie aujourd'hut Iadresse sut-
vante aux tonctoonaitres et em-
Le 12 D6cembre 1918, le Sous-S-. ploy's du D.partemeuI d'Etat.
cretaire d Ett Po k a demands au tu moiteuL otU se lerme l'annie
'.omite des atfaires ecrange[es de ia 1916, je de ire en absence da seerk-
Chambre des salaries pius 6ievs tare, preadre cetec oc..asion pjur
pour les tonction aa res dAploniatiques vous souhiater une heureuse aou-
e, une augmenta ion de leer nom- veile annee et pear vous exprimer,
bre. mot qui suis charge de diarngr ble
It a demanded des foads pour la services du Depar.ment d b.at, be
creation de 2$ experts commerciaux prix que I attacne au travail qui a
pour le servic- extereur et que te etC ac.oapli pendant la paiiode de
traitemen des amb~ssadeuar son por- guerre par le homimes ct temmes
te de 17,OOoA 2 ooo do.lars par an, au Depittemeat" C:i a aet use tea-
celus des mt 'sires ae ire ciasse de tatloa pour beaucoup d'entre vous d a-
1,oo000o A i, o dollars ; celui des batndonr lekrs places sci pour recber-
mimnistre de 2..ne classes de 1o.0oo ch r d autres places alus oavis et maiui


I Les aspirations juives
devant le Coagrbs
Les uti/a se relaent't i la foisde la
Fran,-. je, Etats Unts

Dans un entretilet extrait du
a New-York Herald a nous avons
dul.k montr6 ici comment les fuits
se demLnent pour arriver, A la fa-
v-ur des travaux actuels de li Con-
trence de la Pait. A lixer dUtiaitive.
merit et terratortalement leur nation
nalit .
Nous avous jrapporte notamment
les Offo ts faits dans c! sens par le
cong-es sp6:ial t!nu A Mirseille. Les
intormations suivantes moatrent quc
les luIfs tea!'n' au Lhtati Unis ,>i:
loin de re'slr maia. !).
Les luifi Syriens, plans un mee-
ting tenu daans les premiers ours
de lanvier A New-Yvrk. voterent plu
steurs reoltut'ons rela'ies A la reha
bilt.ttiio- de I'Asie Mineure libre
.u"ourdh ui de toute denomination
turque. en envisag.an' particul',re
inint la restiuritio~n de It Palest ne
en Laveur dei J aifs. er celles de I'Ara
bie ca .veur dec A.:jbs.
;Au cours d: ce matting. plusieuri
or.ateurs s)uligricent le d,%ir dic
juihs d.- vir dc is ier la Palestine
commna s&L ;e de .tte restauratioa.
en h.usant rmntrquer que le devt
loppement moJerne de la covils's
sion q,.i s a:conpiit .ailheureat-l.el-
dans .ette coatree hlstorique est du
a lintluence dts di:lareLtes colonies
siotin enes qui y sont etab'ies. Les
repre!entan:s, d.os ce mett.ng, d..
so:ietes arabas, dissent les in entons
des indivilus d. leur race de vor
eux aussi. l.t r6hibilitations ji .
se I tire dans da-s la Palestine
Les vues imprab tes duna in
noritt de Syrneas qui vJudraoent
vo.r cette resLaurt on se taire dans
le ses dut Pouvoir abiolu. turent
comb tlues pir .B-mnyehuJa, de bru
salem, chtA de g oupe qui s'est fto
nmi pour laire it.vivie la langue h.
b aiquc et la tine adopter come
langue national en Palest ne.
foute restauration amperialist:
dit-il, trouvers an obs acle nature
d ns les pruncipes de justices ci lei
dro.ti des petites natloas, poar les-
quels I Amdrique et sse allies so soot
batius. Ai surplus, on ne sturait te
nit comp.e des vues do grojpe im
priaitst.- qi n! reprisente qu'une
pDtite minonte ca P'.aetinja a
D-s re.olut:oas turent eosuite vo
tees unanim:mtnt pour etendre les
projets d autoiomie aus nations ara-
bes et am6icaints en retojr de leurs
splendid.: cooperation ausx eftort
fails par les al tes pour la liberation
de la 'erre sainte.


consid,,.,i par L'&pinion publiqu: : .nis
vous vous 6tes rendu compete qu'il
n'y ava:t pas d; services ni plus es-
sentiels, atni plus important q e I:
service dais ce dkpa;:tmnt et vous
arcz travailli avec devoaem:ot dans
:es bureau paraly sants(cramnpeJ quar-
ters ) saas teanr couple dat temps
itoiur et laisa'* de s.x:rilicS pe,,u ,-
'airest$ accompissialt vatre devoir
:o.nmn- des ho ntn:s et des femnnes
?atruotesia ou vojuavyLez q4ua c'"tatt
votac devoir. Je voas t incite de cc
splendide record.
Les tfanuLnuAires d. c- Ji4parte.
ment ap?;,cent ce que- vous avez
tatil et wous soat protoadjaeat re-
:oanaisstais ; muats, par deasus tou.
vaju avcz a saustacaoa p.rsonselie
de savour qu6 votre cths ect b.:a
remplie.


t


C ~ ~_____


Port-au-Prince, ( I Laiti /


'If'-""- -- T~ ~"-- -- --'--- -'-~ -~~~~~~ r~~~--r~-- ~I/--- ~~ ~~-~-I~


0




JL Iyff'TN1


Prestatio id Ser cil


Voici fs discourse prononce par le
Duolen cdu 'Iril'unal de ipremsere
vistan tie a la .reslalion ,e
.Sermtni de M. A4uguste Mayaluire
Monsieur le Prdfet,
'et une annee qui, nous You-
Iouns I eaprer, marquera le point de
depart dune rouvelle et herouse
tape de oiHistoire na'ioaase que
celleo-ci ou I est install dans nuos
aronditsementa des repialdentanit
civil du Pouvoir Executif sous le
titre de Prifeots.
Depuis la reconnaissaree solen-
nelle de notre lnd6pen .ance par la
France, tous nos lhomint s d'E at que
out voulu itautremu-nt e bien du
Pays out 6t6 pattiBsons de l'instaura-
tion chez nous d'un gcuvmrnerent
lvil et; ont ardenmitunt .uursuvil ct
cut.
Le regime miliatire qui as' mposait
jusque 1 availt c-as.i. ei el tet, d's-
voi aa raistou d'tke.. una lore isut
mous n'avions 'Pus a cramhdre url
retour agresasi de la part d liun-
,iesnt e m i6troo ii' Au-i., ii ya n 'a
vEritablmuent plus (i nploi, noe at
just;iiatil plus par es st i 's'eir, eyant
peidu tout id#ali atirinal. to r~natm,
im liutaire ino dvailt II a 'a. ,lr a
digndtrer en atbus at ., i di er les
guerres clvalet, cause o t.Us lui aU
mIalhoeus.
Le President Dait;uieniave tail
don" une tivre nem1ei : :tutL Pta ri-
oltique,lourtquil rep end c. |pi O aill
me et a'elforce de I amnetwr a I 't-
siticD It so rattacie binsi A ia p to
pur^elign te e nos horuaues d l.t't.
'Fousa lsa titoyens vrirlablemne:-t -ou-
cleux tit lavenar national dovent
isLitlaite que tea gen6aeux efforts
rAusdisi.ant et que, par le libre j. u
lJe iil-ttultiont, tle (ouvelnetnlltu t
CI'vil devitinie cu fin nit- a, t .te.
(Ce n'est nen, en tiler, u'aslar ldup-
pfl-n6 r.os -ile'ut6a rLnilitlaree, hnoe
comrmauldan am d'ariondaissaiementa el
de comuliunes, incs 'l t s4 de -c'(-tion
et leurd auxtiaiiies. \ 'l 1 ble-l J'Pit-
,d 'a, lI a ie lnaittint oll tm id ant l t%
ap4pellainoita et que Is [qu sb uIt i
homnines 'iui dispuet' ont d(e la lurce
putilaque. J' e ie e ouuve c At :
Jt dux des lepr'6e9titartl (ivilb U:
Pouvoir xtcul;l it:es%'us d'autui-ite
aultisante | our leas il| er d'a&oir
sonu leur imainmuise tolute les bian-
ches de I'adtuanistiation publique.
a Tout home qui a du potiuir,
6cr vait l'iummortel auteur do IEsprik
des lois, eat port A en sbuse;, I! va
juaqu'a ce quit trouve des m istes.
touitu'on nu puisse abuber du pou-
voar, il taut que, par la ,l apus tuiw
des close, le pouvoir aticte le .uu-
voir.
Les citoyens qui, les picmier,s ont
i'konneur d'etre appeles A ce nou-
veau pose de prttets assument ainsi
une lourde rtsponsabilit,. 11s vont
decader du sort d'une ri sttution vi-
tale pour la Natie'. -::e stra ce
quils en auront tait. lout depend du
tact et de la feimetl qu'.s .ouroat
misdans!'xzercice de icuis lonctionas.

OuWant A vous. Monsicar Auga..;e
Magloire, nous vous connaissons s-
sez pour .avoir pleine tent i e c cot-
tiance, pour tcAe : .i- u-avec v: s.
tous les icsultats pos.i ales tl d&it-
rables seiont ob enus
A une zite nergie vous a!li,: d,:s
connaissances p-otondcs et vi,', s,


Celul qul aohB e

EL'EMNULSION oD SCOTT

achete le meilleur aliment medicinal que
la science a produit en cinquante ans.
11 n'est pas possible d'obtenir les effects
curatifs de l'huile de foie de more en
aucune autre forme.

(Prennez garde d'obtenir tojours I'Emulsion de ScOt)
'" I


l( ipul)lique

SERVICE DES D(
NhC'IIUN DE I.A (;Ul


w Iw w --


d'fllaitiF'aitF& fli.Va~r* Nos Tribuitau-Ic


__ --- -ml q ~,

JIgamenus rendus par le tribuu-.
de paix section sud daas son audien-
ce du 5 t erier courant. Presidency
du juge Louis Romulus
Clara S" Louis contrr Elid,
Toqeph Le tribunal don-e ac e A !,
defendtresse de *a remise d.s ci 1
de la mason A la condition qu'e,.c
paye la somme de o gourdeb. Ia.
accorde la facue de s'ea libtrer en
deax terms gaux et mensuels
F. Cordas:o contre Ch. Cksar
et Arthur Hyppolite Le tribunal ren
voie la continuation de l'affaire A
i'audience prochaine, depens icstr-
vis.
Aciphie Louis centre Rosen-
thal. Le tribunal coudamn le d.
tender A p-yer la valeur riclam e,
lui accord la faculty de s'en liberet
par des terms mensuels de 13 gour-
des.
LUon Lilavois contre S. S'ron.
Le tribnoal renvote ia conwinuatio
de laffaire A l audience pro.ham,
Oreste Chrzspia centre Arthur
Do zan. Le Tribunal donne defaut et
pour le profit condimne le dendeur
A payer la valeur riclame c
-!I **M*- T A _


MARINES
HATE IL L


Suivant l'avis conlenu dans la
dpe. he No 519 du 7 Ftvrier cou-
rant du 4.ommassaiJe du Gouverne-
ment p es le Ti' bjral de iare Ins-
ance de ce resort. I C uriaenr Pran-
cip.lA uz suzesioi.s vacan es invite
. us les crtanciers dea i succession
de feu justin Thomris. qui a tet de-
laiee ,chu#t la vacance. assisfer
ou A se faire representer au rtcole-
meatdes meub.es ettlfets se tiouvant
dons le magasin du de cujus. re-
colement qui s-effectuera ae vendredi
que i'on compteia quatoa' te rier
ca cours, avec I asiitaanc du luge
de Paix Id la CI pAt lc Section No;d,
.tqu's A cel cftet, en ver u de t'art.
;: >1 I IDi l i it I n ,bIt


11 NSEIGN EVENTS
METEOR3iOLOGIQU ES
OBSIk.AIVATUIlik.
DU
SEMJNAIB.E COLLEGE
bAINT-MAiITIAL
Lundi 10 F6viier lP;W


Barometre


762 9i
minimum 2.1 ~


Temperature m
V maximum 30.7
Moyenne diurne 5.7
Ciel clair le jour tres nuageux ia
nuit.
Un assez bon grain de pluie.
B.aruinctre leUgrement en baisse.
I. SCHE2RK


Port-au-Pri:.e, te t tcvrier 1919 La rue St l eoore
L. MALLBH -NLHE 11 est a6sirable qu'on continue let
travaux de voirne entrepris A Ia ru:
A vis St Honort. Nous divions dernitre
11 a vo su I hb.t r mnt que la motitc de la vote a ete
11 a uvtc vole sur 1 ahib.ttion !m- nrefa.e. Les recultats obtenus permei
bert, biee section du Boucassin, dans ent de s'attendre a unc bonne re-
la nunt de vendred, 7 au 8 du cou- fiction de cette artire qui nest pas
rant une jument rouge grande tatile permit les moins flquentces de la
etamete des lettres L. C. et suite, vile.
sous po ll ouge, non etampte. 11
Une laige icompense est promise 11 laut centr6ler le lait
A celui qui aura truuve ces animaux. i.e public so plaint A nouveau de
Arcahaie 0 tevrier 19;9 la mnuvaise quaine do lait que de-
Dme Mu at BERNADOUITE b.etn'. .Is gen. i, ia campag-.e.
Nous avjns deli sufftamment dit
A vendre A que. danger le lait trelat# expose,
Motocyclette avec votture sur le la sant dy trieles, pour niavoir
c6tt, bien cquipee avec speedometer Nous at rr encore une fs.
cornet davertlisement et outlis la atNous at.don encore o ne ftes
machine est en pait.ite condition q-uesti-on de qui dgroite sur cette
Demander pour le Lieutenant Kin-. qestic.o qua tc ote ee Is sateo pu-
ney A la Station de police, bilque ;6i1 qu u n cot:6 e stvre so, t
Shanitivtinent tab'i d'une faGon
Avs de depart const-e ur le tratiz des e marchan
Avis de depart des de at
Les d6p ches Four Cap-Haitien,
New York et 1 Europe (NIl N.Y )par Champ n)ount de Foot ball
le sis limperators seront termees de- S int Louis a g.grn6 le champion
main 12 courant 4 4 h de lapii- nuitt 8O ladie fenl IJttaLt sur les La d
midl. Daeialiit-ma I ejluip- du Lycte par six
t ort au Prince, ii fivrier 1919 bu a t toiic Seu.
SNydi-a la vti-4atii se dd flrur,,
AV&*i Le public se lappellera avec pial-
.e public et le commerce tngd- sir que c'eti cc soir quaura la
neat south avise. que gar suite de gran. repiesentation A iaquelle il
uuon contract d'Aasocia ion avec Miles sera olttcit le meivilleux lilm
MatAie-Elena Loiiabz et Alice LoiLaz, .Nydia, la veudeuse de ticuis de
ua Mation de cojmmuie sc ur ta Pomprl
Place ue loit-de-PAix a csii d'exis- Les nombreux amateurs qui con-
latnueva pouI LlOtiUt r mouuJ Celli naissent Ii valcur arLtst!que des sc
J. I. Valniut va &. Cu ce a partll u nets de l'ant qui c ae -e teront pas
li t vii I I'.*i*. taute d'asisite, A ctt. itpi&ccntatio i
1.' t-ue-l'- x. ;1 J,,i.itr U19 y qui sera tiimp,...r.nt sp,-u..ide.
J.. L .inL.\NhULVA A&ui m i. .Am
IU.8 1 i fIP Ui5il


iune lorgue pratique, de l'dm as- __
traction publique, une grand,. .* -0. '#ff
p$rience des hommes tt des choses 5Lei omploltI
de cc payr. Nul nc peut m eux con- .faitien
nature qu vous les besoins de nos L. Coaptoir lesi ien a 'bonneur
populations et les vIratables asp:, i a avisa r as biehveilatute ciienticie
tions de lime national. Vous avez qi-, your cause d'dgiandasstment 1le
toujours so maintenii le countica Mvv-iu eat ta austere au No ,t0 d3
avec le people et cst cer ain m.-ntla It ,e Botne foi, A la hale antk-
plus pour votre usage que pour ccLui' awi. i n ccupee par le Cabinet
des auties adults que \ous av. ap- 'diM .,u olon .Menos.
profondi notre histoirt c que vcus T'hle .coItAplotr
en acz rapport Its volu.ms .i st *.
gestis que vous avei icrils sur ls l.litiet f
causes de nos malheuis. C.tt-iteri are respectfully infor-


Le Tribunal est dooc heureux d'a-
voir A vous donner acte de votre
prestation de segment comme pe!et
des arrondissemen's de Port-au-Prni-
d UM.i r& hl*lise t Ade I sc .hobsh


:atd lbai tie e Comptoir kiaitien p
iesb moved tolarger quarters and is
i .w .ucb ted No 102, 1ue Bonne foi,
I tit tu the Altice ut MA. Geo Solo-
u ui tie upticau .


cc, ack 6r5t a -a ...
et forme pcur vous des %eux de CSa vicdeis?
plein success dans 1'cercice de vos Mo lit8 I
delicates et importantes fomn ons. M U 1
La laimon V. U M.khlouf otire A
fPha ain e '.sea clients et aux speculateurs eu
CCtit idemites de( eait vides, j.ouvant
li le J i s. i j eivii d t a.ibal|l ge.eileotfie eaitsi des
Uaou.itm et des presses A colon comic
Aspirin. lGa/c lTl )cr/ L< Ia- ,,e eement neufs avec un robais dej
4P 6. 10r5s el Deail. olo1.-


Le soussig6ue por.e A la c.ounais-
sance do tous lea in 6resasa que ie
Tribunal de cominerce de Pur -au-
Prince in ayant LomrXe bdidmanmra-
teur pioviauile de ia M 1,ouI de com-
merce de tkd u Justiz 'tiuoina, Fou-
or ure :a lieu a pArttii de ce jour
Port atiu since le t10 Ieve lea 1919
L'ad niitustrateur ii ovisoire
hi. PIttH.E-ANfOINE


Vient d'aririver
Urodonal, Emulsion Scott, Sj
von Goudron. Poudre de TaDc en
gros et en detail.
Aussi grand sto:k d'articles
Pharmaceutiques en gros.
W. QUINTIN WILL[IAIS
Pharmacae Al6tropoltamue
Saint Mare, iJarti

Ant. Labastille
AUX CAYES
Inpoit. ,ion Lx.ort At ou
Com i sion Repr(s:nat Ou
Affairs de Bana u
CfoQsioYAToN Do rn Au


Petitea noiuvells

Aujourd'hoi eat a St-Adolphe,
f6 e du 6roe Cabon. lo d6vou6 mope.
ri ur du Petit Sdminaire Collig St.
Mar ial & qui LOUs reoouvelooe
Iexpreshioo de ovotre profonde syr-
pa bie avec ono meillour s oubait.
Hier ma in eat entr6 le cargo.
boat Lake Ogden, do li Panama
Hsilroad Steamship Line. C. bIteu
n a pea accoat6 Ie wharf A cause do
I'encombrement occasionn6 par le**
etres navires. II a pris Uouillagg
au large-
LeB travaux de construction du
Palais National marchent rapidement
aous lio'telligente direction de far.
chitecte G. Baussan. L'aile ourat,
selon toute probability, sera ache-
ves au mois d'Avril et le Che( d4
I'EIat y prendra logenment.
Le bateau Canker de oa South
America S aampabip Company, vye
n-,nt de New-York et se rendant a
i'oi t-de-Paiz, Gonaives, Port-au-Prin
c-. 6tait atteadu au Cap dimancbq
dernier.
it deait prendre du fr4t pour rAr.
tibonite Trading CQ
Nous comieneocerons demaina la
publication d un po6ume en prose sur
I..t ort d EdtWond Ros and,6crit par
untie collaborateut St6phen Alexis.
Un arrAti do Magiftrat commu.
i st du Cap txe A centimeosb la lvre
de pain el A GO centimes la livre do
Burre.
A Parisians, jeudi, reprdsenta-
ti.-'i spdciale pour leas 6veas de nos
d.flr. es ecoles. Une conference
si rA fai e sur (Edipe liot, avant l x-
h i.o100 de ce tlimn.
Pour expliquer le Coocours do
B3ajtAt, un repr6aentant de la Socit6
b-',graphique visitera lee principales
villis de Ia H6pubiique.


Depeches


-Vve mile Mevs centre oe iie Paris. la question de la Corf-
loseph Le tribunal condamne la dt- ren-ce de laPaixdans un pays neutrO
fenderesie A payer ta valour r6cla- pourra itie consid6rde par la Con-
mCe, lui accoide la fAcultc de s'en ter-nce, si ce qui caractnrise la
l:hbrer par des times de 20 gourdes po ilque obstructive do Is Pre0se
Vve Desances contre Syne Ca- F-'. :caisae ct des Fonctionuaire
b-al. Le tribiual ordonne ia corn- FLt.i ;,s continent.
bual. uLe trsibanal ordoes pa cm- 'Paris It a 6~ annonc6 auj,)r-
parution personnelle des parties a d'h n quo le Pr6sident Wilson a Oea
audience du to tivrier courant I honueur d'avoir 6te d6sigue pour
Vve Bouchereau contre W. piesenter I'appel cr6emonial aux
Depestre. Le tribunal done detaut natijnsdu monde de 'ur A Ia lio-
et pour le profit condame le dtfena- t1) des Nations apr6e que la ma-
deur A deguerpir des heux louts. ch nw de la date Societe sera iatse
In Charies centre Pierre Le e:i inouveient par .Ia ContA*ence de
tribunal donne default et pour le la t'Ix.
profit declare bonne et valuable la1 Copenhague.-: Kiev, le capitol
saisie en question avec j pnction' Ukranen, eot do nouveau entire lea
de droit. in.,ans des Ukranteuns, dat un rapport
v.a 13erlin.
iribsual de premiere instance i judre,.- Le Japon a not:i6 a Is
de Port au-Priucn Chi 'e quelle dot travailler en ir-
Audience civile jf :om,,,rcial-,' in-ti avec iu A l a Confrence de
da &5 [ftricer 111 p, .s reve er A la C.jnifere,.ce le Tra.tr
Pr6side.ce du juge F Chi:rlaia sa rt r io-Jaiouaa., s*lon une d6
Arret prononc6e #; it u'er de I ktinr, datee du 3
Celui qui declare sans obj't le rF, rel. Le correspondaut ejjute
jugement commercial du tribunal de qite c~a reneelguemeuts provieuuent
ikre instance de Itrimie, en date du doe source UhLtoisJ.


13 novembie 9i98- renvoie Is cause
au sus-dit tribunal de icre instance.
Affaire entendue-
Antoine Hogarth centre Dme 1o
seph Ponce Mes Jules Divieux e
..em-.t Dominique, syant Ott en
tcodus en la lecture de leuis coa
clusions, A une audience pie.cdent
le premier pour le demanded e Ile
second pour lad tenderesse,leMinis-
*ere public conclut A incompetence
de cc Tr banal.


Yaille


Yaille


O j irouvera chez Eesse Monsanto,
rue du Q aai, en face de la Dauane
les mar.,i disessuivantes A des pris
dcfi nt toue concurrence :
Drill til blanc, Union & coton
conleur, S.rviettes de bains. toi a t9,
damaisets et nappes, Indieanes an-
glaises et amtuicaines grand et pe-
aitis laigeurs, fond blanc. Demi
deuil. baeu indigo, bleu A objets,
noire. Ci ,on bleu et noir, Brocade
Narzoc k, BLptiate cambrai, Zephyr,
Reps aeuil, Basin, gapts, cotton,
Lambrac. Soudan Rouge. Percale,
adpe de Chine, Cravattes, Chapeanux
pIrle, feut:e at toile, Alpags peite
et grade laigeur.
rticl-es pour buss, kerosine, lan-
ternes, ticelle pour sac. robinet ca
cuivre de routes les dimensions et
constamment un assortment de tous
genres de tissues appropnts pour la
PiAN.


C nut Mille amiricains seulent
se rendre eu France

lDepuis la ignalure de I'armis-
lci<, IOtUJcO, personnel ont de-
imande a New- York leurs passe-
po. is pour i'Europe. La reimse
de ces passeports 6tant toujours
trF6 Imilee, il n'a pu 6tre donn6
suite A ces demands. 11 y a ac
LuO.llement A New York 25-.OW
persunnes attendant la possibilaht
de s'einbarquer pour Ia vIeux
continent. Des enqu6tes tr63 ser
r6 ,s permettent do dire qua tous
ces voyages ou presque tous ont
la France pour objectif.


ferme Ecole de
Thor

Donne plants de palates de mh
nioc et de coton.
Graines do tabac dela Havane
bouquets de rose, plants do rose
mtai selectionn6 pour ppInflton,
S'adresser a Mr F. N. Bail]e,.
DiJ e steur de l'Ecole Nationalede
I agriculture de Thor, Port-s-
Prhaogo