<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03327
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: January 7, 1919
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03327

Full Text

IP03T-AN.-IRINCE (HkMT


MrJ "r 7 Ja ii ii &


0


-) M


Quotidien


LEANUTUCHO 15 CENmu


Los annonces sont requm
A Fort-at-Ftrice :au: bureaux du jommal
A Paris: chez L. Mayemcc & Cic 9, Rue Tmoobm-
A Loules:. ches L.* Mayence et Cie.. a, as, 21
Latge H6
A Ma~-York ;Universal Publicit: Comp..y 41 Wow
141b Serea

Loea wauscfits imstrit cc cn atn ot ~spa m


On s'amuse


Co de nos chroniqueurs. pas des8 -. Alora "maman, ce ne sera que
.gns spirituels, et qui, depuis quel pour jusqu'A l'ennee prochaine "?
i lamps, s'enferme dans le silence Et coumme la inaman ne repondit
Mgme dans une inviolable tour rien ne sachant quoi rdpondre des
(woire, a'inquidtait, A tort oun larmes attendrireot la voix de I en-
iaco. de ce qu'on ne cause plus. fant.
ab fit du bruit, parait il. Et I'on Pauvre petite falle I... Ce ne sera
causa. dans leas salons, dana lea pas qua pour P'annde prochaine.
dliona de journaux. au cafd. Des Doirona-nous, si tu veux, rendez-
gmours intariasables e'en indigod- vous au carnaval, tu t'y amuseras
mi ot eto turent, quelque temps, encore, combine ce soir et ati coinme
pour proaver que I'on causait encore. ce soir. tea petites mains fr6missan-
D'autres. plus philosopher, se con- tes n'auront pas de reine a applaudir
titereat de sourire d'un sourire qui comma ce soir, peut-dtre plus, la
nDait que c'dtait un progr6s dte joiS te sera inaternelle et se penche
mnasitre le prix du silence "t que la encore vers tot. comme une ltei-
Smoeilleur des causeurs est core oe vers Pso page et o as masins te
coi qui se parole A lui-indme. LOucberont le front et seas relots
La question se d6bat etore- Et asi accrocheroat a toin ire et id clar-
dlno'est pas, come autrefois, un td de sea youx glisseront dans tae
soit do conversation, on e'en sert yeux coming un iryon de uoleei
par fouetter la vanity de ceux qu' :-ur la lamnpizit u'un iac Lon-
seoufflent cause at ranime! ain- utc- ui et slJitLU .- cli ourtou !
ileu conversations qui agomaent. :I eCuu e pas ceux qul diselt qut
Celui-lb,auiait,peul-6tre,un ucc's ,'oii te samur s: plus ou qu'oui ,a-
ipl au buccts de Victor Mangon ,uaust luoins qu'autvt js. Cel, n est
om affirmera.t que Ion no as'amuse pas viai. Iu ten es iendu tou.npte
fuset que de nos jours lea feast de O0 di taut de choses. Quelqu un,
ao daonDe n out pas a splendeur un papa, miais un papa ainl itL uix
ie celloes d'autr fois. Lea anues, n toe vo)uitL. toi e teasei,.es coint
semble-t-il, miuiaientjidis av.-c tia- pagi -s, n a il pas, tiLan-e quit n y .
csfer, daus un vase eclat de rire el piu- deola t Nja es ecoute pas
s feux dar itice don't le cie, dtan coa papaalta. II y a des entfats. Ii y
coticuellen.-ent dechlir,paraissaien cn a meme beaucoup et vou Oeu
Am des mo d'esprit par quoi ellesa tea toi et tea pe ites compag aos. EL
t consolaieut de tomber dans le ce qu'il y a de mieux, c'est qu'll y a
Mant. des enfaLts qvi s'amusent entaniina-
Mais de ce quo certaines chose ment tout er. fiaant des gestes de
ose foot plus ou aso font moian, de grades personnes...
c que moirts de fracas salient lea ,Oa s'amnue et on cause Mais on
Inees qui viennent et que ia Joie saoinsoe Libcilee..i n et on cauwe a
1McirLule plus dans leas rues coin- %ox ubtaae 0.1 samueua danrts i ma
ae ue fille qui faith le trottoir, de lo..; L plaiair se vL u e tU i. king eti
a queLtin oii ne voit pas que i'on i juit ie muttre plus 1I *oau.e de
a ,muse,peut-on affirmer que I'on oe sea epaul e que bous des lmnpese
lamuse pas?. Je ne sais. Maia ce que electriques et quo dars de la usu-
jnlignore pEs, cest que lo o 'est sique et des paitfam Elie refuse
amua6 tt pas banalcment a'il vous do salir a~ train aux ruisaeaux des
OWiL ce e aniie. N'allez psa croare cbetmina. L plauisir et la joie se on
IM afii me qu'on a partout 6te nent iendez opus daaL lea salons.
isreux et qu'lla ne Soot pas nom- lis causent et ue se disputent pas.
breux, lea loyera o0, poor Ie jour de Leur vox se fsit douce et tendre.
rin, On u a bu que la liqueur am6re Ita be di ti guent.... lie arsatocra ti
dIs li mes it bioy6 quo des ides sent. 11 vauL inieux qu'.l en uolt
e0ues On a pleur6 ceites, ce joul- MaLS1.
h1t des las9i es sinc6res. sans doute. X XX
uMS un a it aussi. Et lea rirts que
fat eneidu a'envoler do quelques
Mres et qu i talent come un rire AuxG a LUt is
Ide flursa'ailumraient & la flammedo de e ordeaux
i joie la plus vrale et la plus samine. d e OB r eau x
Ja vu aussI des sounres qui con- Mr E. DEHEIX avise as clieut6e
hUient du Looheur et des g' a es qu il vieu ue recevoir des Vaub
d0ot la beauty et la franchise n uuge et blanc de Bordeaux.
aent pas felLtes. Van rouge le gallon G. 12
Avz Vous t6 au Cercle Bellevue, Vnu blauc a ii
lsoir de N( el? Si oui, vous y avrz
uoodoy6 de Ia |jot eigante, plus A ..
uitgante encore deo ne pas a'offrir A AVt 8
t I Monde. Et vraiment, ce soir 1 a d j perdu sur La route Fort
61,i oat etc, &'tout Is moans dafficilo
is prouver A Im, isi Grout ou National un"trou.seaude clefs ap-
a s~UILtil que Ioo n e cause pas parlenuanti ame J. Peters.
o A os et que.1'ma no 'amuaw Bonne recompense eat promise
E avantage. Not-ilfs pan dit, en qui le rapportdra a ux Hrea
," e, qeu c'6etat dma on oino d Mlatin.
mri qails avalme i6 6 leur Noel n..
" 5 aSo salon a I'on parlait fran-
et St 6fia gals de olMe de France
el OteI "as. ran GCe Aledes chemins
V ait. Er ela n'est pt.sE ta e en m s
t,'. oous prhede le croire. Je o
ardnduI ro. 0iOis de Fer dclaiti
e caller la rdpt6. t0 partant et les Actionnaires de cette Corn
.~o1n e I a s dimtr e qu'io He pa-ani. sent convoques en Assom
Sair d e u poa. b gendrale ordaaire qui awra
.La FAte des RoB1o iem au Bareau de la Compagaw
eme a s pai comment on a No 55 Wall stress en La vidle de
*sutrefois, cette journ6e des New York ( Ktats Unix d'A nr
~RUG, car autrefois, je parle que ) le Mardt 4 b1Pvrier '9i1,r d
rafois aasse lointain,-je oe- 1 heures de l'apres mili
S1-s ai comet on rdre du Jour:
t- puiaque la v6rit6' oe sort 1. Rapport du Consed d di-
d4 a1 bouche dea enfants, il ne nistraioon.
SPlit pan de rappuler le m1, 2.1 e:tlion des.sMembres du Con s
Petite ftle qui a eo 6tant dou- 3. Utisdrs.
ilapr6e idiA eur i Lep residentdu ConseMl d,
6orlee de s ah paper au baete L. eratan
L~:R .L.FashImr


*La vie du Prfsildnl


Wtilson en anRCdctcs

M. David Lawrence demindait
l'autre jour A l'amiral Cary 1'. Gray-
son, de la marine des E'tats-Unis.
compagnon du President. A quoi il
fallait attribuer cette remarquable
ardeur et le came extraordinaire de
'M. Wilson en pr.sences des prob!6-
mes les plus graves et le- plus diffi-
:iles qu'un grand che( peut avoir I
rsou re. Le doctear Grayson sourit.
Oa lui avait poa- si souvent la me-
me question.
A cinq causes, rdpon.i -il : boa-
ie o ginisation du travail, exercise
Jilet, beaucoup de sommeil, beau-
coup d'humour.,
a En vingt-quatre heures. il y a
emps pour tout, a coutume de dire
ie President : travail, erercice. delas-
iement et sommeil. a
L'emploi de ce temps est tract
t apiks les icgles 6troites qu'il s'es'
i npostes et non suivant ses inclin.-
ions, ses god s ou ses aversions Si
M. Wilson suivait la ligie de la
moindre resistance, il faillirait I
reconnait qu'il aimerait A faillir mais
cela ne lui arrive que tres rarement.
C'est ainsi qu'il lui plairait de dor-
mir tard dans la matinee ; cependant
dl resiste A cette tentation. Et il en
est ainsi parce que la force morale
de M. Wilson est telle qu'une lois sa
tA he tracee il en pursuit resolu-
ment ler.ution.
II doit e re terribleient sur-
charge de travail I N n pas I Le Pie-
sident nest pas surmene et ne veut
pas se surmener. 11 a L'heureuse ta-
culti de discerner ce qui doit etre
fait de suite de ce qui peat atten-
dre.
Lorsqu il cesse de travailler, il ne
se spare pas de son pupitre on de
son bureau, il se detache de son la-
beur aussi bien mentalement que
physiquement.ll repoussera leas idees
de business et .e livrera an jeu. l es-
prit eat irement libre. Lorsque Woo-
drow Wilson va dins ua music-hall
ou lonqu'it assisted A use soiree mu-
sicale, il est aussi intdressd par ce
quise passe surla scene qu'il leserait
bi use delegation de producteursd'a-
cier on de charbon lui expliquatt
les details compliqu6s du tonction-
nement de leur Industrie.
L' ponctualit, est pour lui un
devoir strict It nest jamais en retard
Les s6nateurs ou iea membres des
commissions auzquels il done r:a-
drz-vous sont introduits dans son
cabinet uase second pr6s.Les visi-
teurs dpasseat raremeat ea causerie
Ie temps qui leur eat vs6eremeat
mesurt. Da restes. M. Wlsoa s*ar-
range toojours pour liamiter avec tact
la daure des audiences. L m coversa
tosM imachevdes saut Wr1t iA pat
6crit : a Rtdigez-moi ceda.* .e En2
voyes s ama u amesoe dat iava-
riablecueatM Wilsoa A sssollidciurs
qm coadeaserit as lewUr raon
aoe seulemaat a qells eat oet de
dire, ma is ls passes *matiUl 4i
iL PFfitus travuLe aec m in-
wati6 uailorme U as filt jau doe
Peorwe- qu'il ae Aspt sair en U
e d oe moiaessimd a am-
ea pare M a b-
lis, buavcespA bs. Ala
age d Pfbidat, drseaib Ig


J-a- e eh1-i^- --J^- -j^t^*^L^


COICOM3 it litalit it it pophrill
Aux souscript.eurs at achetours du Livre Blen


Alin de rendre facile I coulement
des coupons sp6ciaux de votes en
.ilus de ceux coap6s des journaux,
des measures out 6t prices avec la
Gomnpagnie Iliograpliique en vue de
permettre ;a nos souscripteurs de se
procurer une copie du Livre Bleu
d'Uaiti (Hla i en 191)) et autant de
nutnuros qu ils peuvent d6sirer d'al-
bums sp6ciaux d6dids aux dames
d Haiti.


sera dmis A chaque souscriptear da
Livre Bileu t un coupon de o23 voix
sera distribud au souscripteur avec
chaque album do beauty.
Chtque famille pro ,ninente de-
vrait se procurer une copie du
Livre Bleu com.ne reference, et s air-
tout comrene representant un travail
d uum importance come on eno a
j imais compose en Haiti et les per-
sonnes ayait des amie ou des pa-
rents A I 1'6trAngar no devraient pis


Co:nrne il es' dujl fait mention, rnaouerdestsoj.rcre pour un certaal
ei vue d reii Ji unportante ce:te no nbro d'albunms de beauty pour
partle du I.vre Ileu d'dide aux leur envoyer en souvenir dbs fen-
dames d'lldit en 1919, la Comnpagnie mes d'llaiti.
d decide dirnprimer epar6inent et
4ous for no d albinas spdcaux avec Tou'r personnel d.-irant proti:or
sie couverture appropriate ce der- de cetti occasion toute special de-
niers ati de renjre 1'ecoulement vra re.iplar le coupon ci-dess)ua
facile et pojulaire. Le prix courant en taisant riesictir le noob e do
lu Livre Ileu eit de IP < par co- copies ledo disire, ensaite re-
ore et de P. 1 la copie d'album de tjurnir le c>Jjpii lisib!e nent bcrit
biiut6. mais en procedant ainsi nos et accjinpl I 16 de la valeur en cash
soucripteurs pourror se procurer d iins ua le tie lii 'eistLre, adres-
un- copia du Livre I; ou A ratson s~) dirc o:u t au It dateoir du
le P. 5.5,0 et an al t d ailb rin de Joi)iiAl dais lequel ce coupon aura
beauty qa''ikl dceireror, a raiso i do 'it c )lpA- li recevron' par retour
70i, la c,)oie lI est b i e en endu que du courri-r enretsitr u11 reca pour
cet:e oll,' no durera iqu pendant le eur sauscrip:ion acomnpagri dd
contours de beaut. couI:i special de vot3d si:vant le
UC coupon spe.:i do 100 voix nioinbre de copies soasc items.

Coupon 8p ia
Au lteJacteur du e Mlatin a
Veu;!ez earegistre" mn sous:ription ; la Compagnie Biographique pour
une copie du Livre Bleu d'ltit IIiTI EKN 1919 et copies de I'Album
special dddid aux dimes d Hiiti.
GC-inclus. veuilltz trjuver. or pour couvrir le monlant de ma sour-
criptioo centre sequel veuillez voir A ce quo la Compagnie Uiographique
me remette par retoir di coarrier un regu pour ma souscription ainsi
que le coupon spA6ial di vot3s conforminment A votre offre.
Sign
Adresse



IUn a nnA e eat re vort p raitre sur la mrrche de l'Hos.
pi:e en 1~'s : Gtt. lecture lut fra
sans parler ni 6crire o b-n. u :i y touvera de quoi
..._ tre htr diL Ii s:icacc et de l activate
ineti:alei htticni-s. C: sera pour
C'est peut-etre plus dit:fi:le qu'o tous us r6conort. et use preuve
ne le pease. C'est cepend at le tour qu it ne faut pis de;eipfrer;au coa.
de force qu's realist u gros 6tab'is- traire.
sement : gros, non par la place Dja; b.ea'6 ...
qu'il occupy. mais par la b:sogne liE La iLhrcio,
Fevrier 1918, la Direction de i'H3s-i c-io
pice St Francois de Sales,ipre avolr
remerci6, trts aimab'ement. du restll
le public port au-priacie, de sa pa-.
tience mise i Aue tr&i rule epreuve I DepWp lH
par les appeals quo'iliens de l'Hos-
pice, s'engageait laisser ce public) 6 janvier 19
en repos, pendant uma n. a -n. j"'vici ""..
E le a lean parole; cela a 6tC dur;l LomoaDs- Le plus recent navire
tr.i-dur A certain moen:als ; it y ;de guerre allemand. e a Bade a se
des heures oa elle a eu des enves readra dansl n portaaghi sous pma
tolles de crier par dessuus les toitsses de jors selon les t:rm:s de larmis-
ba3aes lIrtunes;oous en parlerons; tic, d'prAs cc qui a Ct6 annon:6
il ea aussi des heures d*iaquie- aunourd'hui.
tu., d'angois.ses m & e od elle a PAA Mr F. Maser. Premier
r Is poiot d : e manistre denoavelle ZelandeetSarO.
sur es pot e crier: u vinigre, Wad ministry de France. oat p
monaa'. parooI Dad, ii Y a u Il do Panatma Aujoard'he
eofia des m3amcts oo elle s'mttrou par le ca
we simplemeot staple de das as n route por Loadres.
hate eIs rappel, peasant qae d'au- LoDams La Comte Geages .
,, Von Herating aecoea chaaceaIer l
Ma'rs ll avait prmill a ten. perial asemad est mort aimai quil
II y a d c aujordha oo a r auju sa les ted
!ms mas. deoc ani an. -,AMSU DAM GuillaUi.n Hheb-
l heeiron ,d disO rpka Saint- u lcx -er, I.ascise Harper..ailem..md
dI v dSalb.s'pm i. p-blic a sbis hearemsmest tue e sG
!o i u e e As q l.as. doe sem orelms, .0asqi
. a et taile par le Prowesem r Lnd,4de
4e m -- miltim, saval o &co. ruaiveramt d'Amerdam.
is iu--- qal do otmt amsiaio par AMUaOnm-- Mulri la te~t4a-
A &fhi ll*rie eagr me dae ma


___ ~


I r








SDemandez pour Tout


THE WEST INDIES TRADING


Extincteur
Pour maison et auto
Poerqol eattenddezvous quo I'incendie Oclate chez
ros avot de vousoe scheter usi extincteur.
Ac ietes en UD mpintenant tt soyez'pr6t pour nim-
rorte qoel accident .
L'eotiocteur PYRENE eat si petit qu'il pent Otre plac6
dena on auto comma pr6serva'eur d'iacendie. Cheaque
"sto doevrit en avoir un contre tout accident.
SitOt spr6s avoir servi it peut etre rempli imm6diste-
aeoot & on prix dkriroire.
oans manquf a un devoir en ne vous schetint pas
a de ee appareile pour votre maison.-Prix or 10 00


MASTIC

Le meilleur et 'et .lus dconomique pour rtsparer Is
tssures et touted e p"ces de bois. fait en briqu' s fer
et b6ton ou en roofl"g Rien de mieux fait
Quand vou* couvr* votre nouveau "toit. avez s9 in de
eastiquer le c'o's avee le JOHNS b1ANSVil.LE Mas
lique, noun avons en stock de toutes les couleurs.
Prix 12 cen imnes la 1\re.




Preservalil centre le fer

Pr6servera et Leirdra yvos tortes et; :tvntres de fer
cn a eme te ps VC \ or'es e' feroties de ter, si oui,
aver Foin de leur donner rie couche de prpervetvsf de
la coulaur que voui d titz, et voLS verriz lta dilhlrence
Prix or 2 10 le gallon.

Charrues
Noun avons en sto, k ds charrues A des prix rai-
annvables. fStn) iquI(t s a' la manufacture s John De-
ere & Cot les celeb-es tabiiicauts de touted eselces de
hearrues.

Rues


Chacun veut savoir co
quelle vi esse I'adto pxut
su si combien de milieu v
porter9t combien de gaelIo
Alors schett z un de ces beaux speedometers.


Tire Carriers
P' ut porter 2 enveloppes ex ra & l'arrire de vote
* Foid et I. a ten r cadenac6s de fdcoa qu'elle no paise
tentt re vc let s; it ajou'era de O'Ipparence a votre auto.
Prix or 12.00


Con Ire choc pour


bord


^ .. -E 1titwSmore yt,'vn ..ii -it ISI Iendra vo're automobile aussi agdible quoecelle
sto ra- l1hi t -lly. l d'un hau' p ix. Prix or 5.00
i DehtO-Light brino. ;(,vy comfortt,;
and colmvill0cflcc. a.,::, CouII('I1lits
to the farm,
It lights the houti, at A tetrn- it
-furnikhcs po r t 11np,, tIe Ifltile8 Ulsible
t veii~vtr, wash th.. ,'*thu., usrn
the butter, waps.r.... the crta- Vous oermet ra de connaitre la quantity qui as
PERATESTM run the vicuum l.Incaer t"Ad the trouve dars vote auto.
LECTRICFA! !-ctric f.nt. Einpche absolui.ent lea bills do se foudre. la
It is o lj)ILthJ t 1, t a .ild can prix d un bielle for due coal era plus cher Iue si vous
operate it -nd .,icuBl that uis procure z un hui ier. Prix or 7.25
it .actually >ays u it.vif in time,
Slbvr and ctl saved.

7Agentsp- I- IToucs demontables
\\West-lcdis ,I,, ; C(,mFny V8ONUS demontables
C. C. W0oolai. G1 p-llallt(li EquipAz vo're ento dun jeu de roues en fil de for
m J. VI a, dJa de ontables don't era ia totre auto one belle apparence
et sera plus confer able Avec ces roues une femae
l eut (hang, un pnru dans quelques minutes, soug-
mentera yo re auto de WtO00 de valeur. Prix or 75.00
Des rppe- derponttbles faitet pu boie. Prx 01 i.0

du Centre & Dr Destouches


pu sortir hours du chAteau A I'occa.-1
sion du novel an. La cause princt-
pale de i'irdisposition parait etre la
dpression mentale cause e par le faiN
que I'empereut se rend par degrt un
cempte exact do ouie :l'tendue de
sa chute. On dit qne de r6cents
supports venus d'Allimagne o0t ac-
centue cat etat d'esprt chtz !ui. Lt
manque d'ezercices en plein air e' It
fbit d'4tre corstammentenveloppe dt
couvertures ont produit cet effect, on
tI qu'il est A peine reconnaissablt
pour ceux qui le virent aux premiers
)ours de son arrive ici. II n'y a
eucun signe du mieux immidiat de
'ancien empereur malgrd certain|
bruits qui courent.
IoNDR-.s-Le gouvernement Alle-1
niand a donni des instructions A sa
commission d'asraistice de Spa
de demander aux allies de relacher
les allemands prisonnier,, d'apr6s
une d6 pche d'Amsterdam-

Mort de
Theodore Roosevelt


FPaits Divers
REN SEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUE8
OBSERVATOII E
DU
SEMINAIR COLLEGE
SAINT-MARTIA&
Lund 6 Ilarvier 1919


Barom6tre


764.9
minimum 19 8


Temperature m
maximum 29.4
Moe onne diurne 23.9
Ciel clair le jour at couvert unoe
partle de la nuit.
Slarometre constant
I.SCHERER
Population d'Haii
D'aptis le Bulletin Religieux d'Hai-
ti le relev4 general de la population
au ier janvier 1919 est de 2.50o.ooo
environ.
Celui des naissances 3; i, / par
mille eat rectifi6 tous les cinq ans ;


1 Oelul qul aohMte

L'EMULSION orE SCOTT

achete le meilleur aliment medicinal que
la science a product en cinquante ans.
11 n'est pas possible d'obtenir les effects
curatifs de l'huile de foie de more en
aucune autre forme.
(Prennez garde d'obtenir toujours I'Emulsion de Soef)
*40


4 Conscience
Vengeresse
CE SOIR
A Parisian i


II a tut et it a fui, croy nt tchip-
oer A gl'Leil du mort. M'is la mort a


Oyster Uay -Le colonel Theodore le Chitre actual date de 1910. A t'accuse, Ie squelette surg;ra de son
Moosevelt. le 2ti president des E at-. causee de la situation des paroisses tombeau. L'horreur de i'i4reinte
Uois eet mort pendant son sommeil lepourvues de pretres la statistaque Iut arrache I'aveu. .
vers 4 beures quinze minutes. ce n'a pas ite ;aite depuis cene epcque Les scenes sont d ut r6a'isme ex-
manatien sa minaison a Sagamore Ilili Le recensement tait par le Gouer- traordinaire ; c'est jusqu'A present ce
Uon village- La cause immediate de cement permettra de fixer pour 1912 qu'on a fait de plus poignant, de
s most eat due au dtiveloppemen le chitfre (xiac de la popu.atton. Les plus angoissantet de pluopathttique.
du poemon. L.e colonel a soutffet tsulltas connus i ce jour se rappro- D'un bout A lautre do film difilent
dune fbrle attique do ibur atisme chent beaucoup des chiltres dinnts le. artistes de premier ordre dans
enronne nignorai quo Ise mladie par lea Balletnn Religicux. une mipe en scnae remarquable. 1
eamit dire fatale 11 et rested debout Le Roi des Menottes Ce soitdonc A Parisiana E tr1e:
*e* parties de la journey de diman- C'est Andrd qui, d la /tle de St DEUX GOURDES
Sat s'et rttir6 dons sea (hambre ouis hier soir. a /ai des tourllein R -
& It cbre do soir. Des lgrammes" d'escamotages qui ont 6merveilld Bulletin Reliieux
oat commoenDs sarriver oujourd'u ubl. Nous avons rea le N* de lanvier
n" t des condol6ances d sm- Sare.re ance se donnera d- du a Bulletin Religieux d'Hiaiti qui
W".0 ma he -- ,acesedo 'apdi conlen t dinteressantes statistiques
L%,t e des tiodrailles officielles manche 4 hedres d. I. Clerg6 et des Coogrogations Re-
eM amueacde pour za h 4$ m. mid', i Cdin arid ts. ii uses de lairovince Eccldsiastiqae
I&di A l'Eglise Episcopale d'ca. eCintux Varitls d'aiti.
S as-noli e uit IheInun I l'Eglise Le programme de la reprds in- Remereleanests
q esen vedt antdI lhabtude de Iar- tlation de remain soir comtorWe Les families Lebrun Bertrand. Eti- 4
qu .aer peadant desan vs.,etu l autA I e ,Cor-de rm d- W hor. gtoe-lus Prophk e.remercient sinctcement
a Sei&man Hill cuiilRiv Dr Geor- ,.Le rerdo W ashi gto ni
Smr 111ef1ier v Der 2,me 31me 4pinode, elt L touq ceux qas lear out doamA des J
Lemseamet aura lieu seuYosqgs Obs.qun de Solon MdAuos iom e o s mor de osphi Pierre. -
&as-isd mVity sAi Oyster Bay i La direction vi tent de recoeor tleur regrett e mbre et -rand's- kr
IVa=it ckoi -r le Colonel et s Les mdre ranFaists et L'A i, de: d leI, -janvier co.a-amt.
n Lle soale delay e lson dOa on devia da I iU- Il- s los em purdosit o vive


Ne jetes plus
vos timbres-poste
No j, t z plus vos timbres po; e. .
Nous d6birons acheter au comp-
tant les timbres post- colonia x an-
c . . I : L -


nsiai sur uuveloppo, lea timbres
:omimuns des colonies par quintit6
sinsi que lea petites et grades co*-
lections.
G. SKIBISKI,
7, Hue Con 16, Lyon. (Rhone)

Automobile
DWpart au courant de cette 'so-
maine pour Gros Morne.
Prendra I ou 2 passagers pour
les points intermdJlaires /St Marc
Gonaives etc ).
S'adres'erpour tous reaseigne.
ments au Service d'gmijrAtuoa
pour Cuba 19 Rue du Centre.
P'6s du Cabl Francais.


Avis Commercial
Nous informoos le public et I*
Commerce ea parmculier. qoe per
suite de fin de contract, Monsieur
Maurice Fontaiae a tait plus patlie
Ie noS amma, et. quoe Mosieaur
Dapre Martmiaeea eat chage de is
procuration de note Maiwe de 16-
rflaawie I
^I'^SA tml^^tWS


Bidre
RED STAR
Grape Juice

WELCH*S
En gros chez
'L. PREETZMAN-
AGGERHOLI

Avis aux bijoutiP
Lo sousaigao fait navoir & MMA e
bijoutiers qa'il lio a 6t6 vo6 b10
apr4a-midi ane chaise e i or lAh
quelle se trouve attach6 an mLnd
Slon galement ao or. Pri6re do gh
nir co bijoux contre r6compeoeO.
r. F. STINJ
D w U du bw"'

;ENTEIRITE
"em@YOs~&wse


a*