<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03238
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 6, 1918
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03238

Full Text



PORT AIJ-I1IIINCE (RAITI) leiuiredi i~ Sejit~mb:e l'Jj~


pWuiie-e ann.e.- No. 3332


ament-MAGLOIRE
X~gCTEUR-P4ROPlI aAIUE


ABO.-NEMENTS
;Potur- d3bl \I


gF 1-i'A EFTS


STRANGER


"i


2 2U
tiO


Quotidien


e 800


!A IR- wITM


0


m cr--


La grande guerre

I


knes



Iboerre, <
4re perd
qoe sur
iIe et

Htipos
I tlej
d t
ooos d
ih Fed6r
ne fure
doin son
i dla Fec
Mr Go i
dan
Soat p
Ii force
as o
Sqai e a
I desse
gas ne |

de voi


et cjjt(Lgflhi3La cont~role dui soufre assume
pa, le btxeatx des industries
d butt iille de querre

ditk P-1-'ll!'tW11-40, e b~i eau dei indastri1es do guer-
it i i'ri~e' WiIou au orise la publizaiton de ce qui
l ch 5 dl-i bataille Li bureau cds inhnistri -.3 de guer-
des inii:Prruiptils ill ra a pris utie rt~s,3uliuii, approuv~e
)q 1IiJ Jsii' 3 *I peavivln. par la pr~side-i aieurrarit le coo-
I') ."i., !a .4 19 11 34 tr~le de la prod 'ictio i t do Is dis-
*.itun' parie du'u trib-ition des in .ritrei sulfuireuses-
~ah~par te ch -t Col1a rut ronda ntretsiaire psir la
a ioii a( neeIf3114 domininil croissatite do soutre au
travi I a S'. P4,11Le., -)uveL'fefln 1,it d-An4s I tabritlue
Lu I, '-s leit Gj~flpdi. lxposf e pu dute so^
ratio' .k'll~rIctmwi ~du Lkexparlosts eapu roissanesur e~os
!it~) n I'i eplii-systieniis par rail et par eau daiis
disco irs a 14 'CodJvell- l e& transports cdu mat~riaux
16raiuri le j )ur prc' William G.WVujllulk,ch--t de lasec-
apers- a dit -Lfs irv ion oil charge du soufcoeatJdes
as k~s pro iu*tiowi de pyrites, a 6W niozui., pour agir pair
)ratl~li4'wIlt iUle or Ic bureau des industries de -uerre
S3 "')iI") Ltalittes. X'JCtilen control1ant Ia productio'i et tladis
ievrait Oro pi'isad densrib~itioii des iflatit.*os sultureuses,
sur 1I cli iiji de b"- avec la faculty do se pourvoir de
wit pai en haroiuo iii llo assistance volon aire tju'iL lui
bins de, la ;u 'e s.rnblera utile d irdidvidus ou do
ive n l 1-'vrait e~re inau cozutes repr~seatant les produc-
peut t'rt j~istifii~e pour teurs etLlots utilisateurs do telles
aants -.i si iC SI&'li tn(e ma it~res
,ance.%I' iGimnpers a
,rI. ierre po urs.ilvie
... .t~.I.!." l


mIilitairec laliteicnanti.1 qui esi
alemeanace au travail ot a
-2mcrtieclue cet objet doilt lowik
Mee verite vital, Ce elaetL Visible.
fmaner & ho ine tin, ics tra-
M de lIslnation doivent se
risoI11eit~ e sails ta.btes'se
Ie g)Jverlitiin sit. I-S dtii
Swilteuir led ioueg cdo I indus
4mrant satcs iitei iuptio!I.

P~ix seulement rpar la
victuira
as rdpoiise u rm ~odo
worn du presoi -tiit i'oicarO A
dle Imanvrivji iie de I enl
I'Aradrique ditus la guerr-e,
t I iISU IS Ai ranged Pour
on averlisse~ii'it a lleriii
dO PanIi. lhii 6 qu-it re
006 allies IraIAI; us avec le
fSOOeIJIY [il-i co#at no re
fi Stl Oualtelil'.c uderivoyar
bMM~s et des ins eriaux ili

iSa. ~que, :! frot-c des
U6tjeut, rcij~ues lilviicio~es
t & ai ute 'jue to peuple
tst 'Cuiivasincu que c est.
Par id Vic~moin quo Ila
Wet te oLteriuti et les
(ifode It~sSUL' tine
Otde dui. periuaiaetiats
11psou .SIC %Vitso I ti
BS ed Cu.ici oyatis crui
IS aixcrait PU ote UObte
IVictoire uL~aji lao s 1ii
r~Mlemauij5 l ,i d6,ds'OEt
.is. rendirerit Clair au
ijrque la seuto paIx,
blalelltt ILut wie tix
'R ou t avec ceLto
US10. ur les L~es cdes
rates, 11 Ile pouvait y
P6O-iso. L'ittainiAgut,
LeO6riiuuataU Ido 11e-
atSuient que cewuu
bi is pouptee libroo
lfir bres, ifis doavOuL
p Ir eur tiberta. Ce
tquo par I& vie oire
k usOS teair unepatix
Oall~ic. eSt du droit. Si
01068ncure dans s .
*thn~v0 Par d-3 plus
4k &QCUm id"e do
9, O'S JCUU LOMfPS
018(1o pajiaqui 0,
Our I& VICt)eO do I&
*51 ais du pr~saleou
is deuotaper.
sas non dana
rhfc o ~~


L'ALLE.\IMAGNE A FOMENT AU
JAPON LE MOUVEMEN I-
ANTI-AMERI -AIN
I I.CLARE LE VIC NTiL IbHil

WAsIINGuroN Le vicomte Ishi, I
amb is.aaeur du Japoa aux E:ats.
U.sis,daos un discours public, a de-
clar6 que I e.npreur allemand est
r~c f~ b 1 1%dA ri Tin i nia


Le ipolsde luxe


auxElalS-UniS


\ A's n|\(,lo\, Iui;lt.- I. s.\re-
taire d'Etat aux finances, M ic A-oc,
a soumis au Comit6 des tin inc,,s Jd
Congrcs de nouveaux prole s I i.n-
p6 s qui comprennent una taxe Itcr
rigoureuse sur les repas, v3 einen',,
bijoux, baisson et disiract;o i, don't
le coCit d6passe une somme tixce a
un niveau ires bis. Seuls ies -
ments, objpi d amcub., n.i_.: et
repas A trcs bis prix ~:h ipp-ratent
A cette taxes, qui sernt 6tabli: sur -s
basis doptees en Fraace et cn .LA-
gleterre.
IL'ensemble de ces nouvel'.s me-
sures pourra rapporter six mill.arJs
de dollars. Tout ce qti ne sera pas
obeenu de limp6t sur le rLv.nu e:
de l'impo: sur les banefices de ,,ier-
re sera demand aux objets de auxe.


Gendarmerie d'llaiti
xwriC E
floavi now closed from St .11 zrc
to Gonati-es lor fe% days uni~l /'r
lit r notice.
A~ iS
La route en Ire St Marce et
naives esi /er,,n'e pvnar 1114!v/ucs
Yours, juisqa'ti uotivl ordre.



La question'


respsonsawe ie le i prop 1 inae antia-
mericaine intioluite au lapoi. 1 a DE LA RLE'T LUi' \XlU')
rappeld quil en avait avis I'amnbis- *
sadear des Eais U us A Tokio. il y (e I a ales ll OC
a deux ans. Le plan de I'A ,emagne
rtatt d'essayer de foneanter des trou- --
bles de ce cole.
M. hhti dit gilemeat que 1 inci- L'ananeprochaine promet ditre la
dent Zimnetrmian, quelqaes mois plus importance dans 'hitoire live.
apres, avait piemnment justifiC ses La declaration du Gauverneientt
vues et que le k user persoaanelle- Britannique ea taveur de l e:iblisse-
meat s'etait o.cupe de cette atfaire meant d'une patrie N tionaie Juive en
por s6parei le Japo.i de I'Aeraqaue. Palestine et la praise ae 16eu-alern par
M 1,.1 a eciJare : Le lapo- eti le G6adral Allenby porte pr6s de la
fiber de.re vo.re alit dans cette guer- rdali e I'espoir et le reve de d ux
re. 1, ne dimtinu.era pas ses ettorts mille ans. Ds honesJ. at c:,e
lubqu-.a e quz a cauie commune bres des pays all6s et neutres ont
triuanphe datas a justice outeraats.o endosse chaieureusement la d&clara-
aale et demo.ratique el que ces con- tion du Gouvernement Britinnique.
ditions soient atte.ntescomple.ement It rest aux luifs d L'Aminrl4qu
et d*uae tagoa satustaisaate. a particulierement, en rAis-i d: leu-
situation de fortune, de tirer profit
de cette offre de justice et de bone
voloatC en unissant leurs eto.its pour
'd Allenmagne ne fonder la N3uvelle Palestine.
11 sera etab.t dins ce novel E-at
croltt qua 4a Jorce un centre deculture et de civilistioni
juifs dans le D.Apjra ( en cxil )
Da Breomr 1Barjer Zeitunj : aiasi qu'auxautres p.upes de la terre
E.a Alleinague, il y a des mailieux L-energie,linte.l,1:ac ct '..Jlhime
tr6 tiumn.tl. qu n14 veultntl e@at'k- de noLte race trouveroat leur 6ch.
dre parlor qu td*uue patz de force, dans les grandts universities, dans
quaeque toemaps qa doiveat durer les 6coles, conservatoires, et insti-
uecore la guerre. La druiser dis- tutions techniques Les granules cho-
courasjde Sbheidiuauu au lRe.chstad ses que nous acco.npin:,ons main-
exprinjiiuAi les asapraJous do pax tenant comme individus, dans notre
da people alleiarnid uos su deisar propre parnice nous tfroat m lie fais
qaoun ee de fare quealque viOie- micux en iravaillant ensemble corn.
w quo uc sa, a des penues Ceraf- un sct group de compaitrotes en
germ, a socteve un vtd mncontento unite d'esprtt. Nous esssaierons deI
oons daus notro pressed bourgeois. umt6 despru. Nou lessairo ? d
locate notre pr o ourgeoi fire de la Palestine un E.:t modle.
A la remorque des a Partisans do Uae nation ne se m:suic poini par
la Pnrie a e& des pangermanis-es. sa superficte, mats par soa intelli-
elie aso uot aucua coiaIe do son- gence ei sa morait6. Les laits auront
unent des mna3ae populatreo. Gbez cet advantage spt.ial. Its bittnoat sur
uous, doue daas 1 iEinpIre aHemaOd use neoavie foadation ct auront par
on no specule quoe ur la force. Leos coasqcat l'occasioa le creer quel-
poll Acieua d4e t violence US voieoM qachisedeouiteau et d-ezxmplaire
alaihureousmutus pas qune igueor- aos nu gouvernement.
tor"'ii"llie 0-4 5*uea. se wraiaina
Par ao uox do 1tur.,aCe res a la .Lt imanere doal uae teile aonovell
owUaI-ISonII aa4e"rvaeoI pa-**teA- a iiuae deVai soruir ae peat ea
Sleesa & r repe iIs gSer1. umvr 2! asa palS ia4dpeadail


L'Automobile FORl)


EST
La moins eh, 6re L:. pllus eonwinfiqe.
et la voituare quidren itb invuiilleiir.- services


atoooitolat)11 11 1 i i su OiUS I I;Is h, ~V011. pq*iivt/.tCOW
VLuiitia~' t pour I util'1- vmi )u1. l!Ti~~'rt/A.;411 Pi ,",C'e ijtl


OR. 71.) 00
Chassis dollars 6 5 .oo Tovw.i cir do
Runabout a 69000 Sd in
Touring 7 i o0
O ie ton Truck with BJty 122i oo 0 )e 0an f'ruk v
AGENTS:
C. C. Woolard, Cap hutiin
Shemtob & Co, (.:a.,ves
T Gousse, Miago.iaie
Blanchard & Wiener, 16remie
I B. Vital, lacmel


lIIars )60,00
41 1060,00

Wi.th B~ody 1 2 5 .oo


LU i pneli ulii reiupli I les espel'rances
):din itimcnt li mi mine qui a.bA-t un i toodyear a une raison
tre detinic et se:i',b e pour le tfaire
11 a rem.ntquc que le Goolyear d.4a-s., :; n, .,-Ine d'aucun autre pneu
sur les autoinimbiles de son voi-n:I ca ij: ja2 anu lui a pi rl de
leur excellcace, ou il sen est servi lui-m .' t .it pir experience per-
sunnelle qu'lls aurent plus long;:emn s It to a1:i;.; t p.us de miles de
distance. En tout cas, il vient A Goodyair tsp-ra.n, plus qu il n'en pour -
rait d'aucune autre fabrique de pneus.
La meilleure partie de tout ce qui le coi.c' ne :' que le pneu Good-
year qu'il achete ne trompera pas cette e-p r.in;.-
11 est construct pour donner plus qu'il n. pairrait obtenir d un autre
pneu et il le fait invariablement.
Parcequ'il le fitt, plus de pneus GooAear sont vendus en Amerique
qu'aucune autre marque. Et la marg-- du (1jJyear qui tient la t te
s elargit de jour en jour.
Les pneus Goolyear, les lourds tubAs de tourites et les accessoires
de 1 6pargieur de pneus a sont tackles A ob'enir partout des vendeurs
aux stations de service Goodyear
The Goolyear Tire ot Rubbr Co, Akroi t >io.
Les Agents generaux de Goodyear soit :
( -neral AI,'H^ts
The IVest Indies Tradtig Co
RUES DU CENTRE & I)r D)I1 OULCHLE
5) D STRlil'S
POR I-ALUPRINAE ( HAITI )


et arLd .at I'lm--i: eit un' clii;e aux ? 'ioa is ranguses, et ceci
d-agr.:u..cas. proc: e, La civiliia- en .o i-a.ren-e d3s products fran;iis.
tio ,iaLo it : ,t proventr da so 1l1 .v i d- .'-iiob.es en 1a14 sC6-
Les Jaits dJ.veit d: tnoaveiu se ira- ltV. ai 2 P j o.o franci. Les caves
ciner dans la pa.re de icurs Peres. de v-is ,e it triba Rehoa-le-S.on
Le su;cc. des quarante-huit tribes' taillees et canstruites dins le roc so.
lives ea P'ales,-ne a demontre la' ile so:rt pairni les plus grandes du
rtalisatioa de cc tltt Au momrnat de mode. Parm' les autres proluits
la d6ciaratioa de guerre, aucune del talent les olives et ihaile d'olive.
ces tribus n'avait quaraate ann6es'La valeur des olivaies en 1914 s'd-
d'existence, la plus grande parties levai A i 8, ooo francs. Les oranges
moins de vingt annees. Cect est uae de la Palestine troavereat ua marchW
period tirs iusigiatiante dans [1his- A Mirseille, Liverpool et Loadres. et
toire d'an peapie. routes ces tribes dans la m ne ana6e lei orangeries
reussissaient excessivement, plusieurs 6taient es:ime A to 78 oo000 trancs.
d'entre elles etaieat extrmnement Li valeur des am in lies pour la me-
prospires. Vigt cinq mile uitas me p6noite s'eleva A s soooooftancs.
meiaamet u.e vie lbre et same dans It y avait aussi de vastes r&coltes
leurs tribes. La pauvret6 lear 6tait d: cereiles, e: A la S.ation d'experi-
lacoaaue ainsi qaaux qutazr mille mentito-i Agricole A Hitui, 6tablie
aaures Juits apparcenaat a ia nouvelle ave: la cooperatioa du Gauverne-
triba mats qua viarent a resider dins ment A.:nrizain, de notables decoa-
les cu1s e sites viyle., vert:s et app ic:ttos agricoles, no.
Las prodaics da pays comprenaient tammeat du blI sauvage convenable
des ns tellement exceients quails aux sections andes comnae celles deq
ler oat 6M6 d0ceras des satlales Sai t-Oeast des ltataJiUs. T7oOM L


0- mois

f-Mois


Les anriolices sont regues;
A I czi .a;. ~r aux burC.AUz du ouna
*A katrIS 7 ..13 l N IiC 9, Rue Troachif
Lot i Jt, 12. A* ClCie. 19, 21, 2S

A Ncv6-'Iik i~n' '.iIiX~iity Company 4S Weal
;4't STCCt

.. -s rnIAflsIU5LitiM!bc16- ou non Dc soot pAs readm..


I I I --


-


PORT .kUOlRINCE (HAITI)


oc


I


t
I


Vendredi 6 St- pc~ytcmbe 19A1






33 1L~zaI


7


dront point, et la restauratwon du
pays se gera plus tard sur la tonda-
lion dejA table.
11 a fall une grande some de
&=wad s at


i.La question
DE LA RESTAURATION

de I a Palestine

SITE & FI,
Un sysiime complete d'education
Hibrique a ete developp6 du syswt
me kindergarten A l'enseignemeni
supereur Le diplome de ce'te cole
superieme ( celle de ) 1: o'e de Gym
Vassique Hebraique 1 I. fla ) donnel
droit d'admission A 1 Universite de
Columbia et aux autres university
Amiricatnes et Europter nes. En ou-
tre il yaune Ecole Technique A Hiata.
une Ecole des ArM & Metiers A 16ru
salhm, et ure E ole de Musique A
lasfia, don't toutes soot d'ordre supe-
tietr. Des plans furent dres'6s pou'
l'ouverture dune Facu te Universi-
taire Hebraique A Jerus.len, avani
la guerre.Cette Universite Hebraique
aurait eu dans son fonctioanement
tout ce qu'il y a de mieux dans lt
domaine de la penste moderne et de-
grandes traditions du past. La fr6
quentation scolaire s'elevat A d x-
huit mille. Chaque itrbu avait ses
ecoles prsmaires, son h6pital. sa li
brairie et sa salle de reception.
La perfection du travail faith peui
mieux se voir dans la tribu Tel-Aviv
I'un destaubouigs de laville de lafta.
T'el-Aviv est l'une des villes du moa-
de dotee de iidins, et les dunes andes
out servi A sa construction.
L'ildalisme construct des pio--
niers juits en Palestine avait acLom
ph tout cect avant la guerre. A peian
4quune ere de prospecit s'ouvrapi
pour les tr~bus, la guerre les priva de
icurs marches et pariant de la pos-
sibilitt de continue leur ,euvre.
C'etait a ce moment critique de
1 existence d'unc nouvelle tribu en
Palestine en Septtmbre 1914 que le.
S.onistes des Lta's L nis, aIors le plus
grand groupement neutre. s'asstm
bierent et oiganiscrent le (Comite
l.tuenut Provisoire pour les Atfaires
(inetrales des Sionisies La *i he de
ce comity 6tait de conserve Its tri-
bus et institutions lives en Pales.
tine, de maintenir et de continue
Slceuvre de I ( )ga.nisation S oniste
dans tout l'unavers. Le devoir de
maintenir 1 Urganisation Sioniste fut
impose parce que depuis le Cong:et
Sioniste en 1897 cu le programme
ce Basle tut adoptO, le Sionisme et
10 ganisation S.oniste ont 6tt les
puncipales forces travaillant A la cre-
ation et au maintien des institutions
luives en Palestine, d apr6s un plan
national.
Dans sa plus grande iche de con-
server les tribus et les institutions.
le Comtti a remportt un succei pro
babltment au-deiA de ses espeiances
La souffrance se tai.nat sentir en Pa-
lestine comme dans les autres pays
atffects par la guerre, matiis ceci est
clair, di au soin et A la prkvoyance
du Comuit. les lu Is en Palestine out
moans souftert que leurs congen&res
dans les autres zoies de guerre Ce
re&ultat fut obtenu par l intermediaiie
de ce qu'on a appele le secours cons-
tructt. c'est-a-diie en gardant intac-
tes autant que possible les industries
oadinaires du pays D s pie's furent
faits aux pioducicurs de vins et d'o-
ranges A la condition express que
la plus gande portion solt employee
au pavement des travailleurs. en as-
surant d'abord la conservation dct
wIgoobles et des orangerJes qui re-
presentaent des annes de travail eti
de soiso tout en etant une source
ampottante de richesse et d'existence
des tribus; z o. en apportant du sc-
rsi aux travailleurs en leurs four-
at du travail aria de pouvoir
aovenirauxa besoins deleurs tamalles
et A la tois maintenir leur indepon-
dance. La Banque Anglo-Palestine
lut tenue ouverte pendant pres de
deux ananes, tonctionnant comme
d'ordinaire et agassant comme une
grande s ftluence en taveur de la sta-
toailt Aconomique. Mime le sys'dmc
intense d'enseigaement tut mantic-
au pendant la guerre, les malties
pays, et les entants dans beaucoup
de cas nourris ct habilils De cetteC
faion la trbu enta~re a 6t6 gard6
presque aintacte, de sonr que A la fi,
de la guere, les grands efforts dci
erniemes quarante ann.es no se per.


tjuo Lena a t~te evncuO par lesa lto
11iauda 0-' NtS~LlUb rVialdgeS ayaa
ere CkApLUIOZS ifloUi4ierst que led alto
cuanddIa Uri ll cim daind i-a L ciiasts
doi Mevsiijoea Lu ita ox:up~eirE dans
lour oufrenaive di avi ii.
Avec 1eai troutpes a'inericai'aes stur le
/ropitf de lo tat iode Ic 'zt.Ne
Least tiuujvemaLLiL..a L~t.rent.


JACRIlCHlAlDSON&Co
Achieteni I a civ, Colon
Ihinip, .lais, .4raziov. etc.
Its veudent -Suacre de Bayeuix,
Sacs t'edes, /ireilep Scaferlatt sup6-,
rneur, Het,


Tromper L'Organisme

Pour Plaire au Palais


De"peches
PAR SANS FIL

LONDREt .- Les alloamands ss
replient our on f, ont do IM millea
devantIf liscou~pe d"s rmees allidva 's
en Franc, seloc une d~pdche d'au-
j'iuid'hui du Fe qnt do bataisll, & una rnnn
awence do tiosewolles rAit c q
WASHINGTON rLaamter cdI"u
se-a~teia aido Htssie, 14Fd.~pv to. 1flft
11 ftat a re;u aujourd hai i infu ima
tfons 6t S ()VkhOlm A& eel elfet.
Av c les I rces caiaadiennes ena France Fu
D~e nuinureuses actionsa tratega -
ques proven, ant do la bravoure
aindividuelle sur Io champ do be
taille daiisfe r~c,3it comitbsA lIest
dAtwiecs. Utibataillou fut retenu
datis utio attaquesur lFougues Court
+n" so trouvau%, co'npris entra Ian Ilaporel x~m Linie
cieiiue dteteise de la Sommce atdo-s Le sq1P4,11r cWeemns *aPvo ni d
ouvrt gee en fti de for. i1e6alisan. queNu'Yk dertvhnri
,a capture do Ia turterebse, etail e,-Ne,'oktdsprs and
senticilie au succ~s deas opera-lotis est attewsiu 4alvi cpital', Lundt Oil
en i~rea. [otlacier cotamandant reu- Mardi proc/ inLf
niti lus les hoiotmes valides et per Le sleagner -a Cjiy of Vtsebla
,so mailtement eoinduiait une furiouse I venan fvj& s's i. itr prbb
attaque au ceur des l. usition"sado 'itzapobbe
i -ennem aLts tat. ks butaun I Oule 9 1 ment AD-wvv he soir 8 courant
prucituawaluff cer ~ii ravers ledaIpour 11w)rtde IPaix, Csp flattwe
rute. Ctt oxemp a unop~r& telle.neieit et New York
Lous jets iaijhg que leur avarice Port aui Inprze-' 7 Septoi,;rore1918I
ltui rrdosatible, et aprds qua LUWARI-1, I. IxI 1ELetJt ()[tie.
to VlitSW. fuL enveluppe. le ba- 4et
taiiion cuum~ida u~tiopuiition A Ae
iseat at Is Weintiut couLre tuutosles ~ rk t
,untre-dtLacjuo 5, N r ta
Le cot raspu~idant LItticiel des for- Comip gule d'a~snrduee muarituitn
coes austialiacrites parhi do, Is reJtratte3 et
aI~ldtindde waurdi 5'Jir. O~i pouvait Contr- les risqies de guerre
vulr irldt it, des dOP6 3 de WunhtloloCAPIAL3. 0)leCU.11e,
tiE uter pdiaituua 1ptu pies l:.UooGIIL(W.00 l otcce
ailwaus it ot&cup urea pair les !ige Social :.lirisiitian
Aj?'(iaiaeiis depuas le 4S Unl Agences it :Copeii ague, Stocs'
Le'euc-uuP Plua raaild ntuijU1t (quekolan Paris
LOUtt13tS es ptr~es australiamijes IHOLI'edcit IIXuins Ier I a mi'Ne% York
LUNU~iES -Voaci 'jueia (uretit les; gtst!Ju!a1,ic
daveiuppeuieci'a die lia uit our f pns 'u!ouI ic
Q tit itq di atalle o Uodt. D abord, IeS'Tranlsocedli rrading ('o.
forces aintec aukaiiiet e~t frdtictidod UUL Rite 'u Quiai
tavei be ia rivioie %esVio esur iii tar
go trout do cumb-it, lva alheiiat~d* ti
j -oajllt replies vera I AIsile ;- e Chan,,T-rii nt de domlicll3
tuices aliees aur lIe Lon doIi 'car ifaetzt-.ltps
the 1`011Ldes Avauce~s ienerales dwis l.?' 'z/~~t ltSL
ia dir ectiuii dethe 'auibrai a test du laee fe lof A' I t. *i'x v Iav~jte du
cilial tULtiu ld iCs contie at a a up 1111 1li 1,)si t rSv ze S!
ques aliiecnaudes auinu~d te G Cliti qrd', c- t't'd r 's.i~.(?
!sur ia aoute do Blisluje aunit bra- 1,144t I 4,)4sNt, au' ,tI El au '.-ap 1amte~n
ah-e") & i i --)11I01 cii'itVelaninr tab L&L I Cap Uuite',it, 5' .-.Spievubre 1918S


~


lous les produils ,i- notre maison portent le timbre di
amarque enre2istree OHINOK k el, sous cette formality indi
que tout consoni'atieur doit exiter, n 'ais g arautissons l
pour l'usage auquel ils sont appropri6s,

S. '


II
I


avisees du taitt que lee alleadUtdi aA i
a'6tawent replied vers La aivi4C'e doe .
I'Aisie abandoninatit leura postious Pour eviter toute errear et tout
sur in rive uord do la riviere Vsle. malentendu, )e rappelle au public et
aux niatresses que je s g ie en toutes
",- lettres Paul Clement toussaint, car
deux individus A Port-au-Prince se
mais cela valait la ptine Noa seu- nomment Clement Toussaint
iementique la nouvelle trIDu a 0i6 Port-au Prince. 7 Sep embre 1918
pratiqutincn' coaservee, mais lesme- PAIL C('Ll-s'Er [TOUSSAINT
thodeb et toute l'opeia ion de notre Interprelt au Quartier general
oiganisation out gtg ie l respect et Je's l-orces Anecramricn
IA ouaiaoce d-s gjuvernemen s du '
inoude citer. A ctte co.-tiAnce. peuat A s I
uIe aout. l dans une giaidec measure
A ae...iAr. Ioa dc la Grandc Bictat ge K *A
cu t..vcur 'uii hiat juit en Faltstilie.
La prise sub-equcnte de ferusalem -lecker-Jolles-Je well
pA t Iaiime I t&iIO La,que sous les or-
dies du .,tCral AIcnby a loine Millinll Co
Jan. Uile g' Aud: hnesure ceate g tra-
tic et a piAe d.vanit I .gtni.at.oa Farine Hugarian 00
Sioniste le piob.`mc Ires piatique de Supreme et. oule Rouge
piendre des inesures dtfiaiinves en Farine Boukl Rouge
Vue de prepared ietablissemeat de la
pauti Juive.
(eeCLLC blnation a e e etudiee A une E Ug. t B os w
C.onterence Ettraord4caite tenue le
16 December 19 7 en crgani la Sa- Rep resent.ant pour Haiti
ceiU des Foods pouL Ia Mesaurat Agent General pour Haiti
de la Palestine; don't le premier ver-
stment sera a UN MILLION DE au mintien des ApisRs d-Jduca-
DOLLARS. ltion, des Ccoles professioaaelles et
Les FONDS POUR LA RES I'A U- agricoles en Palestine;
RATION DEi LA 'AL ESTINE soutt A l'entretien du Bureau Sioniste en
attectes A rehabiliter irs tribus tt ,is- Palestine, lequel est 1-agen.e pour la
tuittons juives en PaleICbin et a f- Adsttubution des Fon is Pales airens
clatier leur developpement eL ieur et ic bureau coaseavcr appte a aider
extension ; les tuturs sujets;
a tfan des prdparaIits pour 1'eta-. A tare des p;e:s aux futurs sujets,
blissement final de la patrie Juive; planteurs et commercints des non-
A la continuation et A expansion velles trinbs;
de I ceuvrede 10 ganisacloa Sionaste, A dresser l.s plans etA fire l'arpen-
ici et A t Itranger, aux fins d'atteindre stage des rades, routes, p.ojets d-irri-
son but, 1esperance seculaire du peu- gallon, travaux hydrauliques et d'au-
ple lulf. ires uIlites pubuaqies necessaires au
En realisant ces bu s les Fonds bien-Cire du pays, ct
seront employes ; A coAn nuer ties activites de 1-Or-
au maintien des tribus et institu-'ganisation Sioniste en Palestine et
tigaps luves en Palestlne et au rapa-. Ilans le monde enter necessaires A
triemen; des refugads de la Palesune l'accomplAssnent du but ultime de
T =c.al| f~=~~~d~ V. "S -. t .. atio ate gigg :


Autant A la bonti lde nos produits, q,'A lIur presentation,
e grand succ& ide leur bonne acceptation die la part du pui
WAndral.
En vente chez les meilleurs Droguistes, Phiar;nicies et Partu
Fabricants :
The ()ripoka Pharmacal Co, Inc.
97-9P, U after Street New- ork. S. A.
I IuIPI


Le s Agcnces King rapporient Je largent. Nous solliJtons a
KING MOTOR CAR COMPANY EXPORT DgPT


50 UNION SQUARE


N Iw-YTo


'U


ce que font besucoup de personnel qui
des toniques alcoholiques quand en
e leur organism a besoin c'est

IULSION DE SCOTT
meant aliment et mn6dedne mans le
faux estimulant de i'alcohoL


-- UM 0


-- --- --


mmv mkl


--now"


mmm


______~ ___ ____ __~__ __


I



I


ONOR