<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03236
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 4, 1918
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03236

Full Text


aiin6iE No. 3830


POBT-Ao-PRINRc (RAMiT)


Srcmredi 4 Seplembre If18


01.1nt.MAGLoIRE:
igIBCTUR-PROPRI~kAIRE


ABONNEMENTS:
PORT-AU-PRINCK


DSPARTEMENTS


eT RANGFJ


2.00
5.00

2.2 J
6.00


c 8.00


. ... mf _


Quotidien


LE_-N 1 1.ItiOJ5CENTIMES


Las annonces sont requea;
A Port AU-PI MCC : ALz bureau& du journal
P'aris chcez L. x:. .Cie ), Rue TroncbM
A Lon ircs I~cz I 1. S. ,cn~cc t Cie. 19, 21, a$

.Ncw-York uoi~vcr',iIl".jl'iitv CompaDy 45 Wes
54" Street

Lt-s manus..45 w3-4c~ ou non-cc sont pas rendns.


L!ffort Militairc

po d'1n aillih de sldeals de



rd'bui la France pavoise.
esldazsont sorts come pour
C de victoire et nest-ce pas.
[ sa grande victory que le
Met de nos armies A ce
S lt dun million d'hom-
Bt i'loge n'west dtji plus A
)it cas, c'est pour I'Allema-
a grave defai e A la fois mo-
IaS atlielle, car ii y a un an,
i our pour jour,tamiral von
i. grand promoter de la pi.
as-mariae organize par nos
6crivait que /IArm&i amirs-
u toucherait lamais les drives de
Ovoye ce qu'il en est advenu
e simistre propheue. Maig, sa
taistne, l'arnee amernc-ine a
* 'hui debaique plus d'un mil-
Idbommes sur noire sol, sans
ity ut eu plus de 291 hommes
en mer I

h pour mieux juger de l'arrive
case plus important des con-
M de 1-Union, il sulfit de jeter
= 4A deil sur la liste des trou-
uquees en France depuis
1 17 ;
Ex 1917


Ssqembre
Ilfimbre
Diambre
Em 1918


1718 hommes
12261
12988
18323
32523
38252 *
23016
48840


46676
48027
83j81
117212
244345
276372
2,004464


hi ca chifires ne disent pas
LEa Dv 1917, tes ELats-Unis
inei ent n out et pour tout
otfiders et 200.000 homes

Ko0at dd tout crter;comrnman-
Mrvaces techniques, cadres,
officers, arullerie, avia-


ktLMNDS SEREFUSEN F
ClIRiF ( Vla JA JLL t~ l


ftON D AMER CHAINS
EN FRANCE

" LLes depeches r6sumant
Sesecrcitaet 4 Etat Baker au
1Wilson, Actte ou 4taicnt
t1 I chflares, moks par moois
sM 1917, dea boidats arrives
fw en Europe, out 6e pu-
1 toote la press sumsse et
une protonde impres-
pa exagers de dire que
l6iment qui a acheve de
IlMtadre ea Suissc ce que
p apporliit .AUS .t.w
g haournaux suisses ayant
d document, L on ne pou-
t Ie cacher a AIopiaion
L& pub.'cauon ea a doac
CM e1 qu eScs jotunau tle
- f wk


des Rtats-UnIS los produils Nous sommes en guerreI

A.upbIrMciCllI il3es Faisons la guerre!
IRaIon oet d i i traersI A1lautique. 0

Do tous le a points da globo, des i ,- i L 1 1 't i nl'.its ji)rs
Paris, 13 uillet 1918 Port-au-Prince. le 27 Aoit 1918 hommesa appartenant a tou es les mit. .a fl ir eil.Lctr., par la
Mon cher Directeur, races, A toutes les reli;oI iti, vivant ltiii it' ''I .-, dans cotte
tion, munitions, et ils n'y sont par aelqu'un a propose de fvyer Ie ous tous les climates, sot accouru.s at iL i i ln i il:tu;i, tous
venus que grt:e A une irresistible prix des produi's phirmaceutiques Disperses dans les cint, partit's dii It'-, ri ... i ,-,t count nou11011
puissance de rEalisation qai leur a C'est impossible Le mal que lon monode. ils out entendu, trav ts p .- 1 i.!.,i : 1. to ites lno
permis d'entreprendre un program- vourat viter pr mo ne ferat I p le a crs dchint ts I h *. :: t ,i lait
me de guerre ilhmi voudratt .viter p.r cc move ne feraat inauii ouirag'e. 1,no t.;c 1-rrt is- ..Jr(I'ju laitt
Enousdevons en c our que saggraver lqueques ph.ir- tible les a dg,., ie-t a cot .,.lidia a .. ; i, e,' '1xpresionll
Et nous devons, ence jour glo. macies appir tenant A des haitiens sur la terre do bF'ranc .1n d.' s u-nits 1 1 :,it, .s id'l cette
rieuxd'ind6pendance.mentioaonerque fermeraient leurs p rates Et E u-ts, en inma*~ elles et uials. i .'il t t:c, I,, I. ,. a i'l, ..intpldance
parmi ces vaillants soldats qui nous dmettant la pssibiit6t d2 tier les c est le sentiment arnvent, un grand nombre ont dA. prtz des c spcialitts e, comment Droit et de la Justice. C:0uao elle,, to:- i h .- a .i, .dais cotte
prm parmi les qe1ments no.s d-A- peut-on tixer le prix des o:doan-. ilnel1 ne pr6vaudra L.. ia.-, i. t..', 0L pour nous glo-
*mLaqmu e. t et .m, ces de m6decin ? des F S. A ou des L epui.tem ent est visible do la plus rn i.- ,z. a ', -. ,,,
L armce de Uniaon,en elet.comp- M S A. .' redoutable p uisitnteo d orgainSatlionir tlC-ix (1 a ):IrL -lrvii rlvienal
te dtjA sous les arms 186,ooo noirs Non. vrimrent, le moyen exr In m llltalte dev la resistaaice de gra-dro,.t a *, is ,x. des clar-
dont 000 ooo volontaies, tes autres que on rose est mu s.t de I hero uine fLaiao;is. t6 ,to -I,.:ii liot plh s. l. ior.
ayant iet appeals en vertu de la io0 Dailleurs, la sit ution qul r-6ul ,re- i ,A ,! a .,,i ,iL ts, tir I iiet citti
sur le service obigatoire. terait de la fermeture des pharma ies ;de I,.il A 0 e. d1,I lutls divi-
Cet effecitf. don't une traction im- allemandes ne peut pis &:re us.- J)us la )puss ase dctutiile de ll e n- ,I- ti, 1 1 1 i pourra plus
portante est deja sur ie front Iran- consequence de la mise sous qu-s save anglo almericano tianti.ase It les iti) i, A ,u .i dIeltius dang ies
aAiS et sy compoAtC vailIamment se- tre de ces ph irm icis none masse ge inaiinitue. oi.ou coinnu r au .- i. tenu de I'ennenui,
ra porter ultctitcuement A 9-.o.0oo iL mise sou; seque tre des mri- retsistaiite, mate rogue peu a peu en HulIQLltit Io lu ainlelnt lu peart et
tornmes. son,; alemin Ls 9iLr.m s ic pas for- sent craquer ,outes les I!inoibrures t iair. ;appi is a a unir. a
no o-n mes. sons siles ii 1 i" itr. I ie pas for- du turwidAble appai oi de guer reetS lailel" avt.t,', l.CuF kuo purn-
t.es uoupe noires d-Amerique c6men la hqa la./, ,,, de ces masons. u tosrbares qui apdpA so deectate et ti,.e tjau civtanit .acri pue -
soot enzadre,.s par 65 olti-;ers nouirs It yen a qui devroat :re hqu'd6es A la penlsoo teie loeur l de airani CoU- ,e A leI. a aC s lcra doat
don't 34 aumouters de coulcur, et ce soot les masons dites de comras- vrati le Lionde entier.senient passer leir pa; t.c:p i a la guerro aura
pour tes soigane le president de i'As- sion ou de courage. Mais celles qui dana leurb nuoelles protondes le re:idu le reloat impossible. Des senl
soziation acs intirmieres dipl6mecs font du commerce, des achats pour frisson du juate climi iinent qui les tnuents de iraiernite, de solidarity.
de couleur a odf.rt a2ooo intirmitres revendre, leur profession habituelle, a tend. d'enitraide duoa. la teinence aura 6to
notes pour les nootl.ux des LEis- devront container leurs operations d6posote ten vet swtlt enseiBlloe leur
Unis et dtEuzope ordinaires. L'issue tinale de leur abominable tsanig oui la g!o0te d uine ch6ire I'a-
A i'lastar do leurs cousins d A- Dans cette matire, le seul e16ment entreprise est aujourd' lhui ati-fes-- trio as dtevelopp. rnlit surtout en eux
trique.des Antiiues et de Madagascar, A :onsdikrer et I inti6t de I'E at. lnlot tixote. u11 r'tglut do pad toIlde li et aosureioult deux u doiesoins tutures
ces troupes se battent adinirab.ement Quel estl'int".: de I'Etat ?Enth.r ds le drupi d lt dsons eL la lendrt d allour. d u justice ret de bohueur.
et un ottacier qui les a vncs A e.a-' que les maisons allem indes 6tab ies la guCrre et ,s s soulfrances inou douAt l inl,d uollt pas 6puis6
vre nous contit qu'cle mnanozu- en Haiti continent de pro.6Jer a des brabiles unpossibl.. Ma;s i rste ia viilaaVd i:C-, p ie lire iioe part au
viatent dans uan odre strict, une operations com nerciiies rapportant encore des elforts giganutesques a tiuomplhe du Liou sur la Force, par
obeissance iminedia e et que gia:e A leurs pr-prietairss d& gro. proti s, faiie avint d obte air e resultat et le tIibat v'Loit LiAt de notro sang.
a leur partaite instruciou ciles quii's puissent employer dans un but seule, la l vuolute de Vaincre a nei 1. lhoititi.', at la destiite d Ilaiti
avieuIt a la tranmhee la tcuue de hostile contre 'e Pays. suftit pau. Pour saluer I aVt[neiUeOL serutot enrte ii,' iliains et I'tistoire
luoupes de pre.nier ordre. Le acquestre nest doac que l'ad- des Etatis-Utis d Euiope et du mod- sef a ecul tie O nuos belles aclious sur
AlUSI, I etiort de nos aines s'an- mInistratioa de ces masons de con- de. des saclices chaque jour re- io cr:adul dt 'an:Ile.
nonce total daus la creation et le merce par des agents pr6poses par Seouvexpression eco'ne ucessapires. l piLs d, rdl'iijCe s in qui no
irunspori de ieur armee,.oinzne daIsI ^ t l'Erat. belup I'expression dun howuje po naizse d Aa .stlice s langant.
USorde cu Ameinme aus 'at hitque ft a;aias proeininenit,des deux Nou.-, sa- is 1nbten que Itllort mni-
toub its domUaIuea. Pendant toute la durra des hosti- combtttanlts en prasenuce, celui-la htaire dei plioules nations qui ont
Avcc LCe t uupes qui naversgnt lt6s, les operations commercials aura tout gague qui sera rest de- d,:clare la gie1te .a I Alloaiagnie nt
SO.ean, et qui oUt A..ja t etccnia devrontcontiauer;les stocks peuvent bout ulf quart d hieure de plus. pourra p.~ isjmlucnl -ft en finir avec
pIs past a a la pius g..auuc et a la Atre renouvel6s; les capitaux peuvent Silt veulent battre A tnrid I Alle- e i igadgi ptusienii, nais it1 exiate
plus beIiebatate iti dc wue Ihistoire ,.ze r6quisitsonnes au profit de IE- mague et inettre tin aux drained les la uI.., iu 0 J: p.tucipl.s. Le destiny
auIvant le voeu du gcnia. ehiug, tat ; le tout A charge de rendre plus violentas aux excts les plub de1 cLhAiIo.- p, ., iupio scra selou
nous sommes a-,bus de valu.fe, ct compete A la fin des hostilits. Dans sanglauas qua l muonde ait encore qu il so s .i ,.:ig3 du c6te do I un
quciquc jour, i'-an pio.haIn pcut- cet intervalle, une sommeddterminee vus, 11 taut done que lea Allies det, deux ,'i ,jpia de Delligeraints.
elet a c,.tle inemc -A,l nous Itfe- par ie sequtstre devra eire affected reuuiasent routes lea forces don't ils
lons,en memic tinpal quae ladepcu- A l'entretien de l'individu don't la peuvent disposer. It eat 6videnu que liacont ol.nen'. cc sont lea
dance ACS LtAb,-L,AiS,IIdepen I.AtccImison est squeste au pavement le coucours d un contingent haitieu Allivej de I E, elite u(ui defandeut lea
dance es hlals-Uis,t i.epen1.ucei maison est saquestrre au paement ur he iigne du feu ne seraitt pas prlnctpe, t iu cairs pour lea petites
du monde en~ui que iu ,.o~ucours de ses loycrs ; en un mot, A tout ce retlus. uaLt:o.,-. Il nious taut douc, a leur
des atinces de i'Uuion nous aura qu.il lui taut pour vivre. L aitiena eat endurant. tier et co e, ller vt.,sec le sang hati sa
permits dc cZnentei danas t tcu ct Le siquestre nest p.s la confisca- brave Sur le champ de combat, il peor couLa4n'i. ta place d liti i dana
dans te sang. tion rivaltsera d ardeur avec le soldat le la tauit.e d.e natiuos hibres.
GERVILLE-REA(HE Voila les principles r6gissant la mieux entraine, tl [era des prodiges
matir. de vaillance. 11 mous sufata te quel wuu!. A. VILMENAY
En ce qui concern les pharmacies
surprise par l-importaace du con- alicmands,. l'interet du public hai- ---- --- -
cours americaia qui iui avail et6 ca- tien.- ie scul qui doive .xe con- DOUZE MILLIARDS DIL DOLLARS revenas proJuiront, espt-e-t-on,plus
che jusqu-A ce jour veut encore se suite en I occurrence,- veut qu eiles de 2 miilatds 2j0 millions de dol-
refLasCr a y croie eti A tenir pour soient ouvertes au plus t6t, pourvues L'Lir LE BI tr r AMLRCAIN iar.
vrais les chitfres donn6s par le gou- d'employes capbles, et administrees -- Dautre pirt, les pavements all6-
vernement des Etats-Unis. come par le pass. VWAmIINGrTN Pour I'annde fia-. rents A i'en )runt de la Libert6 attei-
C-est le seul et unique moyen qu'il cale te termtant le 3u juiu, tesea gnt prsi de milliard 400 millions
y ait d'-vater que la 4 scuae gAnde evaluations des depenses ae guerre de doilirs.
pharmacie haiiennIe ihre de touted depoalsle l ei juitiel 1917 depaasseust I


AviS


Le Presades de is Repubaque so-
f tes ersonnes qua atsarent


Lsrnurrence.ViofucOte OUlACiuS~aCdtIAC
.%,LU ..iU.A qu r-iac n A PAs #; Cic cqui
irappormc de gros bentfi.es. Qa-on
n'rnbibie nDu ane le Dharmacaen est.


iu muihiiarti6 tsjj ui4autid 4id 'Ic tarijr.-- ___
tu .oinlp.CUAUiL ICS AUEOLisaL 005
dounees tans AC Ltuanestre prectticr. ROUSE VE LT EEI LE CINMAA
les dtiinses de eLueirre dui .zouverne


'entretenir que, d4sormais,il recevra avant tout, un commercant. meant a ce jour s event A 13 millions Le correspondaat partoulher da
seulement dans la matinee de mer- le demand que le Sequestre active de dollars. Dail oa coap el Todore
credit, A parur de 9 heures. les formalities de linventaire des En temps de pai, le gouverne- Roosevelt a coent contribudore
'Port-au-Pnnce, le 4 S<:ptembre 1918 pharna.ics sequ... tee atia de don. ment depecsait annuelleutci moris ia '... > .t 4 d'autres tyvres
...a.......... .... si .' ,a. a 4 a m..,.au A ijuu.u hul tcs db- :i1 it : t -ir:..i.AttAnt que see
dlatUAC par sei.estic $1tuA ,od dtln-"tt psuO soun denv,,oa so miitsou> livi^ so.,..ntip,,. par le cuiem.-
VAS Agietz, mon cher DUrecteur, mes o 0 co uIuJIA a ourd par Seo
cordiales salutations.P"]u.a c assep a
CordtialeRs Salu a lOnSEn reason des fortes perceptions reo i d,* cli ,5So r
L ministre de i rance invite PIERRE HUDICOURT amp6s sur les bentfa.esde gaterre, dat-, t ies ofiraais pre fims poa r mesu,
tous les rangams n6s en IU ase de .de lamb le recettes fiscales pour le mots de alvres jsqu a ca que je me sois ren.
prsentr d ta LgagtonS pour s un ,deande un alam c de lun oat depasse tous Its records an- dU colnpte jua de graoses sonaes
fme s 'crre sur ka6 tablea.ux de 0 112 I 4 4 poi4 en r o m etsl"aus. ILeA iap6-. trappaut ies pouvaiut it. e realisses ainsi poo
;r tso dj aclawc u m I W O.a oel!s moeal" imposaua4 de lteo aavres 4d garq.


asMvois
Vows Mole


'1
'4.

V


__





An maim


P.1 wumerX.l -. -A .: ,


Faits Divers
RENSEIGN M NTS
METEOROLOGIQU ES
OBSEIAVATOIRE,


English Section
MESSAGE TO FRANCE FROM
A.MLRICAN iEOVtFE ON BAS-
1 ILL DAY ANNIVERSARY


KOURA ?

f .... A f lI.. m J mtIn o._


DU Liber'y has two birthdays, one in U'n 2A% S U 4 tY L
.EMINAIRE COLLEGE the New World and one iu the Old. CO*tlerout I'Allema-
SAINT-MARTIA1 Ono is maiak.d by the anniveis.ry
Mardi J Septembre 1918 ut our Decl- ration ot Indepen rnce gue dulran t 25 au s
Baromritre 7., I Jul"'y .771' j. it is a brtltday ol a
minimum '600 otill 111 iine iw western world Vmi
minimum o delict.d I ( liei pIropusiLti tiAt all LUNDRFS.- L Union de ['empire
Temperature luu arei tueateid nrte and equal. Its britanique., es inant que la pr6sen-
Scriadle was Itldepeudence Hall in ce d'ennemis sur le terriioire cons-
maxziurn 32.:; l'htadelphia. tituera un grand danger pour l'em-
Movenne divrn'2W.3 ; lhat Nt1Io:l hlas becomtne a great pire brtaonuique. et que, par respect
Ciell air la matinde ; covert A lt, oe, W lii i its ga liored to isalpour la memoiie de ceux qui se bat-
paiti de 6 heures. Je the e:t-.riu nations ol tent et de ceux qui sont morts pour
p Puide 6dhe e. h wo An as, ancf now tights nous, il y a urgence A prendre des
Pluie d'orge A t 8 h lot'th piL, V!cl v,,'al ,(A 'gdfile Ihat
Pluviom6tre 27,0 min .m. o Ui-lilti%i ni iI jitet lbor tliu mesurns t(meltates s, a adress6 une
Baromie constant,. cupIIlt, n-d by hi people shall not petituoa au gouveinementlui demand.
I. SCHERER pt'u ti, i h the tace of thie earh. dant di prendre, sans ,etard, les d6-
The aitcuitd ciadie tL iiberty WdS cisions sulvantes :
Sur la ot fvtrr, inii tie lui d ut thlo 1j stal.e ot a Tous les sujets ennemis. hom-
ia lort-au-1rinct Carr. fouui 1,,. 1 1 .n ,a~ d.-,troy'd Iin. gieat, meant iatern6s oua d6pot6s d6s la
A la suite d une inouvlle di po- t. i i ` ,-,,I 'i. t"' eib!'ein t-) h In conclusion de la paix
sition des rails sur la voie Po't-au i ilu' y lil Prince-Carrefour, le croiement des t'" t')4vt..'. ii1t.TL'-Tiy lIghted it" stTonL termees et une e gislation
trains ne se tera plus au la.:,t Lere t,, ircli(t I bl r ry &at ia s uou:dfering special sera tablie pour 6vi.er leur
e uitzs ard atlit theli" af flllts Iolt.
bours, mais au pied de la tois,me Imu the irUst grtat Eu opear i tepu r6odvLrtue apies la guerre.
Avenue de Bl)osse,ou ties probble- n u atiy e i.s lutrCht na t tuiuo Pe lousy les cerrifi ans de natural-
mentl.l y aura une nouvclle statloi. 'i c y ars aid cuiSd son cores A des personntes do-
Les Aousdela rue de ritue iL ii -[lp a1 &iij aiiany aiJ r 'gine ennemie seront annults en
Leg agouts de ia re -c de Brcagie ia j .' .. rao de la lot Dcibruck. qui peim-t
Les averses de zts jours-ci oatt per- l'lI.Ve :wo g; .at lt-pub i.a ate a ui Allernind natural se dans un
mis de se rer.dre cotiptc de letx-tl- cii.,u 0i I tL-. ,n. ain-t l1 Lr autie pJya de maintenir la n-aturali-
lence des derniers tIav,ux tx:l cu es a tSa- it, It tUill til I1 I: ddys- (t i_ sAaIou aiietland. D.i nouveaux cer-
A la iue de Bietigne par la Lompa- t:Lyt.t,' aid \ sint IJ I- ltou t a)e utii.tA ue scroat de.ivres qaa ceux
gnie halitnne de conutiu t:on. UI ,. t ,.arcea at L qut autoat prouv6 leur loyaut6 a la
En eflie, les eaux si abondantes U o t 0i, d t "U'e.e .o e t quiauls atourt O at6 vra-"
qui, aultrAois, anondaient cette rue g,, at ,.. w i gt tiaJun .he eniit dnatioialises.
ont trouve un tcoulemntut tacilc dans ;,..,at t.x,,c In li. ut bit 1 gvitu I a Toutes les personnel d'origne
les egoutscotectiontnes pir li Comr- mt.-ii enn-.uie seront exclues du coastal
pagnie. Nous avons dipt dut qLCIS .;I.. a0 y ..:d, h .r in.. 10 s purvC et de tuus les empluis publihs
heurtuxetteis ce diaun.ge dt vaiavoIr in 111-1a nd ht o.lio.i in oo.d t. ii et dechas de leuts honneurs ct de
sur l-impaludisme qua sevit ave taun thiL ho.n, ot fi-L.a ut A..; anda thc, iurs lintes.
d'lntensit6 dans cec quarters. ,uib t LAt.ytI. lu.y xemala i-a- Tous its commerces allemtuds
C'ntiua 'Paris ana viuAte. ou d ,u:ie nationaiate ennemie serant
S.i.SLac Ultad. :cLt to d y, unioa suppiimns.
D:main soir, du nouvU t dqutLi-A iJL ulicouqu.i.bit AincrilA a La loi sur les naturalisations se-
sensationnel: aLe mi tuil e d ia i'u.- ,nu ba n -. ( ,) boy 1 L ra rev.e, aii di6t.bhr le principe
te S: Martin a gira.d dr tnt- i(pLi u slia.aj sIuou .. to stoo U .r wi n du trtvail ang.ais par des mtans an-
Lire de 7000 pitcd.- L-i,- uui.c Itlie ho, zoil blue ot J ranIp. s b..avc Igises el pour ies Angtais. a
seuiement l'enirte. nc. a, St ,as .nu ,,,, -a e 1h: Passa4t a la r a.isation tftec'ive,
Us assai-issclt -eccsaiiri .:cuth4Sh b i-de he u.,oii. ot F:aa.,e la chanIibie de commerce de Do:king
lrctj IVn to tue m..1tiy in atiAs ot a d6ja doane i'extmple. Reunie en
Nous sommes ob; g:s de sign.aler u l.ai.Isy .- :Jn o. whiit shiiil carzy assemb.ee gea rale, apr6s avoir en-
i nouveau les g; /. nalcdorant 4quL c jot ,dLU -; .; _O to triumipfl rtgistre avec regret a la haine injus-
se dlegagent d,:s \V C. ic laoetI1:1c 'aid IiIn th b.giee o: t,;e.a.A uoud t.atie et la m avaise voion 6 du peu-
prison des ftmmes Oil ne peut plus derI un tI I dJ. L.y- ut peace" p.e alleman.d a envers l'empire bri-
passer A Pextrdmiie est de la rue lu day we --.k oi aa.e no,.hig laaniquct iC i.atcnment cruel ir l] g6
Saint HonorS, pr6s du Fauboulg bui thc pn-.i.L6, u1 ep.y. g n, 0d1.b. aux paonaaieis anglais, eite a vo, ia
Salomon, sans atre incommode p-r we ow.. WVc, too, Cst.L.c. the: tii rsolu ion suivante :
ces odeurs naus6abondts. Ut the. .IsIle, .ht; Iiat ,strohignoJ ut a Qae, nonobstant ce que pour-
Des travaux d'assainissement de absi u'ain a 1,o uo uwa boiuc .he ont ctre les conditions de paix, la
vraient ie entrepris au plas -6 ris.u o,- L !. .r... a .Ve h i chambie de Doiking exclura pour
.-.- tai.U bDaucdc h il iihll: aist iiotg une petiode de vingt cinq antnes, A
S ho1ho 0 1 ot auto0aAv t lis in 1u1us pilitr de la date de la sig-ature de
D peC hes ,youut the 1ilah-. zo icit dyai iy. ia p.ix, out Adlemand conime mem-
Plu, IsUt:ier Hli:pub I', uste giving bre dI la chambre; boy.ottera par
PAR SANS \FIL uevcly;hi :;, kLi;:jg unly lie l;ipce tous ies moyaensa son pouvoir tous
--- ---,- .sasie utie, .t aL pirit Ll stcu les products d-orgine ou de fabrica-
isLi.Aiu t lol.thigs greater than the tlno alicinande; ietusera de traitel
4 Scp'.embre ,iles LI .eLIen aini na itOi. wn, luci iS diiectement ou indirectement avec
iLe cluW aSili gatuy (l kiaucIe des maisons allemAndes ou de cece-
WASHINGTO\.- Oin tl-voie m.un- anudtI ail .J- l des agents des dates masons.
tenant les soulteis de sodJ ts .u .Accpt .Ii AIkiei CA, ion Oe Des .o reiusera de trailer
blanchissage so uli r.,as So nt lav u I Uii UIl U Sihd il' ia *V ll Alt a~iLDl.: X pLub cie retfu sera de traiter
blanchissage Les Sou lers osont l ave U i. o i avec toute personnel qul. sciemment,
dans une machine ia ver ordIe e LU ol oul eti hete-a aes products allemands
pendant 14 minutes pu:s seches, Yes- 1ti1 alnude, LIut ot uuisUlves qulanJ des products aigtais de m6me
semelds et frottis avec la gr.,is'e, line ce ut Ameiica pioc aiius uaLuic peuvean btre ubienus, et re-
a annonce aujourd hui une division A) wiii o e aottoi a -o,. g live, tuecra egalement d'accorder son ap-
du corps de quartier-m itre. 0 lo! ..le l1-bllC* au -a out journal ou autie publica-
L-occupa:ion du village -de rnvy lu eacti aLiitinLe whicli t ti no qui tia des anooogcs lour des
Ad4py et la capture de 172 pir-.on .:.te:ai c \v,s itatu Le koui Aliu tie potuii ts all-mands a
niers et canons, sont rappor'ces dans M. ii pieen < ,u ti.o I .awiig esuIta Su, u
la communication de Pershing au 2 -'I l t uotUp It 11
Septtmbre, rtndue pub'ique par L. I a ii t"al t h. ith i t July
Dapattement de la Guerre auy-ur- ,- .u sa c J'.L head F. e nc Aemericannch
d-hui, airsi qu-il suit Au nora Jt ti tbtliiuli.0i lu.'Ul isL l -Fren, m
l'Aisne cos troupes ont continue at,, ILe i4Le eLd tiuLu.e ou.I e tR o G .
leur advance, malgre la torte 1a .-,I- ii. l, I a :l0 1 Ltuloi to l l kteitc l
tance de I-enremi et ont pri le v ,.ilLsIAUtbh I0 ti al.binisouli .0 Lte Vins Rouges : Claret, Zinfandel
lge de Ferny-Sctiy. jtoule t. ..1 n a.llt, A lat t dllii* Burgundy.
Avec i wainl uarirl. .r it L ti it1 uJ 0ii t.1 i te Lto Uito l lui ) Jwt ur | d .
Flandres --Ab..ilt .al tain, usedetI-L;e .Ciiu -s>aIA ut ojie. -a. uA l faCinSa y ckr
sur le ltont de 90oooyards. Its toupes tuiii g~ ^situ uim ruIoi u inuLtl iC..iAAW
arglaises ont 6er ice a,',ud hut g ahy, tc |li pubc oft Fratnt*e.. UNUiDEWOUD
une protondeur de 4oco yad-, -ra- --- Clavier franais aveo accents
sant lalie droite de la defense n- aa
denburg. L'fo, t o ,. J .t A;liAISO &C llecker-Jones-Jewell
tei ( drug in ) les sold is ptr i s i AchckUi Laue, Gc .u, A U" Millin COI'
ficieisduGouverntment dans ce p y-. Iaici, itais, Acaiou, ic. "
a commence ici aujruad hut. Le. Its veundent .eScte de Baygeux, Farine Hugarian 00
agents tiederaux, aids par des d'a- Sacs t'ides, ficelle, Scalerlati supe- Supr6me et Boule Rouge
chementsde police, des sgldats et des rteur,etC,
marines, ont commence A cerner tous
les hommes, dage de slec:ion qua rarn6 O0Ui0 ftle
peuvent produire leurs cares d es- LONDKES.- ULIe estimation fuat
rcgistremcnt. Ce main de boni e t.iteque 0o.ooo prisorntiiersalhicmauns ili ii il
heurecent hommes furent pris out t captures hier par les angla.s, II 1


PAKRs.- Le uepa.atcment 'Ce ,rn mIs c-. ci Ct c:U oeaucoup aju ae.- U
guerit trareais aanronet aujou.d haticots du nombre de ceux pris actuel- Q U A VA UMIMM
que des duels d'a:,illerie on: fait rti-:l ment L[es prisonniers pris ce ma- -
"ge toute la nuit au iorg du front de tin n'or.t p.s encore 6ttt .omptes. La JEu g. Le Bosse
)a Somme at re tilas avitres de retraite des allnema'oa dams As Flan- Repsentant pour Eat
.. .. d .. *A : du.s couaGf j- gA#t G~raIl sor Haiti


Haiti Import et Export co


agoet dl d lao uiclart s e l dilDItgr
54R, Rue Courbe, Port-au-Prin.
A Ie plaisir d'inforimer I,- public qu'elle vient de recevoirofa
de fruits au jus, sardines, hultres, buutl sal&. pork, vin rol
supdrneur de Calfornie.
Cetle Maison est Distributeur de la Willys Overland Au"
Co, don't la voiture a Overland P 4-90 est la plus modernej-
6conomique -t celle qui rend le plus de services qui soit
introduite en llaiti. La Maison tieni une de ces voiturmi&
disposition des clients pour les d6monstrat-ons et un ei i
convaincra des qualities de cette marque. On trouvera en slto
grand assortment des pieces de rechange et des pneus de laI
bien coInt e k IK. G
La maison recevra par le prochain bateau de New-Yolt
articles suivanis :
F. &1 M. Schaefer Lager Beer, Peinture de la maison Deltj
Itaynoids, Graisse etl ubricaiug Oil de lieyrnann Bros. CimImj
la marque a Atlas CinIent ) et du I'abac en feuilles UI. T. dI
Atlantic LedO Tobacco Co.
HialTl IMPORT & EXPORT Co



Hotel de France
Etabblissement de premier ordre, situd au centre des aGwim
a proximute de la Douane et desservi par tous les trains delka
L'loI'TEI DE b liA.\CE don't la reputation est d~ab iM
des annees de success se recommande par son installation Md
sa cs&nsme tvanre, ses prix moddrds et son service irrdprochanl.
Conditions speciaea. pour famzilles
Table d'h6te
Le minidi de 12 a 2 heures. Soir de 6 '12 a 7 1l02
-- -


Pour gudrir ou dviter
MIGRAINES CONSTIPATION
CONGEST IONS-rTOURDISSMINTS
EMBARRAS GASTRIOUL
IL SUFFIT de prendre
A. 1'lui cle vos repasa
tous les deua juurn seulement

une Pilule Iu D' Dehaut
147. rue du FauL- St-Denis. Paris
Maisi vitexir t lesvibitables
(1i ont out a bta .ir -.e
st ur hacrne i dL Lj''e5 os "ots
n)EHAUT A PARIS
l I I en r.op

Demand d l jardin
it af ermer
Sun Quongi L u desire revoir
un monsieur qui dtait vtnu d son
restaurant, li ya environ deux
semaines lui off//r un jardin d
aflermer, et ve sachatI ou le re-
trouver le prie de repasser le voir
d son restaurant au suiet de la
mrnme aifaire


ES douleurs rhumatismalk ne
doivent pas exister, suivez 16
council d'un vieux docteur qui
jouissait d'une grande experience.
Le docteur Minard prescrivait le
Linimet Mint nard, et s'en aervait
toujours en cas de souffrance, le-
sions inflammatoires, rhumatismes
rticulairs et ces affreuses douleurs
de dos.
Nul autre remide ne saurait le
remplacer-il est infAillible, sir, bon
march, propre. ne tache pas, ne
product aucune inflammation.
LA Lniment Minard oular d'ue faco
nerveillt produit on rffet dans I
flfections poduit par des eforts muacu-
lairea. en -:a de lumbago. rida r et i-
flammation dea jointea cMutiaue a rhun.
time. Se venddan r pham acie t



LN IMEINT

[MINAR I

Franek J. Marin
Transocran
2 reading
Rue du Quai
Sacs rid. Acelle Baboling


Tabac scaferlati
Superi
SIU VA LISANT A VEC Ls
Scaferlati Irangis
En paquets de i0 grammia
Et de .5u "
Un pe it lot venant d'arriw
Sc vend chez
V. BOUZI
N* 83 5 ue du Quai.
Port-au Pri
Seul Agent pour Haiti.

LOUER HOTEL MONTW42
Pour conditions s'adiamrt
Mme )VrWM
y, Rue du Mago in de I'EI, pS
O IEFT OTEL MONTA
For conditions. Apply S
1Mme Vrig
9i, Rue du MAgasin de I'rtWi 9

On demand
A acheter un pierreur
avec poulie A moteur.
S'adresser A L Preetzmanaufl
holm.

For sale
One Ford Roadster
Address W. B. 7aylor
Mesdames,
Mess
Pressez-vos
La Mason B.gio Frt l
a l angledesrues Lourbesd
Forts s'empresse de do0NXW
ses nombreux clients q*u'd
de recevoir des tIssd
superbes, entire autro s.ow
connue jusqu'ic das Li
denommee Castor pI. .
4 con/ect.onner dees rNO
chemises a hommd,
lemons, costumes poOir
etc, etc, qu'elle done 4
seulement Itaune.
On trouvera awto nW
Marseille par cause d
48 bouteilles au prix d j
la cauisse ; lIuWile d&L
extra d 3 dollars la 1
chines a moudre Ie L 14
de Gdes : 30 chaqMi.
N. B. Les clients d
qui avasentsouscWrit*
masnquer Coccasses
machined si bontMMiA
de fmre chercAew -