<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03216
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 7, 1918
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03216

Full Text


alkeit &anod 437


ouunih cKrni?1ms


Uurcifli 7 Aoil 1919


0ooPi-MAG LOIRE
%1.=r9UR -1IM!o: ItITAIRK


AUON.NEMENTS
I)oRfr-\U I HtINGE


iS ul


Iri'tRTLYEN1 S


0


0 0


2, w
:) (x


Mots G "210
yrow iols yItNGER t) UOt
ll. utNG8 E

& iswstions payables d avanm






La grande Guerre

qW vaut 1'effort amdricain Tenue, hygiene, armement, esprit,
discipline, tout est irr6prochable.
De notre CorrspotsJant Quant A I'id6e que I'armre amdri-
caine en France se tait de la guerre
a qoelquefois mis en doute, elle se resume en cette formule d un
so oflider d6tach6 auprks de ,ombattant ;" 1 y a trois ans, I' Au
1itjs, la possibility d'une inter- rais volontiers combattu pour 1.
rapide et puissante de P'ar- France ; mais, au jourd'hui, nuu-
aaricaine. C-rtes, la question devons fair la guerre pour I'Amnera
Import de cette armee est un que."
pos proolemse a resoudre, mai- Oa ne sauraut d'aiileurs trouvcl
a n'est plus A chercher : ane expression plus complete des
at trouv6e, applique sur une sentiments des Ambricaias que i.
kbelle, avec moms de difficult lett'e adresste A M. Pichon, min .sit
osa no le suppose. Ce serai' des Attaires Etrangeres. par la d.ee
amimeitre une o rieur que dt ation americaine a son depart. Ke-
inwame nton e opIratiorm a venant d une visiteautront, de Reim
come e operation A loin Verdun, elle resume les visions-
moment oui ces lines 6taien' quelle rappottera en protoade ve-
Mr Baker. mininstre de la aeration aux Elats-Unis-'. La Franci.
Sxs Etats Unis, disait A li a Verdun, dit-elle, a ensewain au
Wlion du S6nat, V Washing monde une devise qui temoigne adt
; ll y a actuellemuent en Franct son merveilleux moral : ()a ne passe
ldo demni-million de soldats pas. Les defenseurs nous ea oat .,,-
as. nos uon egn une autre : O ls aura. Nou-
it.(J0J hommes avant la lous permettons de tare no*re cCIt
d1i918.', Aerniere, car elie exprime I intrangit
officer tit ressornir dansa so, le s etrintnaion de aotre pays u.-
auo je (ompulae, que I arine,- e J tmi~ tiechir taat que 1 x.vit
ine east pas le r'sultatd'unut- tt pas accomple, et a c omlpli a
tion de oi dermnre here fond ". ..
m*u6e d instruction, de disc Paris, faillet 1918.
et de bolidit6 au feu". Get t
set ie resulttc d'un 1 Ing pass
f de I'armnee permanete n a
6,6 eleve, Inals, chaque fol, L E btIoSI sUI Iri
i faIlu coumbattri, la g arde na -
ei les co( pa de vuloutaires Pour con'rebalancer la nouvelle
Ite torvlDu. Ces regimnents exis- oneornaut lea in rigIes alleiluandea t
tea tout tetapa, a Il manldre AU Meiique la .,AsuLat.gcdJ udo vidlt
IN r6glmaent do reserve, avec l. a eOdxle I cooperaLuo An iresali
Cirts ftort instuits. avec leas taLa Uiiia. C'oet ous la
a qui explique que les Amn- tuLina d une declarattuh du presi- i
Squi arrvent en tFrance, au dent olu Rodriguz Alves decrivanut
voir tout A appreadre,conmme sa pounlque # LiJ iresil aivia l a
aposeat bien des gens, sont,au dractie ueA E.a, la jusju'a d1a
re, tr~i outralnes el aptes a In1 tie la gu&ene, ue Ilre I. Le
en leigae dans un temnpd tr6- ,llang anut awLdL.iuimLration nailt-
Cest ce que disait, d aileuis, ca peas Unot poilaque uO'a pyei" ,
l'noceau dants1 un recent on- Ie g).verne slit 1 ,lr.41a U, .sIde j
avec ses coll0141 tdui Soat. la plus anica e eot fan.hbe inaeore.p
haute taille en .-jorne. quel t'ou a d &teL a tAeciAtalauli. I noU f
tunineuses, tous robusloe, uln dt'k t ~breai.eu LOULI un spect
dais lour lenud kaki bteln o u e doIaaunot dea Duta d I
bien ajustee, lea soldas guorre dea r .sts Uni, jousaut qule a
ave leuts Jouea roses A iua l aullW'ie par ce pays a Io n
sUlement rashes, dounent vaincu les latin aunmiLcaaias que
dladiojt de jeunesse et de 3es ELSa U Lals oi. ooteau to dalllt .
Silt ou. le Ior, eacorvees dui caer lt aWLUiltuSiLa des repu a
I hetlenos on arnes a an tqs 8ael do I oUjs a en 'Iulipoi*e j
aLt par la cadence lente quei lUouvet:ucUi tendaut a pawuou
Sian e des hountnes quia.on vyor I unioe n e Luc eo la couuia.jcc 0
comlaiaad6,rersemubleut adeo ituuLueeii qui dutL le a plus esieuiel c
L0 marcbe.M41s, verse le soir, le au be,, COuihlUn de tloua..
m0asiqueamedrcame done L." pialijL, o u Aivea paye un
hacert, cos statues toujouras ribu. au peastldui VilAon e, a &!.liiu li
souliguent le ryttimne Kou. amqudetsa il tl ciew. dgVaUi A
Atiat du Washmngtou Post K pr. auulds u jILeU U al raP d'avL e
at la moetaure avec les go ies Eata Umeu et euras vori du
SI tcorDps. an que bouge rud. It me iumt eu evidieice en favour
concert terrain, la du companies p atrsCeuicami uie, oppose aIu
hlia.:r ?- ** o1 la~lu t at.iucamam, exprout anami
alppralt. emsortant lea sonoa lotii a ila prol ud Adm api
-speaux de r1giment, qui sont e par leas aleiUatiuA en faveOUr
I. draPtau do ia couf6dra d'uue uniun ted pays auduauericaium
Srapea del'Etat d'origine coutre lea tMtauL Un. in
-S ootr r6s gands, ler VduOui a ceOLe loeure la dEclaita
Peodunt eiar uo ter e r ou" Alves esaL dot la deriare
Pe*1 nanlt a esaque joue omporlauce. she arree tres etfect bh
SRf e lose eu d a vemelut iOUSe aecatlalOu ur l.tti
6,aea 4ea an leur tae e is uouveine auuniiutratioo
a 4ii140., s ? reagiitene eu c'eat uu vre au paro .
t a, Ca-^ o0. est de I'arri- pagaudinW s euuemia ae ne pas r
N h PO$iJ cLs soldaqs > a'esforcer de umer avantaMg du chan JI
: In me ssauge tl- geueun lheu plus u'eat un averns P
U mchihres vient de m arr- aendeut a tous ted pays vosians qui
50 .a1 incednts le dots a- dooueut alle a de agitateuras anti
.-1j e le Ageos avec un im- aiueicacAua. aea etfesa *us doute, t
O anage ge satisfaction.Les seroul ressenus ausa au Meusque. D
as v^aaest d'entrer en sec- t
at. Peut-Etre one Jate dans --- -- -- -
Sastbsie sr que tou Vin Rouge & Blanc
a mrville : d~s moo pre-
aVec ces aouveaux ca- CHEZ ALFRED N. COOK

1otfiScier n'epe s 68, Rae du Magesi. de I'EItal d
g s-, lavoir pataiaetme Beurre extra pour tamille a
e e- o s eeaause. ferblauc 5 bwres


I




J~wl~


Quotidien


Depeches

PAR SANS FIL


6 Aofit
Washingtcin. Les Ocoles d'entrai
riemnent du Sloppingiz, oard loiirniron
*.W.000 kiotmpseaettaies dana lei
oro',-haina ILIinois pour Oquipatg,
tes nouveaux bAteaux imarchaia Is
f~os equipages comuphlt~t pat, de,
,Oservistes inavals eintrairads pitr 14
06partewcri doe!a Marzine condui
ront les vaisseaux amonena les hliom.
mnes, le mnutaimons et autret a.)pro
vlsionnements pour la France. Lt
pr-ograinme dentrameueent do 4a
MIarine peut foiirnjr plui de 1UM) (Kit
tiomnmnes AceteL e tin. L,3 Slappin
Biard faisatat des plans pout, aug
tionter grandement la maritie mar
ehaudb do l'Ain-Irique, probablenLewi
lemnandera q u'oi double, peut-olrt-
riple lea (locks et les 1,icilit-s term
(tales ddns le.-i golfeats dol'.\tlamitiquw
-xt les ports Liu I'dCdiI4U'.
Le's derniers raptor's iridi loont
jue les Allemaids rt~p~tant fet'r tolit-
,ative de se temiar au ziord de ac
ont laaice6 de tortes couxtre-Attaque-

*net ut epouss--.t pear [e.-i Alfait-. Lt--
Aiiiii-am-ui ums whieft les posvioris d.
FiSlis (Je ul o-it ec prises tier. 2S
n1.illes CartL6s du aOl t'ranttis 011t et.-
ro,-.p 'urejs des Aliewiinds piar lt:.
XmneLziCaaejd Jei pt-'zliezs 7 j;srIFS.
;opeiadamit mue les Aaitricai is vari-
(;Aiont er i ni-es brist'es. sur uiA.
fargeur doe O nilles, 7 OU)J Allem(narlh.
ILreiit pit% peat' lu Aineiicaln.ni le
Premier jour d do icoftlieofflrseive
ttu Fjord d S )iss n-uxFO t..rotit !torts
dais fa it gion d-j C;.,icau-f ie iy ot
fi rototta atew rswaass~i JUII1al.. A
retraite allemande,
La commission fra'n.Q-iso en A'n6
'i~uO syant a s-t tt e Albert Mctiu,
dx-iminstro du ficava~l et inunistre du
B ocus es( arriveeo hier.
Un tank-er ateifmlela a 61, coul6
pat- des oua)u d uri sous mario aile
mna 1(K)wmllei en dliuors do la
cO e d iVirginie, a annpncO aujour-
J nut le Vepar~emfl ot do -A1-a Mruie.
Avec I aze zci3stir
*-oat do lAisue. Les troupos amne-
ricamtes out aiteirt i tneiesavec p)Iti-
iqUetneocE au-,ume r~otstatic i saineda
oair, entrant dimis I-i yule pealaut la
nuit.
WAshuangton Le Prside'ul et
Mini Wilsoni acoomi~ag~i. per des
swis personnmela. on Iaiss~ i w az
iuaid. but p,.ur ituilta Ielphieo ui Mute
Vaitsundoi. baptisL~r le premier
LAteau en acier coris-ruit au gramal
hatiiner do construction.
Awinaerdaw. Li presoo alletnanilt
['a PAS ett mutrol~asea publior des
ojuveflles cuuc~ruant I& Chute tdo


La Feri.e Ecole
de Thor
Donne planes de palates de ma
jioc et da colon.
Vend
Graines de tabac de la IIavane
bouquets Ide rose, plantesde roses,
maus selectionnt pour plantation.
S'adresser a Mr E. N. 13ailley
)irecteur de I'Ecole Nationale de
agric .llure de Thor. Port-au-
riace.
La larmne est ouverte a I'inspec-
ion du public de 6 heures du
atin A 5 lieures de I'aprbs midi
ous l-s jours


Ifr Etgiune Mevs
Annone 4 ses cents quo la
photographs moderas re essa
artes postales et tiet d4 ler
ispomsdie. X-!? Raues CMtre'


Haiti et la Declaration de Guerre


LE' Juillot tIilT, apras la deqclnte
de la preiniere escouasti amr4r:aine
pendant !es jourinAes de oatulnales
dans les rues de Port-au-Prince. j1'A
su a conseiller le calmue et la retil
lion a (on pays, j at eu a lui laire
rouclier la protondeur de la plaie,
qui Ie ronmge .Comme une occupation
n'est pas une chose plaisawie pour
I oc-upe,. nos concitoyens out eu i.i
la considered s.)u plasieors formesa :
II y a eu de I ngues discussions
et do debordemient do patriotisnue
plus ou miomzs mnal coinpris; mais
enlin, apret' la Convention, arrive la
Corstitulio accepted par le people
liaitLie lui-: tneme.
AUIjourtI'lU la declaration de guer
re a atnlic)m la rllaxion dans tous
le ntitries et dana tons les mnilieux
parcel qu eile a per.nai de compren-
re lea responsabilites que le Gnu-
verneincrit s'est assumee au non, de
tous et p)Lr le b bni do chlicun, -par
-e ta elle a pertuisd'envisager routes
Ies ionS vi alet rAni minio tdidles
,i-ationials 1,ie loc les, a ieui j ste
aleur.
Aujourd'hii la nati)ri est une. Ellt.
'SL u'>e unite agisamntte. elle eat prOt-t
jiii" towjs l~ssacrt[ic el e est prete
,oir fianclir touted lea ditticulhe~ et
.-izU'iiLeIr Lou lea obs;acle:s- aS
leunpesse attend la nmobilisation.
l.a guerre etant la guerre. elle doit
re taite avec conscience et pour
outes les cotsi(dquences.
E'i 1831, le druot de la force a faith
c,)mnantre a notre chore Patlise. notre
Haiti, le capitaine allemand beatcth
Le droit doe a force nouas a donne lei
j D.cenmbre 18J7, le 'droit de la
lo'ce nous a doano bien d'autres
choses. I


tions. II y a Ie co-ar, la voloutr. 11
y a I idoe.
i.e 19 siicl1, n1 a-' it pas crde la na-
tion haineenne.' Le 2 Oe. l- tera vivre ?
Elle vivra. E le appertera sa pierre
A I'Adilice in construction : la Justice,
I'E uai6 et I'A.inour. c'est-idire Ihu-
rnailit6. Et sa I)ersonnalitAt morale
prendra position a cot des Allies.
rardiveinent arrive dans la lutte,
nlle sera toujours utile par le triom-
phie de la cause du droit et de la
libert, qui eat, a tout point de vue,
la siennu propre.

Comment allons-nous faire pour
prendre part .a cotte guerre' Quelle
va 6tre notre contribution'' Quelle
en sera notre contingence?
J'ai en A entendre plus d'une opi-
Ceux-ci demandent I'envoi d'un
corps de volontaires; ceux-la croient
a la guerre pla onique.
J'admire douc toutes ces ooinions;
lies conlirmnnt un tant : lait esat
conIscienite de la situation.
Je crus. mualarV tout (lu Haiti doit
envoyjr en EIirope une armne r6gu-
li're coiipotqse de dix divisions do
dix nmlille h) nrnes chacune, ayant
quatre regiments de deux mille cinq
cents horunes, de cinq bataillons
cliacun.
II y aura done cent mille haitiens
au rendez-vous general des peuples :
L.a GItANUD& DA&l ta itltA.
Oa appellera sous lea armea
lea timnmes de 1885 a 18J8. c'est-k-
dire des aonmes de vingt A treated
trois ann6es; on aura I effec if voulu-
Ill
Quelles doivent etre lea armes de


LA .d ...iqu l ia contingency lalPtienne? Beaucoup
Ai u rce -iu droiit qui agit depu is d'infanterie, bien peu d artilleriepas
plus do troi auondes va per'ne re A de cavalerie. Oa aura 93.000 trou-
uo re nationuslie de se mouvoir. Plus iers et 5.L)UJ artilleurs.
fadble, peuL .,re que la Belgique. la' pe m .
tiou(aae, Ila Serbio et le Portugal,joructosn et deux au re mulour ins-
uotre drapeau; qui na pas encore l ear entrainenu re nt
coanu aucune flAtrssure militire, L., r-iscrucenent doit 46tr g6ndral :
Ilottera iqluiDnear ell rope. I villes, bourgeat campaigns.
It n'y a pas de peates agglom ra.i vcanpgne.
onsud d'oinunes, ai de petites oa-, LAVENTURE, av.


Fwaits Divers

RE:cTSE I G~kL iiie:Jr- S
K OTEROLO,*EQ J ES
ObS~q'RV.t Fi)IRw
DIT
s -uLINAIRE COLLEGE
2AI i r-MA R LALI
Mardi 6 Aotlt 1918
Baromrnetro7611


Te ap cat. re
Maximum 3 6
M, yenue diurne, 27.4-
Ciel nuageux A partir de midi.
E:lairs.
BAro:netre constant.
I. SCqERER
D6partement du Commerce
Le S.eamer a General G. W. Goe-
thals a de la Panama Rail Road Com-
pmny apres avoir laisse New-York le
26 Juiliet &could, a debarqu6e Port-
au-Prin:e trois cent qatre vIngt sax
tonnes 4)/jo ( 386,40/53 ) de mar-
chandises diverse parina lesquelles se
trouvent :
Harengs en siumure 55 barils
Mant6gue 302 causes
Pore 47 barils
Morue 2700oo lives


Harnigs saurs
Riz


2$ SCAi~sC3
5000 aivrts
2 L CSI505


La Sugar ou IIISCO
II n'est pas du tout question de
suspins ni de travux a la .Sugar.
Environ -AJU employes et journaliers
ont 6t6 rdellenent licencides la
'sugar et a la West India klanege-
ment nous a-t-on inlormd.
L'q faith est normalcomme on I'ob-
serve dans touted lea grands usines
don't 'installation s'acn.ve.
D autre part iI y a bien des em-
ploye qui laissent parce que leur
contra' A pris fin. lls reotrent A
New York & la Co;npagnie mere :
Ce sent Messieurs Stender, Mc Coy,
Mc Fadden. Polakis ; ce dernier a
muine 6t6 price de rester encore an.
toois.
Par le Gorgas la H. A. S. C. 0
recevra des materiaut et elLen a at-
Lend d su'ts pour la co AustUom
des travau.
S- la rueslaU SL
Neus avons et sataism4e cmeta.
tei queleastravaux de voirie qe a M
n'avons jamais cesse d4 rg 6ier
pour la rue St Howor out 4M en-
trepris. Oa y a fait disparattre, ea
cerrains endroits, les amas de pierres
qui readaient le passage des votture
insupportable. Mais walheureuse-
ment tout cela a et6 remplace par de
la poussitre.
Ne pourrait-on pas macdanmiser
la voie ?
Ua 6bealement sur Ia reute
d, Ptlavilk
Hier apries-midi. penlant que do
tetrassiers travaillaicat AGrosMosa4C


_ ________ _.__ -____


RED WITION ADMINISTRATION
Angle des Hues Vt~rou & Amdricaine
PQOtT-AU-111HINCE (HAITI)

Les annonces sont reruea;'
A i'o-t Pr. .zi,,x urrauz Ju Jourcal
A I a:: 'c1.N. Mcrne& ( c 9', Uc Troncho
A I or ie-, cz [. N1 c, r-nc Cet .19, 2 1,,; 2
1-udJ%. tc H,
A Ne'x -I c'k cn:'e-,i! Pub'iciv Compnv n,'4SWCU
341. steect

es manuscrits insdr& cmam Datn m int pa. remdm


N % -





LB ULWLW


TO LEFurnished Tle Oil Pailnt ad Aux Cavcsde ordaux
Boloss Heeights Rr --
,ttrattive modern country house h P n futertaisru e dBu
Beautilully situated, splendid view u l
trus tees, gardens, bath, roach- oday July 4st l uS RestattranI t
For particulars address: LE CONTROL D'HUILEDERICIN Saiedi 10 Ano t 1918
II. SA7IA K ASSURi. PAR L'ANNULAT ON Deeuner be d e et
NoYd, Rue du (Juat H Dejeuner : T b'e d Ho.e et A la l
No i, liDue du UE LICENCES D'IMPORT. ET care de it h j3 A 2 h.
S LETABLISSEMENT DACHAT Diner sur zonmmnde.
sur la route de Pitionville, un bou FACULT'I'TIF. Conwomin6 et assiette gtrn!e de 5 h
element se produisit qui occasionna a 7 h. 30 p. m.
de violentes contusions A deux de Ce qu'on croit 6tre la m6thode de Crnmts glacdes I partir de 2 h.
ces ouvriers et causa la mort d'un ontrle du Gouvernement pour la E( ropriare
d'entre eux. production etI la distribution d'huile E. DEI EIX, ( Propritre)
Les blesses ont et6 transports j de ricin. et d'empkcher les concas-
l'H6pital Gintral. seurs non gouvernis par les Achats OUVERTE A TOUS
s Trib. du Gouvernement pour feves de ri-
n Tribe u6ail cin de provenance Amdracaine, est Le grand ennui d'aujourd'hui, c'est
Audience du 6 Aout 1918 su dans le nouvel ordre d-import que noua degeaoroiai rapidement
Le tribunal de paix section cord No 138 du War Trade Board. en une Nation de o tiouveurs do
a sous IA prisidence du supplant Cet ordre tait remarquer que tou- fdutes n et parcequon anous deman-
luge Coicou, rendu en ses attribu- routes licences en soullrance pour dedenous river tie certaineschose
lions civiles, les jugements suevants. I importation d'huile tt de tres de luxe don't nous pouvons bnen
-Edgrd Fantan demandeut ran stront nullc t de tcves te noun dispenser, nous clanonas no*
--Edgard iFaqian demandeu rcmn seront nullts pour chargemenw plaintea centre lea duretes de la
en opposition centre Cyriaque apr6s le 23 jumn st ces chargements guerre. Ja.mais une nation n-a 6te
Ctlestin tils, le tribunal ordonne le viennent dis nldes Ozcidentales,Me- aussi benie que la notre et jamais
dep6t des pieces et renvoie le pro- aico, lAmerique Centrale, Venezuela dans i'histoire du monde le lot du
nonce de son jugement A I'audience et Lolombia. Aucune licence ne sera coiumun people n'a eta aussi doux
prochaine. accoidke pour chaigement de ces Natureliemenit. parini les extr6m, ,
Allied Baptiste centre Leconte pays exception late pour les pays pauvres dlans ls grades cit6sa la
Desvarieux. le tribunal ordonne la ou le Gouvernement de' E.ats-Uais penalate de la pauvceie es evere,
compurution personnelle des parties en est consignataire ou loisque l'm- 'lats lea socialiatea. e bout sis ja-
A audience prochaine. portion est approuv6e par le Bu- lsnla rates c deer qua
Cerg* Biamby centre la dame eau de Poduction de orce A en- revient a taute 'les taudia
IAEn nke Eva LerebourS, le tribu- Sa ei s ldgns dails les taudis
LIon, eEv L os rb~, ne- Ge dernier proviso counre les de suiseres voul.itent s emanciper
nal condamne Ia. d~tenderesse A chaigements de teves de ricin sous des pdnahites du behoan dans Its
payer la valeur due et aux d6pens. contracts places avec les plan euts en valIt~ et sort ti daiis la I benr de
Philoclks R~my centre Augus- Haiti e. d'auttes deb lies des nlades Ilair de Dteu sut lea It -iue. ils
tin Guillaume, le tribunal donne Oc(identales. trouverateut q+e la prusp6 itt4 les
acte au demandeur de l'abandon pai Ces nouveaux ra'glemcnts corres- t[:eiind. De) huotlnies outis pauvrea
lui tait du montant des loyers echus pondent avec 1-6taolsseincnt dune "t le I'euple s"r I ;s di iLC1les mat-
et condamne le d(fendur A dteils- option nouvellepar le Gouvtrnencnt chess de la vie suutrre quaequeto:s
ser les lieux dans le dcla de io sur routes feve de nn de ces pa ay sur cette y ag. e lterae i abun. a
ours ordonne 'lezx6culicn p sovi s outes Ivea d n lecespay %)ce, 11 ya de li chance pour cdi
)Onurs, %;jauio i par le!queis le Gouveinemen que ho11,111, et alt o [I" me'ts p aS
soire du jugement moyeonant cau- laeuue dle roit de prendre joute- dawlas vie-. c,-t suit par" bon ua. l
ion et condamne en outre le dieco- quanutes de lves parven.ant aux im heur oa p itr rate, et datns neut
deur au depens. poztaticus, Aun prai special,6 de 3,50 cas sur d: .\. c e~t pj sa laute. Toutul
Brinvil Nerasney centre G. 1: bo'seau, ce qua esLt i c mme prax ce to exIageraitji concernarit les
Boco, le tribunal ordonne le dep6t que It. gojveiticnlen', par agsement, coj:dltijns d aujoutrd iti o nfln
des pieces et renvoie le pronoace payera ouu Icts teves dte anciu cumti- etrantt praes qt Jlies ne tiurten aiu
de son jugement A audience pro- vecs sous contract en l-ionde, T'xas 'IUa o' zL tild se le, c'est de la farce
chain. ct auties sections du pys. Let tI ei oav tie o ls..\ Alle ez
Cimama-Parisiama Vu cet oldie it reste p is ptu de portul. 'd d elt ops.
Nul doute que la soiree Lde de- thoix a l'importeur quaint la des- potuL)/siil alle i ,t
main A Parisians ait le plus de suc- ianatno ou remploi des teves de 'e-
ces possible. C'est en cttet Iun des stranger desqueues on d6epenani
pins beaux programmes que la dire;- lusqu-ici pour la production d'huile (ieuue
&lon paisse otfirr A ses clients ue zican pour la coa.ommatioa inte- .
a Aimour de Duchesse a, film d'art ricuie, mais les touctlinnaires Fcde- des Deu**z oA des
italien, a Le Saut Manqu *,. ties raux soot convalucus que ies coast- 1,IR Je2I'Universi, Parts.
amnsunt goataires de trves en route araterieu- --ou--
A demain les dEtails. cement A le'ftet de cet ozdre, wonti S.IM.IRE DE LA LIVRASON Du
Entite generale. L'ne gourde pas cause de s alarmer,depuis qu-au- SO..MAlRE DE LA LIVRA1SON DU
*ariae .uune distinction ne sera talte cuatie lr ILIN 19L8
lier aps-mdi a e lieu dan le ux. Plus loin le Bureau de Produc- L Pavilion term, par He y de
salons de Mme Cci'e Dieadonne tLoU ade to Le Aeuicnne pa l(Agn er de t'AcadEImec [rargapse,
le smaiage civil de Mile Clemence .ni eatei tes cas ou a preuve subs- L Ut be'ge et l Alemagne. par
StCloud avecMrLysusH. Benjamin tanticilct et donnec que lcs impor- G(oag.s (;Goyu.
Sto et endu c i de atCUrs souttraront acs pert, thaI Le Nuuvcau lapon.- IV. De To-
Les lemoius etaient du cot6 ae .a A .aSe )ul.pir Audri i-ies-rt
1i'pouse Meaieurb Athanase Lafo- ''eis p, Ct u:deC dCe revo,:Va0oi, ce Ttt d .. de \ 1 rns d
rtst. Sianey Parct, Floran Altied. qUl putu cititc it as s tdes ,o 0 le- d-Man.is de
et Paul Aubay, du cte tdeh 'Epoux tats .1Vsieut t C plai.s poUt Chlg:.-CurCI PAL -illard de Cham .cs.
Messieurs S" lein Nicolas, Abneo cuts ;ouvLaLut acs penodes e ca c qu. lt guere enst:gne aux
Boisson, Agenor Alexis et Miitrt dues a des pilx plus elev.:s que It rar.- A taopos du a S aloae
Vtlum Ger/ aim. pix tie p.1 liI t Uouvc neacm..a n spa- he 1918, R. t c La S:z:rAnae.
Its seront conduits A I'autel de- ., A.i, Lpa r-.1 p).L.-l,,. p.&t., Le- ,1' t.e us .o l'Ai.emag e.
main 7heuresdumstinpar Madame ou Avaucc tte -iti par tpor par lKne rIn rs.- esd'un
Lonce Gauvi tMosieur Ati.-tur..s les andrcs.- Ntes'
na e Nioas Le nvi Mosur Ath- nouvl ordre ne donnera lau a co:nbatLant, par lean Lartugue.
nase Nicoas acucu unt cac.ion, mais it est ap- Les impoLs sur le cap-tai, par Ra-
L'Aenue Vilmela. parent que p.ar le weat. icemcnt de ;t phaet-Gtorges Levy, de l'Academie
Pendant qu'on s'occupe de rdpt iegltmeut, te Gouveintmeat a eC des Sciences morales e a roliiques.
jer I'Av rue Lamartiniere le Seivice so.. .ouvoir une aaine cgulatract Revue initeraie.- L'auteur de la
cuter de petius r.-paiaiions A lAe- tc aintrventiioai vec des piAns duB i:auuater.
cue Vitmouay ? Litte Avenue o& .cuvci ailment, par l-interdicuioa dt R vue drarnatique.- l'Icaret a.
sucun travaitl ationnel n'a jamats ouuits itvts d'.Autes coacasscurs, si la -..omeda cFiancaise par Kene Dou-
4te tatl se tiouve actuellement dane unc mesuae aussa radacale devenani ic oe o'A aed le FrancaHs. s
un etat pitoyable, uecess~ie -u veztu de lautorate Lhtouaque de la Quazaine.-His-
plate n le 'c tident par le Cocgas tare pett aqae pir Lhaales Benoist,
I I 1 aet par lua detegue au War 1 trade de 1Aauecmte des Sciences morales
Machine a crire oa, pas classes as t pt,,qLeE.E
( 4 e8 tI at ap~ourrout :tre quisiaonanes o un PKIX DE L'AlONNEMENT
*1 C^H; OX', fia uac poter za produc ion d hulk P.arisSeine, UL< so .so es Tros uoi
au plus haut di gre, sa tel act: etan ,inc-t-a-Oase so r. a6 ir. 14 fr.
$ La nanque a ge ts cuticl. vaUUa>.anI.rs. AI- S
sjic-Lorrraanc el
h. j|anr, avec C ncia' e aucun dou'e que It otoinacs Franases $6 tr. 29 fr. 15 fr.
cllavamre F ran- Gouverna.ment aaura P'entere cocp .- taAMG .a 2 tr. -2 itr. '7 fr.
Calae& espamtS*Ie ration de tous its aietcests. Lu 'evrw,, '" ur't A" u' '
4 .uw msehehlka Igrc LIAc Iouiual aiituitt *ethe Oil and Prs nsa NurnUro ,- } fr Etrangcr.- -.o
L. Prnetzmans-Aggerholm,. Ul.tg MFporter ae New-Yoak, le ,,__,______
Rue tis C as. journal ae commerce le plus conser-
___. __ Jaecur cl he plus dagne ae coonfiance P r u
-- ....---- I ,s jousnanae coamece d'huile, a hrtut
&Vf8 t'A rfirtWOtn'tl pabl tt ale eicr julicit, ur article tat- Da=s ee e*adrep chics, on n'esend
Samat S tasotiar ta polatiqued. Gonver- plua parter que des par/Mms Arabd :
Le ouoaignA declare an public at nement des Etat.-Unis au sulet de .dudral Jo//,e, Idral Prtntenpn, Trd-
.ao cob.erce enfi pairticulier, etre atemission de Acencsca d:imnport pour tol et ImperiaL Rtusi.
olus resronsable desa aces et actors m eves e Jn..I. OUQULOI.? .


&W t~o~i0t quolcoraqqeo dleson tatccqia t a*acnIParc. quials &aot Its plus ,finas ellea
in 69 4 Ileisie Alexis,' poor Cci raicle abic a EtEMs ans aucunp Us exq~usOa (ien atouve par g'lacoii
gmins aes, en alendant tine ac duepilbaea ia u auaprixc do spt gourd" chsz Mr kPaul
go endivor;C; dE'YTfL jai 6Oti0i- wais du(i~ouvernemcnt des ELISa- Aui aeL'ass ditaild it O cesfivgwsle
r tft prockisiDe'milS. Unas cmt -i t grand amifest aux Ex- gmmuuv doe Mr Freascoa. L~e.el~ et
port -au.Prince, Its3 JOHilteWS 18 portaitedtaA4*hatiu, cet et.publis. ci- mo t awNw Ji i tisdouU 1Jrg
mma&"zw3JiOZ14DtIA MMwwt. 5" kaus 4"1kaa 1910C t.cotCookatreas g.Labl. Fr'amrawi.


L'Automobile FORD


La moWis chere La plus conomiqua
et la voiture quai read de mielleurs service
Vou!ez-vous d'un voilure qui vous amenera parfout, d une auto
qui ue vous cod.eia pas cher. que %ous pouvez conduke voua mau
pour laquelle vous trouverz d-s p eces de recharge sans dalticulte d
u'liupLrlt quelle ville de l 11t/ Achettz uu


-x.o .___


FORD
or. 715.00


Chia.is
runabout


)ie t).i rcack wi:h


$ b3500 Town car
9iU.00 Sedan
Touming 715.000
BDy 1223.03 0 le ToTruk
AGENTS:


C. C. Woolard,
Shotfntob & Co.
T. Gouame.
Blanuhaid & Wiener,
J. U. Vial.


with I$Jy L5;oo


Cap-Haitien
Goniulves
Miringoiane
Jordanie
Jacanel


Un pneu qui remplit lesesperd.ces
Ordli areanent I hiU..e qui achAti un pnec de Goodyear a une raiton
ttti dttnieio et i-einsole potir l to l a.
11 a remarqje quea Ie Gooyear dtpasse Ie nombr, d'aucmi autre pnea
sur lea autouobilea tie ouii voisioage, oau quelque ami lItj a purle do
leur excelleico, ou it en est sea evi tlt m enee t sait pai exrnierie
ptraisoinelle qu'ils urat plus l )oogte-ma t Ioarnissiet plus de mille de
distance. tnu SouL ca. it vi wet Goodyear esperant plus qu'li i en pour
roa1 d'ducuoe autre fabrique Je pueus.
I a ieflleure par id e out ce qui le concern eat que :e pneu Good
year qu it acti4te no itompeia .aa ceaie espdrance.
11 tat conatruit t our dotiuer plus qu'll ne pourrait obtetir d'un autr
pneu. e ati le tal: iivariablemuent.
lParcequ'il le tait, plus de pueui Goodyear soot vendus ein Amrifqu
quaucuue autru marque. kt la miurge du Goodyear qui neot la tlte
t'elai gtL de jour tp4 jour.
Lea pu.eus Goodyear, lea gourds tubes de 'ouristes et les accesFoire
de l etargieur de poeusa s ouL (tCttles a obtenir partout des vendeard
aux ttiotina de ae8vice Good)ear.
Tlie Goodyear Tire of Hubner Co, Akron Ohio.
Lets atgtno geuetaux de Goodyear sont :
General Agents
The West Indies Trading Co
RUES DU CENTRE & DR DESTOUCHES
15 D STREETS.
Port-au-Prince (Il1iti)




Haiti Import et Export co


agntl gd MJan iacturs ct dl riaiulur
54, Rue Courbe, Port-au-Prince.
A 1d plai.sir d'informer le public qu'elle vient de recevtir iut aot4
de fruits au jus, sardines. huitres, bceuf sal& pork. vim rouge W
superieur de Ualilornie.
GCete Maison est Dastributeur de la Willys Overland Aut0moni
Co, dount la volture a Overthnd & 4-90 eat la plus mode- ne, la pl
economique tt celle qui rend le plus de services qui soit eoc
autroduite en Hait. Lt Maison Liewn une de ces voitures A
disposition d8s clients pour les d6monstrat-ons et un essay
convaincra des qualates de cetle marque. On ifouvera en stocks
grand assorument des paices de rech-nugb et des pneus de la awhZ
bieun CeOli e t IK.
La maisou tecevra par le prochain bateau de New-York
articles suivauts :
F. d& M. Schaefer Lager Beer, Peinture de la maison DeCV
Iaynuolds, Graisse elt .auicaiag 0O1 doe leyimana Bros. 002uai
la tuarque i allas Citmei t a ct du l'aluc o feuille ii. T.*
Aaiiauac Le"t Tobacco Lo.
AI1'l IMPOliV & EXPORT GO





Hotel de France
Etablissement do premier ordre, situi au centre du eS
4 proximi de la Douan t desservi par tousle Wtrai" d
L'HOTEL DE FRANCE dont La r ptatsio, 8hh
des ann.es de swxea. se r'.opnmtavde Wuur son 5Uitt,' t"' '
Ia cuisine varies, ses prs iuwd6ris .4 un service es
:odi.tiona p4o i pour families t
Table d'h6te
Le uidi deot12At2heurw=.S-oib-10 0"
I -Af' (.