<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03209
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: 1918
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03209

Full Text

- -M


QuifizE CwlUm


LuDaA 29 JaLtA 1919


raG wfIRE


ADioiNNKMENTS:
laORT-AU PRINCE

mo'Dt.PARTEME NTS


g.YMaW


STRANGER


I.
I
<


*


2 (0
5.( q
2'90
0.00
&sCO


J


I ~omm& ia; o fius payable. ar me@


uotidl

Quotidien


. RtDACTION ADMINISTRATION
Angle des Rues Fitron & Am6rlcaneo
LA'OBT-AU-PRINCE (HIUTI)

Les announces sont reues ; I
A Port-au-Prince : auz bureau du Journal
i Paris : chess L. Mayeace & Cie 9, Rue Troachd
A Loamres: chez L. MaMence et Cie. 19, ,oz, aS
Ludgate H.
A New-York : universal Publicity Company 45 Wft
e4, StreSe

es manuscrits iistrd on a ane sant pas racdus


Lettres h un jeune Hartien



Le drapeau haltien a lhonneur


25 Juillet 1918.


I moi. jo vous prie,chor ami v
Sp inae id6es jusqu'au f
Jregr stals qu avec de cer-
h- mes dits serieus, vou
do n s prendre so e6
OF gu t lobjot de cett
J. J sais quo Ia sufti-
no's a point de borne
s qu comme elle la plupart
so tM ver sociaun sont l'effe.
cMi6rbral ai vous me
os mot la favour' du-
Sols d6placous ie plan des er-
Sa pea prs comme dans I*
mibruame, selon I'expression de
lmlmk,. on d6place lo plan de,.
-u. Aikoii vid6ccidez quoevoub
atd per vouo-m6me, quo vou1
em vous loutes les poesalbit-
qum debors do vous, tout em*
It. VosM es, en coed, victme
b mrn tginhinaon d'abord, d one
odinn onsuauite ai eOnfn de
SC n est pas tout A fail
I or feats*
TMs oe reprochez de trop oublie
qet *6 nos anotroe, ce que
i her devons et me prevenea
ap demaadant que Io pays prenow
o pert active a ls guorre quo at
amte alet .*des= aaio1e don,
ielra nous soot lndiff6reots ou
lis co'traires s, je poses a
l-n avsc Ie passe oe dormeul
Straditions don't quelquee-unee
MsoM cb6res et font. a boo droit
Arit6 Jo vous repondy. No.
seinteno, as debut do asi6cle
me latte Uttanesque pour ea
d'une insttuiono im
lablie per quelques indivi-
wwsion, doo s e iailni
pessessurs per i extermians
do eas qu'ls y avait eu roves.
iits barmsx quo les Titans, is
vt vioir couronner loute
iL mood enter *pplaudit
Ibt otoat msuos set one rwepoo-
S as fait senUr omm0 tel .
Salle FaWaN qua a crti cela,
miees tre jioo-s. Leot responsU-
i0 s ttache au succ6s,a se
gp Is nouvoele nation eon a
Scoonsacience mein confuse-
&le 'sa pau comopras quo
Sabre per violence engoge A
*: motrer qu'oo a 6ei6 4ago de
NtI m'eo moucia s peu qu'OllI
de6 lO commencement at. Ia-
ans but bion determine
wrrivor & osito cbut douioA-
qme voas saves.
L11u1s coup de foodre. one
ClaIte das e i monde II ap-
do toute evidence, quo Is.
qui y soot dbattueM inot-
as pour la plupart uotre avo
plds haut ipont (je no seais
qiS lOs toer~te des nations
prrDmoos soom contrairol). Le
-M qua y vouL one chance
.bmbaut'l es do so rf66neom
_y rre. reproasai* ansm
t- l do e slo entradition
yt des anc so. Awvc niS-




as aol aval m total f

S-OU eit eo oo tir fw
i *>U
do ol' e de- AM let
41S"Mires d oa plau
i plus do justio
q* cnotlo. boadenst
o6 vde s petrviendrm
Veins -a --a PIU pS I
dm weasquiJ


vous ont 6td si funestes jusqu'ici It
aut vous d6terminer A reuverser
tootes lee murailles de Chlae qua
berrent notre horizon. Le spieudide
isolemenot ne vous a pas reussi
L'Angleterre elle-meme a flai par on
voir i'anni 6 et le danger et elle y a
renonc6. No doutez pas quo cttee
guerre dans laquelle vous yous trout
ve eongagd ne soi, I occasion quo Ie
estin reeorvait so pays pour son
malut. Manifested votre volootd dy
.articiper gloriousement. Qu'it ne
oous eoit pas reprochb plus sard
4ue d'inavouables Fprejges aieut em-
urum6 votre conscience et toulue
,* patriotism dans votre cueur.
Quo de foe nus vous at-je pas eu
endu vous plaindre quo I'rtrauger
soit injuste A voare rgard? Eta, cost
tue vous I'avez voalu. spr6s tout. Je
vous vo.. Aftg et bypuoties comme
un faquir dans la contemplation de
vote gloire cen oenare. Uette gloire
unique quo nous avons d'ailloers
terms ne yous sulfit pes. Un people
dot so renoavelor dans l'nistoire
sous pine do devenir un mythe. Si
vous n y voillez pas. votre pays no
represeutera plus batn6tt qu un Age
Doi. est I on ue s'y nLteressera guere
quo do Ia manutre dout on altuw
resse A un fossile. Vous un'anez pas
q4'on disc quo vous apparteuez a
une race inftneure, moi non plus,
parce qie uous suwmmes purmuadeoa
du contraire.
Co.o assertion qui reufrme uune
part aussi grande d ignorance que
de ma4leillanc veriitale, nous est
druslie cotame uue injure. En bioa,
d dpoend d vous de la ruiner com-[
piseatment et de6luitvemeou.
Geeto hydre quo yous avez essayi
veament jusqui ac de terraser O
qui sa redress as devaut vous, aveo
desm sifflOmes toujours plus asgus,
apre caeque coop quo vouts Ai,
poruez, vos 6ee smatmuLenet arms
pour abat re dun soul coup see
aildte teos asreuss Jauani suimowdu
ue vwos tUo plus popico pWuu mWor-
ror quo vuwos ave resihemnout o
vaus. uoau Louies les podSioatates,
du mowus d ase temianrquabloo pus-
0aiihu.es e. di6s uue juSde me uDre.
Uls here doit aonner..
Voila tout ce qui eAt patriotique
st pruph6tque daus to vers du poese.
Le rOtMe iradut ouOe peroccoupuou
excluiavemont pohUtque Go a ost pas
auu uouatu que uous asttudious. Uu
uoustUe usu auve pas uu people. uu
pupioe *e ave aurm6asn et ce uim-
ras use accompilt quo da ns Is
p.s, auiquae a t'norioge adu a ow.
L hew asmsue d id
Ne 1entendez-vous pas disLincte-
mLat dons to bruit doe btallle?
tO eat iuares du negr....
c u'ei pas, coaio eso plait a le
de biea mluern t oMre vasiu,
viei bosimme l arm do dons (eg"ae
,owa applicatiot a 0s0a des .s.
a nou i paiys, e ne st a *ipour
SlOaoe boa quoa o wont vose las
treavaler.* LUOsAule "eaM, a prpeO -
silat paulr. u pae P emon que vO
ravailuts pour iMli dispOse ade
deo l oso it iauutos do beas...
A U1e6o Sate 0et, a mo1 1SA, NaM
a*,e@ e A (a fq;ka LOad eSam qua
o" un ap&POs da eVaOlsml, I"
Confedersuon amariticaeA s etodet
da Ui nrame doe iAsk aS Col
HOM 11 Iti, d eon impuOe. coMa
reamltt & sa viilo ilarope qui Oe'ts
pas atiMite qu O eIt Goot tee 1 p-
1ati soanO enoro (L-ceS.'oi P ot"
uuaO "eramoo peta"e de ves" t]
da'.-es-mor d0u rOgr eOar les
e- -Ii eqa Tomd i ve ee1


HaliE Import et Export Co .


a11il de IoDmacti lcs i 8 Mfuehr
54, Rue Gourbe, Port-au-Prince.

A le plaisir d'informer le public qu'elle vient de recevoir un stock
de fruits au jus, sardines. buitres, b:auf salt pork. vin rouge tres
sup6 riur de Calhfornie.
CGee Maison est Distribuieur de la Willys Overland Automobile
Co, don't la voiture a Overland 4-)90 est la plus moderne, la plus
6conomique et cello qui rend le plus de services qui soit encore
introduite on Haiti. La Maison tliens upe de ces votiures a la
disposition des clients pour les d6monstrat-ons et un essai les
convaincra des qualitts de cette marque. On trouvera en stock uu
grand assortment des pieces de rechange et des pneus de la marque
bien conn e FISK.
La mason recevra par le prochain bateau de New-York les
articles suivants :
F. & M. Schaefer Lager Beer, Peinture de la maison Devoe st
Raynolds, Graisse et aub' icaiing Oil de Heymann Bros. Ciment de
la marque 4 Atlas Ciment a et du fabac en feuilles 11. T. de la
Atlantic Leaf Tobacco Co.
Iil TI IMPORT & EXPORT Co.


Revue du March6 cette deareA dollars 7. les zoo lbs
Conditions a in store* New York.
a --*.*j a fai COTOx Quelques lots out 6ets
Armer aid CTas' avendus A des prix rests secrets. Ma-
chiat i G. 6o, march& baisant.
CAF On offre toujours quel- Mss-- A fait son apparition Les
ques lots assex important de divers chats dt la semaine se moment A
endroits de la province. Les d6ten- envison 200 lbs A 17 et 8I gourdes.
tours offrent z8 A 19. mais les ache- Marche faible et peu d'acheteurs.
tears payeut ires difli:ilement I8. Du NORD cetie semaine : Une
Au debut de la semaine les prix maison de Kingston offre au Cap,
se soot raffermis un moment, mais dollars 70, par t1t de Mid de 2 31j
sit6t les ordres remplis, le march a gallons, pris au Cap en dip6t. Nos
repris son inertie des dernikres se- c mpignards ne lavient presque plus
maines. 11 s'est traits environ 13 A de Ricin si une hausqe no se produait
1400 sacs de train A Dol. 5 so. pas it est A craindre que la culture
Cacao- Arrivages nautls, toujours dae article soit abandonqte par pos
Gourdes 2. 1 hibita.s. Les livraisons de caft sont
lRcu -- Un peu mieux tons.. Le nsales. La r6colte de Cacao a pris
GeAvernemnt desi E U. a limit* fiA.


Maisons allemandes
mises sous s questre


Le journal
suivant de la
Ia Justice ;


otifiiel pub'ie lavis
secr6Laircrie d'Etat de


a Sont mises sous stquestre les
maisons allemandes suivantes.
G. Keitel et Co, Poit-au-Prince.
0 to Biebber. Port-au-Prince.
Olotffon Lucas et Co. Port au Prince
Reinbold, et Co, Port-au-Prince,
Saint Marc, Mirago.ine, Genaives,
Petit GoAve. etc.
Munchmeyer, et Co Cayes.
H Munchmeyer et Co, Cayes.
Munchmeyer Neveu et Co, Cayes
Pohlmann et C,. ( Pharmacie
Central ) Port au Prince.
Messieurs A Maumus Recereur
General de Douanes et 0. Scarpa Di-
recteur de la Banque Nationale d la
Ripublique rlltail soot nommes se-
questres des dates maisons, confor-
m6ment A l'art, 2 de I'Ar.rt6 du 24
juillet 1918.


Port au Prince le 27 juillet


19i8


L I --
Cigares Cigares
do l'excellente marque
*" La Habanera "' pour tous les
4oats de 4.75 A 13.-- Dollars par
0.
En vente cheza
L PaEETrzMANN-AGGER[IOLM

rtaits Divers

RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUkB
OdiS6LttVATUIkAc,
DU
SsitlNAIRE COLLEGE
,S.4ANT-MARTIAL
Dimanch 28 Jollet 1918
Barom6tre 76L.9
minimA S _3


- .... 1 -----

&vwc tesed on falsant toot pier : l'une dont la pussance s Tep sr
sa voloat6 11 ne s'arrdte pas trop d scute plus, cest oentedoe t I'autre I mssium 33.7
Iu cboix des moyns qu it emploie; qua paot dovaunr sussa redoutable, M yoene dlarneo 7.1
it nese pr6occupe que du but a a'- s eole s appuoe sul cette force mo0- el on peu n uageux
eindre. Une tell entreprase ns dP- rate capable de chose surhaumaae: Orage oa Sud A h. do soir.
note-.dile pas w raiment on 6alistae I amour do Ia Libort6. Bareuetr .co ...st .
ancroyablo chez an people don't .s.... Barom10re co11,s -.
soeat prataque est pourtaut st accuse Maitenant que voas voila 4 O sor I. S-q-PRB-
Sar out, banoisie onu vou. cd to vos dovoirs ae patriots et j instuet
crainte podrile que vous Oprouvez sutr ce quo je na a .et vue ic quoe lee .s Tribea*.
d'4ire absorb par de plus poissasii intdrd a sacr6s do la Patriata bamtien Audlcace do 26 Iuille: 1918
quo vous. L, people baltion absor 0t qua yous vilka dn. ais male,. Le Tribunal d. p'is section nord
b6? Voit ; soit dit sans eoxcs d opUi alle-wos vas lesser emportwr orn a, soas la Pr6sideace du juge St-L6,
autisae. oUi qai me part imposes- 10 nu svougil_. "dtus urendu an sei attributions civiles, les
Oe., on A tout le moins difficile. N6 Ce no pout r. asa. Vo- rer* jagements souiba ts :e
cIeserement, toot people qua veut SAut. pay, vas 1; ropr* mle Ceret ni d6bUt e le ser Be
warre d me s proi-6r e so seilmdref o *O -1., da (tgja q l, ,.i .ocoanbar cot oera tde do7r. lus pa o04 voi 0wo vus, o.oletaal.t ,hot Dulanial de soa action centre Ia
,ok I*olw.'uaiurel.ce'st-A-dare colin anat qu'oa apprwme a le toconaeiare 8. N R. H. comnne etant mal foae
quai ccuse le mieux I in Alct de la nueu quAt *lo a est. Si as mule eu n tait e dtoit rejtre te les do-
conervation, eat do r6alhaer I'onioa des sltree, vos vous seatez trop images tiu rdts r6clamss et coalamas
ane o mao se Cber ato voat a at petia. g irandiez votro taller n le tle deaindJeur a'ix d4peas.
lseode pam, je pens., qa ce Ouijet We Pntis inut .e drapeoa d'Hai a eo Ccuit qua aa.aiuca le dalaut
io dseeerte pear voasdsmoatrrru i Cest encore le pays qo verr... doan a l Iadiemse da 1a j illet ea
eiuout ana i mA dss ert Yts nosew l. an m IA4 14 as4uA PC course centre le citoyea Thtmig&n
IIlom oenPastrle balueume, o e A 60 .nM a weomopouv zdare & vote BlancItIpor ntl profit [tcoo a m.as
Ia mse Coodaon quo a InWntsu *voia uisviedboa ar ns r sr sai Bhba
lbubeene w"t ctias4o dolong am dlpele sato qu a d qtoa nap s as md ." @-- r-- _-rps _m- ...... a-
atele JOonsdit ciha tut c amx- ,-Isaou ars qu'il a eotnA&u AW eur Wp, ir SOran e. de P. 72;1 so4e
Cremw q e bauaaenat pawt wm6, vo.as poavez liu dire quo, des march andses A l i voodees et
opr a ia favur do It. sgarre..o,:dr I k t G eoparc.coea mm iS ves pour le beosns do momcom.-
Mllm ew a iea Jo vous cos me- & a. M&I*s inesMatim qu e oe por.- m=ace as quo Its itereu Idgenga a
as serbm.e6n prodge d'u o, a & s aosear e t ae nOs do partar de ia den'**4-*; fize As a s
pmer ls grade MHpabUque .ir1e0l. IO _le. Sa a. AMlia qu vos ** Ia cotratiae j exaercer ea s C de
on pius exaciemeut par le Mooro1s ves ole do Ia poussiee oa il It sn. pavement; orddnne 1'exicatioa
ae qma gantiat notre torrtoer coo vMta trito, e* quoVuas eo deploiore provisoire moyennant caution do
we toutS iuvasioo earopeaueno on ,, Sam &a. mo do I & rLsen ca dapns dit uo
atre.; du anusire cCi psi notre o01mi" gIoieaz quo coua de d osl-5. e. Sn -s d .ar---inq
culture fraug aise quai oos permettre Al it, car i sglows metasc I a cautionin .o..sou.... aso.
- m Gao sou moos som- os r06soues e .. --I doO o quefetowache la a- iwt totou e AlktELn-
A la coaerver d'opposer one s *ae a ewo Est j sobasteo que Ces,'a qu ma-ntnt le duaMs
*assaAce ladompiable a fout ci q Pu qi rla oonfsumou d ce vaeii boun done A slaudence du i6 juillet coM-
nd presents pas d'aialit6e avOe eae., J fo, decuidma t t vjtre mauvais geou rant centre la ddet.n.eresse ea s
et eo, per cousqueota adeui nasd ble Utendard UouJ revaieun, gra&e a qaluitC de tieace -saie ei pour le pro.
a uo re te.~ap6amoui 11 y a IA doa voIM bArsuem, avec, s.r ee coou fit nauule la procddure entieprisa
zdef aa precwases poor HUatu oa- -.A re pt viv s ;Croas d'hnnoar. conut elle pour irrtgularit des acte-
ls ee tee s d'maremunt, sate c to Ur Aamiua LE* UFAIR Lde procdarm c A pciu de sla S
C- -I-


1 ~r I '





LA M&Z~k


Gendarmerie
d'Halti


Deux notes publi6es au journa
official anvoncent que leslieutenant:
Paul L. Edwards et George M. LepI
de la Gendarmerie d'Haiti ectiou
des Gardes-c6tes, ont 6td 'raduits
par devant une cour Martiale Gent.
rale pour avoir, le premier. caused
la perte du garde-c6te a Le Progres
par sa nAtggence A choisir une
route s(are, le second pour avoir,
sans permission laissd le nivire au-
quol il 4tait regulitrement attach.
Trouv6 coupable, le lieutenant
Edwards a 6t6 condamna A la r6vo-
cation. La sentence a Mtt approuv6e
par le Chet de la Gendarmerie
d'Haiti et mise en vigueur le 8 juil-
let courant.
Le lieutenant Lepp a 6tt condam-
no6 one amende de cent dollars or
amiscain et A deux rrois d'afne
dsos ses quarters. La sentence a Ott
appTrouve le aa juillet en scouts par
le Chef de la Gendaimerie d Haiti,
smais les arrits ort it1 relev6s pous
la bonne march do service.


I
S
I
I


gaification duojugement validant 1,
sastie ( aflaire Louis Michaud centre
I demoiselle R. Doucet.
Celui qui maminent le ddfaut
d aso A 'audience precddente contre
leas sieur Louis Lespinasse; au fond
le condamne A payer la valour ricia
mte et cell de 20 gourdes i lttre dt
domn images intliits.
Lelut qui regoit en la forme It
sieur Mortge lBctard opposant au
jugement de di aut de ce sitge eor
cA e da ; au tend nmaaciien;
le dit jugtment pour soitar SOl,
plein et entire tlict; condamne it
demandeur opposant aux depend.
(elui qui coodamne ie sieui
Paultus Paul A payer au sieur Altez-
andre Femcand la some de P. 19,5o
par des termes mensuels de 4 gdes
Celui qui subordonne ., pA>-
sation de l'aflaize du sicur Edmonad
Dejean contre Alcius Veigne A la si-
gnification du Tribunal civil de ce
resort rendu entire lets paitis en sts
attributions d'appel.
Celui qui avont dire droit or-
donne au sieur Frarcots Mevs de
remplir lea formalitts de l'enregis-
trement de la pikce don't il fait etat
dana son aflaite contte D. Abellard.
Celui qui ordonse le del 6% dis
pieces des a aires suivantes :
je VveSefarant coatreCherimond
CUsar oppositionn A un jugement di.
dltaut
20 Examine Jasmin centre GOtin
Heurielou.
)e Examine lasmin,rcontre Pierre
Roux.
4e Edgard Hyppolite contre Em-
manuel Day.
Se Lout Emmanuel Coicou con're
Louis Vilmenay.
6e Dr Paul Salomon contre 0.
Dea arieux.
Pour la rtorganiat ion Judicaaire
Tel est le alire d'un opuscule ano-
myme que nous avorsa icto.Nous It
recommardocs A tus ceux qut i'n-
stlressent aux choses de la Magistra-
lure.
a Est-il ndcessaire ae l'expliquer ?
I'autear dans sa coutue pietace,
les peiscnnes ne sint pas, en Cluue.
)e na ai teat ni our celui-ci, n con-
tire celui-li. Cest le procks loyal a
tan oadre de hoses piejudiciable A
tout un peuple...
Le steret de la dislineUio
Si onus vrulcz P'avoar, 6 vous qui
Isequentz lesa alons oau lleurit la
grAce samable, c.a &cigarce est sa-
vamue, esvcz vous des parfums Ma- I
bel, namporte lequel: G.eidral It fire e
Imp tial Russe,Tievol ou idetAi tu- -
temps.
On en trouve par flacon de 7 l
gourdes chex Paul Auzala et au p
asail A 20 centimes le gramme chez
Framgoss Letellier et Mme Exilten v
Heurnelou. 89 tue du Lentre. pirs 3
as %.Able traa;ais. 1
A rEcole Elie Debets
Nous twonsa v sue l'exposition des F
rsage*, patisserle et asuts, laiis
Mr lea tte es de I'Ecole Eite Dubois. '
fDeh ans but pratique,tous lea objets l
eassea aoot ia ena vente.
Sdisoas comme tous compli- c
estte, que, ouven e bier seulement, I
m -s tois lea anicles travaiiles a
= "pttcteoa lkeI as ua prix as i]
ici.6ie at. aeateja eekitsi fh
Quaut ,a Compel- de patiaaere,jd
fltt!M I .


La deuxicTlne
de a 'lmprevu t

Accedant A la demand de nor-
brtux amateurs d'ar, qui n'avaieni
pu assister A la premiere de lI'mpr6-
vu, M. Bourand consent A redonuet
sa nouvelle pi6ce A Parisiansa le a
Aouit prochain.
Nous nous reiouissons de cette d6ci
sion qui permettra A de nouveaux
repr6sentants de 1'opinioa dapprecie,
A sa just valour cc te oeuvre d'un
art si subtilet ddlicat qui ressuscate
tout un si6cle de galantise.
Ceux qui desirent des fauteuils
d'orchestre trouveront des cartes nu-
m.rottes A la Pharmacie Parisot et
au magasin de Mme Thimocl6s La-
toLtant. Prix G. 2 Fauteuil de Bal
con G.3. C.rtes en vcnte chez Mint
Bourand, Bois Verna. Pour les loge.s
s'adresser A l'auteur cd A l'Admiias-
trateur de Parasiana.


C'est aujourd'hui que so terme
cette magnfique expesuton qui a si
bien mis en relief le talent deo c.6.
ves en m6me temps que la valour de
instruction pro.ligue par les mat-
tresses.
IUoMmage meritl
Le Steamer ORANGEE NASS \U.
de la ligue hollandaise, arrive vL.
dredi, a commeou. le transport oL marchandises de provenan.e ltranaise
en souttrance depuis tant de oLnui
dans ls douanes Amieicamies atL
grand detriment des proprietaires ci
consignitaires .taut thanaas qu'iai-
tiens.
Nous constatons avec satisfaction
quL c'ct aux deroinres demaiches
teu'tes par la ChambicdeCommcrce
tranaiase par le bicnveallant inter-
mediaire de la LUgation. que nous
devon, cet heureux resultat.
Grace A ces pticieux dikuseuts
du Commerce IraInais A Haiti, nou-
boirons encore du Via de Bordeaux!
Lea trawaux de l'Egltse
du Sacrt-crur
Comme nous Pavons dejA annou-
ce les travaux entreprts A I'Eglise
du Secr6 L.oeur A Turgeau marchent
,vec celentte.
Tous les efforts se coacentrent
dans la construction du platond. 11
taut esp6-er qu'ils s'ach6vent au plus
t6t car A part le nouveau cachci
qu'ils donneiont A ce lieu, les pia-
ces seront plus libies,- encombites
maintenaL par les charpentes des
ouvraics.- On admire la coquetterie
du presbytire qua vent d'etre point.
Les fiddles de la paroisse seront hcu-
reux de prater leur concourse A cett,
construct ion quand ils sauron qut
I'achecminent de -eaitfie ne depoad
que.de leur gentrosite.
Ceutma-Parialna
Monde lou bier soir iu Cinima Pa-
risiana ou t'on exz utait un programme
annoncantl des films du plus grand ntid.
ret On passa ld une agreable soirde en
Ionne compagiCe.
L. tlut au milieu ds applaudisnemenas
Itredliqute dun public eniboussasle que
prt fin vers 1o bres et deinse. Cite re-
pr'sentatlon sensalsonntle.
Coucert au champ-de-Aars l
La place du thanp de Mars
dlait remplie de promeeurs hel,
cutates par l'ai /ras qauon y re-
pie el par la mu sqaq ue la t
Gendarmaerie
Le concert a d e des plus riusis.
IDeex nuutellea chansouuettes
Le public aura bidn.os le piaisir
d'enteudre A Ant-Varette deuxnou-
eldies chansonnettes qui chanteront
les vertus decacieuses iu Ton t.oca d
et du Coca-Cola lJaces recemment d
par M. Rousseau. f
Mme Kousscau don't on connait
le talent delicate, accompagntra au b
piano. s
Rapptlons que ces boissons mer- o
veilleuses se tiouvent, aux prax de p
Seta gourdes thez fiaonois Letel- g
her ct chtz Mmre Exilies Heurtelow,
89 rue du Centre, pres le CAble ri
Francais. d


Lettre A Un Jense llai:eu
L'auteur des eLettreis A un jeuae
Haituen prae ceu qui Ali tent Itbon-
uear de lui adreaser des coa....ni-
ations A propose de sei articles, de
uie vouloir les signer.
H1 avert que tiastama ua sujet ou
I eat question des seats nmer as de
a Patase, iL e dtlead de s'occuper
de personuaasits qua ne teraiset qu*ea
omindir la pop"s,


to
ft

44

dr
41


Conseil d'Elat

Stance da lundi 29 juilt '1918
PaitSIDENCE DU CONSEILLER LtGITIME
Au premier et au deuxitme points
de l'orJre du jour, I'AoemnblIe sanc-
tionne le procis-verbal de sa stance
du 32 juillet et prend connaissance
Ie trois pieces dipostes A la corres-
pondance.
Aucun rapport n'4tant pr6t et au-
:an Conseiller ne sol!icitant la paro-
le, le Pr6sident proclame un novel
jrdre du jour pur et simple et la
stance est levee.
A l'issue de la stance, les sections
de justice. des Finances et Relations
Exitrieures ont travaill6 assists du
Secr6taire d Etat de la Justice.

D)ets.
Les fundrailles de Lysiui 7emplier
ancien snernbre de la Lha:nbre ues

Compfes, auront lieu cet apre midi
Nous prisentons nos sympathiques
:ondoldances aun families eprouvtes

Est more hier Melle Emma Du.
gDo.fiile de notre sympathique Mac
Donal Dugue.
S!is tunerailles auront lieu cet apras
midi A j heures pr6cises.
Le convoi partira de la maison
mortuaire sise Averue Fleury Biier
pour se rerdre A l'Fglise Ste Anne


L'Automobile FO
ESI


La moins ch.be La plus s onoaiO
et It volture qai rendl de im lleurs

Voulez-vous d'unA voitnur qui vous am6nera partont. d aone ,.,
qui ne vous coaotera pa chqr, que vons pouvez couduire vous
pour laquelle vous trowuerez dv Por6ces de recharge saoa d 'iS
naimporte quell ville de I lie? Acbetz un


FORD
or. 715.00


Chassis
Runabout
Touring


| 635.00
090.00
715.000


C. C. Woolard,
Sbemtob & Co.
T. Gouose,
Blanchard & Wiener.
J. B. Vital.


Town car
Sedan
One ton Truck
AGENTS:


910.0


Cap-Haltie
Gonalvea
Miragoine
Jdr6mie
Jacinel


Un pneu qui remplil les esperaoc


Ordlnsire-nent I'homme qui achbte un pneu de Goodyear a aone r
trds d4finie et sensible pour le faire.
Oitce au c letters II a remarqje que le Goodyear dipasse le nombro d'aucun aotre ir
sur lea autotuobiles de son voisinage. ou quelque ami lui a pal
Monsieur e Directeur, l~eur excellence, ou il a en est serve iui mame et sait par expria
lPai lu une strie dephrAses publi6es persoanelle qi'ils dureut plus longtemps et fournissent plus do ails 4
pir Its Guiaeau dar.s vote journal distance. kn tout ca,. 11 vient a Goi)yeAr esperant plus qu'l no'eo per
ce journal qui read de si grads ser- rait d'aucune autre t1*bri4ue de pue'joa.
vices au point de vue de l'in~6rets ge.i la medlleure par; i d o out ce qui le (onctrne est qua le pneuGooa
noral. le ne puts moempecher de year qu il acoteno uu rompers pas cette easprance.
mauitester m'en Tonnemnt ; tou- 11 est co itruit pour donner plus uil' ne pourrait obtenir d'uan u
muifester mo.n v onnement ; to -,* pn,,u: et i le fai inva, uablenernt.
eois, je ne vo s obg6 de d6clarer Parcequ'il le faith, plus do pveus Goodyear sont vendus en Amibrl
que je me su:s pas en atfaire. qu'aucuij au re marque. Et Ia nmaie du Goodyear qua tient Is I
Qjand les Guiteau de touse pro. la'agit de jour en jour.
venance desire.at se misurer et d6- Lea pneus Goodyear lea lourds tubes de touriates et :les acc oW
mo-;rer leur importance, ils doivent de I'ei.argueur de pnetua south faciles i obtenit partout des 6 i1"S
se server de leus prencms ou des aux stations de service Goodyear.
prenoms de ceux qu'ils visent. The Goodyear Tire of Rubber Co, Akron Ohio.
En attendanta, mot cher Directeur, Lea agents generaux de Goodyear sout :


je reste votre devout serviteur.
ELIE GUITEAU

Depeches
PAR SANS FIL


Agents Generaux

The IVest Indies Trading Co
RUES DU CENTRE & DR DESTOUCHES
15 D STREETS.
W% -. /EE.!.


WASHINGTON- L'offensive des for- Port-au-prilnce (aiu.
ces americaines et tranoaises au sail-
lant de Reims et Soisson et la r4- ... aij. --
gion de la Marne continue. Les Alle-
mands sur ceutains points. contre at-" j
taquerc.t dlsesplmeot, n.s nure Laboratoire S6journ6
terribles rtforts soot tes ts vaoun dans
le p!us giand nombre de c s. Dana Prtparatiou de toutes ampoules m6dieamenteuse
l'a an.e generale.beaucoup de terrain et injectables
a dtt gagn6 par des torces Aiebs au
Sui de Sossons au centre de la li. 2 MIDAILL8s oD'AInGNT AL'EXPOSITION DE BRUXKLLi 19 0
gne au long de la riviere de I Ourcq.
au nord et A lest de'thateau-Thaer- AIPOULES d'eau de mer Isotoniques slion Quil"ts
ry, un grand nombre addaitonnel
d'Allemands onu te laIts prasonniers L'eau de mer quo nous employons a dte soigneusement capti
ei des quanitits constdlrables de large, au delA de I'lle de la Gonave. Nous faisons remarque ao COf
canons et de materiel ont elt captu- medical observation judicieure que font lea laboratoires tranger. V
res. L'eau de mer injectable doit tre de fabrication recent pour avoir
Au Nord Est de chiteau-Thierry des p-oprihtes therapeuques. De nombreuses attestations nous pertedC
les allies ont continue leurs cons- se certifier que nos products ont donn6 tous lesrlsultats esphrls.
ants piogr&s, poassant A travers la SPECIALITE : Serum nevrosth6nique.
oret de Lorraie A Beuiwardes. Rte s6rumi r6gulartse les6changes nutritifs, il a 6t6 einpo'y0 avt
L'avance des Amrtrcains entre succ~s dans la ueurasthenie, la tuberculose.


-OJuiq tt la Marne es& ioujours mne-
>ranite, selion un bret communi-
|ue du general Pershing en date du
aS juillei, rondo public par le DeL-
artement de la Guerre aujourd'hui.
Dernidre here
PsasS- Plus d avances au nord
e la Marne ct en champagne oat
te signalles par I'office de guetre
ranuais aujourd'hui.
L'artillerie frneaise ei amdricaine
ombardent le sailhant entier Sois-
ons Reims eutre lequel so-t con-
entrts 40o,ooo allesiands. Ces. le
lus terrible bombarJement de la
uerre.
LONDEEs--Ua leu d'artillerie a eat
apporte par Ic War office aujour-
buh.Douze vilies allemandesoatete
urvoiees pi r les ,, I s hicr soir.
HAVANEt L .U -- Cuba enm rra
a moius ioo,ooo homes combat
rent eco F;ance selo uone dtpckht
endae publique.

La ftiPn' is8ac awe
CONVOCATION.-Las membres
a Theatre Nautoaat sot coovoques
oui deMain jo du conrana A 6 hi
i so0t chess NORMIL CH RLS.


4ux Caves For Sale
de Bordeaux Eight cylin ler GhevroLe sd
mobile. Excellent co ndiwh_.
Monsieut E. DEREIX avase ses less than hPour thousand L
clients quil vient e recvoir Also one horse. Can be uae
Vin Bouge do Bordeaux riding or driving ,CJ
Vin Blanc do Bordeaux Major 1 .S. CLAW
Vin Blanc / messe Caserne DartaigMi
et quit se t ent a leur atsposmtor j,
pour la vente en gros ei en dea,. I A vendre
E. DEREIX Un chevrolet 8 cyliMdrd-
tion excellent. Aywa i
o o -ins de 4WK) milks. A
Mr Eugdne Meus aussi up cheval o derdI
Annoace ses clientsga qwe la Major T. S. GLAr
dhotographim wmodrmse a ref, eses c Dj
caries ptalesas o teaxit leai f- TO LIf'
ivsolsn idC RFeedes CUire. Furnish
"""*""* ------ Belo- |
He- P. Davi8 Atractitvs modewCO
Aoa*hte I* I.tm B&uifu4LUy suated,
Et. grades ost n pae(.e u< n stW Lw.s 9' rM b a
hous etc.
Au Orde 2 cents, la larj For pa rticmls adrd:
DrachOfsoe; ga 9tIam. f fe-o O


- -- ---