<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03197
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: 1918
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03197

Full Text




*eu SM I-- -8 m =NO13 .J LJ I j1


noment-MAG LOIRE
DIRECTEUR

ABONNEM CENTS :


PORT-AU I'IIINCEl




ErIuNGER


0


G 2.00
D 5.1,

G. 2.20.
6 0.00

8.00


Abon~eanents & insertions payables (.'c ano


Quotidien


SRIEDACTION ADMINISTRATION
ta1^ Angle des Rues Ferou & Amdricaine
PORT-AU-PRINCE (HAITI)

Les annonces so4t requez ;
A Fort-au-Prince : aux bureaux du Journal
; cl.tiz L. Ma\tr:c.c & (i 9. Rut Tronchei
I I i. -s cLLZ I 0.k\tl'.e t ( it. 19, 21, 2'
Ludgate H
A Nt\N-York : LnivCrsal Publicity Company 45 WCM
34th Street

Le& nianusciits ins-r&s ou non ne sent pa3 rendus.


CONSEIL d'ETAT Proclaatiaon Decre


Stance du vendredi 12 Juillet 1918. vant vous avec uae ferme confi nce
hour vovs demander,au nom des trai-
Pr6sidence du Conseiller t6sviol6s par l'Allm gne au nom du Con:i oyaus, LE CONSIL )'ETAT
F. D LEGITIMS. Droit et de i'Humanite, au nom dt L i E
F. D Dans la lutte etfroyib'e qui en- Dans l exeruicp du i Pouvcir Lpgis-
ous les principles qui soot la save
IA eIance eat ouverte A 10 bres. garden de la liberty et de la s6cur t sanglante le m nde, deux principes iatif. en ver u de I article I) de la
Ltassenlbl~e sanctioned le preOs- des peuples, au ro-n des inltl&,;s les Slelt en pr enc .'. Coqs ittiot,
yerbal de la s6ance du 8 Juillet. plus chers de la naionalIt6 hijijenn I un c6t*, c'est 1 principle de la a Vtn le rappt1rt du l 'ot oir Exscuif
A0h 112 p6n6trent dans i'encein de d6clarer la guerre A I'Allemagne. Force brutate, sani entrailles, sans en date ifdu 12 Juilearatin exposanterre
get vont prendre place aux bancre Ae :-econscience, inaccessible A ces hauts e mo d'unedcaatione gerre
trservts aux organs du Pouvoir Nayons qu'un seentimento et A ces purs ideals qui I Allemagne
E cutifi MM. les Secretaires d'Etat seule volont6 en la Patrie. soit P'honneur et comme la raison Fr::caRkT
Ouis Aorno, Louis- Roy, Dant6s DARTIGUENAVE d erre des soci6ds humaines. Art- ler. La guerre est declare
jellegarde, B. Dartiguenave et E. De 1'autre c6 c-est le. Droit. le i l'Empire d Allcma ne.
por Secrtaire drte. Mr Borno voudrait voir I'Asem- Oroit sa:r6, sy bolisant. pour ainsi Art 2. -- Le Pouvoir Ex6cutif est
Mr l.ouis Borno, Serdtaire d'Eat bide accorder le vote d urgence i la dire, toutes le; grades conqae-es autoris6 A prendre .outes les mesu-
desFinances, duCommerce et des proposition du Goavernendment. AI morale, de lHumanitb. res durgencereelainies par l'ttat de
eaeioas Exntrieures, demand au bjetdece Message dit le Pr6 more de'Huinit. res d urgeicerelainspar 1'tat de
elti Extrieure, L objet d Message, dit Pr Or, lea petiis Peuples n'ont, dans guerre
r~aident, vu la nature du Message sident, revet un carac 6re qui nous Or, pes Peuples o dans guere
r6sidentiel qu il va lire au Conseil oblige, en miettant en discussion la vie international, qu'une scale DonnV au Pa 'is Lgislatif, a Port-
dEtat, douvrir la seance en Assem- i urgence demand, A oinamer mne orc e etqaui seule giraatie d e3is- au-Prince le 12 .Illetj1918, an 11i
)16e rationale. commission pour I examiner. tence : le Droit. de 'I udpendance.
Eoconformi!6 de article 42 de la Messieurs, la demand d'urgence Amen6e par le d6ve'onpement ind. L' president, LEGII'ME
constitution, le president declare la eat mise en discussion. luctable des fits A prendre part dins Les Secrdtaires S. ARCHIER
6ance ouverte en Assemblde Natio- A 1 unanimi, lurgence est adop de le vaste conflict, la Republique d'Hai- DIxIs St-AUDE
aale. Mr le Conseiller Alfred Augaste ti ne pouva;t hesiter une minute- Au norn de la Republique
MrBorno lit le Message ci-des ous: A emours,ktant donn6 lesexplicaons La formidable puissance militaire Le President do It I. publiqjue or-
,laes et prcisep continues dano qu'est l'Allem-gne, dressee devan, done que le Dtcret ci-dessus sot
ort-au-Prince, le 12 Juillet 1918, ar e Message de Mr le Prdsident delaqu'est s'Ale e mise dress belion drevt seau d la
'115e de l'Inddpendance, 1kepublique, uUrL't ddsirr et demari tes N tons, s'e-t misc en rnb 4lion revetu di .',eau de Ia ll.'tublq, '.
de mrme le vote immediat- over e centre le Droit. Notre place rupriimn, public .t execu a part les
DARTIGUIENAVE Mr Pierre Iludicourt,sans combat- e-ait done marqu6e parmi les peupies Secretaires d E'at, chacun en ce qui
President de la Rdpublique. ire pr6cisement le vote immediat qui la combatteit, et qui la combat- le concern.
iemand6 par son coll6gue, pense, tent si h6roiquement, assistee par Doann au Palais Na ionel, A Port-
MESSAGE tout en partageant sea sentiments, notre puissante Allie naturelle, la la-Prince 13 Juillet 1918, an lise
quil serait preferable de ne pas Republique des Etats-Unis, admira- de 1 lndpendance.
Meseieurs accord le vote qu il demand. 11 ble de grandeur d'ame et don't le g6- DARTIGUENAVE
Messieurs, explique que dans la zone ou se nie militaire se manifesto dejA en Suivent les signatures de tous les
La Rupublique d'Haiti a sign a la trouve place la Republique d Haii prodSg-s de valeru. Secretaires d Etat
Iaye, avec toutes les puizsances du quo par les liens de sympathique
nonde civilis6, des pactes solennels anitie qui nous unissent aux Etats (O\'CITOYENS -
jui stipulent des obligations reci- Unis d'Amerique,--ceux-ci ayant mis
aroques, essentials a la liberte, A Is la leurs armes au service de la cause La voie oi le Pays sest engag6 LA PERSPECTIVE DE LA MOISSON
lignit6. A la security, A l'existence saciee de la liberty centre le despo- est la voe de l'honneur, et c'est FR ,N(C ISE E-iT LA MEILLEURE
nDme des na ions. tisme de 1 Empire d'Allemagne, aussi la voie de ses plus clairs et de DFFUIS 20 ANS
Le gouverhement allemand. d6s le 1la1.i ne sau ait leur res er indif- ses plus hauts intie6ts moraux et
d6but de ce conflict formidable qu il terent. Dosirant avoir d'auares ren mat6riels. a perspective de a mois-
a provoqu6, a ouvertement et corn seignements du Secretaire d E-at des je ne vous dirai qu'un mot, celui PARs.-La perspective de la mois-
mesystematiquement viold sea fon- Relations Extdrioures, il jugo plut6t que 'ai dit au Conseil d'Etat u son prochaine en France est meil-
damentales obligations egalemeut convenable et c'est la proposition ayons qu'ut a i Consel d'Etur et neleure qu'en aucune autre annee de-
tcell6es de sa signature. qu'il formule, do nommer une corna pus 1898, a inform Victor Borel.
Nous aurions pu des lors prendre mission qui e'udiera la proposition seue volouet en la Patrie. Miastre de l'Anen ationA la Presse
n6tre place con re I'Alimagne dans du Pouvoir Executif pour en fire Donn au Patais Ntional de Port- Associde, d son retour aujourd'hui
cette lutte oi elle ircarnait a la;fois rappor aujourd'hui t nme a l'As- au-Prince, le 13 Tuillet 1918, an dune rourn6e d-une semaine dans
et le mepris du Droit et le m6pris sembl6e Nationale. ii6me de 1 IndependAnce. le-pays Des homes. cependant,sont
de lfHumanite. Mais la Re publique Mr le counsetlur Arthur Rameau DARTIGUENAVE n6cessaires, a la moisson, a-t-ii dit.
d'Hlaiti, unie A la R.6publique des appuie lapropositionliudituoart,unais
Etats-Unis d Amerique par de mul- i1 croit que le soin de former la ____ -.....- -
tiples et puissants in.6rdts communs commission doit e re laits6 a l'As.
dont,)'6vidence 6clate a tous lea yeux sembl6e. respect de leursdroi s leur- devoirs Le respect du droit des neutres,
devait conformer son action a celie Mr le Pr6sident pense que eu egard et leurs int6Rts. lie droi des pe ites naiions doe se
de sa grande allide naturelle. Elle A importance do la question, lAs- L Empire d Allernm gie, comma les gouveiner ellus m nmes et de pour-
devait s'associer, parcel qu'elle en semblee eat seule souvetaine a se 45 autres Etats sigta aires des con- buivre par leurs pioptes moyens
comprenait d'ailleurs le but 61ev4, a pronoacer en la circonstance; il con lventions de la 11i ye, 6tait lii aa !leurs des:iiees iiiteratiouales : LetS
tous les nobles efforts de mode6riion suite le Corps sur ce qui fait 1'objetI mainien integral du monde civilis4 sent les piiicipd s mis eL: avant pai
et de segesse don't le gouvernemen' de la proposition Rameau. La pro- sur la base du respect et du droit le people des Etas Unis.
duPrisiaent Wilson donnait 1'exem- position Rameau est rejetee. Pour satisfaire sot a nbition guer- Uneo pareliiu Dau niero devait ral
Aussi, lorsqu'apparut, definitive La proposition Hudicourt 6.ant riere e son app6:It do conquteds il ,lier uecessalrmnon. tous les peoples
pie inoubliable. adoptee, Mr le President do 1 Assei a eat lance dans ia vote des aggres de cei hetnisphere. Et la tRepublique
l'inutilit6 de ses efforts, lorsque, de- bDie Nationale nomme une commis sions injustes coutre le monil ei: d lHaiti, consciente do sea destinees
vant 'opimatret6 de I'Allemagne Ajsion sp6ciale qui doit statuer sur le tier rengeant en regle do coiduite histuorques, ne pouvait rester indif-
miconnaitre sesenaements leslusI Messagepresidentel et composeedes lea infractions les plus evidentes a fereute aa sort de notre puissAneo
moni tre ses engagements lesp .,, r.'onsou0 ers : Deser, ltuaicourt, La- sea obligations internationals, anie et allied.
Sricma, ii ne raiesta pus au eupte roche. Nemouts Bouchereau, Dor- Le g uvernenen indrial alleto u-si tes I tis ai!egues par le
amricain que ea eessource supreme a eavl e B ,nce. lOl
du recourse A la force, Gouverne- E la seance eat suspend 11 and, sur une simple demane de provident e ia dt1 "dulique daus s mi
mert hatien^ re over E l ce suspenduesireparaions du charge d Affaires Alcssag en dale id aujotd'hui cot-
Mtit hattien n'hesita-t-il point A se heurei dix d Haiti, remit es pase po"s A no- tinnu-il d&s gruls =ultisi s poar
Slidariser avec le Gouvernement de Reprise a midi vingt cinq. Mr P d Haiti, remit sa passe poras a no- timer lat- decs ra ius de guuerre
Wahirgton et A adherer come lui ltudicourt announce la coun.itu;iO relatios d'amieti qu.tde no re c6Le cuiirne EEmpire d'Alendagne
ila cause sactie, si h6roiquement de la commission. special ayan relationus detftoro iiq d no r te Cir est pI E quit' d'A. avna r en.
dtfendue par la France, par 1'Aogle- pour president et rapporteur E. Do La pa ience du people hai:ien ne euda daus son seI mousieuui
tlereet kIs autrs puissancesditr'ia- serteti Hudicourt, se seraii peu. etre pas lassie, st aux le SZc.eair, d Etai des Rl1atuoui
ttk I done lecture du rapport su demarches numbreuses entreprises aExteticures, dius :es expicd i ons
S,11poposa laGuerre.mais le Corps vant par la Chancellene des Eta s Uuis, coinp.e'es 3t decisives, vo.re co n
gslatine cut pas que le moment RAPPORT AU CONSEIL D'ETAT en vue de tappeler le goJv-rnteinot iission speciate a coitclu a ce quo
ett vnu de s'associer A 'acte d-, Molseurs les membres du cousteit imperial au respect des drolits des I Assiulo e Na ionaide decta're id
cisit du Gouveremen. obliges le s les m bre du co Neutres et de la libart6 do leur guerre a 1 Empire Atdeinague,
ays ne dmarche ui procura au atrepect des conventions et comere, gouvernementu Les conclusions du rapport ain
Gouveinement imperial I'offensante tralies qui tablissent les devoirs ria e noeaux oa.rap s d que le Dcret qui l 'acompgue soot
tiative de remeiure ses passeports garac issent les dronis, assurent la s nouvlles fe s aux dou t ter- votes a I'unanimite.
Sno're Charg6 d'Attaires A Berlin. r6ciprocite des interLd des ats eat na ional. Monsieur B O ne pet semp
Le Corps Legislatif disparut bien la base mmte de 16tat d- paix en- her de considerer le vote que vient
t6C et, a la place des hommes poll- tre les peoples. Des lora qu un 6tat Fuddle a lui maine. A la iibert6 de donner I'Assemblee Nitioaale. -
ique qui siegeaien A la sson Na- pour qui les conventioas et raite don, il eat no te people amrcicn I n'er en t cependant pas etoand,
onale, Vts vocn, M.ssieursrepre- dee unor- inposer st oout les touta du bafailes e procl mantr qaand i se rappelle dans sa seance
itLt.1 d'e volont6 populat1i aux autrs, on lappu)aut do ion e to droit hitter iaona> qui a regi aua 4 juilletacL, le Conaseil d Et.t envoy
ancestee plus hautement qu'en'sa puieaanice mil Lautt i se plroJuit jjsju'mcu Ies oa o Sa civ.iisee8 co a a ,on Dep.utemena,., poue ure traU--
unee autre circonstance de notre un abraulemntu qusau0to.ise ltous lea .ue une iit iunaiuiguime que Ua t.'a mis au Depar.cmeane. d'lLat.ua cabio-
extIence pohtlique. isatres a prendre telles dispotl toan le.droit dd vtoler sas so metire au ginammne, ta. temoigaana sa haute
", uavenaeuent s_ prsean;e ae- qu'ils jugent acessaires pour le ban do L,Humanite. lympathie A l'occasiou de l'anaiver-,.


Fftaits Divers

tIENSEIGNEIVI NTS
ULTIQROIL.0GI QUES
OBS&L'IiVATU4RL~
DU
S4MINAlRE COU'E'XE
-sAINT-MARTIAL
Vendredi I1I JuiIlet1I918


Baro mtre


763 1
minimum 23.")


Te uipd:-Rture {
I maximum 33.3:
Moyenne diurne 27.0
Ciel clair jusqu'A midi et couvert
ensuite.
Pluie et orage aux environs.
Ua peu de pluie sur le lieu
( t.5 m. m. )
Baromeire en baisse.
I. SCHERER
La it'te de ce soir
Nous avons sous les yeux le ma-
onitique programmed de la fe e do ce
soir. Ce sera simtplement merveil-
leux. La soiree s'ouvrira par les
liymmnes des allies, puis on entendra
Melie A. Ganthier. Mr GC. Perval at
Viard, Melle d'Aubigniy, Melle Y.
iotL, Mr Sinmonetti, Melle Wiener
Melle M Bizelais, Melle A. de Pra-
dines, M. Laudua dans diff6rentea
posies, chansonneites, comedies
etc. 11 y aura aussi du Cindina avec
des films absolument nouveaux et
un tableau vivant.
E' la Marseillaise dite A minuit
par Melle d'Aubigny cli6urera la
f te.
Au Sacr -Ceur i Turgeau
Les travaux se poursuivent active-
ment a l'Eglise du Sacrd-Cceur i
Turgeau.
C-est par le plaloLd qu'on a com-
mence.
It reste beaucoup A faire et ['on
connait actuellement le prix des ma-
reriaux de construction.
11 taut esp6rer que le concours des
d6vouds paroissiens ne fera pas dd-
taut pour, sinon achever eantirement
I Editize, mais au moins le mettre
sur un pied convenable.
Pour I obteation des brevets
elementaire et suprileue
Les examens pour l'obtention des brevets Olc-
micntaire et buprincur Ont pris tin cette semaine.
Out ,it2 advises pour le I-revet superieur :
Mile Tirese Cliarlicr, des scxurs de Lalue,
avec la note assez bien.
Mile Lconie Lamarque, des securs de la Sa-.
gesse, avec la note trtes bien.
Pour le brevet ,litnmentaire
Mile Clphisc Blanchard, des sceurs de Lalue,
auec la note assez bien.
Mile Jeannine Bordey, des scours de Lalue, avec
la note bien.
Thiert:se Dartigue, des soeurs de Lalue ave : 14
note bien.
Louisa Ethiart, des seutrs de Lalue avec 1.4
notc bien.
Anita FrIrda, des s(turs de Lalue, a.'ec la
note a.is btIen.
(JoL:OgettC 0 d1J.:, des s L.als dc LtaiC avCc 12
Luce Rou., des se irs dc Lalue avec la note
bien.
Alice rTtna.lue, des swvurs de Lalue avec la
Ote bhien.
Lcda La.uturc, dc Madame Paret avec la. no:
asse. bien *
Lucia Oscar,,de Madame Paret avec la note .ieri
l-any Paultrede Mine iaret avc.. la note bienr,
L"onie Riobe de Mine Paret avec la note assez bient
Maria Sjourn, de Mine Paret avec la note bien
Lucia Ztepinr de Mine Paret avec la note assez bien
Luce Noimt te des titles de la Sagesse avec la
iote bien.
Yvonne Rimpel des fills de la Sagesse avec
Ua note bien.
Cleante Blain 61cve libre avec la note passable.

saire de 1-Independance des Eta!s-
Uais et dormant des voeux pour le
succrs des ,armes am6ricaines.
Le Gouvernement constate avec
joie la ferme volont6 du Conseil
d'Etat de s'unir touiours avec luir
Jans tous ses actes. 11 demand aw
nom du _.abinet A prendre conger de
i'Assemblee,n ayaut plus aucune au-
ire communication A lut fire.
Le Cabinet se retire et la stmancq
est levte.


Un Mbois

Un los01
Trois Mois

Trois Mois
sI


'


s


poWMAmc- Anaft 41286


QUINZI. CENI-AMSa3~


samp-d~i 13 Ju'llct IL)IS









Ecole des Sci-nces Nouvellps de Prosse}
Appliquees PAR SANS FIL
La premiere session diu con-
cours d'adnission Pet fixde au WACHINGTON. Denouveaux gains
Lundi 22 .uillet 1918. ont & ia t; ,,r le; Alli6s sur p eI
Le regi sre d ins.t iption e.t ou .,,. s ront, de batai it- p 1a1i
toer al si te der lP labls te .nt NEW-YORK.- Le Sun d'aujour
tou.s t's jours, d 10 heares a mnd) daLjurd hui, par 'inteimtn6 iatre de
Sont disuensHs de to',. fe. son correspon'dant de guerre donne
les candida's liorle'irs ie la deu- te r,.m, "de" condiTion' suiv nt. s
xieme parlie daz certi/icutl de fin au lo0, des diver- t ois d b ti e.
d'eludes secondai'es class qaes Frapp ,' v goLireusem-;-ntlienn-.mi
avec MenliGn. Sciences sur divers points du tront de bitai'le
La DIRECTIONV de I'Ouest, cependint A chque ex-
_a__ i n D'o oio dce '. rl'dere al nimnd- p-r
iee u')u tonnt rre de coups ie cmin-n et
csEstc gurdant la maL rise de Pair, dans
Est dLct':," cie bnu-'t Mademoisehle ch que secteur, de la mer du Nora
Ledoka L Bar idei llh ei L Birnil-es A la trontiere suisse, les armies des
aurant lieu cei ap es midi a la Bast- Allies de LE-;utene emp6 hent les Al-
lique Notre-D -me. M i-on rr oitu ire, li6s leutons d'achever tranquillement
zue Lamaire N\ 38 leurs prcparat.fs pour des b.tailles A
Nous trvo)ons 1 0- tonC0 o'canccs vt-r.
A la la.miiie tt HI'(U e trmot a Avecla conn tissincelue' ch ique joui
notre smi B. Danabch, b au-lreie de qui passe amrnae de nouvelies forces
la detunte. mernicaines pour aider A briser la
Remerciements prochaine otiensive allemande, les
Mr L. Hlniy liuVie, Lt on T fi's, Allies eprou :ent une satistactioadans
Mr ei Mine Edmiond liLti main. Mr et le tai' que Its A'le:nand; n'onL pas
Mine Eit.s lwald ei. tetS e ftnts ee6 encore capab es de lancer le coup
Mr' el Mine Vicior Margoi s eL leuis que Berlin a predict romme devant
hstf.nlts. Mr iet Mn tieuipos Legee itre d6cisif d4ns la guerre. Ei plus
lous sauties paits remercien: grande p-itie, Its Alltmands n oat
bienrr h-icttreinentous cOux qui d cui hi que ptu de preuve de leur es-
et ces autIts viliesdu pays Iur out prit h,,biu-l de combat au long de
t6e oign6 de in .symnpathie a I o..ca-.la ligne en France ; quo'qu;ils soient.
sion d Iin mor dLe itur ti 3s ,egre, iee n que!ques cas, ralti6s er orde. ils
Mlaric Claire / lt'se lithe nt.'e ul, on e6 it poussts dtns b'au :oup de
tait t Csecteurs et lIs ali e,' g g cnnt -h que
lls -rn; i.ci ct a- ;I g ua deI j )ur du terrain tt d impoittntus po-
un at b(i h:i; !ouLvtvi!r dt cel- UmaI sjiioons q'lil sera pietiquement im-
quies d'it. 11 I t urL uL it i te i o ,i [o ,ib ,e c reprend:e DI is que:quts
aie.S d clt: dLU LUtCiconstauces come auni exu mpic de
ance___ 'abusment d espt des forces al-
Mr e: .\!m. I. Si~mn e-t tous les lemandes.il a e- noi0 que dansleurs
Sutres pa, F ine.c It. btn snI cont, e-a':tqueslis les ont accomplices
ceO.L eI icus tc1 "',,, O p s) U av(c un tel basementt d'entrain et
de loin. qui uur oni :,ogc dc ;a d'e.p:t qu'is furernt buses avant
.sympaihie aFloc. s:onp. e A. moit d'ait" irdie aux ncuvelles ligues al-
leur gt ictt6 "I ,r ,/ i EI, s A t !fintes. S r le t o:.t .amrntricain, ii y a
.tu I'usual v:t 1 ch.,nge de teux d-ar-
Us cleurenga:de ont ue Cemnei Xe- u v h.nge de eux ar-
tillerie ave: Jaugnnt.Lition de com-
connaissance. b 0s d'iutaye. ri.
S AMTLRDAM La bataille entire Its
conii t-; ev it.. iO n irOs et les Bushe- E
C(O+tit^ itIl ,v:ky coiinuie toi.jours a Mo.coa se- I


roricei au, pubic que Mon izur le
]Fr~sidtLA de. la R~pu~b.ique qui, re.
cemment, scufi~ait d urge indisposi-
iion paissg&e, CSt !'~UcllenwMnL r6-
tabli.


Nous avoi-S lu ;a e t ire-p.irt. de
la rrort de Aladame' I Bow v 13n1(' ~e
R@5e L;!aude.. urv'epue a Je~eni e le
24 luin dcinic;r.
Nous adressonsauxt'n.l ciesCprou-
v~es 1l(-xpxtssicun dt u-ns -iu.L!,isCO'-
dolea nces.

IL flOUS (",lILN'ti'& ,t! N11LOU'is
joseph Eui-ne Wt:eL I us i-o~logei
de la Commrune e! Jc s P rov S S t'1
a6t rfnipl;tc6 p;r Mor-cui u ,L'b,
Rigaud depuis dcux znit I.
.LMr 1FugL:-e pcotndanip. &, de 2j- nl.
a touj u~s it mrnr'lies d' voii av11't,
corscierict.(!t h,bilc- La (Lornnurm
a ec se privt-r dce ses sciu.icas Four
cause die maldie.


Lt MJLTIN





LNrlImporte L'Age


pour prendre avec benefice
la "lgitime

EMULSION DE SCOTT

productive de forces, vigueur,
46 cet. eU" et energies.


-4 -


Co mpagnie JX'atio-
nale des Chemins
de fer d 1taiti
11 y aura denain dimanche 14
juillet, un ltain special pour bS
Marc et les stations interm6diai-
res aller eL retour aux coditlious
usuelles de prix et d horaire des
trains d'excu i sion.
Poit-au Prince le 43 juillet 1918
La DluECTi'rt N
fuient tu6s dans la m ne action-
Lt W. L S .tnme est raport6 commr-
tu6 d ins i'jc ion.
Le N w-Y k Amn r can du 3 luil-
le 19t8 aonne les emba qurments
totaux pour la Ft.1 ce common suit
Arm6e des E a s Unis i,o09 115.
corps de la M.rine des Etats-Unis
14 6t4 :.
La ILste d'ccider.t A ce'te date
rappoite Lt Thomas W. A hiy com-
me dispa-u dct s I'action.

Avis c inuInIrrial
La Masion John Burns et Co
de New- Yok a l'hoiineur d'avi-
ser le commerce haitiei qu'elle a
ouvert sur cettie place,ruedu quai
sousla raison soi ilIr John lurns
et Go ain compltotir don' 14 direc-
tLionestconfieea .vl,J. Cla 'raon'e


Ion ics deiniers avs pirvenu-, uci. muni de sa procuratitmn special.
COUPURES DE JOURN AUX Poit-au-Printo le t2 jn 19 18
RsumC des accidents du U S H. P. Davis
MViine ( orps, pris du Hixaua oi Po.
du 7 Jluilet 1918 Achete le Ricin
Morts 497 En grades et en pttites qua',tites
B.ess s 969'Au prix de 25 centimes la livre
Aux mainis de l'ennemi 2
Diarus 49 Main Office : Port-au-Prince
Branch Office : Cape Haiti.
To'al U1t7
Oflicicrs compris dans ce qui pre-;Mr Eufgene Mevs ,
c"de. Annonce 4 ses clients que la
Molls 28 Photographie moderne a req, ses
Besss 22 caries p.ostales et se tiem d leur
L N w Yo: k Herald du 4 Tuillc disposition '130-132Ruedu Centre.
dcnne s1-norns de 27 offi:iers et sol-
d.'s qu ri-ei. Ltdecorcsd.- i'ord:edistin- I.S S.1.
guL de i. cic-' pour le merite dans L'Asemrb'.e& Generate de l'Union
I act:or A ( F. teau-Th:erty Les otfi-I est convoquee mardi 17 luillet cou-
ciers .suivants appiraissent dans la rnt, au deq6 de t Mon Repose. rue
liste : Ltut nant Timmeiman, Lt du Centre, A 5 heuresde l'ap'rs-midi
M.'r h.;i,Lt N.bl ,cap D W\ Sn1 h, Orate du jour : i-o Validation
L' R.be-rts, %.op. Rohey, (.ap J H. des pouvoirs, 2 0 Rapport, 3 0 R-d-
F y. Sa-g Dcsstz Ad sutg Obs.hea, edition des comp es, 40 E ecdons,
Lt lio, e et le cano.nier de la Marine 5 o Propositions diverse.
H~i.brit. D.s cioix aussi turent ac- Le pi:sident.
cordees A 23 homes en!6's quii C. HENRIQUEZ


I I


Orinoka, Pelo Lisina, Suaveline
Jous le, products di'notre maison portent le timbre de note
marojnue enregistrete O KiNO{k et, sous cette formality indispenstah
qu,- tout consoLmmateur doit exiger, nous garantissons leurs et
pour I'usa-,e auquel its sont appropries,


Autant i hon! l~ grand succes de leur bon0te acceptation de la part du publicei
gAneral.
En vent., chez les meillieurs Droguistes, Phar nmcies et Partua nra
Fabricatts :
The Orinoka Pharmacal Co, Inc.
97-99. Water Street New-lork, U'S. A.


Automobile FORD


The cheapest The most economical
Tlih car which iivos the best se vice to is owner.
Tlh- only oftie that will take you where no other can ever o1
you want an automobile that will give you good service, that wo00t
yoj much, that you can drive yourself, that you ean use on goodorbO
roads, -nd fur which you can get repair parts without any difficulty i
any iuwni in the island buy a


La fete du lt juilMet

Nous punicns plaisir rappl '
que c's' c- nmair, 14 juille', !a Ie t
na icnaJe dt :.o ie g; rdt. Alie lo
Frarce. Ce Iu en_ elle le 14 jitI
1789 que fu prise e, di ruite ia B.I
tille par le geuple de Paris.
A r-eite cccsio r n i s "itors tt' r


Haiti Import et Export Co


Agl lIe lIubacla l prt is-1ubineul
54, Rite Courbe, Port-au-Prince.


Consulats des pays allies aalbcrront A l- plaisir d'itformer le public qu'elle vient de recevoir un stock
leurs cculcurs. 11 y aurades manifes- de fruits au jus, -aidines, huitres, boutf sale, pork, vin rouge tres
stations spcia!es. superieur de Cal fornie.
Le martin, A !a Bjsilique No re Ctttie Maison est Distributeur de la Willvs O0erland Automobile
Darre. messe soiennelle suivie dt Co, don't la voiture Overland> 4-90 est la plus moderne, la plus
tresse de R quirn Av la m'nmoiie dt-S 5conomique t celle qui rend le plus de services qui soit encore
bravc, "-ncmbes .ur 'e ch' mp dt inirodulle en Haiti. La Maison tien .in6 de ces voilures A la
batail e La Musique dtSt Louis dt disposition d-s clients pour les d6monsirat ons et un essai les
Gonz'su'e jeu, t, dnas ,i h r de ,la f otv:+incra des qualities de cette marque On tiouvera en stock un
Bue pays a, I ymLe t:o'r i.i cc uti. g~ad aso0 ti mei ties pieces de rech nge et des pneus de la marque
repitstnta ion lcpul.i:e ur 1, ben COuti e fI,>iE"
Ch-rpp dcMars. La mason iecevra par le prochain baieau de New-York les
articles suivanis :
"" ,F. & M. Schaefer Lager Beer, Peinture de la maison Devoe '
A voin e -aynoids, Graisse et a.ub. icainug Oil de Heymann Bros. Ciment de
Nouvellement arrive, 4 vendre lla narque iilas Ciment i et du labac en feuille H. T. de la
*)M vel rhpz 4 P t ve-A ndre Atiamiic Leat Tobacco Co.
Sgros chez I. -Preelzman-Ag- IMPORT & EXPORT Co.
yerholhn. TI IMPORT & EXPORT Go


or. 715.00


Chacais
Runabout
Touring


$ 63500
69000
715.OO


C. C Woolard,
Shemtob & Co,
T. Gousse.
Blanchbard & Wiener,
J. B Vital,


Town car
Sedan
One ton Truck
AGENTS:


qWo.Oo


Cap-Haluien
Gonalves
MiragoiOO
JdrdmiO
Jacifll


General Agents,
The West Indies Trading Co
RUES DU CENTRE & DR DESTOUCHES
Port-au- Prince (Haildi


FORD


Y


__ I__


__


<