<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03195
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: 1918
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03195

Full Text



Ut~~~ ~ ~ ~ IiL J ii2 Jei'4 iiil I L


- DIVIU L~ ~sR -V


CimI ent-lGLB)IBE
DIR ECTEURi


REDACTION ADMINISTRATION
A!P,,i des Rues F, rou & Amdricaine
FOBT-AU-IPINCE (HAITI)

T 's r.nonces sort rc;;es;


13 0,,N N E Al NTS


vois



rfois M~ois


A iF, .


2.00
5.00

* 2.20
6.00

t 8.00


ouMnenits g& insertions payables rd'a z,.ce


J


A -
-$ -a -' -~ ~ ? c 7
'4.A~'


A'~ ~


t -, F c T-oncllcl

Lud,;.-te H.
NVk S utr i *ui'1:iC.t V Conipany t5We


L v. i.I L ou U2flt sOllipa-,i endus.


- 'i'* '~ Lna ~s.aS P!O0La ui.was..r.SrntSCt .~&.'C. A


La grand(






en Belgiqu

Sprtrparent la requisition des
iglises catholiques au profit
du culte protestant
v
EN.VE.- Dapres des renstigne- t
jrts en provenance des milieux v
boliques belges, on est tres im- d
ssionne par ce qui se passe en d
,gque. La requisition des cloches f
dts tuyaux d'orgues n'est qu'un r
s tis nombreux incidents qui se p
ccedent depuis quelque temps e I,
i prouvent avec quel sans-g6ne, t
uss6 jusqu'au cynisme, les autori- \
allemandes font 1i des droits des 1
tholiques et de lalibert6 des cultes n
:s incidents plus graves que celui- c
se pr6parent.I1 s'agit, notamment,
la requisition des eglises ca'holi- s
es pour les besoins du culte pro- I
stant. 1
Le gouverneur allemand se prcpa- c
A lancer I'ordre de requisition si r
west deji fait. Que repondra le
rdinal Meroer ? Q(ue repondron ,
6vequts Blges ? Q ie teront le
holiques' belges ?
Legouverneur militaire al'emand
prepare Af ire a;puyer par la force
execution de son oidre.
Oa ne salt point encore jusqu',i
irsect quelle sera, dans c-tie al-
aire,l'atti ude du nonce A Brux-lles.
ne tentative de conciliat on semr.ble
ilfi.ile pour ne pas dire impossD e.
REMiER CLEMENCEkU REMER-
CIE LA (ROIX-ROUGE D A-
VOIR AIDE DES REFUGEES
FRANCAIS.
Li Croix-Rouge public ce qui suit.
Le premier Mministre Ctemanceau,
Iselon un cable qui vitnt d'etre ru
lici, a envoy i'expression suivante
deremerciments pour I'aide imme-
diate donnee A sa reque e, par la
Crois-Rouge Amdri'c:in A 50,000ooo
rftuge4s eparpil.s dans la zone A
St-Omer-
Message de Mr CUmnenceau
g le vous uemercie cordialement
pour l'aide genereuse donn6e r6cem-
ment par votre socae'j aux 6vacuts
du Pas-de-Calais, A qui vous avez
envoy des provisions A S-.-O n' r,
Anvna et Bruges. Apres tant de mnir-
ques de vote bnate envers les po
pulations trance uses, durement eprou-.
v6ts par le malheur comm.un, vous!
aidez maintenant les populations du
Pas-de-Calais qui, par leur 6nergique
altitude vis-A-vis de 1'ennemi, meri-
lent pleinement 1-int6re,, que vous
leur montrez. Permet ez-moi d etre
hnieiprie de ieur gratitude.*
II paralt que Ie s(cretaire du Pre-
mier, peu de temps apies midi, s-a-
dressa A la Commis!:ion de la Cro;x-
Rouge A.nericaine A Panris, lui de-
a nudant si elle pouvait fournir du
it, du fromage, de la viande et de
lat anne pour nourrir o0.000ooo fu-
gies dans la zone de guerre, eparpil-
ft ASt-Omer Quanu le train des
rtgis fanais aiis is Pas A 7 his,
"lcou enait 5 tonnes de lait conden-
sE, 2 112 tonLes de fromage et la
mneme quanut6 de viande en con-
Serves etla Croix-Rouge fut expddice
@ansle second train le jour suivant.
,/ I.e meme jour, en x'ponse A un
.peb du MonMstte de la Guerre, la
ri-Rouge, de ses m igasins d'ap-
Provsionnements, envoya 75 L.ts
.ouzdes entants retugies et hospita-
... M sgn couveni du-Sud.


e Guerre Conseil d'Elatg P era Wiliam a loa

Stance du necredi 10 Juiletl 1918 La Vil'e de Pet t-Gelve a &te, 3u- on oeuvre de destruction lentemais
Pr6sidence du Consti ler jourd'hui. honoree de la visit du suice en ce milieu.
F. D LIeITIM.s. Gntral VWiliarns, de retour dune Seule la source dela"Digue"com-
A t 411, fiIl Tll tourn6e danis leSaid,et en iou-e pour me le dit la Loi en question en un
La majorie constatpe A lheureu Port-au-Prince Le G.neral a eu A Je ses considdrants, situde A trois
cinquante-nqr, ia seance est ouvert-e rpondre A une invitation du Cer- ieux de la ville. prdsente les quali-
verbal on entend ia lecture de cie de Petit Golv "', toute pleine de, t6s essentielles d'une eau pure, pota-
NEwYoRK'On rerionce Adonner une seule poce de la corr'espoudanco courtoisie et de sympahique admi- ble et favorable A la sante publique.
dNe,mmeatfaubliedelenthusiasn- consistent en uno dp)rche du S:- ration. Une coupe de champagnee lui Or, les advantages de cetie eau ne
eoire de la trdntsie qe soueva,en- cretaire d Etat des Relations Exi:e- tut oterct, au cercle, et le president, pouiront nous &.re acquis que par
oe des chlasseurs qelpns a e rieures accusant rAception au M.s- Mr le Dr Rigaud, en un speech de un travail de canalisation et de cap-
re aes enass deeurs alpins, aux sos sag du Conseil d Etat date da 4 circonstance. lui souhaita la bienve- nation relevant d'un service hydrau-
Jubrant'et enlevintl de leuisclaro llet courant. nue.Le Dr Rigoud. au nom de la po- lique b:en 6tabli.
ans l'immense hall,mimgnifiquement Au 3e point de i'ordre du jour M M. pulation, remit au Gnoral, la pti- La question de s6curit6 envisage
core aux couleurs amtricaines et les conseillers Leo Alexis, Sjirad tion suivante : plus haut, meriterait. 6galement, de
rancaises, de I'h6tel Waldorf-Asto- Villard, Ha.1nbal Price et Ch. liBm-. retenir votre obligeante attention.
ia, A I-occasion du banquet often chereau donnent successivement tec Petit-G.ave, le 3 juillet 1918 La Source de la Digue", en rai.
)ar la society des Alsaciens-Lorrains. lure des rapports de constitution La Ville de Petit-GoAve son de 1-abondance de ses eaux, et de
e dois me reporter par la pens6e aux des sections de Justice, tei..tuoas Ll11sin ncede soseup trtora
emps 6piquesde la mission Viviani- Extriieures, Finances et Coinaierce, Au Gnral Alexander S. Williamse occupy topogra
fre our trouver anao de eur, Insruction publiqu, Agr- he d a Gedarmie phquement, A un point lev6 domi-
re pour trver 'aaoue deculture et Travaux publics, ayvatiit d ti, nant la ville, constitute un danger
motion ommunicativequi sema- respectivement pour prsiden:s et Ville permanent pour la region Est de cet-
aifesta alors et dura pendant tout le rapporteurs : E. Dorneval et L6o Gn&ral, te commune. Aux poques descrues
ldfil de nos soldats. Alexis, F. 1). I.egitine e- Suirad Vil- de saison, elle occasionae pat ses d6.
Le banquet avait lieu sous la pr'- lard. S. Aretfer et it. Price, Arthur La population de cette ville se f6- bordements, la destruction de toute
idence du haut commissaire, M. Franr.i:is. tierro lHudicou r tlap- licite hautement de 1-honneur que culture et menace meme la vie
rardieu,et de l'ex-depute de Colmar, porteur des Travaux publics, Dr V vous lui faites. aujourd-hui, de votre des habitants de son parcours
M. Blumenthal.Je crois pouvoir dire Jn-Louis, de I Agriculture, Ch. Il.)u visit. Unie en une chaude pensee de Les ravages de cette source, a mo-
que 1'emotion ne fit que croltre du- chereau, dae 1'LusLtruCtn pubhque. sympathie et de gratitude, elle est gae drues et seurvent plu
rant le banquet. Les -hlferents rapports sont classes heureuse et fiee de saluer le chef de ment des crues, ne peuvent plus
Elle tut a son apogee quand le Mr le conseiller Alexis sollicite la ia Gendarmerie d'Haiti, et de vous se computer, et cette eau qui pourrait
hUL coinfnlssle, M.. qru ., parple et done lecture du rapport souhaiter la bienveue. ere du si grand benfat pour cet-
.i, ',1 secul,.OU ae Ja_1c, tel. 1t ,." E-. e fait 'e v.Ieax pr vore cor- te population se trouve devenir une
ta paroe et p.rla du dron esent:el rojt de loi sar te oJ de recrai t e x p i vo cor cause de rine pour nomb.e de nos
ie 'Alsa.ce-Lorraine. Lialeut do la Magi(trature et du o -e:vation, -t souhaitt ae tot .cear cuitivateuts eui voient, cheque an-
Apres avoir pose cete question tt ,nati n du pe so-nel des Trba que devote collaboration efli:ace au e out le t d'un lbeur patie
celle de la guerre sur i. vrat terrain uaux. Gouvern=m2ntdetaR pub:tque,sorte tout le rut d'n abur patie
de la justice et du droit, 1'orateur Cu rapport, dit lu president, sra tn bien immense pour le saut de ce et opire, mptio n de ette source et
-ecia I, s'agtt de savor si le ca- e:;voye a 1 inipresion et la ddi-; s couple, et pour vore gore person- s.La capitation de ete source e
S dore auc u ycux de non~s, aierat ions L'utulisaton systematique de son eau
poralisme allemand poucra dans i'a- son du project de 0ot por.,e l'ordre ,ei e Iux yeux de nos gnrations u
venir, imposer la lot de la torce a du jour d'une de nos procitalies venir sar lcsquelle's r-jaiiront tous teraicnt cesser ces gaspillages et ces
des populatioLs libres, atfirmant leur se~-ulese ls etfets de vos bienias aciucls. ru:nes, et l'eu en se repandant par
oote de ne passubirite loi. lMr le Conseiler Pierre Iludicourt E l s arjouit de pouvoir sai es tuyaux par toute la ville perdrait
S i:forne que la Conllnissioun special de sa force destructrice ourdevenir
a tel dech inemen d'en hous:asme listlueo par l Cor,,ss aux is de cte occurrence pour vousprier d'u- une sa rce oid e et de pourdeeir
,e produisi. q-ae M. airdieu dLu. sin- p;Oparer un proje o oe uer dec voore prices inuence au- ou eoe et
terrompreetqu'aa to,,g temp,s ecou- MN.ss ge president iel accompgoaut prei du Gouvernement. en faveur de pour t monde.
.a avalt qu Ai t^. preudre de ro- 1 Expose General do ia Siluanon a li question de 1'&ablissement d-un Mais, A .c6t de ces raisons que
veau la parole. forme son bureau ,ve,. pour prlei service hydraulique en cette ville-, nous venous de voas dduire, Gnad-
Les ndiemes ovations se continue-- dent et rapporteur, tilCtrles Sanbour question qu'elle soumet, peialab:e- ral,noas devons en placer une qui,A
lent loraqu il poursuivit soa ardent t PVietrce tHudcouit. It doue 'ecture ment, A votre attention eclairee, et A vos yeux de ,.i *oy:u a'un des pays
c^quisno coae la b;utaiite alie- de co prujeL de teponse qui a et6 ce sens .lit i de proges et d vo les plus civilises et les plus advances
m'lnet' apu, .; d b-,tLe la guerre alnis pr t As6semblee. luIio doet e!le vous salt anime a du monde, dolt avoir une valeur
mAnde a' uis .c L-urae ii guerre as Sur la proposition du consei.ler u trs fiort degle sp&ciale ; nous voulons parler du
envers les Atsaciens-Lorraius .:clarts A. Adre, ta ne .omnio a e i babl contor q nous est tips6 me
niit~i iJoti a eel draom ,- vous sarez,probablemeat, contort qui nous est impose meme
allemands par l'Al.emagie. c arg, de nue re a Mr Ie Presi .tmm bh.sment d ce vice hydrau- par la Vie moderne. L'eau A domicile
Le chnLu Muiatout catonna en- den d.~, 1 .-p.b ,q. to Message | li emt u- est un des elements es plus imm6-
suite la Marsallase, reprise par toutresponsit a ceit doe oLi E ce-nice liqe A pt -Goive a 1 bit objet du- s datst de ce sentiments es pconfous immau-
lauditlone, b tee .t terrnane par une accompaganut I Expose de i. u.,. ne lot vote ea 1913 par le Corpse quel aspire tous les homes, et au
immense clameur A ta gore de a in. Legsat.t, et nous vous en remettons quel asprent ou semble de oins, et aus-
France. L'ordre da jour do veidredi pro e coUl sons ce cuuvet, pour vote surplus, i nos sembe de ton e jus-
..ette soiree restera dans 1-hisioire cli.mee, la seuce esi levee. ledtii.-.'c, twice commerciae et agrioe ie clas-
des d ux p ys comme une nouveil: Alsi que vou, puur vous en tnce coau mmercale etagnicoe Ie clas-
eE m gique rnaizbtaiLo de ia d dco:Vaincr .ernmet, GI-':. i 1 xe- s. au rang de trois.&ne Commune
sympat amour taut de LU f'e du 16 Juilletcuu Ie cetie L, aujrht, a Republque, sot, eia, dot
d'une b d'un Service hydraulique et de tous
tois (xpimes e' toujouis ue tIconl Conmne oon le sait par le rap- 'ueaurgence abuolue, tod env autres l-ments de confort indispen-
si touchanlt de li'Aminique pour A, .port de note coi respondant, la ge la question au tripe point de vue, subles au blen-tire moderne.
France. villa de Bonhetar a ete le thieLre ,2o de la s6curiie, A laquelle a Nius voulons esperer que vous ne
S-- .... de comnnentaires as-ez desagrea- doit une population l1boasri e e: tnauqu1rz pas d'accorder A cette re-
bles ces jours derniers. La t10ie ie paisible esseatictiemnent att.chle au quaCe vott, a' eatiol imm6dtate, et
NoriskC Atlas Not e Dane du Mont Carmel qui 'Trvail eit la terre ; emeurons bteu p.rsaadds, en nous
Comp quie d'a-surance miiariiimes se clebre chaque anne le iG0 3 et efi :, A cc!ui du contort co .tiat en cet a rnour pas.ioane du
etj ijLjilet n aura pas prouabletntfail. mo-lerne. proges qut vous cara.rinse, entire
Contre les risqutes de guerre l '6clat des anul;ie3 prece ierites a T.,'ut .;-aba d, ; op'aioa es; unani- taut 'aurcs desux, que v.asj n hi-
CAPITAL 3. UO. 000 dc courunies causedes Inc Jeais qaenousavouis re a ainn:.re qac la site publquta &,tez paS a voas conastituer n.re
zti ge Social : (.hristaa deja relates. et I hygine be comprise sonei tort M edr aup au Governedna
Agencesa : Copen ague, Sloe- 11 est cependant quelque chose co"mnror ses en ce mrnilu pr'ie c te pao b so a d
kolm, Paris dout il faut se rejouir, chest que fait du p aulsme qu. ,vit ternibte- queproai.ptt c taiv bI. so tioa de la
Rotterdam,Amsterdan,NewYork cette flte n'adra pas surtout le ca n si de nt re population, et Nus saisissons occasion de vous
Agents Por-au Prince ractre surperstieux quellavai casionoant la mort de beaucoup de eo lr, G ral, ave nos sti-
Transocean Trading Co. toujours revdtu .jusqu'zci. 1i est concitadins interessants et de nos ments profonds de gratitude antici-
Rue du Quai presque certain que cette fois la enfants. p6e, l'honrmage de notre considdra-
-___I -16-te tie Saut d'eau sera une sim- La cause principle de c.s fievres tioa distinguee.
L b L scores ple manifestation de piet, a la- paludeennes, A en croire les avis de ( Suivent ks signatures )
S.'Bus eba scores 'queue iront prendre part caux qui m63ecins compten.s ayant emtuie *Le General Williams avecuae bonae
ci dsireut uniquemneni remnpir des consciencieusement la question, re- graced homrn- du mma3e acceaupli a
National Cincinnati 10 Brooklyn 00 evoirs religieux. side 'dans la quaatitC des eaux .it liemetiieur.iczueil azette r:eptioa
CiGueunai u l des ri'v,c:ts envi:onrna.ies servan, qui quoiqaimpr6vue et prmparde A la
S: Louias 7 Philadelphia4 A oe notre breurage h bituel.. Tomut ha t.e a reveu uancaract&recdecordiali-
Chico 1 Boston 4 nm tiso base au as de le temps que cete population n'a- qui na pas an mqu de plaire A tous
hNewago Pitosburg 3 pUna de Chou bas aC aoues de ra pas les moycns de te oncer a se ies assistants. Le Ganeral a laiss6
Ae-ican Bos on 2 Cleveland 0 Peu de hose avec oues ses servir dune eau aussi m-uvatse qu- Pe'etit-Goave vecs 3 heuree de l'aprea
Philadelphia 4 Deircit 1 comnodites.S'adresser au bureau cell que nous avoas A portlee de la m.di, pour la Capi-ale, etn auto. ac-
New-York 4 Ghicag0 5 du journal. main,le paludisme continuera A faire conmpgne de Mi leco.asul de Fraace,


- -- A.------~


I:


11 7, I- : :I--_l


nA %


;


it.,( fit#


d


_ ___ ~___






L1 I&aT~t


-a its Divers

AENSEIGNEMENTS
METEOBOLOGIQU ES
OBi3ERVA'TOIRE
DV
S XINAIRE COLi E
MAl IT-iMA IAL
M% rcredi 10 Juille 1918


Barometre


7653 0
[I) i ,'la ~1w 22 8


Temperature i
maximum 33.0
Mivonnp diurne 28 3
Ciel clir ]urqu A midi et nuageux
ensuite.
Horizon asset z visible.
Eclairs.
Barommtre constant.
I E HE ER
Nos Tribunaux
Audience du Juillet 1918
Sous la prsidence du Irge Si-L.6
le Ttibunml de paix section nord a
p ononc6, en e s attributions civiles,
its jugements suivints :
elui qui rcoit Victor Menior
inttivenant au pirccs pendant entire
Vita Menior et Mariana N:co1is.
( elui qui d&boute la dame Cla
rise Dupie dans son action come
ktant rmalond6t;rejeile lesdommages
int e ts r6clames centre elle au profi.
ce la dame MNdincite Vital, etc.
Ltlui qui :envoie A l'sudience
pTo.haine la (cnwinuaiion pendante
tnue Dulanal tt la B N. R H.
Ce'ui qui ccndamne par ddtau
le sicur Kaminer Lavathe A payer u
sieur H. Corvi gton la voteur due
et aux ddpens.
Douzieme de jiilWet
I e journal officiel ubie le don-
zilme du niois de juillet tixant la
son.Ime des ctcdits a iepairtir entire
les aitfbren) s Dippatetrenis minist6-
Siels. Ls dep enss s 61vent A G
;369,185,58 et or 1t2,932 L(W.
Au Bois Delma
Dimanche, 14, il y aura me se
A la Chapelle at Notre Dame d AL-
TAGRACE au Bois D)elma.
Messieurs Dariguenave, Roy et
Bellegarde visit t lta hMaison
Centra'ed'Arts t Iletiers
Le Gouvernement se decide A en-
treirendre les aminlorations que n&-
cessient plusieurs administrations.
Me'sieurs les Secr6tai'es dEtat de
PlInstruction Publique. de l'Interieur,
et des Travaux Publics ,e soat ren
aus h:er ay res-m d' A la Maison Cen-
t ale d'Arts et metiers qu'ils oni
miniit usc ment visited.
II y cut un charge de vues des
plus heureux entre Messieurs les Mt-
nistes et le Directeur ur les besoms
imrmtdiats de cet E'ablissement et
.hacun en ce qui le coi-cerne prompt
de re rien ng", ig pour rendre plus
ettecti, e l'instruction clss que ei
prOcessionnelle accoride aux eibves
Monsieur Bell garde se propose
enir'auties chooses. d'inaugurer bien-
16t A cet Etablisstment une measure
propre a evemller chtz ces entants
1'amour du Drapeau. Tandis que Mr
Roy tent A cotur de soluuonner
d'uie fLoo ddufiauve la question det
cl6:ure. Mr B Dartiguenave encou
rag.-ra les eltoits du Direcieur et de
son personnel en taisant de son
mnieux our renouveler Poutillage de
cet Etablissement.
Nul doute que de si remarquobles
am6liorat:ons ne viennent complete
celles d6ji portnes A cene Institution
par divers administlat urs civils,pai-
ticuliriement Mr le major Matston
qui s'est cons amment initresse A son
veloppement.
Decks
Notre ami Grevy Jean nous fait
part de la mort de sa belle r.&re
Madame Vve Mo.4 cvy Sanon, decddee
bier. Les funerainles amuont lieu cet
spres-ruidi. Le couvoi partira de la
mason moituaite ,sise pr&- de is
Pcie Cantove pour se rendre a la
Baslique Notre-Dime.
Nos condolcances aux families
6p ouvees.
la population dectt e vlle le remer-
haite qu avant longtemps, il nous
fasse le plaisir de nous revoir, com-
me il a promise, en nous accordant
la faveur de le t6ter un peu plus
grandiosement que cette fois-ci.
Petit Gctve, 3 luilet 1918
CARLes


Ecole des


Sciences


Appliquees:
La premiere session du con-
cours d'admission est fixde a a
Lundi 22 Juillet 1918.
Le registre d'inscription est ou-
vert au sidge de l'Etablistemeet
lous les jours, de 10 heures da midi
Sont dispenses de lout examen
les candidates porters de la deu-
xi6me parties du certificate de /.n
d'dludes secondaires classiqaes
avec Mentions Sciences
La DIRECTION

Cinimna Parsiana


L L'EMULSION de BSCTT

est un puissant aliment medici- -

nal qui par lui merne contietIs

tous les elements n&cessaiLes

* pour donner la sante et la force

Prennez-la pour vous ccnvalincre. *:Cj"n'


C'est un programme de choix qui m -
a et6 prepare par la direction du Ct-
nema-Parisiainapourlarepresentation Pirs. de 275 differente- socief s A
de ce soit. 1. est, come on le vou. prendrout part a ceitt demtioubrac-
compose de fi'ms mindits :0 i Uai tion, ito Iobile FXitj
drame en locomotive, 2 0 Vengean- La Banqpe f6ddrale de N Y. an-
ce, 3 o Tu re tueras pas, drame nonce qu elle vient dA counplerpr
es, Iles arrangements n6eessairps rcn- ES T
sesonndn, possibi le paierent A Nw-
On ira en toule cc soir A Parisiana. York dets coupons des c'hmgaior s
L'enute genera. e et fixee A UNE iu Trosor Anglais qui, jsqu A pro. A IllOzS plUS ca
GOURDE. sent, n'etait pos-ibli qu t.or-dr s. et t, Io % ure qai rendti e u, illeurssr
Un changement daps les Cette measure evitera ux banqu-s l s t
1privdEs or publiques la ncessi 6
cinq Miistres c ie i andesi Voulz-.-'n d'np voitiir. qui vous amonera partoat, d ne u
Pour faceimer lea rapports enre (nnns lcenvoi a Londres des ra vmos coi)rva ps chor, que yvos po tveZ conduire voil ,
le Mimistie des Travaux publ cs el W\ahington. LP Pr~sidpnt Wil P'or laquelll "o""' e teoz'or'z1ds Peez do recharge sans diffictl
l'Ottice de llogemneur du Gouverne son a )sgne un bill pour l'armie de n'imlort quelle ville de 1 Ilt Achetez un
ieni, d'ure part. entire le Minis 6ie 12 millions de dollars.
de 1Inutirieur et le Service d Hygtmie Un credit de 10 mi! ions de dol. a 'i?
d'aure patni, les deux Departinents 6te over, ponr I Italie, ce qui f 1t ,-' _,_-
out pris 1'ul la place de I autre C'est un total de 0 millions de doll-rs '-- --- '"-," ----
uitjsi que le Departt.ment de ;'lite pour I italie et pour l-s autres AlIn s
tieur be trouve actuellement en face a cette date s'x milliard4. 91 tmil-
du Plais National en construction lions cii.q ct mille dollars.
tandis que le Departenent des Tra Ue f te an b-netice >i-es or li. /I.
vaux pubiies eat installe en face de linsde la giuerie [oumnasis s oranosuis*l \ '
Il Rue de la Reunion. !par Mile Mdrguerite \Viiso, title uu
Agrandissemeat du Cimneitre President.
La Commune a fait I acquisition I 'oneiand Pius d un miller d-
dun terrain dts heritiers 6enequu gargons et de tiltes en r 9a et 18 FOHD
Pieire qui fait suite au cimeiere ans one t0-InO61Ies pour travailer
externeur don't I'agrandissement est conrtr le marque de iour iture. Unie or. 715.00
it.-ounu incdlpnattDiole Des projects grande qualiWte de prouduits dJoiie
son a l'etude pour arr''Ier a une dtja beau,'oup de persptec ives i-our Ch .?;s $ (,3500 Town car $" tn0
ti anudortmation t.omple.e de note l'avenDr. Hd.iin0bout 690 00 S.d n .lie0
n6cropole. Pliladelpuhie -Cinq u ues se so Touting 715 JOu Otne ton Trtck 910.W
Mara^ engages cunime avia eurs danis uj ...
Managee camp d avia luo de I E-t Le super AG ENNTS :
En la Basilique ioure-Dame sera intend nt Kater, de 1'ins'itnt des C C Woolard, Car-Hsitie
beu le jeudi 8 Aout procnain, a 7 Sourds Vlue as de lensvivime (lit: -h. itn ub & Co. Gonaives
heures du mani, le marriage de oAt 1 Les sourds inuets peuveut deveair T' Go ,ssP, Miragoaie
Clhmence St-.loud avec Mr Lysius de meilleurs aviateu s que les al Blf-rn)chai d & wienerer, .l^r,'laid
11. IBenjamin. tres, parce qu il leur manque le ser s J. B1 Vita!, Jac uel
Mewiteuts compliments. del imonon e, qu'ils son, par con Grni-tral Aigen's
Sa6uent, trescoutageux. The 1Vest I lt ies Tr,'adinq (Co
7V/o..e. ls*de Nresse wVest Hlove Ohio. L.e rev(rend T Wes l witieS 1. atd ff G
Nouvelles de re Peters, pa steur alleman luren, a RUES DiU CEN IRE & Il)R ) DSTOUCHES
PAR SAIN S F.L jprs uundrapt-auamneticain et la foul or-ri.aiti
WASHINGTON.-Le d paremer It aux pieds. Trois cents citoyeus fU -Lt
WASHINGTON.-Le ddparnemeut neux onu organize un sarvace d or
des Finances annocce que lea de odre dana la vnlI.
penses necessiees pourielancement .reans a vi e.
des 3 empruuts ae la Lbirte, ne A n l'ocasjou de la fete Natiouale
sesont i6evis qu a 2. 09,480 dollars. delay 1ocpubindue Fratcaise Nle-
Presque la wmome cle cete some a n aisrLe Repub que eFram aDeSje 3
et6 unlisee par lea Banques fUeralea. nitre de Francevr a la Dejeation
lis ontea effet achete pour 171.820 la B.me recevront A la Legation l lous leA prot'uils 1i. note mAison port.Ant le timbre de on*
dollars de paper special. La gra- drinanche maria ,. 14 e. iiwaedta-
dollars de paper spec.Lag tement apLds la ceremoiaie religieu .ruarque enre.zis.ree O(i{NOK0 \ et, sous certe lorrnaltt6 nlispenl
Vrun et Iimpressiou7es bundares se. qu- tout conso,nmateur doit exter, nous garantissonslea
La balance serviL a payer leas fais our lusageaauquel ils sont appropris,
de voyage, de telegraph, t6 1phone psvooiope
pr times Wasburaucea et lea boutona Nouvellement arrive, vendre
xnaIigues donues a chique souncrIp en gros chez L. Preetzmanaa-Ag- A
Le prasi lent du comity organsateur gerholm. I (V .i.---i1 (T <
Uts fteLes qui setont ceitebiees le l4 -
juntlet en rhouneur ae la France, COmmuaique
announce que 92 villes out deja e-a SecrO ,airerpe d'Et |de I'Int rieur '
bole ieu 1 plan paro M leaquies 7 u Secriairerie d'Etai lt ir de u 't ...
villas ne la .LO e uu P ,ctique. La Secretairerze d'Etat de l'In-' : f 7',5l- '
Le gouverneur Vithtiusal et le tirieur, ayant regu ovis dua on- ,'" .:: .. '".
mare de N w Yok 5 y.an, vout sul d'Huiti a Santia o de Cuba '-. ',::.*.,,:/ .
laicer dea pi o meiiiiuatLlULosi llVi .t .... e.. d rAe d. /iv e ... ,/ '\. .;. ,/ 1
ioua its citOyetoy a pavuiser ituis .,, .. / I %


waiaous aux couleuir trat.gaiaes.
Toutes Iths autoerii mulnci.paie et
federales feIou letLOtetr le auL
men-a public de draptaux tfaitlCsA
et amriicains
Des services religieux spociauxi
seront cel6bres dans lee Egliscs
dana tout le pays
A New Yolk un meeting imppo
sant aura lieu a Madison Squares
et Lucien Muia ore chantera la
Marseillaise et I hymne amwricain.
Plus de 2,000 soldats et mrrins ap-
partenant & toutes les nationalites
atllides prendront part aux rejouis-
sances.
Le drapeau Po'onais sera diplo-
y6 poar la premiere fois a une ce-
remonme de cette sor e a New-Yoik
11 sera porter par un ditachemen: do
troupes polonaises a I.eutrainemenu
dans un camp vo.ain.
Nombre d homes prominent
ont (.ffeit leur concourse par tel6-
giaphe : parmi eux, Alfred Noyes,
poete ; Francis Enagen. hncien mi-
ristre au Danemai k : Cyrus Mc Cor
mic, de Chicago ; Frank Hqyes et
les commandants .ilitaires de
nombreuses station do terre et de
mer.
Lea membres de toates lea mis.
sions 6arang66as seroot egalement
prd6iuhLs.


tie, inyorme le inieressds que par I' -
mesure d hygiene et de siiubrwe 2 .
publique elle ne delivrera. ijsq 6s'd 00
nouvel ordre, aucan passe port ,- i '
d'6miyrant pour aGa a. I ',' //

Mouvement e ,'
duGe cabotagfe --
Sylva, capitaine Ldonce venant l. "
de Grand Goive chargernent caf6 .-- --- -. .--:
Lamer je, capitaine Oreste, ve- ., -
nant da PeNtt Goavc suir "let. '
Mar~anne, capitaine Thimocl6s ..
ven-nt de Grand Goave charge-, .01P
sent divers .
Dieu Command-', capitaine St'
Jean, veian de Grand Coave
chargement divers.
Chriseda, capliamie Lopo', ve-
nant de d:and Goave chargei'ent Autant la bont6de nos products, qu'a leur prsentsfti
divers. le grand succrs d lfeur bo.i'e acceptation de la part di
Saint Jacques, caoitaine Pierre g6n6ral.
Jean venant dot Petit G )ave char En vente chez les meilleurs Droguistes, Pharmseies est p1ir
gement marc:h4ndis-s seches. Fabricants :
And Merci, capitaine Oresle, The Orinoka Pharnacal G ,
venant de Petit Goave charge-l CO
went divers. -, waer etre Nwlo
297!00,p Wter Street New-1or4 k


'L~~ YP U~_*iZ~ ~PI j~~L~


c\lllil~T6.L~' ~U- -- -~rr~~-r--~-~- ~l--v ------


1.-- -r -r-~L ..Ll~u. lr~ll CY-~~LUP~ alur---~- _


Ij


I