<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03172
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 13, 1918
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03172

Full Text

- M


QUINZ- 4ZNT=TM


jeudi 03 Jai& IjiS


jgtMAG LOREU
blik.ZCTEUA


ADONNozZM.NTS:
PORT-AU-PRINCE


r *d


an Now
job NOW
0& mob5


G. AD'
lp Ao


STRANGER


1


a & ixgiomSAeayPtbk d C.'6m


Quotidien


RIV.ACTE ON A ADMINISTRATION
Angle des Rues Firou & Amdricafne
PORT-A U-I1RINCE (HAITI)

Les anrionces sorA. reru~a;
A P~,rt-AU-Prince aux burca iz tJu Jurnal
!'A~- -i 1v 'i...,ue & (-'9.Rue Troacbet
A Lott ires :01- M .vr..:e tt Cie. 19. 21, a1
Lud4.it: fHil
&-Ncw York ; nivicrsal Publicity Company 4$ W90
541b Str-et

Les rujnu'cits instris au non me gout p"a rendus.


- -a m


iwHiae Id 12 Jaia La Consllahon Le assm g pard La

dermarque one date IV Port
dd e I'oistoir du people Mons
31 a permit de se rendre ---- Comme on le verra plus loin. les
i coque peout le people dana esvrages de 177 achev6s compl6te-
doe ea ouverainet7. A proprement pirler. la j3arn6e met o 1784. ne componalent pas Mon
st beoree dou matin lea trois d'hier,pendant laquelle la tole comr- de dig. u ea rage e wtravers du lit Ledit
vote 6taiert o his pr pact epressait autour des diff6rens de la a ive Grise dormant voirejo
ne te line vora bureau de votes pour don er son *n auique bassin poor I'irrigaion lettre a
or t d ne rpidit6 adh6n on iA nouvelle Constitution. dets habstatioin es deux rives; a2. 1aforp
Sjaqici et don't i taut marque le point de depart le plus rement dit egrands coursiers de F. L;.C
k ra oganisateurs aussi bien 'mpressionnant, le plus int&ressant. Dum.e et de Pernier avieat chacun
vo snta. Lee choose march de notre nouvelle vie politique. a prie dpdc2ee. 6tablia viA-:, '"le d A
[ been qu'au contraire de ce Le 12 Jia n 1918. "" four de la Vic- pame de fant-e. eLed Apr
obeervait autrefois. cette neule toire-,sera pour le peupie un triom- Da Ble debr-ement do 26 tu 27 fo-es p
a solf, pour quo le people phe national plein de belles' e; ns* Aed 11785 d-apis Moreau de S M.- m.-orr_-
t @a volont6. car il aura t6moign6 d une L;on 6- ry. ,e grand carsiec et le basan g4- p.4r no,
e an spectacle admirable, 6o cla-ante et dtfioitive pir une expres- a0| qu'o avait places sur la rive CGet e 1
6,quo d voir cette foule parma sin franche. son terme d6sir de m r- ;uch' ay e6e6 enti6remert crn. m.n ad
^-trouvat cls des de prsena che, coae que cot e dans la vie eble de sables et de gr.avoi, si, Me As
lha tiee. de toa les grou imprieuase du prog s c e-e-i-Jare, toa ois qua lew solidild eut ai aucuan *iien r
appetiq--e,de tou es let opinions, de F'action r6solue et r6fl6chie. mNW attaq"s, vat le
iti e o e opeons, e Edat Al dr e hrn v,
grat, comime on le verra par S-, cependant, A a derni6re here, C-t inconvenient impriva et un ji-sti
ltealtats obtenus. Ia mine sa quclques uns, entralnes par la logi- examen bien ritll:hi prouverent l a & j,,sae
Ws at Ia mame conviction A I que de l'6tat actuel des choses, irr6 .ecessi*6 dau autre moyen de di- piAe. J
pde la nouvelle Charte constitu- vocables en elles-m6ems, tt sous le- vision. Ce lut alors que Monsieur moA h e
. .melLe. quel nous nous d6menons depuis Sainte Marie. g ardien des caux, Auwsi
is residentt de la R epublique, a tos ans, oat compris leur d.voir e proposal an qui a 4t6 rectifie p r pondre
ms plus humble des citoenS d-autres. les 6ternels chrcheurs de Monsieur Merlin.Direcrter,et ex/cut rest, co
en preadrepart & cettegrande Mtnst6res et d autres imp.rtantes ,p wMA t B .agsd. Ingsieur. res u
m nt la main nals. et tout I tonctioes publiques.qui s-y soat abi- Pat ce iouwa plat. ie b in se *sance E
wr dsla'n rneBe vole '-u cito- reous volontairem a, prs d'un en- trouve place dans le lit m6mo de 1 d2 al.
mSdreDanDiguenave Puis ce fuat tetement remirquabe,etquioaticher- rive o on a ler n rnd
er aea Cabinet enter. ch6 A semer par tons .tes moyens batardeia aolidement construct. D-s to sist
possibles en leur pouvoir, le germe oavenrares latrales proportioonelles dmfare:
d.pur cheque bureau de vote de la discord dans le camp des amis ifouransent I'ea aux deaux rives et d aff Sur
is.ls de oe.te grande journ6e: de l'ordre et de la paix, ont renon6 LIon a donna au fond da bassin une no toe 4
a par lear attitude hostile et grotesque forme cycloidale. c alcale pour em- d aceip
BuTedo *Htl Communal- A toute bienveillante considerat oa p6cher tout amis te sable et de g a- qu'1 (I
SM votan's repartis comme suit: utaure I vols. Oest ainst que depuis l'anjia pour lu
Oi 5579 Dtserteursou embasqums, anti-pa- LdWiW toat ce qui pent assurer la m","t...
Non 3 triotes,1a vie national vient de p:en-distrbtion des eaut de la Grande l oubli
--- dre on novel essor sans votre par- Raivire est arrive_ a a perfection p.m ju
5.o58 uacipatuon, quoique membres d'unae st arrosement de 7988 carreaux I autre,
..r.ea du Tribunaal de ix m6me cnte so.ale, voaus6e louss dpe.daats de 56 sucrae.se st d6sor- me dire
sactw n Nord eappel A joumir largement des hitn- mais asswr6 avec o pieces coa- Conmm
4,tes q ui en d6coulent ; vous avez srant d'aen par second, 6o o96 ooo quetqa
miabdes votan's 2.060. oublie ainsi que vous aviez ea pour litres.(t) hormas
O1t 2.658 devoir de coilaborer A 'eauvre de re-i Li R!Pub'ique d'Ht.ti iniugar6e to 1a pr
Noo 2 livement national pour assurer aux I. ter !anvier 1804 a done berat *tier L
2"600 g generations futures, use pattie. rge-,de I'anuceane Co oaie d: Sant liy a
atti ntrte et prospere,vous avez manqui Domingue du biasi i general tel que ,a ri. t.t
WU du tribunal de Paix te ce jour ao.enoel. aso sentmentiavIn monodtti6 laighueur fcancaus oMe Mij
Section Sad. d-*irolte contraternlt : vous porterea Monsieur Baqu et de tous les ca- Io no a,
". A .' jamais, sur le front 1 ignominie de naux d'irnigwton des deux rives a des ft
me^ do vo.ansa 3.1548. votre cocdutte et les vehemenes et executes selon les plans del 'lg6nieau session
S3.414 Energiques protestations de vos con- Dumoulcesu. I actse a
Noe1__ gestre I Malgre le pronostic optimist de lua faisa
3.458 II s peutpas que,quelques uns, Moreau de S: M6ry, la digae du cette qi
le front haut, rdsolus et consciens bassin g6ntral, quoiqut asoaidement forest
51t xdwmarches faites a prrs de lear devoir, ayant apport6 A 'urne cons rrut i dans le It meme de la part de
L He6reaux et Maumus pari8 li'zpicision. de leur lerme volontt' avitre, fuL cependant emportee par NVeaN
Imai-on communal. le people a d ameliorer leur sort, aient prdpa6 le milieu, lors d'unecrue excepton- pius tar
nh~a pendant touts la journo6 du terrain aox tulurs jouisseurs. aehe qui eut lieu en 18a6 sons le aval di,
L*acte de vo;e, hier. politiqu meat Gouveinement du Piesadent Pctoa writers d
q al/ny a plus do farine parlant.est disormais" un passeport" THOMAS PRICE. Ing. pare q
.u0b fat done one favew q'u a adonr ** droit de cite "', une A -" ,vr par lay
B-le~ an pe ple qu, Meal .' carte d'entree -, A tons ceux-li qui aucane
Web a, a d ,pain,.hier. en ont profit dans ,e but dorienter (t) Le poucc 1o1 ainier: a On dit qu.un or .- 6cra
:at N. iter Mistre dI h, t pays saa ne aouvelle voie. ficc done un pou'e d'cau par second quan. sigrierai
at 1 M. Maumus. U telle re* asa-il re uB *Us'en &coulc ) I)Wis 4 par minute s;cc qu1 o spis
Un teltlsire bc"aIl1tet.,prise a, revieut Ai ip.x metres cubes par 24 hbures. a Ma
grad jour, c*st-Adire A viir le- M. as..a LA SciMc as FONTAINS. a MaI
vie, daas la reconstru.tion de I edifi- pg ,6.comrn
ce social A laquelis al appartena ma n di
macie do so ssWaa o.dtravailcr coie*ivement.1 la -Is dam
Schacmy apportant oa sappoi.devrat CHAUSSURES CIWAUSSRIlS o:"ina
g gLtIM 6utrtesendesx-vous supreme de routes' iah o a
S"A0- 1. no forces : osax qau out manqu6 A INah'i fisher& o de I Eta
A. Per s, Pa i learo devoir out fait preave de lAcheti 144, Duaae Stret. New-York. pour cc
i llVeta s d i haue trabihoa. ...I ont Ihonneur dannoncer aux c qet
Slva ehmls rer, o mS o.Sans a d4taillants de chaussures do Port- ce pr
baUtst Iu a S .A .'vnr. A toot candidate, A at--t a-Prince, come de la province abita
isha dus chercheordunechargepublaqueque qu o coi ur gence pour pren
queim. q MI coneq,, la quesstio don ecre poes atHmu A ... normi
e motre deme carrment:aviesvous vot tla derainre Mr L. PkIEETZMANN- e lei
SL .A rtleakesBo s m ties ? I AGGERHOLM sigaec
-,PhareAs e de -o I Port-anu- rauue ruei j I
rs a mei -- i qui, de son co e. a le p!aiir dmavi tM Ld
ES* Anpn* s lt to i t sMresi6 & visar ,e de rect
I. ABt. i -Ospa^on- d6chantallons de li res~
w. T To o ler pieaaure party and OhsUea ses saperitus pour sIer "


Succession d'A UBIGNY


au Prince 10 juin 1018 i ne se content pis de me taire la
!confession ecrite de sa fate lourde
sieur leDirecteur Itsi Mitin a et tircs grve, miis la rendit public.
En Villa qu- par la vuie de vote journal.
ieur le Dire-tear. I A sa lettre du 25 Mai, je r6pondis
............ i le 4 juin: Pourquo le Notaire n*a
ion do samedi dernier de t it pas pub.it ma Nrponse .
Durnal done publicity A une P
dressed par Ie i.o:aire Astral La voi i :
Nt A Me a 'irre lludicourt,
tmvin. Elm imdi'Millet et E Por:-au-'i c, 'e 4 j lia 19 8
itoui, av,) at et ceam coron.-
eahritieri de feu M. Char- M)asieur Astre Ldatrest
ubigny. Notaire
roc6dl e*op'ov4 pwr Me La. Er. Ville
our ren Ire* se< co nptet esp.
ct : il aurit df tconmencar Monsitur le no aire,
is ecrire uns i itre ferntSue....si en --esio i dev, l, -
e'tre co tlr.t on efoisA e su. en o. ess. o d vo. re lttre
Iresqe iv i npu' 1 ioat direte du 25 M! dernaer. I at et6 tr6e 6ton-
rel Liforest er votre j urnal n1 de l reclamatiori qu! vois faites
en ltez conpte bien 6: do- d'u a dioit de dep6: sur des valcurs
t ibuijal corre'tionnal q ui ne voas u3 d-4 -aivegirder ms droi s mains Lt d.po ei un FAir ; quand
ice, j-4 co reridrai paS ici a Ie lait n'extsti ois. il ne peut y avo.r
ur Ld.tf et la mo inaie do sa aucun |IRI T. Vous noavez ijmais
Io Ie tMiat 1 inun jour et a touzh de vleurs ia la B nque pour
u bien, j.aurs g. d comp:e de Ia Sc..esstoa d'Aub giy.
. .la il. trdu Nmre .lfo. vo a .avez jam:e t1touchele proluat
..nin j at fair ..our tant d au de la vente de la Savoaerine : vous
ip dit6s qu 1I EIviA limpuis- ne pou vez prtendre A aucuan droit
et lia S)tise ouit d.j p ubti4ei c dec&6t sur ccs valeuts. Qtant an
mot. Je Il'aurai4 flit .v c m)ntant de li vented de ce que voas
t plus d'aiance qiue je coi- appelez a PropriO.td d .\ub.giy A
absolumenet Ie procAdJ 4Jui tuoovilVe, vouq en avez palsk Ia.
e A renIr le public juge de ventse en taveur de Mr Joseph LU.
iad dordre praiv,voironsme comb=, poar compete des Frdres de
-s profes-aon.elles Man j- i' iastruction Cietiecone ; vous avez
crois pase dsp.ene.aujourdui touch. vo; honoraires sur cetse vented
)a pro-pos : j e srri hporeux Aptes cela, 1-HypoLthque des Mevs
i ,@tl a on tire convenable- ayAnt 6te rtglee, ainsi que certaines
;',s lut I'agressaur ; qu'il oe petates crtances Ae so'de des O ..oo
j inais I a servi A voas payer Or joo.oopour
ume aiaeis, il noe manquersit les honoraires auxquels la contec-
me reocjntror un jour ou noin de 1*1 venture d'Aub gry don-
un me6l6rat quelcooqae pour nail dioit.
: e I affair d'Aabagoy a Relativement A l'adjudication rt-
s i hrait possible do retenasr cent de la Bianchisseiie, a. i !u av, e
a chose da consistent ttornnemdt uo rWit. Me Mauls
aon profood d6pir,- do to- -aton em-nt r.re rct. Mae al
ose a ygeurris do ce Moo- qua ne represented q'aan 114 de la
aforst. Succession, ne .n avait j AIms mwS
i deux ou rois semiaines. Me aa courant de votre d6sir de voas
an Ltourtue. du cabinet de readre adjudicataire.mamee par per-
tet,m'ndpiorta pour atre sign6 sonne iaterposee, d'uA b.ea pour Is*
st de qui lance pr6pare par quell ley enchares devaent 6 re areas
ire As rel Laforest, et relk ive par vous: it na'urais pas maq
ondd actuullemne oen la pos- Se In i observer squa qa
de ce notaire je re ouarnai int la chase set rver im-oqba-ti
ur le chain p& Me Millet, en .t at.n de vos colleagues .. ss a t
ant dare qjje no siogaerat tudo c'.Isqusut
Luittantce que loraque Me La- ddd Cre choisi.
an aurain fait retnisi de la le no fiaiuai pis sans vons dims.
nmes ci en a Moasieur ie Notaire, combieoa j s
Millet m= dit qulques jous partage pas to1te la pIone qua vTOS
d, que le notaue Latorest lun atta;hcz au jugement qui vosl avait
t que st les avozats des h6- commis pour proc6deraxopraltaes
V'A bigiyretusitent de signer de partage d la S'-cessaie dAubs.-
uintance, il les attaquerait gay Les hbaitiers soat teas le qua.
,oie des j3urnaux tie n*a:cepte tic majeurs.Il leur avait para opporf
iatimidaUo i. Me Laforest tun 'avoir ce ljgemeat : it leur a
ce qu',a voadra ; mris j noe paru ensuite mule A lears iantite
pat sa quittance st je ne re- d'y reooa:er: ce soot, it me smeebt,
i'argnEL d4e m-:s cien s a des chises qui 'ear competent abso*
, eanre temps, MA Millet me lmaent come majeurs abaole-
uiqja une note 6crate de la m.nt ,libres de dispouer sans coe-
u notaire, mais non signed. 1: tro e de leurs droits et satras. La
s cctse note c:tte chose extra- Miansiere Pab.ic ne parrait jamas
re.eEt pour rna6more : uater- ntaervenir dans ane paritte adfam.
cetie ville mue du Migasin par exeasple poar exiger que les toc-
it ( adjag6 A El. Dagaerre malit6a de justice soiean remplies
impte de Me Astrel Laforest.) pour ce partage. Ceci 6tant dat, at
e que vous comprenez bLea lear est ioisiabe, comm. it est loisi-
ceia veut dire ; an notaire bie au avocals qua lea repr6senicate
ononce I'adjudication dun de s'*adresser aux notaires de lear
de mineurse ea fiveur de son hbre choix pour r6jlagr leurs actsi.
om, et qua conteass cetre Au surplus, vous dites to:t baea
ie ave une tell s6renitt ? que vous naavez pas sollicaut la t*a
solu0 d4avoir cette meme note veur d'6tre commas aus operation
da Notaire. C-est posr cela de partage. le i crois aussi.biine que
Iui ecrvais la lettre du as Ma. j j a, 16r absent de Port-au-Pnan qg
ores me fit verbaslameat dire moment ow mes coantrres iatrda
amer la noe de Mallet je street la demand de page. Ma.
uranai m coummAUs, pour in- je pease quake lorsque, came dams.
mr us repose ecrite. Tou'e I espece, uan aotause t comausa pe
merise p. e.sMas mes espt- proeder, Ie Tnibuaal *a pas em vs
'uses iqsm ; 's assM natiM 4a Netais. maws OsM cal


_


_ _____ ._ ~._~-


9 w


b I


i^









SQTACLES


cerdel5b*vu*
Comme mm 'vvmis laito pr*-
v t, cot d4ailivemeat demain
mr_, am Carlet Bev. que le c-
8od- cc-8 A St Marc.donne-
s as grande elt faastassiqae.
Dir ce quo ser cemte soire eat
aseolument miutile ; tout e moonde
salt d*i6 do quelles merveilles eat ca-
abMle -eiuaordinaire magicien don't
las science pissante et diverse con-
wait fte les secrets du MystAre.
II sait prudent de prendre sa car.
as Al*avance pour eviter les mecomp-
as, car 1- places 6tant i gourdes
solbmut, mOes croyons savor que
Is MjlS parties en a i dejA anr-
us.
Allex donc vite chess Raphael
Broarl I
Castm-Parislsm
Ce soir la Direction donne une
representation des plus selected Le
programme comporte des films dic
toute beauty, nous avons d',bard.
Mre et fille, petit drame trls chic,
Babilos, comique, La lentaltion tie St
Anroine, film d'ait et La boy'euse de
caur A la demand generale, tilm en
couleur qui plait A tous. C'est une
soiree d'art que celle d'aujourd'hui.
A ce soir done !

Le Bystere do Million de doliai s
Ce fut une soiree splend d. cue
cell d'hiei A CinU-Varietes.Le public
etait distingu6 et les films de haut
choix.
Nous ne patlerons pas du e Mys-
tWre du million de dollars don't
1-intkirt croisssant soulcve chaque
fois d'avaanage Penihousiasme des
amateurs.
Quant au piano, il fut vraiment
enchanteur. Une musique vaiide,
sucessivement langourtuse. gate, r~-
veuse, ailke, rapide, vertigineuse,
s'appropriant avec une mervcilleuse
justes&e A la trame des scenes, revela
un rcpertoite considerable et une
main d4licieuse de virtuose.
Ne serait-ce que pout ce charm,
u'est le jeu incomparable de Mme
IKusseau, nous engageons le public
a ne jamis manquer taller voir e Le
Mystere du million de dollars a qui
se donne en des soiree vraiment or:-
ginales et captivantes.


des personnel entire lesquelles le par-
tage doit avoir lieu. c'est ausst pour-
quoi je considered un grand hanneur
pour le notaire le choix que, spon-
tan6 meant, les juges ont taiLt. Vous
6tes le mandataire du tribunal ; c'cst
ctttainement tims honorable loute-
fois vous ne pouvez exeice. cc man-
dat que tout autant que les parties
pensent que la garantie des tormes
d'e la justice leur est n6cessaire. O,,
dans Ie cas qui nous ozcupe, les
d'Aabigny veulent s'en priver c'est
leur droit.
VoilA. Monsieur le Notaire, les r&-
flexions que,sans passion aucune m'a
sugger"es voLre letter. J at discui laa
question avec vous en restant sur Ic
terrain troidtment juridique. St ic
me suis trompe,c'ts. avec toa L vi.-


raits.Divaes






SMIUT MARTI ad,
Norro~12 Join 1919
BiarOnAtr lots'


To up erstur


aniruoun, i 7


I me taaf"m 3205'
U iyenwo diuruta %.6.0
Ciel asscz nuageux jour et, nui I
LIs winip 4deIhveille cntinuae jiL


mdz~t= 9


j I~n'eutpws ~ d.si.h
cvfa& denfladehk dsof3 k


u'A; h. du martin. a compag te on 1915 et par 23.711 en 1910. Ce
*an tort vent A partir de minuit. noumbre oe comprend pas les mort
Total de la pluie 4 s m.m. i Irovta or Is- champs d4 bataille.
.. c. nt? aout T is b6tl vivant a W6 d6 ruit et
Barom6tre constant. consommd par la' 11 eat impose.
i. M .~~R cible, par conadquent, de pr6parer,
On de-- de la terre pour lea cultures. car cela,
Se ma-ist auparavant exclusivement
De reparer le petit poit s tu6 prks avoc des beufes.
du cimettire,sur la route du Docieur
Dehou et don't le mauvais 6tat peut
etre un danger pour les voitures et
les cavaliers. Hier. entire autre Mr 0. 111 Ut1o IT i1
Cham.,Sct6tamre d'Et t de I Inte6reur, IAu Ill UlI
a faill etre victme d*un accident sur
cc pont.
C( tut g Ace A son sang froid que DIRE .TEURS DE POSTES
le Maistre, qui 6ait A cheval,6 hap. ET FAL'I IiURS, AG(;ENT DE
pa A une chute, qui cut pu 6tre clE- "TRAVAUX DEi FhRMES
rible.
s Le Dipartement duTravail annoi-,
s o us Pu ce qu-un accord a 6tt pas4, .vec lei
Les epoux Claudius Paul ont em D6partement des Postes par leuel
la douleur de perdre ce martin, A tos lesdirecteurs de poses de )cane
une heure, leur e ntAn Luc. iet 4eme classes et les facieirs luraux
Ses tnuorailles auront lieu ce soir doivent etre nomm6s agents du travail
A 4 heures en la Basilique Notre service d'Emrloi du Dpitrtement du
Dame. Travail des E:as-Uns. Leuts serva-
Maisoa mortuaire : Rue du Boule ces serona tequispour ie conti6 e des
vard des Vcuves. necessites du travail des termiers du
Fun6railles pays e, l'extension de termiers et de
Hier apr6s-midi ont eu lieu les travanx de ferme.
funerailles de Isles Vslmenay Enrdld 98 o00 employs des Posies
Dmun commerce agr6ab!e Jules Approximativement 98, oo em-
Vilmenay cachai sous des dehors sron agents
modest.s une sinceri6 de convict ion des Poses serce dempits agents
I ne.q de travail du service d'empiol et
et une "issance de vo on6 qua mettront ce saivice eu contact direct,
etaient le pincpe meme de la w ec presque cheque termter du pays.
Nuail menais loin du monde. Lh que directeur de Postes nom ine
Nous adressons A sa Iimille et agent de travail s v rtnrA A A fire
particulitrement A nos collabaratears eI e i dtmande. ar
Georges et Thomas Vilmenay, ex- resmplr f nes te ds e demands paur
pression sencre de nos plus vaves, s fermuers de sa loalih pour des,
copresson slancre de noss. travailleuis disponib!es. Au cas oCu il
condolences. ny en aurait pas, les directeurs de
Tl 4rareme flebre pustes enverront ces demands au
Une dcpcfhe de St-Marc nous an- pis p'ohc bureau du S-rvice d em-
none I m.rt dA Madlame V l'FoWnlli ploi.


nonce I A .UCA QC AWralr V W 1 USX.
Sts funtrailles ont eu lieu hier.
Nos condoltancts aux tamilles
eprouvees
Bonne recompense
11 a et6 vole A Saint-Martin, dans
la nuit du 3 au 4 uina courant, une
belle mule biune, de tailte moyenne,
estampte des lettUres L. A. LA. mes
initiates.
Une ties bonne recompcnse est
promise A celui qui me la tera re-
tiouver.
Port-au- Prince, le 5 juin sgs8
Lusincourt A. DEJEAN

Des provinces autri
chieames 8ou/frent
ter rib ie me nt.


tion protonde que jc suis en compa- -Loudies.-- Une pcin uregrapuiqu"
gnie au code. Mats le vous prae de dee l tetiible decrease ecuutimique
noter, que c'est avec la plus invinci- qui reugne .e1 lBomia e l Hoi zegoviue
ble termett que le detendrai mon eat publve par lejouuualGaslubuoda,
point de vue. d'Agrand, Autrimce. Ce journal do
Cp6adana admits que vous avez elaie qu seulement deux provinces
Svous Jaile illusion survotre drot de I Empire d Au nche ount souffert
ivoans I'adettit a come moi, i y plus ternbleme de uerr que
"nadt quelque moyen de latre one. la Borm et 'tierzfgovine.
quelqa moycn de ru aGes deux provaitceA, dat-il, soot la
mouveiheadjudication de la B.auchas- Galici et la Bukoviue qui tureut lea
sene. leane sus pas non plus teile. objdts do grand* coullita entire les
omeat enticht du bon duron que )c armeaes aurai~ibienuea O russes Na
Sepresente pour rcmia aboiument A anwooml, la situatiou on Boale et
so que aoete diveigence de vuas ait Heizegovino eat terrible.
mso epilogue sealement au Tubu- aVes districts on ier t I' est do Is
ima cdvi de Port-au-Prince. Bo sne et touoe la partiU E st do l'Hei
Agtez. Monsieur le No airc. mes z6gouvnesoot*aujourd ntui dos regions
slUatsaloae dauurgues. depeupl6e et devastA6e qum, al aseb o
auraneut ete vasitees par uu totrible
Painam HUDICOURT typlion avec la destruc ion infernale.
Uu graud Lomibro he leurs bibnt.ua
dUspae mAtant t*,A limit, tiuret deported et depuja lorns ont
tsfpace m'etant tin e limited de M moral daus les tampsa de concentra
cttnnerai domain le aeste de aon tion. Ceux qui res rent fureLnt rus
expose, sacics par des esuldata autridi~nas.
En attendant, veuilltz ager, Mr Eu d tiUcres districts, les poputuous
le Directeur, mes civihtts cmpres- meurent doe ttar.
aComame cons6quence d'une tell
vdg mia6re economique, lea mortaliUta
(Sipi) Pierre HUDICQURT oat dpMe6 Wes a -a- pr W~~D.


Origiis de C ceplan


Cette proposition tendant A se ser-
vir des directeursde Fos;esde )e et 4!|
classes et facteurs come ag-nts de
travail sons le service d employ des
Etats-Uris,a iWt tormulee,il y a deum
ans. par Anthony Caminetui, Coam-
missaiie GAearat de llmmigration I
du D6paitemet da Travail. A ce mo-
ment-iA, le service d-emploit ait
souche au Bureau d'lmmigration.R6. I
comment, on en a ta:t une branch
s6parte du Deparaement et on fa 6-
tendue au point de taire face aux.
exagences de la guerre sous la direc-
tion de john B. Deosmore, en pre-
mier lieu avoca duD.partement.


Voulez-vous


iguA wr fr.es uIai val t la
Matenilte.Eofutsrohiti
sam etf"rt


11 cit Ituuvc' lu'avec It
COMPOSE 'MITCHELLA"
les doulcuri de l'acc ouchenv ent no
so-n' plus ;a crasindre. 11 fait dis.
parait re lei mlakes tde la grossesac.
supprr,mc Ie-i d.til. urs (it Vaccouche-
inctit. reta!,Iit ptomtfuie~nic t ia femnie.
exerce uric grande acti-n slir les
glawl,; nieiamrnaircs%,permettant ainsi
A la niere de nourrir It nr'uvegu-ne*
et souiage lea fcinmet nerveuses
faihles. qui souffrent de menstruation
irrcguliercs ou doulourcuses. No
cco.ztictit ancune su1,.,tance nuisible
-our la femnme enceinte, ni pour Is
-)lc qu'elle porte. Faites-en 1'essai
jo~ur vous en coa1-atncre. N'admet
pas d*46quivalcnt. S~jns dbiet ni nices-
sitt' de girder le lit.
En vi.ttte '!ans toutes Iea pharmacies
et 'chez Veuve Eflm,,nd Magloirc.
85. Rue Rc. ublicaitne8&.
Four I& vme to engros. s'adresser a
RAFAEL FL6REZ 4.'.0
2 Av'enue John Drown.
'4ut Agent vour Hartl de I'lnstttut
Xildical du Dr. J. H. Dye. 4
Buffaln. N. Y.. E. U. A.


La mai cn Id. F.


Mevs. d-nn


commun c .ord, entreen liquidation
A parttr de ce jour. Les dibiteurs
sont prtjs dtever.ir'older leur compete.
Port au-Prince le ler |uin 1918
F. & F. MEVS


AVIS
Des ezemplam mi

eat distributi
resa de la psagss
inadictoes A ef dit
masoat pa" actMnids
nsace, so" lns
mobiles et detoutesLortes- d
sont invites A se procurer dan
de ces teglements le plus vie
possible.
AVIS
Me Lys Latortue, avoca .a ]
neur d'ottrir aux families ded
des letons classiques panicss I
te ) aux adolescents des deus
a partar de Lundi so luin.
11 otfre igalement aux cm
oCnts, hommes d'sttLires et i
ceux qui voudront s'adreaw
.e meatre fin le plus prom.
et A bon compete A toute conts
par arbitrage, transaction oem
ment.
S'adresser presque en ftact
.rd-Cceur.

Avis
Monsieur Eugene Lebost ad
c'iente e qu'ii vent de 1eceq
bon stock de Vins de Call
qu'il a choisi lui meme sax B
GIs, et qu'il reut garantir deq
irreproch able.
Adresser les commander il
Le.Bosse Port-au-Prince. elsi
.xec.uttes par retour du coaO
toutes les villes de la Repo

La maison ALFRED N. 00
68 Rue du Magasin de l1"
nonce A ses amis et clients i
vient de recevoir un stock de
Rouge Extra de Calitornie 11\
Stavangeren.
Port-au-Prince juin 1918 -


Orinoka, Pelo .si.4,a, SuaveVM*
2ous lei products de notre maison portent le timbre do ln
marque enregisiree ORANOKA el, sous cette formaht6 iMdiA
q u- tout coUsoinLuateur doit exiger, nous garanassons lats d
pour I usage auquel ils sont appropri*s,


recevoir


avc distiuciiou


voS


visiteurs ?

Passez A la Saci6te G-nerale des
boissons g z uses au Chemin ds- Dal-
les ou vous sercz eochantes.
0 ytrouvetout ce qu'l yade plus
exquis et de plus rat.lkchissant a .a
tois. Cetie socid6L don't I'dloge n'est
plus a itare, tflre a sa nombreuse
clientele un assortment de botssons
variees et au premier choix.


Norske Atlas i
COMPANIES D'ASSURANCBS MARITIMBS
st
CONTRE Las RI U-WS DE GusatKR
CAPITAL I ooo ooo de COURONNES
Si6ge Social :CHRISTIANIA
AUhNL Ei : Copenbague. .Stockolm.
Paris. Rotte rdam, Amsterdam. Aew
Yo k
Agents A Port-au-Prince I
TRANSO,-EAN TRADING Co
SA.du QUAL j


~ I -
41








Amistan&ila bowd as nog prqdui&4gl, a lqi jw ut
le smand su~ccs do fear bonane acceptation do la 909't '

Env.nte rhez les meilleurs Droguistes, Pharmacs l 404
Fahricatigs:
The Orittoka Phcurmnac"I
V7-99, !eaq 5aWT rh


..


- ~.~.~-.'1...-~~.. I_.LI_~


- -l"UII~


i