<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03138
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 26, 1918
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03138

Full Text



p~~iite Ann~ nia QUINZE ~ENTIMF~ Vendrcdi 26 Avril 1,18


0


Cl6ment-MAG LOIRE
DIR ECTEURf

ABONNEMENTS :j
PORT-AU-PRINCE
Un Moi G. 2.00
Tois Mois a 5.00
DEPARTMENTS
Un Mois G. 4.20
Trois Mois M Ni.00
STRANGER
Trois Mois 8.00

Abonnements & insertions payables d advance


Quotidien


RgDACT[ON ADMINISTRATION
AngIe dtfs Rues FLerou, &- Amei~dcaine
PORT-AU-PRINCE -(HAITI)

L~es annonces sont revues.
A Port iii Princ:c : xw hr.' du.1w JournAI
A Pavr i ~,, ..'I .\j i. c ( Tron..het
A ion Irc:, lc ii ctl, e C',CW. 1 ), 2 1, 2 s

A Ncw orku'i1Acril uI jv CmuXly 5 We
SStreet

Les iu.wurit' ins~z oil not,, :iv n* p.o e.2


10ies Iiot i NouvelleE


i n dIUIns Gde urro


Sde la Guerre

r- sans F'il


I


EL'armee americainC
EN FRANC EI


Paits Divers

RENT s F. t -I EM ENTS


METEOROLOGIQ UES
IL Y AURA SUR LE FRONT L'N OBSEtlVATOIhL
MILLION ET DEMl DI) SOLD VIS DU
AMERICAINS AVANI LL FIN iEMINAIRE COLLEGE
DE LA GUERRE SAINT-MARTIAL
Jeudi ) Avi-l iN8
Washington, avril.- On prdvoit BaroeMiu 7t ;I 1
i'acoptioni de mtsures pro. hunts rmnirn.a 'L 211
destiuees A accelercr le pioguramme
de la con-cripLion aux E.ats U uns. Temperature
Les S.o,ojo hominies qui doivent a
c:re appel6s ce te annee le seront plus mao d um 2I .
rapidement qu-oa ne 1-avait tout
d-abord prvu. Ciel un peu nu ,',Lx i tro -"It e
Au d6paitemen' de la guerre, on presque co: int.
dit qu'on n'avait pjs en vae d'appe- I. SCHERER
ler au service plu, de So,,aooo horn
mes yrrvus. O)i d6tnetut les bruits Coutrble dis I)Hnlics
qut avaient couru que le nombre des Le steamer a Colon v de la Pa-
hommes appeles seraut de S.o j nama R. il Road Company, ayant
I 5oo0,coo. lasses New Yo k ie iS de ce mo s,
Les foactio:aiires du d6partemeint est arrive a S Mltirc le 2.4 avrIl cou -
de la guerre ne consid-en: p is coin rant et a appo ti pour les p,.rts su!-
me possb'e denvov.er en [r~ince vants des m irchindises divcr.se, ainsi
cette ann6e plus d-hommes que I ad- reparties :
tninistration ne l'avait projett mn- Port-au-Prince tonnes 211 to10
me si .'Angleterre me des :ransports SAin -Mirc o 8,)o
A li disposition des IEats-Uiis Ce s eirmer a apport, enie autics
1 y a actetlemne it sous les armes marchandises : soixante-neut causses
aux Etats-Unis et en riurope, plus de man Ligue don't trente-cinq caisses
de i.5oo,ooo sold-ts anr&icains. Ce pour Poit-au Prin:e trente-quatre
nombre sera porter aenviron 2,5 00,00 caisses pour S-int-Mirc.
hommnes A la fi i de l'anaee en Port-ii-Pr'n:e, le 2i Avril z6.3
comptant les h.tnmes appeals et les
volontaires. Le pilemtul diI mois d'Avril
S il est possible d'avoir en France
pourle rerlanvierprochunin 500,000 ;i noussommes bien intormes le
homes, les iniilleures provisions paierment du mois d-Avril aux tonc-
du d6par ement auront 61' r-alisees tioni aires et employes pubics s'et-
tt it y aura encore aux E'.ats-Uais fectuera A partir du lundi 29 de cc
des ettectits A peu pres 6gtux dins mois.
les camps d'instruction. Cette measure serait prise A caus.
L'eftort taita.tu.llem:nt a p!uto: des fetes du ier M u. Ce qu*il y a
pour bat d-envoyer le plus vite pos- e certn, cest que routes les pieces
sible des hommes en France pour sont p;etes et que les memes excel-
tiire t.ce a ia situation actuelle, qie lentes queispositions o.t t dj prices
d en augmenter le nombre qui am- Banque.
vent etre envoys pen ant rannee.
UL grand no nbre de facteurs sont rrilbaal de Pai SecilOU su
A conbiderer dans totes les propo- Le tribunal de Paix section sad de
sitious qui oat poi bat d-augnen- la capital a, dans son audience du
ter le nombre d-hommes A eutrainer 24 avril courant,-endu les jugemnen.s
aux Eats Uuis.lts doiveit e6re tires suivants :
en grande parties de l'agricnlture et ustin Lalontant centre M. Mi-
de i'industrie et les approvisionne- gistrat le tribunal reqoit le demman-
ments des Allies aussi bien que ceux deur opposant, ce fiisant, r6uacte le
de l'Amerique du reste dependent dit jugement de dItaut en ce qui a
largement de ceux qui existent aux trait al a condamnatio, a-ns delai
Etats-LUas. d'un mois pour se lib-rer.
D.me Porcia Myrtil centre Fe-
,-, ....lix lean :le tribaual ordonne 1itcorn-
paruiion personnelle des parties A


.6%0... AUTOUR DU TROISIEME Iree come avoir riussi tant du point dJu
EMPRUNT militaire que du point ae vue moral.
I Les officiers qui owit projee' le. raid
Des changementss'annoncent dans ILs officers qui oat prot /e rai
vie de tous en genAral et de cha- Washington.- Le total des sous- ont itd tous tmus. Le rapport ajoute que
men particulier. Peu de gens pea- criptionsdu Iroisieme emprunt de pusceurs navires ennemis out eli apinu-
at dire qu ils ne soni pas absolu liberty recueillies a celte date est resPAR CABLE
eut touches par a guerre, de ceux d'aprs la declaration officelle d PAR CABLE
it 'honnaur et l'orgueil consistent i
avoir fr&res, swars, mansri ou nian- Il,65i9,9t0 qui est plus que la moi- NOUS VAINCRONS
isparticipant activementau service ti d inontant deinadni au pu-
leur pays, a ceux don't les Idgers blic. Hier le total pour Ie pays PARIS 23 avril. D tns la MVu;e
crificessout d avoir moins de sucre entier etait de 101,109,000 qui Mr Magnoc, m:nistre d.s C:'oaie,
as lear caf6 ou deux jours san~sest la plus grosse valeur qui ait d~clara:
ade par semaine. 61 encore souscrite ei une jour-
aNe soyez pas pau.vres Irndee. Le plus grand int6ert na'io- a L here out nous sommes, et
Nous commensons tous a sentir nal s altache au Liberty day qu'on doit consider co nane grav.,
eisos avc lensA nemi et avec ete que le president Wilson a tix6 san, toutetois s'alarmer du sait de
s avecennem et avecot d la France, qui ne peat sortir que
alisation viennent aussi un frisson jeudide la victoire, exige que chiqul ce-
excitation et un desir de faire plus, 11 y aura dans les Etats-Unis de ctonre ei que shlqud cis
re nous n'avons fait. des exercicss militaires. des para- yen maximucom de chque soldatevr. se
Les Amnricains aiient A joner une des, des discours et on attend un maximum de son devoir.
rtie et lajouentbien,corne, pir de, es dcours e on tut vaincre st nous voulons
emple, notre intense plaisir de o clalant record pour 1 enprunt. vivre Toute fa blesse, comme toute
st coeur du baseball peut le tnoi Le chantlier naval de Bosior a illusion sur la paix, que ne pr 6-
)er, et cette guerre est le plus gros eu le fi-fr merite d'etre le premier derait pis le succ:& de nos arms,
uqae nous ayons jarnais jou6 ou chanter des Elats-Unis a verser seraient plus que jimiis tunestes s
Se nous ayons 6t appel6s a jouer. intbgralement sa quote part des
Et si nous n'y allouns pas avec tou .on Dans le M:rb!h in, Mr Louis N lil
)tre carveau, notre caur et notre souscmiptions "t son no flolt- minstre de la justice, proios un
ipri; sans considerer lea pines et sur le drapeaud honneurde I'em- discourse, don't voici le principal
s defenses, nous perdons la plus prunt. La plus grande 6malation passage : c Naus sonnes entries
lle occasion que nous ayons ja regne a bord des vaisseaux de, dans la phase decisive. Noi armies
ais eue, nous devenons 'pauvres. d
Le jeu de la vie 'est pas un plai- uerre qi ont souscrit trois mil- s'uteignent dans un duel g ngantes.
r sausa mlanges, mais si d6plaisant lions au premier emprunt de li- que. La guerre devient de plus er.
ill puisse .tre, nous devons l'atta- bert6, 11 au second et les pers- plus teroce. Amiens, Chalons, apres
oer avec une at itude de sportmen peclives -ontencore plus brillantes tant d'autres villes sont sous le i :u-
Nous ne counaissons que trop les pour le troisi6me. des allemands Paris est bombardC
icita des bo.reus des champs de Sous la mitraille, nos heroiques
Vtaille europdens e des villages j R .ID MARITIME D \N5 poilus et la vaillante armee Britan-
asts et it na la aucune joie, LE t'ORT D OSTENDE nique oat arret6 la ruee. L'arriere
tais avec lea d6vastatios et lea tient. La France saigre et soutfre
rreursdoivent aussi venir la ferme LONDRES- Le War office a annoncd debut, fire et appuy6e sur ses
rminatg de Europe et de lui men cet apris midi que lundi un raid trAs allies. Elle crie aux birbAres : Vous
er A lui et la machine inhumaine fructueux a die reussi centre la base sous ne passerez pas et nous vaincrons I
,'il corninando quoe 'AmAiique, une marine allemande A Otende.--Un grand a NJus vaincioas, A condition de
ois levee, joue n impor e quel jeu nombre de view. navires turent sautds res'er units. Le sort du piys est en
isqua la tin, quelque dur et amer pour obstruction du point et encore que jeu. Selos l'issue, nous serons li
itl puisse etre. les uommages tussent tri' loutds de bres ou esclaves. Ayons des armes
Si nous ne pouvons avoir de sucre, part et d'autres, I operation fut considi- d-attaque,; serrons les rangs. ,
biena, c nest seulemenut qu un
angement sur lechiquier doe la
1erre Si nous devous avoir des
ais sans viande,c;est eucoTe unA T
que nous avons fai vers le W
ces. Lea taxes augmentent fer-
heet, nous les payons et tenons
fchec r'ennemi.
Etaisi de suite. changemnt WASHINGTON, avril.- Le s6na-' -La commission adronautique de
Uetnt hUor de notre agent et, d teur Thomas, du Ce:orado, a d6cli- I'armee et marine a adopted la mar-
,re coutort dans le pass. action- re, aujourd-hni, que les espions que suivante pour les aeroplanes
at un peu plus le levier que nous allemands cheithaient A siboter les amdricains Trois cercles concern.
Itssons douceinent sous le Hun masques centre les giz Dans une triques rouge, b!anc, et bleu sur les
qui le souievera liaalement de la usine, sur 5,ooo masques, 2,930 ont ailes, et des raies verticales rouge,
re quil a ravage le e.massera loin !t,' trouves defectues Et plus taid blanche et bleu sur le gouvernail.
Waisons qu'it a devas.ees et des un certain noinmbL de ces masques -Les propritaires des chantiers
ples qul ai endoloris et lui fora refuses oat ete trouves emballis de construction maritime ont etW
I'que la Force 'est pa, le Droit, avec les bons Quelqu'un dans I u- pries. aujourd hui, d-expliquer pour-'
ona pas joud le jeu de la vie sine avait perce de petits trous dans quoileurslivraisons au mois de mars!
0ad lea rgles et par consequent le les masques. ont pas ete conformesau program-
at plus diguement le ju qu'It a La commission judiciaire du S6- me. L'administiation se propose de
meuce. nat a tait un rapport favorable sur remeaier A toutes les causes de


ranceu un project de loi imposant des pena- retard du oIpcIIi iuirai pas
Franc jeu lhts sev6res aux actes deloyaux. La: La chambre a adopt le project i
" D'y a rien que de jouer franc commission a approuv6 un amen- de loi 6tablissant une War finance 14 Paix par la violence
qua'il a agisse de sport 616gant dement du s6nateur Poindexter im- Corporation telle qu'elle avaiL 6t6
e mortbrutale.L'huraanit existe posant un emprisonnement de 20 6tablie par la conference. BaIe.- Le journal Arbeiter
l meant par des moyens de franc ans et ure amende de 1o,ooo dol. a WASHINGTON, avril, La reine Zeaung public un aver:issement
bt Celui qui ne joue pas acarr6. quiconque, par paioie ou par ac- d'Angleterre, en sa quality de pr6si- aux allies teutoas qui se lit come
de qicrobrise chaque r6gle que le tion, appute et tavorise la cause de dente de la croix rouge anglaise, a suit :
ore o'apit juate trouvera que le empire allemand ou de ses amis eovoyd par I'interm6diaire de lord Ne soyez pas degas. Les victoi-
tar. P e place pour un tel dans la guerre actuelle, ou qui par Reabing, ses salutations aux femmes res allemandes n'obageront jimais
Aidone, il appear iant & chacun parole ou par action s'oppose A la ame6icaiae A l'occasion du premier P'Entente A accepter une paix par la
naos pour la sauvegarde de ous cause des Etats Uais dans cette anaiversaire de I'entree de l'Amnri- violence. Si les Allemands pouvaient
flAe [otre devoir eu vue d'aider guerre *". !que dans la guerre prindre Catais e. Pares, et mnme
dore ia terre libre a ses peoples La m6me p6nalit6 s'applique A Le senateur Chamberlain a torcer la France et I ltiie a capituler,
Sl't tfrancuemen dants ce graud ceux qui cherchent A g6ner les emis- present au s6aat un project de loilil resterait loujouLI ies Augiais en-
SM.ps d? guerre. sioas d-ubagations du gouverne- inteidisant de porter ea Am6rique touis daus leur tIe, et I'Amdrique
.... ...... imenrt ou le recrutement dCe arm6e. I'uniforme mihtaire d'une nation protege par l'ocean. us peuvent
Me Part Le montant total des credits amie sans en avoir le droit. Cettetoujours poursuivre la guerre par
AIt *rdon h ouverts par les Etats Uis au allthes loi est demandee par le depar ement mer. La plus g Aade victotie ne peut
,afien Bdtonnier mil- est m intenantde 56o,6oo,ooo don't de la justice pour taciliter larresta- imposer une paix par la violence
'*64 I 4'A e4-4eau. 2a,73o,ooo7,ooo la Graudc-Bretague tion des espioasn sar l'Ame6nue et sur I'Analetere.,


i auienceau ;u 6 Inai ; depens reser-
i tuuicut-t uL o id.i utpens reser-
v6s
F. Guirand contre iusiin Dou-
cet ie tribunal ordonne I'enregi-.
crement du transport de creance, de-
pens reserves.
Le train de la rue
des Miracie:
Comme nous le disions, les tra
vaux du grand t'gout do 1'Avenu
lohn Brown s'etlectuent de tacon a
permettie que le train de la rue Fe-
rou puisse circular le plus t6t pos-
sibl6.
Nous croyons savoir toutefois quo
le Dapartement des Travaux Publics
vient de passer des ordres pour qua
le traffic ne recommence pas avaic
qu i suit procede a un ballasta4eo
itreprtochaoie diis cette region.
ciue Va-rietes
Nous p eaoas pialsir I rappefer
aux admirateurs du beau que c'est
ce soir, pour la derniere tots que
Cane-Varidtes, exhibe le film tant
redemand6-: Quo-Vadis i.
Personae ne voudra manquer A
ceite representation cui s'annaaoace
brnllaate.


I I I_ _


vp


-I)


m


I


9008*6 AWO 4~ 223


QUINZE-ICENTIMES


Tendred 6 vil11


JA -L.. L I ). A Vm; u' Lr-.J A -JIN. AI LI. ..JL
ALLE vANDES
On made d Amsterdam que les fron -
tieres germano hollandaises, germnaio
suisses et germano-danoises vont etre
fermdes a tout Irali intei national.


I. .




LR MATIN


Les Dlais Unis et la (Guerre

Pourquoi]IOUs 11011S
battoiis eti Picardie

Les termts de 1'accord commercial
que I'Allemnagne a impose A la Rou-
na.nie sont une presqu'incroyable
rtvdltion des desstins et des rn
ihodes allemands.
L'Allemrgne a trou' de liiuile
en Roumanie. Lile compete ieterjir
cette huile Non conttnie de I~j saisie
des sources d huile de ]aa Nuss~e dat's
le distinct die 13Ikou,--le plu'- grand
r,seivcir dabs aucune autie pa,;Lit.
%Au inonde,-- 1 Alleragnetest d~3errni-
ntc A saisiri leselo.-a plus Lirgc c Li-

iui dle la Roumnanie.
Ein vue d'zs~urtr la pcrp~iuii dt~
cet aj'povisionnemcnct n oumainic,
[-Allernagne a co u le plaal d tinL
corporation ptopiietalre allern'indt
qutx~erceia tin exclus.1 conii6le dt
l~er~tier approvisionnement ,d'hu~le
de Roumanie. Pour q i il y ait un
coziti6le allemaiud de toute source
d appiovisiounnment tuturequi puis
se tre d&ouveite, cetle corporatbo.
allemande est invt:stie de poutvoir.
de s-iisics par une sorte de principt
de sulvcraitiete A i'usage des gouver-
1nuna utS. SOW, Ce~le regie, l'Aliemi-
,-ne se i~zcrve le diott non st ule
iixent de contr6 er I[ent;&re cap xciec
de 1,ioduzt:oai de &1-hU1le.n R~oumna-
dans le present etl avenir, mais aussi
&tabl'u son au orit-_ sur IcS inOyeils
de tians'ort,Ia co-;sttuctio.- i ds che
mnins de ter et iap. opri~i. dLes ter
malsqui pet mci: o 0 A a corporatio
ailcmandle d'_ib 'ia ia Vie Lct~i~e iii
dUri![1C11C t iCk:0,1 ii) ju-- dc 1a 1 u

Ce soal iL peti~Vt, cJl.. '

dolli ICi : 1, 1, l' cipVtJU !L --
nomnbie,kc Li ilfiM i uits- c l

gini i ian s.
kill taut vai,,cIL LC S VpCCtS ob t .IL
tn 1J\CUr d Lile t\',LiIA tiLUIL'U,
O)LLUj t.L'.'%us dt. x0 p o i'~attAiL,
Vov'a:tii :va .x\'o. rt:Lc o i O j u -q A'A

Ou-ild 'vous 'A L c:a Aj, you
pZ)UVLZ cn tOUIte rete -ub-ndoonuc
le ILC Stcstar!LS 4:-, rux d~s dml U\



011 s.OnClfjo C des dactv'o
L~i.:DhCS A Ida -Lice 'AeS Lptisornnes Qui



C'' 1 i ,;

~L1 IC GU c,'XL. tIL 1L1s .C i

pi:o i: ( II:Li C,' -C

.L j-'.U C,. j C Ll,. l
OIL1.c:.L I'!I. L j~uc~ lii
Vo VC rF I u. C 1 ,.Lc I LUnHS"iU

ic i.A Lt J, 1:', 1.111ML. 1),il I dil
LiCll! C i11A CdLJL..C C1,V1..Xi. ic qua-
dru'X pc- U.UA11t:.1.'.d-u dn


a ii r' ., 1.1 X LL C,raj. I i h C Lt LS.'
1i1L iiI~ i .ii i, LL tc iCb:-, "CS (JUL


pon toio tiLmees. Dcux pia tlo.mes
qui s'ijuitrnt derlnire lcs poitcs
sont b4aibsts pour iiiCe le plancher
du pon On .h.LAge Is bc-itaux a
I'exuttnmile.du detner wagon et on
les conduit jLuqu'd qu'ils tivr ntiau
prennei Ouard :e t.anl fs! p!einles
passerelies.sont xerrists en p,.ae et
ic train pa t ourp I abauoire.


aitsts Divers Cinem,-Parisiana Nouv
lPersonne ne r^sistera aux promes-
ses de cette soiree, le p i. d'eatr6e
^ENSEI NE NS ~ n'etant d'ailleurs que d une gourde.
MENSEIGNEM-ENTS Le fimin qui souleva des tonnerresi
METEORV OLOGIQUE d'applaud1ssements A sa premn re MESUREiS DE
O SERUVATOT apparition, la delicieis-, la superb, E T \T
DU la courageuse P.o:-.e ** le fi'm quil NEW-YORK
-EiK INAIRE COLL6GE rdunit le plus de sutth:ges etqui sait projects du d6pari
SAiNT-MAKTIAL. plair A tous assurera le suz.ei de de poursuiv e les
Vendrdt 27, Avril 1918 cefte soitIe. dtintLs aux all
Baro.natc. 1072 7 Earde gn6erle I g-urde. hAte poss.b un
minimum 2u 7 -r -y .--- -- hington au New
Tr, ill I de Coium rce, Le dparte neat
Tempr.ture Audlie,'ce (i du2.5 Ail ,918 ue series de m g
Le 'ribanil, preide pir 1- jui e u: ports de 1-ai
mane imum31.rne 27 ustinr. Thomis, y'nt pou' as; sszurs ble nea' s'a prop!
CMoyne1 diurne 27 4 les ju-s C. L Veiret et Ano:oio v6s. Ce te dcis o
Ciet nu t ux A partir de midt et :uus, prend si(g d 4 It h ures laco.t-r, n:e en ,
court ronte cos- du soir acco'e reserve a M s Lesp la g zerre B.,kir
S. SCHERER naise, Fm IE h.irt, L Cuv ly, M Goethal- et les au
I. SC Delieine. M. b-anche e Moise, en 0 croit que
f es t's d(I I ler i1ai tenl les affuires suvvantes : seront app ox'm
Noui, avus o'ois les yeux le pro- Antoine Abr'h;m con're M k'ouf s6s pour les m gi
gramnme qui sera execute le ier Mai \V Stecher coitre Vve Auguste. extremes.
aux fIt es de l'Agriculture,de 1Ilndai- Aftiares tixdes a hui aine : Le project esLtd-
rne et du Travail. Trans 0 danic Trading Co centre des jetdes, doat ir
En atendanit que nous le pub'i S liberty, National City B,: k centre g-ement direct des
'o.is lundi, disons que tout a eti R Gordo p. pour le chig-'m,
prepar pour que ces t1tes aieat un A B dha co,,tre ChArles H I on. W\ASH
ca.ch:. parti.ulier. Keitel et Co co:rre Gusttiv. Ahrend s Le d6partem
S* a- I iA iu ;epit H Svvain con re Anne Coib-. decide de siisir
ouir lia Clei\ Ihirtyl Amlie's.iclu ep w y n con eAae o bord de i'can entree
Une g:,nde l, e se piepaie q n s n bard de i'cau eBy g
donnira Ie 6 \lai prcchain, .u th a Reine b o, tre Peters. construere, a py R
tre-P.ns.i a, au proti. de la roix- .h cote M ne Albrt des magisins per
Rouge amc:-iine. Ce sera Iun: des Dalencour. tenmainsce perm
a great cv.ntp de la sa son. Dalencour. Le dcpart:m
11 y aura d' atitaciuni diversest i i l ordohnn 1-in erne.
entire auers d~~i t ms cindma'og-.i-i Na-us avons rie i ave p aisir la eordo k [in chee
phqucs 'icadits et dc talte beaute, 'crte de hir'iiiles de Midemoiselle Mu k, ai:ten cht
.s tirats -pe-aux seionl, a I occa- REiNE 'a;\N-L')eS ave: Mr PAUL 'LE pho y 0 chestra,
sio i ci, i ic gr aide Ic eCmis A la ldis M .\i c 1o L"i de la gHerre.
position dsm inl c-s aminrcain s quit N.) om klunie.s. WASHINetran
sO it I >r-, .c ,' l-au uiiiiicc D -, pro- Jtu itse L, t-raire commerce tran ch i
gramI N,. .-, r. n b. ris Cnl ang ., C- st d' unu.ie 2: au courant que p.orte que l.s ch il
eL en t;..s ce pte asso nation a p o.ede ls al- i ure en M -.rs a d a
eo .. Lon: ; sur cc rg i lac:o. de so Coniue de D.re..tion des aliesstaugt .i
Jont > > a a1a*o c an : pour .'.n 19is-19 1, est atni plus Le.stat.s.iqu
ci l oe e 1 lex. o:aLcn d,: viar
T' l.i,:i l ,ie *;is a;liO;i E n ..' i o. o Pasid nt dults donnent II i
-ulic.. .., .. ; uu in ..i z ( F) [ I o Vice Prdid:n_ |h. ave: les 43,951.125
-; .1 :/ 1 1 VerJicux, Sc.c G~',aer.l, Dniel M. L-exp ,Ijtioat i da
Presidea du Vi. -sidcnt !Cco'a S:.:?-taire (rd!u) F'dor Tno-1 n,:ral a diminu
A.i s'.mc. mas ar.hivi. e 1,biro 'h : nte. Al.Phi- de M ri ; eci est
Arr t, ;..du -IloC C:ui qui cias;- I tmoni (cee', ) D. liss. .t- :eeiueLtD- probe ble-nent de p
aLLti ..ns ic,v'i .o d, n i. cz S. S Pnaid, aontei.iers. ments en nourniur
.u 29 ] .v,).r i ,~,S a. j ge I. I D)- LES EB13RR\S
sir, renlu, ctl la \D .ui T'evenin .- -- DES ANSSURk \
S-gur .bt L .. L 20 cmi. qui diclrle mul inde ic LeS bleSSCs (atlttiS Oi a relieve qie
pou.vo Xr r.e par ies sienus Alextin- )Dains les IIi)itaux de Paris cine compete plus c
dre C.t. ic, se Al.,ndus et Vetu- vidus r6pondant au
ie |oi- p1 on.re !e iag- n-eit du U n r.ii special a ranene du 15o0 A celui de r'
22 ma:l -7 -t lv't.U dta D ):teur front les soldits anglais blsses dans Iooo John Smith,
Civil la grande offensive alleinude. Is Smith.
ci I qui c,.ss e jugemen ~ We r6paiis dans les h16i aux, s.y troupe Ij o
SCLt qui ca.ss- le )ugemen d. Paris. 1 11 sy trouve i i o
:endu le to u;i'.let 1917 par le tribu- -'est. la premniere fois qu on aura W;lsoi, et 262 john
;a.l c -'il dce JeClmine en ses atti bu- envovd des blesses angluis dans les o5 ont une femme r
;o .s dapp-i entre la dame Pacitat hopiliux de cette vmlle. y a encore ioo. lor
ssl.ea LtIi LU. iIa d.1mne Tisso: Pend;ant I-es printers moist de la loh:i lohnson,et I o,
Ui .Iantl.nc gerre uti gra id noinb"e pas.-6'en ler
-4 LCcu;i qui c.asc et aaiue e par 'a's, ie .is se ding at t suI le ADO) ET I
I nlcnlt rcdu par ie tibanal de P'alais de \ ersailles qui, a ce Im
;.x i L dc lcci enle Lam issi L .to ment-alA. servant d'h6pital aux Aun- \,ASHINGTON I
i de.i leptus D enoeLnd.mssi Lt Is- .la! chemins de fer, M
t.nt eptus D s.ond. d' une ligne des lacs
A n rec s th: ef:duis ,,,..,-- Buffilo et autres poil
io lCcil. 1) l:ayette et Dieadonn' d accelerer le transit
l'u baic. Lc j,'g- Ma'.h:eu est enteai- Avis chemin de fer.
du .n .on iap ott. Ml lD).siie ne en G-ae A cette men
ses obivations, le minis ere pubh: iseront plus appropri
a oiclu au rtejt idu pourvoi. La mSctitaireri. d ta et de l' n- cement des muniv c
20 C. Bonitace conlre 1).me A A lEri'ter intfle les Margistrats Coin sons et aures .hase
losc ph. le )uge Ma gnan est enienuu inanat.c et ComonlSS oil Coin- la guerre.
ei; son rappot, le mn"'s e-e pubtc in;aiian''s 'Iela Il,;pubvlique a seller linnmmdiatem cnt sr
So ,citu ai i'iriccvab,1 i du d our 'a i ','rirth e.erution du Coin ront attects au noui
vj. ltltiqttt' J du I)'parIrtnlw'nit des de temps en te'-ops, d
,o u Lb.a lro conlie A. Bernadin. "1 iutm"1 el du GCointerce public seront fai'es
iL gc Va',imb uu ts- Lntc.da en au IonUiteur dl 6 ,L.n'ier 918 NEW-YORK- U
-on i.,pio !,\lel .a eauLien se obsrrva el de r tri ; de cc D 'pat le'nent San dit que le Gui'
in.-, ic n,.,c, pt D.IC a concu apr a^ x os. ,2[| ^i da ntdnts tr6 dans la guerre com
itL crt v a la cassatton du i V 14?1 me adversatre de 1 I
ei n.:t ,ttqu.' sur le 2; moyn o p tu E at ae l'Amd.
Cine Varietes i mta m, des articles epretni"re s promt tt :ent i
Lc b.'u p'cg, .n.nc prepar, pour' ne'es lie. dans sa decliration
la sonte de dctin.ti A Cine-Varittes En consiq l, n :e, el le s invite rompant les relations
est plus qu'une invitation, c'est une eaqalenent el .- ur la deman'le du ave: PAllemagurie p
pume otterite par la direction don't le Departent nl d s ki dances et du substitue maintenant
seul souci est de plaire A sa cons (Cointerce,d lui .- ijnaler les coon en etat d'hosti!i'es
tante clienIle. Si ['on envisage le ier-.,tts de leur commune qui Le Guatimila coni
iltie du i m Les i les du Saitun- atrot, e, rfint les ds.,osainnms da mands ; its furent les
banquet on pt. augurer que cettesus d Atd an q ce Dpar- de grandes plantations
soiree de g ta sera 1 uae des plus -
granrioses La dele du pasd n ei tent, con/orintenett as aOne e P ys; ils av~aient
iam emouvant, a Ua pa h j .utnal alna de son Communirqu puise des f ayers d'active pro
et un documentaire complex ent le' auto"iser nos Consulsa rEtrange mde codnspirationdrinsqul
progtamme. d refuser leur ig atare A celleca versr le gouvernemen
ldqorie de commergants pour tout Ua des premiers act
L'Avenue do Trana I document dou mnier a leir adresse. nmala, ap:i la rupiure
Portau Pince ~(ilvri 1'd~ a de aire uerae


Fort au Prince, 20 ivril 1918 a t6 de taire une raf'
Nous reit&rons la dcmande que gindiste etdes conspi
nous avons di jA tormulee de faire-n- mettre au travail dansii
des ipar.tions a 1-Avenue du Tra- guautmalitques.
vail a;u Blis Verna. Citte impasse, Avis gua maltgques.
nousle rpetons, est impraicableLa capital du Guat
nous le r~petons, est impraticable Le public est prevenu que le service des d6truite au mois de dua
Lpe.s la moendre avese. eri 7ramways ville sur la rue des MAracles par un tremblement de
Le Service Te.haique ferait une r a Avrilcourant tprn e men t d
ceuvre ut.le en envoyant le plus 6t rep endra Lundi 29 Avrilcourant tionorienaledu pays a
possible une quipe pour c reparat Port au Prince le7 Aril 8 prove et les affairs
Io ...u .oILA CDI RECnTIONTAM nnt MA ana r~as.-*


ItlOn$ neeC5S3res.


d


W46 1b stv, Y~q


WI




LE MATZ ii


English Section Pour ta eave a u
grand oldat

WVASHINGTON.- 0 Total of third li- NEW-YORK The New-Yoik LONDRES 5 Avr,.-1 I v a ru s.c
berty loan subscription received to World under heading, Rheims in station l'autie jour a la chint be de
date officially announced as i 659, ruins says For a week Germans communes quind ; Pre nTer Minis
678 900 whiLh is more thin hilf of have concentrated heavy fire upon tre, David L:yod G:org's, ap,uru
amount otteied to public Yeserjd ys ci y ot Rheims until nothing left of soudain quelqucs ,in'u es avtnt
total foi entire nation were ioi,io'9 it but of ruins.Buildings hive been termeture ave.: u; do.urment pirnsi
ooo which is largest yet subscribed: veiiled and street's disappeared. Of sant important e- main. I nminia
ir any one day Greatest interzns: ii- ithe great Cith-.dral. according to terrien !e merr b:es ie I A-semble
tionwide in '* Liberty d v '" which correspondent ot Le \litin, only w s comniencen' i p-'.l'r 'ur ce q
President W ilson has d-s:;ga: ted s 'lifont aid few pillars remain staiiid -g pourr.-t e i o j d l Ca ..iaratio:
Friday.Exercices to be held through- as mute protest against deviiish qu'ii aliait a':re.
out United States. parades, speakers thoroughness with which hand ot Le Premier cornenolnqc:user ccon
etc, and record breaking out, for Prussian has done its work. From fidentiellement avec un des soaIs
subscriptions,s expected. Boston Navy what motives the Germans perpe- secr&aires dE-tat de la G. erre aus
Yards achieve proud distinction of treated the final des ructionot Rheims sit6t qu'il eu pris pn being first of United S..ates Navy makes no ditterence.So often during siege au banec de la Tresoretie, et or
Yards completion of its quota o01 past three years they have offered en int&ra toute despite qu'il pourrai
subscriptions and his flying the li- lying pretexts for bombarding the etre question deguerre. plobablemen
berty loan honour tlg. Greatest ri- cathedral that nothing they may say de la situation militaire en Irla de
vably reported on boaidvesselsofNa- in self detence can be accepted as ou d-antre developpement sur ".:
vy subscribed three million to first tru h It wasvainly hoped thttsome fronts de bataille
iberiy ljan,eleven million to second where in Germany there was enough D'autr s m:mbres i m'rqur n.
and prospects are for mor than this common sense and respect for de- que Mr I.lyor. Ge.rges etan: en bn-
on third. cent opinion ot mankirig, to res- ne humeur et commnakrent A cha-
train then! from battering down choter A 'eguird de la vraisemblance
LONDON. The War office announ- ,o ie by stone the glorious monu- d'une grande victoire quelqiae part,
ced this afternoon that on Monday ment preserved from th- thirteenthion peur etre ie bannes nouvellces
a very successful raid was carried out :en ury In long future no thing can de la Conven ion Irlandtise.
against;the German submarine base ever save German nation and Ger- A'crsle Premier Minis'e se leva
at Os end. A large number of abso man people from ,h imetul repr.ach S n mres age 6tatt un docu nentsg ie
lete vessels were blown up to blo k they have jus'ly earned in desolation u Roi demandant au;orisation da
the harbor and although the casua created by their imperial m-s ers Parlenen' pour un don d.-P 13 .oo0j
lities on bo h sides we e heavy from Khttius in runs will be mourned by A Lady Maade, veuxe do genierai F.e-
A m litany as well is a mo al s anj world. 1in tite only it belonged o derik Stanley Mande. qti conmm.iia
poini it was considered successful F ance. It was one oft iviAzAion I exue ition angrase qut capiura
l'he officers who p'antied ihe rid pr-cioas ,ossessio-sv, a common he Kut et liagd'g.
were all killed. The report .dd dth t ritage for all ttme until .he T. uton Le general, apr6, uie merveilleuse
ieveial entmy ships were captured came. The site of a beautitul city a- ctrr,6 e de g oire miurui paiuve,
6.c h .11 1- nn iiO.10. IC . "


I-
s

t
a
t-
e
i
:1



-

t
t

s


,,MdMWf*'SM A
-19 1. a lk lb


A Peti tie Clo lnaminsor
oficarit oives le~s colitiuolites avei
cour el jirldiln.
S'ddrcsaei' an budreau dRjour
nal.




sai~ls etiuforts






t

/4 /.I~


mogASHING new o vInaLdu LUl, .itinmpag1 is laissa'n a petrie de quote payer ies tc- .-:'
Wetu Iis eso -b r eas of scattered stone, w ekige penses desesfuntraile. .L4 requtedu / ..
tunities so)n be oterea en)sted men
in ,he United States Army and rem -ins as proof of hideous crime roifut (nvoyeeau Comi e. pp le i en i : .-.c
others who have hid certain arou o!intted in ob.diencrc to German connaitre el on espere quc L gra- CO .OT:- .- CIELLA"'
ot previous military training to se Kuser who pro:laimns hi. parta-r hip fi-itiol,.en temps utile, -ra accordee.
cupre commissions by ateir, g oser- with (od Li costume de recinal re de .. .
cure commissions by at e .atrg ser-
vice officers training camps wh,.h NEW YORK Stumeit made grades victoires par desdons pubi ,,, -..
open May 15 th. S5cretaiy of W.; public by NcW-Yo k industrial Corn- 'argent es: vieille en Angteterre et .. e,
Baker desire: enlisted men and an- n-.s;on from data sub nitted by 1628 la piupr: des g nds soidais arg!as pK',".:, ', ,, r'-....... rail, is
nounced 2 010 enlisted personnIl va- of largest mrnufictuaes in states des vielles gucrres en on. bneti.e ,,.. ,., .,..
nous branches Army will b- desi- show inat in Mirch last wage earners Weililngsoa iga4t trois ditidreatcs .t,, ',. ,,,.ua s
gua.ed to attend training schools. w re receiving more hain any time valeurs, s'elevAt en tout A V. 3 Sog. r:,. ,, ,:.rcu.Cs. Xe
Others who will have Opportunity in h'stry of the Niono. R porr ooo, Lord Roberts rr-ut P 5oo0.0o "t -.. i m.iie
io try tor commis:ons, wil be men to.low in parts, Although w_)kinngen 193t e Rttcheur rqtL.t P 400.0a ,, ., I en el eai
who have had military tr.uning in torce has not yet increased material- pour son trav ti dans le S udan et "':: aete
iustitutious under government Sa- ly tor all factories combined here l'Afrique du Sad. Lord N:ison re,:at .. u.
peivision. It is provided in sptcli-_i h r b en a redistribution of wo kers, une pension de P. 3 5 ooo par an. ,:- t, e- e pharmacies
on for acmps that youvg mncn who so, thu war stimulate indusity and (Extrad de IEvening Mad 3 Avril) .....: A .\ a1i. ,,
have completed at leas, tiaree hun ha ve g iied at expense. Consideing .- .-- o 1 v, ., ... 'rcsser a
dred hours miliart training in re- manutacturng activity of Marcn 19:8 Cibrjal, le renvoie en consequence AAFAEL FLOREZ 2,
cognaed educational institutions un- i, relation to M irch 1917 reports de la prevention. 2 Avenue John Brown.'
ditr competent army instruction shali show that wage increased for alli 2 0 Ceiui qui rejette le pourvoi u! A- ) it puir Ja.ti de 'Institut
be admitted to training school Adds- groups except stone,clay and glass' de Vilson Desroche centre le jug=- L!ffaIal ND. Y. 1. Dy. A.
nional number ox men who had at produce s which are almoi exclusive- ment du 7 tevrier 1918, rendu ent e ., A.
least one years military training un- iy for building and construction lai et le sieur LUoace Bariento p)r t -- -t
.lec Army ofticeis ar:: time during wo,k Numerous wjge increases are le tribunal correcitoanel du Cap kHi- hA if ipt ) f)t't ttt
- en years may be admitted to camps. resulted of advance in rates granted tien. e int
_All wKo enter course must enlist tor by employers and bonus payment, 3 0 Celui qui casse pour excess Je soussign porte a la connais-
swar and serve in ranks until corn- tor regular tuli time wo.k on part de pouvoir et violation. de l'artiie se since des tbricants que vu lim-
.nissioned. of employers and 50 o/o art of em- 71 du code de Frozedure le juge- o" nssibilit avoir de portes en fer
ploye s.Jomp.tredw..h ,wo years ago ment rencu le 11 mars 1918 paI ie des L ats-U iis er, qa avit ob enu
NEW. YRK.- Rokeiteller founda- March, 12 o/o more smpioyers and tribunal cortectioanel de toit-au- licence d la Commsson e la
ion spent 5,944 969 dollars wir 5o o/i more wages, similany over Prince ent,. Georges VanJen Rycte defense Nationale de Sintiago de
woic in 1917 according to review three years ago, 32 o00 more em et Casimir Malbranche et consoits Cuba, je pus tournir des portes da
issued b., Pibsident ot tundation. players and 94 o0o more wages." Aftaires eritendues. cous en zinc galvarns6 et des
A MI ne David et Tangoine toutes dimensions ainsi que des
Gaspard. Le jug. Viard entendi en carreaux mosAiues de toutes beau-
A la Coimmnuicn lipplilons qie le matin, a 8 hres s3n rappo t, Mi Salomo i en ses ob- ts .
Ilier main a eL lieu installation un LT-D mnsera chantW & la UBAihque serva ias,. le minisitre public a con disositi les catlgucs leurs
de Mr Charles Coupet. receveur en No ntc-LAue, auquel le D6partemelnt c' Ala caassat~oa du jugemeat avta r .
remplaceenut de M. Louis Bazelais, de lAgricul ure a invite les fonction- qu Port-au-orince le 2i avl 1918.
d6miasionnaire; et de Mr Louis S. naires et le public. 2 o Plainte centre le judge supple- Lope RVER
Faubert qui a repris ses ancien.nes Blapotel Steamh p Line an D. Fortune juge de paix de lai
tfonctions de secretairc-general. A yant appris quil n'y aura Baie des Mouatiques. Le juge Viard .- -
Le ler Mai pas d occasion de sit;t pour les est en endu en so i rapport, le rii-
Tou:es les inesures soron' emplo GC.ves et Jacceel, nous atwsons le nstgre public A .oct a une outor- Soul e
yees pour quo la Fete de l'Agriulture puittc que L, steamer Stavangeren mation.-. .'.-' *g
du Travail e. de Ilutdustrie soit ,Pndra fi eet et passages de poat ilasiilrs immedl-
c t4bruie avec uu certain cachet de eou dearx viles. II pai'tirq Nousavonsregu avec pi'-tiir lacarte /
distinction et dbon et de b go capable rode fiangiilles de 4lle Eva S iure atemelnt
de plaire it la population avec no to amt Evreimo,t Garro ,avou-
L'idee de la petite expos ion a die Le steamer 1iedl laissera New cat du barreasu die Putit.- a-PriIce.
maintenue, mais lee. objets, articles York pour Is usp e~ les por s Meilleurs comiphlienis &u jeue ot T"EPUIS de nombreuses ann6es,
et autres seroent exposes non plus d ilaitt le 28 courant. charmaat couple. e nard president et fait
an MarchS Vallibe, mais a Cid- Port au Prince le 26 Avril 19Wi Nnuvelle a la aain L.a vente en est universelle car le
Varits qui sera dCor pour la cir.... ,N i UVe a la ai LinimentMinardestleseul liniment
iwts qu sera dcor pouawrd iM BAPHEL et t;o Inc. qOaui fait disparaitre les douleurs de
const0nce. i Oa Paris 4 q6 p.Ate c nu 'pour tous genres et qui se trouve chez
Des prix en argent seront accords T U fiendarm d a ia complaisaaic avac laquella il em tous les pharmaciens et dans les
par on Jury special aux plus meri visage lea ~tibbreux Ccarct de coi- principauxmagasins.
uant. Les objets setont recus le 3 f Le ~lr Mhai au course de la reiue du to de sa femine. o 4Le Liniment Minardest crmeux,
*milne. E. le resident D igme. v'eiout6;ilgu6rit presque instantan6-
Avril & par ir de 1 here te I aprs tri.e I pri l -- Vou ii ciun, z. demand le ment les n6vralgies, lcs lumbagos,
enidi et doivent 6 re repris le 2 Mat ve ea -pr spii iel t f6oce X... sa diniirel les sciatiques, les rhumatisms artic-
d6s 8 bhres d martin. Leas olln des hai en GEOKiGis LCS t-c)Apeosas.. ulaires, les lesions inflamtoires,
sriti ses valilm," r'eOndl e i Cera-la 7r i come aussi toute inflammation
propri6taites ui doivent pas tigu ei source; ealmuan-froo iWe de 1'ar- Non. des pieds. I1 soulage les douleurs
mnais iesobjetsaeroutacceptes coitre Soice cle VOmuu e-ro 'arr- -sJ m aine tt...feit via, des reins.
us poritant Is nutl.ro" d ordre. roudissaenent do Vallike' Le Liniment Minard est d'une
L'eposoitol ra ouverte au puic Georges Gins avait, seal dans le -- -- -.- -- ------ purete absolue-ne tache pas, mais
lexpo ition sera ouverte a public de fdeid on poate, s vec le AIls product un effect surprenant. 11 est
dUa 7 heores du matin. 9eqp# defanda *oil Posts, a-ve* le al s propr- et bon march. i
Dans 'apr6s-mid>, aura lieu une pluis gran4 qourage Nous lui pr6' Monsieur tope Rwert amsone au Minard's Liniment Mf. Co., i
grande revue de la Gend Prbnarie, .setous os O s lirtions pubi l 4 ses nownbre.x clients avoir s...Mb. U A.,i ,
puis on assister au d lile des voi- Tiribl.al de asaeli*s recu des cigfi .s-upieurs ef ie la 3
tures decorees at U uries. Different Audience de la 2e cbaumbre du mqrdi m o'ar fa plus accridi&e de Sania g.INI EN
pri ern argent serout accords aut .2 Adl s1918 ds Cub et/de q Hapane ut des ci a S
utomobitea, buas, mbegys, yostu1es,j Plsidence du president Cauvin. .'itef portant es mates q Attila de'
eCs. a oir Ari.s rendus- I 9 Celui qui de- oro. Obrait, Pedro rurnfs y Aro INA R
Cinoma oaeun beau i rratnmo clare qu*d *y a pas lieu z s* ivr. .'o 4 d pxa excep x ssweasu ns

do* 01a ng--ad.ars.,e f. ..'..* En face de la nu Nationale del
feta enteude. lde Fai x et &es ha'b!-taS fe- a.ce rcdo B a.... NVatXio I ale


VAN


-or.. 16


I


a la vente au p!us offl
encherisseur des immine
d6s'gn6s dependant des
n its et succession du s
ec Samson.
En verlu d un jugente
r- bunal civil ae upt-a( ,
date du dix-neuft mMa
cent dix-hun, emegistr6,
le paitage des dites cog
succession,
i* Une halle en mnco
A la rue des Fronts-Fo0l,
ie No 64, ensemble avecha
yant vingt peds de l
soixnte douze pieds depi
botir e au Noid, par la a*1
tad par Madame Thrasiba.i
lot a l'est par les beniig
blard et A i'ouesi par MadaW
Mio:, un couloir de deux
cili e l'acces A la cour o0 |
vert deux chambres, le to 1
fait 6tat;
2" Une propri6te: o0A,
uises, sise de l'autre c6t64
tail Leogane, mtsurant qq
quarante cinq pieds de pj
sur ciLquante pitds dej
borne, savoir : au noldi
propne'te Charles Hntu, j
par les hritiers Dubois tM
i est par un chenina viad
l'ouuit par le grand chemniA
gdnC, planted d'arbics Irma
coun-tructions eltvees i it
pailait tat-
3 Une p;oprite. fondse t
ie lue Gcttrard eu tace
naire College S. Marial,
te> ses dependances, en
de la contenanse dc vingg
pouces de .aide, sur
pieds et demi de profonda
n6e au nold par i,emplat
24; au sud par le reste l
iimneubie; a L'est, par ia 4
Gcltiard, eC a l'ouest part
cement No 31. Sur les
tixees par lez experts, savdo
N" i.- L-'mmeuble de^
Fronts-Forts No 64,
dollars or am. cy 2 o00. 0
2.- L iminmeble I
Leog.nt, sept cfnt Lnq
lars or am. Ly 750. -
N 3 L'lirneubledel
fraid en tace du Semit
dollars or am cy i.oco,f
charges ae 1-enchere sans
d'davocat.
Sar les poursuites e,
i o de la dame Mane
dora Glaudon, veuve Ch -
Thalks Samson, commrn
piopnetaire, demeuranti
iiee A Port au-Piince,
avo.cat Me T. Laleau"
2 c de la dame Cecile
veuve Charles Samson,
demeurant etdomicilitee
agissant come lutricej-
ses eufants mineurs, Y
nee et Laudry Samson, a
avocat Me Rigal, avec
domicile a, t-ot-au-PnC
binet du dit Me Rigal.
3 0 du sieur Aristho
son, proprietaire, demeu
micile a Poit au-Pnnce,
avocal Me Leo Alexis.
Pour tous autres re
s'adiesser au nctaire Lo
Oriol depositaire du ca .h
ges ou aux avocat so0
Port-au-Prince 25 a -
Les avocats poursuiv
RIGAL, T. LALEAU,

Avis de do
l es d peches pour
l'Europe(via StMarc
le steamer Panama
remain 27 du couraiu
du mnatin.
La recommandat'
rode d \0 heures pr
Port-au PrinceS, s
N.B- Les ddt.
Nord'ouest et I'Artl
river terrestre sertOa!
main samedi d 1
La 1ecomman
m6ea ith/eurfS


__ _


I ., ... -. I r -e 'i t a P u


Fowo-Bail Vente par fie
II sera proced6 le l]
0comptera six mai t
Les members dc 10 ym q',e sont dix-huit A trois heur
pri s de ,e i tunir ditm I h 28 ;,vril midi, en 1' ude et par
S1o heaies dI' m tin ch(z lbi z tur de Me Louis Edmond
F61ix L vs, N.; 6 rue' d' s Ctsai'. A !a residence de Port-a
Port-au-Pilacc le 26 avril 1918 Rue Roux, ci devant ,
I in