<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03127
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 13, 1918
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03127

Full Text
Dovzifme Ann&, 41Z


OUINZE CENTIMES


Samedi 13 A ril 191i


C16ment-MIAG' IOIRE


AbE)N.N EM E.N IS


t11i NJIS)~
Trols Is

Un \lc"-;
Trois Ni
TroiS Nu


G. 2 f U




800


It I, *ts v Iv 1, csd'1a I w cc


J


0


lif-.DAC'1lo)N ADMINISTRATION
Ar~g~o des Itut-; l4~rou & Amdiricaine
11011 [-A F- I'IlI NCE (IIAlT!)

Les -intionces sont revues:
1 1 .r,, II% & : Jaurmhl
i Nt. Clie j, H .tonhct


A I v ;


Ifll


Quotidien


----:3


Chantecler et

1'Ame Francaise


'Les avrcs Yi oiiaaddis


Discours rromnoi('- alii # University Forum Club i par La Houlande diI qlue II lr s:a se
M. Mlorai.a, consul fCneral d Haiti it New-Vork e I injuste


La s*ire donl e i .Vew-York le 12 chevalier de I Idal, I'ap6tre fervent LA HA.y: Le Dr LouJon. minis-
iam dvrnier l1 Unisersait Forum of de la lumisre, aux prises avec toutes tre des attaires etrangdmes de Holan-
merica, sous la pr'sidence dau devoud les forces tigressives du Mil,en luite de, a d6clar6 la Chambre h iu:e
ur et pr..il-ent de cette SocidIe avec to as les agents sinistres des tt- que la saisie des navires hullind us
i~ af it suupir t bucca Cete onebres.St patric n'est pius la France Par les gauve.ieinents al.ies esit n-
pir, efult ourerfr, r un brllant dis. mas 'Humantet ne chnte pl uste
rsi de M. o,,,a. Consul g6nral s 'Humane le l se ;eve sur son ns i'ombre de justice a-- -i
Ihaili d .A w' N ,, sur Chanlecle pour que Ie soed se eve sur son
i L,11 tra,',,. NVos lecleurs notts vallon,mais pour qu'dl claire la terre dit, les gauve-nements as-ocm; o it
0ureo yr ,'eproduire en entier entire, et pour qu'il ny ait plus de excue lcur prjets, bicn qae !e
gi admirable ,- .s : nuit un jour I Cest icl qLe Chin- gouvernement hollandais art t. aus-
Laprmir eprsentalion d C tcler depo.sse ( yrano. Le ne so it s loin que possible dans l'accep'a-
o de Bergtrac t u un avdnemen plus des &tres de chair et d'os coi n de leurs dem ddes Les p oes-
ocsiddrable C tte pit:':e lit couirir me noas qua s-.g.tent sur les plan- stations nergq es du gouverieicuirt.
in frisson d en housiasme a travers ches ce sant. sous l-appirence de auront un tch dans les deux Cli.n-
SFrance et 'raduisnt le sentiment simples animaux, des symbols, et le brei et dans ie people no'liauis
le 'ou, Fra, -q.ue Sarcey crivai .M Aitre a fait. pour la premiere ois., tout entier. C'est une proes'.a:oa
iCest lesolei: de notre vieille Gaule se chouuer sur li sc ie, noa plus bise sur les pri :ipes du d.o t. Le
jui, apr6e .:., lorgue tclipase, re des homes et des lemnmes, mus gouvernem:at n aura p.s A se repro-
Donte & I h ..n! .des times cher, si le piV Cest soumis de se-
Cest que Cv. tano eit la personni Et quel symbol pouvait mieux veres 6preuves, 1, n'avoir pas lat tout
nation de I ne frangaise en ce A Rostand our reprsent\r son passib.e puar empe lih-r cette
lo'ellecontit de bravoure, d'h- server A Rostand pour represent jus se r
oIsme, de li.rte. de noblesse, dp 1 aime de la France, ct te pensee de irs e rteu s qui ot c
rndeur, d'espi )t d enthousiasme et Fran.e si grande parce qu elle est rrles E t sorateu s que le ministire
. ddvouement, et pour avoir ainsi piotondiment humaine, ettend sans les E ats-U.nes .pn., qce le m &,ure
z prinm I'Aie de sea compatriotes cesse, rayonnint par dessus les fron- eut termin son d-cours. le depute
Wdmond Hostand fut sacr6 poete t:dres, A .:lairer le Monde outi, socialists van K1l at nit la d&clration
ioaal.Orit esti-ce qua Chantecler quel symbole pouvait mieux lui ser- suivant-!
uno une rF,i':, ue.en plus grand vir que cet oisewu national de s, "La saisie de la flo-te hollanlaise
It Cyrano'' G'e-t la m6me idee qui patre. le coq gaulo s ? Toute l'His- par le president W.slon. sous le pre
Spreside aux deu x chiefs d euvre et oire de France n tst-elle ps remIe texte de n.cessitU, e ,' u-si naiuv.1ie
hantecler.c'et encore Cyuano, mnai de mots sublames et huguran's doe t que la violation de la B Igique par
yraoo mrnaguni et sublinia6. C'est di-Allemagne soi le mnrrc pretexte.
ocore Cyrawl), seu!emernt, Iperon chacun a tait lever une aurore ade'a cnsm rverons notl e pretext.
lucoq a reniplace la rapiere du g oire ? Ne sont-ce pas des cocor- Naas cons. rverons notre.,nd.pen-
reteorr, et la crete s'est substitute cos tranctis, tous les cris zmmortels dance quoiquil arrive Le people
1 pacache Ctest le m6ime tsprit de vaillance, Je fi.rt6, d'enthousias- am&icain a e16 mnil siorm6 et son
Iteva'eresque, cest-A-dire, le matne me, tous les cris poussis pour la indignation seragrande q aand il con
sprnt franrais, avec la dilldrence liberty et pour le boaheur du genre ni'.ra la v6,it6 **
ue Ia derriere pi. ce ea spirituall- human ? LONDRES- D)s instru:tioas p)ur
', lact:on nous transportant en Roland, ARon:eveaux, sonne 6per- la saisie des navirts hillandais ont
shorsdu monde rdel dansla sph6re dument de l-olitant ; c est l-me de 6td euvoydes. oftficiellement a
e la fable et de Iralhlgorie. e dns os les por s du Royume-Ui
Je, noserals pas dire que Chan la France qui change dans l insLru- t es pr s dpsenn
Icier oit I1 chefd'oeuvre de IRos- meant sonore ; Cocorico E-tre 20 et 25 nlivi-es, repr6sentant
ad; encore inons voadrais-je Pierre I Hermste souleve la France enviroa Jo.oo00 tonnei, soat dans
ire qoe le thiAtre francais n'a rien entire et la jeite s ir I Asie pour la les ports.
rodulitde plus beau. Mais A quoi delivrance du Saint S6pulre. Lieu le U Ie dtp he ie Coenh gie A
on comparer et ddcerner des prix' vu', crie t-.l 1 Co oico I Exchinge Tc1rgriph rcprolui une
'aisona mieux que e barger Paris jeanne d'Arc s-em ut de la grande d4p6.he 6mande de Rouecdam au
oat le geste allum.a la guerre de puit du royaum: de Fanze II t" Po iHken dis4i que des inale6ts
ro:e, o'attribuois la pom no A au- taut bauter ksAng ai, hors dit-ellet! puissants ont commence une camoa-
une des beat.Ls qui potent devant Motjij ie e, Saint-D uxts! Cozora~o I gne pour amener le g)'ivernement
ous et souvenons-nous avoc La- Ti.z Its prem'er- Messieurs l hollanda s A ro.npre let relations d,-
ariose que a lecrin du Ciel eat ques avec les Etats-Uais.
nez vaste pour contenir, aos Angais A mo dAssas, voA plaques ave s as-Uis.
'oiser, touted lea etoiles 1 1 eunemi I Du hiut de ces pyra- ,
taullmons en deux mots le suje, mides, quara ,t: siecles vous con-
e Chan ecler : Un coq vivait en htmp:ent I Li bataille est perdue, A a a
*ix, ine faisane survint et voica inai nous avons le temps d'en g a i- A as
ue le draine commence. Ge coq, gier une autre Autani de beaux __
Drmone ou lea po'eu. eat un peu crs, aautAnt de cucoricos p s r ia n i \e a
u Gt ea lubie consiste & crore quo Acetz dire a vote m i re came a Le marchand de Vcnise 6ooo
est li qui, par son chant, fai. lever Mrbe que nos soms ici pieds. Pour l paprie ce tisp au Li-
oOlei.L'iseaux tde nut trainent Maa que nous so s a par n6ma une oeuvre de Shjk:speareI
Poe. lea crapauds tentent de la voloat' o u pcupue et que nods C'est un tour de torze que Pari-
poiPonner la faisane veut quil rensortirons que p lr la force des risiana accomp!it en nous offrant
oncaiechanterpourl'amour d'elle. b iannettes. a et Monsieur le Mar- du grand art.
aquoelques momentsded6faillance, quis de Biiz< A qui s'adresse cette Le marchand de Venise plaira 4
S1 Vocation d'Oveilleurd'saurore apostrophe toudroyante, sort de la d'abord aux le tres qui ort tous lu
a pls forte, et malgr6 lous lea salle A reculons, les yeux eblouts par la p pus aux autres purce que
OSr quil court, malgrd le nom- les piemiers rayons dasoleulde 1789 tout e monde pet comprendre

e. aout. lre ia aine a lgr qu monte a el de Fane les acteurs y sont excellent et la
lovet malg, I'amnour mome, il our vance Its eanemirs de la photographer partiite
oe1e lde canter pour que e Rpublque, que faut-l, gronde 11 sera ofttr ave,: cela un film
tie ve hunter pouron qe DDe laudace, de 'audacepolicer et un comniq ae.
GQ'apercoit-on A prem:e-e vue encore de laudaca I et ce triple co I Tous les hilms de Parisiaa. soont
uIs pla p e a travers le symbol ? corico .at lever sur les fron iCS es en tuaociis.
PO te, un pc6te francais,qui croit violds trois soleils6clatants :Valmy, Eacore que la soiree de diman-
a mission, A sa mission d 6clairer, femmspes, Fleurus 1 che soit une soiree art:st;que, tls
aime pour I'amour d'une temrn- CHARLES MORAVIA prix sont A i gourle.
'i aime,nc renoncera pas A sa
Me Vocation, et continuera de ( La / ind lundi )
ter Ialgrk tout pour laire de la ,_
re Par sa voax, ce nest pas A lglise SI toseph
i parole il nest que I'instru- On trouvera aux bureaux du Nous rappelons q'ie demain il y
prkrequel s'exprime 1 Ime di ATIN aura prem&re comm nio' a l-Eg'ise
Poatae Mais si nous reg-r. S,-loseph U i grani nomb e d-en t
".eu0, nous voyons que le Lag etedeU' .8, totse presedieron'. A Ia Sunte
Ste`ve et s'elargat Chaniec- dieu. -IAfIof i. Tab!e ,
., plns un o o ,n-a Is Po.,,te; t4, 1.- I ,. La Giand'messe commencera A|
5- le champion de lIdee, ie au prix de Librairie : 3 francs 50 sept houses et denie. 'l


mdlmwmmftmw wmmwmm


(.r W 1 ,. I a


I I -, W -


NI a. a rk-xpa grji e;I'zr'a ri ;a im*s


Eci it en reveunant du service,
d'Aztomte 'ar~avisina deux tuis
citt A I'ordieti e I arine~e, Croix
do guerre, disparu en mer.
A Mr et Mine i'aravisima
q 'ThCj 1, icchar un crimn% y participe et oan
(~:fJriC K~i: Ic.I..protite, So me pa~rltz pai doe noble
Ei c muiti' ker (r~ ti k ambition. d'orgue:I. tiodomination.
E~ice n ti t l~gr e fri4de I asVoici [as faits
#ouC lea bourgeoris 6chl.;et, o~i l Ies Ligle do FIcanct!, tdocloclier eai
11._urs retidliseli. (hi Lt vie seinl'iPe cloctier, a volt tie LSisbJana jiiiji-i
Inedidl-ue, IlOUS aVui ll. eocoliil V AI %IoMscou. EFr oubre puissante iquo
une& Welli tla~i~e c *remn uae1. prt'j-.tuoint ses 1arges ados zieirca-
UCtdwr,lie d dO1 au it ph.is triste quie yait p~s. .Lo dtrapeau tricolore a fitI
soui ele gLaiaoI d1iitp.Lt frar :11" 11111 toor du moomide.
IeCOUV-aar Coinrile dtitloe .ti e brieO E'Liieti&dz vu!;ls IiI~irida lFance
I i p-Uiti.ebit'-ro, I;it y avait Iltil. Le au pas tdo cliar-. qui ~cli-Antemit I a
1liuvre e I tantit Wit ai tde tombe et @ arseiillaise a*ft'it)n irctiew auxci
corinme uritle OPA~e IA Atiie tdes 11 ts tie uaLiitmttK'. Et le tno:n (toe I& France
oce iu e-tai. .1ii pii *i d,,. reipecL3, ,e t b "';i. \atnour de Ilre~ie
Ge t~l rit-tlm- p,.4sti ti., juljcreve dlei veux d(Iemitatit. fouilld
drcs pIteu-5t!: nemit aeCUedheS itl qe to 11to en a ds ti eilli'5 t (11d t1i tap*
ba enti nio.,pleurs .N hi 1avotis et- pellsea VIALik oa Gotht ; tom pille,
feiI el e Is rse-s Li ittes 1,- 1104 iegi cIA inouistre, 5oui-iaai n q ii i(1.11 in111gol1
Sur wi peu ie sale~iiveuia s 11%elr e atau otIoi)ifi
1) ims la v isle et sumit-re CitlOilraie vIt1 1Jgre ie voIa/. votx d j ide .intAeii
leS CAIAIILS dlter~ites 11111 as -(- teifrnale Atdai-ti doNo, a couservrA
p utiiemiot plus d ~sey,) e'Its Ci 111 itioS .tijits tde vo ie espt'2e et apr~s
iugubre.. klux cris Iiotu.u ties 1Aixiumi Vilis avoir cdacLs tauti et tant do
ti iles! ISI&ICeS, VO~lis a 4IS i~liricotivar?
Seou dte svi'gots. corii-ij i taaansig 0Inespauv '.eux arnis! Jo
tio truitileI tcae et Ia&iidi. j p.t e ,iseea Voti ae eitiftnt I
piuvres vieus tremiiulaaent. it s(no~t a votie amour. 11 est
1;uit efrita S ivt.,- V'OUS ceqe C'est miui A vuis sIveiyrs A tort ce qui
oiai tie se, s-itir vx'oa tits wo:i tadiskul. votro raisin tdo vivro. & vol
V111Mit'? Lunion tie leurs tiui 4x cdUas .poirS, a yo~re uiuueail' 11eeat mort
tie leurs tieux c )rps, lunioiun de leurs a woe vick. iX uLd.. Malaedtiepinl-46...
deux pens6es, ac.0 siat Oe ua maquwI ,j jle seaxe beii 'ti~e ca iteat pis une
st3 n.oalsari.. Tui Jux auraieriLprii ., hnn tjemnvudssd
pilisil a IIJI._d~ieEf Soil 4LUrvs 0A iii') vous ell presenter. in~is do ponsor
r IoYi d eCoUter VaVIrellulle telm)Ue I uosun sacrifice a i'peut-6tre pas
atiOI46 uzi pelit ttre, Un Pau (14e Sal o aiiiule teca pie vous seunbleront
CL d etle! Iouslid~x aviinidill it Silli stm,4tioute iliins aimt~res at moins
tie ~ ~ ~ ~ ~ ~~P1 li le Sl orL sCtutPiteespereoee tes tourdes lartneii quo
k a 11111i1. 4awoimL'Uetlieuefit, 11.4aVdleli vuns versee. Pour que dans lo
cuILivd Comuifle Ic j jrtin igitlilieiuo uneA lea peite et lea faibles no
do lour peasee prutfntie cette cu~lls. ,jUIOL Ph1,1 mamig~d par lea plus forts.
rcieuce q it s 6clairait. Et it est unirt!I Pour qua lesdte nInleSs sent resepc-
Non pas f happtoiu Laile ou basit aau quoledeieutaiiLssoient protftds,
par devaiai, ala& itin u io eal t urist leea ppthaitt A Juit atcou-
trout, niiU tti Ah ean mit9 soullijoivralt la cu)upatLe od'uii geste do pitid
inetit, avtc dti-- peurs td assassin et_ pour quo to druit tie suit pas en
tdas ruses tie baudit- pas des-ious at fzinuutiou e la ble eo t q4W I&a Icas-
Spar derrit6.e. Una torpille a 6vencrtd site no suit pas tite excuse A 11a.
te paqueuoL CGumune uri granjd oiseau violemte, pout, qu apitce doux milie
blessed, Ao grand IA e au it rdleuti S&a urs qoe heChrist eastmiii csur lo
course Ct peu it peu West 1i1clin0-.1`1. I vaire. itimis SoIL pius perinis do
Jteune lieros es ies.6 droit,iruzflobile Ztire 1i aU~rui co que on nu e You-
curnulie uric s a aue, I&a main A8sun drait pas qta'ihvoaus [fu,(sit at quo
kapi pour un tieruer walut A 1 I11 C"oelil iui Mi'llelioanuue COUlitfl
kFtaicO .'Maid bien bsw, avant tioisunit fire. pour qua demainaia a pe-
iumnbror, it a du tdire .iilauna. kt; haI& titele nait pus a atraindre d 6tre
Mfet 1miUVaue.,l''U1Ig*-e u brUtl, AOlI a abattue at je lie suis plus I* pour Is
P'ike Coln ie un i duille WI l)AqLUC(tietU11Ire. ixata allu. 6 vieux parents,
di eau sa:6a a It bouaie. lEt pour que vu.re pauvre aotifAti nuuru !It
qu it ne put p 's apjeler, i'a etouil'.. I Ile sulflisaa pas quz3 Putice Pilate e~it
LIa gueude! hle S IC 111LC lilpiCd el!Aadsso ts~ cumunlottre I Intamie, it ne
adgidasSif. Alluilt-xious les iusser su1biiaL .pas qua Ic vieux anoudoeeut;
C )liIUtit ts'cruu Id.
Alto e-:ious... Alone! pirea q fiid a AuLA Deu tio sang. au vieux Dieu.
pla & leur ell, f dtieativlxmrulii p ayslietusaid. *t laut d) uouvelles VIC-
patec.3qu'iilhum a pitadtietfa-er du ,Lls at co~nuii ic ie io sure, cO sont
mnoide ce j n squx sOlit c'it led plus jouties, lea pluis puree quit i
aur lea LwOnnti..,im~d doeFrai,ce *ai.1,tvut. .%lUdje Vole ibieisdqui g vajIiC*
bar e. Egalitei, Frraternite. CLt ql t '1 LJe saxe q x ria'ijo- 6 Fraace -
tr-iduit *,sari tulte utairst e Maulim ~wa toodu non tit.
rtiaei.ePau~. car its sebhraiint,1 4) mnad pauvres vioux arnial JO
can it saiL [Wen q'lullsamiuincow saCI pomise a vo re unique etjiint-
tiebaite; p Area qu it lie hui pdlaitPAS it eat uliol, pour quo vivo Is Droit
que Ia statue tie S raiab.urg trane eIlat iJiustica; it eat aori. pour qafal y
soujudra donui 114 tiuit eat& U a qua i .u Ipiu I I us do b ut6 dans une
vive,! tie LA & IgUe tdad Patrioted ie- II...AiiujjjO ii.ishoure...xit sit wort
puuitl.i'ie, anIe'd ,dbi3 rduce. qvajiJu pouiquw Is, ruiice vivel..
U6 U l19P4 pco qe ua 0ert glorioux EU A
dui co.1 gaulois reveiulaxt oil ursaut NMUS
SUiA V.&LU.u 801ui1iLd (111i10liI heil
fat. louclicrr.c'est poutr cela salis
tioute qu Attila, a iIi vagae, a traverse I URIEU SE BAF AILLE DU CANAL
!a lrini ii. t. repetantit.oa cri dti
guezz. rtLtrocO, a VUUlu lancer sur DE LA lIA'SEEL A YP~RES
to veuitre tie I Euzupa he gtlup bti Par sails Fk'l
rieux tie sii cbieVAL dsauvige. %MdI4
liLciulOe 1Lail lht el du ncoup )do sa LONDRES Le WVar Oti-e annon-
IJ3,SSU", It alidLt h A L)602. LL poul* la cc.e ujouri hat qu une Iurieus: bi-
inluiiber aujourd Itit~. hit enalzit, au tAi IC S'ts!,' .ruilcec toute l'ap.ds-
a 1u sc. QauI,1Aii ix as e uL-iI "ith-12 shuIauxVmi- deIner- -edet a- InuA_-de .ie-





LE IMATIN
_- Cr.%-&* *A


a itsn nous emande de publier -
S- laslitat Cl*pralil dalti |
SENEIGE OTA MEN SQ L'hbrairedes course s'texcue pr-c-
METEOBOLOGIQUES lect d une competence recl:e et Its -
OBSElhVATOJItE !/tjdiants dune application d;gie
IDU d eloge. c'esta
SFMINAIRE COLiGE Plussiturs des Associations Coop- rennent
SAINT-MAFTIAl rates ount designed sur la demand prennent
V'ndredi 12 Avril 1918 'd Conseil de Direction quelques' ralite cc qu
Bsrwemu 7 72 uns de I, urs Mtmbres aptes A dirger
Bar minimum, '2 1 les txpoitatious agricoles de lhns- '1
i titut. /9 "^ it Ji
Teml6ratrre Avant-hiersoir,m'gn-fique rkpititio- i -'"
Scu des fragments d'optra turentiinier- I1 PuL
maximum :30 3 pidtes en tranoais et en langue 6tran- ,,
Vovenoe diornp' oj 0 gdre tr des chanteuts cmerites De- _ILm
Cie[ t i6 nuageux jour et nuit main soirt,jour affect aux iceptions,
baromtire ligtrement en baisse. des Beaux-Arts se fera entendre -- ---
I SLHERElk entire et 8 htutes. Les Membres
, a .. ..i. a. Var l ain, i que les particuliers. amis de W. A. W iatmannl
Le gala de demasu a tUse- Varntes 1 uvie,pouront y partici er dans la RIE DU QVAl-- 45
Nous avons assez dit dans noire mr-ure dts conditions dt)j publ.ies Port-au-Prince
num6ro d hier ce que aQuc vedis itlatscment au r(le'ois de course. Achats d Caf6 fA( tr 6 o te)
ce film sans pareil content d'altraits I l Arre e-
pour que leas mbteurs du beau se, irre.ui q i
iendent en foule A la soree doe Comme d'habitude les infants
domain A Cint-Vati t6s. Ce tnra, sans et nt caller en fou'e domais'
contredit, I une des pui rra ds 1s ) ure f' dhar
soirees de gala ui seta cITites I'te e6s ,aidi sur ia plac- du Champ i n
jus(qu'ci. A ceux, nombreux, qui ont eu neia iusqu'au soir. I
I'avantage de lhe ce romHn emou Tout a eti pret ard pour que
vant et plein de charme, nous [Oj l'apparedt 'ffr/e le meilieur /on- LE DEBARQUEMENT DES
vons atlirmer que touted lei sceiit 9 1AFnAII I
aont repr8sentees avec exactitude ionnemneta possible IAFONAISEN SIBERIE
dana le film. MouvtI lta de la sewaime \V A HINGTON.- Le dtbarquement
La Direction, pour plaire a sa bril- Cette stmaine a td dtelativement des marins jaiponai ean Sibere n-e-
lante clhent6le, consent & ,epr6senter e en afaires. Pour cc qui a trait a ps sans sigfication ponique.
lea sept parties i la mI me soiree. II ca me en aaires. Pour ce qui a trait mais ne changera rien dars la pol:
counvint donc de se presenter 16 aux mtrchandises, on contate, a ,que des allies en Sibtrie Uo lonc-
L'entrde g4nrale e-t fix6e A G. 2 '66 des autres articles don't le prix tionnaire du bureau de la marine a
pour lea giandes persunnea ei AGI e 1 t t1' 0 6ev,.une hAusie sur le savou declare ici ai turd hui, que le de-
pour les enfants. Des d.fficulEi surg-sstnt A prcpos barqu mert ces forces armies Etais
Tribusal de Pax dts billeis de caisse, notamment de a consequence des troubles politi-
SECTION NUKD: ALT) ENCE DL 12 AVRIL C .x de cinq goLrdes qui totl pres- ques e: une measure d- protection
Laudience civil ouvcrte, le tribu- queietusesdanslecommerce Les pro- des vies et des int;de s allies.
ual a i,,u ia prestation de 5erment duits du pays sont asscz chers. Ce-
de Mons eur Ch. Ab.llard con-me pendant on onstate une grande UN NAVIRE A FORD DUQUEL
huissier exploitant en rtmplact- quartit6 de m.e moulu A un prix SE TRU)VAIENT DES ALLE
meat de Plutarque Prim6 reltvt de, asonn"b e. Le i z manque. MA"Dy ST PRIS DANS
ses tonctioas. Ile b ) e m*rsouie a predrc UL'N OR F DJU VACIFIQUL
Les alttires suivan:es ort t en- Deruis que!que tumps, il exisite le Dpar tineLt de la Marine a 6ti
lendues' Lm. t11lie conire 1 euiy (ccrme on le ~ai,, dans les villes dt 'nforme qu'un petit navire americain
Guirand ( aftaire en continuation ) la Rept b!ique, notamment a Poit i'Agsslz qui etast soiti d un port
Em. Boides contre Ritour Latleui. au. Plince, une cattgorie dindividus occidental du M.xique cu il avail
d&rCt des pieces a t6& oidonn, que Ion appelle revendturs, I- quels 6te apparedll dans des circonstarces
Gukiin cor tre Olof on-Lucas, la %ont loit loin dans Its environs des qui avaient por6 les author" i snavales
commune et Emi. Thizar; d pot a villes a~heter. a bin maithC, des A croire qu a avait pu re employee


L


Tromper L'Organisme


Pour Plaire au Palais

ce que font beaucoup de personnel qui
des toniques alcoholiques quand en
e leur organisme a besoin c'est

IULSION DE SCOTT
ssant aliment et m6tdecine sans le '
faux stimulant doe 'alcohoL
em g....mmmuminmemeemmmamem.emm


a


Orinoka, Pelo Lisitna, Suacv

lous lei produils dA1 notre maison portent le timbre do
marque enregisir6e O1INOK \ et, sous cette formality i -
que tout conso:nmateur doit exiger, nous garantisasom
pour I'usage auquel its sont appropri6s,
S \


ete aussi ordonne. (mtl-, ois, ez. tic ainsi que des
Georges Sylvain conreA Ahrendot, vulailies, Four les rtvendre a des
depot des pieces egaltinent ordonne. pftx I x-essifs. Ce genie de ti fic est
Mme C ligaud contre G. Boco: la cause princ, pi e de la clhictl de
comparution personnelle des paitits la v.e et yo:te, par consequent. pre-
A audiences de la huitaine. jud.ce A lappiovisonnement con
B Mondesir contre la compagnie toitabl- des tarrt les. 11 importerait
des chemins de ter d'luait; enquete de prendre des measures de police
bur les lieux estotdonnee- t:Ies severes pour le faire cesstr, au
C. Valme contre M. Paul; affaire plus 6t On n'aurait qu'A I inter-
en continuation. ddue par aritte de police et A frapper
A. de Maueis contre B In Frani,;s d amende toas ceux qui sy livre-
affaire teovoyte A audience pro- raient. Citte bonne measure aurait
chaine. pour (ffet de rendre la vie moans
Aug larvier contre Hyppolite cout:euse.
Bien-Aime; comparunion person-; Nous sommes curtains que la
nelle des parties A audience pro Gendarmerie prendia ces ob erva-
thaine. lions en seriease consid4ra'ion.
Les jugements suivants ont te Mari adge
rendus
Celui qui condamne le sieur Ben- D- St Marc. nous a'ons r gu 'e
jamin Fleuiy A payer A lose h Civil faire-part du p-ochain maringe de
ia valeur reclamee par dts times Mile St z nne S meon avec ro ie dis-
rnensuels de diz goaides avec clauses tingu6 ami Me Me.ee D.ogane Ntr-
penales. cisse avoca Substitut du Commi)-
C lui qui coadamne par dt iut saire du Gouvernemeut pt~s le tribu-
la dame Amelie Lelio A payer au nal (t vil de ce Rtscoit.
sieur V. David la valtur due sans l.a Bnediction r uptiale ltur sera
teime ni dMlai. donn&e en I-Eglise piro salt de cette
Us cambria!age & Is rue d s vilt- le maidi 5o avil courant.
Mtcilluts compl mcnt<.
Fi outs-Forts Decea ;
Dans la nuit d hier, des cl mbsi- Nous apprenons la mort de Ma-
olcurs ont renetir dans la mason d me Vve Aimand Gutlbaud. Les
au N 74 de la rue des Frc nt-Fors funersilles auront hieucet apis midi.
et en on0tmpor 6 divers obiets. els Lt convci partitra de la maisonmor-
que malle, lirge etc. iuatte sise A la rue Iu-tin Lherisson
Les h bitan s de la maison ne s'en en fae du marht de la Coix des
sont apeiius que ce martin. Boss i s pour st rendre A St-Joseph.
Nous en donnons avis A la police Nos 'condo!6ances aux parents
pour que Its coupables soviet re- piouvks_
churches.
Sance selemselle LE-S ANGLAIS POURSUIVENf
11 y aura dimanche 14 du courant LEURS SU;LES EN PALESTINE
seance sole,,elle A P'Asscciation LONDRE;.- Le war office announce
Mizxe de (Liavie che.ienre o Ile aujouidhui que les forces anglaises
vice president titulaire, le Docttur' oi s le commandcmcnt du general
Agenor Dtb:osse prononcera un en- Albuty, ophrant centre les Turcsen
tretien dort le sujet et : Le chimis Paltstine, out accomph un autre
me organique et les manifestations brilliant 2ucc4s sur un front de trois
vitales. miler.L'.vance 'est efft ctuee A louesi
Les membres des detx s.c ions et de la voice ferrie du Tulkeran M ek,
Ils amis du cercle sont convoques dans le district septeunional de IW-
pour neuf heures du matn rusalem.
(hosase Ca s -- -- ----
Le gnuvernemen a autorir rL- A lOu -er
comment i'ettree dans la Iepubli- Oat!qu'un dEitre 'ojer un piano
que de 16jo ouvrincs haiitins qui en bon eti ; ne paterait pa-i plus de I
seont ( mployds dans les plautatious G. 25.oo pas mois.
de sucre dans P'et de 11. e S:adtesser au bureau du MATIN I


-ommine uu Ltau piatiLe tnntmi, -
a oi saisi en mer et amere A un port
du Pacifique pour Ctre sou.mis A une
ir section.
OU t 6t tiouvks a bords Fplusieurs
allemands, des drapeaux allemands,
des lusils ei des pistolets.
Il n'y cut pas de papers de bord,
et un certain nomb:e d obj:ts ont
etE vus lances A l'eau.
L'Agassiz est un bateau A g-z de
60o pieds de loogueur,tt autantqu'on
puisse savoir, n-eiait pas arm&.
MENVILLE PRISE PAR LES ALLE-
MANDS APRES UNE TERRIBLE
BATAILLE
LONDRES.- Le war ottice anglais
announce anjourd bui quie Menville situit
sur la riviere Lenelly au no d de la
France a ete capturee par les allemands
apres de terribles combats Menville isi
situ e luste au nord de Lestrau sur le
bChemm de tHaZebrouck a environ, di v-
s It a dix but milles ouest ,de Litl
et buit nmtle au nord J'Adame.
Une lotrde bataille a eu lieu encore
la nu l derniere dans la region du Ca -
nal de la Bassie te aussi dans Is secteur
d Yp, es Sur le tront ouest des Flandrcs
le iront de baiaille anglais n'a pas subs
de modifications 11 y cut aussi des duels
d artillery dans le secleir de F,-sttnbert.
NOUVELLES ATTAQUES
ALLEMANDES
PAR CABLE
AVEC LE' ARMlES BRITANNIQUE 7N
FRANCE- On rapport que les A.le-
mands oit afteinU les environs de
Stenwerck. A 7 kilome res A I ouest
d'Armentitres et 3 km de la Lys.
lis attaqutrent ,galement la lisitre
d'Estaires, 7 km. -1 'ouest de Sttn-
werek et au centre Est du bois de
P;ceyst ert, en dehors des ruines des
villages de Messiue et Wytschiete.

Compagnie Ale des
chemitns de fer
dHaiti
I y aura le dimanche 14 du
courant un train special pour St I
Marc et lea stations intermneliaires'
avec I horaire usuel des trains
d excursion.
Le prix du passage eft de la
mo9te au tar4f ordinaire.
Port-au-Prince, l if avril 1918
N Diriol


Aulant A la bon', de nos proluits, q iA lu 0 Dreat4eatiln
le arand succ&3 d leur bo me acceptation de la part du pi
gAneral.
En vent-, hez les rneilleurs Droguistes, Pharmacies et Parfum
Fabricants :
The Orii.oka Pharmacal Co, ln.
97-99, Hf ater Street Net, York, U.S.A.


Whisky Ecossais

IRoyal Scotti h Liqueur Whisky
Old Scoch \hitky Vetiran I
Fine Old ioyal Soverin m Whisky
En ve-:te cliez : ~SIMUN VIEUX.
DLp6t ch iz :
L. Preetz.nann-Aggerholm.

On demand
Un moulin d colon. Sadresser
atlt bftreaI d4 journal. ,


IOUVEAUX ALANV1
L=
SDEROY FILSI
PAWIS
GUIDE PRDTI'UE
I., rOSENCES ,cc TANUL~eTE$o&~


On deonande
A acheter uric selle et owI
F- iic It oftiecs au biams h!


I.es plOpr1etires de c< t e belle automobile A huit cyliodred
sont toujoors fiers de leur voi ure
Des annes d 'perati n dans toutes les parties du moodl
o01 prouv6 sa haute excellence mecanique L examen dO
(luatre heaux models de carrcsserie que nous fabriquoa
votus montrera tout le luxe, le genre el le confort poYUW
donner sbtisfac ion aux acheteurs les plus difficiles. Ne coo-
marnstz pas d'automobile avan d avoir 6iudid les m6drit st
la Kitig ELrivezinous pour que nous vous envoyiouls
catalogue et au'res imprimss Leb Agences King rappOreai
de i'arg(ut. Nous sollicitons la correspondence.


I -I


I --~


I I


_


! o


. - -owe


1


`I