<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03049
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 29, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03049

Full Text


,jai*U 311


QrurZzA CzMfz#E3


&amtJ, 29 D ccatre 9M7


----~-I II I


g;* ot&

IraI ol.1


DKP LATIN INTS


RANGER


B .


)


P03T-AUAPRINCR ( faIlS


0


Quotidien


C16MOU-BUGLOIREI
giRBCJ LU
DQIKUqMBURTG:
POu hAU.PftINCE


-T -I _


Le a Long Tornm
Le Long To nii eat un canon
de 42 .ijres on ter coule et cons-
trust a 1;86
11 apfartit t orig:ntirement au bi
teau d- glerre eNoch qui tit parties
de la ( otte fran.ilce expedite en
1798 pour envahir 1 1-lande le No
ch: fut c ptu c pit les inglais sjus
le comarandemont dJ Sir [Jhn B
W irre:1.
Le c toan fu' transporte en Anle-
terreet vendu aux Amnc tins PIlui
ard. il fu trapp pt, un b>u'et et si
graveilent endomn ', qu il tut con-
damn6 co.nme 4tant hors de servicee
C'est a.'ors que ntat~relle/'Pwt. on a:cpf',z
de i z' n.1rer IHaiti atrs en ,4,acrre
contre la France, la nat on preztie-
sement au service de laqltel'etl avaii
pour la premiere fit's b Il)1 de La
poudre, curieux retour d:s choses !
RKluurnn de nouveau en Ameri-
Iue, le -'Long Tom ft ptirle d une
attelie du bri k arm ,ail Ar-n,-
rtong Caos au service d ui partlcu
lier et commander par le cipitanle
SamuI Chester Retd.[L 24 S:ptem-
bre 1814, au large d: ,y ii, une
des Agores, le Gineral Armnstroig
se troava engage dans ui combat
avc tline escadre anglaise et bien
qu il tut un contrt trots it mitl i
tlotte en un etat tel qu-el e ne put
qu'avec grand-peine continue st
route et ne put arriver A temps A la
NouvAlle-Ortlans pour prendre p-art
A la grande bitail e qui cut lieu ce
'pur.
Le general Armstiong fat ap:es ce-
la coulA pour ne pis tomber aux
mains de Penntint .l usic LongTo.m
fat enleve et ottert aux Etais-Utis
par le gouvernemtnt portug is en
tk noignage dadinratio i. Teiie est
I'histte du Long Tom.
A la fin de la m ne avenue, de-
vant 1'cffi e du commandant et dans
le pare aux canons situe au sud, it
existe encore nombre d au'res tro-
phtes (t reliques,entre autres les ca
nons captures par Decatur A Alger et
Tripoli. et ceux qui onat et captures
dans its ditterentes guerres de la Re
volution,en 18(2. mexicame et civile
Le M, s Lim


cinons sont de 4. 5, 6,8o 10 2 tt i;
poaces. c.orrepo idint ,sp:ctiei ent
anx portaes de 4, 5, 6, 10, 12 ct '
miller.
Le travail des tellers
11 est title d en dire d ux mrts
pour ceux de nos le.teurs q ie ctia
p -ii i nteresser,
T'ai d ji* dit qu- les c -,onis e fa
brit atiat ailleurs quau Na y Yard :
Is sjnt coules et t'g s .. u usi, s


'S IIIMI'L EiS NOTE 1'AS

Nous iv vi t., iv ntIPi,
Lh Iince, rous aeiros d, r~i ~tis
rieuttas. ledis )ii us adlii, c ,do-or
rraisd'.;-it~s1 l i oQie 41iidoc-cuRzi-
m rijd;i lsevi .u :, g .I o id e i
d ptc's, I ii o q je west p *'
rice g-ria rvi 1tC C(Sl I tlv di 'l.:e
flj I I ,,: N ': et ,4ut ('' ()

p ir n' d t! c ii nI, t~, Cu
st ru w L)i I u i s a h. '.
par t.)ILIN Cii, .M JcffI it, 51 ''

in ., gc.I(-) pk ,A*11 d i .. .


03t CLI C : b 'r I C'k)I-id1t-Ct 1111ii-


LJe3.2th'leene, Ea.tde P, nnsylv4- ,wr. b, ,ini ii (" r'iIJ
1e.- d'ou ius sont arneile .Lha I'L-Cc! ce',e' 6:1 1'. e Ni u PI1I
at brut p ur y re,:evoir Ict ini necs Ce. c~as, Ii -it Ii U 1.'r'), s t t.)" IV
.%Aire. 0U1Sat Lque chaquc ta lito i oiaura i.eCOLrS aulX iih~
Consisic e esenri'ehctinft d.in un tu- f Lev'n 'its b_.-iitcx qui 0 L JA-.I
be central en a -icr, ia, 11in s-, t c ,,I o- cux proiaits. p ,ur p1
scs cerceaux, eg'ili nmcnt eli a:i r. Li le pdha.cni Ics .,vsuit s 2 ra _c
clip~iise e; tec Lerccaux so it I'Abvad puie e ia 1)p 1 r II.) a1
ja.ius au tube et cette UPcratioaIi edes sul -is de ra cioe *.
i.a, par coevr i ttio ev -1-d reldie .L. ~r~ s~u~~. c-
quoiles thit dilater dlabord Pa4r la in u 1 Sa Iicar iccon:i!ie'v ire. c.
,hat-ur ct q4 li ii S on-. wei t i e Inlil~ft a3u U.I'0 pit i ,at L *i
..egv -, Jcxp aaasiton voulu, on le, ftiatt u;.- tcla jo v~ aia %c:1-2pu-
tuui'rj..tLr paIr le 11oij.l toil rn teN~e-ar krao- i'-igi-]l t:.-
ies aj ustaiit c,) icen 1~b ernent, xiaz- Inia e est po aticne pr i.i.
Le-ncnt A la I eiti Idun ,.hAUI.au1:ua aitur~e. -s ..1:illI -C1
.i'auioiob~~eq ie le une Uceivc:iuppe pas,. Le c~zden tf~rma-'Ns s;2 L. Au"',
de zaoutc.hou.. citaI coiitrocie en-u'e al fits a piozc-rc rA leur g s i i.


"Our 1.Adipter .A U rout: de s n w a-
go 1.
Lou ie ]a s6: le d'op--rai-o is peutt
s'eX-,Uter d&V rUt ICS VLSItrCILS, IC 1to-
ia..e Lielea chcmi-se cylin iiaque, so a
J)1; 'iAg: bUu IA PjrLIC Iant c.ie~C tdu
tub--, te tor.!g: des CeFCeAUX Lt Leuf
alustige sur a Lh~tm sc A A Ii~i de
%..eS oPer"AlTIos, te resuit.-t con~tate
e'A S11mplernetiat afrveaiieux, totes
ces oi3erauton se 13 1itnmiLu~ellijei-ui
a chiud, et quuan ces d tfeie t!Cs
piae-e, se co atr.AL te!A n Se ltu~~
sant. iit seru c C. 'c-C q .La 'fl:-
rni~e et le tub-- iront tuu;auis ex
qu'une seuie etfL nfln pic..c. ej q it:
les c~rceaux, ap c, 1kur tOurui-ge,
'iont imais ete qu une pliie Icdca
chetnvse, 'etlemruict [ensemnble es
devenu solide et compxact.
11): t.,it ii et piouve que le canioa.
ainsi co.'nstruit lae pices d'acier sepA-
r~cs, a,:quieri une PIUS grdauIC torct
et u ie plus gia~cld ellbsilhC qu'uD
,-anon qui lstrait. torge Avec utie beuic
m asse acti n~tal. Cc result t, 1jjftaut
le dire, d~pcnd Lie Li pre-la-toii dets-


Au premier aspect il est impo-si- :alculsde la par de, ing2:.icurschar-
de ne pas remarquer que le Museum g6, d''tabiar lcs iaticuie~ tt L1s p'o-
est ot., nsiblement ombrge par un portions
immense saule nd d'un jeune sujei Au o tir de ces operations, le ca-
appartrnarnt au parterre qui enib-ilit non, doat le poids actual est de plus
letombeau de Nipo'6on a S'e H-- de 6. tonnes., est apporte pit une
lene : il tut apporte tt plante 11 par puissarite grue voyageuse aux toul"
le Commodole Bainbmtdge. a t'rage, ou le tainbour ei la Lham-
Le Museum content, en outre,une bre sont convenab.cmcut to 6s put
1 remliq-table collection de reliques A la tour A rayer, q-ia tttne iles rA
et d saumbreu spe-imens des dille- nares dia canon avce; la plus grand
rentes classes d'unitormes, de proj I precision, pouce par pou.e, pecd par
tilesetd'6quipemeutsmauitimes pied. sur route la long aeur du Ltan
.0Daas les ateliers des cano Is. ou our.
I'on parvient par un petit escalies Ces derntties operations se fIon
'toUrnact, A drotte de l'avenuv Dthl- 4u milieu dune tnstallatio 1 g'gin
green, 0. penut voir une des plus im- lesque, par uie nmachineiie pcsante
ptesi,)innantes installa-ions de msa- e, paissanis, aunsi bien, le Iesultaa
chineric de ce continent. It y a I de attint est-il proditgeux. MilNgre tou.
tigitotesques tours o4 I'on tourne, tes ces imnpressio, s de grandeur ci
tne et raye les canons d'acer de la de force qu erouve amaigre ui ir
alinoe am6ricaine se chargeant par visiteur, ceLe uninensc utn.a.hincri,
l .caltasue ; -e formidables pi'zces tut son tiavail dans .le plus grand
d'ttlltrie, depuis le caoas d 4 sidene,. atsemeL.t, doucem..a, av,,
PeaCs de calibre fusqu'A celii de ij pr6cisio-, et detib.ration o.i a tou
poiM. Ge deraier A une loagueur de saete le se tianent det l reserve
19 iots 11 pouces, p6se 6 ton- qu cic accuinfte e:a toce .c et put
S, t peat lancer un projuiSe& de sauce de deasaiat.oo et aussi que
'ed J1,5 w a gue distance de 1j seatSmeut que 'action qu'oa oug
b.. .. ia iA asE trrststsable.
i SU V!n sevra los c sires Is' MgU2IuE '


LE G""PET'VJ





(' i. 1 I 'll-t I~' ~ I''ti-i






-i 1i1i










11 t it I I, 1 11 1[' '-4 'i I
-': a''-- n~' 1 I1I1'It

ihitl I'' it ii t't.ii'11--10


ait Dve rs




II A E:


S%: U i It
~ ire '117 V


ti I.I IIIAtre


icil I
I) I .t~ I I I,


*I : ,


1(T I ",. ,I ":I pI' 'u I-





11)1 IL I



o) I ) -


.jULi tJaIs pjuvo r ie Iire *..: I d n. ii- '''s.\ t~*l ~i~; '..I -
t I N

ju aLt u x iaIn f L 1 ) ,I C ai't- 1 tI
niqu J i ,; "I Int.) 1" ) *. 0
tniber b t, > 'z u 1 u i' !a '--. II-'C i. I I.. i Is .CAa

Q.21 0 1 W LCil 1.: ps IN usq a noa ,I l I Io't -ipi''i' I 'i ... tIlI. .IX::.\~i
ICUULAIAmJN n e, c,, n 'r l11P .1) II 'I ji a) ,~d ~ a Jrucc
est egt,ii puisqju... lIUS sa inwes jc ~ Ill t 2~ li~ O
inIix AIN uMae e, et trAvurflsaucu-ie F11 i!tcl)I 11 I


1'11' 4 '11131) ) ; 1 0, tIA .1,1!.. )#',1, 1111110 44 t1-4i

l( n L.L uL'CNL i- l~ ',ow (.1 1 'a-~ Va a v ar C.sp' L
C' 'hi,:t 'F drA diI'v' li~t re i



~e (jx s 1) if' I (-,II. ~ v id )-& A LA ICI) a Uvfie
li la da s )I Ip l'' ., I t,. an -. al 41.1. ) .
( LL, D L ( 'r d e ( I i I I C 4) [It'- [ t i j utm l '1*i j I -, ''1 1 t lt .' lV' C C O C i1 la
Po zu- r iei 1 )1, ~ x IIC I:1
A ctiat d at tf e ui'. I v t rtto 11 k III. I : ii. JAl s. .~ u
lii (1't*lil .'''I~ A I'' UiJ ~ aS II ibtia e do I&:uAll 6AdW %Old
tu 7 L r% d n i. I [ U..itI'''*i' Iitt-aI- dc Iiu i L t'VtL--)is I Ul aIa

-eaoteiemca.4. Ao .u iraic;-r0a ~' 1- it-,-,ita1', -- ,ti au.a ~d~IaIire
e I I&a'seaIrS .C~ I ti., 1li).1. 'II ~I ;''j1a1fit J-;, 11a
az totea b ai iiew cd IroVCflit ~I c, 1,V1 il-itat-I 1 l L)pisJ5 z d; 11 reprle
ta ita pata c ~ iiru i I IlLt A ., IiL. 11 1.c1 'LccaiJL
It, 1.11les litMill AL
Vou~z-uo~q)US~CPjoyeseIet Icjot
de et i II rildI* .I '(LS Itw
till 11 qIJ [ sUCL a eu cette JCS
I'd.- aa. t d1t c) t.iiii ,
WA',rreI I CIN I fN 2 .-b LtA r i dta t (Alf. 1. i1 11V~ 1 -; II s i t)1n~~ U1.. C t iil a aaA .o
"W att,01SAtU .ISS.) 1, \ glortaon.IC. J i -c fttkii fttiIi.2s a 'a \ t! ani, Ve ()a1L1..: 1~'. ~ 1C arL ~
.C J'u ai'lcS CrrA-', o'I 1-iJ_ ho n a 'etgroi. icit, >i rt wi t itL (i I y t- UC ta ~a'~U ii.&ia~IO~a.
(:I jaAnirt atO6, IuLI ern-a. 1. .5 ( IL-ii,& S ~ja et Z 1,liare Lc, i t a' 1 1 Ni % n r
,iietitauiti'Prund- dc ao[ em ijciiion. kItI'.aa t orcdaxA LA CtA tatiif .2lrdn 'Jnna uiLse
P leJ% eiC BlLil (C ical '. leien&s 2i Larje e bca-'t:zLAX 1i1)liib'2SS I c OI uu


d~ec Rl Sti, Portr, et~et0-i(. -iti, a qua 1 succ 'tta u c eartte a
Drag Jtos cezAlrelViLU de ruesTleraveis i et zll Pinsw ~ oz. UIAil,[CI d2 oAC JfI L a P.Ca


3gDACTION ADMINISTRATION
lngle des Ruoo.FC~u & Am~risalg

Us manzacto seat rcties:
& ?av-U~ru-uuzburcama ia OW&
ft is (&3iS ~ LCZ -r-c t. %it V, Smiua Ai~
vA Lcu&Bs: caiez .s


14 tLkziSrcet

Let~~~~o maasiu51i now us sent PRO ruaftV

4b"sumnsutu sismsortsoupayablas fava- a


Choses Am6ricaines


SOLVENIS i W.tSIIINGTON


LE DEPARTMENT DE LA GUERRE


.


11~.1- ;.i ...li:L






h&MATIr.


Conseil Communal


I DE
La socidt6 des acteurs du theatre OP-ort-au-Prince
national se voit dqns limpossibili-:
16 de donner sa fete fixee A aujour- programme des f6tes de fin
d-hui. Mr Antoine Innocent l'acteur d anne. ofiertes a la popular
principal de Toussaint au fort de lion de cette ville.
Joux, *" apres la r6p tition d-hier
soir. a dt6 pris d'une indisposition Balau march de la place Vallire
subite. Bal au march dela place Valli&e
Les cartes d',jA vendues serviront partir de huit heures du sor
& la representation qui aura lieu A I TJAN~VER
une date ultrrieure. I concert au Kiosque du champ de
M irs. de 4 heures A 5 heures 112 de
--'-- -aoips midi. sous la direction du


SI ,
Les Saints iunocenis au Sacre-( eur
C'st demain qu'aura lieu A l'Egli-
se du Saci6-Caceur A Tuiieau la ii -


maestro Louis Astrde.
Dans la soiree, A partir
heures, bal au march de
Vallirkp


de huit
la place


te des Saints-Innocents. La c6r6mo- 2 TANVIER
nie commencera 8 heures. A sept heures du soir, reprdsen-
Comme d'ordinaire les petits iront stations cinrmatographiques gratuites
en foule recevoir les mrdailles et au Champ de Mars part in6-Vari6t6s.
remplir l'Fg ise de leur babil. Illumination generale A 1locca-
Au profit de la Chapelle sion de ces r(jouissances publiques.
de Saint Louls Prcgramme du concert qui
aura lieu au Champ de Mars le ie1
Nous prenons pla ser a rap"eler janvier 1g8 de 4 heuies A 5 heures
aw public l p? la It' e orgainrse au
prolit de la Cliapelle dee St-Louis d1e-2 de l'apr6s-midi sous la direction!
SJavier 1. du maestro Louis Astree,
Lurgeau aura lien le Jauvier -1 PRIINRE PARTIE
A Parisians.
Un programme aliechant prdpar6 Fo':itre, pas :edouble E Marsal,
par des dames patrunnesses qui ont IM.rihe de c6i6monie; I Builer
dejh miontia leur miagnifiliue aptitude: La valie Fleurie, tantaisit P Ruitz
pour i es ortes d'uiogaisation sera; Aubjid- espagnote W. von Pert k
extcutOA c' t e grande ftle don't lb La poikt des monnaies, L A. succes s~s davar ce assure d6dide a Monsieur le Dr Edmond
Les prx dentiee ne ,on,o que de k11raux, minisire des finances
deux gourde-. DLEUxEM.E PARTi;E
Noe01ieu Comnip)liile-PNy ur Le president Wilson (grandemar-
C'1st nore ami Od Ion Casimir che dre cepion ) L. AsLiee.
qui v iert d i0tr ,ommn, par com- Parisiana, tanlisie, solo saxopho-
mission de S. L. ]e President d Haiti, .e baryton par (c.or ce.
SI '!e IMycur au Departement a RKite, grande vase P. Buca-
S ,erituir tn replacement de loss"
,-ent Deslandes. FFu de Ijoe, one steep, L. Astree.
.ouveau iveur done depuis Tlango, par Louis Astr6e.
jor~um ps la ensure de son Chant amerncaiL.- La Dessall-
.e1is de- aWtaires de ce Depariement n i e n n e.
..Anis.ei oiL il a toujours rnontr6- -
. qLuaittsde coric-ction et de de- Saint-Marc
iueinent qui L'o0t signA. l au Cht


NouIs l'en f1iicitons et lui adres- 28 D6:embre 1K17.
Sns plus sinci.es cmpliments. 1.annde s'en va et :out le mund
a en 11oi l espoir qcue l'ai prochai
l:iai'ai/lis seia ;neilleui. lci ce.te tin d'annu e
'.r \son-s r su !a carte e tfi- t semee d niput:anLts manitesta
J Je .\litdemoiselle AiLINE DU- lions relilieuaues otganises par
Lt Je Monsieur I.L'Is H.Lis- distlin~ue Co.iojuteur Monseigneu
l';ction. Apres la i elraite des entan'
Se:.s ,cmp 1mIn's. ;e t s damet, (e tut celie de.. hoai
Ses, su vie d urne g ande prucession
|Dhces ( Monsceigneur l'ic ,on a tf.t de i
Nous aipr(nons avec regr. t la bonne bLeugn;e tt il nous a Iliss
noiv le de lit mott. iurN enL e .I St milcrcn di. saltldl', cat'r on (-,uvi
MNlAc le 24. courant, de AdaJam, Juies avait r dui desi ruliats heeux
I; i,;.ish Car ia L cups. Q u'Il 'i-~oi enos siiceres telici aLtion
Nous adressons aux parents prou- Felltes monetdaines. Ap ICels
brillate ,Oiiue litteioire du v's n )s sympathy ques conolances.. 1 Effort ou on cutl a represent er 1
i Pulgnard P, dame emouvant
\OUelle e la main ,unie gentillecomedie l'ris sur le vii
Comment vont les alfaires 'de Me Clement Diuge&e Narcisbe
Mes affairs per-onnelles vont c e-t ui cutiLe d'uo'rgnisalion qui
b .en, sanmedi 20 du courant ouvre la sen
Spo sile uee est doc des lets par un grand bal dans le
Pasposible Quelleest do Salotl- de i lib ei au ( High Life v.
vote p otetsion a Le 3 Decembre, sera le tour d
le suis huissier !. Cercle des EinuilateU, e t tle ter Jar
viet 1- Ceicle de 5L-Marc dinner
... lete qui, di -on, seia d'un genre
i 11 it -I F 'TE )E Gl'E i- E( S ute inouiveau. Bravo !...
lcit, 1lIe o1 ut, rious nous am
sans ii ;ihlier les rnots, lanCQat par- so:is beaucoup, jo.useanmL des bien
ois (I.-; tiaits : :i)(rdIants lremp ps [di s de Ja paix, dlai.. ia joie et dam
q nin Liumi r)ii d'...illentp mnarqiie. Ia guiee.
I i un iw'li ogncI vioioureuse eprl Nous tt rilons 1917 avec -gaieL
So de, I on sons, d'unl liapiiditt de aiii, que i -1I8 iouss aui heureux
6o)ilpai(lit-nsi)fin siirpreiar.lte, e -cel i co--ieureux.
l,,nt a dpg ,r -des ; liestions e Choses judiciaires Cominr
),hins eiunotilees c-; .traits essen- ils ii e vuJuiaien les braves Ma
Siels, .1 une mnemoire Mtis. s.r,', gisitats, 3e 'ait lien dit de leur ses
(id'U a lef.ture,. de sea etudes et surto t de i.ut e ardente et i'i6 courtoise dan
s.es i(,iexions personielles, d'utne L) ditlereuites tallales entie Parqut
Olocutiutn lacile que souligne 111n et av,;ats et sur hunt l baires tix~e
geste sobre, il expose les choses sur le ttileau, i y eut six conuan
avec unw cart tpa t'ait., dans un nations, un acquike.entlLet un renvo
language simple mais vivanit, ekrri- De la sorte les accuaateurs on e
rid par une diction remarqueble plus lieuttux que lea defentemtas.
inent t tte et visible( menit oigidee. MetLeturs cuMpliluentiL au DJoye
Quai Jue r-'pJuss utl toures conrsi- itellian qui a. diii,0 avec tact i
d6ratio0('- de sentiment lorsque ser- divertes audikncc-s ainai qua as
vice ou devoir sont en jeu, le gene- dignes collaborateurs.
ral P6tain a donnp maintes preuves Pour vous,mon cher Ma jin*. ril
de son i w.ur et de sa gpnerosit6A \( jeux de bonrmear, bone besogi
gses olficits et a ees soldats, taisant et beaucoup de s~cc6s et surtno
e jbien nvec au ant de discretion que beaucoup de recettes. .
de largesse. VE RITAS


Notice
The American Minister will be at
hometo Ameiicans, at ihe Legation,
on Ntw Years Day, from io A. M
..n.1t Ni on.


Dans le secteur
de Verdun


Par Cable


unti ,_ PARIS.27 Deux puissantes at
taques allemandes dan, l e secjeur d
TranSocean Trading Co Vcrdunlancees dans le but decrom
107 lue du Quai pre les lines Fracqaises, se soot br
_a Oja(8. Vt t ^~~e ~es contre nctre tpu d-aitillerie
,O--t-l ai "d U. d de mitrailleuss.
-- r pour. ale
capable.


Je
IlS
a
i-



a-
le


re
y-


I


unmU~P MBUw IIIUwn~~D~uuUulumfuIfiiuuIWU UhiuuJDIBImuu~ulflu


Ordre des A vocats
Par sa d6peche en date du 27
courant au NO 259, le D6partement
de la justice a invite le Batonnier,
Messieurs les membres de l'Ordre
des avocats de ce barreau au Te
Deunm qui sera chant a la Basilique
Notre-Dame le Ier lanvier prochdin
A huit heures et demie du martin, A
l'occasion de la c6l6bration de 1'an-
niversaire de HIndependance Na-
lionale. Eu consequence je prie tous
mcs tontiercs de rtpondre A cette
courtoisie du D6partement de la
Justice, en assistant, en plus grand
nombre possible, A cette c6remonie
qui a d ailleurs un caracitre national.
Le Bi'onnier de l'Ordre ;
C, BENOIT
Carrousel
Les enfants, peits et grands,appren-
ordnt avr-cr nla isir ou le C(artnpiousel


L I MASON


H.


SILVER


Annonce a sa bienveillante clientele
qu'elle met en vente a des prix excep-
tionnels pour huit jours seulement
les articles suivants :
Diagonale no're superieure A loaganoir sup6rieur, Casimirs cou-
leurs, Drill fil blanc, Drill blanc fil et coton a 12 dollars le- 20 au-
nes, Chemises a homines, 'Vuile uni blanc, Pick6 blanc, Voile a
barre coulers double Ilargeur, Volles couleurs A barre de sole
Brillante blanc et tout noir, Nansouk et Mousseline Suisse, Drab
noir et bleu A homme-, Repes noir, Etamine blanc et to.le jour,
Empitcement pour robes, et volant pour jupes, Alpaga pour jupes
noir, bleu marin et gris etc. etc.
Ce 28 Dkcembre 1917.


du Champ de Mars ton:tionnera DE 'HUVA Orinoka
come suit pendant les ours de CHEZ Pelo Lisina, Suaveline
Demain d:manche A partir de 3 B. et N'. Sada et Co Beaute, jeunesse ternelles:
heues de aps-midAie. 3Place Valli-re Lotionscapilaires merveilleuses.
Le 3 Dcembre partir de 'a s-mCette mason si renommee de la CQRINAKA raieunit la chevelure,
hearts du soir. place vien: de lecevoir par les dr lui redonne sateinte naturelle et en
nieis bateaux des marchandises de ariete la chute.
Les xer et 2 lanvier de 8 heures toute triicheur Les c ien s et amis PELO LISINA
du martin A midi pour ieprendie n'ont qi 'A fire une visi e et ils trou- et ST.UAVELINE
apres les seances publiques de ces veront A un prix mod r6 Lotior s prodigieuses pour lisser la
2 jours, lesqueiles prendront fin A 5 Frcmage gruytre pAte giasse. ro- chevelure la plus rebelle. d6frisaoit
heures du soir et non A 6 heures quefoit, saucisson Gotha, mortadelle les cheveux tout en leur do r ant un
come il a et6 annonc6 par erreui. bacon, jamLon d( puis 7 livres. bon- aspect s-oyeux et brilliant admirable-
Rend(z vous general au Canou- Lot s t-ss( rtis, diap es, caramelle, laPeloLisina et la Suaveline
sel du Champ de Mars. chocolats Delalour par boite de 112 out la piopuidtd de guenOr les irrita-
..a.. .. livre et I Jivre, biscuits suctis par tions du cuir chevelu extirp,-r les
livre et [ar boi.e fruits sees, peches, pellicules et 8viter la chute de-
A propose de la Paix abrico s, prunes,raisin figues,aman- cheveux. Ce sont des Lotions rafrai-
des; noix e, noisetes, pois cassis, chissautes,toniques et paifum6esqui
lentilles, pommesd'arbre. Conserves, s usent avec la simplicity ae n'im-
I'ar Cable pe its pois, sauce tomate, sauce an- polite quelle autre lotion.
SIOCKHOL\I 27 Un mcsse r(cu glaise, asperges par ferblancoignons, Piochainement avis et cliches da


par 1". S. F. s-ns d--ou-e expn e cornictlons, mootarde, capres en nos piincipaux aiticies leve, len.a-
* par sn ou expedite ae sauce, farine d'avoine. cion, Ftoa Bella.
la Petrograd, dit que les Puissances Liqueurs de tou es soites Emul- THE ORINOKA PHARMACAL Co,
le CenIrales ont accepted en principe les sion Scott. Cacao Ambiosia. Whisky. 'U-99 WaterStreet. New-YoikC it
e termes de paix des Bolchevicky. etc.
et Les envoyes Austro-Alltmands A -
ft Bie.t-Litovsky auraient manilest6 Hecker Jones Jewel Au Paradis
e, que I'Ailemagne .tait oppose A la
le guerre de conquetes et etait dispo- Milling CO des Dames
see A negocier une paix sans anne Farine 11ungarian 00, Supreme Jaco A. L G iER
xions n1 indemnites, si tous les bel- rT. bbtt A Anedesues Ma as
u lig6rants expnmaient cette resolution Sa n Gold Bar i A l'Angledes Rues Magasi
- et garanutssaient que l'Allemage ne FRENCHSavon Gold B Co de Etat et Traversiere
ra serait pas tenue A l'6cart des conven-FRDCA Iv Nl
re vtnutons internationales ap is la VINS DE:. CALIFORe u Madame Vve A. L. Guri'n an-
guerre. Rgundy. nonce a sa clientele qu'elle vient
[u- -.- VINS oLANcs: Hock, Sauterne, Ries. de recevoirpourassortiment d'ar-
SliEg. ticlei de toute fraicheur et do
s Q eill se(ra l'tit- IMASSACIlUSSET BREVERS Co toute beauty, pour les f6tes de fin
6. tude dit JapOtn. Bieres Pnsnter,Plfatf& Kings d'ar.nee.
et Boheman Cet assorliment don't 1'6num6-
1 P.ar CAble Alleys Porter- &.Kirgs Puce Malt ration complete serait trop lon-
e- c a ble n T-CS WOODWARD & SON gue, comporte entire autres : de la
a- TcKio 27 Un conseil special de Poissous slds en ious yenres diagonal noire et couleur,des ca-
s- la Couronne a ete tenu dans le but Representis par s.mrs f de la cabinet de qua-
. de decider qu'elle serait 1 attitude du Ir Eu Le s.mirs figure, du drill blanc quaet
1 lapon au cas oi la Russie ferait une r ug. L e OSge lut supdrieure, du drill blanc et
at paix separfe avec 1'aliemagne. On 93 Ruite du Quai. couleur, des chapeaux de feutre
es ignotr encore 1-issue du Conseil. laine et paille pour ho'mnes et
S Occasion enfants, des forces de chapeaux
e Bi re Schlitz except iOnPelleet des chapeaux canotiers pour
La nteilleure des bires. Celle pio elle dames et demoiselles, des soullers
-1 qui a cotuquis le monde et est abais de 80 olo dkcouverts et des bottines pour
es coisideree come etant la pre- aais de oo. femes et enfants, de qualit6s
miere. 1 M. Bigio Gebara & Co donnent [dlferentes, des bas et des chaus-
le, En vente partout avis A leurs nombteux clients qu ils settes soie, fil et colon de toutes
e Agent gqn6ral: Alphonse HAY commencent A liquidei A partir de les nuances; toute une serie d'6-
u NES. ce jour un bon lot de veritable ca-ffes de tout sorts pour robes,
simir anglais, pure lane (double tfes detoutes sorts pour robes,
En face de la Banque Natio argeurdiverses nuances) auprix soierie, dentelle, cols, cravates,
- nale d'Haai. ddrnsoire de G. 18 1 aune. mouchoirs, miroirs et glaces bi-
Accourez vite, Messieurs, a 1-angle seautees, tapis de laine, nattes ja-
AVIS des rues Courbe et Fronts-Forts. ponaises pour salle A manger et
Je soussigno otire A rnes nombreux I ort au-Prince le 24 D6cembre 1917 chambre A coucher, chaisesel do-
clients Pour lat.d e, rdes bobons de dines au choix : jeux de meubls
toue sor esdesicontiues de fuis Panama Rail toad en iernjolis tableaux pour sa-
en boite d une live, des bitcuitsa en obier,
gout es de chocolate et citron ei au- Steam8hip Line Co Ion et salle A manger ;grosseries
tres genres, nouvellement arrives par assoru enfin de quoi saisfaire
Ie la golette Cora May, so tant de la Le steamer Panama venant de assoruej senfin de qUA O saPO faire
-ayane et Santiago de Cuba. Panama passera A St-Marc le ier toUS ls gos et la pore d
r- 'ix bou murr. lanver pregnant malle, trAt et passa- toutes lJs bourses.
et LOPE RIVEIA gets pour N-N. Jne idvitaion cordial est fait
Grand'Rue, en face de la Pos. Port-ia-Prince Ie 3 dc.!. I to"us, de visitor Ia ; asi9
a nd' u" *


Fi ute renvoyze-


LE .NNES AIU
ILE's PERSONNE$sANEMIQUES
II


I ont besoin de L'Emulsion de Scott qui plus
qu'un medicament est un puissant aliment

I concentre, productif de sang, .
forces et bonne couleur.


(Demandez toujours Emulsion de Scott)
S4-


1~ LIIII re I -- 31CI III -3d----


I -"L~ II _~~~~ ~ ~_ C __ t~~~~_lll__~ ~_-_~ ~-~_


I