<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03048
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 28, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03048

Full Text


,Sh*A*W16. IEI


Ve~m~redi 28 Doei"Ws H?


C6ment-MA GLOIREJ
DIRECT UR
ABPORTM1UPRINT
PORT AU PRINCE


aln mourn
rrois lMoir

vfl Mold
tfiINaO1U


DEP ARTEMENTh


ETRANGER


rn-rn- _L


0.


0


5.00


6.00


000


PORT-AU-PRINCE ( Hail j


gr2


i


Quotidien


JCDACTION ADMINISTRATION
&ngio des Ruox.Tdrbu S Amdrinlow

Los assonces sent ropUu
A rostf-AUD-PIXNCIVAUz bUtCamIR4. eau 1611
A6 rAJUs: cliczL.Mayence & Cie v' ARaeSTrtmebo
A-Lompass: chez L. Mayence & Co 1. St. SOm
Ludgate Hil
& anwlTOui Universal Pub~dty-.C4MP=7u4FWW#
54 th Street
Lom maunscrits izi~srdsc-am'sseat 4@SOIpas.:mtv


Pails veC s en


llee nar


SIMPLES NOTES SILHOUETTE I)E GUERRE Faits Divers


S1 a touours 6tde ban ton d.- LE GAL PET'AIN
taquerles Gouvernements Le public L G ___
prouve une certain admiration
pour 1-homme cour.geux qui s 'n Nous reproduisons la silhouette
XX prend aux puisqantsdu jour et n'h6- du haros de Verdun duae A la plume
Voir les numaros des2 24 3. 3' olobre 7 10 1- 21, 17, 21 2t, 2O site pas 3 mettre au grand soleil de Mr Miles
o27, ds2!) ovembre ', (;& 10 Dc)h 1rc 7 leurs d6fauts et leurs tares. Mais les Le nom et la igure du general
attaques ne sont pas toulours justi- P6tain Pre-que inconnus avant la
Pour trrvenir utne rupture, Tn ci nriv4 nonus [lt 'sijnd et fices et,tr& souvent, elles d6bordent Tirren delors des armesse trou-
G6rard tente un dernier et no ar'in dan a soire du de passion o de parti-pris. Pour erre e dehordearmesse trou-
supree effort, v i .\vril Au Ont o vent au ourd'hui aur6ols dans la
supr6ne effort, vepnou di a2p.\-oionl du front le Gouvernement actual par exe m- alerie des annales militaires de la
Pour mna art. j itn, orsade plue par Saar e. n'est 11 pas evident qu'il hut rae.
vote de la l, gloi p-se par Saarrance.
rien ne pouvnit ehancrpr l'oninion buekon. i train ,iui nou por ai' grder une grande eitenue dans les L'Wlevation du g6n&ral P6tain au
publiqe on Allm'ne mal"r qe t q'ar'r scvpnt cause dPs accusations, car il ne taut pas perdre posted de commandant en chef des
la chute d von Tirnitz fit. ce m nornbroix tr'aihs-!nitaux qui rve de vue que nous ne sommes plus Irm6es tranyiuses du Nord et du
meant d4ji dnms le ,omainm d~s fqis naia-" ( froit. :Arriv4 enl Ftrae seuls A nous diriger et qu'il nous Nod-est na pas 6t une surprise.
aecompliq. .J'Fai ,ftir uoe los nar- no, s vo i,-,s do 'utes parts ,les est irnpo;ssble de triompher dansune Deuis les brands iours de Verdun
lisans de la gierre son -n-arine san vDepudlenr aon t s ob 'indes qi iiiniive sirieuse si jnus n'avons l e 1on nom 'tait tr ours de Verdun
restriction Ruraipnt o am .vn i Pn A ,it 1 1 avaient tai' rage sur h ut appui de notre puissante ame mrear de eets atant.
que, ponr los satiefaire I'Allerna-npo cto frtir ,o d.ertoire Qun qu'un s'ciait i'autre ,our le 2 f6vrinementr 7.s eclatants.
rinquerait la rupture avoc les Erats-1 I,: .io. .rtio d, villps et d-s villa. aQua itt do-ic ie Pouvoir ? 0elles rrest le 21 f6vrier 1917. on se le
Units. os par l I.o-n nons pasions tai, ont le mesurs que i'on prend pour Sqe r lle, au ne rue cordmiuitle par
J'tais dans mon cnhine.- dan inonl rnin-w (- sir d-s collins measures e ;. conduits par
6tat de d4spspoir Pt d'ahasourrdi-sp inan'es non' ,iitngions quolues combattre la cruise feroce qui nous Ih6ritier du tr6ne imperial en per-
ment Dreque comnlet. quand lelinos des r ,e, tranchees. Pr6s des etreint. etc. ) fe sais que !e Gou- sonne. qoutenues par des moves
professeur Ludwig Stein.pronr'iriri statimn- if n-.taO pas rare d: voir vernemnnt est aussi angoiss6, plus mntriels d'une puissance sans prd
d'une revano nnplp a Nord Pt Sind d-.s fen-n- trancaises. vetues do attrist6 mmrne que chicun. de cette cdent. lnit lassautdes n-
et autpur d'artiolcs so'eianx SI ll. noi e 'tt pleirs, avant peat- situ tito 6 pouvantable I1 ne faut cede Verdunleurs vtgues furibon-
relations 6trqnres dp 1 Allpmnano r appr, e momr nt I seul pas cepenant oub'ier q'l v a un es aaent se succder sangues fu pitbon
paraissan dans le a Vos-ehl Zi : in,.t, la rino)velle, vioille dpj4 dp concoais qui uous a td soIennolle- Des ndant se mois.udaers une s6rie
tungt souns le pseudonymn malicnsD demand A m- voir ,mar. d 'in ftil or d un liin (6e quT d dsirant rcmdd er la situation ac- ancro-
I me dit qn'il vait I'imroswion avait 6 e mobibese dans I'arrnm-e fran- t Y,-d e. a yb
qne la si u ion n vit pls encore rnaie. buelle de ses finances, maintenir Brusquement. d&3 les premiers
d~sesp^anoe; qu il y avait eno ia vill ,trlili,' d( .10z iue nous lordre et Ii tranquiltd sur son ter- jours. les communiques, a travers
eunAlmane, nonmlre consid travor-A ns nrt aui'i ani1n^e nIto're mcttre A execution des plans un voile eiph6mique, annoncaient
rable de gpns raisonnableP et qo i quiane rich. 1) strains pI pr so0 dv~ pin-nt conom up ur couqueression
beaueou d bien poorrait n r ut le 'einp ,1 engin, r ar illerie que et a pro,.it de la l~pub'ique de ceite pousee colossale les re-
salter si je vlais prondre la pinp talentt sur tout to paroours ,s er di eup h iens E les Eats-ire lignesdela defense avaeut
de me rendre au grand quartir routes e do -i oblos e pr6i- U is sv npth avec ces vues et 6hi -Sue r un large front avaieut-
g4nAral pour voir perqonnellem-nt pitaipn dans tous -l sen- objrs ,t a- t conviba-, A lear fh l e sr un large rrain en pro-
le Kaiser qu. crovaitil savoir, tait r sieurs kilom &erps de terrain
absol nent con roa'ne rupotour. LDarrivee ai. quart ier general. raiLs*io.." oVi d ce que dit la londeur tombaient aux mains de
J6 fi< savoir au D-r S(in gqe j'etaiq le orand -r dero-nral di K siser Convent oa. -qentrautrels cho.es. OC l'ennemi. et qu'enfin celui -ci. em-
tout A faitrdiDpo-6 kentrpnrendre ee drlr e b da, volt-on que lvrd lu mnie e portant d',issau le fort de Douau-
voyag s'ii exi tait lamoindre chance laville de Chirlovle-M11zires, sur e so oert qu'il conidrat come la?
de pouvoir empicher la gnurre et la Mouse, ds le Dpartment des lmnportants pro0) u 'i actus ? pierre angulire de la defense s'ins-
en conmruniq6ant cotte ;ntontion \rdennes A ee imo-nt-la. ce d6 Attendons tout de la colaboritidn tallait A sent kilomrtres de la cita-
aa chanctli r de B thmann-Hlolliwec partreent Ltai ~l' sePIl lui ft en des deux hi utas ptrties contractantes. delle de Verdun ainsi gravement
Je Lai ais qu'il me semblait que s'il iremnit aux nmans des Allemards C.M. menace; jamais depuis les sombres
qvaest 'intntione de r6so-dce cett Des offi icrts a .i,-t venus rnou's -re --- ----- ours d'Aoit 1914 la France n'avait
ues ion dens le ses do a ai oltrer a la gaare e is nos enme I
p ut-6,re les chose.s ,ui seraient-elle. nrent do un es as o ,nppri.les Guba et r' utriche v pes- eues su grvese n lan
PI faciles s io pouvait abon ir avai t t t e 1a mo service goisse pes6 plus lourdement sur les
ctoie d cision sous la sanction oUne )lie pptitp:villa en briques rou- coeurs.
qurlque aorte, de I'Ernprer; ou, iYps-i'attindait.Elle appartenait a un La secrdlairerie d'llitt le Rela- Mais bieni6t pass ces semaines
8i c'tait de 1'empereur qne la d&ci ;manutactur er franics dt nonm de lioes Etidrieures public la note sui- douloureuses, a ces 6vnements tra-
sion devait d6pendroe pout-6re me Perin mats les Allenads I lavaien, vacze : giques succ6daient des nouvelles re-
rait-il possible d aider A le convain s rnomm6e aSacks-n Villa, parce Le Gouvernementde la Rpublique confortantes et presque inesp6r6es -
e .en lu exoos.ant le c6'am6r ciIn que la roi de S-xe, en visi e aupres d Haiti vient de recevoir notification la brutale offensiveallemande cloude
Iaffaire. J li dis que j'6tais prt dii Kaiser sy tait log6. Un domes. de 1 existence. A dt-r du 16 D6cem- sur place, son avance menacante en-
etr ref avis n our le quel moment, tique francais e' tin vioux jardinier bre courant, de i'etat de guerre entire ray6e net !
4ralrdbre avis, pde our le quartier- talent sur les lieux mais. pour s oc~ le Gouvernement de !a Republique Un chef s'tait rencontr6 d'une
Sen Dra deer, err ....cuper.de...u.l.u. epaqueoUnchefstaitrencontrd'une
1e Dr Herkser r cmpmbre d cer depdur rUe.de p c q e, de Cuba et le Gouvernement Imp6-,force dame sup6rieure,d'une volont6
,Robstag et digne d' tre class pr- es la maison ral et yal dAucheHongie. inflexible d'une 6nergie indomptable l.
_mi -e 1es raisonnqbles de I Allie- .a.n 6te dlgu6s et ils apporte Port-au-Prince, 21 D6cembre 1917 qui, appel6 A l'improviste au com- ,
.e -me consillait 6galement de t .en m6e temps quelques pt ,, -,.. mandement du secteur, mis en face ia
'0l'empereur. c'ps d la vaisselle et de largentere d'une situation qualified d61licate z, M
vilel-ques jonrs aprbs von Tadow de I empereur. A iiez vite, Vite en r6alit6 gravemement compromise, r6
.tLe trouver a ambassade et .. avait su la r6tablir tant par l'habilet6 tr
urtiejta alrvoirl empereur en son .- de ses dispositions que par la tdna- C
m ipas adntrb me itt ne m infor- .. Ch-z Ccutilien Roy, rue de 1-Ener- cite et l'admirable esprit de sacrifice sa
ejusqua ce jour si le chanceli r, i rement ou vou; trouverez, pour leter obtenus de ses troupes, apr6s des et
ioes gens de i entourage de I emr- (Haison hollandaise) ,quand m me I a:-'ne nouvelie, des combats qui furent les plussanglants p;
Parer, ayant resolu d'en arriver A RbE DU QUAl- 4$5 tqleurs vi-ries sup6rieures pour les plis acharn6s de toute la guerre. pr
U1 arrangement provisoire de la Port-au-Prince tous les goCrus Presque inconnu la veille en de- U
tion sous -marine, cherchait a le Ahats de Cafr ( triA ou el Allez vit2 Vous serez certaine- hors des armies, le g6n6ral P6tain 6
lare comme sous la protection merit satislarts, se trouvait subitement porter au pre- pr
r'.empereur ou si voyant que q u'_ mier plan Mais parce qu'il avait
PISmperer 6tait encore ind4cis, les -] -- ojors fi la ntorit et tes d
rIt-l s de la paix d6siraient que Vou cz-vous passer joyeusetnent le our la r6clame, Ilopinion publique 1li-
luiCen exposer le point de vue goorait. Aujourd'hui encore, grace A
rcli in d e an son effacement voulu,la personnalit6
cineen favurde cetederni reu du'g6n6ral en chefjiemeure dans une
radu Foreign Office m'accom- Al V X 8 rue Traversire halle Painisou ombre relative. II nest donc pas trop d
fiiei et quil m'6tait permits Venez tous chez AliedVilU8 tard pour tenter de crayonner une
er n secrtaire le has- ueez des prix tonnants de bon march. silhouette de cette grande et haute. cr
eiv a eger)sansAemagne Beurre de cuisine, beurre de table, Mantdgue Wilcox et Id6al, lambon figure. ch
derne voyage en Allemagne Beurre de cuisine, eue au & la Golha, Mizaroai, Vermicelle, A SUIVRE
Grew notre conseiller, d6si- Swift, Saucisson, Mortadelle, Saucisses a Goth, MSardines Amieux Con- Sl
ment de m'accompagner et Potmmes de terre, oignons, Fromage de gruyre, Sardines Amieux, Con-
'ni lexcelence de son t- servPommes Am de terre, Riz Patna, Biscuits Royal lunch Soda et Zephirette,
Sbi'excelence de son tra- serves Amn Prcaunes de Cahtornie,Chocolat boite tantaisie pour cadeaux.Ani- Moulins & Colon a veadre : g

o r f Drag-.es 1 ranaS.sP in de Suternes et Chateau Laroze. taire.
,:.~~~ X. rge /a~ies ". ar.S


RENSEIGNEMENTS


METEOROLOGIQUES
OBSERVATOIRE
DU
SEMdINAIRE COLLaGE
SAINT-MARTIAL

Jeudi 27 D6cembre 1917


Barometre

Temp6ratur



Ciel clair la
I'apr6s-midi
Temperature
no, male.
Barometre en


761.5
minimum 17.7
e
maximum 28.4
Moyenne diurne 22.1
matinee et nuageux


au-dessus de
baisse.
I. SCHERER


LE MONITEURt
Voici le sommaire du numero
d hier -
-Avis Minist6riels.
-D6cret de Monsieur le'President
de la R6publique prohibant
I'exportation ou a r6exportatioa
des comestibles pour les pays
en guerre avec les Etats-Unis
d'Am6rique et ses allies.
Arrct6s conf6rant la quality
d'ha.tiens aux sieurs Emma-
nuel Miot, Clovis Much, Henay
Hinds et Marc Filipi.
-Arret6s de grace et de commu-
tation de peines.
-Rapport de Messieurs le Docteur
1. I Francis et 1. R. Chenet rela-
tii A un project de Code forestier
et A un project de loi sur les
maladies des animaux.
-Programme pour la c6l6bration
de la ftte national de l'Indd-
pendance et de ses h6ros ( ier
Janvier 1918 Reproduction. )
-Situation de laBanqueNationale
de la R6publique d'Haiti au o
Septembre 1917.
-Avis administratifs-Avis divvrs
-Bulletin des observations mtito-
rologiques du 2j au jo Nov19I7
a Guerre Maudite !i
La direction de Parisiana a eu
heureuse id6e de cl6turer l'ann6e
917 par ce grand cri en faveur de
a paix et du travail. le drama de
[r Victor Forbin, actuellement en
6p6tition. sera represent& au TheA-
e Parisiana, Lundi 3 1 du courant.
'est un drame tres haitien, qui tera
ille comble. Messieurs jehan Ricko
t Ch. Perval y tiennent les princi-
aux r61les, et no; meilleurs inter-
rates leur donneront la r6plique...
n lever de rideau d6sopilant sera
elementt donned a cette soiree, qui
romet d 6tre tres brillante.
Prix d'entree 2 gourdes. A demain
autres details.

Session criminelle
Uneordonnance de M- Leon Nau,
)yen du tribunal civil de Port-au-
:ince. tixe l'ouverture de la session
iminelle au lundi 14 j invier pro-
lain, A 10o heures du martin.
Spectacls
CINEMA-PARISIANA --Voici le pro-
ammine qui sera execut6 A la re-
ersentation de dimanche.
a Le reveil de la Grkce ,, a Vic-
ne de sa banne a com1die, a Le
tuel des Musgraves a de la s6rie
sherlock Holmes. *


I--e -r -- ,_


=-.I o o


-CC


_ ___


___





LE MATIN


L a ftte de la
IRenaissance

Nous rappelons que c'est demain
moir qu'aura lieu A Parisiana, la pre
miere fete de la ci6td artistique nouvellement formde
11 sera represents Les Boulingrins,
comddie en 1 acte de Courteline et
Historique de V. Ducasse.
Les acteurs de la Socidtd se dd-
'ensent sans computer pour assurer
a bonne reussite de la f6te. Ce
qu'ils veulent, ce sont des soecta-
cles qui soient des lemons d histoire
et do patriotism.
;'Vie personnel ne manque done A
cette soirde qui sera certai:,ement
une des plus reussies de la saison.
.On peut trouver des cartes en nos
btghaux, aux bureaux du *Nouvel-
iisteb;-de mlEssort, du *Courrier du
Soirw-et au Petit Restaurant a co .o
de Dereix.


II

Tribunal de Paix section Sud
Citana Lelie est condamn6e A
l'amende et j jours de prison
pour scandal public et refus de
payer la patente En cas de non paik-
ment, i mois 5 ours de prison.
Linoble In Franqois, pidvenu
de vol de bois, est condamn6 A 4
mois d'emprisonnement.
Sana Similien est condamn6e
A un mois d'emprisonnement pour
vol.

Echos Ma.onniqnes
Samedi apres-midi. 22 du courant
au Temple de la Resp-.- loge La
V~rit- no 47, une imposante te-
,-" a eu lieu, en presence de nom-
: de sommites maconniques.
-armi les points de I ordre du
r de la tenue fgurait la lecture
au rapport de la commission char-
gie de la r6dification de ce temple
Ce document a 6t6 l'objet de la
plus grande sollicitude de tout Pate-
lier qui en a 6t6 on ne peut plus
satistait.
Auissi, pcur recompenser la commis
sion de son bon travail i'atelier a
vot6 un credit poul laphotographie
du president de cette commission,
le Vn'.- 0. Dutresne et des men-
tions d6cerner aux honorables memn
bres.

Hier matin au milieu d'une assis-
tance maconnique imposante a eu
lieu au Temple de la Resp. loge
-" Le Mont Liban No 22, 1 instal-
lation du v6ndrable de cet atelier
le T'." Ill.. F.'. Jules Darbonneavec
3es officers.
La ckremonie a commence A c
heures du matin pour ne ptendrt
fin qu'A 3 112 de la'pr6s-midi. It y
eu musique et r6jouissances m.g *n
niques.
'I taut adresser des compliment
ax dtlkgues Crpsac et B. D. Adan
*qui ont si bien oiganis6 cett
brillante c6r6monie.
Un maqon


a

S
a
C


N crologie
Le gsndral Cyriaque Clepstin qui
fut Secretaire d'E at de la Guprre et
Is la Marine de DWcembre 1902 a
i'pembre 1908 est mort avmn -lhier.
fC'tait une physionomiesympalhilie
don't s'accoident A diie du bien crux
qui'vivalent dans son intlite
,'fbies fundrailles ont eu lieu hier. Le
-,louvernement a fait rendre les hon-i
neurs a l'ancien Ministre.
...Nous prsenlons nos sinceres con
doldances aux families Cprouv6es.

CQpe.cation, n Assemble gener.ile
'Teons les Membres d.- l'Associa-
,an'des Membres du Corps Enset-
gnant sont ccnvoques A Parisiana.
"'nA'-Asemb 'e general le D.manche
3o D6cembre courant A neut heures
da matin.
iOrdre du jour :
*o Rapport du Conseil d'Admi-
nasitration.
S.a0 'Rapport du Tr6sorier.
-0 Elections pour le renouvclle-
I amitdu Conseil.
4f0. Divers.
Port-au-Prince, 27 D6cembre 1917
Le PrLsident.
PFERNAND FORSENNA

S.. ~~taelle i la main
JLa taillite de Don Juan.
"., C'cst deji tint ? Quest-co
qlail' a tfait ? .. des infihn ibs ?
..Oh I si ce n'etait que i ..
4a utoins, je pour.ais croire qu'i
"g encore capable...


---- ASTHME *-
i ',iemi en ei Guerlson w ar I Carettes on 'a Poutre ESPIC |
:." O -; ........ e ... 1o n t" Vent ... zFo 20, rue Saint-I .az.. Paria. _
I ,uturo de J. ESil.C ur chaqu rarete.

Matinee Recreative Billet an < Matin D
et TheioLraie a Parii-iana
[nsertion demandde Monsieur le Directeur,
La mainde 6cieative et thdAtrale Mr Bonapar!e, encore out cover
que a La Ligue Litndraire donne dela poussieriquil a lui-mnme son-
A Parisiana le 6 iovier promet levee a cru bori dc citr mon nom
d'etre tres inieressante. Place sous dans un ar icle paru dcans les quo-
le haut patronage d'honneur de son tidiens d'hier.
membre honoraire Dr Auguste Le-, Eh bien,je Ie regrelte pour lui, sa
chaud, elle s'ouvrira des 9 heures cause tarnt d(dja mauvaise parce que
du mat par une a utin qupeu propre, il ny a rien an monde
du matin par une allocution que qui soi capable de la bonifier.
prononcera le membre proecteurU so capable e a bonifier.
pronncera le membre pro ecteur C'est done en vain qu'i essaiera
d'honneur ensuite seront dits desde m'interpeller pour produire au-
podsies et monologues, interpreters cuna defense en sa favour.
deux ddsopilanies comedies : *Phi-. Je donne done le plus former d6
lislin de V. Duzn-,se, a 1 Article menti a tou-. les pIopos qn it me
330 a de Georges Courieline. prete n'ayantoeu,commnetant d'autres,
On ne ptrdra pas son temps si l'avantage d 6 re compt6 au nombre
on repond a d'invitation de l'Asso- de ses amnis.
ciatio-. Je spisis cette occasion pour vous
prier d'asgrier, Mr le Directeur, mes
iefneir ucnls meilleurez salutations et mes sou
s aits de bonne annto.
Monsieur et Madame Chrvsost6- EDGARD llYPPOLITE Avocat


me Brutus. Mr et Mme Geffrard
Chancy, Melle Lise Chancy, Mme
Mar;e Nicolas,Mme Agg'nd St Louis
Mme Vve Geoiges B:-aubrun, Mme
Volumnie Lou:s Charles, les auires


LA MASON


H.


SILVER


A IUOW'(1s(L blient'eillante,
qu'el mie fUt ca veitle a(t e. pr
timm~el-s JpourPhttit joi~lws s
les articles sitfivants :


i cx exrcep


D)agoonale no re supti'eure A lpaganoir supdrieur. Casimirs cou-
leurs, Drill fil blanc, Drill blanc fil et colon .i 12 dollars les 20 au-
ties, Chernmes A homes, Voile uni blanc, Pick. blanc, Voile
barre couple ,rs double laygeur, Voiles couleurs a barre de soie,
Brillant6 blanc elt out noir, Nansouk el Mousselbne Seville, Drap
noir et bleu ia homes, R11pes noir, Etainine blanc el to le a jour,
Empi6cemet pour robes, volant et pour jupes, Alpaga pour jupes
noir, bleu marin et gris etc. etc.
Ce 28 D,'cembre 1917.


Plus fratci: 2zt plus epanouie qu'ur.,
4 fleur,
Image fiddle de la beauty eternelle,
Des yeux profonds, reveurs, enchan-
teurs,
Ou 1'ame, come a une citerne,
Vient boire l'eau de vie.


Le inotivement
Goi,'naercial


families BruIus et C.hincy etc, re- Le march financier a Wt. plus
mercient les personnel qui leur calme cetie semaine.
ont t6moign6 des preuves de sympa- En cheques sur Ntw Yoik il s'est
ihie en les assistant dans le d6ecs de trait environ 50o coo A taux haus-
leur regret Rocb Euner Brulus, sant '
survenu le 20 de ce mois et les En or ambricain et billets envi-
prient de croire A leur profonde ron 20 ooo do!L.rs-
gratitude, Le rn.irch6 de C:-fes continue A
6tre faibie Le tried N> 1 est tomb6 A
Mme Vve Charle- Mews et son P or 50o les 100 ibs.
enfant, Mr Frarcois M.ws et tous les La graine de Palma-Christi se
autres pare: ts et allies remercient maintien a 9 dollars en d6pit de la
protondrmen. S. G Mgr l'Arche- nouvelle d. ia limitation des course
veque, Mgr. Beauger. le Chanoine New-Yo k
Tan, les Peres du St E-prit et ceux Le mats done lieu a des aqfiires
de Ste Anne, les ft-res de lInstruc- de plus en plus actives. Les livrai-
tion Ch:et:enne. les Religieuses de, sons, malgrd leur importance. res-
S' !o.sph de Clunry. les filles de la tenf encore au dessous ce ia d. man-
S:g see et tnus ceux qui leur ont ide. Aussi les course sont-ils t,&s ter-
tei gnC leuts -ympaihies A l'occa- mcs a 21 gourdes la birrique. No-
sion de la moit de leur regrett6 nobstant cel., le maiche demeure
Charles Mews, et les pxient de croire uncertain comme tendance, vu l'ap-
A leur plus sincere gratitude. pro,.he de la r6Lot:e de Penit-Mil et
......... ...... ...- .-,--. .... celle de Mdis plante en Aoat et en
S ptembre.
HUne r fequlteC Les livraisons de Miel commencent
A se fire. Oa traite 0,75 centimes A
Nous reccvo'zs la lettre suivante 1: i o lar suivant quality.
O.i sign tie d'ass,-z f>rtes livraisons
Monsieur le Directeur, en Cocos se:s a i gourde 28 la dou-
Grace au paiement des ajpointe- zEn rIe. ya minque corn-
Ei provsions,.1ya manque com-
men's de Dc--embre ettectue au 20 En r i 1
mens de Dq:eobre electue au 20b plet de Farine et de Mantegue La
courant.nous avoDs passe une bonne Farine es: monte jusqu-A 40 dol.
tC'e de Noel. Frine es: mo e usqu- 4 dol.
Nous reercios bie et Mr. e Les boulangers ne travaillent plus
docteur Hraux et Mr Ruan que le quart desquantit6s habiuelles.
Maintenant, que vont taire no Its parraissent, A de rares exceptions
gou :ernants pour nous permettre pres, d6pourvus de sto.ks. On esti-
de f.ier le ier lanviei en double ca- me. peine 300oo s cs 'approvisio-
raci re de ife de famille et de fete nement de la Capitale.
de l'Independance et de ses H6Ios Une entrevue entire le Ministre
r.... r..:i,;- ., o-.,;n Tn.,; d-s Finances et le Commerce d'Im-


Io U r iiiac ie ie icl res i ent rt i -
guenave, le Ministre H6raux et le
Conseiller Ruan, nous venons ra-
battre de nos prctentions en ne de-
mandant seulerrent qu'un demi-
mois remboursable dans les condi-
ditions d&jA stipulees dans nos
pr6c6dentes.
Nous savors que les membres du


portation a eu lieu le 19 ct. Le sou-
ct de Ministre des Finances de md-
nager les int&rets du people est lou-
able, et it taur lui en savoir grd; mais
A moins qu'il nait r6ussi A conclure
une entente avec Washington pour
s'assurer des arrivages mnime res-
trein's de Farine, it lui sera fort dif-
ficile d'exeicer un conti61e efficace


," '' a

Que prend done cette belle creature si
pleine de sant6 et de beauty?
COMPOSE "MITCHELLA"'
POURQUOI?
Parce qe Ie Comlpos "Mitchella"
pris (an,.- ls i' rnies oulues, perinet
A la ialaadc atffais3e tIde quitter le lit
et de repr'.-cidre la vie active. Elle s.
sent renaitre, c.nbellit, et sa sante
floris'aste lui do, nne rang iparnmi les
fenimles seines, fortes et jolies.
Parce que le C.. inp -' i "Mitchella"
cst le mcillcur t,,nique Iour les
femmc c: : general et particuliere-
Sireit ,' -r cells qui bouffrent de
inen-triu ttiln- irr-euli'cr et Idoulo u-
reu'e, Ia, '.ir Ic-; dcl ile'. les nerveu-e-.
pour le ,cxedees de travail; c'est i1
renmlde qui doit avoir t(oute leur con-
"ance. 11 e t purement v ( ctal et se
rend garanti; c'est le -t iIdiament que
doit prendre toute femme .souffrant de
res malaises si redout6s qui provien-
nent d'une "atonie generale." N'ad-
met pas d'equivalent.
En vente dans toutes les pharma-
cies et ciez Veuve Edmond Magloire,
86 Rue Republicaine U-5.
Pour la vente en gros, s'adresser a
RAFAEL FLOREZ Z.,
2 Avenue John Brown
Seul Agent pour IHaiti de 1'Institut
r- Medical d Dr.. J. .Dye,
Buffalo, N. Y., E. U. A.


Chamnpagne
Heidsieck

Gouot arnmricain. et
Carte blanche

En veyte chez.
Simon Vieux
Ed Esteve & Co.
Cam. Dasque
DIpdt g ndral cbez
-L. PR:TZVl ,NN AGGERHOLM


,jouvernement s interescent Tous au s
sort du people et tfont de leur mieux sur les ours .
por lui v' en aide.Le ia Puto a apport6, dit-on, -
potrlui yenien aide. 600 c. saon Pour -._,
Qu-ils ftssent le beau gesie de 6oo c. savon -or-
nous faire payer saimedi ou lundi Les dern lres httires de Nliencew York pi reS
veille du jour de lan, la moitiU de signalent le a ifus absoiu de licence .
o pour li Fanine, la mintegue et les d'insectes
nos apoin'.ements. poissons sal.s. sectes
Nous aimons croire que le Pr6si- poison Co a ercial ) s.
dtnt Darniguenave. le Ministre H6- ( U t Coemercial urmispi
-.UAND moustiques, fourmis pi-
raux et le C onseiller Ruan teront DEIt.1\llR AIllV \6E quantes et d'autres insects
brn accueil A votre iequC'e; d-oreset e tQ vous ennuientetvouspiquent,
dtj*, nous leur psentons nos meil- CHIEZ ils deposent en m~me temps des
Sn ur enos megermes venimeux, lesquels entrain-
Iturs rtmerciements et profitons de B et Sflla et Go eraient A leur suite de& cons quences
p h i et t t et serieuses moinms de faire r'applica-
lo:casion pour leur souhaner sante, Place Vallibre tion du Liniment Minard.
pro'p6ritC et la compete r6alisation Cette maison Si renOiinde de la AppliquezimmediatementleLini-
de u prjet ce, pour le lus so enom e e a ment Minardaux piqfres d'insectes
e eurs prcjets ce, pour le place vien de recevoir par les der' etobtenezunsoulagementimm6di-
grand bien de nous autres niers bateaux des marchandises de at, etainsiemplcheztouteinfection.
FONCTIONNAIRES ET EMPLOYS toute trtCieheur Les c ien s et amis D'ailleursle LinimentMinard6tant
treeprescription de Docteur se vend
__ __ n'ont qu a faire une visi e et its trou- dans toutes les pharmacies et dans ies
veron a un prix mod incipauxmagasin Ceremdeest pur
veront A WI prix rod~id et antiseptique.l11 calmeales douleurs.
Pana art Rail IOoad Fromage gruyere pate grasse, ro- causeafetecdomagerit promptemene brile
quefort. saucisson Gotha, mortadelle pas,'piderme., iest absolument facile
Spuis 7 lives, bn aliquer, et donne un r6sultat assure.
Steamsitp Line o bacon, jamb dep s loye le Liniment Minard pour tout
SeamS p L boo assortis, dragedes, caramelle, genrdedouleurs
chocolate Delatour par boite de 112 Fr SaM_... .o.A.Is.
Le steamr'. P,...... -d, livre et I livre, biscuits sucrds par
Le steamer Panama tenant de livre et par boLe fruits sees, peches, l I I 'l
Panama passer A S'-Marc le er abrico's, prunes,raisin fizues, aman- I,-lIMI' Nl I |
janvier pregnant malle, fiht et passa- des; noix e noisettes. pois cass6s, | uiE LA D ILE
gets pour N-N. le,,tillls, pommesd'arbre Conserves, |l A
'ort-au-Prince le 28 dec 19 17 pte its pois. sauce tomato, sauce an- lIVI I. I
1a7,Ise, as cigSes pal ferbli-nc oignons, "
S( orichns, moatarde, capres en -- "
Transoceau Trading t sajce, fained'avoine. a a Sen tto Hai
107 Rue du Quai Liqueurs de tou es sorts Emul-a r
I _-, ., a.ion Scott Cacao Ambrosia. Whisky.j lR Te u euli e 139
GrasolineOac v tid etc. PORT-AU-PRINCE


Une aga-eable
surprise
S'il y a une maison qui cherche
toulours a plaire a ses nombreux
clients, c'est bien celle de Messieurs
;BIGIO .Fi res. Ainsi pour la fin
d'annde et sur out a Litre d o trenne,
elle fi e avec un grand rabais, leo
articles de lin-sse tels que: Voile
blanc et couleur, mousssline A fleurs
et un i, nansook couleur et uni, toile
a jours, a mitie, simili blanc, bazin
et beaucoup d'autres tissus fins.
On irouvera egalement un bel as.
soi tissemenrit de tasses, plants, as.
xsiettes s~mr-porcelaiiie a des prix
exceptionnellemienI bun ma ch 6 en
raison de la raret6 de I article.
Les intere-ases apprendront avec
plaisir que, apres de multiples pei.
lneS, la maisuti a pu oblenir un per-
mis o'impol station pour 10 bri'ls de
biere de tnalt qu'elle met en vented
au prix de.
Cette bi'.re est ties apprecide pour
ses uiervtlteusis qualtes nu ritives
eti Io litialli-es.
Le rabais commencera le lundi 10
Decettiibe courant. Preparez vous
doLC pour ali-r en foule a la rue
Couibe No
Port-au Prince, le 5 D3cembre 1917


Au Paradis
des Dames
A. L. GI Ell \
A i'A nqle des Rues Migasin
de I'E/ta et Traversiere


Madame Vve A. L. Gu6rin an-
nonce a sa clientele qiu'elle vient
de recevoir pourassortiment d'ar-
ticle; de toule frAicheur et de
lodle beaUt pour les fetes de fin
d'ar.nee.
Cei assortment don't 'P6num&-
ration complht- serait trop Ione
gue, comporte entire aitres : dela
diagonale noire et coileur,desta-
simirs fin, de la cairinette de qua-
li16 suedrieure, du drill blanc et
couleur, des chapeaux de feutre
line et paille pour hommes et
enfants, des forces de chapbeax
et des chapeaux canotiers pouwr
dames et demoiselles, des souliers
deconverts et des bottines poar
femmes et enfants, de qualitls
differentes, des bas et des chaas-
settes soie, fil et colon de toues
les nuances ; toute une serie d'6
toffes de routes sorles pour robes,
soierie, dentelle, cols, cravale6,
mouchoirs, miroirs et glaces',j-i
seautles, tapis de lane, nattes 1 -
pnnaises pour salle A manger ft
chambre A coucher chaiseset do-
dines au choix : jeux de meublis
en osier, jolis tableaux pour .,-
Ion et salle 6 manger ; gro'setiS
assorties, enfin de quoi .satisfaiM
lous les goits et la porlte ded
toutes les bourses.
Une invitation cordialeest faie
a tous, de visitor la maison.

Occasion
exceptionneie

Rabais de 80 o0o.
MM. Bigio Gebara & Co d on
,avis A leurs nombreux clienup q(
ctnmencent & liquider & P r'
O jour un bon lot de vtrikt ag
iiwnr -anglaib. pure lainqe (d
larger diverse nuances) an -
dArisoire de G. 18 I aue. ...'.
Accourez vite, Messieukil, &a
des rues Courbe et Fr'onoteW a
Portrau.rince, le 24 D ow y!7