<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03047
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 27, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03047

Full Text



mmjrs 1"6i 41 A I J4lZB ZZ CGfV1SM


Jeudl 217 I6osbri -e 4!


C1ijnent-Mh GLomzI
DIRECTJCUR
ADOMREMURTS
PORT AUSPRINCE


roil viou
(rol Mois
gold
TvUMolE'


DEPARTEMENTS


STRANGER


O


P m


a5.09

Gj.2#
6.00


FORT-AU-PRINCH ( Bj~tj


I


Quotidien


ISDACTION ADMINISTRATION
&ngle'4@s RuesY.-.ou & Amftie~nig

Los annonces sent refit" :
A Pgzrt-AU-PRW~c2;Atx bureau An jourmal,
A ]PARIS: chcz L.Maycnce & Cie V, Rue Treusam
A-Lowuzus: clici L. Mayecuc & CO*1. 21 z,211
Ludpatc_.Hfl
me-YOKEz Univcrsial Publlcity-'CrnRPamy45 Watt
34 th Street
Los mazuatsrlls imadrds-cm43@3136 souipao,.rinda

4b~iisjwt su~rt~; ayabisj'd'a rm


Le nouveau Palais National


Le npm de I'architecte Baussan thdcaire. c)appar,,.einnt( di command
restera a'tache au novel 6difice du dan de la garde du Palais, d) sale
Palais National don't se posent en ce d'armes pour e-rine, fir etc. e)
moment les dernimres assises. Mr chambres de 29 ordre pour services
Baussan qui a donn6 tant de fois la imprdvus.
measure de ses capacites et don't Etage supdr'ier a) pe it salon in-
l'dloge n est plus A faire, tient A cceur time, b) salle a manger inime (pour
de doter son pays d'un monument le Presiden et sa famille) c) cham
quifassel'admiration g6ndrale Nous bre du Presiden, d) de la pr6siden'e
croyons qi it a pleinement reussi. at... d2s autres membres de la
Car, 'ant par son ordonnance, ses famille pr&isidetiiplle.
imposaotes proportions que par les Telle es dans ses grandes. lines la
details de 1orniemen action, le Palais dis ribution du nouveau Palais Cornm
National sara une belle oeuvre d ar- me nous l'avons dii chiacune de ces
thitecture e. cer es, une des plus trois parties est ind6pendante des
elles des Antilles deux autrps D sore quae les ser-
L'aspec' oxtrieur de l'ddifice es' vicas du Palaki; se front dans nu
dane grande sobriet6. C'est un ba- ordre parfair s:a-s encombre et sans
tinenr de forme rectangalaire perc6 confusion. Le Palais est dpsservi
d'innonbrablh.Ls baies et surmon e par huit escalihr parrmt lesquels
d'une gr.ine coipole central e de deux grarnds e-caliers d lionneur E
deux domes lateraux. Un grand es- puis les trois ales sonr separees par"
calier de vingt metres de large, deux cou.'s interieures comportant
born6 aux deux extremites par deux des jardins, jtL-t d'eau etc qui seront
larges socles destinds a recevoir d'un surprenant effat a l'interieur
leux statues, y donne acces. De l'es- inmme du Palais-.
planade montent ju qaatre inposantes colonies d, '12 nombre de no-s plus beaux editices
metres de hauteur. N4anmoins le Pa parmi lesquiels on peu adinireo les
lais rec-vvra de nombreuses enjoli- Caseraes })a'ssli,tes, la residence pri
'vures C'est ai:isi que les combles v6e M D U Djoie. M. B1aussan
serontornes de balustrades e p-rcs sernmble--il, a do i 6 la pleine inesure
d'mils de boeufs, que tout autour du de son tal'it 1d'irchitec e dans la
rez de clhul ,e et de I tage sup6- construction d Palais National.
netir se placerout des colonnades Gelui qui e-st adimis visitor les
tes trra-ses des area ures etc. chautiers peu d'ores et dej,, admirer
Mait 'a v:aie richesse de l'6difice, la jus es-e d ed-pseoe et la delicatesse
setrouvera plu 6t dansson ornemen- de gofit qui out presid6 a la concep-
ration et sa decoration indrieures. !tion de I o avr' ui, nonobstant ses
Les pl fonds seron.' en plA re et nombreususdiviz-.ons etsubdivisions
seront nunis des plus belles corni-: forment un toWu sans entassement, unt
hbes. Du reste toutes les pieces se- tout don't 1' rdonnauce toute clas-
Oat aisi dtcor&es ou en ciment sique frappe a,, premier coup d ceil.
lance. Le travail de la decoration a,
6Aj comlmenct. Et, it y a a pied '-
'6euvre une quanti 6 innombrable
ebase~setde chapitauxdecolonnes; o jT / .,ss iia nnit
e chatnbranles de pores: de mo-
lillons et de balus res. (Maison hollandaise)
Pour la commodit6 des divers RLE DU QUJAl- 45
services que comportera le Palais, Port-au-Prince
. Baussan en a fait une division Achats de Caf ( ui6 ou tel
ripartite, absolument ind6pendante quel
dans le detail, bien que se commu-
fiquant dans ['ensemble.
It y a d'ab >rd la parties central, -
lesiione A la reception Partour de
as en haut, on trouve : Les Ilemands
Au Sous-sol a/ los caves officielles Be sont pas salisfails de leurs
b/ le cuisines officielles, c/ et les s sosisairins
escaliers de service sous-marius
Au rez de chaussde a/ un grand ves-
ibule d honneur b/ 2 grands esc-- PAR CAPB)LE
erg d lonitneur, c/ une grande salle Londres 23.- L'Agence Reuter est
audience, d/ la ribuno presiden- autorisoe A announcer que, quoi qu'il
ielle avec, yv annexes, deux pe sites soit exact que le nombre des sous-
iepes pour las st6io-dactylographes marines allemands coules par les
t au fond un space adroitement Allids ne soit pas en progression, il
lissinulO et des-it a 'orchesire. n'en es' pas moins vrai que les Al-
A I etage superieur a/ toujours le lemands sont si peu saiisfaits des
restibule et. faisant suite au ves ibule rdsultats obtenus par liurs submer-
/le grand salon diplomatique, c, sibles qu ils onw eu rcemnment re-
tsalle A manger officielle avec les course A des corsaires ordinaires.
1 dances t service, offices, lin-
Sene etc ) r> i
erV a ensutc e -aile ouest, destinde Pas de paix
istraUon. Suivanit le mme Iumiliante
drie, c-est-a.dire en partant de bas
0h aut on a la disposi ion suivante :
Stus-sol, Chambres dos domesa- PAR CABLE
lUes et d

a Bureau du
C
d <
.e
Sinstaltation
^Phones.


Chef de Cabinet
4 de bureau
a des employes
< t6legraphiste
< des archives
des t614graphes e,


Etage supdrieur a) petit salon d'at-
Iae, b) salle du conseil des Mi
,'res c) Cabinet de iravail du
tdl dt de la RBpublique, e) bu-
U. du, b ecrtaire particulier du
duit, e) chambres A coucher.
Ly a entia l-aile est comprenant
tie intime.
OON-sol a) cuisine particulidre du
ut,. b) ddp6ts, c) chamubres de
tques.
S, e chIj ure a) la salle de i a
hdIquo, b) bureau du biblio-


ministry des Affaires Etrang6res du
gouvernementB3olchevicky a d clare
aux delegudEs du Conseil desOuvriers
et des Soldats. que si les conditions
de paix de 1 Allemagne etaient humi-
liantes pour la Russie, celle-ci re-
prendrait les armes.
e Nous ne nous agenouillerons pas
devant l'Empereurallemand, a ajout6
Mr Trotsky. L'dpuisement de la
Russie nous a conduits A accep er
les propositions allemandes. Plut6t
qua de conclure une paix humiliante,
tious nous 16verons avec le people
allemand centre le militarism prus-
sien.

Transocean Trading Co
107 Rue du Quai
Gazoline,Saces videos,


SIMPLES NOTES Le ni mllntg Ie T orF"aits Divers


Te suis cependant reside rcveur hier
quand, la besogne de la matine
achev6e, je pissiis en revue les di-
vers incidents qui m'avaient interess6
Obsedant et 6trangement blagueur,--
de la blague oA il y avait des repro-
,ches et de 1-ironie,- le mavque im
p6n6trable de lephebe pervers me
poursuivit Commentdonc son scepti-
cisme et son indifference ont-ils pu
s'exasp6rer au point de flageller je ne
sais quel oubli coupible de nos de-
voirs de journalist ? En v6rit6, ce
jeune honime m'a trouble Car,
beaucoup de choses s'accomplissent
qui demandent A tre s6verement re-
prim'es. Tenez, je lis dans Le Petit
Capois : c On se demand comment
expliquer les perquisitions et ce
qui s'en suit-- ooprees A la champagne ;
les measures raises en avant A 1 en-
contre de la loi non seulement pour
la reparation et la construct ion des
routes,mais encore pour l'editication
des maisons d'6cole 14galement A la
charge exclusive de 1 E'.a? Comment
expliquer ces chasses A 1'homme, d
la tacon des n6griers? ces taxes mul-
tiples et ces amendes impo-e s aux
corv& bies ? ces arrestations et ces
emprisonnements nocturnesavec bris
et escalades, ces incarcerations de
travailleurs chaque soir apres la ta-
che de la journe,etc, etc? Comment
justifier les mine et une firttisies et
traca-seai s dot eat '. Lir.e le pay-
san abruti, abeti ?
le conclus, co:nme mon confrere.
que les Ameiicains s'ctlnt voloniai-
(emtientl consiituti nos edualtel rs, c sit
A eux qu ii appaitient de laire de no-i
tre pays l'asile assure de iabibertddes
noirs Et il trut leur denoncer, sans:
h6siter,des fits qui .iennent A 'en-i
contre de leur beau programme.
C M.


A I ez


vite, vite


Les souseriptions

Liste de St Marc


1


Un ami
Ferrand
Un protecteur de bonnes
ceuv-re~
Dr Cement Lanier
G B. Primet
Balemson
Louis Dugu6
Mme Gettrard Relhan
Mr Getfrard elhan
L Ludeckl
S Divot
H Dufort
Mmie Ter-me Ad6
John Bruss
C. Cazeau
P. D, M.
J. A- Martelly
Artibonite Trading & Co
Ph Simmonds
U ami
Supplice fils
0. Paultre
El. Fouchz
Michel Saieh
Assadk Atttle
A. et E B.
Arian
V. P WV
Emile Miot
Dr Audain
Vve G. Labrousse
Vve Andre Cameau
Aline Labrousse
OJe:te L,'brousse
Ant.ine Labrousse
Antoine Nonez
Religieuses
Mr et Mme Valbrune

C
Lisle pr&cd. Or. ir4,oo G


Total


* r14 00


G


G. i.oo
5-.

2.
5.
2.
I.
I.
I.
2,
2.
2.
2,
1.
2.
1.
2.

5
5-
I.

I.

20.00
I.
10.00
2'00
2.
I.

5.
5.
I.
1.
2.
10.00

!07.15
80o.25

. 9Io.40


S. En Russie
ChezCoutilien Roy, rue de 1-Enter- ssie
rement ou vous trouvercz, pour t ter PAR CAULE E
minme quard la:-n6e nouvelle, des Londres 2'1. La situation en
liqueurs v ri6tes sup&rieurs pour Russie est toujours trouble. Les
tous les gocits. nouvel'es qui parvienne t ici indi-
Allez vile Vous serez certaine- quent cependant qlue le gouverne-
ment satisfait.s ment Bolchevicky en butte A I op-
,-- -- --.,----.. ., position des Ukrainiens et des par-
tisans du g6ndral Kaledine, perd son
U8n bon consil influence.
Un I on counsel inLe bruit court a Petrograd que les
Par cette temperature, les person-! Allermands ont rejetd les propositions
nes qui ont de violent acc&s d'asth- de paix qui leur ont dt6 communi-
me, ca arrhe, essouftlement, toux: quees par les deltgu6s Bolchevicky.
de vieilles b:onchites, se souiagent Les dernieres nouvelles indiquentque
instantandment et guerissent pro- les pourparlers de paix qui ont 'ieu
gre.-sivement en employant le Pou- a Brest-Litovsk ne sont que les pre-
dre Louis Legas, ce prc&ieux reme- liminaires d'une conference qui doit
Splus haute r- 'avoir lieu mardi prochain au course
de qui a btenu la pus haue r- laquelle es Minis res des Affaires
compense a 'Exposition Universelle. Erantces allemands et austro-hon-
de 1900. arois tenteront de fire pr6valoir le
Dep6t g&nra: Pharmacie Martial point de vue des puissances ccn-
P6trus a Post-au-Prince. trales.

Vouiez-vo-us passer joyeuse ment le jour
de I'ant

Venez tous chez Alfred VIEUX 8 rue Traversiere halle Painson
Vous trouverez A des prix 6tonnants de ban mrnrchi.


RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUES

OBSERVATOIRE
DU
SEMINAIRE COLLAGE
SAINT-MARTIAL

Mercredi 25 D6cembre 1917


Barom~tra


:7&3.5


0 mnimumai.u
TempSrature )
maximum 29.3
Moyenne diurne 22.5
Ciei clair jour et nuit.
Temperature fau-dessus de la
normal.
Barom&tre en baisse.
I. SCHERER


Cont6lle des Donanes
Le steamer c Panama > de la
Panama Rail Road Company, apr6s
avoir laisse New-York le 14 D6-
cembre courant, a apport6 pour les
ports suivants des marchandises
diverse ainsi reparties :
Port-au-Prince Tonnes 182 19/40
Saint-Marc 57 7/40
Port-au-Prince, 26 D6cembre 1917

Les it'les du premier janvier
Le Deparlement de 1'Int&rieur a
pris toutes les dispositions pour que
soient c6l6br6es avec l'6clat des
ann6es pr6c6dentes les totes du ter
lanvier. Voici le programme qui a
Lt6 prdpare A cette fin :
Le 31 D6cembre, bal au march de
la Place Valliere.
Le ier Janvier, Te Deum A 8 1/2
heures du martin A la Basilique No-
tre-Dame,- Reception au Palais
National A l'issue du Te Deum,-
Carrousel de 3 A 6 heures au Champ
de Mars,- Concert au kiosque du
Champ de Mars de 4 A 5 1/2 heures
( Astr6e ),- Concert de 7 A S par
la Musique du Palais au meme
kiosque,- Cinema offert par le
Gouvernement la population de
Port-au-Prince de 8 A 10 heures
( Thaitre-Parisiana ), Bal au
Marched Valli&re toute la nuit,,-Illu-
minations, feux d'artifice, rejouis-
sances publiques etc.
Le 2 Tanvier 1918, carrousel au
Champ de Mars de 3 A 6 heures
P. M ,-- Cinema offert par la Com-
mune de Port-au-Prince A la popu-
lation de la Capitale de 8 A to heu-
res au Cin6-Variet6s,-- Rejouissances
publiques. illuminations etc.

TheAtre-Parisiana
La direction de Parisiana annon-
ce au public qu'elle donne avec le
concours de MM. Charles Perval,
lehan Ryko et d'autres interpretes
dietinguds une soiree artistique et
ih6Atrale qui comportera le drarne
patriotique haitien de Mr. Victor
Forbin: GUERRE MAULITE et un joli
lever de rideau.
La soiree qui sera des plus int6-
ressantes aura lieu lundi prochain
31 courant.
Eatr&e g6n6rale DEUX GOURDES.


Beurre de cuisine, beurre de table, Mantegup Wilcox et Id6al, Tambon
Swift, Saucisson, Moiladeile, Saucisses a la Gotha, Macaroni, Vermicelle, Rtplrez done le plQt
Pommes de terre, oignons, Fromage de gruy&re, Sardines Amieux, Con- Nous nous faisons le devoir de
serves Am&icaines, Riz Patna, Biscuits Royal lunch Soda et Zephirette, r6it6rer la recommendation que nous
Fo ndanis, Prunes de Californie.Chocoat boie fantaisie pour cadeauxAni-'avons dbj faite dentrepreodre des
sette Marie Bilzard, Creme de Cacao, Marasquin, Chartreuse, Abricotine rparations au pont qu est sit**-
Carnier, Kumel, Vermouth Cinzano, WhisKv, Sirop de grenadine d'orgeat devant le Fort Touron. A torce'd'e-
de p&hes, de cerises, Champagne Heidsick, Vin de Bordeaux en bouteilles' tre abim&, ce point est devenu telle-
Biere Red Star, Porter, etc,ttc. e ro qu ceu qui pasnt
Dragdes /rangaises, Vin de Sauternes et Chateau Laroze. dessus sexposnt des acciqu padent.


_ _~ __ _L_


I II~- --I.-;a-.y-~--P a -- - ----~----- ..I --~ IIIC --~ -


9~SBICTTXitBffriAaR~J~C~MI.*IQBIPrlCPRRIG


~Y~bllP91RBld~e~ ~Aypd~B~r~a~--~r~larrra~i


c


0







LE MATI_


II r'y aura pas de depart le 27.
Le Steamer PANAMA sera remplacd
par le Steamer g ADVANCE 9 qui pas-
sera A Saint-Marc le ter. lanvier pre-
nant fretet passagers pour New-York

Port-au-Prince le 20 d&c. 1917


Ciu'ma-Parisiana
Voicid le programme de la repre ,
sentaiion de ce soir: laih6 Jouroal-
- Oscar a pris les teimnies en hor
reur,- Le frere prodigue et Le I'r6-
cipice justicier, grand dramne pa-
triotique.
Tribunal de 'aix section .ord
Le tribunal a prononcte les con-
damnations suivantes contie:
ustinttte Louis, amende pour
voices de t.t.
Fabius Alfred et Valmise PFrrer
Nomme, amende pour scandal pu-
blic.
Loui'se l-di. 4 mois de prison
pour vo!.! 1nprisonnecinnt alournte
pour cauce de m.ladte.
Ceuvocaliou nu A.eIIeble geurrale
Tous les M :nmes d. 1'Assoca-


Steamship Line


tion des Me b is J (,orp., l i ise i- it Iln touted pal isicinne, a I cou-
gnant ont c:nvoqups J Parisin. pole ador'b emnent gentillect coquet-
en Assrb 'nrc c ) I te cu pnd un lustre charmant. bril-
3o DW cembre _ouranit a neut heures I nt, or,.inal, din d I a ,ain artisti-
du martin. que diutiic june temrnc que l'art si
S mrc du Ut dl.". Je la sul.ture av nt .ommenfn-
10 Rapport du (.onsAll d'Admi- i enso lr, noas a uc l.hr C 'd I
nistra~on, i',lou c e devote a arr.>chL-d de 'a-
a 0 R ipport du lTrtsorier. ,cI r Parisiana a la advanmure si
S 0 tLeclions pour le renouvclle- grac. u e, aux leitites tl,IInmbcanlts
mendu Consel. n:ts dt scintillement d tolst, e,:-
Sonsel. trques si lumineuses par Its ,oirces
Port-au-Pince, 27 l)cembre r scu Ion joue, ou 'ous ces teux se
Pot-u-Pne27 embre pro; tent au loin sur l. plaze du
Le Prid-rnt. Chain de Mlirs.l-o-i a i Jc'-:. ;l:u-
SRNANIJ )RSLNNA sion d un petit coin de P..ris, bien
Fia<*:ailles ac(quimnin, bien agreablc. bien s6-
Nous avons regu Ia carte de tIan- d u .nt
lies Je M ICe FI A.\I. R ; iA ( ,t Inchattement a fait sortir
avec r \ < P I'o:t-. u-PrIn-e de son marasme etde
M.elieurs ounip imcnts. sol )ducn. anlement.
u A Patrisiana A Parisiana criait-
''s on ci crie-t-on encore de tous c6tos.
Lestun.railesda /1i,/., ,, .,1S (., h.. i. HL mes d'etat en qutte de distrac-
d6:66d bier soir a ) hitures, -uront !ion .Iprs des travaux durs et p6ni-
lieu cet ap cs- n:id en ia Basilique l'(s, ourn. istes en que de nou-
Notre-1)imc '.i, l s tt de tilts pris sur le vi', tem-
Nos condolcan,:cs aux lamnilies in,s du monuie en qumte de nouveautf's
prouv~ts. sen',ationnelles. amoureux en que e,
Jd ( m',; orns tt de rmoijson A Pari-
s!eii..:tr s s A ans:. na Et tcus d'y


Monsieur et Madari e (i'ry'sos'h-
me Brutus. Mr et Mmne Gteltr-frd
Chancy. Mcile 1-ise Chancy. Mmei
Mare Nicolas. Mme A-,'.- L St Iou's,
Mrre Vve (Geo ges lBubrun, .Mme
Volumnie Lcuis ( lharies. Its autres
families HPu!us ct ( i incv etc, re-
mercient Its ertonnes qui leur
ont 1mo'gnr des pieuves de lhie en Its .'-sisa'n' dars le dt"s de
lecur regretti R,,'. L.n, BIrutu4,.
suivenu le 20 de ce mois et les
plient de croire A leur profonde
gratitude.
Mme V\e (lharlte Mews et son
enfant. Mr -Yiar ois M ws tt tous les
auties parer ts tt a '1lis remercient
protondenm nt S. (G Mgr l'Arche-
veque, Mgr. I'eauger. le ( hanoine
Tan, les Feres du St 1: prit e' ctux
de Ste Anne. !ts f r'es de 1 Instruc-
tion Ch t' enre. ls R ligieuses dc
St joeslh dc Ciurv. les files de la
Sagesse t tous ct ux qui leur ont
temoign6 leurs ,ympaihics A locca-
sion de la nroit de leur rtgrett6
Charles Mcws, et kts piint de croire
A leur plus sincere gratitude.
~enrelle A la maim
Dans le monde.
-La camp'gne I .. Oh I ce qu'on
s'y rase...
-On se distrait, mademoiselle,
on prend uu petit ami...
-4;a pelt faire passer cinq mi-
nutes... mais apr6s ?


Service des Postes
AVIS DE DEPART
Les dipeches pour Santiago de
Cuba et Kingston lamaique ( viA
Santiago de Cuba ) par le motor
boat Cora May '. seront fermues
ce soir A 5 heures.
Celles pour New-York et I'Europe
( viA SAint-Marc et N Y ) par le
steamer Advance seiont fermees
lundi j Dkcembre A j heures pr6-
cises du soir.
Post-au-Pnrnce, 27 .Dcembre a917.


Co


Parisiana

Port-au-Prince manquait de thea-
tre,par consequent de poesie, d'id6al,
de dc'assementspirituel,de bon gor.,
Lts diverse tentatives haites pour
dotei la capital hai ienne de ce pre-
cieux element de civilisation avatent
lite totalement.
Depuis le tht tre Linski, vieux de
quelque soixante ans, ou l'on com-
men;ait a mettre en scene les ta-
bleaux vivants, jusqu A celui de Mr
MonibrunE ie, qui, i1 taut le dire
en loute justice, a vacu p ,s de qua-
tre ans au milieu de luites et d'd-
preuvts airlines, mAis avait reussi
pourtantpar le courage et la i6nacilt
de son )irecteur, A donner quelqucs
r&sultats heureux, nous n'avons plus
rien eu.
Le R td'ndJo Casti;at .laore3 s'6tait etla-
Lc ct couvert d-un vo i'e pais.
lout d un coup au moment ou
tousLhantaient sur dts tons lugubres
la inot A jiamais du thEAtre en Haai-
ti. u:ie initative intclligcnec et puis-
si:lte, Mr Suirad \Vili.r lit d'un
o.oup Lc bguette m..g qu soritr de
terre ariPsiana s JiU lnuin rhtntls-
.. '.nt t i ,'.i. a ia toi e i graticuse et


O 1 t. Jv < unr, d'v \o'tr Pmlus a -t I!us panouie qu'ur,
.1s un jour un fri.son court A Itilcur.
I u o u o cr Image hidele de la beauty eternelle.
d: 'sts vtines de la society Port- es yoex prAfonds. r;veurs, en.han-
au-li'in t' ne : le leu e feu I est !:AIl CA111.E tcurs.
OA I ) 1':me, omme a unc citerne,
aux poritts de P .irisiana, It-. tlamm s \\"-ti re' 2on 2'1 Mr aLansir, a Vieit boire lemau d c vie.
:.c hLi t '-es parvis et menacent sa 'ete dIt liar' anijourd'liui Qu aucune infor
j )iC. rguu land'e d ure couronne rmta ion ofltiielle ne ui s'ait Darvenriue
de luIl ;re ct de success ie!ativernent aux proposzilnns alle
S'C prie&ipitc, on s'e-outle, 11 ri iHides sitess Paix de N .- (I
t..u A tout prix sauver la M son. 11 a ajout( que I'altilude des Etat"
Pans, I. en pdrai pour le hM.otie trn- Isj:s au sujet de la paix n'avait pas
Par ,, I-n dratpour le ilie ie trn. g6 Le gouvernement amsricain
.it. la i Maion de Monire, ici on est daccord avec ses Allies dans la
dit ti Marion Parisienne i.o)iruite des buts de guerre, don't
l-n tllet, come je l'ai dit p'us la formula Ps : reparation et restau
h.u .on cachet est tout gentil tout ration par I'Allemnagne. /
p.ir!oin, on sauva *Parisiana hu-
ieustmert et depuis elle n'a cess6 /
de traa.ller, malg-4 les ambiances Su eCC0s8 de I 'aviation
imporTunes, chaque pays ,i les sien- ai
nes. malgr6 routes les d'ti:ultes, en Ir 'aise
un mot malgr6 tout PAR AHI E / -
P'usifurs troupes frargaises sont Paris 21 On signal une grande
vtnucs jouer su. sa scine pleined'at- ctivi 6 dans les combats adriens. Que prend donc cette belle creature si
:tris. etonrt u6 cmne pleineds par e Sur 100 rencon res qui or! eu lieu pleine de sante et de beauty?
.rultonts n phu bcmintellpien ces jourst derniers, les FranCais on COMPOSE "MITCHELLA"
adula ions d un public intelligent et aba tu 18 machines enemies. POURQUOI?
- d (h:ile : on y a entendu des chan- ______________________aruebCoi.Mit
tuis de talent. Parce que le Compos4 ,"Mitchella"
* tus de talent. pri, dan le frmit, vuulues, permet
Atjoujd hui elle deroule sous nos Orinoka a la ialade affairs e de quitter le lit
veux des films cindmatographiques t et de repreare la vie active. Elle s a
de la plus haute valeur antique etl Pelo ?isin', Suaveline fljrii.anit relui done rana parmi les
moaerne Beautl. jeunesse 4ternelles: farce quele Compos "EN'Mitchella"
Dans Ci opatre, elle nous intro- Iet le inmeilleur tonique pour lea
duit dans le palais de Phaaron et Lotions rapilaires merveilleuses. fenimmes en general et particuliire-
dans le Sknat Romain, elle nou; a ORINAKA rajeunit la chevelure, nm tr ceiles qui sresou rent d
fait faire connaissance avec le Nil, lui redonne sa teinte naturelle et en reu-es, pour les dcbiles, les nerveusek
nous le fait remonter et redescendre, rrte la chute. pur lea xdes der ttravail cest
usqu'au pied du palais de Clop',re PELO LISINA. reede dance, qu est puremento vigtal et se
Ia reine atroc6ment m&chante qui fait I et SUAVELINE vend garanti: c'est le medicament que
a ree arootio prodigit-u',es pour lis tr la doit prendre toute femme souffrant de
maprgr par Sts crocodiles une pau- hell e malaises si redoutis qui provien-
vre ti le esclave: elle nous fii' assis c hevleu ka plus ieelle, ddfrisanto t d'une "atonie gnurale. N'ad-
ter Ai Ia e~aile ede McaeAss I (lieveux tout en leur dominant un met pas d'equivalent.
ter A la d6faite de Marc Antoine,A ses aspect soyeux et brilliant admirable. En vente dans totes les pharma-
tub!esses, .A sa mort, A la mort me- cies et chez Veuve Edmond Magloire.
me de la reine et nous fait voir quel La Pelo Liaina et la Suaveline o6 Rue ia pulicaine dreMer 6
r6le les poisons ont jou6 dans les ont la propri4t6 de gu6rir lea irrita- RAFA&eL iLoReZg Z.,
palais de la souveraine et quel r6le tions du cuir chevelu extirper lea 2 Avour JoLhn brown
aussi les reptiles ont joue, A la fin pellicules et 6viter Ia chute des Seul Agent pour Hati de I'Institut
sur sa propre personnel. cheveux. Ce sont des Lotions rafral- Medical du Dr. J. H. Dye,
SNron et Agrippine, le meurtre de chissantes, toniques et parfumies qui Baufalo. N. Y.. E. U. A.
Britannicus. Incendie de Rome, les s us.nt avec a simplicitA de n'im- C e, dre
ardins du Ouirinal, etc. etc Proce nerent a vis et cliche de Moulins A miin de A8 scies mar-
Lintiigue, lamb.tion. la cupidity nos p"incipaus aUicles Rdve, Tenta que" Eagle usages mais en par-
dans cl hils de Logerderes le palai cion. ota Bella. lait 6tat. S'adresser *an bureau du
Sdu Louvie, Louis XV, les ftesi ro- THE OHINOKA PHARMACAL Co, journal pour l'adresse du propri6-
yale, etc. 9 r9 Water Street. New-Y ottGi) tag. .


nonce 0 i s cli,',i le q telle vient
de recevoir pour assortment d'ar-
ticles de toule fraicheur et do
loule bcat le, pour les fetes Ile fin
d'ar.nee
Cet assor'irnent don't I'6num6-
ration compl6t. serait trop Ion-
gue, comporle enlre antres : de la
diawonalt,, noire et couileur,des ca-
s'iirs fin',,le la casineite de qua-
Slife su 1i'fl: ui du drill blanc et
couleur, des clhapeaux de feutre
lainp t paille pour homes et
enfanws. des former de chapeaux
tel des chateaux canoliers pour
'dames et demoiselles, des soldiers
d6converis el des bottines pour
femmes et enfants, de qualilds
diff6rentes, des bas et des chaus-
sPtteR soie, fel et colon de toutes
les nuances; ioule une sQrie d'6-
toffes de routes sortes pour robes,
soierie, dentelle, cols, cravates,
mouchoirs, miroirs et glaces bi-
seautees, lapis de line, nattes ja-
ponaises pour salle h manger et
chambre A coucher chaisesel do-
dines au choix : jeux de meubles
en obier, jolis tableaux pour sa-
lon et salle A manger ; groceries
assorties, enfin de quoi salisfaire
tous les goolls et A la porl6e do
i toutes les bourses.
Une invitation cordial eat faite
a tous, de visitor la maison.
S 7 -. .. .. .. .
Occasion
exceptionnelle

Rabais de 80 Olo.
MM. Bigio G4bars & Co donneot
avis a leurs nombreux clients qa li
commencent a liquider a pir de
ce jour un bon lot de v6rilabte a-
simir anlaib. pure laoe (doarbl
larpur diverges ouames) au pig
ddrsoire do G. 18 I aune.
Accourez vile, Messieurs,1,A aI'sl
des roes Courbe et Fronte-Forts.
I port.a rice, le 2 desmabf Ilt


Panama Rail Roadl L'It istorique de


aI .


---------- __ ----- --~L-- ----- ---


TOUX, BRONCHITE, CATARRHES,

Si vous commencez par
L'EMULSION DE SCOTT
surement vous n'aurez besoin de recourir nll
a aucun autre medicament. Tandis que
si vous commence par un autre mIdicament c'est
plus que probable qu'il faudra recourirt

L'EMULSION DE SCOTT
42Bp


e


Maison Victor Mantones Une agrdable
93 Rue du Malasint de l'Etat surprise
VIENNENT D'A ihl I EU." s il y a ur, naison qui cherche
eourre francais d'Istgny de Iretel F ,reres de Valognes. toumours a plaire a ses nombreux
I.ail Nestle condense lrts frais, -:ros A dItail. clients, c'est bien celle de Messieurs
D)ragtes sur/ines assorlies par li'res: Fidl- Il'rt'" BIGO1G10 Fitres Ainsi pour la fia
d'ann e et su rout t titre d 4trenne,
i iur,.Nougt, Chocolat./futs. lo luames tl ) elle olfie avec un grand rabais, lea
I'r I]unes, ont10ueuseis ,d'ntee d F. F ,au par lh're,, el b oau r. articles de lir, sse te!s queo Voila
Fil ia couldre blanc dit K'iser, Patrician et sur b,,.s N" )et ,i) 116 blanc et couleur, mnoussslin, & fleure
l digo ,lin're ,(imunet 2.4I et 120 en bu lcs de 2.(. ,iratmmnes et uni, natisouk couleur et urn, toile
(;%i ;retlJS .ot)b laluane, lantane sulor uare, Maliland. A jours, a mt e, sirnili blanc bazIn
A ,'.css#.': rous d la matson, Agence Socitle Job Fumeurs de bon et beaucoupt, dautres tissus lils.
On trouvera ,galement un bel as.
quit. ni nesnque'z I/as. sortissement de tasses, lawe, as.
siettes seini-porcelaine A des prix
.IAs rn ii. .s A la tranaiuse, A l'a- i 111.\l1 litIR A\G{ E exception( lellement bon nma ch6 en
m ,,.. Tme .i dan de Js .poupees .- J raison de la rarete de I article.
po ,,., ,, m.ar,.n esd-amb ion, ('I Z Les )it, dresses apprendront avec
P(n ~ d bition, _V plaisii' jio,. a 're0., do m ul: Is pel.
I,, m,,, d'.amour, les ruines et et A'. ((tg CL G0 nesa, la lis, a pu obtnitr u, per-
:s tu:'ts Ju r ;. Do P. Pari, iana Iy,,, ,il,.,.,. ini8s d'ilnoi station pour 1( birds de
S*' 'e Lt r. uiit. Iarisiana tst une1 Cc'tte mnalion sl ,t n m)rinde de la bi le do imalt qu-elle met ten vente
(,o'. di nort.,i id, df iitnce. tt de place \en' r de lecevoir par les der au prix de.
l-ones me Luis,dJ boL i on Parisiana rnieis lateaux des inaichlandises dei Cette bi'er' est ires apprrciue pour
srn t bon touted fraicheur l.,s c ieoi s et arms ses mervelleusts qualities nm utives
I .- \ i i. L\, n'ont qu'a taire urie visite et ils trou. et forttiiantes.
Vt-lnt a unu prix mnodr6 Le rabais commnercera le lundi 10
L,:': I LL 'r tFroniage giuy6 e pate grasse. ro- D6cembre courant. Prdparez vous
-- ,quefort, saucisson Gotha, mortadelleldorc pour aller en foule a Ia rue
Sbacon, jambori depuis 7 livres, bon- Courbe No
1 f'i .S#hile.S ( I'Essen bons uassortus, dragees, caramelle, Pc-t au Prince, le 5 D5cembre 1917
chocolate Delaltor par boite de i'2
eOi et# aII fi ites livre et 1 livre, biscuits sucres par
Slivre et t a boi.e fruits secs, pitches, Au Paradis
i'\ Cr\ 1 ', abricoms, prunes, raisin tigues, aman-
iftH(ti,. i l< ilndP) 2'V On dt.s; noix e' noiseties, pois cass6s, des Dales
amrp' ti icri ,i>'p lep usir-- de mnjii- lentils s, pominesd'arbre. Conserves,
lionr,- ',''-i) n son en llammtns de I- its pots. sauce tomnate, sauce an- \. l G(IER -
pi)s 2i; lbenres Jlaise, as'ergesparterblanc, otgnons, A l i,,,' ,'/v' /lhe ria in
cormichons, tmoitarde, capres en ./ L e
sauce, farine d'avoine.
fldfpafr'lft, et re-8 liqueurs de tou es soites Emul-
(l iOl. Ston Scott Cacao Amnbiosia. Whisky. Madac Vvo A. L. Gurin an-
d(vr 1ti) n par etc. rauame \u A.L nueqn ao-


m aIWIVO & in


il i


. - --w -