<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03044
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 22, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03044

Full Text




017INZA CANZINS


*1





I


t







U


G. %.L F
0 5.10


6.00

G 8.09


'


j/


Quotidien


samw a1 scishm iLMZ


C-16piAnt-MI GLOIME
DIRKCVI ,Uft
ABOMRMZRSIT611
PORT AU.PRINCE


rioRT-AU-PRINC ( Hait7 i


Dame Censure SIMPLES NOTES L NolmEnl iqGe Tlor'o


les mauvais examples sont conta- meurtre. d'incendie sont infiniment Tous lesjours, je recois quelque Les Souscriptions
ieux: plus interessantes que la conclusion missive anonyme d6noncant un fait,
Parce que I.au orit; pattout cen- morale qu',n e I tire. ignalant un abus, trainant sur la F
sure les journaux; 11 faudrait dr'c dsormaii sacri- sellette des personnagps connuis, le' ARCAHAIE aO
Parce que le.s Allids censuren* los fier tout cela eL n'exhiber d(1ormnais to'it accompagne de commontaires; On
couvelles favorables '-Allemagne,; sur 1 ecran qu- deps films innoffe sifs 1ogieux parfois vio ents et i'dign.s. Le President de la Commis- tel
Parce que lesEtats-Unis censurent tlshquec La Pa:.ion de Jdsus-Christa, Atjourdh1i je recois des Cayes nne sion Com nuille 5.oo van
nos provisions; Rigadin ))et ,,core pas des mneil- pi re centre l'dv6que des Caves e' D Bernado-te 3 oo 00 a
IW'eli
Parce que le pouvoir temporel leurs et ces films teduciteurs qui le vous affirmed qu'elle West pas or-i C.h. B:rnadotte 2.00 et
censure les Revues de fin d-annee.,monlrent comment I on fabrique le dinaire. .'est bien dormmag que je N. Teannot 200 et
Parce que touts ces restrictions i avon Babbit ou bien comment les ne puisse vous en dire on mot; ilt Rn. D'aind .00oo ve
Sla liberty d'6erire, de savoir de paysans labourent, sement. plantent 'est impossible drpandrece e' e p dAdministration fo
rire et mnme de manger se perp !et rocoltent En vpri e, je connais Je c'rois tre des calonni-s ceontre le Le rp- d ministration
tuent sans r criminination sous le* beaucoup de -,,-is tres difficiles que distingu6 prat qui, cer ainemen., e Arcahate oo
soleil de la liber!6, 1-au orit6 d ccl .ces spectacles ne satisferont pas. meri e tin meilleur traitement. Mais, Ro:hambeau Milien -2.00 car
siastique vient a son our censurer: A un antr' point de vue, en ad pourqujoi mon correspondan' veu -il Th. L. Belfort. notaire r.oo est
leg repr6sen nations cinemna ographi- mettant que Parisiana et Vari6tes ob 'quand mlme garder le mvstere au-' Mile Fortuna Matiche 2.00oo 1
ques. temrpr~nt a ce programme our la tour de son norn? I1 ufit et si intt- 1 B. Bernadotte 2.00 nal
La censure est done d6sormais la ranquilli e (t,- lWtr conscience et ressant de reve1er des hoses ci- Joachin Mvrtil I.00oo
r6gle en ou es choses et la liberty pour eviter lPs f,)udres do lex-corn rieuses ou drioes. Mais voi!a on na Madame Ch St-Fort 0.25 tai
exception. iunicaion, il y a on doble dor- pas le courage de ses ac'es, de ses Mufat Bernadotte 3.00 ve
Par consd-quent I Eglise a le droit mage qui les a tend : d'abord ils opionsde e ides Dans l'omre Mine Murat Bernadotte 2 oo pre
e meme le devoir de revenir au perdrontlaclien6ledes in ellactuels; on vent lancer des traits contre, D. Ag, nt 2 2 ren
moyet-ageen prenant ses avan ages e lon salt qne tout le monde est tou'esespersonnali(s.ou'-sles ins-; P Mouma 0 n
0 elleloes troupe. intelle'tiel dan ce pays. Et ensuite, titutions,,outes les entreprises pour- Peon Monuma I.oo drI
Mas du coup c'est la failli e des come it faiira, chaqie fos que qu'on en laisse la responsibility Eug ne Valcin .00 ti
Cinemas Pathi onu a Ma son Anbert envoient aux au res. C'est tout simplement G. Lallemand 100 abs
cin i-Ias.oi, .che D 1Pier-e 2.00 rn
Les amateurs de ces alfractions de nouveau lilns, offrir des repre- e ,. re 200
iavent que ,r's peu de films echap son nations spi.iales gra'nites pouri PierretTrvant I oo s
peron au jugemen de condamna inn Messieurslesrenseurs et leur famille E je me rappelle le mot terrible- Luc St-Hubert oo le
de Mr Dore et de Mr Daniel trig^s les recettes diminueront en cons6- mer tcourrouced'Arist*e6i)ss'ein.n Agnant Armand 2 oo le
en censevrs- e que Suirad e Che- quence et los fr[ais gnraux angmen- apres la lecture d'utte let1o inf i A'ir Fany Chary 2 00oo e
vallier d-accord pour une tois seron teront endspense d'61ectricit ne Si neore ell 6.aitTs ueta, A. F. MaChe
obliges de brfder leur s ock sous les frais de mu-i(que, en paiempnn du ayme. mcete letlre, inais le nes'
yeux de ces Messieurs. Tous ceux personnel et en d4mar.hes dp touts as m On 43 2 rec
qui frequentent habituellemen les sortes Car j imagine bien que ce ( COr Moo Gr 4325 re
deux sales du Champ de Mars; ne sera pas sur le titre d'un film ou rnrooG43,25 pas
jeunes gpns curieux de spec a,-ls sur I image obscure des pellicules no. tes de
ui 6vellent leurs sens. jeunes que lta commission appliquerasa r rana dListes I, dor. t
lles mese1es qui, faute d avoir c ensure. Or, pour comppenser cen TOUOuIS Ctat- c6dentes I13,00 760.oo Q
acvcuD, savourent aur 1-6cran les double dommage on peut. re cer- ---- (Li
, senes amour passionn6 vieux .ain qne Suiral et Clievallier qui ont c1ti 2Ut lUSi e t Total Or I14 00 G 803.25 it
garnon qui ne march plu- et cher dos corde- a leur arc, organiseront
che a se rappeler les temps passes immodiatement une enrie de specta- ( ASUIVRE ve
jeunes 6poux qui apprenneet 1-art cles pour amt a urs entire dix heures PAR SANS FIL -u qu
nouveau, celibataires degou es et et minuit. Los fil.ns censures auront q --
philosophes endurcis, tous ces gens d'autant plus d'itraits que ce serae PETROGRAD La balaille entire P C Mai
li savent que ce qui attire le plus le fruit defendu Et alors contents e les gardes et les troupes de KraC- now
au Cin6ma,c'est le spectacle de la vie si isfails, ceite deux ime srie de miennes Oena a cesso disent les
telle qa elle est. Or it n'es guere spectateurs poarront entonner ka lamienues ena a erd disenthues Le public est pr6venu que durint apne
moral s'll est passionnant. sortie le refrain connu :a Vive Jesus, nouvelles d aujiurd'hui.- La po- es journm6es des 25 D6cembre 1917 en
je crois .. 1lice dela ville est fanite pit les pa- et ier Janvier 1918 le service des j
It1 est plein de volupt6 dans &Cldo- Censeurs, je vous meprise. .. patrouilles Boichevicky et les gir- Tramways de la vlle sera suspend mis
p& reo le plus bapu film qui a 6t6 En realiOt, cP qui eat :t6 infininment des Ukramiennes. i partir de midi. que
exhibd sous le patronage de 1 Eglise; preferable si I Egli-e veut tiran.enir Elle a beauc up souffert d-s LA DIREC1riON des
dans les Myst6res de New-York-, le monde religipux dana la pratiqueproectiles et beucoup de mason atte
Gi g6ndralement appr ci&e,toutes ces de la saine morale et contenir e projectilesetbeucoup de masons -
habilet6s scienifiques se depensent gouit populaire, ce serai d 6tablir la ont 6t6 piles. urev
rceiproquement en vue de 1'Amour censure jusqu dans les a eliers de. bevI
et de l'Argent, les deux mauvaises fabrique des til:us ou meme dans la ---.---- 1 ser permz (ts a
passions du si6cle; tans a Les deux convention do laurs auteurs. De
losses ,ia cdqueluche des amateurs. sor e qu, on arr6ecrait tl malab ovo Bomnbardement in- L'Ex. Czar et a saJe le
Un adult(re, -habilement combine et Ia Ii n'aurait pas comma toujours
etient Iacion principal; dbns applaudir bruyarnmomntdomauvais tense des lines famille de quitter d i
aN6ron et Agrippinex, dans Britan images quand laFrancea simplementj fran aiseg la f lssie tou0
Dicusi les scenes d'a.nour d6fendu admir. I ut
de violence et represailles de Un Amateur religieux vre,
SPAR SANS FIL PAR SANS FIL P

Le Pare Leconte rain de sport, tandis que c-est au L'artillerie allemande tient sous LONDRES- It n'y a rien A rappor- cer
prix des plus grands sacrifices que un terrible bonbardement les li-ter du front anglais, dit le vrai offi- vero
AUX Inous avone nous autres am nag le genes frangaises du front d'Arens A ce, aujou0rdhui ter
SParc. lafrontiire suisse, dit le war office Le gouvernement Bolchevicky a mot
Sportmen haitienS Du rest, l'Amiral Caperton. apr6s aujourd'hus.- La canonnade est prs la decision de permetre l'x- cha
les jeux athl iiques de la Noel 1915 pattculirement intense sur la live Czar de Russie et A sa famille de
et le match joun le ier Janvier 1916 droite de la Meuse, au nord de aisser le pays etdese rendre N
"SoUs la grande pouss6e et 'acti- entire '1-quipe haitienne et Iquipe Fleury et dat-is les secteurs d-Hart- tranger, dissent tes d6pches de P6 ine
Oitt inlassable des ClubsSportif%, am&ricaine, content et presque 6ton- mansvell,
Witinsdes Soci ubs Spotives HSif- n6 mme de la bone tenue et de n trograd aujourd-hui. de l
Iinion des Secits Sportives Ha nla erformncede asoontmen haitfens Une surprise des allemands A l'est Oa ajoute qu'un d6cret y relatif pass
n organisation deomparalt-e accepted .M6- avait prorm isofficiellement d'orga. de Lafayette a 6t6 repoussne. srait probablement public ieudi. terp
la organisation aiompltt es m6. o
thodique des sorts niser chez nous des jeux Olympiques. .--- -- lut
laema:prochaine, les Cette seule declaration est une t
serun sionte pourocformer le garantie sie qie noi seulement les VouleZ-vous passer joyeuse nent la NVoel doet
mit# de Direction. Tant mieux. amdricains nous remettront le Parc, des
Mais h61as I Une chose nous bou- mais encore qu'ils nous ptrteront Venez tous chez Alfred VIEUX 8 rue Traversire halle Painson j'ai (
"rse, u'nechose ous tourmente leurs concours le plus large pour est
S rit. e e Oe la propagation des sports dans le Vous trouverez A des prix 6tonnants de bon march. E
No l rn U SOH pays. Beurre de cuisine, beurre de table, Mant6gue Wilcox et Ideal, Tambon Laui
t sepiquer us fournir le Done L U. S S. H. seule nous Swift, Sucisson, Momtadele. Saucisses A la Gotha Macaroni. Vermicelle, mir
inements dementds, retient, par consequent, il taut Pommes de terre, oignons, Fromige de gruyere, Sardines Amieux, Con- ture
meotll M essieurs de lU- qu'elle s-explique, elle le doit au serves Ambricannes, Riz Patna, Biscuits Royal lunch Soda et Zephirette
Savmentz Mou iele Pare aux public et A lajeunesse. car Loeuvre Fondants, Prunes de Californie.Chocolat boite tantaisie pour cadeaux.Ani- --
nu aoutequ'i acceptent entreprise a atteint de trop beaux sette Marie Bnizard CrOme de Cacao, Marasquin, Chartreuse, Abricotine
votfdmande, A I rel tire te iesultats pour qu'elle disparaisse pat Carnier, Kumel, Vermouth Cirzino. Wh'-kv, Sirop de grenadine d'orgeat Tr
u car is disposent ec- e d6courag ment des uns ou la de p6ches, de cerises, Champagne Hcidsick, Vin de Bordeaux en bouteilles
e, car itops de mosen epor n6gllgence dis autres. Biere Re d Star, Porter, etc,etc.
e' qoelque r joursn r- SPORTMF.N I Dragees frangaises, Via de Sauternes et Chateau Laroze. Gd


L4 REVUE
E CINE-VARI TiS


Enfin la premiere revue haitienne
!t6 joule a Cin6-Varit&s bhier soir.
en avait tant parl6, on I avait
element presentee come nin pou-
ntail A ceux don't le. silhouettes
ient croquees, (q'i. lu d' n en a
le track voire des coleres anticip6es
s'etai. prepari a ripot-ter, mais 1a.
rtement, en faisant claquer leurs
lets sur le dos des pauvres revuis-
Qu)ique j'aie pu leur dire sur le
ractere inoffensif de ce genre qui
t an thtALre ce qu eat la caricature
a peinture, de ce genre don't la
ture memo est cents rires par 1'exposition de car-
ns tics At de certain petits tea-
rs 1eja connus de tous, par l'a
opos d'un mot drole ou bizarre
.t6 cel6bre, quoiqae j aie pu leur
dire, ils n'ont pas voulu d6mor-
e, se sont cantonn6s dans une at-
ude nettement hostile et se sont
stenus d aller A la f6te. Tout de
mne, je voudrais voir quelle t6te,
fatt ce inalin. Ca.', en apprenant
bon et franc rire de cux-la m6-
Squi out faith le- frais de la tevue,
suis c. rtain qu' Is out du ressen-
qnelqu conaftuiion.
'enez, nous asuie, d 1 3Tti ".a.
tvons pas 6t1 inmnages. N ,;trz di-
;teur a reQu une de cc-- bo),)mbes
s banales, on n a pas tAtd tendre
n plus pour Punch et L.aleau, ce
rnier, un desauteurs.
)uant a mot imiss Pearl, White
ly Taldy), mn'a trouvs une certai-
6lgance fluide a laquelle j'6taia
de t'a tendre et qui, on en con-
ndra, n'est pas prcisement flat-
se pour moi. Mais, pensez-vous
aucun do nous se soit senti menoe
6rement egratign6?.. Allez donec
is, nous avons etd les premiers a
is tenir les c6'es. Qie diable,
es tout, c'est une revue, si on *
ttait A in6nager tout le monde, oi
serait alors l'inter't?..
1estime qua pourvu qu ils ne s'irn-
cent pas dans la vie intime do
lqu'un, qu'ils ne fassent point
allusions capable de por er
inte A sa reputation ou de lui
re en un mot, j'estirne que lea
uis es jouissent d'une enti6re-li-
t6 et peuvent donner libre coura
ur verve t'actieuse. Autremeno',
e rep e, 1 i revue no serait point
-,e possible, parce que denu6a
Ateret.
n s'est biea rendu compete de
t cela hier soir, car c'est avec la
au ccour et le sourire aux 14-
s qu'on est sorti de Vari6ies.
ar ces temps de mornes tristes-
je ne saurais trop recommander
ler voir celte revue (elle sera
tainetnent reprise), qmi a eu' hI
u- je prie de le croire-- de-je.
quelques lueurs de gaiet6 en
n Ame si irreductiblement d6sen-
ntee.
PL DAVID.
B- I1 n'est pas entr6 dans rees
nations de faire un compte-renda
a soir6e d'hier. Mais. ie ne puis
ser sous silence 1'excellente in.
rotationn de la petite piece L .
v6 #A deux de jeus que nous va.
e beau talent de Mile L. Taldy at
Mr M. Laudun. Ai-je besoin d'a-
er des compliments AI 1 adresse
acteurs de la Revue, puisque
dij& dit I'impression qui m'eD
restde.
ugdnie Fougere, Taldy, les frdrew
dun, Thezan, Tribid, Fouch6,
ly, etc. ont 6t6 simplement ad.
tables de crdnerie et de desinvolI
comique.


ansoceau Trading C*
107 Rue du Quai
tzoline, Sacs vtd


RLDACTION ADMINISTRATION
&Mg!. deg ituvi us Frso A lotomt

Itsamauxonces senot rogues :
A roav-AV-FvamwcI:zuxzburcasW'dilljouxual'
A "'ARIS: chcz.L.Maycncc &tCie W, Rue Tramasw
A Louamazs: cbcz L-. Mayence & CO. tip. zz~sl
Ludate cHII
A Maw-Tozx Universal Publicity C9%MaeY 41 W443
M th Street
Lee a aasmcritsisri uant son3m303 son. -pis-'radft
4db*ivwIpmeSt*5& sMSot%~roX5S jyabloE5 icaU,


go Mdois
frois Mbis
on mold
rois Idois

rew Moil.


rf,", : i S 414


__


wmmmls low


- .1~.. _Iri_ wonI


DEPARTEMENTS


STRANGER







LE MATIM-


IFait 1Div erh Pershln ddfenld n -
S__- V'usaUe des breu-


METEOROLOGIQUES SC8 0how -lles.

OBSERVATOIRE PAR SANS FHL
SLe Geniral Peshirg a p'.bhl un
DU ordre general d fcndant aux sotuats d
SEMINAIRE COLL4GE amiricains d'achecer ou d'accepterq /
SAINT-MARTIAL aucun b:euv;ge alccolise s.au le vin
et la b:ete. U
Vendredi 19 D5ceinbre 1917 -.
barom6tre 762.0 Rfection des rues L 'E S ds u
minimum 21.3 Ncus -rcnons qu'une conven-
tion a ,tdU sig-Cc par le Gouverne- ._,
ture ment ,t Ia Co:inp .znie haitienne de FI
Temperature
Const11 auction po1 r le bh~onnige
maximum u 29.6 complete de ia Randnd Rue. On doit _' -
Moyennediurne 2 se rappeler q *e dns la prein'cre
Moyenne diurne 21 8 convention le b on n g-, de cte- DElI.IER IRRI 11 '
Ciel nuageux jour et nuit rue ai dm ru dcs cs C Z
Barometre constant. a rue s n qui t
I1 s'git d.11dunc t- 1 :t!on qui
I. SCHERER a tiC tire, au depen-. des quais et l. ,ill
qui, p.r,';t-ii. -r nt b ::~ tc..cr 1 .!a- C-tte maison ,-i eno n t d, la
Poor les expotlaleurs de cafe 'de certin-, avan(t go, .Ai1 le m tre p! 1 vi (n ,,.-,,Ivolr par i-s der.
De nombreux intdresses 6tant ve- carr c de ch s ("-t r-iuit & P. nJ,,is Iaitteaux -~s tIarhtniii A( !! s J- d
De~ no bru in2.75 0n leu .. 1`. S,) t la boc-ure le te fraiilenr 1.-,-s i,, s -t :irnti
nus nous demander des details sur 3 iu d U la::; or am. i ot.t (iba tairo vis. ti et Us t ru-
notre avis d'hier concernant les ex- ale m \ cubDI. ernt :L un prix tn ) tri I *
portations de cafe, nous les prions iies h.,b i n s r'3 onS de H1o- l'.oinal11 e ,I, y pa- ,-,a-;e ro-
de les trouver ici. loose. de JIl-Ci au, Ju portail de a liuf'rt. ,aiucisso(i ,tl t. inortadelle
A part les autres conditions qui Leo-',au e ct- n i nt q a se rcejouIr b Jo)1, .ijamoliw ont t stipul6es, il faut no er que le d'une pareuil, hne,uOi .(eLuS [ i~'" ist eia cal- ain-llo,
tret doit se payer int{gralement ici cit, ol I, L,)lato i% r a:" hone di itl
soit 2o 0o/o d'abord et le sold, le Mart ge ii. e: ar boL.e i lnts ,c-;. s,
jour de I'embirquement, contraire- C m .. V i S A I B1 .hqu ealb > s, p-unes, r.--i.ti ,1 .2.1
ment A ce qui se pratiquait autretois Notre-.) .n l.e mI ir,. de MBa'1ie. x e- hr no isp U p c1-s .q --
Si selon les circonstances, des ex- rn ois -' \ -i i e I, t de le t ,ic s, i )1l S lrb l):'e ',-,:> 'rvt-,
porlateurs voulaient voir retarder le Lc, T !, vic ,r.- s ont 1 L suc to i -
depart A Sla finide lanvier. i n'y a au- ui A .i',f 1 Ut i ns i a r .t 1: ,-*i r -m
cun inconvenient A ce qu'il leur soit C t O : r ,. L U s .t irl-, c r 1- ell
donni satisfaction. Cependant i1 taut L D ,- 1. s, -, la- ,-e !avo nue.
noter quelesdemandesvont arriverde vi o C r;u; I, IS lol -ll ot c tll A \VtsnV.
la province et qu'il serait, par con deM NI n. l.h C ,-. li Ai ,, I, u Utc.
sequent, prudent de se hater. Bo- : .;
D'autres indications seront don- sI,, s c ,..:): i. L x u'-es '
n&es plus taid et, en tout cas, on se- n:r. O C W ICotnlU
ra en possession de tous les rensei-
gnements d&sirables quand sera corn- .un'l l,* l pIblic JriCol
pl6te, la listed des souscripteurs. Noas pA ., ,.e, avc. pi.ir la
nominna io. NI Mon'b u: i 1 .ie Conmmrnunique
La ie de charity des 23 el 25 co n-ie 1o1 i-.tr u' pul ,b- ic( cst c.i i nous ,;i LtC dim 'nd.de de diver
Nous pre ons plaisir a rappeler hier q.u rbun ( oul ct_- ds (j .,'ncn..nts scJr 11 p i
au public que demain coinmenicera r1 .mi. pr.to: ds hul.s comesies h0i
pour se continue le 25 lagrande f0te ti C nnes t de It t'rilne d bin.me et
de charity don't on parle tant et qui i.soicllc ie .it IIIi iJ la t )n d11'utlis-,r cei:e d- rui re.
se donnera au profit de I (Euvie de E1i.i:.- I)oiie-ln.)i ii coW .i-il. je lUILLS Nous avo 0s sur place
l'Orphelinat de la Madeleine. voudrais tair' q tl Nous ne redirons pas les nom- etonnerait le pil4h,1 ble-; de ro.x dc coco
breuses attractions qui son' denti L- I1- ,Cliti( Jt aracntid (pista.he de terre)
ndes A faire de cette ftl e l'une des ""-'" -- s6same ( hoholi )
plus rdussies de la saison. Disons ) uptu rge r b( b le ben oleifera ( olives d laiti )
implement que routes les cartes no x de pomm-s d'acaj )u.
sont enlevees, ant on a comptis, es Ii OC Cj(jtjtO ieI m.ei
l'intdret qu it y a a ne pas mantluer grains de coi.on
d aller jouir de ces attractions di pa ix e ire Vs S aiocs
verses. lao,,ho e l OC X ,.
I olc~ivi^ lckg CIIUILI: DE NUIX DI.: coCO Voi I le
I9 i 0e procdJ. de ftibication -ide cet e haile:
C(ri'ousel I.-1 ll' nta.141 C O. s, sert de noix en maturit6,et
don't la coque es de,.sech e. Ap es les
Pendant trois ours cons&cutits, PAR SANS I-IL avoir cascdes, oe p. utgarder 'am.-n-
demain aprs;-midi, lundi soir et le P"T-roGAD- Le Genral KaltIdi- de ( coprah ) une jour'nia ou deux
jour de Nce, les enfants pourront ne, chet des Cos:i.q(.es du Don, a a 1 air libre.
s'amuser sur le Champ de Mars. propose, une t:C.-: don't Ics condi- Puis clie est rap@e ( sur une rage
Toutes les dispositions ont 6 6 pri- ions seraent la re -onaissance pa. du' cys a dful de ra.e mrrar iqu ]
ses pour que le Carrousel forc- le gouvcrnement IHoch.vi.ky d-un On presse la pulpe pour extraire
tionne sans ciscontinuer A la gran- nouveau gouvernteinntipdcpendant le lai. A detaut de press- on la told
de joie de nos gosscs. Ceci a et0 annoncu auj ur'hui I dans une -tone grossire, come
D apris une t:onuv ie n.on-o tiellepar example, un morceau de siam
Speetacles de Pttrograd Its ntgocia'iois pour Apies la prem-cre pression, on
l. a pa'x entire le gouvernement Bol- ajoute de 1-eau chaude a la pulpe, et
Voici les riches programmes que chevicky et l'Alicrngnese sont rom- l'on fait unedeuxtin- p:ession.
les deux Cinimas offrent aux repr6- pues Sans que cela scit contirmi Le bit ainsi pr6pari, est employ
sentations de remain: ofoi:itlkmen:,on dit que l.s d6!6gu6s tel quel par certaines personnel a
Cin6-Vari~tOs.-4 Path~ ournal D allemands A Lidovi. k out rt jeLt les tous Ies usages de la mautbgue.
Documentaire Enlvement au conditions des Bolchevicky et que1 S lon se proposed'extraire l'huile,
Mexique et a Le Faux-P~re les dJlgc russes ont (ti rappelks on latsse le liquide se reposer un i
grand drame en 3 parties.- A Ptzograd. nuun.
Cinema-Parisiana:-- Lionce n'est -' ---- ---- Le lendemain, on enleve l'ecume
pas tfrileux .'La gardienne du feu a.a n qal surnage, que 1-on met au feu
et Sherlock Holmcs dancsIs he NOUVEAUX ALAMIVBICS dans une chaudiere ordinaire.
tres pourpres .. poor DISTILLER & REGTFIER Apies uncertain temps d baillition
RHUMS, ALCOOLS, etc. on enliee I'huile A la culler. O ,
Au C rck' Brille~ue DEROY FILS AINI laisse auf uju.,q'a acc qu'.-aner: ait re
Samedi prochain le Cercle B-I11- 1 nr3e duSr^A.,s cueill la dcrni'e gout.e
n lPARIS Le marc restart au fond de l1
vue ferme I'atnoe |ar un grand bal GUIOE PRATIOUE da Distillateurd'EAUI-DE- chaudr et a outu
qui, certainemnen, anura I'6clat d'.s VI], ESSENCES. etc. MANUEL do Fabricant d* chau re peut servir A la nouritur..
f6tes pr6cedenles Toutes les 1gan ns t TARIF ILLUSTR adres francs. des animaux domestiques: de me
ces Port-au-Princiennes se dnner oni me que le marc de la premiere op&-
rendez-vous a ce bri.llint fes ival. .j -<*It ^ 'rauon, grille et pulveris6, est utle.-
rende-o c l i"ineat employee en pA'.isserie, it sernt
zaiate rrerealive La ueilleure des bieies.- C(elle au.i4 la nournrture de la volaille.
,4ui a conquis le monde et estj L'incoavnient de cette buile tst
I.'Association La Ligue Lit:&- consider commne elant la pre- qu'eIle rancitl iacilement.
raire donne A Parisiana le 6 lan- minre. 1 Mais quand on la prepare dans le


vier prochain A 10 heures du main, En ventle parlout Im6nagecnlaquejour pourles besoins
une matinee r6creative et Thual Aent al Age ral: Alphonse IIA Y- du endemain etdu surlendemain, l'on
sous le haut patronage d'honneur N nAlpho aucune deception de ce c61-1L.
da Dr Aug. Lechaud. Magistrat St i'on veut obtenir du beurre
reomi"znal de Port-au-Prince. Deus En face de la Banque Nalto ( cjcje ) oa liuss. dpo,er le laitt
d6sopilantes comedies Philisitn ntae d'Haii. sculem-nt que ques hcuies, on ecu-
de V. Docase, lArticle 330 o de me ensuite, come pour le lait de
rawm Courline seront repesen- A v vache, tt Ion baratte scion les iroc-
M, dj posies el monologues se Un buss en bon 6.ta. S'adres- des ord: aacs.
pto dits aer en nos bureau. Ce baurte est bleac, il y a, pour


"Est Une

Monstruosite

onner des medicaments alcoholi-
ues aux enfants. II n'y en a pas
ne seule goutte d'alcohol dans


ulsion de Scott
.-I l| nJ ..,, .. ,


a -.


/ui doiner d l, co lsitA.nce, unr d, miJs et de mia io peuveat .re
p:oJ M -qui est naihliureasement le aussi enpllo/e el m'lange avec
se:eut d, ib icants de Mt rsetlle. la firine de f-otn an- pour aug na-
N )Is nc co: .isons, nous, pis ter, s.ins a't&-u -r seq qu !itis nutri-
At1e :nloven qa: 1 'us ig de la lives, le volume du p in que l'oa
.1 p.,' r i'i : er.'er. deb te ictuellement sur le mirch6 et
Ls 11 : i.. d- h haoli qui t)Jd i devenir rn cro,:o0 ;que.
l 1 CIo: 2 :> I 1 .,j ). s x-
tr,1' p: I.,tt p c. o a c o A. l 0 .ktjteL Nt0tioialpA
lt p-,h ect 12 L^iei tnt NdtiDiaa
g, I ,e. i.b : r e:' n em- he DE
, gt stor a .:s Cr ihernias d.-( f r d'Haiti
, -n. d, :., u njt. er, et de A : AVIS
.r d i .. s. ob.eCu1 p. uj Ii y aura Ie dim nch 2, da cou-
pt ipt 1' i d: n.n:.s,A It pl ce rant u i train s )c cl p ir S. Mirc et
d- l S : : C e .les s uie-l ; inte mMdii es a x C3n-
wh 1: ie de cz ton, (co o- d tio.i usuel s d s pr x et d-h)raire
I e ) qai ,.-t ia ti le piui ge6 1 d:s ,ratns d ex:urs on
-I i. n1 .d 1:1 soUS l.i J L.A DIRECrLON
o n A; d. m Iln lcaue, eit pr.-' -
I a" t rqu 'z on i exp ies l rt,:. L
iL iu q i u -le sot Steam hit p Line
leif~'i1- ctb h L, .se'euitir < Pan.na I a dou-
Su- .o,- Feor 'le /,bc,. el aun des neillears
1,s, .II qu)- ,oL nC~riitp. t" mpt,'ntep issue iti L Sa"
vions dans une s tuitio i er *inr < l lp rot ue po sse' V Yoratntk
,2 0 i oUr ealre 1h11 10,', I en route pour Nt, York
.r 'vo ,,: ii) e a Litendr: le I'C utt '" l 1 7 pregnant mtdle, fDt, et
'.S n L elt C .r. s" Lur u ic pU lque /) ,-'St *ers.
d o li..t .t xocc au so il, e 'ort-au Prince le 20 d6c 1917.
a disp .,r au bi' d la plaq u: un
vae pour re.evJ.-r I hu liu auL fur tt Oriaoka,
a p. ..L,,I i : ui:c .-oa Pe I Lisii t, Suiveliue
i. i i ic s qu lieaut6, jeu:.esse 6ternelles:
I i rp'\ i p 1 ur Ij lrir: a Ia.
I )I I S 'C et le co i1 I Ioli is o' canil ires merveilleuses.
l:A : S l.r.ut i b .D:ail- d tj a Gr.a e b.t- lu r,,"1bI ne sa teinte naturelle et en
i. q at cst l 11 qu! :o:I c 1 i ',. s ;U'i'te 1ia chute.
cher. P r.LO LISINYA.
.et SUAVELINE
ie p:'ic p de A1 v r... i ,t [jy can
si-te A Jes e:cher et .i palv2 i er. I.olio s proJigieuses pour lisser la
Naus :3:-si loiip iour rar la'r chlevelure la plus rebelle. d6frisant
Jessi:at):, Je .ip r li bman'-, au les chlveux tout en lear donnant un
he[i d- Ii co ,c- cn tr1n:Aes aspect soyeux et brilliant admirable,
S)us iLs chleurs de 0' o LaPeloLisina et la Suaveline
put avo la dessiation au. solell ot la proprieLt de guenrr les irrita-
en momis da deux heure-; tions du cuir chevelu extirper lea
On p-sse au motiper, puis a trt- pellicules et Oviter la chute des
vers ua tarmis de toile 11i c. clieveux. Ce sont des Lotions rafral-
Le biscuit se prepare en ajoutant chissantes, toniques et parfomdesqui
i la I trine du sel et de Ix graisse, s us"nt avec ia simplicity de n'im-
sous forme de mnanvgue ou hulile porte qnulle autre lotion.
vegC-taIe quclconque Si ['on emp'o:e Proch ,inement avis et cliches de
i'hale de noix de coco, ii naudra os p1incipaux articles Rive, Tenta.
id ,iaurancion. Fto a Bella.
.oisoammerdaas lesdeux j,'urs avant TIE ORINOKA_ PHARMACAL Co,
.x icissemen'*. a7 99 WaterSreet. New-York Citj
En mdllingantlafatine de binane
ivecdu gros sirop et eny ajoutint du A VENDRE
bicarbonate desoide, on ob ient un
ga'eau tr e conomique, et qui est Occaslioit
d'un geCu:p'us ag-eable et plus 16- exc ptionnelle
ger que le biscuit exCeplolelllA
Cette preparation donne aussi. --
se'on le degr6 de cuisson. des bis- Le d6moli d'une grande mason
cuts sezs t:&s recommandables. basse A Lalue, 1'ancienne propritt6
Si i'on additionne la farine de de Madame Logojannis contenant
binan. du tiers de son volume de une grande miison basse, ses 46pso-
farine de froment ( farine France ) dances et un coffre-fort au Poste
on peuten obtenir la panification par Mtrchi td, A veale au ;si ue maison
les procedes usuels. p pequ'ei face d lI'ancien baraaudes
Noas iappelons que les tvrin s te1lphoaes,rue du OQai et argenterie
-E E I a


Agence


Interessante


VINS, SPIRIT TU EUX et LIQUEURS

Une important Maison Britannique, propri6taire de Distilleries do
Whisky, Brandy et Gin, et de Vignobles, Exportant des Vine et Chami
pagn'es de seta piopres cros et des Liqueurs, To.-iques, Eaux Min6-
rales, etc. de sa propre fabric ion et de fabrication autre :
Tenant en entrep6t un des plus grands stocks au monde
Est d6sireuse d 4tendre des relations et, dans ce but. eat pr6te A
entrer en nogociations avec des firms d'excellente position qui agi
raient commd AGENTS sur des marches choisis oi elle 'est pas co-
core represented.
Seules les personnel prete. consacrer toute leur energle su d6-
veloppement d tyne clien:61e d'affaires r6mun&r. trices sont invites &
envcyer tous renseignements, r6fdrence, etc. 6:
Box 100, C. VERNON & SONS, LTD.,
118 119, Newgate Street, LONDakW8, 0 .I.


CI


-- -"


.E, -. IWMrwuwa


L_