<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03043
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 21, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03043

Full Text


-poM-Aii 4140


QOINZZ CZNU1MAS


- MNERL


QCimAnt- U GLOIRB
DIRECT lmUR
PORT AU PRINCE. :
PORT AU.PRINCE


Tris MOWS


,in 0016

fR Moim


DIPPARTE MUNTS


ZTRANGER


G, l.Oi0
* 5.00
G J.M
6.00

S8.09


j


j


PORT-AU-PRINCE ( Hlaiti


PF -


Quotidien


Linus Itum Me frou SsA-WeSI M


Lu osmmeset vopm :

A ?aaa .hm .LMA&umss & 0. pe 3inTos=
Luumwba tL. Mayms &CO* u296ausgo

43mw-To"Urn UlnrsalPub~dly Cmmpin 45 WaS
54 th SeUI

dko.imuods a Iu.saw- umbi u-b


-ENO


Hali j g arun Ameritain


rNous e.i't'r ous(ln di Pan Almlricai a se rendre cotmple rque. sous Il()c-
Megazine I article stit nit qe tnoits a Icupationi 'ttindl iaine. ils peuvent
acr-'r .1.. I)a Iri., r'et .\ t,,'ri''ia,, i i t 1,ter leurs produitt au march
dwrn t'i'r 'en it It iC en/i / / I/' hi .:i p l 'ails crainte rI',et1 1 til t on tour-
Port-au 'i ., 1 I'i, ( 'o ( lt-nt-ite)s par /,,s tria ls ,, uniorine
'*n tait a;itr el ois la police haiti nne.


Que la lepbi.ii illaiti. 'uaaIvrt-
Isic'icesse extimwdm~dlaire de ses
reseotrces Fnuitnirelles, iiiahIlrci s ()1
clirnat me rveuilletix el 5s)oniexcel lonlte,
d hit. en pleiie laillite politiqur' e
Cominei cialt, c,-Ia scrnblo. de 1)1lifit'
abord. tievoic' nous denirer tl, d or
de fonider sur' sun avenirir des espoil-s
Opt imu te s.
'Des rapport.- rtscei iri uion p ubl i t-s sur
Harr i i la uupr. exjliur ll iltt t4 ies \n
pOl.sli 1' es* ~lcoi cesosrtit-s (larticl.-
gervis au public alrtierwnairi(11i1 t'"t
absolutnelit rlZrrormirt rdo-; lhi It-- i
notre ntit~ivelle p V r. ~lt r'"
prisjudicr ible- atir ~seipievelopi inct (1-;
in~tk'S 85 ravoicn (Ies d-rin~~ai~4'
ce Pay", III III)-'It's 1-:a S 1*111i;
se sont ,ourlant f I4,,4,ft~j
1otimnle dui I)Ciplelt uimtwnr.( sun 'nt
de la e lasse ti -, run in )l't' n !t!
bomines instructs vt ,iiut~ietCnotii pa-
triotes pim. pi-,pr wi. a ett' nf
L issaitt nt a utneirCell' It",destirutsdei l
nati ui ) permtirrd'aboutir A unci-
ConcIusio) adIatLIrerI*uIOIfeIIt Opp)(StP''
Haiti nWest pa,; cle SL p 11V (ill Hjit Li
eu le tinalieur 'tdetre dcurni'ie' par nir.
classes diridavilus (4-11est ~~L i ii d't,'.
10 type de Ses unvillent s citwk-lis
L~e moncie ent ier ,,i ''t a cot V I it'
floe dis plus gi'anudes nations avt-'u-
&I(nerit pous4--'I ac einnirfetre tc )ii ie
ellle-int'-iae et coritroe I huinmai-tiitdes
crilneie Sinrconicevab)I i' piurtan and
cun die petisuntti n i~pro erdrte
que I avemrr du peu ple allemiand. es
sans Cspoir,.
It N. avail! 'si Iuiigtennps (pllat
gisait sous les bottes de la clisse
politico itIimlitRIire O 1e le jpekiple uCi
dtak ar ivt'i~t ac,,I)Ic't'cetto doininica
tion inevitable. l'Uc icaion aino'r
ti IJ i i a l l l'-jj j~ira' sa i"'


lu-lit. -4swit ;'ta labri de tou # e' )-(
-1' it, t'! toi t-(C a part (Je'4 hriI-
'_rqfIIk 1orte iii'sou ieon dn ufo rie.
'nai-s pt e msons adcniis'ration arne
CI'A1tedi ('01ea li r'apjporte r ien d't. ro
vir-; hlen ci('-iiJr'etidre yepie pc'est
up la Im I muo cipnrejroi lC SI Ina
I lies eii ()t enitt'pris Iladinuimstra.
er,. les camiuiri a~rads sotrt incon-
tt-.t Womo'nr'cI ecoiicai-;sarts et
Iiou r .i a'atido an _rre ite (haluie jou]r
errs. -rsIe \tntaer'c dos causee tdu

tf,iir'rieit a Ia ciii 'ne de lour pert
a l'p.'' (it, t.n rte 't c'est sur cola joe
14, t'cI'A .''. 141 icomfptel' pour son
~~t~ ~ el iitttii'.daiis nor' cerlaine
ia. ime ir i-es recent es A IVcnpor-
tait -m)i eti a tt'iidmift. que v~e vastes
'ctl~'*'-~-.ai_,IicOles v soicirt C)cou-
.. ... s I1 it v\it pas do done que les
11 titivir"z .i- oitlntaveur' de IH )ccjP.A-
trit *. xcentptinni lte d-une penite
tiioi ec,)inwhosee de pollicreelis
Oiilidii ,. it- Cacos ixiauvais s'ajets)
e't (i't!n*'lP11ijtieS IoniOces rwrsotines
,it,, (tint jes r)l jecCions sihctres con
ti I iidtY ii u wite t e'vention ertr'an -
J.'t' ent bt_. Ia loneilleur'e preuve
,1p.j A, 'ai hiienavoir' est la dtclara-
iuO $l iivaiIwt jio je tielis du Const-I
atipisu cai L W \. L~ivinivifon (101.
thtd I~su~eii.'i. a occupy durant It'
airs s .o p4)- V ctue mars a su mraini
;t'Iiii rIes r 'iatr'timS dLe Ia plu.4 Mroite'
ariritr aecI wtde Ida ~lso~t"t.hli-

Nr ILivir' .s5h!ie esprubabiernent
I'Amtnrwrramqi.jpl.Ius que tout autre,
Co11Ut-Ipind CL partake les vrais senti-
inents do peuple haitien.
Voreici e tu il dit:


SIMPLES NOTES


le passais hier vers to heures du
soir,a l'angle des rues ou deux quoti-
diens se font continuellement la ri-
set'e, quand mon attention fut rete-
nue par unevoix de tauscet qui,seu!e.
troub'ait le silence de l'heure tran-
quille. le m 'arretai. I ',x iniaIt vi
Jederlt et, ma Ii elle ne disait pas
des choses bien go'esques, la voix
qui crialt dan; le desert Pas un au-
diteur cependant, mais l'oraieur
quand meme. magnifique et con-
vain-u, pontitl it. 11 flagellait la veu-
lerie courante, disait sa foi dans I in-
dependance nationale,son obstination
A ne pas d6sesp6&er en des )ou.s de
liberty, parlait de 1'idte de patrie en
des iermes un peu decousus, il its
vrai, m iis p'eins de sincerity et de
desintrtsm ient.L'homme continu-
art son J iscours, sans s'6tonner de
l'absence d'applaudissements Les
tirades succeda ent aux tirades, la
voix s'indignait et se calmait. 11 fle-
trissait en un ion courrouct les
trailres et les vendus. Au loin des
chiens abovaient,- une auto passa.
comme en un reve, les sab!iers de la
rue avaient entire eux des chuchote-
ments 6niginatiques. La lune sou-
riait a l'homme qui co:tinujit son
discours, Jans la nuit.
Et je wnai pas tiouv. cela si ridi-
cule.


W.




A(
quel


. A.


lV issinanit


En Macedoine PaitsDivers


PAR SANS FIL RENSEIGNEMENTS
SANL METEOROLOGIQUES


P.,Ri- Les troupes grecques se
battent maintenant aux couts des OBSERVATOIRE
allies en \1acJo ne Les officers DU
trans i et anglais dintignt le corps SEMINAIRE COLLeGE
d aviateuis de I a'mine gre,-que et les SA.INT-blAR
nouvelles rt~ es aulourd hli dissent
que les a% lateurs grecques coop&rent Jeudi lI Ddiceinbre 1917
en service constant .Qael ques uns
ont pris part dans les raidssur Cons- Baraomtre
tant'nople et dans les defenses des minim i i
1)ar lanelles
( ) i ne rapporte du tront Irans us Teimpdrature
que des actions d artillerie. et les
communiquts n'annoncent aucune maximum
d intanterit durant la nut Moyenune diurn


TIAL


761l.5,
20



e


Ciel nuageux le jour et covert la
n i i t


Le' Kaiiser'enverora agepissarit par *e Nord A S
ait ape e tiu- lerircs du sotr.
(IU ~(IIC ue ~llL- BAromn~tre piesqri: constant.
velles4 prDopositionls 1. SCHE~RER
de 1))a(i ~r. Le I uelidenl di mli iii 'iite
le' busean Pal ais


P'A\ 'SX \.\S1 tlL
A,,i I) \ .: I)apr rs une infor-
mation reudue Je Beilin. le Kaiser se
dispoierait a envoyer, a la date de
Noel. un message au Vatican propo-
sant d'entrer dans des ntgociations
de patx avec les allies.
Le bruit avait circult, il v a huit
(our,. que lc pape adresserait un pro-
nunciamento sur la paix,au college
des Cardinaux le 23 d&cembre.


(Maison hollandaise)
RLE DU QL,41- 4,
Plort-au-Prrpet


chats de Caf6 ( tri6 ou tel


Croiseur fran,(ais
torpille
PAI s- Le croiseur ftancais Chil-
teau-Kenault a 6, coulI par un sous
marin. Dix matelots ont p6ri.


tuine e d l./ i'l/l/ I a i noinbre 11 i n a pas de doute quea mtionass Front d Trenin
d'hatiens distnguts va rendre poi. des l campagnrd- ,qui est le vrai Front du Trentin
Gible lenr parttcipatio,, ax alli'res 616ne-t p 'odtctifdu pays. et surtout est inchang6e R de
de ia rpubli(tc et let' passed e le aysans d nord de 'ile qui out Roi- Malgr le mauvais temps
tuellement, lu'adnistq tat,,, p )abliue e eu le plus a -oulltrr de la dovastat;on de vifi engicements ont eu lieu sur
aux mains d'une catiouiC d h oin )ccaS-ionnli par des rdvolutios con PAR SANS FIL le front de Trentin. Nos patrouilles
a qui, jusqunei, avaert e to1 tnmuelles, est non-seulementsatisfaite ont repouss6 des reconnaissances
PuIsants a reitdier aux iaux do t du changetnent, mnais est prufond6- Sul le tront italien, les Austro- enemies au nord-est de Laghi-Ro-
ilU 6taient trop mallheureustineent merit reconutatssante d avoir Li d6 allemands martellent toujours les sinxr.
COnscien a Une administration .t. Ivr6e des exactions- doe a valetaille lignes entire la Brenta et la Piave Les Dans le Pellegiens des patrouilles
telligente et hontate-Un assist ,, d .t1 avart t- Les rlautri so ens ce ntindentations qu'ils font A la line enemies ont rencontre nos poses
cocormelle que les Etats irs eC sor dpas dltlictles a rouver. Les lommes sont sans importance; par centre avanctes et ont 6't forces de fuir
qerait sell decent /.tar.' prars I ,ie m n'oit plus La craindre d'avoir A fuir leurs pertes sont 6normes. aprs un dur combat.
aes pals irosprdes drit no, le. Et a lout leut s pettits ,i habitationsa et d'it.-e
indique qu'une pareille adnstra ra( et forces de e attire pou Voule-vous passer joyeusement la Notlp
tiOn eat ion-seulenienft possible in Ils des individVs or pou une cause
devrao tre le resuleat logique do I'll,- don't ils rle savent rien. Les femmes
tervention amricaine. ne sont plus d6pouill6es de leura Vene: tous chez Alfred VIEU'X 8 rue Traversicre halle Painsom
petits products clhez Elles-memes ou
L'article 6 sur la grand'route qua imne au Vous trouverez i des prix dtonnants de bon march&.
marched. Les planes ne son plus Beurre de cuisine. beurre de table, Mantegue Wilcox et Ideal, lambon
Cependourra aeindrclt son plein dHa- ptiuel srat de bouleverseent. D un Swift, Saucisson. Mortadelle. Saucisses A la Gotha, Macaroni, Vermicelle,.
Vpourrapent qu'apr6 que Iarticle i pautr c6 6 i1 y a la tranquillit6 et la Pommes de terre, oignons, Fromage de gruyere, Sardines Amieux. Con-
Slopa eonatitu ion aitiennpr e auratdid 6curit6 et le petit p'aneur eat re- serves Ambricamnes, Riz Patna, Biscuits Royal lunch Soda et Zephirette.
A ip r'aitienneau turn a ton petit topin d6vast6. La Fondants. Prunes de Californie.Chocolat boite tintaisie pour cadeaux.Ani-
Une des principal raisons quicirculation est libre et le pavaan se sette Marie Brizard. Creme de Cacao, Marasquin. Chartreuse. Abricotine
pliquent ia fncits avec suelle voit non setleonent encourage A cul- Carnier, Kumel, Vermouth Cinzano. Whisky. Sirop de grenadine d'orgeat
Shaitien so cra nponnie A ce article tiver ses rrodui s, mais faciliter le de p&hes, de cerises, Champagne Heidsick, \'n de Bordeaux en bouteiles
0 1 le fail que la mijorit6 du people probletine do ti atsportation. De o Vre Red Star, Porter. etc.etc.
na preaqu'aucu onception de la rand p an0oration des on )rags /raaises, Vrn de SaUternes el Chateau Laroze.
l~tice abstraite. ls craint sincere- le rapport de 1 itoratontde ru- __
1111ent qua l'Mranger lui volerait son tee e,, aujourd'liul, lea automobiles
ent ue or L'adner nitration ade la silent sur des routes atirefois i-n- respectable e' quon pourrait in- peut prAdire avec conflance que
JrrCe dan I dmie n'.stratsot de na- praticables in.ine aux clievaux. duire dans celle don't nous venonus moyennant rque leas officiera de I'O
t n l dainspirer un bien grand; Les citadins, don't plusieurs soot de parlor Celles-ci sont absolument cinpa'on qiui se trouvent. de par
S pour la loi spit en son pr'n- de grands proprietaires. habituda au satisf.-ites de constater I'6tabliese- leu' function, en contact direct avoec
ect pour len sot en appicationcivile travel, s'initressant peu & la politi- ment (la restauration si VOas voulez) le people achent metire beaucoup
Ssitutin son apo licatioe. n ce .qui que et don't les plan ations ou su rbs de la paix dais 1a pays et qui, band- de tact et de consideration dans la r
atuton poa suppress en de Iartie'industries avaient 46t rutm6es ou ftciant des avantages qui en d4cou- fa-,on de faire leurs efforts seront cots
tcer des piuas compiqu6es. Les cam dl6ruites par les revolutions, sont lent, maintiennent quand marne un ronrs d'un succis permanent. Coux
nards qui formpliqut envion les galeiment contents du changement silence persiatant A ce avjet par aui ont su se mettre a la hauteur
ardea opulati formen n avent pas qua leur permnet de a adonner A leurs suite d'une esp ce de honte, trs e la situation, rapportent des r6-
de population pride leurdenr6es occupations en toute sacuritd et en excusable d'ailleurs, qu'ila 4prouvent sulats surprenants sous le rappor
un moment px d autre et n en touted quidude d'esprit, et sans qu'il de n'avoir pas pu realiser cette gran- de I'd abliasemnent de bonnes rela.
Itllent oien aux lois et rAglemIonta y rtpersone pour leur nuire ou de transformation sane le secours tiona et de mutuelle entente.
Ment r e in a loietir oueleentri y e a intimider. l y a encore une do l' tranger- En some sa pers.~
tw ysm. da is s eomsoat autre clasm de p n 6minemaal t' petiveo t encour gso et i on. H. P. DAVIS


lier apiLs-midi., S 1: le Pr6sident
de la Repub'iquc est all visiter lei
channies de Construction du nou-
veau Palais de la Pi6sidence.
Le Chet de 'litt i tait a-comp.-
gan de MM l'.urv Cnatelain. Secre-
taire d it au D1)partement des l'ra-
vaux Pubic'., tt Dlavid Borges. c:ef
de I),vis on au mc'ue D)partement.

Cinema -Parisiaas
Di)manche il sc:a offer A Crama-
Parisiana la suite des etxplo-i de
Sherlock Holms,. iititul&e a Le, tie-
tres pourpres 9.
Nui doute qu'on aille en toule
voir les nouveaux tours d'adresse du
tameux detective.

Tribunal de I'aix seclieo Sad
Les condamnatioas suivantes out
6tt prononc&es
lsina D&cimus, amende et
2 jours de prison pour scandal pu-
blic en cas de non-paiement, un
mois deux p3urs de prison.
-- Erilus ICalixte, r&cidiviste, sia
mois de prison, pour tentative de
vol au prejudice de Mme Cherubin.
Amalary Paul, pr6venue de
votes de tait suivies de blessures,sur
le nommr Desine Dessources, est
expdit6 au Parqaet.
Noimialtie
Par commission de S. E. le Pre-
sident de la Rtpubliqne, Monsieur
lules Lahens a Wt nommr arpenteur-
gkomctre des domaines. en rempla-
cement de Monsieur Octavius La-
joie.- Compliments

A DI6parlement des Travai nPblies
Monsieur Cimmille Dartiguenave
vient d'etre nomm6 ingenieur at-
tach6 au D6partement des Trravauz
Publics en replacement de Mon-
sieur Ethdart. dimissionnaire depuis
longlemps dejA.

Tribaali de Cassaties
AUDIENCE DU I ) 1DECEMBRE 1917
Presidency du jug IJ. D. Viard
Arret rendu Celui qui rejette Ia
premiere tin de non recevorr de I.
L Hatchmann contre le pourvoi de
Mme Lemieux Duquella et ienvoie
le surplus des requetes des parties
devant la premiere chambre.
Prdsidence du president Lier Caum
Aftaire ues E. F. Ruitz con-
tre le tribunal civil de Iacmet.- Mo.
I seur le juge Dupont Day entenda


I r


4


oa"*A& Al woo im






LL IMATIM


a La Renaissances

Les prdpararifs se poursuivent de
la grande fete organisde par La
Renaissance a et qui se donnera le
29 de ce mcis en Theatre Parisiana
Les cares soot en vente. aux bu-
reaux du Nouvelliste, de I'Esor, du
Courrie: du Soir et au Petit Res-
taurant a c6td du caf6 Dereix 11 v
en a a i gourde pour les entrants au
dessous de 12 ans.
r- I .. I -- -- IL r


e ASTHME o-
, c ',.;te to Ot&. Vent* eiipus -v2, rue Siml-Loos. P~,ari. p
I r.&mmouwe de J. ESpiC Jurce)Aqtz ClIzarette.


UIIe 1)

Lorsqu'u
long et pro
craignez de
emphysema
merveilleus
qui a obttn
pense a 1'E
1900, Paris
mpnt les rnl


en son rapport, le Minist&ie public me, catarrh
a conclu au rejet de la demani-e. vieilles broth
2 Guerrier Alexandre Lucien sivemet t
Pierre contre le tribunal correction- Dnp6t g&r
nel de Port-de-Paix. Monsieur le Pdtrus, A P
juge Dupont Day entendu en soen
rapport, le Ministeie public a conclu -.
A ce qu'il soit fait droit A li suspi-
cion l-gitime. teurs reti e
3 o Aristobule Moi;e co.ntre Al- de la llantj
cius Pangola. Monsieur le juge Viard et simpleim
entendu en son rapport, le Minist&re dommage,
public a conclu a la d&ch -ance du at veulert
pourvol. peuvent s in
4 Joseph Clement con're,Mi!ida di..- ce Cosr"
Bariento. Monsieur Ie juge Viard en- L.a listed
iendu en son rapport, le Minist&re blera A la d
public a conclu A la dech6ance du es a itsa dis
pourvoi. Qae 1'on
5 0 SAlim Badish con re le tribu- Port-au-P cir
nal de commerce de Idremie Mon-
sieur le juge Day entendu en son ..-.---
rapport, Ie Ministere public a conclu
A 1'agremeni de la suspicion 1egi- hREVU'h
time.


',ue precaution Da)ns les Sports
n simple rhume -e pro-
oduit de lIessoufflement, CONVOCATION
deuenir asihmatique ou Messieurs Constan'in Heniiquez
t ux. Employtz alors la (U. S S. H ) Ernm. B. Armand
e Poudre Louis Legraq, ( U. S S. 11 ). Thomas Laloresi
ia la plus haute r6com- ( U. S. H. ), Louis Soray ( 0 ),
position Universelle de Clement Coicou ( R. C. H. ), Mau-
. Elle calme instantan&- rice Eth6art ( B. V A C. ), Idalbert
us violent acc6s d'asih- Douge ( I. S H. ), Joseph Verdieu
e, essoufflement, toux de ( A. S P. P. ). Arsene Coicou
nchites, et guerit progres- ( A. C. ), Richard Silnave (S. O.H),
sont convoqu6s le Dimnanzhe 23 cou-
neral Phirmacie Martial rant A dix heures du tbatin chez
ort-au-Prince. Monsieur Amicld Boncy, Champ de
,Mars, A c6t6 de la P. C S. pour la
S_ -- formation du Comit6 de Direction
de ( LU S.S H. )
ron' leur dp6't de 2) OlO Tous ces .nessieurssont pri6s d'ct-e
ue Natio-ale, pureinent presents a la reunion.
en smns rdclamiou de Port-au-Prince, le 12 Decembre 1917
quence 1 s souscripteurs
uineticer de I'occasio i POltt OCcident1al
iscril e personnelleminnt
au bureau du MATIN. PAR S \NS FIL
i0e fuis remplie, on ca LONDA.ES La grande offensive
ie Comnpagie que l fr:e des Allemands sur le front o:cideu-
posilion. tal n'a pas encore commence mais
s elmpesse .. j P armr-hc ',t i I
*- n~d vive es\?f c armou he ort? -- lieu n rI


ice le 21 D'cambre 1917'


SINE-PRE TENSION


attendant.
De fortesneiges sont tombles dans
le nord de la France paralysant les
movements millitaires ; mais I'ar-
tillerie et 'intanterie ne desistent pas
une minute.


Arreisrendus audience lcnanle 10 Ce C'est hier soir qu'a eu lieu, A Va- -.
lui qui declare qu'il y a lieu a ren- ri6ets, devant quelques amis et quel- L A glJi s. '
voi : dessaisit en consequence le ques membres de la Presse la r6epe- L Aigflis pOl
tribunal corectionnel de Port de tuition generale de la Revue Sine- sutivent le'fs sue-
Paix de la connaissance de l'afftaire Pr6tention .. on en jugera ce soir.
pendante entire Guerrier Alexandcre Mademoiselle Taldv est une COS C Mcsopota-
Lucien Pierre et Nathanacl Tiphaine Pearl White r6ussie. II en est de
en saisit celui du Cap Haitien. mime da Mademoiselle Fougere qui i'nte.
2 Celui qui declare qu'il y a'tient le io'e de li commere.. Mon. Les troupes btitanniques ont corn-
lieu A renvoi dtssaisit I. juridic- sieur Maurice Liudon q ii incarne le menc6 un movement d'enveloppe-
tion ciiminelle de lacmel de routes compare, Monsieur Trbi6, le jour- ment en Mesopotamie.
les affaires criminelles et correction-' nals',ie homrnme politique et lc super Les troupes turques A K zil-Robat
nelles dans lesquclles le sicur Eu-- intendant ( M M.\drid ) et le ma- ont 616 chassdes au delA de la Dialu
gene Francis Ruiz est parties en rines ( M. Emm. Th6san ftis], le Plusicurs wagons de munitions
saisit celle de Po:t au Prince, annule Cercleux ( Loais Laudun, ) le re- ont et6 captures.
'instruction et tout ce qui en a 6t6 porter ( Fouch6 ) etc... etc.. se
la suite, d4signe pour y procdder A. tailleron,, ce soir, un nouveau su:ces. Front italien
nouveau, Monsieur le juge d'instruc:
tion Thomas Pierre Philippe; or-! *"""''" b.. *
donne la mise en liberr6 sur le Terrible bataille
champ du prevenu. ( a archie cst de, Elle se poursuie au. milieu
Audience du 14Decembre plus en plus s8ai- d-une termpite glaciale
-1917 R ROME -- Les dernieres quarante
Sections rdiunics late huit heures ont et6 marquees par
Prisidnce dn juge J. D. 1'iard une furieuse bataille qui s'est pour-
Atfaire entendc o 0 Lia Latortue COPENIIAGUE-- Avec Petrograd suivie au milieu de tempete hurlan-
:ontre Arthur Bernadia. Monsieur qui se trouve dars la loi maitiale. te et glaciale. Dans le secteur de
le juge-pitsident entendu en son le war office Bolchevicky organise Monte Azolom, les austro hongrois'
expose sommaire des t hits, le Minisr la cit6 en vue d'un siege dans le ont commence une serie d'attaques
[tre public a conclu au reject du pou- cas cu les contre-rrevolutionnaires avec de grandes masses de troupes
vol. s'en approcheraient. et n'ont pu iCaliser que des gains
Les raisons alleguees pour la d6- sans importance.
.\ouvelle ia it main claration de la loi marriage sont Les assauts 6taient lanc6s, apres un
Je r.e suis pas en measure de les desordres occasionnes par les si terrible bombardment, que les
payer voLre note pour plusieurs rai- d6bits de vins, les nouvelles rcques canonniers ne pouvaient voir plus
sons. La premiere, c'est que je n'ai dissent aulourd'hui que des tran- loin qu'a quelques yards d'eux.
pas d argent. ch6es etaient tables A quelques mil- ---.
Je vous en prie, Mon-ieur, ne
prenez pas la pine de me dire les les de la ville et que tlartillerie Le Progres
autris, la premiere me suffit. etait monte, prete A en bilayer les
approaches Industriel
-- .E CAMILLE & M. LAURENT
_ ,. 7 Front des Flandres 57, Rue Roux, 57


Maison Victor Mango nes
93 Rtue di. M fflasin de I'Etatt
VIENA'/VN'T D'A BrI I EB:
9eurre fianaik d'lsigqny de Ihretel Frres de Ial',1 es.
1.il NesiIl condense tirs frais, gros dfl.4a.
D)r:g es surfines assor/wi's par livres ":Fidle D er. "
( Liqueur,, Nougat, Chocolat, fruits, legames etc. )
Pt itnes onclueuses d'Eri!e de .F. Fau par livrei ei b)caIr.
FI i couidre blanc dit ICiser, Pat'iciant el sa b, No' 4J eti 5,0 116
Indigo cylindre Guimet 240 et "120 en boites de 250 g/,'-znines.
Cigareltes Job: Havane, Havane sun/rieure, Maryland.
A dressez vous 4 la maison, Agence Soci6t& Job i'ut neurs de bon
gout, n'y manquez pas.

Orinoka, Aux Femmes qui ciaignent la
Pelo Lisina, Suaveline Maternite. Enfants robustcs,
Beauty, jeunesse diernelles: saints et forts
Lotions capildires merveilleuses.
ORINAKA. rajeunit la chevelure, .<
lui redonne sa teinte naturelle et en
arrate la chute.
-r-\~~r T- -^\ T r*.--* < & Ylu! W''>'^^Cn \ I


P-"LO. LIs 1.1 N A.
ct SLTAVELINE
Lotio s prodiieu- e, poir libser la
chevelure la plus rebelle. defrisant
les cheveux tout Pn leur donnant un
aspect soyeux et brilliant admirable'
La Pelo Lisina et la Suaveline
ont la propri&te de guOrir les irrita-
tions du cuir chevelu. extirper les
pelliculcs et 4viter la chute des
cheveux. Ce sont des Lolions rafrai-
chissar tes, toniques et parfumees qui
; Q nl t n ,f, In im T lfitA i, -n-


I s useI-L
poite qu
Proch
nos prii
cion. Fic
THE 01
9"7 99 \


Une


1vec Iau si11 Ij UIp i c 11 mll"
iel:e autre lotion.
ainement avis et cliches de
ncipaux articles Rdve, Tenta
>?a Bella.
UINOKA PII\RMACAL Co,
WaterS:.reet. New-York Cit


Cigreable


surprise e
S il y a une maison qui cherche
toujours a plaire a ses oinbreux
clipnis, c'est bien celle de Messieurs
BIGIO F. ares. Ainsi. pour la fi1
d'avnee et suraout a titre d e'renne,
elle office avfe un grand rabais, les
articles de finesse tels que: Voile
blanc et couleur, mousssline a Ileurs
et uni, n."rsouk coultur et uni, toile
a jours, A mt e, simili blarc, l:azin
et beauccup d'autres tissus li ss.
On 'rouvera egalement un btl as.
sortissement de passes, play's, as
siettes sEnmi-porcelaine d des prix
exceptionnellement bon mai~chi en
raison de la raretd de I article.
Les interesses apprendront avec
plaisir que, apres de mulliplis pei-
nes, la maison a pu obtenir un per-
mis d'importation pour 10 barils de
biere de malt qu'elle met en vente
au prix de.
Cette biere est iIrs apprnciee pour
ses mrervelleuses qualities nu-ritives
et fortifiantes.
Le rabais commencera le lundi 10
Decembre courant. Pr6parez vous
dorc pour aller en foule a la rue
Courbe No
Port au Prince, le 5 DWcembre 1917

Nouveautd


Eixceellent e OCCastoSn Travaux de Reliure et de Dorure La Maison
Po u, ,iBoinba--detnent des po- en tous genres.
omba de ent des po- on March--Soin-Promptitude A. Salame Freres
LI:S EXVORTATUIS DE CAFES Silioln8 anglaiSS.-- En cet 4tablissement on tiouvera Rue Courbe N' 68
.Activile de 'avitionentrautres lives d'occaion : Annonce aux families qu'ele
[ICOUvs aot-Celvunii(Itto U1 Dalbemar In loseph.Moreau de St Annonce aux families qu'elle
cII nle s a et:un Copaie de an laise M&ry. Owald DurandH Price.Lins- t de recevoir un assorlime it
cable par lctjr~l une Coriipa~rae de ____tant DurndPaie.ins Ide loiles fn-s, lelles que : voile de
New-Yotk olte pour le tI; sport des tant Pradine,justice de Paixen Haiti. s, e .
cafs dir',c emen, au laivre un LONDRES.- Le wir office annon- Description de la Paitie Francaise de sole, voile brode, voile blanccr&-
steamer pouvant I r.'ndr, environ '') ce qu-un lourl bombirdement est St Domingue ( tome i ), Rires et pon blanc, uni et cr6pon blanc A
A 50 mille sics de cat. IdirigC centre les positions anglaises, i pleurs. Dictionnaire de l'Administra- barres, voile couleur, voile nGir,
Les condi ions pour le fret Iilaiii dans le secteur Paschiendel al'ouest tion Haitienne, Les codes Haitiens: basin pique, flanelle bleu marin,
Havre sont 17 dolldis i)i 10o0 kilos, des Fiar.dres. Une collection do la Ronde 1892- casimir a carrea'x ( blancs et
enLa Co npag'st nenverra 'e assvur Pr s de Laventie. les portugiis 1902. noirs ) pour jupe, drap noir,
une souse ipton de tous les expor' ont annon.c4 uq rad allemand casinetlecouleur,qualitO sup6rieu-
tateurs qi voudront txpdier leur Les aviateurs anglais at aquent e i re, Laise de broderie anglaise, etc,
caf6;.dans ci cis, elle s'ei,'ggera a incessamment les travaux militaires eitre c.hlitz
fire arnivtr l steanimer du 10 au 20 derri.e les lignes allemandes en La mgeilleure des bires.- Celle Venez visiter la Maison Mmines
ourra toucher que dis e aux o O announce 'enent aourqui a conquis le monde et est-- t vous en serez satisfaites.
irois poris d Haiti-ceuxqui announce dhui que les aviateurs navals oat considdr6e comme 6tant la pre -
ront le plus de fret. Le repr6sentant bombard Bruges la nuit de mardi, mitre.
de la Compagnie qui sera design6 ainsi que les camps d'aviation puis F En vente parlout ansm
ultnieurement8s empressera d annon 'aetiorome de Bissenhan Agent gnd6ral: Alphonse HA Y- GoO se8 WVM
cer aux souscripteurs la date exactei NES. Representing John Burns &
de Varrivee du navire e la quantit .. En face de la Banque Natiog Company
d'enireeux. a Berlin an1oo0& IIcune nale d'Haiti. Importers and Exporters
Ldrsdecette notification chaque ll re de 23 to 25 Beaver Street
sou'cripteur aura a verser & a Ban- LOUVC 11 capture de New-York
4ue Nationale d Hati u avaloir de huit mille aliens Donnez aux b eb6 New-York.
20 010 sur le monitant du fret sous "s lLE LAIT CONDENSE, pur
cr"- Netl ew W R
cepi ndnt i1 est faith touto reaerve BERLIN' Le war office annoncNestle Edw. e dp
en nJson des eventuaitds qui pea aujourd hui la capture de 8ooo pri- Cela vitera beaucoup de maladies Vene en gros, (iment, K&frsio
vent contrarier L'arrivde du iibateau.I sonie. s italiens par les armies aus- En vents partout. IEn gross chez. S vd
,i donc .le navire n'arrivait pas tro-aliemandes dans le nord de I'agent gandral .our Haiti. Piper HM .kd Sacs vide.
dais le 41a1 convene, lea sonscrip Italie i PR TZMANN-AGGERHOLM Att B u, Mid, MaSt P


II est pronvfl qu'avec le
COMPOSE "MITCHELLA"
les douleurs de l'ac:uchement ne
sont plus a craiinl:-c. 11 fait dis.
paraitre les malaises de la grossesse,
suppriine les dulcurs d, 1 accouche-
ment. rctablit prom Ttc ::..it ia fcmme,
exerce tlne igrandllc ;ii.,]i sur les
gla:ides mammairc.:, pcr:-cttanit ainsi
a la mrre de notiurrir I' iuveau-ne^
et soulage les f(nii-, ncrvxuses,
faibles, qui souffriit di mentruations
irr6gulieres oui dou, i Trc liCs. Ne
content aucune su-tiacce nuisible
wour la femme enic 0 ;e, ni pour ]i
)ebe qu'elle porte. l: itc.-cIn lessal
.our vous en con vaincre. N'admet
pas d'equivalent. San. dict nii neces-
site de garder Ie lit.
En vente daris tolute, Ic pharmacies
et chez Veuvc E 86, Rue Republicaine 8.
Pour la vente en gros, s'adresser a
RAFAEL FLOREZ ,
2 Avenue Johi. Brown.
Seul Agent pour tHati de l'Institut
Medical du Dr. J. II. Dye, *
Buffalo. N. Y., E. U. A.


I
A













t
c
c




Ci
b
e


A u Paradis
des Dames
A. L, Gl Ul N
A I'Anqle des Rues Magasin
de t'Etat et Tratersiere
Madame Vve A. L. Guorin an-
nonce a sa clienflle qu'elle vient
de recevoir pourassortiment d'ar-
tlicle de toute fraicheur et de
loule beauty, pour les fetes de fin
d'ar nee.
Get assor iment don't 1'6num&-
ration complete serait trop Ion-
Igue, coinporte entire antres : de la
diagonale noire et cotileur,des ca-
s.mirs fins, de ia casinelte de qua-
lilt sup6rieure, du drill blanc et
couleur, des chapeaux de feutre
lane et paille pour hommcs et
enfants, des forces de chapeaux
el des chapeaux. canotiers pour
dames et demoiselles, des soldiers
decouverls et des botlines pour
femmes et enfants, de qualilds
diff6renfes, des bas et des chaus-
settes soie, fil et colon de toutes
les nuances; toule une scrie d'6.
toffes de loutes sortes pour robes,
soierie, dentelle, cols, ,cravates,
mouchoirs, miroirs et glaces bi-
seaultes, lapis de line, nattes ja-
ponaises pour salle A manger et
chambre A coucher chaisesel do-
dines au choix : jeux de meubles
en obier. jolis tableaux pour sa-
Ion et salle A manger ; girosseris
assorties, enfin de quoi salisfairS
tous les goilis et A la porl6e de
toutes les bourses.
Une invitation cordiale est faite
A tous, de visiter la mason.

Transocean Trading C0
107 Rue du Quai
Gasoline, Sacs videos

hel 4- CG Inc
Fwli Per
, Gasoline, Savon, Champ

ife.


,


,


I


f
I