<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03027
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 1, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03027

Full Text

|A-a6O 4123


QVIALZL CEIV IIMES


i er D LJemre 1917


- 1. --


a6ment-MA GLOIRE
DIRECT JAUB
ABnMORRMM RT :
PORT AU PRINCE


00
0 moil
KI
I NOW

011611


DEYARTEMENT J


STRANGER


C


G, 2.01
* 5.00

G J.20
6.00

G 3.09


2


pO iT AUT--PRINC, ( ( a I


'U)


Quotidien


AZDACTION ADMINISTRATION
&ngle des-Russ FAoz!u &A A6rioai~n

Losammoinces asent r~efas:
A Puav-AV-'IKAlcu:aal'bUrCMAu: im jOIRMOV
A JP.Lis: cbcs L.MAsyeumcc & Cie V. Rue Troullif
A Lommoa31: -bez' L. MJayenccsk CO. 19. 21,2l
Ludgate Hil
NoMw-Toni Luiwversal Pub!icity Cqmpam j 45Wa
14thb trcct
Lot marnscri~s md o t u risast %ut piscads t


w'- YW *C~L


LES ETATS-UNIS I 'AMIQUE Gendarmerie AAlpiS oitre

LA GUERRE EUROPEENNE. (I'ali

pi le-s documents interessants tout l'empire de notre ennemi,comn- arter-G ral -- --
Thistoire de ta gaerreeuroi=n- nim. le presage de ce que les ameri- QartieAR rS\NG Fil
pas tradussons de L'OFFICtAI cuini se proponent d-accomplir pour PORT-AU PRNCE. 3O NOVEMBI. 1917 WARIIINN O d
Ms. journal official quuoidien. terminer la guerre par une victoire, On annonc, d
I d ordre du president des complete. .Communiqud mtne source, que lea forces autstro
tnis par on comitl charge d.- Les tonctionnaires dii gouverne- liongroises se prtparpnt a lancer
S r le public amiricain: m-nt Federal, dans tous les Etatq- Emmanuel Caiet. agent de la une dernwere offensive don't Ilespoir
sentt Wilson a adressd au U tis. dant on pourra se dispe ser, Gendarmerie d'Hiiti, attache a la de briser la line italiene dans la
lainTricain une proclimatioi pourront laisser le service midi, 17tme comptgnie A Lascahobas, a tentative d'assaut a t faire
it rc:redi 24 octobre, comrnn afia de participer aux celebrations 6t6 jugA par devant une cour ma;tia- hier da-is les environs de NMAlga
I dt la soascription du se- du lour de la Liberte P, mercredi le gonerale A Port-au-Prince le 27 Capoel in tit les All-in nmd furent
w noizat de la liberty a. C:te l~ rving quatre octobre. Novembre 1917 et trouv6 coupab'e attaqLues rwr des Alpinois et force&
ointioa est conmm suit: Ei f3i de quote, j'ai sign et faith des accusations suivantes do fuir avec de tieu grandes pertes.
tsL-ond a Emprunt de la Li- poser le sceaa des Etais-U us sur i0 Negligence dans l'accomplis-_
Sp ocure au people des Et.ats- c: document. segment de son devoir, pour avoir ---
onc uatre occasion de pret'i SgiC. WoodrowVWILSON permis A un prisonnier place sous L Elats-Unis et Var-
pd, son gou'ernement. ali Par le President sa garde de s6'vader. Les Etats-Unis et 1.ar-
Ssoui paysen guerre. La puis- Sig2i. Robert LANSING 2 Incendie, pour avoir mis le IIIistice ds Bolshe-
des Lats-UgIs est ei vaoi Sicritaire d'EFt feu A lamaison d'un citoyen A Grand-
me)ifisee ct orgnise pour Icrtaire Boucan. commune de Mirebalais. Vaki
ran coup mortel al'auto:ratie, 17 0:tob(e 1917. 3o Meurtre. pour avoir tire sur
ri es droits d:s amtuiciins ou Les Etats-Uais d'A-nmrique expri- deux prisonniers places sous sa gar-
let JHtendre la cause d: la Li- mnat leur sy-npathte et lear satis- de et les avoir tu6s pendant qu'il Is PAR S.\S FIL
,D:s mtlliards d; dollars seat ta:'ou au sujet de l'actoa du PN- conduisait de Terre Rouge A Mire-
peniiles pour ar:Mnr. nourrirrLu. balais. WASHINGTON Le corps diplo
w ls homes coatageux qui L- ministry am.nricain A LUm a 40 Condu;te au prejudice de la nmatique d ici pense que le- Etais
isr le front combittre paur reai des instructions, atin de remet- morale et de la discipline, pour les I nis devraient r6pondre a la la po
position da gouverneanent H1lAl,)hi
py-, aider les natoar noi a- Itc le message. suavant au ministry offenses enum6rkes precedemnent voki d umandant qu'un armnistice de
Ulas une cause comnun des atl ures ECrang&res du P&rou: sou, les titres 2 et 3. 3 inois soL coiaclu. M is on craint
lire A l'emprunt de la Lib-rtie Le gumvernement dei Etats- Trouve coupable de touwes ce; quo le texte de la note que I'ain
.npitr un devoir pAtrtot-utu'. Un s a rcsj da mnis re desAtfaires accusations et des details les accom- bassa lour Frarwis a transmnise au
1lcornquence, nmoti. Wo.ornw E ra-gLres du Peroa, par I'interrnm- poignant it a 6te condamn A la re- DAp-art.inenit d Eat soit interp Otw,
n, pre~adent des E .At-U-Lns diaire du ministre du Perou A Was- vo:at;o- d6shonorante et aux tra- en Russie, c,)mne sig utiait que les
iiraque je tiUe mercredi levingi h'ngoa., un expos dA'.e le 6 octo- vaux tarces A perp6tuite. Etata Uws lno veulent pas de la pAix.
lAtm jour d'O.tobre come ce bre, dans lequel it est relate que le Depuis la date de son cram:, Son
de ia Lib-rt6 g)uveraement du Peroa,apr6s avoir Excellence Monsieur le President de '
*rite les citoy:ns amrnrictains v.unement essay d'obtenir du gou- la R-publique a approuv6 un chan-
rexharte A se r6anir dtns leurs v.raement aliemrnd le r6glement de gement dans les Reglements de la L P. f YQ i">, -
*unes, atli de s*erg;-r mu- s reclam ition aau suiet du coulage Gendarmerie d'Hhuti, A I'etfet de [&velle pa O;ta ap "
gtmea ainsi q renv.. le g',- d_ la birqu, prauvieine a Lorton permettre aux course martiales g6en-
m:ut qtz, les ,cp e.eaie, A dri- :I violation des principes fonda- rales de coadamrer A la peine de pe 8 a L Ia, Paix
i plui grande prcave de leait entaux de la loi international. morn. Cette modification a-a pu etre
It fitucier. Dan< -apie,-idd, ft obiaigi d ex'rgrdu government appliquae dan's lecas de Cadet, car WASHINGTON L'organe official
me lour, je demaine que I, l unperiat allemun ule solution sa- elie ottst pas retroactive. du VAucan ii, citedo iqienerent qie
lgs patriutqves stent tnaur (is tuinstae dc la question dins un Les gendarmes qui s3nt re-voye; le pap! a t d iune I urdte de reno
INcits, les It I s ct hImeauL lilai de hait joul., et, ia solution de la G-ndarmirie pour une raison veler aux puisaince- b I-q -canut-sb
tout le p,ys, souis It air,:cioi ty-int ote declare ab.o'unent mpos-de6sho.or.ble ou autre, recolvent uson su aupel recent pour let pald, dltii
'e da s:cre(airc d'Eitat de i sible par le go3uvern!:m:t allemintdi certiica etablissant la cause de leur ue depJ2h-1e utlici.Jlle legue de It)- -
ie, Ct [a atruco : u;mnJiiam J11s un delat ptre np.oireI, l. goa- revocation Le; personnel qui em- .
ies de l'empraVndJe la L eren nt du Prmu a roA u tide point darcens gendarmes doiveut _.--- --- -
qui out eti o-gtnise par le, o npre ls relations dip!onmatque donc leur exiger cette piece..
.4 Reserve Batik.. a Le peu ercai a nob einent repndu, ures appopaees A cette fi I. Ide la Geadarmerie d'Hiti, que les L'italie, la S -rbie et
I po i le prem.-r; E-nprun *Le gouveraeinet amenacain a re- gnilarm.s p-yent eaurs 1,'stes dett s, It KoUtlJwaflJ 11A SO- p
Lb etc CO sous-vatA ui et e ; c-ti: dJ.larat'o i avec un seni iet qu'il les punisie quand ils ne le .
d: pas dde ju olo Onu 1 neatt mee da sympathie et d or- tonLtpa, les dive scffi:iers tenant les'rOnt p Is an alnt'e.i
au second em ruant sin gauei: de symp*-hie, parceque une! comptes de la Gendarmerie ne peu-
plus accentute, tt qua Ii v- v oitre co tree a cte forcee par I'agres- venm pa. etre tenus respoasb'es de PAR SANS IL
t teliement tirt: qu'clle sio.i de prendre cette de:erminaaioi, ces dates ei de leur recouvrement. PAR SA FIL1
donner sue assurance d'ap. et d'o-gieil. parcAqAe ae au re dec tr ne que les payrurs ne peuvert. Lo.'Uus. Dans les cercles mi
pthomUaelle.afin d'encoungr' nation Ammiri:ane a ainsy d6clar6, lgalement retenir Iargent dA par lttaircs ct diplomatiques on c.o.
y-ns q1i voat attron'er le soa: ahetmion aux priacipes da jus-. Ile gendarmes ou les employes ci- que le proj t former par I'Allem- I-
battle pour nous. Qie le tace p'opres aux peuples aeriifcaias, vils de la GenJarmerie d Huti, les got d'.teaatir la Serb.t:; Ia R>umi c
"ot A@o0~nel et s, Acatiet ei qui sont la base de la solidarity tonds de la Gendarmerie 6tant dis- aIe ct 1-1 alie est coad.Ainne A u e
tzho sera repercuit daus amlticaine. poses strictement, d'apis les regle- iallit: ccatatae. Dans toas les ci .
ments Ctab:is A cel effet, par Ia Con- la line vi direr lor-gt-mpi encore,
-- ....venton. et les lo :es auvro-aiemandes aa c
tioutl'eat sovlevement etait fomIne4M s. D. BUTLER front A fi te des elfjrts plus grad
I lrlande. Gewral Jr s qu. is ont pro-puUts jusqui'ah sa
S1i Ir la de.; e n ncr u a n/. vealent traverser quiand m ,ne le
lignes italiennes pris de la Piave t
Les pr neipaol tospiraleurs sent arrEtts em Awariqne ._ ___ do plateau d'Asiaga Des deox c6
es .oo se prepare n vaue d'uat pio-
Londrc,, Oiob-e missaire du conte B:rnsto. U, laiss rtn i d.geNt enort. C'aet nddbordemen, *
yd Unis our y pour- d homes et de canons qui ariven
e gAge aux ommus, survre son ,oaivre 1 tilt assist par VSe C v ic ( .g'ite d'Alle.nigne rtntorder les ha de
plot ourdi aux Etats-Unis. un irlandais, nommN MIllowes, qui envahos.antes tandes que la regao
bata dfe center. A Paques s-etAit entui en Amerique apres avoir tranco-italienne des Alpes et garden a
tne iouve.le reb-.lion Jes patiiie6 a la rvo te tde Dub'in, en Le S-rvice d'Hygiene e:evra avec oar des masses de veterans ang;o \
S irlandJas,et de tentai- 1916, et en possession de qui un plaisir des olfres pour location de fran.uis, soutenues par des w.go, tI
encore maitenant pour t.ux passeput, don't i comptait taire mules et reparation de cab outs et de munitions et de long lhg I -. B
des d6sorJres r~volutuo- prochunement usage ,our rentrer harnais. d'attillerie. L
lan de eno Irlande, ..a ee acouvert. Tous Pour ous renseagiements sades.-I Les reasons qui font prejug.r d
ies d'Anri que annona- deux sot entire les mains de la po- ser au bureau de l'ing+nieur charge 1 Cchec d. ftntif du project austro al- I'
uid hui d Amrcbalin .. ---ri'--ice do Service d'Hygerae ( D&partemeat demand d'envasion de lltatie so ti D
dtA Halify des prionci- lies dmux autre', qui faisaient de lant6raeur ) tous esa jours, di- que 10 lennemi aurait n*gligC dL S
ratelss surp- route pour I ihnde. ot Ct arrkts manchs excepse, de 8 heures du tenir compie du vrau tempramen -
lS'pa retrouO ia main de au C^aada. Ce soot Patuik dac2car- mati A. heur s p m- juS uaU do sodat italic et 3_ qu'i .Seln)- it
d.... uS Slm to, nag6 iziltandais, ci lames Lar- mercreli 5 decembre procham A navot ir pas prevua la possibili ~
cotapiot a onm tL-t le kt, do-" on s orappeile .e r6oe danas midi. a c_ sy -"- --- OsCUli asecowbriisoanique a,


Faits Divers


RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUE3i
OBSERVE 4TO[RE
DU
SU'MrNAIRE COLL,,.GE
SAINT-MARTIAL
Jeudi .2 Nuve.nbre 1917
Baromatre i7O2.2
minimum 2;.?
Temperature
maximum 30.7


Moyenne diurne 27. i
Cel presque covert.
Orage au Nord A 6 heures.
Eclairs et toanerre.
Barometre a peu pres constant.
I. SCHFRFRi

Com tC Ilailica de I'Alliance Fraspuise
mnportante reunion avant-hier
soir & Parisiana des membres do
I'Assembide g6nrale du Comit6 hal-
tien de i'Alliance tranoise. Beau-
coup d ainis Je l'Association ddsi-
rent y etre adn.s ai titre de mem-
bres acttif. Mr Lh6tisson, president
du CotniLt tit cette proposition qui
fut imina6diatemuent agrc6e. Pour que
'a S>ci&th vive, il impo to que ceux
qui la coain;)osett, acceptent de rem-
plir Ies obligations y affLrentes.
Noinbre de mneinbres sent en retard
pour le paiemnent de leur cotisation.
On decide qu uii pressant appel leut
sera adresso a cet e6rrd.
On passa aussitOt a '(Enurrj duc
vetement scolaire. Le LPrasident si-
g,,aie A I'Assemblee les travaux ac-
eoumplis de c3 chef par le Bureau
da Conmit. Des vdeements, des
chtiussui es ont 6.6 distribu6s aux
h dv.*s de quItlqurts ecuIl sa de Port-
au-Princ-. LAssa iitio ipublueca po-
lti'ieinme.ni, lesa toitn dds etabhiwsa-
nents aixqulis s ea tournitures out
,e4 livrees Depuia quelques joure.
lit le I'rtsidenr, la commission du.
'Yleuanit scol'aire ezt daus lea ecoleh.
Clle a evertu-j en p~iticuit-r, a ex-
uliuqia'r, le p)'ui sirmapl 'nent poses-
Ole, aix Ie6veas 1! but de l' *a hau e p rtee soc. le. et *as.i. 1~.
pour no@ utablisaements colaires
le s y interesser d une fac.t effec-
ive...
Le P'c6sident rcalame A ca prop>)s
le cocouirs d.- toja pour le traioi-
ihe de celte aPuvre en Hiati
La Socia"t prap'are une grande f6te
,oear Jainvier de I annie pro-haine,
avant la rentree dis classes. Lei d6-
alls d'organmsation seroat plus tard
cominus du p-blic.
I,'tfll u1a vote dL e reu4rnrtcent a
r cordiale reat d >uut a Parisians
At A CiRd Varitlds qwi o at proma*s de
;nuaAcrer quelques une, de leaor
oir6s Iao ivre *i bibel et 1e 6Ji-
laite da vdte.njut ,olaire..
Fimaqiles
Nas avona e pu le airn 4.e ee.
oir I'Me4gatse carte Ae fiaauiu-ede
adesolsell EvkL.vR C1 s.0LL
tec momu kat A uL.vma SvuA.
Tous nos compliments.
M ARIAGE
Sme-di. 24 Novemnbrc, a eu lieu,
ux Gonaives dan., les salons de
ditame Veuve Chirles Nemours,
mariag. civil de Midemoiselle
-ircuice Nemrurs, avec Monsieur
.on D~n z6.
Les tarnoins etaient. du c6'e de
Cp3use : 0. D Ja-qaes et C!6ment
)n;z. ; du c6e de l'pour, Sully
:-Amand et Antaine Getfrard.
Les poux ont etr conduits A I'au-
el par, idame Altredo S;xto tt t .
Moment DenizC.
Nos meilleurs vc-.ax de bonhea-
tu nouveau CouDle.


- I -- I





LE (MATIN


no matdoorieuaee rdfd-
Conl~os eantageuses.
Wmdr~wsoer MATIN.


- e-w" -


ASTHtiZ'L


I une seule g
Trib|sal cliil fugement rendu : -
Audiene da 27 Novembr.p Celui qui condannne par d&fiut IeL o. .I L I SI
Prisidence da juge lean Zphir. nomnm6 R. Dupgrousel A six mois .
Ministere Public M. B-noit. d'emprisonnement ct A deux mi1llec
lugement rendu ; g-urdes de dommages-interets au ---,, '- = --- .r
Celui qui autorise la dame Abdel profit d'Auguste Normil.
Kader Uiysse A contractor un em-r L.elui qui reavoie les parties A .% il _....__ _- _
prunt de mille A deux mille gourdesl pouivoir par devant qua de droiLr.
pour 6tre employes aux trais d ex-i Cclut d'Augustine DestinCe ontre
cu ion d'un arr6t du tribunal de Cas- Paul Derenoncour. i RolI aux lettres Suceds
station rendu en sa taveur et aux Le siege est lev. PAR SANS
trais d arpentagei.d'expeitise et d'ho-i Port-au-Prince, 29 Novembre 1917 PAR SANS
noraires d*avocat-. etc. i a Jie ee L'w raire ROME.- Oa r
Changement de composition. Nous rappelons que c est remain Mnsieur le Directeur, general italien qu
Prtsidence du juge H. Mondestia.t1 9 hs d matio que ialeesse it- se entrtfiet in es ont ralisa d
lugements rendus. i dre donnea rand rl d Ex4ponse lentfiet insr en re les values
Celui qm d6boute Pierre Morin;ire donce ss grand ce rlenll de dar s votre NO de samen, derniet etPiave. A I'est de
desesfinset conclusion contre la ilaquellelejeuneTrouillot pon-t ue le du couran, perlque et int;livr p
BaIque rr a aOrdrea tenue le 2o du courant, per-'ques et int ig
Cniique i d~claiela Vve F Gveau Icera son entretien a Comment ei r.iettez-moi, comme me- initiate [ennemi.
C elui qui d6clae la Vve F Giveaconoots nn relerement motal de a guetzmoi, comme d mes enrile s d enemi.
dibitrice de C Bastien de la some Niaton a igu rei tdans le dr t entrefilet d
de 24o G et la condamne payer ou t vous appredre que ce n'est pour lunanimitl des
cette valour dans un dlai de qupayere l no s est ure venu que I'allocu- aucuns aits reprhcensib'es, ant poar AJ,. prisideur. -
tt valur dan un dai de quare de oure a fa p des suggestions certunes person-1 me AJe. le cercle
Celi qui remp!ace le seur Ernest as. ties de se porter victims quand elles orienitatioi nouve
Tnrbeau dcd6. et 1. LUfond. em- T, ibial deCasIheI ne le sont pas, ni pour d.s querelle. dune 'out ce qu
peche, come experts chaigis dei AUDIENCL DU 29 NOVEIRE avec certaios confares pour la re- society semblab!e.
visiter et estimer I habitation mergerr Presidence du vice brdsunt a9r7 col tendes clieantsl que ,te en- dI.Aide concert a%
Celui qui homo:ogue la delib. i rrels rendus t0 .Alu 'i itI.Iten-au Conse L ar nelit e qus,4 pai g iustlion, il pri
ration.du con.elde I imille d,-la mim- l x tns de Don J- capobe de pares is qui, alleurs tral pour le mi
near emand on de Orphelia Dclee. .uCairns de on re t du Dr repuguent a mon car.tcc.re, et so0at Decembre : a Le
Celui qui ordonne le page en-. Molere Civil oposes au porve. tde plus incompa.tibes a li dignite de Molt.
ire les ayants droit des meubls etAl re Cue renvote le s 10dre.,Cest purem:nt et simple- Cette td'e aura
immeubles de la succesi.d n de Re- plus desh requtes ar parties devant me1t p.our rens-gner le Consetl sur car les m1lleurs
volu Rentort. a m .ce qui se disait dans le pub ic rela- seroit sur la gi
Aotaires entendues, a 2 Celut qui case et annule leJtiveicnt aux pro,:dei d ud coatc6- conp inaents au
L'Etat contre Paul Perraud(difaui) igee bunal de patx de res Ar Igaed de moi. Ade et au Cercle
Vve V. Nreite centre T. NLette .acmel rendu centre I Sully GCvil le tenAis a fire ceite observation. disant : E Ei Ava
Valm6 contre L. Emile, en continu- a profit "' nest Voyard at renvo t non pour mes amis, mais pour pour -art e, pour
ation. 'a cause "e. aes parties devaut le ti- ceux-la qui n oit j imais vecu utLi-
.bunal paix de Bamet. mement avec moi. Novembre 19
Audience da 2.9 n'wenbre 1917 3 o r lui qui sur les pi6ces tracs En vous pinant de donner le plus
Le tribunal prend s cge i d-x mases g r vtrta de Part.j81, C. P. C t6t pubiichte a la pr&sente, jz vous Veiat[ aa -,
heares piacises du mating sous la ordoor e qu*l soil proceed i unc for- renouvelle, Monsieur Ic D.recteur,
pr6sidence du doyen Leon Nu'msnati'a sur les taits reproches au Pasuran:ce de nies meiltur senti- LA i,,t
ayant pour assesstur le juge T. Svl-A.ge de paix de 'late cw designed ta nts. En vertu 1 de
va.n, le supplant M. Perpg and 'en-.our y proceder ic juge d-instrucaon, T. PAUY) du ,iibunal (ivil
presence de Monsieur Paul Sdl6saet .*e .ommissairc uu touvernemant o- date du I, Ju
substirut du Commissaire du d u-du. Cap lamiiefl. 5 dui SAINT-MARC .a
Squi ordonequ'A la SAINT-MARC-ott-s de lasUC
verntment pronoace le lugemtent 4 0 elu qut rOane. qu laAIAA IA Kavan.. .h et 20,
suivant : ,'iilgence du Commissaue du Got- mentdu m4 metri
Entre le sieur Joserh Francis et vernemeni pi6s ceinbunal, I'actw de oe i'mpOrta te i- sutorisint In vent
la dame V-uiulie Paul recasation en maise des juges do d I i ble.s c- ape. doi. ,
Le juge 1'T. Sylvain faisant plac- Cap.HAItien et la requec ae Ma- jUIre Ue ai sttl IM la mine A piix. 11
A son coilegue L. St-fust Nicol.,.0dame Vcuve Vatbrun GuillaumcSam lundi que ron cot
Les attaires suivactes soont rendus t- concte H. G. S.m so.ent commu- De nolre correspondant piuchata a dix h-
2 0 Ccale Ricine contre loanris niques aux jugcs rEcuses pour que Ifetude de Me Abti
Louis. par eux i y boilt reponaii dasatl Au moment ou honorable do- a Port-au-Princd.
2 o Leon Bouchereau conne son dilai duu mois a parutr de la com- yen au Tribunal ,ivil de ce lessort. A a sve.te au plus
pose. mutnication qua eu scra fate. Mr Ovius Paultre, vient de deman- ench6risseur ea
*pause. pour rs vas : n.
3 o Lon HWreaux centre Carm6- Prdsidence du juge J. Durcis Viard der sa jterate, pour radson de sante 10 Uae ropri?
lhte Smith. A c'est un devoir pour nous de saluer ov Ua p iaoue de
Atnes t ugemenb s rendus : i taires enoendues a0 oCligny Bas- Ja letite de cette imposante figure .ete deux pdu
EntreFaublas Victor, Veuve Er- lten contdu s sonm Robrn. L 1ue de Mg strat.. da x de protonde
Dst Desravins et consos Le tr- Dyltedu sn son rapport, e AM- Mouicur Ovius Paultre arrival au ,ord par la Idue a
bunale rcoit en la torme le rsi-ur- nstre public a conclu a la declTan Tribunal .lvtl come juge-supple- par une propel
Victor appelant du ijugmen' di 2u c20 du po desera.e obinte Ri ant. Var sa competence. soa honnc- C6leste Fortundi
Octobre 913. ordonne la jouction 0 D Antoinesperan contr Ral e ft omme ljuge et airs 25 propridt deVoldO
de de signations date Antoe Day enteau ans de service, en 19 i fat appet propriel eat con
dNovs deuxa : dt qui naas ieun son rinist pubc A Ila direction du tribunal civil. A ce ionnee a Ia
Novembig dit qu'il n'y a pas lieu a conclu a la edaihdancc du pourvo ale eleve, 11 ne manq ,a ^de se aurmnont O d-un 01
de contester au steur FfIix Delatour a conLu l a nce devoue pour donnr elev, n man an e s 2 Q 5 carreiux
la qualie6 en laquelte il agit ad- de Lespe-ance d vouer pour donner a csae ctualre Colowobel, tels qu<
met intervention de la dame Loui- ) 0r- F. Ruiz centre Th.- L"oa, de I juAucc lout le piesutge ouiu oUsubvel, coa
sine Mo'y ; rejette les dommaes-commi: saire du Gouvercement at et cctL A son post a-hou.tur, taI- dent
sinte os clas de pa et dommages- lacmel.. Le juge eMguy entendu on gue par ia matadie t com?ienant A la requ6te du
rdoone ecutlamos de partovioire d'tre ; son a pport, le Ianatde public a4 qu t cn peut plus cite le Doyenactif, mille, proprietail
agordoment du chelt d provo lsione con:l a one gntormaton .jue mnalgie tout, il prit la decision donicale a t ort
eme d chel de I explosion : ante conte .oseph ibjon, jue a s'eetfacr en 4etian-dapt sa re raite. commie syant d
Eatse Dioane Delinois ei l-Etat de p us de Grad Goswer Le jugea > Le Uoyen Ovius A-ulit eost a cessaioGo elasdame
L tribal dit que immeuble Rotne entenda 8 e on tapport, lk caractire. II ut ur amagastrat com P-0om Met"Irb0,
Msserlerea ist. re riub.ic a onacdt A *us mat- p l et instgre avocat M L T
sise nte vil ocupe dt pa Messieurs roon Nous salons donc sa retraite et a doeutcmleean nT
ustve et Co compare dans essins- 4 ltute coutre Lisertin Sim6on, qual empo.;t avec lui dans sa vie au-Pi,.ce, o d.
cription hypothtcaire de I'Eatl sur igS de pax de Y1 omaLzeau. Le jug- ,,rae leb homen ages de ious ceux-) uel,proprn6.air
les biens du sieur Dwigcne lDlinois 1. u.auL Romne ayaut f-it son aup- iA qui n'out jimai: cess6 d.dmirtr au-Prince, ags"a
alor# Secrttaire d'Etat des Finances ; po il, I Mla iAbei public a conciu atn aut c Magistrat corlect, iuatgre et naire des 0rics
di que le coaseavateur des hyipo- la:. LfoimAion i depeodant. Bngitte Kavansag
ih~que. *iar la rodauiion de ce ju- "imsm-Parshia Nomb euz sent les candidates qui oyat rr avoat
mt.ersIew as da radier immeu- e ( u pesentent pour combler oiebte talosont rrn ,os
inr 44re4. La poapce java.naise ,. Le dra- vacance. mais al ny a pas de doute oae .o do omcle
Sa iM est levA apreA que le 6le me du necanice Loelette que le Gouvernement de Monstieu uontran iesa
deor et tpuis c. Polycaxpe a. eLAgence Gnttard s to President Sudre Dartigucnave, qui demuraut eot do
.&1ace CorttiocMZele du a tame de ia masson Auabert, tel est a toujours la main aure, tera usn Prince reprtealo
f9N z cvpama'. i9l7 : beau pr ogramm.c qui sera execu--choax heOureuxs. en appelant au a De- riie Uiataad, a]
L tabhnal proud sidge A dix heu- t a lat:repi.:centation c domain sois ;anat a Je premier. luge Gettrard Me Mond4sair Di
e pie:iret du mtin sous la presi- Ne pas y siler serant perdre un K,:.hhai, qui atlxe A la competence Cuvilly. La vente
deae du juge A. V fux ayant comr- s anable s ni6e. atiegut vouluc pour continue de la miae A priz
me aeuers 'es j ges Sylvain ct o teu.,e du Doyen Ovius Paultre. avaLt el6 prced
le sippl6ant Vaigran, en p:esence N mettle ha mlaim Souhatoas que note reve s ra- pr6nt plaard a
de Monsieur 4gonal subsnut. A LB VIEUX DA,,ON ~ Ise pur le plus grand bien de Notre omn ptlas
Cesineind Gouvereacmea- Ta &a teltre ? magistrature. s'adrser ax as
gal feete des lias qu...i termanes--u sonioa8 pas eid~l ........ _-_ siaire do caher
ettaU e e st der C itn i ~ qed balarP) a ? --fi", CERCLE DE ST MAR Port Pri
Lmplac .< -e '1*4.3. qs lSg


ESPIC


I'riansocean iTrad~1ingjG'
i'; I'me du ia


V i)dgM .


Il~!l- ~5;. ---.2LII*)CIPLIIL~p~~l~ci-~-~~q~I5itil


- ffm


- ---~ -- I 1


I


stwo


7 I-=- r I -


C'Est

Mo

donner des
ques aux ei






LE MATIN


Conference
DE
Monsieur Price Mars

C'est devaut un auditoire choisi
que M. P. Mars, donnait vevdredi A
arisiana sa a* contdrence sur les
responsabilit6s de l'Elite. Avec une
belle cranerie et surtout sans aucune
de ces flatteries qui entravent les
effects de la bonne parole, M. Prize
Mars a demontre et de main de
maitre que i'Elite a.failh A sa mis-
sion en dressant entire elle et la
masse cette 6norme cloison ctanche
qui faith de ces deux parties du peu-
ple habten, deux peuples essentielle-
mentdiff6rents, deux 6eats dans IE'-
tat, syantt chacun ses cou umes, ses
moeurs. ses vetements et jusqu'A
son lan gage propre.
Faut-il d6sesp6rer de cet lat de
closes ?
Non, dit le conterencier. 11 reste
encore l'entente qui sera entire l'd-
tranger et nous la seule arme caFa-
ble, sinon de nous permettre de
vaincre l'ennemi, du moins, de parer
ses coups.
Sem6e d'observations justes,6crites
dans un style 16egant et delicieux et
ditecomme elle 1a t par M. Mars don't
onatat-Lda fd iapprci6 le talent paro
le, cette conference est certainement,
malgr6 la diversity de son sujet et
Plampleur de son d6veloppement,
l'une des meilleures que nous ayons
eue.

Panama Rail Road
Steamship Line

Le Steamer Allianga venant de
Panama passera A Saint Marc le 13
decembre pregnant tret et passagers
pour New-York.
Port-au-Prince, le y d6cembre 1417

Le Magistral Communal
de l'Arcah2ie
On nous signal la belle conduit
du magistrate Communal de 1'Arca-
haie qui se tait remarquer par la
conscience qu'il met dans l'accom-
plisstment de ses devoirs. Sous son
administration des routes sont cons-
truites, des points jets sur les course
d'eau et les foss6s, le cimetiere est
tranu form.
II est a souhaiter que se beau
mouvtment continue pour le plus
grand b.en de la commune de l'Ar-
cahaie et qu'il soil un example tffi-
cace pour nos migistrats commu-
naux.
Avis de dfpat
Les goelettes eNadia, et mayb partiront mardi soir pourj
Santiago de Cuba, pregnant fr6t et
passrgers.
Sadiesser & l'office de Mr Max
Mosanto, rue du MDgasin de l'Etat.
Cliombie
Le conseil municipal de la -ille
de Bogota a tris des measures pour
cr&er un service d'inspection medical
form de 3 midecins afin de soigner
les enfants des 6coles de la Capitale
On va limiter le nombre de dd-
bils de boisson et en regter le nom-
bre d apres I importance de la po-
pulation-
R publque Dominicaine
Tout derniarement il y a eu &
Sainto-Domingo une exposition ar
tistique; on y a admire une varinte
de dessins, depeintures et de :Clp-p
tures.
L'autorit6 militaire vient de
terminer une station radiographi.
que a Puerto Plata, et on va en
cor:s'rnire une autre & Mo'te-Chris-
Ii; ces stations ne servent que pourt
les depeches otficielles.
oMeileur
'Le journal O:ficiel a paru avec le
somnmaire suivant :
--Ariet6 desaftec'ant la portion
du terrain du Domaine Pub'ic'
ddsign6 sous le nom Rue St-
1o.eph m attenant A l'O phelinat
de la Madeleine en vue de l'a-
grandissement du dit 6tablisse-
mjnt. (Reproduction ).
Avis Maisteriel.
-communique de la Gendarme-
rie d Htii.


.Ariea.6 -autoriiant la -Socik*te
arzopyme dife Compa~guie H i-
.44sa P e. "N jga yigtonet appiou-
'VuA bt *tictd accpastitutit.
A.).p6.v.Ateconstitui if et sta-
I uLt';Slie.'JA #his S26466e.
-A~vis di Pjaspectijof %coilaire de
Port-a'u-?rilaC*.
Avis imnbgit~aA~ j


Emulation CHOSES DROLES Administration G6n6-
DE LA rale des Postes
Jeunesse litteraire Eclairage
Electraque
Charmante reunion hier matin au Lettres Recommandees
Cercle de Port-au-Prince ofi I'Emula en souffrance
tion de la Jeunesse littraire don- Analyse Stupefiante
nait une matinee. A l'occaFion de dun Bordereau. Savoir : Mr Vuln6us Andre, An-
son deuxi6me anniversaire. Le pro- toine Louis Beaubrun. Mile W. Wil
gramme, compose de poesie et de Lea bordereaux d' clairage lec- Mr Clement Placide, M Il Lise Mtri-
monologues, a Wte ex6cute avec suc- trique suscitent beaucoup de details cette Petil Go^ve
ces. La conference de Monsieur bizarre, d'apri& un journal ameri- Mr s B a V ,
Emmanuel Trouillot a Wte justement cain, qui expose un cas abracada Mir 1seph Blaise, Zralia Vieux,
applaudie. Et ce se'rait vraiment le brant. Cap ll 1iBien.
plus beau point du programme si Ainsi, le bor ereau est tcujours Mile Aih4mise Beaubrun,Mlle Jules
le discours de cl6.ure n'avait Wet faible, presque nul, alors que toules Jilb-rt,Dooc-an Michel,Lucia Laurore
fait par NI. Justin Montas don't, les lampes dsune oaison brtlent 16remie.
ait par M. fo ust Montas dnt, touslessoirs jusquaminuitpen t Mr Titor Contms, Mile Elizor St
mainte fois dqj1, oa a appr6i6 au un mois. 6 Fort I'cmel.
barreau le s&ieux talent de parole Mais ce bordereau commence a Mr RgTud D.svarieux Miragoane
..._._._. s'enfler des qii on a fermn la maison Mr Joseph Ftvol,M na Thbopheni.
pour une villegiaure d'un ou deux Raton, Mine Irunia St Paul Cayes.
Aux enrhuin6s Un bordereau lectrique est corn- Mr C. Gtleite, Mme Lucie D6lince
me une fl'tiime un document in- Port- an -I rice.
Lorsque la toux ne cele pas aux dechitfrab'c. NI V:rna Larose, Mr Elgird Nar-
soins habituels, devient opiniAtre, Pendant les logies journees de cisse, S. Marc.
spasmodique et s'accompagne dex I Ete, on so couch vors huit heures Mile Rose ie Mirval, Bisse Tcrra
pectoration abondante ( suites de tous les s irs. 0 ne lai-se allutie M Dl) ncstl ParoAin 'eutte Rivibre.
que le foyIr de I I I ine. Malx r6
bronchitis ou d'influenza, citarrhe, cette precautlo, vi 'nt lI conoenie, Lilcs eloturdes laconnu
asthme ), il faut employer la Pou- ou recoit un board reinu montant a
dre Louis Legras, ce merveilleux P. 5.22 pour le in,.3s Cenendant, 1a MN ne R b:rt Ch .-:,s, Fanelia Di-
remede qui a obtenu la plus haste mois precee:it o: ire -evait 'les vi nic!, D (Constant Sjl, C'inis S'
recompense A I Exposition Univer- siteuis ch-,iae soir. I .... nina- Piux (C p llitien.
selle de 1900, Paris Le soulagement tion etai graicindo car uon issait l Ie Sy a Sl i
est instantant et la gu6nson survient briler !out.s les laonpes jusqua -ne Sv a Sv'i, Port de P.ix
progressivement. I'aurore, et le borlereau du inois ne
Dep6t general : Pharmacie Mar- Q, 6 tait doc n droit de penser I '
tial P6trus, A Port-au-Prince qu'il y avait trih-tin-, et on si.d6:i- QUO O~ 4t" (: -( '3-
da de riclainer dits exiplicatiorin.
Raporel sis Line Le coinins tie id iniaration l .plus
vous accueile', eu voi'n rdtecraent au
Y ,, A n quatrinie st.uIp:',art, di secretaire P us dei n m ux d'veux incurables


Le s/s Ai-anga venart ue Pra-
nama est arrive A St Marc le 13
DWcembre pregnant fret et passa-
gers pour New-York.
Port-au-Prince 1 Decembre 1917
LIND
II I I .~.... ......." 2. .


general C subo a, ,t est se"se L-E' :xtr antiophtalmnriqu.. gaervi
possndel' toutes i-s con1aissanacs tou'es les afecfcions des yeux.- II
prati ues, en in.o .,:- de ltinere sufit 'an u p lu e p tience ; la gu6-
dee riuJu ,il p0 in.alt flt ie inc6non m-
araec mqu- is uOn.ait o aionie em- prison nest qu une question de temtps
bairasser Ejdison oa Mla.coni a ce]
ser. qui vae aye: ia grav tt du cas et le
Or. sounet une protest-iio) a ce tempram nt du malade.
specialiste chirg6 de bourrer les D mtndlz galement L Elixir
eliont t de, teOr,,e techno es. Ar r Lib.r, teur qui guur't iinstantaniment


L'e grande fle de charity avoir entendu quo la naison etaitI
C'est celle qui se prepare pour les res'ee fei nn.e pendant six mois, le
23 et 25 d6cembre courant et qui se techn cien pond .< Jo vous expli-
donnera au profit de 1 Orphelinat de querai, nnosienur, co(imnetit nous
la Madeleine Les enfants come les parvenons a dess.r r ln onlpte cur.-
grandes personnes y sont invites 11 rect. Je vl,u d(irl1 d'.t od,q'ie nos
y aura aibre de Ncel cinema, pro- comnpteurs suit fa lit ibljks u
menade en camion-auto, tombola, is-ni' an de"-tu dv sJ v ur
kermesse et diverse autres attrac- reelle. Vous conlpren-z bie ce s qu.-
tions. cela signitie ; ? Pai t iiterment, le
On se rendra compete du success pon1 le uin' att.
qui attend cetie g ande lete quand a Je vais nxrait'e.;at \ous d;;e
on saura que le comit6 de dames comment i o is ob e-n:s le nornbre
qui l'organise se compose de Mesda- de Kilowxit-, e ,< e ,u, c t qu'uno
m es Kilowatlt bic t enC eqisr t .Ir I'),.Ir I'r-
D D"joie, Vve R Mc Gulfi *, V soudre le proub on dIvis, le
Daubeuf. Chules Gattj-ns, Ch nombre d, culsur I lii lo,-
I- cgeant vote in ii-o) pat le no;nbr] -
Vorb=. Dr S domon, El R)se. Si- geant vott e in dio., pa tem n r.Est-
muel Huttinot, Vve P6tion Roy, ce clair.
Elie Menos, Vve I M:tzger, Louis Cest ien cir, dit clit, afin
Guillaume, Richird Mc Guffie, de ne pas pariA re un esprit oblus,
E ienne Mathon. P Hudicourt, Ren6 en pzisence de cet audacieux fonc-
Martin, Doret, Ernest EwAld, Victor tionnaire. Vous prenez done I air de
Mangones Val.ny Rouz er avec le tout comipredire, alin de m'eux ex-
concours du Lieutenant Riymond. primn-r votre i,,,tite.
d Eli bien '! --continue c? savant
Le mouivmeal commercial supply nt da S cret.ir- uvzn-,ral qui
Le march financier a 616 anim6 reste datns I ornbre.- Pour 6tablir
cette semaine :En cheques sur Ntw- le nombre de Kl wa\,tts que vous
York it s'est trait environ 6o.ooo avez absorbs, !e coin teur, qui es
dollars. E or americain environ notre agent chez vous fait de nomn
20 ooo dollars. breux caluls. II t'aun n&cessairement
Le march de cafes s'est d6iiniti- multipli-r le nombu de lurnir'e de
vement mis la baisse et ii aut vos apparterments par le nombre de
en cuisiniers que vous avez-engages
envisager au moins I dollar de pendantquela lm e dufoyr de
baisse sur touts les sortes. pendanqcuisine bi lain. Are cette oper
Le rici est ben enu t haussant Icuisine bifilair. Aprjco6eisc opd
Lericin est bien tenu Et haussant ration, il faun ajourer le numero do
O. signale l'apparitioa dans le votre telephone t le chif're de i'an-
marche d une nouvelle g-aine ol6a- n6e de la fabrication de votre auto
gineuse, celle du a Ben v surnomm6 mobile Vous multipliez le total ob
- Z O ives '. tenu par le nomnbre dei memnbres de
D.s contrals de g !ic se sont trai- vo re fainille, et vous y ajontez l'Age
vis pour les poucetag-s de 9 pouces de votre bpeau p6re au inomen do
et au delA A 35 datiars la tonne. son deces.L'operation suivante con-
Le Mdiu esl 'n hausse, la baerr- sister A multiplier le precedent to al
LeM est e hausse, 2 barri-par le nomnbre de concierges en
que est c6tee A 17 gourde. service chez vous durant le moi, e.
Du c6:, de l'importation: il y a & ajouter le nuinero de votre rue.
abundance de sacs vides La fairne j esp' cqule vous avez assez bien
est rare, on arened un miller de compris ?)
sacs dit-oa On parole aussi d'un Jusqje 15,c'est parfaitement expo-
prochain arrivage' de kirosine. sA, r6pond le client inquiet.
Ilaili Commerciale Mais ce n'est pas fini. .
SLe specialiste ajoute gravement :
.D"s '-*IIt faut 'encote diviser le tout par
Les fun&railles deMarieAntointte le;nombre de vos cousins germains
Ida Thtz in, decedee hier martin A 8 et multiplier le rdsul at par i'age
heures A I Age de 69 ans, auront lieu de vote pere, au moment oft il: se
cet apres midi, en-la Bisilique N-3- fit poser un rAtelier.
tre-Dame. Le convoi partira de la Tous ces chifires accumalts
maison mortuaire sise Place Geffrard accusent le nombre de kilovvatts d
etr I rue du Fort Per. votre charge. Avouez done quo le
eti i rue du Fort Per. montant de voire debit n'est pas
Nos sinceres cordoldances aux enetft pn avoir si bien necout
tamilles eprouves. dt compris mes exp'ications techni
O ,'e -'e ,,p o que.-..-
We -(f o p to oTout confuo, le client a lair de
Famille pei nombreuse, desirersit regret er d'avoir eu des doutes;, n-
tne bonne, effrant de serieuses rdfd- core ebloui pac les lumieces que
ronces. Conditions avantageuses. i'expeit drudit a fait miroiter & ses
S'adresier au eMATIN., regard*. It se retire aburi, en don-


les mu.lx de dents.
I: i vcnte chez Alph&nse Hayn:s
aux prix rcspecufs de s.x et de trois
gourdes.
..- -- ----o'r -'s.- --I I-


Le plus puissant antiseptiqu
Sans Mercure ni Cuivre
suivant le travail deo M.. OVALOD.
Chimiate l' xntlttut Pasteur (1907).
Dstruit mstantan6nent tous les microbes de It
Pea, du Cholura, lesSwievreB,Diarr-h6l
et 7ysenteriae des 23ays chauct.

Indispensable centre les Epidemies.
DOSZ-: Une grande cuillerae dans
un litre dean pour tous lea usages. I
SocI!lt6 de VANIODOL, 32, Ru des Mathurina, PARIS I
n Veuto Toute, las Phlarmacies.


Avis
Travaiix de reparations, mon
tag-i et garage poui automobiles
S)ns et promplitude.
S'aircesser A Maurice Etienne
dii Z'kA,
Gar.iag a I'ancienne proprid 6
Johin D Melzoer.
Notice
Repairs and Garage for Automobiles.
Care and promotitude
Apply to MAURICE ETIENNE surna-
med Zak6
Garage at the old property Metzger.

nant une forte poignre de main au
repr6sentant de la Compagnie, qui
a pu le lancer dehors au courant de
son b)rdereau, afi'i d'aller respirer
en plein air, come le soldat sur-le,
front qui cherche respirer aprds
p,absorption dan gaz asphyxiant.


Avis
Monsieur Vincent G. Makl
avise s.?s nombreux client
principalement les acheteurs d
denr6es qu'il a reeu un gran
stock de sacs vides. r
Accourez dans son magasi.
Rue Traversiere Nos 4,6 et i()
Prix rddui'.


Aux Femnies qui craignent la
Maternitf. Enfants robustls,

sains et forts


II est prouxv qu'avec le
COMPOSE "MITCHELLA"
les douleurs de l'accouchement ne
sont plus A craindre. I! fait dis.
paraitre les malaises de la grossesse,
supprime les douleurs de l'accouche-
ment, retablit promptenient la femme,
exerce une grande action sur les
glandes mamniaires, permnettant ainsi
l ]a mere de nourrir le nouveau-ne,
et soulage les fcmmes nerveuses,
faibles, qui souffrent de menstruations
irregulieres ou douloureusc.s. Ne
content aucune substance nuisibie
'our la fenime enceinte, ni pour It
'6be qu'elle porte. Faites-en l'essal
?our vou.s en convaincre. N'admet
pas d'6quivalent. Sans di&te ni n6ces-
sit6 de harder le lit.
En vente dans toutes les pharmacies
et chez Veuve Edmond 1Magloire,
86, Rue Republicaine 86.
Pour la vente en gros, s'adresser a
RAFAEL FL6REZ _,,
2 Avenue John Brown.
Seul Agent pour HaTti de I'Institut
Medical du Dr. J. H. Dye, 0
Buffalo. Y.. E. U. A.

Transocean Trading (
:107 Rue du Quai
Gazoline
Sacs vide,


Contre
*j/ les douleurs
rhumatis-
males
ES douleurs rhumatismales ne
doivent pas exister; suivez le
conseil d'un vieux docteur qui
jouissait d'une grande experience.
Le docteur Minard prescrivait le
Liniment Minard, et s'en servait
toujours en cas de souffrance, le-
sions inflammatoires, rhumatismes
articulaireset ces affreuses douleurs
de dos. Cr
Nul autre rem&de ne saurait le
remplacer-il est infaillible, stir, bon
mai-ch6, propre, ne tache pas, ne
product aucune inflammation.
mnerv'illeuse. produit son effet danrs les
affections produits par des efforts muscu-
laires, en zas de lumbago, raideur et in-
flammation des *ointes sciatiue et rhuma
time. Se vend dans le pharmacies et
principaux magasins.
Minard's Liniment Mf-g. Co.
FIrtningham. Mas., itatb Uru d'AWIU

LINIMENTI


MI NAROJ

Frank J. MARTIN
Seul Reprdsentant pour Haiti
139 Rue du Peuple 13
PORT-AU.PRINCE


Wel chs
""C'6e i
Boisson ddlicieuse et reconstituant Mnergique.

Vente en Gros : chez


I. Preetmnann-Aggerkolm,,

Agent gMn6ral pour Haiti.


-En Ddtail; Partout


- -I-II L