<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03025
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 29, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03025

Full Text

hiMse IR 41A 1


SQUINZE CEV TIMES


huadi 25 uvrnbre j917


bdkI omup~ -- Wm


n6ment-MA GLOIRE
DIRECT UR
ABONMMEMNRTS
PORT AU PRINCE
oik G, 21.0,
Mois 5.00


DEPARTEIIENTSj


STRANGER


o


Mois. G 8.0a

PORT-IU- PRINCE ( H&ilI I


-4


Quotidien


I&DACTION ADMINISTRATION'
$ugle des Rues FL-u A Amdrloalng

Los azznsces sent reptes :
A JFuV1t-AV-u'RWcz:auz bureaum du Isutaa:
A luau: 6hcz L.Maycnce..& Cie V, Rog Trosawh
A Laxmnass; ckecz L Maycncc.& CO. ig. Zat,2
Ludgute Hil
A bkan 1031 Uni'versal Publicity C'*mpuy-45 W#w
14 Lb St1ccL

Los -omumscritU s~ati irh on as 33seat pr jut %f
Ae i. mw *.tots& smserlsous payablos d awsaja.


-~ -~--


|s VecIs en Ailemalagne par La resiae ialee Sou Scolaire

L'heure n'est pas loin, oui nos Nous publions coltli'trs la circu-
pr6visions d'il y a quinze ours sur laire sieante qui a did adressie au.c
lmportince de la bataille de la chels des ilstiituio,is publiques et pri-
Piave seront rdalisees. ,','s par h' Comniti hatietnde I'A.lian-
XIII .Nous disions. en t f:rt, qu'il ne ce fra,,'aise.
fillait point exagerer its cons6quei- Nous avois f.n.16 1 ( ivre due
Voir les n ,in('ro. des i' :10 '' *2.1 3', ,ortobre 7 10. I 1.', 17,. 21 ces des revers subis par les arm-s 'iemt ent Scolaire p-ur venir en aide
2'2, 1. & -27 .\o,,venire vIaliennes sur le, ligres de I'I onz ) aux tmrnilts neces-iteusei.
et du T.-gliamen o et que c soil de Nous avoeis pens6 que la charity.
616ve de Yale IAt6ta rouge, marine poir tre A inie de corn 'ltalie allait se jouer plut6t derriter soua cette forme, tiait aussi d&gie
senrlent danis larrnee battle les intentions dclar-'s d It Piave o s'o;gTnisaient ave: It I.e provoquer 1-lan de nos coeur,
du Kaiser nos ennemn!s et la mtuthod, de gur concours de franco arg:ais des de que ce!le qui tend au soulagement
me de fit. durat tout e qus ot dvoi at lfenses formidables couple lesquellt des m.s&es du corps Car I'ignorance
sde la guerre, je n ai connu Eti, taisant alluson au pre endu viendraient se biiser les coups tu. est une maladie, la plus cruelle de
aoseul hiomini, de nationalit, ieaine, qui se soit enr6dl dans a Si le aLu-itanias avait et 6par nous ajoutions que g aie i la rsis ses a Ilitii sont innombrab'es.
oe allemnande. C Gtait un jeune gie, des milliers de caite-s de miu- stance de cette de'n'eie ligie, il se Beaucoup de nos entants ne vont
Ime A cheveux roux, etudiant a nitionrs stra.ent parvenus aux etn pourrait bien quie les italiens se res- pas A l'dcole parcel qu'ils n'ont pas
lversitl.de Yale. nemis de I Allemnague et, par ce 1tio- saisissant enturement, passent A de veiements.
:i are, n6gociant New York, yen, des milliers de nmeres allemiiain 'olf.nsive A leur tour et inflgent a Nest-ce pas une cb'igatiou pour
it une ddpchle pou ine prier des et d enfan s eusse,,t etd pnves la siperbe tUutonne I hum nation oui d'emp4ener q e pour si peu des
lire relacher son tils de I'artnne de leur providence huinai.. d. une nouvelle Marne. intellgences,n ei.esd avenir.sevoient
nande. II v avait encore dans la note e e ae i elen a e. d
obtins la decharge du jeune hounm quelhi'ue unes des propositions tfavo- La premiere partie de nos prvi- cond mnnes .UX tenbres ternehes
qui ii'ecrivis aussitot qu'Il availt: i tes de Ziineir iai A savor que sons s'est ex6cut.e en tous points ; de 1-igiorance ?
de vingt et un an d'age et qu'il les cominandaat-, des sous-tnan-s l'avance austro-allemande a ettarr II y a asur6ment 1A un devoir de
voyait pas de quel droit, son pere .lletnanids seraient avists de laissr tde avec force pertes poureux. sohdari', qui s'impose toute la
ut se mniler de ses ambitions passer les bi'eaux aniuricains lui D)epuis deux semniines. une bA- sociitd, a toui ceux, Haitiens et
aires. ur ce, je rappelai la de- seraient marquee d'une tfa.on pari- taille sanglante, la plus terrible peut- strangers, qui vivant en laiti, sont
lade que j'avais adressee a so-i culiure et dont le depart aurait etd etre qu'on ait encore vue, faith reg; igalemneut in'rt sis au plein deve-
mats on avait eu le temps d,- no'-tie A I advance, pourvu que le tout le long de la Ptave. Les austio- loppement des tacul- s intellectuals
ronvoyer de l'artne. Qje tit il? gouvernement americain arantit; allemands, dans leur hate de para- du people
Lmoloent ou son re'inent pariait qte ces bt eaux re po, tiieut au-chever leur vicioi-e en mettant C'est pourquoi rous avons fait
ale front occidental it so cacha cLune contrebaude de guerre. L us-set
Ard du train, se battit h Ypies e O y suggerait. en mntue temps, completcment 1 ialic hours de com- app1 A touted les Ames gen&euscset
perc6 d une bitle. Transport qu't serait utile d ajouter quelques b t, out montr6 une ceierite et une leur avons demand de nous appor-
asun h6pital alleinand, il v re ba eaux neutres A ceux qut vuya- activity tenant du prodige. Its ont ter leur pr6cieux coacours.
avrala sant6,fut dcorede laCroix geiient sous lI pavilion amnericcn pa, en quelques ours seulement, Mais nous voulons par dessus
~er convgdid, et seunbirqia pour afit de taciliter les voyages aux transporter, A travels une z )ne acci- tout associer les entants de nos e:.o-
EtatsUnis. Ce qu'll eit devyeu A(mWricains q4i se tiouvtaenut dcus dentde comme les Apes lutiennes, les A no.re xoavie charitable, et ces -
ais; je ne sais. la ntecdsite de se d&placer. Le point sous la pluie et dans la neige, une A eux que noas remettons le soin
le plus saillant de la note etait celui- artillerie de plus de mille ca- d'alimenter d'une t i)n permanent p
svies amnctoainean etaient c ; 'nons de tout calibre, oui se trouvent li cai se du vt'.ment scolai-e.
constarnment en danger a Et surtout, la gouvernement im- leurs tameux 42o. D)e li 'Instltution du Sou S:olaire
sur mner pnral ntie peut pas adtnettre que des ls oa u -Nous ne pensions pus qu ol puasre
cAtoyens aimni'cains puisseit, p .r s ojt pu reconstituer, sur [I- Nous ne pensons pas quil puisse
nest pas dans m.s intention, leur-eule prasenice a bjrd de ces sonzo et le Tagliamento, pour le y avoir de ineilleure lecon de mo- l
otrer dans le detail des notes qui tateaux, server de protection a un passage de leuas troupes, tous les rale que celle qui co is stera A faicer
ret changes au courts de la bateau ennemi- points que l'etat major italien avait comprendre aux entants plui forLu- r
atroverse suscitde par la guerre Le 21 jullet, le gouvernemen, amn- tait detruire pour retarder leur nes que c'es ua devoir pour eux
Marine Ce sout la des fats quiu1icain refutatt les propositions de march. d'aller au secours de ceux sur les- .
'trait Il'ihstoire de la guerre 1 Allemagne sous ce principe; *Qua GrAce A l'imp6tuosit6 de leur in- quels la misere s-ett appesantietequil
OLtqua la relation de mines in la vie des non-cotba tants ne peut, evasion, I'armee italienne, talonnde leur ftra accepter ave -itlegressel
on* persontielles. E d'aileurs, en aucuL cas, ette tompromnimeo a de piki, combat sans tieve depuis l'accomplisseannt Av ce giner;all
tor Hugo l'a dit L'llistoie ne os que le bteau esas e o lus d n m devaccoplisselt ce.
Spas avec ur microscope v cherclie a tuir apres avoir ete sOm- p P mos. devoir.
'est personnel qui ne se rap nie de se sourue"tre a une visit ou N cette cel.ritt, ni Is f3rmida- Nous cnap-ois sur vo's, M .. et
la r6ponse de l'Allemagne A la a des perquisitionsa I* 4carta la bies engines, n'ont pu cependant sur votre devout personnel, pour
Arm ricaine relative au Lusila- pretention de l'Allemagne que les vaincre la resistance des heroiquia faire p netrer cette belle lecon dans
Ceite rdponse rennise e 29 Mai, ac es de I'Ang.leterre lui donnaient le d6fenseurs de la Piaye -- Tous les:l'Ame de vas 61ves. Naus serious
teait I'accusa ion que le Lusi-jdroil d us.r de aepresaille dinwe au jours, des corps : corps de la der- heuieux que.dans vos entretiens avec
d6tait arm6, portatt des muni- prix de vieW ainricamues. It lui dit ; nimre tdrocite. de (urieuses charges eux sur I-oeuvre du V6tement Sco-
4 de guerre, et wvait servi au Gar un acte telligurant de repr6- la boionnette, des luttes 6piques laire et sur son utility social, vous
i't de troupes cnatdiennes. saillea est, en sqi. un acted iAllgal: ensanglantent le plateau d'Asiago les ameniea peu A peu A la paifaite
dian I i:rtet.v .et, le b eau a:nd t-(e ti eti ae I ce t en pour la possession duquel les Teu- comprehension du haut devoir de V
Sh, t.brusL avadt rde lr te qt 1 et u belleralIt ne put tons ont mis A contribatioa outes solidarine que nous reclamons d'eux,
,1 t e des c tes d falade d s ua r psa'i i eu b ol hi tl eue-- les forces d,)nt ils pouvaicat dispo- en eaur montrant ce qu'ils gagneront
l)Gultlghin b)t at a r,-ait ti sa lt Uln L e:s'ier L noutres datls ser. La vjln e I et endurance ia- et ce que nous gigroeros tous A la 1l
itt torpl pa1 errt.reqr e (a~ j ri Vie cU te dias lur prupi lienne outieu tuujaursraison d-eux- pleune dittusion des lum-'res dats A
4e ezuses en' cons quence ces sentirela di'hut .,t.ae auranU: Reconnaissanti-'npossibicttt d- tour- la Saciite tAaitienne.
f els m6me 6poque von Jagow quC de justice et de rIspect de la ner la giuche italiennt, ils avouent Nous vous la.issonstouge initiative j
rat it une note dmtndanut eque d-niLti dns N utres deviatunt Cto- maintenant leur checkc en bambar- pour leis d i' dCrorginisation intd- s
bteaui amnricains fussent plus tniidetr ,ju ces pratiques LesieuLt. dant j.ur et nuit le fameux plateau.. .eit. de. & Sau S:o.aires. s.
active net mnarques et qu on : A ce moment oui nous f;\oe1 Li Commiss:oa da elementt Sc Q
UttI t la peine, le soir, d illu ni- la bataille est entree --,s o deuxi- Ilaire- compoiee de Mme Victr A
cae miarque.s, lleckcr Jones Jewel me phase-- 'ire ialienne a pris'Daube.at. prdsidente. Midame nile L
I1eConde @note-Lusitania' amn- iim r l-'",enS v1 Rauzer, vice prst, Midime R
fuat publt e le It jI illet 1915 aQila il C O I 't 1 R".m
Stbre e 1 A Si on cons dbre que les pertes in- Lerebaurs. M A. L. C. Lheruon,Dau- so
1 reti e coincda oaveC Iacd Farine Janai(A S.ree JcoPiges aux allemands .dans leurs t~i .ilegirde,Ch.irles Bouzhereau-
de Mr Br'yani co'ine secrt ,
d'F1taIt U. fa6bbitt lnc ;assauts centre le plateau, oant dil af- se tent avotre disposition pour tou- fi
4'etee derniure note (car ce Savon Gold Bar f iblir de IeaucokP leuvr force de tes les communicat ois que voui.4.,
0t'ac'seeet pdur pdrsonne'que FRENCH AMERIC vN '1lf\Lh Cq resstahce q i qu kles secours ne voudrez bien lui taire Ace S t.
itIon itait I r6Ja teur de ces VIIrS DE CALIFC. TNIE peuyeant pJus tre envoyes en grand Les sommes re#ueillhea se ait e- d-
le president, etpOia claire VIN! 'ua.s: Glazet, tafauidel, '- tnombrpe b cause de la terrible mor- mises A la p adi quelles conditions sex La id sure du ball-dog anglais, sur le 8 7urgeau,.
&It le'lorpillage desataeau-- y. s Lk~4 s.:; iocN~ ,auterne, Ries front ouest, on peut pronosuquet yeei i agrer, et:, 1'expres-
e SnR. Siig. 'que l'heure n est pas loin. o 4*.Gc.n de nos sentnents devoues. 5
r ll re n oons qu'ne MASSACHUSSET BREWERS Co bruit de la victor v ,Ikave r,- Le '-rdident da Gonseil d'4,, .
lolditive du navie ou he Bieres Pisner, Pfalaf & Kings jouira i .a a alis. traction d omid hatie Ali eal
de s, puer k ue vi. Boheinan t'rantaise. su

que conatidement di Alleys Porter ., n Ii ~art -a:"! .. U+ERISSo. .a
.I mit en jeu la vie de3 ?OoAa WOO eAEeD& SON V e e t d'arrve ee Jene
Jfait, Allemnagne rdpondait Representes par SA S VIDES d Ecoqss pour car et Representing John Burns & e
aot e precddennent:d IMr Eug. Le Hoss4 j iCiLL. Company 23-)5 bearer Street p
io.,. a .o ...a dni 9,, Iue du QaIi, L. PaRETZMANN AGGERHQL1. !New-Yowk4.


Faits Divers


RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUES

OBSERVATOIRE
DU
SEMINAIRE COLLa.GE
SAINT-MARTIAL

Mercredi '28 Novemnbre't917


B cromutra


70't.2
;"ivviror% 'A :


T'emphrature
maximum 30.2
Moyenne diurne 24.0

Ciel presque clair.
Vent sec et frais.
Barometre en baisse.
1. SCHERER

I.- paieuent
Comme on le fait depaiots quel-
ques inois, les cheques pour les ap-
pointemens du mois de Novembre
peuvent dtre d6livres des demain.-
Les pieces pour le mois de D6cem-
bre qui s-'ra payer quelques jours
avant le premier lanvier seront expd-
dies a partir de la semaine prochai-
ne A 1'adminis ration des finances
pour etrc ordonnancees.
Tribunal child
Audience civile ordinaire dtu "AiV No,.
Le tribunal prend sicgia 10 tres
pr6cises du matin.
Pr6sidence du juge Oltsi Ldger.
Jugenment -i rendus :
Entre Auitoint ANudain et Justin
Laurenceau.
GAlui. qui homologie la d.libd-
ation 4'. conseil de famille des mi-
Leua's bugeue Htviure.
-i.angement de composition :
'raidenze du juga Thomas Pierre
PlitLIppe.
Jugement rendu :
Entre Desinor Louis-Charles ea
lichel Vex6.
Nouvelle composition :
I'rdaidence du judge Ddsir.
Jugement rendu :
Entre Beauvoir Gilles et Ducis
Viard.
i hangement de composition
Prdsidence du juge Oies Leger.
Atfaires entendues :
Les heritiers Pascal Elie contre
;ve Pascal Elie.
Reinbold & Co centre 1'Etat.
Vu 1 here avancde, le si6ge est
ev6.
audience correctionnel}e du 26 Nov.
Le tribunal, sous La pr6sidence du
uge-Joyen A. Vieux, ayant pour as-
esseurs le juge Turenne Sylvain, le
uppl6ant E. Lucien e.a presence de
lr Paul Sales, subAtitut de Conmmis-
aire du Gouverneneent, prend si6eg
10 heures pricisea du tnAtin.
esatfairessuivantes sontentendsoe3:
Borgella Caimilie centre Henri Bris,-
on.
Ministire public centre Falix Gref
n pr'evenu d abus de conflance ata
djuidice do Mine Archblus Dorce..
Ministere public contre Yis Diovy
3culp6 di vol d'objets au prejudice
3 la dame Chrishiana.
Le i6oge est Wev6 & 4 here.

Ciu-Variet6
Les merveilleux films qo'oan etai'e
16 voir i la soir6e d'hier irt eu urn
icces lto. Tout le temps que dura2
representation un pPiLic conquis
itti des msiias pour -mrquer sa.
gitime satisfacjio i.
On a remarque dans la salle les
.rspnnes les plus distingu Cs parmii
squelles se troavaieat de noa.n
'eux ati'tes et &ns du mondet


I It r





LE &IATIN


:. LA.

LISTE- NOIRE

Pcrt-au-Prince, 28 Novembre 1917.
Mr CLLEIENT irAGoLOI.RE,
Directour du journal Le Matin
En ville.
Monsieur le Directeur,
Votre journal, dans son numero
de jeudi 22 Novembre courant, une
tLisle noire* precedde du simple
imot a Communiqu6e et sur lequelk
ae trouve nutre norn.
Nous venons vous demander d(
nous fire savoir de qui vous tenez
cette information, i0',-n de ce genre
n'ayant t06 public au A Moni eur of-
ficieli de la Rppublique d'llaiti.
Dans I attente de votre r6ponse
que nous vous demandons l'autori-
sation de rendre publique, nous vou.-
prdsentons. Mr le Directeur, nos sa
lutations empresses.
OLOFFSON. LUCAS Tf Co.
Port-au PriLce, le '-9 Novembre 1917.
111MM. Olotftcn, Lucas & Co.
Er ville.
Messieurs,
Pour rspondre an disir que vous
nm'exprim(z par votre lettre du '28
Novembre, j'ai I'lionneur |de vous
faire savoir que la Liste noire m ,
Ste envoy6e -ar le Consulat'gOnral
de Sa Majest6 3ii annique.
En vous annorqant que je donned
i cette reponse la publicity que vous
dIsirez, je vou-s prie de recevoir,
Messieurs, 1'expres-tion de ines sent
nmems distinguwe.
CLEMENT MAGLOIRE
D'autre part, rous avons rege
auiourd'bui une sommation de M
Georges R:mrponneau, emnloy6 dt
la mason O'otfson Lucas & Co, ex
ploit de I huissier A. Saint Sumnf
lendant A iui fire savor de qui
a LE MAxTIN tient la LITE NOIRE
qu'l a publiee dans soa edition du
22 de ce roois. En attendant qut
nous suivions Monsieur Georges
Ramponneau sur le terrain qu'i a
lui merme choisi, nous le rtfercn,
aux termnes de la lettreci-dessus que
nous avons adress6e A ses patrons


tleiour de M- I'e EuIenie Fong re
Ma'e.no'selle Euginie Fougere
qui done que!ques rt presentations
actuellem nt aux Gonmives sera de
retour dans queques jours C'es'.
elle qui dolt f'.ire ia commere dans
ia Revuede Cine.-Vari-its don't nous
annoncions, dans notre num6ro
d'avant-hier, la repriseti.ation poui
la lere quinzxine de d6ccmb;e.
A bieniot d'autres d6 aiis.
Conference
Nous ergageons le public A aller
entendre demain la cor frence de M
Price Mars sur la VOCATION DE L E-
LITE
CINQUANTE CENTIMES seulement
l'entree.

Tribunnal de Pair scclion Nord


Monumildt de Thor

Afnsi que nous I'annoncions, un
appel a OtO land d toule la RIpullique
aux fins d'oblenir le plus grand con
course possible pour lat r alisation de
I'wuetre en souvenir des victims du
north de Thor. Petit-Godte viekt de
rnpondre d cet appel par la betle letire
qui suit :
Petit-GoAve, le 27 Novembre i1N.
Monsieur,
RWpondant a votre estimee du 21
courant dort le coitbnu a eu ma
bien sincere attentionje m'emrprsse
le vous remettre sous le couveit le
ceite presente,
1 ) Un relev6 des pouscriptions
pour le monument de Thor.
2 0 Un chque de G. 250 50
formant le total des valeurs vei ses
par les dive a souscrip eurs don't les
noms figurent sur la liste incluse.
Je sais's ce to occurrence nour


TsibL
War-


liographieGItaupag 1e
-lit-te SpeecltepIIE; lleids iec
Par le Gipu,ral J. (. S'nulsi ~ nnr -q-w z


vous remercier d'avoir pens6 & mon La lgation britannique A Po t-au- Carte/blanche
concours [our cette mission de con Prince nous a talt le plaisir de nous 'n verde chez
filnce. et vous felicite chaudement envoyer les discourse pronon.'-s par Simon Vioux
de I idle touted de noblesse et de le lieutenant general J. C S nu's, E I. Es'6ve & Co.
grandeur qui vous a guido dans la
pensee deu oerl,.tuer jama s le mmbre du Conseil de Guerre de Cain. )s(lque
uenirE does llieu'eA viieEmpire, sur la guerre en Europe 4)(4;t ., ,tral ehe:
souven irdes malideu eluses vic imesE L.PHEETZ IANN-AGGE AHOLM
*l la catastroohie de Tihor. Un des actes les plus grands ac- L.P Z ANNAGG HOLM
V-u:lh z cruire. Cher Mo-isi-ur, A complis par la diplomatic arg'aise
touted n'a sympatlhie et agr-oer 1'hotn- dans ces derniers temps a E e de 1V. -1, IVi$SSIdtttlit
mnage de ina parlaite consideration. manager et de respecter, ap:6; la (tlaison hklanda1se)
D. 3BOMBACE dfate, les droits et les aspirations RUI" DU h a,41--45
.. de Iturs anciens adver:aires boes. Port-au-Prince
r r Le Gandral Snuts est tn de ceux- .Achats de CaGf (lric ou tel
ransoean reading o 11 int la champagne jsquau Ach de ri tel
107 Rue du Quai bout et main*e:-ant it est un des qe
chefs militaires les *p!us no:oires de .
Gazolite ~lEmpire b.itannique. t. .
Sacs vdles I1 a abjrd dans se< discours les A VIS
sujets les plus varies. Oielques-uns Le public est pr6venu qu(A partir
....... ...... ...-.. ... interessent principalement i'Angle de ce te dite e jusqu a nouvel ordre
terre et ses Dominions mais les les trains des traniwys de la Huei
Service 4uires out une porte plus g.nerrale des Case'tioes, de oiz)Eon-Carrefour
ll l iqet do LUogare n ar- iverot pHs itla
Ily 'au iq e et cherchent A dIgger et nirttre en GAre du Nord et s arr-oront au croi-
lumLitre la march, et le sens pro-, smedit de la Rue de d AlMr.cles pour.
Les bmrre Mstdes rues suivarlts fG ds des trdg ques 6v6nemen ; qui perinettre les travatix de nivellemnent
Lamarre, Mantalais, Borgella, Ge se d6roulent a-tuellement en Europe de la voie de la Rue R publicaine.
trard i t Poste Mtrchand .sot peve- et don't nous sommes, de loir, les Uti emplovt prepo,6 an service du
nus que, pour cause de neLtoyage spectateurs argoi'sss 1 La ligue des tr.t stai.uoners au garage de la Gla-
aes tuyaux. ils seront privs d eau Nations ., a La Libert .. I< La oe- ciere pour recevoic le fidt des pas-3
!es jeudi 29 et Vendredi 3j Novem-. mocratie et la Guerre ., ces grandesisagers.
bre 1917. questions soulevees par li guerre lut'au-Ptince, l a 8 Novpmbra 1917.
Poit-au-Prince, le 27 Nov' nbre 19 7 mem. it les a examines avec clair- LA DIRE. TION
LA DIRECTION voyance et a essays d'en entrevoir
les solutions en montrant 1-'vo!u- Pour gudrir ou Viter
tion lente et continue des p[u.,les ;. g ,GAI. CONSPsT. o
tinwiml-Parisiaua en guerre en un ideal plus con- .oNGESTIONS-tTouRDIs$.cEMtNi8
I.e public se tappellera avec plaisir cre de justice, de liberty et de paix MBAnRAS GeASToRIOUI
que c ett ce suir quauia erie, a let chzrchint dans une ligue des na IL SUFFI deprendre
l'aris ania, l exhbition du grand lilni:; lions emancipees la garantie d e cetprenr
S.Norun et Agrippine.e. i)deal. Si ces buts sont realises dit-il, & r'uxa d Vos ,C>,923
Inutile de patler de la valeur de; les d6vastations et les fots de sing toes dehia uroa ..semuentmt
ce tilm hi torque qui est appei6 A de la lutte n auront pas t6 inuilles.
Ce 'c q ui frl nh. I s idone, then is war il une ilue du D, Dehaut
Ce Wezl qu'uni gimentl will not have been fought in vain. 1 7,rue du rat St-Dens, Paris
C est par erreur ,qu-, dans la mise a M 1,y ihe visoni of the freedom of
en page d- notre edition d hier, l'eu- Humamnyin future guide usthiough Mals 111\ taut igrlesvdrltables
tretilet oUn elve de Ydle, a t te llvicisitudes to the end o.
rouge, s'emiile dans Iarmue du Kai Nous tecommandons la lecture qui sont tout A fait blanches
ser a eti place conume un article de ce petit l.vre qui fnit horneut tsur ckacune edsqulles Ws mots
independent de tout autre. En realtO,,aux sentiments du peup'e anglais. DEHAUT A PARIS
ce n est qu Utn tragient do t Fati s
v^cus en Allemagne par I ambtssa-j sont trbe siinent (mprimo n"O ",
deurGerairddont nious poursuivons L 'ailstice pr'OpO.
la p au ic ampdo.rs s par les Bolshe-- Avis
Au Champ-de kiars a, : "10 1-b.


Nous croyons savoir qu'on va
proceder A l'embellissement du
thainn de-Mars. Le nlan pet drt-i


Les conda'mnationr suivantes ont dressed A cet efict et on volt aes
provoncees contre : mAiutenant les peupliers qui ornent
--.Francine Alexandre, amende, les allies. Comm: toujours, c'estL
pour avoir resist au gendarme lors sous I'intelligente; direction de 1-in-
de son arrestation. gemieur Azor, que les tIravaux des
Clarice Simon, Charit6 lean et jardins seron: executes.
Tiremonde Louisarnende,poui avoir IWpart da Goei'ral Eli K. Gole
.tal6 leurs marchandises en pleine Cest hier apri-midi que sont
rue. Cest hter apres-midi que sent
leanrdlus loseph. r mois de parties le G6.airal L k.. Cole et sa
prison pour vol d'une gurde au temrnme. Les otficiers et soldats ame-
prejudice de Mme Vergelie Michel. ricains, la Gendarmerie au grand
-- Dulin Noel, arnende. 5 jours de couplet musique en tete, ouE ac-
prison, dommages-int.rits, caution compaga6 jusqu'au quai d'embar-
d'une gourde pour voices de Lfit sur quemeut Ieiicieu chef de 1 Ocupa-
la nommee Anna Joseph. tion A qui oat 6e: renjus les han-
-- Sainte joseph. amende, $ |ours neurs nlihtaires.
de prison, pour votes de tait suivies Nous souhaitons au General Cole
de blessures sur la nommee Lucia un heureux voyage.
.D:ramel. onivtlle A la main
--Lebrun Zephir. I mois de pri- Son maria mene grand train.
owL' pour vol d'une more en doua- Tu te tiompes.
Mne. Mais oui, it est mecanicien sur
--- Edgard Thd'emaque, Darius la line Port-au-Prince-St Marc.
Dolce, .amende, pour s:andale pu-
blic. Panama Railroad
i Augustin Waion, mois de prison .
pour vut parabus de confiance d'unei8 tealgnshitp Line, GO
barque de bonbons s'evaluant A
G. 32a,9 au prejudice de,Mme D&sic Le steamer Advance venaut de
N6erette. Papama, passer A Sain-Marc le xer
(I .-Pierre Chalumeaunamende.3 mois Decembe 'pto,.hain. .prenant 1t&s.
iecprisan,'p-ur menace sur M. Alege passengers etc. pour New York.
, LorWtgse. icas de non paiementj E. I. LIND."
bmj deo do piou. : A-_ ent *".


Aux Femmes qui craignent la
Maternity. Enfants robustcs,
sains et forts


II est prouvi qu'avec le s
COMPOSE "MITCHELLA"
les douleurs de l'accouchement ne
sout plus a craindre. 11 fait dis.
paraitre les malaises de la grossesse
supprime les douleurs de l'accouche.
ment, retablit promptement la femme.
exerce une grande action sur lea
glandes mamnmaires, permettant ainsi
i la mere de nourrir le nouveau-ne,
et soulage les femmes nerveuses,
faibles. qui souffrent de menstruation
.irrcguiieres ou douloureuses. Ne
content aucune substance nuisible
,our la femme enceinte, ni pour It
)6eb qu'elle porte. Faites-en 1'essai
.Our vous en convaincre. N'admet
pas d'equivalent. Sans diete ni nices-
sit4 de garder le lit.
En vente dans toutes les pharmacies
et chez Veuve Edmond Magloire.
86, Rue Republicaine 86.
Pour la vente en gros, s'adresser a
RAFAEL FL6REZ L,
2 Avenue John Brown.
Scul Agent pour Haiti de I'Institut
Medical du Dr. J. H. Dye.
Buffal.. N. Y., E. U. A.

Orianoka,
Pelo Lisirn, Siavelin
lePantt, jeuresse Oternelles:
Lctions capilai'e mnierveileUas
ORINAKA r.jeunit la cheveloi
'ui redonne sa teinte naturelle et
arrote la chute.
PELO LISINA.
et SUAVELIT
Lotio' s prodigieuses pour lisser
chevelure la plus rebelle. defrisi
les cheveux tout en leur donnant
aspect soyeux et brillent admire
La Pelo Lisina et la Suiveli:
in-* nI nwigNS d--^Kh i n~- an-1i IPS t t* l ifY


ya l a tmof,.ont U L a l proprIU L o egueuir 't:6r ---
Travautde riparations, mo tions ducuir chevelu extirpr
PAR CABLE tage et garage pour attomobiles.pellicules et eviter la chute
PARI, C. BLCE u u gSoins et piomplilude. jcheveux. Ce sont des Lotions
dPARIS- Les journaux sig1 t le t'adresser A Maurice Eienn chissantes,toniquesetparfums
depart V-ur le front Ru d -,ia ,res.er AMauice E6u Is
rapa Lud- dof, ront Ru C6dt g ilil Zak, anicien m~carnicieni du s'usent avec Ia simplicity de 1
rl Lud.ndof, chct d ytat major a porte quele autre lotion.
,Allemand. O.1 lui prcte la miss oa Navy ard Piochainement avis et clicbah
,de discuter les terrnms de 1-armistice Garage A l'a.ncienne propri&'- nos pincipaux articles Reve, T
propose par les Bolsh'v kis John D. Metzger. cion. Ftloa Hel/a.
*t THE ORINOK. PIIARMACAL
Les E tiS-Unis Notice W 99 Water Street. New.Yo ckGt
Repairs and Garage for Automobiles.- .
et la Guerre Care and promptitude *
PAR CABLE Apply tn MAURIce ETIENNE snirna- A s
WASIGON 26- Lmed Zk6 forume'ly I geaeeor of tte L'Administration commu
WASHING7 26-U L'ambis-adeur Navy Yard.l
Rtusse s[;x Etats Unts a no ifiU otfi- Garage at the old property Metzger. de Port-au-Prince rappelle
ciellement au Gouvernement Ame- contribuables que le delai im|
ricain qu'il ne reconnaissait nar la oA 'vi Ii pour le pavement des patle
Gouvernement au pouvoir en Russie Monsieur lHabert A. Strele Direc- et des droits localifs est
WASHINGTON. D'aprs certain teur doe Dixio Cartt, advise le com. depuis le 20 novembre court
rappoits, l'Allemagie prepare d's merce e le public en gAn ral, que En consequence, confor
submersibles de haute mer destines son spouse n6e Ad1laide Antome ment anx dispositions de la
Straverser I Atlantique dans le but na aucune autorisation Je contrac- sur la r gie des impositions
de potter la guerre sous-manne dans tor des dettesa la charge du muri rles, dEscontraintes vont.
les eaux des Etats-Uais. ou de la communant6. recipes, c Cntra is ..L
"- Por -au-Prince, 27 Novembre 1917. d6cernbes contre tous lesn r
LeS :LKtatS-MaJors Hubert A. STEELE. taires qui seront condaano
a s ,t 1 payer cinquante centims'
ausiro-Allemands It is requested hat all Customers chaque jour de retard, plus
b t findtebteed to iie af Situated pour cen ,t dun mntant de
vont a P6trograd liberated opposite the city Poison, p cen" du montan. de .I>
PAR CABLE ,mlist settle, other accounts to theda d." .,
STOCKtO1IM 28 Les reprbcentants under signonly. uort A --P.since, le 28.DO
SSTOCKUO 28-Lsreprecentants^ aPort-au-Prince. Nov. 27 th 1917.
des etats.majo:s Austro-Boches ont HubertA.aSTEEL E.2 7 fl7
passe ici en route poar Ptrograd Hubert A. STEELE. KingPure
SLeur but principal est d'obtenirau -' Vente on gros
Plus t6t.la mse en lib.rtd de4 pti. A VENDRE Chez EuGtbB s *s
sonnicrs qui sont aux mains des Cordes depiaao simplest double Or am6ricain P .8 le .
*Rus ,. -.. *..... .. :. .. ,, S" adressr eo nos bureau .::doaiocs., ,, ,


Nf!fSmpo' te L'Ayge


pour prendre avec binefice
la ligitime

EMULSION DE SCOTT

productive de forces, vigueur,
o"'"tt" et energie.


4M


~==~I~========='==~IC~-~~


- L i


r-Ar


I I ----~--


---C191~1~111


i


-,,- **