<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03024
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 28, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03024

Full Text

i j'tp5 Amuip 4120


QP1NZE CENTkMIMS


Ifcreedi 28 Novembre 1917


r0-Cain mm- w


C16ment-MA GLOIRE
DIRECT CUR
ABOHNMKX ITa :
PORT AU PRINCE


0 rYoiO


oril NO]$


DEp MITE M ENTS


0


G; 2.00
a 5.00

Uv 12
-AM '4


ETflANCER
Trail osU

PORT U-PR~ICH ( Haiti)


Quotidien


I CDACTION ADMINISTRATION
Ingie do@ Russ Ftnu & AmdriomRuu

Les aamences sent r~efs":
A ?.gv-AG-t31C3ammaubureaux do lsucaml'
A ]PARIS: diez L.Maycace.-& Cie p.lRue Tramoke
A Loi.,:NS dies'L. Mayeace fM C 190 2 1,2
Luidgate Hil
t aw Ycsz 1:1 *.trstI Fut'!icity rampzay.45 Wa.

Lfm -.asmcrilSmts ist ;u ionas so ai pas rands

,aunwu1S&smsgrtsm p ayablks d aspaqa-


-- -." i


Choses Amrnricaines


SOUVENIRS DE WASHIINGTON


LA TRESORERIE (sUITE

Les appartements de la caisse, bons du gouvernement et les billets
1pour parler lalangue des aftaires, de banque mis en circulation par
S'Oflice du caissier, a bien son lui. L& aussi se fabriquent les tinm-
e, commepresque toute la fa(x- bres pour le postage et pour le
de I'dditice, sur l'Avenue Pennsyl- service du Trrsor, les commissions
is, au niveau du ler 6tage; mais militaires, navales et diploinatiques,
peut OL'e plus avantageusetnewi lOs passeports, e c.
de la galetie qui I'entoure et a Un grand nombre des services de
uelle donnent access des por es ce i3ureau sont ouverts aux visi:eurs
tovrant du corridor du second et des guides south appointed sp6eia
tge. letnent pour les conautre a travrs
Lea mirs de cot ddilice sent faits I edifice e leur expliquer les dilff!-
marbre de choix americain ei rmaies opArations du timbrage et tde
ntie et la Divee elle-meitu est rd I impression des billhts: c'est 1tin
e pour 6tre une des plus cm vdri able course gratnit et en m~,ine
ges du mode enter. C'est la tminps une interessante lecou do
u'aboutissent. pour etie acquiittes, chose.
4n les ordres de paiament tires sur
bTresorerie. Cest par millions q(ue Les Plaques ou Matrices
ichilTrent les transactions q(ui se
lisent la chaque jour. et elieia so Les operations intmes de la gra.
tot avec une rapidt'A don't on s3 vure des plaques ne sotit pas acces-
it diflicilement id6e. Un otdre venu sibles au public. ni nine aux viai-
to Pension B3ureau(Bureau des pen- teurs ayant permission special pour
ionnaires de i'Etat) et s'elevant A 4tudier 1'etablisst-tnent. C est qu'elles
millionn de dollars, se recoit, so soont entotirdes (es precau:ions lesa
uontrole et se paie sans mine io plus grandes, atia que ces plaques
dlai d'une minute! soient constaninent garddes a I abri
Assez souvent,lo visiteur lui-mfn'- d'une soustrac ion possible, aussi
st soilicit6 de prendre pat t aux bien, eles sont pendant lo jour sous
eoarations de la caisse: it est invuie li plus strict surveillance et la nuit,
ur coela A presenter aux gjichets on les etiferne dans les caveaux
t pavement que'qle vieux green- Les plaques originates eliles-mnmes
back. Ei change. it regoit le mo i-, ne sotiLjamnais livides A 1'inpression,
tt da l'ordre tel qu'il est in liqude pour cela, on faith une reproduction.
a billet. en espece or ou arg'mt. special. C'est la lot de ce Bureau
Plias, ous ses yeux, on fait abJuiir de garder les plaques originales con-
loffice du re.rait, pour etre detruir, tr n tour e possibility d ktre changes
seulament coinino tnoana e, mais ele.-mmines en une contrafagon des
alme commune simple paper. co bi lets en cilrculalion Ce qui arrive-
ato greenback qui, soiti originelle i rait n(cessairement dans le cas d'un
aot de ce monument neuf e. rdlu 4 accident, par exemple, qui altererait
=L y revient entin bali et exte ,ue use pique origiale. Dans ce cas,
r6s avoir pass en d'inumerables il eft tadlu la reg placer par une
mains et avoir servi a plui d'un mlu nouvelle; or, Cd serait une grandeI
)A de transactions. di:ticulte do produire une autre
plaque qui put etre une second
Machines pour reirarer les originaie et qui ne fut pas seulemant,
vieux billets une cope; et une piece qui setait!
i npritnee d'ap,'"s cette plaque noa-
Le greenback n'est envoy ainsi A VOile ne selait certainemeut pas une
office du retrait pour e ro detruit piece ;onforine a la plaque original,
lorsqu il nest plus en dtat de inais seulement a sa copie, en d au-
nuer sa circulation. Ceux qui. ties termes une contrefagon. Tandis
que ablints, peuvent toujours quo si la copie do la plaque qui est
r, sont envoys A Ia lessivd, enusage vonaita tdte altdere par1
tcomine du linge sale C'est ainsi sui e d'u:i accident, une nouvelie
Si es' possible de conserver dans copie pourrait toujours a re obtenue'
circulation de- millions de dol- reproiuisant ainsi la plaque origin
aujourd'hui nettoyes et qui nate.
rint, sans cela,ldepuis longtemps
paru de la circulation. Impression d-s billets
La& lessive et la rdpara ioa des bi -


Les efmarckt e Paix


au rs de !a France
W
L aveu dun journal Allemand

Baile, 24 Oc'obre.

Le Bayer isci.'r Kurier. principal or-
gane du centre catholique bavarois,
recoit d'une personnalitL politique la
communication suivante :
M. Ribat a prtendu, A la Cham-
bte trancaise. que le gouvernement
allemand avai faith A Ia rance des
propositions relatives A I'Alsace-
Lorraine. Legouvernement allemand
a offiziellement declare que cette
affirmation e'aitinexacte. Cependint,
la press frarnc tise a public, A ce
suiet des details pr6cis, qui ne peu-
vent laisser l'opinion publique in-
diffbrente... Nous devons naturelle-
ment nous en tenir A l'assurance
d ronnbt ,' a I~r ron tr rno m nt -ill,


mand qu'il n'a pas lait les otfres
qu'on lui attribue mais nows re
con'estoeis pis, a et ce n est pas
contestab'e, que certaines personna-
lit6s diplomatiques et poliuques que
leurs functions ont mises, jadis, en
rapport avec les pays ennemis ont,
pour leur propre compete et en quel-
que sorte A leurs risques et perils,
entrepris des demarches en vue de
taciliter un accord Le gouvernement
en tant que gouvernement est etran.
ger A ces d6marches a.
11 nest pas douteux dit LE PEriT
PARISIEN, que le commentaire que
l'on vient de lire, mainant d'une
personnalit6 politique berlinoise et
public par un journal comme le
BAYEKIS:HER KURIER. refeite ce qui
se dit dans les milieux politiques de
la capital et ne sera pas d6menti.

GHANSON
Pour mon ami Lkon Lalcau
Les hauts sapins de la sapinicre
Oh I union cteur I -
Dan la tratichcur niatinicre
Bruissent coinme un ctxuur
Ici le cotcau d &vale. .
Un fou passe en chantant.
-La chose tatale !-
Qu un fou qui va chantant


J'ai pris I'eau de la source
DanS le creux de ma main
--- La soi ct JCre mnrt' IaJ


qui coule
i 1 1. i -


Puis nic su-is jsti- r uni tronc d'Arbrc
Avec i'espoirar de..'ati


l abirns consistent esseititelle La premiere operation qui puisse Que tu viordras draped en ta p.Aieur de marbre
lot& les in roduire dans une surte 're oellerie au vi iteur est cell do Et je t'att nds et je attends I...
ceinture sans fin situde entire des I imnpressioa des biolets Dans ce L.. D.
S'eaux da cuivre tournant dans un travail sont engages 025 employds,I -
ain de savon, A les rincer ensuite Le paper special don't le bureau faith peut en imprimer 500 par jour, sur
.tde l'eau tres claire, puis a les usage eat le paper en fibre de sole un soul c6te de la feuille.
!ber sur des especes de tambours sorti dau Crane Mills fila ure im. Autrefois. les-billets 6taient empa-
tuffa au gaz. Apris un repassage por ante situde3 dans le Daltop. Etit quotes et scelles au Departement do
r. its soot rernis en circulatIon,de Massachuiss't. Les procdles da la Trdsorerie mmie. Depuis le ler"
I6at et fries. fabrication Oemployes la constituent Juillet 1910, l'installanion de machi-
un secret commercial ofliciellement nes nouvelles et porfectionnees per-
Le Bureau des gravures gard6, et la loi ambricaine interdit met de les sceller. de les numdroter,
uet impressions. la possession par d'autres de ce de les computer et de les empaqueter
paper et mnitn doe oute imitation, par 1uO billeis en une seule opdra-
CMat le moment d en parler. puis Ge paper est regu en paquets de tion et au bureau meme de la gra
n0ous sommes dans le chapitre mille feuilles. Ceteo quan it6 de 1,000 vure et de l'tnpression.
lop6ra ions matdrielles qui don- feuilles, dvalude et certifibe A la fa- Go bureau a quatre d6partements;
olaissance aux billetsde banque. brique meme du Massachusetts, ne chaqne pce tide travail passe par
bureau est un immense 4di!ice doit pas etre d6passee ausst long- les mains do trente personnel dif-
ut sur le modble des manu- temps quo lo paquet s6journe dans f rentes. Par un syst6me perfection-
we, saux rues a aet G. section leaos dill'ftentes sections du bureau n6 d organisation, chaque close ar-
Sde Washing on. Sa facade et jusqu'a ce que les billets. corn rive a heuce lixe entire les mains
t.edpar une srie de colonnes pleLeanent tabr.ques, arrivent A la pr6posdes a sa garde, et le compete
v' en pierre. it mere plus frasorerie, en diat parfait de mon. de chacun ebt vdrilie scrupuleuse.
Pieds en ongueur; la pro. nate couraite. O. reinet les fduties ment avant qua la discipline et le
d adiment prlonguecipa et par quantite de 1 0)0 A la fois A reglement so relcenen .
atteint '295 pieds et on Ova- chaque pressier. L'impressioa so faith La rni e discipline et la mmeme
S'loPraeia tocale de ses stages pat presses actionnoas t las main. rigueur existent d ailleurs daus les
Plods carras. I Chaque pressier a a sea c6tds une sections de i'Emission ou de 1 Expe
bueu, i nous avons dit, est jeune female qui Iassiste commei ditioa, et de la Rfectioa, ainsi que
S OChe de la Tcdsorerie. C est aideet come teoits. ChAque feuille' nous allows le voir.
2 rst..., -i,annrimnAnt lea coatient quatre billets et un pressier MAURICE


Autour doeCamnbrai a Divers


PAR SANS FIL


LONDRES Les troupes anglaises
et tran.aises martelent les lignes al-
'lemandes aujourd'hui par des coups
rEpetes sur une vaste itendue du
front ouest. Pendant que l'infanterie
allide ne donne aucun assault, I'ar-
tillerie broie les positions allemandes.
Les nouvelles faisant suite A la pous-
see anglaise de mardi dernier centre
Camnbral annoncent un supplement
de succes. Les anglais ont rase les
lines allemandes .. et on prdd t au-
jourd hu que la semaiie prochaine
verra 1'6vacuation de la ville. Pen-
dant cinq jours les alleminds ont
6tt amenes A une resistance achar-
nae aux environs de Cambr.i, mais
i ch2que point ou un tfftrt etait
fait pour ar:.:er I'avance anglaise, la
resistance a ete brisee par les soldats
du mar&chal liig.

)USQU AU DERNIER HO'vME A
O1DONNI\T HENDENBURG
Le feld Marshal von Hendenbo-rg
l'&ane de la grande machine alle-
mande, a o:donan que Cambiai
tienne jusqu'au dernier homine,
d'api s les rapports des prisoners
captures dans ldApre combat qui
s'est livr6 dans le voisinage du Bois
de Boulon. Telle que leur ligne se
trouve aujourd hai a l'oaest,la chu-
te de Cambrai serait une calamity
pour les allemands.
Les division qui se butent,ddcim6es
par les anglais sont rLformees et ren-
voyees en toute hate aussi'6t que
les otficiers peuvent les reconstituer.
L'artilierie allemande tenue en id-
serve A la base de Lille a et6 exp6-
diee ea hate et est maintenant eta-
blie derriere Ci.nb:ai, Gudant et
Bullecourt bo.nbardant les ligoes
anglaises.


W. A. Wissmann
(Maison hollandaise)
RbE DU QUAl, 45
Port-au-Printce
Achats de Cafd ( tri6 ou tel
quel


Le Tabac Domnini-
cailt en l1olla lde

Un navire du Royal Deustche Ii-
dia S'eamship C recemment appel
A Puerto Plata fut charge de 8oo
sacs de cafr ( 132.000ooo hvres ) et de
x5.ooo serious da tabac ( I 750.000
livres ) pour Amsterdam (Holiande)
Cest je premier navire holiandiis
qui touch ce port au courant de
cette annee, bien que plusieurs vais-
seaux dece pays y fussentappel6s de-
puisle commencement de la guerre.
Avant la guerre, toute la r6colte de
tabac de la Republique Dominicaine
quti tait d'une moyenne annuelle
ae 175.000 serrons, etait charge
pour Bremen ou Hambourg et de la
distribute A la Hollande et aux au-
tres marches de I'Europe.
ill -I -- -- I

Viennent d'arriver

SACS VIDES d'Ecosse pour caf6-et
FICELLIE. O
L- PREETz- J.4 AGGEtHQLM.


c.ENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUES

OBSERVATOIRE
DU
SEMINAIRE COLLAGE
SAINT-MARTIAL
Mardi 27 Novembre 1917
Barom6tre 764.t
f minimum 22 3
Temperature
maximum 2Q.8
Moyenne diurne 24.8


Ciel couvert jour et nuit. Pluie au
Sud. Vent assez frais et sec.
Baromktre haut et constant.
I. SCHERER
TribaIal de COssation
AUDIENCE DU) 23 NOVEMBRE 1917
Sections rdunies
Presidence du president Liger Cauvin
6 0 Celui qui casse le jugement
rendu le 28 [uin 1916 par le tribunal
correctionnel de Petit-GoAve centre
Louis loseph V. Delerme au profit
d-Ulysse S:mon, et, au fond, renvote
Ulysse Simon de la prevention de
denonciation calomnieuse mais I
coadamne, pour avoir ordonne un
acte arb traire etattentatoire A la Ii-
bert4 individuelle de Delerme i 01
la destitution et privation du droit
d'exercer aucun employs au tonctions
publiques durant quatre ans ; 2o 0
sept piastres et demie, en monnaie
forte, de dommijgs-intdrets envers
Delerme.
7 0 Celui qui casse le jugement
du tribunal civil de Port-de Paixn
iendu le 5 D cembre 1916 centre
Divine Beaamont et au profit de
Leo et Elizabeth Etienne ; statuant
au fond, recoit Divine Beaumont
opposante au jugement par ddfaut
du 3 luillet 1916, eL avant dire droit,
ordonne que, dans les 6o jours de
la signification du present airet et
dans les forms traces par les
articles 260 et suivants du c. p. civ.
il sera piocede, devant le judge de
paix du Cap- Hairien, A ce delegue,
A la preuve par temoins du tait sui-
vant : c que Divine Beaumont a eu
la possession de la maison qu'elle
occupe au Cap-Haitien, rue Taranne,
durant 20 ans au moins avant le
29 Mars 1912, dans les conditions
decrites par Particle 1917. *
Prdsidence du vice president F. Baron
8 0 Celui qui rejette le pourvoi
de Joseph Noel lean Alexis, dit Ro-
sini lean centre les deux jugements
lu tribunal civil de Port-au-Prince
*'un par d6taut, et l'autre sur op-
position, rendus les 16 luillet 19t5 et
26 luillet 1916, en taveur de Lia La-
ortue.
9 0 Celui qui declare que le dis.
?ositif de 'arret du 15 Fevrier 191:
endu entire Stephen tis et les con.
orts Etienne, n'a pas 6tc execute,
lit que tant que les deux cattg ries
le biens n'auront pas ktd expertise
t estim6s avec les foods de la Bou-
ique de Madame Daumond, toute
audience sera refuse au sieur Ste.
hen this, demandeur en entdrine.
nent de rapport d'experts.
AUDIENCE DU 26 NOVEMBER g1917
Prisidence du juge Anselme
Affaires entendues Victoria D'jearn
ontre C. Dasque. Le jugeDevot en.
endu eu son rapport, le Ministre
public a conclu au rejet du pourvoi
a Q E. et H Peters centre Mercier
.e juge Dv6t entendu en son rap.b
ot sommaire, le Mlnist.:e public
onclu aau It du pou l -voL


I~ _-


In. NJ


I





* LE MATIN


Avocats victims Chos s fe la giuerre
de mystification PAR SANS FIL
WASHINGTON.
L'ambassadeur russe d'ici, dans
Nous enregistrons ovec plaisir la une lettre au secretaire Lansing, a
declaration suivante du batonnier de declard quo le people russe he
I order. des avocats. Contrairement d consentira pas A se retire de lI
ee qui y test dit, noire information guerre livree aux puiisanc s du
dtait parlaitementexacle si bien que le Centre. 11 a dit : aQuelquo bou:ever-
Conseil.de son propre aveu, s'dtait Qsate quielqne dangereuse ulue soil
m", des propus tenus dans le publics. pour mon pava. la domiitation pas
iNoussomines h:ureux de savL'ir que 6sge de Bolslhiv.ki, je no prds
ces props etaient sans fondement. pas pour un moment la feinme con
vietion que ime o les demarFches
CONSEIL DE L'ORDRE ouvertes pour la paix que ce leader a
DIS entrepri-es nepourrachanger en rien
AVOCATS DE ORT-AL' -CPE les veritables sentiments du people
AVOCAT DE POR--PcE russe ni modifier la deci-ion (qu'il
prendra d6s qu'il aura t6 dbliar
Port-au-Prince, le 26 Novembre rass4 de ce regne provisoire de
1917 violence qui s'efforce d'enfanter I ir-
reparable.*
Monsieur le Directeur, Ds intfornationr cofidentii-lle,
A r+h aujuzit ririation ur't que I qc
l'ai voire entrefilet ins ,v dans rqu:iea,, alojun rJ h.A ssurtnet qude I C;e
v\ote Node samedi et relitif A la ce paix spare fUiie par!nede iviki.
reunion du Conseil de lOrdre re- serai' suivie dun etat de co"ipl te
nue le 23 du courint. anarchie en Hus-ie La situation
Peimeittz-moi de vous dire que empire a tout moment. Les leaders
votre reForter dans les informations font tout leur possible pour de ruire
tournies a votre journal, a manqu le foiictiontonment de 'armee. Le
d-exactiude. Les avocats appeals de- depart du gtoenral Von Ludenidolt a
vant le cons~i n'ont pas eu A i- eta lieu en execulion d'un pl, n pi
pondre du fait davoir sugger6 A C, 'U a\'yamrt pour but (ie .leco.ir
si Le-nine a 1! sJld' Cvt co flO lieole
certaincs personues de se porter vic- itt ^l itestti- rtd es oed 'co O:i
times quand elles ne le sont pas. t choicee ausi ti tcontt-xiJ av.-.c
de s' re querell6s entre eux pour la clt e LiLaire, que le ouvernieunnt l
jeoi:e ats clients. tra, ; tis t sL sur le poiiut de doniner
J e Constil itant charge de main- plltcie e a line inia.s- d iitorina-uio'is
ie.lir ies priucipes de moJera- secr-.es qu'il a pu obtemnir et q i
tion. de dtsi ressement.de piobit6 iiioutie t uie hls leaders russes.
et d'ind!prndance lesqudls repo- i ctueiieneCet au pouvoxr, out ette
.cnt sur Phononeur et lhi dgnit6 de acht-tes par i'Alleigatie a prix d'at-
10' dr, .4e survetller les mrn urs et la Ige ,i.'A :.-- Uuebombede-tin e,
coLJdiu des avo.ats ( art. 2 uCs lC e InkIII tire aute.r I ,th!s.
elements ). stst mu, A J -le tire, ialounaUl itatiene sl uee da:ns I1
de p:opos tenus dans le public : en quaarti-r italien de .ilevamk e, a ete
consequence, il a appt:l- certains touv-edans lest'us--oldeceIteeglise
,orlCites dunt kls roms ont 6.cites, Expedite & la lta -tioi central ide la
a 'cxpliquer sur ces taits., police pour j -tie exa':iete, cette
I itA.-,u;te de noie investigation buombe qui etait saris diu'e at inuee
que Ctert2ins clients ont marchandi d u[;e tcchle rel,;ee, a ecld6 fatisant
et. s.ecud tiur les mandats donn s pl'Uieurs victunes don't 10 de toes :
d-aboud A I un e' retires ensui'e pour 7 detrc lvts, -2 h.tnlnes dte olice et
Udn e ur 1tenuie.
tire passes a d'autres ; qu'en defini- \-~mNON.-- Le Prsident \Vi!-
tive, dcs confrerts ont e!t victims on a ,-uuuTs to ch-lelr te mniiltuNs
I leur tour d'une mnystifi.ation. En coituue tiant uune bone b ise de
ceite occurrence, le constil ne rele- calcul des lorct-. aoenrcau'nes a em-
vant pas de taute professionnelle. a plover d&-.ns li g'mltr-e 0a crout qie
r.an.inoins conseill a ceux qui ont I- depaiti e-mn-Lt die la guelne se pr,)
counparu, duser, en pare-I cas, dr p;se de e tie ea proth ltin con-
pruaence et de circonspection. gls un puJ, t d aei nmerient de;I anll-
En vous print de donner publici- 'lons disonli es par" a al en couis,
te A la p:nsen:c, le vous renouvelle, *nal iaes quto ise milthUles sott
Monsieur le D.)ueLtur, 1'assurancede oiues que ue total dsou.orce
nies meilieu's sentiments. 4Ict la niqa du tonlit, ne sera pUsU
C. BENOIT au-ditsous de ciuq suonu de 7 unl-
'dionnieri de I'Ordre lions.
-- ,WJ + ++ .._-- .. .. .dL :7 = -.l


Ai Palais Aational
Hier soir, le President de la R.pu-i
blique oftrait, au Palais National,un
grand diner eu General Eli K. Cole,
a I'occasion de son piochain depart.
Les membres du ..,binet et plu-
sieurs auties personnalitts officiellts
Ataient presents A ce diner, A l'issue
duquel ues toasts furent portes et des
souhai;s de bon voyage adress6s au
General Eli K. Cole.
Conti6ie des Douanfs
Le sicamer a Advance v de la Pa-
nama Rail Road Company, apres
avoir l.ise6 New-York le 17 No-
vembie courani, a apportl pour les
i orts suiv.a.rs des marchandises di-
verses ainsi reparties :
Port-au-Prince 311 26/40 tonnes
Saint-Marc 14 39/'40 "
Total 326 25/40 "
T',le Eug6,ie Fougeie abl 6oi0a'ies
Nous avons re;u dt.s nouvelles de
Mile Eugenie Foug&ee et de sa trou-
pe q,' obtiennent beaucoup de suc-
c6s aux (oniaives ou ils s trouveut
A.~~-----------tir


Les pseudo-reiendetnses
Depuis quelques jours, la gendar-
menIe precede a i'areistatioa ue lou-
te une troupe de temmes qui, sous
pretexte d'6tre des rcvendeuses, de-
vaisent les puvrts habitants. Ii
serait bon,i identute de ces personnel
une foss tt.,biie, qu'on exige qu-elles
retournent dans ieurs toycis. Car
ju moment od l'on se plaint de
I'absence de bras dans les camp: gnes
t'op de gens oisits des detx classes
ne vivent ici qu'au d&iriment des
autres.
La ch;isse anx moling eil\
Nous er. gist ons avec pl.isir qu'A
la suite de notrc entrefilet d'hier, ia
chasse a 6tt donn6e ce mitin aux
pau-res et malingrtux qui, come
nousl'avions dit, infestent par leur
tenue et leurs apropos orduriers les
abordsdesEglises ls out lt6 conduits
I l-hospice od, tout en etant moins
hb'es, ids trouveront plus de so:uns
Trinuual de ,Vaix section SuJa
-- Dernier Fils, Octlvius Jean,
prevenuez de scene3 publiqu6e sui-


aepuis deux lour..
upu UCU uuv. vies de vooia de taft, sont condata.
Nous fero-,s savoir au public u Ie sont condatians ai 5 jours de
attend le retour de ces artistes le prison. I mois en cas doe non paie-
iour qu'ils arriveront A nouveau A meet.
Port-au-Prince. Veuve Alcesius Louis, pour
manquement aux reglemuen-s du
Cint-Varittis Service sanitaire, eot coudamn6 &
l.a representation de ce soir sera i'amende.
un vrai gala. A part quelques films Marcel Antoice. Franoois D1x-
dccumentaiies du Paith-journal, il bois. pr6venus d'avoir trouble par
sera exhib6 a Vengeance manquee w dcs desordres rep-t*'s la reunion
et le beau draua.c en couteur et ea g4n6rale ds I'ompierz librus sont
4 parties : Virgt ans de haine ". Ctidamnes a Jours de prison et
SAi I anmeode.
Pour le Monument de Thor Belanrger Jo;)ph, pr.vonn di
Le ComitO, n vue de pouvoir re- IVl ndu gatmo eat co'ldanni &
cueillir les otTrandas, price lea per-i110 do pri on.
sonnali"6s qui ont reru vendredi Ciitmla-Parisiani
dernier de3 hotes de souscription de Jeudi, la Dirertion offra aux ama-
bien vouloir les retourner aux bu-. teura de Part cNdron et AArippine.
leaux du MATIN;- ces lists 6t*Lt'ce grand film hituorique qui a a t6
lea se6lea destinies Otire wises eu'apprdcid dans le mondq enuer. Que
frculPion. I-personue no mianque a ,cete soir6e.


Un blevc da Y lz, La Co:nailsiloo .l Pa.tna Itailroid
a tet rouge, sen- Verification des StearIship Line. C
rdle dans t'arin 'e Titres de la D tte eaer Adv e en d
du Kaiser floltante Panama, pissera4 San-Marc le
D-cembie pro:hdin. preeant fre
Comme d3 fit. durant tout le Leo personnel doui les noms sui- passagers etc. poar New York.
Course de la guerie, je. n ai confu vent qui out adress6 directement des E. LIND.
jqu'un seul honmmn-, do nationslit6 eftets publics A la Comtnission et A4gent
samericaiine, qui S4 s ot e:nrol4 dans auxquelles il a th d.)nnd avis q ie l
l'drmnee alleminde. Cetait un jeunte le dep6t de ces dits etf.is do t e,re ft-v kyA ltfh f i
lhoime t che-v '.x toux, 4tudiaat a faith par manditaures dC nentiutors. A very cordial
Son pvre, ,6goCeant A New YOlI, sont avisees une derre e lo.squelles tended to all to attend the spei
me fit une d6peche pour" in prior out Afaire le necessaire av.: dli- Trhank;giving Service to be held
de faire relacher son ils dd am i e gene, la verificatio i des eff.ti; de- the Wesleyan Church on thursd
allemande. vant prendre fin bient6'. La Corn- Novembr 29 th 1917 at 8-3o rda
I obtins la d6charga du jeun. hom- mission decline toute responsabilit6 A special address by the past
me qui m'6crivis aussitot qu'll avail envers les interesses qui ne se con-:Rev A. F. Paikinson Turbull.past
plus de vingt et un an d A.e et qu'il tormeront pas au present avDs. Uale cordial invitation est fate
ne voyait pas do quel drutoL sun ipre B&anger Comp&re, B. Bisil, Dor- tous le memrbres et amis deIst faMi
venait se mrler de ses ambitions mes'el. Ajincou, Richema, Baisson.'sion Wcsleeyene pour un servi
,nlli.arej. Situ' c, j- rappdelle a dso,- Mtie ( ind~, A t1laire, L A Li- d action s de g A:e q'ui aura lieu
sujet, inais oit avail eu le lps goode, Antone P,'_leriq. S )rav l-Eg!s;e, jeudi 29 Nivemnbre
le r..tlvoyter I'a tlue.Qe liti? Regard Riou, ia h Vgu V W. heares et demie, en anglai et
Au momeitni ou son r gzmeirt parait Th-at, N rmil Ilr-jacques, S:riim soir A 6 h .ures et demne, en franri
pour le htint occidental il s, cichA Altemia, Duperval l)Deuveillf., R. Uae allocation sp6ciale sera pr
a bord dua raini, se batit A Yupes e. Poisson ( aux Clyes), Thim.s none par PasteurA F. Park
tfit perct dune bill. Trascorte Cimille, J. A. Desro.hes ( Cap Hai urnbull. F.
dans iu. hop ta' alletiAnd, I y 'e- tLien ), Paul Fouicaud, D. Beauboeatf.,
couvrala -aiteo,fut d&curede la roix Mna.,s Compas ( feremie ) M V( J,
defer coming dit, et s eonbrq t pour Trin ( Dame.M.ric), D:sth:. B Get) Jean
des Eta-, j ne as. t q,'i heard ( Aquin ). S Pierne ( Plaine Rep-6saening John Biurns3
depui-, f ne -ais. du Nord ). Augus e Rb-rt ( Acul, Coip:.ny 23-25 Bearec Stre
,iu Nord ). Eime M.tneler, lRichcl New-Yo, ik.
lKing / tare A Dtns (naux GoA.ives ), Mora ,.g
Levequ,:,Ch. Archinge ((t-'tit Goait ) 'arl isteoroldinctn
Vente en gios Arthur Brun ( gacim.l ), M. Q t
Chez LUGL-XE LE BOSSE Mi.hiud (Limonade). ffe ses services pour tous
Or americain V- 18 le baril deio t. raviux artistiques g douz i rrirs. queiconques.-Avec les fetes de
1. C o c. C ere-u d-annre. taines rdparer vos vieil
Dans les Ecoles ensegnei.
Les v itifranS Itljtlati Depuisce inatin, Mr Cti-ares i)i- Li attendant qu'il in Schtertau, do'igtue du C united haitien p'u; i6t un atelier de peinture,
et nillr :l:S tlillIV i i de l'Ainance Franaaij,e vias e les clients peivent demander pour 1
Sli l I o t illl eco.e, -rv aires tie la setter nord Cine-Vatites.
d i la vilti. LI 'e n -ttait a ch ilque
Direrteur ou Di.ecttuc It t irculaire
PAR SANS FIL de I'p'aivre da veteImelit scolaire, il Aux lFemms qul craigmnnt la
Wtia puas ini jnqei d expllqu>r le bui
R1o.Et Les va&r-lns ang'ais et qu'urO pu.,rsult: aernite. Enfants robusts,
fran r;, qui avaient sub' le teu rou- Heaucoap de not enfan s, dit la saints et forts '
lint allemnand, le g z empoisonn6 circuiaire, ne vout pas a I ecole par
et les jelb enaiamninis sur le f oit Ce tqT'alts no 0t ps dit vv4teientls.
ouest se joigne!it maintenant aux < N'est cd pas une ob'ig4 ion p)ur
imalieis dans une centre antique tous d -.mpecher que pour si peu
centre les envahisseurs austro-alie- des intelligences, pleiues d'avenir, /4
mnands sur le pla.etu d'As.g., Lev.s V twelt 0ouda'liees aux teleuzes
avis r auj~ura'hus puteit de d I IgOt'atce?s,
vIS r. au urd'hui puleit de Au ours do sn entr et-,n, M," .
i'arrivee des reofarts frtr-p'ti- Li 13oLthiereau eit a pairtr eni des ter-
formidab'e attaque austro-altitintde uies foit htileeux de a IEumir aid-
entre li v.tlee de ii Piave et de I di culaira A i vre s.intilae a celiej Q ,y
Bienta a coniinu6 aujourd hui, les duCGotite hai.len dj I Alhliace Fiaan
alle nands m.+noeuviant pour tour- Quee.
ner les italiens, mais la vailiante r6- 11 a etL dein uindo de creer dans
distance de ceui-,i a tenu en 6chec chauue elauhisistnent une casse
lesplans allemands. d epargie e as le noun de : Sau

Le concert de samedi II est prouve qu'avec le
Ce sera unt .are howie fortune Ferdaeltu e de ia i lle COMPOSE "MITCHELLA"
pour le grand public d'at lr sainedi no
por1d' lrand dliub At da Li s'amnu-u Les d~p&hs pour S M irc, Go- les doileurs de l'accouchement fle
entendre la delicieuse Att ila de Pra Les d6ph pour S asnt plus i crai ndre. I faith di
dines dants les c iauts ranttrtlin(ables nalv's, Port de Paix, Ciyes, Cap paraitre les malaises de la grossesse*
ou elle fera apprecier sa jolie voix lilaien, Nczw-Yoik e Eirope ( via supprime le, doulcurs de l'accouche-
r. oYment, retablit promptemrent la femmn e
soupleetCaptivante, accompagnseauN Y ) seront terms ce sui a 3 exerce uie grande action sur leas


pitno par deux excellenlt- pianmstes
qui out b;en voulu iii tre leur ta-
lent a la la dspoition d-, I artiste pour
le triomphe de cette fete grandiose.
Melle de Pradmnes es M. Justini
Etie pronmattent de nous sourn-ttre
le programine de la te e de sam-di.
Nous en .ionneirons un avant-goUat
A nos lecteuts.

Los frj.i-railles d1H llenry Gaspa'rd,
Sully Moreau deceda thier a Inidi -et
detii, aurouti Ieu aujuurdhui en la
Basilique Notie Dune.
Le convol partira do la maisorn
mortuaire sise rue de La runiuon, en
face de Luders Moise.
Condohlances aux families dprou.
v6es.
$,rv ec Savilaire
Comane site S notre entieftlet
d'hier concernant les rcv8rons du
Fort Touron, le service saqitaits
s'rct empress de donner sati,4action
aux habitants de Pendroit.
Une 6quipe dirighe par Mr Jules
Bots s'occupe du courage des rigoles.
Un canal construit sous la vote fer-
r6e taeilite maintenant I'6coulement
des eavN et autres vers la mer. Ce
travail se faitsousle haut congt:le de
l1inspecteur Baussan.
Trib mal de P'ail section Nordl
Ev;a:ius Nicolas est conadamnnn
I un moist de prison iout vol d'une
marmite de ,.ae au prejudice do M.
Mat tilitjU..
1onavelle A la male
Pou.aq.oi ne rends-tu pis son
salt A ce Danquier. 11 n'a cepen-
dant commis aucune mauvaise ac-
tion.
C'est v.a;, mais il ca a tnais
pas nal,


h.-ures precises.
Port-au-Piince 'le 28 nov, 1917.

Service
lIydraulique
Les abannas des rues suivantes :
Lamarre, M-ntalais, Borgella, Gef
trard et Poste Marchand soot pitve-
nus que, pour cause de nettoyage
aes tuyaux. ils seront priv6s d'eau
les jeudi 29 et Vcndredi 3j Novnim
bre 1917.
PoIt-i.u Prince, le 27 Novm- b-e 19 7
LA DIRECTION t


glandes n*ianinaires, permettant ainst
a la mere de nourrir le nouveau-ne,
et soulage les fcmmes nerveuses,
faibles, qui souffrent de menstruation$
irregulieres ou douloureuses. No
content aucune substance nuisible
'our la femme enceinte, ni pour It
'cbe qu'elle porte. Faites-en 1'essal
>our vous en convaincre. N admet
pas d'equivalent. Sans diet ni n6ces-
site de harder le lit.
En vente dans toutes les pharmacies
et chez Venve Edmond Magloire,
86, Rue Republicaine 86.
Pour la vente en gros, s'adresser
RAFAEL FL6REZ '&-
S2 Avenue John Brown.
Seul Agent pour Harti de I'Institutt
Medical du Dr. J. H. Dye,*
Buffalo. N. Y., E. U. A.


31l(i4% IIEi CtRE


FOX


$ 75


Toujours en stock chez :

L. Prek mann-Aggo er