<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03017
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 20, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03017

Full Text

~44~Q ULVZE C'E-V TIMES 3ad 0Nimr 1


DIREC~uitACDACTION ADMINISTRATION
a w e n t M A G L O R E n g l e _dE I R U G S F C : u & _A m d r io a lin s


A B QO fq AU P RINCE Los asistslces seast rotua :
pO RT A U P IN C EA ?FUav-A U.131mC3au x bureaux d a1u o raa5'

gail 5.00 A rAMIs: chez L.Maycnce & Cic V. RuetruM
fol D EpA aT E M E N T S A LoA Di z; rch z L. M ayecae & C a 19. 21,21

G 2.l Ludgate Hil
to 115.00 Ni~w-yr.i Universal Publ~cit Cawpaily:4S W0111

(~~u~i'idie~i.Litt jagsisflitsi i'IILQ:k murn 64 "la: pis riandu






QUESTIONS CMMUNALES Qestions 4" l'Otbdre du jour ~f~lla~~l



C1t'. Los InsiiuHIlons Los Finaces, NOTRIE SERVAMICE' IYDRA ULIQLE do aC

i -r i: &- FI N V Nous ne saurionstrop insisted sur

.,Jov~l rile. I.- lol 41- W- s'0rable4 et p~is iwimiA&i! 11 Wiy a D,) ce qui vient di 0tre exposO it raietit laiss~s OL 1)6tion-N'ille. Ce nou- la n~cessit6 qu I s'limpose en ce mo-
j(J)() auto['1i~e la vyule d souvetit pas asnt-z d'lh )IIIL1iCS pourt rteulte que h'es de'ax mytivolies aA vel apport au Service Ilydu'aulique ment au gouvereetdaie u
6tab~ir :uric tax- fo~wit'-r "I ia le, 1f OlnCtiollS PLtbiit4UeC. I"I' tlei )flS pwi,-hb1,s atx env~irons di -tit PL'olw-V~ I- eptelr~ moyens de rendre la P.C.S. plus cons-
Ie ds pVN)r'*''twaIIs d'ltIi elfet, it f~ttit bieitiotl rovev ii r, IIla-I iiat PJI Oil -uli sotit C, It e l. ds (itt de(C i- I)litres par 21' lieu: es :iente de ses devoirs et obligations.
j IeS A rs t' i llk hu ~Xt, Silt' 1A. COl) ,ii1iriai et tie-, co. a-eillers. -3 i1 fAlite1Lux de IDi jiiui ot cello its ,Aiu 11 X ~ e ii Ii vsL a dIdtigtier. Vo' IA I ,s Car, iiressoit du rapport circotistan-
lV I)t~i I -tk'- it )it 10 it :' bill- .1,",, (tCot paiJ1i l ix et sotl zrt-(~- ( ti ilal.Qidt A la WIV t c," r*`Sit-S )L1Cr't- d~s erihiuI tiro3e Plutt-au- 66 de [ilng~tleur Eug~ne M~aximi-
Mil .l is 19I01 recII!iC1I; ltier It fatiL et-wt i uii l~),L).s3l W Id dt, it fiWiit -itit la laisso I, t'iIi PrIIIIC. E'He-i l"1 P i I'-lit 1) ell dIx lien que selt [n urie et la n6-
.jtul" Ulic dolo, a'- it zinilstratlEmr. E', Ie mai~ e(I 3. Ii)iLeII) uS e,.C0ve Cii rO st k Ii ej tj','i-wi lie nw*re Gitpitac. LEll,5 stcit -ntec. i el crp.'iC n
nativee dt~s Lol),a ix c filUi~ if.1 otjtiie' dI >ak. (- 'I vi LI o1:i It ouve(' dej h Fe, Ieios jie Ie Laverso 11) IL C' i$tlIiiesaI Ii'l~lf A iiotrt3 ceiIIIC ?t' Cause die la terrible catastrophe
indltii j t ie (its plas IC-i hin'(fnIes iiistriiiL-;, to),11,iiIS-aitu I dnr~c te Lt 1 i )iejI I v VI'iiiie 41ti .ao (1011f 11 a bsc'ml JOi de IIh r
1110 i tvt .i a' i 1 s )li t a-;su iii ii-3 les It )iU O-, sa iui'L s iit- U I Ii aLIX jitidi-,isl.'i d, I'e~idiwtt vo dr t Croit,1 qlj, 10 it- Ce ea~IX E t ieie t Thor.nablt6s c s
a! an( t-ui,-)i' pid Jo; I I Ie I &_ lentlitfre e~t &3ct1 '?Conn rt t eL lai I 05'3C bLieit~ii--te awx ~iX'iiipr- soL ti Fe-%C f1eitle qtlistitt. Jo meI SII, Hierts epnaIltseo
b:itc le huAg1et doC c.s citts (I-1,i titale 41u.s des eii"XlJ IF-4iS dii-t- par1 tit tn'IecI late d-une fa~on rigoureuse dans les
n~dotii-fnnls potur' irirrol)( lin' pot'? CoiliIIIWILt trouver 10-.4 ecelt -S?~ CA II. tiit. Cdf,111 tinI bictt~riologuite (iii s'.Jccupe trois ortires de aits qui siet
*i CAt-i'tI 11 et ) 3Ia)ffl1kt'?t-ileII tAqe CeII'CiitdaiIsuh il 10 C'est d'abord que la -ons'ruc-
iftI i Gphiw -0~lit \IaII quliie anIJ COe-iie led0 jitl-, edeiiY~eil tie Polyi-v 1(,sro~ qaifftondlave ttdte.1
-ms a~ )I, Non (Joe li~iisso tote Ille s I45) Dq avail trouve dit su 1 re die (. It tux St regre table, dit l'enqu~teur, de
oul 11rai~ it-e Lf oOt : Alt caratte (11,1 II1'I i i ) i vellep addu Iuo auTeiteai 0 lIans its etu x tie 11ies mice et (C1'i IrouL'er we cowtbe' de s, '/aib~' rayolt en
V.U.1ui! d ea~i tiuis a Iti dlisptJiII 11.Ar trt',i~aeiei t1U' q~p'wZI Iu~'pradatepiI
do.501() ttIk I1X Ct'~ 01 ~~ll WI~ Fo 1 -Ivt-i to pI iiee 1~I"L i ui ete1)x(~ t eIllt'oc'S i All def-1'r jI at Iroe cI cowrt bel %aureW pant.
Lill i'lIulI0[Iblt3 et, se I Ju1il ilntliqj w1 et (lite I On UdiatitHA 1 LoL~t's xG tAiialIc'ts AtC etv rb l ru~t el o -e srtiP i
1re t I () 0j.(Jh pm c '- ,i ~s j-e i Ici t bo 'ii I c- I, a a I e it- I, t9 111re en %c I lip A 111 iii it' I '~ii 1)1 IIt,- ~ penze '1 n etet
1,111iol), dg~leWetr Lile C 1111lull 41 o fllls it JodL~it ceL li iji ,jt 'ilLt q i'd i, (Lc t A-etCL eil P1 0, o Lion t I e. se coinprend eiett
CIU clic/. inuas~ ill lt o ,sS~d.lo1s p-u art-to idi-,seiii!i. LL "0 iiet )l'. VtJi elle 11u pil Leslibc siIesnrise pluso
ni 131Ie aOI iti~l' ie;A dos ii'CN IiC l-,iti I, eao S Ia ci t6 ddaidit Ia IefIiLuo do I C he, s i[iS ~ L i i2&u i AUX alinini~itt';Lt t (~I'antien' d LA~ sn "its aux dm~aillements Arl
IC)U~-0i IIXe~fiI1tH~I ~iy~S.dAIIi SAi di-rijile pouri-a trou-129, J OLlulei i~re o o depuix U ti,i Ioirgetip:3 d(j' et tnnem de la tend~nce deslcooi
taxles, w~i 11 ~),11 111 i1 s (lilti- (u01 5wOtdit't' l'npI't Nui '.uis[Lep n ab detssorl a eturlue occcys siveIalineloiegpi
daiis lto c-0 nrln'ctc ;wi* ex"lrx Xv-c C lei~l n leaves tixes et h' 7.1 mts dp11 0e bc iu "' lUartiel' cst, uo dlti plus saiiis deil Ia une par la vitesse die la course. Or
paiela IpAS plois d. iijiiiC I (ie';11 FlUveIauX iunoiji (IUC je (lemialde "`er-LAu (1e It Vi ll:; C'est LOil '4 t iiao)tJe. It eSt Cetr 0Ai allSSI qIn' it mtat du devoir de la P. G. S. qui
,.a d.-boi e petit, tit,~ d* te tublit-; ave,_ I tiido do I EA dat dIts m6a res cubes quL niOLIS i11iltj~lmiit. tauIt enivisagtr la cquz~LiOt d'aecuu 'ityora~tpitc1,dv~rd~
tnai,,u (pit. su00 g it-d- il 1Ic- Iitijiies ocl je I di renfern-iue, uo It ftxitudl'it, ls chtlierhe aux ei~lviut'il! cuti3u~ce; ct quaaod oil est, res e tablir cette courbesur une rivire. [5.te
;V'esVAlticil~t S_*dlI 1,d -uX. IdVdi pisio flaesCts-*t L1 PeLitl\ itie0. GL-4eietsiQ lU ptndiant uni Cci L'Aill tL Ill iS ell VIl0-. tAC~leinnt obvier A cet in-
.art l-Os i s A o _-tLroi. .2-iit-'5 d eiileS tntit niJ3 pOUILTOIlL t JUn~ ULIt1 I'uecus.u oz taieLre doleui Pler- 14iAtune 2OiL A PetAiutI-Vitit SoIlt iur Lo-av~nel pri'xopatad
voaloit' prucoristr C., SV:.-; Ida -ef 'cu-~vot-'iinieit. ra deu2( cops; cm- it est ceni~anii a ligj Le DIquilni C_;_.rjietuutOC ottil:oinea r exopatoids
ala ~ ~ ~ ~ r litJ gICU~Ciljl oe oe'eIrande 6culh' o- u cdvotoppetit -,it de Po'Lr-du- cosmn -sco eDjiio pi~tks ~'InsI1S, ou. lout Sim-
DotIfb,-eux pay~s wJit thali- C I&Ijoe Cit~v,?n ftt-'a So tu"S 6ILA6Cl- I:i tilee duiL litaiineolet vtit~ral'er ti Iasuc o osle tqetr nn arl covenn i lit
je epeLL'~ilL~l~it~it li v jos.IIappeoin ~ ~Lb p I~ piic Cetut do PecIOA-Ville. Cetlte CiniSudt- I-eVIe~ a Uus me ded eaux do d te la riv o.e d'ur solid lablier m&-
.6 OCLIiul Oilt t apI)OrLe_ 01i ba I iCIe tI,3 IA CJllileA bAilanier FaLion iwuis oil ge, duiic di OLCS et ce, dUraiut Id's pt-coietUs j J)UL-S 0.)1 tailique.
333, It)i 9SOi frmc.ii, '1 ot, It--S ruCcet.Ls et, ied depczils:1 eL C 3 It'll tiJ IA premoir que d'ci uii uveiiit' ti-Udve Ule Ueleor dC-Led auoi a ct-s 2-' 'eit qu. le mra:riel e-;t er
-.Jb P)11" lit SCiL VI ne" l. ,~i- a rulcor~j~le pi'epald a o, poot- ptUC[Idtilit)( S1rI_'e lj.C ylfrauliquo d tie t jx C est SillS~ doutl a Ia tJL'S tiCe coaip~et ttat dtiedhIbrement. Toutes
[lns i V:li c r (otI.., tppfij)drod' A eab~ir piu-s tard Lc~ l niieac cit i uLa ie C,- SiiItatit (lit itiiLiL I attriuuctr I,:s mahnA ies d;: la V. C. S. ne s')nt
a ttI~i olo dii rtc 'tics utidl e Liu D~p.Arwenucit o cUId Piueseaiis.tiiiL iiVto D un- ti( )I gCnCldtl Oi Pout dli'i aztuelletnnt q~~ai i iil
InkS Et.%t. Arrnive aux all'tres ili Aura qlud IIO clc-ioisidfqu~ O(ua led eaax que ousI- Velitifls d elj- --rale -rcpbedednlrI
Beiges SO-it Lil IpeOple S-n" IC!, ki'~iCIC 1e1 011(3 u tllCepeie d b t tie 24J lires dt la socuiite. vs~r50 eiISCrnij~suLArate naa~ i onr
'as 011t Sujpirinllik' is ( 1t'ut et Solita dm~ji ~iwlillarIae aVeC led ri'oua- t~u t~nti ad'i atl aLULcS led qI.iiites ti X~C0Itieiiis -iIec d rciosfusneprl.
its W'ont p-As couiseniti. p;n- 10s doi toutei le,3 admiolist~ratioiis. belt10 6oolce Ciit'ui et la talte SCtL- poae.trsauvt~bCUL L i~c.
.m priven' ues cotoI nu~rie3 j oan pIai)nLvveI ci re 00I ii 10CII ninl-Vie.I elsp a isa do reulai et tie ILA(;-) a Sa1pprinuet, Wiltedis Qat Lianedaeg qu
ttes qie ecS 111.0 S IcL.n' prou (1013000, Iiistt'Oic et etil.elit, et p a~j~re l~e ICai~i--JALC.I s as ti iCU auses uo poiluauLion auxqueites u..e fix.j 11 Lere voiture A1 la ahn
t.It les oit reinipaiditS at Cuiflwa JOt uLFUel -lr et doutitI aduirIs at~ s tie Potion Vill-- a CerLamne11 patrLle 1A eihtd cesd :5011L Ic 4 novcrbre elle devait 4-ae hors
Ats dits tio co~itsulii~lluiotitainistre JIlouseLIer'it la WotLone,0 It Cullesd Lie isauce-Cariziet tLUt AIUJxoIUS36, Oil Ub~ieI1I'dlt UniC eau d'tat de service- I'acciAetit 11a du
Vuici Cutil Il') t(iCluilC)C ceApprolldnu a ailulet et It Cuinplertidra (10 vnitMIUs !Ltfirtat ia tIO~Ater a Ci11- 410ieUUt plemflier orLILU et sullisaitc~ rest dl~monrir. Cdte pikze Si impon-.
(3 til, lhiera wIICUX plus taurd to D.1pA'- cut! tie ces diox celniLues 61 jidlt L 11X be-isoins 6eo~rAUX, Liti Io~t'ii Cdk- tante avait it, oil tie saiL cornbi:il.'
pr~Iv~e di s di uit (tio dinj mnf.'teloe0t et I'Etat. deeu CL ore ndtn ae ti ois souJ6_e LA resso~jde.
nfs art~ieles, ties drtn'uiti 511 Jo ilduriX pAs perdu mnou temfps, ccu 1'oi Iws bValoti aian le) tr&-sC~ViL
tae3 t-t lucoic-1s. 'e-s bulds Ccn'tLei, Mi Ceb idC1Js rcwecdS torCetit; WI pti'iode tio sectleresse. 0.1 ell (A suivre) ristsbuoslIxtler-
sl~itu~s soot rptit) s tii ult VI. v e at~tuiit01! el, Si. j Mi 1irgeent~) pnreUdrtiaLehs :1.) qui ;ozuit u~tcesS.Ain's pied aux longines talent forct~s .. e
6e cuilntiuies enl naizo doLi LaiL vibrrc' elLe COLii qui HU CUA.do P .'f ol tutzlILCO ett I I au rod dC- 0. LIMIJA. -le trois:mnne boau'on au lieu di&trc
Ide lean's vnp~ts dir-ects. ttl#. PlUS ti-A'le boundiae. ad A te 7iS tie pou-e tait tie 5t89.
CleZIIUS icp-&ui~l 1,- vie ,ijauuitoua poutii joe, ad- pl Dus les voitnres rl'~latient plus


'tait accru, si cette Vui mnte OUn TSI Vnez prendre leur iargeur et A totes les hauteurs enruana s et pavoises, offranit es a in declarer et e met-
OItune poaura.t mniote vote uart ou vre lree leu par ades drapeauxamiains les huteurs obligations de Iemprunt. trehors d-dtat de service les michi.
e pnes et voitlues qui seraient recon-
plusprssantsa ompe! La Pree-u des bannieLes portant des inscrip- Dans la gare du Pennsylvania, des nes et votes u seraient recon
eie a out did d'- Et tions avt es passants A sous- tranchees et le tXrain devasTe du te mesre ent das le doi
ler une vox de plus a ue Lais lRESSEZ-VOUS DONC I cire l'emprut. Des attichesianon. Nord de la ance sont repoduits de contre dnt est invstice d
repr rnue vositi par lu sotueooean ic .
pour tenir une ville en brables et immense raccro.hent e catoanag gardes par uu soldat mnt
Q' une nouvelle coinmue" et obsedent Pocil, portant de.1 4e- ea arnies et unt jeune fille, qui e- partementre s toute exploitao d
rooen"ait ainsi de gaieLd Ot d(1 ire8 loUter vises djverses tellss qu a s: oye: cueillent les souscriptions. ce rae ar ex e ue o
tPeases de I Etat. derriere I bammwe ui est dcrriire le ca- Au thtAtre et au cin, matograph die en 1846 ex st encore eit
Qu peu partout dans le I ba- ,.etun
nls oest e dan Uaepropit de quelques carreaux n Aidez ls braves garons qu le spe tcle s'arre brusquerent, le vigueur prevoit en terms former,
4 epauvrds petits trou avec une maison habitaole dans lWs obalnt pour vous uad o. directeur naoate sur la scene, pre- cette a tribution du mininisitre de
at appls m noes. eaviross de Port-au-Prince. ,compatriotes vont se fair tuer pour vous, senate an orateur qui parole en taveur Travaux publics.
a uari mouchoir e mi- S'adresser au bureau du journal. ne terr-vous rien pour aider a la vi- de l'emprunt Nous en prodisons 'at





LE MARTINN


Soiree de Gala
an profit de I'r1mre de .St Francois
de Sales i PAHISIANA

Cette soiree est detinitivement fi-
x6e au mardi 27 novembre.
La Direction de Parisiana prepare
pour cette soiree un programme ri-
che et soignt; une vraie representa-
tion de Gala.
Quelques personnel disirent as-
sister A cette soiree demandent des
cartes A une gourde. II n'y en a
plus; toutes, croyons-nous, ont t1
enlevdes depuis longtemps; mais il
reste des cares A DEUX GOURDES.
Comme il s'agit d'une oeuvre utile
A la ville de Port-au-Prince, nous
pensions que l*on n'h6sitera pas i y
aller de deux gourdes, d'autant plus
ue I(s billets roses donnent droit A
es places de choix, tribunes et pre-
miers rangs de chaises.
Ilreste au c MATIN *quelques
cartes A UNE GOLRDE A la disposition
de ros abonnes.

W art. '5 -- Les locomotives ten-
ders et vdhicules de toute espkce et
tout Ie materiel d'exploitation se-
Tontconstamment dans un bon etat
d'entrutien.
g La compagnie devra fire con-
naitre au ministre des Travaux Pu-
b'ics, dans la forme que celui-ci ju-
gea convenable, les measures adop-
tees par elle A cct kgard, en cas
d-insUthsance, le ministre aptbs
avoir entendu les observations de ia
compagnie prescrira les dispositions
uu'il jugara n6cessaires au Foint de
vue de is s&curite ou de 1-hyg ene
publique.
Le ministry. la compagnie cten-
due, pourra Itire retire de la circus
nation, les locomotives.tenders et au-
ires vehicules qui ne se trouveraient
pas dars des conditions suffisante
pour assurer la s&curit6 de 'exploi-
tation ou exclure d un train deter-
mind les vihicules qui. pour une
cause quelcorique n oftriraient pas
les garantics vculues pour la sdrett
de ['exploitation. .


IV. A. iVissmann
(Maison hollandaise)
RLE DU QUAl- 4
Port-au-Prince
Achats de Caf6 ( tri6 ou tel
quel



Faits Divers

RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUE ;
OBSERVATOIRE
DU
SEMINAIRE COLLAGE
SAINT-MARTIAL
LIndi 19 Nuvembre 1917


Barom6tre 7062.
minimum 22.3
Temperature
maximum 30 :i
Mov nne diurne 25 1
Ciel nuigeux le jour et covert
la nult.
Barom6tre constant.
I. SCHERER
Cinfema-Parisiama
C'est dVcidement ce soir qu'aura
lieu I exhibition de *Sous la mena-
ces le film incomparable don't nous
ne saurions plus rien dire
Que personnel no manque A cette
soirde qui donnera occasion d'ad
mirer le jeu db Melle Marie Louise
Derval.
Nile Eugfaie Foogfre
Demain soir, Mile Eugenie Feu-
gire et sa tioupeoffrent un spectacle
pour adults.
Le programme comporte des dan-
se. excentriques, des chansoonettes
parisiennes et une foule d'autres at-
4ractions don't nous engageons le
public A aller jouir au Cina-Va-
aietes.
Flacfailles
Nous enregistrons avec p'aisir les
tiancaillex de notre sympathique
amni le Dr JAMES EWALD avec la
charmaote et distinguee Mademoi-
selle MARGUERITTrEB IhSS


Nous leur piesentons
fhmentnt&lIS PI US C4rfdiaux*
k4


os corm-


Un advantage
immense
Voulez-vous trouver de quoi rece-
voir vos anmis avec distinction ? Al-
lez A la
Socithd G nmrale
DE
Kola Chawmpagne
DU CHEMIN DES DALLES
ou vous aurez I'embarras du (tnix
entire I'excellent kola. lea limonades
gazeuses, liqueurs varies, airops as-
sortis, a C.


Poarquoi ?. .
Un avis de la Gendarmerie qui est
toujours en vigueurordonne que les
vonures qui montent A Turgeau ou
ailleurs passent par le chemin de
Petit Fouret prennent I'Avenue Du
cost pour descendre. C'est clair et
chacun s'y conform.
Pourquoi hier, vers 2 heures, une
auto monte par un otficier don't
nous ignorons le nom, descendait
par le chemin des Dalles et a fadli
heurter la voiture de notre directeui:t
Une ptrsonnalite hattienne, Me F
Mathon, assistant A la scene.
Les m6faits de la
rivi6re bord6e
On nous informe qu une des bran-
ches de la rivi6re blanche, appelee
rivimre boid6e qui a laissa son course
depuis la grand.i inondation en plai
tie, met les habitants de Gan:hier,
de Fends Varisien et des autres rd.
wiors avoisinantes dans I impossibi-
iitt de v4yager depuis la semnaiue
dertiete.
II n'y a pas tongtuimpS, nous si-
gnalions les inconvenietits qu'ucca
soinne cette derivation. Maine pen
plant la s4cheressq, des sources jail-
tiisant ei abonouance sur otne grande
pariie de ta route, A Gornan. ren
d r t 1P paasage iikcces.;bble aux ca-
brouets.
II aerait necescaire, dans l'intret
de tous, de rtfceier les ddsordres
occasioiin4s par ce course d eau et
d'entreprendre wthodiquernent les
r.paratious de cetto portion de ia
route publique.
Les Persev6rentes
C'est deinain que se c4~0bre tia
fgte ovijielle des lilies de la pers6
verence A la tlBailique Notre-Dame.
La rctraite qui a eu lieu dantas
I'ancienne Cathtdrale sera close ce
soit. A lI Grand messe de demnain
les chants seront executes par la
chorale de la corfrerie sous I int l-i.
gente direction de I artiste Jean Zd-

Bibliographic
Mr Gustave Chaumetre vient de
dedier une plaquCtte aux autorites
haitiennes etame-ricaines, et a A tou-
tes les personnel en general habi-
tant le territoire de la Republique
d'Hiiti *
En attendant. ecrit-il, Ja publica-
tCon prochaine de mon livre sous le
titre de Haiti vers l'ordre, le travail,
et la prosperity. je desire fire con-
naitre A mes concltoyens mes refle-
xions sur la situation actuelle du
Pays. car il est plus que temps que
par des measures s;ges promptes et
energiques, le peupie haitien sore
de I etat de mi.sre dans lequel il
continue A se debattre.
Nos remerciements a Mr Chauniet-
te pour son gracieux envoi.
Contr6le des Douanes
Le steamer hollandais Prins VWil-
teni 1 ., apres avoir laisse New-York
le to d.e ce mois, a apport6 le sa-
medi 17 novembre courant pour
Port-au-Prince twois cent douze ton-
nes 710oo ( a12 t 37 ) d'articles di-
vers.
Port-au.Print, le 19 Novemnbre
1917.
iUse le uoal'tle
Asthmatiques don't la vie n'est
qu'un lorg martyre, employee, sans
hesiter la Poudre Louis Legras. En
oo'ns d'une minute; cetie merveil-
leas, Poudre, qui a obtenu la plus
haute r6compense A l'Expositaion
Univreslle e 6 9oode Paris calm les
plus violent aces d-astz;me,catarrhe
oppression, toux de vieilile~ bron-
Cnltes.


Dipat ge6aral Pharmacie M.Petrus
A Port-au-Prince.,.
Rri*senmlatios populaire
La direction du Can6-Varitd6s
rous prie d'annoncer une represen-
tation populaite qui aura lieu ven-
dredi ou stmtdi.
LUs pr paratits se font de ftaon
qu, le public ait, ce t repr6seata-.
,uoa, toite ls -satisfactioi"


Monument dI Pont La prise du(t m tt
de Thor Corntells


Ilier s, sont rdunis au bureau din
MNATIN tous les confreres qui ont
repondu a notre appel et out bien
voulu prendre avec nous I'iniliative
d'rciger eux environs du Pont do
Thor un monument A [a rn6noire
des victjines de la catastrophe dii 4
Novembre. Mgr 'ichon prenait aussi
part a la reunion.
Un conite a et6 form. II est ainsi
compose :'
President, CIA.A11IKNT MAGLOIRE
DUree em du *Matin D
Secretaire, IIENEc DOHISINVILLK
Directeur de aI'Essor.
Tr.s.4rior, Monispigneur PICaHON.
Gonseillers, 11 CHAuvET,
Directeur du N .uvil iste ,
PIERRE NoEL,
Direc eur du Courrier du Soir*
II a i'6 octroyA au Comit le droit
d otuvrir utri lite de sonwi ript;on,.
d'aec,-pter des dons, do fire des
ft es et de prndreo toue measure
qu il jugira n iil* powr so p-ocurer
des fonds nc -ssaires A 1 erection du
iionu'r.,i" qoui sera sculpt6 par
Norinii Chi rl ,-s.
Nouis ainmon& a espdrer que la
Commune de Poit-au-Puince vie rtes-
tera pas ioidilffrente A ce bau mou-
vetnent at quune fois encore elle
W'ertendra pnr perp4tuar le souve-
air do cette efTroyable catasiro:phe,
tei'! oui vo)idraient fair dus Ions
ou souscrire p',vent s'adresser soit
A l'Arclievechi, soii aux bureaux des
quotidiens. .

Trtbunsat de Cassation
AUDIENCE DU 16 NOVE.I\RE 117
Prisidence du juge V R Domnond
Afaire entendue : Voltaire Cesar
Tones conre \. Adhemar Auguste.
Monsieur le juge-president entendu
en son rapport, Me El. Fanfan en
ses obseivatioas pour le demandeur
le Ministire public a coaclu A la
causation du joge.nent da tribunal
civil du Cap-1iutien.
lime Luace Archin Lby
Nous avons eu le plaisir de rece-
voir un ez.emplaire de la belle con-
Ierence sur la Carite prqnoncee par
Mme Luce Archin-Lay. l ;9 -p-
tembie 1917 A 1'Assoctation M xte dt.
1'(L xvre Chritienne.
Ein renouvelant nos meilleures t0-
liritations A la talentueune contf6en-
citre, nous la rem.rzions de soi gra-
cicux envoi.
Mme Luce Archin-Lay now' prie
d'annoacer qu'tlle done le a D6-
cembre pio:hain. i Parisiina, use
conference sur aLes intdrd s tfminins
haitiens. *
Cette conference qui sera agr6-
mentte de musique.de poesie etc de-
vrait ete enteniue par tous ceux qui
s'pccu-ent des interessantes ques..
tions aiLie r t iad fiminisme en
general.
Njus y reviendroit.
,a stirte pausicate
Hier soly, les organisateyrs de la
prochaine soirdg musical se reunis
talent dans les salons Je Mr..,rji'des
Bauzi o4 parent rep6tdes les diyerse
parties du programme. La partition
du a Choeur ces conjures j tire 4e
l'opera de Lack.na a soulev6 l'admi-
ration de tous ceux 1A qui assistaient
a la reptiiion.
Qaant i iole Atala de Pradines,
on est rest sous "i c;arme de sa
belle voix pendant qu'elle chantait 4,
romance du roi de Thule, Il parti-
tion de la belle scene du collier I de
FAUST.
Nous remaiquons que nous avons
dejA trop dit, A propose des oomr-
breuses surprises qua sont r6sszvecs
,aa public.


i1Te',entRkg, aura
repris les I ettsi
G, IlI o r'lAzo 6-'ob 61


PAR SANS FIL
BKRLIN. Le DWpartement de lai PAR SANS FIL
Guerre announce la capture d'une
autre ville du nord de I Italie, de .
deuxcretes foritiLies et di onze c-,nts \\AFIINGTON. Nri oticiel.-
prisonniers italiens. La ville captueea rapport que Khiensky a repri
par ies envahisseurs Teutons es. direction de toute la Russie exci
QuerLererid, attuee A dix anilles au.de certaines parties du taubourg!
bud de ietilt prds de la lP ve. Dans P'trograd, quoi qu'on n'ait em
le votsiiege ouest du plateau d'A-.requ aucune nouvelle depuis I
suago pies de l1 Piave supeieure, plos.on de la revote centre leg
lea Auetro-Aileina.ids, goace A leu" vernement.
iCotlllarie t don't enI evaut au IOu tt Les foactionnaires de I'ambass
urnuell t isentqo d-anten ierem:ntsans o<
-- ..... .. .... .. jvelle de la Rassie,.ils rt fusaient
croire qu'une paix separee avec 1
Avis de D.pam league ait pu etre conclu:.
La g,' 'ette T. B G(AIN partira di
rectewuen pour Santicgo de Guba -
jeudi 22 courant. I'our tiet et passa
gers, aiadresser & Oricoka
A. A. doe MATTERS


La Gc'ette VETA LOUISE pirti
ra pour $antiago de L.uba. mard
soir 2Q courant prenint pass gers
Port-au-Prnnce, le 19 Nivembre 191
V. BOUZI Cons'Vinalaire

Nouvelle A la main
Lc -- Mm)n Deu qu ils sont bd
tes. ces journalistes I ..
E18.a- Tu veux qu'ils aient dt
I'esprat tous les Iours, toi qui n-er
as pas seulemeat uue fots pAr mois


Capture de Q 00pri
sonniers par les
Italiets

PAR SANS FIL
RoMe. Aprti avoir repouss4 le
attaques austro-allem andes sur I
plateau d'Asiago, lea Italiaens on
lanc6 des contre-ofTfenives qui leu
nut nermis da fair, 20 ,x r i i.i.nni,.ri


Pelo Lisina, Suaveli
i-
Ii BeautO. jeunesse Mternelles:
s. Lotions capilires unerveilleu
ORINAKA rdieun-t la chevelt
7 lui redonne sa teinte naturelle et
arr6te la chute.
* PELO LISINA
et SUAVELII
Lotio s prodivieu es ponr lissei
e Chovelure ila plus rebtlle. defrii
n les eheveux tout en leur donnant
! aspect soye'ix et brillont admiral
La Pelo Lisina et la Suaveli
ont la propi6t6 de guerir les irr
tions du cuir clhevelu extirper
pellicult's et 6viter la chute
cheveux. Ce sont des Lotions raf
chi santes, toniques et patfumbes
s usant aveo la simplicity de n'
porteto qnele autre lotion.
Piochainement avis et cliches
nos ptincipaux articles li'Ee, Te?
. icn, Ftoa Bella
TIHE OHINOK 1i'HRMACAL
,, 97 99 WaterS'reet. New YotkQit



at
ma


y comprise 6 olliciers.


Avis Lplus I
Le Directeur principal de I Eire- s an
gistrem:nt el Coaser;.ateur des Hly- cmifirtSdo
potheques de cette luriiuction tait 1trut instant
11*. du Cho]
savon au public et A l'Adininistra- *t>D.y-t
tion Generale qu il a tait choix de s.OAL
Mr Clement B:augv prour re re on Indispens~
con mis-stgiataire et qu',l repo Ad de DosU. v.
sa signature comme de la eienne I=m"*,*s**
propic.ce, coitormntn:ntt au p eseut ,iEArvow
des articles 8 > et 8 d4e Ia Loi sur
I Enregistrement.


puwmat antisep~qp
MeorcufOal ni CulrO
t.ravaiido 3w. W@WA3IR

tnUBr~ tons I@$ -
.0 gram. ss Jvrt~ d
- pruwes do i e .aa
ab'-lea Ptm u Fdimk


ronr-au-Prince 20 Novemb e 1917 Graud* Fabriqua
EMMAN'EL GABRIEL AUGUSTIN1 KOLA-CHAMPAGNE
S- D. ASCENSION

A VENDRE Caf du Port
&pie; le pianosimpleset doubles Pormrnde de la Jarntqu
Sidreiss5tr c lbs ,urea,. La meilleure



Le Vermouth Cza
Wa pins Cesoi a e ril4aps, aF toptl F on e sait J! ,I est
L'Ap6ritil le plus elicla^C
Ledigestif par excellence,
La boisson la plus ddlicteus
et de meilleur ton qu'on.
puisse offrir a es s
Aussi cet avis est-il seulement pour yops dire que voas to
VERMOUTHIU CZANO ekhe
^ A.DE MATTERS et CoO


~~~LPC~


U i I nn..


Ceolul qui achete

L'EMULSION DE SCOTT

L achete le meilleur aliment medicinal que
la science a product en cinquante ans.
11 n'est pas possible d'obtenir les effects
curatifs de l'huile de foie de more en J
aucune autre forme.
(Prennez garde d'obtenir toujours I'Emulsion do Scott)


- -


--