<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03015
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 16, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03015

Full Text


We 4110 QUINZE CENTIMES Yeadredi 16 Novembre 1917


g ient-MA GLOIRE UDACTION ADMINISTRATION
SDIRECTAUR Rungle des Rus FW-on O Amdri-iB

PORT AU PRINCE Les a nsI ces seat reps :
0, .00 A ze-v.Auw.rnmuhCi:auz burc*am de jouaral
5.00 A fAtis: chess L.MaycUce & Cie V, KRu T"rmMsm
DZPARTEMENTS A LoNs: chcO L. Mayen. .cf CO 19. 2l,
L. 0 2. Ludgate Hil
6.00N R& aw-Tou Universal Publicity Compamy 45 WN
ETRANGERJ A I LTo114 h s wgt

Q u o t i d i e n ,. ....,,.,,,.,,,,,-cm .,9 ,.0,t ,,,- .,- +,
IT-AU-PRINCE ( Haiti I u t dsnis & stIsrrw, payOabUls



QUESTIONS GOMMUNALES EN RUSSIE La Catastrophe de Thor



DI. Les Insliulions. Les Finances. KmrusRy a 20oo0 00 Rapp0rt e 'Inieniullr Ima iMliell

i -IumIm a la ulSPOS1lO INSPECTEURGENERAL DESCHEMINS-DE-FER
oates nos villes le bord1 de faut nous mettro a la besogne,. har-
gnkcalenii'nt in deb ir- oiihenit PAR CABLE OBIET: CATASTRO I 111E D)E *de s'y tenir. ( Art. 9 des rglemnents
mombci, un depotoir in- .Sience et vertu miaruchiit de pair. de ia Cie rgtissan les services des
agrani, 1n icadamids, et Aprts avoir procuir 1 iinstructioni PARIs Le premier ministry Ke- 1 HOR 4 NOVE\IBRE x9t7 cheti de gire, sous chef de gare,
t un lkaro quai eclair6. it taut songer a rdcowopenser 'hion- renkky. qui s'et ,chaprw de Pktro- I ispecteur K-rveur, etc
ra ou I on so pronuene- ,n,'etL et le devoir grad dans la nuit du 6 Novembre Le novembre est !a tote de Car-
qu4d la brise dulre J donado u'il suit taili des grad dsla nuit du 6 Novembre. Lt e a see rfI teet l
,quinid la brise du large Ju dinwdo qu'il soit tabli desdans une ambulance automobile, et retour et de tous tlunps cette tte a Aprs avoir fait l recette, le chef
rratra.clir, i y aurait ri civiques. Ces prix dcernsqui rejointle qurer-g raltouoursattirunou ormednde train, .onsiur Grace donna
fchaisein. dEt bal s l dtes tx plus dgttnes ttoute justice etde 'armtee,aauraitmlntienant 200010 ce village. Pour cette raison la comrn- ordre de dpuirt. I! ttait 8 h ures
elet ait a rato co la n oe ct lie graiose, en j1 do a homes de troupts A sa dispoiion rie P. C. S pr.c&Jemninent availt du main. 11 s'6tait doac couldl deux
arcletait Ia radio coinine ce niornie ,rawiliose lo Jour de Ia dmes ue troup s a sa dirspoI'on. d i i j i I du
rabari d argent. Poul- It, e do la Cadt, par le Mas .r t l. dapr6s on t iter la douceur do no mrn eO en iprtsence de la population litparanda ( Sue le ) ciates Foar transporter le grand a celui du Fort Lerebours. quant A
d le corps do mnusi )oye.seient co'ivIie. ls rc(;.),,)oi- nombre .e voy'g'urs de cette lour- cet'e here le train devrait ctre de
iaooal *,.rait chanter pour seralent la veriu dauns ce qu'elo. a Les dernires nouvelles de Petro- nec. Le premit-r tLrindu 4 novembre retour A la Gare et plit repirtir
iaques tlaiies cr.oles oit ,le plus tt lile et de plus udlicat: grad dissent que les Cosiquts mai- est pairi de la g ire du nord A 6 h; Le train 6tait A ce moment cons-
As la Iangueur des pas- nous ferions t1urir Ia clIIinto trisent, dins les rues de Peirograd, du martin, .hliure rtcnmentxire- I titu6 de la machine No 20 ( Chris-
1cales. institution des rosi"Cres. 1's rtcoir- les membres da parti des Bolshevis- atait cotnpo'6 dIe .1 voitures de le toph: Co'omb ) Je 5 voitures de
untriur d la ville se d.- penst-irient to devouituenit daus ce is classes, une boite couverte de deu- premiere classse, J voitures de deu-
dt de lai,;os avenues (Iqu o i'l a de plui subline et do plus xieme classes et use bine charg-e xibme classes et une boite contenant
tanandle on oscr 1devoulellt des vieux ------ d-un tret constitute par So sacs de !es so sacs de caft en cerises. Arri-
fleuiralieent tde pittore Enliri dans l'adrninistra ion de nla cafe en cerises. v6 A la station de Bizoton. eu 64rd
ares. 'omrnenades pour ei- j persiste a d ln inder I'adents- li i'CLSyJ Arrive au Fort Lereboars le Corn- A li forte rape qui conduit A Cir-
ajardins pour lea enfants sion deoretranger, d3a titne que leur miss.aire du Go.uvernement pres la refour on lit des manoeuvres pour
bchevaux de b )is et des entid' au Tttiunal de comiinerce. ( P trotlOfra(lC P- C. S. qui etait dans le train. va pirtager le train en deux parties.
LDes jardins botaniques oi't La coloroe etrangtere comnpte des le surchirgement des unites consti- On laissa done deux voitures de
tnouis etudier toutes les i mndecins. des ingiiieurs des horn- tuant ce corvo', to16phona A la g ire premiere classes et une de deuxieme
id plates, d'arbustes et lines d alftires. Ave,: leur cjuunais- PAR CABLE du Nord pour d m.inder un train classes A cetle station:et le train compo-
Iqui fout a notre pays une sance de nos besoins et do nos supplimentairc. Ei tltct un peu .c' d'une voiture de deux;-.ne classes
ipaiure, jardin d'essais' mcurs- ilts n pourraient en ror LONo)Rs IEs.- Le premier K-rens- ap;si arrivait u.A nouveau trin uneboite contenant lecaf6 3 voitures
aplantps etrang6res. Des ddans les Co iseiis qia aprs un sejour ky est imintenant & Petrograd et a compose d'unc voiture de premiere premiere classes, se mit en route
lacclinatation oft nous de trois ans-- 1 nous aeraat certai- pris pratiquement la ville entire, classes et de 2 tourg)ns de deux on pour Cirrefour. II etait A cc mo-
aidmiter la grace nonclia- neine;it d une grande utilit- dit Ia c Findish Telegram lBureau P classes .ais au gi and dtunnement snent ir ore. Ariiv.1 un pea ce mor
Ma crtodl, ou la leg~ret l Mdas avec qluci payer toutes ces qui ajoute que toute la lIussie,excep- clsse a1sa au deposnd s non-t anent rrre de. Arverm un pede horrs
eaBses petites btes qui refocmnes tA une petite parties de rograd, est de tous, a chine depos ses nou- la brrie de la ere 6:ede hor
0s ftorits .. Les j-rdius Je pose dts I aboard ca principle: mnintenant entire les mains du gou. veles units et retourna la gire du I1 machine ayvnt manque de pres-
nous conduisent aux il t:u. que li Commltune puisse sub- vernernent provisoire de Kerenski. Nord. Les nouvelles u!iites arrives sion pour continue, s'arrta. La
cientiques et ceux-ci aux venira e le-mine a tuus ses besoms. turent attelees au train de six heurcs. pente de cette partic de la vole est
Ila musues appellent les Avantde nous o*cuper des tinances A ce moment plusteurs personnes de 3 olo environ. Au moment de se
les et les theatres et comninunales ie t:eusa aouas lir unu remarquant le surchargement des remetnie en mirche, elie exeri une
Ecoles. Car tout se tient document t qu A. issnanni voitures t pr6oyant sans nul dou- brusque traction sur le train qu'elle
Svie pat la vie intel- p ve que servi VOus hadate qu'un accident 6taitfatal,descendt- remo quaitL t [attelage qui rellait
aYiepratiiue. la vie intel- prouver que nouus souines habitues Olason hollandaise) rent, parmi celes-IA oa cite Ie F'- Ia boite de cat au3 voitures de
artislilue qui s organise! a une asvtr'e et miniutieuso taxdtion.I rent, parmi celes-A oa cite le P.- la boie de cate aux voutures de
pas un muse oi conser- dans Ia rtorine qum impose de RLE DU QUAl- 4$ re le Guidec, cur6 de St Joseph. le premt,re classes se rompit. Ces voi-
Ges des 'emps anciens! touted notre administration tiscale, it Port-au-Prince i Fire Ar.hange, directeur de St, tures de premtre classes surcharges.
0dit mutrtes qui cepen vous eiup0chera t do cr er a I inqui- P" Louis de Gonz tgue et Malval, coin- outre measure fn:ent emportees par
au C ur! Nous n'avous sition et a la nouveau',. Achats de if ou te missaire du Gouvernement pres la gravitition et:o.-nience ert A rouler
le culte dii souvenir. Pas liteportons nous a quelques an- Achats de PCat ( tri6 ou tel p. C- S Les voitures de lere classes d'abord lentement dans le sens de
ue oui lire les cri s ntees en arritre, c'est dins le pass quell sont construites pour recevoir 42 la d6clivitd et par I'acce16ration sur
)nous:ont connus, aitnms souvent que nous trouverons le personnel, mais dans des cas excep 'une pente de 4 o0o en tice de l'A-
etu1ett inje eux qui nous prog lour lco ptez tes du proclainl tionnels on peut y placer 5o. L'en-. sile des aliduis fiairent par 2.re
eta ve ite partout., nAt 1S17: .a partir du ler j:anvier liy 1 hdSSuO tl f- quite a rev4l que dans chacuue anim6sd'unevitessevertigineuse cons
ioutrag-. Quelle vertu le duoit de patent sera perisu sur delles il y avail de 100 A 120 per tituantua evritablecourse A Ia mort-
donc! NoAs qui no sa tout ceux qut exercent un cominier- sonnes, Les couloirs dt.ient encoin- Elles ne tarddrent pas A enter dans
rapp.ler! Quoi, pas ce, une industite. ar, mntier ou b en.t ,D1it (A s bres tt les plateformes avant et ar- la course qui se trove sur le point
Pas une grande piece profession qu-dconque, d apris le nrere absolument bond es de monde. de Thor et qui a 75 ou 83 metres
Ui concert! Et les haif- tart annexed a la present loi. Sout d ryon La force centrifu nulle-
n auant sans doute la except du drot de paente 1 o les PAR CABLE Les rgements de a Cie interdid rayon La oce centrifuge nulldevers
Ses Dumas- se piquent agriculteurs et cultivateurs pour sent Joimellcment aux voyageurs sumen. isaont les emb ortalanc La pr un devere
!Ser aux hoses de l'es- out ce qui concern le travail de la PARIs 13.- Le ministere a db- de rester sur les plateformes et con- soiuian leset rtoae
Po(voir hotter la musi- terre; '-: lea toictionuaires pu- missionn6 cette nuit. apres un ichec fient aux receveurs le soin de les vlture drn le sens rtograde sai-
blics et les employes; 3 > les coin- A la Chambre des deputes A la suite surveiller et de d/tendre A quiconque ta hors de la voie et capota sur la
huli, pas une Ecole Coin mas journaliers, dominestuques et tous d'un vote de 277 contre et 186 pour. 'qui a'est pas un employee de la Ce propri'situea simmediatementapres
ceux qut travailtent gagegg.s l e pont, la second, cmporpae dans
'it qui, plua que la cite, Voyos le tart Je ne vous le la meme direction, telescopa la pre-
15,- quand ce he se donneram pas en entier. Je me con- mitre sur les 2(3 de sa longueur et
Point de vue btroit du tenterai dattirer votro attention sur encore tres relev6e et ils 4taient tou-'gociants et consignataires 1.005 et la trois eane arretee dans sa course
d*e clocher- de I'mns- certain poins intSressants Voici jours ce qu 4tait pour Moliure Mr les 6trangers 1.200 gourdes. Les ne- tolle par obstacle constitute par les
.fants de la cit.? Je quelques categories de patent.: Purgon L'impot sur I'alcool quo gozlants ou achdteurs de cargaison deux premieres, tomba dans la rivie-
.Ecoles comnmunalos, Les armateurs depuis les ombarc ..ai dsmandt- existait ddj4. Par 300 gourds; opticiens et potiers, re de Thor coulant A 2 mitres en-
presionnelles t d'ap- tons de 4 tonneaux qui pyeut dou. I point de cadres, point tant encore des professions disparues. r de Thor coolant mtres cn-
z gourdes jusqu aux vaisseaux do de soixante gallons, les guildiviers, P'eintres d histoire et miniature et viron au-dessous dela voice. La ca-
omo 100 tonneaux et plus qui sort tax^s paint vingt gourdes Lesa libraires- barbouilleurs. lllasal les barbouil tastrophe 6pouvantable du 4 novem-
C ommuna'es ou, Ion cent gourdes. Les apothuuai-ares nt on lisait donc?- cinquante gourdes, leurs seuls noua soutres usI EL tous bre etait le tait accompli; i"l tait en-
Ssavants, mais des d. A o rt-au-P'rince cinquuan t r lea petits mxntiers qu'exercaient leas viron 8heures 4 La position A la-
instruction simple eot gourdeds alle Et routes les di.rcentes classes t epetits blancs, Pacotilleurs, p-.quelle la rupture de lattelage s'est
ction Civique et mo- te gour esa .. dee marchiands : marchanos de toile cheurs, perruquiers, quincalliers produite trouvea8>omdttesdupoint
aste! ou toutes lea. Aux Csyes par quell honneur?- et comestibles en ros, de toiles et saliniers sellers carrossiers et sel- d, an n ,- dk. ..


otgratuitement don ilts versent vingt cinq gourdes en comestibles en detail; en d6tail:iers siples. Tailleurs dhabits- une dcvi de qe deant
pour interdire toute plus. Les aubergistes qui payent!ayant boutiques fixes et 6talage au aux Cayes la patente est toujours un'Asie des ai.s de 4 usqu de evant
et qui poursui- aussi aux Cayes plus que dans lea marched, de tabac en poudre, I on plus levde-a sy habillait-on davan- .aAsila es apis. dq 4 s[I dc ce
bien dtlini, prpa- autres villes; lea armuriers bans prisait toujours. Voas savez que. tage, et faisait on plus vite fortune? oint A la proprist6 quCa suit celle de
ofession ddtermin6e. publics, des mnetiers qui oni dispa- c'taic le passe-temps favor du Roi Parmi tous lea taxes le seul qui 'te r Francos Jn Charles dans la direc-
oinelle do menuise- ru. Les broteurs & dos d'ar imaux Chnstophe. Graissiers et autres pe- meure, c'est le spdculateur en den- tion de Carrefour etde 2 olo de ce
et toutes lev au- paieut vingt cinq gourdes. Les cour-Jtits details; marchandes de vivres rdes. point a un peu avantla courbe. I'at-
61lves forms pour tiers de m.me que lea chapeliers. et lgumes dites revendeuses- la Rassurez vous. II durera... come telage qui a c6d6 est celu qui reliait
apprentissage. Cous On sait qu'il y avait dLs fabriques corporation remrnte assez loin, le caf4... comme Racine, come la bolte de cafe aux voitures de pre.
Go suffitait pas de de chapeaux dans le pays Et qu une comme on le voit--, de bonbons ime do Sbvign1. II edt en bonne mitre classes. Comma tous les atte-
bullea do savon des de ces fabriques fonctionnai aucourant dans les rues. Nos petits compne n bone C os ls
Sdas :leas phrases Cap sous la Culonie et sous le Roi mouness promenant leas bacs. ag lages e a .e, i se compose d'ua
de conf6renciera; Christophe. Leschauffourniers paeuntHaiti gure change. Le ngo- ALFRED EOUR AUGUTE contenant resort bout
Profewaurs. Non I cinquante gourdes, les chrurgiens ciantset consignataires aont del- ALFRED NEos AUGUSTE din devant amortir les chocs des
SnoUar tmDa. II v1*.s cinq. roeio n t pO *Yc Sal t e prFcisl0 9-, (A .. tmpons. Sur uU sole tait de foa4
.................. .....................................................................,.....,. ,,...... ........ ,,... .............










LE MARTIN


poll).Ils in is flit"






d ol11'.1tlit, t I t F IId 'Z I tt''I I I I L I I I t i41t



f i -* i tcei : I ,t i t4 1It I, :. -I t lit'vl, l


tild~l Ii a f l 'a cctjt II. it-~ ili It) I
1)Iellt~ ie s% C 1;Il le .Cc'110 il1'i



'til l iu~t t i tI.


S


b. 12 ',~. .1
I' I,..
gc
I I' t ~.2\





Ii

i'.J'.


A. .
1

N ~ **'' IL ~-


a its Divers Suc're Turbine Capture
-...- de Ba yeuac it(liien

RENSEIGNEMENTS Vente en -..ros G;. (,.- le sc
de ioo flirts poids francais ch. z


SE, !



3al


U

I H


METEOROLOGCIQUEi RI CHARDSON, Place de ia Paix.
I .fVT^A I I I I f t II
i ti [ s. 1 .' r v l'n 1 it [ i."


~-'' J.. L I-" LaProch: 11ne suoirt. rnnsicaleI

!INAr1I1: COIA,,4GE .i Sefioll IAIj't p 'tiiwhlmw )J't~ IIIlu-
SA N -mktr N t- ijust Me ioica. (it.dris iolitliiit-'sk
ii i' T~N ~i j)1 J1) 111S, .) an ( I It t. I~ levii. t'. -.I a III u


rIt' chef's desIIII ji ;4a j t i III c -it


I k" I l t- (Jdt'IIll, iorit It s 11 mi t u 'I
mavxourn 2S borIs IlaIdit' -)"rt kentraini de ucvo-

t U '\ a mnatmoite et LO- Usnidaiis titchilu.,3 i~tle'd-i" plus
~ ~NlLFe p tt t'itt coil) piWtioiiM. N, In ~C..,-
!I\ IlS S IVO It' (ILlI I X 1 FAt 1A Z1. VI


it
I' -, I -,~l'. t It
I t I I*'
S I Ii \I'I I'~

I I : '

I",
I


:1


I' it' i' i I Ii i I L)lS ; ) '-


i, (, '. -. .1 I :: *i i ',-se r ^t
f. lit
. . . . . ...-. .... r p.1-


I.....- A.

'I
1~ -

1.


C'
(.
I.


a
1:. 5.
S 'I *.' I.,
-i I:
1 1. 2
Ii:
S .. 5. .5,..,
Ii


V 'I A .2. ~2 .. S.
t.LU i I
p ti..
':1 I
SLI



Ii2''
1 jI; LI (.1
~. I,


- .itli -
'I-








I'

t I' t


I-
I., iii It Ar


& ta

u~c K .Ldt'L J.I


t


I. 'N I, A I


C I ar I i Il... i"s



I 5r~ I I II -;
-* I~ t!N 'J~1 c Ii i, No. 1' 11 tsill !p t"!'I uit'[ 1!


IOU-,CSs.N NOIS.f%"U.j ate-I. LtioqaitNd" 1'


c 11.1 4 *e>, .J : t-CAU I rU.\ rsllow %diiS


tV '..EC IIl d s cc (.jiii'-ouAUX P'I mlii dgu '. ,qil
it 1 \i o (


*' -tiL t "od llIS!II siyt1d )1in;ticdU(Ane-i .'le 4~l1 ~j~A.tlc 4J41111
!! ', 'WI c t u I C In 'c dca c s rpr iI'Jou .ld 1111 I il it


.t .1... .1 i ~ pr ~ .. ~C .l 311Ict Je 'nc e AndchJ-J euvres d,:* ( Tie-
uiL'c ..'r S~t~~. A JII~lC .OU iL O NAVC J .ojut,.I &a hIa trjphie g Le' Renon..emetit it.* In
41u -L;n ~it:tU I NC"-t: tfL)U k:,Li I NOI).Cic COl uc.]d _e I t dei''cs dba'
leJr !1 itLil:,,leextraord~filtAire d n ,c genre.
~~~~~~~C~~~LI OTIS 11-t~I~l i 2 ~oIoIU UIN CLI'C iltice Lt IaIiSOrt` C Oa ne s~iurait rnjtiquer, sins he
uric Ot s :'C aL.:C.u n iatt-, 1 j eqC LeI d i (,Lj-,1L,_. j aj~'rrivcr A cc e rt ctr auic-b te q ipo
1_1a U~i t. t 1I 'U( 1CTC o: : d's Lhinii cia n t de m~a csartistiques
(oriten~jit un ~l k in -.l~:'t It~il'.- Itt a'' 4l j1 IiuItUE taC..o:J~r :ei te ni pl:at
i i I aux amnateurs Lie b goutu.
1.1 L e L-',d" 111 1J,:, I :.A I '- iIIi t Ioil 1 a".-,'vIN"aI CIC c t"A '.OI.: A dCrna~t le p~o aiii i coinplet
de' Cc '',)Ur IL:,I..-.. l.C2 AU .....iitrjiiL- SNur LN ahg~'i. t iloits qui pre-
di' ti~i :oo5 r ~ tVt~qU'~ c i~tsdi.~.Uu~1CC~d t~Non olve uN tu Li re
r-v ,'w.t 1 iumi !.t rrc- trein sur IeE I-2.1 dli Cf\sOALtICd\ OUI &s rkici.lieyqi a
VoutIu. l aiIILU IS S'11 V C11en AVAI115 tio.S r-.!N, .Olt j) IU c e~i o n.Ctl ifllssiofl d- S EIl e President
auaei Itu r 1) -'s:e. 's n'\- De'tout :c qi viji iell dSe,'re r td'II I ti, a t cho,.si pour remnpla-
J))' .ttp) Puique M. iire (LharILc1 il d,oulc que ia rcspons-.b Iiut dc ier Ile N ot a irFe Charles Militry
.M'kiirv a trou%-6 ha mo-;t en essav.Ant IA (:onipagmiee' t ent uiiti t co 0 trnrrdans la catastrophe dui Pont
dt: niitre Ac frclin de'la vo.ture dans pc.Lt atsro~i du poijt di' di Fhor. Mr Pas..AI Mitlery est bien
laquelle il se tiouvail '[ hor Iul est iniput..,bhe, pusuelldi' A J Port-au -Prince, aussi sa
Au point de' vue de Ila vote, 11 est est due A LOUICS It~s m pu-t~cs..duel nominaiaon "a-t-elhc te accueillie
,rcgietutabledi' trouper uric courb.- de cc% iinploy-'>i, a ous hIcs d~gros hie-;'a\ve, satisfaction. C-est sous ha prd-
st taible rayvon en ph'Ime vale, d-une rch.Ju L -PUisISICS serre-I~elli ju5-1 asermnce duLge pGqes Lgerqui. rprd&
part, ct d'autre paxt, de' trouver cette qu'au iDire...tcar en Chef. jiie est I sencpr Merit. Lin p MquLtas, Subs-
c-ouibe sur un port l)D'autant plus due aussi A tou es lies imp.ortections 'itsut. a eIsi ors us
que cceuc courb.. suit uric des ram- de' i'cxp~xtat.uton, du tna~cici elet de'itt
pcs les plus tortes do cce r~seiu De'- ha voic Li Comp ,,iie a loujours' NoiiclIe la maim
puts longremps d&12 nous avions si- ur eulL', coni~n n une prercgu rshosn su vi tar
gnald ctt incons'~fient au point que tive --ontractuetle, de nommer ses ni avec les b~anchisseuses Di avec
ia Comphig!'Ie avait iait 6tudier une employd -.Ln conss~quencc tie doitr les chinois.
Yariante pour obvier Ji cette forte dtre scuhe a subir les dommaages que I Le linge sale, crie-t-il A sa pau-
ram pe ct A la pentede Mariani. Toute ses employis ong causts. yr. femmie qui w'en petit plus, le lin-
fogbc comporte un devers, c'est -A- ELJG MAXIMJILIEN I5e ale se lave en iamnilL.11%


Los 'tAllvt'fd nd


Laintensilt6 de
do ce~tt0bat;4iiie
des v'aiidtiornskiiI
to-s bindees etiv
I emkieIfim28seule


Boi,


i


offolown"MmvWA


I


1! b tiI.IN. L
FeA: te et I'ri~ll(

( ) I c a. I ) I b I '-a


de lai'It hve lilt i

Lit's jilt -,tde I
tie SouLnIt 1,11e,4


vt-'! oIt Sud doIt



Los A u














lit i'l it'. lkthe




w,iw., \1i








LI

,i i' it'- i

1, 1 1A I 1'




I. t It'- t





De r) I ~ if""*

I .'I A




LE MARTIN


Fausses d6nonciations1 Orinoka,
11 arrive t.is souvent que des in- Pelo Lisin?, Suaveline
dividus viennent A la Gendarmerie!
denoncer quelqu'un Fouravoir com- Peaute, jeur esse eterrelles:
mris un fait illegal, et presque tou- Lotions capilaires ineiveilleases.
jours 1'enqctee prouve que cette d6- ORINAKA rajeunt Int cheoelure,
nonciation est fausse. l]i r'l*edoi, sa teinte natuil'le et en
Ainsi le j3 novcmbre dernier, la alslte la chlute.
Gendaimerie fut irtormee que les PELO LISINA
jugcs du tribunal de Paix. section et, SUAVEL1NE
sud, principalement le juge Bonny
dc mai daient tr:s souvent de 'ar- I.otio: s prodipieim~s pour lisser la
Rent 6 pait l'amende lrtvue par Clieveluro la plus tiLelle. dt'fiisant
la loi Le rcmm6 Michl!us Maximi- les clievtux tout en eur tonut to n
lien vinw dLclarer qu'il availt t6 jug6 aspect soyeix et brillant adminrahle."
len vn d*clarer quil avait jug 1 a Pelo Lisina et la Suaveline
par le juge Bonry et cordamn6 A or,t la >ioplsint6 de uear los arrita-
une amunde s'delvant A une somme tions dii cuir chevelu (xtirptr les
plus oite qcu celle adjugte par le pellicule. et tviter la chute des
tribunal. 11 pr0terdait aussi qu'un th eveux. Ce sont des Lolions rafral-
gendarme P'avait failt payer une cer- clhis-antes,toiiques et paifumnesqui
Line valcur. s use'it avec la sirnplicit de n'im-
Le bureau de la police pioctda .ole tquel:e auttie lutioni.
imnndiattimr-t A une er. quioe ds- PI'ot laiincit. it avis et cliches de
rVitse, laquelle prouva que Miche- tos I lncipaux a ticles /1.ft, c'ata
S.ci l. F /ca lif lus Maximilieu avast fait une fausse 'IlE OHINUKA 1'II.ARM1ACAL Co,
dtronciation. '7 T9 \Vate 5' rcct. Nwv-Yo k CiLty
C.uand il Jut conduit en prison
par un gerdaime. il paivint A s'6va- -
der. ce qui ailt cicirequ'il ltait ide'-
lement coupable de tausse dncn- 1t"idi avec des forces lus no:nbrfu
cation centre le juge Bonny et con- e et llus de .ule" cve li lut elrco
ire le g ndarme. me dt3tirt.
L-re A RAYVOND I es ct'lomr e.- li liarch;eilit enl
I A RAYM ND f Pa; iol d'1l, IVt vel' lef' trorit ten
S '15 h. les Iienta, Cismun et P ave on te
Lotc.rio de biontaisance l nntco os va
.\ iAMonte I'orm,.atico, [os. :varit-
Coeitor0 i l ; lit a iotie iist. niatio)n t-s )nt dii ni tiitoler, aprtis u,e-
de Ie, ;s,,rt.a (,,t,- 1.--'a, aIi e ,. ,Mt,', a. harne, e. v%, lrs ues pusi
au piclit tits Maison-s Claires ', ttd V l e t, e-.
tie Min Yvoml e s reev -t des \i Di a di section de la a'.se Qe
tini R dl a; ta-t Is iii I t di ).' .. .


Th~er, 10t15It- Lie(.ii Ndo \r ut
IA C-( 11 daI v, MNr ot .MII Ie I )aublit- .
Nalr N t M e (cor jg s S \>I% oi n, M i
Ac I iiI I v 1)atI hp Mt-.IeIle A I; ce I :a ItI e.
M. DW~ lJrivs Ik 'lht4gde ci Mt lie CIO

IIv auait)ian Irs ot dp 1(;() dcii-
l ols do -4rmis It ) dollpf-S,
I wot de 11)i de 5 ~'t,.)do P) (1 t
I, dorl :1 -,) de 2, t-n t Unt 57 m-
nelosga~ritm~tsso t II Ilarit ISII-
Lie a ()I I t4 J't S.
!-a I cteiic st tie IF,(()L lct s, Ie
billet d uii do! lav.


io, ureaitaque Qiic~metwea eltc 1)01*3-
SI e D,1 Idi. sl j'!ieillc ii no I iite tori-
to)w;ia rtives etvemires [L(ul'tia-
ve I I.LAI ',.Ive o I I I :t' lhsI it (cs.

It cs. D1)utitms it n c ma (('eIts h.'rs
h i ( rga' .ti,vza 'u t cC! ~ste-s ucireit
I 'ia~ etci \wuchit dave pj'btle it u du
1.etre little 1ze a~~ e.
filiemr us ati~iol'iaies cr1 Ion 1birdtle
auVc stICct'le j1(oiwmde lit I ij\ e
des rivie~ ez, Lvviza et N1 omticanui
lldI141t it U11Je hiatitii rde qqjie ues
('a maiiiit s de trt'tmes, ius tijit'.raiII'uvtlt


O titl e les Ol.artisattteui s ci dt',Ssi;s eIs Ii;(,.t, s 11 ilalche dai-s lea ioL.
dt sil L.es1, .In cCImIite d'ti1ns d1s tiies es oe la plamine.
i la Frian e, anx ,Annjalt s*. rLux
borinnes tuvit s liiumai.raii es, doutr
u11 concurs actit an placement des' .L t HOtVUCe ti (ttUbi-
billets. f*
Le moultlu(til rotamr.ertial I
Le chiltre d-,ftains en cheques PAR CAII.E
sur New-Yoik s'est le' A o. l aicien r t r mi is-
dollars pour la semainc ( du ru tie (.mnei-u a acceptn de rmoiis-e
tie (.Ciiencenu a accept de tuornel
2o novemtb:e ) ; en or amQricain 15 ,,)tI, u Cabinet.
A 20 ooo000 dollars. i __ veauCbet.
Le marchL de ca.ts est mort la
baisse des piix avant sensibicmcn.t FeItlCe )pa
aflectc0 cs livraisons On ne s'ai-
tend a une ieprise que vers la fin iE*C J)(Ip t''
du mois.
La dt.rrn.-de des grains ol!agi-
neu, es se maintient et celle du gai. c En vt iltu de la ;roess een fitrineo
semb,'e 4 la veille a'une lepri e exktuto.e d tiune obliati( n liypo-
( 1 it Conmerciale ) I tlh care fa to et pa. see I'loitt-au-
S v i ,nce en date du mingt six Juillet
.1aissail e inil Ieuf cent luinzt-., u teit entmt-
Mr et Mine 0-tavien Auguste. des -.istrte et d'ln comuaimande-n ent enl
Gonmives, nouw ont fait part de la date du dix neuf Juin inIl itnft cent
naissance de leur (ille Is. dix iept,.. dttetnie infi uctuet x aus.-i
aSe de fe i ..(i'. it l'rt itie, t1 s( ra plroccd le [l e i-
S ie edi q(ue Ion coinrtera viii1gt et uJn
11 sera c(41bim demain A u heures Nov ntibe couriant A dix lieures du
et demie en 1 FgI'te S'e Trinizi. A Ia matin rn I el 'ade et par le mniuistere
Rue des Casernes. un Setvise Solentii de Me Astr't Laforest, no'aire si-e &
en mermoire des vic imes de la Ca- 'ort-au-l'rinice, i and'iue, a la vt rinte
tastiorhe de Thor. auix enchie es t ubli(lot s au plus of-
in I.nlt et dt( nit'el enci e isseur d'une
,Roii0 lie t Ua main P.o11D iunta avec funds et LAtisses lse
LEx RE NCCiAMILUi.i.s. i n cttte ville, rue du Centie de la
Tu me damandts de te piticr coI,ttnance de quaiante pieds do
virgt-cinq gouidcs et il est une heu- facade sur quaite-inmgt pieds do
le au matin, ga a un nom, ga, mr.on piotondeur borne savuir ; au nord
-her c'est du tap.ge nocturne. par Pierre Armand Chabtau, au sud
et A I ouest par divers proprietaires
et a I'est par la ,us date rue du Cen-
1,)- tre. Telle d'ailleurs que cette proprid6
DerWI reC Ifu'C teo -e pursuit su copoltoe et s8 -
tend aiis aucutie exception ni I:-
I'AR C.\ Ii serve.
l.a dite vente aura 'itku sur la m-se
Ilo1E, Les Tcu'ons ont inrienri. imx de trois mille trois cent vlngt
f16 it ur action sur trotre ft ont de goulides 1'. 3 .i80
montagne depuis Asiago jusqu';a lai monment de lobl;gation hypothlicaire
taloe de 'iave. en capital et tinutiniiil jusqu'au O
Mardi soir, ils attaquotrent le sec- OcoLre expimh y comprise les horo-
trur du mont Sisemol. Moletta d'A- raires doe avocbt poursuivant. Aux
anti mini se hietrirer.t a u&ie rd- enqu'te, pourstuite et dil-gerce du
titaiiVte tllective. L'ction fut con- sieur Chaieion Ha*stiei, propiietaire
tinuee av(c pfein success pour nous detreuraint et domnicil6 au t.ap-llvi-
hier, dansp le bu, de repousser I'en- ~tn, ayant pcur avccat count totue Me
rnemi rar des contrt-attaques loca- Luc Theaid, alec election de domi-
les. cile au Cabiiet du dit avocat Grand'
LUs troupes enemies q.i avaient rue No 174.
atteint quelques ,1ements avanes Contre le sieur Lettdlier Jn-Philippe
de nos positions, ont en vain essay proprinetaite, de.neurant A& Port-au-
de s y maintenir. i lPince, d4biteur hypoth,;caire. Pour
tier nmatin, I ennemi a fait tinei tous renseivtinetna,,, 'adrestbr au
-attaque plus au noid sur le front notaire Aetrel Laforent, depositaire
,de Moleta d Avenli, Zcrmonte, Cas ;du cashier deschaiges.
oelgoberto, mais lut iepouse6. 11 a| kort-au-Prince, .e 17 1917.
reoouvele son attaque doans Iapr6-l Luc Till.ARD.


LES PrRSONNES ANEMIQUES


ont besoin de L'Emulsion de Scott qui plus
qu'un medicament est un puissant aliment
% J fvnnrfn ean trP" nrnerlr -fif dam o


%- %- A %.%;A ~ ~ ZL U.A%;


forces et bonne couleur.


(Demandez toujours Emulsion de Scott)


a -inuuaiIwm.r.nn migB T B -im u q aq MD ,- -- w-- ----r* ___. ,I_

U

Les fomidemcents lde (t (djsir'e longer "

(. Uneproptrit d.'e qne'ques carreaux SEL de FRUITS I
parl"itCe reGePPI1l.lit avec ure misoni hibhible dan, s l(es u
environs de lPot-au-uPrin:e. (Eno's Fruit Salt)
S adresser au bureau du journal Le p1h Idouix des laxtirs pour .f.
I ",a : 'ol .t,' rt.1.l. \ p1t *,t / /,./~. -s ,^ Ut 1 .2l d i-i- h ronsImeritts Ili *'al]'allilssemeront L.'s voyag
,",-, ,/het .rs ismprl ineturs de lNotre 112 dot zline, perons i dorz line de bsoin de co' Cnl i estimable
S itIt-l',re le ',pe. pare, enveloppes I )co. encadretients venir I ial ile nip-, les maux de a

11 v I la joI e i -e que l'enteln le 12 klastique 72 aunes, encre impri- nmaLjis.-s as.s par des chlanger, e
Smondv qia a co.nd t. vc le pinten e ieo lrc'. .iie fle tlsons et d c:imat.
iond, qui co1tfnd ivcc le .irt Farine 5-l sacs. fromage lo96 li- '
!. ga.i 0 ,1 y a celle doit il cst ques- vIs, ice.e 7 9 livre U.rin e it..isp
tion cans ce pt.tit livt- Ce'te ioie, 0 ; livrcs, fruit sezs 6;o livre va!e t **s rl.gst: n de rit3 de ble
C'*'- celle doit parele Siuveur, c-esl i 32t livres, fii e d .voine 1 I- ,'rdr. et aml :e Fruits Eno re-
celle A laqucile nous convie des i:i- 132,. t re s, ,ine i1h-errs t amn!:rera prvdloene
has sa.nt P.ul, c's' celle de 'ous lcs VI 1 tre as e :at ,i.. a:Ctd g.'n'TraI. l.e Sel de Fr
Saints. Point de vie ch'ienne vcri- ,s, 2t doL z nes. fraip e co k- '. it sur le fui- en rgular.en; et en
tabj e, l'au'eur le dtmiortre, saius t e ,s 2,tilre tc c organe iitpr7-tant, cc qui p,"te
I 12 S it A Ui6.lo -,,7c tc r.
i w.I to i. d l 10 iS. fi de 1r 2)000ooo
11 impotte done a. ren ler ch f t (lic, s i-. orle 177 livres. Pr6par6 exclusivement par J C. El
pt u el est ncs:- d. dmc- i 4 bils ires Sur Fruit Salt works. Loudres.
:tr ,OLt d aboard hl,: st.'s qu, ctr.ic- 700 C s h'e de 00 z EWALDe t ? es
,eristhi l. vraie joe. rinc:pe d'cner 1i so ,. ;ht'c re i,,,t i < '-"-^-a
S e de ia la.use joie, source dnr- .. -...
!tL T- 5125 gai;o, s, au:res lhules I gal-
Vlrent Cl dc lassitude. c c. a'^ w *s 11, n *>s IKl 0, ,Ol I doozoneSAI
qluot l auteur s'.,ppllcue avtc unc l du ne 4 a n ., bo ecs i e
lImpiJi e qIi re aiisw fu une puse 1 ,e a; 4% iaunts i j imbon 1530 o e sruss; a6 informed le pu
au dcu'e c.u 'Lhes~t ,tion. vles, J:rr :cs ( Jdot zitCes. le commerce que j. ne sui
la b.se ,o.idcJi:nt cttb'ie, rous Extaits d galons responsible des actes de ma f
nav'ons plus qu a suivre dns ses j Laces 24,s dozies, la]rpes 3 Madame Lilortune I) Gilol
dv'avoppm;l s qu i un a i mednst Idouz :ilnts i;,. lames s-es 6, lits 2 action en divorce devant bier
dZVt'lopPcItm;ts qui un ai ua m:rnert 11"?I(:SJ pC,.hzr 7- vre"
I'ed;fice a sa a erection : dl-merts "i anai ue r 7 lvre' ctre inten oTe.
covst-ufs de la jole, sa cooccrd.ance 1an1ues3, 3m22 5lvrcs, more Ce 12 Novembre 1917
co1sit'Cs de Ia joic, sa o r 37iCo0 livrLs macatoni 59i livres,
avtc les po3'ul.ts de non!e nature, nimedicViam .nts 73 coL',, mA-triel api-
ses divers manwLstations, ses dt gr.s, re c maerix el b i-
Ics :mioyvns qui en permnetter t I'ac- cuure c materu2 bus 5 Loag e pirsii i
quisition; tou.cs les laces de la ques- tols, moirs 2 idot o es, mus:'d Un magn'fique pard-essts l :
lion soat successivtMner t envis g-cs, I h .n.1h1^ A coudre 4S, neuf, marque trar;.ie E.x:.
Sen achine a nioudre I. moos de bride
tous ILs piob enmes successive ment 12. mI:,les pour Iampes 2 g'ose occasion.
r&o'ius A la satistacton de l'eprit et, Nir dvres our lampes 2 es
du c Ce petit livre, sous un mince vo-, paie rt en bilae125 frames, p a Ji CI
lume, traite A lond la qutsion t encre i rane, poivr- 222 1ire tie. Enfans rus
un !tv!e 61gant et facile ou la Sim- cocre 16 rep2 e a h 8, 8 M s
plicate se t de ttement a une do potasse livres pe.ux3 5 douzai- sais f
trine Ala lois subtantielle, claire tt ns, pc e 4 dot zines 1[2 plateaux
probonde e25 douz ines, pel!ts 4 dcuz aines.,
profonde. pure 31 b.irls, poirm-s de teire 5
- .- _. i_ baril, pommes d'atbre 7 birils, -
pieds de porc i baril 112, pipi,-r toi-
letite statistlifcu lete 200 rculeaux. papier toiture ,.e
o100 rculeaux, apier duplicate iooo '
teuil.es, porte fi.elle i, popeline 77
I','inci,,i .r ,t,( i l ,. ,ie p tre tetnnuce aunles.
,i ,lwiaten ci i it t ,, I ,,'ti _-;rla R z 593 livreq, rtsine i b.ri', ru- if
I'riic e part le tea,,me Iholawat,,is b:n machine a c,:rire 18, obinets 12/
SPI'LL'TO a douziune, ratcaux douzine, ipes
67 docziines ratilres 24 douzuines., / ,///,
Pokt AL'-PRINCE 464 IO.NNi.S 88, oo00 ubins 562 aunes. .
t SaNoa 155000ooo livres. saucissons'
Articles emalll&s I colis,accessonies 603 livres, sucre suf ivres, sucre
automobiles 9 colis, acide 87 colors, 864 livres, savon 36 douz-ines. ,- ,
atCtes cravates 9 douzaints, avoine serviettes 200 douziines. serrure 40 11 et prouve qu'avec le
8t sacs. allumettes 60 g'osses, anis dt uz ines, sacs vides 13500, sangles COMPOSE "MITCHELIL
172 lives. 12, ommiers 2, sachets 40000, satlin es do!eus acouell
B. unr 24co livre,, bicaibonate tt .-olemie 282 aunes sont plui a crai dre. 11 fait
12o li\res. bonbons 716 1r e; I, 2,! T'ab1c 1 57J livres. toile circe paraitlc lic n siai'is de la gros5u4
sulprimer le, ,l,&,uletirs de I'accOb*
bire i50 douzaine, bouarss 5 duu- 13379 aunes, toile mntallique 2 roui- mnt. r'rim it l ri.rulnt dewt lafea
zaines, brc.ses 7 douzuints, oas 213 lea.x, tubes chaudicies 75, tuy.ux exerce unae grande action surI
douzatnes, boquines 76 douztines, caoutchouc 5o pieds, tapis 6, ab!es i lands mare de sourir, pettant
boteches.5 douzines, b!urriers 141 e alat soulage ios fcmes nerves
douzaine', bouchons 600 grosses, Vin 5 barriques, verrs eu i sourent de rnenstr ne
brrrqques 231brot.s, verres A irr ulires ou douloureuses-
biriques vides 5o, borax 2 colis. douzt ines, verres de lampes 137 continent aucune substances ni
bouiliards 12, balances 2. batiste douzaines 113, vanille 24 douzain.s, ,r lau nfenme enctes ni
121uibd as ,d iebq qu'elle porte. Faites-e
121aunes. Ivaseline 7 lives, vinaigre 27 gallons our vous en convaincre. N'a
Cirage 498 douzaines, cravales 6 veilleuses 12. pas d'equivalent. Sans diete asi D
douzaines, ceinturons 6 dot z ines, it de garden le lit. le ph
En vente dans toutes les pharMi
Louteaux 45 douzaines, cadenas 9 .... -- et cez vuve Edm ond MagI
dot. zines i 2, cuillers 6a douzaines, Sucre r 6,e Repu R 1''bicainC 8& a ,
cise.ux 63 aouzaines, .hapeaux 36 Pour la vente en gros,. 'adres
douz.ipnes. couverc:es 12 douzaines. (e f3laiyeuxl RAFAEL rFL(6REZ B
chai.es I douzmine, copies de le tres Vente en gros A G. 65.- le sac sou2 Agent pour a de t in
t12 dcuzaie, chemises zo douzzine, de 1oo livres poids frangais ch z M1cdical du Dr. J. H. Dye,
cor.serves 8 douzaines, couplets 112 RICHARDSON, Place de la Paix Buffalo. N. Y., E. U. A.
douThine, ciment o10 barils, cordagel
140o livres, cipus 600ooo livres, colle-
iorie a2o lives, cannelle 42s lives, Commandez directement aux Manufactus
couleurs pemntures a6 gallons, cara-.
fes 178 paires i12, clets anglaises 3,-
check 22)62 aunes. D
Drll 2o3 aunes, duck 607 aud
nes. denims 28 aunes.
Encre 2o gallons, essence tereban- 33 U"ioe Square NEW-YORK ni
thine 2o gallons, ventails 16 dou- Vaus meltront en rapport avecles manufacturers danS Pi
zamines, encre 3 douzaines, extraits quelle line de marchandises amdricaines. _
parfumerie douzaincs, gohinest Excellenlte s conditions. Ecrire fournsissant d r/


SaRl"g


pl~j ut Lli uu