<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02991
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 15, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02991

Full Text




S 408 _O QUIN BE CENTIMES Landi 4Oci e ln l ,1


ent-MA GLOIREJ sDACTION ADIo3AmmIM
DIRECT AJUB 1w 3 am Ai*ia d

rOBT ATU.PlalcE I a3m3 s eat USR :
5A- a
S* d m aa L.Mam aft h. aC T Fa
oPABTMANTS Lam. : sh L. LMas7es4 CO. sq. as,2t

.00 &N U wT is usha iuna Ia P ub ity c ..piny a I as
*R0 *, 7... --. a T C.,. 4, --.
Q uotidien r Le "

'" _______ < a I __ i -I.t e MBI <- -




UJAU DERNIER SOU, obiCS paroles Los riseas La IpousSe dn

SQU'AU DERNIER HOMME, Lloyd Gcorocs grr Marechal all

JulSl'an denier ballemlill dl cr. --
--(- PAR CABLE PAR SANS FIL PAR SANS FIL
atrayovv ,it A.,et [o',. 'Imes a ses concitoyens au Parlement fran- NEW YORK 12.-- Tant que L, WAS\IINr;ToN 1I. Ii V a q il'i ~l'li IO1No1. La derniere pousste
Octobre ,'it ,',u,'aut alpl au iais guerre durera, l-Angleterre entend jours, le t.ouvernement ai rtduit le du ,narochal liais entreprise dans le
or un naton r ir ron reer aux c6ts de sa vaillante tarif des assurances sur lea iisques but de fortifier la line lh itannique
sxnoisdepui e voir unrieu nadution rc.evoir sn bronicwr ile l adn l l ae gurrde 23 5oo Aujourd lui Al I'angle septentrional d'Ypres, pr6s
n ux nois dedue ue P curieu d'un arcur c t Ics rcind-e s.,m, cilie la France. et elle y renter n nouvello reduction dun tiers de la ctte qui domine Passchendale,
iesn tix rn e 'i.e enter; de usir eCt nat on-o unir -- le jusqu'A ce que ia France aura arra- vient d'tre fait. Les reductions ot vient de placer une arme anglaise
eis t guerre avec I Ai* -APeurl des jumsi acelui des tranies. le ge fat;. reduction, o.t vient de placer uneain4n
ce sor,ii dai ce pavhs for c La ixs e a ceux du tra'ail de It voir e ch ses enfants opprim s au joug roujours pour euise la diminution aux portes de ce vill-age tortilie. La
des millions de tojy-,, oun roupcr autour Ads combaran.ts, dassistecr 1.1 degradant de l stranger Teltes soni des risquets, indi(juan, que I eflica- capture de cette, possession alleman-
en eat.k e el on la Moranirne. Au triiomp i eide la ua les nobles paroles que Monsieur LloyJ cit4 de It iguer e sous-marine dimi- de n eat plus q 'iune ques ion de
tleae ,,,-. et IIOn sena l ni ,:ile dc Verdun. au trioniphse de la paticntc, de
la -plus parfaite q'iitutde; ,,r caret capItal palptIane, 1.1c A ...alonne George. ier ministry d'Angleterre, nue consi(drab'ement. ijuelques jours
Se hera quie parceque dans ailemande a denonrnmee la capitiac du pl.v-r et dc vient de prononcer A Londres A Le I) parteoent do la maIine an I e cri aI- guierre des Fran;ais, &
Edes cribles (d obni, lea ia trivo ate, si pa, iblc aux cure, a.q '., s l oc:casson d'une conference des de- nonce que I'amiral Mayo et son etat- cet e here est : e A la c'>te!* Lea
de France, par inilli *rs ,odernsi oan s ,crC a xoar rk rcr legues des comit6s d'assurance avec major s )nt revenues d Angieterre, ou armes franco anglaise1 s'elorcent
lear vio pour nous attres. entthous,anme pour Ic lour ou le droit univcr-el le Gou 'ernement. ils ont pris part A la conference na- d enlever Pux Allemands lea passes
Ssp rotrt paisibles, notre se trouvera, par la tor c de nos arms, ctabl dc es ao!es sinif nt eue 1 An le- vale des Allits qs 11 lminent rn ielgtlue. La victoire
I inilitiroinfpu, gLA e au par le ntunde, je \ous a, sare, que c'ct la le s pa es signl queI Ang e diner a mis leS .\n laits eln poisesi aio'i
de d lelgiqlue ct de la spectacle q1u rAreuc It. prutondC'urs c maic terre consid&re le retour de l'Alsace- 1 .... a de points qui s,)nt oe grande impor-
ie lt, ds les i u 'an- mturariccene e Lorraine i la France come indis- tance stratl.gti ue. Sur presque tolaie
6e passent ous lea j )urs voulu roster at ir ct, de tic penscr q .iax grici, pensable A I security future de. la jissnta Iongueura l, i ti,,it Oidantal, lea
ires cauclieara aux rfali- qu'individuellenicut cite aa1t c a ubir jux d.mociatie tt de la civilisation, et Alleinands seront forces dsormnais
,Pl1 m.acabre. Sains de i'Allemragnic nmpcrl1ac. :lic aurAt pu come une condition essentielle de (laison hollandaise) de se batltre sur un terrain abaolu-
pltl nmaca res. dire qu'il lui tait inpossable de tol r crsur son,
in. grace A la marine an terratoire les tontucuses intrigues dun pertide la pail. RLE DU L'Cl- 4 l en vi, ( / a e ar i
rga le les avenues de I'A- ambassadcur. Elle airaitpu dire qu'clie n'czpo.c Ce te declaration de Monsieur Port-au-Prince .e \\Wa ,/ ea annoned *lie les
nous pourrons nousrendre rait amais I'honneur de l patriee e Washington Lloyd G:orge est de li plus haute Anglais south rests en pleine posses-
s il'arrogance de I'Allemague; quad lui tart into- iI dtu terrain conquis iler sur le,
ux et nos aifaires pro- rabl enre s rs es inortus v importance, surtout en ce moment Achats de Cafe ( trit ou tel f eot osts de l'lal(res. Les Ar e-
ut common pt le pass.times ,cque, par ,le srs d'ete et its nuts J dhiver, Oil la Bochie tents par une nouvelle quel oands 'oit pas fail de contre a ta-
nous dejeinerons cornme des aimAs crninciies lana..aent, sans .avcrtssemlntid tdmandsmn'mitrpademraior pr
e ot COiIrt toujouras iOUS d1 dans les profondcurs d: la mer. maoe vre,desemer la disorder pAr- ques. Co Bsuais a donn6 aux Anglais,
eAt, i co e auxobra 1 Co. cs hoI's., lIAmcrique Is, a dites, mais clle mi les Allies. Ei effect, c'est la p:e- occasion de cousoider leurs posi-
Sa satitt e ice aux bra- en a dit davantagc. hon m ratc reel. le fait qui ma6re fois qu'un chef du Gouvetne- tions b.en qu ce travail at pti
de France, d A igleterre constitacra son hoineur devant l'hintore t devant* A J[ q t l
d autres nations 1qut se le moine.cr.a J avoir cntendu le cri de toutc lhu- ment anglais ait. d'une tagon aussi Ltie P ncienlt entravd par le feu nourri ,tr i a pits
tI courageusement une inaittc; d'jvoir, aprcs qu'cllc ciat d4jduit scs proprcs nette, engage l'AngleterreAcombattre touted la nuit.
glimeitaue S~i iagre qu grcts, invoque le droit hiumain, le droit univetcl. jusqu'A ce que nos frres d'Alsace O roa i ira 1
ai dmeltall T'si A i in ro q .'A nt .rrqcs det cnitree plans la guerre ave-c la -c ...
t-elle a leur souder lA ane coiAtion qu'i ,ie peut y avoir de paix sans soient d6livres. -r-
Si,;ttrc,.A mnoins qu nous ne voulions trahir, ftlOp e
Etroi ans rls avS VOrIS 4t note dc otr a la tombe et au berceau et par Ie, tI' L clylo rlaphe
A .t nC bsatbharc e qti review It tous lhs trentr e ans, ,
abrl'Ai s iith ir iiI he nos !. sulchetinent au ct amp d d T
trois ans, a couvert dansbatc ct cpost la ou sot tob leurs remede eficace PAR CABLEe UDliyio aphe
te sill'e, ious avols as 4iist prc-. L'Aniiu c c sc't entree, sachant bien ..c __
alge dae tresors et de fang 4iate a sl.t que, OI Iueal t ac i ecie pa I'APIS 12.- Dans son editorial Otire ses services au public et ise
ates dans le er neutratc, c cst .ii-Jar nous prtcer son at eC Dans toutes les maladies des bron- i' %uae l Hete do t la gueule imtun.mciee et ,c..oaoin que, mais de pouastr Je ches accompagnes d'oppression, visit dui President Wilson en Eu- Pour renseignements s,adresser
diatenese son pt-ir d'e, ciou- turtes d aides aux Ailhc ,ul,qu a cc que La ,ictoure et d-ssoutlemert, i faut. sans h- rope. Elle dilt iie les Allihs o at be- au M ttin
dteriseesonodett Itruetou uConsttIo a sater, avoir recurs A a 'oudre o0111 des couseils du I'resident, qlue
es succunentlett ourt e tionn Louis Legras, qui a obseou la lus son i luence serait tis uissante --
ricement ie cot d son ti plus en 4tatissant iunitt au sujet des
p6ene. Eprouvezvous quelque serrement Ua recompens A I Exposition ideals de la dmnocratie, et qu'tune Un :tppel aux
sincre pour une fois. e ore en isant cette pointure de d. de 900oo, Paris Ce mer- tell visit serait galement ava'ita
I vrai qu'a l'o;nbre de ce vote Amerique? Si oui, cette peinn.veilleux remade calm en moins geuse pour l'Amnrique. dr
bo nombre d etre nos tre et done vraie on ce qui vous d'une minute les plus violent acc6s serteurs alleIllallds
fashions pas autrchseconcerne. Vous avia a conscience d*asthme, catarrhe, oppression, sut
r des canaux par oti at en r-gle focation, esso. tiement. et amine
nos coffres un peu de ce Etes-vous fored de dire:. Jusqu'ici progresstvemen. la guerison. Service des PosCes Du .\rdeutsche all'enine Zeitung
& trdsor? EL quaint au sang ces traits ne m avaient pas coract6- a Beaucoup de ddserteurs passes
ai de la blessure deo rist, maist avec I aide de Dieu, je D6p6t gtn6ral : Pharmacie Martial a I ennem s'imaginent qu'apres la
cerchions nous a le saver 'y conformerat d6sormais?. Alors, pttrus A t'ort-au-Prince. Avis de depart uerre une amn>tie interviendra en
t de no Victor Chapman et vote tat d'me done A espdrer. eur faveur. Ou'ils se d6trompent :
princes notrmands cteu Dites-vous plut6t:.Quellesfadaimes Lea dmp.~chma pour New Yo k et leur crime restera soumis toute
lait usq'au no t d' A- Maim non, cela ne me peut pa5. I1 eat l'Europe,--va Saint Mtrc et N.Y-, la rigueur des lois. Par contre le
I noiincroyable quil puisse eatmer parmr mai quant & l'Agent. C'est noua qui par le S S, Allianca meront fermrea issoumis qul, dans un moment d'6-
pfsent, sommes-nos en- lea lecteura de lai precise un soul qui pouvona et qui devons en trouver domain mardi 16 du courant A 2 hlieu garement, qu s t rfugis A 'ntran-
apr6sent conscients denous ren- soit satisfait de e procurer une (ant pour nous que pour nos Allibes. res de lapr6s-midi. garemot, e son t refugibsA nitrad-
ient cuationcients de ra nuit entire de sommeil au prix du Oeerona-noum, en une heure pa- Port auPrince, le 15 Octobre 1917 p peuvent encore bdnuoc9er des
slaaituation? hang des hommes, de la souffrance redle, poser la question : c Cornbien isposiions du d6cret du 29 mai
ous avouer fmancheme nt des femines et de la faim de petitS faut-il? Allon-aous, come un avare --t... dernier, s'ils ratciat en Allemagne
cl e conmencemnent de la -enfantal ., asaia parmi eo sac dor, flnangant avant le 1$ julilet prochain. Oa sait
A ce jour-que dis-jt I Car I Arnirique couple ju er a une entreprise doat la r6usaite lui Le Relchs tag que ce decret leur prome la remise
boeare encore ou je vousa ndide conliace gue 4 rance parait douteuse, dire il la France: compile de leur peine silsprennent
atijours, entire la Bte t ,ade sur Ele EA, pour le fire, it n'y Faitea-noua le compete de. billions et La Pale du service at se conduiment conveaa-
Bposait le corps de nos a qu' se ranger & ses cOtes, (que vous aver veses; mais ny blement. Qutys profitut done d ce
S 11 y a de la place, aux cStds des ajoutez pas celui de vos cites et sbpreme avertissementafntrement il
l-nous erfin dtcidds a fairs Alies, pour les tIodpes courageuses campagnes devastLee, ni le ctliffre PAR S.NS FIL tPm avert t aur al
Irt? Jusques au derlier sou, et d6vouAes que nous voudrons leur de vos heros 4ui south morts?j perdront pour toujours leur qualaht
Shomrnme. au dernier bat- envoyer. 11 y a de la place sur Ids Dirons-nous cela ai I'Aug'eterre, a Le Reichstag s'et encore ajourn6 d'Allemand et leur patine lear sera
A cowur? Ce serait been le avenues de I'Atlantique, A c6; de la la Serbie, a la Pologne? laissant la ~astuation de la paix sans pour toujours term. Lea families
-te fire notre examen de marine franco-anglaise, pour les bA solution. La plus grande sensation devraient saisir cette occasion de ra.-
sous ce rapport, car teau amercaius avec leurs cargai- Ne verserons-nous pas plut6t notre de toute la session 6tait la d6clara- mener des eg res qui se readent peat
I.mnea A la veille de renou- sons de fromnen. ou de miunitions. ismiese tortunejoyeusement, libre- lion de l'Amiral Capelle, Ministre de atre compete maintenant de tosue la
0o0 allies une grande of- 11 y a de la place pour les.*aigles' meant conscients de la grandeur de la Marine, qu-une mutincrie avait porte de leur acted a.
boo et le sort qui sera aum voidront voler avec leurs ft6res iotr dette envers les Alles nou ~a.-ids li mari,,ne ADAs h..


Inpru ti sara la nesure d'Angle erre et doe rance et pour levant jusqu A la hauteur de la vi de B.rlin d'aujourd'hui dissent que le -
I'attitude cor.sciente on io- ces grands soldats de la Croix-Rouge sion splendide que la France a eue
do millions d Amricains qua vouiront, sur les champs de do nous, d6cid6s, s il 6tlat n6c*ssaire Gouvernement avait de propose dtli-
S 4catte guerre. bataille, panser lea places des bles-IA crouler avn c nos Allida jusque br cache la nouvelle de -insubor- VIS
I que, pour fire cet exa- s6s et procurer un abri aux d6pos- dans la pauvret6 la plus abjecte s'il nation jusquau mo Ient psych .
L conscience, nous Dartions added ne so trouvait aucun autre moyen de logique afia de raftlermir la position Amis et lecteurs, si vous vo0le"
Point de vue Quel est Ia .I y a beaucoup, beaucoup :de rendre possible A tous nos enfants du Dr Mihaeilis. Le Chancelier Im- boire du bon vin, allez cbm. Alfred
quoe 0s forment nos ca- place pour tous coux-; mai s ce une existence paisible sur ce te terre. pirial employant cette mutinerie N. COOKE, ,, Rue d. .a M i
rianesia de notre entrde sobt[I des, vide qou nTese sepouvente r a come ua argument epital a fai ode uxrou e a
dwroee eor, ",, ^ ...... q.^ed: leajournaux Allemad ormeax rouge exr 0. I ga.
a- re_ Ilea Ages i venar, un tel portrait d lejouraux Allemands demn- Blanc doe lsse 8
Yo re r c quo L ps, nos Allis le doneront I'A menque do celui oui ell so trou- dent ne at uade pus nergque nl- Malgr la hausse.
ivo. repier c e qe 3..0 .. p..vos eo retire a protit verait repr6sent6e come surgivaunt vers lea socialistes afia d'enrayer Champagne etra.
A iX, Etat-oni etour An e ovant ot n armant des troupe-, maule, do ce grand conflit, proef6re toute sidition qua orrait s ma- LUons Beer extra.qu
Slauw6Pers, dig ie & Jamas ru blancherP.









Faits Divers

RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUES
OBSERVATOIRE
DU
SEMINAIRE COLLiaGE
ISAINT-MARTIAL
Dimanche 14 Octobre 1917
Barom6tre 7M1.4
minimum 21.2
Temperature
maximum 31.5
Moyenne diurne 25.4
Ciel clair jusqu'l 4 heutes et cou-
vert ensui'e.
Orage avec un peu de pluie ( i.
I. m p.).
Baromitre constant.
I. SCHERER

Cims-VariEl s
Encore une tois une foule consi-
derable assistant A la representation
d hier soir du Cind-Varikt6s.
Le beau programme eut un succi-
epatant, don't une grosse part revient
aux merveilleux films : a Le chiteau
de Chambord ,, r Le Pont fatal -.
Quant au geme episode du ,Mas-
que aux dents blanches a il provo-
qua un enthousiasme delirant.
Tribeail de Pair Seclion Nord
La peine de ; mois d'empri-
sonnement a it6 piononcoe contre
les nommes Albert Darius et Vol-
cius Raph cl. coupab'es de vol d'une
bourse en a gent contenant une va-*
leur de 40 gourdefv Cette bourse ap-
partenait I Mine Ilollady.
Murat Drit-ort, conduit au
tribunal sous la prevention d'avoir
volM, au prejudice de St Julien Ncc,
15 gourdes, to aunes de toile et 4
robes, est condamn6 A 6 mois d em-
prisonnement.


Cima-Parisiams
Soiree pleinement reusie h'er au
Cinema-Parisiana qui citrait A de
nombieux sFectateurs des klims aus-
si intcresasants que varies.
Les applaudissements de la foule
ne cess6rent pas du commencement
A la fin de cette representation qui
prit fin vers o10 heures et demie en-
viron. au milieu de 1'euthousiasme
general.
Tribunal de Pail Scclion Sad
-in Baptiste Legonneest condamn6
-1 un mois d'emprisonnement pour
vagaboadvge.
Josephine Alexis et Jeanne
Edouard soit condamnees A l'amen-
de.Le tribunal a condemn 6 i 'amea-
de le nomme Bertrand leanwy preve-
nu de fausse accusation contre le
uommd Dorcius Dorvilus. En cas de
non paiement. i mois d emprisonne-
inent.
A I'Ecele de etdecime
Comme nous I'avions annonc# la
semwine derniere, c'est aujourd'hui
ix Octobre que s'ouvre Ia session
extraordinaire d'ezamens A l'Ecole
National de Medecine et de Phar-
macte.
Nous donnerons, au fur et i me-
sure, les rdsultats obtenus.
UIe reseouere previdertielle
Ceux qui sont mines par ter-
tible mal qui s'appelle la Neurasihe-
nie, ceux qui souffrent de I'anemie
quel qu en soit It cause, les atlaiblis
en general. les dcour;gfs, les con-
valescents trouvetont une resource
providentielle dans la nouvelle Emul-
sion aux cuts de la cklkbre maison
Parke Davis de Ntw-Yojk.
Tous ces malades devraient essa-
yer de ce merveilleuzx mdicament-
aliment qui a lavintage d'off ir un
godt d6icteux.
S'adresset au bureau du journal.
Bulletiu emusual des Cayes
Par Jo courier de ce jour nous
eat arri le Bulletin du Cerneil corn-
mael des Caves. Ce Bulletin rend
compete delegestion de la Commission
prde par M. S. A. Foug6re, du
or Join au 31 Aonat 1917.
Le emewft d'herWir
Le programme do concert d'biel
meir.qu!a compoitait de otas belle
partitions, fut ex6cut6 devant un au
ditoire oA st trouvaient beauconF
d'amateurs. La pace du Champ di
Mdars tait pine de monde.
On applaudit vivemnent le jeu dei
musiciens de la Geadaimerie qu
somt taut de satisfaction au pu-
.


r
I

S

I


Triku de oC UMisamI En KRumssl
AUDIENCE DU 12 OCTOBIt 9I17
Prdsidwc du jugs V. R. Donosd Une champagne centre
Arrits rendus : 1o Celui qui case I'anarchi0
et annule, sans renvoi le jugement ..
rendu le 25 Mars 191s par le tribu-
nal de Commerce de Port-au-Prince Par sans fil
entire Friteric S:hmidt et Alfred PtTRMOIAD Le gouvernement
Celestin.- travaille strieusement A extirper I'a-
20 Celui qui casse et annule le narchie A une reunion du Cabinet.
lugement du tribunal civil du Cap- tenue hier, la question des penes de
Haitien, en date du 26 Octobre 9t16 guerre, subies dans les provinces in-
rendu coctre Marcel Latour et en trieuies, a faith l'objet de graves
faveur des consorts P. G. Schutt et considerations.
Co et renvoie la cause et les par ies Le gouvernement a Ilintention de
au tribunal civil de Port-de-Paix 'munir les administrations utbaines
PrdSi ence du vice pristdent Anselhne d'une autoritt sutfisante pour r6gler
Alfaire enhtndue : Toto Charles la situation. Toutes lesj siines forces
Tussantier Bosquet contre lustin Sa- intellectuelles du pays vont etre mo-
non. Le juge V. R- Domond entendu bilisdes en vue d'une campgne pa-
en son rapport, Me Arthur D. Ra- cifique, mais. on a d6cla:6 que le
meau en ses observations pour le government n'hesitera pis A re-
demandeur, le Ministeie public a courir a la force militaire s',l y avaii
conclIu la cassation du jugement lieu.
attaqu6.
Tribunal rivil Ddpart pou r
Audietcc exitat. diaire .Ilti- d r'1lh.
A- A. It'l aftiflmta de Cuba


all fbu= &JIM iut b

sales dt forI


(lit I," fl? LUre 1i1 I UI PE .tw.Us w ..w.. -'- s m ..... | mares, Prmettait ains
I,' tribune' prenud slo a& 10 bres La goe'ette CONSOLAT:ON par- NA R pJ :Etse dnourrir cmle nouveau-
du iti itn sous la prlsidence du ju- tira directement pour Sontiago de faibles, qui souffrent de mentruations
ge doyei 11. Mlondes in. ayant put Cuba mercredi matin 17 courant. Frk irrigu1nires ou douloureases. Ne
ssepsseurs le juge T. SylvanI et le Pour f.t et passag-rs s'adresser A :rack iAIlic content ucune substance nuisible
i ,i djg Pp Ali \Seul Repraencant pour Haiti -our la femme enceinte, ni pour It
supplean de luge Perpisgand, Mli- MA de Maiteis & Co. be qu'elie porte. Faites-.c i.ersal
unis ere ublic M. iei o1 39 Rue du Peuple 139 ur ou n cona ad
Jugmeits tendus PORTdAUquivalPRINCE ent.e Sans diite u nce-
Ce.ut quil h ou ,,logue la dllb ra | ||)- IltPVU En vente dans toutes les pharmacies
1r 9vl i1 9ai .douziines, C O 7a 7 n 86, Rue Rc publicainc et.
Aai E re entendue DES cutilers 3 douzaines, cte 4t m6re Pour a vente en gros, dresser
Change inent doe Co) itiols rommn!ss-iires Cubaios cahotchouc ioo m'res. ccillers fer RAFAEL FPLREZ ..
Muwsies In, Sylvan, F'. Nic This. i8, g2oises, chapelets groses 2 Avenu. eJoh Brown.
to.itiliualioul de I atlaitre de GCli AVEC cordonnets de soic 18 tub:s coupes Seul Agent pour HaTti de lTnatitat
g, tSin cortre la Vve F.Dirrcon. J *1OC V E11 oublure 5 colon A Iroler 80 k loe, Medical du Dr. J. D
gpe's le devvlop.)tr l10t tded O Doubl-ire 223 rmtres, dentelle 12 Biffalo. N. v. E. U. A.
vells des avccits des parties, le maI- Iilaini.t/aileui de li'an i ',alti'in ,tu" pi&ce, D.jb rinet o caisses.
aiistte public d a111 ide la con.'uu- /./ uncation des dosbiers de iratllae gne i ftacon, exirait pour liqueurs IMPRIMERIEI DU I ATIN
pour )ser ses coclusiois A la pro ltres. .harpes 6 eau de quinine o ravaux yporaphques e
It h ie audieice.L.. tribunalal dotln I 4 ,t I,0l 1,lit, qlii ,,i l de pri ,I,. 'r po,.r ,... u ravaux ypo raphiques ea Tou
corte co utuiu icdt.L i et ivu le t slv o e I rai.ihe pi, lro la le i pron al l ,den riter tlacoas reau dent 'rice >o fl acons, Genres.
VUe I licouticta!ieiun ie lab ra yjafe\raa t.die, ,raniable eau d! Cologne 6 dorz ines, eau de
vu 1 heeavance b 1 roi'ette aldouz eu ,idrate A douzine Avis
Nos valeurs mnobilres eiu mineral i caisse,tcelle 127 k los
Voici les taux pour lea dillerents Colonel Jose Miguel Tarafa Mes- 690 gram nes. grenadine 4.) me res L'Administration Commnunaled
effets publics. aieurs Jose Ig'azio lizat it e' lMora grattuires 6 douz tint. Hui'e quinine, Port-au-Prince, en vue d'tviter 10o
ons 1112, SS o I),- l'ons191. |les, Cominissiires du Gouv.rene- j douziines. Linon 6 tavines, Ltval- .nalentendu, rappelle aux contribute
;{ ol0,- iouns 1014 S rie A, 7 oo, ment cubain, envoys A W\Valiiin- itere 40 douzaines. lot.o it doua. bles que les droits lo:ati i doivet
- Sceie 1, x A01o, Sene LG, 7 0u10. ton, par le P1r1-ident Menoc ,I, ec- ia:ets colon So douz tines pi:er, li.- tre payes en monnaie national o
Bons et recepisees compagn6 du Dr Carlo4 Maiol de s classiqnes 9., lacets caoutchojc'en or amricain selon que les loye
on c6oe pour les itcepisaes des Cpspedes, sninistre cbaii aijx 1Eat,- vo ma r -ies, oeliers a muth. o nt r ama ron ietaires
cotnmi-stons Dauphin, It Uastitn I'nis, ont rendu visible & Mr Herbert 300 m6.res, an aine 1o5 mressont verses aux pro.i aicres
et A. Samibour, 4 a 4 dollars pour C. Hoover, Adini4n. rather de I'ali manchons i iltrer 2, mbchei crinngou:s o en or, arte 6 de
les ellets en gourdes, 18 0ol0 our mentation aux E'at-- Unik. pour di.- pour %iolon 3 douaiines. loi du 4 O:tobe 1876 surd Ih
les effets en or. cuter lN question des prix du sucre Parfum-rie i caisse, po hettes de des impositions directes mnod6 p
Bons du 't'esor dits Ddlinois ; 10 dans ses rapports avec li produce s3ie 6 douzaines. ponmimde douz, l'a:ticle rer decelle du 2) Ao2 t 19
A 12 olo. tion culjaine de I'andea piochaine. partum 2 douziines,panaches a Jou- s'exprimant ainsi :
kticepisses Commission F'iqui&re La Coininissioi donna de noin zaines, piquets feurs 19j, paille 342, a Les miisons ou cases quelqu'
pour appointemients, ordonnaices. breux renseigneminjrts au sujet de pince 1, Phoscao 136 boites, pnos- soit l'o:cupant.situies dans les vii
8 oto de la valeur nomui:ale. la situation 6 Cuba et des diflifult*s phatine 48 bites, piqures Soo pa. ou b3urgs de la Republique et M
ltecepisses Coumiision Fequicre actuelles relatives a la production pier t'eurs 8 mans,prolu ts hr-q u q iart de ieue de leurs lie
eniasconnte Bo.as dette r6volution- du sure a Cuba. e c.sIes ore m es. soq' as uj ltties a u r imp6t
naire. Allaiues nulles. D soil cc, I Adninistrati.) do maceu iques cse pog 7 dtes aleur valeur .simpb
Quelques denrees haltiennes I alimentatoni at, E a's Unis expli- Rabin it piece .s regstres 3 j. ra- calif de 3 ,'ur leur valeur esti
Lea telvraions de nr iel halut nuiles. qua pleinee:t la position diu tbt sotls 3 douz ane S )u.ach:s j piA:es itve de oyer annual a
L'article a tubt unie u'ouvelle hausse vene ,ent e t ats U .i et des satin 7 me re-, scrvce to letter. ser- Toutes isra ums contnibual
au ilvre. La ci,e et el baisse pays alliti d'Europ et 1-,% vues par- vice a dtcouper 6, Tulle s m tres, ou taxes inaralement qdecons,
New-Yot k o ni Ion c6te, pour le ca,- ticu.licies de 1 Adiniui-tratioi de Taftetas 6$ metres, tire-bjuchn sont pay's en billets de cais'
peclch t uotlars la t)nle. Oi pye .Alinena ..o. Idouaines, tire bjutons j douztines, en or suiv.nt l meme Pincip.
pour lesa leaut de chtres douces, I Il CoLa.oinission Cubaine exp' ina Votle 6,ve ours itio mutras.veloars Port-au Putnce Ic 12 0-tobre I
gouides la livre, pour lea emupoiso- a atiaction relative aux plans de 4 pieces, vermou.h 1o cains., vm de
nt 0 U 54) ce,,tiues. Le coltoun est I' Adunilltratio a de o'Alim ntiatioi ot Amp, g e j caisses,3 m no birri-. d
pas eiak r'nt. "Le Cacao aul. I donna lassurance A M4. loover du j hamP teij classes, vi 63 barrt --
a pas beaucoup d adiia es pour Icutir ddsir du Gouvertiem-n e dei 1 %,, qoiles. Farin Lad&
fie hel.. I. _iac eel tl bi,-,3 A te,irs Cubaina de coopeier 1W p uis -- ..... 1...
New Yo ak. largeumett posble saA s efo.ts eLtie aDIP
11 y a de bonnes livraisons dele ,(ourvoir, Jais la plus grade ine 1 NOUVEAUX ALAMBICSle
.qrai, es de ricit o6Le" 7 dollars j S ate eta A des pris raisonnable ", aux | u- xa'-S----
j ...au delay 7 dullala 3 approvis o inenetrits de eu'Ae ntc 'a.- 1n a 1.ALOOO-.
par ceant lav s .a s e aiu pays al ies it y' t)ut.s DEnOY FILS Alt
Sle raiso:ia de croare q una prix n- sov,_raes" 1 En vente i rtout u.s
Adaselle Al la ami tiere:nit satii-faiant p ,us le% pi.,n t,
doc. leurs cubaais et pour les atlh t-tluras SMIDEPFATIOUE imiam **- '.. i n
--Pouiquoi done. papa, quon dij dI s ucre cu'-a n ipoura tre It ioujours que le temp!, c'est de 1Iar- A tissue do Is reuiiion, lea re1 r ,- liTZANasTANSFOILUMT wi
gent eentsits C Sans dou te parce quil file vi'e. 6 aient enchain to dt In asuton C s L vent LTans les (armacH
Sins_,____ _____ telie qu'elle a 6t6 pr6sentse par bMr F It ers et p<,journe.
.- Hoover. A une prochwiae date, une Cepira "e el tS
o)ft* affre> en ppt.nftrenCe entire Loonmnission In- ... 19_ '
oi re tegiO' sucre et de nom -
e p tatio ubins ser enuAVI aOttOr CoiIlindez directernent aux .la ufac
A New-York pour s entendre d61)ni ----
Vingt carreaux de terre bien sitWos Uvemeot sur un prize q i donne a nl 1d0 t IllP
a proxumni de Port-au-r rice et tisfacio & toutes les pars en i i
.ropres &la culture du colon, du Cusl.
lPalnt-Christi et autres products de o (he Christims Science MoVaior) 33 UJlem Smquaft '-YOK
bon rapport. Ces terms out acc6s da Bastoi, 2& S.ptembre tu.7 Vowus meftront en rapport aecl3es ma3 anuacturers adns ,1So


bUtr a mer et mo lm, U *VUep |J!, uU-
serviea par le tihemii de for de
Port-au-Prince-Lugane ( Distauce: 8
kilometres de Port-auPrince.)
N. H.- L'exploitaUon sera confl6e
on A un group d'etrangers ou & un
seeul offrant garantie et bo.anes r6-
f6tences sous la condition ae r6aider
en personae sur lea terrep, afin de
suiveiller la march del'esxpoitation.
L on lest etraugeas pourrout ap-
porter dans association leur t.avail
et Leurs capi aux ou le travail seule-
ment, lea propri6 aires onsentant A
avancer lea foudas de prettier 6tabhi-
soement et au besoin meme, eu partie,
le capital necessalre & leutreprise.
Pour plus ample reuseignetennta,
s'adresser au journal on au N* 101
con -prince


Petite Statistiqte
Principaujc articles de prooetatis e
franfaise arrues pour Porg-aa-Pri,-
Cs ef f Septembre could, par t* ta.*
peur Le Gard.
Port-au Prince 28tosees 3Ji{ >O
A'guilles 17S.300, Alcool do men-
the 1oo flacons,Amer,Pacon cais-
ses.
Bobines 7 do ,zt nes, barreites 4
douzmines r[2, bretelle' 7 douz ines,
boutons 400 masses, boutons o10
grosses,b3u:hohs I ballot bord Au-
truche a m6tres.
Corriges 0oo, cashiers 4oooarnets
looo, capelnes 4a, chapeau garnis
6, coatcau douzaame cravames
s- --l* .- .- -


quell line dvi mareihan ises iSdami es. .,
LEaceilutm condioes. Ecrire #* fournissant des re/, _


Le Vermouth CinzanI
N a plus basom de riclame, car tout Is monde sait qu il est
L'&p rU le.plus egfleace,
Le digestf par excellence,
La boisson la plus ddliceus
et de meilleur ton qu ot.
Sputse offrlr ses8a
Au Cti et av i e s-il eeament pour vous dire que voaS


I -


I I, --__~__ LI---- --I---


dms





tit pharmracgiesetdm kd. i
Pas. nlut est d'une
Me hriaet es %et dan. ~lee wi-

de douleur aux extrdmitde pdaV s
Ot Ne consid~res pe a Ianmbre do
vos vains efforts qizi act pr ddif
amesmvous que o wo ave oBeLia-
ment Minerd, car riots ne maurait Ib
rempiaeor.
Alim~ II 111 1 g. Cs.-


II est prouvi qu'avec le t
COMPOSE "MITCHELLA"
les douleurs de i'accouchtment ne
sont plus a craindre. II laat dis.
paraitre lea malaises de la gr,),isess
supprime les douleurs de i'arlcuche.
ment, rktablit promptement la femm,
exerce une grande action ur l"