<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02962
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 7, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02962

Full Text


.413 Cleetadredi 7 Septembr. 1917


1 (ment-MAGLOIRE 11DACTION ADMINISTRATION
DIRECTEUR Ngleo dos Ruos Fd.ou A Amdrioaen

PORT AU PRINCE Lo asse1es "at reo :
G 2.00 & ?eav-a-pancs:rn bureaus da tear:
oIw P'azEs : ches L.Mayeace & Cie, BaR Tvmilm
Sz.g A Laumans: che L. .Mayeac & CO. it. st,29
i 0.00 .,adgate Hil
gTRANGIB & WaaYl-I Ui versal Publiciy Cmpsy 4s w"
loi; G .8.09 8.( -
O -- Quotidien L a-- *" Ia" M- Ss-
FOT.AU-PRINC ( at Aum as t sert ons payables d $ a ,




Les ETRANGERS en HAITI Riga est I mbe Des d gals a Londrcs. La Pr ss lon roi s
EF
AL.\ POUVO S 7; ACCII)lN IS CA.-SlS APiROULVl LA R(.PONsE
LE )D11011TV D 1 f)I PI ZI'_lPRI T'E
L ,eso, i ^ Alle mands^ parl'aviaIIoinalcmande dl Presidel Wilson
--IV .
gauvernement de Salnave fut la question n ittait pas rifo'ue. La '.\Rk NS I IL PAR 1 PAR ( Al l.
cbevauchee briliante conduite latitude laissfe d'cxcicer des pour-
in Murat. Rien de nouveau suites en justice contre les mndivdiJu \\ \- \, | ,. i itl- atli t 'ii- s in -ii n l' J u au
Pat de vue qui nous occupe. recornus auteurs des torts c, au s Ia d I i ta i la nIatIon I 1 -o l ` )t ) l : I)n ,, W, -. i et i M'ta \ar
St est le m eme. la tormi ule n'oftre in lie p.is une ilu,,so rL pio- tliti-'i .Ail liIIv'aIi ci iit ii' nt. P. a't, ,,, \ ,, P \- !t nlr i i t |1.s
Sachang l.'aiticle 5 proclaim e tection. Car co'n nent coninai:re le ,lit int1 1 i.t' a l iti, -. i. I ,. l all. l it i" I t
tul, s'si n'est h a ttien. n e p eu t rivolu tio n n aire o u le so:d at q ua o I s I. ku ss1t I I l t-re I a tI'`- -It, 'tI i,\! a I .i \\ t t-'l'. L kill
popritaire de biens ton.iers en p ll re mvo're m.iisori ou d6\as ti,, t I ;i t I i ; t',iti.;-'rv t .' I.,- ;- i i. ll, l t (i tl t S quelque litre que ce soi lt n- .ham ps de cane It. rt iadrl nations Co ll rtildltlt';tlI"1 1 ,l, ;,I,. d\i u, jil : 1-
r raucun immeuble.. se renouvelie:ont turiLuscmt cnt. ncU,,,ti,,m",.t i i 1%jf q, I i. I \ i.'.,l ,,
ndroits reconnus par Gettrard a .\MIs celui Juit sattaue le plus i0, .,. t______ ________* ti. -,. .,i -).
etatr uni A t'l Tttlenne son' Lc- reiD, luinent .a cc, article .', pripa- i '. 1 it I i i 1' il a'-
t maintenus puisquc g .- rant s. vaiinment Ic tcrraitn,.oun cn im, _t1-, Jt t-
Kicle aucune iot ne peut ,a a lut poitcr ,,s coups scrieut- lLi(( '
ld'eItet rWtroact,' La lot r6tro i- pour proiib:eincr t obtenir la radia- ~tgl'(_ '*S ( <'l Iktf(. 1 ; 1. i t
e tel les tots qu'elle ravit des tion utnt on .. ,t '`iont I nt oion, cu--. I l i 0 t;Ali t"I itL1\1' U t'i' i i i i',1-4
sacquis. v L'aiticle 21 conltirm e tainement i'u: d Je i os pius brands (a it f(itiS ( U1. I I- \ I l \> ) 4 '. I :- ', ., \t -t "
p icdent. Li propriIt: est in- Cht!, Jd',.t L itiele I dCiare l out t,_____: ti.. t \ .4<. ,: H ,' .
ibltee sacrie. Les concessions et atrlatn ou inidln c t leurs descen- t 1 i~ t,. \ \ ,T. ,.\ li
Is taites par 11.'at demturtnt d J nt' s ho:t hibi les Aid ven!r harti n 1' A ( A li L- I A .*\* tt,.n ,I.it- lA t. ..L. ,, ,
trobles. Entin toulours qui re- Ncanrnoins, sur la proposition du ,, 1 i i',.t, '' '. I
ucomme un let -motif, cct ar- PrdsuJcit i ll it, i assemblee na- lt f r I I ..
k Tout stranger article 194. tuon ie p, urr.i der rer des litres del ~ I t 1, ,,, tit i, ,- (, -
I trouve sur le territoire de la niiiraiitc a tout ctrantger de b1)nnes uIr iW ldj lli.;n l --. I'i k t.t,' u i I ';ic I
que jouit de la protection i'; ars qui, .1prcs cinn annees de rai, xecite st i.- t,,O, i.,,, 'ii. ii,' UIIhi',,. .. l bI (
ke aux personnel et aux biens residence d.ins Ie pA.is, y unlra in- ,[ pa Ia I,..s tlr, t. 1 a pa-s e, I
its exceptions 6tablies pirla Ilo troduit un ait u u'i mncer utile. piii oI ,.. I' I : I.'. I
int en 1874 i a constiluto.1 par. iornie des e1."v s, ou se sera consacrea I'lu-.ieurs t.n, -s ,.I ),iltn s (i:;t I1. 1 :l ..il |i (
btement daccorder la niationa- a u ft.. ili: .ne;.-t agr,.,ci- tue I.a t't*, la, r ,cl s dai,- it jia.tl., itls -tiI '
alutienne mine a 'es ho rni 's o, 1 ti ics :,or'nallites de ces dLux l. -, taln:s, n *i's iillit.ti lts ,Al
ae blanche,et l)D in 'gue dcci- mnolc, de na uriiitsation. a i'-, i ', l u.. I A l ll i I \ i IL.
Uacle 7. i Nul sil n-est it tien (. ctat fort :,;ap.lcment Jd buicr Le ceidlt,'- ", t ,t ,' (,1-o. ,,- )*" (p ui i 0 -
.T L A 11111 ant ine I .* *' .
eut Etre pioprietaire ,i'n- l'.cident S.onon reprnalt, avec Aili hivi),i,,! .,. c t'. f(( f I (( H O F ( ( \\ ,' at .
Ilses en Haiti. Neanmnoins, sur qutlquecs il.,trs cchiargcmentfs, l ar- ro it iII t) ', ,t ,l',;,, it -., i" 1. :,l ti ,,idtrs I' ln t['i-
:opositon du Prds:dent d ltaiti ii.ic dc la .,:,stitut;on de iS;" et l|.s ,i, t-., 1; ,.e ,*t 1ic .,. d,, I 0'. i., .i\ ital,,in',..
corps LtgisiatAt pourra deliver abt siit de a ) le nom bre des an- nct'-, ,' \ i-or'i,- .ltl -,i.ni ) t i ,. -I, ,t,,- iii!on f ,ss-o
itres de na'uralit a tout 6tran- nces de c I since iite t.x es pour la na- d, t) s lis t t ., *t .,' ,' 1L1 *lic. .' I ': ;i.'-, 1111-
k bonnes mni urs qui. ar,-., turilisation. donlii t.t e i -, [ sultats. 1' \\ i il. .1 ,'-
Ia tes de residence dans ie s l art,. ,s t bien p int,- h s u. t I ui ,s a tr. U ,, .()t..I ", .... l t t ,i-, ii t
L aura intioduni un art ou ui M e s lart,:e est bne, prus mi t6- Is .1 ir i 1,:i;'t a ti .cu I; u. l I I *usla t .i 1 o
utile, torm 6 des li.v s ou ress atiit. our donner une iouvelle i)e 1 It M to t ux ianld i l .s -iti ,'s |,r luI, 'I ,i ,, l th'ti l ,' le sli II to( t la to l.t I' l' i I1 i Jai, .
hdtiserv, r^I em tldesrct a la ti-sure ;adoptie par Gtl- ts pisals int tte attinit-. t d, i.tdi tin .tl ti;ir;stis, '[ui ________
dulservices rels etelficaces a Irari en taveur de 1-.lranger marin .raniis inceiitil s o (n et- oiser ,.s '")ni- \iit.uix \,usgs. I.e \\-
kpublique. *
alUevous lea dans la t le a une haitiennC et dctnittivement )Is I' no- aVioul-, sort a,,r is t dal li i t ailtiiii tl' a ii'
evous ised dans e article rs aonsacrer, Salomon decide. La nis 11 i 'ie-. lFo"s uos appaiteills ou it d lMa '11W .,ius Is u'aoiuts s (Iee : tit il(.US
S la malson de toute person- temme haitienne marie A un Ltran- Ce t ites i delmni esi tts.. ,, ,l d .\ld A i e e ,t eln a.tl
Startle territoire hathen est e suit la condshion de son mnan. 1.' 1lans ,l aps-.inli. une de Vit,.dtS- lS.
ue i tviolabt.e po ne comprentz Dans ce ca,, tous les imIeubles et r 'I' atroultis i J, cI,,bat a ablattu .,,mt,._ __i
tpsque ette protection s'd tend droits immobiliers qu-elie possedait li aft )patrel enin"I( i. Ii a.illorn cap- -
octiment A la mason de tout i qtuile eut cesed-c re hirtien-t it ti-tii a ete al l -li attt u -
td to t e t savant qu''ive euticesic',re h tit,- i2i a i : blyi dt u tt t t. d,
etdeu vous ne contnuerot lu appatenr et lolssovateur a ete obllg.e de sauter V 0 V'i' 11 S ,an,,8nc.,,,. ,.. l,. ,,,,,enln. plus ra-
atant plus raison de le comn- eonti .ue parA lloi hatppa enir et de la tiecelle. p hs.ts,slt n it pit n)tt <1d e vdi-
tr insi qu'aucune loi, dt lPar- Iiee r litai9t', la (,'la''m nerII e'ritreit rin t la
Olt t avoir fc ~-ait conltinuer A accorded le ,__:_ -e11--- II.t tOutot-ita;ir de s nuoIes
it, utc or a'eftot rtroac- droit de propriltd a l stranger. Mais 1 4 iiClt i 'I '.ei ta lsl e os routes
aailt des ropritts d'a- au bout de c1,q ans 1l crut devoir VieATH ent dLarrae* ,.,. ,lie a const'ut ,aarant_
'niclbi s pro .s rcvcnir sur cette inesure libbrale, et kilou,.tres Ie routes et en a cent ei
'fi 23 et d'aprs 'article 21 roposa en otobre 1884 une nou- PAR CAL construclon.
costitution garantit les ron- velle redaction de cet article: L'- lolls gilets Flanelle pour homme es pntncipales constructions ou
ccordtes par le gouverne- trangere qut pousera un hmitien et pour dame. I'Fl..,tI;\I ..- 'n plus de Iar- e1 >nsltictio. ..,ut culles de
i commegratification natio- codiion de son ma La Caleons suprieurs. restatoni du lgand due Michel Alex 'ort-au 'rince IAane
Sutrement h nn i se sera unie Chez C L Verret rue du -andlrovitcl, Ire (de I ex-Empereur, a Mirebalais
1CsMtitution de 1874 est la temne hatenne qui se sera unie A nez L erret, 7 rue u et de sa nine la comtesse i'aleiii, 'etionvlle
Squi decide d'accorder la un stranger pendra sa quality d hi- gasin de [Etat. ,nd du Pauletson puse Ca, lait i
a haitenne A [homme nenne. S. cite devient veuve, sans .o_________ Onati(ue ont td arrts. I Lunonade.
baNche enne d ome avoir eu d'enfant de ce manage elle --- --- Ouanamnntir
ne- celle de s18a6 re- outra recou.-,rer sa quilit6 d'hai- C(es a-rstations sont le resultat .ant l>)a,. Ca-i laitten
co hiDe s enne en remp ssant les tormats peut sitre propritaire de bieens fon- de coopli'itts dans le complot con- tn.mats rt sot e-
Sde les naturalser, les 19 n p o a u ciers en laiti, a quelque tire que ce tre-revolutonnaire, au suolet duue treprses ou sot en project a Saint.
Pe partie de l'arm&e. iam pitY: de citoyen hAitien. L'hai- soit, ni acqus ur aucun immeuble le Gouvrnrmnet.t piovisoire a obte- Marc. Gonaaves, Petit Goave, Cayes,
Sest aussi ea premtere i tienne qui aura perdu sa quality par Et pour que l'exception soit absolue mnu leas pruves pendant la confereti,, in, Jacrnel. et.
ele estlssi prem e quie tait de son manage avesq l'tran- et suive strangerr, meme s'ml devient ce de .orscou, ont udt raid fd t re Ces 'earatmons ne sont pas di la
des ramatios dplomatt- haitien, le deuxi6me alinda de larti- d"arrestation out 6 6 deja fates. Itnnme nature ,Iue la construction
les rpause. Lattcle 179 ger, ne pourra posseder ni acqu rir cle _4 ventqueltranger natura- ,,actuelle des routes, elles ont pour
air. Tout stranger quI se d'immeubles en Haiti, A quelque lise ne soit pas admissible aux fonc but d'ouvr et d'entretenir toutes
.Sr le territoire de 'a Repu- title que ce soit. Si elle possdat des eis nctspaies a be a e C les route n-portantes des diverse
t de 1- ot c A immcubles avant son manage, elleait pousser bien loin sa vengeance localit.s.


S, sera tenue de les vendre trotsmo -Gendarmerie empiois A ces
essaut les exceptions se au plus tard apr"e s ce mriage. iS n'y avait plus d'ilotes, on en a a aaLa
--* -' tat avaiti pu io avancs auot ariavaux. r e cout mensuel em
Sla loi. Eca de pertes est bien entendu qu'A partir du jour trouvait encore en Haiti- Mde a dollars, 1 salary env
ptterue d son maageerobeest admcse A comment coacilier ces articles avec P Con
ltquesl, srait-il 6tran- dire aucune Cclamation pour ceux-ci, large ddes et lourds de PAR CABLEL utit de ces trvaux n'et pas
t prendre aucun in- rte de ses ben en cas de troubles consequences heureuses. article 18: WASHIN.ION .- Le secretaire du & ddmontrer, car, outre le grand
r e s. ces mesuies s vres, La maison de toute personnel et Tr6sor Mr Mc Adoo a annonce qu'- nombre de bras quils occupent, a
t era aultapolitiquts. Ces mesus libra non de tout h itien habitant le ter- une nouvelle avarce de xoo.ooo oo un 1nomient o1i le travail nest pas
sera acultatif au suvaut des dispositions si l rtir haien es unable inviolabe. d ars a d encore oras et ot une inportan-
de poursuivre, pa portent encore Ia marque de la c- ritoire h-aitenestunasie inviolable, de dollars a dtd tfite a chacuo des opartied nos population rurtale
lt de poursuvre, par portent et lee Prqsident les Article .9, aucune loi ne peut avoir Gouvernements dAngleterre et de td partle d, nos Populations rurales
I i ondividus reconnus les reclamations ezage&tes qui avaient detfet retroactif France. gre vers Cub.s a la recherche d'ur
torts qui leur auraient suivi les sombres journeys de sep- 1 lred NEMOURi AUGUSTE Le total des avances faites aux Al- labour lhotnd e et r6mun6rateur, iis
.f d'en obtenir justice tembre 188j Et 11 continue dans 'ar-. lies est actuellement de a66.o.o ooo crdent do nouveaux d6bouchda & nos
'Wale. Disons le bicn, tiGcl; 6 a Nul, sil West baitien, n' A suIVLE doPdollars. campagnea, leur permettant le 0acile






LI MAWIN~e __


dcoulement de leurs products et de d'ure sorte degaze, au traveisduquel Serv )co des Postes et tron ing"at, si 1 on se montrait in-
leurs denrees. Le paysan que ne passent les ondes sonores, ce qui sensible A la p:opostioi coi:iliante
rdbuteront plus des routes imprati- cause des vibrations. Une seriede mi- Avis de depart qu"& pr6sent6e dans le mi.nie jour-
cables, ofi le plus souvent, it per- roils soigneusement polls renvoie les Les dpeches pour New-york et n d. ,estimable Adminis rateur Ci-
daitle fruit de sesux, retournes et d ses vibrations sur un disque-mi;oir tri- 1'Europe ( viA,. St-Marc et N Y. ) vil, John Marston.
imports ureux, retournera ve s s lesur, agulare ounant qui, A son tour, pir le S/S .Advanceo seront termees Si le Directeur da Stvice Hydrau-
leur demandera, avec !'aisance. la les rfl1chit .ur un &cran. Les rtflec- ce soir A 4 heures t',& precis s. lique n'arrive pas encore A r6soudre
joie de vivre. tions d'ondes sonores apparaissent Port-au-Prince,le 7 Septembre 1917 definitivement le problem de la dis-
CARDES-COTES. En plus de ces s.ur 1'6cran 4c 000 fois plus grandes ibution d'eau, cest que dins sa
services, it a 6t6 tabli un Service de que le diaphiame. Inerlio(I d(,lianlldi tache aussi important que diffiiale,
Gardes C6tes qui, come son nomI il se trouv. en butte A des obs-a-
l'indique. a la surveillance de |notre i'js insialialtons priv6es cles posiuits que pr6sente surtout 1 6-
littoral et fait la police maritime de l Ireectr (il e a end asmV-1 tat ind6niablement ddfectueux des
nos Douanes, tout en assurant le Diapir-s I accord intervenu ti- et ( u ef conduites.Par contre,'qui peut se re-
transport des troupes, en cas de Daprs n accord ntervenu a- l, e fuser A "econnaitre I'empressement
changement de garrison. Ire le D^partement des Finances et qui a t mis dans la se nrat'on si
11 fait parties integrante de la Gen- la Compagnie d Eclairage 0lec rique, quite d6i canal aui cond sit 1-eau
darmerie et est place sous la haute les installations priv6es se front Personne assur6mcnt ne s'avise- urgde Plaisante et ddu canal quit la dcditudea
direction du Commandant en chef aux conditions suivanIes rait aujourdhui de coneser les laisanc t dangers auvoa-pid
de celle-ci. Le prix stra calcul6 sur le prix anmliorationsremaiquables obienues at autant de dangers aux voya
Sur qaatre Gardes-C6tes que doi' de zevient du materiel necessaire A dans certaines b:anchps de l'admi- lgers que de menaces A la sant. pu-
comprendreleservice, ousen avons 'intalktion des lamps y comprise nistration haitienne, e lora- bique.dired les mnifesttions
iecu trois. malheureusement I un le i'ceptacle de celles-ci ; ainsi que nisAticn de la Gendat rieddH i A vrai diredins les manifestations
d'eitre eux, le plus petit, I.A BiL.:u- Ic mo.-indt ie saieres de -e la ai.n o i cdI de l ur energie, les ofticiers de la
BLLiQUE Ua disparu dans les fl.mines, sur le m ntdes sares es ou- out mfiant qu'on at lorsde Gendanmerie appoint un zele 6ton-
a la suite dii accident de man hne, vIieIrs qut auiont fait 1-installation la signature de la Couvention de nant et 1 ne ut ps quo croie
au course d'un voyage a St-Marc. augrnenie dc looi qui constituent Septembre 19iS.on doit avor ain- que la tache leur e't assez ficile.
Le Personnel de ce service est le profit de la Lomprgnie. lenant tne conliance absoue das t de rliser
comn os de : La vente des ampoules, suspen- les louables efforts que font les oli puisqu'ils entreprennent de realiser
2 Inspectcurs, sicn, abat-jour, chandeliers e c se ciers de la Gendarmerie en vue d'e.a- dars des condiuseos singout ce a
4 Lieut( natits' f:ra aux abonn6s avec une majora- blir une situation commole. d6savantageuses iout ce que la inml-
41,g ustion de 25 sur le prix de revient Quand on envisie les rdsultats lessee t iprvoyance avaient enm-
4 Quariers Maitres, qui const.Luent le b-.m lic de la dejA acquis dans les dillarentes en- prh6 ec tr et c s'ie fallaet asn-
Cne valeur d(! or :,.-I8 dollars companies. treprises don't sont charges ces offi- t n c devouement et
lii est alfpctee annueilenment- Ce q il cieTs, et que l'o: se rappelle l'6tat de principalement de ler amur proo
poiLe le chiffme total de la Gendqr qt i I- t se t ab lyue choses anqrieur, on ne snurait dis pre, o0 n'hesiterait p.s A leur con-
tnerie a or 801.060.. I q n a I convene que e p n'ai r tier toas les services d'utilit publi-
soit Gtndarmni'ie or 70'; (). publique en lai i ort dL n lirc avec element tait ses premierspa en Hii les services pbi-
Gai de{-Co es 1..0Ui8 a tention le tragm.ntL de IExpos6 de Les Grincheux, qui ont teoj urs qu e.
i a situal :.ia Loncernat l lvgne une objtio a ire, pourront an le n'ai pas le plaisir dpprier
fi( nobles ef.orts de la G .'nd amere
Total or 8.01-0. 801) li.i que nous axvors teproduit hitr. cer que la Gendnirneif resoit des les nobles efors de la G nd umerie
l.a Gendaiinerii est r 'tie pdi (ts A ce su. nous aons rev u avc nioluments pour si b.o e ms dans outeique ; mis s co unes de la e m
reieiiienis .at-ctdiomnis per le Go.- plaisir le distL gie I)octzur Mc ]cjeleur demanderai de mc sgaler ce pubique ; ratio s au L code tou Litch
vernenent. d l t continues gneur h du e qu'on: it ls admiisra eur, pr c- admiration au Leatenant Litch et
l'Aion enrd i tervein sur eon a Iisa d'lvgicne qui. nou l'espero is, va dents qui, cux aussi, rec.y ie.t des au major Brow i qui ne s: nenagent
lion entire lelGouvetnei eat ti.l tals p l btIntUt, av. c l'aide des m- traitenns pas en peines inipterro .npues a Pb-
n t, i's d'At tril te lt li d itiins h it n -er les pc ets I r p tonville ali d'amiliorer les rou-
J'in s t i t u s t'aid. s si tShilu s que uit e ts a Co pri ets on Cettsl og pi s io at de ilt G ndar. tes viccinales et n'est-ce pas unc
institutionn qui, d.us d d.t s qu lu^ i t la o i0 s(iton merle n'a pa! encore at'eint la p: r- p ve de bonne volont que
antn(es (n'elie tfonctioime, a i t aii~ dHygtnle don't il est question dais action .b-olue : masd en .ttendant p Lie .bonne voront que
erir IO('r e et la laix dans tou, 1 Expo.e, out de] d ,bores on a pour devoir d-adnirer. d-appr m- mndaniteste 1 maor u ro\a qui, S
la ,, 1 e Ist certain qut a n- I nouvlle p p rendant riisn du manque d'cau au
a l publiqce. es certain qu'a a nouve cier ce q 'eie a accompli jusqu-i.ierre,
oa inisation pojte onver verra di- s space de deux as, e Portail S Pierre, enten im igr tout
1 e n piojt wte ui \i ns a- I iYes ace Lie deuL afsis e a su eo taine ? It i
---gc '--a ii D i b es cette motAilAte infantile que un b en immense, b en que ceiles- rg eitab e que 1: service de virie
S11 c- LL N .Al i.nx i se taisait ie dievoir de ci rtl imnent depuis 113 ans, li se- P ion tiie sd n confi e
signaler iernremecnt a 'attention curuit ee pour laltermir, .es g ms brcuses taHies isti s, car les
!Ub que. ut'oibes e ont dicuses tainilles qui y stjo'ur-
oubIque. tut:!tIaines se sont dizs_-nmind d ins
ENSFGNtS"aitoutIcpaysusqu'A s-s,.Issnent verraient ,Urement disparai te,
REN SB GNEME^:NTS ii tout l e pays, a jusqu'A sus .-o Iis Ics come en un comte e ftes, les in-
METEOeROLOCI!QU-E- us aevon rucu I 4.ire par, du plus recules, assuiant mnmine dansinombrables halliers et les eternelles
OBSERVATOIRE m.1 ge de mdLmuiOscCiC L. 'uC r les recoins les mnoi.s coi.nus la paix 11 q tes qui s-e.ende it dans les rues
DU UC Loi5 avec C:otie charmant a'ii si indispensable a 1 avancemcnt et et qu ent etient encore I incune ad-
SEMINAIRE COLL0,GE ,,': u Lalonlaui, it ge ieur L. N. P. C. au bien-tre de la RIpub:ique mnis'raiive d-un conseil co nmanal
.A M. odes dons un honmmge de re- reellement incompetent et sans
Jeudi 0 Sept. 1917 L'i.ntiessLnt couple sera conduit connaissance a ccs oiticiers qui oat scrupu s. Pour bien approfon-ir
Barorintre 761 : A lautei le maidi 20 Otobre pio dnn la preuve dune abnegition l'civie splendid, anorme de la
minirpm 2'.0 chain a ; hcures du main, en la Ba- admirable, en travaillant s6ieeuse- Gendarmerie, il faudrait sortir de
silque Noire- Dame. ment A re irer le pays, qui n'est pas. Port-au Prince et pou-.vir admirer
T'nr p1 .ture Nos n:eilieurs complir.ents. leur, de 1itat dabai imnet dans les char.gements surprenants qu'elle
nu 2 lequel il se troupe a tait subir aux routes nationals.
mandimurne 3.'- I ) La reorganisation de 1 hopital mi- S s doute,tout le monde a pu cons-
Moyentnediurne 1 er prs-midi, Mine litaire, l'o g nisation du service tech-,atr avec un certain ravissement les
Ciel clair jusquA -4 heures et cou- .e ieiN A.L-rnx nee MARIE _.1- unique de la ille, la direction nou- transformations successive et heu-
vet ensuite S vIelie et intelligence dounie A I'Has-
veira ensuIls a t 1I S t CVapes midi pice S Vincent dLe Paul, I creation Ireuses accomplices sur la route de Pe-
Pluie d'orage a ( t urs du soir ation
ue.raillis auront ltu c.it aptCs mil tionvile maisseu de gens s vent au
Pluviomtre 18.8 m.m. en a silique Notre-Dme. du service sanitai:e; 1-instailaion des ce n ui entrepas sur les
Baro tre const. 11 y aura runon A j heutes Aa tours nclinraeurs' ; amngemen routes plus ou moins lointapies:seuls
SCH-IERER mason rmortuairesise rue des Fonts lapratquedu Marchedela Place V routes plusjournaux donnent des dtils
liire ; ne sont-ce pas l a les rtsultats ournaux donnent des dtals
L.,e ,e "Forts N- 143. i i asstz 6difinnts sur les iravaux ex6cu-
Le Mojiteur, Condoleinces aux t miles Augus- lxcellents d une initiative exemplai- t oinde la Capittle.C'est ainsi que
Le Journal Oficiel de mercred 5 tin, St Cyr eta outes ceiles eprou- re nous savons quo peat aller en au-
septembre 1917 public les pieces sui- V cpsu- II nest point n6cessaire de reparler to d-ici au morneCabt e queben-
vantes : eile la du rgme humataire instuprles on ira la mme fao Fr-
-ArrIt, ,frappant de forclusion oili :iersde la G(zndarmeriea la orison, 1y
les contrat Hpour la construction des PFTITE i)I- 1: m, i A" ni des innovations etonnantes qut Qaelle surprise, quand nous ap-
wvhi s du Cap-Haitien, de Pert-de- FOND)RUN UE.SOCtrTFPAINACTiONS. y ont 6t vu s, revues, jug.6 s, oucess
Paix et de Jacmel. Phcer capitaux. et'dont la Presse a dja toit ia rela- colonels Bu.onn et Tracy ont pu
Avis Minist6riels. __ .. tion en adresant des 1.ges 61Io- transporter 1i'6vque du Cap en auto
Correspondances de la P. CS quents aux organisateurs militairts deOaanamnthe auCap alitien.Qael
avec l'Etat relatives aux emissions LlieC e ine s Les conditions des devo rs de lad'r de Piance Enery
d'Obligations, et:. Gendarmerie sontd'autant plus mer- s Enery au Gonaive P des Gonaery,
esq 1 ao I.- I Lie Ennery au Gonaive- Les Gonai-
-Erratum. r t Mme laxuiienr Cze, me.nveileuses q ,ee les aopi d ves A S. Michel et ainst dans tout le
Notes relatives aux phares del Vve J. E. Caze, Mile Ida Montreuil, bonne ii et je ne crois pas qu'il Nord sur des routes soigieusement
Rpublique de Cuba. ( Ste et hn). trs sensibles aux t0tnoignages de soit inopportune de rapporter ici un testaures. Qael bonheur enfia de
Avis administration. Avis divers grandq syvinpathie don't uls out et tait qui a retenu moi a tent on. C-'- penser qu H ie entire dsormais dais
Iobjet I l'occasion de la mot de tait sur la route de PetionvAle. Un p voe du troes d
Le pils )ll lisSil prijectlur eheclriqie leur regrette Chinruoine 1 o us MAini indigent vitu de guenille et exLarme-
ILe prcl-cteul te!ectrique le plus CAZE, puis'.anit du monde vient d'etre ins- de 8. E M. le Prside t de la Ri pu- un 6tat morbide t'es apparent et ne liams, capitaines Marsion et U ider-i
alle a Brocklyn. Cet apparel g gan- blique; de M. ie Secretaire dEtat des pouvait bouger.La Gendarm rie avi- wood, lieutenants 13.owai Welch et
teque pese 3 tonnes, sa hauteur est (:ua"i d oe a l. Nos SeCfiteursj sIe de sa situation, deph ha une voi- Luch, major B own et vous tous
deopedseondi vue de Port-au-Prince; ture automobile et le ma.heureux agents multiples it de tous ordres
Le mondce en est dci A Mr Sperry, I'ichon. Coadjuteur, du R P. :abon, put etre immedia ement transport A
1'inventeur du stabilisateur pour na- Directeur, <. L des aut'es )ll. Pt du 1'Hopital militair; accompagae d'un
vires, du gyro-compas, et de la pre- St-Eprnt du Vetit Steminaire College, Gendarme Pourrait-oa ne pas admi- Pl
mi&re lampe A arc eleccrique. Les ra- et des nombreux anms qui les out rer un tel devouement ? P aul E .
yons en sont visible A 10o milles de assists. les prient de bien vouloir Partout ou s'etend le ch Lmp de
distance de Brooklyn. La chaleur que agrer tous leurs remerciements les son activity la Gendarmerie se mon- V i* t d ee
dgage salumire est si intense que mneilleuta avec Iexpression tnue de tre toujouis soucieuse des intrt&ts Vien e recec
coucentree sutr une feuille de paper leu protode gratitude.tebre 1917 de la collectivit6 et il parait assea 6vi- DamaLss pour matelas, Toile a
A une distance de 250 pieds, elle Port-au inc le 5epenbe dent qudelle eftrce de nous dcen- piqu Toile fil fine pour chemise
peut v mettre le feu. Monsieur et Maildm Edar rho dre contre nous mnes.L Que de pro- Voiles, lulles et Parures pour


mas, tires eans:bults aux emuioguiags testations, que ue cris contie les avis lle eet la
La oix visible do sytnmp.th!)i don't i!s ont etd I objet incitateurs du service sanitaire don't palm-Beach, Dr'll et Duck blaues
Smoe d- ap- occasionn de la moit tragiqwue et cependant les efforts ne convergent lla
Onarassau me en d un a- -0. ". g el c~timsselies pour hImmes, femm
On a ressi' au moe- -ig.ni e P 0douloureuse do jeur t,'s regreLtte que vers la sant- publque, Et vrai c es pour h
pal de prdreion ingsib nieusement et oept Antoine D)Nis, 4 de trois ment on s rait trop rcfaactaire,si nvietes damass5es et de bain. Bros
cot u, a rendre visible e a tons as un tnoie, pnent leus an-Vil et cosid6rait l'injonction qu'a fite Mlontre bracelets pour dazmes, Par
sui un cran les vbrations onor. pincipalemlont ceux dle Ption-tille, dn le.Matin; 1'energique Q.recteur amri.caines, D3scenle de lit,carpel
de la vox de queques chanteurs 1- ui es ot assists, d'ar l Service Snitare, F. Bennett, es chemises blanches et couleur,
meux. L-appareil qut s appelle le sint.ores remnerciments et le pre -li- ,
kHosEDE1 i consist en un diaphrag- sione unue de leur Ieconnaissan A prpos des ordures qui doivent tre mises de nuit. chemis4ttes.gilets de
me d'une sensibility extreme fait rortatu Prince, 7 Septemobre 1917. transportes aux fours minrateurs. ffaelle far aune s etc. Rubaus as


de la Gendarmerie, qui ai l'tr1 ,
gie A la modestie dao 'r
plissement de vos devoirs repectal
quand, par vos success A venir
vos efforts presents so(t 4en, doot
soebt gara
aurez accord au people aitis.eas
bientaits immnquables, VOus aure
certainement dr )it a une rcoapense
1h,4 "me qui sera sa reconnaissance
car voui n aur(z pas d merits
Lu -GOURRAIGE

i0o uvement


ducabotage
Am VAGES u 4 SE.PT
Voinler E isabeth capit ale av7
venant de PDtt-cT',o chai d
cruches et galac. chre neat
Voilier Dieu Cornmm Je 1a ,j
taice Edmond, venant de Logapi
chargement acajou et chcne
Voitler Mrrg )c pti1ne. S
ven tit de Loga e su le t.pion
Voilier Dieu Merci. capitaine M
ro!yV v-enant de tBLred'Jes chr.
gement caf6 et pialm christi.
\oilier Saint loseph, capitaine
Uyste, venant de Petite Riviere de
Nippes chargemrent cton, coeo.
Voilier Dieu Merci, captae
Dormainvil, venant de Yremle char
gemnent cruches, miel et patlm
chtistli.
Vuoiler Au nom de Dieu capi
taine S.tniluus, vcnant de Ldogine
sur lest.
Voieter Chinte Clair, capitaine
Pieire Louis, venant de Grande Sa
line -hargemcnt sel mann.


SPoar uer ir ou "ero rn
S MIGRAINES CONSTIPATION
ONGESTONS-ETOUR DIS,'EMENY$
EMBARRASS GASTRIQUE
IL SUFFIT de prendre
a 1'unI ce v-os repfaLs
tous los deux joura seulement

une Pilule du D, Dehaut
147, rue du Fai v St-Denis, Paris

Mais il aut ex!ger les Yeritables
qui sont tout A fait blanches
elt s r ctacune deequelles les mots
DEHAUT A PARIS
Ssont trs Ilsitblement imprimes en noir 0

La Petite Maisom
IIS FlUE/ Ci'./.VTIE
Annonce a sa clientele qu'el
vient de recevoir un joli choix
tournitures lies pour lingerie, -
Rubans chjussures pour enfin
Dames et b.,b :s etc.
Les commandes de layettei, trout
siux, lingeie tinesoait ex'cut.es av
le soin le plus minutteux et at
meilleures co editions.

A veindre
Un buss Feltch en ban etat.
S'adres.er aux bure-ux du jouraa

Demanidez toutjour


Cacao

PETERS

En vente parloul


En gros chez :
L. PREETZ vIANN-AGGERHOL

Kinq Pure Malt
Vente en gros
Chez EJGENE LE BOSSE
SO am&ricain P- 18 le baril de
douziines.


Auxila


i'* :
drap et fil. coton, Couvret
s; Sole lavable pour corsagJ6
narids, Chapeaux pour hont
ne pour dam's, casimir, diagO"
et couleurs en fil el en coon,
es, flletes, Toiles a nappes;
ses tlle brosses habit, brosses
fumnerie assorties; chaises liane
tes, couvre piede pour buy,,gy
faux cols,. pvjamas. calegfot
e flannelle pour homes et f
sortis.