<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02916
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02916

Full Text



QOUVAI( wzj AMa


Londi 9 J ~aA!Iei~j


.0 nmin N-"


pagt-MAGLOI RE
of]3CTEUR
D@aitRNMUT8 :"
poITf AU PRINCE


g5jAITKM INTS


gTRANGIR


~t@4*


w 0


G, .0
a 5.00

G0 .2
6.00

a 8.06


Quotidien


4U-PRICN ( Haiti i


IiDAZIORADMUMTRTION
30doe Rum fres a Ainduiae

L" smmsoemssi rPsM:
& =Nn mm b "dMon
a PAUa mLi.Msro *0Ci3P.ow
adl Id m ~L.4)99 fsCO. 16t0,9.
L-mpfw
A w? mo miwumhnl si PmU yCO POW 5wa
h*3U~bth SOON

Lenm b. e~buG so'm w- mU pin.mhum
4bomonows asumS 'Gs" fookinIfejas.


,r- --


1AEUNTS al. la 3.lUliS &APori as-priace
NT LES FOYERS SONT ETABLIS Le staistiques r6lont quo Is
Le numtro d amasedi- da Tournal mortality n'a pan diminu6 pour lea
OtUiciel qui. pour la deuzi6me lois, enf.nts et les indigents. Pour Ia se-
.,dj nest pas indifft- acaise a fait autre chose que celt A a paru sur 4 pages seulement, public raine du 2 au 9, nous avons lea
s-o qui tudie2t les Madagascar,qui a druamener les bons un arrt6 du President d-Waiti con- chifTres suivanms.
p- U de la vie soeiale. Les effects signals. Le general Gallieni a sacrant la naturalization de M. Pre ENIrA.vrs 1;:1
i a.-blis. en ellet, suivant pu, pour les commodit6i de son Chsjules Chassaing. une note de la INDI.UNT&* 11
de groupement pour gouvernement militaire, deplacer A Secr6tairerie d Etat des Relations DCet ourlaecton Nord ue le
aes groupements sont son gre les foyers des Malgaiches. Extarieures. une circulaire du mi- chalrce enfanTs Ia 6tlen pus eve
eteemines par lea for- Pour bien appr6cier I-exemple cite nistre de I Agriculture aux magis- Sur 13 ddcas, il y ou 10 eiifants.
*mi. 11 vtade soi qu'un il cut tallu savoir dans le detail le trats communaux. etc etc.
qi exige la communautW mode d'csistence auquel etaient sou LA co eIrt d bier seir
It des eftorts,- tels que misesles tamilles interesstes et quel- A la euvelle avenue de
dea grands animaux ,i- les repercussions l'acte du general a Pee de L ese & Beolsse Une belle foule d'auditeurs se
tpqxW. ou Part pastoral pu exercer sur les methodes de tra- pressait hier soir sur Isa place du
su i& vas es spaces, ame- vail et les habitudes des indigenes. On so rappelle que derni6remen Champ de Mars pour 6con er le con-
rmaement des toyers ct Si nous soutons de Madagascar et nous a nnoncions I'achtvempnt du cert offer par la Musique du Palais.
It tmille une certain que nous allions, par example, dans p3nt N 2 do Ba nouvelle Avenue Le programme fut ex6cute a Is sa-
kalu nawu. T"andis que cette Norveg.e don't nous parlions de l'eu de Choae a Bolosae. tiafacUtion du public qui sortit de Ia
comnunaute Tandas que cedte Norve A Nous avons sou, lea yeux une satisfait d'avoir passe une agrrdable
vates de culture avort- tout-A-l'heure A propose de demo:ra- belle pho ographie, de ce point qui soiree.
Brablaement en habitations lie, voicd ce que nous rencontrons porte I inscription J. Marston. ad-
Le villages, ou les groope- au dire des voyageurs les plus di ninistra eur Civil,-. L. If. Doret,In- Reeptins Dpi, aliques
k eoryem ruraux. ne soot pas gies de toi g4nieur de ia Ville.
4 aaaprice des families: ils se Sur toute la route de Christiana a Graice A ce travail, lea voitures Ce martin Mr Edmond Dupuy, Se-
unti atrelle:nent sous I'in- Drontheim, ecrat M. Le Bas, mem- peuvent maintenant passer sans en- critaire d'Etat des Rtlations Exit-.
.,desa sites du lieu et du bre de I'Institut, dans son ouvrage combre de Pleu de Chose A Bolosse. r ures, a reu au Dipartement les
tt naparaissent pas dans les .u/dt et Norvege, dans ut spacee ac corps diplomatique et Consulaire.
.aoces qui ne favorseat pas cent cinquanic lieues, on ne iencon- a Ie ae R6ceptions des plus courtoises au
|lIerment. tre pas un village. Chaque fami lle vert dn rr du Tibunal course desquelles on s est proins de
soltides verites qui ne peu- vit a~olement dans son giarJ. E Cvertion rendu en favdibunal part et d'autres de e tou les e-
:apurdw de VuC si on veut R. Vandal contarme comme suit de Cassation rendu en faveur de M. part et dautres de faire tousles ei
perd deue s o ve R. andal conrme come sut d et exutle decefoits util:s poor resserrer les liens
sompte des conditions au- cette observation: I F erard c texecutee decc existent entre les di-
embrdodnnd la vie de tout cet lInrDalcarlie. come en Nor- moas M. Gelffrard a t t remis en smati qu existent entire les dat-
eparconsequent,lesoit vige et come dans touted la S:an- possession de sa proprit e Mc- rnts Pssances .
Mrusequi teal Aietre utile dinavie, posnt de villages, au hlieu de mance. Cistma-Parislaas
deat ama Doret, dans un s'agglomerer,les habitationsse dis- II nous a annonck qu'une im-
S peasant reproduit ci p t, isolnt, gnt suportante socit sucrire va s'yiS-
Spesant reprodit dimmensesendues de prairies et taller sous la raison social Ana- Bonne soire her so v it au Cinb ma e
lki general G.llieni eut de forests. En scrutant tous les points cahona Sugar Cy ot Logane heureusement trop resitrint si l'on c
gouverncur .nilitaire de de I'horizon, nous te sauroas de- arrsonge A l'inret des films qui furent i]
as lendemain de la couvrir un village.... Dans nos cam- .rreu.el exhib s.s Seducteur seduit ., come s
sea premier acte d'orga- pagnes, les masons present, se Les abords du Carrousel etaicat comique et Les exploits dElaine ,
t de grouper en villages ptlotoainent A lombre du clocher, Les abrds u Carrousel taiorme den- eoniue et Lesucs p articulier. d
ni p~t come chez come sous une aile protecrnce. lz, remplis d'une fouled ,norme d'en- eurent un suc.6s particulier.,d
Rf'i 6taent, come chez co .me sous une aile protec- ce. l rants qui depos hier aprks-midi jus- d
S, don la tantaiste des mille vit isolee dans sa terane. 'e da leur ds traction favorite h
i E Ifon attribute A cette Li cavlisation est chose dpen- joi de ar eil tonctionna merveilleu- Le courier de la semaine derniere
mtesure initiaes boo dante du mode groupemen des .L'appareil tonctionna merveilleu-
esur nitiale le bonds dane du mode de groupemen des segment A la grande satisfaction de nous a remis les 2 premiers nume- a
iultotficier emerate obtint tamilles car Dieu sait si on es civi- no, grses qui s'en allrent enchan- ros de ce novel organe1de publici- s
a~.dans ladininistration de lise en Sue e! Ce groupement lui- ? 16 lt qui paiait au Cap-Haitien. C
lkaftricaine. meme est le r6sultla de choses qui Apres avoir adress6 un cordial sa- 1t
1 30 se meprenne point tienuent intimement aux conditions I tiles Itrvasl de eirie lot a tous sea confreires, a La Ligue c
*io;t: elle est vitale. Il est de travail tt de lieu et it ne faudrait Fran dise salute egalement, la nou-
de aire pen6trer la civi- pas, sous pretext: de zitorme, intro- La Gendarmerie execute d'utiles ralie G grande Al e et L Grandou R-
b m nmos.campagnes, si nos duire dans la vie de nos paysans des travaux de voirie A la rue du Cen- publique des Etats-Unis,dit-elle, qui P
Miarent A y vivree dans changements ct des remue-menage tre, au quarter de la Prison On dott talt aujourdhui, I'admiraation du a
.ieSesle plus souventqui scraient autant de violence t serappeler qu1 ny a pas longtem rts vt poursu. t par s
tles unes des autres, dcmpittements inu ties, si sans ce- que nous signalions le mauvais tt getes grandioses, mme dal de
t babitudes des peuplades la on peut introduire ch. z euxIc de ce quartierdse i de flaq as d'ea user e numanoss que les n6tres n
S** progress ci la civilisation. et don't nous demandionsIa repara- aibat "et uiianite que Is n6trs n
Aprogds l c"von otion. Une cone quantitEde graviers qur combattent deputs trois ans, &
,' administration fran a ete A iedd'ceuvre et l'on pro- vealent atteindre. aussi nous devoas n
Se e Inous joindre A ceux de ses conci- q
ckdedpuis cematiniA'empierrement toyens presents das cettevilledu% q
#its 0 en- e-temps q -- i...... m Cap, pour pousser un triple hourrah m
r soperation8 PF'a its D ivero de Ia voice en son honncur IA t3
-"-- -- ieel -n e Tous nos vccux de succ6s A notre
l *S des Villes RENSEIGNEMENTS centre I
METEOROLO(AIQUES Communique r c
it ont eovo6. la ape OBSERVATOIRE Sous Ia pr6sidence do Grand A icae di
leour ofrande o'e. DU Maitre I. B. U. Errit.ile Grdad Orient n p
d oprations ea"-* aMInAIRE COi .GE d'Haiti, ouvrait hier sa deuxiteme LONDREs.- D'aprs use depiche
Ii os de Sale. SEM1NAIRE SAINT-MARTIAL session semestrielUe, an temple de la de Router, le jeuneempereur de Chi- q
I'loat Resp.. IAIoge .ALa V rit NO 47 oe a abdiqut. ?
s un i plasirdes Dimanche 8 Juillet 1917 Plus de cent membres d Grand a
Itlne fistr f es re- Corps avaicat r6poodu I's pe do Noevelle A la maim s9
Se Barom6tre 761.4 Grand Secretaire de Ordre. Le tra a- Et vous, monsieur Aristhtaes a'
0, dans cea public minimum 22.7 vaux ordinaires se pursuivaient, lors- pour uand prvoyez-vous la paix ? d I
Sarriv6e. qu'un group de glands digoitaires h I Pasavant la fin de la -
on d. '- .V e Temprature de I'Ordre. ayant A ma W ie pro- rahrre. vI
Saint alUe ier Grand Maitre adjoint J. Emm. i'-
.t Boun" PMar ma"ximma Dominique, dqmanda A offmr aur n ,- -
'e Boutin P. Or 90 Moyonne diurnoe 6.t Frire Errit, en recompense de son ...
Primet 5 zxle et de son devoumeat A I Mast- ReI Rlau lt de rAvemlr
Ciel clair la matinee et nuegeu tuition, sas photographic et on jolit
No0ez Goardee 10 'apris-midi. Vent d'Est trais. bouquet. Emu jusqu'saaa srmes, le La sous igad annoace au public et F,
dlSf-0" Un cyclone a passe A lEst d'Haiti Grand Maitre repoodit aux trois particulieremeat A ses nombreux dli- r
arronville 3 sur Poro-Rico. discoums qui lui fueat adessis et eaots, quA partir de samedi 7 Juillet.
o Mza 3 Barometrc en hausse. it placer le portrait dans la galerie ia Res:aurant de o Aveoir sera trans.
a 3 I. SCHERER des Grands Matres. fere A la rac des miracles a c6te du 2
3I .Sd Un lunch fat selri. De nom- bureau des telgraphacs.
I i 3 Fia udairles breus toas: rent pota. [ L'etablimment *e recommande a
2 Noes avons eu le plaisir de rece- Ed la ouvwriers ix so sep- pour le moil et IactivitE de son ser- re
I | Ia-!hn 2 vor I lanto carte de nanall-es de rrednt des I'apr6- empo t a t. 6
Colimo a MULMe Craft avec Mr ur de ctew 6teu de famtle la plus douce Port-au Priace I 6 uillet 1917 tii
GII 44 ,a mp eesion. 1 A. SYLLA
I OR ,t TB-** comaomj r j


facredulite6

A !nioun ami Soil-tn CA


ILt tit 1tc ces'e4 de Jec 1c! j e
Qui te troubL' I.c .ear. ,;e oir de ba.i
A lja brune cnant.A Jd u.e et i Cell
I)on: Ic o.''1 rer te ajit c i -a n I.
Chaquie ma.i ,ai. Ju o0dJ dc :.a tri tc,.c.
TO lan.e crs cil utn |j.I de :on c:ei .
I Ic vent >'i- i .i % ..tirc,-,c[ r > tic,sc ,
ESEt tOIetl l p.C., : J.. U. ;:.J;;O! : o 'I.C. t.
Mai. elle ne .roit pa. tA 'o toi a;m.,.-
I t Ics niots quc tu J.liadiu i sco
an, 1'enivr.ante ntianite dc% d.lc,
N ont nPa A uia lo ai er ata 1 e niiOt )i..
L:t noi scuI. ;e 'ai colb.'iCen tI I'AJiid.e
It quc tu rneurs de ertte pas-.ion.
I Oi qU I ,.1 jc\JInt tc, 'cUZ C, ll J'.Ib[t,al
'.int Jc e ois, s coourbit:r dc bi e cau g O:! ..


Assises crimiltelles

Audiene. dt6 ti ,uillct 1917
Le Juge Z/phir ouvre icaudienze
to heures pour entendre la coiti-
nuation de l'ffaire du 27 juillet
191 ,.
Le tribunal, par son jugement, re-
jette exception pose par Jes av.-ats
de la defense et ordonne de passer
outre.
.)a appelle Ics temoius.
Mr Demntrius Volcv comparait
I1 ?it qr,'il tait dans son lit quand it
enteodir les premieres d6toaItions.
1 pensa A garner un pose. I s-ame-
na au Bureau central de la Police.L.,
1 ne trouva pas des garanties surti-
iantes.
11 se rendit au Bureau de 1'Arron-
Issementen compagnie de Me Isnar-
hn Vieux, alors Commissaire du
;ouvernement. 11 6tait environ cinq
ieures 10o du martin.
11 rentra .i la conciergerie pour
cheter des cigarettes et en sortit de
quite. 11 fut envoy# par le General
lharles oscar a I encoignure de
lmnpriineiie du Nouvelliste pour
airconscrire la l4gatiou domiiicainie.
De nomnbreusesquestions lui furent
osees par lea jure&, le M1nistere
publicc et les avocats do la defense.
Le temoin Marc Francoi~ se pre-
eente.11 dit que quand il eutendit lea
.reinuers coups de teu, il se rendit
ku Bureau de 1'Arrondiiseinent.qu il
'avait pas enteidudes c d feu
i linterieur de la prison. Question-
i6 par Mr N. Constant, it rep3ndit
|ue le Geolier Paul H1drard, eon sa
|ualiti de malitaire, relevai. directe-
nent du Conmrandant d arrondisse.
nent. II declare qu au point do
ue militaire un infeareur n a pas le
troit de retusir d<'xCeuter un ordre
)orti de son superieur. Le t6moin
)emetrius Vo!cy avaic dit la mnaine
hose.
Le t6moia Rocher Osson vient d6.
)oser.
II y avait seulement deux semaines
u'il venait d tre appel6 A une si-
uation militaire quand 6clata la pri-
Sd areas du 27 juillet. Quoique
ouffrant if sortit. II essays arriver
u Palais National 11 no put arriver
Ie devant la barridre do la P. C S.
I rebroussa chemir,. En descendant
u Bureau do l Arrondisaeoaent, if
it Antooius Lafuotant soas oa ga-
rie. 11 dit au tamoin do I'st'endre
oar desceodre avoc lui aa Buresau
i* Arrondissment LL ta1moi 6tai
reeeil cootianua son chemi.Quand
otonlus Lafootant qui 6ael ain amI
a GouverOeaent de V. Guillaume
riva au Bureau do IArrooduase-
eat, il fat arret6 et conduit on
riboon malgr6 lee observations do
Ir Oeoon qui arrive jusqu'a la bar-
Are de la prison.
II avait Ta conviction quo c'6.
it un d6sordre. Le billet qui a M46
smis & Oscar par Mr Rouzier n's
A remias quo vers 9 borea dA mu.
Sete, etc.
Apr- avoir reponda |


9.4102


-


l(j


fib -




Lr M&TIN


tfs les questions qui lui furent po'.- gislation, mais la congestion des I. mercitalenis
sees de part et dautre, il est ren- chemins de ter est si grande-qu'ils Madame Vve Arrauit jeune, Mon-
voye. ne peuvent pas avancer facilement. sieur Pnton Airault etl ks auires. pa-
Le Ministere public voulutl rel Le'- Kirg Maker G6ndral Chang rents remcrcitni bien sinc6tement
lea depositions ecrites de Paul lid- Surg dirige personnellement les les amis, particulicrement l'Ordie'
ard. Mes Consn t gal sy ouAemenis de son auxme et a pris des avocats de cette yille et Sa gran-
I.e MiTmistlre Public insisted. possession de plusieuris miles de deur Monseigneur le C,oadjuteur du
Alors Me Rigal se 16ve et avec v6 chemin, de ter qui desservent Pkin. tmoignage ue .ympalIhe quils lur
hlmence,fait rermarquer que c'est au out done A I'occas on de la mort
tribunal qu'il appaitient, s'il le \eut SuCCe S Husses du regiette Me Airault j unie.
et en usant de son pouvoir dise- Ip a ,~R tD- L' Agence semni offi- Is its p:ient de rccvoir expres-
lionnaire. d odonner lecture d-s cielle a at.ijtonc'e Ia capture des fo- si'on fihnu de lhur pictonde gra:i--
declarations decites des accuses. ,1s bfortifltes de Slanka et le Mont tude.
L.et NLuntal oldonne la lecture de- No ^383. Les Russes oit penetie Port-au Prince, le 7 Jul lt 1917
nrar.d e. dans le village de Codervied jDe ter- -.
rbles duels out lieu de maison en Madame Veuve Robert Ro he et
Snaison dani des series dlabores ses ses eufants, Mnc l'.te idpi...al,
S uve Choses de la Gueri 1iiiv. Mr et Mmine D. Lacrox et leurs en-
- -hoses de la xGuerre fans, Mr Louis Magloite, Rovigo
Un group de lone- Anaclet. All honse et Melle Lauren-
Par sans fil ce Guillet, Mr et Mn-e A biic BHen-
,f __ .8 D; .-..1. M P i..lt -ami ax, Ith- a--


7 l aj.. 0. .....I i i...- 1 .s. La-uv ,: qu avc l e
AMSTERDAM.- On rappote de miles Dupetv:l Roche. Philipe COMPOS "MITCHELA"
Berlin aujouidhui, quele Chance- Roche. Pa'l oche, A i x s R l les doulcurs de laccouchcment ne
rlien aujVoiBehannui, que e Arno- Mdsius Fiarnois, Alhan.,e I.udy. sont plus a craindre. 11 fait dis.
yl Vou Beaihmoua lundisa pxmeseaug r a n o-notifid samldi aux scrd- Alfted Rohe, Vve Jh L&ttieux, Vve paraitre les malaises de la grossesse,
Reichst.g de proroncer un discourse taijes arclivi:tts de la Chalnbie des Beaubtun Larritux, jDunervi, Del-' supprne.'ouleurs den I 'ccouche.
au sujet de la paix. BCpr4eujtU nt8 CA0t 1-, Senat de la e.- pche, Richardson, 1h D~sir, Bastien cxexrce u le grande actiou sur les
Les soldats ameicains se cnt re- publique que pir suitted la dissulu- et Ltbrun ct tous les ;ottis part.ts Jglades m amiaires urt ainsi
conuus dignes ds meilleurtsloure e ASsemblee ala louiale lea 2 Ce allies r iercient bitli] itteimlc t et soulage les cmmes nerveuses,
de Euope, slon le but du c bueaux u ea t deve tus ux qu lur ont done uene ivIr:guli so-ffelt doe lherurnasso
lEuope,n Salzmancon c iui u mpi- nen ,n leetairewehnt intxitstantts.>Les i,ou\elle pieuve de symnpathe a content aucune substance nuisible
laime on Saizmann, critique mil- ni'embijbes du peisoinel outi eae avl. occasion de la perte Cciclie qu'lls our la femme enceinte, ni pour
ctbi qu'elle porte. Faites-en l'essai
uaire du Vossische Zeiturg de Berlin scs que leuts travaux outne pi hut aont prouvTe en la personnel de: r eou novaaitere e
a l'adrttse dts Jorces amencaines. parti" du I Juillet. r pas d'equivalent. Sans dikte ni n6ces-
11 a ajout6 qu'll faudra n&essaire- Celte inesuie Irappe d'intdressan~ts [ROSFPL LEOIOLD ANACIIARI; sit6 de garder le lit.
ment Ienir snrieusement compete de olCiutlonaues doli oni a su pena Gr .LETer et hEn Vente danto nles phlrmacies
ia vuissance des E ais-Unis si la danit lung etnps [our" la plupalrt p re onclea )ousin 6, e R republican 8.
guerre continue. Car Its soldais precieri a .tuCe'lioi et le souc uu leur tgrtl f irele oncle, 13 cousin r6, Rue Rublicaine 8, r r a
inamricains d&monlreront qu'ils peu- ucLuil. Pour eIts nou'.elles unumina- parent ad le13 du cu- ourlaete Lro dresser ,
vent avoir la m -r.e dntegie ct lPen- tlUi s tlI tuit c llaes uV l il bl ,t ie ran lt. qu s ;r Anue Joh BDro wn.
main des troupes allemandes et fran- d L.Ulite d lltI1 OUS, Le cc juutiial, s les print de cro'ie qu'als Icur Sel Agent pour aiti de I'lnttit
train des uoupes allemandes et ran. ou garaint, wnapi- en g.udtront une vuNe iecorna's- S I tdical du Ir. J. i1. Dye,
cases. te a le 'iesideun Dat ia L.etive til sance. Buffalo, N. Y., E. U. A.
..AIs.- Le camp d aviation Four f veur de ceux qui vitiitlen d ~ie M61e St Nicolas, le 17 juin 16 7.
'etrentrinc ment de 'a illerie et du taimtpts. Le A ,uItn toiplte de tium- --.
-trvice medica'des aviateuls ;mri- bitux aiuil dUiis les Utux bureaux
cains a ete inaugural aujoud-hui. iqui vieuneilt U ette ilcencies. A ,i Mr le Dr et Mine Thraysbule, les t ltt A
Lcaltblie : MM. Llaudius Gtliier,amlesThavbuleDouceitcusles
A rrtf es tatineAtclv.S duput pleue30 tamillesl'hTavbule, Douce-tit b cusles1 fjneause
A r llion LJrIues Aichuvcsdeput1.pieae JO tb
fArre taion dhlS, lue \ttuu, ilte bure autres parents etunurie ens n ,1 Cif(I- Vouhcz-vous trouvpr de qinni rpce
d ailetlttl11tt dstq. _0 liS,-l ',-, -rement tous ceux qui ls osut assIstds
Sa nann.ay, tLetadt A r LtL.urc ciet i 1 occasion e la pete ciuele qu'l vor vos ac distinction? Al
Par ans hI i-tunie0 Sn i 1J Lui. Azou, Ug. cou ont iprouvee dains la peronne de, SO l
NrwYoRK.- De Washirgion dts g T,A. Touilut dlebIute leu.cntut Yolande Tiasybule, enltvce A leur SoUc(d GenCsrale
ordres ont t expedies Four I'atres- At.ubal U3is u1, attli\bite adjouitt affection le 2 ju:llet courant. oK
,t'ion immediate de tous Is agents depuis ,ee tJU a,.U, au Ail, UIs les pnient de coie in retour Kola Champagfne
.alemands hinanciets ou autres qui ,tl obeit -Dupl ~-A, cht diA leurs sen'imenis d. piofonde grL- DU GIE.IlN DES D.t LLES
ont tab.leur quarter Gdral Gci. et 1. I.L-aJhC, Diupuxl iitude. DI N E A Ii
!Ltap6s un emplovr au gouxeine- lj cLt, secrtIantui t:laCtem, L.- Poit-.u-Pxince le 7 juullet 1917 Co vouS aurz I'Pmbarras dud choix
iient de r maute chpt ue bureau, tic, el re 'excellent kola, les lmonades
nent de pareils oldres auraient ie d Ajuuous quae Lt-bsia pitniite f lol gazeuses, liqiueuzs varies, sicops as
envoys dans toutes les paitis du qLt ut palelle mlebui e utt psi'e Afl Mo veJment asortis, etc.
pays. cutrte ce gtoupe detuIclUIaluitu.,-- La reputation de la Fabi ipue gran
iesure unpust.e par la lorce ue dtu cabotage dit chaque jour, gictd a la peitec
Schemes d u, Ition de ses products.
Des aeroplanes alle DPesRTDu UILE. -- DPAT 3 i r 1917 1
mandsbombardent t hampagie Mercier Voiler Paroisse, capitaine Eugene. .
L ..6 I suO.l P r lo t .. .. '. .


Aux Femmes g ui ci;G peni' la
Materits. Enians routes fo


L lndres
Par sans fil
LO\DRES.- Pendant quirze mi-
nutes les allemands ont lance des
bombes et caus6 des dtgAts dans le
centre de la ville- Touie 1-'tendue
des digits n'est pas encore connue
La ville lirt bombard4e par divers
adroplanes et des borrbes en quan-
utui lances. Cest la prem tce fois
que la Capitale anglaise a 6t atia-
quae par une Ilotte adrienne aussi
puissante.

Reprtsailles raneaises
Par sans fil
PARis.- L'aimie trarcaise a en-
trepris une oltensive aerienne en re-
presailles des raids allemands danw
lesquels des bornbes avaient td lJan
cdes sur 1'h6pilal d'Epernay et la
viIlle 4A-Na ny.
Une crcadrille de 84 aeroplane?
frar ais ptndtrant jusqu'a l'inmiieuj
,de 1'Allemagnea lance 3o50 kilo.
cu presquetroistonnesetdtmi de ma
liics explo-sies sur A..d-s is all'
rnandes.Les usir.es de Krupp a Esser
ont ei6 bombaiddes et d'apics le de
parlement de la gucrre les U.incs
d'Aniline A Luwcaig'hat1ni out eid
atteinies et ccmp:ei ment detiuitesI
par un incendie.

En Chine
SIIANG-HAI- 11 a Wtc rapport su-
"ourd'hui que les troupes r6publi.-
caires chinoises cnt i6t victoricuWes
dans le premier engage ment qu'elles
ont eu avec les soldats imp&riaux
pour la possession de Pekin. La ba-
1iile a eu lieu A Lang Fang environ
3'5 miles sud-ouest de la capital.
On craint qu'il y ait du pillage
dans la ville de Pekin si on s'y bat
come on a tait lors dusoulevt ment
4es boseurs. Djia des petits deta-
-chements des forces am.ricarnes, ei
fpoonaises.soot envoyees a la capi-
la.e pour rcnforcer les gardes ae la


I RlL.VlMItl. lIMAR(UUL ..
Condiions avanlageuses Voilier Saint-lcs-ph, capitaine
Ssidore, LU gane sur lest.
&'adiest.r, 1)3 rue du Alaga-| Voilier L Union, capitaine Loui-
sin de LELaL a Monsieur Vtclor sius, Gonaives, chargpment 29 plan-
Mungun s, chess.
Ijtpresnullant .ulur laili. Voilier Dieu-Merci, capitaine Ed-
:--- :- .. .- mond, Grand -GoAve sur lest.
A veudre Voilier Edembouig, capitaine Gui-
gnou, Grande Saline sur lest.
Au, aI'cIs \Voilier Siinte Anne, capitaine
U.n piano nut Licemment rc u| Mercius, Arc.haie chirgement 112
tout ediausse, de tabiucation amen- baiil porch, i14 motue, 2 gallons gou-
caure. ,dron el I sac tirine.
S'adresser A l'agcnce du MAn aux Voilier Saint loseph, capitaine
Cayes. loseph, Gonaives sur lest.


Toujours soucieux de n'offlrir a lurs nombreux clients que de
prodluits don't la qualil6 soit entiirement gaian'ie,MM. OLOFFSON
LI'CAS & Co s'emprkssent de les aviser qu'ils ont requ par Ic
,teamer a Prins Willem l, la deIicieusc

Biere Budweiser'

Celle boisson IDEA LE qui se consomme en famille come au
Caod et qu'ils debilent aux prix suivantis :
Or 12 la caisse de 48 grosses bouleilLes
V< i1 a 76 petlies (
S 2 Douz U (
< ( grosses <
Hepr6sentands d, la CORN PIV'DUCTS PEFINING Co, i!s
recommandent tegaleinent aux meres dc fainille l'exctllh nte et pure

Huile de Mais, marque ARGO

Produil dejh lant apprdcid et rempliaant avantageirsemen', pour
la cuisine, la (Man'egueC tiies coateuse en ce moment aux prix
:-Llessous


Enfin, ils


Or 1.20 le ferblanc de 4 livres
< 0,70 2 (
036 o < 1
conseillent atous l'usage de la


oinnattez Isa EA4RgA avetee lea PgtfWl*8 oom rn'1.-j
dui J51 Dtpellroux,, 6, Square Measine. Paris, I'05.,Pro-.
Voccius exinhicatifs et deaaonstratifr gratis cttessurdemaud&,.


doun i',
Sdes
J exu^l

I les pieds Vous fot soufir
S soulagez I'inflammate go.
flement et cette senatio
tante parl'applicatiou du i
Minard d'apr6s lesd
trouverez ce mervelleux r-v 1
d'un velout admirable d ant.ti,
Its pharmacies et dans toe
patx magasins. I soulage, ralraW
chit, ne tache pas. IIest duae
efficacit6 absolute cause dea
S proprietdsantiseptiquesetcrati
de doulcur aux extrnit pdahl
`* Ne considCrez pas le nombre de
vys vains efforts qui ont prcj&4;
assurez.vous que vous avez le Lint.
ment.Minard, car rien ne sauraitle
remplacer.
Minard's L*niment MEf C
Framinvham. Mass. ttihia U-,d

LINIMENT

MINARD
fIra .k j .jIAIlIII
Scul Rc res pur ai
119 ue Ui Peuplel3
SruRI-AU PAIC;



Nestor Felti
MA ITRE-TAILLEUR
Annonce au public eta a *om
breuse c er tle. qu il vient de ran
terer son alehler, A la Grand'Itiel
179, dj's la maison oj.i ia an.
paravant.


CIIEZ
L,. Verret
73, 'fue du Magasin de Il;iP.
On trouvera du Palm.Itearteli
et gris, diagonale noir et bleeld
casinirs de toute sorte, d.
cravates noires.


W. Vissmani
(Maison hollasdaise) "
RLE DU QUAl-- 45, 1
Port-au-Prince

Achals de Cafe ( tri6 o I
quel I eaux de chvie, cat io,
('e mi 1, pour lrdportafon.
*.4-u


*Mais()A* i'i "or AMringone$

93 fRue (lt 1illatjasiu d~e IEtat
I I'emiet darrI Ui't(' Irpar 1rs (/crfters sleatnu'rs /atieats el hoi
Ian dais.*
B~scujtls in'jurts* Uv e UIe p S t~tcap~~
gratidcs. lljuvaam cs epeweic b oites
IPruiies ii atigaises dElie I.--d J. F~tu pie Iteres, boc zur el grain
f r-blancs de Jlo '11e":/)pow, /.j YIxl?-.
Lait co~itieiuit6 N esl eniv tm uuis r~s fi'ais par bodies, do jzati
de bolI.el cI (lUs I c?5 (hI{ S /[4.
Liqucuis zis -ori ac' Nwsclle iMarie [3, z iVi]et 1PipperruntJ
ii Owe, pat- buuid/l8 (Icuisses d(I1-'' 2I
Vills ins de tab~e Par Ca s'se (le.12 1,wtiulil/es fice~es bWane,
rouge Switeriew,I raves. N e Croix d~sa'Now, Poinerof, Si Juieo
BIlLN jRLS1,LN1 LS POUR( DIVE16 L'zi(-EEPTriONS
Gti b lols,old louz il), iho,--key black e: a'IwvhIIej,Btter Angt$I-
Sirop de gin,,eliiire et de c~it oii sup&rieurs
N iia q~re de Ilie d aI/ strago'n, 1) ssaux fils par touleid/es et
ctu.,s lies de 12 bo-uI(Ves
Sdcs vidcspou,' cuf-s tUits, ittc sup'f-ieur cl couture solide
bait,-s S. oe
A 6JC"r(JE SOCE'lJET JOB1. Papier t c r, Les Job, biC
U/ ca/at'es ,'ros et d~lai'
1, 1IiJX DL 1,,, XIi r 7'0 tOjlT CO.TC JIIHLACE, A CA
IE Ulis DL,,Lh ,'IEZ VO LIS




AUTOMOBI LES






Machires neuves-ou de second main, touleS rmunies dW-
AIectrique pour demarrage automatique et instafltaD&
Les meil leures machines pourHaiti, I6g~res et ~0O
Eug. -Le BOSSE
Agent gdn~ral pour Haiti


White Rock Water

celte eau mindrale et gazeuEe qu'on: enlve or f.40 la douzaine.

l)6p6.chez-vous done, retard-taires...


_ _______


-__


1)raln" mv~r rItinuItr l J iLL i Iv ji ta l


TI n m v M* -,1


EI ,l J tJ J VOO 11 UIICIJ f.