<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02914
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02914

Full Text





01.tMAGLOIRE

430M!!3!UNZRTG
pOlIT AU PRINCE.


A TSANGKI


1INNZZ LZNZIAMI3


Ve*rfi 6 IjWk eutO


- ~ a,.- -


0


G. too
5.00

uG
6.00

a &08


oI.AUQRINCE E IU


Quotidien


RADACTION ADUMIK5ATIOM
Angle des Russ 761mu 8 Amkbc&oa

Loss amoemeesu t opmes:
Pmuaw-tu-mam.-a umand. mmul
A Fama: ces L.Maysom & Ck V, URoeTomo
A Leasma: chin L.Mayeamw ftCO#s. Zas1182
L~dgme Nil
A flaw-Teal Vuim~ynl Pubilday CsMPM,4S WWe
54 tb SUMe
Lm nmearnurkmlaii "- -= pmi rom
AbomumansS& sssatserow Ms bks fapavma


CHRONIQUE



Presse Francaise


Dr otre (orlspidanl,


triction, qui fiat ordoinnde par le
gouverneinent nalgr6 leur resistance.
Il[ avaient alors du paper en abro.
dance ou se croyaient assures d'ea
avoir, mais la guerrt1 sous-narine
lei a conduits a changer d'avis et
c'est eux 11,a out pris I initiative
d une rddutioni plus resserree "en
core, qu ibls out preteidu impose. a
toute la prtrsse; inais le gouvernu-
inent, cette tois. sest borne a inviter
les proprietaires dei journaux a se
souinettro volontairepmet A ce' rn-


dgu paper qui ne cesse de fort onbreux. 0() peut doce croire imne, et s'y sunt plils ceux-la seule-'
d-e ibellir st I'on est ainsi q ie la situation piradoxale accuse inmet qui I o it voulu, c est a-dire tons
encore A la Is.tuation pa- en iSS'9 par le bilan que publiait le clix quI y avai.ent iitert't. 'Possible
Etsingaliire de l'industrie i:,gitros s'e t considerablement ag- pour les journaux a un sou, cet e
aseu'e industrie qui, Ie gravee depuis 28 ans, et, co nme reduction ne I etait pas pour les
,Sentde sa marchanfise le le disais au commenzem-nt,elle a. Jourmaux a deux sonrs. corrie Iv
mutablement supirieur au du tait de la crse au paper, cons~. I" a (; ,, lou rornl des ) counts
aut cr G e (iUlois IrolE SUS C ioanii
late. perd d-autant plusque quence tore de I' at de guerre.pris le i'emnps i l se vend lluat're
Ssot plus demands Vrai- une tournure plus strange encore. ills on province et iui re.'uts ia
imauo nest pas ordinaire. Et quan t e parle des joarnaux, deix papis, n aurateat plus etd n-ul.
ki|aTte rien : mmem en j'entenis parler ausui aes praaliaqaes de5 a i)ain emci leur p:ix.
mil, clie est bien telle que et.de; revues donut la situation nemt iL Action fraoins e I a vgrdJ sont
idire. En cttct, un journal pas plus brillante Pour ne pren ire Io'n it, in us iell a ileru trjd, a stes
iiies revient A ses propri- que deux exemp'es. "1 Illustrat o i'* lecLeuis de 'daid i latIdro laced
bccouapplusd'un soa par quia vu so.] irage augm i-ter dan. I aug n tt1o0a t di pix dii paper.
i. le cout du papie:, les' des proportions considerab'es, a du, iet larg'it di- ste ami s a allluu daens
di action, de direction et bien qu'elle ait beauco.~, de pubih-j s c |IQ ,L r iv I clnqtue jour
intion, ceux de cotn osi- cute, payee trei cher, porter, ea rn-asao cette c whi, pl ,,le. a
)dkhage et d'impression, le son de 1 aug nentation du prix du ijuell ,llie a Vt tSA.ye de parer,
ik Iachinerie, qua es. tort paper, celut de l'exemplaire de o i dimnliuart soi lt Oi lotIat en s'is-
ikais de transport, de con- A if r.puis Aa i r 25 et parlois I i. critvant cotinale abonui-s. L', Ilun a-
ae distribution, la remise Et la a Revue h.'b-lo:ndaAie .,qu a ute qui a reduilt son format jusqu a
B Kchands la perte resul- coanu u:ie extention particuliere en le rendire nmuimsule mais qui.quel
isboaillons.,c'est-a-dire des aisoi tant de sa hiute tenu- latt.- Illelois. parasSiad avec un supple
iuinvendus, etc.. repr6ien- rare que de L plaze qu'ele a su liels que do enavlt Iaut ee jour ses
cdurges knormes, surtout donner aux questions de pot ique leCteu[ que douatvapetites pauses
itlt d-un journal ayant A 6trangere, ai ac;ualiti et aux phi- Plus u paisesquatre t:tites, avang
rld grosses d6penses de cor- togradhtes $de guerre.a du porter son Ia guerre, taItu de 27 Irs par 1WJ,
heis td Lgraphiqu;s tran prix de o.5so. a o,6a psU a o.7I. En kilos etant aujourd'iui de 82 et
mm c'est le cas pour les etfet, si abondaute que soit la publi- semblanit devour s'elever a 1.0 Itris
migrand tirage. Ainsi done, cite, le court du paper est tel aujour- peut 0tre mndane a 12J tIrs.
iplaire vendu, si on ne d hui que. me'ine quand elle est che- Elle ajoutait : c La measure que
Rqae I prix d-achat paiy re. clle ne peut plus cou nrir la perte nous venous de prendre poui I1 u- 1
l ._ _.. A .. .I . ,,, e anit Cria-t I, I, a1ta le- II .e t a


Mi
K
h
U
b



B'


m






I








I


PFaits D rivers La Ce.pag:ifi ecl :erique icanehl Ie
Dpoeaux de beis


REN SE GNEMENTS
METEOROLOC*IQUES
0BSE1RVATOIR0E
DI,
SEMINAIRE COLLa.GE
SAINT-MA ltTAl.L
Jeadi 5, Juillet 1917


laroin6tre

Temperature

bloye


minimum ... i


maximum 32.;;i
enne diurne 27.:'


Ciel nuageux toute la journey.
Harometre l6g&rement en baisse
I. SCHERER
Le i ivres du pais
Voici les prix actuels pour les v.-
vres du pays :
Palat.es- Clharge 5o kilos G. S
A.\n, Hiuril 6 kilos G. i6
1Ba',ine- -Rgimes pesant ii kilos
20 G. I.
RA'i- Les cinq livres G. I So
-:us-- La dou/aine G o.No.
A nos abonoes de Turgeaur el do
Bo s-Iteraa


Depuis le commencement de cette
semaine la Compagnite lectrique
&change les poteaux de bois centre
des poteaux de ier don't on peut voir
une dnorme quantity a 1'ancien Fort
Lerebauts.
Cet utile travail s'execute avec une
rapidity, qui permet d'esp&er que
d ici un mois on en aura tini avec
les poteaux de bois si dangereux et
d'ailleurs in l 6ants.
Le grand |olot de Targeau
LestravaJ\ du grandtgour de 1 A-
venue Charles Sainner A l'argeau
rnar:hent avec un entrain admirable.
Ils ont atteint le coin de la mai-
son de monsieur Catinat Fouchird.
On espere qu'avant lon-gemps
I'ach,-vement Je ces importance tra-
vaux rendra a cette a\ enue son bel


aspect anhtrmeur.
iteuseiguEnicals fintu.oiers sur If iill
Noius d'b oijs IC.. U i s #Ili4tqi
6colnlaoaaumq-~s sur' la Itpubhilu'ju.
di-laintis dittes A I I nlpraanerae L.C&i-
sega'am uA Parispar Ia I anjue N Bc
de Ia itpubluljue 'dildita.
C est uma beau travaal our la Coo-tj
verture duquel ou voit his couleums
holio jennies.
Enj remn!rcianut la direction de la
HaIlaritie d~S'imu gracieux enivoi, mjous
euiiageomis tus Ceux qou'int~ressent


No, abonnes de T'urgeau et du ce uIIportantes questions a parcou-
Bois-Verna sont pri6s de nous ex- rir cet interessanit document.
user du retard qu'lls ont observe lRslauraai de I'Avemir
hier dans la re nise du journal. Le
acteur qui dessert ces regions nous Le soussignt announce au public et
a prevenu tard qu'll tait emp&che particulicrement ses norn.breux cl-


Olar,represenze une peste reuultant utc a --vene.- -i ---t -on CI ,.. '. .
I sensible pour les pro-dque cebr e une revue iepute craidre qu ile ne soi beitt elle pour cause de maladie. ents, qu partir de saed 7 uillet
id jour snsblet, pour lens poqu, par suite nune drvue lur succs, n e sutslisante. si es prevsionus Des measures sont praises pour que le Res aurant de 1 Avemr sera trans
Onno journal, se vend, plus ne-,i parv suite mpnce dekur sued g-de nausse du prx du paper st le service reprenne avec sa rigulanr- ltre A la rue des miracles a cote Jd
o journal se vend, plus ne parviennent p.uia cause de aug- ,.ealisent conau'e nous Ie disuns plus te habituelle. bureau des telegraphes.
iftaires percent surL vente.i mneatAIon du cok du paper, A coz-* hAL a F'au*-ai entendre par la que le Letablisscment se recom niand<
at, c'rst a la pub.ictte qu'ls' vrr leurs trais, et, meme ayant beau- Journal iocialiste songerait a reliever, Refectien d s ries pour le soin et l'activit6 Je son ser
ledmnander. coup de publtcate, et bien payee, ne son prix de vente.' 11 se peut. C est vice.
tle rve d'uu proprintaire gignent plus dargent et sans doute Ilexpedient auquel a recouru lord Ce nest pas seulement la rue qui Port-au Prince le ( luil,et 11,
al,ceseramtd'acir une taIble en q:rdcnt, et peut-etre de t!adan se- Noltiuihlle, proprietaire du a 'Tams passe devant le Lyc6e-Petion que la A. SYLLA
: 0ne aboadan e publict6. raeuse. Eit-i situation plus parado- qua, pout esreie lea vent du Compagie va retire; une equipe aa
tdeut condalmo:, mue pu uvent lale ?taad jutirnal lodoii, e a, de Compagni va retire; une qupe
ei, pour qndiio'ull nat aii Force est done aux journaux, lul-mn mile, augmuente le prix et a de s'oocupe en ce moment du nivelle- Mme Clement l-tenne, nee Ear-
pde pubolicuc ml taut q aux periodiques et aux revues de clare que, il e le allait, i[l rait jus- ment de la region comprise entire ma Harrau a heureusement mis n.
ptupcoup, l 1taut, put chr hercrles anoyens les plus eiii- qua son pJAx dorigine qui etit de le square et la propriet6 Antoine mondeavant-hier ungarcon.:RoERir
cestudautp, intatns epule- ca.es d li0ater aeutn pertes. L II- 0.. Nous n en souines pas encore Soutirant,
ce est dautn monseelustration a et la lievue liebdoma- la. m"nas o01 m a cite un grand jour-I Cest IA probablement que s'arrc- Remereriemits
K venTe est plus eiendue, daue.o uit augnente leurs pnIx de aal du Midi, qui .Ludiait la questUon teront les travaux. Madame Veuve Robert Roche e
Iemte le prax de sa pu ol icte ve e au iumero, tout en Illmatntienat de savor asi, pour datulltuer sa per e Ne pourrait-on les prolonger ius- ses eufants, Mme Fonte Duperval
ia ae sa dqitusion. Dqi u ou e u'elevant que peu le pnrx de daLiiuL a m it, l m lrt qu'au niveau de Bureaux du service Mr et Mine D. Lacroix et leurs en
lleurs, qu'une pubcate leur vente a I'aboi uemut. cies es- pabiidrevei au prix de deux hydraulique atin de rendre sans in- fants, Mr Louis Magloire, Rovigc
Ut plus prolitable qu'elleest peraient, par a, vo au etr le ous. retour des convents empsde pluie en- Anaclt. Alphonse et MelleLauren
r rePuisque son prixdetant niowlibre dodlours' abinsuestetdam- 'Saedde ph-Anaclet.Alphonse et Melle Lauren.
lad sqifusion pmrx e du our- nue celu do lours aceLeur au bas le progres pour la press, ce tr6e de la gasilque Notre-Dame ? ce Guillet. Mr et Mine Ailbrc Ben.
de eston menIe du jour- u lzro, Is veutro au nuero a fut dabaisser son prax de vente Lout I. jm-ne Mr Piearault Larienx, les P a
c d'aut ait, eplus noobreuhera.leqa precatre al et ell augmilletaint so form ina Pt Beo i noCParsla mides Duperval Roche, Philippe
att6tPant. plus nohnbreu. yarableet co r a l dep br dn nes pages; le progs, ccest oche. Paul Roche, Alexis Roche
i tpaye. pus cour. al ne es mar-.ads 'huue qud uie aujould-'ial, pour elle, de restren-. Encore une belle soiree a Parisia- Mesius Fian-ois, Athanase leudy,
Sivra quuu journal ne exmplaires qui, patrtos, rmyu drt aou format et le nombroe ses na hier soir. Au son d-une musique Alfred Roche, Vve Jh Larrieux, Vv
ware 4iquement de sa ne.t .uve.4us 4s admuisatrabaon, pages et ce sera peut tre deain atrayane se droulaent ur cran Beaubrun Larriux, Dumerv Del
roonement au nuinero d'ois pro e epeLrte. sLUp..loa. oa s 4aunemIer sun pr- x de ven.e. La des vues magnifiques.-p Le manr- peche, Richardson, lb D.sir, Bastian
_95 une notice que l'on pas augamnet6 o prtx, s tnis elle a gan- a.amaisdesetete bien a age dinclidaon qu'on e cesse et Lebrun et tous les autres parents
man pavilloa que le l-iga- ainule e ootbre de ea pages at, t. dus; ellr a raenchtiouement de d*admirer a eu un nouveausuccks. et allies remercient bien sinc&remeat
Vert A l'Exposition pour I autre emane, eller de iandaaest aca touuemer uc"os a renc. .se.ent do Aussi est-on sort enchanatd de la tous zeux qui leur ont donn6 one
I Accsmitpendant I exerc- -nstance i sea lect r4 au tlUeusMo ren ARISTOPHANE soirde qui hI ut apr, i dix heures. nouvelle preuve de sympathie .A
a bt ic de 3Jpoo ooo u toiler d daiotea, -aLSU"ed lne occasion de la perte cruelle quils

q'il avait reua pour n.o ues, ae,, ri, itaa t dp[Ja c CIma-aile ont 6prouEe en la persoane de:
. e pubicnee Stdoac le marci'andt qu'elle udclarta C PROSPER LEOPOLS AN.AC-Utsts
tiat a sa seule vente, il eedanL avoar deja reatreut d elle igdS ere plu Les habitues du Cin6ma-GattH ap- G.r.r

Oi :0 sU tt.1. ,6 ai str Pusdeomaui dc" shscu rbs Aprendront av ec plaisir a qu une agr 6a-
plus grand nombre de page.. LDeux b bearbe don't les succ.s est mond-al Le public dtvrait se fire plus rant. -
t.elps-l, le .Fearo a Sa nes al out raimene 0 nouabre gurt routes le attections des yeux nombreux que d'habitude pour aller ls print de croire quils leur
Setso tira oi d lus pages qui, pour plusieurs.i A part les cas de destruction total jouir de cete surprise que comport e* gderont ue vive secoonais
jet seautiraie.euoi-r4e9 tudeedes su.r-,ri--e que- ,-- r garde ne-e c
itant doann la quality 6 ast doe al, qu, pour un, 6tit de des organs e.sentiels,rienf ne rsiste un programme 6maill de films 4 la sance.
itait- q Ielev, ult et partoas de dil. A quatre pa- A son energies curative- La guirison beauit original et varide. M6le St Nicolas, le 17 jain 167.
ai_,.e pas lres eev., *s, on out r6duit leur format qui, n'est qu'une question de temps qui
a vaient pas le traie *por cortalns. eat tonb une extu varie avec le temp6sament da malade .. .. .. Nevelle la ks ia
rel pour.ux le dhve guita extreme. et lagravit* du cas.Guerison instan- PorrE EN GBSIN
page. a recherche li y a qualques mois. quand pour anes des maui de dents pay sllir A. s I le Conseil d It seat Dis donc, moo cher pous: i
,. trance, le cod- le jouraulx ptit tUrag et les Labrateurs. transaf,6rmu haw du local d u Palas me semble quelle n'avance gutre.
Id nombreux corres- jouroaux topioa, Ia question 0 E vq ua pharmacies E. Bris- d.e ru de voloo. ta fameuse comdaie. Tu en esencore
I, tcri'accroissement pose d l.a _reducaiou 4 u pages son r LH. arso, Sant t que c ce lo qi a premiere scune. .
a r.daction t adop- eaz joura par geiane. led jcurqdu_ Josat locaiso Sinasst
de machines ,ladoP'-ades o riad inea. l. joseph et Prou et ches Alphooase e it a x reaunio de ce corpl de o -Oui, mais les deux entracteq
co!se to 1 ceSoe res. a e put s mai do anae deraire. soot faits I
Fq'RF^ktpoe d* un Fri* 4e "W~- ei r I oceacw

!t



;o
I-


0


_ __