<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02890
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 6, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02890

Full Text


-M. UL4cmompmlqmww mecei6 uS 51


ppe5 iMAGLOI RE
DIRSCTUR
asommNSSIRT8
poBiT AU PRINCE


DKPARTTM ENTS'


ITRANGEB


U2.Of.

X 2.2

tw~o

08.01


S


J


'


Quotidien


pSI.TU-PRINCE ( Haiti


RADACTION ADMINISTRATION
hngi des Bases Fdrou a Aradri=uiu

Lm announce sent r~uw :
A POu v-AV-PuimwCaux bureau du jsrinl.
A PA ais: chez L.Mayelcce & Cic p, Rue Troaca.:
A Lowcams: cbez L. Mayeace f CO. 19 21.,2
Ludgate Hit
A 3.w-Yous Elviver!.Ai PublIcity COMP167 45 Wsu
54 t6 Streed
Los wasulcritsl35dTfs ou uou e lstmipsi z-wq
Ab~o'sowmonseh & isirlTsoPIs payabks d'aauus


La Grande Guerre


40 1 lo doB Pre.,d WillSo
( Extrait )

out tet donnies pout mroser sa volo-it au man le.pir la
-dse force expeditionnaire. Force et dans c! but a augnei, Il'ir.
approximativement en nement juqu.i en changer la face
jmnedivisioi de troupes .-- ide la guerre
Ceqe force, commander par' x Dans le s ns d n leqiel nous
Penrhing. devra se rendre avions pour h bituJe de comnprenire
dans Ie p lu bret d6laicc equi s'appelle une armre. it nv a
1 pas d arm6e dans cette lutte ; il y a
g~ral Pershing el son 6tat- 'les nations entitcres en armes. En
|cid!ront ces troupes a I-- sore que, les homes q.ii restent
*cn arri6re pour b&cher le sol et ac-
et en plus des neuf r-gi- tioaner les u.ines n'en sit pts
diiguoieurs qu'il a 6t6 r/cein-' m ins une prtio-i de l'ar;net qu11
Wdo a de reriiter pour le ceux qui sont sous Ics drap-jux II
to France Une division Init t:re aiasi p.)ur nous. ,, n,-%st
iamtricaine co nprend entire pas une arme qi 'il nous f at fa:-
jjfooo hommes I.e Pr6sident ner et entr.ai Ier pour la gerre; c est
Itlanc6 une proclamation 'ini nation. cette Iii, note peu-
CeUrgueur I loi de cons- .u1 doit se resserrer en un from
qui requiet tous le; hml COI .copict centre l'ennemi comn un ;
Ibt i Io ans inclusivement It nation a b-soin de tous le. hofn-
Ai!er pourle ser.ace militaire me% mais elle a besoin de chique
WIM prochain. homm ', no'i pas sur le champ d ac-
wtimtque ceue catlgorie de tion quia ui plairait le plus mais
rcompe 4.ooo ooo de men- tans 1o:cupation qui pourra Is p'us
a lle Pr6sident est autoris e contribuer au b.en rre commun.
imai lots de 5oo.ooo cht-. La nation en& ere doit & re comnme
;t mime temps le d6par- une equipe dans laquele chique
amd It Guerr' a annonck que hommr- joue.ja la parties pour la-
ih Garde Nationale sera in- quelle il est le mieux prepare. Le
tdais l'armee des Et-ts-Unis jour quai est indique ici est celui au-
k*sgouerneurs oat rc4u or- iuel tous les homes devront se
kponerles rginm.unts de iilice' presenter pour que leur tilhe leur
inane force de guerre. Ceux-ci suit assignee. Pour ceite raison, il est
_not 129 ooo hommes eti'Ar- lestine a se pcrp~tuer dans notre
:lElitre, d'apres ordre regu. souvenir come un des moments
mCReatCe i 293 coo Voici des les plus remnaiquab!es de notre his-
ade la proclamation ptesidcn- totte il n'aura etie lien moans que
tuat la date d-inscription mi- le jour oiu la torce viri'e du pays se
,: sera presentde en une masse co.n-
I puissance contre laquelle pactc pour la defense des ideals aux-
iiama align6s a cherche i quels la na'-on est consacree a.


UN PlI .IET ,urbaines connait des all'tires des
UN P1 1 ET coin. uneH rmrales.
DF lts donneili, iamsi quo. leurs sup-
N sTT plant de audience olsraius o1ie
uTITellis aux s ages des communes
rurales et sauf en mi atteire de coU
DE ILA travention ou de crime. et d lit, leur
1PUBLIQUE cidHAITI inission doi tendre ai fire la paix
U eitre lea pa ties.
PAR Art 91. L s juges de paix sont &
Dyven NA U a nomtia ion d Chel de I'K at.
11 sera procdde. "a cet elY'-t. sur la
listed de cansidais dress6e etl fournie
(Tir & par ulle comUiaiiSioni cuwpo-t.' dmals
(UIT & SIN) clihae ressouit de t iibu,,al civil.
CHAPITRE III I du ptstdent du triitaial civil.
IAPITOE i 2 du Conuinassaire du Gouverne-
L voir judiciaire ment.
SLaJusrice est rendue au .;3 de trois des plus anciensjuges
Stt epublique, par mo tri. di tribunal caivI.
,,,,,,tion, des tribunaui Ait. 95. La loti regl la proced ira
iMt *. suivie conitre lea jtigts de paix
tribunaux sont indc- Vr6veaus de crime ou de dolit. Eni
Wela des autres. .- toute autre inati6re, ils na peuvent
ldjug.e du tribunal da atre revoqus sur aIs platine des
'm tribunaux civil sont parties ou du Comninissaire du Gou-
'i ne passent d'un iri- vernement quo par I'asseubl6o des
Mtbre quo de leur con juges du tribunal civil de leuti res-
I et ne peuvent 4 re aoris et apiti enquetcs.
~pour fotfatture 16gale. AIt.t0o Lea juges du tribune de
411sPMdus que par une Casaalton ei des tribunaux civil
t"Moe. sont respectivement Alus par lea
itre mis & la retrait- minembres de chaque .ribunal sur
firhmites graves et per- une liste de candida's dresade par
h readant hours d'dtat une commission formde & Port-au
'S fOnctions et moyen- Prince :
option gale aux trois t10 du Ministre de la Juhtice.
dolumnen a qu'ils tou 20 du president du tribunal de
la|ges, a'ils oat tra. Cassation,
qidza alns dans la 30 du president du tribunal civil.
*e la soitid, ails ont 40 du BItonnier de IOcdre det
AlaaO S rature depuis avocats ou du plus atnciea avocat
rsi1a y out mini 6 inscrit, au cas oua il ny aurait pas
de bAtonnier.
Y t dana lea chefs lieux Dana lea autres juridictions
t d'arrondissement 1 du Commissaire du Gouverne-
durbeine ui ou meant, repr6sentant le Ministre de
4. paix sauquels la Justice.
applaints i o 2Gu Do en do tribunal civil.
Pmla" t commAnes 3 da P t do Conewll dd*'


pawt'nm tnal, rppr#&.oitarn It prd celo s <1 I'l il edance d'llaii et gi-n et aux do'aunes de la science 6o-
dent dO tribunal di CassIt ni. touted .*elles que lea lois pourront nomique. Ie trav:il qu-onconsiderait
4 du LA'onnier do I'O .tia d'aR 'ablir ,~or I h')ineur dps hdro4 de bier co)rn e un moyen svilitant et
avo;.ats ou dui plas on' avoc St I1t l'i.-;)oen I Itm*. io. C'a < i U- d&beadint est aujourd'hini. pour lous
in-crit u cta ot iI n y aui ait pas dl* r( ait S.,rvi I* ; i to.rr'.:s t Bng ria-u'`4 le %s peup'k'. l'uni' dei priIcipales
baitooni, r. Ia q tioniljit hi i 4ine. So*lt tg Alta- conditions de l'existence humaine.
Art. !*7. L.'Ii i dA rmini' \i1 co.i- (nent f&tes nation 1 ,,, colles d'. I'A- S td est vrai que aoute I terre nest
ditionA da pti wlt raquis' plmr -ti-o rai.-nit ir. i r v.lt. loti ip pis remplie ju;qu-' cette here corm-
port RurI la listed ainsi qu, hles (!,) ti d llIIt l.*lI a tIs hI0alaes le veut l 'r,'esctlc ntdiplictnui
,itios ns a reo plir r potr Av.r r i.'la. rit A t I 1.. l .i art tte et r1,I t! n t in le eeut Ic r '. k l l l
ilt avianoinlsi daar! la M *- ranir-i dl i irAns l.raun pai!)idtluo d-viei de l.a Gencse, ntanmotnn oi ne san-
Art. 18. l.eu- conLtstal-i. ertre Indt ,htii atr'.as ajtpri v,i eL, r.ai nier que sa plus g-ande partie
ptarti',liel ar, c.llui entre p *riiiculses publi,;i d.n1s leI ')rUa iadtIqude3s ;est habitce; que p irtout oC 1-hmirnme
,l l'a,{uinist.,t dle ta.1ns tribi iAi ,x j dJ',-i ia4. Art I(M. I d'.' att de,' 1ii iiii a lieu constitue, la nation est recontnue les
Art. W!.. Le Ilo.tvoir Ei.x ', tmf *,#-t on eqsaa d'*nvasion dlit ptay par une liens de la socidt. s'ktendent,le regne
rool;rtesnit. p 's at,'i- ett i:'.4 l.->4 trilaIl; x ciilki qi si en si' lits Ie* ll'i. i Etat est nettem(ert dtermin'.
par d.4 '<,aiiltli.41t"1irt 1 lA fnto.ina11 -i A't 117. L., attmt.a a contre la Le h iard entanite de! ti ires fr -
Lion du I'r.iltelt d, 1. II It.oub att *'. ;C C. iititlot0 so At j 1.~*4 p tr Ie pou* ilS, contrairemen au doniees
Les-arrt s a jg-*n-tl s0nl t I *.*i voir jadtl iicre vi,- t i'in at a ii p-r .'1W, nt tra emen au d ontrer
lit.- et executes au i.l.u 1l la a It I d i i i t ioll o I 4 ;io.t.itrs po ioits .entihluei te n t l ltnoltrer
publihatle et Iir c ;lile do tuocl ltoyy!.n. iaug' uentati oa O la dimllilou Ion de
Ar t .. T'io i trib ai it l.dit r..ftl-r "no1 populations, nous voulons tou-
I'applict:t, m d'un Ii. d, i d 't~cret, TlrintE V jars avoirrecoar s Ads suppjaiiotios
',i4n ar'tt .1 t il i r1a e :n i'tIs cut: ious co'nmnmttro is de graces erreurs
t'airesi;' It (i s a il it i i A t I IS Li Art. 101 LI'i scuo) i ,ili trilbinal a.rti. r. i..-. i, cr I-.. s' i t et i A Gain pansables la solution d aun prob.e-
de CGs-ia i,)ii s. pro.r;ic. sair 1;i |t,'- d c n mia-iesi r'dnies4 eAi A ,ne si complex. Cest pourqj'al,ors-
aIise en accusation d'u ou de pill- senb'tre atio:u tin c taatttutaite lue dans un pays lei vivres sont
it trs j taaes appA.teMut aux autret Ceo'ta i.r.. ire a elie clique hrs malgr la circulation du num6-
ribunaux. |fas .| o It 'l.iavojr Exscuitstf at tr- re qu s fit sans une trop grae
Sl sia agit d i ttiburial de Ciastiowi Ive (lacic.tod avc au jiji4 ot-. 'at ;re qui s itl sans une trop gra-ie
O nt si Iut d i 4 animn lb'-, la in nSd li o d 0pric fa> atiutr loa tf- -tlli:ultt, et que certaines flmilles
cu accusation a lieu par le S:uan. casile de revit-r des textes c nti- *ont obligees de se nourrir dune
tu ionin'l.s pecualeiment indiiuas. naniere insutfisante, on se demanJe
CIlAPITRIE IV Art 1. It ,, swta statud aur la i dans une pareille circonstance,c ea
Des Assernblees primnaires reviion qiue troits aioni au ilmo tenant compete d;s 6veaements no t
apid 4|que lea textes inooiCeas au- ipparents, on ne devaI, pis pro:--
Art 10W. Les Assemnblei~ priinire. irout 6te publits en premiere pae. ler, sans retard, au denombremen,
se r6unisen de pleid c'.oit au chef du journal ufliciel. Ies populattcos de ce payi afin de
lieu de chaque commune urbane, le Art 1"0. Cette publication sera netre en pratinu, le do a .- d- la
10 Janvier, aelon qu'l y a lieu e. renonvelMe eu une series de hurl science donorstque dont lei moyvns
suivant le 1node etabli par la loi. numerous du journal ollicit.. saence ecoaomtque doatle> moy-us
Eloat lie ont leta dt puta du penplel etficaces soot sans contredit.
et lea inetabres des coaseilas coin- -- -.-.-. C'est done par les recensements
inunidux. 4juon doit commencer avant d'ari-
La.t question dai recen'seteaent tianl 4i Cer A l'6tude des autrcs cas. Si on
TITHE IV I urdre dti tour, ani asrepro'uisons, ,16gligeait ce point important, tou-
Des Finances l!.s co(sididations svairsanies de Mr tes les combinaisons qui sont faites
At Alpde .lphlisei. r,'tiesi il !Y a d /i darns 'mintret de ce pays devien-
Ast tit' Aucutl iipot, au p'ofit de qutcgqtue t ,lemps, elles assi!f/,eat des atcourt inter
I'E at. du D-partes.lent ou de l1a ,ributi- s(t au." Cotm.andLtads militai. Iralcnt nulles da un court iffiter-
Commune .e pout A re preleve rs; i t l /cile..si ie plan de Musieur ie. les memes difficutes se repro-
iu'en vertu d la loi. AlpIhose ltla eiii, de changer l lairaient avec plus d-intensite.
Lea iml 6ats au profit de 1. Eat sont choses. La population, dit un celcbre kco-
votes arinuel'eleut. nomiste gest la matiere vivante dz
Ar Ulo Nl line pout A:re exempt economic politique t. Ceite noble
de 1'iinput qu'en vertu de la lot. f nnniltinn penste content toutes les p ises de
Art 10 I. Administration no peut a vie de I home en ce mode. Elle
att. ibier unesportion quelco.quede Rs:, en ce mot, l'expiession sincere
ia lor une publique sous qelque --oo-Icla vie priv-e et de la vie publa-
1 inomsination qul ce suit saha uue --oo-- e la vwe potvce et de la vie publt-
pres, aptiont iununelle d ila loi. u Moyens pratiques d en faire que.
Art 1(O. Le budget de chaquae le d6nornbrexnent Un people jeune ne peut pas lui-
l)partemen mini-steriel dout etre ProJuire at consommer sont deu, neme former ses moeurs et ses prnn-
partage ent cliapatres ermes correlatits qui ne peuvena .ipes,s'iltatt abiLraction des elements
L',s vireine ts et dt-passetmen a de avoir aucune v.Aleur relle si la ques- ue. des peoples anciens out soumas
crJit Io."t titetdilts. tion relative au dnombremen, de t I examncn de leur ezp.rience sdeu.
Arn 107. Lia lot Ji lueg I no mole populations nest pas etudiee d'unt aire avant de les accepter.
dun vertu duot l 8 u, tlti14X det rea i tion strieuse d-rs les pays ou le: Si l'intuence de son milieu est
duties ue. ople g3 ux d emla i- eletmnts esetities de la cavilisittior n.uvaise,tl ne restera pis longtemps
*Art iUlo. I.- di.poi(iott q'i in,- mo ter:ie ne seat p s encore emplo ,oir le savor, car chique jouar l'ut-
iltaIuelst u1t1e dtp.., ic deu i ls a Ive ys av'tc mithoje. ite de ton existence dott 6tre aftrm6e
parileintiitdire esteo'it i tIlicac'~s, L'homme ctant un tre. sup&rieur laus ses relations avecles autrespeu-
1si le iecut as gener.icAs tauiit i en .Igsiant dans la sphere de ses at *,es qui ne garden pas pour eux
sofrisautes, dca votis e moyensltributions, devient une unite indis- euls ce que ta civilisaitoa et le pro-
spectaux n'o1,t ett6 Louois au Secro-' pens.,b'e au minntien de l',quilibr. ;r6s ottictit i'humanitO entiese
tale d'iut des finances. de la soci&ie et doit, par ses acte: ,our le biaheur de ctiique indivdu!
Art 10J. LI Chatubrea determi- combiues et ral&e.has, {ravailler at Duns ces pays oui la c1vIlisatioaesc
Snet cinque anna e le budget g6lnl- bonheur de la co lecuvitt. .n vote de constants progr6s. lhitat
ral do i'EtA, en vudco s seivtces En un mo;, ,l taut qu'il soit un, :xernant soa action tutElarz,* surveil-
public- Iesgalea t nt r.'cOuious.
Art 110. La loi rAglei i mnode de force, nt la vie ds populations, pread
recriuutenent des ,uainbres de la St ses Celor's sont vaias,?.j la force .-enlant a4 erceau,tait de lui lbhom.
Chamubre Jea GCouptes et leurs atra qu H doit avoir est impuisiante, I. ne moraf,Tt e pr6voyant, le cito-
buLuouis, socite s'en resseat, car cest un d. ,en. utile t sa ptrie.
TITRE V ses membres qui. ne poavant plu: Noms croyons que le moment est
S TITRE V resister A l'irregulariti des choses,suc- ,pportuna de penser au denombre-
Art Art bleu et c roueurs pnaionales culables saas avoir accompli ses de- ,oume ton rinea A I'examen, ce qua
riaontalement rouge pacs ho- vors. erait abiurde.car dejA cette question
Lea armes de la Republques sont: 11 est loin de nous,ce temps primi- a une place distingaee dans le do.
le Ialiniste ornA d un trophde avec tif ou hommee vivait seailement di maine de 1'6conamie politique. Eile
Ia l4genie aL'Union fait la force.* .fruits, des produi s de la chasse ei t occupy l'esprnt des savants. Maltus,
Art 11. Le saige du Gouverne de la peche : ce temps oua il avail Jans ses ouvrages, a d6mootre toute
inent se trouve a Port-au-Prince, pour tout vetement la peau d'une ion importance ; apr6s lui, pas un
fapitale de la tlpublique. bete quelconque et pour lieu de re- aconomaste, pasj uu home d'Etat
11 pourra Atre tranapor c, momen- pos, le troc duyn arbre et les bord jusqu'a nos iourspour neglhger d'ea
tantment atileura, en cas de aaaena- d une tivibte Ute tmibu, sous la pres carterr A la trabuue et dans ours
ce de la part d'jne foce trangr ason de la him, natta u
Art 113. La press nation duo mer- stn beIam a 1 Pu plus oa .r .
meit quel qu'il soit ne peui Atre autre tribu Les divergences th6oriques aqu'oa
requise quena vertu d'une loi qui L*homme par son intelligence a Itroave dans leurs savantes discus-
ea d ei mine la formule. vaincu ls grades difficualh6s de la tons pour ce qui coacerne la reji,
Art 116. Lea tes naUtionales ont nature ; grAce A la morale, A la reli.- lprosressivene portent asattintei Al


-LLF. aa


__


lercredi 6 Joil k MY.


OURMS GE N ZN 1NNS~





LE MATIN

question pratique, dominant. Elles gistrats Communa, afi center 11 weat question en ce nonet quede II r.it ridicule de 'attrber A 'hreuea. ele
soot plut6t le r6sultat des molilica- en rapport avec les recenseurs dsi- la creation i isndustries de touted sortes une augmentation d A ns car, la pro--dtisprAitre d4a1 Mtr
tions qui se soot introduites dana la signes pour instrutneiter dans clurs pour nPous nronetire d, suffire d no-' portion en retsaid des autreu, anndes centres ay tt mrc L
vie des peuples avec les nouveaux sections,et pour les accompagner sur mlmes Nouu. cro 9,s <'mrh tile e* ,,e peut ie jattifitr. A-t-il *e la (feent de plu'ro d
principles de la civilisation par le ira- les lieux. publtant les r u ignesents sa(lanti' cause d'une plus grande aisamce? N u apons S j
vail de I homme, qui est sans cesse 4 Dans les sections rurales, et aur. le reponds tout de suite que u n, tracesdu Barb
A la recherche des vkrit6s scientiti- en presence de leurs chests, les recen- tout le monde etant au courant de Nipolitain; ooW ne ds,
ques. seurs seratent lenus eux memes de l *i l nos deboares a causes des evolutions La race par d
II est evident que pour ktablir le tarte les inscriptions aux bulletins. .jt, 111 tes. operer dans npar exles,
chittre exact d'une population,la sta- 5 o La veille du jour determin Nous concluons doinc. sans h6si- tornatitO, ver utb,e "
tistique par induction olfrant des va- pour lss itcensements, une publica- station. A la raret6 de I'anim il. petite tale, aux qWtifts
nations, est par consequent inadmis- tion dans toutes les villes, A sot de Cetle torte importitioi de 191( sa tle est 'fi., joties
sible, lorsque surtout elle nest pas tuompe, renouvellerait aux hab tants PREllAREi P ARTIli futL aide pir li btisse du chtng*; et. seau poinmtu son 09e1 N|
meme contiolke come elle le fut la circulrire Ju Ministre de lInwt- nous njui den mnaon-s ce elle et pais. son do
en France par d'li-pilly en 17-2 et, rceur et 'aratt t des communes.ean ls Monsieur l)irecteur,, et 4t sil avait baisst d avan' son venture t-r; del
par Necker en 1784 pour ne cier que iauitant A se contonnmiar aux bulletins Si, m 'g I emploi pircitno- petiti. ses metubr0 ,,es'
ces deux noms. Ainsi, nous trouvons qui leur auraient 6te remis. Excusez-moi de n'avoir pn vous ireux de la graisse depuis q 8elq le noires et p ru abardates t
que c'est plaisanter que le die avec 6 0 Les bulle ins seraient recueil- e usm e itd chquu tous temps. deaue da la chiess dp q uel Elle est dpua ber rdI
un ton qui semb'e confirmed le fait, lis deux jours apres les operations qu'il m'arrive de aiter d': hoses cle t:t autres ch que an6e en accu- adulte en sx moM0s raj 01
que Haiti a 2 500o oo habitants, en par les recenseuis, pour etre remis, agricoles, je veux depoer la plume se u aI irportat in plus azcentua de cent onqutate i a0e"ot
pregnant un chatire lantaisiste Four la dans chaque commune, A une corn- Et me cruiser les bras. la question ut p.ob)li n3 a.4 i:o-e6o tomique de vres; tri r tun eque bo
moyenne de chaque tamille ou an miiuon composeedu Magistrat Com- de poce, rural le m apparassiant ul plu11 h tuC tnpirtanic s:o de- pen exs; Ieate. r, route
taisant d'autres otLits cA!culs incom- munal, du Secrtaire du Conseil eornme ui spectre gage. vent vtte et s-e grate t
plts come nous lavonsco ensttat Commuaal, et de l'olticier de IE- Elle est aussi important que clle I me semble tacile A r6soudre: c'est un producteur ue
dansle journal aLUnion de 18;8. 't civ.l, chg6s d'en taitre le d6- des eaux, en. tant quelle ne soit ps o s 1i trouvoni dan, l'ab. ct.e de convieit bien a indit es
relativemeat A la population de Port- pouillement. solutionneedtuneaonasatsfasne s toigoe du pay; qui oubsalt dnoire c..bn a i hr
au-Ptince 7 Le resultat de leur travai, se- solution e d une fa~on sattsfatsinte la m inliane du pays qus u ouis.aat notre ,igtili tt o03 habituM
ePndtnce 7u n Le resultat de leur travail se- personnel ne bougera. Et, tandis que dune grande taveur sup 0- d1 cer- l:vag.
Cependant,il faut I on reconnais- rani consigned dans deux registreb impasstbles. nous attendons I am- tainS cosomn a niteurs qa. ne la re- C e race ressemb'iam ,
la bonne toi et I'idie noble des re- don't lun serait expdie au Departe- mense ber.nfait quelle peut assurer, trouven plus: c'est ia cruise porcine pre, au Tonquia, as n ~s
dacteurs de ce journal qui compri- ment de I'Inteiieur CL l*autre conser- so rs regards jaoux, II race qut 1. provoque. ment avec no0 traie ;
rent, trente quatre ans A peiae apis ve dans les Archives de la Commu- porcine s-eteint! 11 se it donc sage d'initer pour dernie, type, cependt, e
les lutes heroiques de laguerre pour ne.A part i-engrais don't le pore en- !es a dtres, le py in, ce qai est da tied a sparai e do match
note Indupendance,qu'il etait urtgjntI Chaque Conseil communal richit la terre, c'est la viande de rest I tcile, dans Iart de conzerver les %mc~.i raisins colorssal
qu'on conus t le chittte de nos pupu- nommetait un employ -recenseur boucherie du paysan, c est encore ia Plus lo tempss la m integue du pays, Ua.i que soit la race, les
nations. Le systnd me par indue ion attach au Secretaial de la Commu- viande la plus i pandue du g'obe, tt sa p esanttiIon sous une torme geI ordnaires da pays tended
est donc condamnk. ne, don't la prIncpale tonction co i- et, sous ui,e torme ou aun: u plu attrayiate quint au got', peut ito a 'crg:is meant; mais, s
Par cette facon dagir, il taut qu'il si.-teriait A tecuealitr ous les jours le uu tatbons honneur tous les jodrs ctr,. le seul mo)en de latter centre vulotl,. ,ouit qe coi:e ,p
y ail ds &carts considrables dan.s les chiltre des natssances et des d6c, de no ue existence. la concurrence 6trangire. I ll t contjire.-- c'est-i-dire
chiftres donnes. Abandonnons sans pour faciiter l'Etat dans ses rech .r- A e double point de vue, son Si nouIs ablissons uie petite de gras et b:aucoup Je chair,-
regret la voice des hypotheses pour .hcs sur I augmentation et la dimi- ilevag: demeure d'une incontestab'e comparison entire nous et la l inai ne unnaln~s P p. s au d'
enitrer rsolument dans le domain nu ion des populations avant le r.e- utiai, 1 amtnorte d-agnr, sans. celia que composer dt'n mi.lionI adjnes
des taits positats. LA est le salut. nouvellement du recensemnent gene- pour parer au desastre. pre;. no ai coastato1i que I ampar- suivrte
Depuis s18o. des eicensements re- rat tt des bulletins de rensetgne- La routine et '-inditthrence rous station annuelle pour I'lle enti,-e de
.gu.iers se tont en France par le .:oil ments seratent expedikstous les moss ont donned des vaiites indagenes, e.t ons les prodaits di cozhan n tine- Dr lean-loseph FR\lNCS
des mairts. Its se tenouvellent par au Depaittineni de I lateacur par les lhiit s-enorgueidht avoir prodti res ci-J isus et sculeme.it de M.-mtbre de la S):it RyaleI
period quinquennale. et c'Cst du .Magisirai. loiunau x. des co.hons, se ttahissant pir des. 150000ooo o Et que diab'e si les I Agriultuie de la tamai
zenouvellement de ce 'ravail si utile Nous sounteitons no.re project a ; imbs longest, l echine 6troite. les maicains en consominenil
qu'a pits naissance cette science con- ctux quI peuent liapprecier en mn- epaule.s resserr.es, la tle alone. I e ce te valour, l.a pail revenant
temForaine que nous appelors la diarant sur le soilt des populations de i corps long et -rAle les sotes u-! *A la mantgue vati entcan 2.o000 A
demographic. nos vailts et de nos campagnes.Nous 1 corps long e tgre eI tecos t ds 1. I oo or. isky E- ossais
oiuni, crit Batbie, comment on n-avons pas la ptelnti.c o de dire tude av e.raissement, incapab:es Pourq.uoi? Parc.que i'idustie de
procde : Des bulletins mprimes qu'il est complete ; cependant nos de se epoJuieg ou de Jonner un la race porcine y est etablie. prote- I .ar le lernier steamer,
sont remis au proprittaires et aux Jo- cioyons taire de note micux pour poluit reellement r onumrattur. ce gie et encourage. Cependant, en ateit 1- arriver les marques
cataires qui iepondent, sous reine agir dans 1anteret de ,otire pays en pom s sirles dm ne proa idu de- I c6t u r:..iCent dans e neuvag "ppreers :
d-amende. .,gnalant a 1-aitentioa ds pouvoirs I gentescence. o:casi Inn u"e importaLiun de o',/al S "li.ish Liqueur Wk
e La loi prcnonce Igaiment l'a- dc 1 Ltat une quesLto i don't t'mpor- En examinant les products du porch' 17.870 O. Old S 'wit Wisky Veterai
mende pour les faussas declarations. tance est incont5s able. que nous importons, I constate que Nigucre. cu.e de ses habitudes ,.ine (ld oyal Soverd We'
Une tots remplis, ts bulletins sont b de 180o4 a ce jour, nous avons notre mobile est piut6t de nous ou plut6t manquede soins, le pore,
semis A des tcensturs qui les de- Uonscicnce 4 avoir meane une seule piocurer du lard. avail iiispire peu de sympathie chez Ei Vente clez: Simon View
pouillent et transmetien le asultat jtoas. procede regulierement au de- En ettet, la clienteleen pays chaud. le citadin, mais, avec les conditiorsi Dpot chliz :
ades agents supericurs charges de nImbrimnti dib popula.ijns, L.oS quc quet'ange que soit le c;-, et yginques qui <'irplanent. a ec L PI'"*iFZ.iANN-AGGERRl
taque tled .pouilleenmicnt aii lus- pouvosi le constan.r ; dans le cas pour ha viande grasse: el: la Ie '.. des no ions plu clares vis A-vis d.
qu'- I'annee I84.lertcensement a e4tt ontrasie, occupons-nous enu seriu- touvan plus Je b.:nctice dans la l'-animil, a rtrouera sa pla-e sur
bast sur le domumic eut le s abents scmaent, car ce ne queston est dune quantitt de graisse touriic up, routes les t.ab cs
ont dtit marques au lieu otiils 6talenit grande importance dans 'existence uisson et Jdesiinte A d autes em. Or, l'levage du pore ne doit pas alt Diver
senses ere legaement presenls.Mats ucs peupits. plots: c'st souvent un gun sens ble 6tre une routieic: il aura toujours
de cette mntere. on laissait en de-I Aucun economist r.e peut soute- sur la mantdgue, la menagIre t pace A p"t d ins I mndustrie ru. RENSE G NEMENTS
hours de operation toute la popula- ,nr qae Iaugmentation de la popu- vant plus economique so a petit sa rate; mene avec sin et patience, il M ETEROLOJIQU
tiou tlottai e et I on n'avait de la!lation sotl un ma, mais lorsquetlle it don't the mange le m igre. au'a.suse de sk ieux bnetfices, il recent;
population des vills quoune idee in- se product das tles conditions irre- surplus, avec buen entenpu queoque. laitenuo.autant pa on c60t prai. OLS"LRVATOIRE
complete Une grande partic de la'guizires, elle tonstitue un danger A tilts de graisse qa. que par le mode d esplota:io". DLU
population d c Pais, notammenti lavancemeut d'un pays. lc ne vix pas vous s1 )'er de Quant aux foarrags. la chess
chappait aux rccenscars. En 1841 Ia Quand les communes se trouvent chittres des dix dernieres anneas que et la variety de ros vegetaux savem- SESAINT-MARI1
residence a4t4 substitute au domi- dans I-imposietbale d'accomphr tou- component, pour la seule donane de m:at employs,nous permettent d y
cictle et A partir de a846 des measures Its Icuis attlibutons.A cause de Iin- t'ort-au-ePrnce, nos importal ns de taite frce aisc ment. IM trJi .e Juin 1917
nt ette. prices pour qu il s'etfectuit stfisance de leurs cvenus, clles ut cc e source, tels quent maA gue Pour obtenr les meilleurs rEsu!- Barormnu
le mcme jour dans outes les Com- doil au concouts assure de lati. jambons, rangucs, Forc sile, .s d c tats, I'Elevear doit se laisser guider minimal
nuoes. La wglementaton des conditions cochons, pieds de co.hoia, queues .ians le choix des espoees de pore:
Dans notre pays, come partout soiales dontic A 1-homme les mo- de co.hon, oreilles de cohon. lard qua nous conviennent, des animnaux Temperature
ailleui, les commnunes ne sunt pAs yens tacilts ue tiouver stssubsibtan- sal&, saucissts en ses diveists tor- qui s'eograissent vite et bien. ainsi
ins-ituces pour vvre dans I isolement. .s par le travauI, la.tiviCe e la pIc- ines, etc. Lt vessie en sauiure n ex- qu : du meilleur systEme d'dlevag: maxi
Ltuis actions itciptoqucs, simulta.- vo ai.ce. IDns I ts quesuouns di aet- i .'ce pas encore notre appeCi. appropriate A notre milieu.- c'est-.a- Moyene dirl
nees paiuis. doentt taciliter le t6 e general, lEtai et lcs Communts sonir z prendiai seulement,au h .s ,s die enir compete de l-objet qu'l a Ciel covert.
de IJEtat pour les mesuies qu-il a tuidaes ; leur soidaate, chest a les importations en mantegue et ent vue c du but qu'il se ,propowi: Arc-en-ent S bheares 1/t
employer an point de vue des inte- gArantie dis tamnlts, cs:it I'evolu- poic sal, loujours pour la scule c-est du rest le secretde tout su-:ct. main et paihelie a 7 batuies.
ats ,ttaux de I. Fparic. non des so,,tes. Jouane de la capital, des annees Lts races pures ne convienni Pluie dorag:. s uad taU
1L'ure des pncpales attrbu:ions CIALES ALIIONSE 9, 1911t 6 cs deux articles, pas a noe climate, surout c-llce Plu"e sir e lie U A pa es
de rts tont.ninc? tst le recense- employes come lard, -isant pl. co latI robc est blanch: ou grise. heures ;) n.
t-antdes Jc.iul.tior.s tenant comp:e :6t -objetd mon entre;;elb. ne supportant pas bien la chaleur. Piuvofnei:re ,j o m.
cu systme >cmrnistrstat duL ps.- ih Bon an mal an, le chaffre dm;asse .Naguee. nous ossedions de baines Barometre constant.
y auat hlieu dagai ainsi. i "eLe Dp- i p xsa des motions de dollars, au curs ,e r-ces: qui oublie, par exempic cle I'
rpaun i de lititmur duns une .ep pus puissant -es trois annees, la douane .e Poit- Tonquia, cette petite race. ?obce. i ia
citulaue invinuail icus les Curst.. des ViiNS fONIQLtS au-Piince. 0ous lIars compiuA ( tr. tlee petite, le chantreiouni et court Not.iape rter ia
Con mnnaux a pioctnder a dlae Laxio douane, etc ), en recev.n appoxt- le cou long et peu volummocux. Aei Nos del's
auxs itcenuemiants desar populationesnA mativemtnt pou: dos le plus souvent entonc. cheap la di 7 |un, A 3 heresellS
les noulan par pede sepen- temelle: le; o eilles droates. peu de- un group de demoiSrellS
nale tt en tausant un arttre cond.m- on BEF LAVOIX veloppte poiues, la rob- noire matee recrauve sT p0it
nant A l'amende ctlu ou ceux qua, i BF VO a Cette race, tacile A nournir et A glise de la Soate Tri "
'heure dts lecenstents, ne xepon- w-co.....nei oan ir) M.attAtgue: 1,3.97 livres ; ,>; ..h o: piendre de la graisse, ps vagsbr- 'lle.
draicnt pas a 1-appel des Communes ,,I -*if ,. dIO AL .ans iFor, s...: 12.9i bar, to.;Te de. est renommne pour sa feeoad.L~ Use comlie sera re
ou feratent de (ausses declarations. tAN MIE Ti o--- r et sa Drecocit.. poesies dites. des gvbmi
2 o 11 Ecrirait au Departement de it CHLOROSE 1 *n >I" o Djt. dA sx mois, les po celets de- *es, ci Madam: ho
la guerre pour lu due ae donner des is oD SPEPSIE 1913 \iennent adults, present de quatre- tera une causerie.
instructions aux Commandant des D i *PP I ,? vangt. A cent hvres, se reproduisent Vente de bonibons ,,
Arrondissements ain que les .hefs ta NEURAl"STHNIS Mintmguc: 1.402.779 llvrcs ,;,2,7-8 o' et donnent troas rappe:ts de huit A profit de la maison des
des sections fussent pists A la pre- ,CONVALESCENCES Por. salc: .;8 bari.s 429,o06 or douze chacun, I'an. Les care se vnde
mitre requasition des conseils Corn- .e Tsngr- P aLT.au fterts. Tot ,.66,.7t or- Ce'te race rgpond admirablement de ct les tenants pa'eat
3 o Des butleins contecuonnes T nos b sores: alliie avec des races centimes -A la biRe'e
par les Communes, (t) seraient se- .. -- 10t6 pricoces, elle acquiert des qualities de la Sainte Tnait'_e6,1"


Im& A des recenceurs qu x en tproaent antegc .e 76.66or qui permettent de 'a placer A c6(t nes, on en troaa---
la ditributionidaus lesviesisaux pro- .. ane .o:.i. ivre6 '24 76 or des races les plus utile et les plus Eball
pritaieres et aux locament: etaesht ours des S at conomiques. Elle se recommande Ce matio, suSo *b
avant le receosemen: et lea chefs des Total: 1.48, ;4 or aussi par une grande rusticit6, con- Sous le sm mAioice, ,
mct.os dans le meme delai se r6u- n dition essentielle en un paysou 1-ele- dumarch4 *asL !b
nara t a I'H6tel Communal de cha- Iier nf Snaeurs o rpond B ea qu ces articles aient subi vage 'est pas pertectionn, coisee II a 6
qiac viile, sur la convocation des Ma- bAappel nominal it onze heures.. ..MI t
que villensuru.laconvocatiolndesrMa-o t fal nde une legere hausse depuis ia guerre avec d'autres races, elle produit de itnmdiaftemne
procOs-ver bal de non-lieu en en de- e op enne,l on restetouours6tonae belles variEtEs. par so m6re, i
mandant l'insertion daus le plus do chiltre qu'accuse |iia,- anee le doute qu'il s'en trouve un vrai no du noma de lasS.
g) VOir piloie nio- dgs k esalutis. I prochai nuumdro do journal o( ftol. de pail, specimen a:tuellemeat ea Haiti. LV'*ofnt w t





I E MARTIN


ve*r use eurlesit*
sani Franco;s In -Charles
de 1rinsiallation de Tho
diss6 oe curiosity vkgdtale
t lei onde peut venir voi
bureau. Cest une ignami
b torne rappelle A s'y m6pren.
.d'us pied humaio.
curiosit6 restera expose
i.s A intention de ceu,
eat des questions scicn.
ctd curicux.
o pel mstesuire
on aetre travail don't I'u
B alj it sentir depuia long
I c-t Ia construction du pow
bil jedt& I'angle de Ia rLelle
i.oet de oiAvenue John Brown,
,sM rouvons cepei dant que I ar
agdce point devrait tre plus
Ir ae asglast
er fOir, vein lea s heures, Mr
Mosplaisir so trouvai chez
S6iArgiJago- oil so senait ma
Sdpuis quel(uea jours. Unoe
gbeuroeue querelle intervint en-
VON Opoux qui anieuta tout le
taer st necessita I'arrive d'up
iurmeet 1'arrestiticti de Mr Argi.
stloars qu'a comble de la co-
WMr Droc Mlonplaisir dchar
pion arme bur la belle m6re de
ipaNmiqui fut tute sur leto champ
v eut oene autre victim. Mine
LAgilagos blessse au bras.
lstma-Pal iWsiaa
Ala soiree de demaini it sera don
tlesttr6s in eressants films sui
Wb: Pise et mes monuments.- Le
Cae,-- LaGlu thief d'oeuvre d,
man icbepin en 7 parties.
Togs, domain soir au Caidma-

I pnW des ij rdis public
ben qeo l'enttprisie des j-rdins
pblics qui cominenCait A don',Pr
ji beaux rFsultats ait At6 contra-
par des irdividlus don't nous
mae d4ja part ici. nous nb pou
Sooua emp4clier de demand.
p'Ia noinas on metie quelques
tante ir certaines place doent
test rendue d6testable par
ponsee formidable d herbes
waeges.
oom parlors, en're autres, de Ik
imutui devant I'ancien bureau
Portde celle du quarter du
L. M'ioias Alphonse etc.
La ltIft D;e
C"t demnia la F.te-Dizu. Oi
avec quel',e rp;p: est ctl6br6e
routes les Eglises ce'te 16te d o
tio0ai lo:,isio: d: liquelle.
,at La tradition, ch6 nent touw
breanx public;, la B t.i,'e, le
Sm!r:e et leis cole;.
1LEM.TiN ne pitai ra pi.
nI'lMpike SI-Franesis de Salles
UIrB Martin del Rio nous a re
valeur de V'ingt cinq gourdes
Pa participation A I ueuvre tile
MgrPirbon roursuit la rdali
IN reuIerclments.
Us rail *til
Mnrmmes heureux de pouvoir
Sbhommage mtrit6 A l'ad- S
*tVur civil qui vient de faire
I' on pont don't l'utilit6 etait
at indispensable A l'angle des
~d" uai et Ma:~jux.
kbi travail a 6t1 exzcut6 sousF
6ledaade lingcnieur HermannA


SILLE D'OPERATIONS did quelques semainesa le fit e M
if NSw-YoRK.- Ont 1A traduits re MachineAAMecrire
e S Sorif ptWons martin ,** an .e magitra Hitchco k
S- troisina.v dusqui sont a pparemi P ei toUn er 'ood
e ( 2. LISTE ) des espions mi itairea al emandr1s i
ra name Iment au Kaisvr dan' 1-s
i le trees e roeunie .das ia doubl'oro
oustie ids souscr:pteurs enO d'un paletot des secrets ,niliir'..
f gourdes. ( Lfordre suivi dans amaricntin. (in Ip(,e* l te t a Ois e*
SGtte listed est c-lui de la dote trouv . des versmrnents,. vea n4 tant ,les po, d1. New-Y i k.
ClaINK I. goiniver"**in nt d t bit
P6re Plessis ( lacmel ) G. 13 Ch ine menace de s.il.o),i.l, r a.pri*i
a Le Sidanner(Thomaz;au) 1o 0 ans seuleant d'existence. La di-'
a Gustaves (Arcahaie 2lati *ro militair*, v Ant stailie et I -
Lopin ( Grands-Bois ) l p'ido- 1. i. Yua a Ila.,- eat pri En stock chez E ig. le BOSSEI agent g r.a' poir II if. Clavier
Melle Astr6e Lechaud to Wiei a Is i e~ain et accentuation franca's. Chariot de 10 et 164 pouces.
Mr Es'eve Lo Dans lea quartie a oficiels ,t QuanJ on se paya unen machine a tcrire, aulant so procurer une
SiLvera 3`0 d initervemir d.ins lea alfairts it- trque conue.
a Silv6ra 10 rieures de la Chine.
Chcicz 10 WASHINGTON Demain 5 Juirni'4" I
P6ie Na6t ( Grand- Gove ) a2 conmaencer lenr'emen desjeunes A U T O I i M O B I S
Mr Stenio Vincent 10o an6ricain, entire 21 et )0 ans incia-
Mr et Mme Ch. Dupuv o sqivement. Its paricron pour le front
R P. Le Bihain ( Pori de Paix so probablement dens lps premiers
Dr Lechaud, magistrate Commu- jours de S-Apt#nhr .. Un nouveau _
oal ( personnelle) 20 contingent de 5 U.00U homnrdats ra
Mr et Mme C. Benoit recrute versNovetn're ou Dco.niore.
Mr Col Mine C S oit it Des disposutions a provnene d j I* PI
Pre iCoin ( Sut d'Eau ) o vue de pri;arer do -offn,-iers a q li
Mr Thimothce Paret ( ddput6 ) o0 confer cetie nontvelle force.
L'minula'ion guie rit're de nos j ,un.S
Total G. 26j gens" a 4 provoqtie laier par Iar- liE BOSSI
rivte de J20o Gray Coats. Ces jn iu.-s I
Le total, A ce jour, des souscrip- gens dui sid dlot I niifnrme 0-t .i Agent general pour Haiti
ions en gourdes est de 4S9 So. I.a pittoreslque sont ,ci pour l&a United i
difference avec la liste pub.iee plu. Confr.oerate Union.* Machai es neuves on de second main, toutes inunies du moteur
hiut, soit 194 gourdes, a et6 rtr ,lalgr ss PIto ocupationa guer- let1rique pour denmarrage automati(|ain et inslanlan6.
pat cinquanti: deux soascr-ptt-ur ; irieres '.Alleimlw ie eat occup e ac-
par cinquantc deux sorscrpteur ; ri-letn-n: a ce estrire ros vaisc Ls meillcieres mn-ch nes pour Haiti, legbres et economiques.
.omme pour la list or si leurs non: i mux marclianid iui s .ront lea pla __
.ie sont pas pubi.es. is seront du I gaidi- du nuio l- Gest le gouver-
.noias transcrits sur le livre d-or qui nlneIt a toint, ,i at I,.',u."a- les M ISON CJEA IN T .4 LE
sera ddpose dans la salle d'opeia- cthn ters a comieteicer I uais prepa- L .'i D-re.ion ,d a Maisor Cettrale s'empresse d'aviser le
tiOns. ,' -.i en vue do la reprise du co- la ason central s
mterce dtrangitr april la gtiete. public que oar sunile dune notivelle organisation de ses aleliers ;
Le Directeur de i'llospice remer- t.,te ditpeci', mtlti "ei'le i o as a i estl Iorinellemert itlerdit aax contre--inaitres de travailler leur
ie tous les souscripLeurs. la small : anmIc* lut1 11 inission am r'cai,,e profit personnel.
operations monte chique joi tntlvoytl ei Ii tisi est itarrivi3et El coinsqiquence, lei coinandes doivent lui 0'ra adressees
elle promet d'etre un b jou d ar sage t eIad et a cloaiini. au go excluiveient.
zhitecture: A remarquer a* les bo. vernea ent provisoire. Ce message p-. 1apro:itl d3 I occasion pour liii offrir une nouvelle lois le servi-
maa3ns a q'ai y travailient ont mis ast n expose des buts de guerre des ce de se ateliers.
teur orguetl a fire du b:iu ct bon Etats-Unis. Elle recevra, avec plai ir, des commander de :
travail; Siint Frant;is a routes les La tnission iialienne a ajourni4 la C rrosiee Ma rechalere
chances. tour, q(irelle 4e proposalt di t'tire o To, rn ye Mareciaerie
dansa Io.est et le Sud en reason de lournage Tonellerie
.- I indisposition du prince U1>ti. Chl Ciharrotinge Menuiserie
de cet e min~ston. joauique I~6tat du Ajustage LbLoisterte
Repre46sentation prince fie soit pas alarmant at eat Ferb'asterie Vannerie
Stoujours nalade. Crdonaerie lwiur-
Le B ll beat .over administrateur pdForge. re Rdre
e s des vivaes, a port a connaisance Fonderie
Lq mauvais temps peraisiant, la du Cougres quo vers le milieu d'Oz Elle pronet : soin et promntitu]e a I'extculion de& travaux.
soiree de Le Bosse est encore ren tobre la rdaerve de sucre des Etats Le bureau est ouvert tous les j )tus ,le 7 1 (21J iures A midi le milin
voyde. Unis sera 6puisee e qu on n en et de 2 A 5 le soir-les dun inches et jours lfrens excepts.
Les lilms sont vraiment intdres- pourra recevoir de for es importa- Le Direcleur
aants, le prograManie vau la peine ; ionti avant la tln de Dcemnbre. G II. JACOB
aut4nt attended la tIn de cette sai Vingl-deux jeunes gens. d n;!e de G. 11. JACOB
soea pluvieuse juaqu' la &semamne conscription owit Ltd arrttas aur la --
piochaitse. feon iore canadie ne et exptedaes a
New-Yof k sous accusation d avoir Maise Archer Chez
.- -- -- voulu sa derober A I enrOlement mni- Rue B3nne Foi No eoo .
litaire. Vin de Bordeaux par gallon, ICtor Matngoabs
ie Ge tre I'Ais Le War office inforhe dame-jeanneet par caisse. 39, lRe do agUasia de I'lat
de Ia G erre d'une part que desa aviateurs fr'ancAis l ent d'arrrver :
e ont abattu 0 aroplanes et un balloon lus fraiche ct plus epanouie qu'une. nent d'arrver
PAR SANS I.L captit de lennenma et de I'autre que q*leur. SACS VIDES SACS VIDES
des aviateurs allemands Oat bomn- Image fiddle de la beauty eternelle.
A Jilin .y.u.. ..- on.. ... 'D Tsl n rrfonnds_ riveurs enchan- a S CSl I n i 'il a ni.tr lar isla ben A


n
S
1C
e.

Fi
fo
i'


U J Ulln
LON.REi -La Blg'que est deve-
ue le centre actuel de la guerre
ur le to it oriental les anglais et
es tranuais livient des ass.uts terri-
les aux allemanJs.
Pendant qu'on bombardiit lei
landres occidentales hier soir, des
trces on top6r6 des raids via orieux
ans les traachecs. Elles oat penctre


barde Naincy et DuuKirK.
Itom' -Aujiurd hui mnarque trois
se:uatines ei~eir COde rdvolues depuis
que 'oilnmsive italienne ea en pro-
gr,6. L-s Austro-Il ngroi-t o forte.
ment botnbard6 les environs de la
riviere Izonzo
LoN.IHKS, Lamirautd announce
av tr re nijort6 des succ6s do bom-
bardements.


i T..;-


FoiruII. lies positions allemanacs et capture o lu u
ler96S-.midi ou t ep lieu au plusieura prisonnieas. WAs x iNroso -Le Prince Undine,
S beau convoi esfunk-ichet d- ia mission italienne a un
me Fr ric B. esar ------mieux.Les membres de Ih mission
itie Zameor, d Bc.d6e avant projettent de partir lundi pour le sud.
0 mdu matue avan L- Mongolia a ren-ontr6 un autre
res du matin a I'age Remplacez toujojrs m sous-mrin allemani 1025 miles
ts ondolIances aux fa- 'Hu'le de Foie de Morue d-. sa d&stiautioa La sous-mairii a
uv~es^. -__ lanc6 trois torpilles m is le capitaine
du Mongolia, d6s quial cut apercu le
VJIPe|l periscope et I;s torpalles, manaeuvra
lHermaratin, Mr le D- V de ta; an 1 6viter le ous-marin et
ne pouvant repon- odotannlque posph jusqulici est en suretO.
Icument A tou, les te- -n L*Amiraut6 annon:e que le de;
iBsTmpathie qu'ilas ot .n ..&so Ts* *ai, troyer allemand Twenty S a 6tW
a dee ld w mam **** ; coult dans l a M.diterrante par le
oi. priest leurs amis ,, at mean avA.2 NT I | bombardement des anglaii.
d I'*expression de leur I. .aMA, ..4 Itm* i? Des duels violent d-artillerie con-
40 tinuent A I*est et au sua d Ypres.
i i H| ai Les perties allermandes sont tr* four-
I** je vous Dropose des. L;s troopei angluises et tranr i-
oI au taut do mille ies g agae:at de l'avaace sur tous lei
00a1t4s Comm* dot. front.
Sa trouve pe. hose8 de la guerre JON Le mouvcmnmt revolu-
0 --oo-* tionnaire chonois tend A resaurer
PAR SANS Fp IL&la monarchie.
PAa fAIxasFIL nWASSIM TOm.--Oa a pabli une
1'0 liB4e 4 Join 1917. lisat d*iasaripio2 aujoard'hui. 420oo
S hommes se soont enr66is.
de Pert-.ae-Prine Une commission amdricaine prd- Des milliers de vktirans contedres
e blicaqu'il n'y aura .sidle par Elniu Hoot a'est rendue en on assist. au ourd haies e l convene
icudi 7 luin u- Russie asinai qunrte compagnie de on. Plusieus sont alles enendr le
] a Grande F6te-chein d fer des ELats-iisCes ch du Pressdent Wilson sur les
ande Ft deux commissions vont selforcer d s.ch du Prsidn Wson su les
L .remettre la Russie sur ses pieds. Si homes qui avaient combattu en
S4 i 'ordrpe-tre r du chaos russe' 61 et en 6 pour la cAuse perdtte


teurs,
Oi l'ame. com-ne A une citerne,
Vient boire 1'cau de vie.


Que prend done cette belle creature si
pleine de sant6 et de beaut?
COMPOSE "MITCHELLA"
POURQUOI?
Parce que le Compose "Mitchella"
tris dan s les forms voulues, permit
ala malade affaissee de quitter le lit
et de reprendre la vie active. Elle sc
sent renaitre embellit, et sa sante
florissante lui donne rang parmi les
femmes seines, fortes et joles.
Parce que le Compos6 "Mitchella"
est le meilleur tonique pour les
femmes en g&niral et particulicre-
mnent pour cells qui souffrent de
menstruations irrfgulieres et doulou-
reuses, pour les d4biles, les nerveuse.,
pour les ecxedies de travail; c'est le
remade qui doit avoir toute leur con-
fiance. 11 est Iurement vegetal et se
vend garanti; c est ie midicament que
doit prendre touted femme souffrant de
tes malaises si redout6s qui provien-
nent d'une "atonie g*nkrale.' N'ad-
met pas d'iquivalent.
En vente dans totes les pharma-
cies et chez Vecve Edmond Marloire.
86 Rue Republicaine 86.
Pour Ia vented en gro., sadresser A
RAFAEL FL6REZ Z..
2 Avenue John Brow
Seul Agent pour Hafti de l'Institut
r Medical du Dr. J. H. Dye. -
lag Jo N. Y., -U. A.


par bales et par cenlainet
Lait Condense Nestle
par caisseiles de i douz',ines do
boles tr&s fral..


i I I-

Ne Negligez
I .f. 1m e- f


ES qu'il se produit des places,
des blessures ou des ecchy-
moses, appliquez directement
le Liniment Minard qui se vend dans
toutes les pharmacies et dans les
principaux magasins. C'est d'une
purett absolue, remarquablement
antiseptique, et produit des mei-
veilles de gu.rison. Par iso uae
on active la circulation du aa et
on r.tablit la vitality dans eI tissue
et on amne une rapid gurisan
Ne tache pas--'emploi en t com-
mode, propre, et tr bon march.
SI on nClie lea pales. iI peut en
rtsulterdamedres a rieux et des
e o n ts du sang. eat
nt d'avoir sons la main une
de e iaiment Minard
Mwhm rs m..e Co.







Frask J. MARTIN
Scul Reprsentant pour Haiti,
139 Rue du Peuple 139
Entre les rues IAiraces et Dantds
)StouchM.
PORT-AU-PRINCE.


In .N.. .





LE MT1M


Le Vermiouth Cinzano
N~a plus, beso, n de r~Iarnie car tout le nmc: de saijt qu il Cst
L'Apdrilif e phius elf ieate~,-
Le diye.'4lifJ)('pal- iIln
La btoi *swi) ~eIf# p ifs istlfals


Aussi cet
VE kNOt TII
A. DE


avis est-il seulernent pour vous dite que vous trouverez
CI.NZ %AO 4-11:L
Al "T 'fI SJSeI CO.


Laboraloire Selouriie
Preparation de. tonics anmpoules i mic tnneuses stdrtifis6et.
t'L IfiJE'C111:I0cs
2 MiDAILLMS D'AIWEINT A LIAfXP411TI0N DR B3RUXELLES 1910
AUPIJI LEN deau de iner Jivoziques s(Ion Qvimlem
L'eau deonier que tious enuj'iu uvhs a ete soigiieusement captee w,.
large, au dela de I'llt, de ia Ucwia'e'..N.k ztisi:oei-(,.Saoquti au Crt
wuev"icaiI 0uL*aezvaiiztlj judicIo-.uke-quo. IuiIit b I abcI iaatc'. Its itI agt Ia,
L'cau de n yr iniccu~bic don Ott: dc iah~ic.jttun lccerte pcur avowircutes bes propridtts tks
rapeutiqucs. LUc Lornbrvuescsattrbunt.Atu oub pun'tumlLt tDdec crtaier que. 0o Ots peodwla
donn46to lus i~r6~UHA~S espicrcs.
SP.LCIAJLi'.LE: Serum n6vrostkitnique.
Ce s6rUtm r~gularitie lea ectiw~aq IJ.LA t.Aiib, It at itd eMp.- Yd Vec. t'UCCO
dani I& f1.urumt4uh~ae. I~t& fu.,rt.u.uttc.


Lts A L'i0.1l(JBILES FORDI) ointculles qui se co:npar e.it
uintei'x but 110S riu~eS.-L'4~ance, sotupi use, suliditc.
Touring Car pour 'a pas~agezs :


Ls. MEV'S & Co Ford Motor A qents,

Jones HACKER JiEWEL MLfMLLING C

Farilns unarliamll o. Supreme Jco
B. T. BABBITT INC
S4VON GO'-D BAR

FRENCHAMERICAN WINE CO
Vins de californie:
Vi s rouges: Claret, Z;nfauidel, Burgundy.
Vins Dlancs: lo.ek, Sauterite, Riesling.


MASSACHUSSETT


BREWERSO


IPfff & Kings BIali.m:n
r & Kings Pure Malt


WOODWARD &


SONQ


Poissoni


Mollsiel


Ilit lr~4'It&ts jpar
Eug. Le Br'tssd
9.5 1? LE D UQ IA I
P O1RTAUPRILNCk.;.HAITI
ur L. G. I'E1tItfl"


o'140




720 3 2


4 3 2


TAILL Uit-MACIIA\ND, Impa tea'eur.
73, Rue dii Magasiu de 1 Eta, 73.
vise sa bi4nveillante clientele qite sa maison fail un grand
rabais sur le prix -es complete fails et fournis.
La maiwon vend des fournitures pour tailleurs et des casnimir
de ter choix en gros et en ddtail. On trcuvera des articles pour
homsmes en einiral : chateaux haute forme, melon feutre et lane,
qaille supdreure pour horn mes et enfants, faux-cols et manchettes,
-ilecr.vates e. tout gene, chemises blanches et couleurs su,, '
ritres, pour hcmmes et en/ants, gilet, flanelle e tricot supdrieurs,
acoMes trincot, fil et zdphir chausettes sole, fit et c ton pour hommnes
t enfants, bas fil pour dames, costumes pour enlants de 3 a 2 ans
breeLs et jarretelles pour homes et enfants, cannes, cannes d pa
plwse soie en tout genre, mouchoirs de poche soi filet colon, ci&C
Sclef, cointures cuir en tout genre.
AMrtidMas sthes A nom wul narlw ft a pri tr* s rmU


310


Bieres Pilsner,
Alleys Porte


THOSE


-~ ers


469