<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02888
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 4, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02888

Full Text

&e lg*4073


OIment-MAGLOIRE
DIRECTBUR


PORT AU PRINCE


D9PARTEMENTS


ETRANOER


0, i.O0
* 5.00

G 2.3
6.00

O 8.01


LIQJNZA CZNFIMZS


Loadl 4 s1. 1912


- uw-" =a w_ __mm__ a


0


j


j,


Quotidien


FOMT.AU-PRINCE ( Raiflf


RIMACTION ADMINISTRATIQE
&no* dus Ru Fdrou B Ainiillme

Lea momm "sat ropes:
A P6S1-Aw-PuSUtfZ uca -do i wme
A IP&ms: bshaL.Mayince & Cle p. Ras TWM
Lemmas: chn LMarmac IsCO. Sz,.2a1,29
Luadma. WI
3w-Tea umiemaPs~pbtficg7Cum,.,:s y45WO
54 th Stress
La .aumaiiks ias4tsmjmm uno pss.,Gr
jdbaminuuis & istwwfsu 9p~bkramwi~


-, I-


CHRONIQUE
-00--


irtiIrcfie dl9 mieci
-00--

La peoples cherchentAtitons dan'
oS-curit6 do Destin les voices les
diectes vers le bonheur.
Ls gouvernements charges
le$ diriger emploient toutes
imi:hodes, en prennent de nou-
ilks, lsabandonnent pour les re-
sglrejes m oifient. les simplitient.
6compliquent etr6ussissent mal ou
inauajourd'hui pour recommencer
kruain. Ainsi va Ie monde.
Pirtout les nations s'inqui6tent du
prtnt et transtorment les organes
impulsion.
En Chine, ce tut la R6publique
0 part la meilleure Ua4;oa de par-
mir am but souhiite L japo Isans
uadima:ratiser protondement, s'est
uimili une grand paric de la civi-
ition o:cidentale. L'Angleterre a
Woun les bouleversements les plus
UxmilAbles. Elle a d A la ltois ad-
settre le service militaire obligitoire
acxepterpoorl'irlandeunitatut special
order auz Colonies de son vaste
empire desdroitsanouveaux,et surtout
waprendre que sa po!i ique 6coa:o-
iqueinatrieurenecorrespondait plus
m rialithsde olheure.- En Russie,
aetan prodigieuse accession dupeu-.
pleers lalumire. Et les Russes,qui
vaTi'itt sous une autocratic abiolue
arivent d'un seul cojp a une iide-
pendaice complete. entrainant l'in-
pcndiance de la Pologne, que les
Polo00as eux-memes n'esperaient
plus.


paraissaient-et quel surhomme n'en
aurait pas commises en des circons-
tances que nul esprit human n au-
rait su pt~voir ni do niaie d ins leur
,mmensit6 tragique ? oa. s'ing6niaii
pour en corrig;r les etfets, et poer
les kviter dan. [-av-.nir.
01 avait cru bon d'adjoindre au
premier cabinet de la guerte une sor-
te de Conseil des Anciens. Cette m6-
shoJe n'ayant pas doune de r6sultats
satisfaisants., les Anciens se sont trc
dignement retires.
On avait cru alors qa'il serait boa
de se ramasser. d'avoir au pouvoli
peu d'hommes. Cola tat tail et ne
tut point excellent.
On est revenue A l'ancien mole., e
I'on a plac6 aupres de chique minis-
tre un sous-secretaire d'Etat, dlargis
sant ainsi le gouvernement.
Ce que donnera cci, nous le ver-
ro-is. Mais il canvient d'admirer qui
tous ces chianements ont t4 ttilt
sans aunun trouble d&ns le piays,sans
aucune nervositd. Quelle est la na-
tion, d ins I'univers entier, dunt 'or-
ganisme et 6t0 capable, sans aen tie
ebranld dans ses tondemcn s, d: se
,ranstormer ave: une semblable ra
pidit6 en pleine guerre ? Ce sera l
g0oile de la Fiance d'avoir su con
server la paix interie-ire quand le
pays 6tait assailli par les plus alro:es
ennemis et que ses meilleurs amiss
6taient en proie a des angsisses qu
les paralyi uent...
P.C.
Paris, Mii 1917


Un avantage
immense
Voulez vous trouver de quoi reco


L'A'Trique est oblige de s: met- vowr vos amis avec distinction? Allez
Vt en guerre, et de reforger touted la
lr'rmature qui gisait A la vseille ter- SocieSld G nndrale
aille, croyant que la larg:ur de l'At- DE
imnique suffisait A sa protection Kola Cha pagne
Les Tarcs, qui avaient echapp i KOlaChAampagne
bmal-Hamid pour se jeter dans les DU CHEMIN DES DA LLES
hs des nouveaux paris commen- ou vous aurez I'embarras du choix
aIt I gter l'amre voliapt de l1 entire excellent l.ola, les linmonade
art. loutes les populations qu'ils 9gaeuses, liqueurs varies, sirops as.
appr^maiet se retournent centre eux sorts. etc.
liaient se rtourn et nco trusque eu La reputation de la Fabripue gran
misme enest sou sque dit claque jour, grace a la peifec
Le Al J tion des produits-
Ls Autrichiens ofirent A giuche
t4 d1oite, dans le desarroi, une
p6 que chacun repousse dadaigneu-
tat Oa extend A la Chambre IN I110.1E'T
.faienne des paroles de protesta- DE
b" qui vieonent peut-&tre de cons- DE
Ses enfin touimentes, et certai- CO NSTITUTION
reet de deceptioas graves. On y C NSTI T U IU
wle a msecours la revolution rus-
.t Et Its aotoritaires les plus durs DE LA
SVtt coisentir A g promettres un RftPU TaLIQUE d'H&ITI
VtasPlu populaire, et des refor- PA R
P aies...- La guerre aura ti e NAU
*'S1et 8 ue rrane piet pie edu- Djyen NAU
E1. eat tellement horrible et
atattM tant'de douleur!, tant
ira tiat de privations, qu'clle (SmI T9)
W Fl teualement detests des mi-
-i de tous les citoyens au coeur SECTION IV
S subsrste un sdntim:n:d'hu- De l'exercice de la
%60. Les cioyens exigent donc puissaace legislative
ant de savoir pourquoi ils se eisse lgislat.i
tattus, pourquoi il s- battent. Art. 40. Le Corps Ldgislatif se
i is se battront.is sont ou-er6unit de plein droit, A la Capitale.
Prets A mourir pour le pays lls chaque ann6e, au premier lundi
S dispos6s A mourtr pour 'Art. Duns l'intervlle des Sea-
a d'ne caste ou pour la sa- sons et en cas d'urgence le Pouvoir
S tde quelques voracit6s. Ex6cutif peu convoquer les Chain-
tt en r6sumr. la France, en bres en session ex raordinaire.
hle Pays le plus agitE du 11 rend compete de la n6cessit6
qui assaillie, envahie, mcur- de cette mnesure en notiflant par un
arae ,a present ia la plus message le but pour sequel la con
-Itetourmente un front glo- vocation a lieu.
Sle p toiquement came. Ar. 42. Lea membres du Corps
s eu, sons desme nt cs A L4gislatfd repreaen eat la nation eo
ntat usons des noms i t.dre. las pretout apres la validation
tiais de Ia Dlte mnse n- de leur pouvoir, I serment de
istre de la DItense na- main enir les droits du people et
&"ael le pays a confit soa d'etre ti6les & la Constatuton.
'i eque des tastes ap-I Art. 4Leas meibres do la Chamin:


bre des Deput6s vdriflent les pou- pour titre: Bulletin des lois et des sont products antdrieurement au 22
voir les uns des autres. actes du Pouvoir 16gislatif. Septembre, date A laquelle le pea-
Art. 4. Les aeances des Chanm- Art 5). La loi eat date du jour pie a et6 convoqu6 dans ses cornices.
bres soit publiluesa: nhinainoluns Io oi elle a d6t ddflnitivement adopt6e Cs faits appartiennent d6sormais A
huis clos peut--t're ordonau sur l.I p4r les deux Gli#imures, nmas ellste l'histoire ; et c'est la perspective,
timandare app ay,.- di lier d.3s ne devietit obig.ttoire qu'ap:.es aa cest-A-dire le temps, qui viendra leur
r hombres de ci clue Asmnble'. i prornulgI*ion et a publication fai'es donner leur veritable physionomie
Art 45. Le pouvoir 16-is'atif faith, ntouri:uemut aux articles 71., 58 et et le dgager de la passion qui le
des lois sar tous les objets d inte- ('. et les d6gager de la passion qui les
des lois sir tus let objeta d'iati 6W.e
ret public. | Art 60 Lea Chambres co reslon0- nveloppe et les detorme.
.'initiative di loi4 appartient a dent'avec 1e Poavoir :xecutit uour Olaclues, le 22 Septembre 19[6,
clhacune des daux tiatambrei et au tout co qui intdres-e I adini-nira le Pouvoir Ex cutit voulant recons-
poivoir exticutif. tion des alTaires publiques. iuer le Corps Legislatif, prit un
Mais avant d'ltre prop ,as tout Elles correspondent galement Decret. Ce Dicret fixait la date des
proj. quelt.*a suit son origine, doit entire elles. elections, le.nombre des Dputts et
re rsouimis aai Imireau d Ciudes I- Eliles peuvent reclaminer la prdsen- des Ssnateurs a 6lire, les circons:rip-
gislatives et adininstrative- inasti- ce de Sicrettaires d'Etat eO leur po- tions klectorales ou les elections de-
S'ia ai i)Darein 3 t de la Justice. ser touts question relative aux af- vatent avoir lieu, la procedure lec-
L-- Chnambres n .sont saiseos que fairest publiques E.i pareil cai, lea toralen suivre, le quorum requis
t ar soui rapport tait. ea triple expe- td4bits ont pour sanction au Sinat tora!e A suvre, le hqueorum requ
- ditio,, a clhacuse d ellea et au I'oi un vote pur et simple. Saule la pour permeitre A cheque assemble
. voir Executif. Chamlbre des co:nin:tnes peut ap- de d6librer, et, entin l ordre dans
Art. if;. Les ministries ou leurs pliquer, au surplus la sanction d'un lequel les travaux constituents et
_ repr.-sentants iid suow admnai a dist vote de coiliince ou non. les travaux lgisla:its devaient se
Scute" 4u'en couiite uu par indminre Art 61. Les inmembres du Corps succ6der. Ce DLcret. soumis A la
s re.a. ns suit au brjtnt di Chttambres, Leguilaitlt ni peuvent atre rechor- sanction populaire, a kt6 approuv6
S)it a celui lds Co.lites. cies, ni pourauivis et attiqus pour sans restriction par les assemblies
s Ar [. s loi, concernant las- les opinions et vol'e mints par eux, electorales et par les candidates qui
- siertl. la ijuoti et lei nole de per soit dansa l'exercice de leura fonc- ont sollicitt les sultrages du people
- ception des itnlp'ts 4et contirbItiows, tions, suit a l'occasion do cet exer- dosn les conditions sp6cifid:s. Par
e ctiles ayant pour objet d'aug'nenter cice. Jss les conditions spcifis. Par
e les recetts ou les dtpenses d I'E- Art 62 Li contrainte par corps sute de cette approbation, toutes
- tat, des D.Jpartemnents ou des CGaa- ne pourr4a t e exercee contre eux les dispositions du Decret ont acquis
a muneu., ne seront point votes avant pendant I paoque des sessions. torce de loi et sont revenues obli-
-. ne delablration des conseils d4 Art ($W. Chaque Chamnbre. par ses gaitoireset pour le Pouvoir Ex&cutit
e par emlntalux. reglelneuts lies sa discipline et et pour le Pouvoir Legislatif. C'est,
s Art. W. I. s lois so.t votes arti etablit le mide suivant lequel elle en efte', un pa:te qui lie les grands
cle par article exer-,e sea attributions. Pouvoirs publics, un inandat imp6-
SLeha nbrendt parts los par une ra if donn6 par le vrai souverain,
ichambre font partre do Ia&oi quati CIIAIiTRE le people, aux mandataires quoil
ila le son egaleuient par l'autre. DuL Pouvoir Ex catif sest choisi.
Art. f.,. Le pouvoir exdeutif, sur
I'expdi io:a des projects & lui faite en SECTION 1 Personne n osera contester au
conformnite de article 1.7 pout Art 6U. L'auoritd central on people le dr-'it de d6teiminer les
dgalemnent proposer des atende- Pouvoir Exicutif est flormie de sept conditions dans lesquelles il a en-
anelts I maembresai la d6signia an des con- tendu d61dguer ses pouvoirs at les
Art. 30. 1i dispose de la flculttd sels ddoartemen aux, a raison de restreindre A sa convenance ; et c'est
de retire les proje a de son initiati- un par Dpartemnent de ce droit qu'il a use dans I'espece,
Se, avant leur adoption sous forne Art 65. Dans lea huit jours do en sanctionnant le D&cret du 22
de om. lofacultur dsignati n, is so runissen. A Sptembre qu'il a rendu sien, en se
La in6me faculty appartient, dansa laapitale et au scrutiny secre,, non-appropriant. Dautre part, nous ne
z l une et Iautre Cbamubres a oit Out C lautctn appropriant. Dautre part, nous ne
ot m celui d'entre eux a qui eat dd- sachions pas qu'aucun candidate A Ia
inemubre qui a fait une proposition volue la mission de pr6sider le con- dsputations ait squ'ss cundgeste de
de lot nonA encore adaoise par 1'As- seil central et de repar ir lea port station esquntre le run geste de
setnblde a laquellelt appartient. etuilles ainnistdrieis entire sea coll- proesltatlion centre c Decret on for-
Art. 51. Toute loui vote par lemges .I mule la moindre reserve en se prd -
deux Chllubras eat iiamnmdiateinenu Art O6. Pour etre memnbre du sentante lurne. Doac accord par-
adressae au Pouvoir Ex6cutif qui en conseil central on pouvoir ex6cutit at entire mandants et mandataires et
fait la pronaulga ion, si dans lea ii faut:t obligation pour les 6lus d'exe6uter
trois jours paurbe leois d urgency, o 6re ils et petit fils d'hamiien; lid6lement le contract intervene.
:t daes le huiterc ours, pour d le au- 2. aore A. 6 au mains de quaran- Et si lnonsavions besoin dune au-
tres. objilexrce sctions dront d objection te ans accohspls; orit6 A l'appui de notre opinion,
Lea objections so la loi a dress adop- 30 avoir lexcercice de sea droits nous terions appel A M Elmond
a tee en pbre omierla loi a t adop- civls et poli iques. Lespinaise lui-m6me.
wt~e en premier lieu. Art. Les membres du Conseil con S isons-nousdanssonrapport,
II ett statuO, a leur eg~rd, la itral son. .lus par les conseils dd- S, raisons-nousdanssaleon rapport,
majority absolute. partementaux au scrutiny secrete d-l Souverainet Natonal coitnsultde s
Si les objoctiois soet ad nises la a la majority des voax. d relle-me, dans la nitud de s
,A est amaendne par lea Ch mbres. (A 1 b t, ratIfit la violation, un droit
En ce cas, ou loraquil agit d irejet (A nouveau se ciae auquel tout le mon.
la loi est retourmee au Pouvoir exe- de doit obdissance .
cutif A li- de proinulgatio-i. est doit obcissancntestable que l.s
Art. 5-. un project ou une propo- Rannrf4t elections dOnu incontestable que lea
silion de lo rejee.e par tune des 0 LUapp e t lanvier de cette an-
doux Cliaubres ne peut a'tre repro- DE n&e ont crU un droitnouveau et que
duite dans la nam~m session. le droit ancien ( la Constitution de
Art ,3. L'interpr6tation des lois Me Edmonrd Lespinasse 89 dans I'esp ce ) doit s.ettacer de-
par voie d'au ornt ase lit par une vant le D6cret dans tout ce qu'il
loi Le prescrit et dispose.
crets et autres aces du Corps I6gis Dans son num6ro du j Mai pass Autrement idique des Aserait la situa
la if sont votis & la majority absolute. le journal LESSOR public vo- on que des Asembes ap-
Art 35. Loraque lea elections g.- lumineux rapport de Me Edmond peldes A '6gi6rer dans la rue de
ndrales n'aurouzt pas done un rd- Lespinasse sur le project de Decret Enierrement.
sultat tel que la majority absolue pr6sent6 A l-Assembl6e Nationale On pourrait objected A la Cs um-
puisse ~.re obtenue dans I uns ou p.r Monsieur le Sinateur Paulnus bre base que, n'ayant pas p 6 6lnue
lautre GC unbre, il sera procdde Sa2on. le to lanvier, date fixee par la Cons-
imnsudiateinelt oA la reprie des lamais M" Edmond Lespinasse litutoa, l'61ection est nulle pour
op4ratious electorales. n'avait trovu6 d occasion plus pro- violation de la Constitution.
Art s5U. Les votes sont 6mis par pice pour faire I'htstorique ds 6v6- On pourrait lui objectoer aussi que
Encas dt le dout, il se fait un nements politiques qui viennent de n'ayant pas le quoru.n prevu par
pel nominaet lea votes sontdon- s'accomplir dans le pays, donner ses les articles et42 de laconstitution,
s amu scru'an secret, par oui et par appreciations persoanelles sur ces elle n'a pas la competence constitu-
non.s au scru secret, par ouvnements et souvenir des theories tionnelle et que ses deliberations
Art. 57 Le droit d'enqudte est qui, habilement agencies et habill6es soot entach6es de nullit6.
,reconnu i chacuue des deux Chain- de Ileurs de rhetorique, semblent Oa pourrait soutenir 6galement
bres sur toutes lea questions d'or- ,usti.ier son point de vue et donner que les elections n'ayant pas eu lieu
dre administratif ou politique. Elles a sa these l'apparence de la v1rite. 1ans lea communes de la Rp ubli-
proc6aent par commission dont le Mais, nen dtplase A l'illustre que, comme l'exige la Constittio,
travail pourra de poursivre. mme avocat, nous ne partageons pas son mais dansdes cdrconscriptions leo
Art 58. Lea lois, resolutions, d6 opinion tt nous allons essayer de torales jusqu'alors incoanues, elles
crese et autres du Pouvoir l6gislatif, dmnotrer par ou il peche. sont radicalement nulles.
soot rendus publics par leur inser- 11 va sans dire que nous ne re- VoalA pour la Chambre des Re-
lion au journal '"ficiel. Ils son reu.- monterons pas, come lui, au 18 presentants.
nis dana une publication annuelle Brumaire et au 2 Dccembre et que Quelle est maintenant la situ..
imprim6e, num6erot.e, et portanil aous on.ligerons les fats .qui s lion juridiue du Satenat l


luow






~crrr~i~~ti~V


Iaes mis t &beJ


- I A-' s klg


fin que dans LSiai Ic, cons- IRENSEIGNTEjEU
tit m il~wumuiftW~ante de M ORO LOL*I 6
12 C810i'at =on.
.Lamsqb@11Wdq9.lhfj Tnnt4 E I)014

pliie? e41e a~el os SEMINA C G
titution on serff A contesterAI 1L

nier la force d!"A'i6 Di I r
Le retus du -Sena ~de pioc.~der au A aoIJ rl'e' t dltill, A~I' 011 '1 141.3V /:,It,
in wiiBJ I -mDp *_w iq*P#iiw Noah itIiIII It's!',*

pour_ Iquelle o-i prolesse le plus maximum C31.7 agi te dati- vv:; lC ( ,iines ell 191C- I L
Seul le lWccret du 22 Septemr I~~Mrsn ~i~~t~Itr I~'I
santr y le .iPe *ii-' _en. ;1 44 14 ee v ;,I I-
sicin~ par le people et. ci~:aw: ",a M&444de Por 3AL psimi
~5~45WI~ a5*kvJ1couvk ert d1 apiq~-midt.i_. seOES &dIAA"__frj
i#amuLfUTAG i"nvqu.le Pluie d&orzig, A pirtir dle' 5Z)nkIurjs fse"d~~f
~1)'JsI~L% bL0I AV.daiaUItga~Ise s 45m., marqu~an 2ain. m. -(hEll eIubipE4IIu.r
]W* a~ ipj~~Wnou&par, ildo soL.::ire l
r~1~b~iga~*~dal~tIleur droit liatometre enl bai'.e. t uc~i r1
,A lei 4~x isle eiI'.,se.rlADIit1'lur contkre J CEE r~~au id AJW~~ ~tj
uizaiwitponfuiuahiubankerau no'radu le*iMt4wo ;&a $11" EI*40441 itt
pcpc '/Le Uneitear -to #4Y 1e .t* t adfini'q4" tsesco-*
up (.ietn. do rjc b Iuo ca onessaie d'L oie Ofze de amdi2logeasipomi~aublsts J 1io.Br4*A*t.IttrI'.0 I
rupudier'ciink? de 's'dispositions, I.e MonpublcurOtiiI eSrnd 2lre (listuao-is d.tsolo itiei eecadtmi-
cek~sre ~ -N"e1 1 itibration de la jun pbli ntrateur i,tidedtnii dd~ematide til
Contiuco~pt~I~I~t~neat tos -v Artetk qui nomme une Corn- eatai aivaiit ile &aienurer l:.'xpti
ContfIUit Iiol'p*1bi~ler diet ;I oumissi~on comtunale pour ge~rerles in- ieoe ouia pas V[let i~t~'lalu, caii
ian toatctdellaommune de la o'ettte- elle, se trouvera v.iielatee et I~xI .wle-
sqL(ks :,ms i w spac q in- ivikre de Nippes. surface I.,- pourra I as dotmner 1'i.ht'
pictq n- -Circulaire du Szcrktaire &E-at do I[a rlt i.utausite et laIa leat~ i. tl
511.44U ~i1it _lje0*e14et que sdna `-
cirseilidnk'AjA- jep .de Hwtructiov publique aux inbpec-: proctllt ie perdialiar le gcaee du
'llcrsi accept. ters ds crcoscrntins colaresumews~- (iiiI eiztoure.
CL[nfli-ow4Qdiallent s'en alfran- -;du Cap-Hiitien, de Port-de-Paix, des 11o'mr le coitvaincre, IC vous aSitoIc
iiiporeowtdl lgeancierc- Gnie i.ripeA tlivi i-r&i ila ;ubih~ct:Hles jDiCt act
LIII! pour r "d alk k Ir~oeairegk ole paceicofticileiAet eLau aestiftle je VOLIs avais
tsct~~vcala itr iu e l.PeuC- Ais Minisi~rie1;. eowi-jits daz's le temsnp. L'avis .jtie
Is n va~2 Lt~euxet e eupej Aemblke Nitionale Constitu- voti, 1& e'tetz :rait e Unetiet t eom
IfaStcrtvAt~de 1'esprit qui aIt
Plemie &.1.0oit on de ccte ~l0 ante.-- Seance du Mardi 24 Avail 1'.re dsOdes et 1 tmr I avt-ir
i i~a~ :&ftt ebtpu- E~rrata. publ.., i~e peut iafc1re (1411 W..;Iiv~saii
'flUtt Lii(~Oi'~*Pttao de89,b ie- ..-Ordannanccs des IDoiens des lilgelix Je 1 laritsI-th'&I pr
,snarlt h ioti-s~t & ion' tai~e 8,be, ot.rai ribunaux ciails des Cayes'. de l'An- dix &is s -*ijs itelarwicu al ai lrcaable
,s*644 Wart.4,o de p larncaifre ellese-Ah-Veau, Petit-Go~ive et Port-de- et Ce~.~ x 4joiI IJ4J1iia~iet-it, soIdire c(ti
se i~'~ N.crologie. -- LeFi~reOuiletollpoutr
,niciso eLIJcfl; de vkllU es Incompatibles' -- r 14ii~ .i't~rnsmienz~w .u
Kj#Colac I aiki-4ne' entire Haiti t j eoselph. ajmins ratis -- Ais etcI)etc..NLLJ
lesid~t,-t'iiid.ALIIcrique. I-Avsamn rts-Aisd-1
y'ilI~a~ai~~Itr;'ut~nbeso 'ne, sor- VC!S.
'iii .wlpPA riivdh ect do'-j IBulletin des observations rnt- Citoi-a~uiia Di-.-4:AHTE.S
tti~miOO z4gle -,qui uzvarait de bisc e ~ t0oro0iqucs du let au 7 avril 1917. ComnmandanitrI
I Iri-ere Coumuseien no Saeri,-Cura
31.16.1 wxlrb!01s -laiv furent' flier, cent tviig! teumtdnts des doaux M.l*NieLur Dupuis-Noui11t,
douu ~uopults iv"nI)Ilr une Charte st'Xet5. P 'i'tj'tee"Sik la ISaiiit0-TIa- V011 -inedeirandez iez on avis siir k1
au p.-Ys qui ,ctait V ellCli armonliC We a UEgh:-wdu Saicrt-Cteur. La nle~s e Ic vsULnio de iimacauisage au Ina- s
is ~ost'eionde89 ve .-taiL dita par S. 6- Mouseiegieur I '- drteplore a~glutilalt. A
itomj astis m~itolt'deI89xastenc e scio ei ct'vit Ali~e ~Euzrine qijufitic j4. ne 10' it- cV s'stt~ieime ,(Pj'oi it
moribs-ki-isd eist)a5 (w ~tI~re~ao.e, cee serOio,::.ij )Ode cir.Aoist~ianee. A ~ia Vu eanipov.r iiotdililineiitAii Iti dP ft
tiI)`71.IScoiahzulition, 1, .'l'isei1~tieur le Cuad- pf'-iance *Ma i IIil 3t. 9e!t pi' l-
)Ysalwjovbi~~ f41kivesdevaientablor- jileur expliqua aux erifimnts laimpor iif donnlle tie.ie~ elltes *outa'-s pi u .-eI,
)del twirt*V1AQ~n*4'!la discussion des Lance du Sacitnemet qui .nous don- chen, itnint~diaeaai-iit aptel.4 a lit 11ie V.
1" 0.! 0 UQ hpL'&es1 f alre I a P_ le le Saiia-Esprit et ziousrtenad par- tout ell Ii:t;Srvaia de la iwiswO:t-e A
u,'1irUutzride Zs 1tfricipes nou~ eaux cc, faith cliretiens. atiif eaptech& a potisse de I fivi be ai
to*~Ldt6414 'd nithodiquemrent, I lfi)posauitei ccrmonie qui corn- Pour cotallier It-s itiarais qui soiatii
*imstiuieonom.i4rnent, se livier aux, mieiit;a a 7 lieures I I Iee pratt illit 9 des, idiii a wouowltaues et par suite 11
,inks&aux l6*sU#14+tI~ordinaires liICUrs. pour pircasiver e a.' ia tire jailine, a
1'-_Sv hid 1144UWoe. de cette tmesure' IH convient d~accorder one note ifa,-t tg1hcaea ro',sar
1MV110tA11rcuwohi?, Assemblie Na- ap~caale A Ia chorale qLi relant lea I I y auraitL tout interu% itI'adopter; Ic
aiua~e~ir~i~!~q!11C O~l fid~bks sous lo chartuo religieux de it I'ort-,w- ritiie. d autw~t41iL.la aradfe1]
~aaunjii'i~a~~oneruneCos- eachau a pendant toute Is muess.. .i ICI 4abiot ds dii whmat t devraienit
~tautunwrioz r4Loual at nr n Co ns-I1 S guem tre draiguea pour aineita,'ere Icport
Vinrtnnea lt 4Vw~t travaillt d'ar- La grande neuvaine prdparatoi re ind&4ut'.i e s prodLulle Utill dion out d
.lue*ie...pwA U blienit cc t~sultat. I a commence cc maiim en I& ChA- V.eui I ez agt lcer, Monsieur, l'expres
u.:Ltutie&arjr~r*nt proaduit pat pelie dc Saint Antoine, au -ioss an do wes enumauents diasLi. jua.1i
nI~o Cidiuond I~etplnasw ;& Pappui de iBidkre.-- On sait que lit ftre scra c6- LAFROAIaiNK Il
iitthithi'cce tkUOHLAI que It Ddcret kbrde. comme touecs Its annecs, le Lapil'e* see de li-rfale
dii22wpfildil4Aialt 1'omuvre cc 6 1 j juin courant. (o~~t~ditI ~~a'e. C
'1' iepit-sentatioril La grande soiree dec gia qui n-a Paa rne eStu 9
.d tnikitr rW dti rtdy~ris. Dilli, Pu a'-oir lieu hier A LaUSe dC 1A p.aUae, Mr le I'r(4ideaat do Is Clitanbre
t,camlutti'e-tA -iei6itivf diput~s out sidonnera cc soir.Le programme qua des iJ~putks,
I! l, Pti"4 *Itl'#e P.'Souv*erariotlk a et`1-' ~prdAre AVeCC o Winllout Pitr- Mr le 1'rdident,
-Nat ionaw etrh*4J0VLYAre Lautt cc tculier, trdirrve au. public. one des J i letoregret de no ran r'ouvoir
V'pp Ce JIJ tAeO'st--fi~ e aa erreur.'surptises les plaz mervetlleuses du voos donner ura avis t~ ti& ocumen-
6.WL-lCstu'd 0"h1f a pa t ete cinkmalograph-.it' musu aje do eSystinme Ua.Irtpo-
35~hi. OUI Vkti (siti ~rcitoYCus,- On nie voudra pas mancquer A rique P. Cepcridant cotwmid'ritI
soid'mLi .a 94"' 1W.Eteelomls c___1 p o___.- a a- qlliot m pa "A01 inltI da le Ii m q1 11lra


11 f -u 11 --mal vous prie Gsgrseel i aesurantvo do
Idu414i t b -.1 41uell Alaman eoiiumont5tres ddvouis.
11 est ciuq heures du ma~in, dciiJiHLL
*t.uw,)q~wi~1cdkcav~s sorteut d~uue maison o06 t'oo *SClaK
fi .Ut, s-uc t41)T'r6du journal tL G4Lt,~.-i-r*k
s Ii .iiuiLMI~LAA -Dcidemen!, dit I1un~je wma l e HtSTUIItQIJ


Vi plus dass cc tripot ; JC Mw %Um
agecr~u quit y des grecs.. I
-Sm du moins'pa les corn navIfoaut
trig iendow gmj" n5 I...


Le CboSOI'S quir4VsalS~ti do motie ;P,
quv3 la Obi PtEjaunaAuGI'#tat intermit- S
tent suxhIndes on ddgtfwin toI
g~uverzmsat britaitmquSe t fham-O


r '1I U *.'I.~





C t I t
I 3 id a


air I t, lp"4 I ele in
0gt


iii iielut~k I il


tie ( I -; I I1I. it u' I
IX I niuaiI )II It, t I IA
bus.)


vei~des~u

et on amt, a def
(ne achve la ---- a


S~. ~.. 1 ,WNW..1,4IlaIiL 'Mode. pn*M et
I ri -ve (11- t1it d iai-us. a I I # a 1tm" S on
-ai#, 10 I.tlis ia l '.ia IiI IIuw? Lust IHI rsuiternn d
IW."fatim bit iiducs, lemodes pru identm.~
or eap oi.bonnset' au des, hutei .,do IF
lovoafltiuaitparirsatrid er mu
I!. 'sth de d chaux qui daiwita de
NPl,tIAIA..uL4rtsulta to. mace Itojprix
iet Ateux du tail dot ,lin-ioi~taatleobli- LIN
gea la. commission A clavrctair un
aullet sy--lmue .qui tut adopt 6d par
lis sciencel..A
ILe s~ble madi-Oporique sou's one,
forte pression Iacs eschtappiwr son, g*~ kT j
awt doelltaux 41w 61 aInlie damma Ie UIR\''j] ~ at pHI
.ol. Mhiiltailt'Im4 amiciub-s en les 6~?Aie uPul
bii lant, 1/ail udisjaradIe la pouam-b 19I Iedreeul
fo0t1biiai'nt e, do ime item uacadanma' pia-cles ruies .'dirClege
r.1fgie d~tIoge A buis lea points de i IkafOUCheC
vue. Les mIadrispoie-4. aniamaux ra VOEYAU-PRIN~j.
yoniaes, vivenit ii grand noetbre sur' Mm
ian jaid calcs4 ire ; elaqice sniual est'
4IcalOgUe A l'asa~mone de ater. Les Q(Pcono 8 e
rnadiel~orius bLodent dasis lea esux
iias itaemits; el Icuts colutsiesa snion81* e
celai~t leurs iusda uacaares Lsur IPlsdemuidye:
omit de1 ().ea, 113" C- lir le I'a Lii axir antiophiaatniqua
her tics lets. des rt'cifs, aux~clte'Is Ott ltd az!-" don't les succksug
Ion~e lenounde *~ciI, detorai. it outes le aftectios
M dai4 en rt~'aliteJ, lesea l.kfaetpvres i l A pa it Ics cas de dt
edoioiC~t c4? ii-ifs diflitmnt uictable- Is(gfe ssrtesrep
wenet, du couicwlvmiployt .1.1 ijoutkirre.Ids( jaeesntlsi
La terre waadr#,por,1,i- i~e ate eut.: I stun treigie curailawe. L4
4hre eiaijpjyo-e atix tavalux de mlaca- w nest qu'une question de
damiiesauie. Soij8 F actiitnt d'un imoidb varie avvc le tempilamemds
lour1 e'ale is'vlfrate ell efs amiettes se et ljgr~ivIt du cas Gethims
iesagliegvicl Aei"' 'aetI I ushge tanke des maux de dents pa
oilt ct~efon~trd quo to -.ab~e uaadme6PO- LUKratturr
rique. addit~iowfee2t durw autre w- En vente aux pharmacies
malice doiiaze I'dasticmtr voulu et son. M. Pi'-rus L H.
donne us i (tlent jprd'erable au ma. Joeph tProu et chin
vadarn oidanaire et au, cinwnt de Hosepe
bitoem (lbisue leis pioportitusnere y.m
stout poki rigoureutsement observes )
btt-ile avee to tehmps, l'usure, sous4
le solei leIcPlus ar-deu't de lenoe m Aux femmes 4p
[enidlle i's et no donne poinmi de
Maferrde EXtsui
noll-bire(-, par suite 1)011 de bo ue.
La yulle die Furt de Friance, uiie des sails it klt
plus propres des grariles el, pe A~eb
Luute"iw, doa s'oua 6kgance A seb
ucs qui so t Loutes Lfties auot Ga-
men.-anadr~spotiquev. Les rues de
I'm I-au-C'! usce qui s.mnl Ian ges et dogar-
tligiaiemeiAt biviui comupi-s, faites mu
.nuaeet-rnadu .Opoiuique rel~evea ient I'd-
egatice de la vyule quidesoni aais, la T'
aettrdii uk naiveau tdes plus belles
filles des lgrndes vt petites Anatilles.
Dmins les im-avaux du calment ma
Ireporaque. lie sable doi-. 6tie cze u
fuime facoia formelle.//
Loe cimaeual-iadr~poriquo no 54'
fcsiiugi'.pe pasts ouis !'autticiidin alsba
necasmaique Itolplus dur. '-
$.'herbe -tie pousee pohiul ur k mna* J k-
vda r-uaadreporiq ue. ~'/

Farine ac~e

Nestil


Enu ventele riiroui

:0 gros Clhtz 'ageoil
gt'n~ral
L. 1'EETZ\IANN-AGGERHOLM


IV. A. IVistsmnnn
(laotes helamdiise)
RIJE DU QUAJ- 45,
Port-au- Prince
Achals de tCaf6 ( t6i6 ou tel
iuel ). reaux de cbavre', Cacaos el
le mniel, pour t(ispoitaloD.


it c itprouvi qa'mvw It

&(),It pill'. a craindre. U- uS S4
paraitre 1, malaifies do e
auloprime le-i !ouleursV de

exrv iaanrC tec ,orane tf
et Sou 1.,CigC lit-vimsU Cf
faibiec;;,qui -..uffren't d4uM' ln'
irrkguiatircs oWA
coflticiat auicuflC igbsta
'4our la feynne' jo d;
4bibi qu'e!ic Porte. u
.,our voui en co~Vi3I 4ft
pasn d'quivalel. a "462
Siti de gardcr leta. UL-
.En rente dams t, 3 I
ot ches 'cnve Ri
86, R'ue Repub~Clfl@ US
]?our la vente *a gras 16 d~l9
RAFAEL 7L6M 5S,
2 Avenue JObs 3eO W
Seaul Awent poor Haiti0 "'~
Medical do Dr. I. IL P1.1
9D4lalo. ?L Y A. t


Lalioraloire Sc-joiri
'iparauion do toates ampoules ,EdicaflmleUteus '
et inleetables I
2 M kDAILLRCS D'.- OENT A L'E3XPOSlTION Da BIFLUXEIJ6
AMPOULLS d'eau de mer igoloniqu4es mlonwoi
L'eau'do mer qvie tious ernployofls a56t6 soignevweinsMA
large, au deli cde I'll. dp Ia Gonaave.Noug f5IF-0' or' *a
1 Avcioul I 'otl E vaiiota judicienie queoui'l 1419 100"ortlres E
L cau de mer injectable doja trWede fabrikution rtctiitC splr q'* 5
qeatiques. De npmibreuses atte:.tataoas nuse pewmcgsat 49
aunt tous ice rtsaatiAs esper6L
3PIC1ALMIE: Serum n6vros"6f1niqus'
Cs s~rum r6gularise lea 6cbsogmn utratif, it a 6
Lus I& naurenad~ue, Is. tubqrcutoet;,


- I I ~LL C-l I -~' --


- ---`c~


- --


1