<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02884
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 29, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02884

Full Text


QUINZZ CNIUM53


EardI 39 9j &917,


t-MAGLOIRE



pOAT AU PRINCg
S 5.01

ggPARTIMENTS
6.00
rEITRANGEB .
m G 8.0w

4S?.AU-PRINC ( iHaft





SETATS-UNIS s'appliquent A






Finances Haitiennes



kmAo nlnrnlnt l =urnincoe d'in1 em-


prunt de $ 3

payer la Illa

i accun


'eki at 1 quatrime d une s;r
sur Hai par M. Ilinman.)
NIOi'r'dmce, Haiti, 22 Mars.
mtpd'ladignation a u*6 sou-
il 6eo don't lea repr6sea-
inrirme. on Haiti ont solu-
problmes floancitra du
ki, liMbeareusement, il nous
loogfr dans un d6dale de
tiwrcommencer par le commen-
Halit a trois dettes ext6-
qui a pair, s'61vent oA en-
U1.OJOOOde francs., ou, A
41 chag couraut, itP. 20.
It ON emprunts contracts
10pl1ort en France. rappor
*.n tqrOt de 5 & 6 olo- quand
l'Miar en est pay6.
* U4e e0core une dette in-
tOOfidde d'une valour
de P. 2 300.000 Et en
4d 0 des r4clamauons flottan
revi olutionnaires except.
-- chiffrent & environ
Oet, par dessus toest cela,
Ardlmaations encore qu' l
i.POmbIo mn6me d' valuer
aMt so train d'6 re exaini-
per um commission.
OrPagitr I emprunt extdrieur
S"AWMWoieure consolddde, le
haitien avait place
gm sur divers droits
atm d export ion et uor
d* pOrt. A measure quo Ia
cl3li*i S'augmaeotait it de-
clestaire de crder des droits
Slteas additionnelles pour
btface I I chancee des
O des amortiasements 11
'Yemt que ces taxes a for-
i6evdes en d truiini
me vante quo jamaia sont
o'a failli & sea obli-
.11lt de jeter un coup
a ethbodoe fioamci6res
dorecnWt l trois auaoeb
da eimea t pred6dd
mI nicaine pour com-
Itent cola es faisait
la coutum d6tait de
1l10v1I emprunt pour
arrirde. CGee em-
t la dette inorieu-
on dtait aoce"pd on
tt Uoasnal de chana
arond.. Ilactultaos.
capital de la dette
Wn -ris per desa
Portasient event.
cr6tpar Is do te
00o*o d'iot rt et 24
_om-aie lea deieraio
aUt loces 4 de
tqereatdes
ectbeaue ab
poor lHai
'ON Wireant da 4A


Quotidien


s'est accrue avec chaque date d'd-
chdance qui passalt.
On prdeend m6me que la baisse
dae ltes importaUons de cos der-
nidres senusm.es ebat doe a la sus-
pension de paiement des intritres
qui laisse le% Hlaitiens sans les
fonds diaponibles pour leas common
des d'articles strangers. Les II.
tiens sont porteurs egalemen' d'o
bligations francaispw et ces obli -
li n:s, on le sat, o t souffTrt a rieu-
vement du fjit de la guerre eurc-
pdenne.
Les prohblemes financiers d'llaiti
semblent a la veille de trouver une
solution. On estime que toute la
dette pubiique de ce pays peut so
r0sumer en une valour de P. 25 0.0
000.


Le conseiller financier a prssen .
un project au gouvernement hailien
0.o00 )0,0 )O l IIP recommandant un emrrunt pour
dix-:ieuf ans de P. 10.0.00.000 qui
lais.erait une balance en main pour
SSe des defites ,des travaux publics absoiument nd*-
s t cessants et en meme temps trop
nombreux pour 6tre pays des fonds
l^ *s des recettes courantes. Avec cet
lU les. emprunt, on se propose de conso
lider la de~te ac uelle, et de dimi-
nuer la change a,,nuello, en intdr6t
et en amortissement, A 8 ou 9 olo-
ie rapporta qu'environ 40 centimes or entire P. 2 400.OUO A P.2 700.000 -seo-
Sleto dollar. Quelqu'un qui aurait sou.- ion qu it serait possible de placer
crit ceat emprunt pourrait saatcUn- des bons de 3 ou de Olo.
dre recevoir 75 oo de a spcula- Le project lioancier recomnmande,
lion la premiere annwe et A toucher en outre des moyens nouveaux
dars lea cinq ans un bne6flce, ca- d'augmenter lea revenues. Parm lea
.pital comprise, de P. 1 XO pour cha- mesures qui sont a Idtude it y a des
que 40 centimes de places. projects do revenues in ernes. tel que
On a beaucoup parl6 de I'usure des taxes sur le rhum et une taxe
des capitalis es strangers dan leaurs annuelle par tte de population. On
t, ansactions avec lea petite rdpu- essaiera peuL-Atre plus tard de met-
bliques du sud-Ami6tique. II eat in- Ire en vigueur des imp6ts sur les
tdressant de consiater qua les mdi- biens immeubles.
g.nes ne sont pas toujours remar On se p.'opose, A coup sar, de re
quablement g ai6.reux. viser le tarif douanier actuel. Oa
II eat vrai qu'une part considera- estime qu'll sera possible do porter
ble de ce. emprunts intdrieurs est le revenues du pays jusqu'A envi
souscrite par lea membres du corn- ron P. 0 00U.000 par an. et avec le
merce stranger en Ilaiti ; mais les d6veloppemen, que tendent i encou
lHaitiens capitalistes ne so faisaient riger les dspenses faites pour lea
pas scruple de apdculer eux aussi. travaux publics, on pense qje los
Sur la dette int6rieu e actuelle de receltes totaled pourront a teindre
p 2 300.0U valeur apparent, le jusqu'A P. 10000.000.
gouverneinent ne r6aliea jue P 1. Le miuvais vouloir que manifes
300 00 o& peine. La dette extdrieure tent leos autoritds hlitmennes & solli-
de P. 20,000.000, comprenan un citer extension du present traits
emprunt d'a.nortissemenw, rapporta haiiiano-amnricain pour une pnrio.
en ralait P. 10.000 U00 de de dix nouvelles aandes former
Dana ce galimatias de finances, I obstacle 4 la rdussite de ce project
dot so longer le conseiller linan Le trait6 c tR signed pour une p6
cier choisi par lea Etats-Unis II1 dd- riode de dix ans et prdvoit on pro
couvrit que environ 75 Olo des re longetnent pour dix autreas annes
venus douaniers et des frass du port star la demanded de I'une au I autre
qui. en rdalitd. constituent toutes des deux nations.
lea rce ltea d u pays, se trouvaient Le project du conseiller financier
affected e. garauUe de diverse ndcessite un emprunt qui couvre
dettes. li ddcouvrit que le gouverne- une p-driode de dix-neuf ans. ce qul
ment paysit jusqu- 30 o10 par an eat &i peu pre le tempa q'ie dure-
en isterdt et principal aur ces dettes.. rait le itrait sil 'd tait prolo gd. I
11 irouva tune multitude de gens On ne pense pas quaucuo ban.
excites, hurlant come des aidd- quier atnericain voudrait consentir
nids en adclamations d'arzent du A un emprunt devant 'ad endre au do- !
des titres divers. E it ny avait pas IA de I 6poque ou le trait doit ex s
argeut pour lea travaux pubhlics. pirer.
'0oux altfenamsveS s pr enialien : Et cela, I Haitien affTcte d'dtre ab- 1
payer lea charges ruineuses de la solument incapable de le saisir. 11
dette publique e: laisser souffrir le declare avoir toujours acquit seas
pays, ou faice d6faut aux obligations obligations et counidbre la rdpugnan- I
le la dette jusqu'au moment oi it ce de ces banquiers come une in-
meras possible de l'uaster convena- suIte. Ce qui eat posi if co at quo lea
blemen. t met re los fouads dOans autorit6s haitioennes d ntestont leF
les trava ux publics. present trait et no d6sireut car ai- i
noment pas 6tre places dane one d
Le conseiller financier d6cida tn situa ion qui lea oblige A en deman- b
favour de cotte dernidre alterna ive, der I'extension. t
at cotte decision so trouva cooncor- II est prvoir qua cette offaire e
der parfaitement avec la politique sera chaudement d battle quand se (
adoptWo par Is gendarmorif de so sera ral.ie 1'aassenbl national.
fair bien venir do cotton partly do LeA congr6s hsi ion va e'ouvrir le
la population qui avait ea a souffrir premier Lundi do mois prochain. s
do Ie mauvaise administration a-a U'esa cote reunion qoi mettra & sa
tionale. M6me lea int4rets do la det veritable dpreuve Ia politique do
e exrleure furent laiss6s on suf- Wilson. Leo actes de cette asem.e a
france blWe dtormlnoeroat i Haiti doit ca 1k
Come on pouvait e'y attendre, tiner a poe r l maa.ue duo elf- d
cette measure oa e6 I'objet d'une .d- government ou passer ooveremteot a s
v6re censure I.A soule obligation souo le contrles des ita UoiI,
ui ma t6 soldde depqis l'arrivdode La Ctlambre Ou Is Maiaon fao so
i nation agdricA55 la 6I1-61 y a 43 aot" asaseablde a 6a 610W tout P
un an ;ho ceuW i poqune1des. al ec- Su commencement doe ce aUnaee
n an; a cette a 6dipobu a, diver souo la coanstutito quelle eat ap -
taio0n0 a tN dlstrao 1o uArspele son to6u, a adopter. Lea 4
mbmo Deposat s, ale 6Ct out li i &W so"Ies ,Wa a ricse c
d'W UOs oas t adt aieodu em 1atsu il sant dea otolers do e arine. a
uy o ooa~p rdoS d.So !. I q D te 0 8 mibrm qui oalt o ,
0 a .T


aRtDACTION AD UITRANO

ages sa m reps:s

La su~m~mom mg in.
Aar -- -- L.Mayin b Cml,
A Lsums dmL. 11 V aCO 5 Sineg
-Nil K
a mmaw-TinvalUnhMI PbhyComp~my 45 w"
54 th SNMM

Los amoou loo& ssawus pasus


dlus. le parti de l'opposition an,
gouvernoement Dartigueonave on re*
vendique vingt-deux. D'un autre cote
la gendarmerie declare que cela lui
eat absolument legal quo lea d6putes
soient avec le government ou
avec I'opposition et ajoute qu'elle
d4tien' la signature de vingt-quatre
de ces d6put6s.
Pereonne ne aai' ce que fera
I'Assemblde. Les elections fai es le
mnois dernim r pour le Sdnat. qui eat
del par la Chambre' semblaient in
diquer qu'il y aurait prdponddrance
de sentimen anti-aindricain.
Selon toutes lea probabilitds. l'as-
semblde se cabrera i l'idde de trans-
fdrer formellement la construction
des routes et de V'irrigation a Ia gen
darmeiie. Elle se cabrera encore
devan cette clause de ii nouvelle
constitution qui accord aux corpo-
rations le droit d'acquerir des ter-
rains en Haiti et 6 end la m6me pri-
vilege aux strangers qua ont vdcu,
ou qui s'engagent A vivre, cinq amn
dais le pays. LA constitution ac
tuelle interdit a I'etranger I'acquisi-
tion de propritt6s.


IV. A. lVissmann
(Naiseo h.llamdaise)
RLE DU QUAI- 45,
Port-au- Prince

Achats de Caf6 ( tri6 ou tel
quel ), peaux de chevre, cacao, el
do mil r.ntur I rupt t


Renseignements utles

Saigaement de mez
Pour arr6terunsaignementde nez,
il suffit de s'6tendre sur le sol tout
de son long et sur le dos, puts de
rapprocher les bras du corps.- Ea
restant dans cette position, l'4coule-
ment sanguin s'arrete co.nme par
enchintement. Ce rem&de parait
invraisemblable, mais que nos lec-
tears l'assayent et ils serota surprise
de la rapidity de 1'eltet.



Faits Divers

RENSE [GNEMENTS
METEOROLO IHQUES
OBSERVATOIRE
DI'
SEMINAIRE COLLEGE
SAINT-MARTIAL
Lundi 29 Mia 1917


Baromdtre


76)2.A


minimum 21.2
Temperature
,*wim>m 33.6


a -,--. i.--. E ,IVA. ,I,._LVI. Moyenne diorne 27.5
Ciel clair la matinee et nuageux
Refection des rue8 "'s r s-mid.s
luie au Sud vers 5 heures.
-- Barom6tre constant.
I. SCHERER
La note parue dans nos colon nes
A propose de la refection des rues par Ftes cidtmaltgrapkiqges
um syst6me nouveau, nous a amends Nous apprenons -u'il est dans
A savoir qu'un personage autoris i-ntention de M. Eug Bossd d'o
de la s .gation fran~sis aurait fait frir bient6t une soir~e cindmatogra-
mdes marches pr s do Gouverne- pique privge oiu il donnera des
meat hae tien pourIreporter A adop- fims tout A tait instructils Entre a--
ter e svstme madrteporique, qu tres films de grand int6rit, la fabri-
etn une epinvenion fraase. Les cation de la marine sera repriseatne
angers que prdsente a rade pour les dans totes ses phases, depuis la so-
navires de gros tonnage, oat ddter- mence jusq u'A la fabrication de pain.
minddes rapportstrsdefavorablesdes I M. Le Boss exposera aunsa on
Commandants A leur Gouvernement film qui a 6t6 pris sos sa direction
et I'ie dA'mployu esr l madr6pors etqunstruira sur les prIcd-
pour refaire la valle a dti suggdrde. des deola fabrication du savon : cost
cc qu donnerit le dragage de la 'sine de Babitt quonaura le plai-
rade gratis. sir de visitor dans sea moindres dd-

Ce ty tme east employed isu El afl quilay en ast pour atus
grand nom bre de DIbs, ran;susca ret lesa godt et quo Is dla rerdnatiombae
anglaises et a toujours dond de so- pa trp aid e invites ver-
merveilleux rtsultats. II dure plus ront aussi se d6rouler sur l'dcran des
Iongiemps que le tonnage que films comiaes. I
nous avons actuellement. colte trs La sale de CI Varits ant
bo march, empche la pouss6eaee deI a Ci a dt
herbe ne fait empo de aon e .. ide trop petite pour recevoir tous euoa
hebee fai point de pou boae. Ic et rquaurait voulu nvier M. Le Bos-
suite point de poussidre. 1 Ct Cem- aseia premiere representatio" sera
ploy6 surtout A des-sch-r les marais o'a premiere repraientatio la ra
estilniels, parce quit laisse chp- redone le endemain en pes a
per do chlorure de cau qui at on Champ de Mars. po
assant ats tique. au ques9 per- aLesautres illes de1e l Rpublique
a ,sno an tospiqe. a 1ou, seront peu apris gratufi6cs A leut
sous avons pulite plusdeurs articles tour de Ia mmoe reprcrentation.
d'sa specialist. Monsieur Da puis-
Nouill&, sor les avantages inconotes- .. .
able do cc procd. 11itrait venue cl ei au1m d
n Haiti, sur les snstances do fee Cros .Isucc hier au Cltua de la
oral Sam, lots de son exile A la rue d Peouple dont la s ruentation
Martinique pour Papplication do uest maintesnant c.esid rabe..
ysme A Ponrt-au-Prince. Ce soir nonuvelle representations avoc
l'all4chsat progimane sailvtant :
Des pi6ceds ficielles do Gouver au La masson moubeie a r tomee
ament traop;is quenous avesom eau masque i, grand drame poldAaPr
eyeuzet diverses rswommandations,' i parties. ooo pIieds. Au isr os
es savants chimistes et tres per--.sadito de I -.paysble Cando.
anuages nous autorisent A so &rerI, Le publicqui a 6d6 si sa istait de
Messieurs les Autorit6s de i 'cu-'la soireee d'hier ira encore en fouln
ation dsen faire l'emploi sur uue jomir do spectacle de ce soir.
sLes grande 6tendue, one rue parIt
temple, ce qui permae tra an public I O dems@e
Sdoowner son option et A 06c-1 A la suite des pluies de ces joars
upa ion4 do ta@e sdricuses 6tudes ci, les noaveles avenues ouvertes
vant d'adopter d6liuivemaet mcea Il ecapitaine Rossell, du Pont.
r ,.ain s v Ier"oa CuunctiteSt Marmin, o


ploom M&OKAW Mmummum"


I





Le U[ TIN-


6t4 envehles par une v6gdtb:ior.
surs bodo&
Les habitantede ces quartiera nous
priest de demander i la Commune
de bien voulckt evvoyr sme 64uipe
dasa ces rigions doot le nettoyage
saimpose. L.hygitne y gagoerait ain-
as que les nombreux promeneurs
qui eeMqutent ces lieux depuis
quelques joun.
S marblage
Ce martin, a eu lieu A la Basilique
Notre-Dame, Ie marriage de Monsieu,
Auguste Roux avec Mademoiselle
Anita Merove Pierre. Le charman-
couple a 6tt conduit A l'auel par
Mr le Soasteur Antoine Sansaricq
et Madame Louis Peloux.
Apr6s la tournee en ville, les in-
vit6s ant et6 recus au Bois-Verna
das les saeons des epoux Merov,
Pierre.
Noas reoouvelons aux nouveau
Rnari6ea soS nos ceuz de bonbtur.

aismaee
Madame Mdrlon Gaston est ac-


destiny, ayant pour assesseur, le juge
Sylvatan et le supplant de luge F.
Nicolas en presence de Mr I. Montae,
Substitut du Commissaire du Gou-
veroement, assist du sieur L. Labis-
siare. commis-gretfier.
Jugement rendu entire ,;
Mme I. M. Brady et Manuel Verna.
Le juge Acloque replace le juge
Sylvainet l'sffaire suivante eat t ten-
due
I W. Francis et la Banque Natio-
nale de la R6publique d Hiiti.
Le juge Sylvain reprtnd .ikg- et
la composition entend I affai-e sui-
vante :
Oztavius Je n H.laire et Tourne
Charlemagne
Le siege est .ev6.
L'Orasje Nassau est arrv6
a New Ye k
Nous sommes en measure dinfor-
mer le public que la nouvelle du
torpillage de l*Orange Nassau qui
circule dans le public avec persis-
tance est on vaste canard.
Nous Avons 64i aus renseigne-


CROYEZ-LE,
POUR LKS

ENFANTS,


il n'y a rien de tel cutaine


IL'EMULSION DE SCOTT
432 *


am __________________


AsSembDiee la:i alat

Consiiuan1j,


coachte vendredi dernier d'un gros ments A lag:nce de la Lgne Holibn-
ICgaro qui a rcu le frenom de Jaiseo, notre charmant ami. M; R1- .. .a
JOGL. bert Sark, nous a attirmt que I 0 -Pr6sidence do Mr -' S .nateur
JLenfant et la mere se portent ranje Nassau st arrive sain et saui S Vincent
b.'e. I Ncw-Yotk. Vice pr6sidence do Mr le
Au epouxs Gaston nos sinc&rer Depu.t, 061qour Leaa
compliments. Disparvnlio s'ua Rwserveir ... .. ,1. 4 ,1
Noun avons applis que le Capt
Ona DoeaaitpanrtdePort-de-Peix.d, Marston. Ad. Civil, d6siresu de tire Deux pr-6e-verbaux sont sanc-
It nai stance d'un enfant poethum. e olaisir tus nombreus parotisiens du tiounns et I on passe A la discussion
,s Michel Bouzi, qui a recu le pr.- Sacr- Coeur Turgeau, a pass, des des esaclusions du lapport pr^li-
njm d'ODrTTI. instructions A Ian"".tieur Thomnas ininiire de la Coimmission de rior-
"-....rs..a ; i constitutionnvi*h4.
Asvis mtrimemial Price pour la prochasne o # onPstue oa._Lyer. I rappr-
La soussigee done avis au pu- du ameux rise voir Cercueil qui gei. ,i C.,nm.ission, .. 4 i4tu1ire
blhc quo pour cau-e de tvices, in la cicultalion et depare nonbl ne rem e. vaBi .,, d.nS
jures graves et publiques, elle do t ment I'entree de Eglse. sion. Le .Mimstre .i "*a
intenter one action en divorce con- ... trieures a r pondua d'uai .'~cJU i'
Ire son 6poux Monsieur Camilus- mel A a m at directed ainx conclusions du H-,.-
Pierre-Louis. En consequence, elle Entre elles. port par interview reprod.it dans
en'et plus res upu able de ses aces --Si vous voulez etre assure que les jotirnaum rous forme do Corn-
Madame (AMILUS pIERRE-LOUIS voTre bonne ne sort pas la nuit,lors- muiiqu6. Dana es co' an1i 1-1 1i
ede Amenta Cadet. qu'elle ert monte dans sa chambre eat avance troto faits iiea44Ct qu' t
pour se couch-r vous exigez qu'elle fau"t relever.
Peer I'eL.pce S(-Framc -s de Sales rme sa porte et vous descenue la tLeo Mnistr affi a- q.'a lou
i I'NfPice St-rommics de alms .. venture de AI'sembrbld,- N iumlt le
Nous avons regu d'un anonyme Ia "c"" renseianeinents du M *.s o', d*es
veWour de six gourdes offlrie pour EtLas-Unis tie lui 6taient ps .*n*core
aider a la coastruc ion de la salle Entre avocats. parvenus Or I',.,veiture di la tea-
d'opration de I'Hospice St-Francois Nous avons eu un mal 6norme sion ut lieu- to i Avril et la dep6-
de Sales. dans cette aftaire de succession. Figu- che dui Dpartenaea.t d'Etat fut Xe-
eCote valeur a did verse & Mgr rez-vous qu'A vingi reprises differen- cue le 11.
Pichoo qui nous prie de eemercier tes les h6titiers ount failli s'entendre. 2A Mr ChAtelain dit quril fut (aii
I'ainable sympa hisaat. une reponse au sujet d- a 2 tioes
...u.....ItI lion poste par Ia C ia .un-*ou- ; ia
Tribel tltil premiere lui paraissant pusil i. Ge-
Audience ivile du 22 Mai Avis postal pendant danas se denux .-it' e' en
Le tribunal prend sig A lheu- date des I3 et 19 Mat le M initre ne
Le tribunal pread sige a 10 heu- fast mention que de la 1dre *,l,.-tiou.
res du martin seus la presidency du 30 II eat dit dans le o .utnani-
joage Oltes ger, ayant pour asses- ..11 est parven la connaissance qud que la note ainAricamne a 6t6
seurs le lUge Acloque et le supple- de la Direction Gn.drale de.s ostes envoyee A Ia C'misasion & ti re of
ant de jue F. Nicolas, en presence que ,,des paticuliers ant contract fiieux" Ol sembih accuser asinsi
de Mr Paul SaIes,Substitut du Com- I'labitude de remne tre auxbureaux dindiscrdLion IA Comninson qui I'
misaire du Gouvernement assists de de la Compagnie Nationals des Che- publicee.
Mr L. Labissitre. commis-grelfier. mine de Fer d Halti des lettres & Or la lettre du Mini.s Cham Wi
esgements rendes entire : destination de St-Maro aux ours de set re".i. de cette p. :; ; eprnme
Ernst Malval et Granivil Salo- depart du train. .aini: : .a.ai vAt.. a le vous
La Poste n ayant jamais m-.nqu6 transiietire a telles fis 4 1 de ra&.
Glrck et iArhur D Rameu de forgner uoe depe.'be par coltsvoie, son la No e du gouvera reat des
A.luck et CweAnu & ameau chaque occasion, le Ipubliic .ei Etaim-Uni noii01e uu h1i1et8oan'
Celui qui home ogue, la delibers- prve nu que ce procdd era coast de relations Eg;trieures etc.s
tlow du conseil de femille des im- dr,. dqsoreaisr, rco-nen n moyoin Si le gouvernaement vo .i4t toue Li
newts I4eidas Bernard et Asna BIr- employee pour se aous raire it I ac, COinmuiaication foat faith' a titre con-
n&Ad. quittemnent de la taxes d'affranchise- denti.l, ilaurait du presenter
Le suppt&ant Vatel replace le uent et qu en vue de reinorler 6 au seO doe Is couoa naj a pour
suppleant F Nicolas et la composi cet abus. lea correspoindances elln expiquer en conseque."c.e.
tion prononce le jugemnst muivant question seroist rdclauees pour 6t:.e Ce. trois remarquen oul to d6-
emnts; gard6es en rebu .put L6Ager, talent uicess.arns pour
s Pia io..tP.:ion et 'ierre Port-Ju-Prince, le 29 Mai 1917. quoe -A.seuiblde saebe coDioen il
-s B ", i2por quo e golivernaqent wiov.-
F ne prendre part & IIt ll JaQao, de
iooi specia'e ss la ia & Consti ution .-
dac du uge Ols L Ugr. ayan Hospiee St-Frd o i Le dkput6 D. P. A.to:- ae pr6
im r Nmeur lejuge Pierre Philippe d epSc teF" rLir" s qente la tribune at uo e,, lecture
at e asupplsat de uge' Errl6 enaed de Sales d*une note conceinant I*t r t e.
is tslde Cah Lacombe Iles Simon n edions que lui a suier. a s examan)
S lad-a ation. .approfondi qu'il a fit d tuapport
Aprt8 I audition de caste af aire, La Selle d'e 6rai 1i .Corea sto. l..n.. qu on
la soipdattio du j ur ueprendsW a tt d iria *awnts d reruesM awn
et eased let anires saevantse: Elle sort de terre. deua eat'gorwi *do *ugieA ,-so, don't
tulia Bien Aime e Georges G.r- Ila Comiuiwsion as e614 a'(, a effat,
main (5 det-ut ) Les foundations so t achevi-s et lea Conmissaires out r~tripit 4 Jng
Horatia E leune et Raoul Page(d6- les premitires lig es de I'odill-e en ie amnricaine et ropouss J ie project
faul) font eutrevoir la beautO! de oosnaU utiois du Counasil u,:itat
Ceiestina Simon et Em. Bourjolly Uate sur lea plans et soun l-a di- prt.senti par le Gauveroe.anent.
(detaut) reaction de M. I'iinginieur L Matlson, II combat lee conclusiaou' du Rap-
Pas&ca Eie et les'coosorts Elie (en elle promet d'.ue une des plus port on proposeaat de lea remplacer
u...:.sioBn ) "ci chairman es constructions du groups par celle-A.:
SEm Bairt. ranois de Sales. Les Scr6 aires d'Et t pourront
Ant. Simon aet Em Boarjly ( d- La Direction do I'llosplie yout prendre part a routes lee dim:ussions
i-t) .. offrir la ville doe Por.-au-Prioce ot soneronot la reform conutitu ion
Paustusrs affaires sonot fiee a s us visiteurs strangers une salle qui 11Ue. pu W po41 ) les points de
hiuaeas fasse honneur nos ouvriers du b4 vue u gouyverneg.n., 4t 4. meant
Chai ge ent de composition Liment common & noo 4u6declns, Ja Coinmisanion spetiale. sont. devyt
Desicr, iemre Philippe, Vatel Et qu'ota eo so r6crie paw; Ie jol IPAssemobl6eeOiatoiQ.le CoaautuanitiWe.
Slumeamt res4 eaitre Mme Mira- nu colte pas beaucoup plus clier LA 4ipoIL Pare 2t rappoi,tenuJ
- amm8istat as poul x que Ie laid; et puts ue fau.il pas quoa plique que is c 0iD Jtsiou n'avait
Lt Wi t Micajas remplac Ie boa people. pour qu, cel4 "al a a t-uwr comi* 4q# pro'e do
S. *st;Vad iv. inment su- ti. ,ve, conata& quon aitue *. p ouatguuou du Osed d'at qu'on
I ens- ant. l ,a-e E --e-- ..u et oque' lon a conUitjine en son boo veat DMen decorer du ,itre do sug-
wast as endu entire Em n ,Keizan et g,)(t Bstion b~aNlewa, ;3 project a to6
JMne C Milord, soe Spouse chbacun de nos petits fr6res, on vuvoy' a la cuetiaal0o. ea ca~tiim4,
voyant cette salle ot n aeso dmeat : Dailours les coarasstaires eaten-
Audiw kex .MsaiIMs 4 g'eos pour moi quon L'a bat o det fairew _puvr d' od6peodance,
d. iaM.i ira ua pe plus do jo ie Dns l traewa q qu olar set CO ,
re.,_ ma a--A-. i ha1*. Eo c'st si boa do douaer un. p.A t, 5Ulpir.ea&.d'Cnon eu susle-
U.. sOs lap denced t juge Ma dig hals jo. t p .ee frreol Boo d@M geII pat venr.


Le O.natour Pweotq!1. prstido.nt de et Ie peuple prolonUIfs
an corn mission moutien t-it scoi1clu. C@.I W reup t* an
dois idu rnpoLE [.A Hir~Iate dies phl qt gift eur l
Relations Extdu'bnresi diiiH. nm"u liu g"frit"'C@00 fit peblier dams
do venir spezpliquer msmiru ifide Is ayq gIsd deP
c-)ritsos'e-s avid 1dopabhler pays uo le spect1re del'
U4 comm rniqta4denas I.J'vroasa ea'~tpose a, gull itei, r
On nous i seuveat reProwhd4 d tr*Pi~ 35Ulbg65.
des gaxs hatrgne-ux, trop adrieux. parcoa.
contra n'oa constato)ns qu it y a W.ASHIlNGlox~.- .. KMAppOrts
dana le gotavernemout un MI~istre wit~ ethrbieuds
fort plaisa It. 11 y a coeond Alt U-1 U Di% a"10oa92iet que le cvdg
regret it (ormuter. e*4 qWail 414 Wourter aor qa a* ha Iy 2M",d
inmistlid n Di~partemrint des Itelationsi Misaissipa diminue en inteogu.,
1u4sirieures A on moaqen si difticile. gom i~eoce A se rdsoudre en tempisa
MeA lf a farce a isahoines Eiro PQjr ~aitrecarrer 'Cs plalms jw
eat une belle ch')4e, copondwi su 5 hamti Ues inIL qichrheu
vent a'assi iit .stto comwieucerflOit 46obo au seri chercmtatig
dtmio rmom.I 6obra rigmltn
Le dnter oaag~t protive ensuite Set e ageraeea gouvemnem.,n t
pid~esik s rai q~e 1 n a rrairi, d Isguere atde~lar.4 leur inow
catille n'l pas616 cotumnuniqu4. A sioa do a-employer Aucun h
tijr" oftIeu eimaqiio pritir a.qui a quai soit d-4&e A 'eflr6:er dalarmIt
trait so projiA 43 d o Giua'jtiion u'dii m,
Conseal 4'vta, Is comaujagosie- fvalt PAiiii-. its allomands se s"~
pas it era t-nrir oo(aptE', C9 p'flit no Clncore servis do tea liquide dar
oouvant int6rosser qua' I A+4 abiel~eurdrIeatqesrCa
Natioi::' A &llau"elte11 Atat des 1M jgleurd. fr tau u hW
nosiavet iaIs ettr.e $4A-violitMinie'r-c;
Chain don't voice I& etiou:-ar .J-aii
Ihunneur d' vaus r.*m Itre oftleiel- A vI8 Divers
!e'ilpstt. ijquis c-t coiivert, on exemul
pliaire isa pro)-it 40 Constitution
01twt'paA ar le Cqirso.iid~ptat pour E~j~S 0ADIRLE
6tre sovitmia k leivaenoraet A JORPFG-
batio'a de l-4jssmbl& CGq'astlisa~ea. IIeat PoO5d 4 Ia coinnaisspsa
Ce &~-i t-Ire eat a suhe sdo aprdsi- POuilc qu'ar: r6cepiuse au No
dent an *inat. As'i914-1 aS d's.. valeur de,
La propoultlon-flonord nisse aus 4hlra 22 centimes fAveur 4e*
voic eat adoptdo.. ir $ ~paqr6ui
Le dtpoit4 Montas fait ensulv'e Is Gommi-%QA41: do l~Vqirfizatniaqs, 34.
46p4'- 6uapr6i lecture, doi rappKort de Dotte FlbuAq e, a 6t6 4g ire., Ce
Is coinnisuiori clara4e d'eivauiner c6pi s d et tard mili, duplicata
le Dieret 4' s edwoeqr ; ton ( vans Cire dtlivrd.*
P~rsn' qui conclut atirs'j vdo
DraUte-t pirce quo colui-APifirvoit PQrt-aq PWince. 14 29 Nd i I
pour les Chaijbeas 4 em allribu~ions M~AdA3 I~EQ~l
qu'efles .ezercent d'ji en (&it, si
eavoy4 A laimpression pout, dtre on- Frw igh d M
suite diiotrihud et dinn it* A one des 5P. ae doM
plus proclaaines rbuoaiuis 4.orUs- Per fumagus entiers at
aernbilde N Atioraile iuarl.
jlus rieuan r'dtant &i I ordro du jour, jaru',o Is Farris lu~s frais
l~ s.a~1~ act tiv~e.Pomm3iaidoetere ( gma
~ 7 7 -- bercqlles)


utinemri-arwuiana
La directhem nppa prie d an505cer
aux nomb'eux admirata mrs 4eq Mys
16res dd, N w -Yoik qu'elle reprend ce
soir I& reprtsentation 4--s 3,e 3ie et
,%2i tposoies de ce tilm passiosaant.
On se rappelle que cette repr6smn-
tation avait 636 isierrompue Ai U 3i-
ree de jeudi dtanier par suite d'un



Uae d*P~che alrems~6 au M,4-n-
asnonco la wort de .4q'rarlpwvCapair
d~tctdA A Gros Morne aucnredi 4er-
nier.
Les fanerailles oat es lieslk lea.'
demand.
Nos coudo'&vices.

ChIose8 dela gaserre'

29 Mai 191?
Blumvos-Ayans.- Uae dtp&cbe da
Rio Iasrnroeminnnce quail eat bOrplit
dAns lei cercies allemuamdr, quo
I-A1 ern 'g .e y diclarer LU guetreaso
U esila u courant do cette semnalue.
~viE~aXSUe dip~lhbo daWar-of-.
rice amnouce quo durmnt cea.deraers
i#an 41 4ustio..Hongrois oat cap.

Roifs L'Atsnicje mawu"as" e
20141itam 4ecvea Four Is diesma
9" alten4ant. ses troupes sot r Iale
g6uchr, r7pheAg defam; l-jrr'aidW
P00S1* e Pvance italiosug.
ft oa L Toms lea mem!g
,4a coouveau meat ilUmeer
tique do 1& I0 s'ieso.*fmand%110.
906ptaum Irwer an aombat,


U'Qi'plapp do rIP~jdf
A 5lusneltes


Marq'e 4 A UKLL3 a Par


Victor Mango '


no3. s atuad





des k awsO~.
A son Enowgie Curative.Le
n'est quaune qucalioe 40
vatic avecIto tcnp~iahoma


41wai an bbtaU araa
9EPimaStchs


Le Docteur.-
Wil

14'- e .0


tes aortas do ,
Us" ~do 74


- ---- -


L I I


~6~18