<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02876
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 19, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02876

Full Text








- IMAGLOIRE
pWUCTK UI"/

A01IMiUlNTS :
PORT AUIPRINCE


DIPARThMVNTS


ETRANGXR


6.00


,?.AU-PRINCR (WIa j


QLINZZ CGENZLZS


0


Quotidien


Samed 19 1.1,


IADACTION ADMINISTRTIOX
IL%& des Rues Fdrom & Am~rimeda

Lu nafeammle wSrieps:
?Sv-AU.eaaumsma berm damjiainm
A P~ai: che L.Maywmce & C~iep, Roo Taumab
a Luus"Ibes L. MAYWaceft CO. It. 'z.51
Ladgase MU
A Ehm.TSS Usiverui Pubehy Compmy 45Wa
54 tb Strs"
La a mnuke se l on ms ft -Pa m rmw
do.mwands & sxswtsms p ayables jawgpaq


41TS DU' TIST


|L'NIGME

.- ,i 1 red. Lc;ory,

out Portau Ii nce el1gant ais-
*1 mari9ge, lIe Mile Anna Du-i
!I1ec Mr U evil Dormsy, qui ae
mtn ma in de Mai, en uotre
Notre )anme. Tout ce quue
lwoint6 comp'e (de gens re
hbles homines d'Etat, lettrea
Mtcnits enriichts, inomndains enl
et totes lI's dames, et.
t,,conmme au bal, toutes celles-

pUMent pour les plus belles a
wt attentive. mnent 'Finposantte
ant-du phi- ArAridiose manage
ilanae:e Mlle Anna iDumont, la
limieux Jd,. e d1 ci et en outrt.
denos plus dintingutites mi o
Md'une bead.t, s)uverait.e. Nul
S de dire elie tu' la plus ei
let qae da s c-tte ioute d'< -
joncomptait no'a bredo lrjite
p elle nava:t tfait qll',lIlceI
iiuadents coureur.* dti dot esli
uiM entcomfne l A- Corllurl aitl .
iTloison d'ur. 8 ls rI s'dtatient
d6tcouragos. IIl illait bien ,iue
Sd'el en eut raison rt &tchacun se faisait si ainimblo,
t. mass un jour, Mr Devil
iy, celuia nt'eait p)oiu allechli
Ild foune u ltrni.. rice. autan
it peut-&tre s't'-ait dtcidl6 a se
', car il eta, d.d ceux don't ieM.
dusent ilue bh-au pa ti Devil,
a est trop lier, ii rie trouvera
Ia femne qu l it convient. Ei
8oi0o. Un hominn, qui ,e craini
de refus, l avest demand 18a
de Mile Anna, sans in6eme unie
o0 pr6alable. 11 avaist l ra
ds tater urie afaire. Or MNI1
i, I aboard, .-efusa caltgorn-
i, 80s son pete, en isomnmit
rlead a bber! marier sa fille
itfatit entendr.. ,ue Mr Dor
*8Lit point (le ceux lu'on0
i etait hoinite & so venger,
leseul dt' dain ait un suf
nr dants rnotre monde on
to beau temuips et le mauvais
1 Pouvait taire au rement
ter, elle le it avec bonne
lt fiance elle adorait sorn
coInme un amant et l'ot
PN 1er le bonhleur (quand
ditsgant tnlburv qui pottai.
couple. Done l's se maridren
Sa bnllan.e cremonie et la
lie tournse par la ville|
--breux invites all6ren t
Us villat des ipoux1 i W
hleur bonheur. Lne gracious
t le attendant et chacuti
gIulra vars lea galeries ou
'ua litAilo lois aul neu-
ux de 0l avait re!enu
Pour toute la journre et
rOaissait de cette au-
0d 'uan cri fut pous ddans
k a. brouhaha e fit entendre
Seaur Parvint A ceux qui
encore que Mine Devil
hd de tomber en syn-
lu n0111 ocon tinuant, force
'r de 8' excuser et de
,It*erscnq heures do l'apr6s
ef rnouvelle; Port-au.
ll1venat de nmourir,
% alga if y avait qulques
S aitreo", sur la ter t
Cao. .0fnous prenions 1
S.,usr avec mon grand I
ctleour revenue recom a
fte. Comment la cover o
itsw.r le lugbre hymln
IS, mass je 1'6coujaia

K-_rr ora rit il, 'my g
2ov tersse du ca6 Itche '
S to preonas un. glace, s
S Jo, n vieli aml de
^Oaouet f qul me e


fit le plaisir de passer la soiree avec tiqube par un ou plusieurs te.ch.i- de mintegue et de beurre s'il y a tion Je ce program ne aus;it6t que
moi A 6voquernos beaux jours d'en ciens. lieu. d'indiquer aux personnel pos6. I en aurai rauni taus les l66ments.
fance. Mais, 'entrecoupant. it s'in I'ai visit en detail .- tet me de dant un capital. des m wyens plus Veuillez agrner. Mr l'Adminisra-
forma a is avais connu en laili une Thor et ai t6 oblige de constater scitntliques, permetant de transfor- teur Cirvi, lexpressioi dJ ma respe:-
demoiselle Ar na Dumont. luarfaite qu'en ce moment elle est sans la mer ces nilcs en corps gras solidel tueuse conidjratio:.
menta lua mrpondir Mas-e et je lui racon- moindre valeur intrin~,eue aa point ilimriquement pur. d~ji con:Iom ns ( S.,; ie ) G. SI1.Vil
tai la mort. Mass vers la lin de de.v1.cu~tur. hes miu- (i4eul)G.hlerV-E
I'gistoire il rse in'6coutait plus, il ue cultural. Ies mauvaises her-i po it la cuisi'ie dans 1: monJe e-i
pleurait, mdn ami, de chau'es lar- bes do ;,:nent tellement qu'il fauIra tier.
mes., mais noi,jo ne savais si c'Ctait d'abord et avant tout pratiquer un
de I'histoire que je iii racontais ou reel defri.hement. A mnn avis, d'ici CONSERVATION DES PROD'UI'S ViT V fi e d lRO l*dpaitL
de quelque sentiment que j neo trois A q it-c mrn crt-e f rme bien T
comprenais' pa : mais aoulinent conduite devra non seulement cou- La .uproiuction est A pravoir elle ROUGE ET BL.AN
j eus peur. d'avoit saisi pt Ut-%tre le vnr ses frais, mais enc >re laisser des est d-ailleurs A soahaiter el m rite EXTRA.
secret de la more j.- fus angoisst,, bendfices. d tre encourage. Li vente de tous
torture, d'avoir peut Otre comprise Des rdparatiois so it n.cessaires proluits comnstibles est asur6e sur LIO. IEIR
qu elle s'tlait tude, et pourqluoi. par example d ins la coniuite prin- les march dtrangers, c'est incomes Spdeilith's 'le la ViliSOi
1'. E capale d'eau. Jdins 'es maisons etc. le table.mais encore taut-il q ie la con-
vous en saumettrai les details aussi- servation de ces d&nr_-s sitt asaurte A. Ctll
.--. .- '6t que le noaveta directeur m'aura en course de vc.v'gw.U ie etule sp6cia Con. io nIr
V foutni les renseig iements n6cessaires le est taire dans le but surtout de d, ue du lag, n ile I l'tat.
VinS V T iS VinS! .u,,.c .li3n h, *,urlters. Pour que n'emp!oyer autant q ae possible
ExcehllenIls vils o able cette augmentation puissi -tie prati- quc les substances ou de- moyens
quement obtenue, il tlut autant q a que l'on trave sur place: J'minque-
louige ')O dlolairs : liar'rilue possible donner de Ia scunit, aix rai surtout la. pt teursatio I. Lah ggt r
1Blane ,5 () agriculteurs. [-ai dit 'auant que pa-. d. Pour pr.:der a ces difIfrentes
S'airesser oun crire Ci trip's sible a car le considJre qu; la qu:s- e:udes, il ne l.ut qu'un mittriel peu
P1ertaIl l ort-au-Prince. tion de police rural estune des p'us co0ieux, microscope, tuv:, et quel- S11 NC.E u VLLN.DU I i.) .\IAr r1 7
Expelition pour toules les villas' ditficilcs ; rdsouJre rapiiidemi-'i. li. quest apparcils de latorAto:re, car il
de la Province, attendantt qa-cl!e ait 6t6 solutionn.e, ne saurait ,etre question de chimic Pre, in.r ,' \/t,,l't / ).P:at
je coiscille d-envoyer p triodiq-.i- pure pour le moment. .4 1 il/, ,r'
'. mi t dius les 23 sections rurales de
o'Arrondisseient de Port-aa-Pism:e I1)Ct-ERIl- DAns tous les pas, o- paist dte l'ordre du ur r
Dana le but deparer iti .,, 1" deux oa tr)is e;n, oy. s da s.rvce la pclhetluviale d pend du Minis- nouvellernent du B;reiu poir il e2
;8res, ;',ninistc, r i .ilde ,u'.fle c. agricole qui explilueront aux ag- re e Agicuture, actueeme i mois de la session.
pitaie M t.1'at, e. u, ,:"l,,,',: d e,,tre- cuteurs que ltemps i.ure dety aurat lieu dv ajoater la p.ch ma-
preidre lts itrs o 'et,,'ssai,cs ,i cette passe que les voleurs seroat sev." ritime, susceptible de fournir imn.n.- M M les D putI; 4. V. IIltir e.
ment punis.et que toute plainte mn- Jdatemeat un important appoint a-i torture et Boyer d6clarea : p
an cors,'quice, il a faith choix de tive sera examinee de suite Its aj'a-i- lamentation gndrale. Le poissoa se porter caaJidats et iasernmbl-
quelques homnmes de 1-art, nutamnime't teront que la gendarmerie a req j des sald est d'usage courant dans ce payi 1it successivenent les D-putLs C-
.1r Syhlie. dont l'importfast rapport instructions formelles pour protuger bien pr6pare il est au moins ggtl licourt Leon, President ; Pioa i" S!-
pourra int&resser tous ceu.c que 1-'c les intdrats agricoles et que tout cul- la more et aux hi irengs imports cr taire M\sis FranM;oi a* S.:rt-
tualitt preoccupe. tivateur honnete a droit A son abio'u en immense quantity et qui teroat taire.
concours. Avec la mentality hI 4 itien- bientlt ddtaut.tour encourager cette Lecture est ensui e do in.e d'uie
ImpOrtantes 8 s.- ne, j'estime que cette manifLstation ,aJustrie. je propose que des nasses d6-1che du S.cretaire dl-tiAt des Fi-
td ailleurs purement morale dans la et filets, fats avec de la gro;se ticelle natces en rpoe invitation
dS s s p moralen14 de pirr ( product ,ndi e ) par le n eeAl'invitation qui
19res co1tte tLu e gnrn&alitt des cas produira son de ptre ( product andigene ) par les lui avait Wtd trite sir Ii demande du
( iselle probable ettet en stimulant les agriculteurs et soins de Lt mason central, soe ate Di ut Paret davoirI se prksenter
en dourageant e e nns cone prone aux p:heurs. au s tein de 'ass r bie pour donner
Pour donner plus de poids A cette Les meilleurs proc>ds de salaisons renseignee nts surslapplicationr
Port-au-Pince e anitestatioat, serait utile A mon et de sechige pourront aie fourss de laloidU Aot 19 sur Pen-
avis que les employes du service par notre service technique. registreineat abrog6e en 19si.
RAPPORT agricole fussent accompagn6s d-un ZOO"ECWNIE La question d '- Le Dpute R. Auguste propose de
gendarane dans leur tourne levage du bita l et .e la volanlle passer A huisclsa. Certains points de
Monsieur I'A Iministrateur Civil Instruction .gico.e. Par l'entre pourtait se fair% sans surcharge de cette dp,.he demaniant A ,tre exa-
mise du Magistrat Communal de frais A la lfne de Tnor. Elle aurait minfls attn que l'assembl6e sache
Le programme qie je vais avoir Port.au-Prince,charg6 rovis>iremerit v'aantage en ce qui coacerne la vo- quelle attitude elle doit girder, le
I'honneur de sournettre A votre haute de ce service, j'ai fait demanler aux laille de permettre d augmenter ra- cas 6ch6ant.
appreciation n'aurt de scientifique conseillers d'agriculture des rensei- pidemeat Its proluits de consomma- La stance publique est suspendue.
que la petite partic qui sera indispen- gnements prcis sur la nature des tnon, surtout si on appliquait les me- A la reprise une here environ
sable A son execution. La situation cultures pratiqudes dans leu-s sec- thodes molernes d incubation arti- apres. on aborde le 40 point de l'or-
exceptionuelle cr-ee A tous les pays tions respective. Etant au courant ficielle. dre du jour : RIpports des Co nit6s
par la guerre mondiale actuelle, m'o- des besomns de chaque region, les et Comm.ssions.
blie A n'envisager pour Haiti que employs du service agrncole en QUESTIONS A..CESSOIRES Le DWput G,. N. LAger fait le d6-
O4s solutions pratiques qui lui per- tourjee pourront donner des con- D.ns ce chapitre rentreront la se- p6t aprcs le tre' du Rapport d:
met ent d'arriver A se passer dans seils pratiques prepares A lavance- l6ction et la grelfe des fruits,le choix constitution du Comit6 d- I lnt6-
le plus brief dlai possible des res- sur lei sujets qui intdressent les agri. des plants d'ornemeneation pour rieur : T. Francl:is, president et G.
sources alimentaires qu'elle se trou- culteurs. Its reinpliront, dans ce cas t'embellssement la fabrication des N- Leger, rapporteur.
vait jusqu'A.ce jour dans obligation le r61e des protesseurs ambulants composts etengrais,vinaigresde fruits, L'ordre du jo.r 6tant 6puisr et
de retire de 16etranger. d agriculture qui ont rendu de si 1e*levage des abailles etc... aucun membre de I'assembl6e ne
Les grades lines du programme iminents services en France, notam- sollicitant la parole sur urie q stio.
sont les suivantes : ment. En outre de cezi, des publica- CONCLUSION Dans ce court d'inttret general, la s1an- eP-t levee.
tions faites dans les questions agri- expose vous avez pu coastater, Mr.
Firms de Tbor ( City ferm ) coles intkressant Haiti. Les cas tech- LAdministrateur Civil,qae je ne suis -- -
niqucs particuliers seront r6solus pas sorti du cadre de 'alinmentatioi .
a Transformation en station d'ex- dans le plus bret d6lai possible. impose par li situation actuelle. I'ai Barl, itternatiotSal
prirences dans le but d'eviter aux tenu egalement a ce qu'un resultat
"articuliers des recherches longues CHIMIE AGRICOLE APPLIQUEE soit 6t* obtenue si le nombre 4ca Peasioa de lfaille
et coudeuses. 11 faut que les agricul- sides que vous avez bien voulu m Ab-
eurs sachent qu'en emp!oyant tell a) La panification.-L'augmentation frir est suffisant. Dirigle par VMle Miarguerite Obas
ou tell vari6t d'une plante quel considerable du prix de la marine don't Voici d'ailleurs leI oocthon- que --
:onque, ils obtiendront les resultats nous constations l ellet parole dimen- je me propose 4'attribbucr Achacu,
i'autant plus certain quils auront sion exigue des pains, m'am6ne A si vous approuveZ o' taon de voir : Ce novel etablissemeat qai vieit
LEja ee experiments. considerer que l'etat des farines et f6- I. Directcu" general, charge du de s'ouvrir A la maison du Dr Si-
b. A cette station les agriculteurs culents indigines, s'impose de (agon contr6le, de la redaction des cona0- vain, Route priv:e du Dr AuJain, est
rouveront des graines et des plants peremptoire. Avec du petit mil, du raenes, des manographies etc, et ca- giainemen le readiz-voas le pluo
elections ; ils pourront juger de mais, du manioc, de la banane etc. pable de supplier a la direction de lrendid- des amaears.
a quality de ces products par les on peut faire sinoa du pain, mats tous service techniques ou autre. Oa y trouvera des consonmrnatlons
chantillons qui devront etre exposes tout au mains des biscuits tr6s sapi- a. Un agronoome ( Celui des Go- de premier choix, dei repas sur co.n-
n permanenc. des- destines A remplacer le pain de naives ) qui soccupera p rticaliide- made, consomme chaque soir apr s
c. Le public agricole obtiendra froment qui selqq taqte provision ment de toutes questions techniques. la termetute des cin6mas.Les diman.
ratuitement des renseignements sur deviendra n article de luxe reserve 3. Un employE place la direction ches et luandis, galantine et hure di
ous modes de culture, sur les mala- A la classes aisee. de la ferme de Thor. pore.
ies et parasites des planted. Des le-. p) Corps gras.-- Les huiles de co- 4. Deux employs remplismat ie Service irrhprochable, cuisine sa.
ons de cbo-es seront don-n-es dans co, de lia, de cotton, etc bien epuarcs rl61e de professeurs ambulants et ai- vane.-on parole l'anglais.
a ordre d*idees tel que 'ducaion sont comestibles mai~rancassent taci- dant aux autres services pendant seur C'est la mason ideale pour les vor
fno o ea n c 9 t~; + u. v jI. II m limw d i~* .. I .. .:I-I. ... .


e fasse pl6tot par les yous.
el ment. y a es e reassgner e s6jour on valle. yagear
s qui d6sirent me bone pea.
d. La selection des lantesgraines public sur lear mode pratique de I Fe vous pr6sentersi le devis d6tall- sion de famille on's I'on trove tons
t fruits, y sers scienti quement prs. preparation a6a d*obvier A la p6aorse it des d6penses a4cessaires A l*tste.n- les titments do contort moderaq


ti
c
c
d
a
ti
S4

e

I(
d:
P
u


Uardi tv UAW~i





LE MATIN


Dr Rot

De relour A la Cap
i ses amis et a sa
clientele qu'il repren
de son Cabinet a pat
22 Mai 1917.

2 ravaux de
en tous g

PRIX MO

PIort-au-Prince,


Faits Di


tsier

)ilale annonce
bienveillanl(
id la direclior
rtir de ma-d


nttaires
enures

DPRIES

19 Mai 1627


Lvers


RENSE GNEMENTS
M ETEOROLOGIQUES

OBSERVATOIRE
DI,
SEMINAIRE COLLEGE
SAINT-M.\ATIAL
Vendredi IS Maa 1917
Barom6tre 7 T:
minimum '20 *
Temperature
maximum 2'-,,
Moyenne diurno 2"-',
CiAl couvr un peu pluvieux 1
matinde.
Quelques e:lairs danrs 1'jprs-m:-
di vwrs 1 ouest.
Eclairs et tonnerre.
I'luv'i( m tre ; in m..
Hiaonrrtre en hIusse.
j. SCillil i '

Cinr-laVaieH's
Remain ,oir, charernent dJe pro-
grammne.-Les films qui doivent Ct -c
txhlibs seront announces par uric af-
fiche qui sera place domain A. len-
tice de la salle.

l ifolea-P1arisiana
Demain il sera donn hIts ; dJr-
niers episodes des Myvs-ires d-. New-
York : L'inven:ion de lustin Clarel,-
La Malle vcete,--Le sous marin \ j;.
Le public ira enco e n foule a
cette soiree.

Ul ldangereao regard
Un regard dt'4gout rested ouvert au
coin de la I'liarmiacie du l'rogrui.'s
anle des ruts F',roi iet de IEgalhtii
a failli tite cause d'un accident 'er
rible cliez une feminine. La mallieu-
reuse mnaniua de sy casser la jaim-
be.
On ferait bien de former ce re-
gard dangereux.
Pour relablir le ballastage
La terre qui a Wt mite entire le:
rails et les bords des rues bteonnue
s eit fondu cn une boue liquid,
sous l'action de la pluie Le billas-
tage se trouvant par ainsi d6eruit.
les voitures subissent en passant sui
les rails des cahotements tpouvac-
tables.
C'est du gravier qu'il faut metirt
dans les antgactuosites pour rdtabli!
cet I4L bal||stage.
Tribeual de PIai, sedeon Sud
ALDENscE D'C II MAI 19 7
Le tribunal prend siege 10o here,
precises sous la pr6sidence du jugt
A- St L6, assesseur Chs Augustin ei
rend les jugements suivants :
Celui qui condamne Joseph L-
marre A payer A Heimance Louis
Plait la valeur due par versemenws
mensuels de dix gourdes,avec clause
penale et depens.
Celui qui condamne E. Williams
A payer A In Mary la valeur due par
versements mensuels de quinzegour-
des. avec clause p6nale et depens.
Celui qui condamne A. In Geor-
ges A payer A Chs, Portalks la valeur
due en trois terms tgaux et i-
suels et aux depens. ;
Celui qus condamne S. Coutard 4
payer A Louis Dutand la valeur due
par versements mensuels de dix gde:
avec clause pdnale et depens.
Celui qui, entire ). Zamor et E.C-.
lestin, annule 1'acte d'instauce de
Zamor, le _o,(da'ne aux depenas.
Atlaire entendue.
Eatre Dufanal et Thiat Boisette;
Me Guiraud a la ses con'usioou el
eqas dfant cotre Boisette, le tan-
bqasl a dona6 dessat et a sedosam


le d6p6t des pieces pour 6tre Ie ju
gement rendu prochainement.
Le siege est level A h. 20.
e Triboual de Pail. Seclio .ord
e AUDIENCE DU 15 MAI
S Le ti.banal prend si6ge 10o bheu
1 res sou's la prstidence du juge Ar hu
St Lo, ayint pour assesseur 1- sup.
pliant ( hs Augustin et rend les ju-
Sgements suivants:
Celui qui recoit Auguste D&eri
opposant au jugement du... rendu
en favcur de Louis Durand, au tond
maintient le dit jugement sauf poui
le chef de ddlai, accord A Auguste
SDsest la faculty de payer la valeuY
due en deux terms egaux et nen-
suels, le condamne aux trais de la
nouvelle procedure.
Celui qui rey,.it Corancie leanlis
opposant au jugement du. .rendu en
lavcur de Toseph Aina, dit Tanous,
au fond maintient le dit jugemeni
dans toute sa forme et teneur. con-
damne Corancie leanlis aux frais de
la nouvelle proc:Jure. A
Celui qui, entire A. L Gu&ia ei
Th Prins, ordonne la presentation
des livres de Gudrin, reserve hs d,-
pens.
Celui qui accoide dd'aut A Neu-
ville Guillaume contre A Augustin
et ordonne d'offlie la commuutca--
Stion de la quittance de 1'imp6t loca-
tit, le No n'ttant pas po te dansl'ac:e
d'instance.
Celui qui coiadamae Pobert S
Fort Co'in A payer A A. L Guerin la
valhur due cu deux terms ,1giux et
mensuels avec clause penalie ct dt-
pens.


Afllaie ntendcc.
Entre N. Bouquet centre C. An-
'toine et Ja-nt'o.. .1: Cauvin a lu ses
conclusions No i pour Bouquet, Nlt
A. F-. Moise a rpilnqut- par les siel!
nts. No 2 pour lcs dLtlen icurs Sur la
Jcrmande de -1: Ciuvin le t-ibunal
rcnvoyd la cause a. une autre au-
t Junce.
le .iige tst lev. ai i 25)

Cina'.a -f(idii!
L'exce':ent c n-ma de la rue dJu
'lcuple sera overt ce soir A so-
nom:preuy habitui-s qui auiont 1-.
p;a' ir d'assister 1 une b-illant-: re-
pr6sentation. Un programme d,
choix a eti prepare pour la plus
,tande rcussite de cete sciree.

ll;Iti film Company
Nous sommes pries d'annoncer
que M W\Vker qui etait A la direc-
tion d.e a lavti tinm Company a
ne fait plus par'ie de cette compa-

Mr B. A. Rousseau
Par le hollandais partira demain
A destination de N',v-Yo'k Mr B. A
Rousseau, l'administrateur du nou
veau Cinema Rousscau. On sait que
la nowi:tlle installation se tera at
Cercle de Port-au-Prince sous L1
direction de Melle Clara Rousseau.
C'est ure riche collection dc
lilms que I'administr;iteur est allt
cherhlir a N.\-Yorl,. O connait
le talent de M. Rousseau pour toui
-e qui regarde le cinmrntographe.
11 ne tau: done pointdouterque Fins
tallation du Gd cercle attireb ienn:o,
tous les amateurs.
Remerciements
Mr Louis Joseph Iugsne, M.M. Au-
gustin, Francois, Hlenry et Edgard
Eugene remercient sinctrement ia
population de la commune de I as-
caliobas et les habitants de la corn
inune de Iielladere, du concourF
emnpress6 qu'ils leur out donn6 A
I'occasion de la perte cruelle qu'ilb
viennent d'4prouver en la personnt
de Louis. I;EiuNi:m, leur regretted
spouse et mure, d4c4dee le 9 Mai
courant. Its les priest de croire b
toute leur gratitude.
Port au-P.'rince, le l, Mai 1917.
Monsieur Ciceron Labossiere.
e sa famille sont tres sensibles a la
cordiale sympathie que leur ont
|tmo gn6e leurs nombreux amis
tant des Cayes que des autres points
dui pays, A l'occasion de la mort de
leur regrettee Madame Vve Point de
four Labossiere nde Alcidalise Clau
de.
Us les en remercient, et les prient
de croire qu'ils en garderont
souv.nir.
Neovelle A ia -ra
Dans le monde.
-Enchantt de vous voir. Jai a9(-
is votre prochain manage ; je sais
heureux de vous fWliciter.
-Mais non c est un bauit absUs"
de;il n'y a absolumeno riea de tait..
-Alo0rs, tons mes cpomplinmen.


I


TOUX, BRONCHITE, CATARRHE.,


I


L EMULSION DE SCOTT


I(-


Si vous commencez par
L'EMULSION DE SCOTT
surement vous n'aurez besoin de recourir
a aucun autre medlicament. Tandis que
si vous commencez par un autre medicament
plus que probable qu'il faudra recourir


A vis de dW

La .nille pour C:ip et
sera termre dem in. AI


.- -...


tlcon i rFvt ion dt- %-,i z-,oaux 87,0
00.) d(ollar-4 ;jimir l4it iIsC enIIop
tioli do Ce s i~ei: x .OJ o
N w%%-Yoir k lars, total S.2.54) dollars.
Ii flosto, A


to heures prkicses. J~'ii'p iui
19 MMu
Legation ('H(ltti it PARSAIS I I.

C'est M~e Albert Blanchc-t avcc:it c N cw Yo, k I Ilor a!,I I. i-i
qut a ti nornm s,.crt.taire de noire 'COl~ijtg#,b L Ld I trUje-s Jiiiollaits
LUgition d ashi'hngton en rempla-lt 0Q d~bi~lrji,- AM ti-seille-s I
c.!ment de M\e M. Mt~nos, d,-Imssion fIli dei ire.jsci kneiaets iret~
naie. N,\\-York (4) i cr-o it talemni
Mr lBlanchet laissera demain pour Paris, mado Ifitwa*4,eIs fices j~ a
son poslc. Nous l1w pn~sento'ns noi Yo k seit id wLi (I Lo cp
meilleurs compliments. divisiovtde 1lut -i k I tes tu~se


A'f)tvell-s lde
Ii'asl it#3.ont

is M..i
Oa a pzns1: i1 que le transport
du min tre suise. M., Rtiter, de
\Vashing on A la l ve i'ait dau, au
moins en parties, au dl/laisir mar-
que que le G(uve nemint d- \\'ai-
fting on avait moatr3 au sujet du
programine que Ritter piariss-lit
vou!oir metlre en cxecut on au mo-
ne it ou ii assume li ch l-;: d-:s
Steretr s'aisies
-Ld diptrtmrn 1li t.i: a dLd:aLi
aujourdhali que la min.2 .i i'
avait fait- de s~vir coi'r- 1-' r -
b:..Ls cubxiias s r I ne dpo -"it l s
ir nes 6taient plu'ot pir me'ar- de
precaution. Li r6volt6 a dirn nuo.
-Le Senateur Gore deOklch) ii
rjse lie un:- r&~s.utio.i pro.),imt
que soilt cons!Ji:rer comme mndlig;ib':
qui onque aurait passe deux tois d,-
jA a la pr6sidence des ltais Unis.
Un mou.emcnt se tait au Con-
gres pour la suspension, durant la
guerre, de la loi qu. interdit I-ex-
ploitation du travail des entan ts. 0.1
se base sur ce fait que la conscrip-
-ion mi;itaire va enlever aux usines
et aux champs des milliers de bras
adultes. l)ans cesconditionson pour-
ra recourir au travail des enfants,
--Le d&partemen. d'Etat a emphati
quement declare qu'il n'y a eu au.
cure discussion entire les Etats-U.'is
et les Allies de demand d'.nnexicn
ou d'indemiimts A la fermeture de la
guerre. La question n a pas e, n -i
ne officieusement aboriJe.

ithoees de la G(uerre
PAR SANS FIL

I.ONDRES.- Le roi George Elt la
reine Matie d'Angleterre ot utb'td
leurs condoleances A la veuve de
feu Joseph M. Clivate, ancien am-
bassadeur amtricain A Londres
NEW-YOPK Des reprdsentants
des humbles et des rich s de toutes
les nations civilisdes du monde, a
I'exception de celles actuellement en
guerre avec les Etats Unis, ont sa-
lud la disparition de M Joseph Cli-
vate, tmtninent avocat amdricain
LONDRES. Tout L.,ndrea a vibrde
en apprenant que lea destroyers
amdricains balayent aujourd hui lesa
(ner aux c6t6s des vaisseaux brit- .
tanniques.
WASHINGTON. Les enr61ements
militaires.ont atteint A 73 451 horn
mes.
Le president Wilson ebt presque
billionnaire par suite de la gLerre.
Si Ilecongr6 decide de voter le bill
d'urgence qui lui a 6t1 soumis, le
president aura A sa discretion P.885.
252.503. Voici lea repartitions qui
ont dtd proposes; pour fr;.is de
reprdesnta ion 2500 dollars; pour
secours et protection de citoyens
amaricains en Europe 250.000 dol-
lars ; pour iravaux de dfenso et de
s*curite national, 100.0UO-.000 de
dollars ; poor chat do nitrates et
autres aubstaces fertiUsanies 10.
000.000 dollar ; pour acqialitiom et


Pour guerir ou dviter
lIGRAINeS CONSTIPATION
0NGESTIONS-T OURDI S0'1UM ENT
KMeanMAS GASTAIQUC
IL SUFFIT de prendr
& l'un cla brcS rep p'p.
tow los le jolour s**oul*emnt

une Pilule du iY Dehan
147, rue du Faubl St-Denis, Paris

Mals l aut iegerles vdritable
qui sont tout A fait blanches
Ot sul chacune d"ie*uMee le mots
DEHAUT A PARIS
0* sot tr6s liisblemont 'mlprimes n noil


: Avis Communa,
dol- L'Administration Cirnmunale.
remarqu6 que les conlsom
telles que : le cafe, le thd s
par les particuliers aux pair
e aux infirmes, aux abords de
sea, des Cimeti~tes et autresd.
segments publics contribuent za
ante palement a lea attirer en ces lit
s le y provoquent des scnea rep
inler sibles, invite tous ceux qui se li
ses a cette pratique ieconnue codi
Avril unable par ces d6ploiables eflA
us a ne plus la coninuer.
ent ai Tous ceux qui tiont Surpri
New contravention atx dispositioa
apo- present avis, seront appra
I u1 e par lea agents de lI Gendarim
s suW dUferds a la Justice.
--o--
Le Magistrat communal de a
S au ['rince avise ce qui suit:
1 0 II est formellement defend
s jt ter des i odiinonde-. 1,'s ddrim
minta./Ce et d(Is peluics de taigis
la 'oie piuLlique
'e !1 est rappale une derniere
aux inarcIiawl. et aux marcA
flue les marches ,1i'll:s qui a
i,-nt Ies diiian(h, s sont interili
L .cs (ohilrevenats seront
It I It's ;1 :'its die la (gendarmer
I'uijis t nformnine. t a la lot.
Poixtau Prince, 12 Mai 1917.


Is


a


Plus fralche et plus tpasnomsi
* fleur,
Image fiddle de I* beaut nt,
Des yeux profonds. reveurs.,
teurs,
Ou I'ime. comme a une acittra
Vient boire l'eau de vie.


Hefkpr Jc e Jei nllig Co.
Jarin's lHunt, ,atn oo, Supre.ne a.c
B. T. Babbitt Inc
Savon Gold Bar
liENCIl AIEI{II"\%N 1\\INE C,
I,.1NS fie (Al 1o lb Oli.,!,
Virs rough s: (_'. r uct, 7;rn!indcl, i.P r2undy.
Vins blat.,;. : licc%, ." utcrnc, l'.,lshx /,
Ma -sccuc.c-1 Lr 'vc rics. (. /
1I.?ures I 'lskier,
Pla'/ 1inqs Bohemian
A Ilevs l),ri-r & Kings Pure Malt 6
THOSE WOODWARD & SON
Poissmons sas en tous genres
Kcrbcnocs pir ." /
A/u Le Bos8 Queprend oncttI belle cr
93. Rue du Quai COMPOSE "MITCHELLi

A POURQUOI?
Un emplacement au Poste-Mar- Parce que le Compose Muptc
chn emplacemnent auPst-, don,, ,iclsform, ,ou'" e
hand. la malade affaissee de quIttentI
S'adrc ser-A Mr Plaisir, A limpri- tq treaitre.mbelalit. a
mere du e Matin a riasante lui donice rang
Sfemnime saine forte, e t ol"i
Deux collections du .Moaiteur an- aCte q cileur tnIque
S909-9. fenics en gfrl etpr'
S'adresser aux bureaux du journal. tru on re s et
Trees, pour lea, d6bile It a
SI niede qui doit & ir eO V
A lo w e r nes t ,le. iciZt
vend gzarant" c'est i le med r#"
Pat semaine ou par mois Buss de doit prendre toute fcemmei cV2
maitre en partait,dtat, trs bien atttl6. Ises malaseS S ie general
S'adresser au bureau du journal. met pas d'iquivalteat -
En vente dens t sueoas
cie et chcz VS
J o re Is 6 Rue R publicainv
1or IsPour I&vast* ,rG 6680
By the week or monthly Privat pour A'iu, pif1g 1
buss in perfect orler, w.th very 2 AW VS" 3 Wo.,*
good team. Seul Agent POW K D ia"
Apply to the olticer of the MA Midic ald
TI Buffalo N. ,


Le. Vermouth Cinza6,
N'a plus besoin de reclame, car tout le mnonde a qs il t
L'Apdritif le plus elficace,
Le digest if par excellence
SLa boisson l pla t -
et de meilleur ton |
puisse offrir a Sd
Aussi cet avis est-il seulement pour vous dire qu* -O
VEUl tir u CaZULO chez 1
A. DE MATTEIS et


c est


------- ~ C?


- '--


-


L.


a" "I