<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02874
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 16, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02874

Full Text




OVINZZ t2NZINAW


ereredl is 4MaI


0


* 5.00


6.00


Quotidien


0DO~-MGLOIRE
IDIRECTUR


PORT AU.PRINCE


hplatiof de vivres

O question sur laquelle nous
ttirf a llatetion de nos
faitht l-otjt d m rappurt at,
SW ,d'AcLo, ayri'ole (o umme elle
Mo d lout le monde. la uNcicdt a
Squ'twelle sera discule a ud e
sutpubliqu e qui se t ieinsda 1'et-
i"s rederedi ide cette semaine. t i
hew de I'aprtsmi ii.
Noss ptblions ici le rapport pour
pwlutre d chacu*i d e se taire stIr l
tion une opinion rai.soutne pour
M etOtre.

Rapport

UJ mouveme; t d'exportation do
IM products allinettaireos e dessitme
mn Cuba.
Y-t-al lieu, en face du danger doe
Wine qui nous inetace, d'arrate.r
c movement ou par des duia s
pIohibitifs la sortie ou par une
dieose formelle de police'?
ia premier absurd, rneon n. sein!)le
pin 16gtime : harder pour som les
cosles n6cessaires a son exi.t-'tiCe,,
qumd On a la perspec IVo d'en ( ;llln-
qgr>.est ue inesiure d'Vl-6n-n.aii-e
prudence. En primcipe. oan (i'clianM.e
Solet surplus de sa jiroductioam,
lamque les besuoina do sa piropre
cmsommation ne sont )pas eutaire-
amt Iltisfai s, on no po)eut et ne
d rien cider a s s vuoisins.
Sileproblfine so posait avec cette
implica il faudrait condluie sans
hitner ila prolhbilior. M1ais ii est
hmScoup plus co:nplexe et ex'ge 111
p l t6rieux exa:en.b
t- Sommtiles-nous mne'iacts td'
Mquer de products alime taires-.?
O on0 non
Oni,i nous nous endormons dans
hilleiosouciance des temple pj)a--
5, SiC. Ccoinme nous I'avotns conl
WMetconmme le conseille la voix
Ifrituse de la necessity, la surfac.-
r Iore soe couvre doe plnta-
SiTrivres.
Lsrapports qui nou- vienn'nt de
"toat sont, a cet egard, dos plus
"e0ageants. Nos paysans, que it,
WNiCl militaire ine retient plus dai.-
INlles et que les bandes revolu
%Mires ne chassant plus de leur-
aemps, se sont reiuis au travail el
IJctent.
CSe movement est suivi par le-
0; si caux d'entre eux qui
Ieant des terres a la champagne
10 courage d'aller les faire va
Ouen surveillent s eieuseamein
ibratn; si chaque arpet do
bre dans les villas eset plante
b 0 oous pouvons assurer que
action sera abondante et
depaMera lea besoins de la
0" mition interieure.
tsei Produits doivent Wtre sIrF
wIrerY urn 6coulemeat avanta-
8.1L Ct & cette condi ion que le!.
6'"Urs sont encouraged a pro-
H1is^t la meilliure facon dc
No-ilas plus grande production
s aItG des prix est un stimu-
600Biqme. Rappelons-nous la
S-f eampagne de campdche.
it stiMulant qu'on briserait
cbtaut 1'exportation dew
to .,l, aetaires.
q_ ._.prohibiton et injuste,
Elitne o vise que I'avantagf
Sj mmsmateur.
UaSear, en Haiti, a tou
B Ui6tj14 Quand ses den-
Y0d0t emal ou n e y ven-
i s upporte seul les coln
dae ia msvente. Pourquoi
1 pms des circonstan-
haS rr^ a son efnonrt
qu1 renadent plus chere
*iLt --e? Cotes compensa-
E.l cooatltue une
nL'^ e encouragement.
o taton des prix stimulant
on, I'abondance des pro-
r.les prix & leur taux nor-


Au dessous de ce taut normal,
lea producteurs n'auraient plus d'in-
tbrit a produire. C'est ce qui ne
manquerait pas d'arriver si des uie-
sures prohibitives empechaient Is
consorrmateurs strangers de venir
faire concurrence sur le matncb
Itaitien auconsominateurs indigCnes.
Lea prix s'aviliraie', et, comine
consequence, ce serait la diminution
de la production.
3 ;=- Lq inarch le nlu4 voisin de
nc.us et le plus facile & con'ludritr
c'est Cuba.
Sa grande proximiitli 'eo nos riva-
ges nous pei me d'y expdwitr no-
produits sans brands fr:us et satri
danger. Douze heures seUliemlen.
nous sieparent de Santiago doe Cuba.
(ui sort de port d'entre a la richt,
province del Oriente.
Ns.- produis a aliinentaires sont
certain d-i troiver Janas 'lle voisi-
lie un dkbouche avaaitapux, crti
Cuba, adonnee a la citltur, en ^ran
dii tabac et de la canine A sucr
d'oid elle tire tuute sa rict e -t i, na'
gu6re de place, vlsponible pour les
cultures v viiLres.
Nous pouvoLis devenir le greo'er
de Cuba.
Cuba n'a jainais peits, sin )a en
de rares circons'ances, i s'adresser
a nous pour son ravitaillte en 01
vo:.i qque la si:ualion cr'tae par l ex
mention Ile la ,gut-ire norildal, et pal
les effets tie la dermanre itnsurrectioni
cubaiee 1 obb!il a reg order ver.-
nous.
Laiserona nous echapper I acco
sion ?
.Si peidant la durde de la guerre
Cuba nous aclih e nos products
pared qu'elle y trouve son avan a
ge, un courant se sera 6tabli qua
deviendra une habitude; un lien
cconoinique be sera format qui per-
sastera apres la guerre ; nous au-
rons cotiluis un imarcltd lnouveatI
uu so deversera le surplus de no re
production vivnr'!re, ce surplus do
vant s'accroitre a mesure qu'aug-
inentent les lacllites de placeUment.
Co serait done une fau e de roin
pro par une ,Iesure inopportune
les relations economiques qui ten-
dent a s-etablir avec Guba.
1 La questimi dolt MAre eg ie
ment envisagee au point de vue lti
cal.
Nos expor nations et nos importa-
ions diannuant et menagant ixlntme
lie s'arrA.er complhtelment, l'E at
iaitien va se trouver acculk a ila
iire des situations : cello de ne
pouvoir fire face a ses depense.
iea plus urgentcs. II lui faut do nou-
velles ressourcesa des droits ino-
dlerds sur 1'exportaiioai do nos pro-
duits alimentaires dans lea pays vi
sins lul en cr6eront. Au debut, ce
sera peu de chose. Mais avec It-
einps, ces revenues augineiteront et
perunettront d'envisager sans crainte
I'avenir do plus on plus inquilantl
4u caWf.
En r6sumd, nous concluons qu'il
ny a pas lieu de prohiber l'exporta
tion de nos denr6es alimentaires
parce que :
a) Cette measure, en visant a coin-
battre I'augmentation des prix, sup-
primerait' I'un des stimulants let-
plus energiques de la production ;
b) Elle serc.it injuste pour le pro-
ducteur haitien en I emp4chant de
profiter des circonstances heureu
ses, quand jamais on ne l'a protege
centre les circonstances malheareu-
c) Elle nous fermerait un inarche
nouveau quo nout avons intd6rt A
conqudrir ;
d)- Elle serait regrettable au
point de vue fiscal en supprimant
une source possible de revenues
pour I Etat baitien-
Nous ajoutons qu'une mesore
negative, come cello que uou,
veno6s d'examiner, ne serait pas
capable de nous sauver de la
faim. II faut des mesures po-itives
que les pouvoirs publics doveti
prendre sans delai pour .
1 0 pousser a la production in-
tensive des vivres ;
20 rendre leur r6partition facile


entrap le;% divers centres du pays,
tEatle ri1gion potavJ~Iam tra plus dt-
,4avanta~4e quedWau res;
I ensei-t.'r A nos paysans lei4
iflEithode4 iles pliss ii1)j)les et les
11)0108 C0IIeu8w pour la cotiservI -
lion tie icur,- products et met te :1
tour disposi jol 1-,4s Stb-ittanects ".
cessaires p)o-ar obtezir ce i t~ ilta'.


Vitt de florteatur
11O[JTGE E r IANG
EXTRA

L ION BlEl E R

Spicilit?'s de (/2,zf alson

A.*N. Cooke
Conmm'ssi on nairts


Saints Divers


[,* Asreosioq


I A props de veirie
Les aversts de ces jours-ci sont
venues d4montrcr combien est d6-
tueux le pro:,'Jd emp!oyd pour la
rfec'ion dets rues de la parLie sul
de la ville. Oai ne peut plui passer
par les rues qui n'ont pas tW atran-
gdes avec des graviers comme. par
example une pattie de la ruede '-En-
lerrement et le quarter de F'h6pital
gn6nral.
O. deviait d&-idement rompre
avecle svstmequi consiste A rIparer
la chauss&e avec de la terre toul
implement

Fianahil'tes
Nou a2vwsn recun le fire-nart des-


avec Mr IIernia n Cmi -111gloai.
Niejileurs compliments.
T6-tieramme fuetebre
Par tc es,.~t amaivt~e des r*a\-t
life latriste FloiIv.! d. fe a invrt (It
es&~t Ia s iour do naotre arnie Nintn
Ali onto lirtittits i ai quinous pitresvn
twi us s to iIc.rescouudolt~an-es.


Netelle i la maim


Deanairi c't-sIXC soi ro~ti-i Arstliene reprimUnante son fils qui
les jprtparaikn snet ..%te taits pjitir tltse rtcbille
cette NIe ed'oblillationlsuit clt~tb r.. iots neiivos an
dins touts leN -smsaavec le pSu je ne ine sum pcrmins Id-6ever la voilx
urand edtl. levant feu mon p6ee..
Les biureatix jp~iblic, I& lBay)(0
et Ie Cumzm-rco ch' aa.i-iiorawt. L,-, aMa- Ah ton Oare toa ip.~e I.
tine ate parahmma p*s. Eli bien tluoi mon p&e, tu
Refreriesmdes rues mieux q u e l~e in
Nous avons observt avec plaisli
1'emnpressem.-vat qua a mis Ia Comnpa-
gill Ilaitacofne tie covastiuctiOmt "idir.tu e (ls
roapoodre A nmotroe entrefilet concer-d sPe
nant lea tro toir-i do la portion l e it Life i)ieaj
rue do I'E~dlit'- Compriase entire le,
rues Ft~iou eL du P'ort. Cet3 rotloii-s jLJ qi re ha t
eot t j iiprtr~ ie nacl e t'A le11 ti es
so fasso avee tie la Lton. No pour-
rait-oin pas jetter )ar dessus un peu m u tn e
de sabbc et de gr-qviers'l


Fjil-es relier ves ltrei
Des travaux de reliure peuvent 4trve
entrepris aux bureaux du MATIn
sous la direction d'un maitre relieur
dent la competence est dprouv e.
Ceux qui desirent des travaux
soignes, de v6ritables ouvrages d'ar
od s'allient les tons les plus varies a
la plus grande solidity, n'ont qu'A
venir essa-yer.

La cemarecee de dem-ain
C'est par erreur qua nous avons
annoncd hier que l'entrde domain
soir,-. car A cause du mauvais
Aemps la conference eat renvoyde-
A Parisiana 6iait do Dexx gjourdes.
C'6S CiGNQUANTE CENTIMES ule-
ment qu'al faudra payer pour enten-
Ire la conference de Moravia sur
Uhantecler el L'dme frasa-aise.
A demain donc, t heures pr6cises.
Le mavais leaps
Depuis hier, il fait un temps 6pou
vantable et avec l'absence d'6lectri-
cit6 pendant le jour, on no voit
gu6re au fond des ateliets pour la
besogne quotidienne. Nous parais
sons quand m6me aujourd'hui A
I'heuro ordinaire.
Nous demandons seulemen A
nos abonuds de nous excuser, si
par haamrd ils avaient a constater
quelques retards dana la remise des
oumeros, nos facteurs faisant na-
turellement leur service ples lento
meant A cause de la pluie qui toaebe
sans discontinue.
ClAtm-ParisiaM
Ceux qui n'etaient pas presents A
la representation de dimanche ap-
prendront avec plaisir qu'A la soi-
ree de remain il sera redonn6 a leur
intention les i7me 18me et i9me
episodes des Mysttres de New-York.


Le l)tpartetient des llelations Ex-
trieues a tcrat iA la Legation lati-
pAriale d'Allemagie demnandant, con-
iorinemient a la Itesolution vote palt
I-Assemnblee Nuttonale, des indeniini-
tOs pour le present et des garantier
pour I'avermr, a I'occasion do l'ac t-
vi # fou- marine allemnande.
C'est le dernmer pas vers la rup
ture des relations d'plomnatiques.


Le geetiural P tain
commande routes


les aroasaes
C~aises


.fratt.


Par sans fii

PARIS.- Le gd6nral Pdtain. le hd-
ros de Verdun, a assuam ce matin
le coinmancdement en chef de toutes
les armies francaises. Le gdndral
Foch qui se distingua A la bataille
de la Marne succide au gendral
Petain en quality de chef de 1o'tal
major.
i


Deux bases sous-
marines alleman-
des seraient de-
gruttes

Par sans fil

SAN FRANCTSCO
I.e bruit a circule ici aujourd'hui
de la destruction par les bateaux de
guerre allies de deux bases soas-
marin-s allemandes; I'une pros de
Valdez, Chili;: 'autre dans le d6troit
de Magellan.


Atelietas et 80USe



PAR SAN; 1-11.

Am.TF[Iui%%. tUe dt.pvche A
I andelsbkatd, ell dat.-de ce jour,
aimmotico quo eIt's uteiiers do cons-
tructioci d'at-oplaties A CopCelic pros
do lt3 Bilaztit et6 d~ru~ts.
r Le-;tilt'L-ianagai.-- ont dotruit envi*
tron .1*-)A 110) sou-, manains allemaiips
depuis bFevner. II aprt~s lea dusclara-
tions tics I-inmeiiis ticijuiijago d'un
sous m.:taziii, Alit ignae coimpte en
Sce inomenet 875 torpalleurs ravageant
,, la marine dies A~lzts;


son1s-WIarine alle-
inailude
PAR SANS 1-11.

i1 Mai
\\ASIIuNLI'.o L- stiat a co:n-
mnen:e d'etu.icr c, soir le project ad-
'ninistrauil d-- portr A iia.o ha n-
nel la to I :I nAivale inscrtte et A
j.o)o le Corps d. la Mirine des
l:.t..ts-U.ai ;
Li plai- gratide appropriatioa. qui
ait jamaii~te votee par la action vient
J'etrt allccttc au bill de l'Armee et
de It Marine.Cette appropriation s'd-
live .1 trois bi!l:o.is trois cent quatre-
vingt dix mille Jo lars et dispose, en
outre, quc toutes les resources du
piys ca chantiers mitltimes et ma-
tiures premicre,seroat employees A
vaiacre les activists de la guerre sous
marine. Ce bill a ,itd envoy au s6-
nat avec recomniandation d'accorder
le vote d'urgence.


Le travail el le ca-
pital doivent coo

PA.\ '-.\N F-;.

Samuel Commius, president de la
t6d6ration du 'Iravail. dans une
adresse t.ite A une assemble de ca-
pitalisves et de chefs d'ateliers'ambri-
cains, A Washington, leur a dit era
substance que le Travail et le Capi-
tal doivent mutuellement coopdrer.


S La U ,mistsitOL
americaine en
Puss Le.
PAR SANS SFIL

Les membres de la Commission
americaine envoy A la Russie oat
eu ce soir encore une entrevue avec
le secretaire d'etat pour entendre lea
instructions formelles de celui-ci.
Tous les membres de la Commission
etaient presents. A l'exception de Cy-
rus Mc Cormick.
NEW-YORK John D. Rockefeller
a souscrit cinqmillions de dollars A
la Liberty Loan. La Wells Fargo Ex.-
press Co a souscrit pour un million.
. .. .. . -_


Messieurs Oloffson,
S- Lucas & Co

Ont I'hoaneur d'informer leur
aimable clientele qu'A partir du il
du courant, leur magasin sera terme
tous les ours A 3 heures 1/2 de
I'apres-midi. Par centre ils ne terme-.
ront pas de midi A 2 heures.


U. 4018


3ADACTION ADMINISTRATION
&mgIe dmsRaws FMon & A~m

La s shares s"at rquu
a ?umva-auimcx.m binmdo4.loinma
A ]Pasis: dm a .Mayemcc& OCb,.Km Tummm'.
A Lomam: chs L!Mayema & CO- 19. 21029
Ludgm-ais
& Naw-Tms Usiveml IPsbcity;ConMF45 WWu
54 lb SUMs
Lmi:.maauewks aks m u psit
,dowwa & swsus~a~~ia


DP pARTEM CENTS


MTANGER


wbMoo

00 Now5


pORiT.AU-PRINLCE ( RAW j


--~I~ i~rr~ __


-------- --------~----~


&4


S






LE ATIN


Itenseignements Utiles' Ceux nai dsireal lower f
-Unie mason trO conforlable A 1 eldr
Nt...-e des maimss thees- '-ere situte :k Lalue, pr6s de Mme Buss Fekh t en bou tOal.
,N S (n ai-s ttaee 're"Guerin, ou acheter un excellent S'adresser a M. Geo A. Payne,
Certaines encres resistent an savon cheval de trait avec un magni- Rue du Quai, ancietne seierie
surtout lea encres svmpathiques, fque pha6eon, n'ont qu'i s'adres- Metzger.
cells & I'aniline, dtc. Pour enieverstr .i 1. Hiram llibbert, Lalue. -
lea teaches sur lea mains, it uftit de
dissoudre une pinc6e de dans un peu d'eau; on s'en fiotte Vient darriver un grand stock de
lea parties tachdes, la dissolution Mouve ent Vienacst ddarriverse q un grand stock deur
s'opIre, I'encre passe au rouge etc s dqp
disparait. 11 ne reste plus qu'a sa- du sabotage caf et cacao.
vonrier.La maison a a ssi re ru de la ficelle.
vonner. --" L PREETZMANN--AGGERHOLM
SDLPART DU 12 MAI 1917 LPREEzANNAGGEROLM
Voilier Anna, caritaine R-
Petite s ta istique becca, Gonaives chargement divers. Libra irlc Papeterie
Voilier Dieu qut tait, capitaine
Alvato z, la GcrAve sur lest. RUES DU CENTRE ET pDE CASERNES
Frincipavx arises ,e prov'euamce am/- Vciiier Nativit&. capitaine Eugene Les tamilles desireuses d(i rir d-s
ricaine arrive' four I'ort-au-Prince Petite F ivi&re de Nippes sur lest. cadeaux A loccision des vjcances de
Ir 2 Mai tar le straier bollanmdai Voilier Dieu-Merci, capitaine Lot- Paques trouveront un bdau choix
ORANIE NASSAU mrus, Granae Saline sur lest. d'ouvrages de la librairie-papcterie
lort-au-Prince 90o2tonnes 48/'100o oii Vertigneul,capitaine O- parmi lesquels il est recommatnd6
Autcmcbile I,allumretts6oo grosses, tavtus, Anse-A-Veau chargement di- spc;a'ement.
avoine 8 sacs, aide I colis, articles ve,ses marchand s:s. A phabet de lEnlant sus Le Ch.f
imaillis 6 colis, articles automobiles Voilier Chantecter. capitaine Ab- d cLt.vre du Petit Berger, Lts bHtes a
4 colis, articles rhotographie i co- ner, Saini-Marc chargtment mar- lion Dieu. A. Ii. C. La Gilctte des
ls, ardoises c colie:s I dot zzine, h t1dises divrs5es. Rois, Mc Pai.ipluie et Mad.moiste.i
attaches 4ooo, assafceida 5o livres, Voilier Creda, capitaine Norm-vil Ombrelle. La lournie de deux En-
aulx 1049 lives, anis 242 livrcs. Anse-A-Veau Lhag- meant marchan- fants Chretitns, Les sacrifices de R1-
Has et chausse-tes 6oj douzaines, dishes diverse. nee, Les cloches de Piques, En va
bobeches 20 douzaines, bifre 270 \oilier Saint Michel, capitaine canctsLA Religion enseignee aux Pe-
douzaines, blagues A tabac 4doutai- lastran, Arcahaic chlargemennt mar- its Entants, Un T'moin inattendu,
nts, berctau i. batriqucs vides 20. chardi:es d versLs Imiation de I sus-Christ, Cent P'etnts
bcu:re 936o livres, bonbons 254 li- Voi!lir Tan bon Dieu capitaine D- Conut s, Les premiers pas vers la vic-
vies, bicarbonate 8oo livrts, boulons ber;e, Atrchaie chaigement marchan- toire. A travers le (Globe, S tvrs de
6o$ lives, biscuits 9So0 lives, blanc dists diverts. G-ards homes, Le Dernier des mo-
d L:sgne batils, I(cut sale 4 barils L'Ui'.A. tl i)u 1MAI 1917 lhicJs, Deux chemins du Paradis,
.1 boutons 91 grosses. borax 2 co- \oi!iei Sainte R'se, capilie A.- Mes prisons Sylvio Pellico, Vie de
lis, bouilloire i, botr'ie automobile ciu, Pttit-Trou chargement mar- St \rn-r.t de l. L,. Lts victims d.
s0. chaudises divtrsts. Ncron. LI c l :vA .:, ilblola,l'aque-
Cartes 3 louer 6 grosses. coulturs Voilier Sainte Anne, capitaine rcit,, Vie d's S .i;s your ch.iquc
peintuic 2i o livrec, cannelle o06 Am.juste, Anse-A-Veau sur lest jour d -1-an-zt,Oui, z me d& "I'.qu".s
livres, Jlous 579 livres, clous cui- Vullier Caida, capitaine Alis, LAng ,o.Jan ur. cins dt I'lis,
l I, .-1, v11t 11-Irrh .,nd s % i __ _


vie 77i livres, caoutchouc 274 livres.
coriande 98 livres, cirage 720 dou-
zaines, ciseaux 24 douzaine', con-
servts 47 douzaines, ceinturons 2
douzaines, cravates 24 douzaints,
copies de lettres 112 duz iine, cra-
.ons d'ardoises )ooo, collre-fort i,
timent 1o08 barils, cuilleys 5, cou-
ttaux 2, coulcurs peinlure 5o gal-
lons.
Dodints 17.
Fau de Florida 99 douzaines, es-
suic-pieds 4 douzaines, epirgles ;i
douzaines, essence tdrb.b:niihne to
gallons, encre 40 gallons, encens
25o lives, epices ( pimmnis ) i2'
livres, envelopes 250, elastique 156
aunes.
Farine 4600 sacs, ficelle 458 li
vrcs, fromage 1438 livres. tarine
mas 205 lives, fatine d'asoine ; 5
livres, tiuis S-tcs 7j12 lives, il .i)
coudre 25 livts, louets 2 dovziines,
fers a repasser 4 douzaincs, truits au
jus ii douzaines tiles ( passoirs )
24 dcuzair.cs.
Coudion 17 bisils, gin 5 dctzai-
rics, gictie 262 lives, gaznituie 8F
douzaints.
H-larngs 115 barils, harergs suits
ESo caisses, huile kkrosine 5oo gal-
lons, hu;le colon 2072 gallons, au-
tres huilcs 520 gallons, houpp:s 3
douzaines.
Jambons 6cr livres.
I ait 4 dozaines, livres ecoliers 24
douzaines, lacets 9) douzaines, la-
cets 48 grosses, laid ( bacon ) x7
livrqs vres commerce 13.
Mantegue 52 8i8 lives, moruc
21.7000oo lives, macaroni 2018 li-
viCs, moutarde 22 lives. muscade
I o li ivies, maquereauv4 barils, ma-
chine A ecrire I, machine A boutoris
et oCillets 3, miroirs 12, miJicamenls
6 coils, methes lampes 3 loulcaux.
Noire d'ivoire 72 lives.
Ocre 756 livres, o:gnons so livres,
olives Ito lives, ceillets I so-)
oreillers 3.
Porc 5 barils ria, pommes de terec
24 barils, p ivre 1453 lives, pou-
die A poudrer 39 lives. paper d'em-
baliage 2 rams, paper s.ble 114
rame, paper impression 3o iames,
paper peint .-1 frames, paper A cri-
re i rame ItI. peaux 148 douzaines,
peignes 75 douzaines, pompes 1
plateau 21. paidessus 2, pendules
5 ,piles eches 50.
Toile A sacs 32.000o auncs, drill
45.240 aunts, indiennes 3526 aunes,
calicots 6415 aunes, siam 45 906
aunes, check 40.027 aunes, nanki-
oette 26.945 aunes, autres tissues
6)22 aunes, toile A voile 2156 aunes,
tabac 35 499 livres, t61e 1981 lives,
tuyaux 8o0 livres th 10to livres, tapis
i, tetes de pore baril, talons pour
souliers 5 douzair.es.
Verrous 6 douzaines, veires A eau
1j8 douzaines, vinaigre I douzaine,
velocipedes 2, vestes 3, vernis 50
allows, via 65 barriques...


dirCmie hargim. mt ac n .t t>-.-,,- Les L.ai'dral,.es de .c'ience. L.Conics
divcrscs. de !a 13onne PlBc'e et lous au-
Vo2.1er Laiss~ z-Grainin. capitaipc tres ou\ ra.gs touvant .ite mis tn
Cai-sius, Uaraderes divers details. toutes Ics mairn..
Voi'ier Fly-1 ish cap,'nt-H l brt RenJez j 'v L vos ei.fants, vos
Grand-Golve.chalgemtnt divers d.- amis, vos al s.
tails. En outre, lt"- j;urn. Ix et Revuis
Voilier C la vie, cipitaine TlI'is de Patis : I.e M nAt lI stbl, la IL -
Arcahaie sur list. 'sunnelte, Le P.vs de F ance,l lllustri
Voilier Saiat Marc, capitaine Nation.l,Le Cornacstond.nt,La Revue
'hlcphane, A:cahlie chargement des Deux Mondes, Le Vercure, Les
cdives. Anrales politiquts et li t&raires etc.
Voi'ier S.unt Pierre, cipitaine 1: ert. Sont en vcnte A d, s conditions
tinvil Grande Sal'ne sur lest. e .ceptionneilementav.wn'.-geuses tant
Voilter Dieu-M. itie, capit.-ine Lo- aans le dtbit au No que cans l'abon-
tis. Baraddrts chaigemenit de Flat.- ntment.
ches et ferailks. On peut se p:ccurcr galemcnt
-'-'--- ILs lvres cla'siqutsd'autturs hlItiens
Avis is npmorltait t, ,n 'ral, occasionn, les ou-
ivr.ges c.,ts n:.n:es autturs difficiles A
-~t irouver par leur rarest.
le sourssigni, m.u dataire de Ma- (lEuvres de Jules Verne en vo-
dame Marie Gt.-nevc\e Charles \al- lumes broch.s et relies.
lais dite Clorii.dr-, irvile lcs cccu-
pants dts eab.taior.s Nico as et
D)ouvon, section (r .e-IuBtIke en DePuls 40 ans le


cette cc mnuLne, a quclIque tilic qu.
ce soit, A vcn r prct. i.,ter leurs tre-
t.t I icIes dars u dclai a H 1 n ,
.i p. itr de crntc daoe au plus tinL,
d Me LLon Char'es, notaiie a celt
[r&ldencfC, ce, ous IouILSI rest L
Tout itaiJd, rIstera i la dla g-
de cLLx qui ngqihcront d-obir au
Srietnt a0 is.
M\littbalais, mai 1917
Uor zalve BJbQULT'

On dema..dc
Une s.ille .1 mangti- m ubls an-
.-- Lciire .i 1E L ;'ux bureaux di,
.*Mair,, tii de4uiiiiit dta s et pn y.
-B s.--aarECT?3 -.,

[NOIVEAUX ALAMBICS
poor LISTIL.E, & iECTIT A
Le t AJX -E-VIC,
ANUMs, ALCOOLS, *to.
OEROY FILS AINg
75* rca dau Th tr,w.I S
PAR$I*
DUIDE PRATICUF m. nt D ,iiutr aisIIX-D1.
Vi. ISUSICIgs ets MANUEL de Fabricant d
Ne1 a s rTARIF ILLUSTAt A d s. bse .


On demand
A acheler 1e2evolume du Dic-
lionnaire adminis'ratif de 11.
Price.
S'adresser aux bureaux du
MATIN.

Whisky E*ossais
Par le dernier steamer, vien-
nent d'arriver les marques tre
appreciaes :
ltoyal Scottish Liqueur h'i iJ,
Old Scoch \V\isl.ky Veteran
fine Old loyal Soteri'qn Whisky
En vente chez: Simon Vieux.
D6p6t chez:
L Pretizmanm Aggrhl*m


SEL ae FRUITS ENO
i tEno's Fruit Salt)
jouiit d.- I,';;s granrie popuilarit-, et a rend
'a SAPTi, la BONNE MINE et le
BIEN- oTRE a des millions de persinnes.
C'est le inmdleur remedi corntre i
CONSTIPATIOQ exces de bil,, I'IN-
DIGESTION, !es nimax de t.'tr. les i:npu.
re:.'s did sang et Y'TAT F"i RIL.
noun gozit est agr6able et son actoiu Joure
Pd-s tie r"gime ni de perte do temps, prew:z
simnplement un verre d'ENO'8 FRUIT
SALT. En ea prranant tousles matins, v,,,n
wunsta'erez b entlt ine grande amnlnrut,,:
de v,,tre ,ttat g.'neral. La noiuriture viu
paraitra agrptable et vous sera profititb!e
-,.ot,-U summcil sera ii:nterronpu et r,'pa
rateur, vous retrouverez votre bonne nitno
II est bn d'ei avuir toujours i:n llacron
I la matson et avec som en voyage.
MULS FABRICANTS: J. C. EMNO, Ltd. LONDRZa3
SE *tWill IE i IITAiuNS
.Y ventl d lns ou tec la pharmaeles

SBuicter Joins Jiewel Ilinfl C.
'arint s Hungarian oo, Supreme ]acc
B. T. Babbitt Inc
Savon Gold Bar
FRENCH AMERICAN WINE C
V AS de CALIFORNIE
Vins rouges: Claret, Zinfandel, Burgundy.
Vins blancs : Hcck, Sauterne, Riesling
Massacussttt Breweries. Co
Bires Pilsner,
Plaf ck Kings Bohemian
Allevs Porkt r& Kings Pure Mall
THO WOODWARD & SON
Poiuons saUl4 en ous genre
Reprdsetds pas
Eug. Le Bo8ss
95. Rue du Quai

Articles pour relieurs
A LA PETITE MAISON
118, Hue du Cenlre
On Ircuvera d'excellents arti-
cles de toute beauty pour relieurs.


Aux Femmas qui cralgnent la
Maternht. Enfants robustes,
sains et forts


11 est prouv qu'aec c l
COMPOSE "MITCHELLA"9
Ir-; doulcurs d~e 1'accottclenient ne
bont plus ~A craititre. 11 fait di-;.
p~irzittre Ic' ,in'aIis.c, tie la grteis-e'-,
so-upruime Ies adt ier', de 'acosce
viuita. rctal~lit irithiotc:!icit la fcmiune.
extrce hue grainig a.-iion 'urle
w,.i c- mumnuairc-. it-n ,t tauit ain
a la miu~re (Ie I aurritr Ic noizoau~ -nqi
et s 'ulaze I c-; it.nnimv ; er% ctic-',
faille qi tuj-offrcit fie minen- triation s
irrm guli. res i di ii ii)reii-c4. Ne
C.ii tientit U7Iuc -iii 3-tanoe ttlli4ible
'on,. l a f-umnie eticc: lte, Iiii pour h
equellev porter. Faith -e-en 1'ci.ai
%.)it; a en coii\-zticre N'adinet
pa d qui~ alt-mt. Situ, diact i uiiaces-
bit. de pzir12,r le I~t.
Ell t ll* ,Ian t ut- 1-.phammacies
et kIle ? C 't. ti N"\ ,- I I' ii .\i g luire.
s',Rue IvIuAj'l1:.ai11ie4!)
Pour la v-nt, e:r gino-, Ca~rc- ser a
RAFAFL FL6IIEZ Z..
.4i:,r.ue jolia &Brown.
Stu] A ;eut t 1,-Lir I taiti1c ln,;t~itut
.N c~liceal (1-i Dru. j 11. Dye.
17..ffaloi "J ., PF1V. A.-


Qu'on ie se
descspesre plus

Plus de m.iux d'yt ux incurables!
a L''ixir aniiophltamique de I'Ab-
b Ilthbe don't les suc.e, est mondi.i
guirit toutes le altectiUrs des yeux
A fart les cas de dtstrection totah
des ciganes essentrieliriLn ne rksiste
A scn n.eigie curative. la gukrison
nest qu'une question de temps qui
vaiie avec le tempetamcnt du mala'de
et ligr2viut du cas.Guriison instan-
an&e des maux de dents par *I'Elixii
Lib ratiurs.
ln vcnie aux pharrnacies E. iBis-
son, M. Pttrus L. 11. Parisot, Saint
loseph et Pdrou et chez A!phonse
Hay.es.

A V-LNDI)R
Ln emplacement au Poste-Mar-:
chand.
S'adic-ser A Mr Plaisir, A l'Impri-
merie du a Matin a


L'Administration Communal,q,
remnarqud tie feea osmraO
telles que. le cafd, 10IN itb ib
par If 9 particuliers aux pauy. ft
sux initrnies, aux abords des g
ses, deb Cimeti~ltes et 9titres ~abij*
s4~fciiets publics coDItriuent princ&
palt& ment &AIes aftirer eni CESlietuzO
y provuquent des sCeneg es ir,
sibles. invite tous Ccux 4iu sellvrtyrg
AL cette pratique Iccoflhjue condos.
nable par ces dkiplorajbie8 efiets,,
fie plus la voflinuer.
lTous c*ux qui seront surprise ea
conltravention) aux disj OsitiQns do
pr-csert a~is, seront appr~becdj
Par les oge nts cde la Geidarinerhe
rl- 8a* la Justice.
-00--
Le Niagistrat corDniuIoal de Port.
auL'. lice avise Ce qui suik
10 11IIeat fortnellewet dewendudo
ja er tdes iPminIiO dijces d. & s d~trI.iws d
#Peia chi el (1(8 jwlures doI ltng(4 3fljf
la'vme Ipublique;
.! 0 j1 k.st rapp FA16 une derroi~ refog
aux marrhla~il" ~IR aux wlcato1
111(Alea IIJ(IP~isd'8 pblics (Jul se hle.
nent lea dimuin( lics s oit i'nterditi.
Les Contrevut~alds Feirit arrt~ti
par lea agents (do la Getudarwerie e
pullasconforiu~me~t aila luj.
1'Oljt.3u-I'[ice, [2 lMai 1917.


Soulage-
ment
complete/

V [')1QI 01souff rir? Faitescom
to,,t le monde, applique
[inimmcnt Minard~uneancieme
ut inf ailiable prescription. Nul inbw
r t-dcnil iagit pius efficacement. d
; las ralmdement. 11 estj'ur taimp
tique, soulasye admirabkt:. at; c'et
le seule rt-ni de c(,ntre les rhumllh.
ni"ls, cdouleurs du dos. a r"
ds j~nntes et des muscles. am~
taute affh-ot:n des mains et do
pieds. mau'c de gorge etdepl I I
crutor-es et ccchymoses. VaUs w
sauriez vus en passer toujams
entii re '..ti-faction et SM =
danger p',Lw la peau. 0
Ne proiongez pas vos Io
;, lt tuz incboutefile de Lniw
NI natd S s' IAdans tutAA
c t Cdjn lh Sp: .iIpauz ::
Minard's Uninient W~.C46
Frajnnaubsm. Mass.. tMIS SAI~ I






Frank J. U-%RTN


Lar ,Ir cs rues Wfatrcks att DASA
iDestouches
l)ORT-AU-PRINCE-


Fromatjes de Munstr

A.is 1lir:mIniail P ar fromages entiers et P
Le soussigi.e d cla t e au pu ,, cfrai
bilc ,,'t.re [plus ,its ,ona le des L. nlo s Feris
deltes que pourra conlracter snes de terre
femme nice Tetulhe .Iln brau,ois bercules ) Ber
rour injuries graves el pub!iqueI, (ignionsdC
iine action en l livorce dtvailt lui
I1.i ilc,, lc .er t 1tc.7 Victor MangOaO
Doudin, le er N n" I'Ai I' *
Juil.0 Mi::NAA II) [ "9 ,Rue du vllaa de 11W



iotel de Frnace
Eltablissement de premier crdre, sit au centrente de
,I proxiniie de la Douane et desservi par l uS I's traS da, id
L'IJOTEL Ol DE NACE don't (a tonuettonlpsiro.
ies annees de success se recommande par son ins ll chaton
bs cuisine variee, ses prix modedrd et son scrite i riproc
Conditions specia;leA pour famillk S
Table d'bole
Le midi de 12 A 2 beures
Le eoir de I12& 7



Le Vermouth CinzanI
N'a plus besoin de rjclame, car tout le monde sait quil
L'Aperitff le plus efficace, e
Le digestif par excellence
La boisson la plus ddli6
et de meilleur ton qu o.
puisse oflri* t ses a
Aussi cet avis est-il seulement pour vous dire que vo
VERMOLTII CI ZA1O cherz
A. DE MdTTEISet Go.